Le chakra du Vishuddhi

New Delhi (India)

1979-03-16 Vishudhi Chakra Delhi NITL HD, 87'
Download video - mkv format (standard quality): Watch on Youtube: Watch and download video - mp4 format on Vimeo: Transcribe/Translate oTranscribeUpload subtitles

Feedback
Share

Le chakra du Vishuddhi (hindi). Delhi (Inde), 16 mars 1979.

[Traduction de l’hindi vers l’anglais, non vérifiée. Traduction française non vérifiée]

Tous les peuples du monde nous regardent, pensant que c’est à travers l’Inde qu’ils obtiendront leur salut. D’ici là, ils n’obtiendront pas la Réalisation. Mais nous ne pouvons même pas avoir une attitude simple.

Hier, je vous ai dit que je vous parlerai de « sat-chit-ananda », qui est la même chose que Shri Shiva, et qui réside dans notre cœur. Mais aujourd’hui, je me dis que je devrais vous en parler à la fin, lorsque j’aurai fini de parler de tous les chakras. Ce sera une bonne chose. Mais vous devriez garder votre attention sur le cœur du début à la fin. Il suffit d’y porter son attention pour que tous les chakras soient eux-mêmes traités.

Au-dessus des trois parties du chakra du cœur se trouve un chakra très important, appelé le chakra du Vishuddhi. Le chakra du Vishuddhi se trouve juste derrière la zone de la gorge. On ne peut pas dire qu’il se trouve exactement derrière la gorge, car il s’agit d’une chose très subtile. Il est probable qu’il se trouve un peu plus haut ou un peu plus bas dans la région de la gorge. Tout comme la nature humaine et sa forme varient, l’emplacement des chakras varie également. Un peu ici et là. Parfois, cela peut aller jusqu’à un centimètre. C’est pourquoi on ne peut jamais dire qu’il est exactement là. J’ai remarqué que pour certaines personnes, c’est un peu plus haut, pour d’autres, un peu plus bas. Et pour d’autres, c’est encore plus vers le bas. Mais pour l’instant, vous devez savoir que le chakra du Vishuddhi se trouve ici, juste ici, derrière la région de la gorge.

Ce chakra est très important pour les êtres humains. Chez les animaux, ce chakra n’est pas aussi développé et à maturité. Comprenez très bien que les êtres humains sont originaires de ce chakra.

Shri Krishna réside dans ce chakra et sa Puissance est Shri Radha. Radha : ‘Ra’ signifie ‘pouvoir’ et ‘Dha’ signifie ‘celui qui recherche le discernement’. ‘Krish’ veut dire ‘celui qui s’occupe d’agriculture’. C’est un cultivateur et il s’est occupé à vous cultiver tous. Il a semé des graines en vous. Il a semé la graine pour qu’en premier vous sachiez ce qu’est la Joie [qui est une]., ce qu’est Dieu, quel pouvoir suprême Il possède. Il a semé les graines et c’est pourquoi il est connu en tant que Krishna.

Ce chakra a pris place chez les humains quand Krishna a redressé entièrement leur cou. Vous savez que le cou de l’animal est toujours abaissé. Alors il y a une catégorie d’animaux, comme les singes, les chimpanzés, qui ont leur cou un peu plus redressé. Mais aucun autre être vivant n’a son cou aussi redressé qu’un être humain. C’est seulement grâce à ce cou redressé que l’indépendance des êtres humains a pu être établie. Et pourquoi cela, laissez-Moi vous l’expliquer. Grâce à ce Vishuddhi Chakra, les deux ballons de l’ego et du superego se développent. Alors, avec les êtres humains, le cou s’est relevé. Ils ont commencé à ressentir un tas de responsabilités sur eux-mêmes. Et maintenant, quoi qu’ils entreprennent, leur égo se développe. En fait les gens sont très effrayés par ce terme ‘ego’ ou ‘ahankar’. Par ‘ahankar ‘ou ego, Je ne parle pas du sentiment de fierté. C’est très différent. Le sentiment de fierté se trouve là en chacun et chacun devrait le posséder. Si on ne l’a pas, on est semblable aux animaux.

Nous possédons aussi un sentiment de superego : il vient du côté gauche et monte droit ici [côté droit de la tête]. Nous avons ici l’os de la fontanelle. Cela vient directement ici. Et ‘ahankar’ [ego] vient de la gauche [de la tête] et descend ici [côté droit].

De fait, vous voyez, quand cela s’élève, la gauche va vers la droite, et la droite va vers la gauche. Comme c’est indiqué ici. Cela démarre au chakra du Vishuddhi. Si votre gorge a un problème, les médecins vous donneront des médicaments. Ils vous diront que votre gorge ne va pas bien. Si votre Vishuddhi Droit est bloqué, qui est le siège de Rukminiji, où Vithala Rukmini réside, ce chakra peut être traité par des médicaments. Mais, s’il est bloqué du côté gauche, il ne peut pas être traité médicalement. Car le Vishuddhi Gauche conduit au prati ahankar ou superego. Vous obtenez ce blocage à cause des conditionnements. Quel que soit le conditionnement que vous ayez, il vous conduit à ça.

De fait, un petit enfant qui se trouve avec sa mère et boit son lait, est plein de joie. Alors, quand la mère veut le changer de côté, l’enfant, comme Je vous l’ai dit, développe de l’ego. Il pense : « Pourquoi me dérange-t-elle ? Pour quelle raison elle m’interrompt et me perturbe ? » Mais quand la mère dit : « Sois tranquille, ne fait pas ça », cela conduit à un conditionnement dans l’enfant, un bon ou mauvais conditionnement. Cela mène l’enfant au superego.

Et à chaque fois que notre côté droit, notre Pingala Nadi est activé, accélère et agit, cela mène à l’ego en nous. Et lorsque le canal gauche [Ida Nadi] s’active et accélère, nous développons notre superego.

Quand ces deux choses accélèrent et se chevauchent, l’enfant a environ un an. A cet âge, cet espace se remplit totalement et « Nous sommes différents » : ce sentiment se développe dans l’enfant. Nous pouvons dire qu’il s’agit d’un sentiment d’ego, du fait que : « Je suis différent de toi. » En Anglais, on l’appelle « I-ness ». Nous devenons tous différents les uns des autres. Nous pensons : « Ceci est mon nom, ceci est leur nom. » Si vous parlez à de petits enfants, ils parlent toujours à la troisième personne. Ils ne parlent pas à la première personne comme : « Je vais partir. »

Ainsi J’ai demandé à Munna : « Tu y vas ou pas ? » Il a répondu : « Nani [grand-mère], ce Munna n’ira pas, il est très têtu. » Il parlera à la troisième personne comme s’il n’avait aucun lien avec le nom Munna. Il ne peut pas s’identifier avec le nom, il va toujours parler de lui à la troisième personne, qu’il n’écoutera pas, qu’il est très têtu, comme si Munna était quelqu’un d’autre. Mais tandis que l’enfant grandit, ces deux choses grandissent plus et profondément, et il devient de plus en plus éloigné de son pouvoir divin.

En fait les animaux sont un avec ce pouvoir divin mais ils n’en sont pas conscients étant donné qu’ils ne possèdent pas cette conscience.

Maintenant vous comprenez cette différence, que c’est juste ainsi que vous êtes devenus conscients. Dieu l’a placée de cette façon, dans une coquille. Il a placé cette connaissance différente en vous, de sorte que vous recherchiez Dieu en toute liberté, que vous recherchiez la bonté et qu’ensuite vous croyiez en ce que vous aurez trouvé. C’est pourquoi ce genre d’arrangement a été pris.

Alors vous demanderez qu’elle en fût la nécessité. Des gens disent que Dieu aurait dû donner directement la Réalisation aux gens. Si un animal était directement transformé en humain et avait reçu la Réalisation, alors il n’y aurait eu aucun questionnement à ce sujet.

Mais Dieu est responsable de l’évolution de tous les êtres vivants et de leur fonctionnalité selon leur nature.

Par exemple un scorpion ne se déplacerait pas comme un tigre, un serpent comme un lion. Leur nature ne changera pas et ils fonctionneront selon leur nature. Qu’importe à quoi vous les conditionnez, ils fonctionneront comme cela. Ils sont conditionnés par leur environnement et vivent selon celui-ci.

Mais l’humain est le seul qui aura du chacal en lui, du tigre, du serpent, du lion, un monstre en lui et aussi Dieu en lui. Car les humains sont libres. Il est le seul à être libre. S’il le désire, il peut être vertueux ou démoniaque, devenir un scorpion ou rugir comme un tigre.

Dieu vous a accordé la liberté car, sans cette liberté, vous ne pouvez pas connaître Dieu. Vous devez trouver Dieu dans cette totale liberté. En étant hypnotisé, vous ne pouvez pas connaître Dieu car on ne peut pas vous forcer. Vous devez dire ceci dans votre complète liberté, que : « Je veux connaître Dieu » et, à cause de ceci, l’image de votre cerveau devient triangulaire. L’image du cerveau de l’animal montre un cerveau plat.

Vous voyez qu’il y a un triangle ici. Et à cause de cette forme en triangle, tous les pouvoirs se répandent de quatre manières différentes parce que, juste comme cela se passe dans un prisme, similairement le cerveau devient pareil à une pyramide. C’est pourquoi tous ces quatre pouvoirs commencent à se répandre en lui.

Comme Je l’ai dit, les trois pouvoirs sont l’Ida, le Pingala et le Sushumna, et à l’arrière nous avons ce que nous avons gagné jusque-là en tant qu’êtres humains, c’est le système nerveux central Sushumna.

La raison de ces quatre pouvoirs qui commencent à se répandre en nous est juste pareil à une pyramide, comme vous voyez, qui possède trois côtés et un apex. Il a un sommet que Kabir a appelé ‘Shoonya Shikhar’. La Kundalini passe à travers lui et s’installe dans l’os triangulaire [Sacrum].

Quand un humain meurt, cette même Kundalini circule au sommet de sa tête. Elle sort du sommet de la tête et Elle le guide. Et l’Esprit se trouve aussi avec Elle. Cette Kundalini, cet Esprit, et tous nos quatre éléments, dont l’élément eau se réduit lentement, l’élément terre se réduit, et de cette manière, l’être vivant devient prêt à se rendre au Mrityu Lok [l’endroit de la mort].

Et cette liberté que Dieu nous a donnée et comment nous l’utilisons, est assez évident. Nous l’utilisons d’une façon bizarre. Quand l’ego et le superego sont en équilibre, et quand vous êtes dharmique [vertueux] dans votre Vide, alors nous ne savons même pas quand la Kundalini s’élève. Et l’humain obtient son éveil en un instant. En un instant ! Et il ne sait même pas qu’il est éveillé. C’est juste comme si Je vous dis aujourd’hui que, quand vous voyagez dans un avion très stable, vous ne saurez même pas que vous vous trouvez dans un avion. Il y a des avions très fluides, vous ne sentez même pas que vous y voyagez.

Mais quand vous n’utilisez pas votre liberté avec sagesse ! Tout d’abord vous comprenez : « Comment se fait-il que nous n’utilisions pas notre liberté du canal gauche adéquatement ? »

Actuellement, imprimer des livres est tout un commerce. Et l’on a besoin de quoi : une imprimerie. Et actuellement vous tous possédez de l’argent. Ils impriment livres après livres sur chaque sujet, spécialement sur la religion et Dieu. Des milliers de livres ont été écrits. La plupart de ces livres ne sont pas autorisés. Ils sont totalement non autorisés.

A l’époque de Guru Nanaka, il a ressenti que toutes sortes d’hommes impriment. Il a compris cela. Alors il a rédigé le Guru Grantha Sahib [le livre saint des Sikhs] en utilisant seulement des livres d’âmes réalisées de cette époque. Il a demandé de ne rien lire d’autre, que tout ce qui est écrit dedans, il faut suivre cela.

Mais vous savez tous combien ils ont manipulé ce Grantha. La Bible a été écrite, elle a été manipulée. Le Coran a été écrit et a aussi été manipulé. Que s’est-il passé ? Nous étions supposés être bien conditionnés grâce à ces livres mais nous en avons plutôt retiré des mauvais conditionnements. C’est ainsi ! Même si vous ne pouvez pas trouver de fautes en eux.

En fait, un des bhajans de Nanaka qui dit : “Kahe re ban khojan jaye” dans lequel il a dit : “Kahe Nanak bin aapa chinai, Mite na Bharam ki kai”, maintenant quoi de plus aurait-il pu dire dans un poème ? Cela signifie qu’il a dit une chose simple : « Obtenez votre Réalisation du Soi. » Alors pouvez-vous dire plus que cela ?

Mais maintenant ces gens continuent de chanter et de suivre ces passages akhand [en entier]. Je vous dis que personne n’a écrit plus clairement que Nanak Sahib. Mais les gens disent : “Bin aapa chine bagair nahin hota.” C’est comme si vous aviez mal à la tête et Je vous prescris un médicament : de dire Onasin, de prendre Onasin pour votre mal de tête. Et ici ils commencent à entonner : « Dis Onasin, dis Onasin. » Ce chant soignera-t-il votre mal de tête ?

De fait, il n’y a plus de nécessité d’écrire plus clairement. Oui, Krishna a joué la diplomatie dans la Geeta. Je vous raconterai aussi ce qu’Il a fait.

Et en continuant à chanter de cette façon, nous abîmons notre Vishuddhi, notre Vishuddhi Gauche. C’est ceci le conditionnement.

Certains ont fortement l’habitude de chanter des mantras. Un homme est venu et a dit : « Je récite le Gayatri Mantra. » « Qui vous a demandé de faire cela ? Il a dit : « Je l’ai lu dans un livre. » Et il a commencé à le dire. Mais vous ai-Je demandé de lire ce livre ? Qui l’a écrit, qu’avez-vous lu et qui vous a dit que vous aviez besoin du Gayatri Mantra ? Pourquoi récitez-vous le Gayatri Mantra ? Vous ne comprenez même pas ce qu’est le Gayatri Mantra et : « Je récite le Gayatri Mantra. » Même en Ma présence, il récitait le Gayatri. Il ne pouvait pas rester tranquille.

Le meilleur exemple de ceci, ce sont les gens de hare Rama, hare Krishna. Ils se comportent tellement mal sur Oxford Street. C’est si honteux ! Ils ne savent pas comment porter un dhoti ou saree. Ils achètent des dothis et les vendent. Ils prennent de l’argent à tout le monde, construisent de grands hôtels et les gèrent. Tout ce qu’ils veulent faire, ils le font : « Je m’en moque ! » Mais réciter ceci nuit et jour, leur donne le cancer de la gorge. Et ensuite ils viennent auprès de Moi pour être guéris. Ils Me disent : « Mère, nous récitons juste le nom de Krishna et vous également dites que Krishna réside dans la zone de la gorge. Alors pourquoi souffrons-nous ? » Qui vous a permis de mal vous comporter là sur Oxford Street et d’avoir d’aussi mauvaises attitudes ? Est-Il votre serviteur ? Donc vous avez le cancer de la gorge !

Alors Je ne sais pas comment les guérir. Les mantras sont ainsi. Jusqu’à ce qu’ils soient illuminés, vivants, vous vous retrouverez avec quelque chose de mort. Dans ce cas, c’est sûr que votre Vishuddhi Chakra va les rejeter.

De fait c’est le mantra de Radha-Krishna qui devrait être mentionné pour le Vishuddhi Chakra mais ce mantra devrait être illuminé. Comment sera-t-il illuminé ? Il le sera seulement si une âme réalisée vous a demandé de le faire. En effet ils ne vous demanderont pas de le faire si votre gorge ne le nécessite pas.

Vous avez un estomac dérangé et vous n’utilisez pas le nom de Radha Krishna, pourquoi ? Parce que nous vivons dans le Vrindavan. Donc dites-Moi, le Vishuddhi Gauche sera bloqué par quelle sorte de mantra ? En fait le point délicat est qu’il ne s’agit pas d’un mantra adéquat.

Alors dites-Moi, en ces jours c’est devenu du commerce de recevoir un mantra ou trouver un guru. Maintenant Je vais poser une simple question : pourquoi avez-vous besoin d’avoir un guru ? Si vous voulez un mantra, n’importe quel âne peut vous le donner. Pourquoi avez-vous besoin d’un guru pour cela ? Et pourquoi vous faut-il donner de l’argent pour ça ? Ils gagnent des millions de roupies juste en vendant des mantras. Le saviez-vous ? Des millions de roupies !

Je ne suis pas sûre si le gouvernement a établi des règlements à ce sujet. Je ne connais pas ces lois et règlements, si on peut demander : « Que vendez-vous ici, ces mantras ? » Donner des mantras c’est juste donner des bhoots [esprits morts]. Ils font s’installer un bhoot là dans le nom de ce mantra.

Je vous ai dit hier, tout comme Je vous le dis également aujourd’hui, que tous les mantras constituent une connaissance importante. Celui qui connaît ça, c’est juste de la connaissance, tout le reste est avidya [ignorance]. Mais quel mantra doit être donné, on devrait avoir la connaissance pour le donner.

Celui qui lui-même n’a pas de caractère, garde un œil sur l’argent des autres et vit comme un parasite, accepter quoi que ce soit d’une telle personne est très condamnable.

Actuellement le mantra est devenu peu de chose. Les gens donnent de l’argent pour acheter des mantras. Quand vous allez là, vous verrez qu’ils ont des grandes boîtes de donation au nom du service. C’est fait au nom de seva [du service].

En fait, qu’y a-t-il ici à calculer ? « Ceci est pour le service et nous le faisons en tant que service. » C’est un service pour ces gens qui pratiquent le bhoot vidya et tirent avantage de vous. Ils vous donnent un mantra pour vous détendre et votre chakra, où réside Shri Rama, se bloque. Deux chakras sont bloqués. Tout du moins avec le mantra de Shri Krishna, un seul chakra est bloqué. Mais il est si fortement bloqué que vous attrapez un cancer de la gorge. C’est très dangereux.

Similairement le ganda-dauda [rudraksha – rosaire sous forme de collier de perles], en fait le ganda de Kashi [Bénarès], ils se déplacent alentour avec celui-ci à leur cou. Ceci est une chose très délicate, très subtile. Vous devez le comprendre. Vous ne verrez rien de plus démoniaque que ces gens de Bénarès qui vendent ces colliers. Tous les Pandas de Bénarès sont des démons, ce sont de maha rakshas [de grands démons]. Tous les adeptes de Kansa sont installés là. Et vous, vous leur prenez ces ganda-dauda-tavijs. Tous les gens de Dieu qui sont venus sur terre, tous les prophètes ou n’importe quelle incarnation, ont-ils jamais donné ces ganda-dauda-tavijs à qui que ce soit ? Et vous les prenez auprès de ces pandits que vous ne devriez même pas regarder ! Si vous les regardez par erreur, alors lavez vos yeux. Si vous les voyez le matin, toute la journée sera gâchée. L’année dernière, J’ai indiqué qu’un jour Gangaji les dévorera. Et c’est ce qui s’est passé ! Sur la BBC, Je les ai vus tous s’encourir avec leurs écharpes.

Sahaja Yoga ne signifie pas seulement que vous serez en union [avec Dieu] à l’intérieur, c’est une révolution. Qui leur a donné le droit de se placer à la porte de Dieu ? Jusqu’à ce qu’ils soient purs en eux, ils n’ont pas le droit de s’asseoir dans les temples. Qu’y a-t-il là dans ces temples ?

Les gens demanderont : « Mère, ces temples sont-ils corrects ? » Oui, ils sont bien. Ils sont alimentés depuis dessous la terre et à partir de l’élément terre. Ceci est la vérité. Il n’y a pas de mensonge à ce sujet.

Par exemple les temples Ashtavinayaka et Jyotirlinga sont tous deux vrais. Mais y placer une statue, n’est pas bien. Même les pierres de la Kaaba sont pareilles à Shiva. Elles sont également des swayambhus. Elles ont des vibrations. Dans les temps anciens, les saints confirmaient grâce aux vibrations si quelque chose est un swayambhu.

Il y a un petit endroit appelé Musalwadi où nous avons un grand Centre Sahaj. C’est un centre très grand, très superbe. C’est aussi un petit village. Quand Je suis arrivée là, les gens M’ont dit : « Mère, il y a un endroit ici où quelque chose s’est produit. C’est arrivé lorsque, du temps des Anglais, ceux-ci ont voulu construire un barrage ici, mais à chaque fois qu’ils mettaient de la terre là, la terre s’envolait en retour dans une direction différente. Et n’importe lequel de ces gens stupides qui voulaient prendre la terre, n’y arrivait pas. Ils ne pouvaient juste pas déplacer cette terre. Les gens ont abandonné. Ils ont demandé aux autochtones ce qu’il en était. Un saint est venu et a dit que beaucoup de magnifiques vibrations surgissaient de là : ‘Ceci est un endroit réellement pur. N’y touchez pas’. »

J’ai vu cet endroit de Mes yeux. Au lieu du barrage, ils ont fait là un grand rond et l’ont laissé comme cela. Et ils ont fait le barrage dans un lieu différent. Il faut voir cet endroit avec vos propres yeux. Quand J’ai vu les vibrations là, il y en avait en grande quantité. C’est l’Adi Shakti qui a fait ça et c’est pourquoi à Musalwadi, notre Centre Sahaj est aussi très prospère. Il y a là des vibrations extraordinaires.

Mais pour les comprendre, on doit être une âme réalisée. Sans la Réalisation, comment comprendrez-vous quelle chose possède des vibrations ou pas.

Je vous ai parlé d’un incident au Cachemire. Laissez-Moi vous le raconter à nouveau. Je suis allée au Cachemire et, à un endroit, J’ai perçu plein de vibrations. Alors J’ai demandé au chauffeur : « Y-a-t-il là un grand temple ou autre ? Vénèrent-ils quelqu’un ? » Il a dit : « Pas ici mais à deux Miles d’ici, se trouve un lieu de culte pour les Musulmans. Ils l’appellent Hazrat bal. »

Même maintenant, quand J’en parle, cela Me procure des vibrations. La gloire de Mahomet règne là. J’ai des frissons rien qu’à dire Son nom. Également prononcer le nom de Nanak Sahib Me remplit de vibrations.

Ensuite Je lui ai demandé de M’emmener là-bas. Je devais y aller. Mon époux a dit : « Qui va te laisser y aller ? » J’ai dit : « Allons-y, nous verrons. » De façon surprenante, personne ne M’a stoppée. J’y suis un peu entrée.

Donc ces genres d’endroits devraient être là et vous devriez les ressentir. Vous pouvez seulement les sentir une fois que votre Esprit est éveillé. Tant que l’Esprit n’est pas éveillé en vous, vous ne pouvez pas comprendre le Dharma, ni vous ne pouvez pas comprendre Dieu. En fait, pouvez-vous comprendre le Pouvoir Omnipénétrant ?

De fait, voyez, vous sentez qu’il y a une certaine image ou autre ici mais vous ne pouvez pas la voir. Vous placez une TV ici, vous recevez les images sur la TV.

Similairement, quand vous êtes connecté, vous commencez à recevoir les vibrations. Tout est ce Pouvoir Omnipénétrant mais, jusqu’à maintenant, vous n’aviez pas cette connaissance, cette compréhension. C’est pourquoi juste en parler est un gâchis, que du gâchis. Pour obtenir ce Pouvoir, pour s’y dissoudre, l’humain est si incomplet que, sans devenir l’Esprit, quoi qu’il fasse, rien ne le changera.

En fait, sur ce Vishuddhi Chakra, Dieu Tout Puissant Lui-même est venu sous la forme de Shri Krishna qui est le Virata. Quand Shri Krishna est venu sur cette terre, alors tous les Pouvoirs du Virata se sont manifestés.

Comme Je vous l’ai dit, le travail de Shivaji est de nous procurer notre existence, de nous donner une identité, ce qui est fait au travers du Canal Gauche. Et le travail de Brahma est de créer. Shivaji ne s’est pas incarné. Lui [Brahma] s’est incarné une fois mais Shivaji ne s’est pas incarné. Et cette incarnation n’était équivalente à aucune autre. Brahmadeva s’est incarné une fois, vous en serez surpris, sous la forme de Hazrat Ali. Personne n’a pu les identifier ! Les Musulmans ne l’ont pas reconnu. Brahmadeva s’est juste incarné une seule fois.

Et seul Vishnu s’est incarné plusieurs fois, le Vishnu Tattwa s’est incarné. Il est le seul qui peut s’échapper de l’illusion du Bhavasagara [Vide] au travers de beaucoup d’incarnations. Il est le seul à venir de nombreuses fois sur terre et vous guider. Il est votre meneur. C’est grâce à ce Tattwa que vous avez évolué. Ceci est l’élément évolutionnaire de cette révolution. Vous êtes devenu humain à partir de l’amibe grâce à Lui car c’est Lui le support [détenteur] de la Religion.

Ils changent le dharma de toutes choses et éventuellement changent le dharma des humains. Ceci est votre religion humaine. Mais la religion humaine est seulement atteinte [réalisée] qu’une fois son Esprit illuminé.

De fait, à ce Vishuddhi Chakra, les humains deviennent connectés grâce aux interrelations du Virata. Comme placer vos mains vers Moi. Gardez votre main comme ceci. Alors, à partir de cette main, ce canal vient ici et ici dans le Vishuddhi Chakra.

Donc voyez, la main humaine et la main animale sont très différentes. Il n’y a pas de différence chez les animaux entre les mains et les jambes. La main humaine est si belle et complexe. Et il y a une telle beauté artistique dans les œuvres humaines. On n’a jamais compris cela. On le prend pour acquis. Cette main est si extraordinaire. Si l’humain le désire, il peut faire des choses magnifiques avec cette main. Mais nous avons sali cette main, ces mains que Dieu a créées pour jouir de la félicité et du bonheur. Nous utilisons ces mains pour tuer les autres et les torturer. Nous faisons toutes ces mauvaises choses avec ces mains.

Et ces mains se sont tout d’abord connectées au Vishuddhi Chakra. En fait ceci est une belle chose. Essayez de comprendre notre relation avec le divin. Le Virata est un Être Primordial. Il est tout puissant. Et nous sommes de fait ses nerfs, ses capillaires, muscles et os.

Quand l’humain est réalisé, alors il devient un avec le Divin, pas avant ça. C’est juste comme votre ongle, même si vous vous êtes heurté du côté extérieur de l’ongle, vous ne sentirez rien. Il est juste séparé. Pareillement, jusqu’à ce qu’un humain soit éveillé, il ne peut pas obtenir la Réalisation. Il n’a aucune connaissance [conscience] du Divin en lui. Il peut juste en avoir un aperçu ici et là.

De fait, les gens qui font du travail social, grâce à ces aperçus, pensent qu’à moins que la société ne soit auspicieuse ou aidée, elle ne va alors pas progresser.

Veuillez attendre. Chacun va faire attention maintenant. Comme leur attention n’est pas stable, ne donnez aucun bandhan, etc., sinon les gens vont bientôt commencer à avoir leurs yeux qui vagabondent.

Stabilisez votre attention et écoutez. En ces temps modernes, c’est très difficile d’avoir une attention stable. Nous devons être très stables. Alors seulement nous aurons un résultat. Ensuite aussi la plupart des gens seront réalisés. Aussi veuillez stabiliser votre attention.

Quand quelqu’un devient illuminé, il devient connecté à Dieu Tout Puissant. Mais, avant cela, il entrevoit des aperçus. Comme une pensée qui s’élève et descend, une autre s’élèvera et descendra, ce qui veut dire qu’on peut voir l’élévation de la pensée, mais on ne peut pas voir quand elle retombe. Quand une pensée s’élève, nous sommes sur un canal, mais quand elle retombe, alors nous allons sur l’autre canal. Cet espace entre une pensée et une autre, est appelé Vilambha. Ceci est l’endroit qui a besoin d’être maintenu par l’éveil de la Kundalini. Une pensée s’est élevée, est terminée et est allée dans le canal gauche. Quand la pensée s’élève, nous sommes dans le canal droit. Nous sautons entre les pensées. Une pensée est rejetée à gauche, une autre est rejetée à droite. Et l’espace entre elles, est le présent. On en a très peu en nous. Vilambha n’a qu’un espace très restreint en nous. C’est pourquoi nous pensons toujours au futur. Parfois nous pensons au passé, parfois au futur. Mais nous échouons à retenir cet espace au milieu. Ces deux choses s’élèvent en nous à partir du Vishuddhi Chakra. Ceci provient du Vishuddhi Chakra. Le Vishuddhi en est le point de contrôle.

Et nous continuons à créer l’ego et le superego à partir du Vishuddhi Chakra. Pour être uni au Divin, Mahomet a dit de garder nos mains comme ceci. Toutes les namaz [salutations] sont pareilles à cela. Car tous les cinq doigts, ont cinq centres. Si vous prenez le livre, vous saurez ce dont Je parle. Ce doigt contient le Swadishthan Chakra qui vous est montré ici. Ceci est le Swadishthan Chakra. Ceci commence au Mooladhara, puis ici le Swadishthan, ici le Nabhi, ici l’Anahat et maintenant ici le Vishuddhi. Krishna avait un Sudarshan Chakra dans Sa main. Ceci est le Vishuddhi Chakra, ceci est l’Agnya et ceci est le Sahasrara. Ainsi, la destinée humaine se trouve dans ses mains. La totalité de son image se trouve dans ses mains et aussi dans ses pieds.

Mais il y a une différence entre les mains et les pieds. Je vous expliquerai les pieds plus tard. Les mains sont comme ceci. Quand vous gardez vos mains ainsi, alors nous avons les chakras des sympathiques gauche et droit. Comprenez ceci : ceci est le gauche et ceci est le droit, il y a deux systèmes sympathiques. Quand ils tournent comme ceci et quand ils tournent de trop, ils se cassent. Des Déités se trouvent dans ces chakras. En les faisant tourner de trop, elles se rompent. Si elles se brisent trop fortement, les humains se brisent. Si l’humain se rompt, il se sépare [de Dieu]. Et, lorsque le Vishuddhi Chakra se rompt, les humains deviennent arbitraires.

En fait, si un humain est orienté vers l’ego, alors son ego continue à grandir. Et quand cette croissance le fait devenir trop important, alors l’humain perd la connexion avec le Divin. Il perd sa sensitivité. Il pense juste qu’il est tout. Ceci est de la folie. Vous ne savez pas ce qu’est la folie. Avoir un ego est aussi une folie. Mais les gens qui ont de l’ego, ne le savent pas.

Laissez-Moi faire un peu d’humour avec ce qui s’est passé. Un jour Jawaharlalji lui-même est allé dans un asile de fous. Là une personne a commencé à mal se comporter avec lui. Ils lui ont dit : « Ne fais pas ça. Sais-tu seulement qui il est, le reconnais-tu ? Il est Jawaharlalji, notre Premier Ministre. » Cette personne a dit alors qu’il ira bien. J’ai aussi dit cela.

Une autre est cette histoire de PA. Donc ils allèrent une fois rencontrer là un Ministre et un PA ne tenait pas en place. Il ne parlait correctement à personne. Ils lui ont demandé : « Pourquoi sautez-vous ainsi partout ? Que se passe-t-il ? Pourquoi êtes-vous si fâché ? » Il a répondu : « Vous ne savez pas que je suis un PA ? » Alors ils ont dit : « Nous ne savions pas si vous étiez Peeye [soûl en Hindi] ou pas. Veuillez nous pardonner, nous rentrons chez nous. »

Ils agissent juste comme des singes. Ils deviennent réellement des singes. Vous devez avoir lu dans le Ramacharitramanas [livre mythologique indien], lorsque le Saint Narad est une fois devenu égotique, comment il s’est comporté tel un singe, et à la fin comment son ego a été traité.

Donc, lorsque des gens deviennent orientés vers l’ego, alors Dieu seulement peut les sauver. S’ils viennent par cette route, alors vous prenez une autre route car ils sont toujours comme sur un cheval. Réellement, ils ne voient rien. Alors ils pensent que personne n’est mieux qu’eux. Ils deviennent arbitraires comme si les Dieux les avaient abandonnés. Ils courent seuls : « Je ferai ceci, je ferai cela. »

Hitler en est un très bon exemple. Il pensait : « Personne ne peut faire mieux que moi. Je fais tout ce qu’il faut. Si j’en finis avec tous les Juifs, alors j’aurai fait un très important travail moral. Si je les tue dans des chambres à gaz, alors j’aurai fait un bon travail moral. Si j’aide les Allemands à s’élever, j’aurai fait un grand travail religieux. » Il ne comprendra pas, il devient aveugle, il devient arbitraire. Il devient malfaisant comme une cellule cancéreuse.

Nous avons le cancer aussi à cause de ceci. Le cancer se forme et se déforme constamment en nous. Je vous ai juste montré ainsi que, quelle que soit la route la plus rapide, par le sympathique gauche ou droit, donc à cause de cette rapidité, toutes les Déités de ce canal s’endorment. Alors vous devenez séparé, vous faites ce que vous voulez.

De fait ces cellules sont pernicieuses. Si une personne est trop hyperactive, elle peut attraper le cancer car elle est trop plongée dans son travail. Il n’était pas connecté à Dieu durant son travail. Il est devenu déconnecté. Comme il est séparé, il peut attraper le cancer car ses cellules deviennent pernicieuses d’elles-mêmes. En Angleterre, en Occident, chacun ne dépend que de lui-même.

Même un enfant de onze ans se retrouve seul. Déjà à la naissance de l’enfant, les parents laissent le bébé dans une autre chambre. Mais ils laissent leurs chiens ou chats dormir dans leur chambre, alors qu’ils font dormir le bébé dans une chambre différente. Ils aiment plus leurs animaux que leurs enfants. C’est très étrange là-bas. Chacun là est seul. Nous aussi pensons que nous devrions être seuls.

Ceci est une opinion très fausse. Les gens pensent que vous gâtez vos enfants. Les enfants nécessitent beaucoup d’amour. Ils doivent être aimés. L’enfant qui bénéficie de l’amour de ses parents, est aimé par tous les gens dans le monde. Chacun les aime. L’enfant ne devrait pas avoir de mauvaises habitudes.

Il y a eu un tel homme qui a dit : « Mon fils a 12 ans. Je suis une personne très libre. J’ai dit à mon fils : ‘Fais tout ce que tu veux’. J’ai donné une bouteille de bière à mon fils et lui ai proposé d’appeler ses amis : ‘Fais ce que tu veux’. » Je lui ai dit : « Quoi, réellement ? »

Il faut leur enseigner la religion. Si vous lui enseignez les valeurs, son côté gauche sera en ordre. Il aura un bon conditionnement. Freud dit : « Ne leur enseignez rien. » Car il n’a pas vu l’autre côté. Si rien n’est enseigné, leur ego croît. Les bonnes valeurs devraient être enseignées aux enfants. C’est du temps perdu d’enseigner des valeurs à des adultes. Voyez nos enfants, quelles valeurs ils ont ! C’est très important d’enseigner des valeurs aux petits enfants. C’est pourquoi gardez vos enfants dans votre maison et enseignez-leur de bonnes valeurs.

Si l’enfant est bien équilibré dans son enfance, il obtient plus rapidement sa Réalisation. La personne qui grandit sans parents, cette personne peut être très agréable et renommée dans le monde extérieur mais, si vous allez dans sa maison, alors son épouse ou ses enfants vous diront que c’est une personne très stricte. Il est bizarrement étrange. C’est la raison pour laquelle il faut donner beaucoup d’amour aux enfants de sorte que leur ego et superego soit en place, à sa place adéquate. Ils doivent être en équilibre.

Devenir égotique est différent de ce que Je viens de dire, cette attitude égotique que : « Je montrerai ceci au monde. Je suis le seul à pouvoir le faire ! » Là vous vous séparez du Divin. C’est pourquoi Je dis que Dieu est là, Shri Krishna est aussi là. Remettez-vous un peu entre leurs mains. Ils agiront. Voyez comment Il fait ça. Mais ceci est très dur pour un humain. Soit celui-ci sera léthargique ou très égoïste. Jusqu’à ce que vous soyez au centre, cela n’ira pas.

Cela ne signifie pas que vous arrêtiez de travailler. De fait, celui qui croit en Dieu, travaille la plupart du temps en état de Brahma. Si vous M’observez, vous direz : « Mataji, vous travaillez tellement, si durement, Vous faites tout ceci.' » Je ne sais même pas que Je travaille. Si vous voyez le Soleil, il change la couleur de chaque feuille. Si on lui pose la question le Soleil dira : « Je ne sais pas si je fais ceci. Je suis au repos dans l’Akarma. Ceci se passe à travers moi, cela arrive tout seul. C’est implémenté. »

En donnant l’exemple du Soleil, Je parle juste de ce Surya Nadi. Shri Krishna nous a dit la même chose. Shri Krishna nous a également dit dans la Gita de rester en Akarma. Akarma signifie que vous êtes actif à l’extérieur mais inactifs à l’intérieur. Et vous avez entendu des gens faire des discours sur la Gita : गीता प पाच सौ ट का हो शयार स पढ़नी चा हय (inaudible).

Car même pour comprendre Krishna, on doit être réalisé. J’ai beaucoup écrit là-dessus mais personne n’a jamais compris Krishna. Krishna a été le diplomate le plus ancien. Il a compris que l’être humain ne comprendra pas un langage simple. Les humains sont tortueux.

« Si Je lui parle de quelque chose directement, il n’écoutera pas. » C’est pourquoi Krishna a dit tout d’abord d’être sakshi [témoin]. Il n’en a pas parlé plus tard, il l’a dit en préalable. Il a dit que la première chose est d’atteindre Dieu, d’atteindre sa connaissance [conscience]. Tout est expliqué ici : Il a dit ainsi que vous deviez [avant tout] être illuminé, être un témoin.

En fait il s’agit ici d’ignorance. Il a été demandé, ici on vous dit d’atteindre Dieu, de devenir un témoin et là on dit d’aller à la guerre. Comment ces deux choses vont se synchroniser ? Aller à la guerre, être un témoin et atteindre Dieu : on ne comprend pas ceci. Krishna a détecté cela, le fait qu’Arjuna, qui est supérieur à tous, ne puisse pas comprendre ceci, alors qu’en sera-t-il pour les autres ? Donc Il l’a expliqué dans la Gita.

En fait il s’agit ici de grande diplomatie. Laissez-Moi vous l’expliquer. Supposons qu’un fils essaye de conduire un chariot, le chariot est devant et le cheval est à l’arrière. Alors le père, tandis qu’il arrive, lui dira : « Fils, place le cheval à l’avant et le chariot à l’arrière. » Il répondra : « Je vais rouler comme ceci. Comment se fait-il que je conduise tout en devant être dans le siège à l’arrière, d’amener le cheval à l’avant et aussi de conduire ? » Alors le père a compris que son mental avait des problèmes. Alors il lui a dit : « D’accord, continue à frapper le char mais garde ton attention sur le cheval. »

En fait voyez ce que les gens disent de nos actions ! C’est une chose très subtile à comprendre. Vous comprenez ceci : continuez à agir ou à travailler, mais laissez-en l’issue à Dieu. Ceci est une attitude très diplomatique. Ceci est une condition absurde. La diplomatie se pratique mieux quand on y place une condition absurde et que la personne se prend au piège là-dedans. Ceci ne peut jamais arriver. Tant que vous avez de l’ego en vous, ceci ne peut jamais arriver, de continuer à travailler tout en laissant son issue à Dieu.

Oui en effet, les gens diront : « Mataji, quel que soit le travail que nous faisons, laisser son issue à Dieu, ceci est un mensonge, ceci ne peut pas arriver. » Car là votre ego est intact ainsi que votre superego. Vous direz : « Mataji, j’ai lu un livre et il m’a affecté. » Ceci ne peut pas arriver. Si ce n’est pas pour 2 ou 4 personnes, cela arrivera pour 1 ou 2 personnes, car elles ont de l’ego et du superego.

Donc on place une condition absurde. Alors ils diront : « Nous travaillons tant mais nous en laissons la totale issue à Dieu ? » Et les gens diront que celui-ci est tellement égoïste que seul Dieu peut nous en sauver.

Ainsi laisser les choses à Dieu est de fait une survenance. Ceci est une survenance spontanée. Quand la Kundalini perce le Sahasrara, alors cela se passe. Avant cela, ça n’arrive pas !

Ainsi, après la Réalisation, voici comment parlent les gens, vous voyez : « Mère, ceci va venir, ceci arrive, il l’obtient, il ne l’obtient pas, la Kundalini est bloquée. » Ils commencent à parler à la troisième personne. Personne ne dit : « Je fais ceci, j’ai guéri sa maladie, je stabilise leurs chakras », personne ne dit ceci. Ils parlent à la troisième personne : « Maintenant leur chakra est bloqué, maintenant c’est ouvert. » C’est ce que vous remarquez.

Si votre propre fils n’obtient pas la Réalisation, alors il ne l’a pas. Personne ne dira qu’il est réalisé. En fait voici l’attitude opposée : « S’il est mon fils, alors donnez-lui tout ce qu’il y a dans le monde, les fils des autres, laissez-les mourir. » Même en le voulant, vous ne pouvez pas la donner à votre fils. Car même en ayant ce désir, on peut comprendre ça : si la Kundalini ne s’élève pas, alors quoi faire ? Alors même qu’il est votre fils, que peut-on faire dans ce cas ?

Je suis allée en Amérique. Un Gujarati est venu avec moi. Son épouse m’a dit : « Mataji, veuillez donner la Réalisation à mon fils. » Je lui ai répondu : « Que dites-vous ? S’il l’obtient, il l’aura. S’il ne l’obtient pas, il ne l’aura pas. Vous savez ceci. » Elle a dit : « Non, Mataji, veuillez lui donner la Réalisation. C’est selon votre volonté. » Je lui ai dit : « Je n’ai pas de désir, vous le savez ! » « Pourquoi n’auriez-vous pas ce désir ? Si cela marche, ça marche. » Quand nous sommes arrivés là, ce garçon n’a pas eu la Réalisation. Elle est devenue très triste : « Mataji, il n’a pas eu la Réalisation. » J’ai dit [au Gujarati] : « Fils, vous lui certifiez qu’il est réalisé ? Vous aussi êtes réalisé. » Il a dit : « Comment puis-je donner une fausse certification ? » J’ai dit, « Voilà ce qu’il en est. Dans Sahaja Yoga, on ne peut pas donner de faux certificat, même s’il s’agit de son fils. »

Mais ces gens enseignent le faux à l’enfant. Ils continuent à créer un trésor pour leur enfant. Vous ne pouvez pas grandir de cette façon. Ici il n’y a aucun fils ou n’importe quoi qui agit, aucune relation n’agit. Seule la relation avec Dieu agit. Celui qui a une relation avec Dieu peut seul obtenir la Réalisation, les autres ne le peuvent pas.

Vous avez également besoin d’avoir de bons karmas dans le passé. Si votre fils n’a pas eu de bons karmas dans le passé, alors rien ne peut se passer. Abandonnez juste ça, laissez cela. Quand cela doit arriver, cela arrive. Vous ne pouvez pas le forcer.

Il se passe la même chose avec karmwad [le principe selon lequel le travail est le principe le plus élevé]. Quand Krishna dit de faire le travail et d’en laisser le résultat au Divin, ça ne peut juste pas arriver [si on n’est pas réalisé]. Il a placé cette condition absurde. Etes-vous capable de comprendre ceci ? C’est quelque chose de profond.

Comme jusqu’actuellement on nous a dit d’agir et d’en laisser le résultat à Dieu, chacun a commencé à chanter des bhajans à ce sujet : « Faites vos karmas et laissez le reste à Dieu », mais comment ? Dieu Tout Puissant a dit : « Shri Krishna a été pareil à un père, laissons ça ainsi pour quelque temps. » Ceci a été dit il y a six mille ans et vous, vous le chantez encore. Mais Je suis une Mère et Celle-ci dit : « C’est assez ! Ils devraient connaître la vérité, que ce n’est pas possible [tant qu’on n’est pas réalisé]. Ceci n’est qu’un mensonge, abandonnez tout ceci. »

De quoi s’agit-il ? Puisqu’un humain suit tout d’abord un mensonge – ce qui est spécifique d’un humain – il est moins probable qu’il suive la vérité. Si Je place deux cornes sur Ma tête et organise une fête, alors plein de gens se rassembleront ici. Mais tous ont dit : « Ils ne réclament pas d’argent, ils doivent être inintéressants. Ce sera une perte de temps, Mataji ne demande même pas d’argent. Elle n’aura rien tant qu’Elle ne demande pas d’argent. Alors que va-t-Elle donner si Elle n’a pas d’argent ? Elle est très naïve. C’est une femme mariée avec des enfants. Elle ne porte même pas des vêtements de saints, rien, alors que vous donnera-t-Elle ? »

Tant que vous ne mentez pas, les humains ne vous croiront pas. C’est pourquoi Krishna avait dit : « Laissez tous les fruits de votre karma à Dieu. » Ceci ne peut pas arriver. Cela arrive seulement après la Réalisation. Après cela, on ne s’attribue plus le mérite d’aucun travail ni on ne tient plus compte de nos actions. Ainsi, quand quelqu’un Me demande : « Mataji, combien de gens avez-Vous guéri ? », Je réponds que Je ne sais pas.

Aujourd’hui une dame est venue et était en colère contre Moi. Elle a dit : « On ne sait même pas combien de gens viennent ici et s’en vont. Combien y en a-t-il ? » J’ai dit que Je ne savais pas. Alors devrais-Je tenir le compte du nombre de gens à qui J’ai prodigué Mon [pur] amour ? Je ne le sais pas. Vous, vous comprenez l’amour [pur], n’est-ce pas ? Nous ne comptons pas les bouchées quand nous nourrissons d’innombrables enfants.

Donc, quand il est question d’amour, alors on ne fait aucune faveur. C’est pour cet amour que J’agis. Et au cours de ce processus, si vous sentez que vous recevez quelque chose, alors J’en bénéficie de fait. Quand vous faites partie du Virata, vous êtes en fait Mes doigts. Si Je Me fais mal au doigt et si Je Me le frotte, alors à qui fais-Je une faveur ? Je fais une faveur à Moi-même. Si Je ne le frotte pas ni ne le guéris pas, alors où irais-Je ? Il n’est pas question de faveur ici.

Ils disent : « Faites des faveurs à tout le monde. » Celles-ci sont de telles idées illusoires qu’ont les gens. Il existe beaucoup d’institutions philanthropiques. Là le Vishuddhi de tous est bloqué. Qui êtes-vous pour accorder des faveurs ? Ils ont construit un bâtiment, ont donné à manger aux gens affamés. Mais qui êtes-vous ? Vous ne pouvez même pas faire pousser une graine.

Si vous demandez à quelqu’un de dire : « Dites aux gens que vous ne faites rien mais que c’est Dieu qui le fait », alors ils le diront mais ce sera orienté vers l’ego. Car ils ne le pensent pas. Cela ne peut pas être dit avant d’être réalisé. On devrait y croire. Cela veut dire que votre ego sera toujours là, implanté de façon subtile. Parfois il se retrouve même dans les racines.

Un homme publie un tas de livres mais, dans ces livres, ils ont mal orthographié son nom. Son père et son aïeul viendront se battre pour cela. Les humains ont créé tellement de ces choses qui flattent leur ego.

Actuellement, il existe un livre appelé ‘le Who’s Who’. Ils vont les appeler et dire : « Nous publierons votre nom dans ce livre. » Il dira : »Waouh, mon nom sera publié. » Ensuite ils diront : « Envoyez 100 Livres et nous publierons votre nom. » Et lui sera très heureux du fait que son nom soit inscrit dans le Who’s Who. Ils vous trompent et vous vous faites piéger par votre ego. Vous n’avez même pas compris ça.

C’est ainsi que marche tout le travail philanthropique. Car celui qui l’a fait, est piégé, ainsi que celui pour qui cela est fait, est lui-même aussi piégé.

Alors vous direz : « Mataji arrêtons-nous tout ce travail philanthropique ? » Chacun Me pose cette question.

Comme vous le demandez, Je vous dirai d’en fait arrêter tout ce travail et d’utiliser votre énergie pour un travail sahaj et obtenir des gens réalisés. Abandonnez toutes ces actions philanthropes et réalisez les gens.

Vous pouvez sauver les gens de la maladie, immédiatement la maladie sera guérie. Ils sont là, demandez-leur, vous pouvez être guéri en une seconde. Après être venus à Sahaja Yoga, ils disent que n’importe quelle maladie peut être guérie. A l’exception de deux ou quatre que J’ai vu ne pas être guéris, ici la plupart des maladies sont guéries. Alors pourquoi vous accrochez-vous à ces actions philanthropiques ?

Mais ici vous ne pouvez pas demander de l’argent. Ici les médecins peuvent agir. Si vous avez un problème mental, un problème relié au cerveau, ou peut-être que vous êtes réellement fou, même alors vous pouvez venir à Sahaja Yoga. Votre folie sera guérie. Beaucoup de gens fous ont été guéris. Si vous n’êtes pas en paix, êtes tracassés, vous ne pouvez pas dormir.

De fait hier une dame est venue Me voir. Elle s’est assise ici durant une demi-heure. Savez-vous qu’elle ne dormait plus durant de si nombreuses années et elle est médecin ! Et elle s’est endormie ici d’un si bon sommeil. Alors elle a dit : « Laissez-moi seulement dormir ici. » Tout ceci peut arriver dans Sahaja Yoga.

Maintenant le temps est venu pour obtenir tout ceci. Et cela n’a aucun sens de collecter l’ego en nous, même si on ne peut pas le voir depuis l’extérieur.

Certains sont très humbles quand vous les voyez de l’extérieur. Mais l’ego subtil en eux ne laisse pas la Kundalini s’élever et la rompt sans cesse. Vous l’élevez, à nouveau elle descend. Elle continue à descendre à chaque fois quand vous l’élevez. Elle ne peut pas bouger très rapidement.

Mais une fois réalisé correctement ! Nous avons ici des gens qui ont donné la Réalisation à des milliers de personnes et les ont aidées. Des milliers de gens, juste en tenant leurs mains ainsi, en donnant des vibrations, en réparant leurs chakras.

C’est pourquoi Krishna a dit : « Abandonnez les résultats de votre travail à Dieu. » Où d’autre peut-on les laisser ? Cette condition est telle, alors à qui les laisseriez-vous également ? Car en fait Je ne fais rien, cela se répand à travers Moi.

Vous dites également : « Cela vient en moi », vous ne dites pas : « Je le prends. » Vous ne dites pas : « Je l’ai amené en moi. » Ces mots disparaissent : « Je » et autres. Mais : « Cela devient, cela se passe, n’arrive pas, cela marche », etc.

Krishna tient un rôle très important également dans le domaine de la bhakti [dévotion].

On doit comprendre Shri Krishna. Je suis heureuse de vous en parler à tous. Votre chakra du Vishuddhi s’ouvre tandis que J’en parle.

Krishna a dit : « Pushpam, Phalam, Toyam. » « Tout ce que vous avez, donnez-le-Moi. » Au moment de recevoir, cela va, mais au moment de donner ! Tout est basé sur ce mot. Vous ne devriez pas bloquer sur ce mot. Ananya’ signifie: « Quand il n’y a pas d’autre en vous », il s’agit juste de vous. Cela veut dire que vous faites la bhakti quand vous êtes Réalisé [uni à Dieu].

Alors ils tiendront à ce mot. Ils diront : « Je fais l’ananya bhakti. » Mais comment est cet ananya bhakti ?

Alors pourquoi pleurez-vous ? Ceux qui pleurent si fortement, les poètes qui écrivent sur la séparation, se référant à la bhakti, quelle bhakti feront-ils ? Je les trouve très perturbants. Ils pleurent tellement, comme s’ils allaient faire sortir leurs yeux, les laver et les jeter au loin. Pourquoi devez-vous pleurer ?

Faites l’ananya bhakti : une fois entrés dans l’ananya, alors faites la bhakti.

Ensuite il y aura la voix de Kabira, la voix de Nanaka. Puis il y aura le discours du Christ. Ces saints parlent avec autorité, ils n’ont pas de doutes. Ils disent avec une totale autorité que ceci arrivera, cela arrivera, ceci devrait se passer.

Mais ils ne croient pas en Kabir, spécialement nos poètes hindis qui aiment seulement pleurer. Ils comparent Kabirdas et Surdas, et disent que Kabir a Sadukktari et que Surdas est très doux. Je dirais que Surdas pleure trop. Il a lui-même écrit, après avoir rédigé Sursagar : « Krishna, veuillez ôter toute l’ignorance de Surdas. » Il a confessé qu’il était ignorant. Mais depuis, nous aimons pleurer, nous aimons les poèmes qui font pleurer.

Quand vous vous élevez au-dessus de cette étape de pleurs, alors vous n’aimez plus du tout les gens qui gémissent. Vous vous demandez pourquoi ils pleurent du matin au soir sans aucune raison.

Supposons que quelqu’un vienne de se marier et que quelqu’un dans leur entourage meurt, alors il y a ce ressenti : « Pourquoi un tel événement inauspicieux s’est-il produit ? » C’est exactement ainsi.

Alors une personne se réjouit de lire du zen. Vous lisez Khalil Gibran. Khalil Gibran est totalement Sahaja Yoga. Zen est aussi totalement Sahaja Yoga. Alors vos intérêts changent, vos priorités changent. Vous commencez à voir le monde sous un angle différent.

Tout d’abord vous demandez, ensuite vous donnez. Maintenant vous demandez, ensuite vous donnez de l’autre main. Quand ceci survient, alors vous devenez un témoin. Voici ce dont Krishna a parlé, que vous devez devenir un témoin.

Shri Krishna est connu en tant qu’incarnation complète car ce monde entier est semblable à une pièce de théâtre. Même Rama a aussi joué dans cette pièce. Mais il a si bien joué qu’il a fait cela paraître comme s’il n’était pas un témoin. C’est pourquoi il est connu en tant que maryada purushottam.

Mais tout ceci n’est qu’un jeu et Shri Krishna l’a entièrement prouvé. Voilà pourquoi Shri Krishna est connu en tant qu’incarnation complète. Pour Lui, tout ceci n’est qu’un jeu.

Après Sahaja Yoga, vous tous aussi devenez un témoin. Alors vous voyez juste que : « Oh un beau drame a lieu ! » Vous ne pensez ni au passé, ni au futur. Vous devenez juste un témoin et vous réjouissez du jeu. Vous commencez à le voir avec un mental stable. Même si vous êtes en colère, vous ne l’êtes pas à l’intérieur. Vous êtes le témoin de tout cela, vous observez le jeu d’être en colère.

Le monde de Krishna est aussi pareil à ceci. Ce n’est que du lila [illusion]. Parfois un meurtre doit être accompli.

Beaucoup de gens suivent la non-violence. Ils ne tuent pas les moustiques ni les punaises. Ce sont de soi-disant gens non-violents dans le monde, on ne sait pas. Ils placeront des brahmines dans une hutte et les laisseront avec beaucoup de punaises dans cette hutte. Et ils laisseront toutes ces punaises manger les brahmines. Et ces gens diront alors : « Waouh, quel beau travail nous avons fait. »

Maintenant dites-Moi pourquoi vous voulez sauver ces moustiques et ces punaises ? Devons-nous leur donner la Réalisation ? Ahimsa ou la non-violence peut seulement être suivie pour les humains. Je ne comprends pas la non-violence sur les animaux. Oui, si manger un animal peut vous blesser, alors c’est une chose différente. Mais tuer un animal [pour s’en nourrir], le place sur le chemin de l’évolution. C’est ce qui est appelé ‘halal’.

Si vous n’arrêtez pas de frapper quelqu’un, alors c’est de la violence, peu importe que ce soit sur les animaux ou les humains. Vous avez de la violence en vous et vous la faites sortir. Quand on a une attitude dure envers une autre personne, c’est pareil à manger une centaine de vaches.

Alors pourquoi avons-nous une telle dévotion envers une vache ? Personne ne sait cela. Ceci est une chose de haut niveau.

Parce qu’une fois l’Adi Shakti a pris la forme d’une vache nommée Surabhi. Pour honorer ce fait, nous tous respectons les vaches. Car Elle s’était incarnée dans une vache. Peut-être que vous n’avez pas entendu ce nom de Surabhi. Vous êtes tous très modernes tandis que Je suis une personne de l’ancien temps. L’Adi Shakti s’est incarnée sous la forme d’une vache nommé Surabhi et cinq mille Dieux trouvèrent asile dans Surabhi. C’est pourquoi nous considérons la vache en tant que Dieu.

En Inde les vaches sont gardées dans la maison. Nous en retirons du lait et la traitons comme une mère. Mais en Angleterre les vaches sont pareilles à des buffles, exactement comme des buffles. On ne peut dire qu’il s’agit d’une vache sous n’importe quel angle. Quand Mes petits-enfants sont venus ici, ils ont demandé : « Grand-mère, pourquoi ici les buffles sont-ils blancs ? »

Les vaches indiennes ont une qualité spéciale. Grâce à Surabhi, là toutes les vaches sont divines. C’est pourquoi les vaches sont respectées ici. Et les vaches indiennes ont une apparence douce et belle. C’est pourquoi nous accordons ce crédit limité seulement aux vaches en Inde. Ceci, vous le comprenez.

Donc ne pratiquez pas une telle non-violence. Alors les gens mourront de faim. Au Groenland, juste mal nommé le beau pays vert, ces pauvres gens n’ont même jamais vu une feuille verte ! Une de Mes étudiantes est venue de là, elle a dit : « Mère, les gens parlent de devenir végétariens. Aucun végétal ne pousse là. Pourquoi Dieu nous a-t-Il envoyé dans un endroit si maudit ? » Je lui ai dit que nous devrions nous sauver nous-mêmes de ces notions qui se sont installées en nous. Vous pouvez en sortir tous les Musulmans, tous les Chrétiens, beaucoup d’Hindous, les Japonais, les Russes : sortez-les tous de là, et peut-être quelques Brahmines qui ne mangent pas seront mis à part – il se peut aussi qu’ils mangent en secret – personne d’autre qu’eux. Ceci est une fausse attitude.

Oui, pas d’alcool. Cela est totalement mauvais. Les Jains ne tueront même pas un moustique mais boiront de l’alcool. Pour eux l’alcool est essentiel.

Et en ces jours, c’est ainsi, vous le savez. Vous connaissez à Pune, ce monstre qui est installé là. Plein d’occidentaux vont chez lui. Une écrivaine vint avec Moi. Je lui ai demandé d’observer ce qu’ils font. Elle nous a dit que ces pauvres gens sont dans un très mauvais état. Là ils doivent tous ne manger que des végétaux. De fait ces gens sont tous des non-végétariens. Ils mourront de faim. Le summum, ils leur disent de ne pas saler leur nourriture. Ils mangent de la nourriture bouillie. Elle a dit que ces gens ont tous perdus du poids et sont en piteux état. Cet homme les fait tous travailler durant 9 heures. Celui qui restera à couper les légumes pendant neuf heures, aura la peau des mains arrachée. Ensuite, quand cet homme est totalement détruit, alors il place un bhoot en lui. Terminé ! Alors cet homme va errer dans les environs avec des vêtements et un collier soi-disant saint. Et tout son argent est pris.

Il a dupé beaucoup de femmes estimées en agissant ainsi. Tous les gens importants font ça. Je vous dirai un jour tous leurs secrets. Un jour Je devrais faire un discours à ce sujet.

Ces gens pensent qu’ils sont très moraux. Ainsi les Lamas pensent qu’ils sont très moraux. Jusqu’à maintenant, Je n’en ai pas trouvé un seul. La moralité est une qualité intérieure. Certains font des choses si dures au nom de la moralité, et avec les animaux ils seront si aimants.

Un humain passe au travers de milliers de vies afin de naître en tant qu’humain. Tous ces chakras sont créés à l’intérieur des humains. Les animaux ne peuvent égaler les particules de poussière des pieds des humains. Ceci est quelque chose de si élevé. Mais, alors que cela ne vous prend pas de temps pour rendre un humain malheureux, pour le torturer, lui faire des problèmes, vous, vous vous préoccupez des moustiques et des punaises !

Les gens circulent avec des masques sur leurs visages. Ils sont stupides. Ils gâchent leur vie et celle des autres. Quelle est l’utilité d’avoir une telle attitude ? Si vous n’aimez pas manger certains aliments, alors n’en mangez pas. Mangez ce que vous voulez. Mais forcer tellement les gens qu’ils ne puissent plus rien manger, qu’ils meurent de faim, ce n’est pas bien. Je vous dis que ceci est une sorte d’agression. Si vous n’aimez pas certaines choses, ne les mangez pas. Mais forcer les gens à vous suivre !

Chacun a son point de discrimination. Et ceci peut venir du Vishuddhi Chakra. ’नीर ीर [Nirkshirviveke tu]. Il existe en Sanskrit un sloka [proverbe]. Quand il y a un mélange d’eau et de lait, alors le cygne boit seulement le lait hors de ce mélange. Voici quelle est sa sagesse. Mais le héron ne la possède pas et il boit les deux, le lait et l’eau. Il ne peut pas discriminer. Donc ‘नीर:, बको बक: [Nirkshirviveke tu hanso hans; bako bakah]. Vous pouvez comprendre ceci grâce à votre sagesse.

Et la bienveillance est la chose la plus importante. Il devrait y avoir de la compassion parmi les êtres humains. Accordez avant tout votre compassion aux humains. Même quand certains leur montrent de la bienveillance, les gens pensent qu’ils leur font une faveur. Si quelqu’un propose de les prendre dans sa voiture, ils penseront : « Cette autre personne est mon esclave. »

La compassion est une chose très fondamentale. Je vous ai dit hier que, lorsqu’une personne obtient la Réalisation, il devient automatiquement gentil. Juste au moment où la fleur éclot, elle a un doux parfum et tout l’environnement devient parfumé. C’est ainsi que, lorsqu’une personne est réalisée, elle est illuminée. Vous n’avez pas à prêter serment pour cela. Si vous placez du kasturi [une sorte de musc précieux] ici, vous n’avez pas à jurer pour confirmer que c’est là. Vous saurez de vous-même que ce kasturi est là.

Mais si le nez de quelqu’un est inefficient, alors que pouvons-nous faire ? En ces jours, même le nez des gens ne marche plus de façon appropriée.

Mais les humains ne sont pas tombés si bas qu’ils ne puissent plus identifier la vérité. Ils tournent autour pendant un certain temps puis finalement trouvent la vérité. Ceci est également une bénédiction de Shri Krishna.

Toute discrimination est faite par le chakra de Shri Krishna. Et ici il garde ce chakra en bon ordre. Nous ne pouvons réellement pas donner un nom à ce chakra. Vous devez savoir qu’en fait les mains de Shri Krishna sont arrivées jusqu’ici. Quand ce chakra est bloqué, alors la personne perd son sens de la discrimination.

Ce chakra appartient à Shri Krishna. Il est le Virata. Il est celui qui crée la pièce de théâtre, qui joue cette pièce et nous en faisons partie intégrante. Quand nous sommes réalisés, nous ne faisons qu’un avec lui, et alors il se manifeste à travers nous.

Mahomet l’a appelé ‘Akbar’. C’est pourquoi le mantra ici est si beau. Vous placez ces deux doigts [indexes] dans vos oreilles, vous élevez votre gorge vers le ciel et dites ‘Allah Hu Akbar’. Ce chakra bloqué chez qui que ce soit, s’ouvrira. A Pune, J’ai fait faire cela à beaucoup de brahmines.

Ce doigt [index] appartient à Shri Krishna. C’est en utilisant ce doigt, qu’il a soutenu toute la montagne Govardhna. Il fait tourner son Sudarshan Chakra sur ce doigt.

Il y a tellement de mythes et d’incompréhensions à propos de Shri Krishna. J’aimerais vous en parler un peu car aujourd’hui, d’une certaine façon, nous l’avons inauguré.

Tout d’abord il y a ce mythe qu’il a eu seize mille épouses. Beaucoup de gens ont des objections à ce sujet. Il était un Yogeshwar [maître du yoga]. Shri Krishna était un Yogeshwar.

Vous devez connaître cette histoire où quelques femmes allèrent chez un saint. Il avait cinq épouses. Ces cinq épouses étaient ses cinq éléments. Le niveau de la rivière s’éleva et ces femmes ne pouvaient pas traverser la rivière Tapi. Elles demandèrent : « Krishna, comment traverser jusqu’à l’autre côté. » Alors il dit : « Demandez à la rivière si Shri Krishna est un Yogeshwar et s’il n’a fréquenté aucune femme, alors qu’elle veuille bien descendre. » Et, après avoir dit cela, la rivière est descendue de niveau. Les gens ont dit que c’était redevenu le niveau de son lit, mais quoi dire de plus. Et elles ont traversé la rivière et atteint l’autre rive. Elles se sont très bien occupées du saint, l’ont nourri avec des aliments savoureux. Le saint a très bien mangé.

Alors quand ces femmes voulurent rentrer, elles virent que la rivière était à nouveau remontée de niveau. Elles en parlèrent au saint. Elles demandèrent comment revenir d’où elles venaient. Elles dirent : « On nous a dit de demander à la rivière si Shri Krishna était un Yogeshwar et s’il n’avait jamais fréquenté aucune femme. Si cela était vrai, la rivière abaisserait son niveau. Nous lui avons posé la question et elle s’est abaissée. » Alors le saint dit : « Cette fois demandez à la rivière, ‘Si le saint a mangé ne serait-ce qu’une miette de la nourriture que nous lui avons offerte, alors abaisse ton niveau’. » Ces cinq femmes ont fait la même chose, ont posé à la rivière cette question et la rivière s’est à nouveau abaissée. Ces femmes n’ont rien compris car il avait mangé tout mais n’avait touché à rien !

Il possède seize mille épouses mais n’a fréquenté aucune femme. Quelle sorte de Yogeshwar est-il ? On doit comprendre que Shri Krishna possède seize mille pouvoirs. Dans notre Vishuddhi Chakra, seize mille canaux sont à l’œuvre. Il possède seize pétales. Savez-vous qu’ils sont aussi connus en tant que seize sous-plexus. Le Vishuddhi Chakra possède seize sous-plexus.

De façon similaire, le plexus que nous avons ici est connu en tant que plexus cervical. Il a également seize sous-plexus. Cela se retrouve dans notre système subtil et dans le système grossier. Et chaque sous-plexus possède un millier de canaux parce que, dans notre Sahasrara, nous avons des milliers de ses Nadis. Chaque Nadi contient seize Nadis en lui. De cette façon nous avons seize mille Nadis juste ici.

Vous devez comprendre que ce chakra est tellement important. Il est responsable de notre nez, la partie extérieure de nos yeux, la bouche, la gorge, les dents et aussi le front. Par ailleurs, notre ego et notre superego sont également contrôlés par lui. Ce chakra, avec ses seize mille Nadis, est si important.

Shri Krishna est appelé ‘Dhumil’. Nous pouvons voir le dhumi. Les gens disent qu’il a la peau noire mais elle est bleutée, de cette couleur dhumil.

Et il n’aime pas du tout quand on fume la cigarette. Il ne peut pas tolérer le tabac. Si vous mâchez du tabac, alors la gorge s’abîme et l’estomac aussi. Les gens sont tels : « Mataji, je prends juste un tout petit peu de tabac dans la boîte et même ainsi, ma gorge est abîmée. »

Un homme, qui est un très bon Sahaja Yogi, est venu. C’est un homme bien. Je lui ai dit d’abandonner le tabac parce que ce n’est pas une bonne chose et qu’il aura des problèmes avec cela. Il ne l’a pas pris au sérieux. Un jour il est venu et a dit : « Mataji, j’ai un gros problème. » Je lui ai demandé ce qui se passait. Il a dit : « Quand je m’assieds pour la méditation, je sens que le visage d’Hanuman se forme en moi. Il devient très grand, ensuite il devient petit. Parfois quand je m’assieds pour méditer, je sens comme si mon visage devient comme ceci, comme s’il se tord. » Alors J’ai dit : « Tu mens en disant ne pas manger de tabac. Tu manges du tabac, n’est-ce pas ? » Alors il a dit : « Oui, je le fais. » Je lui ai demandé de tenir ses oreilles. Je lui ai dit que, s’il mangeait à nouveau du tabac, il deviendra à nouveau Hanuman, et son visage deviendra pareil au visage de Hanuman. (Mère rit.)

Le pauvre garçon était une personne simple. Malgré cela, il a donné plus tard la Réalisation à beaucoup de gens. C’était un homme connu mais il était bloqué avec le tabac. Voyez ce qu’il arrive à un humain. Ensuite il a arrêté de manger du tabac. Et le problème est parti.

En fait ce tabac est une très mauvaise chose, c’est un insecticide. Ce qui tue les insectes, tuera aussi nos cellules. C’est une si mauvaise chose. Je ne sais pas qui vous a demandé de manger ça. D’où avez-vous appris à manger ceci ? Les êtres humains ne savent pas ce qu’ils mangent. Pourquoi ne se demanderaient-ils pas s’il est écrit ici de devoir manger du tabac ? Ils se détruisent eux-mêmes en mangeant du tabac. La Kundalini ne s’élèvera pas chez de tels gens et ils auront toutes les maladies du monde.

En fait cette cigarette est également un grand problème. En Angleterre, ils écrivent que c’est du poison et que fumer la cigarette peut conduire au cancer. C’est écrit mais les gens continuent de fumer. Les gens continueront à fumer secrètement. Quiconque viendra à Londres, dira : « Donnez-moi la meilleure cigarette que vous avez ici, et je m’en régalerai. » Je reste juste à observer ces gens importants, ces grands officiers, ceux qui sont considérés comme de grands officiers, ces gens, ils veulent du whisky et des cigarettes. Quel travail public font-ils, ainsi qu’à quel bien-être public œuvrent-ils ? Je ne comprends pas. Ceci est de l’insecticide. Qui vous a demandé de manger ou boire ceci ? Je leur ai demandé : « Dans quel shastra ou livre saint avez-vous lu ceci ? »

Vous seriez choqués du fait que manger du tabac va tellement à l’encontre de notre guru tattwa. A cause de ça, le Vishuddhi Chakra se bloque en premier et plus tard, auprès du Nabhi, il y a une accumulation de plein de saletés. Je dis que la sorte de cancer que les gens attrapent, il faudrait en faire des films et les faire regarder aux gens.

D’abord ils enlèvent ce tuyau ou percent un trou ici, et ensuite, peu à peu, ils commencent à enlever les conduits de l’estomac. Et ce cancer grandit si dramatiquement. Car dans le Virata, sa place principale est celle du Vishuddhi Chakra. Si celui-ci devient bloqué, alors cela bouillonne dans tout le corps. Et cette fumée se dépose si malencontreusement dans les poumons, ne m’en parlez juste pas. C’est une chose si dangereuse. C’est mieux de manger une fois du poison et de mourir, si vous avez vraiment envie de mourir. Mais pourquoi voulez-vous mourir d’une telle mort ? Mais cela ne marche pas juste en en parlant. Je sais ça également. Ceci doit aller de soi.

Ça arrive aussi dans Sahaja Yoga. Ceci est également un travail de Sahaja Yoga. Certains de nos gens en Occident prennent même des tas de drogues, car là tout est relatif. « C’est mieux de prendre cette drogue que de l’alcool, alors prenez ces drogues. » Mais l’alcool est si encrassant, pourquoi ne l’abandonnez-vous pas ? Et pour eux, de façon relative, ces drogues sont meilleures que de l’alcool. Et concernant les cigarettes, ils pensent que c’est quelque chose de très simple. Mais c’est une chose si dangereuse.

C’est également dangereux car, pour boire de l’alcool, vous devez au moins ouvrir une bouteille et vous aurez besoin d’un verre. A Londres, ils ont ces habitudes, ils ont des verres spéciaux pour ça. Pour le brandy, on utilise ce verre, pour autre chose, on utilise cet autre verre. Ainsi ils peuvent vendre là leurs verres en cristal. Selon les différents alcools, ils utilisent des verres différents. Pour cela il existe un grand shastra [livre] en français. Et ils en sont si fiers, comme s’ils n’avaient pas une meilleure science que celle-là. Ils ont écrit tellement de grands livres là-dessus. Et, Dieu nous en garde, tous ces noms qu’ils donnent ! Et ceci aussi, c’est demandé d’une manière particulière. Ils diront : « Qu’aimeriez-vous boire ? » Ils avaient une telle attitude ! Une personne comme Moi ne comprenait rien à tout ça.

A Londres, ils ont cette habitude de serrer les mains. Cela va, Je donne la Réalisation en faisant ça. Quand cela s’arrête, cela va. Mais, durant les réceptions, il y aura jusqu’à cinq cents personnes. Cela fait mal aux mains. Cela va aussi mais, quand ils sont saouls, alors que Dieu Me garde ! Là vous ne pouvez parler à personne sans boire un verre. Quel spectacle ! Et cette cigarette ! Si vous voulez parler à quelqu’un, alors vous lui offrez une cigarette, sinon vous ne pouvez pas lui parler.

Il n’y a pas de communication. Tant que vous ne donnez pas quelque chose à un étranger, il n’y a pas de communication entre eux. Je ne sais pas quel intellect ils ont. Une personne comme Moi ne comprend pas ceci. Et le plus surprenant, ce sont ces femmes qui fument. Elles vont porter un sari, aussi un nathni [bijou de nez], la dernière mode à ce jour, et en plus de ça, la cigarette ! Que comprendre ? Dans notre culture, les femmes ont-elles jamais fumé ?

Ils disent que oui dans les zones rurales au Népal, là les femmes fument. Alors maintenant vous voulez devenir comme elles ? Désirez-vous devenir sauvages ? Ils disent que ce sont des personnes tribales. Donc vous voulez devenir des personnes tribales ? Donc, si les personnes tribales le font, alors vous aussi devenez des personnes tribales. Beaucoup de gens à Londres sont ainsi : « Nous voulons devenir primitifs. » J’ai dit : « Vous ne pouvez plus devenir primitifs. »

C’est impossible car votre cerveau ne peut plus être primitif. Vous serez un bhoot primitif. Quand vous avez cette coiffure, comme un bhoot, pourquoi les bhoots ne viendront-ils pas à vous ? Les bhoots recherchent des gens comme eux. (Mère rit.) Les bhoots vont seulement les attraper eux. Habillez-vous correctement quand vous sortez, ainsi les bhoots resteront éloignés de vous. Si vous êtes un soulard, alors un bhoot soulard viendra s’installer en vous. Alors vous boirez tellement d’alcool que vous n’en reviendrez pas. Si vous êtes un fumeur, alors un bhoot qui aime les cigares viendra à vous. Vous ne savez pas que ces genres de choses arrivent. Et si vous avez ce bhoot fumeur de cigares en vous mais n’avez pas de cigare alentour, alors vous êtes foutu. Alors la vie perd son charme. Toute votre vie, vous pleurerez : « Je n’ai pas eu mon cigare. » Toute votre vie sera dépendante des cigares. Combien cela est dangereux !

Vous devez comprendre. Les Anglais buvaient très peu d’alcool mais, actuellement, leur troisième génération mourra toute dans les cafés. Dans notre pays également, c’est une chose très dangereuse. Si quelqu’un est friand d’alcool, vous pourrez acheter n’importe quel officier ou ministre s’ils boivent de l’alcool. C’est une faiblesse. C’est une chose si affaiblissante. Les êtres humains ont tellement de faiblesses en eux. Cela rend les humains très faibles. Car vous pouvez l’acheter, acheter une bouteille.

Morarji Bhai dit qu’il fera quelque chose, Dieu sait quand il commencera à le faire. Vous écrivez tant de mauvaises choses à son propos, comme : « Pourquoi ne le fait-il pas ? » Il a dit que cela mènera à encore plus de trafics. Cela arrivera mais, après quelques jours, ça s’arrêtera. Laissez-les mourir s’ils vont mourir à cause de ces trafics. Ils doivent mourir de toute façon. Ce sera bien pour eux et pour nous.

Et certains expliquent que ça ne fera qu’augmenter [le trafic]. Ça n’augmentera jamais. Si ce n’est pas le cas dans la première génération ou la seconde, mais dans la troisième génération les gens arrêteront vraiment l’alcool. Essayez tout d’abord d’arrêter. Les Pakistanais sont mieux que nous, ils frappent les gens [qui boivent] avec de lourds bâtons [danda]. A cause de cet alcool, les femmes deviennent malheureuses, leurs maisons deviennent misérables.

Mon époux gérait ce bureau. Il est devenu très socialiste et a augmenté le salaire des chauffeurs à 1000 Roupies. Après 4 à 5 mois, leurs épouses vinrent se plaindre à propos de leurs maris. Elles ont dit : « Quel désastre vous avez créé. » J’ai demandé pourquoi. Elles ont répondu : « La première chose, l’alcool, la seconde chose, les prostituées, et la troisième, c’est qu’ils ne rentrent même plus à la maison. Ils restent juste dehors. Ils apporteront de l’alcool à la maison et les enfants n’auront rien à manger. Monsieur, au lieu d’augmenter leur salaire à 1000 Roupies, ce serait mieux si vous aviez payé pour l’éducation des enfants. Vous nous auriez fait du bien d’une façon différente. »

De fait ces gens se battent pour réévaluer leur salaire. N’augmentez pas leur salaire, ils boiront juste de l’alcool et ne feront plus rien. C’est mieux de leur donner une maison et des vêtements. Ils devraient savoir comment dépenser leur argent. Vous remarquez que, lorsque vous augmentez le salaire d’un serviteur, vous pensez que vous avez eu beaucoup de bienveillance, que vous êtes charitable. Vous pensez que vous leur faites des faveurs. Ils vont réellement vous montrer ce que fait l’argent. On devrait avoir de la dignité pour recevoir de l’argent, ils devraient être glorieux. On ne peut jamais s’améliorer grâce à l’argent. Leur donner de la nourriture pour manger, c’est bien, mais ne les faites pas devenir des mendiants. Si vous donnez 25 paises à un mendiant, il achètera un ticket de cinéma et ira au cinéma, vous voyez.

On doit comprendre comment arriver à l’équilibre avec l’argent. L’argent qui mènera à l’achat de mauvaises choses, cette distribution d’argent ou accroissement ne rendra aucun pays prospère. Une nation prospère grâce aux êtres humains.

En fait nous imaginons que nous développons notre pays comme ça. Vous n’obtiendrez rien d’autre que du plastique. Que possèdent-ils, des pierres ?

Les humains devraient être prospères. Chaque être humain devrait être un roi, un roi comme Shri Krishna. Il était un berger et allait faire paître les vaches, mais il était le roi des rois. Il pouvait dormir sur le sol mais il était un roi. On devrait être un roi par nature, pas un roi de plastique.

Celui qui court après les choses, après les diamants, les bijoux, et qui torture les autres, qui sera plus misérable et mendiant qu’une telle personne ? Ceci est un signe de misérabilisme. Un être satisfait est en fait un roi.

Cela ne nous prendra pas longtemps pour nous, Indiens, de devenir de tels rois. Regardez-les juste, tellement y sont arrivés. Et où sont-ils installés aujourd’hui ? Shri Krishna a donné de nombreuses bénédictions à ce monde. Il a donné de grandes bénédictions en s’y incarnant. Et il nous a donné cette lumière de devoir atteindre l’absolu et de n’accepter seulement que l’absolu.

Et c’est seulement sous son pouvoir que nous devrions grandir. Et, après avoir pris refuge aux pieds de Shri Krishna, notre Vishuddhi s’est aussi ouvert complètement. Et nous devenons un témoin. Nous lui offrirons notre salut et nos prières, et nous méditerons.