Discours à des médecins – L’art de soigner

Indian Medical Association, New Delhi (India)


Feedback
Share

Discours à des médecins – New Delhi (Inde) – 6 Avril 1997

EnTVD 2017-0613 FrTVD MM 2019-0501

Je salue tous les chercheurs de la vérité.

Avant tout Je dois vous dire que la vérité est ce qu’elle est. Vous ne pouvez pas la changer, vous ne pouvez pas la transformer, vous ne pouvez pas l’expliquer. La seule chose, c’est que vous pouvez l’expérimenter.

Dans ce Kali Yuga, il existe une catégorie spéciale de gens, nés de façon surprenante, dans tous les pays, qui sont des chercheurs de la Vérité. Et William Blake, ce grand poète anglais, a dit que ces hommes de Dieu naîtront durant cette époque et ils connaîtront la vérité. Tellement l’ont dit, même dans nos vieux livres de prophéties. Vous en avez connu tant d’entre eux mais spécialement celui qui est décrit dans le Nadi Granth, écrit par Bhrigu Muni, où il est clairement dit qu’à cette époque les gens connaîtront la vérité au travers de l’éveil de la Kundalini.

La connaissance de la Kundalini nous est connue depuis Je ne sais pas combien d’années. On ne peut pas le dire car notre histoire est si méconnue. Mais du temps d’un grand saint appelé Macchindra Nath, et de Gorakh Nath, ceux-ci se concentrèrent sur l’éveil de la Kundalini. Cependant la situation était qu’un seul guru devrait donner la Réalisation à une seule personne seulement.

Cela a continué ainsi jusqu’au douzième siècle quand Gyandeva demanda avant tout à son guru – son propre maître était son propre frère – il lui demanda : « Veuillez bien me permettre au moins d’écrire sur la Kundalini. » Car dans la Gita, elle n’avait pas été décrite. Bien que Shri Krishna ait parlé de sthitpragya

[conscience stabilisée]

et toutes ces choses, mais Il n’a pas indiqué comment l’obtenir et quel est le mécanisme en nous qui fait marcher cela.

Alors il a écrit très clairement dans son Gyaneshwari qui est juste, Je pense, une explication de la Gita, qu’il se trouve un pouvoir en nous. Dans le sixième chapitre, il a écrit sur la Kundalini mais les gens qui étaient chargés de la religion ne voulaient pas ça. Alors ils ont dit : « Ceci est une partie nisiddha

[interdite]

et on ne devrait pas lire cette partie sur la Kundalini. »

Mais au seizième siècle, selon les conseils de Guru Nanaka, Namdeva et Kabira, tous ces gens ont clairement, clairement, très clairement écrit sur la Kundalini, mais la façon dont cela a été mutilé par les gens, c’est très surprenant. Tout a été mutilé de façon très surprenante car Kabira se trouvait au Bihar et il a appelé la Kundalini : Surti. Il a très clairement parlé de Surti mais au Bihar, ‘surti’ est ce que vous appelez ‘le tabac’. Ils appellent le tabac : ‘surti’. Donc vous pouvez imaginer l’ampleur de la mutilation.

En fait ce pouvoir est en vous. Si Je vous parle de quelque chose aujourd’hui, il n’est pas nécessaire que vous l’acceptiez. Une acceptation aveugle n’est d’aucune utilité. Nous avons eu suffisamment de problèmes avec les fois aveugles. Donc avant tout vous devez effectuer cette expérience et ensuite vous ne douterez plus.

Cette science nous était connue depuis longtemps mais, comme cela était seulement fait pour une seule personne ou, disons, une dizaine de personnes tout au plus, J’ai décidé de découvrir une méthode grâce à laquelle une Réalisation en masse pouvait être donnée.

Heureusement Mon père était une personne très sociable et J’ai pu rencontrer beaucoup de gens. Même la vie de Mon époux était telle que J’ai pu rencontrer beaucoup de gens. Ainsi J’ai résolu les permutations et combinaisons des problèmes humains et ensuite J’ai découvert comment pouvoir résoudre facilement ce problème de l’éveil de la Kundalini. Du fait qu’il y ait des problèmes sur le chemin de son ascension, alors la Kundalini ne s’élève pas.

A la base, il y a sept chakras en nous. Ces sept chakras sont responsables de notre être physique, mental et émotionnel.

Il n’y a aucun doute à ce sujet mais vous devez tout d’abord le découvrir puis ensuite y croire. Ne le croyez pas parce que J’en parle ou parce que n’importe qui le dit. Vous devez l’expérimenter et le ressentir.

Il existe aussi beaucoup de manières d’en juger. Par exemple dans le Coran, Mahomet a dit : « Du temps de Kayama – ce qui veut dire en ce moment de la Résurrection – vos mains parleront. » Il l’a également appelé ‘Kayamat’, ce qui signifie que ceux qui n’accepteront pas, souffriront.

Mais qui va accepter que leurs mains parlent, que leur bouche sera fermée et que leurs mains parleront ? Ceci est ce qui se passe exactement dans Sahaja Yoga, c’est qu’une fois obtenue votre Réalisation du Soi, alors vous pouvez sentir ces centres subtils en vous.

Ces centres subtils d’énergie sont au nombre de sept et agissent afin de nous procurer toutes sortes d’énergies.

En fait le problème est de comment faire pour que les gens croient à la Kundalini. C’est une tâche difficile car vous êtes tous des intellectuels et vous avez reçu votre éducation médicale d’Angleterre et de tous ces endroits, vous voyez. C’est une éducation plus occidentalisée et pour ces gens c’est assez difficile de croire en quelque chose d’Indien car tout ceci est indien après tout !

Mais en fait, même dans la science médicale, nous devons comprendre les limitations d’une science.

Avant tout la science est amorale [sans considération morale]. Deuxièmement elle ne va pas jusqu’aux racines. Donc cela commence comme si nous devions traiter un arbre. Alors nous traitons les feuilles, les branches, mais Sahaja Yoga va traiter les racines, c’est la connaissance des racines. Et les racines sont les sept chakras et notre Kundalini. Evidemment, sans science médicale, vous ne pouvez pas non plus comprendre Sahaja Yoga. Cela est également une des conditions car vous pourrez ainsi très facilement vous y référer. C’est très scientifique.

Alors il y a aussi 3 Nadis [canaux] : celui de gauche, celui de droite et celui au centre. Le canal de gauche est appelé Ida Nadi, celui de droite est le Pingala Nadi, et celui au centre est appelé le Sushumna Nadi.

Kabira a décrit cela très clairement et c’est aussi écrit dans le Granth Sahib, mais personne n’essaye de comprendre ou d’aller au-delà des mots. Juste lire les mots ne va pas aider. Vous devez aller au-delà de ça. C’est comme une belle peinture que vous regardez où, disons, il pleut : c’est très beau et vous regardez cela, c’est tout. Mais vous n’y êtes pas intérieurement pour l’expérimenter.

Ainsi c’était une chose difficile d’entrer à l’intérieur à cause de la tradition de la donner à une seule personne ou à quelques personnes et, deuxièmement, la plus grande objection est venue de ces gens qui étaient en charge de la religion à cette époque.

De nos jours, ceux qui sont des intellectuels, vous devriez dire les médias et d’autres gens, qui ont le sentiment de tout connaître, ne veulent rien accepter pour commencer. Ceci est l’une des raisons pour lesquelles les gens ne tournent pas les yeux vers cette grande connaissance que nous possédons dans notre pays.

Je suis si heureuse aujourd’hui que l’Association Médicale Indienne M’ait accordé cet honneur, tout d’abord parce que Je n’aurais jamais imaginé, au cours de Ma vie, pouvoir vous parler. J’ai également fait la médecine et Je savais combien c’était difficile et combien les gens étaient aveugles. Donc Je Me demandais : « Comment vais-Je leur expliquer ? » Comme Kabira a dit : « Kaise samjhau, sab jag andha? » [Comment leur faire comprendre alors que le monde entier est aveugle ?]

Mais ce temps est arrivé car il y a maintenant des chercheurs. Et ils devraient également savoir une chose supplémentaire, c’est que ce pays est le Yogabhoomi [la terre du yoga]. D’accord, ils nous ont apporté la science, mais nous leur donnerons le yoga. Nous leur donnerons la réelle connaissance de base de ce qu’est le fondement de la science médicale. Ceci en est le fondement !

De fait, en expérimentant ceci et cela également, vous avez vu que c’est neutralisé par des mises en doute. Chaque théorie est neutralisée, ce qui signifie qu’elle n’est pas absolue. Donc nous devons aller vers quelque chose qui soit absolument absolu

Vous avez vu, quand Einstein a découvert quelque chose, alors nos gens l’ont contrecarré : ceci est faux, cela est faux. Et cela a continué ainsi. Tout le temps, quand quelque chose survient, les gens n’arrêtent pas de critiquer et toute la connaissance entre dans l’oubli.

Donc maintenant nous devons comprendre que, si ceci est le Yogabhoomi, ceci est notre pays et, s’il nous a apporté une telle connaissance, pourquoi ne l’écouterions-nous pas ? Car non seulement cela embellira votre connaissance de la médecine, pas seulement cela mais ça vous apportera une telle confiance quand vous pratiquerez la médecine, quand vous en parlerez.

En fait, comme le sujet est celui de la médecine, J’aimerais parler d’un des centres qui est très important car les médecins sont toujours affectés par ce centre. Donc ce serait mieux que Je leur explique ce qui peut aller de travers avec les médecins et à quoi ils devraient faire attention. Theek haj [très bien] !

Il faut comprendre qu’il y a un centre, le second centre, que nous appelons Swadisthan. Ce centre est très intéressant. Il provient du Plexus Solaire que nous appelons le Chakra du Nabhi et qui est pareil à un lotus. Et il tourne tout autour et vous pouvez dire que, d’une manière grossière, c’est le Plexus Aortique. Il fournit de l’énergie au Plexus Aortique. Il ne s’agit pas du Plexus Aortique mais il fournit de l’énergie au Plexus Aortique.

Alors ce centre est très important car il procure de l’énergie à notre foie, au pancréas, à la rate, aux intestins, aux reins. Pouvez-vous imaginer combien ce centre, ce Swadisthan, est important !

Et le travail le plus important qu’il accomplit est très – ce que Je ne sais pas si oui ou non vous allez l’accepter – c’est qu’il fournit de l’énergie à nos cellules grises que nous utilisons tout le temps. Quand nous pensons trop, quand nous agissons physiquement et mentalement, ce centre doit fournir de l’énergie à notre cerveau, nous pouvons dire à nos cellules grises que nous utilisons tout le temps.

Comme nous sommes des médecins, combien utilisons-nous nos cellules grises ? Nous n’en avons aucune idée. Personne n’a découvert combien nous utilisons notre cerveau mais nous allons épuiser nos cerveaux, et de plus nous sommes très futuristes. Tous les médecins sont futuristes. Il se peut qu’ils désirent découvrir quelque chose dans le sens pur du terme ou bien ils ont peut-être certaines idées ou il s’agit peut-être d’argent, ou peut-être de n’importe quoi, mais ils sont très, très futuristes, et dans cette tendance à avoir une attitude futuriste, il y a également une grande compétition, de sorte qu’ils ne savent plus quoi faire. Ils doivent être futuristes et penser, mais que se passera-t-il ?

En fait dans ce genre de mouvement mental ce qui se passe, c’est que nous commençons à devenir très côté droit, extrêmement côté droit. Le résultat en tant que personne côté droit, Je dirais que vous savez ce qui peut se passer médicalement, et évidemment des tas de choses peuvent aussi se passer mentalement.

Mais que peut-il arriver médicalement à ce Swadisthan Chakra qui doit fournir notre foie. Pourquoi l’appelez-vous ‘foie’ ? Parce que nous vivons grâce au foie. [Jeu de mot en anglais sur foie-liver et vivre-live.] Le foie est très important en Sahaja Yoga. Je sais qu’en médecine on ne connaît pas grand-chose à propos du foie, mais c’est absolument guérissable dans Sahaja Yoga. Alors que se passe-t-il ? Le foie est celui qui enlève tous les poisons du corps et les rejette dans la circulation. Cela tout le monde le sait, d’accord.

Donc quand le foie est pris en charge, il est normal. Ensuite nous avons aussi le pancréas, puis la rate, aussi les reins, et la dernière partie des intestins – les intestins en entier mais la dernière partie est très importante.

Donc chez un tel homme qui pense tout le temps, toute son énergie va à son cerveau et tous ces organes sont négligés et il peut être affecté par n’importe lequel d’entre eux.

Ainsi la première chose dont il est affecté, c’est d’un mauvais foie. En fait il a un mauvais foie parce que celui-ci ne peut pas rejeter sa chaleur – qui est le poison dans le corps – dans la circulation. Ce qui se passe c’est que la chaleur commence à s’élever et cette chaleur va plus haut sur le côté droit. Nous appelons ce centre le Cœur Droit et c’est le centre qui contrôle les poumons. Alors une telle personne peut avoir de l’asthme.

De fait l’asthme a été guéri grâce à Sahaja Yoga, d’une façon très simple. Quand on attrape de l’asthme, cela peut être guéri. Nous disons que c’est incurable parce que nous ne connaissons pas le Swadisthan.

En fait la même chose se passe pour notre pancréas quand cela se meut vers le côté gauche.

La plupart des gens qui sont assis sur leurs chaises et pensent trop et planifient trop, attrapent le diabète. Ce n’est pas le sucre qui vous donne le diabète.

Au Maharashtra, Je ne sais pas mais peut-être aussi ici dans les villages, un villageois prendra du sucre de telle façon que la cuillère devra tenir debout à angle droit. C’est ainsi qu’un thé doit être fait, sinon ce n’est pas du thé. Il n’attrape jamais le diabète parce qu’il gagne sa vie sans avoir d’assurance ou autre, se dépense et dort. Le jour suivant il recommence le travail. Il ne se soucie pas du futur. Que devrait-il faire ? Il devrait accumuler de l’argent ou devrait le donner à quelqu’un ? Rien de cela. Il vit juste avec lui-même.

Ainsi cette chaleur va au pancréas et vous donne le diabète.

Ensuite cela descend et va aux reins, et cela coagule dans les reins.

Pour ce qui est des reins, si vous allez en dialyse, Je dois vous dire que, non seulement vous allez mourir, mais vous mourrez en ayant fait faillite, c’est un fait. Maintenant Je ne veux critiquer les médecins en aucune manière, ils doivent gagner leur vie après tout, mais il existe une manière simple de guérir ces problèmes de reins. Et, une fois que ce rein est guéri, il est guéri pour toujours.

Donc, en aidant le Swadisthan, vous pouvez aussi guérir les reins.

Mais l’organe le plus difficile [à guérir], c’est la rate. De fait, en ces temps modernes, nous sommes très agités.

Par exemple la plupart des médecins doivent se lever tôt le matin pour être de garde. A l’université on a aussi dû faire la même chose. Ensuite nous n’avons pas de temps pour manger notre nourriture correctement, rien. Et parfois nous emportons notre petit déjeuner avec nous. En Amérique J’ai même vu des médecins qui se brossaient les dents dans leur voiture. (Mère rit.) C’est vraiment limite !

Alors, voyez-vous, que se passe-t-il dans ce genre de vie agitée ? La rate, ce pauvre organe qui doit produire les globules rouges du sang en cas d’urgence, devient folle. Elle ne peut plus comprendre : « Que se passe-t-il avec cet homme ? » Et elle ne peut pas non plus faire en sorte de coopérer avec toute la folie que nous avons.

Puis nous lisons les journaux. Lire les journaux le matin est également quelque chose de très dangereux car on voit chaque jour quelque chose d’horrible et on reçoit un tel choc. Par exemple actuellement notre pays connaît un marasme économique. Je n’ai jamais lu cela le matin à aucun prix. Mais si vous lisez cela tôt le matin dans n’importe quel journal, alors c’est fini, vous attraperez… [des problèmes]. Ils ne vous parlent que de ce qui ne va pas : de désastres, d’accidents ; si ce n’est pas cela, alors de la crise politique, ceci, cela, qui vous bouleverse. Que vous aimiez cela ou pas, mais ça vous affecte.

Donc lire les journaux tôt le matin, ensuite juste se presser ; pas de temps pour l’épouse, pour les enfants, rien. Auparavant, Je Me souviens de cet époux qui mangeait agréablement vers dix heures. Son épouse l’éventait car il pouvait bien y avoir des mouches alentour. Elle l’éventait, et ils avaient l’habitude de manger d’une manière relaxante et de vivre détendus.

En fait ce que vous appelez en langage Urdu ‘Kashmakash’ [conflit mental] est tellement intense que les gens deviennent juste fous. Ils ne savent plus quoi faire.

Donc ils vont au bureau, ensuite ils découvrent – spécialement les médecins – que le chef est de mauvaise humeur ou qu’un patient très sérieux est arrivé, que quelqu’un est mort par erreur… Je veux dire qu’en Amérique les médecins sont traités comme des criminels, absolument comme des criminels. Donc cela arrive ici aussi. S’ils font quelque chose de mal par erreur, s’ils se trompent, c’est fini. Ils ne peuvent plus pratiquer et sont mis en prison. Je veux dire qu’après tout ce sont tous des êtres humains, mais cette considération n’est pas là.

Et donc cette vie futuriste les rend réellement dingues. Puis ils deviennent très colériques. Le foie vous apporte de la chaleur et vous devenez très colérique à la moindre chose, vous démarrez sur les chapeaux de roues et commencez à dire des choses que vous n’auriez jamais dû dire. Ensuite vous vous sentez coupable.

Quand vous vous sentez coupable, vous bloquez ce centre ici que nous appelons le Vishuddhi Gauche, à cause duquel vous développez la spondylarthrite. Si ce n’est pas la spondylite, une autre chose horrible pourra vous arriver.

Selon Sahaja Yoga, nous subissons deux sortes d’attaques cardiaques : l’une est une attaque cardiaque active et massive, et l’autre est ce que vous appelez quelque chose de léthargique comme l’angine de poitrine.

Ainsi la première qui survient, est l’attaque massive où pareillement la chaleur atteint le cœur.

Alors disons qu’il y a un jeune homme de 21-22 ans qui joue au tennis et qui boit également, il est en compétition avec son père. Donc il subit cette attaque cardiaque massive et c’est absolument fatal. Il ne peut plus vivre après ça. Ceci est un cas courant que vous avez aussi dû voir. Je ne vous raconte rien qui soit inventé. Et un autre cas est que, si vous continuez avec ce genre d’attitude, alors il se pourrait qu’un jour vous puissiez avoir des attaques cardiaques massives, spécialement des industriels. Les industriels sont si futuristes ; ils calculent tellement qu’ils ne calculent pas que ceci va entraîner leur propre problème cardiaque.

Donc ce cœur s’effondre soudainement et ils meurent. Ceci est ce que nous appelons une attaque cardiaque active due à de l’hyperactivité.

L’autre concerne une attaque d’un cœur léthargique comme l’angine de poitrine, c’est ce qui se passe si ce centre [Vishuddhi Gauche] est bloqué ici, si vous vous sentez coupable.

Certains sont très sensibles et du genre très formaliste, vous savez. Ils se sentent coupables : « J’aurais dû faire ceci. » J’ai connu des gens qui ont pleuré toute leur vie : « J’ai répandu du café sur la table d’untel et untel. » Je leur ai dit : « Laissez tomber cela, maintenant c’est fini, terminé. Pourquoi vous tracassez-vous ? » Mais ils n’arrêtent pas et continuent sans cesse. Ils ont formé cette habitude de se sentir coupables à ce sujet. Alors ils commencent à se sentir coupables à propos de tout.

En Inde Je pense que nous n’avons pas ce genre de sorte de personne formelle, grâce à Dieu. Donc Je trouve moins de ce genre de cas mais il y a encore beaucoup de gens qui développent ce côté gauche. A cause de cela, non seulement vous développez votre spondylite mais vous développez une situation où le cœur ne peut plus pomper le sang pour votre cerveau et c’est l’angine de poitrine. Personne ne sait que cela vient de ce problème du côté gauche, que c’est un problème côté gauche. Cela provient également d’autres choses mais l’une d’entre elles est le fait de se sentir coupable.

Ceci dont Je vous parle, est quelque chose qui n’a pas encore été dite dans la science médicale mais Je suis sûre qu’un jour nous le découvrirons depuis l’Inde. Nous expliquerons à ces gens ce que nous savons sur les racines des problèmes. La racine du problème est semblable à cela.

Alors maintenant, et ce n’est pas le moindre, nous avons l’effet du Swadisthan qui est cette chaleur qui atteint le cerveau et vous apporte la paralysie du côté gauche car vous savez que cela passe au travers des nerfs. Donc cela vous apporte une paralysie terrible sur le côté gauche mais vous le ressentez sur le côté droit.

A nouveau la nature est celle qui essaye de vous stopper. Si vous n’arrêtez pas, elle dit : « D’accord, je vais arrêter votre côté droit. » Le côté gauche ira très bien.

En fait un côté de la vie est aussi le côté droit. Le second côté, nous pouvons dire un autre côté, est le côté qui se trouve côté gauche. Et le côté gauche avec le côté droit, quand ils se rencontrent, vous obtenez un problème psychosomatique.

Ce qui se passe quand la Kundalini s’élève, c’est qu’elle nourrit ces centres.

Par exemple, voyez ce centre formé par les deux côtés : gauche et droit. Ceci est un centre côté gauche et côté droit. Alors la Kundalini passe au travers de ceci. Mais supposons que vous utilisiez trop votre côté droit comme ceci, et soudainement le côté gauche se rompt parfois, alors ce qui se passe, c’est que votre connexion avec le réseau central – vous devriez dire les réseaux centraux – est perdue. Vous vous retrouvez isolé et le cancer débute.

En fait ce cancer peut aussi être guéri. Je suis désolée de le dire, mais c’est un fait : il peut être guéri. Le cancer peut être guéri : Je ne pense pas à un stade galopant mais à un stade précoce. Nous avons également essayé avec des personnes au stade galopant. Leur état s’est amélioré mais Je dirais quand même que ce n’est plus garanti à ce stade. Après tout rien n’est garanti, mais cependant cela marche et cela a marché.

Donc quand ce cancer est provoqué, vous voyez, notre travail est de repousser ce côté gauche avec le droit, et aussi de nourrir, nourrir le centre au moyen de l’éveil de la Kundalini.

Vous voyez, ceci est la base de notre santé : vous pouvez dire que le mental et tout le reste sont quelque chose de mental, physique et émotionnel, mais c’est aussi quelque chose de spirituel car, quand la Kundalini s’élève ainsi, elle monte traverser cette zone de l’os de la fontanelle.

Kabira a dit ceci : « Shunya shikhar par anahat baje re.” Personne ne peut expliquer ce qu’il a voulu dire. « Shunya shikhar par anahat baje re” est le battement de cœur. Comment un battement de cœur peut-il survenir ? ‘Shunya shikhar’ signifie ‘sur la zone de l’os de la fontanelle’. Il n’était pas fou mais les gens qui ne comprennent pas, ne peuvent penser que cette Kundalini atteint cet endroit. Elle le fait ! Vous pouvez voir par vous-même qu’elle arrive jusqu’ici et, une fois que cela se rompt [s’ouvre], ce son [battement] est terminé.

Ensuite sur vos nerfs, vous êtes étonné de commencer à ressentir sur votre système nerveux central [parasympathique] la brise fraîche du Saint Esprit comme ils l’appellent dans la Bible, ou ils l’appellent Alakh Niranjan* ou Brahma Chaitanya**. Vous commencez à la sentir sur le bout de vos doigts, sur vos mains. Vous le pouvez !

Si en expérimentant cela, vous continuez à dire : « Non, non, non. Je ne crois en rien », c’est d’accord. Mais si vous commencez réellement à bouger dans ce sens et commencez à ressentir cela, alors vous serez étonné car, quand la Kundalini s’élève comme Je vous l’ai dit, elle vous aide physiquement.

Je vous ai seulement parlé d’un seul chakra mais il y a sept chakras. Donc tous ces sept chakras vous informent sur les permutations et combinaisons de ces trois canaux. Elle [la Kundalini] les guérit tous. Il en résulte que vous commencez à vous réjouir de votre vie. Vous devenez ce que vous appelez une personne qui est un témoin de toute cette chose. Tout cela devient juste une pièce de théâtre et vous commencez à la vivre, à la voir si clairement. Ceci est la première chose qui vous arrive.

Maintenant si vous faites face à quelque chose de sérieux ou disons quelque chose où vous devez opérer quelque part, alors vous êtes déjà nerveux : « Comment puis-je le faire ? » Si vous êtes nerveux, alors comment pouvez-vous opérer ?

Et également, à cause de la spécialisation, vous pouvez seulement vous occuper d’une seule partie du corps. J’ai connu des gens, qui étaient aussi des chirurgiens, qui ont ouvert un corps et ont dit : « Non, cela ne fait pas partie de mon travail. Ça c’est le travail de cet autre docteur. »

Donc vous possédez la connaissance complète de la science médicale. Vous la connaissez complètement. Il ne s’agit pas seulement de la chirurgie, ce n’est pas seulement ce que vous appelez la médecine et autres, nous avons appris tellement de choses. Donc tout cela devient une totalité.

En totalité vous savez ce qui ne va pas sur vos doigts. Pour ce qui est du diagnostic, vous savez qu’un patient peut mourir après l’avoir entendu. Si quelqu’un va dire « Houston »*** [problème important] comme diagnostic, vous devrez rassurer le patient car il va peut-être mourir juste après avoir seulement entendu le diagnostic. C’est comme ceci, ici le diagnostic se fait seulement sur les doigts. Sur les doigts vous pouvez sentir très facilement quel est le blocage central.

Alors si vous apprenez ou si vous savez à quoi ces centres sont destinés, si vous savez à quoi ils sont reliés en ce qui concerne le côté physique pour les médecins, donc vous saurez que cette personne souffre de cette maladie spécifique. Même des petits enfants le sauront. Disons qu’on prend dix enfants, qu’on leur couvre les yeux et qu’on leur demande : « De quoi souffre cette personne ? » Alors immédiatement, supposons qu’ils montrent ceci [le doigt du Vishuddhi]. Vous demandez à ce monsieur : « Comment va votre gorge ? Elle va bien ? » « Ah non, elle ne va pas bien. » Mais comment le savent-ils ? Ils le savent d’après leurs doigts, ils montrent leur doigt. Ainsi tous montreront la même chose car il s’agit ici d’Absolu.

Ce Pouvoir Omnipénétrant dont les gens ont parlé, ils l’ont appelé Brahma Chaitanya. Ils lui ont donné toutes les sortes de noms mais ils ne savent pas ce que c’est. C’est ce pouvoir qui commence à se répandre et, quand il commence à se répandre à travers vous, des choses extraordinaires se passent, il arrive des choses formidables.

Vous voyez, J’ai connu tellement de bureaucrates qui étaient si contrariés, si bouleversés, car c’étaient des gens honnêtes et qui souffraient. Ils se sont mis à Sahaja Yoga. Leur vie est changée maintenant, ils se réjouissent d’eux-mêmes. Ils ne sont plus contrariés. Car ce pouvoir non seulement vous guide, non seulement vous apporte la connaissance, mais il vous protège aussi tout le temps.

J’ai vu beaucoup de médecins qui font, disons, un problème cardiaque alors qu’ils s’occupent de patients cardiaques. Il y a des docteurs qui guérissent des patients cancéreux. J’ai rencontré un médecin qui possédait un hôpital pour dyalises et qui a eu un problème aux reins. J’ai demandé : « Docteur, comment avez-vous eu ceci ? » Ainsi il traite juste seulement des gens par dyalise et il a ces problèmes aux reins.

Donc il n’existe pas de protection. Vous devriez également avoir une protection comme celle qu’un chirurgien a. Alors il fera des nœuds avec ses mains [pour maintenir la Kundalini élevée] et il fera tout. Car sinon les médecins n’ont normalement aucune protection d’aucune sorte quand ils traitent une autre personne et, s’ils sont sensibles, ils peuvent attraper d’eux petit à petit les maladies qu’ils sont en train de guérir.

Ceci est également un point auquel personne ne pense. Nous ne sommes pas des machines mais des êtres humains, nous ne sommes pas des pierres mais nous sommes sensibles et, quand nous voyons quelqu’un souffrir, on attrape d’eux un blocage. Vous avez vraiment un blocage mais, dans Sahaja Yoga, vous savez que vous êtes en train d’avoir un blocage.

Dans Sahaja Yoga, vous savez que vous êtes en train d’avoir un blocage et vous savez comment nettoyer cela et comment vous protéger vous-même.

En fait, ce que l’on ne comprend pas, c’est que tous les êtres humains peuvent obtenir leur Réalisation du Soi, eux tous. La seule chose, si vous pensez que vous êtes un grand scientifique, que vous êtes au-dessus de tout et que vous avez tout lu : « Je n’ai plus rien à apprendre », alors cela ne marchera pas.

Ce ne peut être forcé. Sahaja Yoga ne peut pas forcer ses connaissances sur vous, rien. Il vous respecte et respecte votre liberté. La liberté vous a été accordée, que vous l’adoptiez ou pas, il s’agit de votre propre décision.

Mais si vous le désirez, si vous êtes réellement désireux de la recevoir [la Réalisation du Soi], alors vous l’obtiendrez. Et, avec elle, vous obtiendrez non seulement la connaissance de la science médicale mais la connaissance des autres êtres humains.

Actuellement il y a tant de sortes d’hommes de Dieu qui arrivent. Comment saurez-vous qu’ils ne sont pas corrects ? Comment saurez-vous que Guru Nanaka était non seulement un grand Saint mais une Incarnation ? Comment saurez-vous ce qu’il en est du Christ ? Comment saurez-vous à propos de chacun d’entre eux puisque vous ne connaissez pas l’Absolu ?

Vous êtes né tel quel mais, une fois que vous serez né dans Sahaja Yoga, vous deviendrez un Yogi. Et alors vous saurez exactement que ceux-là sont tous un : tous les Sufis sont un, tous ces grands prophètes sont un. Tous ceux que nous pouvons appeler Prophètes et aussi Incarnations, ils sont un [unis] tous ensemble. Le Christ Lui-même a dit : « Ceux qui ne sont pas contre nous, sont avec nous. » Mais combien de Chrétiens comprennent ceci ?

Il n’y a donc aucun besoin d’avoir toutes sortes de religions différentes. Tout cela se trouve dans un seul immense océan de connaissances qui possède, disons, différents ports, mais cela ne signifie pas que l’océan soit différent.

En ce qui concerne l’intégration des religions, tous vos problèmes seront résolus et vous n’aurez plus besoin de rien abandonner mais de tout respecter selon la manière correcte dont vous les connaîtrez. Il n’y a rien à écarter, rien à condamner, mais juste à les connaître et être étonné de ce qu’ils parlent de la même chose que ce dont vous parlez.

J’ai lu un livre écrit pas un grand Sufi de Turquie et J’en ai lu un autre avec notre Nizamuddin ici, qui avait écrit quelque chose, et ses disciples : c’est juste pareil, ils ont écrit la même chose. Je veux dire qu’il n’y a pas de différence car la connaissance absolue est partout la même, seule l’expression peut être différente, ils peuvent utiliser des expressions différentes.

Donc vous êtes également libéré de cette folie de la religion. La religion ne peut jamais vous enseigner de haïr quiconque, elle ne le peut jamais, car J’ai parlé ici du Pouvoir de l’Amour [de Dieu]. Ce Pouvoir Omnipénétrant est le Pouvoir de l’Amour : il vous guide, vous prend en charge, coopère, coordonne. Il s’agit d’une gouvernance si efficiente que Je ne pense pas pouvoir jamais imaginer combien elle est efficiente et fonctionne juste comme ceci. Parfois elle est si surprenante !

Je vais maintenant vous parler du cas d’une dame qui est un cas réel. Est-elle ici maintenant ?

(Réponse inaudible.)

Elle est Mexicaine, n’est-ce pas ? Elle doit être ici. Voyez, il y a une dame. Vous êtes là !

Il s’agit d’une dame ici. Elle travaillait aux Nations Unies et, quand Je suis venue à New York, elle a reçu sa Réalisation et est devenue un très ardent Sahaja Yogi. Cela s’est élevé jusqu’à ce point que nous appelons ‘shradda’ [la foi]. Puis elle M’a écrit trois lettres à propos d’une maladie que son fils avait attrapée. Il avait seulement dix huit ans et étudiait à l’Université d’Harvard ou dans le genre. Elle a dit : « Mère, certains dans ma famille ont attrapé cette maladie à un âge avancé et en sont morts. » Il s’agit d’une maladie spéciale mexicaine, avec un grand nom comme d’habitude, vous voyez. (Rires.)

Donc Je Me demandais quoi lui écrire et nous y avons juste porté notre attention. Et elle a demandé : « Devrais-je amener mon enfant là ? Que devrais-je faire ? » et tout cela. Et, à sa quatrième lettre, J’ai découvert que les médecins ont dit qu’il est complètement guéri et il ne lui reste aucune séquelle. Imaginez juste combien cela a été rapide. (Applaudissements.) Je veux dire que J’en ai été étonnée.

Il y a tellement de pareils cas mais celui-ci est vraiment remarquable. Où se trouve Mexico ? J’étais à Pune et voyez juste comment cette Paramchaitanya a accompli cela. Quelle bonté ! C’est le Pouvoir de l’Amour de Dieu qui s’en occupe.

Après tout, Celui qui nous a créés, le Créateur, s’occupe de nous, n’est-ce pas ? Mais nous devrions aussi y apporter un peu d’attention afin de découvrir quelle est la vérité. N’acceptez rien, vous devez tout d’abord découvrir la vérité et tout le monde en a dit la même chose : tout le monde a dit que vous devriez vous connaître vous-même [votre Soi].

Je dirai que Guru Nanaka a dit :

Kahe ray Ban khojan Jai, Sada Niwasi Sada Alepa, Tohey sang samai

Pusp maday jo Bas Basat Hai, Mukur Mahey ras chayi

Taisai hi Hari basay nirantar, Ghat hi khojo bhai

Kahay nanak bin aapa chinay, Mitay na bhram ki kai’.

Il a dit que vous devez vous connaître vous-même. « Connais-toi toi-même » a dit le Christ. Tout le monde a dit que vous devriez vous connaître vous-même.

Alors qu’est cette connaissance de soi-même ? Ce n’est rien d’autre que vous êtes – le principe est que la vérité est celle-ci, que vous n’êtes pas ce corps, ce mental, ces émotions, cet égo, ces conditionnements, mais vous êtes le pur Esprit. Tous nos Saints ont dit cela.

Mais actuellement nous ne sommes pas sur ce chemin. Nous ne recherchons pas ce que nous sommes. Si nous sommes l’Esprit, alors comment allons-nous devenir l’Esprit ?

En fait quiconque commence à parler comme cela – Je veux dire que beaucoup de gens se sont opposés à Moi parce qu’ils ont pensé que Je racontais juste des mensonges, que J’étais ceci, cela, mais quand ils sont tombés malades, ils sont venus auprès de Moi.

Ce n’est pas une façon de faire. La bonne façon est d’essayer de savoir que nous ne connaissons pas l’Absolu. Une fois que vous devenez un peu humble à ce sujet, du fait que nous ne connaissons pas l’Absolu, alors la religion et la science deviennent un car vous pouvez l’expliquer scientifiquement comme le Dr. U.C. Rai l’a fait. Scientifiquement, vous pouvez expliquer ce qui se passe.

Mais nous n’avez pas à devenir ce que vous appelez ‘karm-kandi’, ‘ritualiste’, ce n’est pas nécessaire. Il n’y a rien à faire de façon ritualiste, rien. Une fois que vous êtes réellement réalisé, vous devez juste faire une petite méditation chaque jour le soir.

Maintenant ce que Je voudrais aussi dire, c’est que cette Paramchaitanya nous a donné l’occasion d’avoir un hôpital à Vashi et les résultats à Vashi sont très bons.

Ils ne demandent aucun paiement aux patients extérieurs mais ils ont demandé : « Mère, veuillez bien nous permettre de demander dix roupies. » J’ai dit : « Très bien, demandez dix roupies. » C’est très bien pour… [inaudible], mais les gens qui vivent à l’intérieur, eux aussi paient un petit montant, mais ce n’est rien comparé à ce que les gens paient dans les hôpitaux. Et Dr. Rai a accepté ce sacrifice. Et les médecins viennent de Russie tout du long.

Vous savez, les médecins russes sont des médecins magnifiques. Je dois dire que ce sont de très grands scientifiques. Ils sont allés très loin dans l’approche scientifique. Ils ont essayé de découvrir les énergies qui sont des énergies subtiles et ils ont accompli un tas de choses, et ils sont spécialement intéressés à travailler au travers de Sahaja Yoga et sont venus ici pour travailler.

En fait Je ne M’attendrais pas à ce que nos médecins viennent travailler ainsi mais ils pourraient au moins venir une fois par semaine y accorder de leur temps et pourraient pratiquer Sahaja Yoga juste en tant que bénédiction pour les gens.

Notre pays est empli de très pauvres gens, de très, très pauvres gens, extrêmement pauvres, et nous nous sentons très fortement concernés. Les gens Me posent toujours cette question : « Votre pays est un tel Yoga Bhoomi [terre de yoga], alors pourquoi les gens y sont-ils pauvres ? »

Les pauvres le sont parce qu’ils ne suivent pas le droit chemin, vous voyez. S’ils suivent le droit chemin, Lakshmi est également là pour vous bénir.

Il n’y a pas à se préoccuper de l’argent, à se préoccuper de rien, et vous devenez une personne qui est absolument équilibrée. Aussitôt que quelque chose survient, qu’une crise arrive, immédiatement vous devenez tous silencieux et vous commencez à voir ce qui ne va pas, quel est le problème. Puisque vous n’êtes pas silencieux, puisque vous êtes toujours en conflit, vous ne pouvez pas voir clairement le problème et vous ne pouvez pas le résoudre et, de fait, vous ne résolvez aucun problème.

Je dois dire que c’est cela, ce Pouvoir. Je leur ai également dit que Je ne fais rien, Je suis juste assise là et ce Pouvoir fait tout. Ils ne le croient pas mais c’est un fait. Je ne fais rien, Je suis juste assise, Je ne planifie rien, Je ne fais absolument rien, mais ce Pouvoir fait tout pour nous, aussi pourquoi devrais-Je Moi le faire ? Mais c’est assez difficile pour les êtres humains de laisser les choses entre les mains de ce Pouvoir.

Même certains Médecins qui ont pratiqué la science médicale ont connu des expériences très bizarres.

Ainsi il y a un Dr. Amjad Ali en Australie qui est très bien qualifié et a expérimenté (Mère rit) une sorte de « kya kar rahe they. » (Un yogi dit quelque chose à Mère.) Donc vous voyez, il a découvert que, lorsqu’il se rapprochait d’eux, ils commençaient à devenir plus petits. Il ne pouvait rien expérimenter. Il a dit : « Comment va se passer mon expérience ? Je ne peux pas y arriver ! Dès que j’approche d’eux, tout disparaît, toute la maladie disparaît, alors que puis-je faire ? » J’ai dit : « Vous ne pouvez rien expérimenter avec cela mais vous pouvez faire l’expérience avec des gens qui sont déjà malades et faire quelque chose à ce sujet.

Ainsi il y a beaucoup de choses semblables à ça. Et une autre personne M’a dit qu’en Angleterre il y a un engouement pour la recherche. Donc ils ont demandé à un scientifique de découvrir ce qu’est une température de moins 273°, qui est le zéro absolu. Alors il a répondu : « Je ne peux pas car la formule est telle qu’il restera là toujours de la chaleur. » J’ai dit : « D’accord, faites une chose, vous allez leur dire que ceci est l’absolu et la façon dont on peut trouver l’absolu. » « Nous ne pouvons pas trouver l’Absolu. C’est absolument, absolument hors de notre portée. » Alors J’ai dit : « Utilisez les vibrations. Vous utilisez ces vibrations divines. » Et il y est arrivé ! Il a reçu son doctorat et il l’a fait.

Alors ils lui ont demandé : « Comment avez-vous fait ? » Il a répondu : « Je ne peux pas vous expliquer. » « Car si je leur parle, ils ne vont jamais m’écouter. Ces scientifiques, vous savez, ils sont tellement imbus d’eux-mêmes. Comment puis-je leur dire que j’y suis arrivé avec ce pouvoir divin ? »

Ils ne peuvent pas croire qu’il y ait un autre grand Pouvoir.

Après tout, qui fait battre notre cœur ? Demandez aux médecins qui fait marcher notre cœur. Ils vont répondre : le système nerveux autonome. Mais qui est cet ‘auto’ ? Posez-leur cette question. Posez cette question une seconde fois. Vous ne pourrez pas répondre. Qui est cet ‘auto’ ? Cet ‘auto’, vous ne le connaissez pas. Ils vont juste – mais ils sont honnêtes car ils disent : « Nous ne savons pas » et donc ils lui ont donné ce nom : ‘autonome’. En fait Je parle du système nerveux parasympathique, comme vous le savez très bien. Et nous connaissons très peu de choses à propos du parasympathique. C’est un fait. Et les autres gens, jusqu’où le connaissent-ils ?

Je vais vous expliquer avec des mots simples ce qu’est le parasympathique. En fait, en cas d’urgence, notre système nerveux sympathique qui se trouve à gauche et à droite, entre en mouvement. Comme lorsque nous devons courir, alors si vous courez, le cœur va commencer à pomper le sang. Mais qui ramène cela au niveau normal ? C’est le parasympathique, en mots simples. (A part en Hindi : kuch kuch, aux médecins, bhi hai aur kuch kuch aur bhi hai thoda.)

Donc ce système nerveux parasympathique, quand il est rempli d’énergie, une fois empli d’énergie, il s’établit juste. Il est nourri et ensuite il commence à travailler d’une manière si belle que vous accomplissez tellement de choses que vous n’auriez normalement pas pu accomplir.

La première chose qui se passe, c’est que vous devenez une personnalité très paisible, vraiment très paisible.

Parce que nous pensons, alors les pensées s’élèvent et retombent, à nouveau les pensées s’élèvent et retombent, à nouveau les pensées s’élèvent et retombent. Nous sommes tout le temps en train de sauter au bord des pensées. Mais il existe un espace entre elles et c’est appelé en Sanscrit ‘vilambha’, et nous pouvons l’appeler ‘pause’ en anglais.

En fait ceci est l’époque où nous ne voyons jamais ce point. Nous ne sommes jamais là. Donc, quand nous sautons, nous sautons dans le futur ou dans le passé.

Par exemple, juste maintenant, vous êtes assis devant Moi, vous vous demandez peut-être si vous allez attraper votre train ou pas, un bus ou pas, ceci, cela, ou peut-être vous pensez à votre passé. Mais vous ne pouvez pas être au centre ! C’est ceci le grand problème : vous ne pouvez pas être dans le présent. Si Je dis : « Soyez dans le présent », vous ne le pouvez pas.

Mais la réalité est dans le présent. Dans le présent se trouve la totalité et dans le présent se trouve le silence. Vous ne pensez pas. Donc selon même Patanjali, vous devez devenir Nirvichar [sans pensées]. Ces pensées qui bombardent votre tête, vous devez devenir responsable d’elles. Je veux dire que vous devez les garder sous contrôle.

Alors que se passe-t-il ? Vous devenez Nirvichar, sans aucune pensée. Il s’agit d’une conscience sans pensée. Et cette conscience sans pensée est celle qui vous apporte la paix complète en vous-même.

Les gens parlent de paix ou autre. Je connais des gens qui ont reçu des prix de la paix, de très, très importantes personnes, mais qui sont si colériques que vous devez les approcher avec une gaffe. Je ne sais sous quel angle ils parlent de paix mais ils ont reçu des prix de la paix. Vous savez, J’ai connu des gens très, très importants comme cela qui avaient eu des prix de la paix.

La paix doit venir de l’intérieur. Quand les êtres humains deviennent pacifiques, il n’y a plus aucune querelle, aucun combat, aucune guerre et plus de politique. Si vous êtes paisible, alors vous êtes si satisfait, vous êtes comme en Hindi on dit : « Apney me hi sama jatey hai » – vous êtes satisfait avec vous-même. On ne se retrouve pas dans la course folle pour s’approcher de quelqu’un, empiéter sur quelqu’un, agresser quelqu’un. Non, vous êtes avec vous-même [votre Soi] dans une paix complète. Il en résulte que tellement de choses surviennent.

Il se peut que Je sois la personne la plus âgée ici. Personne ne peut être plus (rire) âgé car J’ai maintenant 74 ans. Je vais sur Mes 75 ans. Aussi, vous pouvez imaginer ! Mais quand vous êtes en paix, vous n’avez pas à avoir de telles idées agressives, telles que d’agresser ou n’importe quoi d’autre. Vous devenez absolument empli de paix et cette paix est fortement requise aujourd’hui pour que ce monde en arrive à ce que nous appelons ‘un monde pacifique’.

En se combattant, en se querellant, vous ne pourrez jamais arriver à la paix. J’ai vu des gens portant des drapeaux, se battre maintenant pour la paix et se battre pour ceci, cela. Ce n’est pas nécessaire ! Si vous devenez paisible, tout marche si bien, et cette Paramchaitanya est avec vous pour vous aider. Il n’y a aucune nécessité de combattre quiconque, d’agresser quiconque ou de créer des problèmes à quiconque.

Ceci est très important pour les médecins et aussi pour les hommes d’affaires.

Le problème des hommes d’affaires – car on M’a dit qu’il y a aussi ici des hommes d’affaires – c’est qu’une maladie courante chez eux, c’est leur stress. Ils sont pareils, très futuristes vous savez, tout le temps en train de calculer, très, très futuristes. Et en Amérique, une nouvelle maladie s’est développée qu’ils appellent ‘la maladie des yuppies****’ [syndrome de fatigue chronique]. (A part : Quel est ce nom – samaj liya na – pour cela ? Naya naam nikla hai na par mai usko ‘yuppies disease’ kahti hu.)

Cette maladie est une chose si horrible, c’est juste votre mental rationnel qui disjoncte, votre mental conscient s’éteint, vous ne pouvez même plus lever votre main ni même vos doigts, et les gens vont porter votre corps juste comme celui de ce que vous pouvez appeler un reptile. Vous pouvez penser correctement, vous pouvez parler parfaitement, vous pouvez très bien planifier et calculer, mais vous ne pouvez plus marcher, ni lever votre main, ni faire quoi que ce soit.

Ceci est une nouvelle maladie qui est survenue en Amérique et se répand partout. Et J’ai également vu un patient ici.

Donc ce que J’essaie de dire, c’est qu’en continuant avec ceci, votre stress, toutes sortes de choses peuvent se passer.

En fait, pourquoi ce stress est là, cela aussi nous devrions le savoir.

Avant tout la Kundalini a commencé à agir dans cette époque du Kali Yuga. Deuxièmement, si vous voyez ces deux centres, ces deux Nadis ou canaux que nous appelons Ida et Pingala. Donc le Pingala Nadi crée l’Ego en nous comme c’est indiqué ici, vous voyez, la ligne jaune. Il crée une sorte de ballon [au niveau de la tête]. Ensuite le second, l’Ida Nadi, crée aussi un ballon. Ainsi le Pingala Nadi crée le ballon de l’Ego et le côté gauche [Ida Nadi] crée le Superego, ce qui signifie les conditionnements.

Alors si vous vous identifiez à quelque chose, si vous êtes conditionné en vous avec quelque chose, alors ces deux sont là. Mais quand vous êtes beaucoup trop du côté droit, ceux-ci sont totalement – vous voyez, l’Ego bouge et couvre le côté gauche. Donc il y a un blocus, un blocus complet.

Ainsi, quels que soient les problèmes que vous avez, ils ne peuvent plus sortir de votre corps. Cela vous rend de plus en plus faible et c’est ainsi que vous avez du stress.

Avec cette Kundalini, ces deux-là bougent en s’écartant, l’ouverture se fait et vous devenez un avec ce pouvoir divin.

En ce qui concerne le cerveau, puisqu’il y a également ici des neurochirurgiens, quant au cerveau nous savons que nous en utilisons une très petite partie, une infime partie. Mais aussitôt que vous avez cette Kundalini [éveillée], elle va illuminer tant de zones de votre tête, que la connaissance vous vient juste.

Parfois les gens Me demandent : « Mère, comment le savez-Vous ? » « Je le sais. Je ne sais pas comment Je le sais. » Il n’y a pas de technique pour ça. Je sais juste. Ils demandent : « Mère, comment savez-Vous cette chose ? Comment le savez-Vous ? » Quelqu’un M’a écrit une lettre et J’ai dit : « Je sais qui a écrit cette lettre. » Et quand Je le leur ai dit, ils ont demandé : « Mère, comment le savez-Vous ? » J’ai répondu : « Je sais avec certitude que celui-ci est celui qui l’a écrite. » Je ne connais pas cette personne. Je ne l’ai jamais vu. Je n’ai jamais vu son écriture mais J’ai dit : « Je sais qui a écrit cette lettre. » Je le sais juste.

Mais Je ne dirais pas qu’il s’agit de quelque chose de grand de le savoir car Je le sais juste sans y avoir travaillé, sans y avoir pensé, sans l’avoir géré, car Je sais tout juste de façon automatique. Donc aussitôt que vous devenez cela, vous n’avez plus à vous faire de souci.

Ainsi, par exemple, Je connais également une doctoresse à Delhi, non, à Bombay. Cette doctoresse est chirurgienne. Elle a dit : « Mère, je pouvais savoir que cet homme avait une tumeur placée très profondément dans son cerveau et qu’elle sortirait. » Alors elle a dit : « Ainsi j’avais juste donné des vibrations en premier. Je leur ai demandé de me laisser essayer en premier les vibrations sur cela. » Ils ont dit : « Non, non, il n’y a pas de tumeur de ce côté. » Elle a dit : « Elle est ici. Je le sais, je peux la sentir, c’est ici. » Ils n’étaient pas d’accord et ont commencé à argumenter avec elle. Et ensuite ils ont découvert la tumeur à l’endroit qu’elle avait indiqué, exactement là. Ils ont demandé : « Comment le sais-tu ? » Elle a dit : « Je ne sais pas comment je suis arrivée à le savoir. »

Donc même les enfants peuvent dire où se trouve le problème dans votre tête, dans votre cerveau, ce qui se passe.

En fait, pour prendre soin de votre cerveau, c’est très important que vous ne vous mettiez pas en déséquilibre car, si vous entrez en déséquilibre, votre côté droit se développera ou votre côté gauche se développera. En fait le côté droit se développe sur le côté gauche et le côté gauche se développe sur le côté droit.

Également Je ne sais pas jusqu’où la science médicale est allée quant à la compréhension du fait que le côté gauche et le côté droit sont deux systèmes complémentaires différents.

(A part : Je ne sais pas s’ils acceptent, acceptent-ils ?)

Mais dans Sahaja Yoga vous découvrirez qu’il existe deux systèmes complémentaires : l’un est du côté droit, l’autre est du côté gauche. Et quand il y a trop de côté droit, alors le côté gauche peut agir [pour compenser] ou, quand il y a trop de côté gauche, alors le côté droit peut agir. Vous voyez, il s’agit de deux systèmes complémentaires et, si vous utilisez tout le temps un seul système, alors vous deviendrez côté droit ou côté gauche.

En fait sont côté gauche les gens qui ne sont pas futuristes mais qui vivent dans le passé.

Alors évidemment Je vais dire que Je ne désire juste pas actuellement discuter beaucoup sur ce sujet car c’est aussi plus déroutant pour les gens parce qu’ils ne veulent pas croire qu’il existe quelque chose de semblable à des âmes mortes ou à des virus étant des végétaux morts et à de telles choses, mais cela existe !

Dans la partie côté gauche, nous trouvons tout notre passé depuis notre création. Alors si quelqu’un attrape un virus, vous lui donnez des antibiotiques, vous faites ce que vous voulez, cela ne marchera pas. Seulement Sahaja Yoga peut amener cela à l’extérieur. C’est seulement au travers de Sahaja Yoga que vous pouvez guérir des problèmes de virus car seul Sahaja Yoga peut agir sur le côté gauche. Beaucoup de gens fous, des gens dingues, ont été guéris grâce à Sahaja Yoga.

Également cela vous donne une bonne idée de comment pouvoir montrer aux gens qui est fou et qui ne l’est pas.

Ainsi au début J’ai eu un programme à Pune et ils l’avaient prévu dans une salle qui appartenait à des Brahmines. Donc J’y suis allée et ils ont dit : « Non, non, Elle n’est pas une Brahmine, donc ne pouvons pas Lui laisser la salle. » Alors les Sahaja Yogis se sont montrés malicieux et ont dit : « D’accord, nous allons indiquer aux journaux qu’ils La refusent parce qu’Elle n’est pas une Brahmine. » « Non, non, ne faites pas cela, nous l’accepterons. »

Donc Je ne sais pas ce qui s’est passé dans les coulisses. Quand J’y suis allée, J’étais assise là et, avec un grand intérêt, J’ai vu environ 25 personnes assises en face de Moi en train de trembler comme ceci vous voyez. « Mère, arrêtez-ça, stoppez-ça, nous connaissons Votre pouvoir, arrêtez-ça ! » J’ai dit : « Je ne fais rien, vous êtes… » Ils ont dit : « En fait il y a aussi d’autres gens qui tremblent comme ceci. » Alors J’ai dit : « Demandez-leur qui ils sont. » Ceux-là ont répondu : « Nous sommes des fous reconnus de Thana. Nous sommes venus ici avec notre surintendant car Vous aviez guéri un homme fou. » « Alors » demandèrent les Brahmines, « Sommes-nous également fous ? » « Oui, quelque chose ne va pas chez vous. »

Donc le point était qu’ils pensaient que les Brahmines étaient les personnes les plus élevées ou quelque chose de ce genre. Ce ne sont que des idées insensées car le Brahmine est celui qui connaît le Brahma, qui connaît le Pouvoir Omnipénétrant. Et à cause de ces idées folles, ils ont torturé tous les saints. Spécialement au Maharashtra, les gens ont torturé tous les saints tout le temps.

Ainsi, où vous trouvez tant de saints et tant de gens, alors vous devez savoir que c’était juste pour faire marcher les méninges de ces gens à l’esprit étroit. Mais pour arriver à les ouvrir, Je pense que c’est seulement possible quand ils sont en difficulté. Quand ils ne sont pas en difficulté, ils ne veulent rien accepter. Supposons qu’ils soient malades, alors ils viendront vers Moi. En fait, si vous guérissez quelqu’un de malade, vous verrez qu’une fois qu’il est guéri, c’en est fini avec lui. Il ne s’exerce plus à Sahaja Yoga, il ne veut aider personne.

Mais, si quelqu’un en bonne santé, qui va très bien et est compétent, s’il vient à Sahaja Yoga, il sera d’une telle aide pour, Je dirais, ce pauvre pays. Ce pays souffre d’une pauvreté considérable.

Alors juste dire : “Garibi Hatao, Garibi Hatao, Garibi Hatao” [éliminez la pauvreté] ! Je connais un homme qui est un gars très corrompu et qui vit habituellement dans une petite chambre avec un lit de camp. Je lui ai demandé : « Pourquoi vivez-vous comme ceci ? » Il a dit : « Parce que chacun est garib

[pauvre]

, alors je désire vivre comme un garib. » J’ai demandé : « Pourquoi ne donnez-vous pas tout cet argent à ces garibs ? Pourquoi mentez-vous ainsi ? » Il a dit : « D’accord, suggérez-moi n’importe quelle organisation qui soit absolument sans reproche et je bougerai. »

Cela était quelque chose de difficile, une décision difficile. Mais ce que J’essaye seulement de dire en disant que les gens sont pauvres, pauvres, c’est que vous devez vous occuper de cela, et c’est seulement possible au travers de Sahaja Yoga. Comment ?

Sahaja Yoga est surtout pratiqué par la classe moyenne. Les deux côtés sont : d’un côté les pauvres et de l’autre côté les riches. Des riches il y en a très peu, mais il y a plus de gens de la classe moyenne. Ensuite c’est pareil à un fleuve qui s’étend, vous voyez, sur les deux côtés.

Cette fois J’étais, Je veux dire que J’ai toujours été en train de penser que Je dois faire quelque chose pour les pauvres, quelque chose, toujours, et J’ai également agi personnellement. Mais Je voulais que les Sahaja Yogis y contribuent, les Sahaja Yogis indiens. Donc Je leur ai dit que Je désirais débuter avec un endroit où nous pourrions avoir ces femmes qui se tiennent dans les rues avec leurs enfants, demandant l’aumône, que nous pourrions avoir quelque chose pour les aider. J’ai été surprise qu’immédiatement les Sahaja Yogis ont contribué avec Moi pour cela et J’ai été si étonnée de leur enthousiasme. J’ai dit : « Ceci est de la générosité, cette générosité qui est survenue chez les Sahaja Yogis. » Et alors, quand ils ont dit : « Mère, nous avons reçu tout ceci grâce à Sahaja Yoga. Nous nous sommes tellement améliorés que nous n’avons plus à nous faire de soucis. »

Et eux, si généreusement – Je veux dire qu’une personne devient extrêmement généreuse. Elle devient très paisible, généreuse et commence à se réjouir de cette générosité. Je veux dire que des gens gagnent tellement d’argent ! Ils devraient tout faire et cela ne leur nuirait pas.

Dans Sahaja Yoga il n’existe rien de semblable à sanyasa [ascétisme]. Personne ne doit se mettre à sanyasa. Personne ne doit s’éloigner de sa famille, de quoi que ce soit, rien de ça. Tout est ici. Pourquoi partir ailleurs ?

Donc vous devez être une personne très normale. Mais une seule chose est importante, c’est que vous devez avoir le pur désir d’obtenir votre Réalisation. Si vous n’obtenez pas cette pure Réalisation, alors ça ne marchera pas. A part ça, cela pourrait marcher mais vous allez continuer à descendre si vous voulez retirer de l’argent de Sahaja Yoga ou si vous voulez, disons, en retirer du pouvoir. Voyez, vous êtes si puissant que vous n’avez plus à demander pour avoir du pouvoir ou autre.

Vous ne savez pas comment cela marche et comment c’est donné. Avant tout nous avons seulement à croire que nous sommes des réflexions de Dieu Tout Puissant, nous ne sommes pas juste des êtres humains.

Spécialement, pour être né en Inde, vous devez avoir accompli des tas de punyas [bonnes actions], sinon vous n’auriez pas pu naître dans ce grand pays, Je vous le dis. Vous voyez, tout ceci n’est que du non-sens qui se poursuit, ce sont juste des escarmouches à la périphérie, mais si vous considérez la culture, l’amour, l’affection que nous possédons, la compréhension du système de valeur que nous avons, vous ne pouvez pas imaginer !

Quand vous allez à l’extérieur, vous êtes étonné, vous ne savez pas comment leur expliquer. Ils sont si stupides, Je vous le dis, des gens très stupides, il n’y a rien à apprendre d’eux. J’ai spécialement lutté contre la stupidité des gens. Parfois, à propos des Américains, Je pense qu’ils ne sont pas encore matûres en tant qu’êtres humains, de la façon dont ils parlent, comprennent. Ils aiment seulement les gens qui vont venir leur raconter des histoires, les ridiculiser et leur prendre un tas d’argent.

A Moi, ils M’ont dit : « Nous ne pouvons pas adhérer à Sahaja Yoga. » J’ai demandé : « Pourquoi ? » « Puisque Vous ne demandez pas d’argent, quelle est Votre validité ? Si Vous ne prenez pas d’argent, alors Vous n’avez aucune validité. Pourquoi devrions-nous Vous croire puisque… » J’ai dit : « Supposons que Je demande de l’argent, alors ? » « Alors nous pourrons vous poursuivre. » J’ai dit : « Allez poursuivre tous ces gens qui ont profité de vous ! » Personne ne pouvait les poursuivre !

Donc voici pourquoi nous ne devrions pas les prendre en considération pour comprendre la vie. Ils n’ont pas encore compris. Nous devons compter sur nous-mêmes. Nous possédons un tel héritage ! Vous ne pouvez pas imaginer : il y a des milliers d’années, nous avons parlé de Brahma, de la vérité absolue. Dans quel pays ont-ils cette sorte de connaissance ? Dans aucun pays !

Donc nous devrions avant tout être très fiers d’être un Indien. C’est très important. Même les Sahaja Yogis de l’extérieur s’habillent comme les Indiens et ils ont adopté notre culture, notre style de culture. Je n’ai pas besoin de vous parler de la culture occidentale dont J’ai réellement été choquée. Ensuite J’ai pensé que Je ferais mieux d’écrire sur eux en tant que témoin de ce que J’ai vu.

Il n’y a donc rien à apprendre d’eux, rien du tout à apprendre, mais un jour viendra où ils devront venir ici.

Tous les médecins doivent venir ici. Je suis très reconnaissante, très, très reconnaissante spécialement envers cette Association Médicale Indienne. Je ne M’y étais pas attendue et Je leur suis reconnaissante pour ceci, car Je sais que, si dans ce pays les médecins s’y mettent, partout dans le monde ils devront comprendre (tous applaudissent) la valeur de notre connaissance de la vie et de la science médicale.

Je voudrais dire que J’ai vu tellement de gens assis ici, Je ne sais pas combien il y a de médecins, combien il y a d’industriels et combien il y a de Sahaja Yogis. Quoi qu’il en soit, on doit savoir que nous tous sommes bénis par la même réflexion de Dieu Tout Puissant en nous-mêmes que nous devrions expérimenter.

Après cela vous Me direz ce qui s’est passé avec vous, ce que vous avez ressenti et ce que vous avez eu. Cette chose, il est de votre droit de l’avoir. C’est votre droit d’avoir ce pouvoir mais vous devez le demander. Si vous ne le demandez pas, Je ne peux pas vous forcer à l’avoir. Personne ne peut forcer cela sur vous.

Il s’agit d’un événement spontané et cela marche si rapidement, de façon si rapide.

Evidemment cette salle s’est retrouvée être trop petite, mais Je dois vous dire qu’en Russie on tient toujours nos programmes dans des endroits très, très grands, de seize mille, dix-huit mille places. Et ils sont tellement, Je ne sais pas, dotés de shradda [foi], tellement qu’ils l’ont déjà [la Réalisation] au cours du programme. Rien qu’avec le programme ! Je ne pouvais pas comprendre.

Et ils ont eu là une réunion de scientifiques. Environ 250 scientifiques sont venus. Alors J’ai commencé à leur parler de la science pour débuter. Je Me suis dit que ce serait mieux d’être à leur niveau au moins pour leur parler. Donc l’un d’eux s’est levé et a dit : « Mère, ne nous parlez pas de cette science, nous en savons tout. Parlez-nous maintenant de la science de Dieu, de la science Divine. Parlez-nous de ceci. » J’ai été étonnée. Voyez ces Russes !

Ainsi J’ai découvert que tous ces pays comme la Bulgarie, la Russie, la Roumanie et tous ces cinq pays, là les gens sont des ardoises propres. Ils n’ont aucun conditionnement, ils ne savent rien de Dieu, ils ne savent rien des livres, rien. Ils ne sont absolument pas conditionnés et J’ai été réellement étonnée de la façon dont ils se sont conformés à ce Sahaja Yoga.

J’ai été étonnée par la Roumanie. Je leur ai juste parlé, J’ai lu un document – non pas lu, Je ne lis jamais – Je leur ai parlé d’une seule chose et le corps médical – la même chose comme ici – était là et ils M’ont décernée un Doctorat, non pas Honoraire mais un réel Doctorat, pour cette connaissance.

Pouvez-vous l’imaginer ? Je veux dire que ce n’est pas possible. Tout d’abord Je ne connaissais pas, Je n’ai jamais connu ces choses, aussi un de Mes disciples M’a dit : « Mère, Vous êtes devenue un Médecin ! » J’ai dit : « Cela, Je pense que Je l’ai déjà. » « Non, non, ceci est un réel Doctorat, un vrai. » J’ai dit : « Réellement ? Comment ont-ils fait ? »

Ce sont des gens si sensés mais ce bon sens vient – peut-être qu’il se peut qu’il soit dû au fait qu’ils ont été si fortement opprimés et perturbés, et également ils n’ont eu aucun conditionnement d’aucune sorte. Et c’est très surprenant qu’ils n’aient aucun sens de la possession. Leur gouvernement a dit : « Prenez possession de vos propres appartements et vous vous en occupez. » Alors ils ont dit : « Non, non, non, nous ne les voulons pas. Vous vous en occupez. » Ils ont dit : « D’accord, quelles que soient les voitures qui vous ont été données, vous les prenez. » « Non, non, non, non. Quel casse-tête ! Ce serait mieux que vous vous en occupiez. Quelle est l’utilité de les prendre ? Car après tout, quand nous mourons, ce sera laissé ici. »

Donc Je vous le dis, ils ont un tel mental non conditionné et ce sont des ardoises si vierges !

De la même façon, nous également les Indiens, nous sommes très capables, vraiment beaucoup plus capables qu’ils [les Occidentaux] ne le sont.

Une fois qu’ils

[les Indiens]

l’obtiennent [la Réalisation], ils l’ont bien et ils peuvent aller très profondément en elle car notre vie est très profonde, notre culture est très profonde. Nous possédons cela grâce à tous les Saints et tous les Sufis et toutes les Incarnations, de sorte que nos gènes sont très bons.

Mais avec Sahaja Yoga, vous pouvez même changer les gènes, nous vous l’avons montré. Dans Sahaja Yoga, vous pouvez aussi changer vos gènes. Et nous n’accepterions personne qui dirait : « Ses gènes sont mauvais, alors il devrait lui être permis d’être ce qu’il est. »

Ce n’est pas ainsi. Tout est changeable. Et dire que les gènes sont juste la cause de votre propre style, ce n’est pas ainsi. Car un enfant aura différents gènes, un autre enfant aura d’autres gènes. Alors comment cela se peut-il ? Donc cela ne vient pas des parents, ne vient de quoi que ce soit, ne vient des circonstances, mais c’est grâce à vos propres réactions aux choses que vous développez vos gènes.

Alors que se passe-t-il avec les gènes ? C’est que vous devenez un homme très, très religieux, très religieux dans le sens réel de ce mot. Il ne s’agit pas de religion parce que vous priez trop, pour rien du tout, mais à l’intérieur, en vous, vous êtes si religieux. Et la religion est ce qu’est l’amour, l’amour pour l’humanité est la religion, et cela devient si inné et si infus, et vous vous en réjouissez.

C’est une chose aimante. Vous vous réjouissez de donner votre amour aux autres. Même à ceux qui vous haïssent, vous aimez leur donner de l’amour car vous pensez qu’après tout, la haine est due à l’ignorance, ce n’est pas parce qu’il vous hait réellement mais c’est dû à l’ignorance. Et vous commencez à voir toute la chose avec une vision très différente.

Donc J’ai une grande vision de notre pays atteignant cette émancipation en masse, s’éveillant et ainsi attirant le monde entier ici. Une fois, ils sont venus juste pour nous apporter l’esclavage. Maintenant laissons-les venir ici pour apprendre ce qui est Divin. Et vous tous pouvez faire cela très bien. Vous n’avez pas à lire beaucoup de livres, rien de ce genre. Nous ne donnons pas non plus de livres aux gens car, si vous leur donnez des livres, ils deviendront juste des maîtres des livres et n’accompliront rien de ce dans quoi ils devraient aller profondément.

Avant tout ils devraient être eux-mêmes totalement un avec le Divin. Sinon, ils n’ont pas l’autorisation, ils n’ont aucun pouvoir. Quand vous n’êtes pas doté de pouvoir, comment allez-vous faire le travail ?

Mais pour cela vous n’avez pas besoin d’y passer trop de temps : cinq minutes le matin, dix minutes le soir. Il n’y a rien de mieux que de pouvoir méditer et vous serez surpris de ce que tout votre processus de pensée ralentira tellement que vous pourrez voir clairement ce qui est bien et ce qui est mal. Vous verrez également ce qui ne va pas avec vous car vous obtenez la connaissance de vous-même [de votre Soi]. Et cela également avec les autres, car vous développez une nouvelle dimension que nous appelons ‘la conscience collective’, Samuhik Chaitanya : la conscience collective. Installé ici, vous pouvez sentir les vibrations de Mr. Clinton ou vous pouvez sentir les vibrations de n’importe qui n’importe où, juste en restant assis ici.

Alors si vous savez comment corriger ces vibrations, vos propres vibrations, vous pourrez corriger les vibrations des autres. Vous pouvez corriger les vibrations des autres gens qui sont très loin, tout en restant installé ici. Et évidemment vous pouvez aussi corriger les vibrations des gens qui sont auprès de vous. Dans votre famille, il y a des gens qui sont fous, vous pouvez les corriger

[les rééquilibrer]

. Donc on peut avoir de très bonnes familles et nous pourrions avoir de très bons mariages.

Sahaja Yoga possède beaucoup de dimensions mais aujourd’hui est le jour où Je désire réellement vous remercier vous tous, tous les gens de la science médicale et les industriels, qui devraient maintenant adopter Sahaja Yoga et accomplir le meilleur de leurs vies, ces vies qui ont grandi dans ce grand pays du Yoga où vous pouvez aisément vous accomplir.

Dans ce pays qui est si plein de vibrations, tellement plein de vibrations que vous ne pourrez pas le croire. Je suis venue de Londres avec Mon époux et Je lui ai dit : « Nous avons abordé l’Inde ». Il a demandé : « Comment le sais-tu ? » J’ai dit : « Vois les vibrations partout alentour. C’est seulement en Inde que l’on sent ces vibrations. » Alors il s’est rendu auprès du pilote juste pour savoir. Celui-ci lui a dit : « Monsieur, il y a seulement une minute que nous avons touché l’Inde. »

Donc ceci est un tel grand pays que vous avez. (Très fort applaudissement.) Et si nous pouvions juste développer ce sentiment [de fierté] d’être Indiens, et qu’il est de notre responsabilité de voir à ce que notre connaissance se répande partout et laisser les gens en profiter. Je vous ai expliqué qu’en faisant cela, nous ne critiquons personne, nous ne condamnons personne, mais nous leur fournissons la base de toute la connaissance. Et cela, vous pouvez très bien le faire dans Sahaja Yoga.

Je dirais qu’au lieu de lire des livres, ce serait mieux d’obtenir votre Réalisation car Kabira lui-même a dit : “Padhi Padhi pundit murakh bhayo, pundit bhayo na koye, dedha hi akshar prem ka, seekhe to pundit hoye.”

Je vous remercie beaucoup.

(Il est demandé au Dr. U.C. Rai de faire une présentation de Sahaja Yoga.)

S.S. Shri Mataji Nirmala Devi

I bow to all the seekers of Truth. At the very outset, I have to tell you that Truth is what it is. You cannot change it, you cannot transform it, you cannot explain it, only thing you can experience it. In this Kaliyuga there is a special category of people born in all the countries very surprisingly, who are seekers of Truth. And William Blake, the great poet of England has said that these men of God will be born during this time and they will know the truth. So many have said about this. Even in our old books of prophesies, you have known so many of them but especially the one which is described in Nadi Granth written by Bhrigu Muni is clearly said that at this time people will know the Truth through the Kundalini Awakening.

The knowledge of Kundalini was known to us, I don’t know how many years back, you cannot say because our history is so unknown but at the time of a great saint called as Machchhindra Nath and Gorakh Nath, they were indulging into awakening of Kundalini but the condition was that one Guru should give Realization to only one person. Went on like this till the twelfth century when Gyandeva first of all asked his Guru, his own Master was his own brother, asked him that you please allow me to at least write about Kundalini. Because in the Gita, it was not described. Though Shri Krishna has talked of Sthitpragya [Unmovable in all situations: Added by Pranav] and all those things but he didn’t talk about: How to get it? What is the mechanism within us which works it out?

Then he wrote it in his Gyaneshwari which is just a, I think, explanation of Gita very clearly that there is a power within us. In the sixth chapter he wrote about Kundalini but the people who were in charge of religion didn’t want that. So they said, « This is a Nisiddha [Prohibited: by Pranav] part and you should not read this part of Kundalini. » But in the sixteenth century under the guidance of Guru Nanaka, Namdeva, Kabira, all these people clearly, clearly, very clearly wrote about Kundalini but the way it was mutilated by people which is very surprising. Every thing has been mutilated but this one was very surprising because Kabira was in Bihar and he called Kundalini as Surti. Very clearly he said about Surti but in Bihar Surti is what you call tobacco. They call tobacco as Surti, so you can imagine what is the mutilation.

Now this power is within you. If I am telling you something today you need not accept it. Blind folded acceptance is of no use. We have had enough problems with blind faiths. So first of all you must get the experience and then you will not doubt it.

This science was known to us since long but as it was only done for one person or say ten persons at the most I decided to find out a method by which an enmasse realization could be given. Luckily My father was a very social person and I could meet many people. Even My husband’s life was such that I could meet many people. So I worked out the permutations and combinations of human problems and then I discovered how we can easily solve this problem of Kundalini awakening. Because there are problems on the way of its ascent then Kundalini doesn’t, Kundalini doesn’t come up.

Now there are seven chakras basically within us. These seven chakras are responsible of our physical, mental and emotional being. There is no doubt about it but you have to first find out and then believe in it. Don’t believe because I am saying so or anybody says so. You have to experience it and feel it. There are many ways we can also judge for example in the Koran, Mohammed Sahib has said, « At the time of Kayama, means this time of Resurrection, your hands will speak. » He also call it Kayamat means those who will not accept will suffer. But who will accept there hands will speak, there mouth will be shut and their hands will speak. This exactly what happens in Sahaja Yoga that once you get your Self-Realization you can feel those subtle centers within you.

These subtle centers of energy are seven in number and are acting for giving us all kinds of energies. Now the problem is how to make people believe in Kundalini. It’s a difficult task because you are all intellectuals and you have had your medical education from England and all those places you see. It is more westernized and to believe in something Indian is rather difficult for people that it’s all Indian after all.

But actually even in medical science we have to understand the limitations of a science. First of all science is amoral. Secondly, it does not go to the roots. So it starts like we have to treat a tree. So we treat the leaves, treat the branches but Sahaja Yoga is going to the roots, is the knowledge of the roots. And the roots are the seven chakras and our Kundalini. Of course without medical science you cannot also understand Sahaja Yoga that is also one of the things because you can relate very easily. It is very scientific.

Now there are three Nadis also Left, Right and Center. Left is called as Ida Nadi, right as Pingala and the center one is called as Sushumna Nadi. Kabira has described it very clearly and it is in the Granth Sahib also written down but nobody tries to understand or to go beyond the words. Just go and read the words that is not going to help. You have to go beyond it. It is like this, you see a beautiful picture say where it’s raining, it’s very beautiful and you are seeing it, that’s all. But you are not inside it to experience it. So to enter inside was difficult one because of the tradition of giving to one person only or to few persons and secondly the greatest objection came from people who were in-charge of religion those days.

Now a days those who are intellectuals, you should say, medias and other people who have a feeling that they know everything. They don’t want to take anything that is [….TO BEGIN WITH? Or stupid? – Not sure – SG]. This is one of the reasons why people don’t turn their eyes to the great knowledge we have in this country. I am so very happy today that Indian Medical Association has given Me this honor first of all because I could never imagine in My lifetime I would be able to talk with you. I also did My medicine and I knew how difficult it was and how people were blind. So I used to think how will I explain to them like Kabira has said, »Kaise samjhau, sab jag andha » [How to make them understand when the whole world is blind? – by Pranav] but the time has come because there are seekers now. And they should also know one more thing that this country is the Yogabhumi. They have given us science all right but we will give them Yoga. We will give them the real basic knowledge what is the foundation of Medical Science, is the foundation!

Now by experimenting this and that also you have seen that it is neutralized by challenges. Every theory is neutralized so that means it is not Absolute. So we have to go to something that is absolutely Absolute. You have seen that Einstein found out something then our people are after him this is wrong, that is wrong, it is going on like that. All the time something comes up, people go on criticizing and the whole knowledge goes into oblivion. So now we have to understand that if this is the Yogabhumi, this is our country and if it has given us such a knowledge, why should we not also listen to it, because not only that it will flower your knowledge of medicine, not only that but it will give you such a confidence while practicing, while talking about medicine.

Now as it is a subject, is on medicine I would like to speak on one of the centers which is very important because doctors are always affected by that center. So I better tell them what can go wrong with doctors and what they should be careful about, theek hai [All right – by Pranav].

It is to be understood that there is a center, is the second center which we call as Swadishthan. This center is very interesting. It comes out of the Solar Plexus we call it as Nabhi Chakra and like a lotus and it moves all round you see, as you can say in gross way it is Aortic Plexus. It supplies energy to Aortic Plexus. It is not Aortic Plexus but supplies energy to Aortic Plexus.

Now this center is very important because it gives energy to our liver, to pancreas, to our spleen, to our intestines, to our kidneys, can you imagine such an important center it is! This Swadishthan. But the most important work it does is very…. which I don’t know you will accept or not but it supplies energy to our grey cells which we are using all the time. When we are thinking too much, when we are acting physically and mentally, this center has to supply energy to our brain, we can call it to our grey cells which we are using all the time. When we are doctors, we are using our grey cells how much? We have no idea. There is nobody who has found out how much we use our brains but we are going exhausting our brains and also we are very futuristic. All doctors are futuristic. May be they want to find out something in the pure sense of the word or may be they have certain ideas or may be it is money, may be anything but they are very, very futuristic and in that trend of futuristic behavior also there is a big competition so they don’t know what to do. They have to be futuristic and think but what will happen.

Now in this kind of movement of the mind what happens we start becoming very right sided, extremely right sided. Now as a result of that, as a right sided man, you know I would say what medically can happen, of course also happens lot of things mentally also. But what can happen medically, this Swadishthan Chakra which has to supply to your liver, « Why do you call it liver? » Because of liver we live. Liver is very important in Sahaja Yoga. I know that in medicine we don’t know much about liver and it is absolutely curable in Sahaja Yoga. But now what happens, liver is the one which takes all the poison of the body and throws it into the circulation. That everyone knows, all right!

Now when liver is looked after it is normal, then we have also a pancreas, then we have spleen and also kidneys and the last part of intestines, intestines as a whole but the last part is very important. So such a man who is always thinking all his energy is going to his brain and all these organs are neglected and he can be affected by any one of them. So the first thing he is affected is bad liver. Now this bad liver because it cannot throw its heat, which is the poison of the body into the circulation. What happens that it starts, heat starts rising, this heat goes higher on the right side. We call it right heart which is the center which controls the lungs. So such a person can get Asthma. Now Asthma has been cured through Sahaja Yoga, very simple way. But it can be cured, it gets Asthma, we say it is incurable because we do not know about Swadishthan.

Now this same thing happens to our… when it moves to the left side pancreas. Mostly people who are sitting on their chairs and thinking too much and planning too much get diabetes. Sugar doesn’t give you diabetes. In Maharashtra, I don’t know may be here also in the villages, a villager will take sugar in such a way that the spoon must stand at the right angles. That’s the way a tea has to be made otherwise it is not tea. He never gets diabetes because he earns without any insurance or anything, spends it sleeps off. Next day he earns. He does not have botheration about future, what he should do? He should accumulate money or he should give it to somebody, nothing. He just lives with himself. Now this goes to pancreas, gives you diabetes, this heat.

Then it goes down then the kidney, kidney it coagulates. Now for kidney if you go to dialysis, I must tell you not that only you die, but you die bankrupt it is a fact. Now in no way I want to criticize doctors, they have to earn after all, but there is a simple way of curing this kidney trouble. And once this kidney is cured, it is cured forever. So by helping Swadishthan you can cure also kidney.

But the most difficult thing is the spleen. Now in modern times we are very hectic for example most of the doctors have to get up early in the morning on duty. In the college we also used to do the same thing. Then we have no time to eat our food properly nothing. And we take our breakfast with us sometimes. In America I have seen doctors even brushing their teeth in the car [LAUGHS]. It is the limit of things. So in this kind of a hectic life you see what happens the spleen, poor thing which has to produce RBCs for emergencies gets mad. She can’t understand, « What is the matter with this gentleman? » and it cannot also a sort of cooperate with all the madness we have.

Then we read newspapers. Reading newspapers in the morning is a very dangerous thing because everyday you see something horrible and you get such a fright. For example these days our country is in doldrums. I never read it in the morning at any cost. But if you read it early in the morning any newspaper then finished, you will get some…….They only tell you about what has gone wrong; disasters, accidents, if not that then political crisis, this that which upsets you. Whether you like it or not but it upsets you, so reading newspaper early in the morning.

Then just running forward, no time for wife, no time for children, nothing. Formerly I remember that husband used to eat nicely at about ten o’clock. The wife used to fan him because there might be some flies around. She used to fan and relaxed way they used to eat food and live relaxed. Now what you call in Urdu language Kashmakash [Mental Struggle – by Pranav] is so much that people are just running mad. They don’t know what to do. Now they go to the office, then they find, doctors especially, the boss is angry or there is some very serious patient has come, somebody has died by mistake. I mean doctors are completely treated like criminals in America, absolutely like criminals. So this is also coming here. If they do anything wrong by mistake, they do something, finished. Their practice is gone, they are put in jail. I mean after all they are human beings but this consideration is not there. And so this futuristic life makes them really crazy people. Then they become very hot tempered. Liver gives you heat, you become very hot tempered at the slightest thing, you just shoot off and start saying things which you should never have said. Then you feel guilty. When you feel guilty you catch this center here, left Vishuddhi we call it by which you develop spondylitis. If not spondylitis, there is something horrible thing can happen to you.

Now according to Sahaja Yoga we have two types of heart attacks. One is a active massive heart attack and another one is what you call lethargic like angina. So the first one which happens is the massive one where same thing the heat reaches the heart. Now say there is a boy who is playing tennis at the age of twenty-one or twenty-two and is drinking also, competing with his father. So he get that massive heart attack and it is absolutely fatal. He cannot live after that. This is a very common case you must have also seen. I am not telling you something out of the blue. But the another one is if you continue with this kind of thing then may be one day you might get massive heart attacks especially the industrialists. Industrialists are so much futuristic, so much calculating that they don’t calculate that this will entail their own heart trouble. So this heart suddenly collapses and they die. This is a, we call it an active heart attack due to over acting.

Another one is lethargic heart attack like angina, that is if this center [Vishuddhi – by Pranav] is caught here, if you feel guilty. Some people are very sensitive and very formal type you know, they feel guilty. I should have done this. I have known people who have been crying all their life, « I spilled coffee on the table of such and such. » I say, « Let it be, now gone finished. Why are you bothered? » But they’ll go on and on and on. It’s a habit they have formed to feel guilty about them. So about anything they start feeling guilty. In India we are not so much I think formal type of people, thank God. So I find less cases of this but still there are many people who develop this left side. Not only with that you develop your spondylitis but you develop a situation where heart cannot pump blood for your brain that is angina. Nobody knows that it comes from this left side problem; left side problem. It comes from other things also but one of them is feeling guilty.

This is something I am telling you which is not yet told in the medical science but I am sure one day we will have it from India. We will tell these people what we know about the roots of trouble. The root of trouble is like that.

So now the last but not the least is the effect of Swadishthan is this heat reaches the brain. And gives you paralysis on left hand side because you know it crosses over nerves. So it gives you a terrible paralysis on the left hand side but you feel it on the right hand side. Also nature is the one which tries to stop, if you don’t stop, it says, « All right, I will stop your right side. » Left side will be all right.

Now the one side of life is also right side. Second side, another side we can say is the side which is left side. And the left side and right side when they meet, you get psychosomatic trouble. With this Kundalini rising what happens that it nourishes those centers for example see this is one centre formed by two left and right side. This is a center; left and right side. Now the Kundalini passes through this. But supposing you are using right side too much like this and suddenly left side breaks sometimes then what happens that your connection with the main, you should say mains is lost. You are on your own and cancer starts. Now this cancer can be cured also; I am sorry to say but it is a fact. It can be cured. Cancer can be cured, not at a galloping stage I think but at an early stage. We have also tried some galloping stage people. They have improved but still I would say it is not guaranteed at that stage. After all nothing is guaranteed but still it works and it has worked. Now when this cancer is caused you see, what is our job is to push back this left side with the right and also through Kundalini awakening to nourish, nourish the centre.

You see this is the basis for our health our ……. you can say mind, everything it’s a mental, physical and emotional but also spiritual because when Kundalini rises like this; it goes crosses over this fontanelle bone. This is Kabira has said, « Shunya shikhar par anahat baje re. » Nobody can explain what does he say, « Shunya shikhar par anahat, » is the heart beat. How can a heart beat come up shunya shikhar means on the fontanelle bone. He was not mad but the people who do not understand cannot think that this Kundalini reaches here. It does; you can see for yourself, it does reach here and once it breaks this [fontanelle bone – by Pranav], sound finishes. Then on your nerves, you are amazed on your central nervous system you start feeling the cool breeze of the Holy Ghost as they call it in the Bible or they call it as the Alakh Niranjan or they call it as Brahma Chaitanya. You start feeling it on your fingertips, on your hands, you can.

If you experience that, still you go on saying, « No, no, no. I do not believe in them. » It’s all right but if you really start moving into that line and start feeling that then you are amazed because when the Kundalini rises as I told you She helps you physically. I have told you about only one chakra but there are seven chakras. So all the seven chakras it gives permutation combination of these three channels. It cures all. As a result you start enjoying your life. You become what you call a person who is a witness to this whole thing. The whole thing becomes just a drama and you start [UNCLEAR] seeing it so clearly. This is first thing happens to you.

Now if you have something serious or say something you have to operate somewhere then you are nervous already, « How can I do it? » If you are nervous, then how can you operate? And also because of specialization you can only do one part. I have known people, surgeons also, who have opened the body they said, « No this is not my job. This is the job of that doctor. » So you know the complete knowledge of medical science, complete! It’s not only surgery, it’s not only what you call medicine and others; we have learnt so many. So all that becomes a totality. In totality you know what is wrong with it on your finger tips. For diagnosis, you know a patient dies after it. If somebody goes to say Houston for diagnosis, you should insure him because may be he might die with diagnosis only.

It’s like this, here diagnosis is only on finger tips. On the finger tips you can feel very easily what is the central catch. Now if you learn or if you know what are these centers meant for, if you know what they are related to as far as your physical side is concerned for doctors, then you will know that this person is suffering from this disease. Even small children, say ten children, you tie up their eyes and ask them, « What is this person suffering from? »

So immediately supposing they give this [Vishuddhi – by Pranav]. You ask that fellow, « What about your throat? Is it all right? »

« Ah no, it is not all right, but how do they know! »

Because on the finger tip they know, they show the finger. So everybody will say the same thing because it is Absolute.

This All Pervading Power about which people have talked about, they have called it Brahma Chaitanya. They have called it all kinds of things but they don’t know what it is. It is this power that starts flowing and when it starts flowing through you, tremendous things happen, tremendous things happen. I have known so many bureaucrats you see, were so much worried, upset; because they were honest people and were suffering. They took to Sahaja Yoga. Their lives are changed now, they are enjoying themselves. They are not bothered. Because this not only guides you, this not only gives you knowledge but also protects you all the time.

I have seen many doctors who are doing say heart trouble. Heart patients they are looking after. There are doctors who are curing cancer patients. I met one doctor who has a dialysis hospital; got his kidneys. I said, « Doctor, how have you got this? » So he is just treating only people for dialysis and he gets his kidneys. So there in no protection. You should also have the protection as a surgeon has. He will tie up his hands and every thing. But then otherwise normally doctors have no protection of any kind when they treat another person and if they are sensitive, they may catch from them slowly, slowly the diseases, which they are going to cure. This is also a point nobody thinks of. We are not machines, we are human beings, we are not stones but we are sensitive and when you see somebody suffering you catch from them. You definitely catch but in Sahaja Yoga you know you are catching. In Sahaja Yoga you know what you are catching and you know how to clear it out and how to protect yourself.

Now this is what one doesn’t understand that all human beings can get their Self-Realization, all of them. Only thing if you are thinking that you are a great scientist and you are above everything and you have read everything. I don’t have to know anything then it doesn’t work. It cannot force. Sahaja Yoga cannot force on you its knowledge, nothing. It respects you, respects your freedom. Freedom has been given to you whether you take to it or don’t take to it, is your own. But if you want it, if you are really desirous of getting it then you get it. But with that you get knowledge not only about medical science but also about people. Now there are so many type of Godman coming now. How will you know they are not correct? How will you know that Guru Nanaka was a great, not only saint but an incarnation? How will you know about Christ? How will you know about any one of them because you don’t know the Absolute. You are born like that but once you are born in Sahaja Yoga, you become a Yogi. And then you know exactly that they are all one. All the Sufis are one, all these great Prophets are one. All these we can call them Prophets and also incarnations, they are altogether one. Christ himself has said, « Those who are not against us are with us. » But how many Christians understand this. So there is no need to have different, different religions. It in one big huge ocean of knowledge which has different, different, we can say ports but that doesn’t mean the ocean is different.

All your problems will be solved as far as integration of religions are concerned and you don’t have to give up anything but respect everything in the right manner that you know about them. There is nothing to discard, nothing to condemn but to just, to know about them, that you are amazed how they are talking the same thing what you are talking.

I have read a book written by a one great sufi from Turkey and another I have read it with our Nizamuddin here who had written something and his disciples just the same, they write the same thing. I mean there is no difference because absolute knowledge is the same only expression may be different. They might use different expression. So you get out of this madness of religion also. Religion can never teach you to hate anyone, can never, because I am talking here about the power of love. This All Pervading Power is the power of love. It guides you, it looks after you, it cooperates, it coordinates. It is so efficient a government that I don’t think we can ever imagine how efficient it is and it works just like this. Sometimes it is very amazing.

I will tell you now, today a case of a lady which is a true case. Is she here now?.

[Response is inaudible.]

Mexican, no? She might be here, see, there is a lady, you are there … she is a lady here.

She was working with the UN and when I went to New York, she got her Realization and she became a very ardent Sahaja Yogi. It rose to that thing where we call shraddha. Then she wrote to Me three letters telling Me about some disease her son has got who is only eighteen years of age studying in Harvard University or something.

She said, « Mother this disease some people get it in my family at old age and they die. »

It’s a special Mexican disease, it’s a big name as usual you see. [LAUGHS] So I was thinking what to write to her and we just paying attention.

And she said, « Should I bring my child there, what should I do? »

And all that and the fourth letter I find that the doctors have said that he is completely cured. There is nothing in it, just imagine how quick it was. [CLAPPING] I mean, I was amazed. There are so many cases like that but this is something remarkable. Where is Mexico! I was in Pune and just see how this Paramchaitanya has done it. How it is kind! It is the power of love of God which looks after.

After all the One who has created us, the Creator is going to look after us. Isn’t it? But we should have also little attention towards finding out what is the truth. Don’t accept anything, you have to find out the truth first of all and everybody has said that it is the same thing. Everybody has said you should know about yourself. Guru Nanaka’s thing I will say:

‘Kahe ray Ban khojan Jai, Sada Niwasi Sada Alepa, Tohey sang samai
Pusp maday jo Bas Basat Hai, Mukur Mahey ras chayi
Taisai hi Hari basay nirantar, Ghat hi khojo bhai
Kahay nanak bin aapa chinay, Mitay na bhram ki kai’

He said you must know yourself. ‘Know thyself’ Christ has said. Everybody has said you should know yourself. Now what is that knowing yourself? That is nothing but you are.
The principle is that the truth is this that you are not this body, this mind, you are not this emotions, you are not this ego, you are not this conditionings but you are the pure Spirit. All our saints have said that.

Now we are not on that path. We are not looking out for what are we. If we are the Spirit, then how are we to become the Spirit? Now anybody who starts talking like that, I mean, I was very much opposed by many people because they thought I am just telling lies, I am this thing, that thing, but when they got sick, they came to Me. That’s not the way. The way is to try to know that we do not know the absolute. Once you become little humble about it that we don’t know the absolute. So the religion and science become one because you can explain it scientifically as Dr. U.C. Rai has done.

Scientifically, you can explain what happens. Now you don’t have to become what you call karm-kandi, ritualistic, no need, there is nothing to be done ritualistically, nothing. Once you are really realized, you have to do little meditation everyday in the evening. Now what I also would I should say this Paramchaityna that it gave us a chance to have a hospital in Vashi and the results are very good in Vashi. They never use to charge anything for the outdoor patients but they said, « Mother, please allow us to take ten Rupees. »

I said, « All right, take ten Rupees. » Is all right for [NOT AUDIBLE] but the people who are living inside, they are also paying little amount, nothing compared to what people pay in the hospitals and Dr. Rai is so sacrificingly accepted and the doctors are coming from Russia all the way, you know.

Russian doctors are wonderful doctors. They are very great scientists, I must say. They have gone very far in scientific approach. They have tried to find out the energies, which are subtle energies, and lots of thing they have done but specially, they are very much interested in working through Sahaja Yoga and they are coming down here to work. Now I would not expect our doctors to come and work like that but at least for once a week, they can give some time and they can practice Sahaja Yoga just as a blessing to the people.

Our country is full of very poor people, very, very poor people, extremely poor and we feel very much concerned. People always ask Me, « Yours is such a Yogabhumi then, the, why the people are poor? »

The poor they are, because they do not follow the right path, you see if they follow the right path, Lakshmi is also there to bless you. There is nothing to worry about money, nothing to worry about anything and you become a person who is absolutely in balance. As soon as something comes up, some crisis comes up, immediately you all become silent and you start seeing what’s wrong, what is the problem because you are not silent, always in the conflict. You cannot see the problem clearly and you cannot solve it but, you actually, you don’t solve any problem. It is this, I must say this power. I also tell them I don’t do anything, I am just sitting down, this power is doing everything. They don’t believe it but it is a fact. I am not doing anything, I am just sitting, I am not planning, I am not doing anything whatsoever but this power does everything for us so why should I do it. But, it’s rather difficult for human beings to leave things to this power.

Even some doctors who have been practicing Medical science have had very funny experiences. Like there’s one Dr. Amjad Ali in Australia who is very well qualified and he was experimenting [Mother Laughs] on some sort of « kya kar rahe they » [….a yogi is telling something to mother…] So you see that what he found out, when he went close to them, they start becoming smaller. He could not experiment. He said, « How my experiment will go, I cannot, as soon as I go near them, everything disappears, all the disease disappears, so what can I do? »

I said, « You don’t experiment with that but you can experiment with the people who are already sick and do something about it. »

So there are many things like that and another person told Me that in England there is a craze for research. So one scientist, they told him, « You find out what is minus 273, the absolute zero. »

So he said, « I cannot because the formula is such that some heat will remain always there. »

I said, « All right, do one thing, you go and tell them this is absolute and how can we find absolute. »

We cannot find Absolute. It is absolutely, absolutely beyond us. Then I said, « You use vibrations and you use this divine vibrations. » And he achieved it. He got his doctorate and he did it.

So they asked him, « How did you do it? »

He said, « I cannot explain to you. Because if I talk to them they will never listen to me. These scientist, you know, they think no end of themselves. How can I tell them that I did it with this divine power? »

They cannot believe that there is another big power. After all who runs our heart? Ask the doctors who runs our heart. They will say Autonomous Nervous System. Now who is this Auto? Ask this question … second one … you can’t answer, who is this Auto. Auto you don’t know. They will just, but, they are honest because they say we don’t know and they have put it the name ‘Autonomous’. Now I am talking of parasympathetic nervous system. As you know very well and we know very little about parasympathetic. It’s a fact.

How far our people, I will tell you that in very simple words what is parasympathetic. Now when there is some emergency, our sympathetic nervous system which is to the left and right side go into motion. Like, we have to run, then if you are running, our heart will start pumping blood but what brings it back to normal, is the parasympathetic, in simple words [Shri Mataji speaks aside in hindi: kuch kuch to doctors bhi hai aur kuch kuch aur bhi hai thoda]. So this parasympathetic nervous system, when it is filled with energy, when it is filled with energy it just settles down. It gets nourished and then it starts working in such a beautiful manner that you achieve so many things which you could not normally achieve. First thing that happens that you become a very peaceful personality, very peaceful, because we are thinking.

Now the thoughts are rising and falling, again thoughts are rising and falling, again thoughts are rising and falling. All the time we are jumping on the cusp of the thoughts. But there is a space in between and that is in Sanskrit called ‘Vilambh’. But we can call it pause in English language. Now this is the time where we never see that point. We never are there. So when we are jumping, we are jumping in the future or in the past. For example, just now, you are sitting before Me, may be you are thinking if they will get a train or not, a bus or not, this and that, or may be you are thinking about your past. But you cannot be in the center. This is the big problem. You cannot be in the present. If I say, be in the present, you cannot. And in the present is reality. In the present is totality and in the present is silence. You don’t think. So, according to even patanjali, you have to become Nirvichar. These thoughts which are bombarding your head, you have to become in charge of them, I mean, you have to be in control with them.

So what happens you become nirvichar, without any thoughts. It’s a thoughtless awareness. And this thoughtless awareness is the one that gives you complete peace within yourself. People talk of peace, other, I know of people who have got peace awards, big, big, such hot tempered people that you have to approach them with a barge pole. I don’t know from what angle they are talking about peace but they have got peace awards, you know, big, big people like that I have known who have got peace awards. Peace has to come within. When human beings become peaceful, there won’t be any quarrels, no fights, no wars and no politics. If you are peaceful, then you are so satisfied, you are as in Hindi, they say ‘apney me hi sama jatey hai’. You are satisfied with yourself. You don’t get into the mad rush of approaching somebody, encroaching somebody, aggressing on someone, no, you are with yourself in complete peace. As a result so many things happen. May be I am the oldest person living here. Nobody can be more [laughs] in age because I am seventy four now. I will be seventy five. So you can imagine but at peace when you are, you are not having any such ideas of aggression, aggression or anything. You become absolutely peaceful and this peace is very required today for this world to come to something which we call as a peaceful world. By fighting, by quarrelling you can never achieve peace. I have seen people going with the flags, now fight for peace and fight for this, no need. If you become peaceful everything works out so well and, He, this Paramchaityna is with you to help. There is no need to fight anybody, to aggress anybody or to trouble anybody. This is very important for doctors and for also business people.

The problem of business people because they told Me there are some business people also is their stress which is a common disease. They are the same, very futuristic, you know, all the time calculating, very, very futuristic and in America, a new disease has developed, they call it yuppies disease [Shri Mataji talks aside: What is the name?.samaj liya na] in that [laughs ….naya naam nikla hai na par mai usko yuppies disease kahti hu] that disease is such a horrible thing it is that your rational mind just goes out, your conscious mind just goes out, you can’t even lift your hand, you can’t even lift your fingers and people carry you just like what you can call a reptile on your body. You can think all right, you can talk all right, you can plan all right, calculate all right but you cannot walk, you cannot lift your hand, you cannot do anything. This is a new disease that has come in America and is spreading all over and I have seen one patient also here. So what I am trying to say that going with this your stress, all kind of things can happen.

Now why this stress is there, that also we should know. First of all, the Kundalini has started working in this kaliyuga in these times. Secondly, if you see these two centers, two nadis or two channels, we call ida and pingla. So the pingla nadi creates Ego within us as it is shown here, you see, the yellow one. It creates a balloon like, then the second one is the Ida Nadi which also creates a balloon. Now Ida nadi creates the ego balloon and the left side one creates the superego, means, conditionings. Now if you are identified with something, if you are conditioned within you with something, then these two are. But when you are too much right sided, these are all, you see the ego moves and covers the left side. So there is a blockade, complete blockade.

Now whatever problems you have they can not pass out of your body. That makes you weaker and weaker and that’s how you have stress. With this Kundalini, these two move out and is opened out and you become one with this divine power. Now as far as the brain is, for there are some Nero surgeons also, as far as the brain is concerned we know that we use wee part of our brain, very little part of our brain. But once you get this Kundalini get it enlightens so many areas of your head that you just know. Sometimes people ask Me, « Mother, how do you know? »

« I know. I don’t know how I know. » There is no technique for it. Just I know.

They say, « Mother, how do you know this thing? How do you know? »

Somebody wrote Me a letter and I said, « Who has written this letter, I know. » And I told them.

They said, « Mother, how do you know? »

I said, « I know for definite this is the one who has written. » I don’t know that person. I have never seen him. I have never seen his hand writing but I said, « I know who has written this letter. » Just I know but I wouldn’t say that it’s something great that I should know because I just know without any work, without any thinking, without any managing just automatically I know everything. So once you become that, you don’t have to worry.

Now, for example, I know also a lady doctor in Delhi, no in Bombay. She is the one who is a surgeon, she said, « Mother I could know that this man has tumor, very much low in his brains but it will come out. » So she said, « Then I was just giving vibrations first. I said, let me try first the vibrations on that. »

They said, « No, No, there is no tumor on that side. »

She said, « It is here. I know I can feel it, it is here. »

They wouldn’t, they started arguing with her and then they found out the tumor where she said, exactly there. They said, « How do you know? »

She said, « I don’t know how do I know. »

So even the children can tell where is the problem, in your head, in your brain, what is happening?

Now to look after your brain is very important that you don’t go into imbalances because if you go into imbalance, your right side will develop or your left side will develop. Actually the right side develops on the left and the left side develops on the right. Now also I don’t know how far the medical science has gone up to the understanding as to left and right side are two different complimentary systems

Shri Mataji speaks aside: I don’t know if that they accept, do they?

But in Sahaja Yoga you will discover that there are two complimentary systems. One is right sided, one is left sided. And when the right side is too much then the left side might act or when the left side is too much, then right side may act. You see it’s a complimentary two systems and if you go on one system all the time then you become right sided or left sided.

Now left sided are the people who are not futuristic but who are the people who live in the past. Now of course I mean don’t want to just now discuss about it very much because it’s also more confusing for people because they don’t want to believe that there is something like dead souls or they don’t want to believe in the viruses being dead vegetables and things like that but it is. On the left hand side we have got all our past since our creation. So if somebody gets virus you give antibiotics, you do what you like, it won’t go. Only Sahaja Yoga can drive it out. Only through Sahaja Yoga you can cure viruses because only Sahaja Yoga can act on the left side. Many mad people, crazy people have been cured through Sahaja Yoga.

Also it gives you a good idea about how you can show people, who is mad and who is not mad? Like I had a program in Pune in the beginning and they arranged it in a hall which was owned by some Brahmins. So when I went there, they said, « No, no, She is not a Brahmin so we can’t give Her the hall. »

So Sahaja Yogis were mischievous, they said, « All right, we will give it in the newspaper that they are refusing because She is not a Brahmin. »

« No, no, don’t do like that we will have it. »

So I didn’t know what was happening behind the back. When I went there, I was sitting there. Very interesting I saw about twenty-five people sitting in front of Me shaking like this you see.

« Mother, stop it, stop it, we know Your power, stop it. »

I said, « I am not doing any thing you are…. »

They said, « Now, also there are people who are shaking like this. »

So I said, « Ask them, who they are? »

They said, « We are certified mad from Thane. We have come here with our superintendent because You had cured one mad man. »

So they said, « Are we also mad? »

« Yes, there is something wrong. »

So the thing was they were thinking the Brahmins are the highest or something like that. Is all nonsensical ideas because Brahmin is that which knows the Brahma which knows All Pervading Power and because of these funny ideas they have tortured all the saints. Specially in Maharashtra people have tortured all the saints all the time.

So where you have so many saints and so many people then you must know that it was just to work out the brains of these close minded people. But to open them out is only possible I think when they are in difficulties. When they are not in difficulties they don’t want to accept. Supposing they are sick then they will come to Me. Now if you cure somebody sick, you see once he is cured, he is finished. He doesn’t do any Sahaja Yoga, he doesn’t want to help anyone.

But if there is a person who is healthy, who is perfectly all right and who is knowledgeable, if he comes to Sahaja Yoga he will be such a help to this, I should say to this poor country. This country is suffering from tremendous poverty. Now only saying « Garibi Hatao, Garibi Hatao, Garibi Hatao ». I know of one gentleman who was a great corrupt fellow and who used to live in one small room with a little cot. I said, « Why do you live like this? »

He said, « Because, everybody is Garib so I want to live like Garib. »

I said, « Why don’t you give all this money to these Garibs? Why are you lying like this? »

He said, « All right, you suggest to Me any organization which is absolutely above board and I will move. »

That was a difficult thing, a decision but what I am trying to say only by saying people are Garib, Garib. You have to attend to that and is only possible through Sahaja Yoga. How?

Sahaja Yoga is practiced mostly by middle class. Both the sides, are one side are the poor, another side are the rich, rich are very few but more by the middle class. Then it’s like a river which expands you see on both the sides. This time I was, I mean, I have been always thinking that I have to do some thing for the poor people, something, always and I have done also on My own but I wanted Sahaja Yogis to contribute, Indian Sahaja Yogis. So I told them I want to start a place where we could have these women who are standing on the roads with their children asking for alms. We can have something to help them. Immediately, I was surprised Sahaja Yogis contributed to Me for that and I was so amazed at their enthusiasm. I said this is the generosity. This generosity that has come to Sahaja Yogis and then when they said, « Mother this is we have got all this through Sahaja Yoga ». We have improved so much that we don’t have to worry. And they so generously I mean a person becomes extremely generous. He becomes very peaceful, he becomes generous and he starts enjoying the generosity. I mean people earn such a lot of money. Everything they should do there is no harm.

In Sahaja Yoga, there is nothing like Sanyasa. Nobody has to take Sanyas. Nobody has to go out of his family, out of his … nothing. It’s all here. Why to go anywhere? So you have to be a very normal person but one thing is important, you must have the pure desire to get your Realization. If you don’t have that pure Realization then it doesn’t work out. Apart from that it might work but you go on dropping down because if you want to make money out of Sahaja Yoga or if you want to say achieve some power out of it. You see, you are so powerful that you don’t have to ask for power or anything. You don’t know how it works and how it gives.

First of all, only we have to believe that we are reflections of God Almighty. We are not just human beings. Specially, to be born in India you must have done lots of punyas, otherwise you can not be born in this great country I can tell you. All this you see is all nonsense that is going on, is just skirmishes on the periphery but if you see the culture, the love, affection we have, the understanding of value system we have, you can’t imagine. When you go abroad, you are amazed, you don’t know how to tell them, they are so stupid, I tell you very stupid people, nothing to learn from them. I have been fighting with the stupidity of people specially, Americans, I sometimes, I think that they are not yet grown up as human beings. The way they talk, the way they understand. They only like people who will come and tell them stories and make fool out of them, make lot of money. To Me they said, « We can not take to Sahaja Yoga. »

I said, « Why? »

« Because you don’t take money, what is your validity? If you don’t take money then you have no validity, why should we believe in you because … »

I said, « Supposing I take money, then? »

« Then we can prosecute you. »

I said, « Go and prosecute all these people who have looted you ». Nobody could prosecute them.

So this is we should not look to them for understanding of life. They have not yet understood. We have to look to ourselves. We have such a heritage, you can imagine thousands of years back, we have been talking of Brahma we have been talking of absolute truth. In what country they have this kind of [Knowledge: by Pranav]. No country. So first of all we should be very proud to be an Indian. That’s very important. Even Sahaja Yogis from abroad they dress up like Indians and they have taken to our culture, our style of culture. I need not tell you about the Western Culture as I was really shocked. Then I thought I better write down something about them as a witness whatever I saw.

So there is nothing to learn from them, nothing to learn but one day will come, they have to come here. All the doctors have to come here. I am very thankful, very, very thankful to this Indian Medical Association especially. I never expected and I am very grateful to them for this because I know in this country if the doctors take it up, all over the world they will have to understand [Everyone claps]. The value of our knowledge of life and of Medical Science. I would say that I have seen so many people sitting here I don’t know how many are doctors, how many are from industries and how many are Sahaja Yogis. Whatever it is, one has to know that all of us are blessed by the same reflection of God Almighty within ourselves which we should [Experience: by Pranav]. After that you will tell Me what has happened to you, what you have felt and what you had. It’s a thing, is a matter of your right to have it. It’s your right to have that power but you have to ask for it. If you don’t ask for it I can not force it on you. Nobody can force it on you.

It is a very spontaneous happening and it works out, so fast, so fast, I must tell you in Russia, this hall of course has fallen short but in Russia you always have it in big-big huge places with sixteen thousand, eighteen thousand and they are so much. I don’t know endowed with Shraddha so much that in the program only they get it. Only in the program, I could not understand and they had a meeting of the scientists there, about two hundred and fifty scientists came. So, I started telling them about science to begin with. I said better be on their level at least to talk to them. So one of them got up and said, « Mother, don’t tell us about this science, we know everything. Now, you tell us the science of God, science of Divine. You tell us about this. »

I was amazed, « Look at these Russians. »

So I found out all these countries like Bulgaria, Russia, Romania and all these five countries. There the people are like clean slates, they have no conditioning, they don’t know anything about God, they don’t know anything about books, nothing. Absolutely, they are not conditioned and the way they have achieved this Sahaja Yoga I have been really amazed at this. Romania I was amazed and I just told them one paper I read, not read I never read I told them about one thing and the medical, same thing like this, was there and they gave Me a Doctorate, not honorary but real Doctorate on that knowledge. Can you imagine? I mean it’s not possible. First, I didn’t know, I have never known these things, so one of My disciple, « Mother, you have became a Doctor! »

I said, « That I think I have already. »

« No, no this is a real Doctorate, real. »

I said, « Really, how they have done? »

Such sensitive people but this sensitivity comes perhaps may be that they were very much oppressed and troubled and also they had no conditioning of anything. And it’s very surprising they have no sense of possessiveness. There Government said, « You take your own flats and look after. »

So, they said, « No, no, no we don’t want. You look after. »

They said, « All right whatever cars you have given, you take them. »

« No, no, no, no. What a headache. You better look after. What is the use of taking them? Because after all when we die it will be left here. »

So such unconditioned minds and such clean slates I tell you.

In the same way we are also very much, Indians are very much capable, very much more capable than they are. Once they get it, they get it and they can go very deep into it because our life is very deep. Our, culture is very deep. We have had thanks to all Saints and all the Sufis and all the incarnations that basically our genes are very good.

But with Sahaja Yoga you can even change the genes, we have shown you. You can change the genes also in Sahaja Yoga and we should not accept anybody because he says, « His genes are bad, so he should be allowed to be what he is. »

It’s not that. Everything changeable and to say that genes are just the cause of your own style, it’s not so. Because one child will have different genes, another child will have another genes. So how can that be? So it’s not from the parents, it’s not from anything, circumstances but it is with your own reactions to things that you develop genes.

So what happens with genes is that you become a very, very religious man, very religious in the real sense of the word. Not religion because you pray too much nothing but inside, inside you are so religious and religion is what is love, love for humanity is religion and that become so innate and so in born and you enjoy. It’s a loving thing. You enjoy giving your love to others. Even those who hate you, you love to give them love because you think hatred after all is due to ignorance, is not because he hates you really but ignorance. And you start seeing the whole thing in a very different vision. So I have a great vision of our country achieving that enmasse emancipation, awakening and so let the whole world come here. Once, they came just to give us slavery. Now, let them come here to learn what is Divine. And you all can do it very well. You don’t have to read many books, nothing of the kind. We don’t give also books to people because if you give them books they will just become masters of the books and will not achieve anything they should go deep down. First of all they should be themselves completely one with the divine.

Otherwise they are not entitled. They have no powers. When you are not empowered, how will you do the job? But for that you don’t have to spend too much time, five minutes in the morning, ten minutes in the evening, if you can meditate nothing like it and you will be surprised that all your thought process will slow down so much so that you can see clearly what is the right, what is the wrong. What’s going wrong with you also because you get self-knowledge and also with others because you develop a new dimension which we call as collective consciousness, Samuhik Chetna, collective consciousness. Sitting down here you can feel vibrations of Mr. Clinton or you can feel the vibrations of any person anywhere sitting down here.

Now if you know how to correct these vibrations, your own vibrations, you can correct the vibrations of others. You can correct the vibrations sitting down here of other people who are far away. But of course you can also correct the vibrations of people who are with you in your family. There are people who are mad, you can correct them. So we can have very good families and we could have very good marriages.

It has many dimensions, Sahaja Yoga but today is the day I want to really thank you all the medical science people and the industrialists that they should now take to Sahaja Yoga and make the best of their lives. Lives which are brought in this great country of Yoga where you can easily achieve in this country. It is so full of vibrations, so full of vibrations you won’t believe. I was coming from London with My husband, and I told him, « We have touched India. »

He said, « How do you know? »

I said, « See the vibrations all around. It’s only in India you feel these vibrations. »

So he went to the pilot just to find out. He said, « Sir, only a minute back we touched India. »

So this is such a great country you have. [A VERY BIG APPLAUSE] And if we could just develop that feeling that we are Indians and it is our responsibility to see that our knowledge goes all over and let people take advantage of it. By that we don’t criticize any one, by that we don’t condemn anybody I have told you but we give them the basis of all the knowledge and that is in Sahaja Yoga you can do it very well. I would say that instead of reading the book better get your Realization because Kabira himself has said it, « Padhi Padhi pundit murakh bhayo, pundit bhayo na koye, dedha hi akshar prem ka, seekhe to pundit hoye. »

Thank you very much.

[Dr. U. C. Rai is asked to make a presentation on Sahaja Yoga.]

H.H. Shri Mataji Nirmala Devi