La valeur du mariage

Dollis Hill Ashram, London (England)

1980-03-08 The value of marriage, Opt, transcribed, 28' Download subtitles: EN,PLView subtitles:
Download video (standard quality): Download video (full quality): Listen on Soundcloud: Transcribe/Translate oTranscribe

La valeur du mariage – Dollis Hill Ashram – 8 Mars 1980

…que Sahaja Yoga doit en premier commencer votre germination, ensuite cela grandit. Au cours de cette croissance, vous devez devenir une personnalité sans cesse plus vaste. Avec le mariage, vous devenez même une meilleure personne et vous développez une meilleure personnalité.

En fait, pourquoi le mariage est-il nécessaire pour les Sahaja Yogis ?

Avant tout, c’est la chose la plus normale à faire, c’est de se marier. Dieu vous a donné ce désir d’être marié pour un certain but. Mais, ce même désir, si vous ne l’utilisez pas pour le but donné, cela peut devenir une perversion, cela peut devenir quelque chose de sale. Cela peut être très préjudiciable pour votre croissance. Donc on devrait comprendre ce désir en nous de se marier.

Le mariage signifie avoir une épouse qui fera partie de votre être, une épouse dont vous pourrez dépendre. Elle est votre mère, votre sœur, votre enfant, elle est tout. Vous pouvez partager tous vos ressentis avec votre épouse. Donc il est important que l’épouse soit telle qu’elle comprenne que ceci est ce qui est nécessaire à un mariage.

Comme vous l’avez vu dans Sahaja Yoga, vous avez tous des problèmes soit du côté gauche, soit du côté droit.

En fait, quand ces mariages auront lieu, de la façon la plus spontanée il arrivera selon le plan de la nature lui-même que vous épouserez une personne qui aura une personnalité complémentaire à la vôtre. Car supposons que vous soyez une personne côté gauche, quand vous avez cette personne avec un côté gauche très prononcé, ce sera compensé, et c’est ainsi que vous ferez un bon mariage.

Mais pour cela, il y a une chose importante, c’est que vous devez partager. Vous devez partager chaque petite parcelle de la vie, chacun de ses moments. Si vous ne savez pas comment partager la vie, ce sera très, très difficile.

Quand il s’agit d’amour, comment exprimons-nous notre amour ? En partageant toutes nos joies et toutes nos peines, tous nos problèmes.

Mais en Sahaja Yoga, c’est un peu plus, Je pense que c’est vraiment plus, beaucoup plus. Ici vous devez partager la communauté. Dans Sahaja Yoga, le mariage n’est pas destiné aux individus, pas du tout. Si quiconque a ce sentiment que le mariage se fait entre deux personnes dans Sahaja Yoga, c’est faux, c’est entre deux communautés, ce peut être deux nations, ce peut être totalement deux univers. Il ne s’agit donc pas de se réjouir entre vous. Etre un bon époux et une bonne épouse l’un envers l’autre n’est pas suffisant en Sahaja Yoga.

Cet amour devrait profiter à tous dans la société, dans la communauté. Si vous ne pouvez pas faire cela, alors vous n’avez pas accompli un mariage dans Sahaja Yoga. Il s’agit juste d’un mariage ordinaire comme en ont les gens, sans rien de spécial à son sujet.

Un tel mariage devrait pouvoir donner la chance à de très grandes âmes de venir sur cette terre.

Si celui qui est marié dans Sahaja Yoga, ceux qui sont des Sahaja Yogis, partagent également leur amour avec les Sahaja Yogis et la collectivité qu’est Sahaja Yoga, alors seulement leur naîtront de grands êtres humains.

Je dirais que Bogdan a fait cela. Bogdan et Mandy l’ont fait. C’est quelque chose de surprenant. Vous voyez, ils s’étaient engagés l’un envers l’autre avant le mariage, ils étaient mariés avant Sahaja Yoga. Ils ont été mariés après leur Réalisation et Je ne sais pas comment cela a fait tilt dans leur vie de sorte qu’ils ont réellement partagé de la camaraderie avec les autres Sahaja Yogis. A chaque fois qu’il M’a écrit, il a toujours écrit à propos des autres Sahaja Yogis, il a demandé des nouvelles de chacun d’eux, comment ils allaient, quels étaient leurs problèmes.

Tant que cela ne se produit pas, le mariage dans Sahaja Yoga n’a aucun sens du tout. Donc le premier test pour le mariage d’un Sahaja Yogi est de voir combien vous avez pu partager avec les autres grâce à ce mariage.

Maintenant par exemple, dans un mariage normal, un homme est la personne qui est à la tête de la famille comme vous dites.

En fait il doit en être la tête, l’homme doit en être la tête pour certaines raisons. Il n’y a rien de mal à ce que les hommes en deviennent la tête tandis que les femmes en deviennent le cœur. Le cœur est bien plus important que la tête. Nous ne réalisons peut-être pas combien le cœur est important. Vous voyez, si la tête fait défaut, le cœur peut continuer. Nous pouvons toujours continuer à aller de l’avant tant que le cœur marche. Mais si le cœur fait défaut, la tête aussi fera défaut.

Donc, en tant que femme, vous êtes le cœur, et il est la tête de la famille. Laissez-lui cette impression qu’il est la tête. C’est une impression, juste une impression. Tout comme la tête ressent toujours que c’est elle qui décide. Mais c’est le cerveau qui sait également que c’est le cœur qu’il faut satisfaire, car c’est le cœur qui est omni-pénétrant, qui est la véritable source de tout.

Donc cette position de la femme, si celle-ci comprend combien elle est importante, elle ne se sentirait jamais déçue ou dominée si elle sait qu’elle est le cœur. Je pense que ceci est le point important que les gens, spécialement les femmes en Occident, ont perdu, qu’ils ont oublié et n’ont pas réalisé. S’ils avaient réalisé ce point, il y aurait eu bien moins de problèmes.

Il ne s’agit pas de cette façon dont les gens pensent qu’ils contrôlent et dominent les autres ou de cette sorte de tentative de les réprimer, il ne s’agit pas de cette manière-là. C’est le cœur qui gouverne réellement tout. Le cœur exclut quoi que ce soit d’autre. C’est le cœur qui possède le pouvoir d’envelopper le cerveau, de l’apaiser. Le cerveau donne la migraine vous savez, il travaille sans cesse comme un fou. Mais le cœur est celui qui peut réellement couvrir la totalité du corps avec son amour et l’apaiser, et lui donner de la joie et du bonheur. C’est le cœur qui contient l’Esprit. Donc le cœur est une chose très importante, c’est le pouvoir du corps, tout comme au bout du compte vous devez devenir l’Esprit qui se trouve dans le cœur.

Avec le cerveau, vous connaissez des choses et c’est pourquoi l’homme doit être la tête. Il doit aller à l’extérieur, il doit travailler, il doit traiter avec les gens. Sa vie est celle d’un extraverti comme vous dites. Et la femme doit aussi parfois travailler s’il y a des difficultés et des problèmes. Mais une femme ne devrait pas se sentir dominée si l’homme lui dit de ne pas travailler car il le dit par amour.

En fait que se passe-t-il si le cerveau commence à trop dominer le cœur ? Alors il y aura de la sécheresse, comme beaucoup d’hommes sont très méticuleux, très exigeants. Ils se donnent la migraine, une migraine totale, à eux-mêmes, donnent la migraine aux autres et à toute la société. Ces gens peuvent devenir extrêmement secs et être ainsi tout le temps. Ils ne peuvent jamais se réjouir de leurs épouses, de leurs enfants, de quoi que ce soit, parce qu’ils sont si difficiles. Comme ils vont dire : « Venez ici à 5:10 heures. » Alors si vous arrivez là à 5:09 ou 5:11, ça y est ! Ils n’arrêtent pas de consulter leur montre, juste pour vous prendre en défaut. Dès que l’épouse arrive, il va s’écrier : « Quoi ? Tu arrives si tard ! » Combien ? 45 secondes de perdues !

Vous voyez, son épouse va venir, cette attente, cette rencontre avec elle, la joie que cela apporte ! Vous allez rencontrer votre propre cœur ! Mais ce sentiment est absent.

En fait ce cerveau peut dépasser les limites, il peut en sortir et il peut être très, très pesant. Il crée d’énormes problèmes à l’intérieur.

Donc le cœur doit être respecté, le cœur doit être obéi, c’est le point important. Le cœur doit être obéi mais cela ne signifie pas que les femmes devraient dominer les hommes. Cela ne veut pas dire ça. ‘Etre obéi’ signifie que vous devez comprendre ce que dit votre amour.

Agissez de façon aimante. Si vous le faites par amour, c’est très bien.

Par exemple Je vous tiens des discours du matin jusqu’au soir et vous n’êtes jamais fatigués de les entendre. Normalement les gens disent : « Qu’est ce sermon qui continue ? Cette dame a tout le temps des choses à nous dire. » Mais cela ne vous dérange pas pour une seule raison. Laquelle ? Parce que vous savez que Je vous aime beaucoup.

De la même manière la femme doit établir ce rôle de personne aimante. L’homme peut devenir un peu spécial, mais il va reprendre ses esprits. Il pourra s’égarer un peu mais il se recentrera. Alors ne le jugez pas d’après sa domination extérieure. Comme, vous voyez, s’il dit : « Cette couleur ne convient pas. » « D’accord, je mettrai tout ce que tu aimes. »‘ Ensuite lui-même dira : « Oh, je pense que ce tu avais mis était bien. Tu sais, j’étais réellement sot. » (Rires.) Il pourrait parler ainsi ! Soyez juste d’accord avec lui ! Je veux dire que J’ai Moi-même expérimenté cela au cours de Ma vie. Je l’ai fait !

Par exemple mon époux ne s’y retrouve pas très bien sur les routes. Donc, supposons que nous allions quelque part, il va dire : « Je pense que tu dois prendre cette route » et Je dis : « D’accord, vas-y et Je marcherai avec toi. » Et J’ajoute : « Non, Je pense que ce n’est pas cette route. Je devrai faire marche arrière, Je le sais parfaitement, mais d’accord, si tu veux, Je peux marcher avec toi. D’accord, Je vais marcher, Je vais en profiter juste. » Je peux devoir y arriver seulement de cette façon. Alors il commence à se demander : « Est-ce vrai ? Est-ce correct ? » (Rires.) Ensuite il commence à penser : « Est-ce réellement ainsi ? » ou « Peut-être ? » Parce qu’elle [la femme] a de l’instinct, elle a de l’intuition, elle sait tant de choses, elle a ce ressenti. Elles ont des pressentiments. Elles ressentent les choses. Et voilà ce qu’il en est. Et une fois qu’ils commencent à comprendre que les intuitions de leur épouse sont correctes, alors ils vont en sorte les suivre.

Mais qu’y a-t-il là de si grand à vous faire suivre par votre époux ? C’est mal avisé. Je pense qu’il n’y a pour lui aucune nécessité de vous suivre. « Tu vas par là ! » : quelle est la nécessité pour tout ça ? Nous marchons sur le même chemin. Mais nous devons savoir qu’un se trouve sur la gauche [la femme], que l’autre se trouve à droite [l’homme].

La gauche doit être sur la gauche. Supposons que la roue gauche comment à aller vers la droite, nous n’aurons plus qu’une seule roue ! Qu’allons-nous faire avec ça ? Nous empruntons tous le même chemin. Il n’y a pas deux façons pour y arriver. Deux roues sont nécessaires pour être en équilibre.

Les gens ne réalisent pas que nous allons tous sur le même chemin. Ils pensent qu’une roue doit aller vers la droite et que l’autre doit tourner à gauche. Imaginez donc quelles seront les conditions pour une telle famille. Nous allons tous sur le même chemin.

La compréhension est seule nécessaire. Celle-ci [la femme] doit vivre avec les pouvoirs du cœur et l’autre [l’homme] doit vivre selon les pouvoirs de la rationalité, de la compréhension. En fait, s’agissant de la rationalité, finalement elle se tournera vers le cœur car elle va atteindre un point qu’elle ne comprendra pas et alors elle se tournera vers le cœur. Une fois que les femmes réaliseront cela, qu’elles ont cela en elles ! Mais vous devez nourrir le pouvoir de votre cœur.

Cependant vous vous sentez obligées de rivaliser en tout avec eux : « S’il monte à cheval, pourquoi pas moi ? » « Il fait ceci, pourquoi pas moi ? » « S’il peut conduire, Je peux conduire. » Mais la sagesse consiste à faire des choses, beaucoup de choses, en évitant de les faire. Par exemple Je ne conduis pas, donc tout le monde M’emmène. Je ne tape pas à la machine, très bien, alors tout le monde le fait pour Moi. Mais Je fais des choses que personne ne peut faire aussi bien que Moi. Ainsi Je cuisine très bien. Donc, quand il s’agit de cuisiner, ils doivent se tourner vers Moi. C’est comme cela !

Donc vous ne faites pas tout ce que les hommes veulent faire. Ou vous ne faites pas tout ce que les femmes veulent faire. Ainsi il sera mal avisé pour les hommes de cuisiner et pour les femmes de conduire.

Les hommes devraient connaître toutes les choses masculines et les femmes devraient connaître toutes les choses féminines. Ils doivent apprendre. Ils doivent y mettre leur cœur.

Je veux dire que les hommes et les femmes peuvent être intelligents de façon équivalente. Ainsi les femmes pourront aller vers la droite et les hommes pourront aller vers la gauche. Aucun doute à ce sujet. Mais, par cette attitude, vous mettrez tout l’univers en déséquilibre. C’est là le point important !

Ce n’est pas qu’en agissant ainsi vous soyez d’une quelconque façon mieux ou moins bien. Cette idée devrait absolument sortir de votre tête, que les hommes pensent : « Oh, je suis l’homme qui porte la culotte ! » D’accord, vous portez des pantalons mais nous, nous portons de magnifiques jupes ! C’est ainsi que l’on devrait l’appréhender.

Une fois que cette attitude sera partie, Sahaja Yoga marchera bien mieux.

La domination est seulement ressentie lorsqu’il n’y a pas d’amour.

Parfois vous appréciez que les gens vous dominent, n’est-ce pas ? Par exemple disons : « Viens ici, viens manger ce repas. Tu dois manger, tu dois le prendre. » Vous aimerez cela parce qu’alors quelqu’un prend soin de vous, il y a là une préoccupation, quelqu’un vous aime, désire que vous ayez ceci et cela. Vous aimez une telle personne. Vous voulez que quelqu’un fasse cela. Vous ne voulez pas être laissé à vous-même : « Fais ce que tu as envie ! » Ce genre d’attitude n’est pas bon. Et une fois que vous développerez ce sentiment que : « Oh, cette personne fait attention à moi, elle m’aime » alors vous aussi commencerez à prendre soin des sentiments de cette personne, vous aussi commencerez à comprendre.

Maintenant la culpabilité recommence à agir. Voulez-vous bien maintenant arrêter de vous sentir coupable de tout ! Je ne vous dis pas ces choses pour vous faire sentir coupables mais juste pour comprendre que vous devez être de très bonne humeur, avoir l’esprit léger.

Cet équilibre a été créé il y a longtemps de cela, très longtemps. Même au moment de l’existence de Radha et Krishna, Radha était le pouvoir et Krishna était celui qui l’exprimait. Comme vous diriez, cela correspondait aux énergies potentielle et cinétique. Et les gens connaissaient seulement Krishna, mais Radha était Son pouvoir. Quand Il a dû tuer Kamsa, Il a dû demander à Radha de le faire. C’est Elle qui a tout fait. Elle devait danser et Il Lui pressa le pied. Il dit : « Maintenant Tu dois être fatiguée. » Je veux dire, pourquoi a-t-Elle dansé ? Parce que sans Sa dance, les choses n’auraient pas fonctionné.

Donc il y a tant d’interdépendance. C’est si interdépendant. C’est comme ne pas avoir de mèche [dans une lanterne], alors il n’y aura pas de lumière. Vous ne pouvez pas avoir ces deux choses séparées. Si vous pouvez comprendre cela, alors cet équilibre est totalement harmonieux.

Entre Dieu et Son pouvoir, il y a une unité absolue. Vous ne pouvez pas imaginer combien c’est uni entre Dieu et Son pouvoir. Son pouvoir, Son désir, c’est pareil en tant que Dieu. Il n’y a là du tout aucune différence.

Mais les êtres humains sont des gens désintégrés. Vous avez des désirs différents, des pensées différentes et des demandes différentes. Tout est si désintégré, c’est pourquoi vous ne pouvez pas comprendre. C’est pourquoi les mariages sont si désintégrés. Ce devrait être une intégration complète, une imbrication. On ne devrait pas se préoccuper que ce soit l’épouse qui doive travailler ou le mari, pour autant qu’il y ait en vous une compréhension complète d’intégration et d’équilibre.

Evidemment les femmes sont responsables de la grâce dans la famille. Elle doit être charmante. Cela ne paraît pas joli pour une femme de se comporter comme un homme car un homme n’a pas besoin d’avoir ce côté gracieux que la femme a. Après tout, c’est un homme. Donc c’est bien comme ça. Je veux dire qu’il n’a pas besoin d’avoir un comportement exécrable mais si parfois il dit des gros mots, cela n’a pas d’importance si cela arrive parfois à un homme. Mais c’est important pour la femme parce qu’elle est quelque chose de gracieux.

Mais il y a certaines choses qu’un homme ne peut pas faire, comme s’intéresser aux femmes. Certains hommes sont si chauds, vous savez, ils sont horribles et on ne peut absolument pas comprendre cette façon d’être intéressé par les femmes, par les vêtements qu’elles portent, ce genre de choses. Toute cette attitude de rat est horrible et ne peut être une attitude masculine. Cela signifie qu’ils sont tellement esclaves des femmes. Ils peuvent bien s’appeler eux-mêmes ceci et cela.

J’ai entendu dire que les vêtements et sous-vêtements de Madame Kennedy ont été à vendre. Et des Australiens sont venus en avion pour les acheter ! Et Je veux dire, pensez à ces hommes ! Comment les appelez-vous ? Je ne sais pas comment vous les appelez en anglais mais ils sont juste pires que des vers de terre. Je ne sais pas d’où ils sortent !

Donc un homme doit être un homme ! Et un homme est une personne semblable à Rama. Vous avez entendu parler de Sa vie, comment Il se comportait, combien Il aimait Son épouse. Il respectait Sa propre chasteté. Un homme qui ne peut pas respecter sa propre chasteté n’est pas un homme, il est vraiment un ver de terre.

Donc voilà ce qu’il en est. Un homme doit avoir une personnalité, il doit avoir ce sens de la chevalerie en lui, il doit posséder ce courage en lui, avoir toute cette attitude de protection. Si des voleurs viennent dans la maison et que l’homme dit à son épouse : « Oh, tu vas ouvrir la porte et je vais me cacher. » (Rires) Et quand les voleurs s’en vont, il va dire : « Je vais dominer. » Ce n’est pas ainsi ! L’homme doit protéger. L’homme doit prendre soin. C’est pourquoi cela n’a pas d’importance s’il est parfois un peu cru. Cela n’a pas d’importance car il doit faire face. Il est pareil à une épine et les femmes sont pareilles à des fleurs. Ainsi, entre l’épine et la fleur, vous préféreriez être la fleur, n’est-ce pas ? Mais vous, ce que vous préféreriez être dans un homme et une femme, c’est être une épine. Donc ce n’est pas bien !

Il devrait protéger, il devrait surveiller toutes les invasions dans la vie de famille et autres. Mais au contraire, ils sont ceux qui permettent à de mauvaises personnes de s’infiltrer dans la famille. Ce sont les hommes, ce sont eux qui amènent des femmes horribles, des gens horribles au travers de leur domination : « Oh, c’est mon amie. Comment peux-tu refuser ? » Mais quelle sorte d’amie est-elle ? Il devrait dire : « Non, je n’aime pas que ces gens entrent dans la maison, ils n’ont pas une bonne attitude, ils doivent sortir. » C’est à lui de le dire. Et la femme doit comprendre. Mais s’il dit cela juste pour dominer, c’est un non-sens.

Donc chaque chose a deux côtés comme vous pouvez le voir clairement. Si cela est fait par amour, c’est parfait. Mais si c’est fait pour dominer, c’est insensé.

Pourquoi dominer ? Je veux dire que Je ne comprends pas ce terme de ‘domination’. Quand ce sont deux roues, se dominent-elles l’une l’autre ? Peuvent-elles le faire ? Si l’une domine, disons qu’une roue devienne plus grande que l’autre, elles vont sans cesse tourner en rond, n’est-ce pas ? Il n’est pas question de domination là-dedans mais c’est une question d’intégration, de compréhension et de complète coopération entre elles qui doivent imprégner la société et la famille.

Les mariages qui ne sont d’aucune aide pour la société, n’ont aucune utilité. Ce sont juste du temps perdu, du gaspillage. Il y a tellement de mariages comme cela. Les gens se marient, vivent bien et heureux entre eux, et c’est terminé. Mais ceux-ci sont des mariages qui vont changer la société grâce à leur joie, leur bonheur, ceux qui ont une maison où chacun est attendu, où on prend soin d’eux, où l’on s’occupe des autres.

Il y a beaucoup de gens qui pensent : « Personne ne fait rien pour nous. » Qu’avez-vous fait pour les autres ? Qu’avez-vous accompli ? Avez-vous fait quoi que ce soit pour eux ? Une fois que vous commencerez à décider et comprendre ceci, ce serait une très bonne chose !

Normalement, si une femme n’a pas été élevée correctement, elle peut être très, très vaniteuse et très égoïste et égocentrique. Les hommes peuvent l’être aussi, mais les femmes peuvent l’être car, si elles n’ont pas été élevées adéquatement, alors Je dis qu’elles peuvent ne pas apprécier de dépenser leur argent pour les autres. Elles n’aimeraient pas que d’autres viennent dans leur maison et partager ceci et cela avec eux. Mais à nouveau nous devons juger cela selon que c’est fait par amour ou pas.

Comme le mari qui amène ses amis et elles peuvent ne pas aimer que leurs amis viennent parce que cela signifie dépenser de l’argent. Elles préféreraient avoir plus de bijoux pour elles-mêmes plutôt que d’avoir des amis et faire [des cadeaux] pour eux. Cela peut arriver, elles peuvent être comme cela. Certains hommes pourraient être comme ça aussi. Mais ces deux attitudes sont mauvaises. Ceci devrait être partagé pour être compris.

Et tout cela n’est que le fait de devoir prodiguer votre amour aux autres. Vous n’avez pas besoin de dépenser de l’argent pour ça. Ce n’est pas nécessaire. Vous pouvez juste être gentil avec eux, agréable avec eux et aussi dépenser un peu d’argent. Cela ne nuit pas de dépenser un peu d’argent pour les autres et d’exprimer votre amour.

Nous sommes encore très méticuleux dans notre Sahaja Yoga en ce qui concerne l’argent, en ce qui concerne l’amour. Nous sommes très, très prudents. Nous avons tellement de peur en nous.

En fait la domination ne devrait jamais survenir du tout dans Sahaja Yoga. Par exemple, quand Je vous dis quelque chose, une personne de l’extérieur pourrait penser que Je vous domine parce que Je touche réellement des points très sensibles en vous, si vous le voyez clairement, qui sont là.

Cela [ce que Je viens de dire] vous amène trop à gauche. Vous vous sentez tous coupables, ce n’est pas bien, venez ! Donc ceci est également une fuite, de commencer à vous sentir coupable et ensuite de juste ne pas vous guérir vous-même. Ne vous sentez juste coupable de rien. Je vous raconte ceci parce que Je dois vous en parler.

En fait, on peut ressentir que ceci est de la domination s’ils ne voient pas l’amour, la beauté et la compassion derrière cela.

Donc la meilleure façon est de sentir que personne ne vous domine. Comment pouvez-vous être dominé ? Vous êtes l’Esprit ! Votre ego peut être heurté. Vous êtes l’Esprit qui ne peut être dominé. Mais êtes-vous l’Esprit ? Ressentez-vous votre Esprit ? Si vous sentez votre Esprit, vous ne pouvez jamais être dominé, personne ne peut vous dominer.

Mais si vous sentez de cette façon tout le temps que vous êtes sans cesse dominé, vous deviendrez une personne très, très nerveuse. Vous pourrez être une personne horrible. Vous ne pourrez pas faire face aux gens.

Donc il est temps que vous réalisiez que vous êtes un Esprit et que votre époux est aussi un Esprit. Ou, si vous êtes le mari, vous devez savoir que l’épouse est également un Esprit. Et un respect mutuel doit grandir à ce niveau car tous deux vous êtes des saints, vous êtes des Sahaja Yogis.

Vous devez vous respecter l’un l’autre parce que vous êtes des Sahaja Yogis. Tout le monde vous respecte parce que vous êtes des Sahaja Yogis. Ceux qui n’ont pas atteint leur Réalisation [disent] : « Oh, ce sont des âmes réalisées. » Pensez juste, quand vous n’étiez pas réalisé, si quelqu’un vous avait dit que : « C’est une âme réalisée », qu’auriez-vous ressenti à propos de cette personne ? Vous n’êtes pas conscient de ça mais vous devriez l’être ! A cause de cela vous ne devriez pas devenir vaniteux mais vous devriez respecter les autres, ce sont des âmes réalisées, ils sont les enfants de votre Mère. Quand vous vous parlez entre vous, vous devez comprendre cela, d’autant plus quand vous êtes mari et femme.

Toute la compréhension que vous aviez jusqu’à maintenant de la relation mari-épouse doit être abandonnée. Je pense que c’était une sorte de contrat de mariage. Ce que vous aviez vu dans un mariage c’est : « Combien domine-t-il ? Quels sont ses pouvoirs ? Quels sont mes pouvoirs ? J’y gagne combien d’argent ? Combien d’argent y gagne-t-il ? Où est conservé l’argent ? Qu’en est-il de tout cela ? »

Cela arrivera seulement si vous ne vous faites pas confiance. Mais continuez à vous faire de plus en plus confiance. Il devrait y avoir une compétition en amour. Il devrait y avoir un concours de confiance, d’honnêteté, de gentillesse, de serviabilité. Faites ce genre de compétition et alors vous obtiendrez des résultats. La compétition devrait se faire en sens inverse, au lieu de dominer, d’avoir peur et de partager tout ce non-sens.

Il y a un autre point sur lequel Je dois insister, qui a lieu avec les couples mariés et qui est également très mauvais, c’est que tous les deux endossent un rôle de personne très malheureuse : « Les Misérables ». Ils se laissent aller en pleurant et en gémissant : « Oh, ho, ho ! » pour rien du tout, comme si le monde entier s’écroulait devant eux.

En fait il y a de « grands » poètes comme peut-être Lord Byron ou d’autres gens horribles qui ont écrit d’affreux poèmes comme ça. Et ils vont réciter ces poèmes : « Les chants les plus doux sont ceux [qui résonnent de la pensée la plus triste] » et toutes sortes de ces non-sens qui ne sont pas pour les Sahaja Yogis. Vous n’avez pas à vous livrer à ce genre de non-sens, à vous laisser aller, céder à cette sorte de non-sens et à vous délecter des misères des uns et des autres.

Pout ce qui est du présent, vous n’avez plus aucun problème. Quoi qu’il se soit passé est dépassé et terminé. Maintenant vous êtes des gens nouveaux avec une nouvelle connaissance et de nouvelles choses. Vous n’avez plus de souffrances. Aussi oubliez toutes ces choses et essayez de vous réjouir de la compagnie des uns et des autres.

Si vous commencez à faire cela, vous laisser aller et vous délecter des problèmes, vous devez en sortir immédiatement et dire : « Oh, nous sommes tombés dans le même jeu que Lord Byron. »

Je ne veux pas créer encore plus de Lords Byron avec les Sahaja Yogis. Donc veuillez vous souvenir de ne pas vous laisser aller mais de discuter et analyser vos problèmes. Vous n’avez aucun problème d’aucune sorte. Vous êtes l’Esprit. Vous êtes la source de Joie pour vous-même et pour les autres, et vous n’avez pas à vous laisser aller, pleurer et gémir et dire : « Je ne sais pas ce qui se passe. Je ne le sais pas. » Pourquoi ne le savez-vous pas ? Vous ne connaissez pas votre Esprit ? Ne connaissez-vous pas votre Esprit ? Vous le connaissez ! Alors pourquoi ne le connaissez-vous pas ?

Vous avez votre connaissance vibratoire et comment se fait-il que vous disiez encore que vous ne savez pas ? Vous devez tout savoir. Et ce doit être une action très positive d’être heureux, d’émaner de la Joie et de donner de la Joie aux autres. Cela doit vous accompagner. Sinon rien n’a de signification.

Vous voyez, J’essaye de Mon mieux pour faire de chaque mariage quelque chose de très pompeux, de très beau, mais finalement tout ce que Je trouve ce sont deux personnes assises là recroquevillées et qui boudent ! (Rires.) Et alors imaginez les enfants qui vont en naître. Ils penseront : « Que sont ces parents boudeurs ? Oh Dieu, gardez-nous de ces bébés pleureurs ! » Aussi ne brisez pas complètement tous Mes espoirs avec ce genre d’attitude.

Maintenant, si vous avez des questions, posez-les car Je ne sais pas jusqu’où Je dois parler.

Fermez-le [le micro].