Shri Vishnumaya Puja

(United States)

Feedback
Share

Shri Vishnumaya Puja, New York (USA), 9 Août 1987.

 

Traduction Vérif1 – Version 30/1/2016

Aujourd’hui nous nous sommes rassemblés ici pour faire le Puja de Vishnumaya.

Vishnumaya est également créée au travers de l’effort humain. Quand vous voyez les nuages qui se frottent l’un à l’autre, alors l’électricité est créée. Donc les nuages doivent être créés en premier.

Le soleil agit sur la mer. Voyez combien de chakras entrent en jeu. La mer est le Vide et le soleil agit sur la mer. La lune aussi agit sur la mer. Il en résulte la création des nuages.

Cette électricité n’est pas créée dans l’océan, cela poserait problèmes. Elle est créée dans le ciel de sorte que tout le monde puisse la voir, puisse l’entendre. D’abord ils la voient et l’entendent plus tard. Tout est bien organisé, bien calculé. C’est Vishnumaya.

Mais cela a été créé également avec une certaine compréhension de la part des êtres humains sur cette terre.
En premier ils ont vu les deux nuages se frotter l’un à l’autre. Donc, au stage primitif, les êtres humains essayent de frotter deux choses matérielles afin de créer de l’électricité.

Donc deux choses matérielles, c’est-à-dire deux parties de matière, quand elles sont frottées, créent de l’électricité. C’est très significatif de voir que la matière peut être utilisée pour créer de l’électricité. L’étincelle de l’électricité provient de la matière. Sans matière, ils n’auraient pas pu commencer à cuire la nourriture.

Combien cela a ainsi aidé le Vide ! En venant tout d’abord de l’océan, c’est monté dans le ciel et a ainsi donné le message aux gens pour créer l’électricité. Voyez cet amour !

Ensuite les gens ont appris comment cuire leur nourriture afin que les êtres humains aient plus facile pour digérer. Quel bénéfice en retour ! Combien les êtres humains ont appris de la nature et ont agit pour le bien, l’amélioration de leur vie, leur hita [leur bien spirituel].
Cette énergie bienveillante, qui était destinée au bien être des êtres humains, fut à nouveau utilisée.

Comme vous voyez, ceci est la création, tout ceci provient de Vishnumaya, c’est pourquoi c’est une maya.

Avec l’électricité, vous pouvez créer une maya. Vous savez très bien comment vous pouvez la créer. Tellement [de ces possibilités naturelles d’obtenir de l’électricité] sont ici, par chance, d’une façon si spontanée, tellement qui ont un rapport avec cette électricité pour créer la maya.

L’Amérique est tant aidée par cette électricité, par Vishnumaya. Mais vous n’en êtes pas reconnaissants.

Vous possédez ainsi les Chutes du Niagara, vous avez de si nombreuses chutes d’eau ici. A nouveau l’eau quand elle tombe – cela provient de l’eau – quand l’eau tombe à un niveau plus bas, un niveau très bas, alors elle fait bouger les turbines et ces mouvements peuvent créer de l’électricité. Vous avez ainsi de l’électricité hydrostatique.

Comme vous le savez, l’électricité est également produite à partir du charbon. En fait, ici à nouveau la Mère Terre travaille à l’amélioration de la vie des êtres humains en créant le charbon dans Son Etre. Je pense qu’Elle doit emporter tous les baddhas [fautes], les absorber tous dans Son estomac et doit brûler les pierres en Elle pour fabriquer le charbon. Et ensuite ce charbon est utilisé pour faire de l’électricité.

Combien la Nature travaille pour améliorer notre vie ! Votre New York n’aurait pas été là sans l’électricité. Elle s’est arrêtée durant quinze minutes et vous avez appris à connaître le pouvoir de l’électricité. Vous ne pouvez pas bouger sans elle. Nous ne pouvons pas exister sans elle. C’est pourquoi elle devait être créée et utilisée, vous apportant tellement de bienfaits. Grâce à elle, vous cuisinez, vous voyez, vous écoutez, vous vous réjouissez en sa présence. Sans électricité, vous n’auriez pas eu vos télévisions, vous n’auriez rien eu. Vous n’auriez même pas eu ces indications « Exit » écrites ici et vous seriez rentrés dans les murs.
Tellement de cette Vishnumaya a fonctionné, mais Elle est une maya, Elle peut créer une maya. Et ceci a créé une grande maya dans la mentalité des êtres humains que : « Nous sommes au sommet du monde. » Vous ne l’êtes pas ! Si l’électricité vous abandonne, vous redeviendrez à nouveau les mêmes gens primitifs qui essayent de produire de l’électricité en frottant les pierres. Croyez-Moi !

Ce flot d’électricité est à votre disposition pour votre bien et pas pour votre destruction. Mais que s’est-il passé ? Aujourd’hui vous utilisez cette électricité pour votre destruction.

Je Me souviens d’il y a, disons, trente ou quarante ans ou même avant, quand nous regardions des films. Ils n’étaient pas en couleur. Ces films américains étaient de beaux films avec de la substance en eux. Ils ne montraient pas un homme marié courant après une autre femme mariée. Aucune de ces histoires ! C’était la forme très pure d’une belle vie de famille. On montrait tout ce qui était nourrissant. Nous ne voyions pas de telles choses où ils montraient la victoire du démon.

Maintenant vous découvrez qu’ils décrivent un voleur et ce voleur devient le héro. Ensuite les gens voient ces films et spécialement les enfants ont vu ce voleur comme le symbole de quelque chose de grand. Ils vont ainsi complètement à l’encontre du Vide, absolument à l’encontre de la religion qui est en nous.

La chose qui devait nourrir le Vide, celle qui devait vous soutenir dans vos valences [les 10 valences de support dans le Vide], maintenant ébranle complètement ce Vide. Il s’agit ici de sa partie relative à la maya. La même électricité, qui doit vous fournir le droit chemin, la lumière dans l’obscurité, vous attire maintenant comme un aimant vers votre destruction.
Voici la Vishnumaya qui vint dans ce pays d’une façon si importante et s’est ensuite répandue partout, a donné des idées à chacun. Les gens adoptent toutes vos techniques, tous vos styles. Je veux dire que vous avez Hollywood et tous ces gens très connus ici qui ont profité de cette électricité. Mais, sans remercier Vishnumaya, ils ont commencé à faire des choses qui étaient contre Vishnumaya.

Cette Vishnumaya est Celle qui vous a aidé parce qu’Elle est la sœur de Shri Krishna, et comme ceci est le domaine de Shri Krishna, Elle est descendue ici pour vous aider.

En fait Elle est Sa sœur. Ceci doit être très bien compris. En fait cette relation de sœur est une relation pure. Evidemment actuellement tout est si confus, mais c’est la plus pure des relations que celle qui existe entre un frère et sa sœur.

Le frère est protégé par une sœur. Et le frère veille sur la chasteté de sa sœur. Si un frère ne se sent pas choqué quand la chasteté de sa sœur est en danger ou si elle joue avec sa chasteté, alors il n’est pas un frère, il n’est plus un frère. Sa responsabilité est de veiller à ce que sa sœur conserve sa chasteté. C’est seulement la chasteté de sa sœur qui peut le protéger.

Il s’agit d’une action mutuelle. Mais si ce sentiment ne se développe pas que : « Elle est ma sœur et je dois veiller à sa chasteté, et pour cela je dois moi-même me comporter bien afin qu’elle ne trouve aucun défaut en moi » !

Cette relation a un tel processus de nettoyage, autant que l’électricité a ce processus de nettoyage pour vous.
Ce que l’électricité fait partout, une sœur le fait pour son frère. Elle cuisine pour lui, lui montre le droit chemin, l’éclaire et parfois aussi le choque. Ils doivent avoir certains chocs sinon ils ne sauront pas comment y arriver. Et le meilleur de tout, elle est celle pour qui vous devez être très précautionneux pour connaître la technique de comment manipuler votre sœur. Si vous ne savez pas comment agir avec votre sœur, vous pourriez être absolument dans l’erreur et vous pourriez recevoir quelque chose que vous ne vous seriez jamais attendu de recevoir.

Donc on doit comprendre comment manœuvrer une sœur. Dans ce cas, nous devons savoir que la pareille naquit à nouveau du temps de Shri Krishna en tant que Draupadi. Elle prit naissance en tant que Draupadi. Et quand Draupadi fut attaquée par les Kauravas, ils voulurent Lui enlever Son sari. Le fait lui-même d’enlever le sari est le symbole qu’ils voulaient mettre à mal Sa chasteté.
Si vous regardez en fait dans le Maya Nagri, les femmes n’ont aucun sens de devoir couvrir cette partie de leurs corps. Dans ce Maya Nagri, c’est le contraire. Quand J’ai entendu la personne très responsable dire : « Dans notre culture, les femmes doivent exposer leurs corps » ! Quelle est cette culture ? C’est anti Krishna, complètement anti Vishnumaya. Je suis sûre que de tels gens vont avoir des problèmes électriques.

Les frères qui ne se préoccupent pas de la chasteté du mari de leur sœur et également l’encouragent, lui demandent de faire de mauvaises choses, cachent ces choses, sont également autant responsables.

Comme dans Sahaja Yoga, vous savez qu’une sœur doit être protégée et que le mari de cette sœur, s’il fait quelque chose de mal, doit être dénoncé par le frère.

Comme une fois en Inde, un journal fit des remarques à Mon sujet. Mes frères réagirent. J’ai pensé : « Maintenant cela va être terrible. Comment vais-Je gérer ça ? » C’était un gros problème. Ils voulaient aller au Tribunal. Quand Je leur ai dit : « Je n’irai pas au Tribunal. » « Très bien, n’y va pas. Mais nous irons. » Ils en parlèrent aussi à Mon mari. Mon mari et mes frères ensembles, c’était formidable ! Je ne savais pas quoi faire. J’ai écrit à un Sahaja Yogi : « Va voir l’éditeur du journal. Dis lui que ceux-ci sont mes frères, qu’il doit être prudent, que ce sont des gens très puissants en Inde et que Mon mari est d’ici, que c’est terrible. » Mais ils ne voulaient pas s’excuser.

Alors J’ai pensé à une autre Vishnumaya, qu’il y eut une grande grève et le journal fut fermé pendant exactement six mois. Alors ils eurent de grandes, de très grandes pertes. Et quand ils rouvrirent, les gens qui travaillaient là, revinrent leur dire : « Pourquoi avez-vous écrit contre Shri Mataji ? Nous ne reviendrons pas. » Et ils durent s’excuser !
Voyez ainsi combien l’amour d’un frère peut même obliger l’Adi Shakti à faire des choses qu’Elle ne ferait normalement pas.

De la même façon, lorque la chasteté de Draupadi fut menacée, Shri Krishna n’était pas à Hastinapur où cela devait se passer maintenant. Il se trouvait à mille, au moins à encore plus que mille miles de cet endroit. Il dit : « Shankha chakra gada padma, Garuda lai sidhare. » Il vint sur Son condor avec toutes Ses armes : shankha, chakra, gada, padma. Il les emmena toutes pour sauver la chasteté de Sa sœur.

Il se passe beaucoup d’incidents dans notre histoire, Je ne sais pas si Je peux citer quelque chose dans votre histoire. Mais Je dirais, quand Je vois Abraham Lincoln, Je pense qu’il était un grand frère de la Statue de la Liberté. La façon dont il s’est battu pour les femmes avec un amour si pur et sans en retirer aucun argent, sans les charger de quoi que ce soit, pour punir les maris qui étaient des saoulards. Il s’est comporté juste comme un frère très bon et très puissant. Mais Je pense que ces sentiments sont actuellement en train de mourir.

Mais disons, quand Je suis allée en Russie pour voir la maison de Lénine et alentour, à part son épouse, il y eut sa sœur qui l’a aidé, a dactylographié pour lui, a fait tout son travail officiel. Il a écrit des volumes et des volumes de livres à ce jeune âge de cinquante-quatre ans, des volumes ! Avant tout il était en Sibérie et imaginez juste cette sœur qui lui en a dactylographié la majorité ! Partout dans toute la tour, nous avons senti la présence de sa sœur et la façon dont elle a aidé son frère.
Cette relation est si pure qu’elle ne désire rien. Une épouse peut dire : « Si tu ne me donnes pas un manteau, je vais divorcer. » Elles peuvent parler ainsi en Angleterre et c’est aussi possible en Amérique. Mais une sœur ne peut pas divorcer. Elle ne peut divorcer de cette relation avec son frère.

Cette fois-ci ils ont publié dans le journal le nom de Mon frère. Alors Je Me suis dit : « Que puis-Je faire ? C’est Mon frère donc il s’agit de Mon frère. » Qu’il soit bon ou mauvais ou autre, c’est Mon frère, Je ne peux pas divorcer de lui. C’est un genre de relation que vous ne pouvez pas rompre. La Nature vous a donné cette relation.

Et quand vous en venez à la collectivité, il est très important pour nous de devoir respecter cette relation. Si vous ne la respectez pas, vous ne pourrez pas agir collectivement. Comme dans une soirée où Je suis allée et J’ai ressenti qu’il se passait quelque chose de très bizarre, que l’épouse de quelqu’un était empêtrée dans une relation avec le mari de quelqu’un, que toutes sortes de choses bizarres s’y passaient.

Mais dans la collectivité, comme vous le savez : « A part mon épouse, toutes les autres femmes sont mes sœurs. » La pureté s’installe de cette façon et vous n’avez plus à vous faire de souci. « Ce sont mes sœurs. » Et vos yeux se stabilisent. L’innocence commence à s’écouler de vos yeux. Il s’agit d’une chose très, très simple.

Donc, quand vous obtenez votre Réalisation, vous aurez un éclair de lumière dans vos yeux. Vous devez avoir remarqué qu’il y a là un éclat de lumière qui est Vishnumaya. C’est Vishnumaya qui brille au travers de votre regard. Et Elle est Celle qui vous fait pénétrer au travers de la maya de Vishnumaya. Cette étincelle dans l’œil, vous devez l’avoir vue chez les gens qui sont des âmes réalisées et cet éclat dans l’œil est celui qui vous fait comprendre et ressentir la beauté et le pouvoir des relations sœurs-frères.
Au début de Sahaja Yoga, Je trouvais impossible d’établir ça. Donc J’ai dit : « Essayons le principe de Vishnumaya. » Et cela a marché ! En fait nous savons naturellement que c’est mal. Nous savons que c’est mal de façon naturelle. Nous n’avons pas besoin d’une loi pour ça.

Une dame alla en Amérique avec son frère et elle Me raconta, alors que Je n’avais pas encore été en Amérique : « C »est un endroit bizarre. » Elle dit : « Je suis allée en Amérique et nous avons voulu loger dans une chambre » car ils voulaient épargner de l’argent. Ils dirent : « Non. Si vous êtes frère et sœur, vous ne pouvez pas rester. » Elle demanda : « Pourquoi ? »

Je veux dire qu’en Inde, si vous êtes frère et sœur, vous pouvez toujours rester [ensemble]. Si vous n’êtes pas frère et sœur, alors évidemment vous ne le pouvez pas, vous ne restez pas ensemble, c’est le sens contraire.

Ici [en Amérique], dans un hôtel, selon la loi, vous ne pouvez pas rester dans la même chambre si vous êtes frère et sœur. De même pour un père et sa fille, vous ne pouvez pas loger dans une seule chambre. C’est absurde. Je veux dire que pour nous, Indiens, c’est choquant.

J’ai demandé : « Mais pourquoi ? » Je ne pouvais juste pas comprendre.

Maintenant Je sais ce qu’il en est, pourquoi c’est devenu maintenant une loi, jusqu’à ce point. Pour nous, c’est absurde d’avoir une telle loi.

Et, tout comme nous avons appris beaucoup de choses de vous à propos de l’électricité, vous feriez mieux également d’apprendre de nous certaines choses à propos des pouvoirs de Vishnumaya. Il n’y a pas de mal d’apprendre quelque chose des racines car, si l’arbre est parti de travers, il doit apprendre des racines quelque chose d’extrêmement essentiel et qui est ici la pureté des relations entre frères et sœurs.
Cette relation frère-sœur procure toujours une très grande force de consolidation pour l’époux et l’épouse.

Je sais que si Mon époux essaye de Me contrarier, sa propre sœur va s’en prendre à lui. Et il ferait bien de faire attention à ça. Et pareil pour Moi. Si Je fais quelque chose de mal, Mon frère va tenir avec Mon époux et pas avec Moi. Donc ça cimente très bien les relations.

Je vais vous parler de deux très beaux incidents historiques qui Me viennent aujourd’hui en mémoire, dont l’un à propos de Shivaji.

Shivaji – et cela s’est passé deux fois au cours de sa vie, ce qui est très remarquable – fut à un moment présenté à une dame qui était très belle. Et les gens l’avaient dépouillée de ses affaires et de tous ses bijoux car elle était la fille d’un musulman, ce que vous appelez ‘une courtisane’ et lui ‘un courtisan’. Et ils avaient essayé de le dépouiller. Ils amenèrent cette belle femme devant Shivaji.

Alors Shivaji la regarda et dit : « S’il vous plaît, enlevez votre voile » car les Musulmanes portent un voile. Et quand elle enleva son voile, il dit : « Si ma mère avait été aussi belle que vous l’êtes, j’aurais été aussi beau que vous. » Quelle parole ! Quelle façon poétique de dire que : « Si vous aviez été ma mère, j’aurais été aussi beau que vous l’êtes », ce qui veut dire que : « Vous êtes ma sœur. » Et ensuite il devint très fâché avec tous ces gens et leur dit : « Vous feriez mieux de l’emmener au loin et de ne plus jamais faire une telle chose à n’importe quelle femme. »

Et non seulement ça mais il lui donna des tas de bijoux et plein de choses pour signifier qu’elle est une sœur allant auprès de son époux avec plein de respect et d’attention. Et cet homme, son mari, était un ennemi vraiment mortel de Shivaji.

Comme il résolut ce problème avec une telle pureté ! Et ensuite cet homme [l’époux] devint une personne plus douce grâce à son geste.
Le second incident au cours de sa vie, c’est à propos d’un fort qui est en fait très proche de Ma maison à Puna. Il y avait une dame Rajput appelée Kamal Kumari qui y fut emprisonnée par l’officier de ce fort qui était un Musulman. Et il répétait à cette Kamal Kumari : « Vous devez m’épouser » et elle n’acceptait pas. Ils l’avaient emmenée de quelque part par force. Et elle n’accepterait pas, elle était Rajput. Alors il dit : « Demain, vous devrez m’épouser. »

Cette dame ne savait pas quoi faire. Alors, très secrètement, avec l’aide de quelqu’un, elle envoya une missive à Shivaji avec un rakhi [cordelette pour mettre au poignet d’un frère]. Et elle arriva auprès de la mère de Shivaji. Sa mère envoya un message à Shivaji au moyen d’un cheval : « Viens ici le plus rapidement possible. Si tu es en train de manger, alors viens ici laver tes mains. » A ce point !

Et Shivaji était si obéissant envers sa mère, très obéissant. Son tempérament doit nous en apprendre. Il se précipita là car l’obéissance était son pouvoir. Il se rua là et demanda : « Mère, qu’est ceci ? » Alors elle dit : « Non, je désire jouer aux échecs avec toi. » Il demanda : « Pourquoi maintenant ? » « Je dois jouer aux échecs. » Il ne pouvait pas comprendre. Et elle joua aux échecs et gagna quelque chose. Elle aurait pu lui parler mais elle voulait juste placer une sorte de Vishnumaya sur lui. Il perdit. « Mère, que veux-tu ? » Elle dit : « Aujourd’hui, je veux que tu captures ce fort durant la nuit. » « Aujourd’hui ? » « Oui. »

Alors elle lui montra la lettre et le rakhi. Le rakhi était si puissant qu’une mère devait demander à son fils qui était celui qui avait délivré le Maharashtra des griffes des Musulmans, d’aller à ce fort et de le capturer. Un message si puissant provenant de cette cordelette ! Donc, très bien, il sortit.

Il se demandait vraiment comment y arriver. Soudainement un gentleman appelé Tanaji, qui était venu pour l’inviter au mariage de son fils avec son oncle, le vit si contrarié et lui demanda : « Pourquoi êtes-vous si contrarié, Monseigneur ? » Il répondit : « Ma mère m’a demandé telle et telle chose. » Il dit : « Très bien, je vais y aller. Vous ne devez pas y aller parce que nous avons beaucoup de Tanaji comme moi mais un seul Shivaji. Je vais le faire. » Il dit : « Mais votre fils va se marier ! » Il dit : « En premier, laissez mon sabre marier ce fort, ensuite je marierai mon fils. »

Nous avions aussi de tels gens ! Quel sacrifice ! Seulement à cause de ce rakhi ! Pensez à cela, un seul rakhi ! Très bien. Ils ne connaissaient pas cette jeune femme, ni son père, ni rien à son sujet. Ils ne l’avaient jamais vue. Pouvez-vous penser à quelqu’un qui agirait ainsi dans ces temps modernes ? Nous sommes supposés être très évolués, puissants, des gens importants ! Nous n’avons même pas besoin de montrer ça en images, personne ne viendra voir un tel film parce qu’ils vont se sentis si bas !

Il se rendit là [au fort] et utilisa une sorte de grand lézard qui alla y fixer ses ongles. Il grimpa au moyen d’une corde et conquit ce fort.

Il avait été décidé que, s’ils y réussissaient, ils allumeraient un feu que Shivaji pourrait voir et qu’alors il y viendrait. Il vit le feu tôt le matin et donc se rendit là. Et sous un arbre gisait le corps mort de ce Tanaji. Il le regarda et dit : « Nous avons gagné le fort mais nous avons perdu un lion. »

C’est pourquoi il est appelé ‘le Fort du Lion’, Sinhagad, et vous pouvez le voir très clairement depuis Ma maison.

Et ces incidents sont les monuments d’une petite chose appelée ‘un rakhi’. C’est un petit symbole de l’expression qui peut conquérir forts après forts !
Il y en eut un autre – J’ai raconté cette histoire auparavant mais Je vais la répéter aujourd’hui – quand Alexandre le Grand fut arrêté par un roi appelé ‘Puru’. Alexandre avait épousé une dame indienne et le grand Alexandre se trouvait en prison. C’était le jour de Vishnumaya. Alors elle envoya – cette dame était très intelligente, sa femme – elle envoya un rakhi dans un très petit thali joliment couvert au Roi Puru. Et, selon les rites, on le lui présenta ce jour-là. Donc il devait l’accepter. Vous devez accepter ce qui est envoyé. La sœur l’envoie délibérément mais vous, vous devez l’accepter. Il l’accepta et le rakhi fut lié à son poignet. Alors il demanda : « Qui est ma sœur ? » Ils dirent : « Votre sœur est l’épouse d’Alexandre. » Il dit : « Oh, Dieu, cela veut dire que j’ai arrêté mon beau-frère. »

Immédiatement il devient un beau-frère, immédiatement. Aucun mariage n’a lieu, rien. Il est un beau-frère.

Il se précipita dans la prison, tomba aux pieds du grand empereur. Alexandre ne pouvait pas comprendre : « Que se passe t-il avec Puru ? Pourquoi a-t-il fait tout ceci ? » Il dit : « Monseigneur, je suis désolé » dans sa propre langue. « Je suis désolé, je ne savais pas que vous étiez mon beau-frère. Je regrette tout ce que j’ai fait. Voulez-vous me pardonner ? » et tout cela. Et il l’emmena et lui demanda de s’asseoir sur son trône.

Il ne pouvait pas comprendre : « Que se passe t-il ? » « S’il vous plaît ! » Il le fit asseoir là, lui mit des guirlandes, lui fit l’aarti, lui donna des bijoux, de grandes guirlandes de diamants, de rubis et autres, et toucha ses pieds. Il lui lava les pieds puis, en grande pompe, le ramena à sa maison. Il ne pouvait pas comprendre : « Il est devenu fou ou il est possédé par quelqu’un ? » Il a dû penser qu’un quelconque Grec avait dû posséder ce gars de la façon dont il s’en remettait à lui.

Quand il arriva à sa maison, son épouse souriait. Il dit : « Pourquoi souris-tu ? » Elle dit : « Je savais que cette ruse marcherait avec la mentalité indienne. » « Quelle était cette ruse ? » Elle lui montra une cordelette : « Ceci était la ruse. » Il ne pouvait pas comprendre et regardait ça : « Qu’est ceci ? » Elle dit : « Ceci est le rakhi. C’est ce que je lui ai envoyé. Ceci est le symbole d’une sœur, c’est pourquoi tu as été libéré. » Alexandre s’assit. Il dit : « Oh, Dieu, ces gens peuvent libérer leurs ennemis d’après une cordelette ? Je ne peux pas capturer ces gens. Ils sont trop bien, trop subtils. Nous ne pouvons pas comprendre ces subtilités. »

Et il s’en retourna. Mais il engagea des poètes qui chantèrent ses louanges, comment il était, combien il était généreux. Mais Je dois dire qu’il est assez rare de voir un tel homme subtil en Grèce.

Mais peut-être que c’était le moment pour eux de comprendre les subtilités mais aujourd’hui, Je n’ai pas beaucoup d’espoir. D’après ce que J’ai vu, ils n’ont pas cette subtilité. Ils ont seulement des gens comme Onassis qui sont leurs héros, qu’ils vénèrent.

D’où sommes-nous partis et où sommes-nous arrivés, comment nous avons maintenant utilisé les mêmes bonnes choses pour des choses horribles, jusqu’où nous sommes allés ?

Et Je dirais que la même Vishnumaya a maintenant placé dans cette maya le fait que vous deviez maintenant aller en enfer, terminé ! C’est Elle qui a arrangé ce point. Elle ne pense pas que les Américains méritent d’être dans Sahaja Yoga. C’est Elle qui Me combat. Elle dit : « Mère, oubliez ça, oubliez ça, oubliez ça ! »
Voyez les films, l’un pire que l’autre. Si vous avez vu les récentes images, les modernes, vous ne pouvez même pas les regarder, vous devez fermer les yeux.

Le même pouvoir est maintenant pour votre destruction, utilisé seulement par vous. Vous l’utilisez pour votre propre destruction. Tous ces films vous incitent à vous battre l’un l’autre, à détruire l’un l’autre, comment tuer l’un l’autre, comment être violent, être laid, sans honte, comment ne pas avoir de respect de soi ni de respect pour les autres. Tout cela vient au travers de ces médias.

Vos enfants sont si frustes ! Personne n’écoute personne. Personne ne respecte ses aînés. Si quelqu’un est un homme simple, honnête, intelligent, brillant, ils pensent que c’est un fou parce qu’il ne sait pas comment vous duper. Il ne sait pas comment parler durement parce qu’il ne sait pas comment vous insulter tout le temps.

Toute l’industrie du film travaille maintenant à inventer plus de mots insultants. Plus il y a de mots d’insultes, le mieux c’est. Et c’est ce que le public désire parce que maintenant c’est devenu une chose économique d’utiliser des films dans des buts économiques.

Quand l’argent devient tout ! Qu’est la prostitution ? Vous gagnez de l’argent, qu’y a t-il de mal ? Qu’y a-t-il de mal à détruire votre famille ? Vous recevez de l’argent. C’est très bien. En fait, allez-vous emporter cet argent avec vous ou allez-vous abandonner ces enfants barbares dans votre pays ? Qu’allez-vous atteindre ?

Et cette orientation vers l’argent est tellement importante que les gens disent que les Américains sont les gens les plus avares. Ils sont très auto-permissifs et les gens les plus avares tandis qu’ici, il y a Vishnumaya qui est la chose la plus généreuse. Elle se brûle Elle-même pour vous donner de la lumière. Et cette avarice apparaît également avec cette orientation vers l’argent.

Ils sont aussi très malveillants. Parfois ils essayent de jouer de telles ruses qui sont très haineuses et horribles !
Alors l’électricité doit travailler et Je ne sais pas, Je ne sais pas en ce qui La concerne comment Elle va y arriver. Mais Elle est très fâchée, spécialement avec les Américains, car ceci est le pays de Son frère. Ceci est le pays que Son frère régit et Elle désire que tout y soit en ordre parce que, à partir d’ici, sont générés tous ces films insensés, ces choses insensées qui sont en train de détruire le monde entier.

L’AIDS une des bénédictions de Vishnumaya. Les gens ne savent pas que cela vient du Vishuddhi gauche. Vous commencez par transpirer sur le Vishuddhi gauche pour débuter. Quand les gens commencent à se sentir coupables, ils devraient y faire face et s’en débarrasser. Evidemment cela commence, comme vous dites, avec le côté droit. Mais finalement ce côté droit aboutit dans le Vishuddhi gauche. Et ensuite sa partie résiduelle commence à générer ce genre de faiblesse dans un être humain parce que c’est aussi la pure forme de la maternité, c’est le Cœur centre qui est la pure forme de la maternité.

Vous voyez un enfant, une petite-fille qui est innocente, ce qui l’intéresse est sa petite poupée. Elle est une mère encore et toujours. Si elle est adéquatement élevée depuis sa petite enfance, elle est une mère. Et la maternité est le summum de la féminité.

Il y a certains Sahaja Yogis aussi qui sont si stupides qu’ils ne désirent pas avoir d’enfants après leur mariage. Ils devraient immédiatement sortir de Sahaja Yoga. Nous n’avons pas fait tout ceci pour avoir ici des gens qui ne peuvent pas produire des enfants. S’ils le peuvent, ils devraient le faire. La raison en est qu’il y a tellement de grandes âmes qui désirent venir au monde. Ceux-ci sont les grands fruits qui vont prospérer sur l’arbre de votre vie de famille. Et si vous ne voulez pas avoir d’enfants, alors que faites-vous ici ?

Ainsi l’élément principal de Vishnumaya est qu’une femme doit être une mère. Ensuite cette maternité lui donne cette capacité spéciale de briller.
En fait l’AIDS commence au Vishuddhi gauche et va vers le Coeur centre. Le Cœur centre est attaqué. La maternité est perdue. C’est ainsi que les anticorps deviennent faibles. Une fois qu’ils sont attaqués, ils deviennent faibles, ils ne peuvent plus combattre la maladie et c’est ainsi que la personne qui attrape l’AIDS doit faire face aux choses de telle manière qu’elle n’a plus d’anticorps et alors elle devient allergique à tout et meure.

Pour combattre l’AIDS, les relations frères-sœurs doivent être établies de sorte que les sœurs puissent veiller sur les hommes, la manière dont ils se comportent, et eux devraient veiller sur leurs sœurs, la façon dont elles se comportent.

Dans ce mouvement totalement satanique, Je découvre que les hommes deviennent attaqués au niveau physique et les femmes deviennent attaquées au niveau mental. Et c’est une telle attaque que les femmes ont difficile de s’en sortir.

Avant tout nous devons décider quel est notre but. Celui-ci est de devenir l’Esprit et non un sexe symbole. Cette maya a complètement changé vos buts. Elle est en train de vous transformer en vers ou Je ne sais pas quoi d’autre.

En fait c’est ceci que les Américains doivent comprendre, c’est où ils vont. Tout le monde pense que les Américains sont à moitié fous si pas complètement. N’importe quel Américain qui vient dans une organisation : « Oh, attention, c’est un Américain ! » Les Américains peuvent ne pas le savoir. On ne considère jamais un Américain comme une personne complètement saine d’esprit. Quelle en est la raison ? Parce qu’ils ont ces idées étranges, singulières et stupides. Mais J’ai entendu qu’ici les gens revendiquent que : « Nous avons un droit fondamental d’être stupides et fous. »

Ce genre de chose qui se meut aujourd’hui dans le pays où vous vivez, si vous voulez le sauver, vous devez tourner leurs visages vers Dieu, vous devez tourner leurs visages vers la Réalisation du Soi.

Et ceci est une tâche très, très difficile pour laquelle vous, tous les Sahaja Yogis, Je vous demande et Je vous prie de développer cette sorte de pouvoir qu’est le pouvoir de Vishnumaya, de briller avec le pouvoir de Vishnumaya.
Quand Je vois votre Statue de la Liberté, Je pense qu’elle est Vishnumaya se tenant ici. Pourquoi n’ont-ils pas placé un homme ici ? Pourquoi une femme ? Elle est le symbole de la sœur, de Vishnumaya. Et si vous devez avoir votre liberté, ayez-la, mais ayez une liberté de sagesse et non pas de stupidité.

Et c’est ce dont Je dois vous parler aujourd’hui dans ce grand pays de Shri Krishna, c’est que vous feriez mieux d’être sur votre garde. Ce serait mieux d’y veiller [aux pures relations frères-sœurs].

Vous pouvez dire qu’Elle gère réellement d’une façon adéquate l’Amérique du Sud, et c’était également Son domaine. Et là, l’électricité n’est pas si répandue. Mais la perversion a commencé car ils ont commencé à produire de la cocaïne et d’autres choses horribles pour abîmer votre Vishuddhi gauche.

On se sent coupable avec une chose en Amérique du Nord et une autre chose vous met à mal au travers de la cocaïne qui est joliment transportée ici pour vous afin d’abîmer votre Vishuddhi. Il s’agit donc ici d’une attaque contre Vishnumaya et d’une autre attaque contre Vishnumaya venant du Sud parce qu’ils l’exportent.

Une fois Je leur ai demandé : « Pourquoi l’exportez-vous ? » Ils dirent : « C’est à eux de veiller à sauver leur peuple, ce n’est pas à nous d’y veiller. » En Colombie ils ressentent officiellement : « Si les Américains ne peuvent pas prendre soin d’eux-mêmes, comment allons-nous nous occuper de notre peuple ? »

Et ils retirent énormément d’argent de vous parce que vous avez accordé tellement d’attention à l’argent : « Très bien, prenez ça. Nous aurons aussi de l’argent en vous donnant cette chose horrible pour abîmer vos Vishuddhis et nous prendrons tout votre argent si vous pensez que l’argent est si important. »
Il s’agit de quelque chose, d’un jeu très grand, c’est une maya, c’est une maya horrible dans laquelle ce pays est entré. Et vous devez agir au moyen de vos exemples brillants pour montrer combien c’est fortement horrible la façon dont nous acceptons les choses si aisément.

Je suis sûre que cette Vishnumaya va craquer certaines noix ici et J’espère que cela va créer un nouveau passage à suivre pour les Sahaja Yogis, afin d’avoir plus de gens dans Sahaja Yoga d’une manière adéquate et dynamique et de les stabiliser dans Sahaja Yoga.

Que Dieu vous bénisse !

Avant de commencer le Puja, J’admire vraiment la façon dont vous avez créé cette maya ici. J’espère que ceci va couvrir la maya qui nous aveugle et amener les gens dans leur droit chemin. Je dois dire que J’admire la manière dont vous l’avez fait. Cela a été fait avec beauté.

Que Dieu vous bénisse !
Un des noms de la Déesse est aussi Nirmala car cela signifie ‘pur’. Ces derniers jours les gens ont aussi parlé de Khalsa et Khalistan. ‘Khalis’ signifie ‘pur’. Khalistan est l’endroit où les gens purs doivent s’établir, c’est-à-dire les Sahaja Yogis. Ce qui a été dit, c’est que seulement les gens Khalis, ce qui veut dire les gens qui sont purs, doivent former le Khalistan, pas ceux qui sont violents ou ceux qui sont stupides. C’est destiné aux gens qui sont des Sahaja Yogis. Cela a été dit pour les Sahaja Yogis. Les saints n’auraient jamais dit que ces gens violents devraient avoir leur Khalistan. Donc ceux qu’ils appellent ‘Nirmalites’ sont les gens de Khalistan et ils sont les Khalsas. Une telle erreur d’appellation s’est faite sous l’influence de Vishnumaya.

Laissez venir les petites filles en premier. Pas de très petites filles vous voyez. Disons celles qui peuvent marcher seules et peuvent faire des choses par elles-mêmes.

(Fin de la vérification de la transcription.)
Yogi : Devrions-nous dire d’abord les noms de Shri Vishnu et ensuite ceux de la Déesse …. les mantras ?

Shri Mataji : Ah, très bien, nous pouvons faire de cette façon. Donc les 51 et …

Yogi : Il y a 24 noms pour le Sushumna, pour Shri Vishnu.

Shri Mataji : Ce n’est pas Vishnumaya. Ce que vous devez faire, c’est … Vishnumaya est Celle qui est la Vierge. Donc si vous dites les noms de la Déesse, c’est suffisant parce que nous venons de dire les noms de Krishna ici. Quels noms de la Déesse avez-vous ?

Yogi : Oui, nous avons le Devi Mahatmyam, Shri Mataji : « Ya Devi sarva bhuteshu, Vishnumaya’eti shabdita. »

Shri Mataji : Ceux qui ont lu les noms, vous voyez, ne devraient pas dire ce qu’il faut faire mais devraient s’asseoir avec ceci immédiatement.