Shri Ganesha Puja, Pouvoirs de Shri Ganesha

Berlin (Germany)

Feedback
Share

Shri Ganesha puja. Berlin (Allemagne), 21 juillet 1993.

FrTVD 2019-0712

Aujourd’hui nous allons vénérer Shri Ganesha. Comme vous le savez, toute l’Europe, l’Amérique, l’Angleterre ont perdu leur foi en Shri Ganesha. De plus ils ne se soucient pas de Ses pouvoirs et de Ses bénédictions. En conséquence, ces pays ne reçoivent plus Ses bénédictions.

La première bénédiction de Shri Ganesha — qui est, je pense, la plus grande —, c’est la sagesse. Le fait d’apprendre ce qui est bon pour nous et ce qui est mauvais pour nous, ce qui est constructif et ce qui est destructeur, ce que nous devrions faire pour parvenir à notre Réalisation du Soi. Les gens qui ont de la sagesse ont beaucoup de chance. Cependant la sagesse n’a pas d’autre source que votre propre compréhension de la vie. Quand une personne commence à penser : « Pourquoi suis-je en train de faire telle ou telle chose ? Quel effet cela a-t-il ? Quel est le résultat de mon comportement ? Est-ce bon pour moi ou mauvais pour moi ? », alors la sagesse vient. Même si des personnes savent qu’une chose est mauvaise pour elles, elles n’ont pourtant pas le pouvoir de se contrôler. Elles continuent à faire beaucoup de choses qu’elles ne devraient pas faire. La raison, c’est que le pouvoir de la sagesse n’est pas là. Une personne est sage lorsque non seulement elle sait ce qui est bien et ce qui est mal, mais aussi lorsqu’elle connaît très bien son propre pouvoir de ne pas faire quelque chose de mal. Elle ne le fait tout simplement pas. La sagesse est un pouvoir complet en nous par lequel nous ne tentons rien : cela agit juste spontanément à travers nous et nous faisons ce qui approprié et juste.

Dans cette sagesse, beaucoup de gens se sont élevés très haut dans leur vie. Par exemple, nous allons prendre l’exemple de Kabir. Kabir est né chez un tisserand. On croit, dit-on, qu’il n’était pas son fils, mais qu’il avait été recueilli par ce tisserand —quelle que soit l’histoire— et il était d’une famille musulmane. Mais il se rendit compte que les musulmans, tels qu’ils pratiquent leur islam, n’allaient pas lui donner ce qu’il voulait. Il devait chercher son Soi. Il devait se connaître lui-même. Alors voici ce qu’il fit : Il se rendit sur la berge du Gange à Bénarès et y resta à attendre une grande âme réalisée appelée Ramanand. Swami Ramanand. Lorsque ce Swami Ramanand revint de sa baignade, il agrippa aussitôt ses pieds. Après une baignade, si quelqu’un agrippe les pieds d’un brahmin, ce dernier lui criera dessus. Mais là il s’agissait d’un saint, pas d’un brahmin. Il demanda : « Mon fils, que veux-tu ? ». Kabir dit : « Maitre, donnez-moi l’initiation. Je veux la Réalisation du Soi. ». Et Swami Ramanand accepta immédiatement. Tous les gens dirent : « Maitre, c’est un musulman. C’est un orphelin élevé dans une famille musulmane, comment pouvez-vous lui donner la Réalisation ? Il ne va accepter aucun des principes qui sembleront venir de la religion hindoue ». Ramanand regarda Kabir ; il pouvait voir en lui un grand chercheur. Il dit : « Vous ne le connaissez pas. Je le connais. » Et il l’emmena avec lui, et Kabir devint un grand saint après cela. Il est reconnu par les hindous et les musulmans. Parce qu’il avait ce pouvoir de la sagesse, il est allé voir un homme qui n’appartenait pas à sa religion, qui aurait pu ne pas l’accepter, qui aurait pu simplement le jeter dans la rivière, peut-être aussi. Mais il savait également, grâce à sa sagesse, que cet homme l’aimerait, parce qu’il était un chercheur de Vérité. Ainsi, ce pouvoir de Vérité fonctionne, non seulement en nous donnant la connaissance de ce qui est bien ou mal — Je le redis —, mais aussi par le fait que vous ne faites tout simplement pas ce qui est mal.

Maintenant, quelqu’un peut dire : « Mère, redites-nous quelle est la source de cette sagesse ? » La source est Shri Ganesha, , Il est Celui qui donne la sagesse. Dès que Shri Ganesha est insulté et qu’il disparaît derrière les nuages de l’ignorance, les gens commencent à faire des choses dénuées de sagesse. Cela arrive dans de nombreuses situations. Ainsi, de nos jours dans les pays démocratiques, on n’est pas censé parler de moralité, de la façon dont les gens devraient se comporter, de ce que devraient être leurs relations. On n’essaie pas de prendre soin de la société parce qu’on pense : « S’occuper de la société, ce n’est pas notre job. C’est une affaire privée. C’est une chose privée ». En conséquence, les gens saisissent leur liberté et commencent à insulter Shri Ganesha. Quand Shri Ganesha est insulté, un blocage complet a lieu dans l’être humain, Je pense. Il devient idiot, il devient un type stupide. Il ne comprend pas comment aller plus loin avec sagesse. Sans sagesse, tout pas en avant est destructeur. Ainsi, la première qualité de Shri Ganesha est de nous donner, de répandre sur nous la sagesse. Nous devons donc respecter Shri Ganesha en nous. C’est très important, spécialement dans tous les pays démocratiques qui courent à leur ruine. Leurs familles sont détruites car leur style de vie est si horrible. La vie de leurs enfants est ruinée. Quelle que soit la direction prise, ils sont en grand danger. Cette sagesse peut être facilement rétablie si nous éveillons leurs kundalinis. Si la kundalini est éveillée, Ganesha peut être éveillé. Car sans son aide, la Kundalini ne peut être éveillée. Et si Shri Ganesha sait que la Kundalini doit être éveillée, Il pardonne tout, Il oublie tout et vient vous aider à soutenir l’ascension de la Kundalini. Dans chaque chakra Il est là pour vous soutenir. Jusqu’à ce que vous obteniez votre Réalisation, Il est là pour vous aider. Dans tous ces pays, ce qui fait défaut, c’est la sagesse. Et c’est pourquoi vous y voyez se perpétuer tant de destructions, tant d’absurdités; et vous ne pouvez pas comprendre pourquoi les gens sont si stupides.

Un autre pouvoir de Ganesha est celui de générer en nous l’innocence. Nous respectons notre innocence, nous respectons notre chasteté, nous respectons un style de vie qui est décent et convenable. Dans tous les textes sacrés, il est écrit que nous devrions nous habiller d’une manière décente et convenable et que notre corps ne devrait en aucun cas exprimer des sentiments indécents ou un comportement indécent de notre part. C’est pour cette raison que dans Sahaja Yoga nous devons être vigilants concernant notre manière de nous vêtir. Je pense que les Sahaja yogis ont compris que nos habits devraient être corrects, signes de notre dignité et que nous ne devrions en aucune façon nous afficher avec vulgarité. Car si l’innocence est la chose la plus importante qu’un être humain devrait avoir, si c’est la « décoration » parfaite d’un être humain, alors chacun devrait prendre soin de sa propre chasteté et de sa propre moralité. Dans certains pays, on pense bien sûr que la chasteté ne concerne que les femmes et pas les hommes. Mais ce n’est pas vrai. C’est ce que les musulmans croient. C’est complètement faux. C’est valable pour les deux. C’est comme quand une personne essaye de forcer l’autre partie. Quand les hommes forcent les femmes à être chastes et ne sont eux-mêmes pas chastes, les femmes ne seront pas chastes. Peut-être en auront-elles l’air, apparaitront-elles chastes. Elles essaieront peut-être de l’être par peur ; mais si elles en ont la possibilité, elles adopteront un mode de vie erroné. Car elles voient ceux de l’autre groupe, les hommes, essayer de les dominer. Alors elles pensent : « Où est le mal ? S’ils peuvent le faire, pourquoi pas nous ? ». Par conséquent toute la société doit choisir un mode de vie très correct, vraiment très convenable, digne. Cela ne concerne pas seulement l’habillement, mais la vie quotidienne. Sinon, une sorte d’insécurité commence à intervenir parmi les hommes et les femmes, et trop de complications, un style de vie trop compliqué s’ensuit.

La troisième qualité dont Je vais parler aujourd’hui est qu’une personne qui est innocente ne devrait pas avoir de peurs, parce que Dieu veille sur les gens innocents. Ils sont toujours protégés. Si une personne essaie de faire souffrir les innocents, Dieu les protège. C’est ainsi que vous avez vu de nombreux enfants tomber d’étages élevés être sauvés, et tant d’autres cas encore. Mais nous voyons aussi tant d’enfants tués par des personnes extrêmement agressives. Bien sûr c’est très, très cruel et injuste de tuer des enfants innocents, mais quand ces enfants sont tués — en vérité personne n’est tué, comme vous le savez très bien — le monde entier est bouleversé. Dès que des enfants sont touchés, le monde entier est bouleversé. Et le monde entier commence à protéger les innocents. Si des personnes, des hommes sont tués, s’il leur arrive quelque chose, personne ne s’en inquiète autant. Mais même pour un seul enfant en difficulté, tous les gens s’unissent pour sauver cet enfant. C’est tellement important ! Ce n’est pas l’enfant, mais l’innocence de l’enfant qui génère ce sentiment que nous devons sauver cette petite chose innocente qui a un problème.

C’est pourquoi, dans toute l’Histoire, vous constatez que, quel que soit le lieu où il y a eu description de meurtres d’enfants ; ou encore, là où l’innocence a été attaquée, toute la société — historiquement aussi — s’est révoltée contre. Et cette révolte vient du pouvoir de Shri Ganesha qui peut vraiment créer un sentiment de détestation envers les gens qui essayent d’être cruels avec les enfants. Si vous regardez dans les journaux aussi, ils exposeront comment des enfants souffrent, quel problème ont les enfants, ce qu’ils endurent. C’est quelque chose qui touche vraiment beaucoup, les enfants qu’on fait souffrir. Dans Sahaja Yoga, nous avons maintenant des enfants nés réalisés et nous comprenons leur innocence. Nous essayons de les garder hors d’atteinte de ces choses horribles qui se passent aujourd’hui dans le monde. Et nous essayons d’en prendre soin afin qu’ils grandissent comme des enfants qui sont non seulement nés réalisés, mais qui vont aussi sauver les autres du dilemme de se détruire, s’ils ne respectent pas leur innocence. Ce respect de l’innocence, une fois qu’il est développé dans ces circonstances, à travers ses propres enfants, à travers ses propres relations, alors la nation toute entière peut être sauvée.

Une autre manière, c’est de vénérer Shri Ganesha qui vient de la Terre Mère, le principe d’innocence. La Terre Mère est si innocente ! Que vous soyez bon ou mauvais, elle vous donne des fruits, elle vous donne des arbres, elle s’occupe de vous. Que vous racontiez des mensonges ou que vous trompiez des gens, elle le fait quand même. Bien sûr jusqu’à un certain point. Au-delà, elle provoquera peut-être une sorte de calamité comme un tremblement de terre, ou quelque chose comme ça. Maintenant, les tremblements de terre sont envisagés comme probables surtout dans la région de Los Angeles, surtout; et pratiquement chaque année il y a une secousse là-bas. La raison, c’est que le média du cinéma est à Los Angeles, et qu’on y produit toutes ces idées bizarres sur le fait d’insulter Shri Ganesha en nous. C’est pourquoi il y a tout le temps ce grand danger pour les personnes qui vivent dans cette région et qui soutiennent cela. De même, l’Amérique semble être très en danger concernant la nature. Car c’est depuis l’Amérique que toutes ces idées se répandent et les gens les acceptent les yeux fermés. Je ne sais pas pourquoi ils acceptent ces idées. Ces idées nous sont venues, disons, disons que Freud les a apportées. Or Freud ne pouvait pas réussir en Allemagne. Il a été ici, il a été en Autriche. Il n’a pas pu réussir ici, les gens ne l’écoutaient pas. Mais quand il s’est rendu en Amérique, il y a reçu tout le soutien, et avec, il a prospéré. Il a obtenu ce soutien parce qu’il s’opposait totalement à l’idée de mener une vie chaste. Et il affirmait que tout cela était absurde, que cela n’a aucun sens, et que l’on ne devrait pas écouter toutes ces choses. Et il a démarré toute sa théorie sur des principes vraiment très avilissants. Et les gens les ont acceptés. Puis les mêmes Allemands, les mêmes Autrichiens, les mêmes Européens ont accepté Freud les yeux fermés. Parce que, d’une manière ou d’une autre, ce qui vient d’Amérique devient collectif. Parce que, comme vous le savez, l’Amérique est le pays de Shri Krishna, qui est pour le peuple, qui est pour la collectivité. Et c’est comme cela que tout ce qui vient d’Amérique devient collectif et s’il s’agit d’un poison, il se répand très vite et il paralyse vraiment le monde entier.

Alors maintenant nous devons faire preuve de sagesse pour voir ce qui nous détruit et ce qui détruit notre être intérieur. Pour les Sahaja yogis c’est très important. Car, un tissu ou un sari près d’être emporté par le vent, même si vous ne pouvez le retenir que par un bout, vous pouvez le retenir, et après quelques temps, tout peut s’apaiser. Et c’est ce qui en fait doit arriver dans le monde quand des Sahaja yogis tiendront le Sari — comme nous pouvons l’appeler, ou cet univers — avec leur sagesse et leur solide foi en Sahaja Yoga. Sinon ils peuvent être emportés eux aussi. S’ils ne se trouvent pas là où il faut, s’ils ne sont pas ancrés, s’ils ne sont pas établis dans leur propre foi éclairée du Sahaja Yoga, ils peuvent être emportés par ce vent qui est là pour tourmenter le monde entier, pour détruire le monde entier. Ainsi c’est une responsabilité très importante pour les Sahaja yogis que de garder un principe de Ganesh correct. Sans ce bon maintien, l’ensemble du mouvement Sahaja Yoga peut s’effondrer. Aux dames et aux hommes je dois faire une humble demande : qu’ils cherchent à donner une place très respectable à leur Shri Ganesh dans leur mode de vie. Cela devrait avoir la place la plus haute, la plus importante ; et aussi qu’ils se rappellent chaque jour que nous sommes grandement bénis par Shri Ganesha pour recevoir notre Réalisation du Soi.

Il y a tant de qualités de Shri Ganesha que j’ai décrites. L’une d’elles est qu’il est un enfant et qu’il est très humble. Il est très enjoué, il est très intéressant et il est extrêmement humble. Et malgré son poids, il est très léger car il peut s’asseoir sur une toute petite souris. Il n’essaie pas de se donner en spectacle. Il n’a pas de vahana (véhicule) grand comme celui de Vishnu. Son véhicule est très simple, le plus simple ou, disons, la plus petite créature, qui peut vraiment se glisser [partout] : une souris. Et il utilise Sa souris. Avec elle, Il exprime Son propre pouvoir de ne pas avoir besoin d’un autre véhicule. Son véhicule est [une marque de] Sa simplicité ; Il bouge, Il pénètre et influe sur la vie des personnes par des méthodes très, très simples et douces.

Dans Sahaja Yoga nous devons comprendre comment nous faisons impression sur les autres. Par exemple, personne ne sera impressionné dans Sahaja Yoga si vous avez une très belle voiture ou autre chose, ou si votre vie s’écoule dans l’opulence. Personne n’est impressionné. J’ai vu cela. Ce qui impressionne les gens c’est la simple expression de votre amour à travers certains gestes, à travers certains cadeaux, à travers certains comportements. Et J’ai vu des gens pleins de douceur, qui s’expriment juste d’une manière si innocente, simple et enfantine, qu’ils touchent le cœur des gens. Et quand les Sahaja yogis Me décrivent parfois d’autres Sahaja yogis, c’est très surprenant de voir comment ils expriment leur appréciation. C’est d’une manière très, très tendre et extrêmement affectueuse, délicate. Tout cela, comme un enfant le ferait. Comme un enfant qui joue, qui vous amuse et qui cherche à faire des choses pour vous. Ainsi, Je sais que mes petits-enfants attendaient assis devant la porte de ma salle de bain lorsque Je prenais mon bain. Ils sont tous nés réalisés. Et quand Je sortais, Je les trouvais là, prêts à Me mettre de la poudre sur les pieds, et du parfum sur les mains. Je veux dire, pour de telles choses, ils étaient là. Et Je ne leur ai jamais dit de le faire. Personne ne le leur a dit. Mais ils étaient assis là. Si Je m’allonge, alors ils viennent Me couvrir et cherchent tout le temps à voir comment ils peuvent prendre soin de Moi, comme s’ils étaient Mes parents ou s’ils étaient plus grands que Moi. Ou encore ils Me guident, d’une certaine manière, par exemple quand Je me promène. Et s’il y a un caillou ou autre chose, ils lèvent leurs mains et disent : « Mamie, ne va pas par-là, il y a un caillou. Fais attention. Va par-là ». Comme si Je n’avais pas d’yeux pour voir ! ils sont comme Mes yeux et Me disent quoi faire! Si tendres dans leurs… J’ai vu, dans leur enfance, combien ils étaient attentionnés. Et ils savaient ce que J’aime, ce que Je n’aime pas. Si tendres et si rassurants ! Sans cesse ils ne cherchaient qu’à juste Me comprendre.

C’est l’autre qualité de Shri Ganesha de toujours chercher à faire plaisir à Sa Mère. Il ne veut rien faire qui pourrait La rendre malheureuse. Il ne Lui dit pas « non ». Certain Sahaja yogis ont une mauvaise habitude. Si Je leur dis… Ils disent : « Non, pas cela ! » Voyez-vous, Ce n’est pas à faire. Le respect de la Mère doit être appris de Shri Ganesha. Pour cela, Je trouve que les gens sont un peu trop intelligents. Si Je dis quelque chose, aussitôt ils Me corrigeront. : « Non, pas cela ! » Cette intelligence-ci ne rend pas vraiment service, Je pense, car si Je dis quelque chose, si peut-être aussi Je dis qu’aujourd’hui, en ce moment-même, c’est le matin, supposons cela, alors vous réagirez immédiatement « non, non, non, ce n’est pas le matin, ne voyez-Vous pas que c’est le soir ?! » Bon, qu’avez-vous obtenu ? Je sais que c’est le soir. Mais pourquoi ai-Je dis que c’est le matin ? Juste pour voir. Vous n’arrivez à rien de cette façon. En disant « Non, pas ça, ce n’était pas ainsi, c’est comme ceci». Ceci, c’est de l’intelligence. Mais de cette intelligence ci, vous vous faites vous-mêmes les dupes. Alors, qu’avez-vous obtenu ? Vous voyez, ce que vous devez voir, vous voyez, qu’avez-vous réalisé ? En faisant ces commentaires ci, ou en disant ceci ou en parlant comme ceci, qu’avez-vous obtenu ? Rien. Mais vous êtes testés tout le temps. Dans ces tests, vous trouvez ce qui ne va pas en vous.

C’est très important pour les personnes qui sont plus proches de Moi de comprendre que si Je dis quelque chose, ne le prenez pas à la lettre, parce que je suis Mahamaya aussi. Si je dis quelque chose, ce peut être juste pour vous tester. Ensuite vous voulez savoir — « pas ceci, pas cela ». C’est le mental qui est juste en train d’absorber, même le test. Il passe le test. Alors seulement vous saurez que vous êtes en train d’être testés et que ce test est juste pour voir jusqu’à quelle profondeur vous Me comprenez. Mais il y a aussi des gens qui Me comprennent mal. J’ai vu, c’est très mauvais, mais cela arrive parce qu’ils n’ont pas assez de sagesse. Ils interprètent mal. Ils veulent dire que « Mère a dit ceci, Mère a dit cela, ceci n’est pas bien, cela n’est pas bien. » Ils cherchent à se mettre en avant en disant : « Nous avons très bien compris Mère ». Ce n’est pas facile de Me comprendre. Je dois vous le dire très franchement. Vous ne pouvez pas Me comprendre très bien. Avant tout, essayez de vous comprendre vous-même. Je suis comme un miroir pour vous. Et lorsque vous regardez dans le miroir, que dites-vous ? Vous ne pouvez pas comprendre le miroir, mais vous pouvez vous comprendre vous-même. Donc, chaque fois que vous vous regardez dans le miroir, vous essayez de vous comprendre vous-mêmes. Vous ne regardez pas dans le miroir pour comprendre le miroir. Si jamais vous essayez de comprendre le miroir, le miroir sera brisé et ce sera sa fin. Et ce sera aussi la fin de votre image. Donc, c’est une chose très simple, mais vraiment subtile.

Et voilà ce qu’est la qualité de Shri Ganesha : Il sait ce que Sa mère aimera. Quoi que ce soit. Et il fait ce qui est bon pour Lui parce qu’ainsi Il fait plaisir à Sa Mère. Son dévouement complet est pour La Mère. Seulement pour Elle. Pas pour les autres déités. Il les a toutes combattues. Il ne s’inquiète pas de savoir qui sont les autres. Il va vers elles toutes avec la compréhension de la Mère, et les respecte avec la compréhension de la Mère. Mais certaines personnes, J’ai vu, ne peuvent toujours pas faire cela. Ils s’accrochent encore à une sorte de déité qu’ils ont vénérée. A une sorte d’idéologie qu’ils ont suivie. Alors ils ne sont pas complètement connectés à Moi. Et c’est ce que Lui est : Il est juste connecté avec Sa Mère. Pour Lui, Elle est tout. Elle est la source de la connaissance, Elle est la source de la joie, Elle est la source de la vérité. Il n’a pas besoin de se tourner vers quelqu’un d’autre. Maintenant, cela semble très égoïste de dire ces choses en ces temps modernes. Une femme qui dit, comme ça, de tous vous comporter de cette façon.

Mais vous êtes capables de comprendre que si vous avez à gagner quoi que ce soit, si vous avez à acquérir la moindre connaissance intérieure, si vous avez à vous élever plus haut, alors vous devez apprendre de Shri Ganesha — de ce qu’Il fait, et de ce qu’est Sa relation avec Sa Mère —, ce qui est purifiant, nourrissant, et orienté vers le résultat, celui de vous élever progressivement.

Comme J’en parlais hier avec quelques personnes, Je n’ai pas tout dit dès le tout début, toutes les choses subtiles. Progressivement vous avez grandi, et Je vous ai parlé en conséquence. Si vous étiez comme Shri Ganesha, vous tous, Je vous aurais tout dit dès le tout début. Mais Shri Ganesha n’a même pas ce besoin de tout savoir. Il sait déjà. Il est une personne très mature. Ou nous pouvons dire que la déité la plus mature est Shri Ganesha. Maintenant, ce que vous avez fait, c’est grandir avec sagesse ; et progressivement Je vous ai dit beaucoup de choses. Mais de beaucoup de choses Je n’ai pas parlé. Par exemple la genèse, ou le commencement de notre vie, ou comment nous sommes venus. J’en ai parlé d’une manière, d’une manière très, très basique, mais dans toutes ses subtilités, (non), Je n’en ai pas parlé beaucoup car Je ne veux pas que vous entriez dans des discussions ou abordiez des sujets qui ne peuvent pas être vérifiés par vos vibrations. Tout ce que vous pouvez vérifier par vos vibrations devient votre connaissance. C’est ce qui vous est dit peu à peu.

Vous ne devriez pas toucher à, ou vous ne devriez pas vous laisser tenter par ces livres et ces choses qui parlent de l’origine de la Terre, l’origine de ceci ou cela, vous ne devriez pas prêter attention à ces choses, parce que ce sera une diversion mentale. Vous vous tournerez vers des connaissances qui n’en seront peut-être pas et vous commencerez à penser : « Oh, Je ne connais pas cet aspect-ci, je ne connais pas cet aspect-là » Ce que vous devez savoir est très simple, c’est: « qui êtes-vous ? » Vous êtes l’Esprit, et la lumière de l’Esprit vous dira tout progressivement, autant que vous pouvez le supporter. Elle ne vous dira rien que vous ne puissiez supporter. C’est une très bonne analogie de dire que vous êtes la lumière. Mais la lumière que vous portez est très différente de cette lumière ordinaire. Cette lumière, ne comprend pas, ne pense pas. Maintenant la lumière que vous portez, est une lumière qui comprend, pense, et elle vous donne seulement l’éclairage que vous pouvez supporter. Ce ne sera pas une lumière fulgurante. Sinon vous seriez éblouis. Il n’y aura pas d’assombrissement. Elle sera parfaitement en adéquation avec ce que vous pouvez comprendre. Parfois les déités émettent trop de vibrations pendant les pujas, Je l’ai vu. Mais si vous ne pouvez pas en supporter tant, elles ne pénètrent pas en vous. Elles Me dérangent Moi, mais elles ne pénètrent pas en vous. Ainsi, on doit comprendre que l’important n’est pas de savoir ceci ou de savoir cela ou autre chose encore. Ce n’est pas si important. Ce qui est important, c’est le niveau que vous avez atteint. A quel degré de maturité vous êtes dans Sahaja Yoga.

Maintenant, il y a tant de qualités de Shri Ganesha, comme Je vous l’ai dit ; mais Je pense que le temps manque pour en parler aujourd’hui. Cependant peu à peu J’ai parlé de toutes Ses qualités, et toutes peuvent être exprimées et manifestées dans votre être, si vous Le respectez vraiment. Absolument, c’est la seule manière de manifester Ses qualités.

Que Dieu vous bénisse.