Les esprits des morts

Mumbai (India)

1976-12-22 1 Dead Spirits 2, 45' Download subtitles: EN,RUView subtitles:
Download video (standard quality): Transcribe/Translate oTranscribe

1976-12-22 1 Dead Spirits 3, 12' Download subtitles: EN,RUView subtitles:
Download video (standard quality): Transcribe/Translate oTranscribe

« Les esprits des morts » Bombay (Inde), 22 Décembre 1976

En TVD 2020-1215  FrTVD2021-0130

En fait la question pour un homme moderne est de croire ou pas s’il existe des esprits [morts]. Car il s’agit d’une zone très inconnue. Et une zone inconnue, à moins et jusqu’à ce qu’elle soit totalement explorée et découverte, crée toujours l’hallucination qu’il s’agit de quelque chose de divin. Donc nous devons même connaître le domaine des esprits : qui ils sont, comment ils agissent et comment ils fonctionnent.

Alors beaucoup diront : « Nous ne croyons pas aux esprits. » Que vous y croyiez ou pas, mais ils sont là. Christ n’était pas un menteur. Il a attrapé les esprits et les a mis dans le cochon. Et Il est l’Homme qui très clairement a dit : « Restez éloigné des esprits. »

Les esprits sont des gens. Demain nous pouvons être des esprits si nous le voulons. Quand nous mourons, nous ne mourons pas totalement. Seul l’élément Terre, qui nous a créé pour nous donner une apparence, ou ce que, nous pouvons dire, le Jala Tattwa [le Principe de l’Eau] pour la forme grossière. C’est seulement cette portion-là qui meurt, le reste de nous subsiste et va dans une zone que nous appelons ‘Pretaloka’ [le monde de la mort] où cela commence à devenir de plus en plus petit jusqu’à ce qu’il prenne la dimension d’un fœtus ou, vous pouvez dire, un très petit fœtus. Il va attendre là.

Mais certains, quand ils meurent, sont des âmes insatisfaites. En Sanscrit nous les appelons ‘atrupta atma’ [âme insatisfaite]. Cela signifie que dans leur vie ils se sont accrochés beaucoup trop à des choses [matérielles] et ils n’ont pas pu atteindre leurs buts, et sont morts.

Par exemple une mère meurt durant les douleurs de l’accouchement. Son enfant est né, elle voit l’enfant et meurt. Elle est contrariée de ne plus s’occuper de son enfant. Un père meurt soudainement dans un accident. Il laisse derrière lui ses enfants et il se soucie pour qu’on s’occupe de ses enfants. Il y a des gens qui sont très ambitieux dans la vie – très, très ambitieux – et ils meurent avant d’avoir réalisé leurs ambitions. Eux aussi deviennent des esprits. Il y a des gens qui ont été torturés et perturbés et tués. Eux aussi meurent et ne veulent pas vivre dans le Pretaloka mais veulent perturber les gens qui leur ont créé des problèmes.

Donc il y a plein de sortes de gens qui deviennent des esprits. Nous pouvons les diviser en deux sortes.

Une sorte est celle qui est très agressive, ambitieuse, égoïste, oppressive, qui meurt et devient un esprit. Cette zone est connue en tant que zone du supraconscient [du côté droit].

Tellement de gurus et de sadhus [ascètes] qui renoncent au monde, vont dans les Himalayas, se rompent le cou et font toutes sortes de choses frénétiques que nous appelons ‘dravidi pranayam’ [une façon détournée de faire une chose – signifiant littéralement : pincer le nez pour retenir la respiration en plaçant la main droite au-dessus de la tête], quand ils meurent sans Réalisation, ils sont aussi sur le côté supraconscient. Et ils restent sur le côté droit de l’être humain. De l’être humain car l’être humain est une réflexion ou, nous pouvons dire, que c’est le pareil microcosme du macrocosme qu’est le Virata. D’où ils sont réfléchis sur le côté droit du Virata, et ainsi on devrait dire qu’ils sont disponibles sur notre côté droit.

[Sur le côté gauche] Les autres, nous pouvons dire qu’ils appartiennent à la catégorie des gens qui sont réprimés, opprimés, torturés, perturbés, dévalorisés, insultés. De tels gens, quand ils meurent, désirent prendre leur revanche au moyen de leurs méthodes sournoises. Donc ils restent sur le côté gauche du Virata et sont ainsi réfléchis en nous aussi, dans le subconscient collectif qui se trouve sur le côté gauche.

Voici basiquement les deux sortes de gens qui deviennent des esprits. Mais il peut y avoir un mélange, il peut y avoir n’importe quelle sorte d’esprit. Il pourrait aussi y avoir de bons esprits, de bonnes personnes qui essayent seulement d’aider leurs familles et des choses comme cela.

Ces esprits essayent de se manifester.

Par exemple les esprits du type supraconscient. Il y avait un médecin à Londres qui est mort. Son nom était Dr. Lang. Quand il est mort, il avait découvert plein de choses et il a voulu poursuivre avec son œuvre à Londres – il était chirurgien – mais il ne pouvait plus le faire car il est soudainement mort.

Donc son esprit est entré dans un soldat qui combattait au Vietnam. Et, quand l’esprit est entré en lui et lui a dit : « Je suis tel et tel docteur, tu dois aller rencontrer mon fils et mon frère et leur dire que je suis en vous », le soldat ne pouvait pas le croire. Mais alors il dit : « Tu viens avec moi, je te guiderai jusqu’à cet endroit. » Et il l’emmena jusqu’à cet hôpital où ce docteur avait travaillé. L’hôpital était fermé, la chirurgie était fermée, alors il alla voir le fils et lui parla de cet esprit qui était entré dans son corps. Le fils ne pouvait pas le croire. Alors il dit : « Je te dirai tous les secrets de notre vie que nous avons passée ensemble et que personne ne connaît. » Et quand il a commencé à lui raconter toutes ces choses, il fut étonné et dit : « Très bien, j’ouvrirai le centre. » Alors ils ouvrirent une nouvelle très grande organisation connue en tant que « Dernier Centre International de Soins du Dr. Lang » à Londres.

En fait cette organisation a commencé à travailler depuis longtemps, Je pense depuis onze-douze ans environ. De fait J’en suis venue à la connaître car une personne qui avait souffert du traitement d’un de ces gens, est venue auprès de moi et m’en a parlé. Et elle M’a donné une brochure où ils avaient écrit toute cette histoire à propos du Dr. Lang. Et ce qu’ils avaient l’habitude de dire, c’est : « Vous devriez nous écrire à propos de votre maladie quelle qu’elle soit. Et quand vous nous écrirez, alors nous organiserons cela de telle façon qu’à tel moment, à tel point et à tel endroit – quel que soit l’endroit que vous suggérerez – quelque chose se passera avec vous : vous commencerez à voir votre corps trembler et ces esprits entreront en vous et vous serez guéri. » C’est arrivé à cette dame, celle qui est venue la première auprès de Moi pour M’en parler. Ensuite, par après, J’en ai rencontré beaucoup d’entre eux. Même en Angleterre J’en ai rencontré.

Donc, quand elle est venue auprès de Moi – vous voyez, son problème c’était que, elle a dit que : « J’avais des problèmes. » Je pense qu’elle avait un quelconque problème mineur qui avait été guéri mais était une chose très ennuyeuse pour elle, une sorte de problème de nuisance. Elle en était effectivement guérie. Mais après, disons, cinq à six ans environ, elle a commencé à voir son corps trembler complètement. Sa nervosité était telle qu’elle ne pouvait pas Me voir. Quand elle s’asseyait devant Moi, elle commençait à trembler, à avoir les mains qui tremblent, son corps commençait à trembler comme si un fou agissait devant Moi. Alors Je lui ai dit : « Voyez, cet homme vient d’un asile de fous et il se comporte de la même façon dont vous vous comportez. » Elle répondit : « Je sais. Parce que j’ai mal ici, j’ai un problème ici. Et je sais que quelque chose ne va pas. Je ne pense pas correctement et je ne peux me souvenir de rien. Je suis une âme perdue et je sais ce qui m’est arrivé. Alors que pouvez-Vous faire à ce sujet ? »

Evidemment Je l’ai alors guérie, sans aucun doute. Car en Sahaja Yoga vous pouvez – au moyen des vibrations d’amour, cet Amour Divin dont Je vous ai parlé hier – vous pouvez asservir ces esprits. Par cet asservissement, vous pouvez faire que cet asservissement passe dans le Pretaloka et ils disparaissent.

Mais certains parmi ceux-ci sont contrôlés par certains de ces ambitieux soi-disant gurus. En fait ces soi-disant gurus que vous connaissez – soi-disant : ils s’appellent eux-mêmes gurus – que font-ils ? Ils vont – vous voyez, s’ils trouvent qu’un génie maléfique meurt quelque part – ils savent qu’il est un génie malfaisant – alors ils suivent son corps, vont dans un smashan [terrain brûlant], essayent de récupérer une partie de son corps et ils la conserve avec eux.

En fait l’esprit, jusqu’à treize jours, se meut autour du corps, et commence à observer ce que le corps fait. Donc, quand l’esprit voit que sa propre partie de son corps – qui va à nouveau se former en son propre corps plus tard – manque à cause de ces gens et qu’ils vont en faire quelque chose, alors il apparaît devant eux.

Et ils savent comment parler. C’est facile de parler. Même l’esprit ordinaire de quelqu’un, s’il vient ici, Je peux le faire parler. Et ils parlent beaucoup, disent toutes sortes de choses insensées, et ils parlent aussi de ces gens, ce que ces gens ont fait. Donc alors, vous savez, cet esprit est capturé par ces gens et ils commencent à utiliser ces esprits supraconscients. Ces gens étant tortueux et très intelligents, commencent à agir entre leurs mains.

En fait, il est donné des noms à ces esprits. Comme ils peuvent s’appeler ‘Ram’, ‘Krishna’, etc. Certains disent ‘Aim’ ou ‘Hrim’ ou ‘Klim’. Certains portent tous les noms de la Déesse, vous voyez. Ils peuvent même s’appeler ‘Jésus’ ou autre dans le genre.

Alors ce qui se passe c’est que, quand vous allez chez ces gurus, alors quand vous le leur demandez, ils disent : « Nous vous donnerons un mantra. » Donc vous pensez que ce mantra offert est une très grande chose.

Vous voyez, tellement de gens viendront Me dire – en Marathi également, les habitants du Maharashtra sont spéciaux pour ceci – que : « Mataji, mala kani guru mantra dila [un guru m’a donné un mantra]. » Après tout on peut donner un mantra, dire : « Kay dila mantra ‘Ram’ [quel est le problème si le mantra ‘Ram’ est donné] ? »

Pourquoi avez-vous besoin qu’un guru vous dise cela ? Utilisez votre cerveau !

Alors ils continuent de dire ‘Ram’ et ce gars les a déjà connectés avec le Ram qu’ils ont nommé pour entrer dans cette personne. Alors ce Ram entre dans la psyché de cette personne. La plupart du temps cela se fait au travers de cet Agnya Chakra dont Je vous ai parlé. Hier J’ai décrit toute la Kundalini et ces emplacements et tout. Donc il entre au travers de ceci dans la psyché.

Quand il entre dans la psyché sur le côté droit, le côté de l’ego, il entre dedans et il commence à rendre l’homme très égoïste. Il battra son épouse, il battra ses enfants, il délirera et essayera de se mettre en avant. Parfois un tel homme pourra obtenir une promotion et il deviendra si dynamique que les gens diront : « Oh, que lui est-il arrivé ? » et, vous voyez, son attention qu’il portait à faire d’autres choses, sera déviée vers un style de travail très ambitieux.

En fait il devient très ambitieux mais il n’a pas de dharma en lui, pas d’amour en lui, pas de compassion, mais il devient un soi-disant homme très prospère. Pour un court moment. Mais après ! J’en ai aussi rencontré beaucoup comme eux à Delhi, ceux qui ont été « initiés » comme cela, en payant tout un tas d’argent à ces swamis et sadhus – et, devant Moi, ils tremblaient juste comme ceci. Et ils ont dit : « Mataji, nous tremblons trop devant Vous. Et même si nous brûlons un udbatti [sorte de bâton d’encens] au nom du Dieu du Virata, nous ne pouvons pas approcher d’un temple, ni d’une église. Si nous voyons quoi que ce soit de Divin, nous commençons à trembler ainsi. » Et ils ont tous démissionné de leurs travails et ont dégringolé en tant que gens inutiles. Ceci leur est arrivé il y a environ 4 à 5 ans. Des gens jeunes, très jeunes !

A Singapour, non, Kuala Lumpur, J’ai rencontré un homme, vous ne le croiriez pas, il a seulement 22 ans et il est comme cela maintenant.

Et ceci est le style supraconscient. Ils appellent cela la pensée transcendantale. Ceci est la transe qu’ils utilisent. Donc juste en vous donnant un nom. Vous devez aussi y penser !

Après tout, vous ne pouvez pas appeler ainsi votre Dieu, Celui qui est Tout Puissant, par juste un nom ?! Comment pouvez-vous L’appeler ainsi ! Est-Il votre serviteur ? « Rama gari, [le gars, le bonhomme, le serviteur], amenez-Vous ! » Pouvez-vous L’interpeller ainsi ? « Faites mon travail, occupez-Vous de mon père, occupez-Vous de ma mère ! » Qui êtes-vous ? Avez-vous l’autorisation de L’interpeller ainsi ? Et pouvez-vous seulement Lui dire : « Vous devez ! Vous feriez mieux de Vous occuper de tout ce que je Vous demande, sinon je Vous abandonnerai. Je n’ai pas confiance en Vous » ?

L’être humain dans son ego commence à penser ces choses insensées. Vous devez vous abandonner à Dieu. Vous devez devenir un avec Lui. Vous devez avoir Son autorisation. Alors seulement vous pouvez réclamer Son aide.

Les autres gens supraconscients sont d’un autre genre. Ils agissent de cette façon, vous voyez, ces gens sont les Hatha Yogis – de soi-disant Hatha Yogis car Je les appelle des néo-Hatha Yogis. Ce ne sont pas de réels Hatha Yogis. Les vrais Hatha Yogis ne restent jamais auprès des humains normaux, ceux que vous appelez les citoyens d’une ville ou d’un village. Ils restent dans la forêt avec les Gurus. Dans les Shastra de Patanjali, qui est l’écrivain original du Hatha Yoga, il a dit qu’il y a six choses qu’un Hatha Yogi doive faire. Il doit rester dans la jungle avec un guru qui est une âme réalisée, et il ne doit pas mener la vie d’un homme marié. Il doit être un brahmaharya, un célibataire. Et il doit faire ces six choses en même temps. Parmi elles il y a la méditation : prana pratishtha [réguler la respiration], pratyahar [sevrage des sens], yama-niyama [faire et ne pas faire], etc. Toutes ces choses signifient qu’il doit réguler sa vie, il doit mener une vie très chaste et sainte. Ce n’est pas destiné aux gens qui sont des chefs de famille.

Maintenant ici, au nom de la mode, le Hatha Yoga est pratiqué par tous les gens, et tous les Hatha Yogis en tant que tels ont des attaques cardiaques. Oui, ils en ont.

J’ai rencontré ici un médecin – vous pourriez aussi très bien le connaître, c’était un médecin très bien connu – et il avait prêché le Hatha Yoga, et a eu un problème cardiaque. Et c’était un spécialiste du cœur ! Et quand Je l’ai rencontré, Je lui ai dit : « Docteur, faites attention à votre cœur. Vous avez un blocage au cœur. » Il a dit : « Comment cela se peut-il ? J’ai vérifié mon électrocardiogramme ! » J’ai dit : « Docteur, faites attention et ne faites pas ce Hatha Yoga. » Car c’est un type extrême de sadhana [pratique spirituelle] qui doit être fait avec une personne qui peut vous équilibrer, où aucune autre énergie n’est épuisée. Et la seule chose c’est que c’est juste fait pour le sadhana, et c’est votre Guru qui le fait marcher. C’est effectué par très peu de gens.

Mais de nos jours chacun veut devenir un acteur et une actrice de cinéma. Chaque jeune fille veut être (inaudible), avoir certaines formes qui sont décrites dans les concours de beauté. Je vous le dis, ces proportions sont absolument sataniques. J’ai lu ces proportions – elles ne sont pas les proportions des déesses ou des dieux. Ces proportions qui sont décrites dans ces événements de concours de beauté sont absolument celles de femmes obscènes. Ces proportions, si elles existent chez un quelconque être humain, expriment seulement de mauvaises vibrations. C’est pourquoi, vous devez l’avoir vu, une fois qu’ils gagnent ce concours, alors vous avez vu combien ils deviennent bizarres.

Ceci, ce ne sont que des conceptions humaines, mais toutes les conceptions humaines sont si folles qu’ils ne savent pas qu’ils sont en train de jouer entre les mains des forces sataniques.

Cette idée sur les actrices de cinéma, vous voyez ! Toutes les dames, en ces jours, même à Londres, même les femmes de 90 ans, veulent être actrices. Sont-elles folles ? Elles ne veulent pas être mères. Et alors elles vont suivre toutes sortes de régime, torturer leurs époux, et elles voudront – Je ne sais pas jusqu’où elles pourraient aller.

Vous devez être de bonnes épouses, des épouses décentes. Avant tout vous devez être de bonnes mères. Vous êtes des femmes mariées, vous n’êtes pas des actrices.

Et aussi les époux veulent être des acteurs ou Je ne sais quoi, effectuer le Hatha Yoga. Ils veulent rendre leur corps vraiment parfait, avec ces dimensions qui ont été décrites. Qui a dit que ces dimensions sont les meilleures ? Je veux dire qu’en ces jours, quand vous les voyez, les hommes ne ressemblent pas à des hommes, et les femmes ne semblent pas être des femmes. Les femmes ont commencé à ressembler à des hommes ou à des chevaux, et les hommes ont commencé à ressembler à des femmes. C’est un système décadent.

Nous devons être des femmes dans leur totalité, et les hommes doivent être des hommes dans leur totale intégrité. Vous avez entendu parler de Shivaji, Rana Pratap [des légendaires rois combattants indiens]. Vous avez vu leurs personnalités. Vous voyez, toutes les descriptions de ces personnalités se détériorent n’importe comment quand vous voyez ces « acteurs » et « actrices », des gens frêles et juvéniles : si on les frappe une fois au visage, le mari tombe mort et l’épouse va se sauver avec un autre homme !

Toutes sortes de choses n’arrêtant pas de se passer au cours de ce ghor [terrible] Kali Yuga, ceci c’est seulement vous qui jouez dans les mains des forces sataniques. Rien d’autre ! Et ceux-ci, Je vous le dis, ces gens supraconscients, ce sont eux qui vous enseignent toutes ces choses.

Ensuite il y a les gens de nature extrême, spécialement les femmes, qui sont pativrata [dévouées à leur mari]. Elles aussi font partie des gens insensés. Parce que, voyez-vous, elles pensent qu’elles aiment leur époux, alors tous les dieux doivent leur en être redevables. Evidemment une pativrata est une très forte personnalité. Mais elle doit être une personne réalisée. Autrement, elle n’est pas réalisée et elle est tout le temps en train de tenir constamment une corde autour de son cou [du mari] – en utilisant Dieu pour cela. C’est absurde ! Elle doit accorder toute la liberté à son époux, à l’homme de comprendre le jeu complet de la vie ! Ces femmes [non réalisées] aussi, quand elles décèdent, ont peur : que leur époux puisse épouser quelqu’un d’autre ou de quoi que ce soit. Elles s’installent juste sur la tête de leur époux.

Puis les mères, certaines qui sont tellement impliquées, égoïstes et égocentriques, aiment seulement leurs propres enfants. Elles diront : « C’est le seul fils que j’ai. C’est la seule fille que j’ai. » Mais qu’est-ce que cela veut dire ? Pourquoi êtes-vous si mal identifiés ? Combien de fois êtes-vous nés dans ce monde ? Combien d’enfants avez-vous eus auparavant ? Pourquoi êtes-vous tellement impliqués là-dedans, si mal identifiés ? Cela ne veut pas dire que vous battiez vos enfants ! Mais soit ils battront leurs enfants, ou ils seront absolument brimés par les enfants. Ceci est un type extrême de tempérament.

Les gens normaux, qui aiment leurs enfants, aiment également les autres enfants, vivent d’une façon normale, ont une normale et pieuse vie de personne mariée, ne courent pas après d’autres hommes et ne courent pas après d’autres femmes. Ces gens normaux, quand ils meurent, vont au Pretaloka, et ensuite ils naissent à nouveau en tant que bonnes personnes, et eux, s’ils naissent aujourd’hui, obtiendront leur Réalisation.

Il existe des sortes et des sortes, des types et des types de gens. Je ne désire pas perdre votre temps ni le Mien en décrivant tous ces gens horribles.

Et de l’autre côté, sur le côté gauche, les gens dégradés, lâches, horribles, meurtriers et tout cela, sont tous là. Oh, ces gens sont d’un autre genre !

En fait, qu’essayent de faire ces gens ? Vous voyez, parfois ils feront des choses lâches. Et quand ces gens dégradés entrent dans votre psyché, vous devenez lunatiques ou fous, ou quelque chose se passe. Ils vous enseignent toutes sortes de choses. Ils vous enseigneront comment boire, vous droguer, comment faire ces choses, ou si vous êtes en train de boire, ils entreront en vous. Car ce sont des soûlards, alors ils veulent boire plus – donc ils boiront.

Vous serez étonnés, vous ne croiriez pas qu’à Cuba J’ai rencontré une dame, qui avait une personnalité délicate, et elle Me dit qu’elle pouvait absorber d’une seule traite toute une bouteille de whisky. Je veux dire que Je ne pouvais même pas regarder cette bouteille tandis qu’elle Me montrait comment elle s’y prenait. J’ai dit : « Comment y arrivez-vous ? » Et son époux dit : « Réellement, c’est vrai, parfois elle fait cela. » Alors elle a dit : « Vous savez, il y a un très grand homme noir qui entre dans mon corps. Et alors il boit, pas moi. » Elle le voit entrer dans son corps.

Donc ces sortes de gens sont sur l’autre côté, sur le côté gauche.

De fait, certains d’entre eux sont d’un genre mixte. Vous voyez, il y a les gens qui croient en Dieu et ne L’ont pas trouvé, et ils y ont très fortement travaillé, ces sortes de gens. Alors ils essayent parfois de vous donner de petites assurances.

Par exemple, hier une dame est venue et elle M’a dit : « Mataji, soudainement j’ai trouvé qu’il y avait des chanas [pois chiches] dans ma maison. J’ai pensé qu’ils devaient avoir été donnés par Mataji, donc je les ai mangés et j’ai été guérie. » J’ai dit : « Suis-Je folle pour vous donner des chanas et des diamants et ceci et cela ? »

Et il y a également des gurus qui réalisent ces soi-disant matérialisations. Ceci n’est rien, voyez-vous. Parfois vous trouvez à Bombay, en fait vous découvrez que soudainement quelque chose qui vous appartient manque. La plupart de ces choses qui manquent, vous les trouverez là-bas. Et ce sont des choses qu’ils passent aux gens comme ceci, dans un jadu me [d’une façon magique] : « Viens ! ». Il s’agit d’un esprit [mort] transparent. Ce n’est pas une chose opaque, vous ne pouvez pas le voir. Alors il s’approche, prend n’importe ce qu’il a envie, et s’en va et disparaît juste. Et il s’en va et il peut aussi le donner à quelqu’un d’autre là. Et ceci n’est juste que de la vidya [connaissance traditionnelle] des esprits [morts].

Maintenant comment saurez-vous qu’il s’agit ici d’un esprit et non pas de Dieu ? Posez-vous une seule question : quel est l’intérêt pour Dieu de nous donner toutes ces choses insensées [matérielles] que nous allons juste abandonner ici ? Quand nous mourons, tous nos diamants, tous nos ornements – tout va rester ici. Alors pourquoi Dieu devrait-Il nous donner ces choses ? Est-Il fou ? Vous voyez, s’Il vous aime, Il vous donnera le plus élevé, l’éternel, le plus grand, ce qui est promis dans toutes les Ecritures.

Et vous lisez toutes ces Ecritures. Y trouvez-vous ce genre de non-sens quelque part, que Krishna est venu et a apporté des anneaux et les a donnés à quelqu’un ? Il n’a pas fait cela. Je veux dire que cela ne peut être fait par Lui. S’Il veut le faire, Il peut faire n’importe quoi. Mais Il ne va pas se mettre à voler des choses.

Donc ce genre d’esprits supraconscients et ces choses existent, croyez-Moi, elles existent. Mais il n’y a là rien d’important pour nous car l’une existe dans le futur et l’autre existe dans le passé. Nous devons être conscient du présent, du moment présent – et ceci est ce qu’est Sahaja Yoga, que maintenant, en ce moment, vous devez comprendre la dynamique de ce moment, la spontanéité de ce moment.

Donc maintenant les gens diront : « Alors cela veut dire, Mataji, que Vous ne croyez pas à la planification. » Non. Je ne crois pas du tout à la planification humaine. Car, quand les êtres humains planifient, vous savez le chaos qu’ils créent. Partout dans le monde entier, partout où il y a eu des planificateurs, qu’est-ce qui a été fait ?

Je vous donnerai un simple exemple. Vous planifiez un mariage de A à Z. Alors vous trouverez que soudainement, quand le marié doit venir de cette place vers cette autre place, quelque chose arrivera et il ne bougera pas. Il peut devoir aller dans la salle de bain, peut-être qu’il veut rencontrer sa mère, qu’il sera émotionnellement noué ; peut-être que sa mère viendra là et il pourrait commencer à pleurer, etc.

Si vous voulez réaliser un mariage vivant, alors vous ne devriez pas planifier dans de tels détails. Vous devez permettre la spontanéité, la bénédiction de Dieu pour le réussir ainsi.

Je vous donnerai un seul exemple. Vous voyez, Je ne planifie pas beaucoup, et Je ne Me préoccupe pas tellement de ce planning. Aujourd’hui nous voulions venir ici très tôt. Ces gens ont dit que nous devions arriver là à 6h30. Je Me suis juste mise à rire. Je savais que, lorsque Je devrais arriver, J’arriverais car, quoi qu’ils puissent essayer, nous ne pourrions pas arriver tôt. (Inaudible.) Je ne le pouvais juste pas. Alors pourquoi se tracasser ? Car Je sais que nous n’allons pas arriver tôt. Evidemment, Je veux dire qu’aujourd’hui, si Je suppose devoir partir demain, donc Je dois juste acheter le billet pour demain. Cela va, il n’y a pas de planification, cela doit être fait aujourd’hui. Mais si vous commencez à planifier tout de A à Z et que soudainement vous trouvez que ceci manque, tout l’événement explose.

Gardez la spontanéité, tout du moins au niveau des relations humaines – car vous êtes de tels planificateurs, vous ne pouvez rien faire d’autre – mais les relations humaines, au moins, essayez la spontanéité pour que cela marche.

En fait, dans les pays occidentaux, les gens comprennent la valeur de la spontanéité, mais ce sont des gens stupides, ils ne savent pas comment l’exploiter. Je ne peux même pas vous dire jusqu’à quelle stupidité ils vont. Si Je vous le dis, vous ne le croirez pas. Il y a de petits enfants ici, sinon Je vous en aurais parlé. C’est impossible de croire combien ils sont stupides de sorte de croire à la spontanéité et le genre de spontanéité qu’ils ont accomplie.

Tous les pays en voie de développement se développent maintenant pour être des pays développés, mais nous devons aussi voir dans (inaudible) sont ces pays développés. Ce sont des gens stupides. Ils sont très bien en ce qui concerne leur travail – ils sont tous là à l’heure, leurs affaires sont toutes propres, impeccables. Mais si vous le voyez, leurs familles sont brisées. De la stupidité jusqu’à une telle limite ! Une dame de 90 ans ayant une liaison amoureuse avec un homme de 19 ans, et en première page on y met leurs lettres d’amour. Vous devez lire chaque journal, c’est la première nouvelle de dernière minute qui y est publiée, et tous les gens lisent cette « grande » histoire de Roméo et Juliette qui se déroule. C’est stupide, absolument stupide !

Quand vous leur parlez, vous découvrez que ce sont des gens tellement stupides ! Vous ne savez pas où regarder et quoi dire. Vous n’avez aucune idée de jusqu’où ils sont allés dans leur stupidité. Evidemment ils ont des Cadillac et de grosses voitures, et de grandes maisons. Mais parfois Je sens que ce sont des ânes qui vivent dans ces belles maisons. Dans certains domaines ils sont absolument stupides. Absolument, on se joue de nous. Ils sont innocents, benêts, et ce sont des gens stupides. Nous sommes trompés. En fait Je parlerai de ce point plus tard.

Donc voyons maintenant comment ces deux sortes d’esprits entrent en nous, dans notre psyché.

Ils peuvent entrer à travers ceci [l’Agnya], ils tournent cette chose. Ils tournent cette partie et se placent à l’intérieur. Alors que se passe-t-il avec cela, avec cet esprit ? Il y en avait certains – comme Ravan qui était là – qui pouvait, rien qu’avec ses paroles, faire se mettre nus les gens, absolument. Nous en avons eu un ici exactement du même genre. S’il n’arrête pas de parler, alors les gens commencent à enlever leurs vêtements.

Alors réfléchissez juste combien nous sommes stupides de ne pas penser : « En enlevant nos vêtements, allons-nous nous approcher de Dieu ? » Je veux dire, quelle sorte de logique est ceci ? Quand nous prenons notre bain, nous sommes tous nus. Sommes-nous plus proches de Dieu avec cela ? Toutes sortes de choses absurdes sont enseignées et les gens les acceptent. Des milliers de gens ! Dans votre grande Bombay, il y a tellement d’intellectuels, n’est-ce pas ? Qui font de telles choses idiotes et stupides !

Alors vous trouverez des tas et des tas de gens juste organisés. Pour quoi ? « Oh, un homme est venu, vous savez, et il parle très bien à ce propos. Et il est très fort à ce sujet, c’est un très grand orateur. » « Que dit-il ? » « Il parle de comment Rada et Krishna s’aimaient l’un l’autre. » Très bonne idée ! Vous pouvez avoir un cabaret libre et vous pouvez avoir des discours libres sur n’importe quelles choses insensées dégradant Dieu Lui-même.

Toutes ces choses sont si intéressantes pour les êtres humains ! Recherchent-ils réellement la vérité ? Réclament-ils réellement la réalité ? Ils ne liront jamais Shankaracharya. Je vous en ai parlé hier. Ils ne chercheront jamais à découvrir ce que Markandeya a écrit. Ils n’ont pas de temps pour découvrir ce que Jésus a dit à ce sujet. Ils ne savent pas ce qu’a dit Mahomet. Nanak a parlé de tellement de choses. Kabira a dit tellement de choses. Ce sont tous des fous !

Ces vices sont venus de quelque part pour nous enseigner sur toutes les méthodes sataniques qu’ils veulent exercer sur nous.

Donc méfiez-vous ! Faites attention ! Ceci est le ghor Kali Yuga. Toutes ces forces sataniques sont en action. Krishna a dit : « A chaque fois qu’il est nécessaire d’établir le Dharma, de tuer les dushtas [gens démoniaques] et de sauver les sadhus [gens bien], Je naîtrai à chaque fois. » Mais Je trouve que Je Me demande [actuellement] qui est le sadhu et qui est le dushta ? C’est un tel mélange ! Satan est entré dans tous les sadhus et les sadhus sont absolument en lutte. Voici ce qu’est le Kali Yuga. C’est une matière très délicate !

Donc, dans notre propre être, comme Je l’ai dit, sur le côté droit se trouve la zone supraconsciente et sur le côté gauche est ce que nous appelons le subconscient collectif.

Plus proche de votre propre être, se trouve le subconscient [personnel] sur le côté gauche, ce que nous appelons la partie de la psyché, où nous stockons tout ce qui est mort dans cette vie et dans la vie précédente.

Et sur le côté droit se trouve le mental préconscient [personnel] que nous appelons ‘mana’, grâce auquel nous – Je ne sais pas, ‘mana’ est également un mot très confus, et le terme anglais de ‘mental préconscient’ est meilleur – grâce auquel nous planifions et avec lequel nous pensons. Et ce corps est maintenu au travers du pouvoir de notre côté droit.

Au centre [canal central] nous avons reçu le pouvoir de l’évolution. C’est seulement grâce à ce pouvoir que nous avons évolué, c’est celui du mental conscient, de ce moment maintenant, en ce moment. Nous pouvons dire que le passé et le futur se croisent comme cela, et au centre se trouve ce point. Ou nous pouvons dire comme ceci : que le futur et le passé passent ainsi au centre et ressortent.

Donc les pensées viennent du passé vers le futur et du futur vers le passé, mais elles ne peuvent rester dans le conscient.

Par exemple, Je dis : « Maintenant, à ce moment, stoppez cela [les pensées]. » Vous ne pouvez pas. Pourquoi ? Parce que les pensées, la pensée s’élève, monte et tombe, et disparaît comme cela. A nouveau une autre pensée s’élève, monte et tombe à nouveau et disparaît. En fait vous pouvez voir l’élévation de la pensée, mais vous ne pouvez pas voir la retombée de cette pensée.

Entre ces deux pensées, il y a un espace connu en tant que vilamba [latence] en Sanskrit. C’est le point du mental conscient. Les pensées peuvent venir du côté supraconscient ou peuvent venir du subconscient collectif, elles peuvent même venir du préconscient ou peuvent même venir du subconscient [personnel]. C’est ainsi que sont les ondes des pensées. Mais si vous devez sauter dans le mental conscient lui-même – maintenant, en ce moment – vous ne le pouvez pas parce qu’à ce point, il n’y a pas de pensée.

Toutes ces choses dont Je vous parle ne viennent pas de Moi car ceci a déjà été découvert par beaucoup de psychologues – c’est qu’on doit sauter dans la conscience sans pensée, pas dans une soi-disant trance, mais dans la connaissance/conscience dont vous êtes totalement conscient ; mais à l’intérieur c’est le silence.

En fait ce silence a été décrit par toutes les Ecritures. Et tandis qu’on saute là-dedans, même les psychologues, tellement d’entre eux, ont dit que vous sautez dans un mental inconscient qui – ‘inconscient’ signifie ‘qui n’est pas connu de nous’, ‘achetan mana ‘– qui est collectivement conscient, qui est universel.

Par exemple nous pouvons dire que Jung est un des plus grands psychologues et Je le respecte beaucoup. Il a énormément travaillé sur l’inconscient et a expérimenté pendant beaucoup d’années sur des milliers et des milliers de gens pour découvrir comment l’inconscient agit au travers des rêves et des symboles. Alors il a découvert que beaucoup de symboles apparaissent dans les rêves.

Ainsi un triangle comme ceci apparaît dans le rêve d’un homme, la pointe vers le bas. Invariablement, dans tous les cas, à chaque fois qu’un tel rêve apparaît, un homme a assassiné quelqu’un. Ou si le triangle est juste sens dessus dessous, c’est-à-dire que la pointe se trouve sur le dessus, alors invariablement tous ces gens qui ont vu ça dans leur rêve et le lui ont rapporté, ont été assassinés. Il a découvert beaucoup de telles choses. Et il a découvert une autre chose à propos de l’Inconscient Universel, c’est qu’il vous procure toujours un équilibre. Il en a fait différentes expériences.

En fait les gens de la science médicale ont découvert beaucoup de choses auxquelles ils ne peuvent pas répondre. Je vous ai déjà dit qu’ils ont découvert que l’acétylcholine et l’adrénaline, qui agissent au travers du système nerveux parasympathique et sympathique, agissent de manière très bizarre dans le corps. Et ils ne savent pas comment ils sont contrôlés, par qui, et pourquoi ils agissent. Ils disent que le mode d’action de ces deux produits chimiques n’est pas connu. Cela signifie une chose sure : c’est qu’ils ne peuvent pas l’expliquer.

Donc nous devons nous demander : « Pourquoi ? Pourquoi une substance chimique devrait-elle réagir séparément, de façon différente ? » Parce qu’il y a une déité installée en elle ! Il y a une déité, une déité vivante qui manipule les substances chimiques de la façon dont elle le veut. Également l’autre jour Je vous ai posé une question : « Si vous allez poser une question à une personne du monde médical : ‘Si tout, chaque corps étranger, est rejeté hors du corps, comment se fait-il que le fœtus soit accepté ? Et non seulement cela, mais il est nourri dans le corps ?’ « 

Donc nous devrions savoir qu’il existe un Être Universel Inconscient, qui est en train d’être accepté par beaucoup de gens en Occident. Et c’est pourquoi ils disent : « Laissons l’Inconscient s’en occuper. Ayons de la spontanéité, laissez-Le faire marcher cela de manière spontanée. »

Mais ils ne le peuvent pas, ils sont en fait si compliqués. Ils possèdent un tel esprit analytique qu’ils continueront à analyser. Et ils ne peuvent permettre à la spontanéité de le faire marcher. Ils essayent toutes leurs méthodes pour faire marcher la spontanéité mais quelqu’un doit donner une impulsion, doit inciter ce déclenchement, comme vous pouvez dire.

Car si vous voulez sauter dans l’Inconscient au travers de la rationalité, vous ne le pouvez pas. La rationalité est quelque chose de très limité. Si vous voulez aller vers quelque chose d’illimité et d’universel – qui est conscient collectivement – alors vous devez apprendre à être vous-même illimité.

En fait, comment y arriverez-vous ? Quelqu’un doit le déclencher. Vous voyez une lumière, une dipa, [lampe, bougie] qui n’est pas encore allumée. C’est quelque chose de limité. Mais vous l’allumez, cela devient illimité. Mais pour allumer cette lampe, vous devez prendre une autre lampe à côté d’elle. Quand vous apportez une autre lampe à côté d’elle, cela n’agit pas. C’est juste pareil à un agent catalytique. Il touche ceci, et ça commence à brûler. Elle obtient une lumière illimitée. La lumière devient illimitée alors qu’elle provient d’une lampe limitée. De la même façon, quelqu’un doit déclencher ceci.

Je dirais que Je donne un exemple très contemporain ou très moderne qui est très simple à comprendre. Vous voyez, dans nos maisons, nous avons vu toutes ces lampes à gaz de Bombay, nous avons remarqué qu’il y a là une petite étincelle ininterrompue. Personne ne peut la voir. De la même façon, l’Esprit se trouve dans le cœur, c’est la réflexion de Dieu qui est là. Et si le flot de gaz est arrêté, elle reste prête [à être utilisée]. De la même façon la Kundalini en vous est conservée là, et quelqu’un doit ouvrir cela. Et quand cela est juste ouvert, la Kundalini s’élève et rencontre cette étincelle, et la lumière se répand. Et voici ce qui arrive quand la lumière se répand, c’est que les vibrations commencent à arriver. Alors ainsi vous sautez dans votre connaissance/conscience inconsciente, ce qui veut dire que vous devenez une personnalité différente.

Comme Je vous l’ai dit, vous êtes un ordinateur. Mais vous n’êtes pas un ordinateur en fonctionnement. Une fois que vous êtes connecté au réseau, vous devenez un ordinateur qui donne des informations. Soudainement vous commencez à sentir toutes ces choses sur vos doigts. Vous commencez à sentir chez l’autre personne quels sont les centres qui ne marchent pas. Et ces centres, comme Je vous l’ai expliqué hier, ont tous des côtés physique, mental et émotionnel qu’ils contrôlent et vous pouvez vous rendre compte de ce qui ne va pas chez cette personne. Vous pouvez aussi les guérir en leur donnant ces vibrations.

Donc, au moyen de cet ordinateur, vous obtenez maintenant des informations, vous donnez des informations et aussi vous pouvez effectuer des corrections. Vous pouvez également exécuter l’information donnée. En fait les ordinateurs que nous avons, ne peuvent rien exécuter.

(Quelqu’un interrompt Shri Mataji et Elle demande de ne pas L’interrompre.)

Voyez, des discours sur le Divin ont été faits par beaucoup. Moi, Je parle d’actualisation. Vous DEVENEZ cela !

Et les gens demandent toujours : « Comment est-ce possible, Mataji ? » Je veux dire que Je ne comprends pas cette question.

Supposons que Je dise qu’il y a un diamant qui se trouve ici. Allez-vous poser une telle question ? Vous viendrez immédiatement le prendre ! Je veux dire qu’ainsi vous n’avez rien à perdre. Vous ne Me payez rien. C’est totalement gratuit. En faisant cela, vous avez vu ici que des gens ont été guéris.

Mais une fois que vous l’obtenez, cinquante pour cent d’entre vous se sentiront très heureux, rentreront à la maison et diront : « Très bien, oublions ça. » Un ou deux vont critiquer : « Oh, mala kahi jhala sei, nous n’avons rien senti », comme s’ils étaient des gens très importants. S’ils ne l’ont pas obtenue [la Réalisation], c’est que quelque chose ne va pas avec eux. Ils devraient l’obtenir. Et cinquante pour cent y penseront, reviendront continuellement, et réussiront.

Certains d’entre eux sont actuellement à Bombay, des Sahaja Yogis très élevés, qui guérissent des gens. Ils ont guéri le cancer. Ce sont des gens très ordinaires. Nous en avons un ici, un enseignant à l’école, et il a guéri des gens qui souffraient d’éléphantiasis, de cancer. Il les a guéris de tellement de choses. C’est une personne très, très ordinaire dans la vie. Il y en a tellement comme cela qui le font.

Vous, vous pouvez aussi le faire ! Mais vous êtes de grands babus [des gens respectables], des gens importants. Vous n’avez pas de temps pour tout ceci. Quand Je ne serai plus, Je sais qu’alors vous vous frapperez la tête : « Je souhaite que nous eussions fait quelque chose à ce sujet ! »

Certains d’entre eux ont vraiment appris cet art. Comme J’ai dit : « Il y a un ventilateur ici. Si Je fais fonctionner le ventilateur, vous obtiendrez de la brise fraîche. » Alors vous direz : « Très bien. Veuillez allumer le ventilateur immédiatement, nous voulons la sentir. » Normalement les gens diraient cela. Alors Je dirais : « D’accord, J’allumerai le ventilateur. La fraîcheur descend. Vous vous sentez bien maintenant ? » « Oui. » Ensuite Je vous expliquerai comment ce ventilateur a été fait, comment l’électricité est produite. Je vous expliquerai toute son ingénierie. Mais Je vous ai aussi parlé un peu d’ingénierie.

Tous les gens veulent écouter des discours. N’en avez-vous pas assez ? Pourquoi ne l’obtenez-vous pas [la Réalisation du Soi] ? Ceci est la bénédiction de Dieu. Vous devez sauter dans le Royaume de Dieu et vous verrez combien vous êtes protégé, combien on s’occupe de vous.

Il y a sept chakras et toutes les sept bénédictions vous sont accordées d’un seul coup. Nous avons ici des gens qui n’ont rien été dans leur vie après Sahaja Yoga [Mère veut sûrement dire « avant »]. Et Je vous donnerai même ceci en tant que cerise sur le gâteau, comme ils disent, c’est qu’ils ont aussi une vie matérielle très améliorée car c’est Lakshmi qui est installée dans le Nabhi. Ceci peut en inspirer beaucoup en Inde qu’ainsi Lakshmi est guérie et vous avez même une amélioration au niveau matériel. Les gens obtiennent des promotions, ils deviennent ceci, cela.

Un exemple est notre Dr. Nagensi. Il a obtenu sa Réalisation et voyez ce qu’il a obtenu. C’est ainsi pour beaucoup de gens. C’est un Sahaja Yogi. Tellement de gens sont des Sahaja Yogis qui ont accompli des choses dans leur vie. Et ce sont des gens occupés, certains d’entre eux le sont. Et si vous pouviez consacrer un peu de temps pour sadhana et si vous veniez ici, voyiez pour vous-même et donniez plus, alors vous recevriez plus. Car pourquoi Dieu devrait-Il vous fournir tout le temps des vibrations si vous n’allez pas les utiliser ?

Un homme est assis ici, son fils souffrait de prendre trop de drogues. C’était un jeune étudiant qui avait été trompé et le pauvre garçon les avait essayé. Il a dépensé vingt mille roupies juste pour le guérir. Les gens lui donnaient juste des drogues et des drogues pour dormir, seulement des tranquillisants. Et en un jour, il a été guéri et aujourd’hui il dort très bien sans rien. Il M’avait apporté et montré une prescription dont il a dit : « Kiti paise bata – (dites-Moi combien c’était) – charsor rupaye », le pauvre homme a dû débourser quatre cents roupies. Et pour quoi ? Pas pour le guérir ! Pour faire dormir ce garçon. Je veux dire que c’est également une sorte de drogue. Et ce garçon est si normal aujourd’hui.

Mais il y aura ici des gens sataniques qui peuvent vous créer des problèmes. Donc vous décidez pour vous-même.

(Shri Mataji dit une phrase en Marathi.)

(Shri Mataji demande en Hindi à l’audience de Lui poser des questions.)

(Un chercheur pose une question.)

Shri Mataji : Comment on l’obtient [la Réalisation], n’est-ce pas ? D’accord, asseyez-vous. Ceci est ce que J’ai dit, c’est que cela se produit juste. C’est un événement spontané. En fait nous verrons une seule chose, c’est comment fait une petite graine pour devenir un arbre. Vous direz seulement que cela a marché. C’est déjà là, c’est pourquoi c’est sahaj. ‘Saha’ signifie ‘avec’, ‘ja’ veut dire ‘né’. C’est absolument spontané.

Je suis une personne illuminée, c’est un fait. Et quand Je vous touche, vous devenez vous-même illuminé. C’est une chose très, très simple. D’accord ?

Une autre question ? Celle-ci était très bonne car nous demandons toujours « comment ? »

Chercheur : Et l’illumination au moyen d’autres méthodes avec des siddhis [pouvoirs surnaturels] ?

Shri Mataji : Vous dites ?

Chercheur : Avec des siddhis, c’est ainsi qu’ils sont appelés.

Shri Mataji : Non, non, c’est mal. Cela est toujours interdit. Vous voyez, dans les temps anciens aussi, nous avons eu des gens qui avaient été trompés. C’est historique. Il y a des gens, par exemple si nous avions Hitler, cela ne signifie pas qu’il soit un praman [un bon exemple, une autorité]. Si nous avions quelqu’un pareil à une force satanique comme Ravan, cela ne signifie pas qu’il était un praman. Pour nous pramani est ce qui est accompli au mieux maximum. Donc le praman reste toujours le meilleur.

Vous voyez, tous ces gens qui disent que cela procure des siddhis, sont les gens qui sont des Tantriques [disciples de la doctrine tantrique]. Et ils ont tous été expulsés. Ceux-ci sont tous connus en tant que kshudrata [insignifiants, insensés]. Et certains qui ont écrit des livres à propos de ces mouvances ne sont eux-mêmes pas réalisés, ont lu ce livre-ci, ce livre-là, et alors ils ont dit que leurs siddhis sont également présents.

Les siddhis ne sont rien d’autre que se mouvoir sur votre côté supraconscient. Et quand vous vous déplacez sur un côté supraconscient, un esprit mort vient en vous. Et alors ce qui se passe, c’est que vous commencez à produire quelque chose de vos mains.

Nous avions une dame dans notre Sahaja Yoga et, vous savez, quand Je suis allée en Amérique, elle a commencé à montrer toutes sortes de chamatkaras [« miracles »]. Elle a commencé à dire aux gens : « Où vous avez perdu votre argent, vous pouvez le trouver là », comme cela. Et elle devint très populaire et habituellement un millier de gens venait chaque jour auprès d’elle. Et finalement elle a même commencé à leur dire le nombre de (inaudible).

Donc les affaires supraconscientes peuvent être comme cela. ESP : vous devenez un humain à Perception Extra-Sensorielle. Et tout ceci n’est rien d’autre qu’un autre esprit mort. Mais les êtres humains ne comprennent pas cela !

Vous serez surpris, deux grands scientifiques sont juste venus d’Amérique pour Me voir. Pour quelle raison ? Ils ont dit : « Vous devez nous enseigner comment voler dans l’air. Nous voulons quitter notre corps. » J’ai demandé : « Pourquoi ? Vous ne volez pas déjà au-dessus de vos têtes ? En fait, que voulez-vous faire ? » Ils ont dit : « De fait nous voulons quitter nos corps et voler dans l’air. » Alors J’ai dit : « Et si Je vous dis que ceci se passe au travers d’esprits mort, le ferez-vous ? » « Oui, nous voulons quand même le faire. » J’ai demandé : « Pourquoi ? » Ils ont répondu : « Car les Russes font la même chose, alors nous voulons le faire. » (Shri Mataji dit une phrase en Marathi.) Donc Je leur ai expliqué, et ils ne voulaient pas [renoncer], vous voyez. Alors Je leur ai demandé : « Qui vous a dit ça ? » Donc ils ont dit : « Patanjali. » Vous savez, Patanjali est un journaliste. Alors Je leur ai dit à propos de ce Patanjali : « Voyez, cet homme est venu se faire traiter car il avait l’habitude d’avoir ce genre d’ « expérience » qui consistait à quitter son corps. Et il est venu pour que Je le guérisse. » Et il leur avait dit : « Vous allez chez Mataji et Elle s’occupera de vous. » Et ces fous, vous savez, n’ont pas voulu M’écouter.

Donc la connaissance/conscience que nous possédons, nous n’en avons pas une méthode de discrimination adaptée. Nous ne savons pas ce qu’est la connaissance/conscience absolue.

Ceci est mal. Pour cela, vous devez avoir des vibrations. Avoir l’aide les vibrations. En fait vous pouvez demander à tous ceux qui sont réalisés, vous pouvez leur demander : « S’agit-il ici de Dieu ou pas ? » Voyez la réponse que vous obtiendrez. (Inaudible) signifie « oui ». Toutes les réponses viennent et vous pouvez les enregistrer sur vos mains. Même s’il s’agit d’une petite chose.

Vous devez entendre Pharkay. Aujourd’hui il M’a dit à propos de ceci que, alors qu’un homme était quelque part, on lui avait demandé : « Trouvez juste ses vibrations. » Alors il plaça ses mains là et dit : « Laissez-moi voir les vibrations » et rien n’était venu et on ne pouvait rien sentir, et aucun des chakras. Donc alors il dit : « Il ne peut être là car je ne peux rien sentir. » Alors cet homme pensa à lui : « Oh, oui, oui. Il doit être dans l’avion. Il n’est pas là. » Cela va jusqu’à ce point !

A Londres, un homme a dit : « Mataji, puis-je sentir les vibrations de quelqu’un ? » J’ai dit : « Oui, très bien. Vous placez vos mains [sur les genoux, paumes vers le haut] et posez une question. » Immédiatement son Vishuddhi Chakra a commencé à brûler. Il a dit : « Mère, ceci est en train de brûler. » J’ai dit : « Téléphonez-lui juste maintenant. Demandez comment il va. » Donc sa mère dit : « Il ne peut pas te parler, sa gorge va très mal. » Et le père était déjà très loin [dans sa maladie]. « Il ne peut te parler, sa gorge est en très mauvais état. » Son Vishudhhi Chakra était bloqué.

Vous obtenez toutes les informations sur vos mains, avec vos vibrations. Et alors, quand vous verrez ces livres, vous serez surpris, ils brûleront vos mains.

(Shri Mataji dit une phrase en Hindi.)

Vous serez stupéfaits de comment vous découvrez qui est un réel guru et qui est un faux guru. Tout est si correct avec ceci.

Nous avons ici le cas d’une dame. Elle Me dit que quelqu’un vint la voir et, Je veux dire, quelqu’un vint pour rester avec elle, son propre frère ou quelqu’un de très proche. Et elle a commencé à brûler tout le temps, ceci et cela. Alors elle demanda : « Es-tu allé auprès de Satya Sai Baba ? » Il a dit : « Non. » Elle a dit : « Non, mais comment cela est-il possible ? Je brûle terriblement comme c’était avec un disciple de Satya Sai Baba. Tu dois avoir été quelque part. Tu dois y avoir été. » Il répondit : Je n’ai jamais été là. » Alors elle a dit : « Réellement ? » Et elle l’avait cherché et il n’y avait rien là. Donc elle ouvrit son sac et il y avait là une photo de Satya Sai Baba.

Notre (inaudible) est ici. Vous pouvez lui demander. Son épouse – sa belle-fille était un grand problème à Londres. Et ils ne savaient pas comment repérer pourquoi elle se comportait ainsi et les faisaient brûler ainsi. Ils ouvrirent un jour son sac à main et s’y trouvait cette photo. Du jour où ils l’ont jetée, tout fut en ordre. Sinon il y aurait eu un divorce pour rien du tout. La pauvre dame vomissait, faisait toutes sortes de choses.

Il y a tellement de cas comme cela. Je veux dire que la preuve est là.

(Shri Mataji dit quelques phrases en Marathi.)

Il nous a appelé à un endroit où se trouvait un centre de Satya Sai Baba. Il dit : « Mataji, Vous devez sauver ces gens. » Quand Je Me suis assise là, tellement d’enfants se sont évanouis. Ensuite ils nous ont dit : « Ces enfants se sont évanouis comme ceci. Vous devez faire quelque chose à ce sujet. Et tellement d’enfants sont perdus. Ils s’éloignent juste. Dieu sait combien ils sont perdus. » Je lui ai dit : « Baba, son centre, laissez-le s’en occuper maintenant. J’en ai assez. »

En fait que puis-Je faire ? Je dois tout d’abord créer des médecins, des âmes réalisées. Quand J’aurai plus de gens pour y arriver, nous pourrons réussir. Mais une chose est là : après avoir obtenu la Réalisation, vous devez venir apprendre et maîtriser tout. Vous devenez cela. Je vous explique tout sur la Kundalini, vous pouvez juste maîtriser ça. C’est très facile. C’est si facile et cela vous aide.

Vous savez, ceci est le pouvoir de l’Amour. Vous devez savoir comment c’est élaboré. Nous connaissons seulement tout le pouvoir de haïr.

Supposons que quelqu’un soit très méchant avec vous. Je vous parlerai de la secrétaire de Mon époux. Elle a reçu la Réalisation et elle a dit : « J’ai des voisins, trois-quatre jeunes gens, et ce sont d’horribles hippies. Ils font du bruit et sont pénibles. Ils m’appellent ‘vieille poule’. Que dois-je faire s’ils ne font que se moquer de moi ? » J’ai dit : « D’accord, que ferez-vous ? » Elle dit : « J’en ai vraiment assez, je vais abandonner la maison. » J’ai dit : « Ne faites justement pas cela. Vous allez juste placer un bandhan sur leur maison, trois fois par jour, comme ceci et penser juste à Moi avec amour. » Maintenant elle dit qu’elle est tranquille comme dans la cour d’une église. « Ils sont très tranquilles et très gentils. Ils ouvrent la porte de l’ascenseur pour moi. Quand je me déplace, ils m’aident. »

(Un chercheur pose une question en Hindi. Shri Mataji répond d’abord en Hindi et ensuite continue en anglais.)

Vous êtes l’instrument. Vous êtes l’instrument, vous êtes le médicament, vous êtes le guérisseur, vous êtes le médecin, vous êtes l’ordinateur, vous êtes tout. Mais vous devez devenir votre Soi. Vous devez DEVENIR votre Soi.

(Shi Mataji continue à parler en Hindi.)