Discours aux Sahaja Yogis: A écouter chaque jour.

Mumbai (India)

1975-01-25 Must listen every day Hindi, Mumbay, 45' Download subtitles: CS,ENView subtitles:
Download video (standard quality): Transcribe/Translate oTranscribe

Feedback
Share

Discours aux Sahaja Yogis. – Mumbai (Inde) – 25 janvier 1975

(Discours en Hindi. La traduction anglaise doit encore être révisée.)

FrTVD 2020-0425 EnTvd 2020-0301

Sahaja [Yoga] a été créé seulement pour vous. Mais pour le genre humain, il n’est pas facile de comprendre Sahaja Yoga. Car, si une très grande chose est obtenue sans effort, il subsiste un manque à propos de son importance, de sa mesure, de la foi et de la dévotion pour cette Shakti, pour l’absorber avec une attention complète à l’intérieur au travers d’un travail difficile. C’est pourquoi vous voyez que la plupart des Sahaja Yogis sont très désinvoltes.

Mais ces autres swamis [« sages »], vous savez comment ils mettent les gens en méditation et comment ils en retirent des avantages, ceux-là qui vous prennent votre argent, vous font travailler durement et vous font vous tenir sur vos têtes, faire des exercices, etc. Donc votre ego est satisfait avec cela et vous y restez attaché. Vous devez avoir vu ces gens qui ont donné tout leur argent, etc. et qui ensuite nettoient les sols de ces sadhus [« saints »] !

L’obtention de Sahaja Yoga se fait tellement sans effort [sahaja, de façon spontanée], que les gens restent désinvoltes envers lui. Tout comme nous avons reçu notre œil sans effort, alors nous sommes si désinvoltes envers lui. Nous n’évaluons pas la valeur de cet œil, le fait qu’il soit si précieux. Mais le jour où nous avons une légère douleur dans l’œil, alors nous réalisons : « Oh mon Dieu ! »

C’est pourquoi il est si nécessaire d’avoir des badhas [des obstacles]. S’il n’y a pas de badhas, alors les Sahaja Yogis ne se feront jamais aucun souci !

(Une personne dans l’audience pose des questions sur les badhas et Shri Mataji répond.)

Le badha dépend de vous. Tant que vous avez un blocage, il y a un badha. Que faire ? Certains qui ont obtenu leur Réalisation, sont allés au-delà. Aucun badha ne les bloque. Ils ne sont jamais bloqués. Car ils possèdent tout un tas de mérites [Punyas] provenant de leurs vies passées. Mais ils devraient également être en alerte. Ils ne devraient pas oublier que [penser] : « Nous n’avons pas de blocage, donc nous sommes spéciaux », n’a rien à voir !

Se montrer désinvolte envers Sahaja Yoga nous coûtera cher ! Si vous êtes désinvolte envers votre œil, cela n’a pas d’importance car il y a quelqu’un prêt pour s’occuper de vos yeux, de vos mains, vos pieds, votre corps. Vous n’avez pas à vous occuper de cela. Mais vous devez vous occuper de votre Sahaja Yoga.

Il y a énormément de différence entre les deux. Quelqu’un s’occupera de votre corps et de tout ce qui est tri-dimensionnel, mais vous devez vous-même vous préoccuper de Sahaja Yoga.

Nous devons y grandir. Mais nous sommes si désinvoltes que même si une personne se trouve dans notre voisinage, nous n’allons pas en parler. Qui que vous rencontriez, parlez-en ! Vous devez avoir ce dévouement envers Sahaja Yoga.

Il y a beaucoup de gens qui… Leurs corps sont séparés. Comme hier une jeune fille avait un badha et, quand son frère est venu, il a reçu sa Réalisation. Dans ce monde, il existe beaucoup de parties de vous partout, que vous devez rassembler.

Ceci est également un très grand Sahaja Yoga. Même dans votre propre maison, comment quelqu’un peut vivre sans Sahaja Yoga : « Si vous vivez dans ma maison, alors vous tous devrez venir à Sahaja Yoga. Vous devrez obtenir la Réalisation et ne pas garder de badha. »

Il devrait y avoir une certaine insistance mais il n’est pas nécessaire de se mettre en colère. Vous devez leur dire. Cette désinvolture ne doit pas être. Sahaja Yoga devra être établi en mangeant, en se levant, avec chaque respiration.

Car, si vous pensez à vous comme à quelqu’un de spécial, si vous pensez que votre corps est un temple et qu’il a quelque chose de spécial, alors la voix des cloches du temple doit résonner sans cesse. Sinon ce sera perdu. Sahaja Yoga peut également en venir à être perdu. Veuillez bien comprendre ceci !

Également, la seconde chose dont Je ferais mieux de vous parler, c’est que, sans Sahaja Yoga, alors vous n’avez aucune personnalité. Sans lui, vous n’avez pas de floraison. Sans cela, vous n’avez aucune place. Car, quand vous avez atteint le Royaume de Dieu, vous devez prendre sa nationalité.

Hier un membre de la famille vint dire : « Hier je suis allé chez Gajanan Maharaj. » « Qui est ce Gajanan Maharaj ? » J’ai vu que son Agnya Chakra, Vishuddhi Chakra, que trois chakras étaient bloqués. Il a dit qu’il avait des blocages à cause de la photo de Gajanan Maharaj. J’ai dit : « Ici Je suis ta sœur dans ta propre maison et pourquoi es-tu allé chez Gajanan Maharaj ? » En premier il a dit : « Non, c’est un saint homme. » J’ai dit : « Au moins vérifie avec les vibrations s’il est saint ou pas ! »

Ils y sont juste allés avec désinvolture ! Ils devraient également voir : « Ceci est-il Sahaja Yoga ? » Après être devenu un roi, ensuite vouloir devenir un mendiant, de tels gens devraient être expulsés ! Mais ils ont dit qu’ils ne sont pas devenus des mendiants de façon délibérée, que c’était par désinvolture qu’ils y sont allés : « Que faire ? Notre épouse est comme ceci, que pouvions-nous faire ? » « Que pouvions-nous faire ? Notre père est comme cela. » « Notre fille a dit : ‘Allons-y’, alors nous y sommes allés ! »

Donc ensuite ils sont venus dire : « Mataji, mon Agnya Chakra est bloqué. Mon chakra du ventre est bloqué. » Trois de leurs chakras ont été bloqués hier ! « Je suis votre vraie sœur installée ici, alors quelle était la nécessité pour vous d’aller chez Gajanan Maharaj ? »

Puis ils se sont dit : « Notre état est devenu très mauvais alors maintenant nous irons chez Sai Baba. » Donc Je leur ai dit : « Vous feriez mieux de venir ici et ensuite d’aller chez Sai Baba, sinon la même chose va vous arriver là. Quelle sagesse allez-vous gagner là-bas ? Vous voulez des avantages matériels de Sai Baba ? Ces désirs d’êtres humains seront-ils exaucés ? Matériellement vous avez tout. Que désirez-vous maintenant ? Vous avez obtenu des royaumes, des palais, que voulez-vous maintenant ? »

Celle qui est venue pour donner et ce que vous devez obtenir, sont d’une grande importance pour l’humanité !

Dieu vous a créé avec un très grand soin. Toute cette saleté que vous avez rassemblée dans votre cerveau, rejetez-la juste au loin ! Vous avez collecté toutes ces choses inutiles, tout ce fatras dans ce temple qui est le vôtre. Etablissez ce temple ! Vous devez allumer des lampes dans chaque cœur. Purifiez votre maison, purifiez votre famille et purifiez votre société.

Vous êtes très concerné par vos proches. Votre belle-mère est venue : « Je dois faire ceci pour elle, je dois lui donner cela. » Que va vous donner votre belle-mère ? Elle vous battra avec des chaussures !

Vous devez savoir que votre famille, ce sont les Sahaja Yogis. Il n’y a pas d’autres proches à part les Sahaja Yogis. Les Sahaja Yogis font partie de la famille des Sahaja Yogis parce qu’ils parlent un autre langage, leurs façons d’agir sont différentes, leur manière est différente. Pour ceci, vous devrez brûler votre force vitale [Prana]. Pour ceci, vous devrez partager de l’amour. L’amour s’écoulera sur le bord de votre attention [Chitta].

Tout d’abord mettez en ordre votre Attention, faites-en de la lumière.

Si vous conservez toutes les autres choses dans votre attention, comment Sahaja Yoga va-t-il survenir ? Il survient seulement au travers de votre Attention [Chitta]. Dieu attend pour verser ceci en vous ! Mais où est votre attention ? En deux minutes, votre attention est en train de courir ici et là. Placez juste votre attention au pied de Dieu. Celui-ci ne veut pas de votre argent, de vos richesses ou de rien d’autre. Gardez tout ceci avec vous. Ceci est la stupidité des humains. Et ce que vous avez rassemblé, quelle est l’importance de tout ceci ?

Accordez de l’importance à votre attention car c’est sur cette attention que Dieu viendra. Il vous a rajeuni de 20 ans. Il a guéri vos corps, il a rendu vos cœurs purs et la conscience collective est venue en vous.

Alors quoi ? Vous continuez à courir après ceci ou cela ! Vous considérez toutes ces choses-là plus importantes. Au cours de vos vies précédentes, vous avez gagné tous ces déchets et les avez laissés derrière vous. A nouveau maintenant vous collecterez toute cette richesse et à nouveau vous l’abandonnerez toute derrière vous.

Vivre avec désinvolture pour un Sahaja Yogi est une chose très dangereuse. C’est ce que nous appelons de la négligence. Une très grande guerre est en cours ! Vous savez comment d’autres manières d’agir et méthodes ont commencé en vue de la destruction !

Sahaja Yoga est pareil à un lotus se tenant dans ces eaux troubles : délicat, parfumé, beau, et vous êtes les pétales de ce lotus. N’importe quelle saleté qui tombe sur vous, va juste y glisser quand vous venez à savoir que vous êtes des lotus.

Donc si n’importe quel chakra est bloqué, alors débarrassez-vous de la saleté. Vous êtes des lotus, vous avez été créés en tant que lotus, donc si n’importe quelle saleté tombe sur le lotus, alors le lotus devrait juste la rejeter au loin.

Chacun d’entre vous devra être éveillé à Sahaja Yoga si vous devez prendre en route le bateau de Sahaja Yoga. Ne restez pas là avec les problèmes minuscules et insignifiants de vos proches, de vos maisons et de vos petites questions insignifiantes. Jusqu’à quand allez-vous rester suspendu à cette saleté ? Aucun de tous ceux-là ne resteront à vos côtés : « Mon fils ou ma fille se marieront-ils ? », etc. Si cela arrive, c’est bien, et si cela n’arrive pas, c’est bien aussi ! Là vous dépenserez de l’argent, là vous essayerez d’avoir un nom. Et pour Sahaja Yoga ? Vous n’avez pas de temps pour Sahaja Yoga !

Le grand problème, c’est que les gens en Inde n’ont pas trop d’argent. Leur propre condition monétaire n’est pas trop bonne. Mais nous devons savoir que, dans cette Inde, il y a des Vibrations qui contrôlent tout. N’importe quel autre pays aurait sombré à présent. Vous vivez grâce à l’aide des vibrations. Que ce pays est grand ! Quel pays dans lequel vous êtes nés ! Vous le savez !

Je ne sais pas comment expliquer aux étrangers l’importance de la Déesse. Ils ne savent pas ce qu’est la Déesse, ce qu’est la Mère. Ce sont de tels gens salis qui ne comprennent pas ce qu’est la relation avec la Mère. Je sens que J’ai envie de pleurer. Et vous, vous êtes devenus si désinvoltes. Comme vous vous rasez, vous méditez ! Comment ceci va-t-il survenir ?

Mes frères Me disent : « Pourquoi te tues-tu à la tâche du matin au soir ? Quelque chose pourrait aller mal avec ta santé, et alors que va nous dire ton mari ? Tu dors à 4-5 heures du matin. Toute la journée tu travailles si durement. Pourquoi fais-tu ceci ? Que vas-tu obtenir en faisant ceci ? »

Je peux lutter seule, mais quels bénéfices allez-vous tous en retirer ? Être désinvolte, vivre avec désinvolture, est une lamentable attitude envers vous-même. C’est une insulte envers vous-même ! C’est comme un roi qui a obtenu toutes les richesses et vit avec désinvolture.

Il y a des règles pour monter sur le trône ! Allez-vous en finir avec Sahaja Yoga en vous attachant à de petites choses insignifiantes ? Nettoyez ce que vous avez à l’intérieur, nettoyez votre cœur. Abandonnez ces ruses et nettoyez votre cœur, et voyez si vous êtes installé dans l’innocence.

Vous ne Me faites aucune faveur. Ce que vous cherchiez depuis des générations, vous l’obtenez juste. Maintenant que vous l’avez, venez-en à la dernière étape. Alors, quelle est cette attitude folle ? Vous pouvez ne pas avoir vu celui qui est arrivé à la dernière étape, mais Moi, J’en ai vu beaucoup comme ça. Tout d’abord, Je dois les faire s’y tenir. Tenez-y ! Restez-y collé ! Tenez bon !

Parfois vous avez des pensées comme : « Que pouvons-nous faire ? Notre pays est en si mauvais état et nous sommes si pauvres ici. Et que pouvons-nous faire de bon pour notre pays ? »

C’est bien que vous n’ayez pas d’argent. J’ai donné la Réalisation à tellement de gens qui sont riches. Où sont-ils ? Il y en a juste deux ou trois ! Et ils sont aussi si misérables ! Il n’y en a aucun ici qui ait trop d’argent. J’ai donné la Réalisation à des gens qui avaient des fortunes. Qu’ont-ils fait ? C’est bien qu’il n’y ait pas tellement d’argent avec ses nuisances ! C’est bien que cet argent ne soit pas collé à vous. Vous avez moins d’argent, ce qui est réellement bien.

J’ai vu ces riches, ces soi-disant riches, ces ministres. Ils ne possèdent pas la joie que vous avez. Ils ont reçu leur Réalisation et alors ils se sont juste joliment assis ! Ils resteront assis là avec leur argent. De grands Ministres, des Secrétaires ont reçu la Réalisation. Qu’ont-ils fait ? Que Dieu nous protège de leurs egos ! Qui est Secrétaire ou Roi en face de Dieu ? Répondez à ça. Shri Mataji a-t-Elle raison ?

C’est un jour si important. Qui suis-Je devant vous ? Allez où vous vous rendez pour vos pujas, dans ces temples ! Vont-ils venir sur cette terre pour obtenir que votre propre temple soit prêt ?

Ces petits enfants qui viennent juste de venir sont plus chanceux et bénis que vous. Ils sont au-delà de l’argent, des positions et de toute cette folie. Ils veulent juste Mataji. Hier certains de ces enfants étaient venus et ils ont plaidé auprès de leurs mères pour qu’elles les laissent venir à mon programme pendant un plus long temps. Je ne leur ai donné aucun chocolat ou autre de ce genre mais ils voulaient rester plus longtemps avec Mataji. Ils comprennent plus que vous !

Laissez votre passé et devenez comme des enfants. Vous êtes devenus comme des enfants. Quelle belle forme ! Vous aussi étiez comme ceci, Mes enfants. Vous étiez tous ainsi ! Où vous êtes-vous perdus et êtes devenus défigurés ? Ayez peur de votre laideur. Regardez la beauté des autres.

Quand Je M’en irai, quand la mère s’en va, alors il est du devoir des enfants de s’occuper de la maison. Quand Je reviendrai, Je verrai que Mes enfants ont répandu Sahaja Yoga. Mais ici, quand Je viens, Je vois que 8-10 personnes ont leur Agnya bloqué, d’autres ont leur Nabhi bloqué, et encore d’autres ont leur Vishuddhi bloqué ! L’un est allé chez quelqu’un d’autre [guru], tandis que les autres sont tombés malades, l’un est en mauvais état, la femme d’un autre est à l’hôpital, et un autre est allé dans un asile de fous. Oh, que s’est-il passé ?

Et ne pensez pas que vous êtes des gens insignifiants. Vous êtes des gens très grands. Tous ces gens « importants » ne sont d’aucune utilité. Ils n’ont pas eu leur Réalisation !

Reconnaissez votre grandeur et ensuite parlez. Ouvrez-vous de vous-même et parlez. Celui qui dit seulement un seul mot dans Sahaja Yoga, alors Sakshat Saraswati Elle-même viendra s’installer là. Je vous le dis ! Parlez juste et alors voyez. Commencez juste à parler de Sahaja Yoga et vous verrez Saraswati venir dans votre voix. Commencez à écrire à son sujet et Elle viendra dans vos écrits. Entreprenez n’importe quel travail dans Sahaja Yoga et Sakshat Hanuman se tiendra là et Me demandera : « Mère, auprès de qui devrais-je me tenir ? » Hanumanji effectue tout le travail. Entreprenez n’importe quel travail au nom de votre Mère, même un travail mondial.

Pour Sahaja Yoga, les cinq Immortels [Chiranjeevs] se tiennent là pour vous. Toutes ces Déités sont prêtes avec leurs Shaktis [Pouvoirs], se tenant à l’arrière-plan pour vous. Et que voient-Elles ? Que l’acteur qui est venu, est en très mauvaise forme. Il regarde ici et là. Comment la pièce de théâtre va-t-elle continuer ? Cette attitude à moitié sérieuse n’agira pas !

« Mataji, je n’ai pas de temps pour m’asseoir et méditer. » Que voulez-vous dire par : « Je n’ai pas de temps » ? Le temps, à quoi est-il destiné ? Qui vous a fourni ce temps ? Si vous n’avez pas de temps pour vous-même, alors comment aurez-vous du temps pour Dieu ? Comment se fait-il que vous n’ayez pas de temps ? Vous devriez vous levez à 4 heures du matin. Vous avez vu votre Mère. Combien d’heures dort-Elle ? Levez-vous à 4 heures le matin. Dites-le à vous-même. Vous devez entrer en méditation de 4 à 5 heures le matin. Rejetez votre sommeil. Abandonnez cette attitude de rester éveillé tard dans la soirée.

Arrêtez de parler à des gens inutiles. Stoppez ces associations inutiles, ces proches, tous ces gens inutiles. Tous ceux-ci sont des bhoots. Sommes-nous venus ici pour perdre notre temps avec ces gens ?

Je ne perds aucun moment pour parler de Sahaja Yoga, pas un seul moment. Je dois rencontrer des milliers de gens du bureau de mon époux, auxquels Je dois serrer la main à des réceptions. J’en profite pour leur donner la Réalisation. Ils Me serrent la main et Je leur donne la Réalisation. Je vois qu’il a reçu la Réalisation et J’ai envie de rire. Dans n’importe quel pays où Je vais, Je continue à donner la Réalisation. Qui que ce soit à qui Je parle, Je continue à donner la Réalisation. Il continue de parler et Je continue à donner la Réalisation. Lui continue de parler de ses propres affaires. Quand J’en ai l’opportunité, Je continue à donner la Réalisation.

A la gare de Victoria, un Pakistanais musulman récoltait les tickets. La file était très longue et Je lui avais donné la Réalisation tandis qu’il se tenait dans la file et aussi aux gens qui se tenaient dans la file en face de Moi. Juste comme il M’a donné le ticket et M’a regardée, il a reçu sa Réalisation. Il leur a donné tous leurs tickets et vint s’asseoir dans mon compartiment où J’étais seule. Il a demandé : « Qui êtes-vous ? Comment possédez-vous une telle attraction ? » Je lui ai demandé qui il était. Il a dit qu’il est Hussain. Alors Je lui ai dit de s’asseoir et de placer ses mains vers Moi. Il a dit : « Que se passe-t-il ? De la fraîcheur ? Qui êtes-vous ? » J’ai dit : « Voyez et reconnaissez. »

Je suis allée à Rome où beaucoup d’artistes étaient installés pour peindre. J’ai donné la Réalisation à l’un d’eux, alors celui-ci s’est levé, a dit quelque chose à la personne à côté de lui, et ensuite est venu à Mes pieds et a commencé à pleurer amèrement en disant : « Mère, quand êtes-Vous venue ? » Je M’étais rendue là en tant qu’épouse d’un grand officier avec trois ou quatre personnes officielles se tenant à Mes côtés. Ils furent tous embarrassés, se demandant ce qu’il faisait. Il a commencé à dire : « Mère, je Vous ai trouvée. Cette nuit, Vous êtes venue me dire dans mes rêves que : ‘Je porterai tel sari’ et Vous êtes venue dans ce même sari. »

A chaque moment Je ne pense à rien d’autre qu’à Sahaja Yoga. J’ai oublié tout le passé. J’ai eu de grandes naissances, des gens importants. J’ai oublié tout le passé et le futur. En ce moment Je Me souviens seulement de Sahaja Yoga et de rien d’autre.

De la même manière, vous, vous devriez seulement penser à Sahaja Yoga à chaque moment. Partout où vous êtes, là devrait se trouver Sahaja Yoga. Jetez vos montres ! Rejetez cette servitude aux montres ! Sahaja Yoga est votre montre. Cela n’a aucune importance qu’il soit 12H30 ou 3H du matin. Vous êtes dans Sahaja Yoga. Sahaja Yoga est-il le serviteur d’une montre ou du temps ? Nous ne sommes les serviteurs d’aucunes lois ou d’aucuns rituels. Nous nous tenons seulement dans Sahaja Yoga. Nous y restons même si cela prend du temps. Sommes-nous les serviteurs de nos ventres ? Nous ne sommes les serviteurs de personne. Tout continue de se produire. Cela doit se produire. Rejetez cette servitude à tous vos anciens attachements ! Jetez vos montres !

Il n’existe pas de système créé pour quoi que ce soit !

Dans Sahaja Yoga, il ne peut jamais y avoir un système. Il crée sont propre système. Laissez-le se créer !

Si vous essayez de créer des systèmes, alors ce sera détruit. Ne créez pas de disciplines. Laissez la discipline de Sahaja Yoga rester en mouvement en vous.

Oui, pour ceux qui n’ont pas eu leur Réalisation, pour eux la discipline est importante. Exercez-là ! Mais ceux qui ont obtenu la Réalisation, de tels gens doivent obtenir leur propre discipline intérieure. La discipline viendra d’elle-même à l’intérieur. Les Sahaja Yogis possèdent une discipline innée.

Il n’y a pas de pardon pour cela. Celui qui n’est pas un Sahaja Yogi devrait être pardonné parce qu’il ne comprend pas ce qu’est la discipline. Il connaît seulement la discipline mondaine du bâton. Laissez la discipline venir de l’intérieur et s’éveiller de l’intérieur pour les Sahaja Yogis. Voyez combien vous vous mouvez dans la discipline de Sahaja. Vous vous y mouvez avec ses mains et ses pieds, et vous vous y élevez avec ses vagues.

Combien la discipline est-elle liée aux vagues d’un océan ? Tout en étant ici, vous pouvez dire à quel moment la marée basse ou la marée haute viendra à Londres, qui est arrimé à sa discipline, si vous avez commencé à dominer une autre discipline. Apprenez à entrer dans la discipline de votre intérieur. Apprenez à vous mouvoir selon les directions et les méthodes de votre intérieur. Ses méthodes bougent. Ne créez pas la vôtre, ne créez pas votre propre ceci, cela. Obtenons plus dans Sahaja Yoga, passons du temps pour Sahaja Yoga. Si vous devez porter des montres, alors portez-les pour Sahaja Yoga. Si vous devez installer une alarme, alors installez-la pour Sahaja Yoga.

(A une personne qui vient d’entrer : Venez vous asseoir.)

Vous êtes tous dans Mon cœur. En êtes-vous éloignés ? Vous devez comprendre ceci !

Même pas une seule feuille dans ce monde, ne peut bouger sans Sa discipline. Mêlez-vous vous-même dans Sa discipline et fusionnez avec Son harmonie. Harmonisez-vous vous-même totalement. Quand cela s’élève, vous vous élevez. Quand cela tombe, vous tombez.

Quand nous essayons de faire selon notre propre vouloir, alors nous sommes laissés en arrière. Restez moulé vous-même avec cela. Ceci peut seulement arriver au travers de Sahaja Yoga et non pas au travers de choses mondaines.

Il existe seulement une seule manière, dont Je vous ai parlé un millier de fois et dont Je vous parle à nouveau, c’est que votre forteresse soit l’état d’être sans pensée [Nirvicharita]. Apprenez à connaître en étant en Conscience Sans Pensée et vous connaîtrez tout !

Quoi que vous ayez à faire, entrez en Conscience Sans Pensée. Une fois que vous accomplissez tous les travaux mondains en étant en Conscience Sans Pensée, alors vous saurez combien c’est devenu dynamique. Qui a vu des fleurs fleurir ou devenir des fruits ? Cela se fait. Vous vous mouvez dans le dynamisme et dans ce domaine vivant. Cela vient de l’état sans pensée. Quand vous vous asseyez là [pour méditer], le monde entier devient clair. Essayez de créer une habitude de rester sans pensée. Chaque travail est accompli grâce au fait d’être sans pensée et le vôtre sera ainsi.

Votre mouvement intérieur doit être accompli par vous. Il n’y a pas d’âge limite pour ceci, le fait que nous sommes devenus vieux. Vous n’êtes pas vieux. Vous êtes nés à nouveau il y a à peine 3 ou 4 ans ! Vous êtes juste de tout petits enfants. Ce n’est pas une question d’âge.

On devrait rester Sans Pensée. Ceci est votre place, votre richesse, votre force [Shakti]. Ceci est votre forme, votre beauté, votre vie : être Sans Pensée ! Dès que vous êtes Sans Pensée, les méthodes extérieures, leur totalité commence à bouger dans vos mains.

Vivez en étant Sans Pensée. Là-bas il n’y pas de Temps, pas de Direction, ni personne ne peut y toucher. Il y a seulement une vision du Vivant. Il y a seulement une vision de la Vie et comment elle fleurit. Il y a une vision de sa Beauté, de ses Capacités, de sa Prospérité et de sa Vérité. Observez cela depuis l’endroit où le courant de la Vie se répand.

Mais, si vous devenez écervelé ou extrêmement stupide, alors comment va-t-Il vous montrer cela ? Ou bien si vous êtes sans cœur, sans amour, égoïste, égocentrique, affreux, si vous faites des atrocités, si vous continuez à penser à vous-même, à penser que vous êtes quelqu’un de très grand, alors comment va-t-Il vous montrer le chemin ?

Dans le mouvement de Sahaja Yoga, il devrait y avoir une telle beauté. En l’exerçant, il devrait y avoir une foi immense. En élevant la Kundalini, il devrait y avoir tellement de Dévotion comme si vous étiez en train de prier la Kundalini ou la Mère d’un autre. Il devrait y avoir un grand respect pour cet état, il faudrait y penser tellement. Dans tout, dans votre comportement, vos paroles, la façon dont vous parlez, dans votre attitude tactile, votre rire et vos pleurs, en tout il devrait y avoir une telle vision de votre cœur.

C’est massif. Cette massiveté devrait se montrer depuis votre intérieur. Il devrait y avoir une Vision des Cieux en vous. La Pureté de l’Eau devrait être réfléchie depuis votre intérieur. La Brillance du Soleil devrait se refléter sur votre visage. La Fraîcheur de la Lune devrait se répandre depuis votre intérieur. En s’écoulant partout, vous devriez être pareil au Vent. Votre Souffle [Cœur] est en train de battre en chacun en ce moment. Sachez ceci ! Ne jouez pas avec votre vie !

En étant extrêmement respectueux et humble, acceptez juste la nouvelle vie que le Divin place en nous. Puissiez-vous accepter Sa Grâce, Son Amour. Vous n’avez pas besoin de vous immerger dans l’eau ou de vous laver les mains pour cela, vous n’avez rien d’autre à faire que de nettoyer vos cœurs. Nettoyez votre cœur : « Oh Dieu, veuillez bien nettoyer nos cœurs et nous faire abandonner nos manières rusées et fourbes. » Nettoyez vos cœurs tandis qu’Il est en train de descendre dans le lotus de vos cœurs. Nettoyez vos cœurs !

Vos cœurs sont-ils nettoyés ? Qui êtes-vous en train de décevoir ? A qui racontez-vous des mensonges ? Vous êtes tous un. Je ne peux jamais m’adresser à seulement une personne. Je parle à chacun d’entre vous du fait que vous êtes tous dans un seul corps, et aussi que vous êtes dans Mon corps. Vous êtes Ma projection. Je Me parle à Moi-même. A qui d’autre le dirai-Je ? Qui est l’autre ? Quand vous êtes malade, Je ressens la douleur juste comme si Moi-même J’étais devenue malade. Et quand vous êtes heureux, alors Je ressens une joie extraordinaire juste comme si Moi-même J’étais devenue heureuse. Quand vous êtes malheureux, alors Moi aussi Je ne Me réjouis d’aucune joie. Je reste éveillée nuit et jour pour vous.

De quelque manière ou autre que vous pouvez le faire, on doit y accorder du temps, tout le temps nécessaire.

Maintenant nous allons faire un ashram, donc ceux qui ont de l’argent, peuvent donner de l’argent. Vous devrez donner. Vous dépensez de l’argent ici et là. Cet argent que vous avez dépensé ici et là, de quelle utilité a-t-il été ? Je n’ai pas besoin de votre argent. Je n’ai besoin de rien. Je n’ai rien à dépenser nulle part. Cet ashram est construit pour vous, vos frères et sœurs qui vont vivre là.

Maintenant ces enfants réalisés sont en train de naître et ils ont besoin d’une école et de quelqu’un qui puisse s’occuper d’eux. Donnez de l’argent pour cela. Comment va arriver cet argent ? Tout argent venant de vous est très important. Tellement de gens viennent ici qui ne veulent même pas dépenser ne serait-ce qu’une roupie. Il n’y a pas de gens si pauvres ici – si c’était le cas, alors pas de problème.

Mais, ceux qui ne peuvent même pas donner une roupie, de tels gens peuvent-ils être des Sahaja Yogis ? Je suis réellement étonnée qu’ils fassent des problèmes pour donner une ou cinq roupies ! Qui vous a donné cet argent ? Moi, Je n’en veux pas. Que pouvez-vous Me donner ? Au moins, donnez pour vous-même, pour vos enfants, pour votre avantage. Demain vous-même viendrez vivre dans ces ashrams. Je le sais. Ce n’est pas nécessaire d’être si radins ou profiteurs.

Vivez comme des rois ! Tout comme Je ne mange pas gratuitement, vous ne devriez également pas manger gratuitement. Celui qui peut agir, qu’il agisse ! Celui qui a du temps, qu’il donne de son temps ! Celui qui peut travailler, qu’il y travaille ! Celui qui doit donner la Réalisation, alors qu’il donne la Réalisation ! Celui qui doit faire partir les bhoots, alors qu’il les fasse partir. Faites quelque chose pour Sahaja Yoga. Vous devez le faire !

Si vous n’agissez pas ainsi, ni votre ego, ni votre superego ne mourront jusqu’à ce que vous ne fassiez quelque chose pour Sahaja Yoga. A nouveau votre Agnya se bloquera : « Mataji, ma tête est bloquée ! » « Mataji, ma fille s’en est allée ! » « Mataji, telle et telle chose est arrivée à mon père ! » Cela arrivera.

Je ne fais rien. Les Ganas ne font rien. Partout où vous avez une faiblesse, là seulement les bhoots vont vous bloquer.

Ils ne Me bloquent pas ! Pourquoi ne Me bloquent-ils pas ?

« Mataji, que nous-a-Elle donné ? Elle a tant donné à quelqu’un d’autre. » Ah ! Il devait le recevoir donc il l’a reçu ! Ce que vous avez obtenu n’est rien de moins. Vous n’avez pas une valeur selon ce que vous avez reçu. Il devrait exister une satisfaction intérieure. Raccrochez-vous à cette satisfaction. Tenez-vous dans cette satisfaction.

Comment puis-Je vous l’expliquer ? Il existe aussi des ordinateurs et des éléments à ce propos. Pressez le bouton Satisfaction et la Satisfaction s’éveille à l’intérieur. Pressez un autre bouton et votre Innocence s’éveillera. Pressez-en un autre et la Vérité s’éveillera. Tout ceci est en vous. En y pressant les doigts, tout le programme peut être installé.

Mais tout d’abord, il devrait au moins y avoir de l’Innocence. Il devrait y avoir de la Satisfaction sinon, quand vous y pressez le doigt, que va-t-il en sortir ? Du vide ? Celui qui a pressé la Satisfaction, est arrivé à la Satisfaction. Ils sont arrivés à la Richesse. Ils nagent dans la Richesse. Certains ont rassemblé votre fortune depuis des année en brûlant vos corps pendant des années [crémations en Inde] et se tiennent maintenant devant vous. De la même façon, vous devez rassembler les choses une à une : de la Satisfaction, on en vient à l’Innocence, on en vient à la Fortune, on en vient à la Beauté, à la Vérité, à l’Amour ! Tous les boutons sont là !

Comment allons-nous arriver à le faire ? Comment le ferons-nous ? Il n’existe pas de termes comme : « Comment allons-nous… ? » dans Sahaja Yoga. Tout ce que vous voulez obtenir, vous le pouvez en vous-même. Vous pouvez obtenir la Satisfaction en vous-même, vous pouvez tout obtenir en vous-même. Pressez le bouton et tout ce que vous désirez, continuera à venir vers vous. Vous deviendrez une machine à l’intérieur.

Je n’arrive pas à comprendre comment obtenir ce niveau en vous et Me joindre à vous !

Entrons maintenant en méditation.

S.S. Shri Mataji Nirmala Devi.