Qu’est-ce qu’un Sahaja Yogi – Séminaire du matin

(England)

1980-05-17 What Is A Sahaja Yogi, Winchester, Version 2, 55' Download subtitles: EN,ITView subtitles:
Download video (standard quality): Transcribe/Translate oTranscribe

Feedback
Share

Séminaire – Qu’est-ce qu’un Sahaja Yogi – Old Alresford-Angleterre 17 Mai 1980

ETVD MM Date: 2017-0222 Translation MM Version 2017-0301

Vous devez savoir que Sahaja Yoga est un processus vivant. Il s’agit du même genre de processus que celui qui fait germer une graine pour donner un arbre. Il s’agit d’un processus vivant. Il s’agit donc du travail de Dieu et c’est Lui qui doit le faire. Ce n’est pas ‘votre’ travail. Faire germer la graine est Son travail.

Mais un problème survient parce que, à ce niveau où l’être humain est une graine, il jouit de la liberté. Ils ont la liberté. Avec cette liberté, ils peuvent abîmer Sa manifestation, Son travail.

Donc la première chose dont on doit se souvenir, c’est que nous devons faire preuve de sagesse à ce sujet. Le premier point de cette sagesse, en fait, c’est [comprendre] que c’est Dieu Tout Puissant Qui va effectuer ce travail. Vous n’avez pas à le faire. Vous ne pouvez pas faire germer une graine, alors comment pourriez-vous aussi faire germer votre graine ? Et, dans cette sagesse, nous devons apprendre une seule chose, c’est savoir qu’en nous-mêmes, nous faisons partie de tout le processus, que vous n’êtes pas séparés de Dieu, que vous n’avez pas à avoir une entité séparée, que vous faites partie intégrante de tout ce processus. D’accord ?

Donc penser que vous devez décider quelque chose à ce sujet est également faux. Vous vous trouvez dans le même mécanisme où vous êtes amenés à ce niveau où on vous donne la liberté en vue de votre évolution future. Donc, à ce niveau où vous avez obtenu la liberté, vous devez savoir que la liberté désire vous être apportée afin de comprendre la valeur de la liberté. Et, dans cette liberté, vous devez comprendre ce qui est glorieux pour vous [ce qui vous élève]. Une fois que vous comprenez cela, alors vous vous dites à vous-même [à votre Soi] : « Maintenant, tu vois, je dois devenir quelque chose de plus. C’est la raison pour laquelle Dieu a fait ceci. La seule chose que j’ai à faire, est de me coordonner, de coopérer et de m’en remettre complètement à Sa volonté de façon à ce que je devienne [plus élevé].

Ceci est la première préparation que nous devons effectuer. Dans ce fait de s’en remettre, vous ferez ce qu’il y a de plus grand parce que, grâce à cela, vous n’interférerez pas avec Son travail.

Jusqu’à ce que vous vous en remettiez, vous ne pourrez pas obtenir la sagesse. Donc comprenez ceci avant tout au travers de la petite sagesse que vous possédez, et alors vous obtiendrez la sagesse totale. Avant tout comprenez ceci avec le peu de sagesse que vous avez que, sans vous en remettre, vous allez entraver les voies de Dieu. Il sait ce qui est bon pour vous. Il désire vous donner ce qu’il y a de plus haut et que vous ne pouvez pas atteindre par vous-même. Il est en train de vous procurer ce qu’il y a de plus élevé. Si vous voulez l’atteindre [par vous-même], vous ne pouvez pas y arriver. Il s’agit de Son action, c’est Son dhan comme vous l’appelez, Son cadeau pour vous. Dans ce cas vous devez connaître la meilleure manière de l’atteindre qui est de permettre à Son travail de réussir.

En fait, quand vous pensez à vous en remettre, avant tout l’onde de votre cerveau commence à travailler : « Que dois-je remettre ? » Quand vous pensez à s’en remettre, vous pensez, disons, à vos biens matériels. Ce n’est pas ce qu’Il veut. C’est Lui qui vous a fourni tous ces biens. Qu’y a-t-il là encore à faire ? Cela n’équivaut même pas à une particule de poussière sur Ses pieds. Donc ce n’est pas ça qui va aider. Parfois vous pourriez ressentir : « Je devrais donner mon intelligence » ou que c’est ce qui est demandé. Personne ne désire avoir vos gens stupides et idiots, aussi ne donnez également pas votre intelligence. Ensuite des gens vont penser : »Je donne mon cœur. » D’accord, des gens disent ça. Nous ne désirons d’ailleurs pas des gens sans cœur. Puis des gens diront : « Mère, nous abandonnerons nos, ce que vous appelez les relations avec les autres. » Cela n’est également pas nécessaire parce que votre cœur devrait être où il est, mais la lumière devrait entrer dans votre cœur. Que pouvez-vous donner de votre cœur et à qui, alors que c’est Lui qui vous a procuré ce cœur ? Quelle est l’utilité de Lui rendre ce cœur ? N’est-ce pas ? Celui qui vous a donné l’intelligence, quelle est l’utilité de la Lui remettre en retour ?

Ce que vous devez Lui donner, c’est quelque chose que vous avez atteint vous-même. Ce que vous avez obtenu est votre ego et votre super ego. Ce que vous avez obtenu n’est rien d’autre que votre ego et c’est cet ego que vous devez abandonner, ce qui est une tâche difficile.

Disons que, si l’ego provient de l’argent, de biens matériels, alors c’est mieux que vous abandonniez des richesses matérielles, non pas à Dieu mais à quelqu’un d’autre. C’est ce qu’il y a de mieux si ce sont les biens matériels qui créent cet ego. Si votre intelligence vous crée de l’ego car vous pensez avoir un QI très supérieur, c’est mieux de le diminuer un peu. C’est à vous de juger. Observez vous-même ce qui fait gonfler votre ego. Si vous pouviez commencer à observer votre ego, vous seriez étonné de ce que n’importe quelle chose inutile peut le faire gonfler et peut aussi le dégonfler. Il peut être choqué par un rien. Il devient si important !

Ensuite c’est la partie du super ego qui va également entrer en jeu. Voilà ce que vous devez aussi donner. Et, dans le super ego, vous pouvez retrouver vos conditionnements dus à vos [faux] gurus ou à de mauvaises sortes d’actions et de conditionnements que vous avez eus depuis votre enfance comme, par exemple, quelqu’un qui est Catholique, vous voyez, pour lui le Pape est tout, ou quelqu’un qui est Hindou, pour lui un temple particulier est tout.

Tous ceux-ci sont des conditionnements. Et pourquoi vous conditionnent-ils ? C’est parce que, sans avoir découvert la réalité à leur sujet, vous les avez juste acceptés comme cela. Voilà la simple raison.

Donc, si vous parvenez à découvrir la vérité sur toutes ces choses, vous allez les abandonner. Vous le pourrez ou vous ne le pourrez pas. Il y a beaucoup de gens qui connaissent la vérité mais ils n’abandonnent cependant pas. Vous voyez, les êtres humains sont compliqués. Même s’ils connaissent la vérité, ils ne vont pas abandonner.

Supposons que vous trouviez la vérité au sujet de toutes ces choses, alors vous pourriez les abandonner ou pas. Mais revenir sur tout cela, découvrir chaque chose, établir un planning de tout cela : « Le matin je découvrirai ceci et le soir cela », vous passerez toute votre vie à les découvrir une à une et finalement vous découvrirez que vous êtes arrivé maintenant au seuil de la tombe. Donc cette procédure ne va pas non plus vous aider.

Grâce à Dieu vous êtes des âmes réalisées et vous pouvez découvrir en une seconde si oui ou non vous êtes sur le côté des conditionnements ou pas. Si votre côté gauche est bloqué, vous êtes conditionné. Si votre côté droit est bloqué, vous faites un voyage dans l’ego. D’accord ? Donc vous connaissez maintenant une méthode très simple qui est de savoir qu’au travers des vibrations vous pouvez découvrir si Mr. l’Ego est là ou si le super ego est là ou si vous êtes instable.

Ceci est la plus grande chose que nous ayons obtenue car ceci est Ma préparation. Ma préparation est celle-ci, de vous donner en premier la Réalisation, de vous donner la Réalisation en premier. Une fois que vous êtes réalisé, alors Je n’ai plus grand-chose à dire. Si vous êtes conditionné sur le côté gauche, vous aurez mal, ceci, cela. Si vous êtes conditionné du côté droit, vous aurez des problèmes avec votre santé ou autre. Donc vous viendrez auprès de Moi et Je serai capable de vous l’expliquer. Il s’agit ici de Ma propre préparation qui est de vous rendre alerte et conscient de sorte que vous ayez la lumière pour voir les choses.

En fait votre préparation devrait être d’utiliser cette conscience tout le temps. Dans ce but, Je continuerai à vous dire d’utiliser cette connaissance en vous tout le temps. C’est ce que les gens oublient.

Donc en premier nous devons savoir que cette préparation a été faite pour nous. Nous avons obtenu les vibrations, nous avons reçu la connaissance pour vérifier et nous devons l’utiliser.

La première acceptation c’est le fait que vous êtes dans une nouvelle dimension. Si vous avez cette acceptation en vous, alors votre jugement sera meilleur. Mais cette acceptation manque. En fait il y a un terme en Sanscrit, abhyaas [répétition], de faire chaque jour la même chose, de cette manière vous vous souviendrez que vous êtes réalisé et que votre connaissance n’est pas celle des gens ordinaires.

Donc la première préparation est de vous préparer vous-même, de vous dire à vous-même que vous possédez cette nouvelle conscience en vous, afin de le faire savoir à vous-même. Vous voyez, à l’Université, quand vous êtes diplômé, se tient une cérémonie pour cela. Vous devez y aller en robe et ils vous donnent un rôle adéquat et tout cela. Pourquoi est-ce nécessaire ? Parce que vous pourriez oublier que vous êtes diplômé. Eh oui ! Et c’est exactement ce qui se passe avec vous, que vous oubliez que vous êtes des âmes réalisées. Je veux dire que nous avons eu une cérémonie dans le sens où, Je veux dire, nous avons tout fait pour prouver que vous êtes des âmes réalisées, mais voici ce qui manque à nos gens, c’est qu’ils ne peuvent pas comprendre qu’ils sont des âmes réalisées, qu’ils sont des gens se trouvant à un niveau où personne ne se trouve.

Vous êtes des gens nés deux fois qui sont très, très rares. Vous trouverez très rarement des gens qui sont nés deux fois. Je veux dire que Je n’ai trouvé personne, pouvez-vous imaginer, tout au long de Ma vie, excepté Mon père et quelques-uns ici, et Je veux dire qu’il ne faut pas les compter car Mon père, Je l’ai choisi, c’est ainsi.

Donc avant tout, si vous faites connaître vous-même à votre propre intelligence que : « Je suis une âme réalisée », vous verrez que vos priorités vont changer très rapidement. Je veux dire, supposons que quelqu’un vous donne une très grande propriété ou de très grandes richesses, immédiatement, immédiatement vous en deviendrez conscient. Vous voyez, vous commencerez à marcher comme ceci. Quand vous êtes étudiant, vous marchez ainsi. Soudainement vous avez votre diplôme et vous marcherez comme ceci. Qu’en est-il de la Réalisation ?

(Aparté avec un Sahaja Yogi) Très heureuse de te voir ici, J’en suis très heureuse. Que Dieu te bénisse !

Qu’en est-il de votre Réalisation ? Pourquoi avez-vous obtenu votre Réalisation ? Alors qu’en faites-vous ?

Ceci est la première préparation, c’est d’identifier que vous êtes une âme réalisée. Nous devons parler d’une façon différente car nous sommes maintenant des âmes réalisées. Nous sommes des gens ayant une connaissance différente, une conscience différente.

Comme Je vous l’ai dit, voyez maintenant ce magnifique building, nous l’apprécions tous et il paraît très beau, il est si bien construit, si beau et est très important pour les êtres humains. D’accord ? Mais, pour le Divin, même cette feuille verte est plus importante que tout le building dans son ensemble et toutes ces sortes de buildings dans leur ensemble. C’est ainsi pour le Divin car cette feuille est vivante. Et un oiseau qui est plus conscient que cette feuille, est beaucoup plus important pour le Divin. Donc vous, les êtres humains qui êtes maintenant conscients à ce point, combien vous devez être beaucoup plus importants pour le Divin ! Combien Dieu Lui-même doit être intéressé par vous, pensez-y juste !

Une fois que vous avez reconnu ce point, alors vous saurez aussi relativement que vous êtes très importants dans le plan de Dieu. Je ne parle pas ici d’un plan mondial mais du plan de Dieu. Donc toutes les forces de Ses bénédictions et toute Sa grandeur, eux tous [les êtres éternels] sont avec vous pour vous aider, pour vous supporter, pour vous donner ce que vous voulez. Vous êtes sur la scène et ils vous observent. Je veux dire que maintenant vous êtes sur la scène.

Mais Je trouve que les Sahaja Yogis, une fois qu’ils ont obtenu la Réalisation, Je ne sais pas ce qui leur arrive. S’ils abandonnent leur ego, alors ils deviennent absolument, vous voyez, comme – Je ne sais pas comment vous les appelez – des bananes ? (Mère et les Yogis rient.)

Chacun d’entre vous est la personne spéciale créée par Dieu. Maintenant voyez pour vous-même, pensez juste à vous-même. Je veux dire que vous êtes ceux qui savent tellement à propos de la vie. Même si vous vous faites un peu posséder, cela n’a pas d’importance. Mais vous saurez que vous êtes possédé. Pensez maintenant à cela.

Voici la seconde préparation que l’on doit avoir, c’est de comprendre que Dieu Tout Puissant Lui-même se soucie de vous. Il a envoyé tout le monde pour vous aider, aller de l’avant, donc vous n’avez plus à vous soucier de votre argent ni de toutes les autres choses.

La troisième chose vient automatiquement, c »est que vous n’avez pas du tout à vous préoccuper de toutes ces choses. On s’en occupera. On s’occupe de vous tous. Vous savez cela. Chacun a été aidé. Et si vous savez qu’Il est Tout Puissant, qu’Il est compassion et que vous êtes tombés dans Sa grâce, pensez-y. Etablissez-vous vous-même à ce niveau.

Ceci est la préparation que l’on doit avoir, qu’Il est Celui qui nous a donné tout ceci. Ensuite, que les Sahaja Yogis modernes sont spécialement bénis parce qu’ils ont un walkie-talkie avec eux. N’importe quel problème qu’ils aient, sont pris en main de façon formelle, en personne. Il n’y a jamais eu une telle leçon [d’apprentissage] auparavant.

Mais l’ego est la pierre d’achoppement. Comment… Pour commencer, il y a l’ego. Vous l’avez vu. Si vous avez de l’ego, vous n’accepterez pas d’être une âme réalisée. Imaginez combien cela est stupide !

Egalement si vous avez un super ego, vous ne le reconnaîtrez pas. Vous reviendrez sur la même position où vous étiez. Vous n’accepterez jamais le fait que vous êtes une âme réalisée si vous avez du super ego. Vous ne l’accepterez jamais : « Oh, comment cela se peut-il, Mère ? Et quoi après tout, vous voyez ? Je suis un être humain ordinaire. » Vous continuerez comme cela : « Comment puis-je guérir les autres ? Comment puis-je donner la Réalisation ? Ce n’est pas possible. » Vous voyez, ce genre d’humilité insensée. Je veux dire que cela va comme ça. Je veux dire que c’est comme un semeur qui dit : « Oh, comment puis-je guérir ? » C’est ainsi, cela n’a pas de sens. Ce genre d’humilité n’a pas de sens pour vous : « Comment puis-je faire cela, Mère ? Que puis-je faire ? Oh, je ne suis pas bon, je n’ai aucune utilité. » Ce langage doit être abandonné.

Et puis il y a l’ego. Alors c’est encore pire. Vous pouvez vous blesser vous-même et vous pouvez blesser Sahaja Yoga au niveau extrême.

Les gens égoïstes sont extrêmement difficiles. Ils sont un tel frein parce qu’ils essaient de tout faire au travers de leur intelligence, de leur compréhension, et de ceci et cela, et une telle incohérence se poursuit sans cesse, et chaque fois que vous essayez de les faire reculer, ils reviennent à nouveau. C’est tellement lassant, savez-vous, très lassant, car vous savez [ce qu’il en est].

Supposons que Je voie ce qui se passe, que Je sache ce qu’il en est et que Je veuille que vous l’ayez, entre chaque moment de mettre cette cuillère à votre lèvre, à chaque fois vous la repoussez. A chaque instant vous la repoussez. Alors maintenant comment vais-Je faire pour l’amener à votre bouche ? C’est très ennuyeux.

Et ce tempérament égoïste est très répandu en Occident, de façon très surprenante, et Je ne peux seulement pas comprendre. Ils peuvent adhérer à toutes sortes de saletés, de perversions sans argumenter à ce sujet, vous savez. Ils y adhèrent juste, à n’importe quelle sorte de perversion : « Qu’y a-t-il de mal ? » Mais pour eux la chose la plus mauvaise est d’accepter le fait que vous êtes une âme réalisée grâce à Sahaja Yoga. Ils vont accepter n’importe quoi d’autre mais pas la vérité.

Cet ego est pareil à un cheval assis sur votre tête. Vous devriez vous asseoir sur le cheval, mais c’est le cheval qui est installé sur votre tête. Vous transportez le poids du cheval, imaginez ! Quel est le sens d’une telle chose ?

Si vous commencez à vous analyser vous-même, vous entrez à nouveau dans un autre voyage. Vous voyez, vous avez été ici de tels voyageurs, comme un diable en boîte, vous voyez, parce que vous avez entrepris voyages après voyages. C’est comme un genre de ressort. Vous voyez, vous essayez de voir votre ego, vous poursuivez avec un voyage du super ego. Vous essayez de voir votre super ego et vous voyagez [avec votre ego] … Je veux dire comme une personne qui n’arrête pas de rebondir tout le temps, un genre qui rebondit vers ce voyage-ci ou ce voyage-là ou celui-ci ou celui-là, vous voyez ? C’est juste pareil à une personne qui voyage tout le temps. Elle ne sait pas si oui ou non elle va s’arrêter ou si elle va continuer plus loin. C’est comme cela.

L’attitude habituelle du mental est si égoïste que vous entreprenez juste le voyage comme cela, mais la théorie de ceci n’est pas que vous entrepreniez le voyage mais c’est l’ego qui vous emmène en voyage. Et chaque fois qu’une telle attitude survient, cela vous freine et vos progrès sont extrêmement lents.

Maintenant le problème est que le Divin possède Son propre protocole.

Si le roi doit venir chez vous, vous devez aller inviter le roi. Le roi ne vous écrit pas : « Veuillez m’inviter chez vous. » Le fait-il ? C’est pourquoi il est le roi, après tout, et il n’implore pas les gens de l’inviter.

Ce Monsieur l’Ego s’attend à ce que ‘vous’ soyez invité par le Divin. Ce Divin doit sortir de Son chemin pour venir vous en sortir [de vos problèmes]. L’ego, avec des mots simples, n’est absolument rien d’autre que de fausses idées sur notre propre valeur, qui nous font penser que : « Je suis tout. » Qu’êtes-vous ? Maintenant on continue vers un voyage du super ego : « Que sommes-nous ? Rien ! Nous ne pouvons même pas faire germer une graine ! »

Chaque jour de la vie, vous pouvez voir cela clairement, comment l’ego bondit. Supposons que quelqu’un dise : « Les Britanniques ont ces qualités », on se sent très heureux et immédiatement : « Oh, quel beau compliment ! Quel éloge pour les Britanniques ! Oh, nous sommes Britanniques ! » Si quelqu’un dit : « Il manque ces qualités aux Britanniques ! », c’est fini. Alors vous êtes absolument, cette personne est la pire personne dans le monde entier.

Avant toutes choses, vous devez savoir que vous n’êtes ni Britanniques, ni Indiens, ni personne d’autre. Vous êtes juste des êtres humains.

L’ignorance est responsable de cet ego. C’est une complète ignorance à propos de vous-même qui vous donne cet ego.

Donc, une fois que nous nous dirigeons vers la lumière, nous devons savoir quels sont nos obstacles, quelle est la préparation, quelle ignorance nous avons de nous-mêmes, c’est pourquoi nous allons nous observer nous-mêmes. Et, à cause de cette ignorance, l’ego et le super ego, tous les deux viennent sur nous. Donc au moins nous ne devrions avoir rien à faire avec eux.

Je veux dire, supposons que vous deviez aller dans les Himalayas, d’accord ? Alors vous allez partir en expédition et vous êtes supposé porter les choses les plus légères que vous avez. Vous n’allez pas transporter trois bagages avec différents supports, quatre bagages de ceci, et cinq de cela pour avoir un joli petit lit là-bas pour y dormir. Tout cela, vous le laissez ici.

De la même façon, quand vous entreprenez l’expédition de vous connaître vous-même, tout ce qui vous charge vous-même [votre Soi] doit être posé par terre.

Alors maintenant, venons-en à l’ego et au super ego.

En fait ces deux-là sont de terrible éléphants qui doivent être gardés au sol. Donc nous entreprenons notre propre étude.

Vous voyez, ces préparations sont nécessaires parce que nous sommes déjà allé trop de ce côté-ci et trop de ce côté-là. Donc la préparation, c’est pour vous faire descendre [au sol]. Venez donc ici. Soit vous vous tenez maintenant au centre, soit nous vous amenons ici en bas pour vous tenir au centre. La préparation n’est rien d’autre que de vous amener ici en bas [au centre], c’est tout.

Donc, avec l’ego, nous continuons à bouger et nous voyons que l’ego a des formes de plus en plus subtiles. Même dans le super ego, vous avez des formes de plus en plus subtiles.

Pour comprendre l’ego, vous devez voir ce que vous planifiez de faire dans votre vie. C’est très facile. Quels sont vos plans à propos de la vie future ? Pour comprendre votre super ego, vous devez savoir ce qui vous affecte beaucoup, ce qui vous rend très malheureux ou, vous pouvez dire, ce qui vous rend plus heureux et ce qui vous rend plus malheureux.

Ces deux choses, le bonheur et le malheur, sont les ombres de ces deux arbres dont l’un est l’ego et l’autre est le super ego. Observez-vous juste vous-même. Qu’est-ce qui vous rend très heureux ? De bons vêtements, une bonne vie, ou quand votre nom apparaît dans le Who’s Who, ou toutes ces choses insensées qui vous font rire, vous voyez, tout cela. Vous regardez juste cela. Qu’est-ce qui vous rend malheureux ? Je veux dire quand quelque chose vous fend le cœur, ceci, cela, vous voyez, tout ce genre de non-sens. Ces deux choses ne sont pas vous-même. Elles sont juste à l’extérieur.

Donc, si vous devez trouver ce que vous avez à l’intérieur, tout d’abord l’extérieur doit être emmené au loin. Si vous devez goûter un fruit, vous enlevez l’extérieur, vous le pelez. De la même manière, ceci doit être pelé.

Ceci, vous devriez le voir à l’intérieur de vous-même et à l’extérieur aussi.

Vous pouvez le voir très clairement à l’extérieur. C’est très facile. La façon dont vous vous comportez avec les autres, est le point important. Quelle est votre relation avec les autres ? C’est peut-être plus facile de connaître cette partie extérieure que notre intérieur. Quand vous parlez aux autres, quel est l’impact qu’ils en retirent de vous ? Etes-vous ou pas apprécié par les autres ? Et par les Sahaja Yogis ? Respectez-vous un autre Sahaja Yogi en tant qu’un Sahaja Yogi ou pas ? Vous attendez-vous, à quelque niveau que vous soyez, que l’autre Sahaja Yogi vienne également à s’élever et qu’il faille lui accorder le respect qui lui est dû ? Vous devez également voir, quand un Sahaja Yogi a accompli quelque chose ou s’il est à un meilleur niveau et essaye de vous tirer vers le haut, si vous appréciez cela ou si vous y résistez ou êtes choqué par cela. Si quelqu’un vous dit : « Ceci devrait être fait, cela devrait être fait », le prenez-vous comme s’il avait abusé de vous ?

S’il parle à propos de Sahaja Yoga, vous devriez lui en être reconnaissant. Je veux dire, qu’en toutes circonstances normales, Je le serais, Je sentirais de la reconnaissance envers vous si vous Me dites quelque chose qui concerne Sahaja Yoga. N’importe quoi, même si vous Me dites : « Mère, ceci ne pourrait pas convenir si Vous dites cela. Vous voyez, les êtres humains sont comme cela », Je l’accepterai et J’agirai selon vos demandes.

Ou bien aimez-vous cela ou pas ? C’est ainsi que vous jugerez votre ego. Ceci est seulement votre Monsieur Ego.

En fait, c’est mieux d’avoir une autre personne avec vous-même pour combattre votre ego, les deux s’y mettant ensemble. Si quelqu’un vous dit : « Ceci devrait être fait. » « Oh, je vois, j’ai fait cela. Oui, d’accord. Tu viens m’aider. Tire-moi hors de ça. Travaille là-dessus. Essaye de m’aider. Je suis affreux. » C’est la bonne manière ! Si vous faites cela, vous pourrez surmonter cet ego. Mais l’autre personne devrait savoir : « Tu es super. D’accord, fais ce que tu veux. » Et alors vous vous sentirez heureux. Cette personne n’est pas si parfaite et vous aussi n’êtes pas si parfait.

Car vous devez en sortir les gens. Par exemple, si vous comprenez qu’il y a une crise, qu’il y a une urgence, que les gens se noient et que certains essaient de les tirer dehors alors qu’eux-mêmes sont à moitié en bas, à moitié en haut, qu’ils essaient de vous en sortir, à ce moment s’ils vous disent : « Tenez ma main », alors si vous vous sentez contrarié avec cela, alors vous n’avez pas de sagesse.

En fait, dans Sahaja Yoga, il n’y a pas de chef en tant que tel. Je veux dire que personne n’est nommé chef. Quiconque essaie de faire cela, va s’abaisser. Mais il existe un leadership inné à l’intérieur. Et une telle personne est extrêmement humble, conviviale, agréable et dirigeante aussi, doit être dirigeante. Et on ne devrait pas se sentir mal à ce moment car s’il dit : « Va voler quelque chose » ou « Tu vas les rejoindre », une de ces choses insensées, alors évidemment il a tort, mais il sent qu’en disant cela dans Sahaja Yoga, cela doit survenir, et Je veux dire, même s’il le dit de façon dominante, Je dirais que c’est une bonne chose.

Supposons qu’il y ait dans votre entourage quelqu’un qui vous critique toujours. D’une certaine manière, c’est une bénédiction car, s’il y a quelqu’un qui vous critique, il essaye de vous perfectionner. Je veux dire que nous devrions penser à ne pas nous sentir mal à ce sujet. Supposons que quelqu’un dise quelque chose à votre sujet, si ce n’est pas vrai, alors qu’y a-t-il là pour se sentir mal ? S’il raconte des mensonges à votre propos, il n’y a pas de quoi en être effrayé. S’il dit la vérité, alors vous devez lui en être reconnaissant même si la vérité peut être très désagréable. Ce pourrait être très, très dur mais c’est une bonne chose.

Il y a un dicton en Marathi : « …….. » « Gardez la maison d’une personne médisante, de celle qui médit, gardez cette maison d’une telle personne qui médit sur vous, à côté de vous, juste à côté. » Comme cela vous saurez quels sont vos défauts, vous voyez, et vous vous corrigerez vous-même. C’est l’attitude la plus sage. Parce que vous ne pouvez pas vous corriger vous-même, alors ayez un miroir grâce auquel vous vous corrigerez vous-même. Je veux dire que vous devriez remercier un tel homme, le fait qu’il vous critique.

Voyez, si en vous flattant il vous détruit complètement, quelle en est l’utilité ? Voici ce que font les [faux] gurus. Tous, ils vous flattent et vous détruisent et finalement vous découvrez que vous tous, vous vous êtes comportés différemment.

Donc, si vous acceptez cette situation dans laquelle vous dites : « D’accord, si ceci doit être la vérité, c’est bien mieux pour mon ego, et si ce n’est pas la vérité, alors qu’y a-t-il là de si important ? »

Cette attitude aide beaucoup en Sahaja Yoga. C’est une attitude très sage envers soi-même [son Soi] et vous serez surpris, tandis que vous allez grandir avec cette attitude, de ne plus être facilement heurté par ce que les gens disent de vous. Vous ne vous en soucierez plus.

Vous savez combien de gens Me critiquent et disent toutes sortes de choses, argumentent avec Moi, et Je ne M’en préoccupe pas parce que Je sais que ces gens sont idiots. Qu’y a-t-il là ? Des gens stupides ! Qu’est-ce là ? Même s’ils Me louent, qu’est cela ? Après tout, quoi qu’ils louent en Moi, ceci est Ma nature, ce n’est rien de si important. Voyez, cela ne fait aucune différence. Je suis juste en train d’observer Mes chakras en action. Cela ne Me perturbe pas.

De la même façon, cela va vous arriver. Vous ne serez plus perturbés et cela va vous aider à vous décharger. Cela va vous aider à vous alléger.

Et pour ce qui concerne cette partie non heureuse, de cette façon nous nous préparerons nous-mêmes de sorte que vous direz : « Rien ne peut me rendre malheureux. Qu’est-ce qui peut me rendre malheureux si je suis une âme réalisée ? » D’accord ?

Supposons que vous désirez épouser quelqu’un – prenons un fait concret – et vous découvrez que cette personne s’est en quelque sorte mal comportée ou a déclenché des problèmes, alors quoi ? « Je suis ici. Je sais que ma valeur, c’est moi-même [mon Soi]. » Donc votre valeur, votre estime de soi devrait être telle que rien ne devrait vous rendre malheureux.

C’est juste une pièce de théâtre qui a lieu. Tout cela n’est qu’une pièce de théâtre mais ces choses doivent être acceptées par votre grande intelligence. Car ce que Je trouve ici, c’est cette difficulté avec le mental occidental qu’il y a trop de QI, vous voyez, qu’il est trop surdéveloppé. Donc il s’agit d’une surface si polie que rien ne tient là, quoi que ce soit.

Cette simple première chose elle-même que vous êtes une âme réalisée, devrait s’établir là d’une façon ou d’une autre, et aussi le fait pour votre intelligence que vous êtes maintenant une âme réalisée. Vous tous croyez dans votre cœur, pas dans votre cerveau, que vous êtes une âme réalisée. C’est la première chose que vous devez dire à votre intelligence. Et ensuite vous devez dire à votre intelligence aussi cela : « Rien ne peut me rendre malheureux et rien ne peut me perturber. »

Si ces trois points s’établissent dans votre intelligence, vous voyez, alors Je veillerai au reste. Fixez juste ces trois points sur votre intelligence. Ensuite vous serez étonné. Vous deviendrez une personne très aimante, extrêmement prévenante avec les autres. Tout cela va s’accomplir automatiquement. Parce que, vous voyez, quand votre intelligence ne ressemble à rien, alors vous êtes tout le temps préoccupé à propos des autres. Soit les autres vous font peur, soit vous êtes agressif envers les autres. Vous ne pouvez pas avancer franchement, vous savez.

C’est comme cela que ça se passe. Si vous pouviez comprendre clairement ces trois points !

(Une Yogini parle.)

Elle dit : « Personne ne fait ça. C’est le problème. » C’est absolument vrai. Elle a l’esprit si pratique. Vous voyez, elle est si pratique.

Juste maintenant dans la voiture, elle a dit : « Tous font quelque chose d’autre. Ils ne vont pas faire la première chose qui est à faire. » (Mère rit.) Comme elle a dit : « Ils vont se marier. On doit se marier et se réjouir de notre épouse, de notre époux et de nos enfants. Ils vont tout faire sauf ça. » (Mère rit.)

C’est un fait. Vous voyez, personne ne le fait. Elle est si pratique, vous savez. Si vous le faites, si vous le faites pour Mataji, ce n’est pas la chose que Je désire que vous fassiez. En fait Je désire que vous le fassiez mais que ce soit avec cette façon de le faire, en vous asseyant et en disant à votre intelligence, à votre QI, que : « Mr. Q.I., maintenant écoute. Voici ce qui m’est arrivé et voici ce que je suis. Je suis une âme réalisée et personne ne peut me flatter et rien ne peut me rendre malheureux. C’est tout. Personne ne peut me blesser. »

Sinon vous n’arrêterez pas de faire « Ohhh, ohhh » comme ceci. Vous avancerez de deux façons, jamais d’une façon franche où vous êtes juste de la compassion et de l’amour, comptant absolument sur vous-même. Et alors vous M’aurez avec vous. Et vous penserez à ces soldats qui n’ont personne pour les guider, personne pour leur expliquer, personne à qui parler. Tous vos granthis et tout cela, Je les casserai. Vous n’aurez rien à faire mais la seule chose, c’est que vous ne vous mettiez pas à créer vos propres granthis, vos propres nœuds. Si vous ne créez pas ces choses, cela marchera. Ceci est une préparation très simple.

Donc Je n’ai pas à vous dire : « Aimez vos frères et sœurs » et ceci et cela, ça va [automatiquement] en sens inverse, mais vous devez juste dire à votre intelligence : « Ceci est l’illumination de l’intelligence. » Si cette intelligence-là vient en vous, alors vous viendra cette sagesse que, si quelqu’un rit de vous ou se moque de vous ou essaye de vous dominer, toutes ces peurs ou toute cette agressivité, tout ça va disparaître juste comme cela.

Et maintenant vous êtes une fleur et vous êtes parfumé et ce parfum a la connaissance, et beaucoup d’entre eux vont s’en venir pour vous accompagner. C’est cela que vous êtes. Ceci est le début. Continuez à vous parler à vous-même de cette façon. Si vous pouviez faire cela, si vous pouviez amener votre intelligence à ce niveau, ni trop haut, ni trop bas, mais au centre, tout pourra être résolu en peu de temps.

Actuellement Je vis avec vous, J’arpente vos Kundalinis, tout cela. J’ai découvert seulement ce point, que vous ne dites pas cela à votre intelligence, de sorte que vous commenciez à abandonner toutes sortes de fanatismes, toutes les peurs et autres, et les superstitions et tout le non-sens, car rien ne peut vous blesser, aucune étoile ne peut vous blesser, ni votre science de quand vous êtes né, ne peut vous blesser. Rien ne pourra plus vous faire du mal maintenant. Vous êtes au-delà de ça. Ainsi c’en est fini de l’astrologie, des horoscopes, de tous les autres – quelles autres choses avez-vous ? – comme ceci, le Karma. Les Karmas sont terminés ainsi que la chiromancie et les biorythmes. Les biorythmes c’est fini, tout cela est fini. Je veux dire que vous êtes au-delà de ça maintenant, de toutes ces choses, de toutes ces sortes de choses.

Ensuite l’autre côté de ça, les histoires amoureuses sont terminées, toutes les peurs des aventures amoureuses sont terminées, tout cela est fini, tout le non-sens. Seul l’amour [pur] existe.

Maintenant, qui que ce soit que vous ayez [en mariage], vous aimerez cette personne et cette personne vous aimera. S’il ne s’occupe pas de vous ou ne vous aime pas, cela n’a plus d’importance. Tant que vous aimez, ce sera fini. Toutes les attentes seront finies. C’en sera terminé des attentes.

La Joie est une, absolue. Quand nous sommes en Joie, nous sommes dans un état où il n’y a pas de mouvement. Vous êtes juste là.

Donc abandonnez ces deux sentiments de : « Je suis très heureux [ou malheureux] maintenant » mais : « Je suis maintenant dans la Joie et établi dans la Joie, et c’est ce que je dois faire grandir en moi, pas mes vieilles habitudes. Celles-ci sont mortes, c’en est terminé. »

Quand les arbres laissent tomber leurs feuilles, les gens ne s’attendent pas à ce qu’elles remontent à nouveau pour s’attacher aux arbres. De la même façon, ce qui est passé et fini, est terminé maintenant. Alors apprenons à connaître ce qui arrive de nouveau actuellement, et ceci nous devons maintenant le nourrir. Il s’agit de la Joie, de cette beauté digne et majestueuse en nous-mêmes.

Alors vous ne vous vexerez plus ni ne vous préoccuperez plus de ce que les autres ont à dire sur vous. Cela va venir. Cela vous arrivera si vous le placez sur votre intelligence et les gens verront cela en vous parce que vous ne ferez rien de bizarre, vous ne ferez rien de travers. Les gens aiment ça. Même ceux qui ne sont pas réalisés, verront cette dignité en vous, que vous êtes tellement digne parce que vous avez votre propre compréhension de vous-même [de votre Soi].

C’est une chose très simple mais, comme elle l’a dit, personne ne le fait. Dites-le à votre intelligence ! Je trouve que même maintenant, certains ont vraiment cette Joie qui coule goutte à goutte en eux.

Et vous devez y prospérer. Vous devez y entrer et abandonner tout ce qui est insensé. Sinon vous allez partir comme ça, et cela prendra peu de temps ou peu de n’importe quoi d’autre. Tout ce que vous faites incorrectement, arrêtez ça. Cela doit juste se terminer parce que c’est mort maintenant. Alors pourquoi se préoccuper à ce sujet ? Il faut juste en finir.

Car si Je vous dis quelque chose, disons, sur un ton dur, cela ne viendra pas se coller là [dans votre tête]. Si Je le dis délicatement, cela également ne va pas marcher. Car ce que Je vous dis, c’est que c’est un vernis. Enlevez le vernis ! Et qu’est ce vernis ? Ce vernis c’est votre complète compréhension des normes, votre complète compréhension des normes de la vie, le fait que, parce que vous pensiez que, si vous étiez dans cette condition, vous seriez heureux, c’est pourquoi vous le faisiez, ou bien parce que vous pensiez que, si vous faisiez comme cela, il y aura une peur, il y aura un problème du côté gauche.

Mais si toute cette compréhension du mental, si vous la nettoyiez grâce à votre lumière, grâce à votre propre sagesse, alors vous seriez étonné, cette chose s’accrochera en vous, complètement, cette sagesse s’insérera en vous. Oubliez cet ancien non-sens. Vous-même avez déjà réglé tellement de choses. Vous connaissez tellement de choses qui étaient insensées auparavant. Mais l’identification à toutes ces idées devrait être réalisée. Ce devrait être réalisé, c’est là le point. Vous savez que tout ceci est insensé. Mais ça doit être réalisé. C’est cela la préparation.

Vous voyez, vous avez la lumière. Vous avez le mouvement maintenant. Vous êtes en train de bouger là-dedans mais [parfois] la lumière n’est pas là, parfois elle tangue, elle tombe comme ceci, tombe comme cela. Si vous pouviez fixer votre lumière adéquatement juste par cette compréhension que, quelles qu’aient été les normes auparavant, elles étaient dues à l’ignorance, et que maintenant nous devons avoir nos propres normes qui sont celles des Sahaja Yogis.

Et ces [nouvelles] normes vont vous indiquer comment ces normes vont vous advenir, comme celle de la foi, comme celle d’une entière dépendance à la spiritualité, celle d’une entière dépendance aux vibrations. Toutes ces normes de la nouvelle vie, nous devons les accepter. Et nous devons les réaliser. Je veux dire qu’elles doivent être réalisées, vous voyez, pas juste être comprises au cours d’un discours.

Donc Je vais vous donner des explications à ce propos ce soir et demain Je vais vous parler du réel devenir. D’accord ? Je vous remercie.

Que Dieu vous bénisse !

Juste une chose maintenant, êtes-vous pour l’ouverture [à vous-même] ? Vous ne voulez pas assumer vos positions, c’est le problème. Cela va mieux ? Voici ce dont Je parle, vous voyez, en vous en allant, dites juste : « Rien ne peut arriver. Aucun bhoot ne peut me bloquer. Je peux bloquer les bhoots. » C’est la vérité.

Yogi : Voulez-Vous avoir votre repas ici ?

Shri Mataji: Je vais le prendre ici avec vous.