Bija mantras, Lalita et Shri Chakras

(England)

1978-10-14 Seminar Day 1, Bija Mantras, Shri Lalita, Shri Chakra, Wokingham, United Kingdom, 44' Download subtitles: IT,RUView subtitles:
Download video (standard quality): Transcribe/Translate oTranscribe

Feedback
Share
 Premier séminaire occidental, les Déesses des sous-chakras de Lalita et Shri, « Easthampstead Park Conference Centre », Wokingham (England), October 14th, 1978


Quand la Kundalini s’élève, elle produit des sons. Et les sons entendus dans les différents chakras peuvent être prononcés de la façon suivante – ces prononciations sont utilisées dans le langage phonétique du Devanagari, ce qui signifie ‘le langage parlé par les Dévas’.  
Au Mooladhara, où il y a quatre pétales, les sons sont: « vum, shum, sshum, sum ». Hors desquels les deux derniers sons – ‘sshum and sum’ – sont très proches, mais la différence c’est que, lorsque le serpent siffle, cela fait ce son ‘sshum’, le troisième son. Donc nous avons : vum, shum, sshum, sum.  

Au Swadishthana, où il y a six pétales, cela donne les six sons: « bum, bhum, mum, yum, rum, lum ».  
Le Manipur [Nabhi] possède dix pétales. Cela donne les sons: « dum, dhum, num, tum, thum, dum, dhum, nnum, pum, phum. »
Au niveau de l’Anahata, il y a douze pétales. Avec les sons: « kum, khum, gum, ghum, [ngum-?], chum, chhum, jum, jhum, [nngum-?], tum, thum ».  
Au Vishhudhi, où il y a seize pétales, cela donne les sons de toutes les voyelles: « a, aa, i, ii, u, uu, r, rr, lr, lrr, e, ai, o, ou, am, ahm ».  
Au chakra de l’Agnya, cela donne: « ha, ksha ».  

Au Sahasrara, on devient sans pensée et aucun son n’est produit, mais juste le pur Anahata, ce qui signifie la palpitation dans la forme la plus pure, comme dans le cœur, il y a juste: « lub-dub, lub-dub, lub-dub ».  
Quand tous ces sons sont exprimés ensemble et passent au travers de la spirale du corps, si le corps est pareil à une conque, le son qui s’exprime de cette synthèse est AUM.
C’est pareil aux sept couleurs du soleil qui deviennent finalement des rayons blancs, ou, vous pouvez dire, des rayons de couleur dorée.  

Il existe trois Granthis, ce qui veut dire ‘nœuds’: le Brahmagranthi, le Vishnugranthi et le Rudragranthi.
Avec Agni, c’est à dire le feu, quand le Brahmagranthi rencontre la Kundalini entre le chakra du Mooladhara et le chakra du Swadishthana – alors l’Agni Brahmagranthi est établi.
Quand le Vishnugranthi se mélange avec le Surya (Soleil), qui se trouve entre le Nabhi et le chakra de Ruddhaya (le cœur), alors le Surya Vishnugranthi est établi.
Quand les auras du Vishuddhi et de l’Agnya se rencontrent, alors le Chandra Rudragranthi est établi.

En tout, il y a quatorze Nadis [canaux]. Leurs noms sont: Alambusi, Kuhu, Vishvodhari, Varuna, Hastajihva, Yashaswati, Ashvini, Gandhari, Pusha, Shankhini, Saraswati, Ida, Pingala, Sushumna.
Excepté les deux chakras qui sont Surya [le Soleil] et Chandra [la Lune], il existe neuf autres chakras: le chakra du Mooladhara, du Swadishthan, du Nabhi (Manipur), de l’Anahata, du Vishuddhi. Le chakra Lambika – qui est aussi appelé chakra de l’Hamsa – et le chakra de l’Agnya.
Entre l’Agnya et le Sahasrara, il y a deux autres sous-chakras, connus sous les noms de Naad et de Bindu. Donc nous avons: le Mooladhara, le Swadishthan, le Manipur, l’Anahat, le Vishuddhi, Lambika, appelé ‘Hamsa’, l’Agnya, le Naad, le Bindu, et le Sahasrara.

[Shri Mataji explique les sous-chakras et leurs divinités du chakra de Shri, en lisant et en traduisant. Un Sahaja Yogi les écrit au tabeau.]

En dehors de ceux-là, il y a neuf [sous] chakras sur les côtés, comme Shri Lalita. Et ils ont différents Yoginis [divinités subordonnées], c’est-à-dire les puissances, les Shaktis, guidant ces neuf ‘Shakti Pithas’, ou vous pouvez les appeler les chakras Avarana.

La première est Shri Lalita, la Déesse Shri Lalita qui est la Déesse de la beauté. Elle procure la joie, Sarvanandamaya. Elle donne de la joie à partir de tout. Dans chaque monde créé, dans chaque particule, dans chaque forme, il y a un pouvoir qui nous donne de la joie. Ce pouvoir est la joie, c’est la puissance de Shri Lalita. Elle est appelée Mahatripurasundari, Para [la plus haute], Para Atirahasya Yogini, ce qui signifie ‘Para Para Atirahasya [secrets]’, ‘Celle qui connaît les secrets’. Le ‘Para’. « Para » signifie « Celle qui est au-delà de l’au-delà », les secrets de cette zone. Celle qui sait est Shri Lalita, qui est la Yogini. A ce stade, Elle est Bindu Sarvanandamaya. Elle est le point [Bindu] qui donne la joie.

La seconde puissance ou Avarana – qui veut dire ‘enclos’ – est pareil à un triangle. C’est ‘Sarvasiddhipradha’. C’est elle qui procure tous les ‘siddhis’ [pouvoirs]. Elle possède trois aspects. On l’appelle ‘Tripuramba’: Kameshwari, Vajreshvari, Bhagamalini sont les trois Yoginis.

La troisième puissance est appelée ‘Astha [dala padma] Sarvarogahara’. C’est un autre enclos. Le nom de la Déesse est Tripurasiddha Atirahasya, signifiant que ces Déesses connaissent les profonds secrets de tous les siddhis. Le Chakra est appelé ‘Sarvarogahara’ et l’enveloppe est appelée ‘Ashta’. Les huit puissances sont appelées ‘Vagadevata’, ce qui signifie le pouvoir de la parole. La première est Vashini, signifiant, ‘qui attire’, Kameshwari, qui excite, Modini, qui vous rend heureux, Vimala, qui vous rend pur, Aruna, qui donne la couleur du visage, Jayini qui vous donne un sentiment de victoire, Sarveshi qui vous connecte à chacun, Kaulini est Celle qui vous procure des bénédictions.

Le quatrième enclos est appelé ‘Antar dasha’. Le chakra de cette enclos est appelé Sarvarakshakari – celui qui protège. La Déesse s’appelle Tripuramalini.
Les puissances [Shaktis] sont: Sarvagnya, celle qui sait tout. Sarvashakti, qui est toute puissante. Sarveshvariprada, la généreuse donatrice. Sarvagnyanamayi, la connaisseuse de toute la connaissance. Sarvavyadivinashini, la destructrice de toutes les maladies. Sarvadharaswarupa, le soutien de tous. Sarvapapahara, la destructrice de tous les péchés. Sarvanandamayi, celle qui rend tout le monde joyeux. Sarvarakshaswarupini, celle qui les protège tout le monde. Sarvepsitaphalaprada, la donatrice de tous les ‘phalas’, les fruits, les récompenses.

Le cinquième enclos est appelé ‘Bahir dasha, Sarvartha Sadhaka’. Bahirdasha, c’est le nom de l’enclos. Et Sarvartha Sadhaka, c’est le nom du chakra. Tripurashri, c’est le nom de la Déesse.
Elle a des puissances: Sarvasiddhiprada, qui donne tous les siddhis. Sarvasampathapradha, qui donne toutes les richesses. Sarvapriyamkari, qui est aimée de tous. Sarvamangalakarini, qui donne tout ce qui est de bon augure. Sarvakamapradha, qui exhausse tous nos désirs. Sarvadukhavimochini, qui est la destructrice de toutes nos douleurs. Sarvamrityuprashamani, qui pacifie les morts. Sarvavighnatanivarini, qui est la destructrice de tous les obstacles. Sarvangasundari, qui rend heureux tous les aspects de la vie. Sarvasaubhagnyadayini, qui donne de la chance.

Le sixième enclos est connu du nom de ‘Chaturdasha Sarvasaubhagnya’. Tripuravasini, c’est le nom de la Déesse. Chaturdasha, c’est le nom de l’enclos, et le nom du Chakra est Sarvasaubhagnyadayaka. Le nom des Déesses est Tripuravasini.
Les puissances sont: Sarvasamkshobhini, qui brûle tout. Sarvavidravini, qui peut disperser, Sarvakarshini, qui attire tout. Sarvahaladini, qui procure la joie, Sarvasammohini, qui peut appâter quiconque. Sarvasthambhini, qui avertit tout le monde. Sarvajrumbhini [la puissance qui développe]. Sarvavashamkari, qui contrôle tout. Sarvaranjini, qui divertit le tout. Sarvonmadini, qui procure toutes joies spéciales. Sarvarthasadhini, qui donne un sens à tout. Sarvasampattipurini, qui procure le bien-être. Sarvamantramayi, qui demeure dans tous les mantras. Sarvadvandvakshayankari, qui détruit toutes les dualités de la vie.

Le septième Avarana ou enlos est appelé ‘Ashta dala [padma]’. Et le chakra de cet Avarana est appelé Sarvasamkshobhanikara. Ici, elle est appelée Tripurasundari. C’est elle qui donne la beauté aux femmes, pour être des épouses attirantes.
[Les puissances sont:]
Anangakushuma Devi, qui embaume le parfum de plusieurs fleurs.
Anangamekhala Devi, qui est solide comme un roc dans la famille.
Anangamadana Devi, qui est attirante.
Anangamadanatura Devi, que l’on désire rencontrer.
Anangarekha Devi, qui traverse les différentes limites.
Anangaveghini Devi, qui vous donne la vitesse.
Anangankusha Devi, qui donne le pouvoir d’Ankusha, ce qui signifie le contrôle de l’homme.
Anangamalini Devi, qui est très gracieuse.

Le huitième enclos est appelé ‘Shodhasha dala [padma]’. Le nom du Chakra est Sarvashaparipuraka. Le nom de la Déesse est Tripureshvari.
Elle a seize pouvoirs. Le premier est Kama, qui signifie l’attraction [Karshini] du corps. Buddhya est l’attraction par l’intellect. Ahamkara, attraction par l’ego. Le quatrième, Shabda, l’attraction par les mots. Le cinquième est Sparsha, l’attraction par le toucher. Le sixième, [Rupa] l’attraction par la beauté. Le septième, l’attraction par l’esthétique, Rasa. Le huitième, Gandha, l’attraction par le parfum. Le neuvième, l’attraction par l’attention, chitta. Le dixième, Dhairya, l’attraction par courage. Le onzième, Smritya, l’attraction par la mémoire. Le douzième, Nama, l’attraction par le nom. Le treizième est Bija, l’attraction par la semence. Le quatorzième, Atma, l’attraction par l’Esprit. Le quinzième [Amrita] c’est l’attraction par l’éternité. Le seizième [Sharira] l’attraction par la chaleur du corps. Ce sont toutes les attractions qui sont subtiles et qui sont en la Déesse, qui agissent de manière à ce que le sadhaka soit attiré vers Elle.

Le neuvième s’appelle le ‘Bhupura’, c’est le neuvième enclos, tandis que le nom du chakra est Trailokya Mohana. Le nom de la déesse est Tripura.
Il y a dix puissances dans ce chakra. La première est Sarva samkshobhini. Sarva Vidravini, Savrakarshini. Ces trois-là, je les ai déjà expliqués. Sarva Vashamkari, celle-ci, je l’ai aussi expliquée. Sarvonmadini, celle qui [inaudible], Sarvamahankusha, celle qui contrôle.
Ici, Ankusha désigne l’arme utilisée par le conducteur d’éléphant. Alors, à la façon dont il contrôle l’éléphant, elle contrôle tout pareillement. Sarva Khechari, qui attire tout. Sarva Bija, qui est la semence en tout. Sarva Yoni, qui existe dans tous les ‘yonis’. Et Sarvatrikhanda, qui existe dans les trois dimensions. ‘Yoni’ signifie ‘l’ellipse’ qui est le pouvoir de la Mère.

En dehors de cela, il existe d’autres déesses, qui existent sous la forme de la ligne jaune connue sous le nom de Muktashaktayama.
Les Déesses mères sont appelées Mahendri, Chamunda et Mahalakshmi. Les siddhis que les gens peuvent atteindre sont : Anima, Laghima, Mahima, Ishitva, Vashitva, Prakamya, Bhukti, Iccha, Prapti, Mukti.
Anima, c’est devenir comme une petite particule. Laghima, devenir petit. Mahima, c’est avoir une grande forme. Ishitva, c’est de créer des dieux à partir d’êtres humains. Vashistva, c’est l’attraction. Prakamya, c’est la manifestation. Bhukti, c’est le plaisir. [Iccha, c’est] l’accomplissement du désir. Prapti, c’est l’accomplissement. Mukti, c’est le salut.

Ce sont tous les siddhis [pouvoirs] que les Sahaja Yogis peuvent avoir.