Lettre aux Sahaja Yogis indiens, 1977

(England)

Lettre aux Sahaja Yogis indiens (English translation). England, May 1st 1977.

English transcript: UNverified
Traduction: NON vérifiée. Ver 1/1/2014

Mes Sahaja Yogis les plus chers,

Je vous donne à tous mes bénédictions.

Des nouvelles me sont parvenues du fonctionnement d’un nouveau Centre dans le Village de Muskwadi (Rahuri) où des milliers de gens ont reçu la Réalisation.

Cet accomplissement a seulement pu être effectué grâce à ceux qui y ont travaillé en s’unissant les uns aux autres avec les liens d’un amour superbe. Ils ne se sont jamais plaints de quiconque à propos de quoi que ce soit mais au contraire ont survolé et ignoré ce qui aurait pu être décrit comme une erreur commise par certains. Cette largeur d’esprit est capable de générer des sentiments de joie en soi-même et agit comme un aimant où tout le monde se sent concerné.
Cette largesse d’esprit est une qualité de l’être humain et se retrouve multipliée au moment de l’éveil de la Kundalini. Il s’agit ici de la manifestation de la Divinité.

Mais les gens qui restent seulement dans des environnements « artificiels » ne peuvent pas se réjouir de cette Béatitude.

Votre Kundalini a été éveillée et Elle a percé le sommet de votre cerveau [Brahmarandhra] mais le cœur doit encore ressentir cet éveil. Tant que le cœur est comme une pierre et est incapable de verser de l’amour sur n’importe qui, il [cet être humain] utilise un langage déplaisant dans sa conversation avec les autres et ne manque pas d’insister sur le fait qu’il est lui-même quelqu’un de réellement spécial. Dans ce cas il n’est pas près de devenir un Sahaja Yogi.

C’est évidemment la nature de certaines personnes. J’ai très souvent pu observer cela devant Moi que certains d’entre vous essaient de pousser les autres ou les regardent de travers avec colère, etc… Quand quelqu’un parle durement à un petit enfant, alors Je sens comme un coup de poignard dans Mon cœur.

Dites-Moi, Sahaja Yoga ne devrait-il pas être l’expression de sentiments d’amour ? Les gens qui sont des sources provenant de la même Mère oublient souvent de réaliser qu’ils sont en réalité les enfants de leur Mère. Vous êtes bien au courant de ce fait. Alors pourquoi devriez-vous avoir le sentiment que quelqu’un vous est supérieur ou inférieur ? N’y a-t-il rien à blâmer en vous et êtes-vous capable d’être un tel juge ? Les gens parlent de la fraternité universelle de l’homme mais cela est-il possible si nous ne nous aimons pas les uns les autres comme il le faudrait ?

Pour le moment tout ce que J’ai à dire c’est que vous devriez utiliser l’introspection et discriminer et vous libérer vous-même d’un tel ‘poison’ car c’est alors seulement que vous deviendrez un vrai Sahaja Yogi.
Au cas où un Sahaja Yogi vient chez vous, invitez-le comme s’il était un de vos frères. Occupez-vous de lui gentiment. Cela va purifier votre maisonnée. Je ne peux pas comprendre comment et pourquoi des Sahaja Yogis forment des ‘groupes’ comme si, selon les moments, votre position s’améliore ou se dégrade. De telles formations peuvent conduire à une totale annihilation du Soi.

Vous devriez essayer de voir tout ce qui est bon chez les autres et ignorer ce qui ne l’est pas puisque Je peux m’occuper de ce problème. En méditation vous allez réaliser que c’est cela la porte vers la béatitude éternelle.

Celle qui toujours se souvient de vous,

Mère Nirmala.

C’est cela seulement la connaissance
Au moyen de laquelle
On perçoit le Soi
Qui conduit à l’Immortalité.
LES VIBRATIONS

Dans notre cœur il y a une étincelle de lumière qui brûle tout le temps. C’est l’Atma, la réflexion de Paramatma dans notre cœur. Quand la Kundalini s’élève, Elle ouvre le Brahmarandhra. Le siège de Sadashiva, son Pitha, est le Sahasrara mais Sadashiva est réfléchi dans le cœur en tant qu’Atma. Le Pitha est créé parce qu’il reçoit l’énergie subtile qui pénètre tout [la Paramchaitanya].
De la même façon les Pithas [sièges des Déités] sont dans le cerveau et le Pitha de Sadashiva est placé au-dessus du Sahasrara qui est ouvert afin que ce qui est subtil, le Sukshma, passe dans notre cœur au moyen d’un canal très subtil.

C’est juste comme une lampe à gaz qui a une lueur qui rejoint le cœur grâce à un canal très subtil. Tout comme une lampe à gaz avec une lueur et, lorsque le gaz est ouvert, le Prakash [l’illumination] survient. Les vibrations représentent le passage de cette énergie subtile en nous. Ces vibrations commencent à se déverser à travers nous seulement après que notre Kundalini se soit élevée au travers du Brahmarandra.

Les vibrations nous apportent un équilibre complet, corrigent nos corps physique, mental et émotionnel. Elles nous procurent une sensation de complète unité spirituelle avec Dieu. Elles nous intègrent totalement.

Message de Sa Sainteté Shri Mataji Nirmala Devi.

« Aujourd’hui Sahaja Yoga a atteint le stade de Mahayoga qui est cette évolution en-masse qui se manifeste à travers lui. Ce jour est celui de Yuga Dharma. C’est la façon dont le Jugement Dernier a lieu. Annoncez cela à tous les chercheurs de la vérité, à toutes les nations du monde, afin que personne ne rate les bénédictions du Divin pour atteindre leur signification, leur absolu, leur Esprit. »

« Cette nouvelle révolution de votre conscience doit avoir lieu sinon tous les accomplissements humains n’ont aucun sens. Ce serait comme arranger toutes les décorations électriques pour un mariage sans courant électrique. Mais lorsque la lumière sera allumée, vous verrez le futur Epoux et la future Epouse. »

« Mes enfants, vous devez savoir que Je suis au-delà des insultes et de la souffrance. Savez-vous que, lorsque le Christ fut crucifié, Il était un témoin de Sa souffrance ? Il ne peut jamais être humilié. Mais ces gens sont sous la pression des forces sataniques. Nous devons les sauver. Voulez-vous qu’ils aillent en enfer ? »

Shri Mataji Nirmala Devi