India Tour 1995: Shakti Puja in Delhi – The Shakti of Satya Yuga

New Delhi (India)


Transcript PDF
Send Feedback
Share

India Tour de 1995, Shakti Puja à Delhi le 05/12/1995

La Shakti de Satya Yuga

Traduction non vérifiée après « *** »

Aujourd’hui, nous allons faire la puja de la Shakti en Satya Yuga. Comme Satya Yuga a commencé dans cet environnement, l’influence de la Shakti est également devenue plus intense.
Le premier aspect de la Shakti c’est qu’elle est éclairée, enflammée. Elle est pleine de lumière intense.
Lorsque la Shakti se manifestera dans Satya Yuga, toutes les manières des mauvaises personnes seront exposées, elles se présenteront devant vous. Ou bien leurs torts deviendront évidents. Tous leurs actes, qui ont été cachés au reste du monde, seront exposés – toutes leurs mauvaises actions, peut-être illégales ou peut-être secrètes, ou terroristes ou autres – toutes ces formes d’actes qui vont à l’encontre Satya, à l’encontre de la vérité.

Aucune de ces activités, ni institution ne peut être sauvée car la lumière de vérité est sur elles. À la lumière de Satya, vous verrez leur vraie forme. Je vous avais juste dit que le Kritya Yuga avait commencé et que Satya Yuga allait venir. Et maintenant, le soleil de Satya Yuga est à l’horizon. Bientôt, vous aurez la preuve que quiconque sur le chemin du mensonge, qui se livre au mensonge, sera exposé. Même s’il est un Sahaja Yogi, s’il se dit Sahaja Yogi et s’il s’adonne à de mauvaises activités, il ne pourra pas se sauver lui-même. Jusqu’à aujourd’hui, la vérité l’avait sauvé, protégé et pris en charge. Mais la vérité, Satya, n’a pas le pouvoir de protéger les personnes qui agissent mal face à la vérité.

Je vous ai dit avant-hier que le plus grand pouvoir de la Shakti c’est l’amour. La signification de l’amour c’est de répandre sans aucune attente, sans aucun désir, le royaume de l’amour. Tout ce travail de la Shakti sera fait à travers vous, en tant qu’instrument. Si la Chaitanya avait pu faire ce travail, il n’y aurait aujourd’hui aucun Sahaja Yogis ni Sahaja Yoginis, et on n’aurait pas eu besoin d’eux. Or, aujourd’hui, on a vraiment besoin des Sahaja Yogis, comme vous pouvez le constater. Aujourd’hui, les Sahaja Yogis sont préparés au sein de la collectivité. Mais le véhicule, le canal de la Chaitanya, c’est vous autres. Vous êtes le véhicule de cette Chaitanya, vous ne devriez même pas jeter un coup d’œil sur les revendications de ceux qui veulent faire de mauvaises choses, car vous êtes vous-même remplis de Chaitanya, vous avez toutes sortes de shaktis. Tant de Shaktis circulent à travers vous et ces Shaktis vous rendront tout à fait efficaces et vous donneront toutes sortes de pouvoirs. Et cela vous rend également en bonne santé, vous n’avez pas besoin de recourir à rien d’autre. Mais dès que vous rechercherez quelque chose qui n’est pas soutenu (par les vibrations), vous chuterez.

Par exemple, J’ai vu qu’il y a beaucoup de personnes haut placées, qui se disent très importantes, très spéciales, qui enverront un message disant: « Nous souhaitons rencontrer Mère. » « Je souhaite un rendez-vous spécial avec elle. » Ils n’ont rien de spécial, ces personnes, mais: « Je veux rencontrer Mère. » Si vous évitez d’essayer de les rencontrer, les gens disent: « Mère, ils nous dérangeront beaucoup. » Donc, il vaut mieux les rencontrer.

« D’accord, d’accord, rencontrons-les. » Ensuite, ils viendront, ils auront leur Réalisation et ils iront bien, mais après cela, ils ne seront plus là. Parce qu’ils ne comprennent pas que le pouvoir de Shakti est intense, il est très efficace. Une fois que vous êtes venus à Sahaja Yoga, il est préférable de vous établir autrement, vous ne pouvez pas être sauvés. Chaque fois l’homme pense: comment puis-je tirer profit de ceci? Quand il vient à Sahaja Yoga, il pense seulement: « Ma fille ne va pas bien, mon fils ne va pas bien, ça ne va pas bien, je dois dépenser tellement en impôts sur le revenu à cause de ce problème-ci, ce problème-là. »

Tous ces problèmes, vous arrivent en même temps. Au tout début, si l’homme ne développe pas un équilibre, alors Sahaja Yoga est inutile. Quand cet équilibre entre en vous, alors vous sentez: « Maintenant, c’est trop ce que j’ai fait, je ne veux plus le faire. » Il n’y a pas besoin de faire quelque chose de mal qui pourrait nuire à la société. Faire du tort à quiconque après Sahaja Yoga ne sert à rien, ne sert à rien. Des personnes sont venues à Sahaja Yoga et ensuite, ont essayé de gagner de l’argent, essayé de se quereller avec les autres et à part cela, rien n’est meilleur. Ensuite, c’est auto-destructeur parce que Sahaja Yoga a cette Shakti qui éloigne ce genre de personnes.

Et ensuite, s’ils s’améliorent et reviennent par le suite, peut-être que cela leur sera utile. Par exemple, la mer a deux sortes de pouvoirs: avec l’un, les vagues viennent vers le rivage et avec l’autre, elles s’éloignent. De la même manière, la lumière de Satya est « spandit » (elle palpite), « Spanda » (la pulsation, la palpitation) signifie qu’à un moment donné, elle se contracte et à l’instant suivant, elle se dilate. Dans le cœur, cela se développe pleinement. Adi Shankaracharya a qualifié les « vibrations » de « spanda ». « Spanda » signifie qu’à un moment donné, ces vibrations vous élèvent, mais qu’à l’instant suivant, elles peuvent vous rejeter. Je n’essaie pas de vous faire peur. J’essaie juste de vous informer que nous devons maintenant nous comporter de manière à pouvoir progresser dans le Sahaja Yoga.

Avant-hier, Je vous avais dit que dans le nord de l’Inde, Sahaja Yoga se développe très, très vite. Partout dans le monde, les gens viennent à Sahaja Yoga en grand nombre car les bénéfices de Sahaja Yoga sont très intéressants. Ainsi, certains bénéficient d’avantages financiers, certains ont la chance d’avoir un fils, tout le monde reçoit une sorte de bénédiction ou une autre, tout le monde se voit accorder quelque chose. Certains reçoivent beaucoup et d’autres un peu moins. Le plus grand avantage de Sahaja Yoga est cet équilibre, cette satisfaction: « Je n’ai plus besoin d’autre chose ». « Je ne veux plus rien, j’ai tout. »

Lorsque vous mériterez cet état, vous réaliserez que vous êtes maintenant devenus un Sahaja Yogi. Et alors, sans aucun effort, que vous le vouliez ou non, Sahaja Yoga prendra soin de vous et vous rendra complètement satisfait, contenté. Votre équilibre, votre pondération atteindra le septième niveau et les gens se demanderont: « Qu’est-il arrivé à cet homme? » Comment cet homme est-il devenu totalement sans désir comme s’il avait adopté une sorte de sannyasa (d’ascétisme)? Rien ne l’atteint. »

Une fois, Je suis allée en Amérique. Et il y avait une femme à qui J’ai donné la Réalisation et elle a immédiatement commencé à dire: « Mère, c’est incroyable. Avant Sahaja Yoga, je savais tout de ma boutique, ce qui allait être mis, combien ça coûtait, j’écrivais tout et je me faisais du souci pour tout. Mais même comme cela, je ne faisais jamais de profits, je ne pouvais que perdre de l’argent. Que quelque chose soit vendu ou non, je m’inquiétais tout le temps. Après Sahaja Yoga, le fait est que j’avais oublié comment faire les comptes, garder une trace de tout, et le plus merveilleux, c’est que maintenant, je gagne beaucoup d’argent. Je ne me souviens de rien, à qui j’ai vendu telles marchandises, qui les a achètées, qui me doit de l’argent, je n’ai tout simplement pas ces informations. Et dans cet état de totale absence d’informations, tout se passe bien. »

Cela signifie que Sahaja Yoga l’a embrassée. Alors maintenant, elle a abandonné toutes ses inquiétudes à propos de la gestion de son magasin et de tout le reste. Elle dit maintenant: « C’est comme si quelqu’un d’autre dirigeait mon magasin. »

Lorsque tout fonctionne de cette manière, on se rend compte qu’on a maintenant atteint le plus haut niveau: celui de l’équilibre et de la satisfaction. Il n’est pas besoin de penser, on a atteint l’état qui est au-delà de la pensée. La raison, c’est qu’avant Sahaja Yoga, nous vivions une vie basée sur la pensée. Vous comptiez tout, vous pesiez tout, vous surveilliez tout le temps votre montre. Et chaque fois, vous aviez l’impression que vous passiez à côté de quelque chose.

Même si vous tenez scrupuleusement vos comptes, vous finissez toujours par avoir le sentiment de manquer quelque chose. Comme que maintenant vous avez pris Sahaja Yoga comme travail, alors tout fonctionne de façon « sahaj », spontanément. Avec Sahaja Yoga, tout fonctionne de façon « sahaj », spontanément.

Vous aurez l’expérience de cela progressivement. Mais dans ce Satya Yoga, la Shakti travaille de façon à ce que vous puissiez vous reposer complètement sur Sahaja Yoga. Le fait que vous deveniez complètement dépendants de Sahaja Yoga fait que tout votre travail, toute votre vie est complètement remplie de Chaitanya. Et vous n’avez pas à vous soucier de quoi que ce soit, vous n’avez à vous inquiéter de rien.


Une fois, quelque chose qui a été volé chez moi, tous mes saris en soie ont été volés. Avec beaucoup de difficulté, il ne me restait qu’un sari et Je portais ce même sari à toutes les soirées où Je me rendais. Et mon mari a commencé à penser: « Qu’est-ce qui lui arrive, elle porte seulement le même sari partout? » J’ai dit: « Je n’en ai qu’un ». Et maintenant, vous me donnez tellement de saris que Je ne sais pas quoi en faire! « Peut-être, s’il y a un autre Draupadi Vastraharan (épisode où la chasteté de Draupadi est sauvée par un sari sans fin), alors peut-être que ces saris devraient être utilisés parce que Je ne sais pas où les garder!  »
Mais atteindre cet équilibre, cette satisfaction voilà la plus grande bénédiction que vous puissiez obtenir avec Sahaja Yoga.

Comme par exemple, si j’aime quelque chose, je continue à en avoir envie tout le temps: j’en ai besoin, je le veux, je dois l’avoir, et j’essaie de mon mieux pour l’obtenir. Et on commence à contracter un emprunt et on essaye de tout. Lorsqu’on obtient ce prêt, on ne regarde même plus l’objet et on se met à rechercher autre chose. Nous ne sommes pas satisfaits de ce que nous avons. Nous ne regardons tout simplement plus l’objet acquis.

Ces jours-ci, tant de belles fleurs fleurissent partout. En allant à la puja, J’ai regardé autour de moi. Il y a de telles fleurs magnifiques qui fleurissent sur les arbres. Je ne sais pas si vous les avez remarquées ou non. Si votre attention est sur l’Esprit, alors l’Esprit ne vous montrera que ce qui apporte la joie. Ensuite, en cela, vous obtenez vraiment votre « svartha » parce que vous réalisez ce qui est bon pour votre « svartha » qui est bon pour vous-même, vous devenez « égoïstes ». Regardez! Quel beau mot ils ont choisi: nos frères et soeurs ont beaucoup cherché et ont choisi chaque mot très attentivement, « svarth ». Vous recherchez votre « svarth ».

« Svarth » signifie « ce qui est bon pour le Soi ».

Auparavant, les gens pensaient que « svarth » signifiait essayer de gagner de l’argent, essayer de gagner ceci, de gagner cela, mais cela ne vous a jamais donné le bonheur.
Quand vous devenez fou de toute cette recherche, vous courez ensuite vers votre Soi. C’est pourquoi ils ont dit que vous deviez rechercher le « svarth », « ce qui est bon pour votre Esprit, votre moi ». Et vous veillez tout le temps à ce que votre Soi, votre Esprit, obtienne des profits.

Quand on commence à couler dans ce courant de Satya, alors on commence à réaliser que ce Satya, qui s’occupe de vous, a des millions de mains qui s’occupent de vous et que vous êtes sous sa protection. Alors pourquoi faire quelque chose de mal? Pourquoi faire une chose qui vous bloquerait et vous créerait des ennuis?

Même si vous êtes pris dans quelque chose, vous vous en débarrassez.
À titre d’exemple, j’avais acheté cinq statues en argile au Canada. Je pensais que nous pourrions en faire des copies, que nous pourrions faire des modèles comme celui-ci en argile, ici en Inde. Et la douane les a estimées à dix-huit mille roupies. J’étais très amusée: « Comment ces poupées d’argile pourraient-elles coûter dix-huit mille roupies? Elles valent peut-être dix-huit roupies. »

Je n’arrêtais pas de rire et la nouvelles est parvenues à la police qui a également commencé à rire. Et ils ont dit: « Regardez, cela peut-il être digne de dix-huit mille roupies? » Et puis, elles ont été libérés de la douane, car ils ont été pris sur le fait de faire quelque chose de mal. Sahaja Yoga s’occupe de tout ce qui est nécessaire, de tout ce qui doit être fait, tout ce travail, qui est fait par Sahaja Yoga, se fait spontanément. Ensuite, vous devez comprendre comment abandonner les choses à Sahaja Yoga. La chose la plus difficile est dépendre, est de tout laisser à Sahaja Yoga.

Je vois très souvent que les gens s’inquiètent des choses inutiles. Et le sens de tous ces soucis est que vous n’êtes pas encore en Sahaja Yoga. Ainsi, la signification de la Shakti de Satya Yuga, c’est la vérité, la lumière, et la troisième, c’est l’amour. Et la quatrième c’est la paix de l’esprit. Maintenant, vous devez avoir cette paix de l’esprit (shanti). Quoi qu’il arrive, vous continuez à regarder les choses. Si quelqu’un s’inquiète de quelque chose, c’est qu’il n’est pas encore un Sahaja Yogi.
Vous avez peut-être entendu parler de Hazrat Nizamuddin, de Socrates, du Prophète Mohammed qui se sont trouvés dans une situation où on leur a posé un ultimatum [coupe dans la vidéo]: « Demain, si vous ne vous inclinez pas devant nous, nous vous couperons la tête. » Ensuite, c’est la tête de ce roi a été coupée durant la nuit. Qui a fait ça? Pas ces gens. Cela aurait pu être fait par leurs disciples. Qui aurait coupé la tête du roi? Quelqu’un doit l’avoir fait.

Comme Je vous l’ai dit, tout dans Sahaja Yoga doit suivre deux directions telles le flux et le reflux de la mer. De la même manière, même avec Sahaja Yoga, vous êtes pris en charge par deux Shaktis différentes.

Avec la première Shakti que vous élevez, avec l’autre Shakti, vous êtes mis dehors.

Une fois que vous êtes renvoyés de Sahaja Yoga, nous n’avons plus aucune relation mutuelle vous et moi. Vous n’avez aucun droit sur moi. Si vous souhaitez avoir quelque droit que ce soit sur moi, vous devez d’abord vous établir en Sahaja Yoga.
L’or est chauffé dans un feu et est purifié. À l’état purifié, il développe cette caractéristique de pouvoir sertir un bijou, une pierre précieuse. Dans cet état l’or, le « kundan » (le kundan est une technique spéciale de sertissage des pierres en or, qui évite l’utilisation de griffes et d’autres montures utilisées par les bijoux occidentaux), c’est un état mou dans lequel vous n’avez besoin de rien d’autre pour monter des pierres sur l’or, automatiquement, l’or dans cet état est capable de sertir la pierre précieuse.
Il n’y a rien de plus dur que le diamant. De la même manière, vous pouvez également développer cet état d’or pur, cet état de « kundan ». Et dans cet état de « kundan », vous verrez que vous développez cet état d’équilibre et de satisfaction. Dans cet état, il n’y a pas de pensées, vous allez au-delà des pensées. En Sahaja Yoga, vous allez au-delà de votre intellect, de vos pensées, de vos gunas, vous devenez « gunatita ». Vous atteignez l’état où il n’y a aucune pensée, aucune pensée. Vous pouvez regarder n’importe qui mais vous ne pensez pas à cette personne, vous continuez juste à voir sans pensée.

Il y a une habitude de penser qui n’est pas de la réflexion: quoi qu’il arrive, n’importe quoi, on cogite. Vous perdez cette habitude, quoi que vous regardez, vous êtes sans pensée. En fait, les gens deviennent fous avec ces pensées.

Un monsieur en Suisse m’a dit: « Mère, je vous en prie, délivrez-moi de toutes ces pensées. Coupez-moi la tête s’il le faut, mais libérez-moi de toutes ces pensées. » C’était un docteur en médecine.
Donc, ces pensées en nous sont peut-être dues à notre fierté, à notre ego ou à nos actions dans nos vies antérieures ou à notre culture. Ensuite, il y a même des gens qui cultivent cette habitude en vous. Vous pensées viennent peut-être des livres que vous lisez. Ou bien vous allez voir un gourou, vous rencontrez telle ou telle personne, vous parlez à quelqu’un et vous développez cette habitude. Vous avez des discussions et des disputes avec les gens.
Or, Samarth Ramdas Swami a dit: « Mire vad sanvad aisa kara », c’est à dire: « s’il vous plaît, conseillez-moi pour que je perde cette habitude d’argumenter et de discuter. » « S’il vous plaît, dites-moi quelque chose qui me fasse perdre cette capacité à argumenter, à débattre et à discuter. » Cela signifie « ne vous laissez pas aller à toutes ces argumentations ».

Ce point est également correct, car même si nous commençons Sahaja Yoga, nous continuons à penser à tout. Mais nous ne connaissons pas la capacité particulière de Sahaja Yoga: lorsque nous nous en remettons complètement à Sahaja Yoga, même la réflexion sera construite par Sahaja Yoga. Même les solutions seront révélées par Sahaja Yoga, les solutions à des problèmes dont nous ignorons même jusqu’à l’existence mais qui existent tout autour de nous.
Par exemple, aujourd’hui, J’ai dit que nous aurions la puja à trois heures. Je savais que tout le monde avait une famille alors comment auraient-ils pu y arriver à trois heures? « Probablement, nous serons en retard, mais ce n’est pas grave. Nous viendrons plus tard, quand ce sera l’heure de venir. » Il n’est pas besoin de se presser.

Très souvent, il arrive qu’on se dise: « Je me suis égaré, j’ai perdu mon chemin. » Et on s’inquiète beaucoup: « Comment vais-je retrouver mon chemin? À qui puis-je le demander? Comment vais-je rentrer? » Si vous avez perdu votre chemin, cela va dans le sens de Sahaja Yoga. Peut-être deviez-vous rencontrer quelqu’un ou peut-être voyager de cette façon ou peut-être que quelque chose devait arriver qui explique pourquoi vous vous êtes égaré. Pourquoi stresser à ce sujet?
Après tout, que vont-ils faire? Devez-vous vous rendre sur un champ de bataille quelque part? Et même si les Sahaja Yogis vont au combat, ils gagneront définitivement, ils n’ont pas besoin de se battre ou quoi que ce soit. Applaudissements

Dans Satya Yuga, quand on en vient à l’état de conscience sans pensée, on se rend compte que les pensées n’ont aucun pouvoir. Par exemple, dans de nombreux pays où l’on dépend exclusivement de la pensée, par exemple, en Amérique, cet homme stupide, Freud, qui était un âne, pire qu’un âne – Je suis désolée, Je ne connais pas de mots pires pour lui – qui est le plus grand idiot, a été fait par eux à l’égal d’un dieu.
Et pourtant, les Américains veulent être très heureux tout le temps. Toute cette joie est faite de telle manière qu’elle mène à la destruction. Pour toutes choses, il n’existe rien qui ne comporterait pas un élément de destruction intégré.

Jusqu’à ce qu’ils soient détruits, ils ne se rendront jamais compte qu’ils ont atteint les limites de la joie. Regardez le genre de sports qu’ils pratiquent: ils iront au sommet des montagnes, ils skieront, se casseront une jambe, les genoux et les reins, etc. Ils verront des gens se faire mal, mais ils continueront à se blesser en y retournant.

Partout où j’ai habité en Europe, il y avait une église et, en face, un pub. Une église et un pub, en face l’un de l’autre. Ceux qui entraient dans le pub voyaient les autres en sortir en titubant avant de s’effondrer. Mais ils faisaient quand même la queue pour entrer afin de se retrouver dans le même état et tituber jusqu’à tomber. Cela prouve que ce processus de pensées détruit la sagesse.

Quoi qu’un homme ait fait avec son intellect et son orgueil ou son ego, cela a mal tourné. Le résultat, c’est que nous souffrons. Mais lorsque vous suivez la direction de votre cœur, le résultat est différent. Tout ce que vous faites à la lumière de l’Esprit fonctionne très bien, très bien. Cela fonctionne de la meilleure façon possible et avec une grande compréhension. Mais le processus de la pensée n’a pas de compréhension ni une si formidable technique car il n’a aucune conscience.

Donc aujourd’hui, alors que le temps de Satya Yuga est arrivé, alors que nous sommes sur le chemin de la vérité, il n’y a pas besoin de regarder en arrière. Parce que vous emportez avec vous la plus grande Shakti, la plus grande lumière (Prakash) et vous devenez la lumière elle-même (Prakash). Et cette lumière a aussi la caractéristique de ne pas avoir d’ombre. Cette lumière est devant vous, des deux côtés et derrière vous. Mais cette lumière ou cette illumination, vous devez la faire briller complètement en vous. Pour cela, Je vous ai montré à tous un moyen très simple, c’est de méditer. Mais même cela, vous êtes incapables de le faire.

Surtout, on m’a dit que les femmes ne méditent pas. Toute leur attention est sur la cuisine, sur le fait de s’occuper des enfants, sur ceci, sur cela. C’est très surprenant: les femmes devraient être les premières à méditer, car elles sont les shaktis de la société (samaj). La première tâche des femmes, c’est de construire la société (samaj).

Ce n’est pas comme ce qu’on dit en Russie que les femmes conduisent des voitures, des trains ou des avions. Quelle chose importante ont-elles accomplie? Quand les hommes n’ont plus de travail, pourquoi voulez-vous conduire des taxis ou des camions? Votre tâche consiste à créer une société saine. Vous devez construire et consolider la société et pour cela, vous devez avoir une vision très équilibrée et une compréhension claire.
Et pour développer cette compréhension, les femmes doivent être humbles, avoir de l’humilité. Si une femme n’est pas dotée d’humilité, elle devient un homme.

Donc, si elle se comporte délibérément comme un homme, elle perd alors toute sa capacité à être une femme. Si elle pense qu’elle doit concurrencer les hommes, c’est une grave erreur. Vous êtes vous-même si puissantes, pourquoi vouloir rivaliser avec quelqu’un d’autre?

Je le répète sans cesse car, dans tous les pays où les femmes n’ont pas pris la responsabilité de s’occuper de la société, le pays est en déclin.

S’occuper des enfants, de la maison, est un travail de la plus haute importance, de la plus grande responsabilité. Bien sûr, si nécessaire, elles peuvent travailler. Si les hommes veulent apprendre à cuisiner, ils le peuvent, il n’y a pas de mal à cela. Mais ce n’est pas leur rôle principal. De même, pour une femme, il est important d’illuminer sa shakti. Et seules les femmes de ce pays (l’Inde) ont évité la destruction de la société, croyez-moi.

Mais pas en force, mais avec amour (prem), un amour totalement dénué de tout intérêt personnel. Et dans ce pays, il y a eu des femmes tellement formidables! Comme Panna Dhai, par exemple, qui, pour sauver le prince, a sacrifié son propre enfant. Cela fait maintenant partie de l’histoire.

Par exemple, dans certains pays, quand ils apprennent que la reine Padmini s’est tuée (jauhar) avec trois mille autres femmes, ils ne me croient tout simplement pas. Ils disent: « Comment est-ce possible? Comment pourrait-elle faire cela » Je réponds: « Oui. C’est ce qu’elles faisaient dans notre pays.  »

Ce n’est que par leurs actes héroïques que la société peut survivre, sans quoi l’obscurité est telle autour de nous aujourd’hui, que notre pays aurait été détruit depuis longtemps. Nous n’existons encore que par leurs actes nobles (punyas) et ces mêmes « punyas » ont pris aujourd’hui une forme particulière et apparaissent devant nous dans ce Satya Yuga.

Le résultat, vous l’avez vu hier dans la façon dont les Roumains ont chanté. Ils n’ont jamais étudié notre musique (sargam), ils ne connaissent pas notre système de musique. Par exemple, un grand maître qui était là, a dit que pour développer une telle maîtrise, cela prend de nombreuses années de dur labeur (tapasya)! Comment les Roumains ont-ils développé une telle compétence? N’est-ce pas un miracle (camatkaara)? Dans votre vie aussi, après Sahaja Yoga, il y aura des choses importantes…

Une fois immergé dans Sahaja, vous ressentez une joie particulière. Vous devez donc atteindre cet état de joie particulier, mais cela ne signifie pas que vous agissez comme un fou. Dans cet état, vous allez au-delà de l’agir et vous obtenez le pouvoir d’agir. Et pour développer cette shakti en vous, vous devez vous unir à Sahaja Yoga. Alors renoncez à toutes ces choses primaires: certaines personnes veulent du pouvoir, d’autres une position, d’autres veulent de l’argent. Mais à celui qui dit: « J’ai tout reçu, je ne veux rien d’autre, tous les désirs sont finis », la Param Chaitanya pense: « Quoi que tu veuilles, tes désirs sont les miens. »

Alors les désirs de la Param Chaitanya deviennent vos désirs.

Elle accomplira des choses si merveilleuses que vous serez complètement ébahis. Des choses auxquelles vous n’aviez même pas pensé se produiront. Tous les problèmes et toutes les difficultés du monde seront résolus. Et vous n’aurez plus rien à demander. Il ne reste rien s’il n’y a pas de manque.

Ensuite, vous deviendrez celui qui donne, juste celui qui donne. Qu’y a-t-il à demander? Ceux qui veulent quelque chose, c’est qu’ils manquent de quelque chose. Mais ceux qui sont plongés dans un océan de satisfaction et de paix, que voudraient-ils? Vous allez regarder dans toutes les directions et vous vous demandez: « Pourquoi ai-je besoin de cela? » Mais cela ne signifie pas de devenir un ascète, un sanyasi, et d’aller vivre dans la jungle.

Il y a une très belle description que nous avons de Raja Janaka. Ils l’appelaient Videhi. Il devait gouverner le royaume. Il devait présider des spectacles de danse, de musique et toutes les autres activités, mais les gens l’appelaient Videhi. Un jour, un disciple appelé Nachiketa a demandé à son gourou: « Quand le roi Janaka entre, pourquoi vous levez-vous? » Gourou lui a répondu: « Parce que le roi Janaka est plus élevé que moi, vous ne vous en rendez pas compte. » Nachiketa a dit: « Comment? » Alors, son gourou lui a répondu: « Parce que j’ai du abandonner tous mes biens matériel et devenir un ascète (sanyasa) pour pouvoir enfin réaliser quelque chose. Mais le roi Janaka, sans quitter tout cela, a vécu la vie d’un roi, a réussi à réaliser le Brahma. »

Alors, que faudrait-il abandonner?

Si vous êtes attachés à quelque chose, vous vous dites: « J’ai abandonné ceci, cela. » Mais quand vous êtes détachés, qu’est-ce que vous abandonnez? Cet attachement intérieur peut venir de nos pensées ou de notre éducation, ou bien de notre ego. Si cela n’a pas encore disparu, cela signifie que vous ne vous êtes pas profondément plongés dans Sahaja Yoga.

Notre attachement ne se développe que lorsque nous pensons que quelque chose est très important. L’Esprit (Atma) n’a aucun attachement. C’est lui qui donne, qui diffuse la lumière (prakash) dans toutes les directions. C’est le donneur de Shakti. Cette Shakti fait que les gens sont complètement surpris. Ils développent une unité complète avec cette puissance. Il y a tellement d’amour que toutes les querelles disparaissent.

Il y a un monsieur musulman en Algérie dont les parents voulaient faire le Hadj. Alors il leur a dit: « Allez à Londres. » Ils ont dit: « Pourquoi à Londres? » Il a déclaré: « Parce que maintenant le Hajj a déménagé à Londres. » Ils ont dit: « Est-ce vrai? » il a dit: « Oui, je suis allé à Londres et c’est là que j’ai obtenu mon éveil. » Ensuite, ils sont venus à Londres et sont venus me voir. Ils ont dit: « Notre fils nous a dit que le Hajj est maintenant à Londres. Alors nous sommes venus ici. »

Alors cette compréhension est advenue à un garçon et ses parents sont venus à Londres pour me voir, rien qu’à cause de lui. Je leur ai demandé: « Pourquoi l’avez-vous cru? » Ils ont dit: « C’est un garçon très divertissant. Il a tellement changé que nous ne pouvons tout simplement pas y croire. Comment ce garçon a été autant métamorphosé? Il y a tellement de gens, des milliers, qui vont faire le Hadj, le pèlerinage, mais cela ne les change pas. Ceux qui boivent continuent à boire, ceux qui battent leurs femmes continuent d eles battre, ils restent les mêmes. Mais nous avons vu que ce garçon a vraiment été transformé. Alors maintenant, la transformation du Hajj pourrait se faire à Londres. C’est pourquoi nous sommes venus à Londres. » Voilà l’effet de la vérité (satya).

La vérité est tellement illuminée, tellement illuminée, si puissante qu’elle est capable de transformer les gens. Certaines personnes sont tellement impressionnées qu’elles demandent: « Qui est cette personne? »

Sahaja Yoga ne s’est pas autant développé dans le Maharashtra. Un monsieur est devenu Sahaja Yogi, il est mort aujourd’hui. Un jour, il devait se rendre au bureau du percepteur pour des formalités. Il était assis très paisiblement. Des gens qui lui ont dit qu’ils étaient pressés et qu’ils voulaient passer devant lui, il a dit: « D’accord, allez-y. » Il était assis très calme. Lorsqu’il a été appelé à l’intérieur du bureau du percepteur, le responsable lui a demandé: « Comment se fait-il que vous ne soyez pas dérangé, vous étiez assis si calmement? » Il a dit: « Eh bien, je n’étais pas pressé. Alors je me suis assis tranquillement et j’ai médité. »

Au Maharashtra, un gourou est une personne très importante, alors ils lui ont demandé: « Qui est votre gourou? »

Il a dit: « Je ne vais pas vous le dire. » Ils ont insisté mais il ne leur a pas dit. Sur le chemin du retour, quatre ou cinq personnes l’ont suivi. Ils lui ont dit: « Dites-nous qui est votre gourou, sinon nous ne vous laisserons pas. » Alors il leur a donné mon nom et ils sont venus à Sahaja Yoga. Ainsi, quand Je suis allée à Rahuri, il y avait beaucoup de Sahaja Yogis. « Qu’est-ce qui a amené tant de gens à Sahaja Yoga? » Ai-je demandé. A cause de l’amour, à cause de l’unité, à cause du comportement d’un seul homme. Il n’était pas très beau, mais la lumière (teja) qui émanait de lui brillait tout autour de lui. Alors même de dire: « Que pouvons-nous faire? Ce pays est très sombre, tout est tellement corrompu et pourri de l’intérieur. » Nous ne pouvons pas dire cela.

Même si un seul homme de qualité arrive, très solide, ce sera beaucoup. Je l’ai déjà dit: « Le monde sait s’incline mais il faut quelqu’un pour faire que le monde s’incline. » Si vous êtes nombreux à faire plier le monde devant vous, que faut-il d’autre?

Mais, tout d’abord, il faut comprendre que vous êtes établis dans Satya Yuga et que la Shakti de Satya Yuga est avec vous. Pour cette raison, il n’est besoin de rien. Cela se produit tout seul. Personne ne comprend comment cela se passe. Comme hier, J’ai annoncé dix minutes plus tôt que J’allais manger ici, que Je ne pouvais pas rentrer chez moi parce qu’il y avait des Qawwals. Et J’ai vu qu’en dix minutes le feu était allumé et la nourriture était prête. Ils ont été surpris et ont dit: « Mère, il y a à peine cinq minutes, a dit qu’elle mangerait ici. Comment se fait-il que tout soit prêt en si peu de temps? » Ils sont appelés les « traiteurs spontanés ». Ils sont vraiment spontanés.

Applaudissements

Comment tout cela fonctionne? Vous ne pouvez pas l’expliquer. Le pouvoir de cette Paramchaitanya est indescriptible.

***

Ce pouvoir omniprésent ne peut pas du tout être décrit. Quelqu’un m’a demandé: « Est-ce que Shri Ganesha a bu le lait ? Esl-ce que Shri Shiva a bu le lait ? », J’ai répondu que c’était possible. Je suis moi-même surprise de voir Paramchaïtanya réaliser de nombreux miracles même avec moi et me révéler complètement. Donc Paramchaïtanya peut tout faire, mais je ne savais pas que Shri Ganesha buvait autant de lait. De toutes manières, mis à part montrer notre surprise, nous ne pouvons rien faire d’autre. Tellement de miracles se produisent et, malgré cela, vous ne vous en remettez qu’à vous-mêmes. Très bien allez-y.

Vous devez croire que vous êtes dans Satya Yuga et que cette Shakti vous éclairera de mille façons, Personne ne sait combien de vos qualités cachées entreront en action. Un seul mot suffit. Comme l’a dit Shirdi Sainath, vous devez être patients. Cette patience ne doit pas non plus être mentalisée, en se répétant de nombreuses fois: soit patient, soit patient, ce n’est pas comme cela qu’il faut procéder. La patience est aussi un état et cet état implique tout. C’est un état. Si vous atteignez cet état, alors il n’es pas nécessaire de dire quoi que ce soit, de montrer quoi que ce soit, tout arrive de soi-même. Des choses que vous n’aurez même jamais imaginées se produiront.

Un autre point particulier, c’est que vous êtes nés en Inde. C’est un grand privilège, C’est en raison de vos nombreuses bonnes actions dans vos vies précédentes que vous avez pu naître dans ce pays du Yoga. Et c’est dans ce pays que Satya Yuga arrivera en premier et le monde verra alors ce qu’est Satya Yuga. Mais vous êtes des phares, vous êtes les flammes, et c’est vous qui devez donner la lumière. Vous devez le réaliser, le comprendre et devenir un avec cette réalité car c’est votre grande responsabilité. Beaucoup me disent qu’il aurait mieux valu qu’ils prennent naissance dans un autre pays. Par exemple s’ils étaient nés en Amérique, ils auraient été beaucoup plus estimés. « Non, ai-je répondu. Par tout où j’ai pris naissance, c’est un grand pays; il faut beaucoup de chance pour naître en Inde ».

Même ici, Sahaja Yoga se répand très vite. La raison principale pour que Sahaja Yoga se répand si vite ici est qu’il s’agit du pays du Yoga. La Chaïtanya coule à flot dans ce pays, bien plus que dans le reste du monde. Mais vous devez aussi comprendre que c’est vous qui êtes le véhicule de la Chaïtanya. Vous seuls pouvez l’apporter aux autres.

Même aujourd’hui, j’ai parfois vu qu’il vous manque certaines choses. Mettez cela au point. Débarrassez-vous de ces problèmes d’une manière ou d’une autre. Vous devez vous dire à vous-même : « Je veux arriver à ce que cet instrument soit purifié au point que ce corps, ce mental, cet intellect, cet égo, etc., n’existent plus en moi et que je puisse me débarrasser de ces obstacles » . Alors seulement ce pays pourra s’améliorer. Ce pays est promis à un brillant avenir. En ce qui concerne ceux qui affirment que ce pays est ruiné, je dois vous dire que, dans les mers les plus déchaînées, seuls les navires les plus solides peuvent survivre. Donc, vous devez devenir plus forts.

D’un côté, cette obscurité totale, de l’autre côté votre existence éclatante et pure qui doit être un exemple pour les autres. Pour accomplir ce haut niveau, vous n’avez pas besoin de faire quoi que ce soit. Avec dévotion, avec une totale dévotion, vous devez méditer.

Il est très nécessaire que vous méditiez, avec amour et dévotion. Alors, ce que vous recevrez grâce à cette dévotion fera de vous une personnalité extraordinaire et les gens diront: « Qui est cette personne ? D’où vient-elle ? Vient-elle du Ciel ? Oui est-ce ? » . Vous avez tous cette capacité, ce potentiel. . Vous devez savoir qu’en vous une vie glorieuse s’épanouit, laissez-la se développer.

Laissez de côté tous les biens de ce monde. « Il a une voiture et je n’en ai pas. Il possède une très belle voiture et je n’en ai pas … ». Que voulez-vous faire avec ? Qu’est ce que cela vous apporte de plus?

Vous serezsurpris : je ne connais pas le numéro de ma voiture, pas même sa couleur, ni sa marque. Je ne peux même pas compter de l’argent. Si vous me donnez dix roupies, je vais peut-être compter cent roupies. Je ne serais pas capable de compter. Je ne sais pas faire un chèque, je ne sais rien faire, je ne fais rien. Je ne peux accomplir aucun travail et le travail est accompli. La preuve, c’est que vous êtes tous ici.

Si cette sagesse est éveillée en vous, alors vous commencerez à vous purifier de l’intérieur, à purifier vos chakras. Méditez et ce n’est que comme cela que le monde entier sera sauvé. Je vous le répète encore et encore, cela sera accompli par l’Inde et c’est votre responsabilité.

Ainsi, en cette auspicieuse occasion, en votre cœur, décidez que vous vous tiendrez sur la voie de la Vérité. Vous verrez tous quelle différence cela fera. Mais si vous n’êtes même pas sur le chemin de la Vérité, alors comment la Vérité pourra-t-elle vous aider ?

Si vous vagabondez dans de petites ruelles ou si vous êtes piégés dans un embouteillage (loin du chemin de la Vérité), comment la Vérité vous aidera-t-elle ?

Vous devez faire la promesse d’apporter un futur glorieux à l’Inde grâce à votre personnalité et à vos pouvoirs Sahaj. Intégrez cette résolution en vous et abandonnez tout comportement négatif.

Par exemple, j’ai rapporté de nombreuses choses d’Occident pour en faire des cadeaux, la plupart aux sahaja yogis. L’officier des douanes n’a rien vu. Ils n’ont rien pu voir et ils ont pensé qu’il n’y avait rien.

Car ces affaires étaient recouvertes par l’amour, comment pouvaient-ils les voir ? Comment pouvaient-ils savoir ? Ils ne pouvaient rien voir, comme si les affaires avaient disparu. Cela parce que vos frères et sœurs de l’étranger vous ont apporté ces cadeaux avec amour. Comment peut-on s’acquitter de droits de douane pour cela, paye-t-on des droits de douane pour de l’amour ? Ils ne sont pas venus pour faire du business. Voyez comme c’est miraculeux. Les sahaja yogis avaient tellement confiance! Ils ont raconté que le douaniers ne les ont même pas regardés. Il ne sont pas capables de voir. Quant à ce qui se passe, on ne le sait pas.

Une dame a apporté un plat en argent pour le Puja. A cette époque, il était interdit d’exporter de l’argent. Elle ne le savait pas car les lois indiennes changent sans arrêt. Donc, elle avait gardé ce plat en argent dans sa valise et elle l’apportait au Puja. Le douanier l’a ouverte et au-dessus se trouvait ma photo, alors il a fait namaskar et il a fermé la valise. Ainsi, avec ces échanges entre les pays, tous nos problèmes seront résolus.

Si un pays dit qu’il n’accordera pas de visa, nous faisons la même chose, si un pays demande telle somme pour un visa, nous prenons le même montant. Un jour, tout cela sera fini.

Tout cela doit s’arrêter un jour parce que nous sommes tous un. Le monde entier est un, mais à cause du cerveau de l’être humain, il a été divisé en différents pays. Il en est de même pour les religions et pour chaque chose. A cause du cerveau humain, elles ont été divisées en différentes parties.

Sahaja Yoga, non seulement les réunit, mais aussi les réunit avec le pouvoir de l’amour . Le pouvoir qui unit l’Essence de chaque chose est actif aujourd’hui, vous devez donc tous l’utiliser car il ne pourra être exprimé qu’à travers votre être.

QUE DIEU VOUS BENISSE.