Programme public, Dhyan Kaise Karein, comment méditer

Mumbai (India)

1976-05-29 Dhyan Kaise Karein, How to Meditate (Translation from Hindi), 45' Download subtitles: EN,ET,FR,LT,PL,RU,TR,ZH-HANSView subtitles:
Download video (standard quality): Listen on Soundcloud: Transcribe/Translate oTranscribe

Feedback
Share

Dhyan Kaise Karein, « Comment méditer », Mumbai, le 29 mai 1976

(Traduit de l’hindi)

Hindi transcript not verified
version 01-05-2020

Je vous ai dit à Dadar, comment avec Sahaja Yoga, vous passez à l’état de « tadatmya » [uni au Divin]. De tadatmya, vous pourriez passer à l’état de samipya [de proximité avec le Divin] et ensuite à celui de salokya [dans la même sphère que le Divin]. Mais en atteignant tadatmya, les centres d’intérêts d’une personne changent. Ayant atteint l’état de tadatmya, au vu de ses expériences, aussitôt la personne ne souhaite plus descendre dans les états [inférieurs] de salokya and samipya.

En fait, quand les vibrations commencent à s’écouler dans vos mains, quand vous sentez la Kundalini des autres et que vous pouvez élever leur Kundalini, alors votre attention se porte sur l’observation de la Kundalini des autres et sur la compréhension de la vôtre. Vous voulez être vigilant vis-à-vis de vos chakras et vous voulez comprendre ceux des autres aussi.

Si vous regardez le ciel, même s’il y a des nuages, vous verrez plusieurs types de Kundalinis, parce que maintenant votre attention est sur la Kundalini. Quoi que vous vouliez savoir sur la Kundalini, quoi que vous vouliez voir, quels que soient vos désirs [concernant la Kundalini], toutes ces choses vous seront révélées. Votre intérêt pour la Kundalini croît et tous vos autres centres d’intérêt disparaissent d’eux-mêmes.

Vous pouvez le comprendre ainsi : quand vous devez adulte, laissant l’enfance derrière vous, vous vous intéressez à des questions de vie d’adulte : votre job, votre business, votre femme, votre famille. Vous n’avez d’intérêt que pour tout cela, et tous les autres sujets passent à la trappe ; le souvenir des expériences passées s’estompe et votre attention se porte sur les nouvelles expériences. Ou alors vous pouvez comprendre de cette manière : [prenez] une personne qui ne s’intéressait pas à la musique [classique], et qui maintenant — Je ne sais comment — s’intéresse à la musique classique . Cette personne ne pourra plus apprécier les concerts de musique non classique. Votre situation dans Sahaja Yoga devrait être similaire. [Vos goûts et priorités changent]

Vos autres habitudes et centres d’intérêt sont pris progressivement et développés intentionnellement. Ils deviennent donc profondément ancrés en vous. Sahaja Yoga a déclenché une transformation complète de votre être. Vous êtes entrés dans un nouvel état de conscience. Vous pouvez maintenant sentir les vibrations et la Kundalini des autres. Vous pouvez donner la réalisation à de nombreuses personnes. Vous avez guéri des milliers de gens. Vous êtes dans une nouvelle énergie et vous êtes nourris par elle. Et dans tout cela, il n’y a qu’un “point faible” : c’est que vous n’avez fait aucun effort et que tout est arrivé tout seul, sans effort. Peut-être est-ce pour cette raison que beaucoup de gens, même s’ils reçoivent des vibrations dans Sahaja Yoga — et aussi s’élèvent à un niveau très haut —, ne stabilisent jamais leur attention sur Paramatma, Atma, ou Kundalini, et constamment retournent vers de fausses choses.

Vous m’avez demandé : « Que faut-il faire après avoir reçu la Réalisation ? »

Après la Réalisation, vous devez donner.

Il est absolument nécessaire de donner après avoir reçu la Réalisation, sinon, cela n’a pas de sens. Et en donnant, une seule petite condition doit être respectée : il faut que ce corps, ce mental (manas), cet intellect (buddhi) — c’est-à-dire votre entière personnalité avec laquelle vous êtes en train de donner cette chose sans égal —, que tout cela soit splendide. Votre corps devrait être très propre. Il ne devrait pas y avoir de maladies dans votre corps.

Peut-être, il est possible que plusieurs Sahaja Yogis aient des maladies. Avant de venir à Sahaja Yoga, ils ont dû s’inquiéter et espérer que leur maladie serait guérie d’une manière ou d’une autre. Mais après la Réalisation, l’attention ne se dirige plus sur vos maladies et vous commencez à dire : « Cela va aller, ce n’est pas grave ». Mais ce n’est pas la bonne réaction : quel que soit votre problème, même s’il est mineur, vous pouvez vous guérir vous-même en plaçant votre main sur cet endroit. Vous pouvez garder votre corps physique très propre. Il n’y a pas grand-chose à faire : juste méditer et garder un corps propre. Gardez votre corps physique propre.

Toutefois, pour vous, J’ai dit une chose importante. De même qu’il est dit que tous vous devez aller à la salle de bain pour vous laver au lever le matin, de même, pour les Sahaja Yogis, il est extrêmement important de faire un bain de pieds pendant au moins cinq minutes avant d’aller au lit. Quel que soit le niveau élevé de votre évolution, et même si vous n’avez pas attrapé de blocages, ce ne sont pas  des raisons de ne pas le faire. Vous devez faire le bain de pieds pendant au moins cinq minutes.

Même Moi Je fais un bain de pieds, parfois, afin que Mes Sahaja Yogis absorbent cette habitude. C’est une très bonne habitude. Tous les Sahaja Yogis doivent faire un bain de pieds pendant au moins cinq minutes tous les jours. Tous les Sahaja Yogis devrait allumer une lampe [à huile] devant la photographie, mettre du sindur [point rouge sur l’Agnya chakra], baigner ses pieds dans l’eau [salée] et rester assis ainsi, les mains ouvertes vers la photographie. Si vous faites cela, plus de la moitié de vos problèmes seront résolus automatiquement. Quoi qu’il arrive, il n’est pas difficile de réserver cinq minutes pour bain de pieds. Vous tous devriez être assis ainsi avant d’aller dormir. Cela supprimera plus de la moitié de vos blocages.

Vous devez vous lever tôt le matin. Notre Sahaja Yoga est une activité diurne, pas nocturne. Donc vous devez vous endormir tôt le soir. Je ne vous demande pas de dormir à 18h, mais à 22h tout le monde doit aller dormir. Vous ne devriez pas rester éveillé après 22h.

Vous devez vous lever tôt. Le matin, après vous être levé et vous être lavé, vous devez vous asseoir pour la méditation. Le matin, on doit s’asseoir pour la méditation. Comme dans notre pays nous nous levons tôt le matin et lavons notre bouche depuis une éternité, nous le faisons de vie en vie. De la même manière, tous les Sahaja Yogis doivent se lever tôt le matin. Il s’agit de créer une habitude.

Mais J’ai vu que, pour beaucoup, il est très difficile de se lever tôt, à 4 heures ou 5 heures du matin. Il y a une raison à cela. J’ai étudié les êtres humains en profondeur. C’est très amusant de les étudier ! C’est très intéressant de voir comment un être humain se fuit lui-même [évite l’introspection] et se justifie contre lui-même ! C’est tout à fait intéressant de voir comment il donne des explications le concernant et combien il se rend [lui-même] ridicule !

Certains Me disent : « Mère, nous ne pouvons pas nous lever tôt le matin ». Je leur demande : « A quelle heure êtes-vous allé dormir la nuit dernière ? » — « A minuit. Mais j’avais décidé, Mère, de me lever à 4h. » C’est impossible ! Vous devez, en faisant le nécessaire pour cela, dormir tôt un jour et vous lever tôt le lendemain. Ainsi vous vous endormirez tôt le lendemain, car vous ne serez pas capable de rester éveillé. Vous faites cela pendant deux ou trois jours, et votre corps en prendra l’habitude

Quand vous vous levez tôt le matin, votre réceptivité est amplifiée. En plus, à cette heure matinale dans le monde, de magnifiques… [bruit dans l’enregistrement – Mère dit en marathi : « C’est une machine, alors c’est normal. Mais cela arrive aussi parfois aux êtres humains. Soudain ils ont une tension sans aucune raison »)… Donc, Je vous ai parlé de ce qui concerne le corps. Et aussi que chacun doit méditer le matin.

Comment méditer ? Réfléchissez. Comment méditer tôt le matin ?

D’abord, prosternez-vous dans votre cœur, montrez votre humilité. Si quelqu’un croit avoir réalisé beaucoup de choses, ou [s’il pense] : « Je suis un grand saint », alors sachez que c’est un cas perdu, qu’il est sur le point de quitter Sahaja Yoga.

L’on devrait demander la permission [de méditer] et s’asseoir paisiblement devant la photographie, avec les mains ouvertes, doigts tendus ; et avec une grande humilité, se prosterner dans son cœur. Il faut plusieurs fois demander à être pardonné. Ainsi, même à cette heure-là, il faut demander à être pardonné : « O Dieu, si nous avons commis une erreur, s’il Vous plaît pardonnez-nous et amenez-nous à la méditation. » Ensuite nous prions. Nous devrions pardonner tous ceux qui nous ont fait du mal ; et si nous avons blessé quelqu’un, alors [demandons] : « S’il Vous plaît, pardonnez-nous Seigneur. »

A ce stade, apportez des sentiments très saints à votre cœur et entrez dans la méditation, et méditez les yeux fermés. Là, quelqu’un pourrait demander : « Pendant combien de minutes ? » C’est une grande erreur de poser ce type de question. Que vous méditiez pendant cinq minutes ou dix minutes, pendant ces cinq ou dix minutes, il faut méditer avec une totale concentration. Prosternez-vous humblement et méditez. Mais avant de méditer, essayez de comprendre cela avec beaucoup d’attention.

Avant de méditer, donnez un bandhan à l’endroit où vous allez vous asseoir pour la méditation. Donnez-vous un bandhan. Donnez un bandhan à Ma photographie. Cela ne doit pas être fait d’une manière mécanique — comme certains le font. On doit donner des bandhans avec une parfaite concentration et shraddha (foi éclairée), dans un silence complet, comme si l’on faisait une puja. [Mais] Cela ne devrait pas se passer comme une puja où des gens disent : « Apportez ceci, apportez cela… »

Ensuite, donnez un bandhan à votre mana (mental). Où est votre mana ? Vous ne m’avez jamais demandé : « Mère, où est le mana ? » Le mana est ici, il part d’ici. A savoir, vous devez donnez un bandhan aux chakras du Vishuddhi et de l’Agnya. Il faut donner un bandhan au mana. En donnant le bandhan, chacun doit avoir cette pensée : « O Seigneur, gardez-nous sous votre bandhan et rien de fâcheux ne nous arrivera ». Prosternez-vous avec une grande humilité. A ce moment-là, constatez simplement que vous êtes dans l’état de témoin, détaché de toutes choses. Nous sommes nirmal (purs). Détachez-vous de toutes choses, et méditez.

Si vous essayez cela quotidiennement, cela deviendra une habitude. On doit méditer tôt le matin avec une foi profonde. Une dizaine de minutes ou une demie heure, cela n’a pas d’importance. Pendant la méditation, ne bougez pas vos mains. Regardez simplement la photographie et fermez lentement vos yeux pendant la méditation, et ne bougez ni vos mains ni vos pieds. A ce moment-là,  un chakra déséquilibré peut être rétabli simplement en le regardant [avec son attention], car, comme Je l’ai dit, les Vibrations divines sont plus nombreuses le matin.

Puis, après avoir purifié vos chakras, méditez sur votre le tattva de l’Atma (principe, essence de l’Esprit). Mettez votre attention sur l’Esprit.

Personne ne M’a jamais demandé : « Mère, où est Atma ? » L’Atma est dans notre cœur, mais son siège est dans notre Sahasrara. C’est pourquoi J’ai dit : « Prosternez-vous dans votre cœur et mettez votre attention sur le Sahasrara et remettez-vous à votre Esprit.

En pensée, remettez votre être à l’Esprit. Quelle est la signification du tattva de l’Atma ? L’Atma tattva est pureté. On devrait dire complète nirmal — pureté. Mettez votre attention sur cela. Il [l’Esprit] est complètement détaché. Il n’est attaché à rien. Quand vous vous cramponnez à certaines choses, vous vous éloignez de votre Esprit. Méditez sur le tattva de l’Atma. Et ce tattva de l’Atma est amour. Méditez sur cela. C’est une très grande pensée : le tattva de l’Atma est amour.

De nombreuses religions se sont établies dans ce monde, mais aucune n’a été capable de décrire l’Amour. C’est pourquoi il y eut beaucoup de contresens dans ces religions.

L’Amour ne peut pas être défini, mais l’Amour est ce pouvoir qui s’écoule de vos mains. C’est la chetana que les gens connaissent en tant que conscience, mais ils ne savent pas que c’est l’Amour. Ils prennent cette “conscience” pour une énergie comme les autres — de l’électricité par exemple. Mais non, le tattva de l’Atma est amour. En disant un mot, « Amour » vous êtes libéré de nombreuses entraves. Tout ce qui faux, contre-vérité, est contre l’Amour.

Même s’il vous arrive de réprimander quelqu’un, si vos paroles sont Vérité, vous l’aimez. Vous êtes vous-mêmes devenu Amour ; c’est pourquoi en méditant simplement sur Prem tattva (l’essence de l’Amour) vous pouvez pénétrer le tattva de l’Atma.

Pendant la méditation, ne vous laissez pas enliser dans aucune pensée. Car maintenant vous pouvez dire : « Je suis cette Prem tattva. Je suis cette Atma tattva. Je suis cette énergie de Dieu Tout-puissant. » Vous pouvez dire cela. De cette façon, juste en le disant deux ou trois fois, vous vous sentirez béni. Parce que vous dites la Vérité, les vibrations commencent à s’écouler de votre être avec une grande force.

Maintenant, que faudrait-il faire dans la vie de tous les jours ?

Dans votre vie quotidienne, vous devez savoir que l’énergie en vous est faite de Prem tattva (essence de l’Amour). Quoi que vous fassiez, le faites-vous dans l’Amour, ou alors êtes-vous juste en train de vous montrer en croyant être un grand Sahaja Yogi ?

Si Je fais une remarque à quelqu’un, ou si Je Me mets en colère contre quelqu’un, Je vois qu’après il va me critiquer auprès d’autres Sahaja Yogis ; et plus tard, il me demande : « Pourquoi ai-je perdu mes vibrations ? » Si vous vous livrez à de telles bêtises, alors mieux vaut que vous quittiez Sahaja Yoga. Seuls ceux qui sont désireux de recevoir peuvent rester dans Sahaja Yoga. Il [cet homme] n’a pas [encore] le droit de donner. Il doit seulement accepter de Moi. S’il veut donner quand ses pouvoirs seront développés, alors ce sera très bien. Mais vous ne pouvez donner qu’à la condition d’être capable d’absorber. En conséquence, apprenez d’abord à absorber. Essayer de voir vos points faibles.

Dans nos activités de tous le jours, nous devrions nous introspecter : « Que donnons-nous ?  Donnons-nous de l’amour ? Sommes-nous dans l’Amour ? [Non,] Nous nous battons contre tout le monde, nous nous disputons avec tout le monde, nous embêtons les autres et nous pensons que nous sommes des Sahaja Yogis ! Nous ne devrions pas vivre avec cette fausse impression.

Nous devrions vivre avec un miroir en nous, c’est-à-dire que nous devrions tout le temps nous regarder. Par exemple : si quelque chose est collé sur mon front, et que vous M’en informez, Je peux l’enlever. De même vous devriez vous regarder et nettoyer toute chose qui vous salit.

Dans votre vie de tous les jours, vous devriez vivre une vie plus brillante. Votre visage devrait rayonner. Votre comportement doit être merveilleux. L’Amour devrait s’écouler de vous. Si vous êtes un individu sans Amour, alors vous n’êtes pas un Sahaja Yogi. Vous devriez savoir cela.

[Shri Mataji s’adresse à des personnes (soit disant) Sahaja Yogis présentes ce jour-là] : Vous êtes devenus Sahaja Yogis sans aucun désir et sans prouver votre valeur, et Je vous tolère et vous êtes assis là aujourd’hui. Si vous ne pouvez pas vous améliorer, alors s’il vous plaît oubliez-Moi et ne venez plus à Sahaja Yoga. De telles personnes partiront d’elles-mêmes de Sahaja Yoga dans quelques jours. Ceux qui sont dépourvus d’Amour, ceux qui pensent qu’ils sont très évolués sont inutiles pour Sahaja Yoga. De telles personnes devraient aller voir des kuguru (faux gourous) et se faire frapper et rester avec eux.

Ici, avec Sahaja Yoga, vous êtes venus pour devenir l’instrument de Dieu Tout-puissant. Vous devriez être extrêmement humbles, extrêmement humbles. Vous devriez abandonner complètement votre ego.

D’autres [gurus] disent que l’on doit aller dans sanyasa (le renoncement). Moi Je dis : « Prenez d’abord les sanyasi de votre ego, de votre colère. En enlevant vos habits [les sanyasis en Inde vivent nus], vous n’avez renoncé à rien. Le renoncement, c’est quand vous vous débarrassez de la peur, de la luxure, de l’attachement, de l’orgueil, de l’avidité, de la jalousie, etc. Abandonner ces shadripus (six ennemis de l’âme), cela s’appelle sanyasa — sanyast. Nous ne parlons pas [ici] d’un renoncement superficiel.

Vous devriez être extrêmement aimant et paisible dans vos relations avec les autres. Vous devriez parler de Sahaja Yoga à votre famille, à vos enfants, et à vos amis. [Shri Mataji s’adresse à des nouveaux] Changez d’amis et de relations. Les Sahaja Yogis sont vos vrais relations. Vous devriez leur parler [aux Sahaja Yogis]. Ils vous diront que nous sommes entrés dans un nouveau monde, que nous avons une nouvelle conscience [qui est] vibratoire. Dès que vous êtes en voyage, partout — comme quelqu’un qui me disait être venu de Rahuri — de même que vous transportez vos affaires personnelles, transportez tirtha. L’eau vibrée par mes Pieds est appelée tirtha. Transportez également des produits vibrés comme du kumkum, etc. Si nous rencontrons une personne malade sur notre chemin, nous lui donnons de l’eau vibrée à boire. Si quelqu’un parle de religion, nous lui montrons la photographie et lui parlons de Mère et du fait qu’elle peut lui donner la Réalisation du Soi.

Quelle que soit la personne qu’ils [les Sahaja Yogis] rencontrent sur leur chemin, ils lui parlent de Sahaja Yoga. Ils mettent du kumkum à certaines personnes et leur demandent comment elles se sentent ; ils leur montrent Ma photo et parlent de Moi et disent qu’ils peuvent recevoir leur Réalisation de cette photographie. Tout le temps, ils ne parlent que de Sahaja Yoga et ne pensent qu’à la manière dont ils peuvent manifester [montrer au monde] Sahaja Yoga. En faisant cela, vous trouverez votre profondeur.

Il y a aussi des gens qui sont venus à Sahaja Yoga comme s’ils visitaient un temple [ils y entrent et en ressortent], et repartent, et c’est pourquoi ils obtiennent des résultats adverses. Vous voyez ces personnes assises là, qui étaient très malades avant ? Depuis qu’elles ont reçu leur Réalisation, elles ne sont plus jamais retombées malades. Elles n’ont plus jamais été voir un médecin après leur Réalisation, elles n’ont plus jamais pris de médicaments non plus ; et il y a des personnes âgées aussi, qui passaient leur temps à voir des médecins et à aller dans des hôpitaux, qui ont cessé d’agir ainsi depuis qu’elles pratiquent Sahaja Yoga. Il y a de nombreux exemples de ce genre. En plus, ces personnes en ont aidé d’autres. Car, quelles que soient les recommandations données à un Sahaja Yogi pour sa propre santé, il les met en pratique et guérit.

Vous devriez vous réunir. Entre vous, vous êtes tous des docteurs et vous êtes tous des patients. De même que les docteurs ne se facturent pas d’honoraires entre eux, de même vous ne faites rien payer quand vous aidez un autre [Yogi]. Vous devriez vous vous soigner les uns les autres, et discuter entre vous [des soins à faire], et vous ne devriez pas vous inquiéter.

Si quelqu’un vous dit que votre Sahasrara est bloqué, alors il y a de quoi avoir honte car un blocage au Sahasrara signifie que l’on est contre Moi. Alors vous devriez demander aux autres de vous débloquer et vous devriez retrouver la cause de ce blocage.

Vous ne devriez rien avoir à faire avec toute personne critiquant Sahaja Yoga. Si vous faites cela, votre Sahasrara se bloquera. Vous devriez dire à cette personne de rester éloignée et vous devriez boucher vos oreilles. Ne lui parlez pas et conseillez-lui de ne pas vous parler. Dites-lui que vous l’avez rencontrée par la volonté de Mère, et qu’il devrait se taire. Si vous continuez à parler à une telle personne, alors votre Sahasrara sera atteint par le blocage, et d’autres chakras suivront [le même sort] ; et après quelques jours, vous viendrez Me voir et direz : « Mère, j’ai un cancer. » Une ou deux personnes l’ont eu [ainsi], mais maintenant elles sont guéries.

Sachez que que le cancer est une maladie du Sahasrara. Si vous devez être libérés du cancer, alors gardez votre Sahasrara pur. Si votre Sahasrara commence à se bloquer, alors sachez que c’est le début du cancer. Vous devriez toujours garder votre Sahasrara propre, car si vous ne le faites pas, après quelques années vous viendrez et direz que vous avez développé un cancer. Alors pourquoi ne pas vous maintenir propre dès maintenant ?

De plus, pourquoi ne pas travailler pour Sahaja Yoga ? [Le travail pour Sahaja Yoga] c’est la raison de notre présence dans le Royaume de Dieu. Demain, quand des personnes appartenant au Royaume de Dieu seront choisies dans ce monde, vous en ferez partie . Pourquoi ne pas diriger nos efforts dans cette direction ? Nous perdons notre temps à voir nos amis, à ripailler, à critiquer les autres. Laissons tomber tout cela et améliorons nos comportements. Nous devrions mener notre vie  en nous rappelant cela . Pensons comme cela.

Personne ne devrait penser [donner comme excuse] qu’il ne lui reste que quelques années à vivre et qu’il est difficile à présent d’y arriver. Vous ne mourez pas [définitivement]. Vous mourez, puis une nouvelle vie vous est donnée et cela continue. Alors pourquoi ne pas sortir de ce cycle (de naissances) en une année — ou, si vous le désirez, vous pouvez faire cela en une semaine ? Vous devez juste décider de faire quelque chose de spécial de votre vie une fois, juste une fois, et ainsi vous pourrez énormément bénéficier du Sahaja Yoga.

Vous devriez être complètement dans l’abandon. Il n’est pas nécessaire de toucher Mes Pieds, c’est un abandon qui se passe dans le cœur. Certaines personnes touchent Mes Pieds mais il n’y a pas d’abandon dans le cœur. Vous devez avoir un abandon complet à l’intérieur. Si vous avez un abandon complet de l’intérieur, votre Kundalini se maintient sur votre principe de l’Esprit [le cœur] juste comme la flamme d’une lampe, sans vaciller. Mais vous devez rester dans l’abandon pour cela. Dans l’état d’abandon, vous expérimentez la Joie, la Béatitude, et la Réalisation de Dieu [vous réalisez que Dieu est].

Sahaja Yoga est une chose incomparable, unique et spéciale. S’il vous plaît, essayez de le comprendre et de vous y consacrer. Plus vous vous identifiez avec, plus votre principe de l’Esprit brille. Rien n’est important, sauf de devenir soi-même la Lumière.

Ceux qui se laissent aller à ces activités stupides tout le temps sont priées de nous quitter. Ces choses [du Sahaja Yoga] ne sont pas pour eux. Je vous le dis pour la dernière fois. S’il vous plaît, prenez-en bonne note et agissez de manière réfléchie.

En nous sont tapies de nombreuses mauvaises tendances et de nombreuses négativités. Elles nous poussent à faire de mauvais actes.  Agir sous leur influence, c’est comme devenir un Satan soi-même. Maintenant, à vous de décider si vous devenez un Satan ou si devenez un Dieu. Maintenant, si vous souhaitez devenir Satan, alors c’est différent et Je ne suis pas votre Guru pour cela. Mais si vous souhaitez devenir Dieu, alors Je suis votre Guru. Mais vous devriez vous garder de devenir Satan.

La première chose à noter est que les nuits de nouvelle lune et de pleine lune sont toujours dangereuses pour vos côtés gauche et droit. Spécialement lors de ces deux jours, les nuits de nouvelle lune et de pleine lune, vous devriez vous endormir très tôt le soir. Après avoir chanté des bhanjans, prosternez-vous devant la photographie, méditez, et gardez votre attention au Sahasrara, et allez vous coucher après avoir fait votre bandhan. Cela veut dire que vous entrez dans l’Inconscient dès que votre attention est sur votre Sahasrara. Là, donnez-vous un bandhan et vous êtes sauvés. Lors de ces deux nuits, cela [ces consignes] devrait être particulièrement observé.

La nuit de la nouvelle lune, vous devriez méditer spécialement sur Shri Shiva. Vous devriez dormir après avoir médité sur Shri Shiva, qui est l’Esprit, et vous en remettre complètement à Lui. La nuit de la pleine lune, vous devriez méditer sur Shri Rama et vous en remettre à Lui pour être protégé. Le sens du mot Ramchandra est « créativité ». Vous devriez Lui dédier vos pouvoirs créatifs. Donc, vous devez prendre spécialement soin de vous lors de ces deux jours.

Par ailleurs, le septième jour (saptami) et le neuvième jour (navami) de la quinzaine lunaire, vous avez  particulièrement Mes bénédictions. Retenez que vous êtes spécialement bénis par Moi lors de ces deux jours.

Vous devez faire une méditation collective uniquement aux endroits qui ont été purifiés par Mes Pieds [où Shri Mataji s’est rendue physiquement]. Vous ne devriez pas méditer collectivement chez vous en invitant quelqu’un. Même avec vos connaissances vous ne devriez pas faire de méditation collective. Vous devriez faire des méditations collectives seulement là où Je vous ai dit d’en faire.

Aussi, vous ne devriez pas longuement échanger au sujet de Sahaja Yoga dans un lieu où Je n’ai pas mis Mes pieds, car dans de tels lieux, les bhoots commencent à parler à travers vous et vous commencez à vous battre entre vous. Je dis cela parce que, même maintenant, vous n’êtes pas libérés des griffes des bhoots. Vous n’êtes pas capables de savoir quand le bhoot entre en vous et prend le dessus. C’est ainsi que vous devriez vous protéger. Et dès que vous sortez, que vous quittez votre maison, donnez-vous un bandhan. Soyez toujours sous le bandhan.

Si vous croisez quelqu’un qui a un blocage à l’Agnya, donnez-lui un bandhan. Même avec votre attention cela peut être fait. N’argumentez jamais avec quelqu’un bloqué à l’Agnya ; c’est folie de faire cela. Pouvez-vous argumenter avec une personne qui est un bhoot qui est bloquée à l’Agnya ? Argumentez-vous avec une personne qui est bloquée à l’Agnya ? Jamais. Acquiescez simplement à tout ce qu’il dit. Dites toujours « Oui, oui, tu as raison. » N’argumentez jamais avec quelqu’un qui a un blocage à l’Agnya.

Vous ne devriez pas non plus argumenter avec quelqu’un qui est bloqué à l’Agnya. Et n’approchez jamais de quelqu’un de bloqué au Sahasrara ! N’ayez aucun contact avec lui. Dites-lui d’améliorer son Sahasrara d’abord. Vous ne devriez pas hésiter à lui dire : « Votre Sahasrara est bloqué. Rectifiez-le » Le Sahasrara devrait être gardé propre. Si quiconque commence à être bloqué au Sahasrara, alors il devrait immédiatement être aidé par les autres Sahaja Yogis. « Faites quelque chose, dégagez mon Sahasrara ! » Si quelqu’un bloqué au Sahasrara vous parle, vous devriez lui dire : « Vous êtes mon ennemi ». Ne lui parlez jamais tant qu’il a un blocage au Sahasrara.

Si quelqu’un est bloqué au cœur, vous devriez l’aider autant que possible. Faites un bandhan sur son cœur. Mettez votre main sur votre cœur et amenez-le devant la photo de Shri Mataji. Vous devez prendre soin du chakra du Cœur. Peut-être, parfois, vous pouvez avoir un problème sur le chakra du Cœur. Vous devez aussi aider les autres à nettoyer leur chakra du Cœur. Mais beaucoup de gens n’ont pas ce cœur, ils ont une personnalité aride et vous ne pouvez rien faire pour des personnes sèches, même si vous le souhaitez. Donc, vous devriez les laisser seules.

Cependant, si elles viennent vers vous et vous demandent votre aide, alors conseillez-leur de premièrement arrêter le hatha yoga ; et demandez-leur d’abandonner les autres choses sans importance dans la vie. Il faudrait leur demander d’apprendre à aimer les autres ; et si elles ne peuvent pas aimer les êtres humains, alors elles devraient au moins commencer par aimer les chiens et les chats.

Aimez tout le monde, aimez les enfants. Ne soyez jamais agressifs avec les enfants. En fait, personne ne devrait jamais être agressif avec quiconque. Ne blessez jamais quiconque. Personne ne devrait battre les enfants. Aucun Sahaja Yogi ne devrait frapper ses enfants avec ses mains. Ne frappez jamais les autres avec vos mains, jamais. Ne vous mettez pas en colère. Les Sahaja Yogis en particulier ne devraient jamais se mettre en colère. Au lieu d’être perturbés, ils devraient tout améliorer avec tact et intelligence. Ne vous mettez jamais en colère. Vous devriez prier pour connaître comment la vie quotidienne d’un Sahaja Yogi devrait être. Il faudrait y réfléchir. Je vous l’ai dit : de plusieurs façons.

Par exemple, pour notre association Anant Jeevan (Life Eternal Trust), huit ou dix personnes devraient se réunir et réfléchir aux actions à entreprendre. Vous devez tous y contribuer et vous y rendre utiles. Tous ceux qui n’ont pas encore donné leur nom devraient le donner à M. Pradhan. Et nous allons commencer une revue trimestrielle dans laquelle toutes Mes lettres, Mes messages, Mes conférences seront éditées. Et ajouté à cela, si vous avez des récits d’expériences à partager, faites-le pour qu’ils puissent aussi y être édités. Nous imprimerons quelques-unes des nombreuses expériences vécues dans toute l’Inde. Donc, si vous avez des expériences, écrivez-les leur.

En outre, si vous pouvez écrire un article sur Sahaja Yoga, s’il vous plait, faites, et envoyez-le afin qu’il soit édité. De cette manière nous aurons un trimestriel contenant des articles en hindi, d’autres en marathi, d’autres en anglais, et d’autres en Gujarati. Bon, commençons-nous par imprimer tout ensemble dans toutes ces langues, ou bien une par une ? Tout arrive lentement dans Sahaja Yoga. Vous devez y contribuer : abonnez-vous et profitez-en !

Si vous avez des questions à ce sujet, posez-les et J’y répondrai globalement. Nous allons d’abord sortir un trimestriel qui deviendra un mensuel, puis un hebdomadaire, et finalement un quotidien. Mais pour le moment, ce sera une publication trimestrielle. Si vous avez des questions, des problèmes, alors s’il vous plaît envoyez une lettre à Mon attention à M. Pradhan. S’il vous plaît ne M’écrivez pas plein de lettres. S’il vous plaît ne M’écrivez pas plein de lettres car Je n’ai pas de temps. De plus, ne pas dire : « Mère lui à écrit à lui et pas à moi ! » Ne parlez pas aussi stupidement. Sahaja Yoga n’est pas pour ce genre de personnes. Vous savez que votre Mère vous aime tous de manière égale.

Pour certaines raisons, il y a quelques personnes auxquelles Je n’écris pas. Parfois Elle vous écrit, et parfois non. Parfois Je ne peux pas écrire à des personnes bien que Je souhaiterais vivement leur écrire. Mais ces derniers ne s’en soucient jamais. Et Je ne vais pas m’occuper de ceux qui se sentent mal si Je ne leur écris pas. Je me suis suffisamment occupée de ces personnes et le résultat est que ces mauvaises personnes sont restées comme elles étaient et n’ont jamais progressé et nous avons été dérangés par elles.

Tous ceux avec lesquels Je suis restée patiente, pensant qu’un jour ils progresseraient, n’ont montré aucun progrès et sont restés méchants. Ils ne se sont pas transformés, ne serait-ce qu’un tout petit peu, et nous avons été tourmentés parce que J’ai décidé qu’aucun être humain ne serait détruit pendant ce Kali Yuga. Je ne torturerai aucun être humain. Je lui ai donné l’entière liberté d’aller soit en enfer, soit vers Dieu. Je vous ai donné l’entière liberté. Si quelqu’un veut aller en enfer, alors Je lui dis : « Fais de plus grands pas pour y aller, ainsi Je serai libérée de toi ! » J’ai pris aussi ces dispositions-là. Si vous souhaitez aller en enfer, J’ai pris les dispositions pour cela aussi. Mais si vous souhaitez aller aux Pieds de Dieu, cela aussi Je l’ai organisé pour vous.

Ainsi, Je m’adresse à tous ceux qui M’ont dérangée, perturbée ou tourmentée. J’ai été suffisamment patiente et maintenant si quiconque me dérange ou me perturbe, alors Je dois dire très clairement à de telles personnes : « Dorénavant nous n’aurons plus de relation avec vous et vous devez quitter Sahaja Yoga. » De telles personne, quand elles sortent de Sahaja Yoga, montrent leurs vraies couleurs et nous perturbent à nouveau. Leur vraie nature est exposée.

Aussi, J’ai à vous dire que vous devriez penser à être bienveillants envers vous-mêmes. Il n’est pas utile de les suivre [ces personnes malveillantes] et d’aller en enfer. Ils vous ont rencontrés dans Sahaja Yoga et [mais] maintenant il est temps de vous séparer d’eux. Pensez à votre propre bien-être. Il n’est pas nécessaire de discuter avec qui que ce soit. Ils resterons comme ils étaient avant. Ils sont très difficiles à transformer parce qu’ils sont mauvais. Ceux qui sont bons commettent peut-être des erreurs, mais ils sont très facilement transformés. Ceux qui sont mauvais sont impossibles à transformer — J’ai découvert cela. J’ai suffisamment essayé, mais ces personnes restent comme elles étaient. Vous ne pouvez jamais les transformer. Elles n’auront jamais de sagesse. C’est pourquoi il n’est pas utile d’argumenter avec de telles personnes. Je dois vous demander de n’avoir aucune sorte de relation avec de telles personnes. Lentement, elles sortiront de Sahaja Yoga. Elles sont là parce qu’elles veulent détruire l’ascension spirituelle que vous avez accomplie. Vous devriez vous sauver vous-mêmes en évitant de telles personnes. Dans Sahaja Yoga vous avez reçu vos vibrations.

Il y avait un homme qui voulait nous vendre une maison. Je suis allée chez lui et Je lui ai donné la Réalisation. Plus tard, une autre personne est venue chez lui et lui a dit que dans le groupe de Shri Mataji (Sahaja Yoga) ils étaient tous malhonnêtes. Je lui avais donné la Réalisation et il sentait les vibrations, mais il n’a pas voulu Me croire. Il M’a dit : « Mataji, je ne peux vous vendre la maison parce qu’on m’a dit du mal de votre groupe. » Alors Je lui ai dit : « Vous pouvez la vendre à la personne qui vous a donné cette information. » Maintenant, personne n’est prêt à acheter sa maison et il subit une perte. Il M’appelle tous les jours pour Me demander d’acheter la maison et Me dire qu’il est désolé. J’ai dit : « Maintenant vous ne la vendez qu’à cette autre personne. Fini. Vous avez l’entière liberté. » Il a senti que J’étais mécontente de lui. Pour Moi, la question d’être [contente ou] mécontente n’existe pas. Je lui ai dit de vendre sa maison à celui qui l’a informé (désinformé).

Ceux qui croient être très intelligents, s’ils veulent aller en enfer, Je peux leur fournir un ticket pour aller en enfer. Tout est sous Mon contrôle. Tous ceux qui sont désireux d’aller en enfer peuvent avoir le ticket de Ma part, et Je veux bien le leur donner. A ceux qui veulent aller dans le Royaume de Dieu, Je peux aussi distribuer leurs tickets. Un préposé à la billetterie peut émettre pour toute destination. Mais le préposé à la billetterie vous informera que si vous allez dans cette direction, il y aura un déraillement et en atteignant votre destination, votre train se brisera. Il n’y a pas de retour de là-bas. Vous ne pouvez par revenir de là-bas. Un ticket retour n’est pas disponible. C’est pourquoi Je vous préviens. Mais Je n’ai pas besoin d’en dire beaucoup sur l’enfer, puisque vous le connaissez tout de lui !

Je vous ai raconté tout cela pour que vous puissiez garder pur votre propre instrument et pour que vous puissiez toujours regarder vers le haut. Vous ne devriez pas regarder vers le bas mais vers le haut. Il vous faut vous hisser plus haut. Ne regardez jamais vers le bas. Vous devez vous hisser plus haut ! Je suis avec vous à chaque pas, en tous lieux, partout. Où que vous soyez, quelle que soit l’endroit où vous êtes, Je suis avec vous, complètement : en personne, en Esprit, et par Ma parole, complètement. Ceci est Ma promesse pour vous. Mais ceux qui souhaitent aller en enfer, ils y seront aspiré. Ceci est aussi arrangé, alors soyez prudents. Allez vers la vie supérieure.

Maintenant, Je vais partir pour Londres, et lorsque Je reviendrai, Je veux que chacun de vous ait donné la Réalisation à dix personnes au moins. Appelez les autres, parlez-leur de Sahaja Yoga ouvertement. Ne soyez pas timides. Dites-leur combien Sahaja Yoga est sincère. Il [Sahaja Yoga] est la religion de la Vérité. Il est réel. Rassemblez des gens, parlez-leur où que vous les trouviez. Chacun d’entre vous devrait prendre la photographie. Et chacun devrait donner la photo à dix foyers. C’est une très bonne manière de contribuer : chaque personne prend [achète] dix photographies. Donnez ces photos à dix foyers qui respecteront la photo, où elle sera vénérée et où Sahaja Yoga peut être accepté. De cette manière, seulement, nous pouvons répandre Sahaja Yoga. Nous ne voulons pas avoir beaucoup de publicité, car où que nous fassions de la publicité, des personnes malsaines sont aussi attirées et les personnes saine ne viennent pas. Donc il vaut mieux servir Sahaja Yoga tout le temps et vous enrichir [spirituellement] grâce à lui.

Dieu vous bénisse !

Toutes mes bénédictions sont avec vous. Mon cœur, Mon mental, Mon corps sont toujours engagés à votre service. Je ne suis pas éloignée de vous, même pour un instant. Dès que vous vous souviendrez de Moi, où que ce soi, juste en fermant vos yeux, aussitôt Je viendrai avec tous Mes pouvoirs. “Shankha, chakra, gada, padma, Garuda lay siddhari”. Cela sera immédiat. Mais vous devrez être Miens. C’est très important. Si vous êtes Miens, alors cela ne Me prendra pas un seul instant pour être avec vous.

Que Dieu vous bénisse tous et vous donne la sagesse.