The Normal Human Awareness

(New Delhi)

EN


Send Feedback
Share

Beyond Human Consciousness. Delhi (India), 23 February 1977.

Transcript : Amruta
Traduction non certifiée. Version 24/09/2015

J’ai déjà parlé de la Kundalini hier pendant deux heures. Ceux qui désirent écouter Mon discours, peuvent arranger ça avec Mr. Rai. Ils peuvent venir un moment et l’écouter.

Mais aujourd’hui, après vous avoir parlé des trois pouvoirs qui gouvernent notre système nerveux autonome et des sept centres qui s’occupent de tout notre comportement autonome, qui sont les points de repère de nos différentes étapes évolutionnaires…

Ces centres portent les symboles des Déités qui sont responsables de notre évolution, qui nous ont aidés à évoluer en nous conduisant, en nous donnant un chef de nation [un concept de gestion politique] [Shri Rama]. Toute l’action s’est déroulée de façon sahaj [spontanée].

Comme Je vous l’ai dit hier, ‘sahaja’ : ‘saha’ veut dire ‘avec’, ‘ja’ signifie ‘né’, né avec vous. Dans une graine, la structure complète de l’arbre et de tous les arbres à venir y est placée de façon microscopique. De la même manière, dans notre être, une structure complète a été placée. Nous avons traversé toute une longue distance pour être des êtres humains à partir de l’état de l’amibe ou même d’avant.
Aujourd’hui Je vais vous parler de ce qui se trouve autour de la conscience humaine normale.

Nous devons comprendre l’homme dans sa complète totalité. C’est très nécessaire afin de connaître tout ce qui est inconnu car tout ce qui est inconnu n’est pas Divin. Nous ne devrions pas nous tromper et considérer que tout ce qui est inconnu est une force divine.

Et pour comprendre la complète totalité de l’homme, vous devez ouvrir votre esprit, M’écouter tout comme un scientifique écouterait ou comprendrait une hypothèse et par la suite, si vous êtes réalisés – si vous le serez, c’est un très grand « si » avec certaines personnes, avec d’autres, ce ne l’est pas – vous tous pourrez le certifier, vous pourrez le découvrir mais, tout comme un scientifique, vous devez avoir un esprit ouvert. Si vous êtes un fanatique ou même si vous êtes une personne obsédée par la science, vous ne pourrez pas comprendre.

La science ne connaît rien à l’amour, elle ne connaît rien à la religion, ne connaît rien sur les incarnations. Mais il peut être prouvé aujourd’hui qu’il existe une Force qui est la synthèse de toutes les forces en action. Et là existe le Pouvoir omni-pénétrant de l’Amour de Dieu. Mais pour ça, vous devez être une personnalité plus subtile. Avec cette attention humaine grossière, vous ne pourrez pas le réaliser. Vous devez être un être plus subtil et, en étant cet être subtil, vous êtes déjà béni avec un mécanisme qui produit cet événement spontanément. C’est sahaja, spontané, sans effort. Quelqu’un doit déclencher cela !
Hier J’ai décrit tous les chakras de façon élaborée et leurs noms et leurs déités et toutes les trois forces, mais aujourd’hui Je vais vous expliquer ce qui se trouve au-delà de ces lignes, au-delà de la connaissance humaine.

Vous pouvez dire que c’est un sujet de psychologie bien que la psychologie soit une telle science enfantine et que la connaissance soit si limitée car ils font la preuve de l’extérieur. C’est une connaissance objective dans le sens que vous venez de l’extérieur et voyez des choses. Vous tâtonnez sur quelque chose et dites : « Ceci est ceci. » Ensuite vous tâtonnez sur une autre chose et dites : « Ceci est ceci. » Vous avez entendu l’histoire des six aveugles essayant de comprendre un éléphant ! Comme Je vous l’ai dit hier, il peut y avoir une méthode par laquelle vous pouvez allumer la lumière et on peut voir clairement l’image complète et totale de l’homme.

Sur ce dessin Je n’ai pas pu montrer cette partie mais, comme vous tous le savez, il y a dans l’esprit humain différentes strates de conscience.

Actuellement vous M’écoutez, vous faites attention à Moi, votre Chitta est tournée vers Moi. Cette attention est le mental conscient. Vous savez que vous êtes conscient de ce dont Je parle. Moment après moment, vous M’écoutez. Actuellement ce moment présent, à ce moment, ce moment tel qu’il est, est en train de glisser, de devenir le passé et le futur est en train de venir en vous. Chaque moment est en train de disparaître et un nouveau moment est en train de venir. Vous ne pouvez pas stopper le présent, vous ne pouvez pas stopper votre attention en ce moment présent. Maintenant, être en ce moment, vous ne le pouvez pas, c’est cela la difficulté. Soit vous pensez au passé ou au futur mais vous ne pouvez pas penser au présent, à ce moment.

Donc nous avons notre passé et notre futur en une simple tâche [un simple mouvement].
Le passé, ils l’appellent le subconscient.

Parfois ils appellent le subconscient en tant que psyché. Je ne sais pas ce qu’ils veulent dire par « psyché », ils sont si confus, mais nous avons une strate subconsciente dans laquelle nous stockons tout ce que nous collectons : des expériences, des conditionnements, tout. Ce travail est effectué par le canal côté gauche connu sous le nom d’Ida Nadhi et qui s’opère par le pouvoir de Mahakali.

En fait ce terme ne devrait pas choquer tous les scientifiques connaisseurs Anglais. Ce pouvoir de Mahakali travaille au stockage de toutes les expériences, toutes les pensées qui vous viennent depuis le présent vers et dans le passé. Cela est fait par le pouvoir de Mahakali.

Penser au futur, planifier le futur, l’organiser est effectué par le pouvoir côté droit de Mahasaraswati qui agit au travers du canal Pingala [Pingala Nadhi].

Sous leur forme grossière, ils sont exprimés en tant que systèmes nerveux sympathiques gauche et droit. Pour un médecin, ces deux systèmes agissent simultanément. En fait ils sont si interconnectés qu’il leur est très difficile de vérifier les deux fonctions différentes qui leur sont allouées car leurs façons et méthodes sont tellement grossières.

Le côté gauche [partie supérieure] s’occupe de notre être émotionnel et la partie inférieure gauche de notre physique. Nous pouvons dire qu’il s’agit du côté psychosomatique. Quant au côté droit, sa partie inférieure concerne notre être physique et la partie supérieure droite, notre action de penser.
Le canal central du Sushumna est un système complètement indépendant qui s’occupe de notre soutien.

Au début, quand une personne désire boire, quand il y a désir, toutes les activités parasympathiques sont entreprises au travers de l’action subtile de ce canal connu en tant que Sushumna et le Pouvoir qui agit est connu en tant que Mahalakshmi. Ce pouvoir nous fait évoluer, il nous donne le Dharma, c’est un soutien.

Le tableau périodique complet, si vous avez étudié la chimie, est extraordinairement organisé. Le carbone est placé en tant qu’élément tétravalent, avec quatre mains juste comme un Ganesha. Je ne désire pas entrer dans les détails du tableau périodique mais il est si bien organisé que chaque atome de chaque élément doit avoir huit protons sur son dernier cercle. S’il y en a moins ou plus que quatre, ils vont devenir soit un élément négatif ou un élément positif. Il s’agit d’une planification si incroyable.

Et quand nous disons qu’il n’y a pas de Dieu, nous devons comprendre qu’une planification aussi incroyable ne pourrait être accomplie juste par chance. Cela ne réussit pas juste par cette loi du hasard.

Très bien, oubliez ce sujet de Dieu car soudainement, si vous parlez de Dieu, les scientifiques reçoivent un choc. Mais Il existe et ceux-ci sont Ses trois pouvoirs qui accomplissent ces trois actions dans notre être. Grâce au premier, nous construisons notre passé, avec le deuxième nous construisons notre futur, et avec le centre, le Sushumna Nadhi, nous existons dans le mental conscient.
Le problème du futur et du passé est créé pour les êtres humains au moyen d’une méthode spéciale dont Je vous ai parlé hier, que ce cerveau revêt une forme d’un prisme et que, quand ces pouvoirs entrent dans le cerveau sur les deux côtés, ils en perdent une partie.

Celui qui entre du côté droit passe à gauche [en traversant le cerveau] en perdant quelque chose sur le côté gauche. Ceci est le pouvoir de Mahakali qui se perd [en partie] à l’extérieur [canal de gauche] et ceci est la réaction au passé [côté droit dans la tête, superego].

Vous voyez quelqu’un. Je vois ce monsieur, soudainement Je me souviens de Mes expériences passées avec lui. Tout son passé Me vient au travers de cette partie et, en réaction, Je développe un superego, un conditionnement, dans Mon cerveau, ce que Je vous ai montré sur l’autre côté, pareil à un ballon.
Un enfant est nourri par sa mère et il est dans une joie complète, uni avec la mère, se réjouissant totalement. Soudain la mère enlève l’enfant d’un côté vers un autre côté. Il n’aime pas ça. L’enfant n’aime pas ça et place son pied là en bas. C’est le développement de l’ego, il s’affirme lui-même. L’ego se développe graduellement sur le côté gauche dans le cerveau et continue à progresser.

Quand l’enfant est ensuite corrigé par la mère qui dit : « Ne le fais pas. Ne fais pas comme ça », il est conditionné. Grâce à ce conditionnement, il accepte ça et le superego, en réaction, se développe sur le côté droit du cerveau à partir de ce côté et le recouvre graduellement vers l’âge de douze ans car le langage est un autre moyen par lequel ils sont renforcés [l’ego et le superego].

Et ici, quand ils se rencontrent complètement, un homme est transformé en un œuf, une articulation prend place là [au niveau de la fontanelle] et chacun développe une personnalité séparée.

Il est Monsieur Untel, il est Monsieur Untel, il est Monsieur Untel, et l’identification erronée commence. Nous souffrons de beaucoup de fausses identifications, nous les appelons ‘mythia’, nous savons que nos noms sont des mythes.

J’ai connu quelqu’un, son nom était Dharamdhar et il était le plus grand adharmi jamais né.

Il y a tellement de fausses identifications. Nous sommes attachés à notre nom. Si quelqu’un dit : « Vous, Monsieur Untel, vous êtes un homme très mauvais », on se sent très choqué et mal, vous voyez, votre colère grandit : « Que dites-vous ? Il s’agit de ‘mon’ nom ! »

Nous sommes attachés à tellement de fausses identifications toute notre vie. Les mythes commencent à s’accumuler et nous devenons couverts [notre tête] avec tellement de fausses identifications de ce genre.
Notre ego et notre superego recouvrent toute notre sagesse.

Je peux dire qu’ainsi l’ego est créé en tant que sous-produit, ou vous pouvez dire par la suractivité du canal côté droit. Les fumées de cette activité, comme dans une fabrique vous voyez, sont collectées dans l’ego. Et l’activité du côté gauche rassemble le superego. Et c’est ainsi que vous avez un ego et un superego développés dans votre cerveau.

Donc c’est ainsi qu’est l’être humain. Il a reçu son pouvoir de Mahakali qui s’occupe de son activité subconsciente, son pouvoir de Mahasaraswati qui s’occupe de l’activité supra consciente, et son pouvoir de Mahalakshmi qui s’occupe de l’activité consciente.

En fait il y a des régions qui se situent au-delà de ça et dont nous ne sommes pas conscients.

Sur le côté gauche, au-delà de la région de Mahakali, se trouve le mental subconscient collectif. Le mental subconscient collectif où tout ce qui est mort est rassemblé, c’est le subconscient collectif.

Au-delà du canal de Mahasaraswati, au-delà de cette région, se trouve le mental supra conscient collectif. Nous en faisons également partie bien que nous n’en soyons pas conscients. Nous n’en sommes pas conscients, donc nous pouvons l’appeler comme encore l’inconscient pour nous.

Maintenant, au-delà du passage central du Sushumna, au-delà du mental conscient, se trouve la conscience collective. Il s’agit de la conscience omni-pénétrante que nous connaissons en tant que Sat Chit Ananda. Elle est omni-pénétrante.

En dessous du Mooladhara Chakra que Je vous ai montré là plus bas, se trouve l’endroit le plus effrayant de l’enfer. Il existe. Il est là. Nous pouvons ne pas y croire mais il est là et cela peut être prouvé.
Dans le subconscient collectif, comme Je vous l’ai dit, quand nous mourons, nous entrons dedans. Normalement, pas anormalement mais normalement.

Ces gens qui ont été extrêmement malheureux dans la vie, qui ont été torturés et opprimés, qui ont été rendus très misérables et ont de la malveillance qui brûle dans leurs cœurs, quand ils meurent, ils ont encore cette vindicte et ils veulent rendre quelqu’un d’autre misérable. Ils ne peuvent pas voir le bonheur alentour. De tels gens, même si [ils meurent], quand ils meurent, traînent le long de cet endroit qui n’est pas encore entré dans le subconscient collectif.

Le subconscient collectif reçoit une personnalité normale qui a accepté la mort juste comme une transition.

En fait, quand nous mourons, nous ne mourons pas réellement. Seulement une partie de nous, l’élément terre, se détache, et une partie de l’élément eau également. Mais le reste des éléments qui forment ce corps, les différents koshas* plus la Kundalini qui sort dehors et l’Atma qui s’élève, tout cela mis ensemble en tant qu’âme comme vous pouvez l’appeler, tout cela entre dans le subconscient collectif et commence à devenir de plus en plus petit dans cet endroit du subconscient collectif où cela doit être placé pour devenir de plus en plus petit.

Mais, comme Je vous l’ai dit, les gens en tant que grandes victimes avec de grands désirs et convoitises, des gens très dépravés et avilis, qui se laissent aller à l’alcoolisme, les drogues et le sexe, qui se créent une vie misérable, qui sont violents avec eux-mêmes et pas avec les autres, qui ne sont pas agressifs mais sont agressés, qui se suicident, ne vont pas aller à l’endroit prévu mais vont rester collés aux alentours et certains d’entre eux sont de réelles mouches du coche. Ils essaient de torturer les autres âmes. Tous les cas mentaux que vous trouvez dans ce monde, souffrent de l’obsession ou de la possession de ces entités. Nous les appelons des bhoots et des pishachas.

Vous pouvez ne pas y croire car les gens ne croient pas aux bhoots. Vous y croyez ou pas mais ils existent. Ces gens ne sont pas ambitieux mais ils sont lâches. Ils sont mystérieux mais ils ont peur. Alors ils essaient de découvrir cette sorte de gens [comme eux], ils entrent dans leur psyché et ils les rendent encore pires. Ils rendent leur vie misérable et font d’une telle personne quelqu’un d’absolument anormal.
Quand la psychologie commence à traiter de tels gens anormaux, ils ne savent peut-être pas jusqu’où ils peuvent aller. Les psychologues, quand ils entrent en contact avec de tels gens anormaux, sont eux-mêmes influencés ou contaminés. Ils ont des blocages à cause de ces gens dépravés et avilis, plein de convoitises, sexuellement désaxés, et deviennent eux-mêmes aussi anormaux. Comme ils ont rarement des relations avec des gens normaux, alors ils commencent à échafauder des théories absolument anormales : une personnalité anormale devient une personnalité normale et doit être acceptée par tout le monde. Ainsi ils commencent avec la théorie que vous ne devriez pas supprimer vos désirs, que vous devriez devenir très expressifs et absolument libérés en ce qui concerne ces désirs. Très bien, allez y ! Mais ils ne connaissent pas l’autre côté des êtres humains, que ceux qui agissent ainsi peuvent tomber dans l’autre trappe et peuvent devenir égoïstes. Cela commence comme un voyage de leur ego, ensuite ils deviennent si égoïstes qu’ils en oublient ce qui est saint, ce qu’est Dieu, ce qu’est la sainteté.

C’est ce qui s’est passé dans les pays occidentaux. C’est peut-être à cause de la guerre. Dans la guerre tellement de gens sont morts comme ça, ils ont dû posséder ces gens. Et de tels patients doivent avoir été chez ces psychologues et ces psychologues doivent en avoir retiré ces idées uniques de la psyché devenant conditionnée si vous leur parlez à propos de la religion.

La psyché est conditionnée sans aucun doute. Si vous dites tout le temps à l’enfant : « Ne fais pas ceci, ne fait pas cela », l’enfant devient conditionné sans aucun doute. Si vous disciplinez trop une personne, il peut devenir conditionné, sans aucun doute. Mais si vous êtes vous-même un modèle, si le père et la mère sont tous deux des modèles de bonté, alors l’enfant accepte cela sans être conditionné.

Ceci est le passage central de l’évolution.
C’est pourquoi Je dis que la famille est l’unité la plus importante de chaque nation. Tous les efforts doivent être faits pour retenir la sainteté, le respect et la grandeur de l’institution du mariage. C’est pourquoi toutes les incarnations ont été des gens mariés. Et même les gurus comme Guru Nanak et tous ces gens, ont été mariés et ont mené une vie maritale normale.

Vous allez en Occident et vous êtes surpris jusqu’à quel niveau de bêtise et de stupidité ils peuvent aller. Vous ne pouvez pas croire combien ils sont devenus fous. Nous n’avons rien à apprendre d’eux à ce propos. Ils ont brisé leurs familles, ont divorcé de leurs épouses. Très bien. Maintenant les femmes ont divorcé de leurs maris. Dix hommes divorcent de dix femmes, s’épousent les uns les autres tout le temps, se terminant dans un enatala [une course sans fin] et les enfants se sont mis aux drogues. Quelle magnifique société !

L’époux vient à la maison, l’épouse a disparu, veut divorcer en disant : « Je n’aimais pas mon mari, il n’y avait pas de compatibilité. » Et les psychologues les aident très joliment à construire une société de chaos et la religion a été jetée au panier parce qu’ils pensent qu’elle conditionne les gens.

Elle va le faire si c’est une fausse religion, si elle est opprimante.

Par exemple la Chrétienté n’a jamais prêché de telles choses que ces gens suivent. Le Christ n’a jamais parlé de sanyasa [de renonciations] d’aucune sorte. Lui-même était né en tant que grande personnalité célibataire. Il était une incarnation. Mais Sa Mère était mariée et Il participait à des cérémonies de mariage. Mais les Catholiques Romains ont commencé un genre opprimant d’institution où ils ont prêché le célibat complet. Martin Luther est venu et a dit : « Non, ceci est faux. Ce devrait être spontané. » Il avait raison. Sur ce point, il avait raison mais il s’est fourvoyé quand il n’a pas reconnu la Mère du Christ. Ce fut sa plus grande erreur car d’où tenez-vous le sens du célibat, d’où tenez-vous le sens de la sainteté, dans quelle relation ? Dans celle de la Mère et de Son Fils !
C’est ainsi que la Chrétienté s’est dégradée dans ce pays. Comme Je vous l’ai dit hier, ils ont fait un tableau du sexe de Jésus Christ. Pouvez-vous imaginer un tel tableau ? Pouvez-vous tolérer ça dans ce pays ?

Donc nous avons des gens qui nous enseignent et qui sont en fait possédés. La plupart des psychologues sont possédés et s’occupent seulement de gens anormaux et ne peuvent pas normaliser ces idées pour les gens normaux. Mais en agissant ainsi, ils ont créé des personnalités anormales et vous pouvez trouver toutes sortes de choses absurdes dans ce pays.

Ainsi une femme âgée de nonante ans qui a des relations amoureuses avec un garçon âgé de dix-neuf ans. Pouvez-vous penser à une telle chose dans ce pays ? Là, c’est courant. Il y a une loi en Angleterre, imaginez, et l’Angleterre est un endroit si traditionnel qu’un père ne peut pas avoir de mauvaises relations avec sa fille et qu’une mère ne peut pas en avoir avec son fils. Une loi ! Nous n’avons pas besoin d’une telle loi. Je veux dire que nous ne pouvons pas avoir une loi disant que vous ne pouvez pas manger de la saleté. Vous ne faites pas une loi pareille. Je veux dire que les êtres humains savent cela. Mais ils ont une loi.

Maintenant le problème est qu’ils demandent, imaginez, grâce aux psychologues, ils demandent que cette loi soit abrogée de sorte qu’ils devraient être libres de faire ce qu’ils veulent à ce sujet. Que dites-vous de cela ? Vous ne pouvez pas le croire mais c’est ainsi.
Il y avait ici un ministre, Mr. Vidya Rao, qui était allé en Amérique et M’a rapporté une expérience terrible alors que J’allais aller en Amérique. Il a dit : « N’allez pas là-bas, ils ne vont jamais Vous comprendre, Mère. Veuillez ne pas y aller. » J’ai dit : « Que s’est-il passé ? » Il a dit : « J’y suis allé pour voir ma fille. Elle était partie et vivait loin de la ville principale, alors j’ai dit : ‘Je resterai ici avec elle.’ Alors la logeuse lui a dit : « Non, vous ne pouvez pas faire ça avec votre père.’ Elle a dit : ‘Quoi ?’ ‘Non, non, il ne peut pas rester. Un autre homme peut rester mais pas votre père.’ Elle m’a dit : ‘Vous ne pouvez pas dormir avec elle.’ Ma fille lui a flanqué une fameuse gifle. Mais cette personne avait parlé d’une telle saleté ! Où pensent-ils que l’on agit si petitement ? » Il ne peut comprendre ces attitudes jusqu’à maintenant. Eux aussi n’ont jamais compris ça grâce à ces psychologues qui n’ont jamais accepté…

Grâce à Dieu nous ne connaissons pas suffisamment l’anglais pour lire leur sorte de psychologie. La manière dont ils ruinent ces gens innocents par leurs prêches ! Ils sont pires que tous les horribles prêcheurs jamais connus. Avec une très petite connaissance de cette Kundalini sur le côté gauche, ils ont ruiné un si grand endroit, des gens si grands. Tellement de saints sont nés dans cette Amérique et en Angleterre. Oh, Je pleure de voir tout ça. Ils ont été tous ruinés par ces gens qui leur ont raconté ces histoires de ce qu’ils appellent la liberté et que discipliner leurs pensées était du conditionnement. Mais discipliner au travers d’un modèle, ça ils ne pouvaient pas le comprendre.

Alors Je vous raconterai comment, également dans notre pays, des gens ont utilisé ces entités. Nous avions les plus grands saints et les plus grandes incarnations dans ce pays sans aucun doute, Je suis d’accord, mais nous avons aussi les plus grands assassins [Thugs]. Nous avons les deux extrêmes.
Sur l’autre côté [côté droit] également, nous avons les gens supra conscients qui meurent. Je vais les reprendre tous ensembles et vous expliquer toutes les différentes sortes de choses qu’ils font.

Il s’agit des gens qui sont de grands planificateurs et de ce grand genre à penser tout le temps : « Que vais-je faire ici, que vais-je faire là », et ils ne peuvent pas satisfaire leurs désirs et sont en quelque sorte absolument identifiés à leurs désirs et sont très égoïstes. Ils sont aussi sous le pouvoir enivrant des femmes. Ils désirent avoir beaucoup de femmes autour d’eux et les femmes veulent avoir beaucoup d’hommes alentour. Toutes sortes de choses, vous voyez, tous ces genres compliqués. Ils ne sont pas satisfaits avec une seule épouse ou un seul époux, ce sont ces sortes de gens, tous anormaux. Et nous avons aussi ceux-là qui pensent qu’ils sont pareils à Napoléon, vous voyez, ces genres de gens égoïstes qui s’admirent eux-mêmes tellement et essaient de s’identifier eux-mêmes à leurs fausses ambitions, comme Hitler.

Quand ces gens-là meurent, ils vont de l’autre côté, sur le côté droit, le supra conscient. Ce sont des gens très dynamiques et qui sont très agressifs. Ils peuvent aussi vous posséder.

Et vous ne savez pas comment vous avez été possédé par eux car il y a deux sortes de gens : une qui sont les dépravés et une autre qui sont les agressifs.

Donc les Thugs [assassins], qui sont toujours à l’affut d’une opportunité d’apprendre, utilisent ces entités pour leurs propres desseins. Vous voulez que Je vous explique comment ils font ça mais ce serait un petit peu de trop.

Ils ont une façon qui est de travailler dans le smashana [le cimetière] connue sous le nom de Bhoot Vidya, Smashana Vidya, Preta Vidya. Je connais tout mais vous n’avez pas besoin de le savoir. Ils capturent ces entités et les contrôlent en contrôlant certaines parties de leurs corps, spécialement le crâne et tout cela.

Nous en avions un, Ananda Mardini, vous savez ça, et plus vont venir. Vous les verrez les uns après les autres, ils vont être exposés graduellement.

Ainsi ces gens capturent en leur pouvoir des entités, certaines supra conscientes et certaines du subconscient, et ils essaient de capturer les gens à travers eux.

Nous avons eu, disons, Ravanna. Ravanna avait la capacité d’hypnotiser. Tout l’hypnotisme, tout ce que vous appelez ces PES [pouvoirs extra sensoriels], sont exécutés par ces entités qui peuvent être des bhoots, peuvent être dépravés, peuvent être très mauvais.
A Londres il y a une organisation connue sous le nom de « Centre Curatif International du Feu Docteur Lang ». ‘Feu’ car il est mort. Donc qu’est ce Centre Curatif ?

Ce Docteur Lang, quand il est mort, avait découvert quelque chose qu’il voulait mettre en œuvre immédiatement. Je veux dire que ceci est écrit dans ses pamphlets, imaginez. C’est au grand jour, ils ne font pas une sorte d’ ‘assassinat’. Ils n’appellent pas ça ‘Dieu’ et tout cela, grâce à Dieu. Les autres l’appellent ‘Dieu’ mais eux disent ouvertement : « Non, ce ne l’est pas, c’est un esprit. »

Donc l’esprit du Dr. Lang entra dans le corps d’un soldat qui combattait au Vietnam. Ceci, ils l’ont écrit dans leur pamphlet, ça ne vient pas de Moi. Et cet esprit a demandé à cet homme : « Allez dire à mon fils que Je suis Untel et tu dois ouvrir la clinique, un cabinet de consultation. » Alors cet homme possédé avec cet esprit y alla et parla au fils qui fut déconcerté mais il lui donna une telle information secrète que le fils dut accepter cette information et il ouvrit le Centre Curatif International du Feu Dr. Lang.

Cela a commencé ainsi. Beaucoup de médecins qui mouraient avec ce genre de délire commencèrent aussi à travailler au travers de cette organisation.

Donc maintenant ils disent : « Si vous souffrez d’une quelconque maladie, vous nous le faites savoir, nous vous donnerons une heure et, à cette heure-là, ça va marcher. » Exactement à cette date et ce moment, l’homme va commencer à frissonner : « Ho, ho, ho, je suis un bhoot. » Quelque chose entre dans leur corps et la personne va être libérée de ses problèmes. Mais, après cinq-six ans, cet homme va cliqueter comme une voiture de drogué. Et maintenant il est complètement fini.

J’ai eu beaucoup de patients de cette horrible institution du soi-disant Dr. Lang et c’est très difficile de les guérir car ce sont des âmes si horriblement dépravées qu’elles ne veulent pas quitter le corps de ces gens.
Vous pouvez utiliser ces esprits pour beaucoup de truquages. C’est une chose très courante.

Dans notre groupe il y avait une dame qui était une disciple d’une sorte d’homme comme ceci, qui avait l’habitude de porter un serpent sur lui et tout ça. Elle vint auprès de Moi, Je lui ai donné la Réalisation tout à fait parfaitement, mais elle était comme ça, pas très bien. Alors Je lui ai dit : « Vous devez laisser tomber ce guru horrible qu’est le vôtre ainsi que votre ambition d’être une de ces soi-disant gens qui ont des pouvoirs. Si vous acceptez ça, alors seulement cette Réalisation restera, sinon elle va disparaître. »

Elle ne M’a pas écoutée. Sur le point d’aller en Amérique, Je lui ai dit : « Madame, faites attention. Vous allez obtenir ces pouvoirs mais vous ne devriez pas les accepter. » Elle a dit : « Non, je ne les accepterai jamais. Je ne veux pas de ces pouvoirs morts. Je ne veux pas ceci, je veux ce qui est suprême, je veux le Parama. » J’ai dit : « Très bien, nous verrons. »

Et elle a commencé à faire sortir du kumkum de sa main et du riz, ce qui lui a fait penser que c’était une bonne idée. Elle a maintenant commencé son centre en faisant disparaître des choses. Elle a commencé à montrer toutes sortes de choses magiques. Cela se terminait en donnant le numéro du cheval qui gagnerait la course. Elle avait l’habitude de tenir un grand bâton dans sa main et de battre les gens qui venaient auprès d’elle. Elle devint une personnalité satanique avec un visage horrible. Je veux dire qu’elle avait un visage si horrible que Je ne pouvais plus la reconnaître quand Je suis revenue.

Quand ils Me dirent que cette dame faisait tous ces miracles, J’étais des plus embarrassée, Je ne savais pas quoi faire. Et elle avait placé Ma photo juste là et J’avais disparu de la photo depuis longtemps.

Vous savez, quand Je suis revenue, elle M’a appelée dans sa maison où elle avait ramené des milliers de gens. Pour de telles personnes, ils viennent par milliers car naturellement vous pouvez leur donner le numéro gagnant des chevaux, vous voyez. Ici J’en ai moins mais cette dame en avait des milliers. Et elle a lavé Mes pieds et a fait tout ça. J’étais si embarrassée. Je pouvais voir dans sa maison toutes ces entités qui se mouvaient joliment, se moquant de Moi de la façon dont ils avaient capturé cette femme.

Donc, quand elle vint auprès de Moi, Je lui ai dit que ceux-ci n’étaient pas ses pouvoirs. Et elle reçut le choc de sa vie. J’ai dit : « Maintenant vous dites ce que vous savez devant Moi Mataji. » Alors elle commença à dire à une autre personne : « Vous avez une maison comme ceci, vous en avez une pareille à cela. » Il lui a dit : « Non, non, rien de ce genre. Tout est faux. » Alors elle dit à quelqu’un d’autre qui était assis là : « Dans votre bureau, il y a un homme qui porte ce nom. » Il lui dit : « Rien de ce genre, tout est faux. »

Alors elle tomba à Mes pieds et dit : « Mère, m’avez-Vous pris tous mes pouvoirs ? » Je lui ai dit : « Oh, Mon enfant, ceux-ci n’ont jamais été vos pouvoirs. Je vous aurais même mise au-dessus de Ma tête, Je vous aurais aimée, embrassée, mais ceux-ci ne sont pas vos pouvoirs, ce sont les pouvoirs de quelqu’un d’autre et ils ont disparu comme ça. »

Il y eut même pire et elle dit : « Mère, s’il vous plaît, il faut se débarrasser d’eux. » Mais alors, quand elle revint à sa maison, tous ses milliers de disciples attendaient là pour savoir toutes ces choses. Quelle tentation ! Elle n’arrêta pas de continuer et maintenant elle se trouve dans un asile. Et Je prévois que tous ses disciples vont remplir ce Thana. Cet hôpital Thana est très mauvais.

Certains de ceux qui ont été la fréquenter, sont venus vers Moi, Je ne savais pas quoi faire avec eux. Ce fut un tel mal de tête pour Moi.

Vous pouvez les utiliser de si nombreuses façons. Non seulement celle-ci mais il y a tellement de manières au moyen desquelles vous pouvez utiliser ces entités.

Et pour une personne normale qui est assise là, si soudainement Je tiens un serpent dans Ma main : « Oh, Mataji est la personne la plus puissante ici. » J’ai vu ça de Mes yeux.

J’ai rencontré un ambassadeur quelque part à l’extérieur et il portait une chose en nickel dans son cou et chantait les louanges de l’homme qui la lui avait donnée. J’ai demandé : « Qu’est cette chose en nickel ? Vous auriez au moins dû recevoir un diamant. Après tout, vous êtes un ambassadeur. » Vous savez, là il a eu un petit choc. J’ai dit : « Vous êtes la crème de la nation et vous courez comme un fou après ces choses en nickel ? Y êtes-vous allé pour demander ces choses ? » Il a dit : « Non, j’y suis allé pour avoir ce qui est suprême. » Ensuite J’ai dit : « Alors pourquoi ne le jetez-vous pas à sa figure ? »

Il y en eut un autre qui vint vers Moi. Ils avaient reçu un anneau de diamants. C’était un homme riche, très, très riche et J’ai dit : « Combien d’anneaux de diamants avez-vous reçus ? » Cet homme riche put seulement faire : « Heu ! » « Sinon, pourquoi ne résolvent-ils pas nos problèmes économiques ? C’est une chose facile [pour eux] d’apporter des diamants et de résoudre les problèmes. »

Alors les scientifiques, s’ils veulent savoir comment Je peux leur dire qu’il y a des bhoots, ils ne vont pas Me croire. Donc ils rejettent ça.

Ce monsieur vint vers Moi avec un anneau de diamants : « Oh, on m’a donné un anneau de diamants. » J’ai dit : « C’est magnifique. Que voulez-vous de Moi maintenant ? Je ne possède pas de diamants. » Il a dit : « Non, Mère, je demande juste à avoir ce qui est suprême. » J’ai dit : « Pourquoi avez-vous pris l’anneau ? Vous pouvez l’acheter au marché. Combien en avez-vous ? » Il répondit : « J’en ai beaucoup. » « Pouvez-vous acheter Dieu sur le marché ? »

C’est un fraudeur, il est tout, et le guru n’a aucune objection. Le guru lui-même est à ses pieds. Et cet homme, c’est un grand adepte du guru et se met aussi à ses pieds. Le guru ne se préoccupe pas de ça tant qu’il lui passe deux ou trois bouteilles de whisky étranger. Et ensuite il vient auprès de Mata ji ! Donc Mataji lui demande : « Et pourquoi Moi, Monsieur ? Que dois-Je faire à ce sujet ? » Il a dit : « Mataji, j’ai un problème. » J’ai demandé : « Quel est le problème ? » « Je perds des tas de diamants. » « Oh ! Et qu’en est-il de votre épouse ? » « Oh, elle lui est complètement dédiée et elle va rester ensemble avec lui durant des mois. » Elle ne se préoccupe ni du mari, ni des enfants, ni de rien. Elle s’est entièrement dédiée elle-même à ce guru.
Donc cette femme fut amenée auprès de Moi. La dame est complètement possédée. Je Me suis dit : « Oh, Dieu, maintenant que vais-Je faire avec cette femme ? Quelle question dois-je lui poser ? » Alors Je lui ai retiré son bhoot, J’ai fait des tas de choses, J’ai tout enlevé. C’est une femme médecin. Je lui ai demandé : « Vous êtes une femme médecin, jusqu’où avez-vous été ? » Elle répondit : « Je ne sais pas. Quelqu’un en moi me dit que ceux-ci sont tous des pierres et me dit de les donner au guru. » « Ceux-ci sont des pierres pour vous ! » J’ai dit : « Femme folle, si ces choses sont des pierres pour vous, si pour une femme mariée les diamants sont des pierres, donc elles devraient être de la poussière pour votre guru qui déclare qu’il est un Sanyasi ! Pourquoi lui donnez-vous ces pierres ? Et en avez-vous parlé à votre mari ? » Elle a dit : « Non, je ne lui en ai jamais parlé. Il l’aurait rapporté à la police et le guru aurait été mis en difficulté. »

Malgré tout ça et le fait que le mari avait eu deux fois une attaque cardiaque, ils vinrent vers Moi à nouveau pour la guérison du mari. Les diamants continuent à disparaître et l’épouse ne peut pas du tout se débarrasser de ce guru. Ils sont si possédés. C’est très difficile.

Et des milliers d’entre eux courront après un tel homme car c’est très facile d’hypnotiser. Ils peuvent même juste vous jeter un regard et vous hypnotiser. L’hypnose est une simple hypnose en masse qu’ils ont maîtrisée, qu’ils utilisent sur les gens et y arrivent de cette façon, et les gens courent après eux. Et quand vous leur posez la question à chacun d’entre eux, ils vont dire : « Non, nous n’avons pas demandé de diamants. »

Pourquoi êtes-vous impressionnés par lui ? A-t-il donné la Réalisation à quiconque ? Quiconque a reçu la Chaitanya ? Parle t-il de la Kundalini ? Connaît-il quoi que ce soit à propos du système nerveux parasympathique ? Non, non, non ! Il dit juste : « Je suis Dieu. » Si délicat ! Et nous devrions tous accepter ça, n’importe qui disant que : « Je suis Dieu » ? Il devrait y en avoir certains pramas [prémisses] !

Voilà un style. Il y en a beaucoup comme ceci.
De façon surprenante, le Christ était un homme qui… Evidemment Nanaka a écrit, Je dois dire que Nanaka a écrit tellement contre eux, grâce à Dieu. J’espère que les Sikhs ne courent pas après de tels gens, Je l’espère. Et Kabir l’a écrit, Tukaram l’a écrit. Kabir a cinglé ces gens avec des menaces et ceci et cela, les a totalement lynchés. Mais qui lit Kabir ? Ces pishachas [démons], ces rakshasas [diables], ont été lynchés par tellement de poètes de ce pays. Ils ont dit de ne pas aller auprès de ces gens qui dévient leur attention des choses subtiles vers les choses les plus grossières. Mais personne ne les lit ! Alors ils vont vers d’autres styles de gens.

En fait le Christ était une incarnation qui a clairement dit que vous n’avez rien à faire avec les esprits, avec ce qui est mort. Mais toutes les nations chrétiennes sont ‘religieusement’ des adorateurs des esprits. Religieusement ! A Londres vous avancez de quatre pas et vous trouvez un spiritualiste installé là. Je ne vous dis rien de faux, nous avons certaines personnes anglaises, elles vous le diront, vous pouvez leur demander, toutes sortes de spiritualistes. Même parmi les Chrétiens, il y a les Pentecôtistes qui ont été possédés et ils disent que l’Esprit saint est descendu sur eux.
Les tantriques ont commencé ça en Inde aux environs du sixième siècle. C’est allé jusqu’à un tel non-sens de folie que, dans les temples de Mahalakshmi à Bombay, ils ont ce genre de non-sens qui continue. Et quand J’ai dit aux administrateurs : « Vous arrêtez tout ceci sinon Je ne viendrai plus dans votre temple pour y parler », ils n’ont pas voulu. Ils ont dit : « Comment pouvons-nous faire cela ? C’est ainsi que nous rassemblons les foules. Les gens, ces femmes idiotes, ces femmes qui travaillent, se font posséder, commencent à faire ‘ho, ho, ho, ho’, les gens viennent et leur posent des questions. »

Cette Mahalakshmi est-Elle oui ou non sensée que pour venir auprès de ces femmes idiotes qui font là toutes sortes de choses ? Certaines d’entre elles sont des prostituées. Va-t-elle entrer dans le corps de ces gens pour répondre à ces questions : « Que va recevoir demain votre père ? » Est-ce cela le centre d’intérêt de Dieu ? Utilisez vos cerveaux ! Pourquoi Dieu serait-Il intéressé dans de telles choses inutiles, sans valeur, ayant une existence momentanée ? Comment pouvez-vous connecter cela avec Dieu ? Je ne peux pas comprendre par quel intellect vous connectez ça. Et beaucoup de grands scientifiques, vous voyez, essaient de découvrir et de rechercher ce qui est mort.

Donc nous en avons des sortes et des sortes. Je vous ai expliqué qu’à Londres nous en avons de toutes les sortes de genres.
La scientologie est une autre chose qu’ils ont commencée en Amérique. Oh Dieu ! Mais quel est la motivation ultérieure de ceci ? L’une est le pouvoir et l’autre est l’argent. C’est totalement une proposition pour faire de l’argent.

Quand Je dis que vous ne pouvez rien payer pour votre salut, les gens reçoivent le choc de leurs vies. Ils ne peuvent pas comprendre l’amour d’une Mère, ils ne peuvent pas comprendre qu’une Mère peut travailler comme ceci, du matin au soir, juste pour apporter le salut. Ils ne peuvent pas penser à une telle personnalité, impossible, le fait qu’Elle ne demande rien du tout. C’est impossible pour eux de le croire.

Je suis allée en Amérique et les gens M’ont dit : « Telle et telle personne demande 275 dollars pour introduire un bhoot dans les gens. Qu’en est-il de Vous ? Pourquoi ne faites-Vous pas payer quand Vous donnez aux gens la Réalité ? »J’ai répondu : « Combien pouvez-vous Me donner ? Combien avez-vous reçu ? Quelle en est la valeur ? Vous Me mettez dans la balance, pouvez-vous vendre votre Mère ? » J’ai dit : « Vous Me l’avez demandé une fois, ne soulevez plus jamais une telle question pour M’insulter. D’accord, vous devez construire un endroit. Supposons que nous désirons avoir un endroit comme lieu de réunion, très bien, vous devez payer pour ce pendal. D’accord, collectez de l’argent et ayez un pendal. Mais vous ne pouvez pas avoir la Réalisation avec de l’argent. »
Nous devons comprendre une petite chose que, supposons que Je dise : « D’accord, viens Mon fils vivre dans Ma maison sans payer aucun argent, rien, tu y vis juste comme un parasite », allez-vous accepter ? N’importe lequel d’entre vous, accepterez-vous ? Et ces parasites vont vivre sur votre argent, sur l’argent des autres gens. Chaque vêtement qu’ils ont, chaque bouchée qu’ils mangent, chaque maison qu’ils ont, chaque Mercédès qu’ils conduisent, appartient aux autres. La société qui permet de tels parasites, va obtenir des parasites. C’est ce que nous aurons mérité.

Pourquoi devrions-nous payer pour Dieu ? Je ne peux pas comprendre. Déjà nous avons eu beaucoup de ces pandits, et de ces Thugs installés là comme des pandits. Et ensuite les archevêques de ces Thugs se sont présentés comme des Bhagwans et des Dieux ayant toute la connaissance spéciale de comment duper les gens. Et alors nous, les simples chefs de famille, et ceux-ci, ces parasites qui s’appellent eux-mêmes Sadhus et Sanyasis qui vivent sur le fruit de notre travail, pourquoi devrions-nous les payer ? Pourquoi payez-vous ces Sadhus et ces Sanyasis ?

Sita a très clairement dit : « N’ayez rien à faire avec les Kashayas, avec les Bhagwans, et aucun Sadhu ne devrait rester dans un village plus que deux jours et une nuit. » Elle a dit : « Aucune femme ne devrait avoir un homme en tant que guru », car l’Adi Shakti, Sita Elle-même, fut trompée par cet horrible Ravana qui est né aujourd’hui, qui est un Bhagwan.

Vous voyez, vous ne le connaissez pas. Vous le reconnaîtrez à ses trucages, ses méthodes, à la façon dont il a menacé Sita que : « Si vous n’acceptez pas mes propositions, je vais faire se dénuder vos femmes indiennes » et il l’a fait. Et nous voyons de nos propres yeux ces photos en train de fleurir et d’être vendues en Amérique et ce gars est multi millionnaire. Et Je ne sais pas combien de taxe d’importation il paie. C’est un fait !

Je dois dire qu’à ce sujet, nous sommes des gens très passifs. Pourquoi ne pouvons-nous pas dénoncer ça ? Est-ce notre culture ?

Ceci aussi peut être fait, de super spectacles de cabaret présentés gratuitement et les gens s’en réjouissent, vous voyez. Ils en parlent beaucoup car, après tout, vous voyez, au nom de la religion et de Dieu, vous voulez apporter la prostitution ? Vous voulez tuer le Dharma ? Vous voulez transformez tout le monde en un Satan ?

C’est inutile de tuer ces gens horribles, ils ont été tués si souvent et sont à nouveau de retour ici. Je ne peux qu’en appeler à votre bon sens et à votre divinité d’essayer de comprendre et de vous élever.
Voyons ensuite l’autre côté [à droite]. Comme vous voyez, il y a beaucoup de styles dont Je ne peux pas parler en détail et ce n’est rien de si important. C’est mieux de parler de Dieu que de ces gens horribles.

Sur l’autre côté des êtres humains se trouve le supra conscient, ce qu’ils appellent ‘le supra mental’ et tous ces genres de noms. Là, sur le côté droit, existent les gens qui sont super dynamiques. Ils sont également utilisés [leur esprit] par certaines gens.

Par exemple c’est mieux pour eux de leur donner, à ces entités, des noms de Dieu. Ainsi ils vont lui donner un nom, disons, celui de ‘Rama’. Ils vont dire : « Oh, nous devons utiliser le nom de Rama. » Ils vont dire ce nom : « Rama, Rama, Rama, Rama, Rama. »

En fait nous devons comprendre. Quel est notre droit d’appeler Rama ? Est-Il notre serviteur pour dire : « Oh, Rama, venez ici ! Occupez-Vous de la santé de mon père, donnez-moi de la nourriture, fournissez-moi ces choses-ci, faites ça » ? Est-Il votre serviteur ? Shri Rama est-Il l’incarnation de Dieu ? Vous voulez l’appeler juste de cette façon ? Quel est votre droit de l’appeler : « Rama, Rama, Rama » ? Parce que les grands saints ont dit : « Sumi Rana Karo », alors nous faisons le Sumi Rana. Est-ce ceci le Sumi Rana ? Avez-vous ce cœur pour faire le Sumi Rana ?