Séminaire Jour 1 (incomplet)

(India)

Feedback
Share

Jour 1 Séminaire – Mumbai – 19 mars 1976

En 2020-0911 FrTVD 2020-0925

Sahaja Yogi : Ceci constitue l’enregistrement des conseils donnés par Sa Sainteté Shri Mataji à l’occasion des trois jours de séminaire tenus dans la Salle Cowasji Jehangir [Mumbai] à partir du 19 jusqu’au 21 mars 1976. Ceci est un enregistrement du premier jour, c’est-à-dire le 19 mars 1976.

Shri Mataji : Nous sommes à nouveau assemblés dans cette salle après une très longue période. Alors que Sahaja Yoga en était juste à ses balbutiements, nous avions organisé un programme dans cette salle. Depuis lors, Grâce à Dieu, Sahaja Yoga s’est établi dans les mentalités des Sahaja Yogis. C’est comme si la pluie avait été absorbée par la Terre avide.

Sahaja Yoga n’est pas destiné aux gens qui sont superficiels et qui ne cherchent pas en eux-mêmes et avec toute l’ardeur et l’envie de tous les chercheurs.

Il n’est pas destiné aux gens qui recherchent Dieu dans les livres car Dieu n’est pas là.

Il n’est pas non plus destiné aux gens qui pensent qu’ils peuvent atteindre Dieu, qu’ils peuvent, par leurs efforts, leur extrême ‘hatha’ comme on l’appelle, ‘obstination’, gagner la Grâce de Dieu.

Il est destiné à ceux qui, du fond de leur cœur, demandent tout le temps après Lui [Dieu] et Le cherchent et cherchent ce qui est authentique, ce qui est réel.

Je vous l’ai expliqué plus d’une fois : ‘sahaja’ – ‘saha’ signifie ‘à l’intérieur’ et ‘ja’ signifie ‘né avec vous’. Je vous ai minutieusement expliqué plus d’une fois ce qu’est ‘sahaja’. C’est la croissance ‘spontanée’ de votre être dans le royaume infini de la Grâce de Dieu. Nous devons entrer dans le Royaume de Dieu, pas avec des mots ni par des actions, mais il doit s’agir d’une actualisation de cette expérience [la Réalisation du Soi].

Si vous êtes satisfaits avec la bêtise et la jonglerie spirituelle qui sont en cours, c’est mieux pour vous de suivre cette voie et d’être perdus. Mais, pour Sahaja Yoga, vous devez être un chercheur vrai et authentique. Quelles que soient les erreurs que vous ayez commises au cours de votre recherche, elles seront pardonnées par Dieu car Il sait que c’est en toute ignorance que toutes ces erreurs ont été commises.

Nous avons ici des Sahaja Yogis qui savent cela. Mais quand Je vois les gens et que J’ai de l’expérience avec eux, Je suis parfois surprise de la façon dont ils se contredisent eux-mêmes. Comment ils vivent avec leurs idées contradictoires, c’est quelque chose qui est même au-delà de l’imagination de Dieu Tout Puissant !

Depuis des lustres, il s’est agit de cette simple question : « Comment atteindre l’Infini au travers de ce mental fini, au travers de cette rationalité dont Dieu nous a pourvus ? » Ceci est l’éternel problème qui s’est posé là depuis les époques de Socrates, de Confucius, de Kant et d’Hegel. Tous ces grands philosophes ont seulement posé cette question au cours de toutes leurs observations et recherches : « Comment atteindre l’Infini au travers de ceci qui est fini ? »

En l’état, l’être humain est ainsi fait qu’il doit se soucier pour lui-même et aussi se soucier à propos de la connaissance de Dieu. Il est également préoccupé de savoir comment Dieu va lui fournir cette bénédiction.

Qui vous a créé ? Qui a créé cet univers ? Qui a créé ici pour vous ce magnifique paradis ?

Mais vous êtes préoccupés de savoir comment Il va vous accorder cette bénédiction grâce à laquelle vous connaîtrez le paradis en vous-même. Vous êtes préoccupés de savoir comment Il va vous accorder la félicité de la Connaissance du Soi. Vous n’avez pas besoin de vous en soucier ! C’est Son travail ! Mais Il vous a créés comme cela. Il vous a créés de cette façon, spécialement dans un but précis.

L’articulation de votre personnalité a vu le jour. Juste comme n’importe quel œuf développe une coquille autour de lui-même pour se développer, de la même façon vous avez également développé une coquille dans laquelle vous devez développer votre personnalité, votre être, de telle manière que finalement vous deveniez l’instrument adéquat pour recevoir cette Connaissance qui est Dieu, qui est Divine, et ensuite pour l’émettre auprès des autres, et pour voir cela, pour en être conscient, pour être un Sakshi, pour être un témoin de ce qui est Divin et s’écoule à travers vous [les vibrations].

Evidemment certains de ces philosophes n’avaient jamais eu aucune idée de cette chose Divine. Mais certains d’entre eux l’avaient eue et c’est pourquoi il y a une telle disparité dans leurs propos. Et alors la plupart d’entre eux ont été réellement des gens authentiques. Et ils se sont montrés honnêtes à propos de l’avoir trouvée ou pas.

Mais aujourd’hui c’est la pire période d’hypocrisie, connue en tant que Kali Yuga, au cours de laquelle n’importe qui a commencé à prétendre qu’il est la personne qui va vous introduire auprès de Lui [Dieu]. Et il a établi ses propres idées et sa propre imagination pour vous fournir cela, que c’est ainsi que vous allez Le recevoir : « Moi, je l’ai parfaitement reçu ! »

Je pense qu’il y a quelque chose de bien à propos du Kali Yuga, le fait que toutes les anciennes Ecritures ont été écrites pour vous il y a bien longtemps. Et vous devez les recenser. Qu’il s’agisse de la Bible, cela est là. Qu’il s’agisse du Coran, c’est indiqué là. Et qu’il s’agisse de n’importe laquelle des Vedas, c’est là.

Mais, quand vous commencez vos nouvelles Ecritures et nouvelles idéologies et que vous essayez de vous intégrer à tout selon cela, quand vous essayez de mouler Dieu dans vos propres sortes de faiblesses, alors comment pouvez vous être sahaj, spontanés ?

Donc le problème aujourd’hui est le Kali Yuga. C’est bien pire que ce ne l’a été auparavant. Car, à part l’articulation originale que nous avons eue, nous avons beaucoup plus d’articulations sur nous. La pire de toutes c’est l’articulation mentale, le fait que nous pensons qu’en lisant des livres, qu’en en parlant, qu’en faisant des discours et qu’en entendant des discours, vous allez l’atteindre. Vous vous trompez fortement. Je pense que ceci est la plus grande maya ou illusion du présent.

D’autres mayas peuvent être surmontées mais celle-ci est une des tentations les plus difficiles à cerner pour l’être humain moderne, ce fait qu’il pense qu’en lisant, qu’en écoutant parler de Dieu, il va L’atteindre. Mais c’est spontané !

Comprenons cette notion de ‘spontané’. Ce qui est spontané est une chose naturelle et vivante qui nous arrive. Par exemple, voyez une graine, si vous la plantez, elle va grandir spontanément. Vous tenez-vous sur la tête devant cette graine ? Ou bien lisez-vous des livres ? Ou bien la graine doit-elle lire des livres sur la germination, pour germer ? Ce n’est pas cela. Jamais ! Mais c’est seulement l’être humain qui pense de manière sotte, ce qu’un chien ordinaire ne fait même pas !

Vous pourriez dire qu’il y a des livres qui sont vrais, qu’il y a des livres qui diffusent la réalité. Mais avez-vous pris la mesure de savoir quels sont les livres qui parlent de la réalité et ceux qui ne le font pas ?

Il y a des gurus qui évidemment prospèrent mieux matériellement parce qu’ils vous disent de pratiquer sanyasa [le renoncement] : « Vous pratiquez sanyasa [l’ascèse], vous renoncez et vous m’amenez tout votre argent. » Et sottement tellement d’êtres humains sont attachés à de tels gens et sont attirés par eux. Pourquoi ? Parce que notre articulation a ouvert la porte vers cette noirceur d’aller vers quelque chose de faux beaucoup plus rapidement que vers la réalité.

Nous sommes chamboulés en nous-mêmes. Nous n’avons pas la force de nous en tenir à la réalité, de réclamer la réalité. Ils doivent nous donner la réalité !

Donc quiconque parle, vous voyez, d’une manière grandiloquente, citations sur citations, lisant ceci, lisant cela, donnant de grands discours, les gens sont très fortement fascinés par eux.

Ils pensent qu’en écoutant des discours, ils vont l’avoir [la Réalisation du Soi].

Jamais, jamais !

Cela va vous arriver. Vous avez été à tellement de discours auparavant. Vous avez écouté tellement de gens. Il y a eu tellement de gurus, des bons et des mauvais. Avez-vous été capables de déterminer qui était un vrai guru et qui ne l’était pas ? Comment saurez-vous que cet homme parle depuis le septième ciel ? Ce peut être un rakshasa qui vous parle. Ce pourrait être un diable incarné en ces jours horribles ! Celui qui vous parle, pourrait être n’importe qui !

Qu’est-ce qui vous fera croire qu’une personne qui se comporte comme un homme de Dieu est un réel homme de Dieu ou pas ? Il existe un moyen. Et c’est pourquoi, quand la nécessité est plus grande, les choses se passent de telle façon que vous le sachiez.

Vous devez devenir quelque chose d’autre pour savoir ce qui est faux. Vous devez avoir pris votre renaissance. Vous devez être baptisés. Vous devez devenir un Brahmine. Vous devez devenir un Musulman. Vous devez devenir un Chrétien. Vous devez renaître, car vous êtes nés avec un corps et vous êtes nés avec un mental qui est articulé.

Vous devez sauter dans cet Amour Infini de Dieu pour savoir Qui émet cet Amour.

Et alors la connaissance viendra à vous. A moins que vos yeux ne soient ouverts, ne croyez à aucune personnalité car celui-ci sait comment vous impressionner, et même pas à Moi, à moins que Je ne vous donne tout, que Je ne vous donne ce que vous cherchez.

Vous devez demander à recevoir la Réalité. Demandez-Moi cela. Je ne peux rien vous donner d’autre que cela [la Réalisation du Soi].

A moins que vous ne l’ayez eue, cette expérience, l’actualisation de cela, de Sahaja Yoga, grâce à laquelle vous recevez les bénédictions en vous-mêmes, et que vous ne la sentiez et qu’elle ne s’émette au travers de vos extrémités, et que vous ne voyiez ce pouvoir s’écoulant à travers vous et qui est connu en tant que la Chaitanya Lahari [des Vagues de Béatitude] qui a été très bien décrite par Adi Shankaracharya, qui n’est plus lu par personne de nos jours.

Mais ils veulent lire quelqu’un qui parle de sexe. Le mental est tellement attaché au sexe que tout doit venir à travers le sexe, sinon rien ne vient ici. Ces gens qui essayent de vous impressionner, essayent d’utiliser votre faiblesse. Mais une Mère ne va pas agir ainsi !

Une Mère va vous donner le réel qui est là et va vous dire : « Mon enfant, ceci a été une erreur et tu dois te détacher de cette idée et te maintenir en toi-même. » Chacun d’entre eux, de ceux qui ont été grands, a dit : « Na yoga, na sankya » [pas de yoga ni de raisonnement] : Shankaracharya.

Mais les Hindous sont les premiers qui iront faire du yoga, du hatha yoga, alors que Shankaracharya n’a effectué aucun de ces yogas. Les yogas sont destinés à très, très peu de gens ; à très peu de gens qui vivent avec un guru dans les jungles. Vous devez faire simultanément six choses sous la direction d’une âme évoluée. Mais tous essayent de faire du yoga parce qu’ils veulent mincir. Il ne faut pas utiliser Dieu pour ces intentions frivoles. D’accord, faites des exercices. Mais ceci n’est pas du yoga.

Le yoga signifie ‘union avec Dieu’. Il s’agit de l’union avec Dieu. Il ne s’agit pas d’union avec les choses mondaines que vous pensez être si importantes.

Ceux qui vont aux extrêmes des choses, ne sont également pas bons pour Sahaja Yoga. Une attitude extrême vous éloigne de la réalité, cela a été dit par Gautama Buddha. Il a dit : « Adoptez la voie du milieu, restez sur la voie du milieu. » Mais Ses disciples sont allés vers la voie extrême de la stupidité. Il a dit : « Ne vénérez aucun Dieu ou Déesse en ce moment », car Il était dans sahaja [la spontanéité]. Alors Ses disciples ont commencé à vénérer Ses dents, Ses ongles, tout.

Evidemment, cela aussi a une signification. Mais pas pour des gens qui ne sont pas réalisés. Comment pouvez-vous certifier que le cheveu de Mahomet se trouve bien dans cet endroit au Cachemire, et n’est pas celui d’un imposteur ? Possédez-vous une quelconque méthode grâce à laquelle vous pouvez le détecter ? Moi Je peux dire qu’il s’agit du cheveu de Mahomet. Je le confirme. Mais pourquoi devriez-vous accepter également Mes dires ?

Avec tous vos cerveaux et votre intelligence, pourquoi devriez-vous accepter n’importe quoi qui n’est en fait pas focalisé à l’intérieur de votre conscience, qui n’est en fait pas apporté à l’intérieur de votre conscience ?

Il existe une méthode, il existe une manière, il existe un enseignement, mais qui est spontané ! Cela vous arrive ! Vous devenez, juste ! Cet enseignement vous vient d’une telle manière, d’une telle façon, que même un enfant comprend. C’est une connaissance subjective qui survient en vous.

Quand vous sautez dans cet Amour Divin au travers de Sahaja Yoga, alors vous devenez un avec la conscience collective. Ce n’est pas le fait que Je vous dise que vous êtes conscients collectivement, mais vous devenez conscients [de la collectivité].

Par exemple en fait, quant à Moi, si Je dis que ce sari a un liseré, vous direz : « Oui, évidemment, nous le savons. »

(Fin de l’enregistrement.)