L’Attention – Q/R Joie et Rêves

London (England)


Send Feedback
Share

L’ATTENTION-Q/R Joie et Rêves – Dollis Hill Ashram (Angleterre) – 26 Mai 1980

FrTVD 2018-1021

Aujourd’hui Je vais vous parler de l’attention, ce qu’est l’attention, quel est le mouvement de l’attention et quelles sont les voies et méthodes pour élever notre attention, pour la garder totalement éveillée. D’accord ?

Mais quand Je parle de toutes ces choses, vous devez savoir que Je suis en train de parler à chacun d’entre vous individuellement. Il ne s’agit pas des autres.

La première chose que les êtres humains font toujours c’est, quand Je vous parle, d’essayer de découvrir à propos de qui Shri Mataji est en train de parler. C’est votre meilleure façon de porter votre attention sur quelque chose d’autre. Si vous portez votre attention sur vous-même, c’est-à-dire en vous disant que : “Ceci est dit pour moi et pour moi et pour moi seul”, alors cela aura de l’effet parce que ces paroles [qui viennent de Moi] sont des mantras. Et c’est pourquoi ce sera peine perdue si ce qui vous est donné, est transféré sur une autre personne.

Ainsi l’attention que vous avez est le seul chemin pour connaître la réalité. Votre propre attention sur vous-même est importante et non pas l’attention des autres ou votre attention sur les autres.

Cela doit être clairement compris. Si vous comprenez ce point que tout ce travail doit être fourni par vous-même au travers de votre attention afin de vous élever vous-même jusqu’à une situation plus haute, alors cela marchera. Sinon cela revient à vous donner des aliments qui vont aller chez une autre personne qui en sera nourrie tandis que vous, vous ne recevrez rien. Et cette personne également peut très bien ne pas pouvoir être nourrie parce qu’elle ne sait pas que c’est à elle que vous êtes en train de transférer la nourriture.

Aussi, comme Je vais vous parler aujourd’hui à propos de l’attention, vous devriez savoir que votre attention devrait absorber tout ce que Je dis. Ce n’est pas destiné à quelqu’un d’autre.

Vous feriez mieux de vous asseoir en conscience sans pensée, c’est la meilleure façon pour que Mes paroles entrent en vous, sinon cela revient à vous faire un discours, voyez-vous, vous M’écoutez mais cela n’a aucun effet. Chaque discours va vous transformer parce que, après tout, c’est ‘Moi’ qui parle mais, comme vous pensez toujours aux autres et pensez à vos problèmes tout le temps, à toutes sortes de choses invraisemblables qui sont en cours et pour lesquelles vous vous tracassez, alors votre attention est si surchargée que, quoi que Je vous dise, cela ne peut pas entrer en vous. Aussi maintenant utilisez juste Mes paroles en y étant attentifs et en sachant que toutes ces choses invraisemblables n’ont aucune valeur contrairement à votre attention qui doit s’élever et grandir.

L’attention représente la totalité de la toile de votre être. L’attention est un canevas complet. La toile complète de votre être est l’attention.

Jusqu’où êtes-vous entré en elle, jusqu’où l’avez-vous découverte, jusqu’où l’avez-vous élevée, cela est un point différent.

L’attention c’est Chitta et Dieu est attention. Jusqu’où votre attention a-t-elle été illuminée, cela est un point différent. Mais votre attention est Dieu si vous devenez illuminé jusqu’à ce niveau. C’est comme une toile. Vous pouvez dire que c’est comme une toile qui est déployée pour un film. Et quelles que soient vos aptitudes ou, vous pouvez dire, les tendances ou les mouvements de votre attention, on les voit sur cette toile.

Je ne connais pas le mot en anglais pour ‘vritti’. Ce n’est pas vraiment ‘l’aptitude’ mais plutôt ‘une personne qui a des tendances’ ou ‘dont l’attention est attirée’ [vers certaines choses]. Je ne sais pas s’il existe un mot semblable à ‘vritti’ en anglais. Pouvez-vous faire une suggestion ?

Ainsi notre attention est juste une toile pure, entièrement pure, sur laquelle agissent en premier les trois Gunas. Et, comme vous le savez, les trois Gunas viennent à vous, l’un provenant du passé, l’autre de votre futur pressenti et le troisième de votre présent. Alors quelles qu’aient été jusque-là vos expériences au sujet d’une chose particulière ou d’une occasion particulière, cela est totalement enregistré dans votre mémoire.

Par exemple, si vous voyez de la couleur noire, tout ce qui se rapporte à la couleur noire est enregistré dans votre mémoire. Aussitôt que vous voyez cette couleur noire, une grande partie de cette mémoire vous revient. Cela signifie qu’aussitôt que vous la voyez avec votre attention, l’attention devient embrouillée, ou l’on peut dire que l’attention devient colorée par tous les souvenirs se rapportant à cette couleur noire. Alors ensuite votre action prend place selon la façon dont votre attention est affectée.

Par exemple vous venez juste maintenant de brûler quelque chose avec ces flammes. Dans ce cas tout votre être en devient conscient et la prochaine fois, chaque fois que vous verrez une flamme, la première chose qui se passera c’est que vous serez prudent à ce sujet. Il n’est pas nécessaire que cela se reproduise mais toute la mémoire va vous revenir et vous essayerez d’y faire attention ou de prévenir les autres du danger parce que votre attention va devenir consciente de ce problème aussitôt que vous verrez une flamme, parce que cette toile de votre propre attention elle-même, au travers de vos expériences passées, va commencer à projeter ces images hors d’elle-même pour les placer sur la toile. Ceci est une toile vivante.

Cela peut également se produire si vous avez eu certaines idées préméditées ou pensées sur le futur.

Par exemple vous avez pensé à propos de quelqu’un : “Si je rencontre cet homme je lui parlerai ainsi.” Dès que vous allez rencontrer cet homme, votre attention va se mettre à bouillonner [produire] ces idées que vous avez eues concernant cet homme et vous allez commencer à lui parler en conséquence.

Tout cela est stocké à l’intérieur de vous. Qu’il s’agisse du futur ou du passé, cela provient de l’attention au travers de ce processus bouillonnant qui dépend des tendances de votre nature, vers où votre nature vous attire. Cela s’appelle ‘vritti’ mais Je ne sais pas comment vous l’appelez en anglais. Je ne connais pas le mot pour ces tendances que vous avez.

‘Vritti’ est un terme très neutre. Il ne signifie rien de mauvais. Il veut dire ‘ce vers quoi vous êtes attiré’. ‘Vritti’ signifie ‘un tempérament à cause duquel vous avez certaines attirances’. Quel que soit votre tempérament il agit comme cela.

Par exemple si quelqu’un voit un homme en train de marcher, disons qu’il s’agit d’un aveugle – il ne peut pas voir les choses – une personne peut se fâcher sur lui, une autre peut ressentir de la pitié et la troisième personne peut s’avancer pour l’aider. C’est le Vritti, le tempérament que vous avez développé au travers de vos trois Gunas.

C’est ainsi que cette attention commence à s’identifier à vous et, lorsque vous êtes identifié avec cela, votre vritti, votre tempérament, alors vous êtes encore dans une zone de fausse identification.

Prenons l’exemple de quelqu’un qui a été possédé auparavant. Quand il vient à Sahaja Yoga, cette possession s’en va mais la mémoire de cette possession reste dans son cerveau. Et si la mémoire est plus marquante chez quelqu’un, le côté gauche est plus marqué, alors ce souvenir traîne là et, dès que cette personne va entrer en contact avec quelqu’un qui a un rapport avec la possession passée, un déclic se fait et tout commence à entrer en vous en bouillonnant et vous pensez que vous êtes à nouveau possédé.

C’est la mémoire qui vous donne cette sensation. C’est un mythe. C’est la mémoire qui vous dit : “Oh tu es de nouveau possédé !” parce que le côté gauche est faible ce qui veut dire que vous vivez toujours au travers de votre mémoire. Votre mémoire est plus forte que vous-même. Si vous pouviez vous rendre vous-même plus fort que votre mémoire, rien d’autre ne pourra vous posséder.

Mais, après avoir eu la Réalisation, vous ne vous identifiez pas encore à cet état d’esprit dans lequel vous voyez votre ego et votre superego comme des mythes. Vous vous faites encore entraîner et bloquer dans votre ego et dans votre superego, et c’est pourquoi votre attention est encore embrouillée.

Un enfant innocent, qui a une attention dont le chemin est pur et simple, voit toute chose en état de Pratyaksha, cela veut dire qu’il est en train d’expérimenter réellement quelque chose, car un enfant n’a pas de mémoire. Ainsi il va devoir se brûler la main pour sentir que cela brûle. Il doit toucher quelque chose de froid pour savoir que c’est froid. Sa mémoire n’est pas encore construite. Ainsi il vit en expérimentant réellement les choses mais cette expérimentation de la réalité va devenir mémoire. Et dès qu’une mémoire est plus solidement construite, toute la personnalité est affectée par cette mémoire.

Des conditionnements de toutes sortes se construisent à travers elle. Vos lectures, même toute une atmosphère, peuvent surgir devant vous. Par exemple s’il vous est arrivé de sentir un savon particulier ou disons une rose, vous la sentez. Ensuite toutes les mémoires se rapportant à la senteur d’une telle rose viendront parfois à vous, alors vous pourriez vous sentir réellement heureux parfois, peut-être, ou parfois très malheureux, quelle que soit la situation [présente]. Ainsi vous pourriez vous sentir heureux ou malheureux parce que, n’importe quelle expérience que vous auriez vécue, vous en aura construit une mémoire.

Cette mémoire aurait pu vous donner de l’ego ou du superego. Cette sélection peut avoir pris place. Si c’est devenu de l’ego et du superego, alors peut-être que, s’il s’agissait de l’ego, vous avez dû vous sentir heureux. Si votre ego est satisfait alors vous vous sentez très heureux. Si ce n’est pas cela, si c’est du superego, si vous êtes réprimé par celle-ci [cette mémoire], alors vous vous sentez très malheureux.

Ainsi ces deux choses, comme le bonheur et le malheur, sont des états où vous êtes encore dans le mythe. Le mythe existe encore. Il vous reste encore à passer outre. Ainsi, avant la Réalisation, si vous vous sentez heureux à propos d’une certaine situation, vous devriez savoir que vous êtes heureux seulement parce qu’elle apporte un support pour gonfler votre ego. Et si vous vous sentez malheureux, alors vous devriez savoir qu’il y a une certaine sorte de répression sur votre ego et que votre superego est en train de se développer.

Ainsi se trouver dans ces deux situations ne vous a apporté aucune aide. Elles ne sont d’aucune aide pour votre croissance, sauf que ces deux institutions vont tellement se développer en vous que vous serez maintenus éloignés de la réelle expérience. Votre expérience de la réalité va s’arrêter parce que votre attention est trop embrouillée.

Ainsi si vous vous mouvez d’un seul côté, disons le côté gauche, alors votre attention est embrouillée par la peur, la douleur, le malheur, le désespoir, le rejet. De l’autre côté, si vous entrez trop loin dans le côté droit – ne serait-ce qu’un peu – vous commencez à vous sentir exalté, excité, super dominant.

La couleur du côté gauche est le bleu et la couleur bleue change vers le noir tandis que, sur le côté droit, la couleur est tout d’abord jaune – jaune clair ou vous pouvez dire couleur or – ensuite elle devient jaune puis orange et enfin rouge.

Et c’est ainsi que vous devenez agressifs du côté droit et que, du côté gauche, vous entrez dans un complet état d’entropie [dégradation de l’énergie d’un système], si l’on peut dire, ou dans un état où vous vous retrouvez séparé de vous-même jusqu’à arriver à un état complètement gelé.

Ainsi d’un côté vous devenez complètement gelé et de l’autre côté complètement échauffé. A nouveau ces deux tendances sont des mouvements dans la mauvaise direction.

Même si votre attention est placée au centre, si vous gardez plus votre attention au centre, là aussi, étant donné qu’il s’agit d’un point très délicat, elle ne reste pas là.

Par exemple quand, disons, nous utilisons du feu, on peut l’utiliser pour brûler la maison. De la même façon on peut l’utiliser pour faire de la fumée. Mais on peut également utiliser ce feu d’une manière appropriée s’il est utilisé d’une manière adéquate pour cuire la nourriture ou nous donner de la lumière. S’il y a trop de feu, il risque de brûler comme un grand feu d’incendie et, s’il ne brûle pas assez, il pourra juste faire de la fumée. Mais au centre, lorsque vous savez comment l’équilibrer, alors vous pouvez l’utiliser pour vos propres desseins, c’est-à-dire pour cuisiner ou pour donner de la lumière, et ensuite également pour un Puja.

Ainsi pareillement, quand nous équilibrons réellement nos gunas d’une façon appropriée, alors nous devenons graduellement le maître de toute la situation.

L’attention ne se fait pas entraîner dans les actes que nous avons commis ou ce que nous avons compris au travers de nos mémoires ou de nos expériences ou de quoi que ce soit. Et elle n’est pas non plus trop attirée du côté droit où nous essayons de maîtriser ou de dominer quelqu’un parce que, si vous vous mouvez trop de ce côté, vous avez pu constater que la situation devient sanguinaire. Les gens ont difficile de comprendre comment, lorsqu’un peuple devient très religieux dans son mental, comme actuellement en Iran, le mouvement se fait vers la droite et alors surviennent toutes les austérités, tout cela, chaque chose. Maintenant tout est ensanglanté.

Les Chrétiens ont aussi fait la même chose. Les Brahmines ont fait pareil en Inde. Les Bouddhistes également car, même s’ils parlaient de non-violence, ils en sont arrivés à une situation sanguinaire parce que leur mouvement a commencé du côté droit.

Quant aux mouvements côté gauche, ils vont vous amener à utiliser des méthodes très rusées et sombres.

Donc les gens du côté droit, comme on en trouve dans les grandes nations qui sont supposées être des nations développées, justifient la guerre : “Nous devons avoir des armes pour nous protéger les uns des autres.”

Mais vous tous, chacun d’entre vous, vous faites partie du même peuple aux yeux de Dieu. Pourquoi vous battez-vous ? Je veux dire que Dieu vous demande : “Pourquoi vous battre ? Quelle en est l’utilité ? Pourquoi ne pas vous asseoir à l’aise et vous écouter les uns les autres ? A propos de quoi luttez-vous ? Vous vous battez pour des territoires ? S’agit-il de la terre de votre père ? Elle appartient à Dieu. Dieu a créé cette terre, alors pourquoi vous battez-vous ?”

Mais votre attention est telle qu’immédiatement vous pensez : “Oh ceci est ma terre, c’est la terre de ma mère, c’est la terre de mon père, c’est la terre de mon frère.” Et qu’en est-il de votre terre qui est à l’intérieur de vous ? Ne vous appartient-elle pas ?

Ainsi, si on continue à dire à ces gens qu’il ne devrait plus y avoir de guerre, ils ne vont pas écouter.

La Réalisation est la seule solution. Grâce à la Réalisation, votre attention s’élève et commence à se séparer de cette [basse] strate d’où ces choses bouillonnent. Vous comprenez ce point maintenant ? Cette strate s’élève plus haut. L’attention s’élève plus haut, vers un niveau plus élevé.

Et alors ces choses, que vous avez l’habitude de ramener [de cette basse strate], à cause de ce mouvement vers la droite, vous apportent vikshepa, la confusion. La première chose que vous obtenez, c’est la confusion.

Chaque intellectuel, aussi brillant qu’il puisse être, est confus. Et plus il est confus, plus il veut s’affirmer parce qu’il est confus. Il n’est pas sûr de lui alors il impose : “C’est cela, c’est cela.” Je veux dire que, si c’est cela, pourquoi veut-il l’imposer ? Mais il continue à revendiquer : “Il s’agit de cela.” Alors il faut comprendre qu’en agissant ainsi il se dirige absolument tout droit vers l’asile d’aliénés.

Et la façon dont il insiste en continuant de parler à ce sujet tout le temps, cela signifie qu’il n’est pas sûr de lui. Il finit par ressembler à une personne possédée de la façon dont il explique tout avec son mental que : “C’est cela, c’est correct, nous devons tous le faire, il s’agit de cela” et il va en convaincre beaucoup d’autres qui sont confus comme lui. Ils vont dépendre de lui et lui devient un chef parce que, voyez-vous, ils sont beaucoup plus confus que lui et ils ont trouvé quelqu’un qui n’est apparemment pas aussi confus qu’eux. Ils vont se coller à lui et tous vont en arriver à faire la guerre ou quelque chose de sanguinaire ou quelque chose qui s’y rapporte : ils veulent voir du sang. Ils deviennent sans cœur, sans sentiment, sans compassion. Vous pouvez dire qu’ils n’ont pas de compassion, que ce sont des gens qui n’éprouvent pas le sentiment d’amour.

L’autre mouvement va se faire vers le côté bleu [le côté gauche], il est bleu, il est pareil au bleu de la lumière de la lune.

De là va commencer le romantisme voyez-vous. On va s’asseoir sous la lumière de la lune. Ces idées ont commencé à venir avec Lord Byron (Rires.) Et elles viennent en vous, dans votre attention, et vous allez devenir très passionné. Vous pensez : “Oh je suis encore seul, je dois découvrir mes amours” et vous allez continuer dans votre recherche amoureuse et ceci et cela.

Cela n’apporte pas réellement la Joie. C’est pourquoi de si nombreux poèmes ont été écrits disant que l’amour est la chose la plus douloureuse, que c’est pire que la mort, et toutes sortes de poèmes ont été écrits là-dessus. Alors pourquoi entrez-vous là-dedans ? Je veux dire que cela a déjà été écrit livres après livres, alors pourquoi encore entrer dedans ? (Mère rit.) Vous avez déjà été prévenus à ce sujet que : “Il ne faut pas courir après l’amour, l’amour est une déception, l’amour est ceci, cela, c’est très temporaire, vous ne l’avez que pour un temps très court.”

Si par chance quelqu’un peut stopper cela à temps en épousant une personne qui est suffisamment douce et en réalisant que l’amour et le mariage et toutes ces choses sont au centre [en équilibre], sont comme le feu dans la cuisine, comme le feu dans le temple, s’il en prend soin et s’il n’exagère pas à ce sujet, alors peut-être que cela [ce sentiment amoureux] pourra être utilisé.

De la même façon, pour le mouvement qui se fait vers le côté droit solaire, si les gens pensent que : “Oui le soleil est important, nous devons avoir du soleil dans la maison.”

Mais vous ne devez pas vous dénuder et insulter le soleil et attraper le cancer de la peau. Le soleil n’est pas là pour vous donner le cancer de la peau. Mais là également, si vous exagérez, cela devient dangereux. Une personne qui s’expose de trop à la planification en faisant cela et en faisant ceci, et en faisant tout ceci, peut atterrir au milieu de grandes difficultés.

Ainsi vous devez équilibrer ce côté-ci et l’autre également et vous devez vous tenir au centre, en équilibre.

Maintenant ce mot ‘équilibre’ n’existe pas dans notre vie de tous les jours. Il existe seulement dans la fiction ou peut-être dans cette soi-disant recherche scientifique mais, en ce qui concerne les êtres humains, ils ne savent pas ce qu’est l’équilibre.

A cause de cela, leur attention, même si elle s’est élevée après la Réalisation, ils descendent encore sur les côtés, juste de ce côté-ci ou de ce côté-là selon leurs vrittis. Et tandis que ces identifications agissent encore sur eux, ils restent enclins à descendre de nouveau dans leur attention et à nouveau la même chose recommence à bouillonner comme auparavant.

Dorénavant nous devons devenir plus légers dans notre propre mental et devrions penser que maintenant nous avons laissé tomber tout cela. Pourquoi sommes-nous maintenant là ? On devrait devenir plus léger avec tout ce poids qui s’envole, parce que vous êtes ici pour élever votre attention de plus en plus haut afin d’arriver au point où vous devenez un avec l’attention de Dieu.

Déjà votre attention est illuminée car, au travers de votre attention, vous pouvez voir ce qui ne va pas avec vous et avec les autres, et jusqu’où vous êtes allé avec vous-même.

Mais vos progrès sont ralentis parce que vous ne savez pas que cette attention est une forme pure et que tout ce que vous mettez dans cette attention n’est que du fatras imaginaire, c’est un mythe. Si vous vous débarrassez graduellement de ce mythe, si vous traitez chaque chose comme un mythe et ne dépendez plus du fait de devenir heureux ou malheureux, si vous voyez juste ce qu’il en est réellement, votre attention va prendre son envol et va résider là à un niveau bien plus élevé.

Au lieu de cela, à chaque fois vous allez de ce côté-ci ou de l’autre côté. Vous voyez, cela continue de cette façon et le mouvement vers le haut est bien moindre.

Même en Sattvoguna [qualité de pureté au centre], lorsque vous vous élevez, vous pouvez également encore bien empirer cette situation.

Par exemple si vous dites : “Je vais essayer d’être en Sattvoguni [qualités de pureté].” En Sattvoguni cela signifie que vous commencez à voir et à discriminer chaque chose au travers de votre intelligence, pas au travers des vibrations mais au moyen de votre compréhension : “Oh ne devrions-nous pas d’une façon ou d’une autre enlever notre attention d’ici ? Ne devrions-nous pas laisser tomber ceci ? Devrions-nous être charitables ? Devrions-nous aller servir les gens ?”

Alors il y a des gens qui pensent : “Oh nous allons faire quelque chose de grand !” Comme votre Armée du Salut vous voyez. Laissez-les être sauvés par eux-mêmes ! Je ne sais pas quel salut ils vont apporter.

Ainsi ces idées – Je dis bien “idées” – de Sattvoguna peuvent également vous immobiliser et peuvent réellement vous geler en bas une fois pour toutes. Et cela également peut travailler en vous d’une façon tellement rusée ou nous pouvons dire d’une façon tellement secrète, que vous n’allez pas le ressentir.

Toutes ces idées d’aider les autres, d’être charitable : “Ayons une association de charité” : terminé ! Une fois que vous travaillez dans une association de charité, là votre attention est finie.

Mais si votre attention va plus haut ! Disons que Mon attention est que Je ne suis rien d’autre que charité. Je veux dire : “Qui suis-Je ?” Cela se répand juste. Vous devenez juste la charité.

Ainsi la différence entre une personne réalisée et non réalisée est que l’attention qui vous faisait prendre un mythe pour de la réalité est partie maintenant, elle est partie plus haut. Elle peut voir qu’il s’agit d’un mythe. L’attention peut clairement voir que c’est un mythe. Et vous pouvez voir cela vous-même et vous pouvez vous enlever vous-même de là.

Pour cela, Je dois évidemment vous donner une poussée sans aucun doute et Je travaille dur sur cela pour vous pousser, mais vous devriez également savoir que ces choses imaginaires doivent être rejetées sinon vous n’allez pas grandir. Toutes les choses mythiques doivent être abandonnées.

Et la meilleure façon d’y arriver est d’être en conscience sans pensée parce que, dès que vous transcendez ces trois Gunas [les trois qualités, tendances ou forces fondamentales qui sous-tendent toute manifestation : sattva, raja et tamo gunas], vous devenez conscient sans penser. Vous devez traverser l’Agnya. Une fois que vous avez traversé l’Agnya, ces trois Gunas, vous entrez absolument dans un état où vous êtes Gunateet, vous êtes au-delà des Gunas.

Alors vous ne faites plus rien délibérément [au moyen de l’intelligence, du raisonnement] mais cela est juste mené à bien [vibratoirement, de manière sahaj, spontanée].

Mais l’analyse est une des maladies de l’Occident. Qu’analysez-vous ? Qu’êtes-vous en train d’analyser ? Demandez-le à vous-même. J’ai envie de rire de toute cette analyse qui se fait.

Voyez, ils vont s’asseoir, prendre un cheveu, couper le cheveu en cent parties et de grands analystes sont assis là. Ils ne peuvent même pas dire comment les chromosomes possèdent cette action en fuseau, Je veux dire qu’en cette minute même les choses se sont faites. Ils ne peuvent pas dire comment une cellule se divise. Que sont-ils en train d’analyser assis ici ?

Mais en fait ils ont procédé à ces analyses dans un but, cela a été également fait pour Dieu. Maintenant grâce à leurs analyses, tout ce qui Me concerne est enregistré. Grâce à leurs analyses Je peux passer à la TV – s’ils M’accordent du temps [d’écoute] ! Comme l’analyse ne s’applique pas spécialement à Ma personne, ils ne Me le permettraient pas, ils ne le pourraient pas. Cela pourrait être vite expédié !

Mais, par exemple, disons que vous n’avez pas découvert toutes ces choses, prenons cela comme exemple, et la science n’a pas été découverte, alors votre attention aurait été pour le moins bien meilleure. A cause de la science, votre attention est également entrée dans une profonde confusion.

Aussi Je ne sais pas quelle situation préférer : la science ou une situation primitive.

Car voyez-vous, également quand vous vous êtes élevé vers la science, vous vous êtes dirigé vers un autre extrême comme d’habitude. Vous n’étiez pas satisfait tant que vous n’aviez pas consumé totalement votre attention. Je veux dire que, si vous aviez également conservé votre équilibre dans le domaine de la science, alors cela vous aurait aidé. Mais l’équilibre dans ce domaine a été perdu.

Donnez quelque chose aux êtres humains, ils sauront en retirer le pire ! Ils vont aller dans les extrêmes. Vous leur donnez un cheval, ils ne peuvent pas trotter ou galoper normalement. Ils doivent absolument galoper doublement jusqu’à ce qu’ils tombent et meurent. C’est pour tout, voyez-vous, ils sont seulement en train de courir tout le temps.

Aussi la première chose à faire est de vous stabiliser vous-même et de vous dire que : “Maintenant toutes ces choses imaginaires, je ne vais plus leur permettre de venir dans mon attention.” Toutes ces choses ne sont que des mythes – mais vous accordez trop d’importance aux mythes, vous les prenez bien trop au sérieux.

Ils sont juste mythiques ! Je veux dire qu’actuellement, quand vous êtes réalisé, vous riez des gens qui deviennent fous à propos de, disons, d’une nuit au clair de lune. D’accord ? Mais demandez au gars pourquoi il agit comme ça, il va vous répondre : “Vous êtes sans cœur, vous n’avez pas de sentiments.” (Rires.) Il va vous en développer une grande fresque poétique. Allez voir n’importe laquelle de ces personnes qui chevauchent un haut destrier, qui sont à la tête des affaires et vous ressentirez comme des rires monter en vous. Mais eux penseront que : “Vous n’avez aucune utilité, vous n’effectuez aucun travail, vous êtes bons à rien, vous perdez seulement votre temps.”

Aussi maintenant en ce qui vous concerne, étant donné que vous êtes illuminé, vous devez comprendre que votre attention doit se mouvoir de plus en plus haut dans un espace plus élevé.

En fait que s’est-il passé lors de la Réalisation ? Votre Kundalini s’est élevée et Elle est montée juste sous la forme, vous pouvez dire, d’un cheveu petit et fin, disons comme un cheveu, et il a cassé votre Sahasrara et alors la grâce est entrée en vous. Mais c’est un très petit mouvement qui a pris place – évidemment il s’agit d’un très difficile mouvement sans aucun doute – mais il a eu lieu.

Mais depuis vous n’avez pas développé ce mouvement. Vos chakras sont seulement percés au centre mais le reste de l’attention [raisonnée] est encore intact. En fait il est si intact que vous ne ressentez même pas qu’ils sont percés.

Maintenant vous devez dilater cela. Ouvrez cela de façon à ce qu’une plus grande quantité de brins de la Kundalini puisse s’élever et votre attention, qui se trouve dans ces centres, va se dilater. Grâce à cette expansion, Elle entraîne à l’extérieur tout ce qui est mythique sur les côtés [droit et gauche]. Au niveau de chaque centre [chakra] nous avons notre attention qui est illuminée au centre par cette lumière qui passe à travers, mais cette lumière n’est pas assez intense pour toute l’obscurité que vous avez collectée.

Je dirais spécialement aux peuples occidentaux que vous devez vous débarrasser de vos confusions. Mais vous y restez identifiés car, si Je vous demande quelque chose : « Comment vous sentez-vous ? », qu’est-ce que cela signifie ? Cela veut dire que vous êtes encore confus. D’accord ?

La confusion doit s’en aller.

Il existait aussi une confusion qui était : “S’agit-il bien de la Réalisation ou non ?” J’espère que vous avez dépassé cela maintenant. Au moins maintenant vous croyez qu’il s’agit bien de la Réalisation du Soi. Je devais dire aux gens : “Non, maintenant vous êtes réalisés, vous l’êtes.” Mais ils continuaient à sauter comme un diable à ressort, vous pouvez dire. Ils disaient : “Non, nous ne le sommes pas Mère. Comment pouvez-vous dire qu’il s’agit de la Réalisation ? Nous attendions ceci, cela, de la Réalisation, que nous nous envolerions par la porte si nous étions réalisés” ou des choses aussi insensées que cela. Grâce à Dieu ces idées sont parties.

Quand nous sommes réalisés, une lumière est venue en nous que nous devons faire grandir seulement en séparant notre attention des mythes.

Tout est imaginaire. Moi aussi Je joue avec vous parce que, jusqu’à ce que vous soyez sûr, Je ne vais pas vous donner une fausse idée de vous-même. Je désire voir jusqu’où votre attention va encore bouger. Et Je sais. Vous n’êtes pas encore sûr. Vous n’êtes pas encore sûr de vous-même, c’est pourquoi la confiance n’est pas là.

Tout d’abord vous devez apprendre comment conduire, ensuite vous serez testés. Cinq pierres seront placées avec une distance qui sera juste celle par où peut passer une voiture et un gars va vous demander de faire des zigzags entre elles et vous n’arriverez pas à le faire. Pourquoi [vous demande-t-il cela] ?

C’est ainsi qu’il va faire de vous un maître. La maîtrise de votre attention va survenir lorsque vous commencerez à voir que tout ce qui vous trouble n’est qu’un mythe. C’est tout un mythe qui vous bouleverse. Vous avez juste à le jeter au loin.

Jetez-le au loin et comprenez que vous êtes l’Attention Eternelle, que vous êtes la Vie Eternelle. La seule chose qui vous en tient éloigné, c’est l’ignorance, et l’ignorance est trop simplette pour comprendre que vous avez accepté le mythe en tant que vérité.

Laissez juste tomber ça, ce n’est qu’un mythe. Vous serez étonnés de la façon dont votre attention va s’élever et vous verrez s’en aller toutes ces choses insensées qui d’habitude vous effrayaient ou vous exaltaient et vous en sourirez simplement. Et c’est ainsi seulement que vous commencerez à vous réjouir pleinement vous-même parce que votre attention sera complètement immergée dans la félicité du Soi.

Je viens de dire “sera” mais Je dis que vous êtes déjà immergés dans cette béatitude. Gardez la éveillée !

Alors comment y arriver ? Réellement, dans la vie de tous les jours, comment tuer la mémoire du passé ?

Pour tuer la mémoire du passé, il faut avoir de nouvelles mémoires. Vous devez vous souvenir quand, pour la première fois, vous avez eu votre Réalisation, pensez toujours à cela. Chaque fois que des mémoires [du passé] viennent à vous, vous devriez essayer de penser à la façon dont vous avez eu votre Réalisation. Pour chaque mémoire qui est dérangeante ou même soi-disant exaltante, essayez juste de vous souvenir comment la Réalisation vous est venue.

Lorsque vous vous sentez agressif ou fâché à propos de quelque chose, essayez juste de vous souvenir combien vous avez ressenti la Joie de s’en remettre. Pensez seulement à cette Joie de s’abandonner, de se dissoudre soi-même.

Ainsi les nouvelles mémoires doivent être construites. Si vous commencez à construire de nouvelles mémoires, alors vous allez commencer à rassembler des moments pour établir d’autres moments qui ont cette mémoire-là.

Comme la mémoire [que vous avez construite] quand vous avez essayé d’aider quelqu’un, quand vous avez élevé la Kundalini de quelqu’un. Seulement dans ce dernier cas le problème serait que, lorsque vous serez occupé à élever la Kundalini de quelqu’un, vous allez être en conscience sans pensée – il n’y aurait aucune pensée – et la pensée est la seule chose qui s’imprime [sur la toile pour devenir mémoire]. Mais alors dans ce cas vous pouvez enregistrer la Joie d’avoir élevé la Kundalini.

Si vous pouviez enregistrer la Joie d’élever la Kundalini des autres, vous allez ressentir une nouvelle profusion de ces superbes moments qui vont s’accumuler. Et tous ces moments qui vous apportaient de la confusion ou de la peur ou du soi-disant malheur ou bonheur, vont s’en aller, et de la Joie pure va rester parce que maintenant la plupart des d’expériences que vous avez eues, sont plus des expériences de Joie. La Joie [Divine] n’a pas de pensée, c’est juste une expérience : un Pratyaksha.

C’est pourquoi Je vous ai dit de garder vos yeux ouverts. J’espère que vous comprendrez ce que Je veux dire par là.

Que Dieu vous bénisse tous !

Je pense que nous allons méditer aujourd’hui. Peut-être que cette méditation va nous aider.

Veuillez fermer les yeux.

(Interruption de l’enregistrement.)

…vous tous, ces choses, mettez-les sur le feu. Douglas [Fry], prend ces deux choses et mets-les sur le feu.

(Interruption de l’enregistrement.)

…sans porter l’attention ici ou là ou sans se faire du souci. Se soucier et toutes ces choses sont vikshepas, sont toutes de la confusion, proviennent de la confusion.

Vous avez appris sur Moi que Je peux rester assise dans la même position durant neuf heures. Je veux dire que Je l’ai fait mais Je peux encore faire plus. Donc on doit développer un baithak, une position assise, pour un certain temps. Vous devez vous installer de manière stable dans une certaine position. D’accord ? Essayez de faire cela et quoi que ce soit de nécessaire pour cela doit être fait parce que c’est la seule façon pour vous de pouvoir le faire. Si vous bougez, votre attention bougera encore. De toute façon, s’il y a un mouvement, alors le temps et l’espace entrent en action. Mais si vous pouvez vous stabiliser, si vous pouvez avoir un endroit où vous pouvez vous asseoir de façon stable…

Et voilà en quoi la photo aide. Si vous pouvez voir continuellement la photo avec des yeux détendus, pas tout le temps fixés sur elle mais avec des yeux détendus – vous pouvez fermer les yeux avec respect et ensuite à nouveau vous pouvez les ouvrir – avec cette stabilisation de votre position, vous serez surpris de voir combien votre attention va s’élever graduellement, vous le sentirez.

En fait vous êtes justement tous en conscience sans pensée, alors entrons en méditation.

Non, si vous ne pouvez pas vous asseoir au sol, vous pouvez prendre un siège, vous voyez. Mais, comme Je l’ai dit, les vêtements devraient être un peu plus légers.

Très bien, placez vos mains vers Moi.

Vous devez vous asseoir pour environ cinq minutes. Je ne vais pas vous faire asseoir longtemps mais J’espère que la prochaine fois vous développerez votre position assise.

Je pense que mettre la main droite sur le cœur, va vous aider. La main droite sur le cœur.

Alors faites-le avec le cœur. Faites – le – avec – votre – cœur. Main droite sur le cœur. Pensez en votre for intérieur que : « Je suis la Vie Eternelle, je suis l’Esprit. »

Retenez votre respiration. Relâchez-la.

Cette fois, quand vous retenez votre respiration, vous devriez savoir que Je suis la Mère de l’Univers et la personnalité la plus puissante, que Je suis votre Mère et que vous êtes tous protégés.

Retenez votre respiration. Haa ! Relâchez. Bien !

Hmmm. Je dois dire que vous êtes encore des enfants. Ne savez-vous pas que Je suis très puissante ? Dois-Je vous le dire ? Même les petits enfants le savent.

D’accord ? Relaxez-vous. Ayons un peu de musique et autre.

Alors y a-t-il des questions ?

Yogi : J’ai une question. Pourriez-Vous expliquer la différence entre Joie [Divine] et bonheur ?

Shri Mataji : Oh vous savez c’est très simple. La Joie n’a pas de dualité comme le bonheur et le malheur. La Joie est singulière, absolue ; elle est absolue. Il n’y a pas de pensée. Elle est une satisfaction totale. Le bonheur est toujours assombri par le malheur. C’est comme une pièce de monnaie à double face, vous voyez, comme les deux faces d’une pièce de monnaie. Le bonheur sera suivi par le malheur et le malheur par le bonheur. Il s’agit d’une terminologie relative. Mais la Joie [Divine] est absolue, absolue. Elle est au-delà de la pensée. C’est de la béatitude.

Yogi : C’est plus comme du contentement.

Shri Mataji : Le contentement peut encore être relatif. Mais c’est tout cela en un. La Joie se trouve où vous ne demandez plus rien, où vous êtes juste là. Alors elle s’émet juste. Elle s’émet seulement. Vous ne désirez rien, cela se répand juste. Cela n’a rien à voir avec votre rationalité, ne peut pas être perçu au travers de votre rationalité. C’est au-delà, vous le sentez juste.

Hmm. Jeremy ?

Jeremy : Pourquoi rêvons-nous ? Qu’est-ce qui nous fait rêver ?

Shri Mataji : Les rêves ? En fait, pour les rêves, il y a normalement trois niveaux de conscience – cela ne concerne pas le quatrième [turiya] car en fait vous êtes dans le quatrième – mais normalement il y a trois niveaux. Et le troisième niveau est appelé shushupti, c’est le niveau où vous êtes dans un sommeil profond. A ce moment vous entrez en contact avec l’inconscient. L’inconscient entre en fait dans votre attention et vous commencez à en obtenir des informations.

Mais quelqu’un qui n’est pas encore réalisé, n’est pas encore totalement éveillé dans cet état au sens que, quoi qu’il enregistre, devient à nouveau brouillé quand il revient [vers le niveau éveillé] au travers de ces niveaux, au travers des zones du subconscient, de plein de zones nous pouvons dire, quand il émerge de toutes les zones du subconscient qu’il a en lui, et des zones du supraconscient en lui, et arrive alors à l’état de conscience [état éveillé].

Donc des tas de choses brouillent cet état, comme s’il était couvert de nuages ou même la mémoire du rêve pourrait être totalement confuse.

Mais, après la Réalisation, vous atteignez encore plus de profondeur car vous entrez dans l’inconscient. Ce n’est pas que l’inconscient doive faire quelque chose mais vous entrez dans l’inconscient. Votre attention entre dans l’attention [de l’inconscient] et elle enregistre ce qu’elle voit. Plus vous entrez dans la Réalisation, plus l’état de rêve va s’en aller.

Par exemple, Je ne rêve jamais. Je veux dire qu’en fait Je suis dans un rêve. Je ne rêve jamais au sens que, quand Je suis soi-disant en train de rêver, Je suis en fait là en train de solutionner un problème. Et Je peux vérifier avec les autres le fait qu’à ce moment-là J’étais avec vous car quelqu’un dira : « Oui, ceci est arrivé. » Donc il s’agit d’un de Mes différents états.

En fait ce qui arrive, c’est que vous ne rêvez jamais mais vous êtes toujours dans la réalité. Mais il s’agit de quelque chose de différent. Mais au moins tout ce que vous enregistrez là venant de l’inconscient, au moins devrait vous être propre à vous. Mais la plupart des rêves des gens sont brouillés, ainsi le rêve n’a pas beaucoup de signification.

Mais avec Sahaja Yoga vous êtes tellement illuminé que, aussi dans vos rêves, vous voyez ce que l’inconscient a vraiment à dire, qui n’est pas confus, qui n’est pas embrouillé, qui est absolument en lien avec ce qui se trouve dans votre état d’éveil.

Je veux dire que, par exemple, vous pourriez Me voir plusieurs fois dans vos rêves. Et vous recevrez de Moi des suggestions. Je veux dire que Je travaille seulement au travers des rêves, au travers de l’inconscient. Et certains diront toujours : « Oh, Je vous ai vue quelque part. Je Vous ai vue souvent. Je ne sais pas où je Vous ai vue. Etiez-vous à New York ? » Je réponds que non. « Alors où Vous ai-je vue ? »

Ils M’ont vue dans leur sommeil, vous voyez, mais ils ne peuvent pas le relier au fait que c’était dans leur sommeil qu’ils M’ont vue. Ce ne sont pas des gens réalisés mais ils M’ont vue.

Yogini : Pouvez-Vous donner la Réalisation aux gens dans leur sommeil ?

Shri Mataji : Non, non. Je ne le peux pas. Je ne désire même pas donner la Réalisation aux gens quand ils ne sont pas en face de Moi ou de Mes photos ou des Sahaja Yogis. Cela ne devrait pas être car la reconnaissance est le seul point important dans Sahaja Yoga. Le Sahaja Yoga moderne va seulement marcher si vous Me reconnaissez ! Si vous ne Me reconnaissez pas, cela ne marchera pas. C’est la seule façon. Ceci est la seule clé car jusqu’à maintenant, vous n’avez jamais reconnu personne. C’est seulement en reconnaissant que toutes vos actions passées seront pardonnées, que tout sera accompli. Mais si vous refusez de Me reconnaître ou s’il vous faut du temps pour cela, votre progrès sera lent. Je vous en parle franchement. Bien que ce soit assez embarrassant, Je dois vous le dire. Ceci est un fait !

Donc vous ne pouvez pas donner la Réalisation en état de rêve. Mais en rêve, vous pourriez voir la situation dans laquelle elle sera donnée, comment vous devriez la donner. Vos solutions vous seront suggérées, la manière d’approcher une personne en particulier. Mais vous ne pouvez pas donner la Réalisation à quiconque. Ils doivent savoir qu’ils ont obtenu la Réalisation au travers de Mataji Nirmala Devi. En fait, quand vous leur donnez la Réalisation comme cela, ils ne lui accordent aucune valeur. S’ils ne Me connaissent pas, elle n’aura pas de valeur pour eux.

Mais Je suggérerais de ne pas trop analyser les rêves. A nouveau le même problème va commencer. Car Je connais Jung et tous ces gens l’ont fait mais c’était bien, à ce stade, parce qu’ils n’étaient pas des gens réalisés, ou ils étaient réalisés d’une manière très confuse dans le sens qu’ils n’étaient pas sûrs d’eux-mêmes. Mais vous, vous ne devriez pas continuer à vous préoccuper autant des rêves.

Les rêves vous viennent pour vous apporter une solution à un problème. L’inconscient vous aide dans les rêves. Par exemple, quand Je vais en Inde, la plupart d’entre eux rêvent que Mère vient. Je veux dire que cela agit comme une télévision !

Yogi : J’ai rêvé de Vous après ma première venue ici.

Shri Mataji : Après que vous soyez venu ici ? Pas avant ? Mais il y a des gens qui sont venus à Moi parce qu’ils avaient rêvé de Moi aussi.

En fait c’est une bonne chose. Rêver de Moi veut dire que vous êtes devenu très profond. La vérification entre en vous.

Yogi : Quand j’étais ici, Vous avez placé Votre main sur cet œil. Quand j’en ai rêvé, c’était comme si quelque chose en était extrait, comme un cristal. Et il est tombé sur le sol et des sortes de jambes en sont sorties et il a couru au loin. (Rires.) J’avais l’habitude de souffrir de maux de têtes et, depuis ce moment, je n’en ai plus eu.

Shri Mataji : Vous voyez ! Cela est vrai. C’est vrai. Je veux dire que vraiment cela se fait comme cela.

Je vais vous raconter un autre exemple, un exemple très concret à ce sujet. Un homme avait l’habitude de venir à Sahaja Yoga et y était très profond. Certains disciples de Rajneesh voulaient lui faire du mal. Alors ils l’appelèrent et lui dirent : « Nous t’offrirons un paan [jacquier ?] que nous mangeons » et tout cela. Et ils l’ont réellement hypnotisé et lui ont donné un paan. Il a mangé le paan et tout cela. Cela se passait après le programme vers 10H30 et il s’en est allé dans les zones de son subconscient. Comme il revenait un peu au niveau conscient, alors ils l’ont emmené dans un taxi pour le battre. Mais ils ne pouvaient pas le battre ! Il pouvait voir qu’ils s’approchaient de lui pour le battre mais leurs mains étaient retenues par quelqu’un. Il ne pouvait pas du tout sentir qu’on le battait. Et il est redevenu conscient, à nouveau inconscient, et puis il est devenu totalement conscient. Il les a vus le battre et eux en souffraient comme s’ils étaient battus mais lui n’a jamais été battu. Et ensuite ils l’ont laissé dans un endroit et ont pris sa chaîne en or. Et il avait une bague au doigt avec un vrai rubis. Ils ont pris tout cela et l’ont laissé dans un endroit quelque part. Il a marché tout du long depuis cet endroit jusqu’à sa maison. Donc Moi J’ai vu tout cela lui arriver et J’avais essayé de gifler et battre ces gens. J’ai vu tout cela et c’est Moi qui avais fait ça.

Donc tôt le matin, Je Me suis levée vers six heures et J’ai téléphoné chez lui et ai demandé comment il allait maintenant. Son épouse a dit : « Il est arrivé très tard. Je veux dire qu’il est venu réellement le matin vers cinq heures. Et maintenant il dort. » J’ai dit : « Laissez-le dormir. Il a passé un très mauvais moment la nuit dernière et il a souffert beaucoup. Ces gens de Rajneesh lui ont fait un gros problème. » Je lui ai expliqué. Elle était totalement surprise. Elle n’était pas au courant de toutes ces choses. Quand il s’est levé, elle lui a demandé : « Où es-tu allé ? » Et il lui a raconté toute l’histoire. Ensuite il M’a téléphoné et a dit : « Mère, Vous étiez là pour me sauver ! » J’ai dit : « D’accord. » Je lui ai expliqué mais normalement Je ne vous en parle pas. Mais ce jour-là Je voulais juste savoir.

Alors il a dit : « J’ai perdu la bague que mon père m’avait donnée et je me sens vraiment triste à ce sujet. » Alors J’ai dit : « Très bien, tu la retrouveras. Tu vas retrouver ces deux objets. » Et en descendant ses escaliers, il a trouvé là une sorte de paquet rouge. Et sa femme a dit : « Pour quelle raison y a-t-il ici ce paquet rouge ? » Donc il l’a pris. A l’intérieur se trouvaient sa bague et sa chaîne.  Alors il M’a immédiatement téléphoné : « Mère, j’ai retrouvé ces deux objets. Comment avez-Vous fait ? »

Vous voyez que cela peut être accompli. Donc tout cela a été fait pour eux car, vous voyez, on peut y arriver. Cela peut se passer de cette manière. Mais vous devez savoir que tout est accompli au travers du pouvoir de Brahma, c’est le rayonnement de l’Adi Shakti. Tout est fait au travers de cela. Le reste n’est que du mythe. Si vous n’avez pas peur du mythe et si vous ne reconnaissez pas le mythe, vous êtes au-dessus de lui ! Mais cependant vous le reconnaissez. C’est ceci le problème.

Yogi : Si, disons, vous êtes un scientifique, diriez-vous que vous ne devriez pas continuer avec votre travail scientifique ?

Shri Mataji : Non, non, non. Si vous êtes un scientifique alors, après la Réalisation, ce que vous devriez faire est de rassembler la science et la Réalisation. Vous pouvez expliquer ensemble la science et la Réalisation. Vous devez expliquer la Réalisation au moyen d’une méthode scientifique. Ceci devrait être votre effort, une nouvelle direction, car vous avez découvert que vous êtes réalisé, vous avez découvert qu’il existe un Pouvoir Omnipénétrant, alors si vous pouvez mettre ceci dans un langage scientifique, vous pourrez leur en parler afin que cette connaissance ne soit pas gâchée. Supposons que vous soyez un géologue, vous pourrez expliquer beaucoup de choses en géologie que ne pouviez pas expliquer jusque-là, grâce à votre Réalisation. Ainsi vous apportez vraiment à la science sa propre réalisation. Il y a tellement de questions auxquelles ils ne peuvent pas répondre !

Chaque chose, la politique, tout – pourquoi cela a raté, ce qui s’est passé, quelle en est la raison – tout peut être expliqué au travers de la science de Sahaja Yoga. Tout – pourquoi cela marche, pourquoi cela ne marche pas, qu’en est-il, quelle est la défaillance – tout peut être expliqué. L’attitude humaine, tout. Donc utilisez votre connaissance pour illuminer la connaissance qui est couverte par l’ignorance.

Voyez maintenant par exemple, vous avez développé des films, des cinémas, ceci, cela, utilisez-les pour Sahaja Yoga. Vous devriez essayer de découvrir des manières et des méthodes pour les utiliser pour Sahaja Yoga. Supposons que vous soyez un dramaturge, utilisez cette pièce de théâtre. Créez une pièce de théâtre sur Sahaja Yoga. Placez votre attention là-dessus et vous pourrez le faire.

Aussi supposons que quelqu’un donne un cours de journalisme, alors il devrait utiliser sa connaissance du journalisme pour répandre Sahaja Yoga.

Vous devriez découvrir également en géologie, ou dans n’importe quel domaine, la lumière de Sahaja Yoga qui manque jusque-là chez les scientifiques, les géologues, les psychiatres, chez eux tous, parce que toute cette science est isolée, dans le noir, n’a aucune connexion avec le Tout.

En fait voyez, votre feu est ici, d’accord ? Alors, quand Je place Ma main là, ce qui se passe, c’est que ce feu est illuminé. Ce pouvoir absorbe de vous ou de n’importe lequel d’entre vous qui est une âme réalisée, tout ce qui est en vous qui peut être brûlé au loin par le feu, et il l’élimine en le brûlant. Ce feu, vous l’avez analysé en étant dans l’ignorance mais maintenant vous êtes illuminé.

En Inde, J’ai donné la Réalisation à des scientifiques qui travaillaient sur l’agriculture. Ils ont commencé à utiliser les vibrations pour l’agriculture et ont été surpris de pouvoir produire dix fois plus comme rendement. Je veux dire que vous pouvez voir la différence entre les différentes sortes de choses qui ont été produites. Et ils ont accompli un travail extraordinaire dans ce domaine. Ils vont publier des rapports et autres. Et voilà ce qu’ils sont en train de faire.

Vous pouvez également observer comment les vibrations travaillent sur, disons, le noyau d’un atome. Ceux-ci seront mis en action au moyen des mesotrons [particules élémentaires responsables des forces dans le noyau atomique]. Si vous voyez cela, les mesotrons réagiront immédiatement à cela parce qu’ils sont arbitraires et vous serez étonné de pouvoir les manipuler et les manœuvrer grâce à vos vibrations, si vous les voyez sous un microscope.

Si vous voulez y entrer, vous pouvez y entrer, parce que, avant tout, vous devez convaincre ces gens horribles de ce qui pourrait se passer autrement, d’abandonner toutes les autres choses et de juste l’accepter, d’être là-dedans.

Nous guérissons les gens sans aucune notion de science. Nous guérissons des fous sans aucune notion de science. Après tout, tout est destiné à l’amélioration des êtres humains ! Nous améliorons les problèmes de nourriture. Nous améliorons même les problèmes matériels. Je veux dire que le tattwa [principe] de Lakshmi est amélioré en eux.

Toutes ces choses peuvent être faites. Et les scientifiques peuvent montrer que la science emmenée à ses extrêmes sans être reliée au Tout, peut nous conduire à la destruction.

Si vous vous bougez dans une seule direction, selon un mouvement linéaire, cela se réenroule juste et revient sur vous. Mais, si vous êtes relié au Tout, alors vous savez comment équilibrer cela, sinon le nez commence à grandir ou bien les oreilles, cela se développe de façon maligne. Même la Terre, si une partie de la Terre commence à grandir, par exemple, d’un seul côté, toute la balance, tout l’équilibre partiront de la Terre, n’est-ce pas ? Je veux dire que, si vous observez la Nature dans sa réelle totalité, alors vous verrez qu’il y existe un tel équilibre !

La science se meut juste comme un cheval aveugle dans une seule direction. Quelle en est l’utilité ? Alors vous en arrivez à l’atome et de l’atome vous en arrivez à l’énergie atomique et de là, vers cette partie destructrice.

Mais, si vous vous étiez maintenu à la vérité et à la totalité, alors vous ne seriez pas allé aussi loin. D’accord, c’est utile pour nous alors utilisons-le ! L’analyse vous détruit, détruit toute votre personnalité, tout. Si vous commencez à vous analyser vous-même, vous serez détruit. Prenez-vous dans votre globalité [comme faisant partie du Tout].

J’ai aussi connu des gens qui M’analysent. J’ai vu de tels fous stupides ! Haaa, il y en a ! C’est si fantastique la façon dont les êtres humains s’affairent avec leur tout petit cerveau !

Il n’y a rien qui ne puisse être expliqué dans Sahaja Yoga. Quand vous devez découvrir une science plus élevée, oubliez les sciences inférieures. Je veux dire que, lorsque vous étiez une grenouille, vous vous préoccupiez seulement du puits où vous viviez, mais en fait aujourd’hui vous êtes un être humain et vous êtes préoccupé par d’autres choses. De fait, pour devenir un super être humain, vous devriez vous soucier des sciences plus élevées.

Vraiment, ce que vous avez accompli au moyen de la science, nous pouvons l’accomplir en une seconde au moyen de Sahaja Yoga. Votre bien-être matériel, nous pouvons l’améliorer en une seconde. Si vous obtenez votre Réalisation, vous serez plus à l’aise financièrement.

La plupart des gens sont déclarés dans le coma et morts, ou fous et des cas perdus. Ils n’ont pas été capables de guérir aucun fou de toute façon. Une fois qu’il entre dans l’asile, il en sort mort. Il ne revient jamais en tant que personne saine.

Qu’a accompli votre science jusqu’à maintenant ? Et de quelle manière ? Prenez n’importe quoi : des problèmes politiques, tout. En politique, vous avez essayé d’avoir, disons, la démocratie mais vous avez créé la ‘démonocratie’ ! Vous avez voulu avoir le communisme, mais ça n’a été rien d’autre que tuer tout le monde. Tout est sens dessus dessous.

(A part : Hello ! Comment vas-tu ? Viens ici, tu viens ici ! Ton père est venu ?

Enfant : Oui.

Shri Mataji : Où est-il ?

Enfant : Là-bas.

Shri Mataji : Oh, Je vois, Je vois. Assieds-toi, assieds-toi, assieds-toi. Bien !)

Y a-t-il d’autres questions ?

Allons-nous écouter un peu de musique ?

Yogi : Mère, quelle est la réelle signification de votre nom ‘Shri Bhagawati’ ? J’ai vu plusieurs traductions différentes de ce nom, entièrement différentes l’une de l’autre.

Shri Mataji : Vous voyez ‘Bh’ – ‘ga’ : ‘Bhaga’ signifie ‘six choses ensemble’. Il s’agit des six attributs de Dieu et Bhagawati est le Pouvoir de Dieu, c’est pourquoi Elle est appelée ainsi.

Il y a six attributs de base de Dieu. Le premier est l’innocence, le second est la créativité, le troisième est l’attitude paternelle vous pouvez dire. Et c’est Celui qui nourrit. Vous voyez, si vous placez le Jardinier et la Terre Mère ensemble, alors qu’elle est leur qualité ? C’est le fait de nourrir – pour permettre la croissance. Et il y a le fait de faire attention, ce qui s’appelle ‘palanhaar’. Il doit y avoir un terme en anglais. Le ‘Patron’ ? Mais ‘patron’ ne veut pas dire tout cela, n’est-ce pas ?

Yogi : Celui qui élève ?

Shri Mataji : Celui qui élève ? ‘Celui qui élève’ est un mot bizarre. (Rires.)

Yogi : ‘Paternel’ Mère. ‘Paternel’.

Shri Mataji : Mais c’est aussi au niveau matériel, vous voyez.

Yogini : Gardien ?

Shri Mataji : Le gardien contrôle seulement. Vous voyez, tout cela mis ensemble, c’est ‘palanhaar’.

Yogi : Soutien ?

Shri Mataji : Le fait de soutenir est également là. Mais aussi la gentillesse, le contrôle, le fait de porter attention, l’élimination. Toutes ces beautés et la réjouissance de voir votre création. La croissance. Celui qui rend notre croissance possible. Alors Il est Tout Puissant. Il est Tout Puissant et personne n’est plus puissant que Lui. Il est Celui qui est le plus puissant. Et Il englobe tout. Il est Omnipénétrant et Il sait tout : sarvanti. Il connaît tout, Il est omniscient.

Ceci est ‘Bhaga’. Et Bhagawati est le Pouvoir de Dieu. Sans Bhagawati, Dieu n’a pas de signification. C’est pareil à la lune et au clair de lune, c’est pareil au soleil et au rayon de soleil. Vous ne pouvez pas les différencier. Ils sont juste un et semblables.

Yogi : Alors Bhagawati est-Elle l’Adi Shakti ?

Shri Mataji : L’Adi Shakti est semblable à Bhagawati. On Lui donne beaucoup de noms. L’un d’eux est Nirmala aussi.