Shri Yogeshwara Puja – New Jersey

(United States)

1994-10-02 Shri Yogeshwara Puja Talk: Having An Enlightened Brain, USA, 92' Download subtitles: ENView subtitles:
Download video (standard quality): Listen on Soundcloud: Transcribe/Translate oTranscribe

Shri Yogeshwara Puja. New Jersey (USA), 2 Octobre 1994.

Traduction Vérif.1 – Version 29/2/2016

Aujourd’hui nous allons vénérer Shri Krishna en tant que Yogeshwara.

C’est un fait établi que la première incarnation de Vishnu en tant qu’être humain était l’avatar Vamana. Et ensuite Il est venu jusqu’à ce qu’Il revienne en tant que Shri Rama. Ainsi le passé de Shri Krishna était celui de Shri Rama.

Et quand Shri Rama vint sur terre, Il eut à subir un tas d’épreuves : Il dut aller dans la jungle et perdit Sa femme qu’Il devait retrouver. Et afin d’établir le [principe du] roi bienveillant sur cette terre, Il fut nommé roi d’Ayodhya. Mais toute Sa vie a été faite de luttes et d’épreuves qu’Il a acceptées.

Il s’ensuivit que les gens qui suivaient Shri Rama sont devenus extrêmement austères. Ils avaient pris l’habitude de dormir sur l’herbe car Shri Rama avait dû dormir sur l’herbe pendant tant d’années. Ils portaient des sandales en bois. Ils ne portaient que très peu de vêtements ou seulement un dhoti, juste comme celui que Shri Rama portait quand Sa femme était au loin.

Toutes ces austérités ont été pratiquées pour montrer comment un maître de maison devrait être. Il n’a jamais profité d’aucune autre vie d’homme mais vivait juste comme un ascète alors que Sa femme était au loin. Tout cela pour établir aussi la personnalité idéale d’un homme attaché à son épouse. C’était une personne avec ekapatnivrata, ce qui veut dire avec ‘une seule femme’. Bien qu’Il sache qu’Elle était Mahalakshmi, qu’Elle était une Déesse, Il fut cependant forcé de faire cela parce qu’Il voulait montrer comment un bon roi devrait être.
Dans Sa deuxième incarnation, quand Il est venu en tant que Shri Krishna, alors Il a eu à neutraliser toutes ces austérités qu’Il avait imposées aux gens. Ha.

Donc Shri Krishna s’est incarné sur cette terre et, dans Son enfance, Il a dû faire face à un tas de problèmes qu’Il a surmontés. Il a même dû tuer Son oncle qui, vous le savez très bien, était un rakshasa [démon]. Après tout cela, Il est allé à Dwarika qu’il avait construit – maintenant on a pu situer où était Dwarika – et Il devint le roi de Dwarika.

Pour comprendre Shri Krishna dans Sahaja Yoga, c’est bien plus subtil que les histoires qu’on vous raconte.

(En aparté) Bougez-le. C’est mieux ?
Les histoires sont ce qu’elles sont mais, au-delà de ces histoires, en tant que Sahaja Yogis, vous devez voir les choses subtiles au sujet de Son incarnation.

Donc, en premier, Il était Leeladhara, ce qui veut dire Celui qui a dit que tout ceci est un jeu. Cela signifie que vous devez devenir un témoin. Il a donc dit que votre mental devrait juste devenir un témoin. Au niveau du Virata, Il devient Akbar et, à ce niveau, Il est le mental, le cerveau du grand Etre primordial.

Alors, tout d’abord Il pense que nous devons devenir témoin, le témoin du théâtre, et que nous ne devrions pas nous perdre dans la Maya [l’illusion]. Si on est témoin, on peut voir la Maya, comment elle marche. Alors la toute première nature subtile de Shri Krishna était de créer un Leela [un jeu] pour neutraliser toutes les austérités qui avaient été engendrées par l’incarnation de Shri Rama.
Mais Sa deuxième grande caractéristique est aussi qu’Il a placé la Maya [l’illusion] sur les gens.

Donc, s’Il est le cerveau, notre cerveau devrait devenir un sakshi, un témoin, un témoin du jeu. Vous ne devriez rien prendre extrêmement au sérieux. Quand vous regardez les choses en tant que sakshi swarupa, comme si vous regardiez une pièce de théâtre, vous pouvez imaginer pendant un instant que vous êtes Napoléon, que vous êtes celui qui agit. Mais après quelques temps, quand la pièce est finie, vous savez que c’était un jeu.

Donc pour atteindre cet état, vous devez devenir conscient sans pensées. Car on pense depuis notre cerveau et ce cerveau continue à penser, penser, ce qui crée une Maya [illusion] et nous fait jouer dans cette Maya. Or ce qui arrive quand on est une âme réalisée, c’est qu’on devrait voir à travers cette Maya.

Tout ce que Je fais ou que vous faites devrait être très bien compris si vous êtes réellement le reflet du cerveau de Shri Krishna. Donc dans nos cerveaux, il ne devrait y avoir aucun souci, aucun stress, aucun problème, car nous observons tout dans un état de conscience sans pensées. Donc, quand nous sommes en conscience sans pensées, cela veut dire que, quand notre cerveau est juste dans un état de témoin, nous comprenons tout ce qui est Divin.

Je vais vous donner un exemple qui vient juste de se produire. Je suis montée dans la voiture, et ils ne savaient pas où aller et se sont trompés de route. Alors Je leur ai dit : “Allez par là.” Donc ils se sont demandés : “Comment Mère le sait-Elle ?” J’ai dit : “Les vibrations !” A travers les vibrations Je pouvais sentir où il fallait aller, qu’ils étaient tous là-bas, installés là-bas, et alors nous avons fait demi-tour.
Tant que vous n’êtes pas en conscience sans pensées, vous ne pourrez par grandir, c’est la première chose. Et deuxièmement, tant que vous n’êtes pas en conscience sans pensées, vous ne pourrez pas connaître la Vérité absolue.

C’est à travers votre cerveau seulement que vous saurez. Vous n’aurez pas à tendre les mains, ni à poser des questions. C’est juste comme un ordinateur qui fonctionne et vous donne juste une réponse. Dans cet état vous êtes complètement un avec le Divin et cet état vous donne juste une réponse, et vous le faites, et vous êtes étonné de la manière dont cela a fonctionné. Tout, chaque moment est enregistré avec Shri Krishna.

Et en même temps, Il vous teste, Il essaie Son Leela [jeu] sur vous. Ce qu’on doit savoir, c’est qu’Il est un fin diplomate. C’est très intéressant de voir comment Il joue Son Leela sur vous, de voir Son style de jeu.
C’est comme quand Il a dit à Arjuna : “Je ne combattrai pas”. Et qu’Arjuna Lui dit : “Très bien, qu’allez-vous faire ?” “Je serai ton conducteur de char, Je conduirai ton char.” Or cela pourrait sembler étrange à quiconque : “Quoi, un tel grand homme qui se dit mon gourou, qui dit être celui qui a en moi le meilleur disciple, tout cela, et voilà qu’Il offre juste Ses services comme conducteur de char.”

Par cela Il essaye juste de jouer un tour à Arjuna, comme s’Il savait ce qui allait se passer. Ainsi toute la Gita fut créée parce qu’Il était juste un conducteur de char, parce qu’Arjuna avait dit : “Je ne peux pas combattre mes propres gens, mes propres grands-parents, et je ne peux pas me battre contre ma famille.”

Or, si vous croyez que la Gita est pour la paix, ce n’est pas le cas. Pas du tout. Mais Il dit : “Ils sont déjà morts, qui vas-tu tuer ? Ces gens morts, si tu les tues, que va-t-il se passer ? Par contre, si tu fuis maintenant le champ de bataille, les gens penseront que tu es peureux et que vas-tu y gagner ? Mais si tu te bats pour la religion, alors tu obtiendras ta résurrection, ta moksha.
C’est une belle astuce que tout cela. La même chose a été dite par Mahomet, et également par les Chrétiens plus tard et puis par les Hindous qui pensent tous qu’on doit se battre pour le Dharma [la vertu, le juste comportement, la religion].

Dans le cas d’Arjuna, c’était nettement clair que, si leur ennemi était un rakshasa [une personne démoniaque] et des gens horribles, s’ils étaient adharmis [ne se conduisaient pas bien], alors Il les combattrait sans problème. Mais qu’en serait-il pour d’autres lorsqu’ils prétendent qu’ils sont prêts à mourir pour la religion ?

J’ai rencontré un Musulman bosniaque qui venait juste de s’échapper d’un endroit et Je lui ai demandé : “Pourquoi, pourquoi voulez-vous vous battre ? Pourquoi vous battre pour une terre alors que vous croyez en un Dieu sans forme ? » Il M’a répondu : “C’est écrit dans le Coran que si vous vous battez pour la religion, alors vous obtiendrez votre moksha [libération].”

C’est exactement la même chose que Shri Krishna a dite. Mais alors où donc est l’erreur ? L’erreur est : « Qu’est le Dharma ? Etes-vous dharmique [vous conduisez-vous bien] ? Vous tenez-vous dans le dharma [dans le droit chemin] ? »

En ce temps-là, on se battait avec des armes. Alors, pourquoi donc Shri Krishna n’a pas voulu prendre les armes ? C’est la deuxième chose.

Premièrement personne ne se conduit bien, c’est tout le contraire. Qu’ils s’appellent eux-mêmes hindous, musulmans, chrétiens, eux tous sont adharmis, ils ne suivent pas la religion.

Et deuxièmement ils s’entretuent seulement les uns les autres, un adharmi [d’une religion] tuant un autre adharmi [d’une autre religion], ou peut-être qu’ils se battent entre eux-mêmes. Chacun pense qu’il a raison et, quoi qu’il fasse, il a raison de le faire.

Mais la première chose à faire est de se battre pour le dharma [la conduite juste] et chacun doit donc se demander s’il se bat pour la bonne cause, le dharma.

Mais Lui a été plus subtil, Il n’a pris aucune arme dans Ses mains, rien. Il a juste pris les rênes du chariot. Car Shri Krishna est le cerveau. Il est le Virat, le grand Cerveau, Il n’a pas besoin d’armes en tant que telles.
Ce qu’Il a fait à ce moment-là, c’est qu’Il a utilisé Son Cerveau pour une connaissance extrêmement profonde et l’a expliquée à Arjuna.

Imaginez, sur le champ de bataille, Il ne lui a pas dit de s’asseoir : “Très bien, tu es mon disciple, assieds-toi, Je suis ton Gourou et Je vais t’expliquer.” Rien de cela. Vous voyez, sur le champ de bataille, quand tout le monde était là pour se battre et était sur le point de commencer la guerre, à ce moment Il commence très patiemment Ses explications à Arjuna. Alors maintenant que fait-Il là ? Il n’utilise aucune arme, rien, mais Il est en train de conseiller Arjuna, de lui expliquer.

Voyez donc la subtilité de Son cerveau. Il introduit seulement dans le premier chapitre qu’il doit aller plus haut que ce qu’il est. Et ensuite Il lui donne la définition de ce qu’est une personne illuminée, qui est un Sthitha PrAgnya [une personne réalisée].

Je veux dire que, normalement, un homme d’affaires aurait commencé avec un dollar, puis avec cent dollars, vous voyez, dans le sens contraire. Mais Lui, Il lui a dit d’abord : « Vous devez devenir un Sthitha PrAgnya, autrement ce n’est pas la peine, et tant que vous n’êtes pas devenu un Sthitha PrAgnya, vous ne pouvez pas avoir le dharma [vous conduire bien], c’est cela l’essentiel.

Pour comprendre Shri Krishna, vous devez avoir vraiment un cerveau très subtil, sinon vous ne pouvez pas comprendre. Donc Il lui recommande : « Vous devriez abandonner cet air morose qui s’est développé en vous, ce que J’appellerai kaivalya, et ce que vous devez faire maintenant, c’est prendre les armes et combattre.
A la suite de ça, alors il [Arjuna] Lui a demandé d’autres choses : « Qu’est cela ? Vous venez de me dire : ‘Vous devriez devenir nishkriya, ce qui veut dire ‘sans action’, alors vos karmas [actes de vies] vont devenir akarmas.’ Alors, en parlant comme cela, pourquoi voulez-Vous que je tue ces gens ? Est-ce cela l’akarma [la non-action] ?”

Donc, comme vous le voyez, doucement Il change [en lui] cette notion que c’est pour le Dharma [la vertu] qu’on devrait se battre.

En fait il y a une chose très subtile, c’est tout d’abord de découvrir si vous êtes dans le Dharma ou pas. Si vous ne l’êtes pas, alors pour quel Dharma allez-vous combattre en premier ?

Ensuite la deuxième chose est le karma [l’acte de vie]. De nouveau, vous voyez, Il est une personne très intelligente, Il a l’intelligence de Dieu, Il est très malin.

Le deuxième tour qu’Il lui joue, c’est qu’Il dit : “Vous allez agir, d’accord ! Mais si vous êtes un Sthitha PrAgnya, alors vous laissez toute l’action aux pieds de lotus de Dieu » ou aux Siens.

(Mère parle en Hindi.)

« Abandonnez tous les Dharmas et suivez-Moi”

Or quel est son Dharma ? C’est là le problème : les gens ne Le comprennent pas. C’est tout concentré sur Shri Krishna et Sa propre manifestation.

(Aparté)
Il dit : “Accomplissez vos karmas mais laissez-les aux pieds de lotus du Seigneur.”

Cela n’est pas possible sauf si vous êtes Sthitha PrAgnya, sauf si vous êtes illuminé.

En fait, lorsque vous êtes illuminé, lorsque vous avez eu votre Réalisation et que vous levez votre Kundalini ou la Kundalini de n’importe qui, vous ne dites pas : “Mère, ‘je’ suis en train de donner la Réalisation.” Vous ne dites pas ça, jamais. Ce que vous dites, c’est : “Ca marche”, à la troisième personne. Vous dites : “Cela ne vient pas, ça ne marche pas » ou « Cela bouge juste sur ce côté. Ce chakra-ci bloque. Ce chakra-là est bloqué.” Vous ne direz jamais : “Je fais cela.” Le “Je” est oublié. Lorsque ce “Je” est perdu, alors seulement vous pourrez tout remettre aux pieds de lotus de Dieu.

Donc, en premier, cela doit se faire dans le Dharma.

Supposons qu’une personne assassine quelqu’un et dise : “Oh, puisque je l’ai fait c’est donc mon karma et je le remets aux pieds de lotus de Shri Krishna.” En fait, les gens peuvent, Je veux dire que les gens ont aussi des cerveaux spéciaux pour interpréter Shri Krishna et la Gita !

Mais ce qu’Il a dit en parlant du Dharma, c’est que vous devez vous y tenir. Donc en premier vous devez être un Sthitha PrAgnya, ce qui veut dire une personne illuminée, et tout ce que vous faites, automatiquement cela ira aux pieds de lotus de Dieu, automatiquement, spontanément, d’une manière sahaj.
Et la troisième chose : « Qu’est ce que la bhakti [vénération] ? »

Les gens disent : « Quoi ? Nous vénérons Dieu, ceci, cela, alors quelle en est la récompense ? »

Là encore, Il joue des tours. Sur un seul mot, savez-vous, Il a fait danser tout le monde. Il a dit : “Si vous Me vénérez, cela devrait être ananya.” Il s’agit du terme ‘ananya’, ‘lorsqu’il n’y a plus l’autre’, cela veut dire que vous êtes devenus UN avec Moi, que vous êtes un Sthitha PrAgnya, ce qui veut dire que vous êtes une âme réalisée.

Pensez donc, sur ce seul mot, si les gens y font attention, ils abandonneront tout ce non-sens de bhakti [leur rituel de vénération] et obtiendront d’abord la connexion qui leur permettra de devenir ananya et après ils feront la bhakti [leurs adorations].

Car Shri Krishna connaissait très bien les êtres humains. Je pense même qu’Il les connaissait mieux que le Christ, c’est sûr, car le Christ s’est montré direct en disant : “Enlève ton œil droit, jette-le. Enlève ton œil gauche, jette-le. Coupe-toi la main et jette-la.” Pareil avec Mahomet. Qui ferait cela ? Donc Shri Krishna a été très malin. Il s’est dit qu’ils ne comprendront pas en étant direct, qu’alors il faut leur parler de telle façon qu’ils vont continuer sans cesse à faire leurs dévotions. Tant de gens le font. Même ces dévots de Rama, les Hari Rama. Ils développent maintenant des cancers de la gorge et viennent Me dire : “Mère, pourquoi a-t-on ce cancer de la gorge, nous invoquons pourtant le nom de Shri Krishna ?” « C’est parce que vous n’êtes pas connectés. »
Supposons que maintenant Je veuille rencontrer le Président de ce pays. Je devrai Me soumettre à un tel protocole ! Je ne pourrai peut-être même pas le rencontrer.

Mais Celui-là est le Dieu des Dieux. Il est le Président de tous les Présidents. Si vous devez invoquer Son nom !

Si vous allez invoquer le nom de Lincoln, de Clinton, et que vous dites sans arrêt : “Clinton, Clinton, Clinton”, ils vont M’arrêter. Alors si vous dites sans cesse : “Rama, Rama, Rama. Allah, Allah, Allah. Akbar, Akbar, Akbar”, ils vont vous arrêter. Vous n’avez pas la connexion !

Donc ce Pouvoir du Virata, Virata Shakti comme on l’appelle, qui s’appelle Akbar dans le Coran, ce pouvoir joue aussi des tours.

En tant que Mère, Je dois vous avertir que rien ne va marcher tant que vous n’êtes pas une âme réalisée. Rien ne va fonctionner.

En fait, en ce qui concerne la Réalisation, Il a dit : “Vous devez devenir” mais Il n’a pas dit à ce moment comment vous allez le devenir, ce qui va le faire marcher. Car vous voyez, si vous allez au collège, toute la connaissance n’est pas obtenue au cours de la première année. On vous inculque quelque chose, puis une autre chose durant la deuxième année, puis durant la troisième année. Maintenant, au cours de la septième année, Sahaja Yoga est venu pour vous dire tout, totalement.

Il est la Totalité mais Il ne donne pas la connaissance totale. Toute la connaissance de la Gita n’est rien d’autre qu’un tour qu’Il a joué aux êtres humains qui étaient stupides et qui ne L’auraient jamais compris s’Il leur avait expliqué ce qu’était Sahaja Yoga. Même aujourd’hui Je rencontre beaucoup de gens comme cela, bien sûr. Mais Il n’en aurait pas obtenu autant à cette époque [des Sahaja Yogis].

Donc ils n’avaient pas beaucoup parlé de la Kundalini jusqu’à maintenant, et c’est tout.
C’est la même chose avec les autres personnes. Le genre de disciples qu’ils avaient, le genre de personnes, ils n’auraient pas pu tout leur dire concernant leur évolution car ils n’étaient pas prêts, ils n’avaient pas ce niveau, leurs cerveaux n’étaient pas suffisamment développés.

Mais maintenant, dans ces temps de Kali Yuga, tandis que Je commence à faire ce travail, Je trouve que leurs cerveaux sont surdéveloppés, trop. Tant et si bien que ces cerveaux surdéveloppés deviennent vraiment stupides. L’utilisation excessive de quoi que ce soit vous rend stupide et donc ils deviennent absolument stupides. Alors comment pouvez-vous parler d’une telle subtile connaissance à des gens stupides? De quelle façon? Si Je parle comme Shri Krishna, cela va être juste une perte d’énergie pour Moi et pour vous. La moitié d’entre vous se seraient assoupis.

Donc Je Me suis dis, tout d’abord connectons-les au Divin. Si Je pouvais les connecter au Divin un petit peu, même un tout petit peu, alors ils comprendront. Car cela éclairera un petit peu leur cerveau et ils sauront qu’il y a quelque chose de plus que ce qu’ils connaissent. Et c’est comme cela que ça va fonctionner.
Donc ces ruses subtiles de Shri Krishna ont beaucoup contribué, sans aucun doute, à ce que les gens réalisent qu’il y a là quelque chose qui manque.

Même dans l’Islam, ‘Islam’ veut dire ‘soumission’, mais soumission à qui ? Aux mullahs ou à qui d’autre ? Le problème a commencé quand [Hijak ?], quand il a commencé comme cela, qu’il y a des mullahs et tout ça. Donc la notion de soumission est devenue la soumission à ces stupides mullahs. La plupart d’entre eux, Je l’ai vu, sont absolument stupides. Et ils prennent un bâton dans leurs mains et, vous voyez, ils tapent les autres, même les femmes ils les frappent. Vous êtes supposés faire des pujas 5 fois et, si vous ne les faites pas ces 5 fois, ils appellent cela un [silla ?] et alors ils frappent les femmes. Et tous les magasins doivent être fermés 5 fois.

Je vous le dis, ce sont des gens tellement hypocrites bien sûr car, si on vous demande de faire 5 fois la méditation, disons, vous n’allez jamais le faire, ou alors vous le ferez parce que vous avez peur. Mais si vous faites quelque chose par peur, à quoi bon?

En fait, tout ce que Mahomet a dit ou ce que le Christ a dit, c’est seulement pour des anges, Je peux vous le dire, pas pour des gens normaux. Et où sont les anges? Il y en a très peu, ce sont les gens nés réalisés qui sont venus sur cette terre, ce sont eux les anges. Et si on leur dit de ne pas faire quelque chose, ils ne vont pas le faire. La plupart d’entre eux savent ce qui est juste et ce qui est faux. Où sont ces anges en si petits nombres ? Ces anges-là sont traités juste comme des gens cinglés ou des fous, personne ne les croit. Il y en a un ici, et un là, et un autre à un autre endroit.
Donc ce qu’Ils prêchaient était pour les anges. Seuls les anges pouvaient comprendre. Et Shri Krishna a pensé que tous ces autres gens là, qui ne sont pas des anges, pourquoi ne pas leur jouer un tour ?

Bien des gens viennent Me voir et Me disent qu’ils invoquent le nom de Krishna tous les jours et qu’ils ne reçoivent rien. Mais Il a dit qu’en premier : « Vous devez être Sthitha PrAgnya. » ‘Sthitha PrAgnya’ : ‘Sthitha’ veut dire ‘établi’, ‘PrAgnya’ signifie ‘illuminé’, vous devriez être une personne illuminée, absolument établie. C’est la première chose, la première chose, vous voyez, dans le second chapitre. C’est la première chose. Après cela Il dit toutes ces choses et c’est pourquoi beaucoup de gens n’ont pas compris la Gita.

En fait Son idée était que, dans une première vie, ils ne comprendraient pas, ni dans la deuxième vie, mais que, dans leur troisième vie, ils commenceraient à penser qu’après tout, qu’en est-il ? Que d’abord Il a dit qu’il fallait devenir un Sthitha PrAgnya, qu’on n’est pas devenu un Sthitha PrAgnya, alors qu’est-ce qui ne va pas avec nous ? C’est alors qu’une certaine introspection va commencer.

C’était Son idée. Je dirais qu’il s’agissait d’une idée.
Et J’ai vu des gens qui donnent des leçons sur la Gita pendant des heures et des heures mais leurs cerveaux sont complètement fermés.

Alors prétendre qu’Il n’a rien dit sur la Kundalini vient de là. C’est pourquoi Gyaneshwara au 12ème siècle a demandé la permission à son frère qui était son Gourou qu’au moins il lui permette de parler de la Kundalini. Et c’est comme ça que cela a été un peu expliqué.

Bien sûr, auparavant on avait eu des gens comme Adi Shankaracharya, au 6ème siècle, et même avant, aussi Markandeya. Mais ils ont parlé de la Kundalini, c’est tout, faisant l’éloge de la Kundalini, disant qu’elle passe à travers 6 centres, comment Elle s‘élève et tout cela, mais pas au sujet du futur et de ce qui arrivera un jour.

Tant de gens l’ont mis par écrit, bien sûr, mais Je voudrais dire que précisément celui qui a écrit une description complète des Sahaja Yogis est ce Gyaneshwara dans ses poèmes appelés Pasaydan dans lesquels il a dit exactement ce qui allait arriver, comment beaucoup de gens obtiendront leur Réalisation. Et il a même dit : “Vous, les gens qui êtes les forêts d’arbres, des arbres généreux, Kalpakaruna, des arbres donateurs de bienfaits, vous vous élèverez et les donnerez aux autres”. Puis il a dit : “Vous êtes les océans qui vont donner des sermons ambrosiaques.” Il vous a décrits d’une si belle manière que vous devriez lire la traduction du Pasaydan et alors vous saurez ce que vous êtes, combien il vous a vantés. Et il a dit que vous perdrez toute autre relation extérieure et que vos seules relations seraient celles-ci. Ce seront vos seules relations. Pour dire toutes ces choses, pour avoir une telle vision, il a dû être une grande incarnation lui-même.

Donc c’est ainsi que dans le Gyaneswari qui est un commentaire sur la Gita, il a placé dans le 6ème chapitre, en fait c’est un commentaire sur la Gita mais, dans ce chapitre 6, il a dit comment vous pouvez obtenir votre Réalisation et, à propos de la Kundalini, comment cela va fonctionner.

C’est ainsi que peu à peu cela s’est révélé, et que peu à peu les gens ont aussi développé leur état spirituel pour le comprendre.
Supposons que J’aie commencé Sahaja Yoga même une centaine d’années en arrière, Je n’aurais même pas eu un seul disciple, un seul Sahaja Yogi.

La raison en est que les gens allaient bien. Ils fonctionnaient avec un système de valeurs et étaient bien. Leur vie était très satisfaisante, ils étaient très paisibles. Ils n’étaient intéressés que par leurs chevaux ou quelque chose de ce genre.

Mais maintenant on trouve que les gens sont tellement perturbés, tellement troublés, bien plus dans le chaos en cette période de Kali Yuga, et c’en est le pic actuellement. Il y a tant d’immoralité, tant d’insatisfaction dans leurs vies qu’ils doivent se demander maintenant où aller. Comme un choc, leur futur les attend, et ils ne savent désormais plus quoi faire. Donc tout ce bhranti, l’illusion de la vie, commence à les stupéfier et alors ils commencent à se demander : « Qu’est ceci ? Que suis-je en train de faire ? Qu’ai-je accompli ? Pourquoi est-ce ainsi ? Pourquoi est-ce partout le chaos ? Pourquoi cela se passe t-il ? »

Ensuite la recherche commence et, avec cette recherche désormais, vous savez ce qui s’est passé, c’est que vous tous avez reçu votre Réalisation. Sans cette recherche, cela n’aurait même pas été possible pour Moi de vous parler du tout de Sahaja Yoga. C’est parce que vous êtes des chercheurs que Je peux vous parler. Et cela a fonctionné. Je suis très heureuse que cela ait fonctionné en Amérique.
Une autre qualité, c’est une grande qualité de Shri Krishna, est qu’Il est Gujara, ce qui signifie que Son élément est le firmament, ce que nous nommons Akash [l’éther], et qu’Il pénètre dans tout. Il pénètre en toute chose. Il pénètre à l’intérieur de ce que vous appelez ‘anu, renu, paramanu’, ces trois choses, les atomes. Il va dans de petits atomes et il les secoue.

En fait, si vous demandez à n’importe quel scientifique, il vous dira qu’il existe des vibrations asymétriques et symétriques, même dans les atomes. Or, comment cette énergie peut-elle exister là ? Parce qu’Il peut tout pénétrer et, à cause de cela, Il est si pénétrant qu’Il englobe tout. Il pénètre en toute matière, en tout animal, en tout être humain, en toute âme réalisée.

Dans la matière il s’agit seulement de vibrations, dans les animaux c’est juste une force qui les guide, c’est une force de guidance extraordinaire.
Comme ces oiseaux de Sibérie qui volent jusque vers l’Australie : qui leur donne ce sens de la direction ? On ne pense jamais à cela. Il y a tant de choses que les animaux font ! Ils ont un tel sens de la compréhension !

Comme s’il y a un tigre dans la forêt, tous les animaux savent qu’il y a là un tigre, alors ils se tiennent tranquilles, respectant leur roi. Il tue, disons une vache ou un autre animal, ils le respectent juste. Ce qu’il a tué est laissé là pendant un jour, personne n’y touche. Voyez le protocole ! Et quand il revient le jour d’après, il mange jusqu’à propre satisfaction, puis vient la tigresse, puis les petits. Une fois qu’ils ont fini, alors un par un, dans l’ordre du protocole, tous les animaux mangent cet animal, et les derniers de tous sont les corbeaux qui sont peut-être végétariens, Je dirais. Mais le protocole est maintenu. Si un lion est présent, vous pouvez être sûr qu’il n’y aura même pas un son nulle part.

Donc cela guide les animaux et les animaux conservent leur spécificité. Ils ne sont pas comme les humains. Par exemple, un serpent est un serpent et un tigre est un tigre. Mais les humains peuvent être un serpent, un tigre, un léopard, tout cela ensemble. Ils pourraient être des chiens, des petits vers, n’importe quoi, une combinaison de plusieurs choses car ils ont passé à travers ces yonis comme on les appelle, ces espèces.

Donc tous ces genres de combinaisons, permutations, combinaisons du passé à l’intérieur, existent. Et si quelqu’un peut vous emmener dans votre subconscient, Je l’ai vu, les gens commencent à aboyer comme un chien et parfois ils se conduisent comme des tigres, cela peut arriver. Tout cela est à l’intérieur de nous, notre passé, avec toutes ces personnalités compliquées. Quelques-uns sont comme des hiboux, toujours très sérieux, vous savez, ou comme des aigles, certains sont comme des oiseaux qui babillent. Mais il y a tant de combinaisons en eux que c’est très difficile de les décrire simplement.
Ils y sont tellement empêtrés. D’abord il faut enlever toute cette intrication en eux. Et puis leur lever la Kundalini. Le meilleur côté de cette organisation est ce qui est fait, que la conscience est placée verticalement. Le subconscient et le supra conscient sont séparés. Le supra conscient est placé à votre droite et le subconscient à votre gauche. Et, au centre, il y a un passage. C’est le canal de la Sushumna, c’est la voie de Mahalakshmi. C’est la voie qui vous conduit à l’état du Virata, à l’état de votre cerveau.

Donc maintenant la combinaison de trois choses fonctionne. Le cerveau est le Virata, le cœur est Shiva et le foie est Brahmadeva. Tous ces trois pouvoirs sont là.

Mais à ce stade, quand vous êtes réalisé, alors votre cerveau se soumet à Shiva, au principe de Shiva qui est l’Esprit. Le cerveau se soumet, non pas par la force ou autre, mais pour absorber le pouvoir de l’Esprit, le cerveau devient soumis complètement à l’Esprit de sorte qu’alors l’Esprit illumine le cerveau.

C’est l’illumination du cerveau qui vous donne toute cette compréhension subtile. C’est pour faire comprendre à votre cerveau qu’il y a tant d’événements merveilleux, que les gens sont bénis une fois, deux fois, trois fois. Alors ils sont surpris et le cerveau commence à penser : “Comment ai-je obtenu ce privilège, comment est-ce arrivé à moi, comment ai-je pu obtenir ma transformation?”

Alors tout doucement ils commencent à faire confiance à leur cœur, ce qui signifie qu’ils commencent à faire confiance à leur Esprit, qu’ils commencent à faire confiance à leur dévotion. Et c’est comme cela que la bhakti va se pratiquer sans aucun désir, aucune demande, aucune obligation, en étant juste à l’unisson. Car le cerveau se joint au cœur, peut-on dire.

Maintenant même Brahmadeva devient soumis. Et ce qui en résulte c’est que votre foie se soumet à votre cerveau. Lorsque cela arrive, lorsque votre foie se soumet à votre cerveau, tout ce que vous faites est illuminé. Quoi que vous fassiez, que vous chantiez, que vous soyez un fonctionnaire, que ceci ou cela, tout ce que vous faites avec votre cerveau, tout à travers le Swadishtan ou à travers Brahmadeva, est une activité illuminée.
Comme c’est le cerveau qui est illuminé, qui est connecté avec ce Pouvoir Omnipénétrant, tout ce que vous faites et toutes les idées que vous avez étant absolument illuminés, cela veut dire que vous les accomplissez. Un cerveau illuminé, quoi qu’il pense, pense et accomplit en même temps, les deux ensembles. C’est une chose à devoir comprendre qu’une personne illuminée a le pouvoir d’accomplir n’importe quoi. Mais en même temps, ses désirs devraient être divins.

Comme l’autre jour nous n’avons eu que très peu de personnes, disons, à Saritos et tous les Sahaja Yogis étaient extrêmement mécontents comme si quelqu’un était mort dans leur famille ou pire que cela. Pourquoi ? Parce qu’il s’agissait de leur propre travail et ils ne pouvaient pas comprendre pourquoi leur mental illuminé n’avait pu produire aucun résultat, n’avait rien accompli. Et ils se sentaient extrêmement malheureux. Ce qui montre qu’une identification était là dans le travail spirituel ou travail divin et leurs propres vies.
(FACE B)

Pour eux, c’est ceci le plus important. Mais pas tout le monde n’est comme cela bien sûr. Pour certains, quelque chose d’autre est plus important. Ils peuvent utiliser Sahaja Yoga pour leur propre bien-être ou n’importe quoi d’autre. Mais ceux qui pensent seulement à Sahaja Yoga, c’est à nouveau que leur cerveau est illuminé, alors ils réussissent. Mais il ne devrait y avoir aucun motif égoïste là derrière. Il ne devrait y avoir aucune haine ou autre motif, ou une sorte de publicité ou autre. Mais s’il s’agit juste de penser à un travail pour Sahaja Yoga, cela réussira, cela sera accompli. On ne devrait jamais se sentir frustré.

C’est ce qui a été dit, que Dieu est avec vous et qu’Il est votre berger. Et c’est ce qui arrive quand vous devenez une brebis soumise sous la houlette de ce berger.

Donc ce qu’il résulte de ce cerveau devenu illuminé, c’est que vous commencez à avoir foi en vous-même. Nirvikalpa, vous devenez conscient en n’ayant plus aucun doute. Dès que vous le devenez, Je veux dire que le cerveau devient sans doute.

C’est le cerveau qui pense, c’est le cerveau qui doute, c’est le cerveau qui crée tous ces conditionnements, le cerveau qui crée l’ego, un seul instrument qui fabrique tous ces non-sens. Il va créer la haine, il justifiera le non-sens, il va critiquer les autres, il va haïr les autres, il se moquera des autres.

Cela n’est pas la qualité de Shri Krishna car Lui est collectif. C’est la raison pour laquelle Il n’a jamais dit : “Vous êtes un pécheur” ou quoi que ce soit comme ça. Il n’a critiqué personne. Après tout, Je dois critiquer, Lui ne la pas fait. Maintenant, s’il y avait un Kamsa, d’accord, Il le tuerait, fini ! Un Sanda, Il le tuerait. N’importe quel rakshasa [démon], comme Narakasura, Il le tuerait, fini ! Pas de discussion, rien : “Je n’ai pas de temps pour ces non-sens, alors finissons-en.” Tout de suite. Quel besoin de les critiquer, tuez-les juste. C’était aussi direct que ça !
Mais en les tuant, ils sont revenus dans ce Kali Yuga. Alors le mieux c’est d’éloigner les gens de ces démons, de ces rakshasas avec qui ils se sont perdus. C’est le meilleur moyen.

En fait un moyen serait que J’indique dans votre cerveau que ceci est un rakshasa. Mais vous n’allez pas Me croire, pas du tout. Donc ce qui arrive quand vous allez auprès d’eux, c’est que vous attrapez tous ces déséquilibres dans la tête, vous commencez à avoir des pincements et des picotements au bout de vos doigts. C’est toute cette activité de votre cerveau qui agit sur vos nerfs et vous pouvez le sentir. Vous commencez à trembler.

L’autre jour quelqu’un est venu s’asseoir devant Moi pour entendre les nouvelles et il tremblait juste comme ceci. “Qu’est-ce qui t’arrive ? Arrête ça !” “Mais je ne peux pas, je ne peux pas” répétait-il. Je ne lui faisais rien, c’était son cerveau. En Ma présence, le cerveau agit car, comme Je vous l’ai dit, Il pénètre dans tout dès que Je pose Mon regard sur quelqu’un.

L’autre jour il y avait un garçon très méchant qui se bagarrait avec les autres, les mordait, des choses comme ça, très bizarre. Dès qu’il M’a vue, il s’est sauvé. Il attaquait tout le monde mais il s’est sauvé en courant. Et puis vous avez vu les gens qui sont possédés, qu’est-ce qui leur arrive ? Juste la même chose, ils viennent vers Moi et tremblent. Parfois Je crains même qu’ils ne s’évanouissent en Ma présence pendant le programme ou sinon qu’ils Me donnent mal à la tête.

Alors qui donc agit en eux, qui agit sur ces gens qui sont possédés, qui leur fait faire tous ces gestes ? C’est le cerveau. C’est dans leur cerveau qu’ils ont eu ces problèmes et Shri Krishna les fait trembler. Ces tremblements qu’ils sentent, les pincements et picotements qu’ils éprouvent, la chaleur qu’ils ressentent, tout cela vient du système nerveux central commandé par le cerveau.
Donc après la Réalisation, ce qui arrive c’est que le cerveau est en paix, absolument en paix avec lui-même. Il ne réagit pas comme il avait l’habitude de réagir. Comme J’ai vu des gens ici si pressés, si nerveux, si contrariés tout le temps, ou anxieux et irritables.

Je lisais la vie de Mao et J’ai été surprise de voir que son docteur, son docteur personnel avait dit la même chose. C’était vraiment un tyran mais il avait très bien réussi à tromper les apparences. Selon son docteur, c’était l’homme le plus cruel qu’il avait connu. Voici ce Mao qui apparemment avait l’air d’un très grand réformateur, faisant tant et tant de choses pour son pays. Mais non, c’était un hypocrite. Comment allez-vous savoir si quelqu’un est un hypocrite ou pas avec votre cerveau ? Seulement si vous êtes illuminé [si vous avez eu votre Réalisation].

Donc, si Shri Krishna pénètre dans votre cerveau, alors vous devenez une personnalité éclairée, Sthitha PrAgnya, et vous devenez savant, vous savez tout, tout ce qui est nécessaire. Vous pouvez peut-être ne pas forcément savoir qui est numéro un à Wimbledon. Vous pouvez ne pas savoir qui est cette actrice, quelle est sa vie, peut-être pas. Vous ne pouvez peut-être pas savoir qui est le Président de tel et tel pays, mais vous saurez ce qu’il est nécessaire pour vous de savoir.
Autrement les gens gaspillent leurs énergies. Je connais quelqu’un qui connaissait les numéros de téléphone et les numéros d’immatriculation des voitures de deux mille personnes. A quoi bon ? Quelque chose comme ça, toutes ces choses stupides sont un gaspillage d’énergie mentale. Mais un Sthitha PrAgnya ne le fait pas, il est concentré sur son propre savoir, sur la compréhension divine. Il fonctionne réellement comme un ordinateur et un ordinateur si efficace !

Aujourd’hui J’avais juste commencé de vous parler de Kabir quand ils ont dit immédiatement : “Mère, les vibrations !” Rien qu’en évoquant le nom de Kabir, vous recevez des vibrations. Mais pour une personne normale, rien, Kabir n’est rien, c’est juste un autre romantique. S’ils ne veulent pas comprendre quelque chose, [par contre] ils peuvent dire n’importe quoi. Mais seulement les gens qui sont illuminés, leur système nerveux est si performant qu’ils peuvent déceler ce qui est faux, ce qui est juste, ils peuvent sentir la Divinité, ils peuvent déceler qui sont les incarnations et qui n’en étaient pas.

Vous ne savez pas ce qui est arrivé à votre système nerveux : une nouvelle dimension est arrivée. Absolument une nouvelle dimension dans votre système nerveux est survenue, qui se manifeste, et ceci est aussi une des bénédictions de Shri Krishna car Il est l’esprit de collectivité en nous et c’est sous cette forme de collectivité qu’Il fonctionne.
Tant que l’Amérique ne marchera pas droit, Shri Krishna ne va pas quitter Ma gorge, Je vous le dis. Donc, comme Je dis que l’Amérique est l’endroit de l’auspiciosité de Shri Krishna, alors on doit comprendre ce qu’est l’auspiciosité de Shri Krishna.

On dit qu’Il a eu 16.000 épouses, celles-ci étaient Ses pouvoirs, Il avait 16.000 pouvoirs. Et pour faire fonctionner Son incarnation, Il avait besoin d’elles. Donc elles sont venues sur cette terre en tant que princesses et ont dû se marier à un horrible roi qui les a épousées et les a gardées en prison. Alors Il a combattu ce roi, les a toutes récupérées et épousées. C’est la meilleure partie de cela : Il les a épousées car, voyez-vous, un homme, quel que soit son âge, s’il a 16.000 femmes autour de lui, les gens ne vont jamais comprendre qu’Il est Yogeshwara. Les hommes ont ce problème mais pas tellement les femmes car les femmes deviennent des mères, voyez-vous. Je suis une Mère et personne ne peut mettre en question mon caractère parce que Je suis une Mère. Mais la paternité peut être contestée. Donc Il les a épousées et puis Il a épousé aussi l’essence des 5 éléments en tant que 5 épouses.
Mais Son réel sens de la moralité peut être compris dans le cas de Draupadi.

Vous connaissez l’histoire du Mahabharata, lorsqu’Elle a été amenée à la cour de Duryodhana qui a demandé à Dushasana d’enlever Ses saris. A ce moment, Tulsidas a écrit ce qui est arrivé. Elle maintenait Son sari avec Ses dents. Elle a appelé Krishna mais elle pouvait seulement dire : “Kri”, ‘Shna’ voulait dire ‘arrêt total, cela va aller mal’. Elle se retint avec seulement “Kri” et ne dirait pas “shna”. Mais dès qu’Elle dit “Krishna”, le sari tomba. Alors Il a décrit : [Hindi : …shanka chakra gadha padma garuda…].

Qu’est-ce qu’Il a fait ? Dès qu’Elle eut dit “Krishna”, il y eut un grand bruit à Dwarika car Il était à Dwarika. Et tout de suite, avec shanka, chakra, gadha, padma, ce sont Ses 4 armes, Il est arrivé sur Garuda. La manière dont c’est écrit est magnifique, Je veux dire que Je sens réellement que cela remplit votre cœur d’une si belle compréhension de Shri Krishna. Pour Sa propre sœur, Il est venu de loin afin de sauvegarder Sa chasteté.

Pour Lui, la chasteté de Sa sœur était de la plus grande importance. Il aurait pu dire “Non, non, non, Je suis un roi, Je dois m’occuper de ceci, Je dois faire cela, Je dois…”, rien. Si Sa chasteté est en danger, Il arrive sur les ailes de Garuda et assure. Et ce coquin a dû se fatiguer à force de tirer sur Ses saris. Je pense qu’il a dû M’emprunter des saris car J’ai trop de saris. Un après l’autre, l’un après l’autre, il a fait une pile avec les saris et s’est fatigué. Il n’arrivait pas à La dénuder. La chasteté de Draupadi était à un tel niveau. Et la manière avec laquelle Shri Krishna a essayé de la sauver est remarquable.
Donc ce Yogeshawara Shri Krishna est aussi un Dhanvantari, ce qui veut dire le docteur des docteurs. Il est Celui qui guérit, voyez-vous, car il s’agit de tout le cerveau et des vibrations qui coulent sur le système nerveux. Donc il soigne les gens au moyen de Son cerveau. Mais comment ?

Supposons que quelqu’un a un problème, disons au cœur. Alors, dès qu’il met les mains vers Ma photographie, immédiatement il sent le problème sur son doigt gauche, là. Le cerveau fonctionne. Donc, dans votre cerveau, Mes vibrations viennent de Shri Krishna et elles commencent à envoyer ces messages. Car Je suis aussi Shri Krishna. Ainsi cet ordinateur agit et immédiatement vous savez ce qui ne va pas avec cette personne, qu’il a un problème au cœur. Vous n’avez pas besoin de faire un diagnostic, rien, immédiatement vous le savez. Et qui fait cela, c’est le principe de Shri Krishna dans le cerveau du Virata.

Et voyez, cela marche aussi pour certaines personnes, Je pense. Maintenant vous en êtes convaincu, vous savez que cela fonctionne, que cela agit comme ceci, comment cela arrive et comment cela communique à travers vous.
Donc Mon ordinateur communique. En fait, si vous vous mettez à l’ordinateur, vous pouvez juste appuyer sur le bouton, bien sûr c’est fabriqué par l’homme, mais quoi qu’il en soit, vous obtenez alors un résultat. Ici ce n’est pas pareil. C’est le cerveau qui automatiquement donne le résultat, tout de suite, à travers l’autre personne. Et également ce même cerveau vous dit ce qu’il faut faire au sujet de telle ou telle personne, comment le rééquilibrer. Ce même cerveau émet des vibrations et ces vibrations s’écoulent au travers de ce cerveau, et ce sont elles qui vous disent ce qui ne va pas bien avec cette personne.

Donc tout ce travail de pénétration se fait par Shri Krishna, sans aucun doute. Il prend ces vibrations, les transmet à un autre cerveau et ensuite ce cerveau, ce système nerveux central commence à fonctionner et alors vous obtenez le résultat. Mais c’est instantané, cela ne prend pas autant de temps que cette autre façon dont Je l’ai décrit, cela fonctionne juste immédiatement. Dès qu’ils mettent leurs mains devant Moi, immédiatement !
Donc il est si important pour les Sahaja Yogis de s’occuper de leur cerveau. Dans cette Amérique, Je ne sais pas jusqu’où ce cerveau est sain. Car, si vous ouvrez la télévision, hou lala, si vous regardez dehors dans la rue, si vous regardez les publicités et entendez cette musique, ça vous casse la tête complètement. Toute l’atmosphère est anti Shri Krishna. Il y a aucune pureté dans la compréhension, aucun sens de la moralité. La manière dont ils font les films, les scénarios, cette horrible violence, c’est horrible ! Je devrais ajouter les scènes immorales, toutes sortes de choses, toutes créées ici sur la terre de Shri Krishna, Celui qui à travers Ses ondes peut totalement purifier car Il est Yogeshwara parce qu’Il est détaché, absolument détaché, Il ne peut pas s’attacher à quoi que ce soit !

C’est seulement le cerveau qui vous attache. Or, voyez, supposons que ce tapis soit là. Ceci est un sari, il est là et Je regarde le sari, Je trouve que c’est un joli sari. Maintenant, si c’est le Mien, Je m’inquiète pour qu’on ne le salisse pas et où on va le garder, qu’est ce qui va lui arriver. Sans arrêt on s’inquiète de tout. Ici il y a de plus en plus de rues où marcher, où il y a des magasins, des magasins et encore des magasins. L’attention va là et, dans cette attention, ce cerveau est pris complètement. Il est pris, il veut ceci, il veut cela et veut cela et encore cela. Pour quelle raison ?
Donc le détachement de la matière n’est seulement possible que si vous connaissez la générosité. Mais beaucoup de gens, même des Sahaja Yogis, ne le sont pas. Or qu’est-ce que la générosité ? La générosité c’est que, si vous aimez Mon sari, vous l’aurez. C’est cela la réelle générosité. Supposons que tout ce que J’achète est pour vous. Donc vous l’obtenez. Si vous avez un tempérament détaché et généreux, alors vous ne pouvez jamais vous faire prendre avec la matière, car tout ce qui vous importe, c’est l’amour.

Comme quand J’étais en Russie, il y avait ces œufs de poissons qu’on appelle caviar. Et il y a un docteur qui en raffole à Londres. J’ai demandé qu’on M’en apporte. Ils M’ont demandé pourquoi Je voulais prendre celui-là. J’ai dit que Je voulais celui-là. J’ai pensé au docteur qui en voulait là-bas et qui en raffole et Je Me suis sentie très heureuse de cela. Et ensuite le docteur fut aussi très heureux : “Mère, Vous Vous êtes souvenue même de toutes petites choses comme celle-ci ?”

Ainsi la matière est une manière de donner une très grande joie à une autre personne. Si vous le faites avec amour. A nouveau Je dis de le faire avec amour, pas avec attachement mais avec l’amour qui est détaché.

Il est Celui qui est détaché. Donc qu’est-ce que l’amour détaché ? Je vous l’ai dit plusieurs fois : c’est comme la sève qui monte dans l’arbre, qui va partout dans l’arbre et qui ne s’attache nulle part. Car si elle s’attache, alors l’arbre va mourir, et le fruit, quel qu’il soit, va mourir aussi. Alors qu’est-ce qu’un amour détaché ?
L’amour détaché est la plus belle des choses.

D’abord, dans l’amour détaché, vous savez quoi donner et à qui, et ce qui rendra la personne heureuse, ce qui lui donnera de la joie, ce qu’elle aime. Dans l’amour seulement vous savez ces choses, ce qu’elles aiment, quelle est leur couleur, leur style, ce qu’elles veulent. De toutes petites choses.

Comme Je vous ai raconté hier l’histoire de Shri Rama, tout ce qui est fait avec amour, même une petite chose que vous voudriez avoir, J’aimerais l’acheter, même si c’est stupide. Mais si Je sais que vous l’aimez, alors Je l’achèterai. De la même façon, vous aussi vous le faites. Tout le temps vous vous demandez ce que Mère aimerait. Et vous regardez des petites choses ici et là.

Mais le détachement doit être total et complet. Alors seulement les gens s’attacheront réellement à vous. Autrement vous ne pouvez pas. Si vous n’êtes pas détaché, vous ne pouvez pas avoir cet amour complet d’une autre personne. Car si vous faites quelque chose, disons pour l’argent ou par convoitise, ou pour un quelconque avantage, cela n’a aucun sens. Les gens savent : « Oh, je sais bien pourquoi il fait cela, parce que je suis tel et tel. »

Dans Sahaja Yoga également, beaucoup de gens viennent soit pour obtenir de l’argent, soit pour être soigné, toutes sortes de choses. Mais c’est seulement si vous êtes détaché que Sahaja Yoga pourra s’étendre. Tant que vous aurez des attachements, vous devriez savoir que vous n’êtes pas encore un Sahaja Yogi. Je ne dis pas de vous enlever un œil ou de vous couper une main, pas du tout, pas jusque là.

Ce que Je dis c’est que vous devriez faire votre introspection, et voir combien vous êtes attaché à ceci ou à cela et pourquoi vous y êtes tellement attaché, qu’est-ce que ça peut faire. De toute manière, il n’en résultera toujours que des déceptions.
J’ai connu des parents qui sont gâteux avec leur enfant, adorent leur enfant, tout ça. Les enfants pour la plupart s’égarent. Mais si vous avez un amour détaché pour votre enfant, vous ferez de belles choses pour l’enfant. En même temps, vous saurez quand dire “non” lorsque ce n’est pas bien. “Ceci, je n’aime pas, ne le fais pas”, il faut le dire. Mais le détachement est même plus vaste que cela.

Comme des gens qui adorent la nourriture. Alors, pour leur dire de se détacher de la nourriture, c’est très difficile. Spécialement à un certain âge, Je pense qu’on adore vraiment la bonne chère et tout cela. Gandhiji a parlé de svada, que vous ne devriez avoir aucun sens du goût. Mais quand vous grandirez dans Sahaja Yoga, vous trouverez que cela arrivera automatiquement. Tout votre attrait vers la nourriture va disparaître. C’est un autre signe que vous êtes absolument détaché de la nourriture.

Aujourd’hui, J’ai pris Mon déjeuner, Je ne sais plus si c’était un dîner ou un déjeuner car Je l’ai pris à environ 5 heures, donc Je ne sais pas quelle partie du jour nous sommes. Et si Je ne mange pas, cela ne fait aucune différence pour Moi, cela ne Me rend pas faible ou d’une quelconque manière malheureuse.
Mais penser à la nourriture ne fait que gâcher votre cerveau. Bien des gens ne pensent qu’à manger. Quand nous allons chez eux : “Oh, ils ont fait tant de bonnes choses. Quand nous sommes allés chez eux, ils ont fait de si bonnes choses.” A quoi bon ? Vous avez déjà mangé, alors c’est fini, c’est fait ! Alors pourquoi y pensez-vous encore ? Ou bien : “Je suis allé chez ces gens, j’ai mal mangé.” Pourquoi penser à la nourriture, Je ne comprends toujours pas. Ce qui est arrivé, est arrivé. En y pensant, vous ne pouvez pas revenir à ce que vous avez mangé ou à ce que vous allez manger. C’est là et ce qui est là, vous devez le manger, voyez-vous, alors que pouvez-vous faire ?

Par exemple aujourd’hui on M’a demandé si Je prendrais des hot-dogs. En langue Hindi, cela veut dire un vrai chien chaud, garam kupte comme ils l’appellent. J’ai répondu : “D’accord, Je veux bien.” Alors ils ont dit que tous les Américains en mangeaient. “Très bien, Je suis Américaine, donnez-M’en.”

Par contre si vous savez que quelque chose ne sera pas bon pour vos dents ou autre chose, vous ne devriez pas en manger. Par exemple, le bœuf est très mauvais pour les dents. C’est pourquoi vous perdez très vite vos dents. Beaucoup de gens Me demandent dans des interviews si J’ai Mes propres dents. Je réponds que oui, que ce sont les Miennes. Ils ne peuvent pas croire que ce sont les Miennes. Parce que Moi Je sais ce qu’il ne faut pas manger pour sauvegarder les dents.
Mais on ne devrait pas être attaché à une idée, il s’agit même ainsi d’attachements plus subtils. Cela a vraiment détruit ce monde avec tous ces nombreux problèmes de fanatismes, de racismes et Je ne sais pas quoi d’autre. Et là, voyez les contradictions chez les gens : ils vont à la mer pour avoir une peau plus foncée et ils sont racistes. Pourquoi aller à la mer ? Si vous voulez bronzer, pourquoi alors détestez-vous les gens qui ont une peau foncée ? Cette contradiction vient d’un cerveau qui n’est pas équilibré et, à cause de ça, vous avez du racisme, vous devenez raciste.

Si ce n’est pas cela, vous avez un autre conditionnement comme en Inde, qu’il existe des castes et que selon la caste, vous devez y rester. Comment peut-il y avoir des castes quand chacun a l’Esprit en son cœur ? Ils ne vont rien manger d’une autre caste plus basse, ils sont d’une caste plus haute, ceci, cela.

Ce cerveau est celui qui crée toutes sortes de conditionnements. Et tous ces grands saints qui ont vécu sur cette terre, qu’ils soient de l’Inde ou d’ailleurs, tous se sont élevés contre ce non-sens qu’est la discrimination. Cela vient du cerveau, vous savez, demandez-leur : « Pourquoi pensez-vous comme cela, que vous êtes plus élevés que les autres ? »

C’est comme les Allemands qui pensaient qu’ils étaient la race supérieure. En fait qui va croire à cette histoire idiote, Je ne sais pas. C’est une totale absurdité. Les Allemands, ceux qui ont tué des enfants dans les chambres à gaz et qui étaient contents de l’avoir fait, doivent être la race la plus basse qui soit ! Mais ils pensaient qu’ils étaient une race supérieure ! Comment peuvent-ils l’être ? Demain les gens du Rwanda diront qu’ils sont la race supérieure parce qu’ils peuvent s’entretuer au grand jour.
Alors penser que vous êtes supérieur aux autres, penser que vous êtes plus beau que les autres, que les autres sont moches, tout cela c’est l’œuvre du cerveau qui vous emmène à l’ego et cet ego est celui qui vous trompe complètement tout le temps. Cela est le travail de Shri Krishna.

Vous avez sans doute entendu cette histoire au sujet de Narada qui n’avait jamais voulu voir, qui pensait qu’il était un grand homme parce qu’il n’avait jamais été attiré par une femme, et il avait même défié Shiva. Mais Shri Krishna lui a joué un tour, Il joue toujours des tours. Il a envoyé deux personnages Gandharvas pour le taquiner. Ils sont descendus et ont dit à Narada qu’il était un si bel homme, si séduisant, et qu’il y avait ce mariage qui devait se faire de cette dame, [Rupoghadi ?], qui était si belle, qui était une princesse, et pourquoi n’y allait-il pas, elle voudrait se marier avec lui. Et ils ont flatté son ego, voyez-vous, tant et si bien qu’il ne savait plus où il en était. Alors il a décidé de s’y rendre, il était si beau. L’ego. Alors il arriva là-bas et cette princesse venait de sortir avec une guirlande. Elle le regarda et d’abord elle se mit à glousser de rire, puis elle rit très fort et s’en alla. Il ne pouvait pas comprendre et regarda ces deux personnes qui lui dirent que ce n’était pas grave, que peut-être quelqu’un était plus beau que lui. Alors Narada fut très en colère et s’en alla vers un lac. Lorsqu’il s’est regardé dans le lac, il vit que son visage était celui d’un singe. Il était devenu un singe car cet ego vous rend comme un singe et vous commencez à penser que vous êtes formidable, que vous êtes très beau, que vous êtes ceci ou cela, alors que vous ne l’êtes pas.
Car si vous l’êtes, vous n’allez pas y penser. Quoi que vous soyez, vous n’y pensez pas. Vous ne pensez pas que vous êtes un être humain, n’est-ce pas ? Ou allez-vous vous vanter de ne pas avoir de queue ? Tout ce que vous n’êtes pas, alors vous vous en vantez : d’être très beau, très séduisant, que les autres sont moches, etc.

Ensuite Shri Krishna joue Son rôle à travers la Maya et donne une bonne leçon à cette personne. Cela arrive !

Alors ne pensez jamais que vous êtes quelque chose de magnifique ou que vous avez accompli ceci ou cela dans la vie, et que vous êtes quelque chose comme un grand héros. Rien, il n’y a rien d’autre que l’ego qui a grimpé là et qui vous donne toutes ces idées. Et si vous allez encore plus loin avec cet ego, alors un Hitler peut pénétrer votre ego et vous pourriez vous conduire comme lui.

Ou bien si vous êtes conditionné, il sera impossible de vous dire quoi que ce soit. Comme Je vous l’ai raconté à propos de ce gars Hari Rama à qui on demandait pourquoi il portait ce dhoti par ce froid et qui répondait que c’était son gourou qui lui avait dit de porter ce dhoti. Donc quelle sorte de gourou est-ce, qui demande d’avoir froid ? Je veux dire, Moi Je suis une Mère, Je n’aime pas toutes ces absurdités. Mais il a répliqué que c’était son gourou qui le lui avait demandé.

Quel conditionnement ! Et c’est un conditionnement pour quelque chose d’absolument absurde et ridicule !
Maintenant voyez, les Américains sont plus vulnérables à ce genre de chose. Qu’une idiotie commence et tout de suite les Américains sont les premiers à sauter dessus. Vous avez commencé à vous droguer, vous avec commencé à porter, Je peux dire, des vêtements bizarres. Cela commencera à Paris mais sera vendu en Amérique. Tout de suite. Ils sont à l’affût de quelque chose de nouveau. Cela peut être un attrape-nigaud mais ils le feront. Je ne sais pas pourquoi les Américains, qui sont les résidents de la terre de Shri Krishna, n’ont pas du tout de discernement sur quoi accepter ou sur quoi ne pas accepter. Ce sont les pires, même pires que des enfants, ils n’ont aucune maturité : « Qu’est-ce qu’il y a de mal ? »

Donc le discernement qui est le centre que nous avons ici, le Hamsa, qui est commandé par le Vishuddhi, est parfois complètement bloqué.
C’est comme une dame qui est venue en Amérique m’a demandé en se vantant si J’avais été voir les bistrots en Angleterre. J’ai répondu : « Non, pourquoi ? » Elle M’a répondu : « Oh, mon Dieu, quels bistrots ils ont là-bas ! Vous savez, je suis allée dans le meilleur. » Alors J’ai demandé : « Lequel ? » « Il est connu sous le nom de bistrot de l’ermite. » « Qu’a-t-il de si spécial ? » C’était une dame très classe, de très grande classe. Elle dit qu’un homme y était mort et que pendant un mois personne n’avait enlevé le corps et que tout l’endroit était rempli de l’odeur. Donc l’odeur avait été conservée et même les toiles d’araignées étaient conservées. Elle ajouta que c’était tellement bien et que, quand elle y était, elle se sentait si spirituelle.

Et alors elle a commencé à se vanter et dire qu’ils sont des gens libres, qu’elle permet à ses enfants de boire, qu’elle leur donne à boire. « Vraiment ? » « Oui, je leur donne n’importe quel alcool. Je ne leur défends rien, non, ils peuvent tout avoir. » Les enfants avaient à peine douze et quatorze ans. Je lui ai répondu : “Très bien, si vous avez fait cela, que puis-Je dire ? Vous êtes une grande dame. Je ne le ferais pas pour mes enfants ou mes petits-enfants mais vous êtes magnifique. Je vous salue !”.

Après trois, quatre mois, on a entendu qu’il y avait eu l’anniversaire du plus jeune garçon et qu’elle lui avait donné tous ces alcools pour les copains. Dieu sait ce qui est arrivé, ils avaient allumé des bougies et tout cela, toute la maison a brûlé et tous les enfants, ses fils et aussi deux qui dormaient en haut, tout a brûlé et ils sont morts.
Se vanter à propos d’idioties comme avoir eu cinq cents hommes dans sa vie ou avoir eu tant et tant de femmes. Je veux dire qu’ils sont des fous stupides car c’est comme cela qu’ils organisent leur sortie aux enfers et qu’ils vont tous y aller. C’est cela qu’on doit leur dire : « Si vous continuez ainsi, qu’est-ce qu’il va vous arriver? » Accumuler ainsi tout ce qui va les détruire, faire tout ce qui va les détruire. “Oh, c’est bon.” Je demande : « Pourquoi? » “Vous savez, si vous prenez ceci, en deux minutes vous partez.” J’ai dit : “Vers où? En enfer ou bien où ?”

Tout ce qui est destructif, Je ne sais pas pourquoi les Américains devraient l’accepter alors qu’ils ont Shri Krishna comme Seigneur. Cela doit être bien compris par les Sahaja Yogis aussi, que vous devez vraiment vous transformer en votre Soi à tel point que ce qui est, tout ce qui est destructif, devrait être abandonné.

Tout d’abord, Je trouve que certains hommes et femmes ont l’air si triste, vous savez. Comment pouvez-vous l’être ? Vous vivez dans le pays de Leeladhara. Il est Celui qui a fait danser tout le monde et Il est Celui qui a projeté rasa : ‘ra’ est ‘l’énergie’ et ‘sa’ signifie ‘avec’, ra-sa.

‘Ra’ est ‘l’énergie’. Celui qui soutient l’énergie, Celui qui a illuminé l’énergie mentale et qui la soutient, comment vous-autres pouvez-vous vous laisser prendre par l’adharma [la mauvaise conduite], par l’immoralité et la destruction ? Je ne peux pas le comprendre !
Je ne sais pas quels sont Ses plans, très bien, mais Il doit vraiment sauver les peuples d’Amérique de toutes ces sortes d’inepties qu’ils font du matin au soir. Il n’y a personne de sensé dans vos politiques, personne de valable aux hautes positions, comment se fait-il ! Vous n’avez pas un seul homme dont vous pouvez dire qu’il est bien et qu’il fera du bien à votre Nation. Critiquer les autres, là ils sont très bons !

C’est comme lorsque nous avons eu ce fléau, cette chose qui peu à peu est arrivée et ils en ont parlé dans tous les médias. Ils ont stoppé tous les bateaux, tous les avions, fait un tel tapage, ils nous ont mis dans un tel embarras. Qu’en dites-vous de votre SIDA que vous transmettez en cadeau partout ?

C’est très étonnant qu’avec des cerveaux illuminés par Shri Krishna, vous puissiez accepter même mentalement ce personnage de Freud. Comment avez-vous pu accepter Freud ? Je ne peux juste pas comprendre. Et maintenant vous êtes tous détruits et nous nous faisons du souci. Ils ne savent plus quoi faire. Ils font maintenant éclater les familles et toutes les conclusions logiques auxquelles ils arrivent, sont juste à l’opposé de Shri Krishna.
Comme ce Simpson qui a tué sa femme, eh bien il l’a tuée et c’est fini cette affaire ! Maintenant ils sortent de belles théories, voyez : pourquoi psychologiquement il l’a tuée, c’est parce qu’il s’était marié avec elle ! Seulement quand vous vous mariez, alors vous assassinez votre femme ou votre mari, donc vous ne devriez pas vous marier. Belle conclusion !

Demain ils diront que les gens s’entretuent, donc qu’on peut les laisser avoir des armes. Et maintenant on veut aussi leur permettre de se droguer. Et de permettre l’homosexualité, de permettre tout cela. Car Je pense que ces gens à la tête des affaires ne veulent pas vraiment qu’ils vivent et pensent : « Laissons-les se battre entre eux, faire ce qu’ils veulent, nous devrions conserver nos propres postes. » C’est la façon qu’ils ont de ne pas se soucier de l’immoralité et de toutes ces forces destructrices qui agissent sur les enfants américains, la jeunesse américaine et la population américaine, de ne pas se préoccuper d’eux.
Donc ce soir nous prions Shri Krishna qui est Yogeshwara. Il mange mais Il ne mange pas. Il dort mais Il ne dort pas. Il a des épouses mais Il n’a pas d’épouse. Comme Il est le Yogeshwara et que vous, vous êtes les Yogis, alors Il est votre Ishwara, donc vous devez essayer d’être comme Lui.

Laissez vos cerveaux être illuminés par Ses bénédictions et vous deviendrez cette grande personnalité qui englobe tout, qui voit tout, qui vous donne ce discernement, qui vous fait comprendre ce qui est faux. Et vous vous sentirez plein d’enthousiasme pour changer cette Amérique avec tous vos efforts, avec tout votre intellect. C’est la chose la plus importante que vous ayez à faire.

Et en tant que Kubera, Il est aussi le Seigneur de la Richesse et Il vous a donné tant de richesse tout autour de vous, voyez-vous, juste tout près de New York, vous avez de si beaux endroits. De toutes les manières, vous êtes bénis : vous avez de l’argent, vous avez tout, vous avez l’intelligence, tout est là. Mais ce qui vous manque c’est la sagesse, en tout, en vous.

Supposons que vous ayez une voiture. Vous avez la voiture, vous avez les clés, vous avez le moteur, les freins, tout, mais vous ne savez pas conduire, alors qu’est-ce qui va arriver ? Voilà ce qu’il en est.

Donc en tant que Sahaja Yogis d’Amérique, vous avez une responsabilité très, très spéciale, une responsabilité très spéciale.
Aujourd’hui, nous dirons Ses 108 noms qui sont appropriés, qui nous sont venus tout droit de Puna. Donc c’est ce que nous aurons en premier et puis un petit Puja à la Déesse.

Que Dieu vous bénisse !