Diwali Puja 1981

London (England)

Feedback
Share

Diwali Puja, 1 Novembre 1981, Chelsam Road Ashram, Londres, UK

FrTVD 2021-1106

Aujourd’hui, Je vous ai parlé de l’importance du principe de Lakshmi en nous et des trois étapes par lesquelles nous passons. D’abord c’est l’étape de Gruha Lakshmi. On la célèbre traditionnellement le treizième jour de la lune, et alors c’est la coutume d’offrir un cadeau à la maîtresse de maison. Et le mieux qu’elle puisse recevoir est une sorte d’ustensile de cuisine. Donc les gens offrent des ustensiles de cuisine, et en fait c’est une cadeau mutuel car quand vous offrez une telle chose, elle est supposée cuisiner pour vous. C’est une très douce attention de suggérer qu’elle va cuisiner quelque chose pour nous.

Et puis le quatorzième jour est très important car c’est le jour de la Déesse en tant que pouvoir, pouvoir car c’était Kartikeya celui qui a tué Narakarura, le démon. Et il était un des pires de tous, il ne pouvait pas être tué. Alors Shiva et Parvati ont été mariés dans ce but spécial de produire ce puissant Shaktiputra, ce qui veut dire le fils de la Shakti, connu sous le nom de Kartikeya. Et Il est venu au monde juste pour tuer cet horrible démon, appelé Narakasura. Et Il l’a tué. C’est ce jour, le quatorzième. C’est quelque chose comme Halloween que ce jour. Car c’est le jour où ils ont ouvert les portes de l’enfer et y ont jeté tous les démons. Et c’est pourquoi ce jour on doit se reposer  que possible. De façon à ce que tous les démons y soient jetés, car quelques-uns d’entre eux pourraient bien encore errer. C’est mieux de leur permettre de s’en aller. Je veux dire que dans le monde où vous êtes, vous ne sentez pas tellement leur existence, mais si vous étiez dans le monde du subconscient ou du subconscient collectif, des gens voient même les esprits, et aussi peuvent sentir leur existence, en voyant des taches noires et tout cela.

Donc ce jour est très dangereux, mais parce que Narakasura a été tué, les gens ont fait la fête. Cette célébration se fait le jour d’après, qui est le jour du Diwali, disent-ils. C’est le jour où ils vénèrent aussi Lakshmi, car ils pensent que c’est le jour de la naissance de Lakshmi sur cette terre comme Je vous l’avais dit la dernière fois.

Et puis le jour du Nouvel An vient après, car en Inde, au nord, c’est le moment où les gens finissent les récoltes et ils ont trouvé que ce jour était très bien pour célébrer le Nouvel An. Et en fait c’est même plus, on peut dire se sociale en Inde, mais on n’a pas besoin de le célébrer, c’est comme vous voulez. Vous pouvez avoir votre propre Nouvel An. Car au sud, par exemple au Maharastra, ils ont un autre Nouvel An, comme Je vous l’avais dit, quand les Shalivahana et leur dynastie ont commencé un autre calendrier et qu’ils le célèbrent.

Donc toutes ces choses ne sont en rien rigides à ce sujet, on doit le savoir. Rien n’est rigide. La rigidité vient de l’ignorance. C’est tout pour vous, pour votre joie et votre bonheur. Tout le système de festivités est pour votre bonheur et pas pour le bonheur du temps ou de la date. Il est fait pour vous, donc il pourrait être ajusté selon vos besoins et votre compréhension. Et aussi selon la façon nationale du lieu où vous vivez. Il ne devrait pas y avoir d’addiction à un type particulier de culture ou à un type particulier d’idées. C’est tout pour vous. Toutes ces festivités sont pour vous, pas pour les dieux. Ils n’ont pas ces festivités. C’est seulement pour vous que ces festivités ont lieu. Et quand vous faites la fête, c’est seulement  et votre bonheur. Et c’est comme cela que vous devriez faire la fête d’une manière que cela vous donne le plus de plaisir. Et les fêtes, toutes les fêtes du monde doivent être célébrées. Plus vous faites la fête et plus vous êtes heureux. Pourquoi manquer cette chance, voyez-vous. Donc en tant que Sahaja Yogis, vous pouvez faire la fête, vous ne devez pas vous endormir.

Donc en tant que Sahaja Yogi, vous n’appartenez plus à un milieu ou une communauté, désormais vous appartenez à un milieu universel. Une fois que vous commencez à appartenir à quelque chose d’universel, vous pouvez célébrer toutes les fêtes de toutes les religions. Et profitez-en pleinement. Toute l’année, vous pouvez célébrer gnez-vous sur elles, le plus vous en savez, le mieux c’est. Et prenez toutes les confiseries, et autres choses que vous utilisez, quels que soient les lieux et pays et cultures. Et c’est comme cela que nous devons être plus festifs.

Maintenant le dernier jour est très important, c’est un jour très universel Je devrais dire, on l’appelle Bhaiya Duja en Hindi. Ce jour on l’appelle aussi en Marathi Vao Dijum, il a différents noms. C’est le jour des frères et des sœurs. Or la relation entre les frères et les sœurs doit être très très forte. Ainsi que la pureté de ces relations, qui doit être maintenue. Il n’est pas nécessaire d’être frères et sœurs de naissance, pas nécessaire. Mais vous êtes sur cette terre en tant qu’âmes réalisées, vous êtes comme frères et sœurs. Ainsi cette pureté doit être maintenue dans la société de Sahaja Yoga. C’est très important de pouvoir essayer de développer cette situation que les relations frères- sœurs soient des choses très pures. Leurs relations sont très pures. Et elles ne devraient pas tout le temps être remises en question. A tel point que si vous considérez quelqu’un comme votre frère, il sera votre frère et plus vous développerez cette relation, mieux se portera votre Vishuddhi gauche. Car le Vishuddhi gauche représente la relation avec Dieu pour frère ou avec la Déesse pour soeur.

Ainsi la sœur de Shri Krishna, comme vous le savez, était la fille de Nand, et Shri Krishna lui-même naquit en prison. Mais il y eut un échange d’enfants. Ils ont dû La remplacer par Lui. Et alors quand Kamsa, l’oncle de Krishna a essayé de tuer cette petite fille, Elle s’est en allée au ciel dans un éclair et Elle Lui dit « ton assassin vit toujours à Gokul, il est toujours là-bas », donc cet éclair qu’on voit est la représentation de ce pouvoir, qu’on appelle Vishnumaya, c’est le pouvoir de la sœur. Si vos sentiments fraternels envers les femmes sont bons et solides, votre Vishuddhi gauche sera très bon.

Mais il a beaucoup d’autres qualités. Par exemple une personne qui a un très bon Vishuddhi gauche est une personne qui a confiance en elle. Et pas seulement cela, mais tout ce qu’elle dira sera la vérité. Même par erreur, si elle dit quelque chose, cela deviendra vrai. C’est un centre très puissant que ce Vishuddhi gauche. Une telle personne, quoiqu’elle dise, raconte, critique quelque chose ou résume quelque chose, ou contredit quelque chose, alors cela aura le pouvoir d’éliminer tout ce qu’il ne veut pas. Voyez-vous, c’est comme le Christ, Son Vishuddhi gauche s’est exprimé à travers Sa relation avec Marie-Madeleine. Lorsqu’il a tenu tête aux gens et leur a dit : « Que ceux qui n’ont jamais commis de péchés lui lancent des pierres » c’était Son pouvoir. Le péché des gens les a fait s’écrouler complètement, ils ont abandonné car il y avait péché. Et le péché était celui du Vishuddhi gauche. Il n’y avait aucune pureté, et quand il n’y a pas de pureté, la personne qui, elle, est tellement pure dit une telle chose, tous les gens ont perdu leurs capacités, ils ne pouvaient plus jeter de pierres.

Or cette sœur de Shri Krishna s’est réincarnée après, en tant que Draupadi et cela tout près de l’endroit où nous étions, Vani, là où nous avons vu. Gavin, vous vous souvenez quand nous allions à Nagpur ? Près de Vani elle est née, cet endroit où il y a un très grand temple pour cela. On l’appelait Draupadi et vous savez comment Shri Krishna a essayé de préserver Sa chasteté. Maintenant des gens, Je l’ai entendu, ont essayé de dire des choses contre Marie-Madeleine et contre le Christ et d’autres choses. C’est le signe de la décadence de nos cerveaux et de notre moralité que nous ne pouvons pas voir de pureté dans n’importe quelle relation. Nous ne pouvons pas voir de pureté dans n’importe quelle relation.

Donc, nous en tant que Sahaja yogis, nous devons développer plus cela. Mais au lieu de cela Je trouve que les gens, spécialement en occident, ils essaient de penser avec qui ils vont se marier. Ces relations sont établies, c’est faux. Pas besoin d’organiser des mariages et de jouer à ces jeux de romance et tout cela. Si le mariage doit avoir lieu, il aura lieu, mais ne gâchez pas l’atmosphère. Il y a des gens qui sont juste comme des coiffeurs, qui essaient d’organiser des mariages, voyez-vous et mettent leur orgueil à arrangere ces mariages, entre celui-ci ou celui-là avec celle-ci ou celle-là. Ce n’est pas convenable, on ne devrait pas le faire. Il n’y a aucun mérite à cela, d’organiser des mariages tout le temps. Quand le temps du mariage arrive, il peut avoir lieu.

Or du temps de Mohammed Sahib, une importante question est arrivée, car il y avait très peu d’hommes et beaucoup, beaucoup de femmes de tous les âges. Et ils ne savaient pas comment faire, comment épargner ces jeunes filles car beaucoup d’hommes étaient morts durant la guerre. Alors ils se sont demandé : « Que faire dans notre position dans une circonstance d’une telle catastrophe et qu’il y a tant de femmes, et très, très peu d’hommes ? »

Alors Il dit : « Très bien, vous pouvez épouser quatre ou cinq femmes et vous pouvez les épouser de n’importe quel âge ».

Car si vous devez vivre dans la bonne conduite, ce qui signifie dans le mariage, cela signifie consentement collectif, pas hors du mariage.

Donc Il dit : Très bien, vous pouvez même vous marier cinq fois, mais vous devez vous marier car sans un mariage, ce n’est pas convenable. »

Et c’est pourquoi Il faisait attention à ce que chaque personne soit mariée et ne doive pas avoir de relation en dehors du mariage, qui était un péché. Au lieu de cela maintenant les musulmans acceptent de se marier avec cinq personnes. Je veux dire quand les hommes sont plus nombreux que les femmes. C’est tout faux. Il vous faut trouver la solution. Et en ce temps-là. les relations même entre frères et sœurs devaient être limitées car c’était un gros problème. Donc Il dit : « Très bien, les enfants nés des mêmes parents ne peuvent pas se marier entre eux mais les cousins peuvent se marier », en ces temps-là.

Mais maintenant ces temps ont changé, ce n’est plus la même chose, nous ne sommes plus en guerre, et il n’y a rien de semblable qui arrive. Il n’y a plus ce problème. Alors essayons de développer maintenant nos pures relations entre frères et sœurs. Actuellement, la première fois que nous avons eus ce Diwali, J’ai demandé à des gens de se trouver une sœur. Que chaque jeune homme se trouve une sœur. Et depuis, c’est le jour, J’ai dit, commençons de cette façon, et que la prochaine fois que nous nous rencontrons, ce jour qu’on appelle Rakhi Purmima, que vous attachiez un Rakhi (bracelet) à sa main, entre frères et sœurs.

En Inde aussi nous avions cela et cela marchait très bien. Mais là-bas les relations sont si fortes ! Une fois Dhumal, voyez-vous, je crois qu’il l’a noué à Raulbai. Et maintenant, même si Je dis quelque chose à Raulbai, il n’aime pas. Cela va jusqu’à cette extrémité. Mais c’est si joli, vous savez, et même la femme de Dhumal, elle respecte Raulbai comme une sœur aînée. C’est très mignon. Comme cela, beaucoup de relations se sont établies, et l’année d’après Je pense que Raulbai est devenue la sœur d’un de nos administrateurs qui n’était plus là. Et elle a toujours continué cette relation, et eux aussi, J’imagine. Tout cela veut dire que cette relation est tellement spéciale, si proche et si pure.

Et une telle relation, on devrait la développer avec une dame, n’importe quelle femme ou amie que vous voulez avoir. Mais on doit savoir qu’on ne peut pas dépasser une certaine limite, il doit y avoir une juste conduite. Autrement ils seront frères et sœurs et puis ils se marieront, ce n’est pas possible. Donc nous devons avoir des limites, ce qui est très important. Dans Sahaja Yoga nous devons avoir des maryadas, des limites. Et une d’entre elles est comme cela, quand vous appelez quelqu’un « frère » ou « sœur », ce n’est absolument que pure relation. Nous irons même un peu plus loin avec cela et que la relation avec, comme Je vous l’ai dit avant, avec par exemple les plus jeunes frères du mari, cela doit être juste comme s’ils étaient vos plus jeunes frères, tout comme tous les jeunes frères de votre mari ou les Sahaja Yogis plus jeunes que votre mari. C’est le contraire pour les toutes dames, ou plutôt, tous les hommes, les dames plus âgées, les dames plus âgées que votre épouse, sont comme des sœurs, des grandes sœurs.

Je voudrais dire que cette relation est si délicate et vous donne une certaine compréhension de la distance qui doit être gardée avec qui, et avec qui être libre et avec qui garder une distance. Et cela doit être maintenu de si belle manière que cette pureté n’est pas compromise. Vous gardez des purs standards.

C’est la nourriture de Sahaja Yoga, c’est la nourriture de votre croissance, la pureté. La pureté est la chose la plus importante pour nous, la pureté en toutes choses. Si vous êtes purs, vous ne ferez rien qui soit faux, qui soit, pouvons-nous dire, qui ne soit pas pur.

Donc en premier, soyez pur vous-même, et vous accepterez la pureté, vous apprécierez la pureté, vous serez nourris par la pureté. Toute impureté ne collaborera pas avec vous, ni ne fera de compromis avec vous. C’est pourquoi la pureté c’est le nom de votre Mère. Vous savez que Mon nom est pureté, et cette pureté est telle qu’elle purifie tout, elle purifie simplement. La pureté devrait être telle qu’elle devrait purifier, autrement la pureté n’a pas de sens. Par exemple, un savon purifie, bien ! Mais vous ne purifiez pas le savon. Nettoyez-vous le savon ? Il se peut que des gens essaient. Je connais des gens qui lavent le robinet et aussi l’eau. Et c’est pourquoi, c’est pourquoi cette eau qui est le purificateur, l’eau est le purificateur, l’eau nous purifie, physiquement. Et aussi nos poisons sont éliminés de notre foie par l’eau. L’eau est un très important élément pour enlever tous les problèmes. On emploie de l’eau pour tellement de choses, vous savez bien comment ça marche. Donc cette Lakshmi, qui est purification, est née de l’eau. C’est pourquoi Elle a été appelée Marie, comme Je vous l’ai dit. Et on M’appelle aussi Nira, ce qui veut dire née de l’eau.

Donc on doit bien comprendre que le message d’aujourd’hui c’est que nous inculquons l’idée de la pureté. Nous ne devrions pas nous tromper. C’est facile de tricher mais nous devrions inculquer de la pureté en nous-mêmes en tant que notre propre but, en tant que notre propre décoration, en tant que notre propre beauté, et pas juste parce que c’est une chose de laborieux, ou parce que c’est difficile, pas du tout. Cela doit être accompli avec grand plaisir et grande joie. Tout comme nous aimons nous laver ou être propres et présentables. De la même façon, nous devrions essayer de nettoyer nos pensées. Simplement en faisant attention à ces pensées, nous pouvons les nettoyer. Les pensées doivent être nettoyées. D’abord, pourquoi donc avoir des pensées ? Mais même si vous en avez, n’ayez que des pensées propres et pures. Et même si vous devez penser, n’ayez pas de pensées pleines d’arrogance, d’agressivité ou de peur.

Des gens pensent que c’est bien d’avoir des pensées de peur: « Oh, j’ai peur, je crains… » c’est de l’impureté. Pourquoi devriez-vous avoir peur ? Cela veut dire que votre Vishuddhi gauche est bloqué. Vous n’avez pas besoin d’avoir de craintes, d’aucune sorte, de peurs d’aucune sorte. S’il vous arrive d’avoir des craintes, c’est que quelque chose ne va pas chez vous. Si vous croyez que Dieu est au-dessus de tout, que vous êtes une âme réalisée et que Dieu va s’occuper de vous, qu’Il est votre père, qu’Il vous a ouvert Ses portes, que craignez-vous donc ?

Bien des gens pensent que si vous avez des peurs c’est que vous êtes humble. L’humilité est différente d’une personne peureuse. C’est complètement égoïste, cela n’a rien à voir avec l’humilité. Donc être humble est une chose, avoir peur en est une autre. Pour des Sahaja Yogis, c’est très facile de déceler à travers leur conscience vibratoire ce qui est peur et ce qui est humilité. Car l’humilité vous donnera des vibrations et la peur vous bloquera tout le côté gauche.

Donc la purification de notre mental vient de certaines méthodes de compréhension de nous-mêmes. Donc la compréhension que l’on doit déjà avoir est que nous sommes nés dans une famille, nés dans une certaine société, nés dans une certaine supposée religion. Donc tous ces facteurs nous ont amenés un certain degré d’impuretés qui peuvent nous donner de l’ego, du super-ego, tout cela. Donc rester pur et simple c’est d’utiliser l’élément eau autant qu’on le peut. Cela aidera de deux façons, cela aide l’ego, et le super-ego. Prenez l’habitude d’utiliser l’élément eau. Et c’est ce que Lakshmi est. Lakshmi est Celle qui vous donne le principe de « Mahalakshmi Tattwa ». C’est de Lakshmi que vous vient le principe de Mahalakshmi. Et cela arrive après la purification par ce processus de Lakshmi.

Le Christ a dit : « Si vous voulez, Je peux vous donner de l’or, des pièces en or, vous pouvez vivre avec cela. Mais seuls ceux qui M’aiment entreront dans Royaume de Dieu, et Je mangerai avec eux », c’est seulement avec ceux qui sont purs qu’il Il mangera avec eux, Il ne mangera pas avec les impurs. Il était tellement, dirais-Je, toutes les incarnations le savent, qu’elles doivent être avec des gens purs et qu’elles doivent aider les gens purs. Mais très clairement Il a dit que si vous voulez « Lakshmi » (la fortune), vous pouvez l’avoir, c’est de l’argent, mais ce n’est pas « Mahalakshmi ». Alors passez de l’état de « Lakshmi » à l’état de « Mahalakshmi ». Vous avez déjà eu votre Réalisation du Soi, vous ne savez pas bien ce que vous avez obtenu. Vous avez déjà ce principe de « Mahalakshmi » en vous. Et qu’est-ce que c’est que ce principe ? C’est la question. Puis-Je vous poser cette question?

Qu’est-ce c’est que le principe de « Mahalakshmi » en vous ?

Un Sahaja Yogi : C’est tout pour l’Esprit.

Shri Mataji : Non, non. Mais vous avez un pouvoir.

Vous avez les pouvoirs de Mahalakshmi en vous, le savez-vous ?

Yogi : C’est le plaisir que cela nous donne.

Mmm ?

Le plaisir que cela nous donne.

Que dis-tu ?

Le plaisir que cela nous donne.

Shri Mataji : Le plaisir ?

Non, non, non.

Un Sahaja Yogi : Le plaisir de donner la Réalisation du Soi.

Shri Mataji : Continuez encore, un peu plus, plus.

Le plaisir n’est pas un pouvoir,

le plaisir est ce que vous aimez.

Mais vous avez un pouvoir de « Mahalakshmi ».

Un Sahaja Yogi : le pouvoir de soutenir ?

Shri Mataji : ce n’est pas un pouvoir.

Le pouvoir signifie que vous avez ce pouvoir de faire quelque chose.

Un autre yogi : Le pouvoir de répandre Sahaja Yoga.

Mmm ?

Le pouvoir de répandre Sahaja Yoga, Mère.

Shri Mataji : C’est plutôt vague. C’est un pouvoir particulier.

Yogi : Le pouvoir de donner la Réalisation du Soi.

Un autre Yogi : D’évoluer.

D’évoluer.

Shri Mataji : Mais évoluer, c’est à l’intérieur de vous. Le pouvoir est ce que vous faites aux autres. C’est tout ce que Je viens juste de vous dire, c’est de purifier. Vous avez le pouvoir de purifier. Comment soignez-vous les gens ? En les purifiant. D’accord ? Alors maintenant juste pensez comment vous purifiez les autres : en parlant avec les autres, vous pouvez les purifier. En touchant les autres, vous pouvez les purifier. En les regardant vous pouvez les purifier. Une personne qui est une âme réalisée purifie l’atmosphère entière. L’atmosphère est purifiée. Depuis que Je suis arrivée, il a fait assez doux. Vous purifiez tout. Vous purifiez cette lumière, avez-vous remarqué cela ? Vous êtes devenus cette lumière. Maintenant quels autres pouvoirs avez-vous ?

Yogi: D’élever la Kundalini.

Mmm ?

D’élever la Kundalini.

Shri Mataji : C’est l’éveil. Voyez-vous la Kundalini a beaucoup de pouvoirs, elle en a de multiples. Vous vous purifiez, vous purifiez les autres et vous-mêmes. Mais il existe encore d’autres pouvoirs. Allez-y ! Vous tous avez tous ces pouvoirs et vous n’en êtes pas conscients, c’est le meilleur. On ne le laisse pas passer. Maintenant, voyons-le.

Yogi : le pouvoir sur le temps. Arranger le temps pour notre convenance.

Shri Mataji : Ce n’est pas le pouvoir de « Mahalakshmi ».

C’est autre chose, Je vais vous dire qui fait cela.

L’équilibre

Un Sahaja Yogi : Cela vous donne l’équilibre entre l’ego et le super ego ?

Shri Mataji : c’est vrai, c’est l’un d’eux, mais cela c’est le pouvoir d’un gourou. C’est le pouvoir du gourou. L’équilibre vient du gourou. Voyez-vous, Mahalakshmi c’est l’eau, alors dites-Moi.

Yogi : De nettoyer.

Shri Mataji : C’est déjà fait désormais, le nettoyage est fait. L’eau est l’eau.

Yogi : Vous étanchez votre soif.

Yogi: La satisfaction.

Yogi: Vous êtes satisfait.

Shri Mataji : Maintenant venons-en à son rôle. Cela étanche la soif, la soif spirituelle. Vous pouvez étancher la soif spirituelle des gens, c’est un pouvoir formidable, car lorsque vous donnez la Réalisation, c’est fait, la recherche est terminée. D’accord ? Mais il y en a un autre. Alors voyons, quel autre pouvoir ? Pensez à l’eau

– la nourriture – vous nourrissez,

vous donnez de la nourriture spirituelle aux gens à travers votre pouvoir,

même si vous vous tenez juste là, vous nourrissez les autres.

Et puis c’est un solvant,

vous dissolvez leur ego et leur super ego.

Tous ces pouvoirs sont à vous après la Réalisation.

Pensez-y. Quoi d’autre ?

Un Sahaja Yogi : la Divinité.

Shri Mataji : C’est très vague car la Divinité, comment la relier à l’eau ? Les gens ne vont pas comprendre, alors tournons cela de l’autre côté.

Qu’est-ce que c’est ?

Yogi: Rafraîchir les émotions

Quoi ?

Yogi: Rafraîchir les personnes.

Shri Mataji : vous devenez une personne qui apaise. Très bien. Très bien. Vous devenez calme, une personnalité très calme, vous avez des effets rafraichissants. Cool. Quoi d’autre ?

Yogi : Vous portez les autres,

vous pouvez porter les autres.

Shri Mataji : Vous le pouvez, très gentiment, et aussi en noyer d’autres. Les noyer dans l’amour, dans l’océan de l’amour, D’accord? Mais vous pouvez aussi les pousser en deux temps trois mouvements, d’accord ? Cela peut aussi se faire. Il existe une autre très grande qualité, c’est que l’eau imprègne la moindre particule. Elle va jusqu’aux racines et elle aspire jusqu’aux racines. Donc le pouvoir de Mahalakshmi, vous voyez les racines de la personne. Vous savez simplement d’où vient le problème. En un instant. Vraiment, c’est la conscience, c’est l’intelligence, qui aspire le véritable être qui est illuminé. Et vous comprenez alors où est le problème, vous pouvez juste aller vers la racine et vous aspirez, et vous pouvez facilement aspiré, vous pouvez vous infiltrer facilement. Voyez-vous quand vous êtes assis près d’une personne et que vous Me dites : « Mère, ça bloque dans le dos », la personne ne le sait pas. Votre personnalité a pénétré cette personne. Elle ne le sait pas. Vous vous êtes infiltré au-dedans de cette personne et vous en sentez les racines, et là où est son problème. L’eau coule à travers cet être. L’eau divine est en train de couler en cette personne et l’obstruction peut être ressentie à travers cette eau divine et vous pouvez dire que ceci ou cela est bloqué. Donc infiltrez-vous, imprégnez-les.

Et une autre qualité, c’est le scintillement de l’eau. Donc votre peau commence à briller, votre peau devient très éclatante. Et puis pour finir, c’est la réflexion. Une personne qui vous regarde, voit son propre reflet. Cela l’effraie. Avec moi, cela arrive parfois. Je ne veux rien de mal à personne mais les gens ont inutilement peur de Moi, car ils voient leur propre reflet. Quand ils vous rencontrent, ils voient leur reflet, et peuvent devenir très agressifs car ils voient leur propre reflet. Ils peuvent être durs avec vous car ils voient leur reflet et si l’eau est très claire, alors vous voyez la profondeur de la personne.

Si vous êtes un Sahaja Yogi clair, vous ressentez clairement la profondeur et pouvez voir briller l’esprit. Ces qualités sont celles de l’eau.

En plus de cela, Je dirais que, dans Mon corps spécialement, l’eau fonctionne comme un tampon, car elle protège les chakras. Si Je n’ai pas d’eau dans le corps, Je peux avoir des problèmes. Donc, elle agit comme un tampon et elle apaise aussi vos cellules épidermiques, on peut dire qu’elle apaise votre aveuglement. Vous voyez, si vous n’avez pas d’humidité, c’est comme être aveugle et sec en tout. L’eau apaise tout le monde.

Il existe d’autres types de pouvoirs de l’eau, que nous connaissons, c’est que quand elle sort de vos yeux, elle exprime votre compassion, votre amour, vos émotions. L’eau est le seul, parmi tous les éléments, qui exprime les émotions, le pouvoir de l’eau.

L’eau a une autre qualité que les physiciens connaissent, c’est l’hydrostatique, la pression hydraulique. Et quelqu’un qui est un Sahaja Yogi va certainement mettre une pression sur les autres. Il n’agressera pas autrui, mais il y aura pression et pression; et l’autre personne, s’il la reçoit, en recevra l’avantage, mais s’il ne veut pas la recevoir, alors il va se sentir sous pression, un peu dominé. Vos voisins, votre famille, au début, peuvent ressentir une pression parce que le corps ressent une sorte de poids c’est ainsi que le gourou Tattwa se forme en vous. Et s’il y a du sel, c’est le principe du gourou, alors le poids sera encore plus fort.

Donc, aujourd’hui, concernant l’eau, il faut savoir que c’est vraiment une chose sainte et dans nos Pujas nous utilisons cet objet qui représente la Kundalini. La kundalini est la jarre d’eau du porteur du Verseau. Et vous le savez, nous en sommes à l’âge du Verseau. Alors, l’eau est très importante et l’eau est le support de l’amour divin, c’est le meilleur porteur. Et voici l’époque du Verseau, c’est-à-dire que la Kundalini est composée d’eau divine. Donc, l’idée de célébrer aujourd’hui la journée de la Déesse Lakshmi, c’est pour comprendre que Lakshmi est devenue en nous Mahalakshmi.

Par cela, nous avons eus tant de pouvoirs dont nous ne sommes pas conscients. Nous ne savons pas que nous sommes des âmes Réalisées. Certains d’entre nous ne savent pas qu’ils ont le pouvoir de pénétrer les autres. Nous pouvons projeter nos personnalités vers les autres. Nous pouvons déceler ce qui est mauvais en eux. Nous pouvons nous intérioriser, entrer en nous, notre infiltration est comme l’eau qui se déplace, qui s’écoule tout le temps. Et c’est une chose très importante dont nous devrions être conscients, ce sont les pouvoirs que nous avons obtenus.

Ensuite, nous commencerons à nous respecter, et Rajalakshmi s’établira en nous, puis ce sera Gruhalakshmi; tout le reste viendra lorsque nous deviendrons conscients de ce que nous avons atteint, au niveau de notre estime de soi, de notre dignité. Donc, cela nous donne la dignité, Mahalakshmi nous donne la dignité. Et c’est ainsi que nous commençons à comprendre la valeur de la dignité humaine. Nous devrions aussi avoir en tête ce qu’est la dignité humaine, que nous ne pouvons pas insulter la dignité humaine. Par exemple, les gens qui sont constamment après les autres. Ou qui font tout le temps valoir leur point de vue et rendent la vie des autres misérable, cela va contre la dignité humaine. Vous devez embellir la vie des autres, vous devez la rendre belle, la rendre agréable et heureuse, rendre tout le monde heureux, et ne pas faire des remarques continuelles. Et si vous critiquez, vous n’êtes pas une Gruhalakshmi, Vous ne devriez pas être constamment sur le dos des autres: « Faites ceci, cela, levez-vous, qu’est-ce que vous faites? Allez ici, allez là, allez de ce côté. » C’est absurde. Laissez l’autre agir, la dignité humaine est la chose la plus importante. Respectez la dignité humaine.

Et c’est possible parce que maintenant vous avez le pouvoir de Mahalakshmi. Ceux qui n’ont pas de dignité pourront également l’obtenir auprès de vous, parce que vous êtes des personnes dignes désormais. Si vous avez le sens de la dignité, vous n’offenserez jamais la dignité de l’autre. On invective les autres pour de toutes petites, petites choses : « Pourquoi as-tu mis le savon ici ? Pourquoi as-tu fait ceci, pourquoi as-tu fait cela? » Et puis, l’autre aspect, ce serait que les autres n’aient aucune dignité et continuent à faire des choses tout comme des animaux. Les deux choses sont fausses. On doit se respecter et le respect apporte les meilleurs résultats, c’est ce que J’ai vu. Cela donne les meilleurs résultats. Une fois que vous respectez et aimez, alors la confiance grandit et on peut garder cette confiance. C’est ainsi que la dignité humaine grandit partout.

Nous devons respecter tous les Sahaja Yogi parce que nous sommes tous des saints qui se respectent mutuellement, absolument, vous êtes tous des saints. Je ne sais pas si vous vous rendez compte ce que Je dis. Chacun d’entre vous est capable de donner la Réalisation au monde entier, chacun de vous. Et si nous réalisons que nous devons nous respecter et respecter les autres, nous ne parlerons pas frivolement des autres, on ne se moquera pas. Et spécialement avec votre Mère, vous ne pouvez pas prendre des libertés avec Elle. C’est quelque chose qu’on doit savoir en Occident, c’est important. C’est très important qu’on le sache. L’autre jour, J’étais en train de corriger quelqu’un. Alors Hugh dit : « tu as de la chance que Mère te corrige, tu as beaucoup de chance qu’Elle te corrige, te dise des choses, car tu es naïf, vois-tu, c’est pour cela que tu commences à prendre des libertés ». D’abord, vous devez respecter la divinité de votre Mère. C’est très important. Et cela vous donne une plus grande dignité. Je vous dis cela car tant que vous ne le ferez pas, votre croissance n’aura pas lieu. Donc, c’est un point très important et cela devrait être comme en Inde quand quelqu’un va au temple ou en revient, ou comme par exemple aujourd’hui Elle est venue, ou si quelqu’un arrive, alors ils vont porter un bel habit. Voyez-vous, quand vous allez au temple. Ils vont se parer avec tous leurs ornements, ils vont tous les porter. C’est le jour où ils doivent se présenter avec toute leur dignité. Donc on ne devrait pas venir avec les cheveux ébouriffés ou des choses comme ça. Ce n’est pas une bonne chose car tout cela est important, cela montre votre respect. Vous devez vous habiller comme il faut et devez être présentables car ces choses – des gens diront qu’ils vivent de l’Esprit, voyez-vous, qu’ils n’ont pas besoin d’être impeccables parce qu’ils vivent de l’Esprit. Mais l’Esprit est la chose la plus soignée qui existe. Il arrange tout, voyez-vous. Il met de l’ordre partout. Il se met en complète synthèse, en complète harmonie, et une complète magnifique musique se créée. Comment une personne totalement chaotique pourrait être considérée comme spirituelle ? Vous ne pouvez pas, n’importe qui qui serait désorganisé, sa maison désorganisée, ses affaires désorganisées, vous devez savoir qu’il y a quelque chose de malsain en eux, vraiment.

Mais vous ne devriez pas non plus être à l’opposé, que vous soyez si méticuleux que vous embêtez tout le monde. C’est un autre extrême. Donc les deux côtés ne devraient pas exister. Et J’insiste sur ce point car c’est très important pour les gens plein d’ego car ils peuvent devenir n’importe quoi.

L’autre jour J’étais dans King’s Road et J’ai été surprise de voir quelles sortes de vêtements les gens portent et qu’ils pensent s’identifier à ces vêtements. Cela dénote que vous êtes des singes si vous portez de tels vêtements et circulez avec. Si vous croyez en cela, alors vous devriez plutôt être des gens décents, on devrait respecter les convenances. Donc aujourd’hui, nous avons appris comment Lakshmi se grandit en Mahalakshmi, mais ce n’est pas comme si vous vous transformez en quelque chose et que le reste est fini, pas du tout, que des gens pensent qu’ils deviennent des personnalités spirituelles, mais si le principe de Lakshmi n’est pas là, ce n’est pas vrai. Vous devez être une décente personne, habillée correctement selon votre statut, la façon dont vous vivez. Il ne devrait y avoir aucune hypocrisie. Aucune hypocrisie. En faisant n’importe quelle chose absurde, comme ces gens qui pensent qu’ils vont devenir des personnes primitives, qu’ils vont impressionner les autres. Vous n’impressionnerez jamais, voyez-vous. C’est une chose minable, en faisant le mendiant, vous allez attraper les entités des mendiants.

Donc nous ne sommes pas des mendiants, ni des sortes de dandies, mais nous sommes des sahaha yogis, des gens dignes. Nous avons notre propre estime et nous vivons avec notre propre dignité et c’est comme cela que nous devrions être purs, transparents, honnêtes avec nous-mêmes, nous devons être honnêtes, absolument honnêtes. L’eau est tellement honnête avec elle-même. Si nous mettons quoi que ce soit dans l’eau, cela se verra. Mettez n’importe quelle couleur, cela se verra. Mettez de la boue, cela se verra. Vous devez être si honnête, et honnête avec vous-même. Et tout fonctionnera pour devenir une personnalité qui est très sympathique, magnifique, qui s’infiltre partout, sans aucun doute très magnifiquement éclairée car le principe de Mahalakshmi lui-même est l’illumination dans notre conscience. Une telle personne ne peut pas être idiote. S’il y a une personne idiote, ce n’est pas un Sahaja Yogi, sûrement pas. Une personne idiote ne peut pas être un Sahaja Yogi – les imbéciles, les distraits, tous doivent s’en aller. Si vous devez être des Sahaja Yogis, vous ne pouvez pas être comme cela, « oh, je sais, je sais ». Toutes ces bêtises ne doivent pas être là. Les lakshana’s ou symptômes ou bien ce que vous appelez symptômes, c’est la façon dont vous façonnez un Sahaja Yogi, il devrait être comme un enfant de Lakshmi, les signes de Lakshmi sont qu’il vit comme un roi. Cela ne signifie pas qu’il garde tout pour lui-même, non. Cela ne veut pas dire cela. Non, un roi donne, il donne avec générosité, il est connu pour sa générosité. Un roi n’est pas connu pour prendre les restes, non? S’il est un roi, cela veut dire qu’il donne, il donne. Donc il devrait être une personne calme, il ne devrait pas être insensible, mais il devrait être une personnalité calme, pas coléreuse. Ceux qui sont coléreux, J’en ai vus, voyez-vous, ils s’adonnent à la violence. La violence est hors de question pour les Sahaja yogis, pas question. Si quelqu’un vous frappe, vous ne devez pas à le frapper en retour. Nous avons nos façons de les combattre mais ne les frappez pas. Vous ne devez pas leur résister mais si vous êtes un Sahaja yogi, ce n’est pas votre affaire d’être violent avec qui que ce soit, même avec les mots. Des gens sont plus dans la provocation avec leur langue. Vous devez savoir que vous devez corriger tous ces points.

C’est important car demain c’est au monde que vous allez montrer ce qu’est Sahaja Yoga, pas à Moi. Donc nous devons nous dédier à notre purification, à notre glorification, car l’eau glorifie, vous donne la gloire. Vous avez tous l’air si beaux et vos visages si scintillants que Je peux voir le « Granti Rupena Samsthita ». Il est dit que « Ya Devi Sarva Butheshu Ganti Rupena », le scintillement, la lumière et c’est cela que Je peux voir en vous tous, cela est déjà là. Mais cela devrait aussi être à l’intérieur. Et cette personne qui est une âme réalisée, n’a pas besoin de mise en lumière. Simplement les gens savent qu’il est une âme réalisée. Vous n’avez pas l’expliquer, les gens savent comment il est.

Nous avons couvert tant de sujets aujourd’hui. J’espère que vous pourrez de nouveau les écouter car, les discours de Mataji entrent par une oreille et ressortent par l’autre. Grâce à Dieu, nous avons la possibilité de les retrouver. J’espère que vous tous prendrez toutes ces cassettes et les écouterez chaque jour, une par une et aussi agirez, pas seulement en faisant des plans sur papier ou en écoutant. Mais cela devrait aller dans les cœurs. C’est comme cela que nous allons mûrir en de beaux enfants.

Je compte maintenant que Sir C.P. soit élu de nouveau pour quatre ans. Et puis Je devrai M’en aller, cela fait presque trois ans, cela passera vite et Je ne pourrai plus tellement venir en Grande Bretagne. La responsabilité est telle sur vous.

J’espère que nous célébrerons beaucoup d’autres Diwalis ensemble.

Que Dieu vous bénisse !

Un yogi : Mère, puis-je vous poser une question ?

Shri Mataji : Oui, oui, je vous en prie.

Le Yogi : On nous dit souvent de ne pas répondre à la violence et c’est très bien quand quelqu’un a été violent avec nous. Mais qu’est-ce qui arrive quand quelqu’un a été violent envers un autre, que faut-il faire alors ?

Shri Mataji : Qu’est-ce que c’est ?

Le Yogi : Si quelqu’un est violent avec quelqu’un d’autre, qu’est-ce qu’on doit faire alors? Est-ce qu’on reste là à le laisser faire ou que doit-on faire ?

Shri Mataji : Donnez-leur un bandhan. Nous avons nos façons de contrecarrer ces choses. Donnez-leur un bandhan, faites le bandhan comme cela, et levez leurs Kundalinis.

Le yogi : Merci. Je pensais que ce n’était pas un souci pour moi, c’est bien pour moi, mais en ce qui concerne un enfant ?

Shri Mataji : Regarde-les s’amuser.

Le yogi : Oui.

Shri Mataji : D’accord ?

Le yogi : oui, merci.

Shri Mataji : Laissez-les se bagarrer, que pouvez-vous faire ? Laissez-les décider tous seuls, d’accord ?

Un autre yogi : Que pensez-vous du service militaire dans les pays développés, Mère ?

Shri Mataji : Quoi ? (sur un ton ironique et tous rient, et Shri Mataji rit aussi) Qu’est-ce qu’il a dit ?

Un yogi : Il pose la question du service militaire.

Shri Mataji : Cette chose stupide qu’il faut faire (rires). Parce que vous êtes nés dans un pays stupide comme ça (rires). Ça a été votre propre décision stupide (rires généraux) d’y prendre naissance. Quelle stupidité que vous ayez à le faire, cela dépend de votre pays. En Inde nous avons aussi à faire de telles choses stupides. Mais pas les mêmes, mais d’autres. Donc si vous êtes nés dans un pays stupide comme la France, il vaut mieux le faire. Un autre est la Suisse qui a aussi cette obligation. Personne n’a jamais attaqué la Suisse jusqu’à maintenant, voyez-vous, mais quand même ils ont cette obligation militaire, parce qu’ils volent des gens et leur argent et en ayant ces banques, ils doivent montrer qu’ils ont des militaires pour protéger cet argent.

Un yogi : nous avons une alternative, nous pouvons écrire aux autorités et …

Shri Mataji : Non, non, c’est mieux de leur faire un bandhan, pas la peine d’écrire. De nouveau, c’est mental. Tapez-les avec vos chaussures. Vos gouvernements sont en train de changer désormais.

Le yogi : oui.

Shri Mataji : ils changent beaucoup.

Le yogi : ah, bon.

Shri Mataji : c’est mieux maintenant.

Le yogi : peut-être, oui.

Shri Mataji : Bien plus raisonnables, d’accord ?

Le yogi : Très bien.

Shri Mataji : Maintenant prions pour avoir d’autres gouvernements. Ça va marcher. Toutes ces choses stupides sont là, que faire ? Vous devez faire maintenant votre service militaire ?

Le yogi : Oui, peut-être Mère (…)

Un autre yogi suggère le service civil.

Shri Mataji : Je voudrais suggérer une chose, voyez-vous, si vous devez faire votre service militaire, cela n’a pas d’importance. Vous ne tuez personne, c’est juste pour faire semblant. C’est comme un jeu de rôle, alors pas de souci. Faites vos méditations, faites tout ce qu’il faut. Rien n’est vraiment sérieux, c’est un simulacre que cela. Faîtes-en des vacances (rires). Vous le prenez tellement à cœur : vous n’allez pas à la guerre ! Il n’y aura plus de guerre. Laissez-les faire toutes ces choses ridicules.

D’autres questions ? (silence)

Cela vous a beaucoup calmés. Le pouvoir de l’eau s’élève derrière votre dos.

(Longue pause) Donc, donc maintenant nous devons faire le Puja. Or pour ce Puja d’aujourd’hui, vous devez faire entrer durablement ce Tantra Mahalakshmi dans vos cerveaux. Tous ces pouvoirs doivent être établis, c’est pourquoi ce Puja est fait. Ça va ? Je vous ai déjà expliqué ce qu’est le principe de Mahalakshmi, et tous ses pouvoirs qui doivent survenir en vous. Bon.

Est-ce permanent ? (peut-être s’agit-il d’une caméra, ou appareil photo)

Il doit y avoir l’hymne de Mahalakshmi quelque part. Je ne peux pas comprendre l’anglais (Un yogi commence à lire). C’est bien ! Alors qui va laver aujourd’hui ? Combien y a-t-il de nouvelles personnes qui n’ont jamais fait le Puja ? Voyons combien, il doit y en avoir pas mal. Susan, vous ne l’avez jamais fait ? Jamais fait, très bien, alors avancez-vous. Je crois que vous devez tous vous avancer. Le Kumkum ( ?) avec le kumkum. Ram, gardez quelqu’un là-bas, prêt à faire le Kumkum.

Ram, Je crois que vous pouvez arranger toutes ces choses, vous les connaissez ? Gardez cela à votre portée, pour que celui qui doit lire soit différent de celui qui doit faire. Alors, qui peut le faire ? (en Hindi…) et Chaya peut s’en occuper, Je pense. Oui. Je suis désolée.

(Les noms sont récités)

Shri Mataji : Vous n’allez pas traduire ?

Gavin : Je n’ai pas la traduction de ces noms, Mère. C’est l’obéissance à Mahaganapati et nous invoquons les noms de toutes les Déités.

Shri Mataji : Et alors vous pouvez lire ce que c’est en anglais.

Gavin : Oui, bien sûr.

(l’énumération des noms en Sanskrit continue, et Shri Mataji dit aux gens de frotter Ses pieds plus fort)

Gavin : Donc nous faisons la consécration : Le 1er novembre, à l’approche de l’hiver, pendant la 20ème nuit de la lune, quand le soleil est en Scorpion, et la lune est aussi en Scorpion, nous faisons ce Puja de la part de tous les sahaja yogis, dans cet ashram, le premier Centre de notre Mère, à Londres.

Shri Mataji : au monde entier !

Le yogi : le premier temple de notre Déesse vivante du monde entier.

Shri Mataji : la première fois !

Le yogi : près de la rivière Tamise et la vallée de Londres.

(en s’adressant à une personne qui lave)

Vos mains sont nécessaires, pas les Miennes, d’accord ? Vos mains doivent être sous l’eau maintenant. Maintenant voyez vos vibrations. Vous les sentez ? Elles sont mieux ? Mieux ? Bien. Maintenant, voyez (…) C’est une meilleure idée.

Gavin : Selon toutes les écritures religieuses, nous allons tous, avec toutes nos familles, prier pour le bien-être, le bien-être spirituel, pour la victoire, le courage, la longévité, la santé, la richesse, pour l’éradication de toutes les négativités des sahaja yogis, pour être les maîtres des huit réussites.

Shri Mataji : vous voyez, le maître des huit réussites. Or cela Je dois vous en parler une fois, une autre fois.

Gavin : pour que l’on obtienne tous la paix, que l’on ait deux ou quatre jambes. Nous prions pour obtenir de l’aide, de la satisfaction, et tout ce qui est de bon augure. Pour ceux qui sont handicapés, pour l’émancipation de tous les gens, pour qu’ils obtiennent la plus haute connaissance. Et quel que soit notre pouvoir, quel que soit notre savoir, quelles que soient nos offrandes obtenues par la méditation ou par quelque autre moyen, de ces 16 sortes, nous nous soumettons par ce Puja. Nous faisons le Puja également au siège de la Mère, au Verseau, à la conque et la cloche, à tous.

Shri Mataji : Maintenant voyez vos vibrations. Mieux.

Gavin : Nous demandons à toutes les rivières de purifier notre corps. Et par-dessus tout, nous adorons Mahaganapati et Lui demandons de bien vouloir nous permettre de poursuivre ce Puja sans encombre.

(Le lavement des Pieds continue)

Shri Mataji : enlevez cette eau (…) Bien, frottez fort.

Un yogi : maintenant nous faisons l’invitation. O Déesse, qui a tous les pouvoirs Sahaj et l’esprit suprême en Elle, qui a un millier d’yeux, qui a mille pouvoirs, nous Vous demandons, nous Vous invitons très humblement à être présente à l’occasion de ce Puja.

Shri Mataji : Bien. Maintenant voyons vos vibrations. Très bien. Alors …

(Shri Mataji continue à recevoir les gens pour Lui laver les pieds, Elle les bénit, leur travaille dessus et les conseille pour leurs chakras bloqués, etc).

C’est bien ? (rires). La réponse est là. Bien ? Que Dieu vous bénisse. J’étais en train de dire que c’est comme cela que vous résoudrez vos problèmes. Ah, fait ! Bien ! (rires). Que Dieu vous bénisse. Ah, venez. Maintenant, vous allez bien ? Mettez votre main droite comme cela. La droite (…) Tout va bien (…) Qu’est-ce qui se passe ? Ils ont un problème, disons, … ils utilisent trop leurs pouvoirs. Nous devons arranger ses yeux … nous devons savoir quand le dire, quoi dire aussi. Bien. Que Dieu vous bénisse. Vous allez mieux ? Très bien.

Shri Mataji : (Ses mains sont levées et ouvertes avec les paumes en haut). Et pour cela les deux mains doivent être ouvertes pour Mahalakshmi. Cela pour que vous soyez centrés. C’est comme cela que vous grandirez aussi. C’est l’évolution.

(Les éléments sont offerts, du beurre est appliqué sur Ses mains)

J’espère que vous tous vous prenez un peu de beurre. Après tout, voyez-vous, le cerveau est fait de graisse. Si vous n’avez pas de gras, qu’est-ce qui va arriver à votre cerveau et à vos nerfs ? Voyez-vous ceux qui ne mangent pas du tout de beurre ont tort. Vous n’avez pas besoin de le colorer et tout cela, mais vous devez manger du beurre.

(Elle montre Ses mains adoucies avec le beurre). Regardez ça (…) Pouvez-vous le croire ? Le beurre est en train de fondre. Vous pouvez verser un peu d’eau.

(du miel, du lait, du sucre sont offerts sur Ses mains).

Toutefois cela est frappant l’impression de la profondeur n’est pas là. Je dis parfois que c’est comme quelqu’un qui a des dents mais n’a pas de pois chiches à manger, et des gens ont des pois chiches à manger mais ils n’ont pas de dents. C’est très compliqué (rires). Vous avez la profondeur, vous êtes des chercheurs, vous êtes simplement là mais vous n’avez pas la foi, voyez-vous, vous n’avez pas la base de la foi. La sorte de foi que vous avez c’est seulement quand vous êtes hypnotisé … c’est du sensationnel. Si quelqu’un vous fait sauter en l’air alors que vous êtes assis, vous serez très contents (rires). Mais ce sont toutes des choses affligeantes..

Lakshan, il doit y avoir un mot pour lakshan. Symptôme..

Un yogi : des signes distinctifs.

Shri Mataji : Non, lakshan c’est celui qui a les symptômes d’une maladie. Mais c’est une bonne chose, qu’est-ce que c’est ? C’est un signe.

Le yogi : oui, un signe distinctif.

Shri Mataji : un signe distinctif, oui, on peut dire .… (une yogini dit quelque chose). Le mot lakshan veut dire spontanéité, ce mot veut dire spontanéité. C’est spontanément que vous pouvez voir cela, donc la sensibilité doit être là. Je suis allée dans un magasin indien à New York, il y a quelque temps. Et tout le monde M’appelait « Mataji, Mataji », le patron du magasin est venu et a touché Mes pieds. Et il a dit : « Je peux le voir à Votre visage, la lumière est là. Je sais que Vous êtes Mataji ». Et juste comme cela, il a appelé son frère et il était prêt à appeler tous les vendeurs … (rires). Très facile.

Que Dieu vous bénisse.

(L’offrande des éléments continue).

Shri Mataji : Ah, c’est mieux.

(Des bracelets sont offerts et puis une bague est offerte). Un yogi dit : « C’est votre couronne de pierres précieuses. C’est le symbole de Londres aussi »..

Tenez cela, pour que … ouvrez-le, ouvrez le sari. Tenez ce côté, tenez le bord, c’est tout. Tenez les deux côtés, le bord. Juste tenez-le, tous ensemble.

Maintenant voulez-vous s’il vous plait lire l’hymne à Mahalakshmi. Tenez-le. Un peu plus loin. Tenez-le, tenez-le comme il faut. Venez, venez, où sont les dames ? venez !

Les mantras du Sahasrara sont récités comme suit :

Om Twameva Sakshat, Shri Mahalakshmi, Mahasaraswati, Mahakali, Trigunatmika, Kundalini Sakshat, Shri Adi Shakti, Sakshat, Shri Bhagavati Sakshat, Shri Nirmala Devi Namoh Namaha.

Om Twameva Sakshat, Shri Kalki Sakshat, Shri Adi Shakti, Sakshat, Shri Bhagavati Sakshat, Shri Nirmala Devi Namoh Namaha.

Om Twameva Sakshat Shri Kalki Sakshat, Shri Sahasrara Swamini Moksha Dayini Mataji, Shri Nirmala Devi Namoh Namha.

(un sari rose est placé sur Mère). Je n’ai encore jamais eu de sari rose, vous voyez, il était temps car Lakshmi porte du rose. Essayez.

… Shri Mataji : Toutes les Déités vous les avez envoyées en Amérique, c’est très gentil. Toutes sont là-bas, vraiment.

Un yogi et une yogini : Ils nous ont réclamé l’indépendance (rires), mais c’est leur terre natale.

Shri Mataji : Oui.

Un yogi : comment le Vishuddhi peut-il être tout seul ?

Shri Mataji : Non, le pire est que, voyez-vous, ils aident ces gens de l’Irlande, c’est le pire de tout. Imaginez juste, ces gens irlandais ne savent plus où ils en sont et ne savent pas ce qu’ils veulent. Tous ces assassinats et cette violence, tout cela, il ne devrait pas y avoir de la violence s’ils sont catholiques. Tant de gens innocents sont tués tous les jours. En aucun cas, aucun cas, la violence n’a sa place dans le style de Dieu, voyez-vous. On ne peut pas être violent, pour n’importe quoi.

(à un yogi) Vous devrez faire la liste des gens qui veulent venir en Inde.

Gavin : Il y a des gens de Houston qui veulent venir, Mère.

Shri Mataji : vraiment ? (une yogini décore les cheveux de Mère avec des fleurs). Alors vous voyez comme c’est difficile le travail des dames, vous voyez ? vous réalisez ?

Gavin : Oui, Mère.

(un peu plus tard, aux messieurs)

Shri Mataji : Maintenant cela créera des sentiments romantiques pour vos épouses, non ? C’est pour vous tous. Pendant ce Gruha Lakshmi aujourd’hui, vous allez adorer la Maîtresse de maison.

Deux d’entre vous peuvent le faire … deux d’entre vous peuvent essayer. Venez devant … Appelons n’importe lequel de la Suisse …André, oui, André, venez.

Gavin lit : « Mère, Vous êtes le consolateur qui tue tout ce qui est mort en nous. Mère, Vous être le conseiller qui nous donne la pure connaissance. Mère, Vous êtes le rédempteur qui nous a donné notre deuxième naissance. Mère, Vous êtes l’accomplissement de chaque prophétie et chaque prière. Mère, Vous êtes la salubrité qui corrige chaque injustice. Mère, vous êtes le bon discernement par lequel nous sommes devenus des personnes éclairées. Mère, Vous êtes l’intégration, à travers Vous la création de Dieu s’est retrouvée unie ensemble. Nous nous inclinons vers Vous, qui êtes notre chance, nous Vous louons, Vous qui êtes amour. Nous Vous remercions, Vous qui êtes compassion. Nous nous prosternons devant Vous qui voyez tout, qui savez tout et qui faites tout. Nous sommes Vos enfants. Ne permettez jamais que l’on soit séparés de Vous, que ce soit par erreur ou par nos propres limitations.

(Mère sourit)

Enlevez tout ça de Mes pieds.

… c’est mieux aussi …

Pouvez-vous la prendre sans le flash ?

Vous feriez bien de faire attention là …

Venez. Il y a tant de photographes, vous voyez. Nous devrions faire une exposition de photographies.

Que Dieu vous bénisse !

(quelques yogis s’approchent de Mère)

Un yogi : Mère, je viens de l’Ecosse.

Un autre yogi : Mère, Je viens d’Australie. S’il vous plait détruisez ces peuplades de Ockers, ce sont des gens horribles en Australie, qui ignorent … ils boivent de la bière et jouent aux courses, et tout ça.

Shri Mataji : Eh bien, quoi d’autre ? aussi le racisme.

Le yogi : le racisme.

Shri Mataji : et aussi les sorts jetés par les gourous …

Le yogi : Mère, s’il Vous plait, enlevez la malédiction des gourous et le racisme de mon pays, l’Australie, et donnez à ce pays les bénédictions de Mahalakshmi.

Shri Mataji : (Elle fait Namaste). Que Dieu vous protège. (Elle fait un bandhan). Alors maintenant pour le monde entier, vous pouvez demander : « Enlevez-leur la malédiction de la négativité et bénissez-les avec le principe de Mahalakshmi »

Le Yogi : tous ?

Shri Mataji : tous.

(les sahaja yogis répètent)

Shri Mataji : Que Dieu vous bénisse !

Alors, nous devons faire tant de choses, tous nous devons le faire. Vous êtes Mes mains, vous êtes Mes yeux, vous êtes Mes oreilles. Vous devez le faire. Tout ce que vous demandez, vous devez aussi le faire vous-même. Je peux seulement vous donner le pouvoir, mais vous devez bouger vos mains, bouger votre langue, vous devez tout faire.

Si vous ne remuez pas votre langue et si vous ne parlez pas aux gens de cela, comment puis-Je aider ? Donc c’est ce que vous devez faire, c’est de savoir que quoi que vous demandiez, ce n’est pas seulement de prier mais aussi d’utiliser votre instrument.

Que Dieu vous bénisse tous !

Maintenant, qu’est-ce que c’est ? …

(une peinture de Mahalakshmi est offerte).

Le véhicule est l’éléphant. L’éléphant est Son véhicule, c’est Son moyen de locomotion, l’éléphant. Parce que c’est le signe de la dignité, de la majesté. Et aussi c’est l’animal le plus sage, un animal très sage, très indulgent, extrêmement généreux. Cela veut dire le jour du Gaja (éléphant) Lakshmi. Raja Lakshmi appartient, on peut dire, à la Déesse. Gaja c’est aussi la prospérité.

(La Puja continue avec l’Aarti).