Programme public, Shri Dattatreya Jayanti

Birla Kreeda Kendra, Mumbai (India)

1973-12-09 Public Program, Shri Dattatreya Jayanti (Hindi), 43'
Download video (standard quality): Watch on Youtube: Transcribe/Translate oTranscribeUpload subtitles

Feedback
Share

SHRI DATTATREYA JAYANTI (Hindi) – Mumbai (Inde) – 9 Décembre 1973

[Discours en Hindi. Traduction anglaise encore à vérifier.]

FrTVD2019-0910

Aujourd’hui c’est Shri Datta Jayanti [centenaire]. Aujourd’hui est un grand jour. Je pense que ce jour est survenu seulement à cause de Ses bénédictions, du fait que Sahaja Yoga se soit épanoui en vous.

Le Guru de tous les Gurus, Adi Guru Shri Datta Maharaja, Je M’incline devant lui. Il est également Mon Guru. Il M’a suffisamment enseigné Sahaja Yoga, tout cela au travers de Mes nombreuses naissances. Et seulement grâce à cela, J’ai pu travailler au cours de cette naissance également, et continue de le faire.

« Guru Brahma, Guru Vishnu, Guru devo Maheshwara, Guru sakshat Parabrahma, tasmai Guru dev namah. » Le Guru est Brahma [le créateur], Vishnu [le support] et Mahesh [le destructeur], et le Guru qui est Lui-même Dieu, Je Lui offre Mon obéissance.

A l’époque l’Adi Shakti a créé l’univers. Après avoir créé l’univers entier, tout comme un Roi étend son royaume et vient voir le monde juste après en étant déguisé, de la même manière l’Adi Shakti s’est aussi incarnée de nombreuses fois sur cette terre.

Mais peu importe combien l’Adi Shakti soit suprême, Elle a encore besoin d’un Guru humain. La place de l’homme est encore supérieure à ce pouvoir.

Si la Shakti doit prendre la forme d’un être humain, alors il faut qu’Elle vienne sur cette terre seulement après y avoir instauré la compréhension de Son père parfois, de Son frère parfois et de Son fils parfois.

Avant tout, essayez de comprendre que l’univers entier a été créé par Brahma, Vishnu et Mahesha. A ce moment une pensée a surgi dans l’esprit de l’Adi Shakti d’élever les gens hors de ce monde alors qu’ils y étaient coincés. Et si ces trois principes [Brahma, Vishnu, Mahesha] devaient être combinés ensemble d’une façon ou d’une autre, et si l’attitude enfantine et l’innocence de Shri Ganesha pouvaient être absorbées par cela, alors ce serait possible de former un Guru à partir d’eux, qui devra accomplir une grande tâche.

Elle [l’Adi Shakti] fut incarnée sous la forme de sati Anusuya. C’est la seule fois dans le monde entier qu’une telle sati [une femme chaste fidèle à son époux] ait pensé à l’émancipation des êtres humains. Ceci est une très grande chose, que ces trois enfants soient venus à Anusuya.

La signification d’Anusuya est qu’Elle est Celle qui est vide d’envie – elle n’envie personne – qu’Elle est Celle qui est l’Amour Universel. Dans une telle personne, il n’y a aucune place pour des pensées insignifiantes et mesquines comme la jalousie, la colère, etc.

Celle qui n’a aucun asuya, Elle est Anusuya.

Il est dit que ces trois sont venus à Sa porte pour L’examiner. Et à ce moment, Elle a utilisé Son tejbal [pouvoir rayonnant]. Qu’était ce tejbal ? Celui-ci était l’amour de la Mère, un amour très divin, l’amour d’une Mère puissante. Ce tejbal est tombé sur eux et ils sont devenus de petits enfants.

Leur forme complète unifiée est Shri Datta Maharaj. Il possède une majesté étrange. N’importe quelle description qui est faite de Lui sera en deçà. Et même si Celui-ci est tel que ce doive être expliqué, ceci sera au-delà de toute explication.

Celui-ci est Shri Datta Maharaj qui est empli du triguna [des trois attributs].

Il est venu de nombreuses fois dans ce monde sous la forme de l’Adi Guru afin de montrer comment traverser le Bhavasagara [Vide].

Hier Je vous ai indiqué que nous combattions dans le monde du fait d’avoir formé beaucoup de religions.

Le même Shri Datta s’est incarné de nombreuses fois sur la terre.

Comme Je vous l’ai dit hier, le Roi Janaka était l’un d’eux. Le Roi Janaka était le père de Janaki [Sitaji]. Il n’était rien d’autre que l’incarnation de Shri Dattatreya. Par la suite Machindranath – la plupart d’entre vous doivent avoir entendu son nom – était aussi Son incarnation. Après cela Zoroastre, qui vint trois fois sur terre, était également Son incarnation.

Ensuite il y a eu Mahomet qui était Son incarnation. Et quand on lui a demandé : « Bhai [frère], il doit aussi y en avoir eu d’autres avant toi ? », alors il a répondu : « Oui, il y a eu un Mahomet. » Ensuite à nouveau on lui a demandé qui était avant lui. Il a répondu : « Il y a eu un seul Mahomet. » ‘Mahomet’ signifie ‘Loué’ : Celui qui est loué, le seul qui mérite d’être loué, et c’est Celui qui est le sauveur du monde.

Ils furent tous des Mahomets, ils furent tous des Dattatreyas, qui vinrent régulièrement sur cette terre.

Après cela il y a eu Nanaka, Guru Nanaka. Si jamais vous avez lu ses enseignements, si vous lisez ses discours, alors vous serez surpris qu’il ait toujours parlé de la façon de Sahaja. Il a dit : “Sahaja Samadhi lago. » Il a dit : « Kahe re ban khojan jayi, sada niwasi sada alepa tohe sang samai, pushpa madhya jo was basat hai mukur mahi jas chhayee, taise hi hari base nirantar ghat hi khojo bhai » – « Pourquoi aller dans la forêt pour Le trouver ? Il est toujours là avec vous, tout comme il y a un parfum dans une fleur, et il est là juste comme la réflexion se trouve là dans un miroir. De la même manière Dieu réside en vous éternellement. Cherchez-Le à l’intérieur. Il se trouve juste à l’intérieur de vous, accomplissez-Le juste à l’intérieur. Mais nous récitons seulement des poèmes, nous entonnons des chants, nous entassons juste Ses conseils. »

Ce discours de rechercher ce principe absolu résidant juste à l’intérieur du cœur, a été fait depuis les temps anciens par ces Adi Gurus qui se sont incarnés sans cesse sur cette terre.

Après la naissance de la fille de Mahomet, comme Je l’ai également dit hier, ce fut le commencement de la caste « Shia » dans l’Islam. Le terme ‘Shia’ a été dérivé de ‘Sia’. Le terme qui vient de ‘Sia’ est devenu ‘Shia’ – ‘Sia’ veut dire ‘Sitaji’. Si vous allez en UP [Uttar Pradesh – Inde], là personne ne dit ‘Sitaji’, ils disent ‘Siaji’ : “Siavar Ramchandra Ki Jai.” Chacun prend le nom de Sia.

Elle était Sitaji, l’Adi Shakti Elle-même, et ses deux fils, qui furent Hassan et Hussain, détruisirent beaucoup de démons. Finalement quand ils moururent après avoir essayé [de les combattre], ensuite au cours de leur naissance suivante ils ont pensé à établir la non-violence car la violence ne les avait conduits nulle part. Ils naquirent en tant que Mahavira et Buddha pour faire une nouvelle expérience. Ces expériences devaient avoir lieu.

Après Nanak Sahib, il y a de cela 50-60 ans dans notre Maharashtra, Dattatreya s’est incarné en tant que Sai Baba de Shirdi.

Si vous voulez en avoir la preuve, alors vous obtenez votre Réalisation et, après cela, si vous placez vos mains vers quiconque, alors vous aurez des vibrations du même genre. C’est seulement à partir des vibrations que vous pourrez tout savoir.

Tout comme vous devez avoir des yeux pour voir n’importe quelle forme, sa couleur, de la même façon il vous est demandé de sentir les vibrations de sorte que vous puissiez connaître tous les Gurus du monde et vous serez alors capable de savoir qui est un vrai Guru et qui est un menteur, qui est l’égal de cette incarnation de l’Adi Guru Dattatreya.

Pour parler simplement, il y a des milliers de gurus en ces temps modernes. Personne ne devient un Guru juste selon le dire de quelqu’un d’autre. Et ce n’est pas aussi juste en croyant en lui-même qu’il devient un Guru. La signification du terme ‘Guru’ est très large. Ceci doit être compris.

Aujourd’hui Je désire parler de ce sujet : qui est un Guru et qui ne l’est pas.

La signification évidente du Guru est qu’il est celui qui est plus grand que nous, celui qui est installé à une place plus élevée que nous.

Tout comme l’eau collectée en hauteur s’écoule vers le bas, il a également hâte de trouver un emplacement pour lui-même et d’amener quiconque vers cet emplacement. Si vous gardez de l’eau à une certaine hauteur, elle voudra [inaudible : se répandre ?] sur chacun.

Ceci est la vraie signification du Guru. Celui qui n’est pas de cet acabit, n’est pas un Guru. Il est au-dessus de nous dans tous les domaines, pas seulement dans une seule matière. Voilà pourquoi nous qui déambulons de rue en rue en croyant aux gurus, devrions nous souvenir qu’il y a des gurus par milliers.

Le Guru qui parle du principe absolu est un réel Guru. Ceux qui parlent uniquement de Dieu et qui vous élève, sont de réels Gurus. Ceux qui tirent de l’argent de vous, ne sont pas des Gurus. Ceux qui demandent de l’argent pour leurs discours, ne peuvent jamais être des Gurus. Car le discours qui est venu de Dieu est une chose précieuse dont vous ne pouvez pas juste évaluer sa valeur financière. Le jour où vous lui accordez une valeur financière, alors cette chose ne peut pas venir de Dieu. Vous ne pouvez pas aller acheter Dieu sur un marché.

Souvenez-vous, aujourd’hui nous sommes confrontés à des milliers de telles personnes qui se font de l’argent au nom de Dieu. Rien ne peut être une plus grande injustice et bassesse que ceci.

S’il existe n’importe quel article, substance ou chose dans ce monde qui soit égal au coup de pied de Dieu, alors nous pouvons dire que nous regardons Dieu.

Vous voyez, juste maintenant il a y eu quelqu’un qui est venu dans notre maison, faisant de lui-même le plus grand des gurus, et qui a commencé à Me dire : « Shri Mataji, vous avez toutes sortes de choses dans votre maison et vous travaillez comme une maîtresse de maison normale, alors comment pouvez-Vous parler de Dieu ? Moi j’ai abandonné ceci, cela. »

Je lui ai demandé : « Si vous savez sincèrement ce qu’est le renoncement, alors vous devriez aussi savoir que, de toutes ces choses, laquelle pensez-vous soit égale à la poussière des pieds de Mon Seigneur, soit même égale à ces particules, alors prenez cette chose qui ait le même poids. » Il a commencé à regarder ici et là, a vu ceci, a vu cela. Après, il est devenu embarrassé. Je lui ai demandé : « Avez-vous découvert quoi que ce soit ? » « Non, non. Rien n’a été trouvé d’équivalent à ce qui a été demandé. » Alors J’ai dit : « Fils, qu’as-tu vraiment abandonné ? Qu’as-tu abandonné dont tu portes le drapeau du matin au soir, habillé de vêtements safranés et en errant en pleurant dans le monde entier avec la tête rasée ? Qu’as-tu abandonné ? Seulement ces pierres et ce sol ? »

En réalité Sahaja Yoga est nourri des gens normaux qui mènent une vie familiale. Sahaja Yoga ne peut jamais se nourrir auprès de ceux qui se vantent.

Ces gens qui vivent avec des émotions simples et spontanées, qui vivent dans la majesté qui leur a été donnée par Dieu, dans ce bonheur et cette joie, qui vivent avec amour, seuls de tels gens se trouvant sur la voie du milieu rejoignent Dieu.

Vous devriez savoir quelle est la signification du Guru.

En fait, ceux qui collectent de l’argent en portant des vêtements safranés, ceux-ci ne pourront jamais être des Gurus. Ceux qui un jour ont possédé des vélos cassés et se déplacent maintenant en [voiture] Impala, ne pourront jamais être des Gurus.

Celui qui a trouvé Dieu, s’il le désire, il peut dormir sur le sol et, s’il le désire, il peut dormir confortablement dans un palace.

Pour cette raison, Je vais citer l’exemple du Roi Janaka. Un jour un très grand Saint appelé Nachiketa vint auprès du Roi Janaka. Il fut tout d’abord suspicieux et impatient. Il demanda à son Guru : « Pourquoi allez-vous le voir car c’est un chef de famille et aussi un roi, et ensuite pourquoi vous inclinez-vous devant lui et lui touchez-vous les pieds ? Il est juste un chef de famille ! » Alors il lui répondit : « D’accord, tu devrais aller auprès du Roi Janaka et rester là. Tu sais qu’on l’appelle un videhi [au-delà du corps]. C’était un dehati [un campagnard]. »

Tandis que Nachiketa vivait avec lui, alors il vit qu’il y avait là tellement de richesse, que les gens mangeaient et vivaient confortablement. Le Roi profitait de toutes sortes de menus. Il se promenait. Il avait des enfants. Un tel homme ! Comment était-il possible que cet homme puisse connaître Dieu ?

Le jour suivant, il lui dit : « Je vais partir maintenant. Maintenant je vais juste partir. Je n’ai pas à vivre ici. » Alors le Roi dit : « D’accord, allons tout d’abord nous baigner. » Ils allèrent se baigner dans une rivière. Il l’emmena prendre un bain dans la Rivière Sharayu.

Alors qu’ils se baignaient dans la rivière, soudainement quelqu’un vint l’informer : « Oh Seigneur, votre palais est en feu. » Le Roi Janaka dit : « Laissez ça, maintenant je suis juste en méditation. » Il répondit cela en souriant. Ce pauvre Nachiketa fut un peu ennuyé. Après un moment, des gens dirent : « Tous les membres de votre famille doivent se sauver et le feu se rapproche de vous rapidement. » Alors il dit : « Au diable cela, maintenant je suis en méditation. » Ensuite ils dirent : « Le feu est arrivé jusqu’ici et toutes vos parures et vêtements vont brûler. » Et tous ses gardes du corps se sont aussi enfouis.

Ce Nachiketa, dont un ou deux vêtements se trouvaient à l’extérieur, s’est demandé, au cas où ceux-ci aussi seraient brûlés, ce qui allait lui arriver. Alors il s’enfuit également plus loin et ramassa tous ses vêtements. Même alors Janaka est resté en méditation.

Quand il revint, Nachiketa était très grandement surpris. Il lui demanda : « Roi, vous ne vous êtes pas soucié d’avoir vos vêtements brûlés et ensuite de devoir vous déplacer juste ainsi ? » Alors il répondit : « Ce qui est illusion va être détruit, ce n’est pas nécessaire de le sauver. Tant que c’est là, garde-le là, ou si ce n’est pas là, alors abandonne-le. »

Ceci est un fait réel. Ces gurus qui ne considèrent pas une illusion en tant qu’illusion, alors qu’allez-vous trouver en eux ?

Un événement est survenu dans Ma belle-famille. Un Barat [procession de mariage] est venu une fois jusqu’à notre maison.

Ils ont demandé à manger du Dahi-Wada [un plat frit baignant dans du lait caillé sucré]. Les Baratis ont habituellement un peu de coquetterie et, en hiver, les gens leur disent : « Voyez, durant ces journées d’hiver, c’est très difficile de cailler le lait car le soir en hiver on ne fait pas de caillage. » Mais ils étaient inflexibles sur le fait d’avoir du Dahi-Wada : « Faites-en faire maintenant ! »

A cette époque vivait là-bas un baba [un itinérant]. On l’appela et on lui demanda de préparer ce plat d’une façon ou d’une autre. Il a répondu qu’il le ferait mais alors il ne vivrait plus du tout ici. Un accord a été conclu et ensuite il ferma les fenêtres l’une après l’autre. Après quelques temps, il dit : « Voyez ici, il y a votre Dahi-Wada. Alors profitez-en. » Les gens ont commencé à manger les Dahi-Wadas et ils étaient tous heureux.

Et le babaji s’est sauvé. Il s’est juste enfoui durant la nuit pour sauver sa vie. Les gens ne pouvaient pas comprendre pourquoi le babaji devait se sauver. Le jour suivant au matin, les gens de la basse caste sont venus pour emporter le reste de la nourriture. Ils sont venus et, quand ils ont vu tous les ustensiles, ils ont commencé à dire : « Qui a apporté nos casseroles ici ? Celles-ci sont nos casseroles. Qui les a amenées ici ? »

Le mariage fut cependant célébré et c’est pourquoi la jeune femme est allée dans la maison de la belle-famille, sinon personne ne l’aurait envoyée là. La raison en est que tous les gens avaient été embarrassés. Ils ont commencé à demander : « Qui a apporté les casseroles ici ? »

Nos ancêtres et aussi ceux de nos grands-parents ne croyaient pas en ce genre de choses. Celles-ci étaient appelées Bhanamatis au Maharashtra. Personne ne croyait en toutes ces choses auparavant, que quelque chose tombait ainsi du ciel. Et ils ont mangé tous les Dahi-Wadas !

Les gens comme vous devraient aussi penser : « A-t-il seulement un intérêt pour proposer des Dahi-Wadas aux gens ? »

Quand vous faites de quelqu’un un grand guru parce qu’il vous donne 200 Roupies, alors Je dirais que s’il y a de tels donneurs, alors pourquoi ne résolvent-ils pas le problème économique ? Donnez-leur tout, ils vous donneront des montres faites en Suisse.

Nous les croirons seulement s’ils en obtiennent une faite par Dieu ! Ceci doit être considéré comme étant le fait que nous voulons obtenir ce qui est suprême.

Mais votre recherche va aussi dans ces choses grossières, dans ces pierres, cet argent et la richesse. C’est pourquoi vous considérez ces gens comme des gurus. Alors vous perdez votre argent puis votre richesse. Quand tout votre argent est perdu, alors vous venez auprès de Moi.

Hier une dame est venue. Vous avez vu comme elle dansait et sautait. Je lui ai demandé : « Pourquoi êtes-vous venue maintenant ? » Elle a répondu : « Que faire ? Je suis juste devenue comme cela ! » J’ai dit : « D’accord, des gens vous ont trompée, mais ai-Je ouvert un asile de fous ? Vous êtes venue ici pour trouver quoi ? Dieu peut-Il être atteint en dansant et en sautant ? »

Tous les règlements et réglementations de nos êtres humains ! Ces gens qui ont fait ces lois n’ont aucune idée de combien les êtres humains peuvent être écœurants ! Tous ceux qui ont fait ces lois étaient des gens très dignes et auspicieux. Ils ne pouvaient juste pas reconnaître le côté dégoûtant et diabolique dans lequel un être humain peut ô combien être empêtré intérieurement dans des activités ordurières.

Si ces gens viennent à le savoir, alors de nouvelles lois devraient être instaurées afin de piéger ces gens, tous ces gens. Jésus Christ a été crucifié par ces gens. Cela leur a été facile.

Mais personne ne peut attraper ces gens qui pillent votre argent jour et nuit et sont disposés à vous détruire.

Et ils sont prêts à envoyer demain vos enfants dans des asiles. Vous devriez immédiatement essayer de prendre note de ceci et penser à ce qui est en train de se passer.

Distribuer des choses matérielles grossières au nom de Dieu est quelle sorte de générosité ? N’avez-vous jamais pensé à ça ? Dans ce Kali Yuga [temps modernes], Je pense que l’homme possède une telle intelligence pénétrante et une telle sagesse. Vend-il toute sa sagesse de sorte qu’il ne puisse juste pas comprendre que nous courons comme des fous après cette sorte d’hypnotisme et d’éclairage, et après ces fausses suppositions et ce mythe absolu en nous, qui nous faire croire que nous sommes dans une paix complète ? Nous nous dupons nous-mêmes et nous trompons les autres également.

Quand vous êtes réalisé, alors vous ne devez pas vous déplacer trop loin, vous ne devez pas trop lire. Quand vous pouvez comprendre que vous êtes réalisé, surviendra une paix soudaine en vous.

Je vois qu’il y a des gurus de tant de gens et, après avoir atteint les 30-40 ans, ces derniers meurent d’une attaque cardiaque. Dès qu’une petite partie de la Réalisation est éveillée en vous, il est impossible pour vous d’avoir ne serait-ce qu’un accident, il n’est plus question d’avoir une attaque cardiaque.

Beaucoup d’incidents se passent ainsi avec nous. Justement avant-hier ils ont raconté qu’il y avait un garçon qui venait en train et le train s’est entièrement retourné, pas une seule personne n’a été blessée dans le compartiment où se trouvait ce garçon et ils sont tous passé au travers.

Les Déités devraient circuler au-dessus de vous. Si le Divin ne peut pas descendre jusqu’à vous, quelle est l’utilité de cette Réalisation ? En fait vous connaissez nos gens, combien sont réalisés. Même le cancer a été traité, il n’y a rien de spécial à cela. La seule chose c’est que ces gens ne sont pas intéressés par le fait de guérir des gens. Ils sont juste intéressés à donner la Réalisation. Car la Joie qu’on a obtenue, vous voulez spontanément que les autres ressentent la même Joie.

Si vous avez de l’argent, des richesses, alors vous voulez dépenser cet argent pour nourrir les gens. De la même façon une âme réalisée désire éveiller les autres et les réaliser, et il peut le faire.

Si une lumière est entrée en vous, alors il n’est pas nécessaire d’en jurer. S’il y a un parfum de musc, alors il n’est pas nécessaire pour vous de donner votre parole qu’il y a un parfum de musc. Mais qui recherche le musc ? Ceci devrait être considéré en premier, sinon quelle est l’utilité de se lancer dans de telles poursuites ?

D’un côté il y a ces gens qui jouent avec notre subconscient, avec notre conscience grossière, avec notre passé. Je connais ces sortes de gens. Au cours de cette recherche J’ai vu beaucoup de guru ghantals [faux gurus] et Je connais tous leurs trucs, cette sorte de condition qu’ils créent et comment ils détruisent votre Kundalini pour des générations. Je connais tellement de tels gens qui vous parlent de vos vies précédentes et vous êtes hypnotisés par cela.

Quelqu’un dit seulement que : « Je suis votre époux » ! Une dame vint auprès de Moi et M’a dit : « En fait je lui ai donné tout ce que j’avais. » Je lui ai demandé : « Pourquoi lui avez-vous tout donné ? » Elle a répondu : « Il m’a dit qu’il était mon époux. » Je lui ai dit : « Votre époux ! Vous êtes réellement une femme extrêmement chaste ! Si vous êtes chaste à ce point d’être tellement aveugle à propos de votre époux décédé, alors qu’en est-il de votre époux qui est vivant ? N’avez-vous aucune chasteté envers lui ? Et celui qui triche pour de l’argent, celui à qui vous avez donné tous vos bijoux parce qu’il vous a dit qu’il est votre époux ! »

Quelqu’un a raconté : « Ce gars nous a dit : ‘Je suis l’incarnation de Dieu, je suis Dieu Tout Puissant’. » Que perdons-nous quand on dit n’importe quoi dans ce pays ? Cela ne coûte rien ! Nous sommes parfaits quand nous disons des mensonges, n’importe quel mensonge peut être dit. En psychologie cela s’appelle une personnalité sigmoïde. Si vous avez lu sur la psychologie, alors vous pourrez comprendre que les psychologues ont découvert cela également chez ces gens. Et si vous pensez qu’ils n’ont pas découvert ça, qu’alors ce n’est pas vrai !

Ce sont de grands voleurs. Ils se tiennent juste debout et commencent à raconter ‘n’importe quel non-sens et les gens commencent à les croire. Ceci a été dit dans la Bible, que ces sortes de gens viendront dans ce monde et réclameront qu’ils sont Dieu. S’ils sont Dieu, alors il doit aussi y avoir en eux des pouvoirs.

Il y avait un homme qui Me racontait ça. Je lui ai demandé : « Pourquoi avez-vous un tel rassemblement de tant de femmes autour de vous ? Que faites-vous dans la pièce tandis que les portes sont fermées ? Quelles sortes de choses faites-vous au nom de Dieu ? »

Car il avait torturé une femme. Celle-ci Me l’avait dit en privé. Je lui ai dit d’aller au tribunal et de prier pour l’arrestation de cet homme. Alors elle a dit : « Comment pouvons-nous parler devant la Cour ? Ce sera une honte pour nous. Nous tenons à notre respect et nous avons de la famille ! » Alors Je lui ai dit : « Si vous ne voulez pas le dire devant la Cour, alors comment cet homme peut-il être exposé ? »

Alors Je suis allée auprès de cet homme et Je lui ai demandé : « Que faites-vous ? Pourquoi commettez-vous un tel péché ? Qu’en retirerez-vous au nom de Dieu ? » Alors il Me dit : « Vous ne savez pas que je suis Shri Krishna ? » J’ai dit : « Quelle histoire ! Votre visage est celui d’un bhoot et vous prétendez être Shri Krishna. Comme cela se peut-il que vous soyez Shri Krishna ? » Je lui ai demandé : « Qu’y a-t-il en vous de Shri Krishna ? Celui qui a détruit Kalia [le démon serpent] à l’âge de seulement 5 ans et l’a placé sur sa tête, où est-Il en fait ? » Je lui ai dit avec humour : « Si Je gratte juste votre barbe ici, vous ne pourrez pas vous en relever. » Après cela J’ai entendu que quelqu’un l’avait attrapé par la barbe pendant une demi-heure et il en était resté tout tremblant comme ceci. J’avais juste dit cela pour plaisanter !

Le second homme a commencé à Me dire : « J’ai fait dénuder la femme car Shri Krishna avait aussi l’habitude de faire pareil. » Dites-Moi juste quelle sorte de non-sens est ceci ? Shri Krishna était alors un enfant de 5 ans ! Il s’agissait de ses activités enfantines. Comment un enfant de 5 ans peut faire se dénuder des femmes ? Il était très profond et usait des activités de Sahaja Yoga. Pour un enfant de 5 ans, qui est plus âgé et qui est plus jeune ? Il n’avait d’ailleurs même pas 5 ans, moins que cela. Alors Je lui ai demandé : « Si c’était le cas, alors tandis qu’il vivait à Dwarka, pourquoi s’est-il précipité à l’occasion du Draupadi chir haran [déchirure des vêtements de Draupadi] emportant avec lui ses Shankh, Chakra, Gada, Padam [armes] et Garuda [aigle] ? Pourquoi a-t-il accouru ? S’il n’avait pas le sens de la chasteté d’une femme, alors pourquoi s’est-il précipité ? A cette question ce « shri krishna » est devenu silencieux !

D’un côté il y a Shri Krishna qui soutient une montagne avec un seul doigt et de l’autre côté ceux-ci [les faux krishnas] qui ont juste été formés dans chaque rue et chaque marché. Vous les trouvez où vous voulez, qu’il s’agisse d’un « shri krishna » ou d’un « shivji ». Où donc est le Seigneur Shiva ?

Avez-vous gardé une once de votre intelligence ou pas ? Parfois Je suis surprise et très surprise car l’homme a atteint un tel niveau de possibilité de pénétration dans son intelligence ! A celui dont Dieu a ouvert tout le domaine de l’intelligence, alors pourquoi existe-t-il ce rideau occultant sur la question de la religion ? Et c’est très triste de dire que ce n’est pas seulement dans ce pays, mais une telle obscurité prévaut également dans les pays étrangers.

Il y a eu un autre yogiji dont le disciple est venu Me rencontrer. Il vint devant Moi. Ce que nous avons vu, c’est que ses Agnya et Nabhi Chakras tournaient tous les deux [dans le sens opposé] tandis qu’il chantait ses bhajans. Le fait qu’ils tournent en sens opposé signifie que la personne est folle. Quand vous serez réalisé, alors vous verrez aussi que, lorsqu’un homme devient fou, alors ses Agnya et Nabhi Chakras tournent en sens opposé.

Cette mauvaise pratique de pret vidya [la connaissance de possession par un bhoot] et celle de shamshan vidya [la connaissance de cimetière] ont été utilisées sans cesse depuis longtemps dans notre pays. Ceci n’est pas le cas où personne ne connaît cela. Mais il est sûr qu’en vue d’une éducation moderne, l’attention ne devrait pas aller vers ce côté. Ceci est également appelé ‘karani’ en Marathi.

Ces femmes possédées, qui sont souvent appelées ‘devi’, peuvent entrer dans n’importe quel corps et nous allons appliquer du kumkum sur eux. Les bhoots entrent en eux. Pourquoi ne pouvons-nous pas comprendre ça ? Tout ceci n’est rien d’autre que du pret vidya et du shamshan vidya.

Il existe une science importante de ce domaine. Je vous en parlerai plus tard si vous le souhaitez. Mais aujourd’hui Je parle en étant aux pieds de Datta Maharaj.

Ce devrait être clairement compris que ceux-ci sont les symptômes d’une grande chute quand nous nous vendons nous-mêmes et nous mettons entre les mains des autres.

Au moins essayez de mettre en ordre votre intelligence. Secouez-la juste ! A chaque fois que vous allez écouter un discours, alors pensez seulement : « De quoi cette personne parle-t-elle et que fait-il ? » Essayez de distinguer entre ce qu’il dit et ce qu’il fait. Il ne peut juste pas être un Guru. Vous devriez comprendre ça !

Si en fait nous disons juste que nous sommes ceci et cela et que le lendemain nous commençons à courir après des choses banales, alors nous ne pouvons pas être comme cela. Je veux dire que ce monde n’est pas sans utilité mais qu’un état de témoin devrait au moins advenir aux Gurus.

Beaucoup de gurus sont apparus pour s’occuper de la Kundalini. Vous M’avez parlé d’eux. Hier aussi Je vous ai dit que Dieu n’a pas de montre pour vous dire : « A 4 heures, j’élèverai votre Kundalini. » Toutes ces choses ne sont que des arrangements de bhoots !

Je vais vous en donner un très bon exemple. Il y avait un grand docteur appelé Dr. Lane, qui vivait à Londres. Il avait effectué plein de recherches et il voulait que les gens soient guéris à travers lui. Mais soudainement il mourut dans un accident, aussi il ne put apporter le résultat de cette recherche aux gens.

Alors quand il mourut – quand on meurt, on ne meurt pas en totalité : une petite partie est abandonnée et le corps subtil restant s’en va très lentement – alors il s’est demandé pourquoi il n’essaierait pas ce qui correspond à entrer dans un corps. Donc il y avait là un soldat vietnamien qui combattait. Il est entré en lui et lui a demandé d’aller auprès de son fils et de lui dire telles et telles choses.

En fait pensez-y juste : si le Dr. Lane devait faire ça d’une façon ou d’une autre, alors pourquoi n’est-il pas entré dans son fils ? Parce qu’il savait qu’il y a des conséquences quand on fait ça.

Alors il a dit : « Voyez, vous expliquez toute l’histoire à mon fils et il acceptera cela. » Quand ce soldat vint rencontrer son fils, alors ce fils a été convaincu. Il a dit : « Ces choses étaient connues seulement de mon père et personne d’autre n’est au courant, et donc ouvrons une clinique. »

Ils ont formé une très grande organisation au travers de laquelle ils guérissaient des gens. D’autres docteurs aussi se sont associés avec le Dr. Lane. Ils font également ces sortes de choses qui sont encore faites jusqu’à maintenant.

Ils vous disent : « Si vous avez un problème quelconque, écrivez-nous. » Ils vous disent qu’à 5 heures le soir quelque chose va se passer en vous, que quelqu’un viendra en vous, dans votre psyché que nous appelons ‘superego’. Il entrera à travers elle et agira. Ils sortent un bhoot [de vous] et le remplace par un autre. S’il s’agit d’un saoulard, alors son envie de boire va s’en aller mais il va commencer à se mettre en colère. Voilà ce qu’est leur travail. Mais ce sont de simples et pauvres gars car au moins ils vous disent qu’ils font le travail d’un esprit [mort] et ne disent pas : « Nous faisons le travail de Dieu. »

Mais dans notre pays, les gens ne font pas seulement le travail d’authentiques bhoots mais de démons, et ils donnent le nom de Dieu à cela. Si de telles sortes de gens guérissent n’importe qui jusqu’à n’importe quel point, alors vous pouvez imaginer quel sera l’état de ceux dont la Kundalini a été endommagée, où une injure a été faite à notre Mère.

Il n’est pas nécessaire d’aller dans aucun de ces endroits. Si ce n’est pas aujourd’hui, vous tous serez réalisés demain assurément. Mais n’empruntez pas le mauvais chemin.

Dès que votre Kundalini est endommagée, alors Je ne peux juste plus rien faire. Tout le travail sera terminé. Vous savez ce qu’il en est de ceux dont la Kundalini a été faussée.

Parmi vous, beaucoup de ceux qui ont eu la Réalisation savent combien de difficultés nous avons dû porter sur nos épaules. Tandis que nous placions nos mains sur eux, certains d’entre eux ont eu de très grosses cloques sur elles, de très grosses cloques sont survenues. Et quand ils ont placé leurs mains vers Moi, alors ils ont eu de très petites cloques et beaucoup ont ressenti une sensation de brûlure dans leurs mains. De Moi leur parvenait des brises fraîches mais leurs mains étaient brûlantes. Je voudrais qu’ils [les gens réalisés] soient établis dans leurs pouvoirs.

Mais il y a une sorte différente de pouvoir qui est installée en eux [les faux gurus].

Essayez de vous préserver de ces gurus car il n’existe pas de loi pour empêcher cela. Si quand même cela doit être évité, alors pensez avec votre intelligence : « Qui est un vrai Guru ? Celui qui vous donne l’absolu [la vérité absolue]. »

Une dame M’a posé une question qui était une question pertinente. Elle M’a demandé si on a vu des âmes réalisées en ce monde qui sont réalisées sans être venues auprès de Moi.

Il y en a eu beaucoup et il y en a encore maintenant. C’est pourquoi J’ai emmené beaucoup de Mes disciples auprès d’un très grand Guru qui vit à Kolhapur dans une forêt montagnarde. C’est à Gagangarh, à sept miles d’ici. Je les ai emmenés là [en disant] : Aujourd’hui est un jour auspicieux, il y a là une très grande occasion. » Je leur ai dit : « Ouvrez juste vos mains comme ceci. » Des vibrations très fraîches arrivèrent.

« Mère, qui est cette personne ici ? Pourquoi est-il allé dans une forêt ? » Ceci est également une question à se poser : pourquoi tous ces grands personnages vivent-ils dans des jungles ?

Vous avez mentionné Nityananda qui était un grand personnage en réalité. Il était le genre de personne qui, quand quelqu’un venait s’approcher de lui, lui jetait des pierres en disant : « Part d’ici ! ». On peut dire la même chose de Baba Tabbudin dans notre Nagpur. C’était un pauvre gars qui vivait dans la jungle qui est maintenant un endroit peuplé.

Pourquoi ces gens se sont-ils encourus dans les jungles ?

Il y a quelques raisons à ça. Vous avez juste vu qu’ici où se tenaient des enfants, leurs mains brûlaient, et ils faisaient quelque chose comme ceci.

De la même façon leur corps commence à brûler. Beaucoup des pauvres sadhus [saints] doivent juste vivre dans l’eau car, dans leur psyché, des bhoots sont installés afin de brûler et torturer ces bhaktas [dévots].

C’est pourquoi ils décident de s’éloigner dans les jungles. Car vous, vous ne savez pas ce que vous faites ! Vous ne comprenez pas les vibrations. Et c’est pourquoi ces pauvres gens restent dans les jungles afin de se sauver eux-mêmes. Sinon comment pourraient-ils se protéger eux-mêmes ?

En fait voyez juste Gagangarh Maharaj ! Il est vrai qu’il a guéri beaucoup de gens mais le problème c’est que ses doigts bougent à l’intérieur comme un télescope et ses doigts de pieds aussi. Le pauvre homme vit sur un arbre ou se déplace sur un lion. A part ainsi il ne peut se déplacer nulle part.

Mais quand Je Me suis approchée de lui, ces gens [yogis] étaient avec moi et il M’a rapidement reconnue. Il n’y a aucun doute à ce sujet. Il ne M’avait pas encore vue dans cette période de vie mais il Me connaissait depuis plusieurs années. Il est plus âgé que Moi. Il a commencé à dire : « Mère, je vous ai attendue depuis de nombreuses années. Aujourd’hui je suis si chanceux que Vous soyez venue ici. » C’est un nagpanthi donc il est juste pareil à Macchindranath, et c’est un très grand personnage.

Je suis allée une fois dans l’Himalaya, là aussi J’en ai trouvé quelques-uns. Les mêmes se trouvaient en Haridwar. Ils vivent dans beaucoup d’endroits. Je leur ai dit que le temps de la floraison va arriver.

Je vous expliquerai comment préserver vos pouvoirs et comment renvoyer les coups de ces gens [faux gurus]. Je suis ici, vous au moins êtes venus. Je guérirai tout le monde. Je peux aisément lutter contre eux.

Beaucoup d’entre eux [sadhus] ont dit : « Mère, nous viendrons, nous viendrons assurément. » Mais ces pauvres gens n’en ont pas le courage. Leurs mains et leurs jambes ont été cassées. Ils [faux gurus] ont placé des cloques en eux, ils les ont brûlés.

Toutes ces choses sont le travail de démons.

Jusqu’à maintenant J’ai compté dix démons et six démones qui sont venus dans ce Kali Yuga. Supposons qu’actuellement Ravana [démon] vienne ici, alors aussi il ne va jamais dire qu’il est Ravana, il va se proclamer lui-même Dieu. S’il proclamait être Ravana, alors il sera mis en prison. L’identité de Ravana est également celle des démons. Je vais vous parler de cela aussi, vous en bénéficierez.

L’homme qui a des yeux comme ceux d’un chat – si vous voyez les yeux d’un chat, alors vous comprendrez. Beaucoup de gens ne voient juste pas beaucoup de choses. Les yeux d’un chat – lequel a un globe oculaire intérieur – la pupille de l’œil, dès que vous la voyez, elle devient petite et en peu de temps elle disparaît : c’est juste similaire aux yeux des démons. Je les connais tout à fait bien. Je les ai vus au cours de chacune de leur naissance. Vous pouvez savoir au travers de leurs yeux qu’ils sont des démons. La pupille de leurs yeux devient petite et disparaît. C’est ceci leur identification.

Que vous les appeliez ‘Dieu’ ou n’importe quoi d’autre, mais ce sont des démons. Et ces gens ont accompli beaucoup de siddhis [perfectionnements]. Ceci est le travail de notre Bhole Shankarji. Que faire ? Ils [démons] ont accompli beaucoup de siddhis.

Comme Il a donné un siddhi à Ravana que, lorsqu’il parle et donne un discours, alors quelque chose arrive au Nabhi Chakra [de celui qui l’écoute] et un bhoot va s’installer là. Des milliers de gens ont été submergés en écoutant ses discours, même au point que personne n’était prêt à lutter contre Rama mais il les a tous convaincus.

De façon similaire Mahishasura avait aussi des siddhis. Tous les démons ont leurs propres siddhis. Et, à cause de leurs siddhis, ces gens continuent toujours à supprimer le bien et la lumière et continuent à déverser l’obscurité.

Aujourd’hui, en ce Kali Yuga, la situation est tout à fait similaire et vous pensez : « J’ai seulement deux mains. » Mais ce travail est le vôtre, et cela arrivera seulement à travers vous.

Vous serez surpris car les Déités sont également installées d’un côté et les démons de l’autre. Une bataille acharnée a lieu. Aujourd’hui quand Je vois cette scène, quels sont ces problèmes ? Ceci est-il dû à vos pensées ? Non, pas du tout ! Ce diable et ces démons agissent au moyen de pret yoni [esprits morts] et vous satisfont de sorte que vous veniez accourir à leurs pieds.

Tout ceci est le travail de ces gens. Et si vous devez vaincre ces gens, alors vous devez allumer la lumière en vous. Si vous voulez illuminer ceci, alors tous doivent allumer une lumière en eux-mêmes. Vous, vous-même deviendrez une lumière.

Et ce qui est surprenant, c’est qu’à cette époque Dieu veut également que l’homme vienne sur la scène, l’homme lui-même devrait agir. Un homme devrait devenir Parmatma Swaroop [une forme de Dieu] et devenir un surhomme, ceci devrait être l’établissement du surhomme.

Une nouvelle dimension est en train de survenir en vous. Mais la seule chose est que vous devriez appendre à vous en emparer, vous devriez apprendre à l’absorber.

Ce ne peut être comparé au standard de l’intelligence actuel, car si vous essayez de comprendre au travers de votre intelligence, alors vous pourrez seulement voir Mes mains mais pas les flux non-manifestés qui s’épanchent d’elles.

Ces gens qui sont de très grands pandits, s’ils le veulent, ils devraient lire Kabir Das, Nanakji et si possible aussi lire Shankaracharya, c’est le meilleur. Si vous lisez Adi Shankarachrya, alors vous pourrez comprendre ce qu’est cette Chaitanya Lahari [Vibrations] dont Je parle. Je n’ai encore rencontré personne qui ait parlé ou expliqué systématiquement la Kundalini.

Vous savez qu’une connaissance restreinte est une chose dangereuse. La même chose peut être dite à propos de la Kundalini. Sinon comment auraient-ils pu écrire ce genre de choses étranges ? Je ne sais sur quelle base [ils l’ont fait].

Mais cependant l’état de témoin de l’être humain est si élevé, si élevé que, si vous lisez Devi Bhagwat, Saptashati de Markandeya Swami, alors vous serez surpris combien profondément et dans les plus petits détails ils ont compris cette chose.

La vérité c’est que, à moins que vous ne soyez réalisé, tout ce que vous faites est inutile. Krishna a dit la même chose. Krishna a également dit la même chose que : « Tout d’abord, obtenez-la en vous » [la Réalisation]. Mais ceux-là qui étaient supposés comprendre, ne pouvaient pas comprendre ça : « Il disait de l’obtenir à l’intérieur et vous, vous dites d’aller combattre à l’extérieur. »

Il voulait dire que vous devriez être en l’état de témoin. Cela se passe dans l’akarma [l’inaction], c’est ainsi que cela se fait à travers vous. Vous ne faites juste rien. L’ego est terminé et le superego est terminé. Celui qui est en action, est aboli. C’était ceci dont Il parlait mais Il n’a pas été écouté.

C’était un diplomate. Krishna possède son propre Guru Tattwa [Principe du Guru]. Son Guru Tattwa est aussi très intéressant. C’était un très grand politicien. Je l’appelais un absolu et pur politicien. C’était un tel politicien et Il savait que ceci était la seule façon de rééquilibrer ces gens idiots.

Quand un enfant essaye de conduire une charrette en attachant ses chevaux à l’arrière, alors son père vient dire : « Continue à les fouetter, poursuit la manœuvre, tu y arriveras ! » Mais après s’être fatigué, quand l’enfant pense que le cheval ne bouge juste pas, alors il en vient à savoir que tout d’abord il doit placer le cheval à l’avant de la charrette et ensuite le fouetter. C’est pourquoi Il a dit de faire le karma yoga [yoga de l’action].

En fait vous remarquerez ici la diplomatie de Krishna. Il est difficile de trouver un Guru pareil à Krishna. C’est un tel Guru qu’il réclame plein d’intensité et de profondeur d’intelligence. Ce que Je vais vous dire maintenant, personne ne vous en a parlé jusqu’à maintenant. Ecoutez cela !

Il a dit d’accomplir l’action et d’abandonner les fruits de l’action à Dieu. Ce n’est juste pas possible, c’est une condition absolument absurde. Quand vous faites quelque chose et en êtes conscient, alors comment pouvez-vous abandonner cela à quelqu’un d’autre ? Vous laissez le cheval à l’arrière et vous le fouettez.

Deuxièmement Il a dit : « Vous accomplissez la bhakti [dévotion]. » Voyez, en soi c’est très beau. Vous faites l’ananya bhakti [la dévotion absolue]. Quand il n’y a personne d’autre, alors comment peut-il y avoir de la dévotion ? Ce qui veut dire : quand l’union [la Réalisation] a eu lieu, alors à qui faire la dévotion ?

Il a dit : « Pushpam, Falam, Toyam » – « Quels que soient les fruits, les fleurs, l’eau que vous offrez, Je les accepterai. » Mais Il a dit que vous devriez accomplir l’ananya bhakti en les offrant !

Ceci est absurde car, en cas d’absurdité, l’esprit [le mental] de l’homme sera confus et alors il en viendra à accepter. Peut-être qu’Il ne pensait pas que l’homme allait apprendre facilement !

Mais Je suis une Mère et si une Mère doit dire quelque chose, Elle va juste le dire. Autant que possible, Elle va s’arracher la poitrine pour dire ce qu’Elle a à dire à son fils. Il s’agit d’une sorte très différente de cœur, celui d’une mère. Elle ne pourrait pas tolérer la diplomatie : il est trop tard, il est grand temps, beaucoup a été perdu, cela crée des perturbations et une montagne de souffrances.

En fait le temps est venu d’accomplir ce travail et il est en train d’être accompli. Vous aussi êtes en train d’accomplir cette chose.

Ceux qui ont découvert ceci et ceux qui l’ont connu, il y a un programme demain, ils devraient venir demain au programme. Ceux qui n’ont pas encore accompli ceci, ils devraient venir aussi. Nous avons également d’autres endroits. Nous essayons d’avoir Bhartiya Vidya Bhavan de façon permanente de sorte que les gens puissent venir là. Il y a ici beaucoup de gens qui sont réalisés. Vous aussi vous pouvez donner la Réalisation juste après l’avoir reçue. Il y a des gens qui connaissent les chakras et sont devenus compétents, et il y en a certains qui peuvent donner la Réalisation.

La gloire de l’Inde c’est qu’il s’agit d’un Yoga Bhoomi [une Terre d’Union]. Notre pays est le plus élevé de tous dans le monde. Les vibrations de notre pays sont les plus élevées. Il n’y a aucun doute à ce sujet. Et notre pays est la colonne vertébrale du monde entier. Et la place de la Kundalini est également ici. Elle peut redresser le monde en un seul jour !

Mais actuellement tous nos Chakras sont bloqués. Le mouvement de la Kundalini est rendu difficile.

Si vous pouviez vous débarrasser [des blocages] de vos Chakras, alors il est possible qu’à partir de ce pays lui-même, ce message pourrait être envoyé de sorte que le monde entier puisse être changé et puisse se tenir sur un tout autre chemin où il y aura un appel pour le Satya Yuga [l’Age d’Or], et que le Satya Yuga puisse venir. Ceci sera l’arrivée du Satya Yuga.

Mais en fait cela est laissé sous votre liberté et autorité de l’accepter ou de vous diriger vers votre destruction.

Car les maladies comme le cancer et des choses comme les guerres, tous ceux-ci peuvent détruire notre monde. Si vous le voulez, vous devriez prendre cela en main et placer le monde dans la lumière, car sinon alors l’obscurité surviendra.

Si Dieu le veut, Il peut créer des milliers de conditions en pensant que cette expérimentation a échoué. Il pensera de telles choses !

En fait il s’agit d’un dernier saut [à accomplir]. Il faut voir combien de gens se dédieront eux-mêmes à cela !

Plein de remerciements à vous. Ces trois jours de séminaire se sont terminés avec plein d’amour. Tellement de gens acceptent cet amour et c’est pourquoi Je vous remercie beaucoup en tant que Mère. Beaucoup de nos enfants ont déjà travaillé dur jour et nuit et ils ont été durs à la tâche pour racheter les autres, et ils devraient continuer à le faire.

Je vous bénis tous dans ce but. Je M’en vais en vous donnant les bénédictions de Mon amour.

S.S. Shri Mataji Nirmala Devi.

(Traduction anglaise faite par Deepak Dobhal, traducteur auprès du gouvernement indien.)