Discours aux Yogis, le pouvoir du Pardon

Mumbai (India)

1975-01-20 Power of Forgiveness Hindi, Mumbai, 60'
Download video (standard quality): Transcribe/Translate oTranscribe

Feedback
Share

Discours aux yogis – Mumbai Inde – 20 Jan 1975

FrTVD 2020-0205

(Le discours est en Hindi, la traduction anglaise doit encore être vérifiée.)

Durant le Kali Yuga, il n’existe pas de plus grande méthode que le Pardon. Plus le Pouvoir de Pardon est grand, plus puissant vous serez. Pardonnez à tout le monde. Seul celui qui est Grand peut pardonner. Que peut pardonner une personne à l’esprit étroit ?

J’ai préconisé ce matin de connaître le Dharma, connaître le Dharma qui est en vous, de vous tenir dans le Dharma. Celui qui se tient dans le Dharma possède de tels pouvoirs extraordinaires en lui. Apprenez ce Dharma.

Aah ! C’est si beau, ceux qui se tiennent dans le Dharma. Celui qui se tient dans l’Adharma, nous n’avons pas à être en compétition avec lui. Nous, nous nous tenons dans le Dharma. Nos manières sont différentes. Celui qui se tient dans le Dharma, sa méthode est différente de celui qui se tient dans l’Adharma.

Celui qui se tient dans le Dharma ne peut avoir aucun accord avec celui qui se tient dans l’Adharma. Nous avons des problèmes, des désagréments, mais nous nous tenons dans notre Dharma. C’est la chose la plus grande.

Connaissez vos Pouvoirs intérieurs qui sont seulement basés sur le Dharma. Et le Dharma n’est rien d’autre que l’Amour. Et si l’Amour est tout, alors le Pardon en devient une partie.

Combien d’atrocités peut commettre une personne en voyant notre Amour ? Combien de choses atroces une personne peut-elle faire ? Combien une autre personne peut vous faire de problèmes, vous contrarier ? Laissez-les ! Tout sera lavé grâce à l’Amour.

Ceci est la seule manière que ça marche durant ce Kali Yuga.

Je ne peux comprendre aucune autre façon.

Si vous pensez qu’il devrait y avoir d’anciennes méthodes à utiliser, alors ce n’est pas possible. La seule raison pour cela, dont Je vous ai parlé auparavant et dont Je vous reparle encore, c’est qu’il n’y a pas de saints complets ou de sadhus dans ce monde.

Dans chaque sadhu, ils ont envoyé un rakshasa. Ils doivent être entrés dans votre attention. Avez-vous compris ? S’il s’agit d’un sadhu, alors c’est très bien : Paritraya Sadhunam vinashaya cha duskritaam [pour la rédemption des saints et la destruction des démons]. Mais si, avec le sadhu, un démon est assis en lui, alors il devra le faire partir avec plein d’Amour, n’est-ce pas ?

Combien ce travail est difficile ! Vous vous tenez dans une attitude sainte mais il y a aussi là le démon en vous ! Cependant, si vous vous comportez comme un saint et qu’il y a un démon en vous, vous pouvez l’enlever.

Mais dites-Moi, combien d’âmes pures sont là dans ce monde ? Il y a des différences de degrés. Et ceux qui se dirigent vers la sainteté, devraient collecter de la sainteté. Ils ne devraient rien avoir à faire avec ceux qui ne sont pas saints. Ceux-là sont sans sainteté, des voleurs et des fauteurs [?]. Quelle comparaison avec eux ? Ce sont des voleurs et nous ne pouvons pas être eux, ils ne peuvent pas être nous. Cela ne se peut juste pas ! Ils se meuvent sur une autre ligne et nous nous mouvons sur une autre ligne.

Le but de Sahaja Yoga, c’est de s’élever dans le Dharma. Il n’y a pas d’autre but. Il s’agit d’un calcul direct. Sahaja Yoga n’a rien à faire avec aucune de ces [autres] choses.

Vous devez être éveillé dans votre propre Dharma, vous devez obtenir votre propre lumière et vous devez vous connaître vous-même [votre Soi].

Quelqu’un dit : « Mataji, que faire ? Mon chakra est bloqué de cette façon-ci. Ceci ou cela s’est passé. » Pour les bouger de cette façon-ci ou de cette façon-là, il existe tous les mouvements primordiaux dont Je vous ai parlé : Adigati, les Mouvements Primordiaux, Primordiaux ! Ceux-ci ont été créés. Mais, pour les faire se répandre d’une manière pure, s’il y a des choses mêlées en eux, alors quand vous bougez vos mains, alors cela bouge de façon mélangée.

Sans le Pardon, la Pureté ne peut venir en nous. Quand la Pureté viendra, alors la Lumière du Dharma sera propagée. Elle sera Pure et Immaculée. Cela signifie que celui qui a du Dharma, devra entrer dans la Lumière, devra en parler, en discuter. Mais il devrait noter si, dans son propre comportement, il y voit du Dharma ou de l’Adharma.

Si Je vous avais fait un discours avant la Réalisation, cela aurait été une grande erreur car il s’agit ici d’un conditionnement et c’est la raison pour laquelle tous les psychologues ont mis fin au Dharma. Ils enseignent que, quel que soit le Dharma qu’ils enseignent : « Ne faites pas ceci, ne faites pas cela. » Alors le mental devient conditionné.

Mais maintenant cela n’arrivera plus. En fait, quoi que vous désiriez depuis votre mental, vous pouvez le faire. Il n’y aura plus du tout de conditionnement. Car J’ai pris votre chitta [attention] et l’ai placée entre l’ego et le superego [sur le canal central]. Le Dharma s’élève de lui-même et c’est vous qui faites cela. Vous avez découvert son chemin.

Et quelles que soient les choses mondaines que vous avez connues – que c’est comme ceci ou cela dans le monde – avec cela vous ne pouvez pas mesurer le Divin. Vous ne pouvez pas référer la valeur du Divin avec ça.

Je parle du Divin et vous vous référez aux choses matérielles. Les trois dimensions du monde matériel sont terminées. Ceux qui veulent se mouvoir vers la quatrième dimension avec sérieux et profondeur… Je suis en train de parler de la quatrième dimension ! Vous ne pouvez pas connaître la valeur du Divin au travers de choses matérielles.

Par quoi ou comment avons-nous eu des problèmes ? Nous n’avons aucun problème ! Je dis que nous sommes très à l’aise. Comme

[auparavant]

J’en ai vu des difficultés, et vu des gens dans de terribles difficultés ! Et vous ne trouverez également pas leurs descriptions. Ceux-ci sont de super canailles et Je ne peux expliciter de telles descriptions.

Mais maintenant l’état de la société est bien meilleur. Et même votre état est très bon. Mais vous ne devez pas vous décevoir et vous tromper vous-même. Il s’agit d’un Calcul direct. Tout ce que vous faites à Sahaja Yoga, vous vous le faites à vous-même [votre Soi] !

En fait, administrativement, cette question s’élève fréquemment, une telle question s’élève : « Que devrions-nous faire ? Ceci est-il correct ou non ? »

Mais ceci est si facile, si facile ce fait qu’avant de prendre aucune décision, vous devenez Sans Pensée. Quelle que soit la décision qui se place devant vous, faites cela. Ça ne pourra jamais être une erreur.

Et, en étant Sans Pensée, la décision sera spontanée. Mais si vous prenez cette décision en y pensant, alors elle sera faussée car votre ego et votre superego, les deux l’influenceront. Quels que soient vos samskaras ou biens matériels que vous avez gagnés, ils se tiendront derrière vous. Mais, si vous le faites sans pensée, alors ce sera un abhinav, Divin, un miracle. Un miracle !

Donc, quand Je parle à propos de la Divinité, alors n’importe quelles idées matérielles créées, des idées préconçues des êtres humains, ne peuvent guider Dieu. Vous devez savoir ça. Il a Sa propre position et Son propre Être. Si vous désirez que Dieu devienne comme vous, alors c’est pareil à celui qui vend Dieu pour quatre roupies et dit : « Je le placerai là. »

Vous atteindrez ce niveau. Il sera comme Il est, vous apportera la Lumière et vous continuerez à chercher votre chemin.

Vous devez connaître votre Dharma intérieur.

Connaître votre Dharma est très nécessaire, comme savoir quelle belle chose a été placée en vous. Dans ce corps destructible, quelle chose indestructible circule ! C’est juste pareil à la confluence des trois fleuves Gange, Saraswati et Yamuna. Son flux est en mouvement.

Vous ne pouvez pas connaître cette chose avec ce qui est destructible en vous ou ce qui est matériel. Pendant une seconde, entrez dans l’état sans pensée et, quand vous prendrez vos décisions, vous prendrez de telles décisions qui ne seront pas selon les appréciations de beaucoup. Elles seront dynamiques, absolument dynamiques !

Alors les soucis, la peur, la colère, la servilité, l’esclavage, l’infériorité et tous les complexes tomberont.

Il parlera dans Sa grandeur. Il aura Sa propre humilité. Car Il est si doux, si gentil et délicat, qu’il est impossible de savoir comment Il s’est introduit [en nous]. C’est juste pareil à la lueur de la lune qui entre.

Donc maintenant que vous avez été choisi, alors votre importance est très grande.

En fait vous pouvez penser que : « Je suis une personne si ordinaire, comment se fait-il que j’aie été choisi ? »

Le choix se fera seulement parmi les gens ordinaires. Et ces très, très grands que vous voyez dans ce monde être hautement décorés, ils deviendront tous des chaînons manquants. C’est ce qui s’est toujours passé. A chaque étape de l’évolution, vous avez vu que ceci s’est passé. Tous ceux-là qui furent de grands mammouths, devinrent surdéveloppés physiquement et c’en fut fini d’eux. Ils étaient des chaînons manquants. Seuls les éléphants ont été sauvés !

De la même manière, ceux qui furent surdéveloppés mentalement, sont devenus maintenant pareils à des renards. Et à partir de ceux-là également, il y en a de beaucoup plus développés. Mais, à partir d’eux, le chien a été sauvegardé.

Cela se passe de la même façon parmi les humains qui s’élèveront à partir de l’ordinaire. Ceci s’est toujours passé, cette élévation à partir de l’ordinaire. Et ceux qui sont soi-disant extraordinaires, qui sont la troisième dimension, ils ne vont rien faire. Ils deviendront les chaînons manquants dans l’étape de l’évolution. Les gens ne les connaîtront pas, tout comme ils ne savent pas que le chimpanzé a été un chaînon manquant.

Au cours de l’évolution, seuls des gens ordinaires seront choisis.

On doit être normal. Vous verrez que tous ces grands Sanyasis itinérants ne vont arriver nulle part. Ils vont tous devenir un chaînon manquant. Et ces hautement décorés… J’ai donné la Réalisation à tous ces rois, secrétaires, mais pour quel usage ? Ils restent tous calés sur leurs positions.

Ressentent-ils le pourquoi de devoir avoir cette lumière allumée en nous ? Ils M’écrivent : « Je ressens une grande joie ! » Pensent-ils à faire quelque chose à ce sujet ? Le fait que nous l’avons reçue et qu’on devrait la partager ? Quand vous occupez une place spéciale, vous devez aussi être spécial !

C’est seulement à partir de ce qui est ordinaire que l’extraordinaire va provenir. Seulement cela va fleurir. Vous-même, vous comprendrez qu’ils sont tous extrêmement insensés. Qui peut leur parler ? Ils peuvent bien être de grands docteurs [avoir de hauts doctorats], alors quoi ? Ils sont juste calés là. Ils n’ont rien fait de valable.

Notre position est très élevée !

Pour ceci, vous ne pouvez pas être éduqué. Il ne peut y avoir aucun enseignement dont Je vais vous enseigner l’ABCD. Ceci doit être expérimenté selon une expérience journalière.

Ce matin Je vous ai indiqué quelque chose de très grand, qu’en Sahaja Yoga vous êtes une partie du Tout, pas de ce qui est individuel mais du Tout. Sachez ce point important.

Gagangiri Maharaj est très grand. On peut supposer qu’il se trouve sur une beaucoup plus haute position que vous. Mais, pendant 21.000 années, il a juste tourné en rond, le pauvre homme ! Quand cela s’est-il passé spontanément ? Il a pris renaissance 21.000 fois, est tombé aux pieds de Dieu et a vécu dans des jungles. Alors seulement il a obtenu ces vibrations.

Et maintenant, comment se fait-il que vous l’obteniez si aisément ? Parce que ceci est un nouveau monde ! C’est quelque chose de nouveau. Vous faites partie de ce corps du Virata.

Il devint un homme symbolique. Mais vous êtes tous dans le Collectif. Celui qui veut sortir de la collectivité, doit savoir qu’il deviendra un cancer et sera détruit. Aucun d’entre vous n’est bon ou mauvais. Un doigt souffre et l’autre doigt appuiera dessus. Si cette main souffre, l’autre va appuyer dessus. Vous êtes tous reliés ensemble. Vous savez cela !

Si vous pouvez partager vos badhas [peines], alors pourquoi ne pourriez-vous pas partager vos richesses ? Vous attrapez immédiatement des badhas, mais pourquoi pas de bonnes choses ? L’unique raison est celle-ci, qu’en ce moment on marche à peine. Vous êtes encore de très petits enfants. Nous allons nous brûler nous-mêmes, tomber un peu. Un jour, quand vous aurez grandi, vous prendrez les mains de milliers de gens et vous les ferez avancer.

Si on vous dupe, cela n’a pas d’importance. Vous êtes de petits enfants, vous entrez dans l’innocence. Mais ceux-là qui vous trompent et pensent qu’ils sont très intelligents, doivent savoir qu’ils seront éliminés comme des cancers.

Il y a également un autre chemin [de l’évolution] d’où celui qui l’emprunte, ne revient jamais.

Et il y a aussi un chemin vers l’enfer. Des tas de gens suivent ce chemin. Ils pensent que venir en face de Mataji, toucher Ses pieds, laver Ses pieds, signifie qu’ils sont de grands Sahaja Yogis. Ce chemin mène aussi sur le bas-côté.

Quand la fleur s’épanouit, alors tout ce qui doit tomber du bourgeon, tombe et se rompt, et le parfum [de la fleur] se répand. Ce qui doit grandir, grandit. Et ce qui doit tomber, tombe. Ces deux choses se produisent ensemble. La vie est telle ! Ce qui doit grandir, la vie le fait grandir, et ce qui doit mourir, la vie y mettra fin.

Mais il y a un temps pour leur stockage et ils y vont également. Et certaines choses y vont de telle manière qu’elles ne reviendront jamais. A partir de l’état d’animal, vous devenez humains, et quelle est l’utilité pour vous de devenir des insectes après votre naissance humaine ?

Votre lutte devrait porter sur le Dharma. Sommes-nous dans le Dharma ou pas ? Pensez ainsi pour vous-mêmes et à propos des autres. Pensez à combien ils sont profonds dans le Dharma. Et s’ils sont dans l’Adharma, alors pourquoi sont-ils ainsi ? Lequel de leurs chakras est bloqué ?

Observez cela sans rien attendre. C’est seulement un chakra qui est bloqué ? Alors vous pouvez enlever ce blocage juste en étant assis ici, au moyen de votre Désir. S’il est un cas perdu, alors laissez-le. Il a attrapé un cancer. Laissez-le. Mais celui pour qui vous ressentez de la sympathie et que vous sentez qu’il ira bien, qu’il peut être amélioré, vous en avez les moyens.

Ceux-ci sont des Mouvements Primordiaux et vous pouvez les rééquilibrer grâce à eux. Partagez les uns avec les autres. Améliorez les chakras les uns des autres.

Vous ne devriez pas du tout vous sentir mal. Celui qui se sent mal à l’aise, sera autant dans l’erreur que celui qui fait des problèmes aux autres. Se sentir mal et faire des problèmes, c’est pareil. Ce sont les deux parties d’un même mouvement. Donc on ne devrait pas du tout se sentir mal à l’aise.

Si quelqu’un vous dit que votre chakra a un blocage, vous devriez lui en être reconnaissant du fait qu’il ait pu le remarquer et pas vous. Si quelqu’un vous signale qu’un serpent est en train de vous piquer, vous en êtes reconnaissant à cette personne. Donc celui dont le chakra a été bloqué, devrait être reconnaissant à cette personne de le lui avoir signalé et vous pouvez le nettoyer. Il ne faut jamais se sentir mal à l’aise.

Vous êtes si différents des autres gens parce que vous avez senti les vibrations ! Combien les ont senties ? Vous êtes plus grands que les gens importants. Mais vous êtes encore des enfants. Vous êtes des enfants dans Sahaja Yoga.

Le pape n’a aucune vibration. Tous ces soi-disant gens importants, ces « Shankaracharyas » et eux tous, personne ne sait quel genre de vibrations ils ont.

Alors que vous, vous pouvez donner la Réalisation et les emmener au-delà. Et vous faites tournoyer les Kundalinis des gens. Quelle grande chose vous accomplissez ! A part Ganesha, personne d’autre ne pouvait le faire auparavant. C’est pourquoi le serpent qui se trouve dans la main de Shri Ganesha, est symbolique. Avec cela, il faisait tournoyer les Kundalinis des gens.

Au moins, vous avez obtenu un des pouvoirs, le fait de pouvoir élever la Kundalini de tous. Et cependant vous vous tournez vers ce qui est mondain alors que ceci [ce pouvoir] est Divin, intemporel. Il n’a pas d’emplacement spécifique. Il répare tout. Juste autant qu’il est délicat et aimant, il est très destructeur. Il se déplacera à sa manière. Vous le bougez juste de la façon dont vous devez le faire.

Avant tout, mettez votre Chakra du Cœur en ordre. Nettoyez votre cœur.

Votre cœur est-il nettoyé ou pas ? Ressentons-nous de la colère vis-à-vis de quelqu’un ? Avons-nous de la suspicion pour quelqu’un d’autre dans nos cœurs ? Vérifiez votre cœur !

Le cœur est la plus grande chose car le cœur contrôle le cerveau, et c’est à partir du cœur que nous effectuons tout travail. La connexion entre vous et Moi se fait seulement au moyen du cœur. Donc nettoyez votre Chakra du Cœur complètement. De notre côté, nous pensons qu’une chose est comme ceci [de se poser ces questions] : « Pourquoi le Chakra du Cœur ? Combien d’amour avons-nous donné ? Combien avons-nous posé de problèmes à quelqu’un d’autre ? »

Mr. Desai M’a écrit : « Vous avez tellement aidé mon épouse. J’en ai été très heureux. » Puis Mr. Desai a écrit une lettre très désolée à propos de son épouse. J’ai dit : « J’ai donné tellement à tant de gens. Et comment est-elle morte ? Je lui ai envoyé des vibrations depuis Londres ! »

Vous devez vous aider les uns les autres de toutes les manières, vous aimer. Nous deviendrons tous un sous ce bandhan. Nous sommes un seul corps du Virata. Et vous, vous êtes assis là au Sahasrara du Virata. Je vous ai fait asseoir au Sahasrara du Virata. Et quelles folies vous faites !

Je dois faire asseoir un millier d’humains au Sahasrara du Purusha Virata [Virata de l’Homme]. Cela semble être pareil à un grand accomplissement.

Alors que Je dis cela, combien d’entre vous sentent les vibrations dans vos mains ? Vous comprenez ce qui se rapporte à la Kundalini. Il n’y a aucun doute parmi n’importe lequel d’entre vous ? Qu’en est-il de Moi ? J’ai labouré le sol et J’attendrai et observerai.

Je sais tout. Tout ce que vous faites n’importe où, Je le sais. Rien ne M’est caché.

En vous tous, il y a plein de désordre. Vous devriez vivre dans le Dharma, paisibles et équilibrés. Vous avez reçu une très grande chose. Soyez satisfaits !

Quelle est cette manière de planifier ? Qu’est ceci, comme une personne stupide ? D’autres gens peuvent bien faire ça mais vous tous ? Pour de petites choses, ceci n’est pas fait, cela n’est pas fait ! Qu’est ceci ? Ceci n’est pas fait, cela n’est pas fait ! Dans quelle direction allez-vous et pensez-vous ?

Vous devez aller à Delhi depuis ici et vous pensez : « Quel est là le prix de la farine ? » Mais vous devez aller là où rien ne va, ni la farine, ni quoi que ce soit. Là, le Dharma agit.

Donc apprenez la valeur du Dharma. Quelle est l’utilité pour des gens dharmiques de connaître le prix des lentilles et de la farine ? Ou quelle politique est cuisinée là ? Vous le savez.

Si vous ne sentez pas les vibrations, alors c’est une chose différente. Ce flot de vibrations est très ténu. Jusqu’à maintenant, vous êtes des bébés. Je ne suis pas prête à même célébrer la première année de votre naissance. Donc, à ce niveau, un « Ram Ram » [invoquer le nom de Dieu] a été énergiquement fait.

Regardez-vous vous-mêmes. Je ne vais pas vous le dire. « Un changement quelconque est-il survenu en moi ou pas ? La paix est-elle entrée en moi ou pas ? N’importe quel changement est survenu ou pas ? » Je vous ai fait sortir d’un Nadi [canal] très subtil dans le Sushumna. Je vous en fais sortir sur une telle ligne qui est aussi fine qu’un brin de cheveu. Le Sushumna lui-même est aussi large qu’un brin de cheveu. Et il y a 4 couches

[niveaux]

au-dessus de lui !

Mais c’est au travers de ces vibrations que les gens s’améliorent.

Une dame est venue dont le visage semblait différent. Elle a dit que son asthme avec été guéri. Qu’y a-t-il de si grand que de l’asthme ait été guéri ? Ceci devait arriver. Qu’y a-t-il de si grand à ce sujet ? Si vous recevez l’électricité dans votre maison, alors tout deviendra visible. Si l’électricité entre dedans, apporte de la lumière, qu’y a-t-il de si important à cela ? Mais, grâce à la lumière qui arrive, quelle connaissance en avez-vous tirée ? Quelle nouvelle dimension avez-vous vue ? Quelle nouvelle chose avez-vous faite ?

Ce que Je dis, cela passe au travers de votre tête ou de votre cœur ? Si cela passe au travers de votre tête, alors il y aura des arguments. Un dogme en sera créé. Laissez cela passer au travers du cœur, il y aura là de la Lumière.

Si vous voulez vous réjouir de l’Amour, alors amenez-le au cœur. Le Chakra du Cœur est ce que les Chrétiens appellent ‘le Cœur Sacré’. En lui, se trouve la place de Bhavani, Durga, ce qui en fait une très importante place.

Cela ne se trouve pas en vous, le fait de comprendre Durga, que tous les rakshasas sont également Ses enfants. Le monde entier est à Elle.

Un Pouvoir d’une Mère les a détruits pour le bien de Son amour pour Ses enfants. Tirer sur une de ses propres mains est très difficile. Se faire une injection à soi-même avec une de ses propres mains est très difficile. Alors pour tuer un de ses propres enfants pour protéger les autres enfants, est même encore bien plus difficile !

Et tuer, est un très grand acte de la Shakti, un très grand acte de Pardon ! C’est cela Son pouvoir de Pardon !

Mais dans le Kali Yuga, il n’est pas nécessaire que vous, vous deveniez Bhavani. Devenez juste paisibles, très paisibles, très paisibles. Votre attitude paisible fera avancer le travail de Sahaja. Vous verrez les gens dirent : « Dans Sahaja Yoga, nous avons vu de tels gens, qui étaient plein de colère, qui étaient des statues de servilité et complètement réprimés, avoir changé miraculeusement. » Vous êtes votre propre publicité. Quelle autre publicité désirez-vous ? Les gens devraient dire : « Quel homme c’est ! Il a un si grand cœur et est si large d’idées sous tous les aspects ! » Cela arrive ! Il y a un tas de changements par rapport à avant.

Mais ce peut être fait avec une pleine force. Tout dépend de vous maintenant. Juste de la façon dont vous comprenez, sentez, écoutez les autres, entendez les autres, paisiblement. Sentez les autres. Vous l’avez reçue

[la Réalisation]

en masse avec les autres. Tout comme cette main sait à partir de l’autre main, et à partir de la même main, le cerveau sait également, le cœur aussi sait, et tous ceux-ci se bougent ensemble de manière intégrée. De la même façon, vous devrez vous intégrer. Alors seulement les milliers de mains seront prêtes, qui seront utilisées sous la forme humaine.

Les mêmes milliers de mains qui sont sorties du Sahasrara du Virata, sortiront des êtres humains. Et ces humains seront très ordinaires. Ni de grands Rishis ou Munis ne sont nécessaires pour ceci, pour les installer sur les chakras. Tous ces gens importants se tiennent sur les chakras. Seuls les gens ordinaires sortiront du Sahasrara.

Je préconise de commencer à vous baigner de vibrations les uns les autres chaque matin dans vos propres maisons. Tout d’abord vérifiez vos chakras entre vous et ensuite sortez après vous être baignés de vibrations. Continuez le nettoyage. Tout deviendra pur.

Il y a une telle tourmente dans le monde. Vous n’avez aucune idée de ce qui se passe. De la criminalité est sur le point de surgir. Il existe une telle règle des rakshasas dont vous n’êtes pas conscients. Et les rakshasas parlent d’une telle manière qu’ils possèdent une grande fraternité. Ils sont collés l’un à l’autre comme de la glu. Et parmi nous, de la façon dont ils travaillent à ça, certains tombent en un instant. Un autre tombe là. Cela également en tout liberté ! Les rakshasas ont une grande unité. Quel plaisir ils ont en en tuant un et en en étranglant un autre !

Quand le groupe de saints sera constitué, alors pensez juste à ce que ce pourra être ! Les saints n’ont jamais eu de groupe. Ceci est la première fois. Et si les saints abandonnent leur sainteté, alors quelle est l’utilité d’un tel groupe ? Toutes les qualités d’un saint devraient briller à travers vous.

De fait, parlez auparavant de tous vos problèmes mondains et grossiers. Ensuite nous ferons le Puja à loisir. Faites tout ce questionnement désagréable et débarrassez-vous-en.

Si quelqu’un a davantage de fautes, alors vous pouvez vous mettre ensemble et le rééquilibrer. Mais restez sans aucune attente. [Dans la collectivité,] Vous n’êtes pas vous et c’est la même chose avec l’autre. Donc n’ayez pas d’attente et soyez éveillé à l’autre dans cet état [collectif]. Si quelqu’un a plein de problèmes, alors mettez-le [ses chakras] en ordre.

Mais vous ne devriez pas vous sentir mal à l’aise. Si quelqu’un se sent mal, alors agissez subtilement. Traitez-le comme quelqu’un qui est malade.

Quand vous venez à Mes pieds, alors vous pouvez toujours le signaler. Chacun signalera la même chose. Donc dégagez le problème. Nous devrions tous nous nettoyer ensemble les uns les autres. Il n’y a pas de différence [entre nous] mais il arrive en fait que l’un fasse cinq pas en avant et ensuite six pas en arrière. Donc la question est : après combien d’années y arriveront-ils ? Ou y arriveront-ils jamais ?

Quand vous êtes en conscience [éveillée], alors tout bougera à l’unisson. Tout comme l’océan est immense mais ses vagues se meuvent ensemble. Le mouvement devrait se faire de concert.

Homme : Sur le fait de ne pas se sentir mal à l’aise, puis-je dire que je ne suis ni ici, ni là. Dans un petit groupe, cela arrive qu’ils pensent que celui-ci est grand ou qu’il est petit, que ses chakras sont nouvellement éveillés, qu’il a ce badha, et ceci ou cela. J’écoute les deux…

Shri Mataji : En fait c’est comme ceci : vous avez un bâton, soit vous vous frappez vous-même ou vous frappez quelqu’un d’autre. C’est mieux de vous frapper vous-même ! Rien n’est grand ou petit. L’ancienneté n’a rien avoir là-dedans.

La raison de cela [jugements individuels], c’est que vous provenez du domaine du mondain où vous voyez que celui-ci est grand, celui-là est petit, un est un gradé, un lui est inférieur, un est ceci ou cela, un est roi. Ensuite, un est sadhu, un est sanyasi. Ceci n’est rien d’autre qu’un barattage ! Un est au-dessus, ensuite en bas, au-dessus et puis en bas. Je fais du barattage et rien d’autre.

Et nous devons voir qui vole le beurre ! Ce barattage est en cours. Parfois le froid viendra, parfois la chaleur viendra. Le beurre viendra sur le dessus. Le beurre flottera comme s’il était devenu léger. Il n’y a pas d’élevé ou de bas là-dedans. Regardez Modi, où il se trouve. J’ai volontairement poussé la Kundalini là. Avez-vous noté cela ? Personne n’est grand ou petit.

Celui qui pense : « Je suis grand », ou « petit », alors souvenez-vous qu’il y a là la Mahamaya installée là. J’attraperai la Kundalini d’un tel dont Je verrai qu’il est supérieur ou inférieur. Ceux qui pensent qu’ils sont très grands, seront sortis. Délibérément, Je ferai descendre leur Kundalini quelques fois. Car, si Je ne La fais pas descendre puis monter, et à nouveau Je la fais descendre et à nouveau monter, alors cela ne marchera pas. Je La ferai intentionnellement descendre.

(L’homme qui parle à Mère est une personne âgée. Donc Elle lui dit : )

Les gens âgés devront aussi être un peu plus sages. Ceci est destiné à tous les gens âgés. Je suis Moi-même incluse dans cela ! Tous les gens âgés devraient savoir que, dans la vie mondaine, vous, vous êtes les guides. Vous êtes les aînés d’une manière mondaine. Donc vous tous devriez être spécialement meilleurs. Vous tous, devenez un. Vous devriez parler aux enfants de cette manière mondaine.

Comme Mr. Modi, il est un très grand homme sans aucun doute. Mais lui aussi descend. Cependant J’ai noté une chose, c’est que dans chaque lettre, il fait une confession. Son attention est tout le temps sur lui-même

[introspection]

. C’est pourquoi Je l’apprécie beaucoup car il confesse ses fautes, que : « ‘Mère, Vous avez raison. » Une telle personne sera capable de grimper la première échelle. Il désire aller plus haut, il grimpera à nouveau et à nouveau.

Mais celui qui pense : « Je suis sur une échelle très élevée »…

Nous devrions regarder en nous et penser intérieurement et voir que nous grimpons et tombons, grimpons et tombons. Cela arrive à chacun car un barattage est en cours. Dans le barattage [manthan], il n’y a de position spéciale pour personne.

La façon [d’être] de Sahaja Yoga est pareille à une pièce de théâtre, et c’est quelque chose qui est nouveau et n’a jamais été essayé auparavant. Personne ne l’a jamais fait ou jamais un tel barattage n’a eu lieu.

Un Gagangiri Maharaj est resté faire tapasya [pénitence] pendant des années dans les forêts. Son barattage n’a pas eu lieu. Il s’est fait lui-même, tout seul, un utilisant son propre pouvoir. Sa matière est différente. Oui, il a obtenu une aide telle que les conseils de Ganesha à vous tous. Mais qui a secoué souvent sa tête afin de lui faire comprendre ?

Vous êtes des Ganeshas. En fait, vous êtes des bébés. Les pauvres sont coincés dans Mon barattage. Une chose est vraie, c’est que, qu’il soit Shankaracharya ou quelqu’un d’autre, mais aucun ne connaissait autant [que vous] à propos des vibrations, les techniques, ce qui est primordial, les mouvements. Lisez Shankaracharya ou les autres, où cela est-il inscrit ? Ce n’est écrit nulle part !

(Mère salue une petite fille qui vient d’arriver, et a raconté une histoire à propos de Sa petite-fille, Aradhana.)

Ces âmes très hautement réalisées sont venues sur cette terre et elles sont étonnantes ! Elles sont toutes prêtes à l’âge de 10 – 12 ans.

Mais cependant vous, ne Me cassez pas Mon travail en vous battant entre vous ! Si ceci est fait, alors que feront ensuite Mes enfants ? Ils sont venus pour jouer à un jeu important. En fait un peu, cela va, mais pas de danse de destruction ! L’organisation ne deviendra harmonieuse que quand ce mouvement sera un. Si un homme parle plus, alors calmez-le. Calmez-le ! Calmez-vous ! Vous sentez la brise fraîche alors devenez frais vous aussi ; pas chaud, juste frais. La fraîcheur ! Le sérieux ! Je suis fraîche, au zéro absolu !

Auparavant on allait dans les Himalaya. Maintenant ce n’est plus utile d’aller dans les Himalaya. Vous pouvez tous démarrer vos conditionnements d’air ici. Soyez alertes envers vous-mêmes. Observez vos propres fautes. Observez vos propres chakras et aidez secrètement les chakras des autres.

Il n’est pas nécessaire d’en parler. Vous pouvez bouger vos mains secrètement. Si la Réalisation a lieu tandis que vous marchez dans la rue, alors quoi ? Plus vous le faites secrètement, plus pur ce sera, plus ce sera rempli d’amour. Ça fait du bien quand quelque chose est fait secrètement.

C’est ce qui se passe avec le terrain. Ils disent que c’est en train d’être fait. Ce sera fait de n’importe quelle manière ! Pour cela, une personne devrait s’occuper du terrain. Appelez Swami Sahib, téléphonez-lui et trouvez le terrain. Ils le feront.

(Les Sahaja Yogis discutent avec Mère pour savoir qui ils doivent rencontrer pour le terrain.)

Je désire qu’il y ait un programme en Avril et J’ai voulu parler de l’incarnation de l’Adi Shakti. Mais, à ce stade, c’est peut-être trop tôt car les gens n’ont pas encore compris ce qu’est l’Adi Shakti.

Ce Dilip Kumar du cinéma a également eu sa Réalisation car il connaît très bien Mon frère. Mon frère M’a dit qu’il peut demander à Dilip et obtenir des gens du cinéma afin d’aider également. Aussi veuillez bien Me le dire. Si vous voulez alors de la poésie sur l’Adi Shakti, différentes sortes, alors nous pourrons leur citer, mais Je ne sais pas combien de gens seront intéressés à cela.

(Un Sahaja Yogi suggère de citer Meerabai car elle est très bien connue.)

Si une dame vient qui est prête à ce sujet ! Comme Gopi Krishna [la danseuse] qui a beaucoup de petits enfants, ou donnez ça à une organisation.

(Le Sahaja Yogi dit que pour cela, il faudra préparer un chant, ensuite une liste. Cela ne peut être fait si rapidement.)

Alors Je pense que nous devrions avoir un spectacle de variétés car le sujet de Meerabai est celui de la « séparation ». Nous, nous parlons de « l’union » [avec le Divin]. Donc c’est mieux d’avoir un spectacle de variétés.

Chaque religion interviendra sur le sujet de l’Adi Shakti. Donc, concernant le spectacle de variétés, son sujet devrait être celui de l’Adi Shakti.

Nous devrions faire 3 équipes. Une équipe pour récolter l’argent, la seconde devrait vérifier que le programme est fait correctement et la troisième devrait surveiller les dépenses. Il devrait y avoir de la coordination. Il faudrait aussi prévoir l’impression d’un souvenir, où ce pourra être imprimé, etc… Pour l’arrangement du programme, voyez ça avec les Sahaja Yogis qui ont l’esprit musical.

(La dernière partie comporte juste des discussions.)

S.S. Shri Mataji Nirmala Devi.