PP N° 1 – Les trois premiers chakras – Comment aborder Sahaja Yoga

Caxton Hall, London (England)

1978-11-20 How to approach Sahaja Yoga, Opt, 45' Download subtitles: EN (1)View subtitles:
Download video - mkv format (standard quality): Watch on Youtube: Watch and download video - mp4 format on Vimeo: Listen on Soundcloud: Transcribe/Translate oTranscribeUpload subtitles

Feedback
Share

PP N° 1 – Les trois premiers chakras – Comment aborder Sahaja Yoga – Caxton Hall – Londres (Angleterre) – 20 Novembre 1978

FrTVD 2021-1125

(Transcription partielle : première partie.)

… et cela nous procure notre ascension évolutionnaire.

Cette force centrale, comme Je vous l’ai montré ici, se trouve d’abord dans une forme résiduelle, conservée dans l’os triangulaire [sacrum] et est appelée ‘Kundalini’. Le terme ‘Kundalini’ en langage Sanskrit signifie : ‘Kundal’, ce qui veut dire ‘enroulement’. Cela signifie ‘spirale’. On dit ‘Kundalini’ quand il s’agit du féminin de ‘Kundal’. ‘Kundal’ signifie ‘tel un enroulement’. Vous voyez, vous pouvez dire ‘la boucle’ ou ‘un enroulement’. Quand le genre féminin est employé, on l’appelle ‘Kundalini’.

En fait, ceci est la force résiduelle qui a créé le zygote, comme vous l’appelez, ou vous pouvez dire ‘l’embryon’. Et la partie résiduelle de cela s’installe là. C’est bien plus que ça. Je ne vais pas entrer dans les détails à ce sujet : comment est cette force, de quelle force il s’agit. Vous pouvez dire que c’est un état subconscient. C’est tout votre subconscient, toutes vos vies de l’amibe jusqu’à ce niveau, tout ce que vous avez fait, quelles ont été toutes vos recherches, quelles vies vous avez eues, au travers de quels gènes vous êtes passés comme, on peut dire, si vous étiez, disons, un menteur. Tout est enregistré. Alors ça enregistre aussi tout ce qui s’est également passé dans cette vie présente.

Cela passe au travers de ceci, de cette zone, dans la zone du subconscient. Cela passe et est enregistré ici et garde tout enregistré, tout ce que vous prenez, expérimentez et placez dans votre subconscient. Cette zone du subconscient est totalement enregistrée dans ce que vous pouvez appeler une micro bande enregistreuse. Et tout cela, hors le fait d’être enregistré, a reçu le pouvoir de penser, de coordonner, d’organiser et de l’utiliser à chaque fois que cela est requis.

Je veux dire que nous ne pouvons pas penser à un tel enregistrement ou un enregistreur ou, nous pouvons dire, une bande enregistreuse qui s’occupe de toutes ces choses en même temps. C’est fantastique de croire qu’il puisse exister un tel élément mais c’est le cas !

Je veux dire que, même si on regarde nos yeux, ce sont des choses fantastiques. Je veux dire que nous les prenons pour acquis. Ils sont absolument pris pour acquis. Nous ne pouvons même pas créer un seul œil avec toute notre connaissance scientifique et autre. Nous ne pouvons même pas créer un seul œil humain vivant. Acceptons-le ! Donc chacun d’entre nous a reçu deux superbes yeux qui sont des choses si compliquées, avec une telle manière de réagir et de travailler. Il doit y avoir une sorte de pouvoir derrière cela, une sorte d’organisation, une sorte de complète corrélation, vous pouvez dire une grande institution qui est en fait totalement intégrée et reliée à quelque chose de grand qui gère ces yeux.

Après tout, si Je suppose que Je viens à Londres soudainement venant d’une forêt indienne, Je viens ici et Je trouve : « Oh, il y a un très beau train qui vient », puis Je découvre une très jolie station de métro et Je découvre que Je Me déplace d’un endroit à un autre, et ensuite qu’il y a toutes sortes de halls avec des espaces aérés pour Moi. Alors naturellement Je suis confuse sur qui fait tout cela après tout : comment se fait-il que J’arrive ici et que Je trouve toutes ces choses disponibles pour Moi ? Donc il doit y avoir quelqu’un derrière ceci ! Et en fait vous pouvez l’appeler n’importe comment : vous pouvez L’appeler Nature, Dieu… Ce genre de chose vous choque, elle vous choque vraiment.

Vous pouvez L’appeler de n’importe quel nom, mais il y a un pouvoir qui organise tout ceci dans les pouvoirs sous-jacents et que nous devrions connaître.

Maintenant le point important est la façon dont nous pouvons connaître ceci. Pensez-vous pouvoir le découvrir en regardant des films, en observant, disons, des maisons ou des usines très locales et d’autres choses, en sortant, en rencontrant des gens ? Je veux dire qu’il s’agit d’une très simple recherche de maîtresse de maison.

Supposons que vous voulez découvrir, disons, d’où obtenir son couteau et ceux de chacune des autres personnes. Nous n’allons pas dans un journal pour le découvrir. Vous le demandez à une autre maîtresse de maison : « Où avez-vous obtenu ce couteau torsadé comme cela ? Vous savez d’où il vient ? »

De la même façon, si vous devez découvrir quels sont ces pouvoirs sous-jacents, nous devons approcher les gens qui connaissent quelque chose à ce sujet, qui en montrent les résultats dans leurs propres vies, qui sont ceux qui en ont parlé. Et quand nous approchons de cela et essayons de le découvrir, nous découvrons que cela concorde avec notre savoir-faire actuel, qu’ils parlent également de la même chose dont nous parlons, et ceux-ci sont des courants sous-jacents en nous.

En fait certains, qui ont parlé de ces chakras et des Kundalini qui s’élèvent et toutes ces choses qui sont montrées ici, ont observé cela et l’ont vu, aucun doute à ce sujet. Vous avez entendu parler de tellement de gens comme, vous pouvez dire – quel est le nom de cette dame qui a fondé l’organisation ? – Annie Besant. Annie Besant ! Elle a beaucoup écrit là-dessus. Je veux dire que, pour vous les Anglais, ce serait une grande chose de savoir qu’elle a écrit ça. Mais elle l’a juste vu. Vous voyez, elle a juste vu cette chose tout comme Je vous vois. Elle a vu ces choses en elle, ce qui signifie qu’elle n’était pas là. Si vous êtes là [en son centre], vous ne le voyez pas. Elle a vu ces choses ici.

En fait, par exemple, ceci est le chakra qu’elle ressent, d’accord ? Normalement ils voient juste leurs chakras. Ils regardent et voient ce chakra-ci ou ce chakra-là. De fait, s’ils l’ont vu, si vous voyez cela, ça signifie que vous n’êtes pas à l’intérieur de ça. Mais ils l’ont vu, sans aucun doute. Ils l’ont vu mais ils ne sont pas là. Et ils n’ont pas donné la méthode de comment être à l’intérieur de ça.

De l’extérieur vous pouvez voir Caxton Hall mais vous n’êtes pas à l’intérieur. Ceci est un point très important à savoir, qu’aller à l’intérieur doit suivre un autre chemin. Mais de l’extérieur, si vous voyez quelque chose ! Disons que vous voyez ce chakra de l’extérieur, vous pourriez tourner sans cesse autour et c’est ainsi que vous voyez ce chakra et c’est pourquoi ces gens ont vu ça, aucun doute à ce sujet. Ce n’est pas qu’ils racontent des mensonges ou vous donnent une sorte d’idée fausse à ce sujet mais vraiment, ce qu’ils ont décrit, n’est pas ce que nous voyons.

Nous voulons être à l’intérieur, nous voulons être cela. C’est pourquoi des gens disent : « Pourquoi essayez-Vous de décrire ces chakras ? » J’ai entendu des gens Me poser de telles questions. Et aucun des Sahaja Yogis ne verra également du tout ces chakras pour commencer mais ils vont juste parfois sentir la Kundalini s’élever, il se peut qu’ils voient chez d’autres personnes l’élévation de la Kundalini à travers ceci, ils peuvent aussi voir la pulsation ici, ils peuvent ressentir [un accident vasculaire cérébral, vraiment un effet Doppler-?], absolument une sorte de force abstraite que vous ne pouvez pas voir mais vous commencez à ressentir la Conscience Collective, ce qui signifie que vous devenez cela !

De fait vous ne voyez pas vos yeux avec lesquels vous regardez mais vous avez des yeux, vous savez cela ! Donc la vision de cela nous donne une idée qu’il existe quelque chose au-delà. Ils nous ont aidé de cette façon. Vous pouvez dire : « D’accord, ils ont vu quelque chose. » Mais ils ont suivi une mauvaise méthode avec laquelle ils pouvaient seulement voir [de l’extérieur] mais ne pouvaient pas y entrer.

Il doit y avoir ici une sorte de force qui doit nous procurer notre saut évolutionnaire. Nous avons évolué de l’amibe jusqu’à ce niveau, aucun doute. Et il doit y avoir quelque chose qui a accompli ce travail. Il doit y avoir en nous une force qui a effectué ce travail. Si nous comprenons bien cela, ce fait qu’il existe un but dans l’évolution, car certaines choses ont été aussi écartées [dans le processus d’évolution]. Par exemple de grands animaux comme les mammouths et tous ceux-là ont été écartés. Parmi eux, seul l’éléphant a subsisté. Ensuite d’autres nouveaux animaux sont apparus dont certains d’entre eux ont été écartés. Puis à nouveau certains ont été acceptés. Certains ont commencé à croître de plus en plus.

S’il n’y a pas de but dans l’évolution de la vie, pourquoi devrait-il y avoir cette croissance de l’être humain à partir de l’amibe ? C’est la première question que l’on devrait se poser, qu’aucun des scientifiques n’a essayé de se poser car ils ne peuvent pas bien y répondre.

Mais devrait surgir en nous cette première question : pourquoi sommes-nous des êtres humains placés ici-bas ?

Mais ce questionnement ne nous vient pas normalement car nous prenons cela comme acquis. Et ceci est l’astuce de la Nature ! C’est l’astuce de la Nature que nous appelons ‘Maya’ en Sanskrit, ce fait que nous acceptons cette astuce de la Nature.

En fait chacun de nous sait que nous allons mourir, ce qui est la plus grande astuce de la Nature ! Vous voyez, un jour le disciple Shukra a demandé à Bouddha : « Quelle est la plus grande Maya de ce monde ? » Il a répondu : « La plus grande Maya de ce monde est que chacun sache qu’il va mourir à tout moment, qu’il peut mourir l’instant d’après, mais que rien ne peut être dit à propos de sa mort et il ne croit pas qu’il va mourir. C’est la plus grande illusion de ce monde. » De la même manière nous le tenons pour acquis. C’est le plus grand talent de la Nature envers nous que nous prenions cela pour acquis. Sinon nous sauterions tous sur nos têtes tout le temps, préoccupés par nos décès, en réfléchissant ainsi : « Oh, demain nous devons mourir, demain nous devons évoluer, qu’allons-nous faire ? »

Cette implémentation en nous de ceci, de ce que vous appelez ‘the shanti shakti’, ce fait de le prendre pour acquis, est également un pouvoir qui nous est donné par la Nature. Et à cause de ceci, vous voyez, nous prenons pour acquis notre être comme il est : nous l’utilisons et vivons pour lui.

Mais concernant certaines choses, nous ne les prenons pas pour acquises, là où nous avons fauté. Ceci est la force évolutionnaire qui doit s’élever d’ici, doit passer à travers ceci et l’ouvrir en tant que percée ultime pour les êtres humains, mais ça ne peut être essayé. Pourquoi ? La raison en est que nous avons abîmé tous ces centres avec nos efforts, avec des attitudes autodestructrices que nous avons menées contre nous-mêmes. Soit nous détruisons les autres, soit nous nous détruisons nous-mêmes. On ne peut rester tranquilles. Selon Moi les deux attitudes sont juste pareilles car si vous faites partie intégrante d’une seule totalité alors, même une de sa partie, si c’est vous, si elle est détruite, c’est une partie détruite dans la totalité. Si vous détruisez d’autres parties, alors évidemment cela conduit à la destruction. Mais nous voyons seulement la destruction des autres et pas notre propre destruction, ce fait que nous nous détruisons nous-mêmes.

Donc nous bougeons de cette façon, côté gauche ou côté droit, ce qui, comme Je l’appelle, forme un superego ou un ego tout le temps, en détruisant soit les autres, soit nous-mêmes.

Donc cette force de subsistance, qui doit s’élever et nous procurer cette percée, est obstruée par nos efforts car nous ne possédons aucun sens de jugement. Je ne dirai pas que la Nature ne nous a pas donné ce pouvoir, Elle nous l’a donné. Cela nous a aussi donné du punch.

Vous voyez, tellement de gens ont nié cela maintenant en disant : « Non, taisez-vous, nous n’y croyons pas. Qu’y-t-il de mal à ça, qu’y a-t-il de mal ? » Vous pouvez essayer ainsi mais vous verrez que c’est autodestructeur.

Vous avez une conscience et sans aucun doute vous vous sentez mal à propos des choses que vous n’auriez pas dû faire, que vous avez faites juste parce que c’était une attitude générale ou parce qu’il fallait faire un effort. Vous voyez ce sentiment d’effort provient de votre ego. Une personne égoïste ne peut se tenir tranquille.

Si vous lui dites de s’asseoir tranquillement, il va à nouveau se lever. Il est comme un diable en boîte, vous voyez. Demandez-lui juste de s’asseoir : « Veuillez vous asseoir juste un moment, restez juste calme », alors il va sauter sur l’occasion : « Non, je dois faire quelque chose, je perds juste mon temps. »

Et ce genre d’attitude qui se développe en nous en Occident – nous devrions en parler car nous faisons face aux Occidentaux, donc Je devrais parler de l’Occident – a réellement conduit en Occident à des tas de destructions intérieures et à des poisons que nous avons obtenus en nous-mêmes.

De fait nous ne sommes plus du tout des bellicistes. Nous ne perturbons plus beaucoup les autres mais nous nous torturons nous-mêmes. Ceci est ce qui est survenu à cette situation d’aujourd’hui telle quelle est, comme celle que Je trouve chez les gens ici.

Bien que vous soyez des gens qui ne soutenez aucune guerre ou cruauté à l’extérieur, vous êtes ceux qui êtes cruels pour vous-même, vous n’êtes pas bon envers vous-même. Vous ne vous aimez pas, vous n’avez pas de respect pour vous-même, vous ne vous accordez aucune valeur, et vous ne comprenez pas combien ce temple que vous n’avez pas construit – qui a été construit depuis le temps où vous étiez une amibe et vous a construit en un être humain – tout cela a été édifié spécialement dans ce but que la lumière doive venir en vous. Vous devez être illuminé ! Ceci a été fixé joliment en vous. Chez vous tous, cela est là, existant en vous.

Donc de tous ces centres que nous possédons, un de ceux-ci est là en bas, celui en rouge comme Je l’ai indiqué ici, est appelé ‘le Mooladhara Chakra’, ce qui signifie ‘la racine du support’ ou, vous pouvez dire, ‘le support de la racine’. Vous pouvez dire ‘le support de la racine’.

Le Mooladhara est le support de la racine. Qu’est-ce que la racine ? La racine est ceci ici et c’est un support pour la racine et, en termes scientifiques, vous ne pouvez pas comprendre ce qu’est la racine d’une personne ou d’une personnalité. Vous ne pouvez pas expliquer ce qu’est la racine, ce que sont les racines. Je veux dire que vous ne pouvez pas juste dire : « Je suis venu d’Angleterre » ou « Je suis venu des Indes Occidentales ». Ce n’est pas cela ! Quelles sont vos racines ? D’où venez-vous et où devez-vous aller ? Ceci est le support de cette racine qui va manifester votre personnalité. Et ce support, c’est extrêmement simple de comprendre cette innocence, c’est l’Innocence. L’Innocence nous a été donnée par la Nature. On peut la perdre mais elle reste là et ceci est le signe que cela existe.

L’Innocence se trouve dans les animaux, dans toute la matière. La matière est innocente. Elle ne vous agresse pas ni ne s’agresse elle-même : elle est innocente. Vous pouvez l’utiliser de n’importe quelle manière que vous le voulez mais la matière agit en tout innocence, de la manière dont nous pouvons comprendre qu’elle est, nous pouvons dire, neutre. Il n’y a pas de pensée à son sujet donc elle est innocente. Vous êtes les seuls, les êtres humains, à avoir obtenu le pouvoir soit d’être innocent, soit de détruire cette innocence en nous.

Donc voici leur racine. Ceci est la racine et la racine possède ce support qu’est l’Innocence. Ainsi vos racines ont obtenu ce support, le ressenti de la racine qui est l’Innocence. Ou vous pouvez dire que les racines sont intégrées dans l’Innocence. Toute la création a été créée après que l’Innocence ait été générée, et pas le contraire. Donc l’Innocence est une grande bénédiction. Et voilà ce qu’est l’Innocence !

En fait, selon la terminologie scientifique, vous ne pouvez pas parler d’innocence. Vous savez tous que l’innocence fait partie des êtres humains. Vous trouvez très clairement l’innocence chez les enfants, de la façon dont ils expriment leur innocence.

Maintenant Je veux dire, en ce qui concerne cette nouvelle théorie, J’ai été étonnée, quand Je suis arrivée dans ce pays, d’entendre qu’il y a des gens qui croient que les enfants sont les créatures les plus égoïstes, extrêmement possessives et très dominatrices. J’en ai été très choquée. Je veux dire que cette théorie ne rejoint pas la nôtre, voyez-vous. Je Me suis dit : « En fait Dieu seul sait ce que ces scientifiques ont découvert ! » Mais grâce à Dieu ils ont découvert maintenant que c’était faux.

Ce qui s’était passé c’est qu’ils ont trouvé qu’un enfant, si par exemple on met devant lui une balle, suspendue devant lui, l’enfant essaie de saisir la balle. C’est ce qu’ils ont détecté des mouvements des mains de l’enfant. Mais, plus tard, quand ils ont observé l’enfant par après, vous voyez, ils ont trouvé que ce n’est pas ainsi car vous pouvez voir, dans la vie, combien les enfants sont généreux. Donc ils ne pouvaient pas comprendre pourquoi au début les enfants se comportent de cette manière.

Ensuite ils ont découvert qu’en utilisant une image ralentie, une image absolument ralentie, alors on trouve que les petits enfants bougent leurs mains, juste comme des jouets, car ils ont obtenu une capacité de les faire voler et ils essaient d’utiliser ce truc de voler qu’ils connaissent et ils les font juste voler. Il ne s’agit pas d’attraper mais de les faire voler. Leurs mains bougent comme ceci, juste comme cela avec l’impulsion de voir quelque chose et de commencer à les faire voler.

De fait imaginez juste quelle grande erreur ce fut de traiter vos enfants sur ces bases qu’ils sont très égoïstes et très possessifs.

Ainsi de telles erreurs ont été commises et tous les gens ont fait quelque chose de terrible. Et l’une de ces erreurs a été commise envers ce centre également.

Car, quand vous commencez à découvrir des choses en faisant des efforts, vous pouvez juste vous casser le nez, juste vous découper les oreilles. N’importe quoi peut arriver car vous vous mouvez dans l’obscurité.

Donc nous devons en premier demander l’Illumination, nous devons réclamer de la lumière pour voir ce que nous faisons. C’est ceci la première chose à devoir demander. S’il n’y a pas de lumière, tout ce que vous faites ou pas, vous ne savez pas ce que vous êtes en train de faire.

Voici un exemple choquant. Je veux dire, imaginez que tous les enfants du monde soient condamnés à cause de cette grande théorie sortie du cerveau de quelqu’un, ce fait qu’ils essaient de tout prendre. Ils n’ont aucun sens de la possession, vous voyez ils n’en ont aucun sens, ils ne comprennent rien à vos critères économiques, ni combien une antiquité coûte, ni combien cela coûte. Comment peuvent-ils faire toutes ces choses ?

Mais cependant une telle horrible théorie a été acceptée et vous en connaissez le résultat : cette façon dont vous avez traité vos enfants qui a été horrible.

Et maintenant, quand une théorie a été acceptée à cause de laquelle des gens ont souffert, Je ne sais pas combien de temps ça prendra à une autre théorie pour en venir à être gentil envers ces enfants qui sont les nôtres.

De la même manière, les théories à propos de ce centre ont été absolument très fortement si dommageables, si dommageables, voyez-vous, qu’une personne comme Moi attrape peur d’y penser.

Ce centre est un centre très important car il s’agit du support de votre racine. C’est le support de votre racine et les gens ont écrit livres après livres sur ce centre en disant que c’est le centre qui contrôle le sexe. Et ils ont eu cette magnifique idée que ce centre, parce qu’il se trouve là, à l’endroit du support, et comme il contrôle le sexe et parce qu’ils l’ont vu là, ils ont également vu la Déité qui est installée là, qui possède un tronc semblable à celui d’un éléphant, alors ils l’ont appelé comme si la Kundalini Elle-même, la force résiduelle elle-même se trouve là.

En fait ceci est une des plus grandes et graves erreurs qu’ont apportées les tantriques à tous les chercheurs du monde.

Le sexe est important, il est sacré, quelque chose de grand que les êtres humains doivent posséder. Ils doivent avoir des enfants s’ils veulent voir le développement de leur être. Il n’y a rien de mal dans le sexe et le sexe doit être adéquatement apprécié et être respecté dans sa propre adéquation, ne doit pas être vulgaire mais être du sexe innocent qui devrait être spontané et non pas provenir d’une pensée délibérée à son sujet ni être pornographique.

Plus ces gens font de la pornographie et tout cela, plus ils deviennent impotents car il est seulement puissant dans les circonstances où il lui est accordé d’être spontané. Vous tous faites face à un très grand danger quand vous agissez tellement de cette façon à ce sujet. Permettez-lui de s’exprimer plus spontanément de la manière sacrée [innocente]. C’est la plus belle chose dont vous avez tous à vous réjouir. Dieu vous a donné cela mais la façon dont on a maintenant gâché ça, vous n’avez aucune idée de combien nous avons perdu avec cela, combien tout cela est juste à l’opposé. Je veux dire que cela nous procure de la joie. Mais [sans innocence], cela ne vous procurera jamais de la joie mais de l’obsession.

Donc avant tout Je dois vous dire qu’il n’y a rien de mal dans le sexe. Mais, quand vous commencez à penser que le sexe peut vous apporter la Réalisation [du Soi] ou que la Kundalini se trouve au niveau du sexe, que vous devez utiliser le sexe pour cela, c’est la fin de tout, c’est l’Enfer Je vous le dis. Nous avons eu ici de ces disciples, vous les avez vus. Ces gens sont venus à nous et nous ont dit qu’ils sont allés chez des lamas qui ont exercé le sexe sur eux.

Imaginez les disciples de Bouddha agir ainsi ! Je veux dire que Je n’imagine pas de pareilles choses. Même les Chrétiens, comment peuvent-ils croire à une pareille chose, de pouvoir atteindre la Réalisation au moyen du sexe ? Au moyen de l’énergie du sexe ? Je ne sais pas comment vous appelez cela voyez-vous !

Voyez, après il y eut une autre personne aveugle qui fut Mr. Freud, absolument aveugle. Il ne savait pas grand-chose à propos de l’être entier, il en connaissait juste une partie, juste une très petite partie, il ne savait pas grand-chose à ce sujet. Il avait des idées à propos de ces choses à partir de sa propre épouse, de son propre tempérament, de ses partis pris, et la première chose était qu’il s’est basé sur nos faiblesses. Vous voyez, quelqu’un joue de nos faiblesses, essaie de se montrer gentil avec nous, nous devons comprendre que c’est lui notre faiblesse. Et s’il joue de notre force, il est notre ami. Et c’est ainsi qu’il a agit et a complètement lavé le cerveau des gens d’ici en disant : « Il devrait y avoir du sexe actif, ne devrait pas y avoir d’inhibition, ce devrait être une libération, ceci et cela. »

Quelle est cette libération ? C’est de l’esclavage au sexe du matin au soir. Est-ce cela de la libération par hasard ? Vous être libéré quand vous pouvez maîtriser ça, mais quand vous en êtes esclave, vous ne pouvez même pas contrôler vos yeux pendant deux minutes. Quelle sorte de libération est cela ?

Et c’est pourquoi nous devons totalement bien comprendre que le sexe doit être respecté, doit être sacré et que c’est quelque chose de bien, même aujourd’hui dans ce qu’on appelle une société libérée.

Car jusqu’à maintenant, vous voyez, quoi que vous puissiez essayer, J’ai pu voir que vous ne pouvez pas créer un vide [de dharma] complet. Même actuellement Je ne trouve pas de gens qui font l’amour dans la rue. Même si J’ai vu beaucoup de personnes âgées être entourées de jeunes femmes, Je n’ai pas vu cela dans la rue. Ils se sentent encore honteux. Il s’agit juste de la honte qui est en eux. Alors jusque-là, quoi que vous puissiez essayer avec votre liberté ou avec des attitudes comme celles-là, un homme se sent toujours choqué si sa sœur est violée. Si vous voyez, il y a encore tant de choses dont vous n’aimez pas la façon dont elles se passent. Ceci est vraiment un cadeau pour nous tous.

Même aujourd’hui, alors que vous êtes supposés être si libérés, Je dois encore croiser un homme ou une femme, si vous leur parlez réellement personnellement, qui ne soit pas jaloux.

Pourquoi seriez-vous jaloux ? Vous n’êtes pas jaloux si dix personnes se mêlent ensemble ? Pourquoi êtes-vous jaloux ? Si une femme essaye d’abîmer une autre famille ou si un homme détruit la vie de famille d’une autre femme, pourquoi seraient-ils jaloux ? Tout ceci a été construit en nous et c’est un point très important que nous négligeons.

A cause de ceci, nous avons perdu toute la joie de la vie. Toute la joie de la vie est complètement perdue car le sexe est destiné à vous procurer de la joie et pas de la frustration.

Dans ce chakra, il y a une Déité qui est venue en tant que Christ sur cette terre. Il est une représentation de l’Innocence et Il est la Déité qui a été créée la première en tant que Shri Ganesha, comme nous L’appelons, qui possède un tronc d’un éléphant. En fait il y a toute une histoire derrière ceci également, pourquoi ce tronc Lui a été donné.

Mais c’est un simple fait qu’un animal, n’importe quel animal, ne possède pas ces éléments comme lui [l’être humain], c’est-à-dire l’ego et le superego, car l’os de la fontanelle n’est pas fermé chez les animaux, ce qui signifie qu’ils restent innocents. Une fois que celui-ci est fermé ici, alors l’innocence est perdue, dans le sens où vous avez reçu votre soi, où vous êtes devenu Mr. Untel et Untel. Vous devenez Mr. Untel et Untel et vous devenez une personnalité différente. Ceci ne se retrouve pas du tout chez les animaux.

C’est seulement au stade humain que vous obtenez cette conscience du soi individuel. Il y a également une raison pour laquelle ce soi individuel a été donné.

Et c’est pourquoi l’enfant Ganesha n’a pas d’ego. Il est directement connecté au Divin et quoi qu’Il entreprenne, c’est seulement le travail du Divin. Il n’y intercale jamais Son ego ou superego. Il a une personnalité creuse. On peut dire qu’il s’agit d’une entité creuse, très creuse, ou vous pouvez dire qu’il s’agit d’une Déité utilisée pour imprégner l’Innocence dans cette terre. Et c’était cela le Christ !

Je Me demande combien d’entre nous connaissent réellement la grande nature du Christ. Du matin jusqu’au soir nous disons : « Oh Christ ! ». Celui-ci dira : « Oh Christ ! » tandis qu’il fera toutes sortes de choses insensées qui ne devraient pas être faites en présence du Christ. Mais nous le faisons et nous pensons que nous sommes des Chrétiens !

Pour comprendre Sa nature, vous devez maîtriser ce centre. Je ne vous dirai jamais d’abandonner une vie d’époux, pas du tout. Vous tous devriez vous marier, avoir des familles, vivre absolument la vie d’une famille très normale. Il ne s’agit pas de ça. Mais il devrait y avoir un sens du sacré à ce sujet car la plus grande Déité, est la plus grande de toutes, parce qu’Il est le principe de la Vie : c’est le tatwamasi – comme vous l’appelez ‘le tatwa’ – et Il est le principe de la vie, Il est l’Innocence !

Et ceci est installé là en bas. Et vous voyez, les enfants n’ont pas du tout le sens du sexe.

En fait ce grand Monsieur Freud, Je ne sais pas d’où il a détecté certaines choses, disant que les enfants ont eu cette attitude [égoïste] et tout cela. Ce n’est que du non-sens. Il ne connaît juste qu’un seul côté, et à propos de celui-ci, Je ne sais pas jusqu’à quel point il le connaît. Il n’était pas du tout du genre méditatif. Vous ne pouvez pas connaître ces choses en jugeant des cas pathologiques. Lui-même était un cas pathologique, Je dirais. Il était lui-même un psychopathe et les gens qui l’ont approché, étaient tous des psychopathes, et des cas pathologiques ne peuvent déterminer des bases sur lesquelles s’ajuster. Ils ne peuvent parler comme des gens normaux. Il n’a jamais traité des gens normaux. Je veux dire qu’il n’a pas approché la normalité. C’est ce que Je veux dire.

Les gens sont choqués, vous savez, quand ils entendent de telles choses. En Inde ils diront toujours : « Il est fou. » Aucun d’entre eux ne croit en tout cela. Si vous allez leur en parler, ils diront : « Oh, oh, parlez-en à quelqu’un d’autre, nous les connaissons. » De tels gens fous naissent sans cesse sur cette terre. Et quant à nous, voyez, il nous a donné des preuves basées sur des cas psychologiques.

Alors supposons de prendre le cas d’un médecin. En fait il traite un ulcère ou disons qu’il traite une sorte de cancer. Donc il prend le cas d’un cancéreux et dit : « Ceci est un cancer et ceci s’est passé et cela s’est passé », et ensuite il va dire : « Tout le monde a le cancer. » Accepterez-vous cela ?

Ceux-ci sont tous des cas psychologiques qu’il a traité et naturellement ils sont psychologiques car ils sont anormaux. Donc cela n’est pas normal, c’est une simple déduction. Et Je ne sais pas comment il en est arrivé à ses déductions.

Il ne faut jamais les prendre au sérieux. Ont-ils essayé de traiter des gens normaux, des gens naturels ? Et c’est pourquoi, vous voyez, quand ces gens ont essayé… Je ne dirais pas qu’il l’a fait pour de l’argent ou autre, réellement il croyait juste vraiment en ce qu’il faisait, mais il s’agissait d’une telle vérité partielle. Et la vérité partielle peut causer beaucoup de tort et être très dangereuse. Et la façon dont on l’a accepté, nous a créé ce problème sur le côté gauche, comme Je l’appelle. Nous ne savons juste plus où nous en sommes en ce qui concerne le sexe.

On devrait avoir une idée bien précise de comment mener notre vie sexuelle. Mais vous n’avez pas à vous asseoir pour en discuter. Permettez à la spontanéité d’agir.

Voici ce qu’il en est car la Déité qui se trouve là, est innocente. Les enfants ne comprennent pas ce qu’est le sexe, ni les parties intimes ou rien d’autre. Ils ne comprennent pas cela. Si vous êtes nus, ils diront juste : « Tu as ceci et tu as cela » et ils en parlent si gentiment. Ils ne comprennent pas qu’il s’agit du domaine de l’intimité.

C’est seulement quand vous grandissez, quand à nouveau le développement de cet os de la fontanelle le fait se calcifier, c’est seulement à ce moment-là que nous commençons à penser à ce sujet et que la gêne survient. Je pense que ce pourrait être ce point où nous pouvons dire que Eve et Adam ont obtenu leur liberté. Eve et Adam ont obtenu leur liberté en devenant eux-mêmes alors que cet os de la fontanelle s’est retrouvé absolument calcifié.

A ce stade, quand vous devenez absolument indépendant, c’est que vous êtes prêt car vous devez évoluer vers plus que ce que vous êtes. Vous devez découvrir des choses, certaines choses, certaines de ces choses que vous devriez connaître et déduire grâce à votre sagesse.

Vous devez apprendre comment utiliser votre sagesse car vous êtes ceux qui êtes les fleurs, qui êtes la floraison de cette création, de toute cette création. Imaginez, vous êtes ces gens ! Et si vous n’êtes même pas encore indépendant pour décider par vous-même, si vous êtes encore des enfants et pas assez matures pour décider, alors qu’elle est l’utilité de vous donner la Réalisation ?

Vous devez comprendre cette force dynamique, vous devez l’utiliser, vous devez la manœuvrer, vous devez donner la Réalisation aux gens et vous devez changer le monde entier. Tout ceci doit être opéré à travers votre gouverne, mais de tels gens s’ils sont toujours comme des bébés et ne comprennent pas quoi faire à propos de ces choses [inaudible] !

C’est pourquoi à ce stade, au stade de l’être humain, Dieu a – Je ne devrais pas dire Dieu mais la Nature – a fermé ceci [l’os de la fontanelle]. Elle l’a fermé ci-dessous. Pourquoi ? Pourquoi ne nous posons-nous pas la question ? Pourquoi cela s’est-il fermé ci-dessous ? Ce n’est pas fermé chez les animaux. Pourquoi devons-nous avoir cette calcification pour fermer ceci ? Pourquoi les êtres humains ont-ils effectué cela ? Comment ont-ils fait ? Nous ne pensons jamais à cela.

Donc vous êtes spéciaux, vous êtes construits comme cela. Vous avez des idées spéciales, vous comprenez bien plus les choses, vous êtes vraiment évolués dans le sens où vous avez un sens de conscience [connaissance] plus grand.

Pour commencer vous comprenez ce qu’est la beauté, ce qu’est la saleté. Les animaux pas. Prenez soit un cheval ou un lion, pour eux la saleté n’est rien. Ils ne savent pas ce qu’est la saleté. Vous passez avec eux au travers de n’importe quel endroit sale, pour eux cela ne signifie rien. Vous les emmenez à n’importe quel endroit sale, ils vont s’y installer gentiment et s’en réjouir. Ils ne vont pas commencer à se préoccuper s’il y a là des fleurs ou pas, si ce sont des jardins ou pas. Ils ne s’en préoccupent pas.

Donc la première chose est que nous trouvons qu’ils n’ont aucun sens de la connaissance du parfum. C’est également ce même centre qui vous procure le sens du parfum.

De fait le parfum a atteint une telle limite, vous voyez, que nous avons de superbes parfums. Nous utilisons des tas de parfums car nous ne pouvons supporter l’odeur de la saleté ni de pareilles choses. Mais les animaux ont-ils besoin d’aucun parfum ? Ils peuvent vivre et être tout à fait heureux comme cela. Ils ne se préoccupent pas s’ils sont ou pas dans une atmosphère parfumée. Mais ils possèdent un odorat sans aucun doute. Ils ont le sens de l’odeur mais n’ont pas celui du parfum comme nous.

Nous sommes spécialement bénis de posséder ce sens du parfum car plus tard, après la Réalisation, vous saurez que ce sens du parfum vous aidera à reconnaître les âmes réalisées. Et non seulement les âmes réalisées mais aussi la personne que nous appelons une Incarnation. J’aurais souhaité que les gens aient possédé ce sens quand le Christ est né. Ils n’auraient jamais permis cette crucifixion. Alors vous comprendrez qui possède ce parfum et qui ne l’a pas.

Donc le sens du parfum est développé dans ce centre.

Nous avons un autre sens dans ce centre. Les êtres humains possèdent un sens spécial de l’esthétique.

Les animaux n’ont aucun sens de l’esthétisme. Que vous portiez du rouge, du noir, du jaune, cela ne fait aucune différence pour eux.

Ils savent ce qu’est la couleur. Ils ont un très bon sens de la couleur. Ils possèdent le sens de la couleur. Supposons que vous leur montrez d’abord une lumière rouge et leur donnez à manger et qu’ensuite vous leur montrez une lumière bleue et ne leur donnez rien à manger, dès que vous allumez la lampe rouge, leurs glandes salivaires vont commencer à devenir actives, ce qui signifie qu’ils ont le sens de la couleur.

Mais ils n’ont pas le sens de ce qui est esthétique. Ils ne peuvent comprendre ce qui est décrit, le tableau de cet endroit, la façon dont cela est placé, si c’est proportionné ou pas, les proportions.

Où qu’ils soient, si vous leur donnez à manger, ils mangeront. Mais pour nous, la nourriture dot être bien présentée de façon attirante pour notre sens de l’esthétique. Sinon nous n’avons pas envie de manger. Si c’est présenté de façon horrible, alors nous n’aurons juste pas envie de manger.

Si vous considérez cela, nous sommes des gens très sensibles. Nous sommes extrêmement délicats, c’est vrai. Vous voyez, nous prenons pour acquis ce fait de comprendre l’esthétisme. Et plus la société s’améliore, le sens de l’esthétisme s’améliore. En Occident les gens sont très sensibles à l’esthétique, ils sont extrêmement doués esthétiquement. Ils comprennent ce qu’ils sont.

Ceci, ce centre de la créativité [Swadhisthan] en nous, nous procure ce point subtil de l’esthétisme dans les êtres humains qui est plus élevé que chez les animaux.

Mais alors quel est le sens plus élevé de ceci ? Comme Je l’ai dit à propos du sens du parfum, maintenant le sens de l’esthétisme est là.

Nous voyons bien la couleur de ceci, de cela et cela, mais nous n’avons pas le sens de l’esthétisme spirituel. Nous ne comprenons pas l’esthétique spirituelle.

Cela est seulement possible après la Réalisation, ce fait de comprendre immédiatement ce qui est spirituellement esthétique car vous commencez à obtenir des vibrations. Seulement tout ce qui est esthétiquement absolument correct apportera des vibrations. Il existe un coefficient qui produit une formule qui fait se répandre ces vibrations.

Une chose peut nous paraître hideuse, et si vous dites : « En fait ceci est de l’art », vous voyez, Je ne sais pas comment cela peut l’être car on ne peut juste pas la regarder. Cela est horrible mais a reçu une récompense académique ! Je ne sais pas comment des gens ont pu la lui donner, ce qu’ils ont jugé valable pour cela.

En fait voyez, c’est seulement après la Réalisation que vous serez capable de décider exactement si c’est esthétiquement correct ou pas. Si c’est correct, cela vibrera. Tout comme nous le dirons maintenant pour Mozart. Pour vous, Mozart ou n’importe qui d’autre, c’est juste pareil. Pour moi Mozart est grand car, dès qu’on joue sa musique, des vibrations commencent à se répandre.

Nous avons des artistes comme cela. Nous avons beaucoup d’artistes dont vous pourriez penser : « Il joue très bien et ceci et cela » mais un artiste qui est une âme réalisée, vous pouvez immédiatement comprendre qu’il est le meilleur qui vous procurera le plus grand plaisir.

La qualité de procurer de la joie d’un art particulier doit être plus grande pour une personne spirituellement éveillée que pour une personne ordinaire car il peut ressentir cette joie entrer en lui. Il n’a pas besoin d’en parler, on se retrouve en conscience sans pensée, on écoute juste cela et la joie pénètre en soi et on se sent si heureux avec tout cela. Vous le découvrez juste.

Donc il y a de grands artistes qui ont pu être négligés et avoir été rejetés par la société, maltraités, car en ces jours, vous voyez, un artiste doit montrer une nouvelle mentalité, c’est important. Si ce n’est pas nouveau, ce n’est pas de l’art. Tout se retrouve sur le marché. Il n’est donc pas nécessaire qu’un nouvel ouvrage puisse procurer ou pas des vibrations appropriées.

Ce qui est très important, c’est la personne qui a créé cela. Si la personne qui l’a créé est une âme réalisée, il ne peut rien faire qui ne soit pas esthétiquement correct. Il ne le peut pas car, voyez, il n’arrêtera pas de l’équilibrer jusqu’à ce qu’il se sente heureux. Quand il se sent heureux, cela veut dire qu’il ressent des vibrations. Et quand il se sent heureux de cela, alors vous obtiendrez une chose réelle.

Par exemple, certaines peintures du Christ, Je veux dire qu’elles Le montrent [si maladif-?] On ne peut les supporter, avec ce Christ décharné qui semble absolument si misérable. Je pense qu’il s’agit d’une projection de l’artiste lui-même, de Le montrer misérable.

En fait nous pouvons comprendre cela, ne serait-ce qu’avec notre raisonnement. Comment une personne comme le Christ pourrait être si misérable ? Celui qui est venu pour enlever les péchés du monde entier, sembler être si misérable et être une personne décharnée dont chacun devrait avoir pitié !

Nous devons avoir de la vénération. Nous devrions voir Son corps et son visage comme étant ceux dont nous avons à dépendre. Il est le support du monde entier. C’est ainsi qu’il a été décrit. Et comment peut-on avoir là un tel être faible, gémissant et en pleurs, quelqu’un de mélancolique ?

Voyez, ceci est l’idée que nous avons obtenue de l’art qui devrait par la suite se compléter avec la joie, la joie bouillonnante que nous pouvons voir dans les choses, dans les peintures et dans les visages aussi. Alors notre sens de l’esthétique change, change totalement, et nous commençons à nous en réjouir dans son sens réel, non pas ce fait que quelqu’un vous ait donné une récompense et qu’alors vous devez penser : « Oui, c’est de l’art. Ils lui ont donné un prix donc il doit y avoir quelque chose à son propos » et qu’alors vous devez vous asseoir et essayer de comprendre. Non, il n’y a pas à se forcer. Il s’agit de quelque chose de spontané !

Dès que vous en ressentez la joie, c’est génial et vous verrez cette chose et alors : « Oh, c’est cela. Voilà de quoi il s’agit ! », vous vous en réjouirez juste, vous n’en parlerez pas, n’y penserez pas, mais la joie elle-même qui se trouvait dans le cœur de l’artiste, est reflétée dans votre propre être et vous commencez à avoir tout cela qui ondule, qui vibre complètement de joie.

Et c’est la chose spontanée qui devrait nous arriver à nous tous, et non pas ces efforts, ce fait d’y penser, d’en écrire des critiques. Que sont ces critiques ? Dès que vous voyez l’œuvre, vous savez que c’est là [les vibrations]. Un enfant peut mieux le découvrir que nous car nous sommes si compliqués.

Même la joie, vous voulez y penser. Je veux dire, comment cela se peut-il ? Moi Je suis une personne d’un type différent, vous voyez. Je ne peux pas comprendre cela. Comment pouvez-vous vous asseoir et décrire la joie ? J’ai vu des gens décrire même une peinture. Comment pouvez-vous la décrire ?

Vous n’avez qu’à juste la regarder et vous savez : « Oh, c’est de la joie. » Mais vous devez être cela [réalisé] pour le ressentir. Quand ce centre est illuminé, alors vous obtenez le sens de l’esthétisme qui est spirituel.

En fait en Inde, il y a beaucoup de temples. Vous avez dû entendre dire qu’il y en a. Il y a des temples où, vous voyez, vivent là des Déités vivantes. C’est un fait !

En fait dans la Bible, si vous lisez à propos de ce qui n’est pas permis, c’est pour vous de ne pas recréer quoi que ce soit qui est créé dans la Terre, sur la Terre ou dans le Ciel. Cela veut dire que ceux qui ont été créés par la Terre Mère en tant que Déités vivantes, vous ne devriez pas les recréer car, quand vous commencez à recréer, étant des gens non réalisés, vous y placerez vos idées, vous en tirerez de l’argent, vous les vendrez sur le marché et c’est ainsi que vous abimerez la totalité des vibrations, et alors ce sera très, très difficile d’en obtenir ne serait-ce qu’un élément d’une Déité sensible.

Que ce soit en Inde ou n’importe où, J’ai vu beaucoup de temples, d’églises, et ce que J’ai trouvé, c’est qu’ils ne sont bons à rien, inutiles. Mais il y en a aussi de très bons. Par exemple, Je suis allée à Paris et cette [cathédrale] Notre Dame, vous voyez, il y a là la statue de la Mère qui émet absolument des vibrations, de manière absolue. Celui qui a fait cela, a [créé ça-?].

L’autre jour J’ai découvert une très jolie statue de marbre. Je ne sais pas où elle a été faite avec du matériau victorien et ils l’ont juste récupérée dans un magasin junkie. Elle est belle et contient des vibrations. Si vous êtes réalisé, vous pouvez rechercher cela. Ce sens est développé chez les êtres illuminés.

Vous voyez, Je réponds tout du long à votre question. Vous M’aviez demandé : « Qu’est l’illumination ? » Voyez maintenant. Donc ceci est votre première illumination, ce fait que vous connaissez le parfum d’une âme réalisée. Il s’agit du premier centre. Le second centre vous procure l’idée de l’esthétisme spirituel, de ce qui est éveillé spirituellement.

Vous découvrirez en fait comment beaucoup de gens qui donnent la Réalisation, quand quelqu’un de bien s’avance, chacun va dire : « Venez, venez, venez, venez voir ses vibrations ! » et ils sont pareils à des enfants qui s’installent pour absorber toutes les vibrations et ressentir cela si bien en eux-mêmes : « Oh, venez, venez voir ! » Il se peut que cette personne soit un pauvre homme, cette personne pourrait être d’une caste très basse ou d’un niveau inférieur de la société ou quoi que ce soit mais : « Voyez ses vibrations, elles sont si belles ! »

Nous avions quelqu’un dans notre bâtiment, qui préparait notre toit, voyez, et nous devions soulever quelque chose. Donc certains des Sahaja Yogis descendirent M’aider et ils dirent : « Nous allons appeler quelqu’un. » Donc le seul qui vint à nous, ils en furent tous supporters. Ils dirent : « Voyez celui-ci ! Il en a ! » Et pourquoi l’appréciaient-ils tellement ? C’était un mendiant ordinaire. Mais quelqu’un de grand. Et ils l’appelèrent sans cesse. Et Moi aussi J’ai dit : « Que puis-Je faire pour vous ? » et tout cela. Donc il ne pouvait pas comprendre pourquoi il était si important pour nous, mais en fait il émettait des vibrations.

Donc le fait est que, grâce à ceci [les vibrations] vous savez combien l’esthétisme est correct par rapport aux vibrations. Deuxièmement, en développant ceci, grâce à l’illumination de ceci, vous aussi créez des choses qui sont correctes spirituellement, absolument correctes. Ceux qui créeront n’importe quoi, même un enfant qui est une âme réalisée, voyez, qui, disons, fera quelque chose comme une grenouille, à partir de cette plasticine que vous lui avez donnée, cette plasticine commencera à émettre des vibrations. C’est des plus surprenant ! J’ai vu des enfants travailler de l’argile, certains de ces âmes réalisées, et ils créaient des formes bizarres, mais immédiatement les vibrations ont commencé à se répandre car ils n’auraient rien toléré qui ne leur aurait pas apporté des vibrations. Donc ils vont enlever une partie, en ajouter une autre, et façonner cela de telle manière que ce soit esthétique au sens spirituel.

Donc cela est la seconde chose qui nous apporte cette illumination. Je ne sais pas si Je peux couvrir les sept d’entre eux, mais voilà ce qu’il en est.

En fait ceci est un centre important au niveau du nombril. Le Nabhi Chakra comme on l’appelle. Celui-ci est appelé ‘Swadhisthan’ et celui-ci ‘Nabhi Chakra’ au centre qui manifeste notre plexus solaire. Ceci manifeste notre…