The New Age, Plaw Hatch 1980

(England)

1980-11-16 1 New Age 1, 74'
Download video (standard quality): Transcribe/Translate oTranscribe

Feedback
Share

« The New Age » (Seminar), Plaw Hatch Hall (UK), 16 November 1980.

English transcript: UNverified
Traduction partielle: NON vérifiée. Ver 1/1/2014.

Peut-être l’avez-vous remarqué, quand vous avez reçu votre Réalisation,
vous avez commencé à vous transformer en premier, et après, cela
transforme les autres. Par votre présence, vous les transformez. Par
votre existence, vous les transformez. Vous commencez à transformer
l’atmosphère, les problèmes subtils de négativité… Quand une personne
est réalisée, illuminée, l’aura s’étend et vous commencez à attirer les
autres vers vous.
Vous devez vous rappeler quelques points dans Sahaja Yoga : d’abord vous
recevez la lumière. Le second pas, c’est que vous irradiez la lumière, avec
votre volonté, avec votre compréhension, avec votre liberté… Dans SY,
la volonté est très importante. « Volonté » ne veut pas dire « désir ».
« Volonté » veut dire « désir mis en action ». Donc ce que vous faites, c’est
désirer et mettre en action. Vous êtes ceux qui émettent la lumière et
ça ne marchera qu’à travers votre volonté.  »

« La toute première base de Sahaja Yoga, c’est que vous devez devenir votre
Esprit, de sorte que votre corps émette seulement le pouvoir de
l’esprit. C’est la base de Sahaja Yoga… L’esprit brillera sur une
attention très solide. Solidifiez -la! Equilibrez vos pensées! Equilibrez
vos yeux! Equilibrez vos désirs! Ego et super ego! Cet équilibre doit
s’établir. Avant tout, équilibrez-vous! …

Le deuxième point est l’intégration – l’intégration de votre attention.
L’intégration est là quand vous faites quelque chose, quand vous désirez
quelque chose, quand vous avez de la joie, quand vous voulez quelque
chose. Si vous voulez être l’Esprit, vous voulez juste que votre Esprit
soit joyeux; car si l’Esprit est dans la joie, ça veut dire que vous
êtes dans la joie! Pour que votre attention soit joyeuse et gaie,
complètement intégrée à votre être, pas avec votre ego, et c’est là que le
discernement intervient.

Le troisième point est le discernement. C’est très facile de critiquer
les autres. C’est facile de dire que les autres ne font pas ce qu’il
faut. Ca devrait être la plus simple des choses de voir ce qui ne va pas
avec vous-même, parce que vous ne pouvez pas corriger les autres. Vous
ne pouvez que vous corriger vous-même. Quand vous conduisez votre
voiture, vous pouvez contrôler vos freins, mais pas les freins d’une
autre voiture!
Avec discernement, vous saurez comment vous corriger vous-même, même
avec rationalité. Avec l’intégration, votre rationalité devient logique
et vous vous dites : « Non, ce n’est pas bien! Ca ne peut pas être comme
ça! » Vous pensez à quelque chose et vous voulez avoir la réponse. En
fait, elle est déjà dans votre cerveau. Il s’ouvre. La seule chose que
je dis, c’est : développez votre discernement. Si vous n’avez pas de
discernement, alors, développez-le, vous devez grandir, vous devez mûrir…
C’est la qualité que vous avez, vous les humains! Tous les Dieux et les
anges s’inclinent devant vous. Ils ont leur attention sur vous.

L’Esprit est l’Etre Collectif. Tous ceux qui ont rejoint la collectivité
sahaj devraient être en complète union et harmonie – absolument. Et
prenez de la joie à être en compagnie de chacun. Chacun est une belle fleur.

C’est vous qui êtes mes enfants. C’est vous qui parlez le même langage.
C’est vous qui savez tout (…) Vous êtes des rois : comportez-vous
comme des rois. Ne permettez pas à votre ego de se développer, bien
entendu! Mais vous ne jouirez pas de votre royaume tant que vous n’y
aurez pas fait venir d’autres sujets. Il faut qu’il y en ait de plus en
plus en plus, mais gardez votre dignité.

Assumez vos pouvoirs. Assumez. Mais sans fierté. Vous êtes
comme ça, il n’y aucune raison d’avoir de l’orgueil. Faites confiance aux sahaja yogis. Ce
sont vos frères et soeurs, vos compagnons, votre tout.
Vous devez savoir qu’en gardant des conflits les uns envers les autres,
vous réduisez la puissance de Sahaja Yoga. En étant fâché avec d’autres
Sahaja Yogis, vous réduisez la la puissance de Sahaja Yoga. Essayez
d’imaginer le combat des canaux les uns avec les autres, comment
pourrait-on concentrer l’énergie? D’abord, nettoyez vos canaux et
comprenez que tous les canaux ensemble vont bien mieux travailler. Il
faut sentir cette force collective.
Quand il y a un problème dans la collectivité, dans quels centres y a-t-il un obstacle? Pouvez-vous me le dire? Dans le Visshudhi et le Sahasrara, parce que je suis la collectivité de tous les Dieux et tous les centres sont dans le cerveau, dans le Sahasrara…
Venez dans la collectivité pour comprendre que vous êtes des cellules de
Mon corps et que je vous ai éveillés. Si vous dégénérez, Mon corps se
dégénère… Seuls ceux qui ont confiance en eux-mêmes peuvent comprendre
cela : ayez confiance que vous avez été choisis. Vous êtes vraiment le
peuple spécialement fait pour ce grand travail. Quand vous comprenez et
reconnaissez cela, vous ne vous faites plus de soucis pour les petites
petites choses de la vie.

C’est une nouvelle race qui grandit. Les autres sont des êtres humains.
Vous, vous n’en pas. Cette race-là doit grandir dans le monde entier. Nous
devons nous constituer en un groupe, en une seule compréhension, en une
seule harmonie. Il faut nous réjouir de nous-mêmes, de nos faiblesses,
pour pouvoir les nettoyer. Riez-en! Quelqu’un a une mauvaise habitude…
Riez! C’est la meilleure façon de s’en débarrasser..

Aujourd’hui, nous devons décider de vivre avec un coeur et un désir,
avec une tête et un foie – tous ensemble. Et observons le travail…
« Let’s enjoy »…

Cette transition est le point que vous devriez percevoir. Vous êtes une
âme réalisée et une âme réalisée est quelque chose d’unique qu’on ne
peut comparer àcrien d’autre. On ne peut pas vous mettre en parallèle
avec autre chose, car vous êtes au-dessus des choses humaines. Nulle
part une telle chose n’a existé. (…) Comment donner une analogie avec
quelque chose qui n’a jamais existé avant? Jamais.