Questions par des docteurs à Shri Mataji

London (England)

2000-01-01 Meeting with doctors, London, 65' Download subtitles: RUView subtitles:
Download video (standard quality): Listen on Soundcloud: Transcribe/Translate oTranscribe

Feedback
Share

Questions par des docteurs à Shri Mataji. Ealing, Londres (UK), 1er septembre 2000

FrTVD 2019-0325

(La traduction des commentaires en Hindi est en italique et entre crochets.)

… [A propos de la sinusite :]

Shri Mataji : Ainsi les veinules qui sont très dures se décontractent et la chaleur est absorbée.

Médecin : Shri Mataji, pour les oignons également, c’est nécessaire qu’ils soient chauds ?

Shri Mataji : [Oui, très chauds.] Autant que vous pouvez le supporter. Autant que possible. C’est une chose très simple. Normalement, si vous avez des problèmes de sinus, ne voyagez pas.

Médecin : [Shri Mataji, nous avons élaboré une liste de questions à vous poser car parfois certains yogis nous posent des questions et nous ne sommes absolument pas sûrs des réponses.]

Shri Mataji : A propos des maladies ?

Médecin : [Oui, Shri Mataji, à ce sujet.]

Shri Mataji : Je suis contre la chimiothérapie. Ce n’est pas nécessaire. C’est une mauvaise chose, la chimiothérapie. Vous voyez, elles produisent de la chaleur. Vous perdez vos cheveux. Il y a tellement de chaleur, et d’autres complications surviendront avec la chaleur, c’est ainsi.

Mais Sahaja Yoga est une méthode très simple. Vous devriez utiliser de la chaleur dans le sens où vous employez du camphre et aussi ces bougies. Mais les bougies devraient être grandes, épaisses et devraient fournir de la lumière. Et vous ne placez pas cela à l’intérieur du corps.

Médecin : Donc en général, pour le cancer, disons que la chirurgie ou la radiothérapie seraient plus indiqués que la chimiothérapie ?

Shri Mataji : La chimiothérapie est absolument dangereuse. Cela va d’un côté à l’autre. Voyez, il s’agit d’un problème côté gauche, alors la chimiothérapie vous procure de la chaleur. Avec cette chaleur, sur le moment, le côté gauche s’améliore. C’est tout ! [Mais en réalité il s’agit de quelque chose d’autre.] Mais vous pouvez amener de la chaleur de l’extérieur. Le camphre chauffe très fort. Donc le camphre. Vous pouvez avoir un havan, vous pouvez avoir du camphre, vous pouvez avoir le traitement aux trois bougies. Mais alors ce qu’ils font, ils utilisent une si toute petite bougie, vous savez, ce n’est pas ainsi. Vous devez avoir une grosse bougie. Utilisez une grosse bougie avec une lumière importante, ainsi la chaleur est donnée de l’extérieur. Vous pouvez même utiliser de l’ajwain [livèche].

Alors qu’est ceci ?

Médecin : Shri Mataji, ceci c’est de la radiothérapie, un traitement aux rayons X. [Parfois, s’il y a un cancer, ils le traitent avec des rayons X, et c’est appelé ‘la radiothérapie’.]

Shri Mataji : [Rien ne devrait entrer à l’intérieur.] Ils se peut que les rayons X puissent aider mais les rayons X pénètrent aussi à l’intérieur du corps. [C’est inutile.]

Médecin : [Shri Mataji, ceci concerne les différents scanners comme le CT scanner, le MRI scanner. Ceux-ci sont des scanners du type rayon X. Par exemple, s’il y a un problème ou une maladie dans un organe, ils le scannent pour voir où est le problème. Shri Mataji, Vous avez dit des ultrasons que la femme enceinte ne devrait pas utiliser les scanners à ultrasons car le bébé réalisé ou fœtus pourrait être blessé par eux.]

Shri Mataji : [Il n’y a pas de blessure avec cela parce que c’est] à l’extérieur. Vous ne placez pas les ultrasons à l’intérieur, n’est-ce pas ?

Médecin : Non, cela se trouve juste à l’extérieur mais les ondes sonores vont à l’intérieur.

Shri Mataji : Cela n’a pas d’importance, ça n’a pas tellement d’importance. Mais ce n’est pas nécessaire. Pas de problème avec les ultrasons mais l’ultrason n’a pas de chaleur. Ce dont vous avez besoin, c’est de la chaleur. [Cela ne possède pas de chaleur.]

[D’accord, c’est quoi cette péridurale ?]

Médecin : La péridurale, Shri Mataji… [Hindi.] Shri Mataji, quand les femmes commencent le travail, quand elles vont avoir un bébé, qu’elles subissent les douleurs de l’accouchement, alors une épidurale est insérée dans la colonne vertébrale. Il s’agit d’un petit cathéter en plastique – un tuyau, un minuscule tube – et ensuite vous y placez des médicaments afin d’engourdir les nerfs, afin de… C’est une anesthésie locale.

Shri Mataji : Je veux dire qu’il y a eu trois ou quatre cas. Pour l’un, il s’agissait aussi d’une doctoresse. Elle vint auprès de Moi et elle avait la complication bizarre d’avoir sa colonne vertébrale qui s’était contractée, et il y avait une grande, vous pourriez dire, pas une fissure, mais ils avaient parlé d’une protubérance à l’intérieur. Et elle a pris peur et vint auprès de moi. Alors Je lui ai donné un bandhan et J’ai placé Ma main là. Je lui ai dit :  » Vous aurez un accouchement sans douleur. » Si de telles femmes méditent, elles auront un accouchement sans douleur. Quatre à cinq personnes ont eu un accouchement sans douleur après être venues auprès de Moi, un très bon accouchement sans douleur.

Par exemple ceci : Ma petite-fille, comme vous le savez, est minuscule et ce bébé avait environ 8 Livres [et elle est si petite], et elle a eu un accouchement sans douleur.

Donc vous pouvez le faire. Si la femme médite, vous n’avez pas à faire toutes ces choses insensées ; car vous pourriez abîmer la moëlle épinière avec cela. Les tissus de la moëlle épinière sont très délicats.

Qu’est-ce que les PCO ? (Pilules Contraceptives Orales)

Médecin : Shri Mataji, il s’agit de la pilule contraceptive utilisée pour la thérapie de la contraception et en remplacement des hormones. Ce sont des hormones que prennent les dames quand leurs propres niveaux d’hormones commencent à diminuer. Comme les œstrogènes qu’elles prennent après la ménopause. La thérapie hormonale de remplacement, ce sont des hormones que les dames prennent après leur ménopause, dès que leurs règles s’arrêtent, dès qu’elles atteignent…

Shri Mataji ; Mais quelle est leur utilité ?

Médecin : C’est pour prévenir l’ostéoporose, Shri Mataji. [Shri Mataji, après la ménopause, unes fois que les règles se sont arrêtées, les os des femmes deviennent faibles. Aussi les médecins disent que, si elles continuent à prendre cette thérapie de remplacement hormonale, alors les os resteront forts. Après la ménopause, le calcium dans les os est réduit, c’est pourquoi ils disent que ceci est bon.]

Shri Mataji : [Ce n’est pas nécessaire d’avoir la ménopause.] Vous voyez, Je pense que les Sahaja Yogis n’auront pas de ménopause, ils n’en auront pas. La ménopause se produit suite à un déséquilibre en vous. C’est pourquoi elle survient. Si vous êtes en équilibre, vous n’aurez pas de ménopause. Je ne l’ai jamais eue. Je veux dire que Je connais tellement de gens qui ne l’ont jamais eue.

Médecin : Oui, pour des problèmes de ménopause ! Ils n’auront jamais aucun problème avec la ménopause, Shri Mataji ? Pas de problèmes ?

Shri Mataji : Pas de problèmes ! Vous pouvez prendre du calcium, vous pouvez prendre du calcium soluble durant la ménopause. [C’est le moment d’en prendre.]

Médecin : [Qu’en est-il de la pilule contraceptive, Shri Mataji ?]

Shri Mataji : [Ce n’est pas une bonne chose.] Ce n’est pas très bon. [Il n’est pas nécessaire de prendre cette pilule.]

Médecin : [Shri Mataji, les femmes devraient-elles utiliser un quelconque moyen contraceptif ou non ?]

Shri Mataji : [Elles devraient le faire] mais ce doit être externe. Je suis contre de prendre quelque chose à l’intérieur.

Médecin : [Shri Mataji, ceci est à propos des allergies. Quand les gens ont de l’eczéma, s’agit-il d’un foie chaud ou d’un foie froid ?]

Shri Mataji : Vous voyez, toutes les allergies sont dues à un mauvais foie. C’est le cas de toutes les allergies. Le foie s’occupe de la peau, c’est un fait basique. Alors, quand un enfant est né, si la mère a mangé de la nourriture ou ingurgité quelque chose qui est mauvais pour le foie, ou la plupart du temps quand l’enfant vient de naître, J’ai vu qu’ils ont la jaunisse dans leur jeune âge. Ou peut-être est-ce dû au fait d’être à l’hôpital, alors ils ont un blocage. Alors une telle personne attrape des allergies. Donc vous devez traiter le foie. En traitant le foie, vous l’améliorez. Vous voyez, Mon petit-fils Anand avait des allergies. Alors Je lui ai dit : « Anand, met de la glace sur ton foie. » Terminé ! Il n’a plus eu d’allergies.

Médecin : Donc il s’agit ici d’un foie chaud, pas d’un foie léthargique ?

Shri Mataji : Il s’agit d’un foie chaud. [Il explose.]

Médecin : Comment sait-on quel foie est froid et lequel est léthargique ?

Shri Mataji : D’après les vibrations. Avec les vibrations, vous le saurez. Voyez, il y a des symptômes reliés au foie. S’il est froid, il doit s’agir d’un foie dilaté, et il doit être chaud s’il est contracté.

Donc, en ce qui concerne le foie, le mieux est de s’occuper de celui qui est échauffé car c’est celui-ci qui crée tous les problèmes.

S’il est dilaté, vous pouvez aussi le réduire en mangeant quelque chose comme le chana, le kalinda [?] chana, et toutes ces choses. Utilisez le chana, vous voyez, toutes ces choses qui peuvent le contracter.

Mais n’utilisez pas ce qui peut le dilater, comme du riz qui peut le dilater, ensuite les glucides [sucres], vous voyez.

Vous avez aussi le lait, [le lait qu’ils utilisent ?] Nous dirons que le lait vous apporte de la chaleur.

Il y a tellement de choses comme cela que nous ingurgitons et qui peuvent dilater le foie. Nous pouvons dire que les gens qui mangent trop de sucre, cela peut l’élargir car on donne du sucre pour ce qui est chaud [pour refroidir]. Nous utilisons comme traitement le sucre pour ceux qui ont un foie chaud. Et si quelqu’un mange trop de sucre, alors cela peut l’élargir, s’il boit trop de jus de sucre de canne. Je veux dire que, [si quoi que ce soit entre en déséquilibre, alors ce n’est pas bien.] Et avec les douceurs comme celles que vous trouvez chez les Bengalis, ceux-ci ont un foie élargi. Pourquoi ? Parce qu’ils mangent des douceurs qui n’ont pas été frites mais proviennent de cette chose protéinique venant de beaucoup de jus. [Comme ils ont ce chom chom et ceci et cela.] Si vous mangez ces douceurs des Bengalis, alors vous aurez un foie élargi.

Médecin : [Donc, Shri Mataji, quand le foie est élargi, est-il léthargique ? Je veux dire, quand nous mangeons trop de douceurs ?]

Shri Mataji : [Oui, c’est possible. Il ne devrait pas être élargi], alors il est hors fonction. L’un fonctionne de trop, celui qui est chaud, et l’autre est hors fonction. Je veux dire cela aussi, imaginez ! [Ces derniers auront un ventre proéminent.]

Médecin : [Shri Mataji, quels sont les symptômes d’un foie léthargique ?]

Shri Mataji : [La personne] aura un tempérament léthargique. Il ne pense pas beaucoup. [Il a des problèmes pour marcher.] Il ne peut pas marcher correctement, il a un très gros [ventre]. [Il peut avoir des gaz.] C’est juste à l’opposé d’un foie qui est chaud. [Il n’a pas d’allergies.] Une personne dont le foie est élargi, n’a jamais d’allergies mais est léthargique de tempérament. Il dort beaucoup. Il est côté gauche.

Médecin : [Shri Mataji, au sujet des maladies auto-immunes, par exemple comme la polyarthrite rhumatoïde dans laquelle vos propres anticorps vous font du mal, par exemple aux articulations.]

Shri Mataji : [Je connais l’arthrose. A nouveau, pour l’arthrose, il faut chauffer avec de l’ajwain, et] c’est aussi un problème côté gauche.

Médecin : [Shri Mataji, on utilise de l’ajwain chauffé ?]

Shri Mataji : [Oui, on chauffe avec de l’ajwain chaud. Vous pouvez utiliser aussi d’autres choses chauffantes.] Vous pouvez utiliser le traitement avec la bougie, ou vous pouvez aussi corriger votre côté gauche en plaçant la main gauche vers Ma photo, y placer la lumière [bougie ou lampe à huile], et la main droite sur la Mère Terre. Cela vient de la Mère Terre. [Vous pouvez aussi le faire en employant le mantra de la Mère Terre.] [Shri Bhoomi Devi.]

Médecin : [Shri Mataji, comment se fait-il que nos propres anticorps nous fassent du mal ?]

Shri Mataji : [Non, non, ce qui se passe c’est que vous avez un taux bas de calcium et, à cause de cela, vos os deviennent comme ça.] Il y a deux sortes d’arthrose. [Dans l’une il y a trop de calcium et dans l’autre il y a une carence en calcium.] Il y a deux types d’arthrose. [Une est celle] que nous appelons – Je ne sais pas quelle maladie fait très mal – ‘la goutte’.

Médecin : La goutte ? L’arthrose ? L’arthrose.

Shri Mataji : Oui, l’une fait mal. Il y a une terrible douleur dans les jambes, les genoux et tout cela. Et avec l’autre vous êtes estropiés. Celles qui font mal sont donc dues à un taux bas de calcium, une carence en calcium. La douleur est due à une déficience en calcium. Et l’autre que vous avez, elle est due à trop de calcium.

Médecin : [Celle qui estropie ?]

Shri Mataji : [Oui. Dans la science médicale, il n’y a pas de différenciation avec celle qui fait mal. Mais vous n’avez pas le même traitement pour tout.]

Par exemple pour une personne qui, disons, a mal, vous devriez prendre du phosphore. Le phosphore : dans Mon livre J’ai écrit sur le phosphore. Le phosphore vous apporte de la chaleur, [et avec cette chaleur,] cela s’améliore. Ils peuvent prendre du phosphore s’il y a là de la douleur. Le phosphore va guérir ça. Et quand vous avez l’autre, c’est dû à trop de calcium.

Médecin : Shri Mataji, sous quelle forme devrions-nous prendre le phosphore ? Sous quelle forme ? Dans la nourriture ou avec des … [tablettes] au phosphore ? [Avec des tablettes ou dans le poisson ou les aliments ?]

Shri Mataji : C’est dans le sang. [Le phosphore se trouve dans les gènes.] Je l’ai écrit. Avez-vous lu cela, docteur ?

Médecin : Je pense bien, Shri Mataji. Oui, c’est dans Votre livre.

Shri Mataji : Personne n’en a parlé jusqu’à maintenant. Mais Moi J’ai dit que, s’il y a du phosphore dans vos gènes alors, si vous êtes une personne sèche, alors cela explose et vous obtenez de la chaleur.

Médecin : Que peut-on prendre, Mère, qui donne du phosphore ?

Shri Mataji : Le phosphore. Vous devriez prendre du phosphore. Il y en a…

Médecin : Peut-on en acheter ?

Shri Mataji : Oui, vous pouvez en acheter. Le phosphore se trouve aussi – on peut dire que dans certains sels il y a du phosphore. Ils utilisent aussi des algues qui possèdent du phosphore. [Mais cela se guérit juste avec la méditation.] Il y avait une dame qui était si mal en point, elle ne pouvait même plus s’asseoir sur le sol. Alors Je lui ai dit de faire ce traitement côté droit. Elle va bien, elle marche, mais Je ne sais pas si elle s’assied sur le sol.

Pour l’autre cas, c’est difficile.

Médecin : [Shri Mataji, ceci est à propos de l’autisme, des enfants autistes.]

Shri Mataji : [C’est un badha. Vous devez faire le traitement pour le badha.] : des citrons, cette chose – des piments et tout cela. [C’est causé par un bacha.] Sinon ils sont normaux, ils sont réellement normaux, mais ils entrent dans une sorte d’état épileptique. [Ils sont épileptiques, ils ont un badha.]

Médecin : [Ceci concerne le Syndrome de la Fatigue Chronique, la fatigue chronique, Shri Mataji.]

Shri Mataji : La fatigue chronique, ceci est côté droit. Vous voyez, ceci est très courant ces jours-ci, car ceux qui travaillent très durement, sont aussi très fiers de leur travail, et désirent se comporter comme des bureaucrates et tout cela, ça provoque des fatigues chroniques. Cela arrive la plupart du temps aux bureaucrates. Si ce n’est pas aux bureaucrates, alors on peut aussi dire que c’est dû aux affaires. Les gens au sommet des affaires l’attrapent.

Nous avons guéri la fatigue chronique, nous l’avons guérie. Alors ce que vous devez faire, c’est leur donner tout le traitement côté droit, cela va les ramener vers le côté gauche. Oui, vous pouvez aussi vous asseoir et mettre votre pied droit dans l’eau [froide] et placer votre main droite vers la photo, c’est très bien – sans la lumière [de la bougie], et avec le pied droit. Vous pouvez aussi placer de la glace ici et ici. [Comme pour le traitement du foie.] En fait il s’agit d’un problème de foie.

Médecin : [Shri Mataji, ceci est à propos du phosphate mais Vous y avez déjà répondu. Qu’en est-il des gens qui ont un haut niveau de phosphate ?]

Shri Mataji : De la colère. Cela explose.

Médecin : De hauts niveaux de phosphate peuvent mener à une personnalité très colérique.

Shri Mataji : Et ceci n’est pas tout. Si vous êtes une personne colérique, vous aurez un problème au cœur.

Médecin : [Shri Mataji, concernant les femmes qui ne peuvent avoir d’enfants, devraient-elles se tourner vers la fécondation in vitro ou pas ?]

Shri Mataji : [Non. Je veux dire] essayez Sahaja Yoga. [Cela peut arriver avec Sahaja Yoga.]

Médecin : L’impossibilité d’avoir des enfants : beaucoup de Sahaja Yoginis ont difficile d’avoir des enfants.

Shri Mataji : Tout cela est un problème côté droit. Pour la plupart, cela vient du côté droit.

Par exemple, [nom], sa mère a eu le cancer et elle a été choquée, [alors son] choc, c’est un problème côté gauche. Cela peut venir de trop de côté gauche ou de trop de côté droit. [Hindi] Ce qui concerne aussi le côté droit, c’est d’être sur-éduqué, de travailler très durement tout le temps : ça vient du côté droit. Cela provient surtout du côté droit. Mais c’est aussi possible que cela vienne du côté gauche. Par exemple vous êtes possédé ou quelque chose comme cela.

Au travers de Sahaja Yoga, vous devez comprendre s’il s’agit d’un problème côté droit ou côté gauche. Et nous avons des choses très simples pour corriger ces deux côtés.

Médecin : [Shri Mataji, quel est le traitement pour des fibromes dans l’utérus ?]

Shri Mataji : [Pour cela, fils, il y a une chose] – pour quoi que ce soit de l’utérus, la plupart du temps il s’agit d’un problème côté gauche. Toute grosseur dans le corps est un problème côté gauche. Donc ce qu’ils font, c’est d’avoir un [récipient], ils y mettent du charbon de bois, pas trop – [dans cette chose moderne c’est facile] – et ils y ajoutent de nouveau de l’ajwain. Et vous gardez cela à l’intérieur, disons, si vous avez un WC ou un bidet, et vous vous asseyez au-dessus. [Vous le faites brûler] [le charbon de bois avec l’ajwain.]

Médecin : Vous le faites brûler, vous le brûlez.

Jai Shri Mataji, puis-je vous poser une question ? [Shri Mataj, [nom], qui est notre chanteur, quand il chante très haut, il attrape mal à la tête ici et, s’il fait ceci en bas, il a mal ici.]

Shri Mataji : [Il a attrapé un rhume, fils.] Mais Je vais vous dire une autre chose. Parfois vous ressentez une pression dans le cerveau, n’est-ce pas ? Je l’ai Moi-même expérimenté, donc… Alors vous devez éternuer et votre rhume doit s’en aller, le rhume est monté à la tête. Cette théorie ne s’applique pas à vous mais ce rhume, s’il monte vers le cerveau, vous devenez absolument… [Qu’appelez-vous ‘bhan bhan’ ?]

Médecin : C’est comme bloqué, toute la tête est bloquée, vous savez, comme enfermée dans quelque chose qui la presse.

Shri Mataji : Et vous ne pouvez plus entendre, vous vous sentez si nauséeux, c’est cela. Pour résoudre cela, vous devez faire sortir votre rhume. Vous voyez, pour résoudre cela, J’ai trouvé une seule chose dans l’Ayurveda, qui est appelée ‘Shinkhani’. Alga, demande-lui d’apporter le Shinkhani. C’est une toute petite bouteille qui coûte 2 ou 3 roupies. Il faut le sentir, et quand on le sent, on éternue. Vous avez un immense éternuement et vous êtes dégagé. C’est très courant en Angleterre. Si comme beaucoup de gens vous ne portez pas de chapeaux, ils ne se couvrent pas et attrapent un rhume. [Et cela monte dans la tête.] C’est dans la tête, et à l’extérieur vos poumons vont bien, tout est en ordre, mais la tête est… J’ai vu que c’était très courant ici.

Médecin : Cela va-t-il dégager le Back Agnya, Mère ? Cela va-t-il dégager la lourdeur sur le Back Agnya ?

Shri Mataji : Avec le Back Agnya, c’est à nouveau le même traitement avec la bougie. Et avec ceci aussi, vous aurez un Back Agnya.

Médecin : Et ceci va-t-il le dégager ? Oui.

Shri Mataji : A nouveau il y a deux sortes de rhumes, l’un provient du foie et l’autre est un vrai rhume. Alors celui qui provient du foie, vous savez que vous devez le traiter avec de la glace et tout cela. Parce que c’est un rhume, vous pensez : « Pourquoi devrions-nous traiter cela avec de la glace ? », mais vous devez le faire.

Médecin : S’agit-il d’un liquide ou d’une poudre ? [C’est une poudre], du Shinkhani en poudre qui vous fait éternuer.

Shri Mataji dit qu’il a attrapé un rhume dans sa tête.

Shri Mataji : L’asthme. L’asthme est à nouveau dû au foie. C’est aussi cela. Supposons que le mari soit très dominant et qu’il ait aussi un mauvais foie – comme il est dominant, il a un mauvais foie – alors cela s’y ajoute. Une telle personne attrape un très mauvais asthme.

Médecin : La femme. Du mari.

Shri Mataji : Il est colérique.

Médecin : Et, Shri Mataji, l’asthme des enfants [est-il dû au père ?]

Shri Mataji : [C’est la même chose, il faut fixer leur foie.]

Médecin : [Le foie de l’enfant ?]

Shri Mataji : [Oui. Donnez du sucre à l’enfant. Vous connaissez le traitement du foie : du sucre], de l’eau vibrée, tout cela. Il ira bien. C’est très simple, c’est très simple.

Médecin : [Shri Mataji, Vous nous avez dit que l’eczéma est dû au foie. Shri Mataji, quelle est la raison pour l’assèchement du péritoine et quels en sont les symptômes ?]

Shri Mataji : [Il s’agit aussi du foie, fils.] Le foie est le pourvoyeur de chaleur. Bien sûr pas l’autre [élargi] mais celui qui est hyperactif. [C’est dû à celui-là.]

Médecin : [Shri Mataji, quels sont les symptômes ?]

Shri Mataji : [Avec ça] vous placez juste de la glace, de la glace là. Mettez de la glace ici, de la glace là, et c’est très bien. Et vous pouvez donner un bain d’eau froide.

Médecin : Pour un foie chaud, faire boire de l’eau vibrée et prendre un bain d’eau froide.

Médecin : [Shri Mataji, ceci est à propos des infections fongiques : spécialement les femmes les attrapent.]

Shri Mataji : [A nouveau], il faut appliquer le traitement avec l’ajwain.

Médecin : La mycose vaginale : traiter avec de l’ajwain.

Shri Mataji : Placez une sorte d’ustensile ou de récipient sur le feu et mettez du charbon de bois dedans, et alors sur cela, de l’ajwain, et placez ça dans le WC. Ainsi cela [la fumée chaude] va monter et vous vous asseyez sur le WC.

Médecin : Devant le WC ? [Non, non, au-dessus, au-dessus du bidet.]

Shri Mataji : Donc vous le placez sur le bidet ou sur ça [WC].

Médecin : [Shri Mataji, qu’en est-il des hémorroïdes ?]

Shri Mataji : Les hémorroïdes ? Je ne sais pas, mais [pour les hémorroïdes] J’ai préparé un médicament pour eux. Il provient de l’aloe vera – vous l’appelez ainsi ? A partir de cela. Mais, vous voyez, les hémorroïdes – vous serez étonnés, l’épouse de mon locataire avait de très vilaines hémorroïdes après la naissance de son enfant. Donc J’étais là et elle M’en a parlé. Et ils étaient tous préoccupés parce qu’elle saignait beaucoup. Et quand J’y suis allée la fois suivante, ils ont dit que cela avait disparu. La foi – la foi est la solution.

Il y a une autre personne, [nom], d’Amérique. Elle avait une maladie bizarre où toutes sortes de choses grandissaient sur son intestin, et ceci et cela. [C’était une maladie étrange.] Alors, quand c’est arrivé, elle les a toutes fait partir. Je veux dire qu’ils l’ont opérée, et ont tout enlevé. Quand elle vint à Cabella, elle avait ce problème et s’est arrangée pour voir un médecin, et ceci et cela. Elle est restée à Cabella et est alors allée chez le médecin où elle avait son rendez-vous. Il n’y avait plus rien, vous savez, terminé ! La foi ! La foi est très importante.

Tout cela n’est que le jeu divin. Ce sont toutes des choses extérieures mais le jeu divin est très grand. Si le jeu divin a lieu, vous savez – tellement de gens qui étaient morts sont revenus à la vie en Sahaja Yoga. Ici aussi cette [nom] était morte et partie, et ils M’ont dit que c’était fini pour elle. Je suis allée là – vous voyez, cela, vous pouvez ne pas être capable de le faire, ou peut-être que vous le pourriez – car l’Esprit traîne encore là. Si vous pouvez vous arranger pour localiser son Esprit, le ramener et le placer dans le cœur, alors c’est bien. Cependant Je ne sais pas si vous pouvez gérer cette partie-là. Mais [la foi survient.] La foi ! Vous devez avoir la foi.

[Alors, que sont ces tics ?]

Médecin : [Shri Mataji, [nom], qui est mon fils et va sur ses dix ans, depuis quelques mois il fait comme ceci avec ses yeux. Ceci est appelé des tics. Parfois il fait ceci, parfois cela et parfois c’est avec sa bouche. Alors que devrions-nous faire pour arrêter cela ?]

Shri Mataji : [C’est dû au Hamsa Chakra.]

Médecin : Le Hamsa Chakra, Shri Mataji ? Donc le traitement avec l’oignon pour le Hamsa, des oignons chauds.

Shri Mataji : [Des oignons chauds.]

Médecin : [Shri Mataji, ceci est une question concernant les dames enceintes : peuvent-elles venir à des réunions publiques ou pas ?]

Shri Mataji : [Evidemment] Mais il n’est pas nécessaire qu’elles travaillent sur les gens.

Médecin : [Shri Mataji, si une doctoresse est enceinte, peut-elle travailler dans un hôpital ou pas ?]

Shri Mataji : [Oui.] Elles peuvent travailler, pas de problème, mais elles ne devraient pas, vous voyez, se pencher de la sorte. [Si elles toutes méditent, alors c’est très bien.] Si vous méditez cinq minutes chaque jour le soir et le matin avant de sortir, rien ne peut vous arriver et vous aurez une âme réalisée.

[Ne pas utiliser de camphre en étant enceinte.] Pas de camphre ni d’ajwain. Ils procurent tous de la chaleur. Elles ne devraient pas manger quoi que ce soit qui apporte de la chaleur, vous voyez, comme les papayes – elles procurent de la chaleur. [Même les fruits ont leurs propres tendances.]

Médecin : [Shri Mataji, est-ce bien d’utiliser un sachet de glace pour une personne enceinte ?]

Shri Mataji : [Oui, un petit peu, cela va.] Si elle pense de trop, c’est mieux de le placer ici [sur l’ego] que sur [le ventre – le foie].

Médecin : [Shri Mataji, devrait-on choisir un accouchement à la maison ou à l’hôpital ?]

Shri Mataji : Vous voyez, [si l’hôpital est bien, alors ayez votre accouchement à l’hôpital. Et si vous avez quelqu’un de compétent à la maison, alors vous pouvez accoucher à la maison. Mais l’hôpital devrait être bien. Je veux dire qu’à l’hôpital], si les accoucheuses sont très dures ou pas propres, [cela peut faire du tort. Alors ce sera mieux à la maison, mais il doit y avoir une personne compétente à la maison.] S’il s’agit d’un Sahaja Yogi, un autre docteur Sahaja Yogi peut aider à la maison et effectuer l’accouchement. Ce serait mieux [quand les hôpitaux ne sont pas bons.] Mais si ce sont de bons hôpitaux ! [Je veux dire qu’en Angleterre, ils sont bons.] Ils sont très bien.

Et qu’en est-il de l’environnement du travail ?

Médecin : [Shri Mataji, durant la période où elle est enceinte…]

Shri Mataji : Vous avec des congés, n’est-ce pas ?

Médecin : Oui.

Shri Mataji : Vous devriez prendre congé. C’est une bonne idée. Et aussi, vous devriez marcher. Marcher est très important car tout d’abord vous êtes actives, ensuite soudainement vous êtes trop inactives. Donc vous devriez marcher. Marcher c’est bien.

Médecin : [Shri Mataji, ceci est une question posée par le Docteur S. à propos de la MS et ces genres de maladies.]

Shri Mataji : [Qu’est cette MS ?]

Médecin : La sclérose multiple, Shri Mataji. [Il y a une déficience dans la graisse autour des nerfs dans la sclérose multiple.]

Shri Mataji : [Alors que se passe-t-il ?]

Médecin : [On peut devenir paralysé ou aussi avoir des problèmes avec la vue.] Il s’agit de la sclérose multiple, Shri Mataji.

Shri Mataji : La sclérose multiple. [Est-ce musculaire ?]

Médecin : [Shri Mataji, cela affecte les nerfs. C’en est terminé de la graisse autour des nerfs.]

Shri Mataji : Je sais que Je l’ai soignée. J’ai soigné la sclérose multiple. [Les mains et les jambes deviennent comme ceci. Elles se laissent aller.]

Médecin : [Oui, Shri Mataji, elles deviennent faibles.]

Shri Mataji : J’ai vu une chose très surprenante : si l’un des deux, le mari ou l’épouse, si n’importe lequel des deux est possédé, l’époux l’attrape si la femme est possédée ou, si l’époux est possédé, l’épouse l’attrape. C’est ce que J’ai observé. [Quand le Mooladhara attrape un badha…]

Médecin : [Shri Mataji, le Mooladhara gauche ou droit ?]

Shri Mataji : [Vois, c’est le gauche, fils.] Sachez-le, car si l’époux est possédé, il ne va pas bien, il est côté gauche, alors l’épouse l’attrape, pas l’époux. C’est très courant. A chaque fois Je leur demande : « Comment va votre épouse ? » ou « Comment va votre époux ? » Cela agit sur le Mooladhara sans aucun doute. [Voici le traitement :] vous devriez traiter l’épouse, ou l’époux, selon où se trouve cette chose [badha] [et ils devraient faire de même s’ils ont une possession.] Vous pouvez utiliser des piments. Je veux dire que ceci [les piments], c’est en cas de possession [pas de badha].

Vous attrapez beaucoup de maladies à cause des possessions, beaucoup de maladies dont les médecins ne sont même pas conscients. Vous attrapez donc ainsi tellement de maladies. En soi-même, c’est une maladie, vous voyez. Être possédé est une maladie. Et parfois ce qu’ils ont, ils attrapent un renflement ici [sur le front], la peau est renflée comme cela – alors il y a une possession. C’est un des signes, [tout autour de l’Agnya,] vous avez des renflements comme cela. C’est un des symptômes.

Avec les possessions, s’il s’agit d’un cas extrême, alors vous pouvez déterminer qu’il s’agit d’une possession, vous voyez : ils commencent à trembler devant Ma photo et à crier et hurler, tout cela. Il s’agit alors d’une possession. Également, une personne qui a une possession, vous voyez, est sinon engourdie, ou autrement agressive. Pour faire n’importe quel travail ou autre chose, il est engourdi, mais il peut devenir agressif. Ils sont surtout hyper-agressifs la plupart temps dans le domaine sexuel. Et aussi ils sont capricieux. Ils sont attirés à avoir beaucoup de femmes et ceci et cela. Je peux vous faire un long discours sur ce sujet. Ils ont des regards vagabonds. Même une possession légère peut faire cela. Ils sont très portés sur les femmes et peuvent créer des problèmes.

Mais il s’agit du Mooladhara. Le problème est au Mooladhara. Vous serez étonnés de ce que le Mooladhara est une chose si grande qu’il soutient le système nerveux et soutient aussi votre système musculaire.

Mais ces maladies ont été guéries. La sclérose multiple a été guérie en Sahaja Yoga. Donc vous devez rendre grâce à Ganesha. Aussi vous pouvez utiliser [la fumée de l’ajwain]. Tout comme vous l’utilisez pour un rhume, vous pouvez l’utiliser pour cela.

Actuellement c’est très courant pour les êtres humains d’être comme cela, vous voyez, capricieux et tout cela car toute l’atmosphère est ainsi. On en parle tout le temps. Vous pouvez l’appeler ‘multiple’. C’est pourquoi on l’appelle la sclérose multiple. Mais le problème c’est que celui qui est possédé, ne souffre pas : quiconque est marié à une personne possédée, l’attrape.

Il s’agit d’un problème au Mooladhara. Le Sida aussi concerne le Mooladhara. [Le Mooladhara a des problèmes innombrables.]

Donc le Mooladhara doit être sauvegardé et honoré. Le mariage a un caractère sacré et on devrait vivre avec cette sainteté.

Mais vous le savez, même les femmes ont tellement de maladies. S’ils vont avec d’autres femmes et tout cela, ils peuvent les attraper [toutes ces autres maladies que les gens connaissent], elles viennent toutes de ces mauvaises femmes. [Les maladies causées par le Mooladhara], elles toutes viennent d’une mauvaise femme.

Ainsi toute la culture est si mauvaise que nous sommes coincés dans les problèmes. Par exemple les hommes veulent toujours une femme plus jeune, alors une est jetée, une seconde est rejetée, et cela continue ainsi. Donc voilà !

Le Mooladhara est le chakra le plus important dans notre être. Il nous soutient à travers tout. Et dans ce cas Je Me sens désolée de ce que les femmes souffrent. [La sclérose multiple vient aux femmes par les hommes, et aux hommes par les femmes s’ils vont chez des prostituées.]

Et aussi ces yeux baladeurs vous apportent un blocage à l’Agnya. Les gens hypnotisent avec cela. Ils pensent que c’est un pouvoir. C’est très dangereux. Et cela n’arrête pas, Je veux dire, dans la société, spécialement dans la société soi-disant élégante et éduquée. Ils aiment les fêtes, et même aller flirter. C’est très dangereux pour les yeux. Et vous savez, ces virus, ces soi-disant virus, ce ne sont rien d’autre que des bhoots, et ils entrent en vous de si nombreuses manières. Toute l’attention est partie vers quelque chose d’autre. Au lieu d’avoir le respect de soi, c’est de l’indécence.

J’ai vu Mon arrière-petit-fils, aussi petit que ça, il a un tel sens de la décence que, lorsqu’on changeait ses langes, il a dit : « Mettez la serviette sur moi. » [Quel sens de la décence !] Et il y eut des jeunes filles qui nageaient lors d’une compétition, et il a dit : « Placez des serviettes sur elles. »

“Lajja rupene samsthita” – le mantra est celui-ci – “Ya Devi sarva bhuteshu lajja rupene samsthita.” Il ne faut pas agir comme cela, avec de l’indécence. Et certains sont honteux mais de manière secrète. Ils attrapent tous ceci, et leurs épouses en ont leur part de souffrance.

Je vous dis qu’on doit être un Sahaja Yogi pour mener une vie adéquatement saine et éviter les hôpitaux et les médecins autant que possible car ils ne comprennent pas certaines choses. Ils vont dans les extrêmes pour tout. Moi-même J’ai souffert à cause de cela. Et un médecin venait Me voir pour prendre Ma pression sanguine grâce au véhicule de Sir C.P., et chaque jour il venait ici et ici, chaque jour. Maintenant J’ai des problèmes avec Mes deux chakras. Je veux dire qu’ils travaillent, mais leurs mains…

De nos jours les hôpitaux sont aussi pareils à la mafia. [Ils sont tournés vers l’argent.] Ils vont recevoir un patient, ensuite vérifient son cœur, puis ils vérifient tout, et ils les facturent pour cela. Comment ai-Je eu ce problème ? Parce que C.P. m’a joliment emmenée dans un hôpital mafieux et ils M’ont fait ces injections d’un genre bizarre. Je ne sais pas quelles injections c’étaient. [Vingt dans le ventre, dix-dix ici, et dans les mains cinq-cinq.]

J’ai demandé : « Quelles injections Me faites-vous ? » « Ce n’est pas de votre ressort ! » J’ai dit : « Non, Je veux savoir. »

Également, Mes muscles ont enflé. Et les nerfs qui étaient en train de ralentir, avec les vibrations ont été légèrement brûlés. Les muscles ont bien récupéré, ils ont désenflé. [J’ai eu un « gathiya », une chose ayant une forme de nœud.]

Donc Je pense que les médecins ne devraient aussi pas en faire de trop. Ils devraient voir à ne pas exagérer.

Et parfois ils sont excessivement prudents. Comme pour Mon mari qui a eu un problème au cœur avec un saut dans le battement [et, après cela] le système double d’impulsions électriques était aussi déréglé.

Alors J’ai dit à C.P. d’utiliser comme cela, pour un court moment, un pontage pour tenir. Ils l’ont placé temporairement.

Médecin : Un simulateur cardiaque.

Shri Mataji : Donc il ne l’aurait pas demandé, il ne l’aurait pas fait. Je lui ai dit : « Tu demandes l’avis du médecin. »

Mais quand ils ont découvert l’état de son cœur, ils ont dit : « Vous devez l’avoir. »

Et, avec un cœur comme cela, ils lui ont fait une anesthésie générale, voyez. Alors Je lui ai dit : « STP dis-leur que, s’ils font une anesthésie générale, ils doivent aussi faire ceci. » Ils l’ont fait. Je dois dire qu’ils l’ont fait.

Et sinon son cœur se détériore car c’est quelqu’un de très colérique. C.P. est très colérique. Je veux dire qu’après il se sent mal à ce sujet, mais il se fâche pour une petite chose. Vous voyez, c’est une sorte de question de prestige. Supposons, disons, qu’il vienne à un programme et reçoive un siège qui n’est pas à l’avant, il explosera. Cette attitude est survenue à cause de son travail, vous voyez. Il était partout l’homme au sommet, aussi il veut toujours être le premier. Cette conscience est en lui. Et il perd trop son sang-froid. C’est ainsi qu’il a eu son problème au cœur.

Et le Mien [de problème], est totalement dû aux médecins qui M’ont donné toutes ces choses insensées. Ils voulaient en retirer de l’argent. [Combien de Livres font cinq lakh roupies ?]

Médecin : Dix mille Livres, Shri Mataji.

Shri Mataji : Ce doit être dix mille, plus que dix mille, plus que dix mille Livres. Ils l’ont facturé dix mille, plus que dix mille Livres. [Cinq lakh roupies.] Je lui ai demandé combien cela avait coûté. Il M’a dit en Hindi que c’était [cinq lakh roupies], cela pour cinq jours.

Et ils ont été tellement stupides. En premier ils M’ont dit que J’avais une haute tension artérielle et ils M’ont donné une solution salée.

J’ai dit : « Si J’ai une haute pression sanguine, pourquoi Me donner une solution salée ? »

Ensuite, grâce à Dieu, le médecin a rêvé de Moi et il est venu. Et il a dit à C.P. qu’ils étaient tous fous. Sinon il ne M’aurait jamais sortie de là. [Cela grâce à Mon mari !] Il a une telle confiance dans les médecins.

Médecin : Il a trop confiance dans les médecins, Shri Mataji. C’est vrai.

Shri Mataji : Maintenant cela va mieux, ce n’est plus comme ça.

Donc vous devez dire aux gens de contrôler leur colère. Voyez, si vous vous mettez en colère, alors vous pouvez prendre un oreiller, taper durement dessus et la faire passer ainsi. Faites quelque chose [pour la faire passer.] Pour la colère, Je pense que le mieux est d’utiliser le côté droit [action de frapper l’oreiller], c’est la meilleure chose. Et être patient. Voyez, ceci est un problème de foie, le foie est une chose horrible. [C’est pourquoi on l’appelle ‘liver’] car vous vivez [‘live’] avec votre foie [jeu de mots en anglais].

[C’est terminé ?]

Médecin : [Oui, Shri Mataji.]

Shri Mataji : [Il en reste encore beaucoup plus.]

Médecin : [Oui, Shri Mataji, il en existe beaucoup plus. Shri Mataji, nous ne savons rien.]

Shri Mataji : Voyez : “Eka hi akshar prem ka, pade to pandit hoye.” – « Un mot d’amour, celui qui peut le lire devient un érudit. »

Mon arrière-petit-fils, ce petit-fils, Mon arrière-petit-fils possédait cette émotion, vous voyez. Donc, quiconque venait, il essayait de leur donner quelque chose à manger, quelque chose qui leur plairait. Il pense tout le temps à comment lier des liens d’amitié.

Voici ce qu’il en est ici. Ensuite votre amour commence à grandir. C’est si agréable d’être amitieux !

Mais que faire ? Les êtres humains sont les êtres humains ! Avec la méditation, votre pouvoir d’amour grandit, votre compassion grandit.

(La discussion se poursuit sur des sujets plus personnels.)


S.S. Shri Mataji Nirmala Devi