Lettre sur Mithya, l’illusion, 1975

(Location Unknown)

Lettre de Shri Mataji aux Sahaja Yogis, traduite du marathi en anglais, puis en français, 05/05/1975,

Mon cher Damle,
Plein de bénédictions!
J’ai reçu ta lettre. C’est un très bon signe de sentir que cela tire au Sahasrara, parce que c’est seulement par le Sahasrara que des rayons sans fin se déversent dans le cœur de l’homme et que s’ouvrent de nouvelles portes de l’être intérieur. Mais avant que cette Grâce ne descende, il doit y avoir une traction au Sahasrara. Nous comprenons l’attraction du cœur qui est aussi silencieuse, mais elle est en haut d’un canal, c’est à dire émotionnelle. Mais la traction au Sahasrara devient complète. Là, l’homme est intégré au dharma (droiture) et sa conscience prie pour recevoir la Chaitanya (la Conscience Divine) qui est l’amour de Dieu. Cela se produit spontanément. Bien que ce soit lié à la compétence de votre Kundalini, votre personnalité devrait renforcer la Kundalini. Vous avez reçu cette qualité de vos vies précédentes et par conséquent cette vie est formidable car des personnes, de vrais joyaux, sont disponibles pour mon travail.
Si vous comprenez que bien que mon être physique soit ici, Je suis partout, il faut aussi prendre conscience que même ce corps est une illusion: mithya. Il est difficile d’arriver à ce stade mais si peu à peu on discerne ce qui est irréel, la vérité s’établira sans effort et des vagues de félicité envelopperont votre être.
Je vais vous expliquer dans cette lettre ce qui est illusoire (mithya). Elle devrait être lue à tous et assimilée par tous.
L’illusion commence dès votre naissance dans ce monde. Votre nom, village, pays, thème astral, vos prévisions, beaucoup de ces choses sont rattachées à vous, ou alors les autres vous les attribuent. Une fois que le « Brahmarandhra » (la grande fontanelle au sommet du crâne) se referme, toutes sortes d’idées illusoires font partie de votre esprit. Des idées fausses comme « Ceci est à moi » sont des identifications avec des objets. En outre, on nous inculque des entraves (à la perception de la réalité) telles que « mon corps devrait être beau et sain ». Vous avez en tête des relations irréelles « c’est mon père, mon frère, ma mère. »
Au fur et à mesure que l’ego se développe, vous avez en tête des idées stupides telles que « je suis riche, je suis pauvre, je suis impuissant, j’appartiens à cette noble famille. »
De nombreux responsables et politiciens deviennent des égoïstes (des ânes). Ensuite, il y a la colère, l’acceptation de la haine, la séparation, la tristesse, l’attachement déguisé en amour et les tentations sous couvert de statut social. L’homme continue de s’accrocher avec constance à ce mode de vie irréel.
Mais si vous pensez vous débarrasser de tout cela à force d’efforts, ce que vous obtiendrez ce sera une connaissance illusoire, car votre attention – chitta- se déplacera le long du canal droit, Pingala, (et non sur le canal central) et vous développerez des pouvoirs – siddhis – et autres tentations. Une vision de la Kundalini et des chakras constituerait aussi une illusion parce qu’on ne gagne pas à vouloir développer ce genre d’aptitudes, au contraire, ce serait nuisible. Quels que soient les actes de maîtrise de soi et les mortifications que vous continuer à pratiquer concrètement, ils ne font que renforcer les limitations de votre attention- chitta. Il n’y a, par là, aucun moyen de libération.
Mais tout ce qui est irréel ne tombe pas avec la Réalisation du Soi. Cela peut progressivement disparaître. Si, avec une conviction ferme, vous niez du fond du cœur tout ce qui est irréel –mithya- vous obtiendrez la Réalisation du Soi – Atma- dans sa forme pure. Par la suite, il s’établira en vous. Bien que la même attention humaine et mortelle, soit plongée dans ce qui est la nature de l’amour, la vérité, n’ayant ni commencement ni fin, est vraiment le Shiva. L’attention humaine est destinée à réaliser cette réalité. Cette attention doit s’unir avec cet atma, le Soi. Il n’y a que l’attention, qui progresse en renonçant à tout ce qui est irréel –mithya- qui puisse rompre toutes les entraves connues et inconnues et devenir vraiment le véritablement le Soi.
L’Atma (le Soi) n’est jamais perturbé ni détruit. Seule l’attention humaine, à la poursuite de désirs, peut quitter son chemin intérieur. C’est l’œuvre de la Maya, l’Illusion. Elle a été créée intentionnellement. Sans elle, l’attention ne se serait pas développée. Vous ne devriez pas avoir peur de la Maya et vous devriez la reconnaître afin qu’elle illumine votre chemin.
Un nuage cache le Soleil, mais le rend ainsi visible.
De même, une fois que la Maya est identifiée, elle s’écarte et laisse voir le Soleil. Le Soleil est toujours là, alors quel est le but du nuage? Grâce aux nuages, vous avez vraiment envie de voir le Soleil, qui brille un moment, puis se cache quelque part. Un nuage donne à vos yeux la force et le courage de voir le soleil. L’homme a été créé suite à beaucoup d’efforts. Il n’avait qu’un pas à faire pour que tout soit réussi. Pourtant, cela ne s’est pas réalisé, c’est pourquoi il fallait que Je vienne en tant que Mère.

Adressez-moi des lettres et écrivez-y vos problèmes. Méditez. Le mieux, c’est de ne discuter que d’événements sahaj entre vous. L’attention devrait toujours se porter sur comment s’approfondir de plus en plus. Oubliez l’extérieur autant que possible. Ayez confiance dans le fait que tout est pris en charge. Il existe de nombreux exemples pour le prouver. Puis, dans tout ce que vous faites, votre attention restera unie avec votre Soi. Tous les liens relatifs au péché ou au mérite sont brisés. Toutes les distinctions du monde et hors de ce monde disparaissent, parce que ces ténèbres malveillantes, qui ont créé toutes les distinctions, prennent fin. Tout devient favorable à la lumière de la vraie connaissance, que ce soit la destruction accomplie par Shri Krishna, ou la croix du Seigneur Jésus.

Rien de tout cela ne pourrait se comprendre suite une explication. Montrer seulement le chemin ne sera d’aucune aide. On connaîtra le chemin seulement après l’avoir parcouru soi-même.

Quand Je reçois vos lettres, Je fixe les objectifs. Après un certain temps, cela ne sera même plus nécessaire. Mais, pour le moment, vous devriez tous m’écrire vos propres expériences et vos progrès. Quand Je viendrai, nous verrons combien de canaux (nadis) du Virata vous avez éveillés. Il semble que ce travail doive naître sur la terre sainte de l’Inde et, lorsqu’il sera pleinement développé, il se répandra dans tous les pays et dans toutes les directions.
Le jour du Sahasrara a été célébré à Londres aujourd’hui, Je n’avais invité que 20 à 25 personnes. J’ai décidé d’autres actions.

Nombreuses bénédictions et un amour infini pour vous tous,
A vous pour toujours,
Votre Mère Nirmala.»