Problèmes du côté gauche

Brighton (England)


Send Feedback
Share

“The Left Side: Problems of Subconscious”. Brighton (UK), 13 May 1982.

English transcript verified IBP
Traduction française version 1/1/2014.

Bons conditionnements. De même, de la même manière, vous pouvez avoir de bonnes habitudes et de mauvaises habitudes. Si des habitudes gênent votre ascencion spirituelle, elles peuvent aussi aider à vous stabiliser. Les conditionnements vous viennent de la matière dont vous vous occupez chaque jour. Lorsqu’un être humain voit la matière, il l’agresse et il veut utiliser cette matière pour son propre usage. Il change les formes de la matière pour son propre usage. Il commence à s’habituer à la matière, en tant que confort, ou en tant qu’aide ou de guide dans la vie.
Plus vous commencez à dépendre de la matière, plus votre spontanéité disparaît, parce que vous vous occupez de ce qui est mort. C’est seulement lorsqu’elle est morte que nous nous occupons de la matière. Lorsqu’elle est vivante nous ne nous en soucions pas autant. Alors le caractère mort de cette matière s’installe en nous lorsque nous commençons à utiliser cette matière pour notre usage.
Mais sinon comment pouvons-nous exister? C’est la question que se posent les gens. Si Dieu nous a donné ces choses matérielles et cette matière pour les utiliser, ne sommes-nous pas supposés les utiliser? Et ne sommes-nous pas supposés nous en réjouir? Mais nous ne les apprécions pas. Nous… Avant la Réalisation, vous ne pouvez apprécier aucune matière. Vous pouvez simplement former une habitude et pouvez devenir esclave de cette matière, avant la Réalisation. C’est un principe, un principe fondamental de l’économie que les besoins en général sont toujours insatiables.
Cela veut dire qu’aujourd’hui vous voulez acheter quelque chose, comme un tapis. Bien, vous l’avez acheté. Alors maintenant ce tapis devient un problème, parce que c’est votre bien, vous devez vous en occuper. Vous devez l’assurer, vous devez vous en préoccuper, qu’il ne soit pas abîmé, tout d’abord. Et deuxièmement vous avez alors vraiment envie d’acheter quelque chose d’autre. En fait, vous avez acheté le tapis, terminé! Puis vous devez avoir quelque chose d’autre, puis vous devez avoir autre chose, puis vous devez encore avoir quelque chose d’autre. Donc cela ne vous satisfait pas, cela ne vous donne pas la joie.
La matière ne peut jamais vous donner de la joie. C’est l’Esprit qui vous donne la joie. Et lorsque l’ascencion a lieu, lorsque vous devenez l’Esprit, alors la matière incarne un autre système de valeurs en nous—le système de valeurs de la matière est très différent.
Comme Je suis sûre que Jason vous l’a expliqué, lorsque vous recevez votre Réalisation, alors vous commencez à sentir la Brise Fraîche dans les mains. Dans la relation à la matière, il est très utile d’être une âme réalisée, car immédiatement vous savez ce qui est bon pour vous et ce qui est mauvais pour vous. Par exemple, vous mangez quelque chose qui n’est pas bon pour vous. Immédiatement, vous perdrez vos vibrations et vous aurez chaud. Même en la regardant, cela peut se produire. Vous voulez vous asseoir sur une chaise sur laquelle quelqu’un de très mauvais s’est assis, immédiatement vous le sentirez: “Oh, quelque chose de mauvais à cet endroit.” Grâce à vos vibrations, qui sont une chose précise, une chose absolue.
Et ce conditionnement ne peut disparaître, ces habitudes ne peuvent être dépassées que si vous devenez l’Esprit, parce que l’Esprit est toujours dominé par la matière. Et l’Esprit doit vaincre cette domination de la matière. En réalité, rien ne peut dominer l’Esprit. Ce que Je veux dire, c’est qu’il est recouvert, comme le soleil peut être couvert par des nuages. De la même façon, toute notre domination, ou bien, on peut dire, tout notre asservissement par la matière nous fait dominer notre Esprit, en ce sens que vous le recouvrons. Les nuages sont là, nous ne pouvons pas voir l’Esprit. Nous ne pouvons pas Le sentir. La spontanéité qui est la beauté de l’Esprit, nous ne la ressentons pas chez une personne.
Alors, en jugeant une personne, que jugeons-nous? Comment vous trouvez cette personne, comment elle est habillée, comment elle marche. Quelles sont ses manières, sait-elle dire “Merci”, “Désolé” ou pas. Vous voyez? Toutes ces choses nous impressionnent beaucoup. Quel genre de voiture elle a, quel genre de maison elle a. Peut-être pouvons-nous rater, pouvons-nous ignorer un saint. Nous pouvons encore ne pas voir le Christ parce qu’Il était fils de charpentier. Comment pouvons-nous savoir qui est le Christ? Y a-t-il un moyen de découvrir qui est le Christ?
Beaucoup de gens disent maintenant: “Le Christ va revenir. Il va venir à la télévision.” Vous pouvez faire passer n’importe qui pour le Christ. Comment allons-nous Le reconnaître? A Ses vêtements ou à quelque chose qu’Il a fait? La plupart des peintures du Christ et la plupart des statues de Lui que J’ai vues sont très différentes de Lui, loin de Lui ressembler, vous voyez. Ce sont des choses horribles. Je ne sais pas ce que c’est.
Alors comment saurez-vous que c’est le Christ ou non? Ou bien que c’est une espèce d’imposteur ou un genre de personne qui est simplement venue délibérément pour nous donner l’illusion de la réalité. Il n’y a aucun moyen de découvrir la vérité, parce que nous sommes si habitués aux formes matérielles que nous avons.
Par exemple, notre idée de l’art est également façonnée de la même manière. Nous aimons ce genre d’art. Si vous leur demandez: “Pourquoi?”, “Parce que, vous savez, il y a ce genre de chose—une harmonie”, ou peut-être: “C’est mieux proportionné” et tout cela. Mais comment le savez-vous? Vous le savez parce que vous avez lu certains livres ou peut-être que vous avez compris par quelqu’un d’autre que c’est de l’art, que c’est beau.
Je veux dire, vous décrétez que quelque chose est beau, mais l’est-ce vraiment? Si c’est de la beauté, cela devrait être l’Esprit, car l’Esprit est beauté et la beauté est Esprit. Alors est-ce de la beauté? Comment distinguez-vous si cet art est beau ou pas?
Par exemple, selon toutes les idées normales sur la femme, Je ne pense pas que la Joconde soit une belle femme. Je veux dire, ces temps-ci, vous savez, vous considérez comme belles des femmes qui sont minces comme des moustiques. Alors pourquoi dit-on que la Joconde est si belle? Que se passe-t-il? Des milliers de personnes se pressent pour voir ce portrait. Pourquoi? Qu’y a-t-il? Seules les vibrations vous diront qu’il émet des vibrations. Il plaît à votre Esprit à votre insu. Vous n’en êtes pas conscient. Il plaît à votre Esprit. C’est pour cela que ce tableau est universellement apprécié.
Mais lorsque ce conditionnement devient collectif, que n’importe quel conditionnement devient collectif et que vous l’acceptez: “Voilà la forme qui est beauté; voici la forme qui est réalité; voici la forme qui est spontanéité”, alors la confusion commence. La confusion commence à cet instant, lorsqu’elle devient une chose collective.
Par exemple, J’ai recontré des disciples de certains gourous. Et Je leur ai demandé: “Qu’est-ce qui vous fait penser que votre gourou dit la vérité? Que vous a-t-il donné?” L’un a répondu: “Parce qu’en m’asseyant sur la chaise, je commence à sauter tout seul. Je ne sais pas ce qui se passe, c’est spontané.”
Et en Ma présence, la façon dont son corps bougeait était si effroyable. Tout le monde aurait une immense compassion et de l’inquiétude pour une telle personne qui ne peut pas rester assise tranquillement cinq minutes…
[Une femme dans la salle: “Excusez-moi, ce n’était pas spontané, c’était nerveux…”]
Oui, c’est ce que Je viens de dire…
[La femme: “Vous vous trompez en disant cela.”]
Pardon?
[La femme: “A propos de tout!”]
D’où venez-vous?
[La femme: “Plus loin dans la rue.”
Très bien. Il vaut mieux y aller.
[La femme: “Ne vous en faites pas, j’y vais.”]
Regardez-Moi ça. Elle va au pub maintenant.
Vous devez essayer de comprendre les subtilités, vous voyez? Si vous le confirmez, qu’y a-t-il? Maintenant supposez que quelqu’un commence à sauter. Comme elle le dit, c’est vrai—les nerfs. Cela signifie que vous n’avez pas le contrôle de vos nerfs, n’est-ce pas? Vous ne pensez pas? Vous n’avez pas le contrôle. Vous n’avez pas contrôlé. La spontanéité est une chose qui ne vous rend pas esclave. C’est le point que J’essaye d’aborder. Ce n’est pas le cas; elle vous rend maître. La spontanéité doit faire de vous un maître et non pas l’esclave de quelque chose.
Elle doit venir de la Méditation Transcendentale, car les gens de la MT sautent comme cela. Et ils finissent épileptiques. J’en ai soigné beaucoup. Je ne sais pas si quelqu’un est venu de chez eux. Même le responsable de leur académie en Ecosse—l’académie de la brigade volante, comme Je les appelle, où les gens paient 3000 livres—en fait, ce monsieur assis ici est l’un de ceux qui en souffraient.
Lorsqu’ils en souffrent, alors ils savent ce que c’est. L’autre jour, nous avons vu quelqu’un avec une épilepsie aussi fréquente. Pauvre enfant, il avait à peine vingt-six ans, un jeune homme censé aimer la vie, qui avait un tel traumatisme, vous ne pouvez pas l’imaginer. Et si cela arrive à quelqu’un qui va voir un gourou et qui a payé pour cela, comment cela peut-il être proche de l’Esprit?
Voilà ce que J’essaye de vous dire, que l’Esprit vous donne la spontanéité par laquelle vous êtes le maître. Vous êtes le maître de vous-même, le maître absolu, sans asservissement d’aucune sorte, sans formation d’habitudes. Toutes les habitudes disparaissent. Vous devenez si… si spontané que Je n’ai pas à vous le dire. Vous laissez simplement tomber toutes les habitudes et vous devenez le maître de votre Soi.
Cela devrait vous arriver. Au lieu de cela, si vous vous adonnez à des choses qui vous asservissent, vous aimerez cela quelque temps, parce que vous ne pouvez pas vous en empêcher. Mais si vous vous asseyez vraiment, vous vous rendrez compte que ce n’est pas la chose que vous vouliez. Vous vouliez être le maître de votre Soi.
En fait, ici sur le schéma, comme nous le montrons, nous avons deux pouvoirs, les pouvoirs gauche et droit. Le pouvoir gauche est le pouvoir qui nous donne les conditionnements—le côté gauche, le subconscient, le subconscient collectif. Cela nous donne les conditionnements. Maintenant, si vous essayez de nier tout cela, alors le côté droit est encore pire. Il nous donne l’action, mais avec l’action, vous pouvez devenir très egocentrique. Alors des deux côtés, il peut y avoir des problèmes.
Supposons que vous disiez: “Bien, je n’aurai jamais aucun conditionnement. Qu’y a-t-il de mal à faire ceci? Qu’y a-t-il de mal à faire cela?” Et si vous poursuivez simplement cette idée, cette liberté, il s’agira d’abandon, cela ne peut pas être de la liberté. Car la liberté doit avoir de la sagesse derrière elle. Donc, des deux côtés, les mouvements des deux côtés sont mauvais.
Alors qu’est-ce qui est bien? Au centre, c’est ne pas être conditionné par quoi que ce soit et ne pas être égocentrique. Mais le problème, c’est comment y arriver. Le problème est comment le faire. Etre spontané signifie être totalement libre.
En fait, Je considère ces deux pouvoirs comme, disons, un frein et un accélérateur dans une voiture. En fait, vous utilisez les deux pouvoirs. Vous utilisez le frein d’abord, vous utilisez l’accélérateur. Vous essayez de maîtriser ces deux pouvoirs. Mais au début il est difficile de comprendre comment vous pouvez utiliser ces pouvoirs. Peu à peu, avec de la pratique, vous y arrivez. Vous savez comment conduire la voiture, vous devenez un bon conducteur. Après être devenu bon conducteur, vous n’êtes pas encore le maître de la conduite, mais ensuite vous devenez le maître. Donc, aujourd’hui, le maître à l’intérieur de nous, en nous, c’est l’Esprit. Mais avant la Réalisation, vous n’êtes pas le maître, parce que le maître n’est pas arrivé dans notre mental conscient. Il ne s’exprime pas dans notre mental conscient. En ce sens que nous n’avons pas intégré Ses pouvoirs.
L’Esprit existe. Il a Ses propres pouvoirs. Mais nous n’avons pas ressenti ces pouvoirs en nous. Une fois que nous ressentons les pouvoirs de l’Esprit, nous intégrons nos propres pouvoirs qui sont là. Ces pouvoirs sont en nous. Ce sont nos propres pouvoirs. Nous n’avons pas à emprunter à quiconque, demander à quiconque, ils sont en nous. L’Esprit est à l’intérieur de nous—la seule chose, c’est que l’Esprit doit apporter la lumière à notre conscience. Il doit entrer dans notre conscience.
En termes médicaux simples, nous pouvons dire que l’Esprit doit Se manifester dans notre système nerveux central, dans notre système nerveux central, afin que nous sachions ce que nous faisons. Et non pas pour que nous commencions à sauter sur notre chaise, ou comme disent certains: “Oh, nous commençons simplement à faire cela.” C’est de l’hypnose. Ce n’est pas correct. Vous n’êtes pas dans un mental conscient. Vous le faites sous hypnose. Une hypnose venant peut-être d’une force extérieure. Ce n’est pas votre force, votre conscience, votre compréhension, votre pouvoir. C’est celui de quelqu’un d’autre, car ce n’est pas vous qui agissez.
De même que la matière a le pouvoir de nous dominer, de la même façon, il y a des choses matérielles, Je dirais, qui sont très dangereuses, qui s’implantent. Par exemple, le cancer, prenez le cancer, le cancer domine. C’est une chose grave. Le cancer vous domine; vous ne pouvez pas vaincre le cancer. Prenez un exemple très concret. En fait, comment est-il causé? Les docteurs disent de cette façon-ci, de cette façon-là. Sahaja Yoga peut guérir le cancer, absolument à cent pour cent, il peut le guérir, il l’a déjà guéri. Beaucoup de Sahaja Yogis ont été guéris du cancer. Comment? C’est très simple. Vous devenez maître de vous-même et vous maîtrisez la maladie également, vous maîtrisez tout. Parce que le maître est à l’intérieur de vous, il n’est pas arrivé dans votre mental conscient, c’est le seul chaînon manquant, et lorsque cela se produit, le Yoga a lieu, l’union a lieu.
Nous devrions maintenant nous limiter exclusivement à la Réalisation du Soi—Je vous parlerai de Dieu la prochaine fois. La Réalisation du Soi signifie amener votre Esprit dans votre mental conscient. En fait, comment le cancer est-il causé? Regardons ici ce qui se produit. Il est causé par l’activité du côté gauche. En fait, les activités du côté gauche sont des traumatismes émotionnels, des problèmes émotionnels, des bouleversements affectifs, des insécurités émotionnelles—tout type d’insécurité peut vous emmener dans le côté gauche. Un peu plus de mouvement peut être dû à ces horribles gourous, parce qu’ils vous hypnotisent. Ils vous mettent sur la gauche. Ils mettent un esprit en vous ou Je ne sais pas ce qu’ils font, mais ils vous mettent sur la gauche. Si vous vous adonner à l’une de ces activités qui ne sont pas autorisées par Dieu, vous partez sur le côté gauche, parce que vous ne pouvez pas vous élever au centre. Alors vous partez soit à gauche, soit à droite.
Lorsque vous abusez de ces choses, comme de la magie noire—voilà une autre chose que J’ai entendue, à cause d’une espèce d’organisation, vous voyez, ce gars voyait tout bouger dans sa maison. Il est venu à Sahaja Yoga et sa carafe bougeait là et ceci bougeait là et il ne pouvait pas expliquer ce qui se passait dans sa chambre. Il était assis et il a vu que quelque chose bougeait d’ici à là. Cela arrive. De quoi s’agit-il? Que fait cette sorte de chose que vous ne pouvez pas contrôler? De nouveau nous revenons au même point—quelque chose que vous ne pouvez pas contrôler. Donc vous entrez dans le domaine, dans le domaine où vous êtes manipulé et vous n’êtes pas sous votre propre contrôle et lorsque que vous entrez dans ce domaine, J’ai toujours remarqué que ceux qui sont affectés par cela sont tous des patients atteints de cancer. La plupart d’entre eux.
Ils n’en ont pas conscience; ils ne savent pas comment ils ont attrapé cela. Prenons une dame qui, disons, souffre d’insécurité à propos de son mari ou peut-être de quelque chose, ou peut-être pense-t-elle que son mari peut la quitter n’importe quand. Elle l’aime. Quoi qu’il en en soit, une telle femme peut développer un cancer du sein, parce que les insécurités s’installent dans un des centres là, que vous pouvez voir ici, le centre du Cœur—le Cœur centre, comme nous l’appelons. En fait, si ce centre est affecté, si une femme se sent inquiète pour quoi que ce soit, elle est capable—elle est vulnérable à une attaque et elle peut faire un cancer. Donc nous devons comprendre la vie dans sa totalité, et non pas d’un seul point de vue. L’impact complet de la vie, toutes les répercussions dans la vie, toutes les relations avec la vie doivent être comprises. En fait, aucun docteur ne sait cela. Saura-t-il, lorsqu’il traite la patiente, disons, pour un cancer du sein, saura-t-il que cette dame a un sentiment d’insécurité?
Il y a une autre maladie, l’anorexie, dont souffrent beaucoup de filles. Elles ne mangent pas. Elles ont simplement arrêté de manger. En fait, vous ne savez pas ce qui se passe. Les docteurs ne peuvent pas guérir cela; personne ne peut guérir cela. Quelle en est la raison? La relation d’une jeune fille, d’une fille avec son père. Si, disons, le père meurt ou que la fille ne voit pas son père, ou bien si dans son cœur elle aime son père, mais qu’elle ne l’exprime pas, ou bien s’il y a une mauvaise relation entre le père et la fille, vous avez ce problème—l’anorexie. Vous en serez surpris, mais il est impossible pour les docteurs—nous avons quelques docteurs assis ici—il est impossible à la science médicale de s’en approcher. Parce que nous ne voyons pas un être humain dans sa globalité. C’est un instrument très délicat que Dieu a créé. La manière dont nous sommes durs avec les autres, la manière dont parfois nous essayons de harceler les autres, ou de donner aux autres un sentiment d’insécurité ou d’injustice. Sans le savoir, nous leur donnons vraiment un terrible sentiment d’insécurité, et ces inquiétudes peuvent engendrer des maladies incurables dont nous n’avons pas conscience.
Donc, pour comprendre la globalité, que doit-il nous arriver? Nous devons atteindre cet état où nous pouvons voir la globalité. Par exemple si Je devais voir maintenant la totalité de Brighton, que devrais-Je faire? Je devrais aller en avion et voir cela d’en haut. Alors Je peux voir l’ensemble. De la même façon, dans votre conscience, dans votre compréhension, vous devriez vous élever juqu’à un point où vous pouvez voir l’ensemble. Si vous ne pouvez pas voir la totalité, la vision partielle, ou on peut dire, le peu que vous voyez peut créer de la confusion, peut créer des problèmes et certains d’entre eux peuvent être d’une nature vraiment très grave. Car en tant qu’êtres humains, nous ne savons pas ce que nous sommes.
C’est le plus grand problème des êtres humains, ils disent: “Je n’aime pas cela.” En fait, qui est ce “je”? Est-ce votre Esprit, ou est-ce votre ego? Quelle est la partie qui n’aime pas cela? Ou bien est-ce votre conditionnement, parce que vous avez été éduqué d’une certaine façon, et donc vous n’aimez pas cela? Quelle partie de vous n’aime pas cela? Et vous serez surpris de constater que ce n’est pas votre Esprit, car si votre Esprit l’aime, comment le saurez-vous? C’est seulement à travers vos vibrations. Lorsque vous pouvez sentir les vibrations, alors seulement vous direz: “Oui, mon Esprit aime cela”, parce que les vibrations se sont manifestées.
Donc nous sommes encore dans une phase de transition en tant qu’êtres humains. Nous n’avons pas atteint cet état qui est appelé l’état de Réalisation du Soi, où vous devenez l’Esprit—l’important, c’est de devenir. Lorsque vous devenez l’Esprit, vous savez ce que vous voulez. Vous savez vraiment ce que vous aimez, parce que vous êtes maintenant la réalité, vous n’être plus un conditionnement, vous n’êtes plus un ego, mais vous êtes ce que vous êtes véritablement, et cela, c’est votre Esprit.
Et, c’est surprenant, cet Esprit est un être collectif. Il n’y a pas de collectivité artificielle en nous. Et donc, “OK, nous appartenons au grand Brighton, donc nous sommes un” ou “Nous habitons la même rue, donc nous sommes un.” Il ne s’agit pas de cela, mais de quelque chose que vous êtes, vous êtes absolument un être collectif, et vous commencez à ressentir cette collectivité en vous, avec ces différents centres qui agissent. Et vous pouvez le sentir—les autres, vous pouvez ressentir les autres sur le bout de vos doigts. Pouvez-vous le croire? Dans la Bible, il est écrit que vos mains parleront. La description de cette époque est que vos mains parleront. Pourquoi les gens ne vont-ils pas découvrir comment cela se produit? Comment vos mains peuvent-elles parler? Ce qui se passe, c’est qu’au bout de vos doigts, vous commencez à ressentir et à comprendre ce qu’est la réalité, ce qu’est la beauté, ce qu’est la joie, ce qu’est l’amour.
Voilà le côté gauche que nous avons, et au bout du compte, avec ces problèmes de côté gauche, nous avons une douleur physique. Il est très douloureux d’avoir des problèmes de côté gauche—c’est vraiment très douloureux. La douleur ne peut pas s’expliquer, personne ne peut la comprendre, personne ne peut la guérir. Vous ne pouvez en parler à personne et les gens pensent que vous l’imaginez, ils vous donnent un traitement psychologique. Vous ne comprenez vraiment pas pourquoi cette douleur est en vous. Et cette douleur vous vient du côté gauche, du subconscient.
Mais au-delà du subconscient, il y a le subconscient collectif, et ce subconcient collectif est ce qui renferme tout ce qui a été créé depuis le début de la création jusqu’à aujourd’hui. Et une fois que vous allez dans ce subconscient, vous vous y perdez tout simplement. Vous êtes si dominé par ce pouvoir du subconscient qu’il est au-dessus de vos forces de le comprendre, d’en sortir et de ne pas y succomber. Et cela va en augmentant.
Par exemple, J’ai demandé à des personnes: “Pourquoi avez-vous continué à faire cela, alors que vous saviez que ce n’était pas vous qui le faisiez, mais quelqu’un d’autre? Alors pourquoi avez-vous continué à le faire?”
Ils ont répondu: “Mère, nous étions sous la couverture, nous étions dans le noir, nous ne savions pas où nous allions et nous continuions simplement encore et encore.”
Et comme Je vous l’ai dit la dernière fois, se sentir coupable est l’obstacle le plus important. C’est l’obstacle le plus important car, une fois que vous commencez à vous sentir coupable, ce centre sur la gauche se bloque et—c’est très difficile. Et vous ne savez pas pourquoi vous vous sentez coupable. Tout le temps vous vous sentez coupable, mais vous ne savez pas pourquoi vous vous sentez coupable, pourquoi ces idées de culpabilité vous viennent. Ce sentiment de culpabilité vous empêche d’avoir de la joie, de tout apprécier, d’être spontané. Pourquoi? Et cela explique pourquoi nous sommes parfois malheureux pour rien du tout.
En fait, Dieu ne nous a pas créés pour être malheureux. Il nous a fait si admirablement, si méticuleusement. Il nous a créés avec tant d’amour et de compassion, pas pour que nous nous sentions malheureux ou autre chose. Il ne nous a pas donné de maladies, de problèmes. Mais nous nous sommes infligé ces choses nous-mêmes en allant aux extrêmes à gauche ou à droite. Comme aujourd’hui Je ne parle que de la gauche, Je dirais que se sentir malheureux pour rien du tout est également mauvais, c’est être injuste envers vous-même.
Les personnes qui sont du côté gauche doivent savoir qu’elles sont l’Esprit, qu’elles sont cette beauté qui doit apparaître, qui doit s’exprimer. Elles ne sont pas des personnes qui doivent souffrir tout le temps et vivre comme des misérables. Pas du tout. Mais comme elles prennent tant sur elles-mêmes, qu’elles endossent tant de choses, elles deviennent comme cela. Et pour éviter d’endosser tout cela, elles peuvent prendre d’autres habitudes, vous voyez. Beaucoup de gens se mettent aussi à boire, simplement parce qu’ils ne peuvent pas supporter les difficultés de la vie, ils ne peuvent pas les supporter. C’est pour cela qu’ils s’y mettent…
Mais une fois que l’Esprit est éveillé en vous, vous devenez si fort. Vous devenez si joyeux, si spontané que toutes ces choses disparaissent, toutes ces choses, les soi-disant maladies, les soi-disant habitudes disparaissent simplement et vous devenez une personnalité nouvelle et resplendissante.
En fait, pour le principe d’avoir ce centre en vous, vous ne pouvez pas en vouloir à Dieu pour cela: “Pourquoi nous a-t-Il donné ces centres du côté gauche, à quoi cela sert-il? Il n’aurait pas dû nous donner ces centres à gauches, et nous serions restés juste au centre pour avancer.” Mais le problème est que les êtres humains doivent savoir, en toute liberté, comment s’occuper d’eux-mêmes. Ils doivent apprendre la sagesse un peu à leurs dépens. Ils doivent comprendre qu’en allant aux extrêmes, ils ont souffert. Ils doivent le réaliser, car s’ils doivent devenir vraiment, absolument libres, ils doivent grandir dans leur sagesse. Si ce ne sont pas des personnes sages, alors ils ne peuvent pas entrer dans le Royaume de Dieu, parce qu’ils seront des gens marginaux. Par exemple, les gens qui sont asociaux, qui ne comprennent ni lois ni règlements, si vous les amenez en Angleterre, nous devrons les mettre en prison.
De la même façon, les êtres humains qui n’ont pas cette sagesse en eux-mêmes—c’est seulement à travers les souffrances qu’on apprend, mais nous ne devrions pas demander à souffrir. Lorsque nous demandons à souffrir, nous demandons en fait des erreurs, pour commencer. Comment souffrirez-vous si vous ne commettez pas de fautes? Donc, lorsque nous demandons à souffrir, nous commettons des erreurs. Alors ce que nous devrions demander n’est rien d’autre que notre Esprit. Et si vous demandez votre Esprit, c’est le vôtre et vous devez l’obtenir. Vous avez pleinement le droit de l’obtenir.
En aucun cas Je ne vous rends service ou Je ne fais quelque chose de spécial pour vous. Tout est là. Vous êtes comme une lampe, qui doit juste être allumée. Comme Je suis une lampe allumée et que vous devenez une lampe allumée, vous pouvez aussi allumer d’autres lampes. C’est très simple. Si vous devenez une lampe allumée, vous pouvez en allumer d’autres. Vous n’avez à vous soucier de rien d’autre à ce moment-là. Vous devenez vous-même une lampe allumée, c’est cela le but. Tout est là, tout cela vous appartient, vous devez simplement l’avoir. C’est aussi simple que cela, il n’y a rien de très compliqué, comme le disent ces gens ou comme tout ce que vous ont exposé ces philosophes, rien de la sorte. C’est très simple, c’est à l’intérieur de vous, c’est spontané, c’est un processus vivant. De même que, par un processus vivant, vous êtes devenus des êtres humains, vous allez devenir de supers êtres humains.
C’est tout à fait spontané, vous ne pouvez pas payer pour cela. Comment pourriez-vous payer? Je veux dire, c’est absurde! Si c’est un processus vivant, comment pouvez-vous payer? Combien payez-vous à l’arbre pour qu’il grandisse? Je veux dire, pour tout ce qui vit, payez-vous quelque chose? Combien payons-nous notre nez pour qu’il respire? Pouvons-nous le payer? C’est absurde, c’est ridicule. Nous ne pouvons pas payer pour cela, nous ne pouvons pas, c’est un processus vivant, nous devons le devenir, un œuf doit devenir un poussin. En fait combien payez-vous à un œuf pour qu’il devienne un poussin, ou combien un œuf paye-t-il à sa mère pour devenir un poussin?
C’est si ridicule, mais nous ne comprenons jamais que les choses vivantes sont si spontanées. Nous ne voyons jamais les choses vivantes, nous vivons avec la matière, nous vivons avec les morts, pas avec les choses vivantes. Si vous commencez à observer un arbre, si vous commencez à observer une fleur, comment elle devient un fruit. Vous ne pouvez même pas l’observer, parce qu’elle le fait si lentement, vous ne pouvez même pas observer une fleur devenir un fruit. Tout à coup vous découvrez que tout a poussé. Par exemple lorsque Je suis venue à Londres depuis l’Inde, J’ai observé que tous les arbres étaient nus, tout à fait comme des bois morts, absolument comme des bois morts. En une semaine, J’ai découvert que le vert arrivait; et la deuxième semaine c’était tout luxuriant, vous ne le croirez pas.
Nous ne le remarquons même pas, nous trouvons cela normal. Cela se produit. Comme cela arrive-t-il? C’est une chose miraculeuse. Si vous l’observez, c’est miraculeux comment ces fleurs, par exemple, ces fleurs particulières sont seulement sur un arbre particulier et d’autres sur un autre arbre. Comment cela se fait-il? Qui les choisit? Qui leur donne la bonne forme? Qui organise tout cela? Et voilà ce qu’on doit réaliser: c’est ce Pouvoir Omniprésent de Dieu qui fait tout le travail vivant.
Et une fois que vous devenez cela—l’Esprit—alors ce pouvoir commence à couler à travers vous. Vous ressentez ce pouvoir à travers vous comme le Christ en a été touché et Il a dit qu’un pouvoir était entré dans quelqu’un, comme cela. Vous devenez juste un moyen d’expression de ce flot de pouvoir. Mais vous avez pleinement le droit de le manœuvrer, de le gérer, de le comprendre. Vous savez tout de lui, vous savez comment le donner, vous savez comment le faire agir, vous savez comment guérir les autres, vous guérir. Vous connaissez le fonctionnement complet de votre machinerie.
A part cela, vous recevez également les pouvoirs de vaincre tous les problèmes de votre propre machinerie. C’est si fantastique. Tout l’ensemble paraît très fantastique, car nous n’avons jamais vu cela auparavant. Mais pour nous cela ne semble pas fantastique de voir toutes ces fleurs se transformer tout à coup en fruits. Cela nous semble normal. Mais si nous voyons des êtres humains se transformer en fruits, alors cela a l’air très fantastique: “Comment cela peut-il se faire?”
Cela ne s’est jamais produit avant. Une seule personne recevait sa Réalisation et c’était une chose si difficle et personne ne l’a eue. Comment est-ce aujourd’hui? Je dis que c’est le temps de la floraison qui a été promis, qui a déjà été prophétisé.
Même un grand poète dans votre pays, William Blake, l’a prophétisé. Il a dit: “Ces temps viendront où les hommes de Dieu deviendront des prophètes et ces prophètes auront le pouvoir de faire d’autres prophètes.” Je veux dire, personne n’a pu être plus précis que Blake, Je vous le dis. Il a été si génial de dire que cela se produira et que c’est ce que nous devons attendre lorsque nous allons vers quelqu’un dans notre recherche.
Sommes-nous devenus des prophètes? Et qu’est-ce qu’un prophète? Un prophète est une personne qui est un être collectif et qui sait tout à ce sujet, qui est le maître. Nous appelons prophète un maître. Et c’est ce que vous devez devenir, le maître. Et cette maîtrise est très simple, parce qu’elle est tout intégrée en vous, simplement elle doit être connectée. Tout comme un poste de télévision doit être connecté au secteur, c’est complètement intégré, c’est là et cela commence simplement à fonctionner.
De la même manière, vous êtes cela, vous êtes cela. Simplement cela doit être connecté. Quels que soient votre caste, votre milieu, votre race, votre nationalité, votre forme, votre taille—peu importe, qui que vous soyez—cela ne fait aucune différence, car vous avez tous cette chose formidable en vous, ce pouvoir de renaître et vous devez naître de nouveau, vous renaîtrez. Pourquoi pas aujourd’hui?
Il n’y pas de quoi se mettre en colère, car les gens se mettent parfois en colère parce qu’ils n’aiment pas que quelqu’un leur parle de quelque chose dont ils ont mauvaise conscience. Ils n’aiment pas cela. Par exemple, s’il y a un ivrogne qui boit trop, qui est alcoolique, il n’aime pas et il a mauvaise conscience si quelqu’un lui dit, même de la façon la plus douce: “Tu ferais mieux d’arrêter de boire.” Il n’aime pas cela.
Mais ce que Je dis n’est pas que vous ne devriez pas le faire. J’ai dit qu’il se fera que cela disparaîtra simplement. Je ne dis pas: “Ne faites pas ceci!” ou “Ne faites pas cela!”, mais cela se fait simplement. Et vous devez d’abord comprendre quel est le problème et comment le problème est surmonté. C’est pourquoi Je dois parler, sinon il n’y a pas besoin de parler de tout cela, cela fonctionne tout simplement. Cela se produit simplement parce que vous êtes juste prêt à l’avoir et vous le recevez simplement. Je ne fais rien. Je suis juste un catalyseur, Je dirais, pour le faire fonctionner.
J’espère que vous Me poserez quelques questions là-dessus d’abord, avant de poursuivre avec la Réalisation. Si vous avez des questions, posez-les s’il vous plaît. Vous devez les poser.
Oui?
[Un homme: Y a-t-il une différence entre ce que Vous dites et ce que Guru Maharaj Ji…]
Who?
[L’homme: Guru Maharaj Ji.]
En fait, Je vais vous dire une chose. Lorsque vous parlez d’un gourou, Je ne veux pas entrer dans des controverses. D’accord? C’est la première chose que Je vous dirai, mais Je vous dirai de vous demander ou de demander à n’importe qui: “Qu’a-t-il fait pour les autres?” A-t-il pu donner un pouvoir, à vous, ou à quelqu’un d’autre? D’accord? Maintenant Je peux vous parler de tous ceux qui sont ici, qui sont des âmes réalisées, qui sont ici. Vous pouvez simplement les regarder. Bien sûr à leur visage vous pouvez déceler que ce sont des gens très détendus et très heureux. Mais ils peuvent guérir des gens, ils peuvent donner la Réalisation aux gens, ils comprennent tout ce qui ne va pas chez vous et chez eux également. Alors qu’a-t-il apporté à votre conscience? Rien! En fait, ses disciples, qu’ont-ils accompli?
Demandez-leur: “Où est la Kundalini de cette personne? Quel est le problème de cette dame et qu’est-ce qui pèse sur son mental?” Ils ne seront pas capables de le dire. Si vous ne pouvez même pas distinguer ce qui ne va pas chez une autre personne ou chez vous, comment allez-vous aider? Tous ces gens, que font-ils? Regardons. Une chose simple, c’est qu’ils peuvent vous hypnotiser. Vous pouvez vous sentir heureux un moment—c’est juste comme en buvant. Vous savez, si vous buvez, vous vous sentez euphorique. Mais en buvant, qu’avons-nous accompli? Sommes-nous devenus des maîtres?
Ils sont tous comme cela. Vous voyez, et cet homme-là est manifestement comme cela, parce qu’il a demandé une Rolls-Royce. Qu’apporte une Rolls-Royce à un prophète? Je veux dire, qu’est-ce que ça lui fait? Vous voyez ce que Je veux dire? C’est si évident, Je veux dire, c’est si logiquement évident. Tout d’abord, quelqu’un qui vous prend de l’argent est un parasite, aussi simple que cela. Et demander en plus une Rolls-Royce, vous voyez…
Vous avez eu le Christ. Vous pouvez voir dans la vie du Christ—appréciera-t-il vos Rolls-Royce’s? Une telle personne, c’est un Roi, Il ne Se soucie pas de savoir s’Il a une Rolls-Royce ou pas, s’Il dort sur le sol ou pas, cela ne fait aucune différence. Une telle personne ne se préoccupe de rien, parce qu’Il est dans le confort, qu’Il a Son propre confort. C’est un homme qui se respecte. Pensez-vous qu’Il demanderait quoi que ce soit? Je veux dire, c’est si évident, pour vous tous, c’est si évident.
Mais lorsque Je parle à des disciples de ce gourou, celui-là même dont vous Me parlez, ils disent: “Mère, nous lui donnons le métal et il donne l’Esprit!” Peut-il y avoir un échange? Pouvez-vous acheter votre Esprit? Utilisez votre logique, d’accord? Dieu nous a donné un cerveau pour comprendre, logiquement nous pouvons l’utiliser. Pouvez-vous acheter, pouvez-vous acheter l’Esprit? N’est-ce pas aussi simple? Vous ne pouvez pas payer pour cela, Mon enfant, vous ne pouvez pas.
Si vous voulez Me donner une fleur, d’accord. C’est juste une expression de votre amour, et c’est tout. Mais vous ne M’achetez pas. Vous ne pouvez pas. Votre amour peut M’acheter, d’accord, c’est différent. Mais vous ne pouvez pas M’acheter avec du métal et de l’argent, n’est-ce pas? C’est quoi une Rolls-Royce? Je veux dire, Je ne sais pas ce que sont toutes ces couronnes et ces choses. A quoi servent-elles? Elles ne vous donnent pas la joie. Allez demander aux gens qui portent ces couronnes!
L’autre jour J’étais avec Mme Thatcher. La pauvre, elle était si malheureuse. Oui, elle l’était! Vous savez, J’ai essayé de la calmer, d’améliorer ses vibrations. Elle était très malheureuse. Nous étions juste de part et d’autre de la table à parler. Et ce que Je faisais était de lui apporter de l’équilibre—la pauvre, elle était très… elle était très perturbée.
Donc, vous devez le comprendre, vous êtes des personnes trop simples, vous êtes des chercheurs des temps anciens. Vous n’êtes pas des chercheurs d’aujourd’hui, vous êtes des chercheurs des temps anciens. Et cet âge vous a aussi été promis avant. Et maintenant vous devez le trouver. En fait, vous devez garder votre simple logique. Je veux dire, quelqu’un qui demande une Rolls-Royce—Je veux dire, c’est un des exemples frappants, Je dirais—ne peut pas être un gourou. C’est le plus saisissant, vraiment un des… Mais il y en a de plus subtils. Lui n’est pas si subtil. Vous vous en débarrasserez en un rien de temps, Je le sais, vous tous.
Mais les plus subtils sont encore pires. Certains d’eux peuvent même ne pas demander d’argent. Peut-être pas. Je n’en connais pas, mais il peut y en avoir, car J’ai entendu parler de quelqu’un qui ne prend pas d’argent, maintenant en Inde. Il a gagné de l’argent ici et maintenant il est revenu en Inde et il ne leur prend pas d’argent. Mais celui qui n’a vraiment pas pris d’argent, c’est une personne que Je connais, il a utilisé les femmes. Il n’est pas intéressé par le côté argent, il utilise vos femmes. Vous voyez, voilà ce qu’il en est, vous devez le comprendre. Son intérêt n’est pas dans votre Esprit, mais dans votre porte-monnaie ou dans vos femmes. Imaginez! Comment la sainteté peut-elle être combinée avec les sales habitudes de ces gens? Cela signifie qu’ils sont eux-mêmes sous le contrôle de leurs désirs qui sont contre Dieu. Ce ne sont que des activités contre Dieu.
Et vous autres, vous êtes si sincères, Je vous le dis, vous êtes si sincères! Si vous dites à un Indien qu’un gourou prend une Rolls-Royce, il dira: “Eh!” Immédiatement, ils répondront. Ils ne veulent pas de ce genre-là. Comment pourraient-ils? Personne ne donne à un gourou en Inde. Les gourous doivent payer les gens parfois. D’abord pour les attirer. Les Indiens occidentalisés, c’est différent. Mais ceux qui sont de vrais Indiens, vous voyez qu’ils le sont. Les gens vivent avec leur mère et ils savent ce qu’il en est. Vous savez, personne ne peut les tromper, ce sont des gens très pratiques.
Oui, Mon enfant?
[Une femme: Peut-on être guéri par la foi?]
La foi a deux types—ce que nous appelons en sanskrit Shraddha est différent de ce que vous appelez foi. En anglais, on l’utilise en tant que “foi aveugle” et l’autre en tant que “foi”. D’accord? On peut le dire comme cela. En fait, la foi aveugle, c’est: “J’ai foi en Dieu et Dieu va me guérir.” Voilà une foi. D’accord? L’autre est une foi qui est éclairée, où Je dis que vous êtes l’Esprit lorsque vous êtes connecté.
Maintenant si vous dites: “J’ai foi en Dieu”, vous ne devriez pas vous sentir offensé lorsque Je vous dis la vérité, d’accord? Car si c’est une foi aveugle, cela veut dire que vous n’êtes pas encore connecté avec le pouvoir. Pas connecté. Maintenant, supposez que Je commence à dire: “Christ, Christ, Christ, Christ!” Le Christ n’est pas dans Ma poche. Je ne peux même pas rencontrer un premier ministre ou une reine sans avoir un protocole, une connexion ou, disons, une forme de position ou, on peut dire, d’autorité. N’est-ce pas? En fait, lorsque nous parlons de quelqu’un comme cela, certains n’arrêtent pas de dire: “Rama, Rama, Rama! Krishna, Krishna!” Vous voyez, ce sont tous des Incarnations et le Christ est le Fils de Dieu. Il est le Fils d’un Roi et vous ne pouvez pas juste Le rencontrer. Vous ne pouvez pas juste L’appeler. Il n’est pas à votre disposition, Il n’est pas votre serviteur. D’accord?
En fait, en ayant une foi de ce genre lorsque vous n’êtes pas connecté, si vous êtes guéri, vous êtes guéri par une autre agence, pas par le Christ. Mais si vous êtes une âme réalisée et si ensuite vous êtes guéri, alors c’est fait par le Christ.
Je vais vous expliquer la différence, une différence très nette de guérison. Nous avons en Angleterre—nous avions, Je ne sais pas si vous l’avez encore, il y a une organisation appelée Centre Curatif International de feu le Dr. Lang. Maintenant ce Dr. Lang est mort, Je veux dire, il est décédé, mais il avait un centre de soins. Vous voyez, et cet homme est mort et il a possédé un homme au Vietnam, un soldat, pas son propre fils, mais un autre soldat. En fait, cette personne a dit à ce soldat—Je veux dire, ce sont des personnes très honnêtes, ce sont des Anglais, ils sont honnêtes et ils disent la vérité, vous voyez. Ils ne disent pas: “Nous le faisons grâce à Dieu” ou autre chose.
Alors il a dit qu’il y avait beaucoup de docteurs (J’espère que les docteurs n’y voient pas d’inconvénient) qui sont morts et qui étaient très ambitieux, et qui veulent encore guérir des gens. Et il a dit: “Retourne voir mon fils, raconte-lui toute l’histoire, que je suis entré en toi et mon fils te croira.”
Alors il a répondu: “Comment me croira-t-il?”
Il a dit: “Non, non. Je te dirai des secrets que seuls lui et moi partageons. Alors il te croira certainement.”
Donc le gars a accepté. C’était un type en très bonne santé. En fait, cet esprit est entré en lui lorsqu’il a eu un choc violent, il a vu quelque chose qui l’a choqué pendant la guerre et cet esprit est entré. Et il a été entraîné d’une manière ou d’une autre par cet esprit en Angleterre, où il a rencontré son fils et il lui a raconté toute l’histoire. Et le fils était censé le croire parce qu’il connaissait tant de secrets. Et ils ont démarré ce centre de guérison.
En fait, comment se fait-il que Je connaisse feu Mr. Lang? Ils ont guéri une dame qui était en Inde—il y a longtemps, c’est de 1970 que Je vous parle—et elle est venue Me voir, et elle était toute tremblante, nerveuse, comme cela.
Je lui ai demandé: “Qu’y a-t-il?”
Elle a répondu: “J’étais atteinte d’une certaine maladie et j’avais peur d’une opération et j’ai entendu parler de cette organisation, je leur ai écrit et ils m’ont répondu en disant: “A telle heure, tel jour, nous entrerons dans votre corps.” Ouvertement, je veux dire, ils n’ont pas dit: “Nous sommes Dieu” ou autre chose.”
“Nous entrerons dans votre corps et vous sentirez un petit tremblement, ce n’est pas grave, et vous vous endormirez et nous agirons.”
Et elle M’a dit: “J’ai été guérie de cette maladie.” Mais après environ trois ans, tout son corps a commencé à trembler, elle ne pouvait plus supporter cela et elle est venue Me voir. C’est ainsi que J’ai entendu parler du Dr. Lang, vous voyez, qui avait—cette pauvre dame avait été torturée pendant trois ans, elle souffrait tellement et ensuite elle est venue Me voir. Donc, après que Mr. Lang est entré dans son corps—Dr. Lang—c’est six ans après qu’elle est venue Me voir, parce que pendant trois ans elle allait bien, et cela a commencé après trois ans. Et c’est ainsi que J’ai appris à connaître tous les esprits qui étaient entrés en elle, les docteurs et tout cela. C’était un cas horrible. Bien sûr, elle a été guérie plus tard, pas de doute. Car lorsque vous devenez l’Esprit, vous êtes dans votre fort, personne ne peut entrer dans votre corps. Vous devenez quelqu’un qui ne peut pas être contaminé, ne peut pas être dominé, personne ne peut vous dominer. Et c’est ainsi qu’elle a été guérie.
Donc, par la foi, si quelqu’un dit: “Oh, vous serez guéri”, vous voyez, s’ils commencent à crier, à hurler et ceci et cela, et tout à coup vous pouvez sentir qu’il y a peut-être un esprit. Ils remplacent aussi parfois ces esprits, c’est très surprenant. Ils peuvent remplacer un esprit par un autre. J’ai vu des cas de ce genre également. J’ai vu toutes sortes de choses avec les esprits.
L’autre jour, il y a seulement huit jours, n’est-ce pas, Marie, lorsque ce type charismatique est venu? Il y a huit jours en France, un monsieur est venu. Un type jeune, il devait avoir dans les vingt-quatre ans, il a été pris d’une grande agitation et a commencé à pleurer, et, chose curieuse, que Je n’avais jamais vue, un esprit est entré en lui. Tout son corps tremblait. Et, Je veux dire, il est tombé, il a commencé à pleurer, à sangloter, toutes sortes de choses se sont produites.
Et il a dit: “Je suis allé au mouvement charismatique, c’est là que j’ai eu cela.” Et ensuite ils attrapent cela et ils croient que l’Esprit-Saint est entré en eux. Vous imaginez! Comment l’Esprit-Saint peut-Il vous rendre malheureux? Je ne sais pas d’où viennent ces idées. Et le pauvre enfant, vous savez, il souffrait tant. Maintenant il va bien. Mais il ne pouvait pas croire que vous puissiez aller bien, car il croyait… Et ensuite ils leur disent: “Voilà vos péchés et vous devez expier vos péchés et c’est pour cela que vous êtes ainsi, que cela vous arrive, vous avez encore fait de mauvais karmas, et ceci et cela.” Mais vos mauvais karmas et toutes ces choses peuvent être résolus lorsque la Kundalini S’élève. Il y a un centre spécial pour cela, qui est véritablement orné par le Christ, ici.
Vous ont-ils parlé de ce centre? D’accord. Donc voici ce centre et lorsque la Kundalini le traverse—c’est pour cela qu’on dit que vous devez le traverser—le Christ S’éveille, et lorsqu’Il est éveillé, ces deux ballons que vous voyez là, l’ego et le super-ego, vos conditionnements et tous vos problèmes du côté gauche et vos problèmes du côté droit sont absorbés. C’est pour cela qu’on dit qu’Il est mort pour nos péchés.
Il est décrit dans les écritures indiennnes anciennes en tant que Mahavishnu, mais vous voyez, les missionnaires sont allés en Inde, et ont donné une très mauvaise image du Christ, une image absolument fausse, alors ils attendent toujours que Mahavishnu arrive. Voilà ce qu’il en est. Il est supposé être cela, selon les missionnaires—quelqu’un qui en quelque sorte convertit les gens et toutes ces absurdités. Vous voyez, ce n’est pas la véritable chose, qu’Il doit être éveillé à l’intérieur de vous.
Il l’a dit. Il a dit: “Je dois naître en vous.” Et c’est de cela qu’il s’agit. Lorsque la Kundalini S’élève, Elle éveille ce centre en nous et tous nos conditionnements et notre ego sont absorbés. Un espace est créé ici dans la fontanelle, à travers laquelle passe la Kundalini et vous pouvez ressentir la brise fraîche qui sort de votre tête. Voilà ce que c’est, et vous La sentez dans vos mains. Ce n’est pas simplement que vous êtes furieux envers quelqu’un, vous voyez. Ce n’est pas comme cela. Ce n’est pas de cette manière-là, vous voyez, rien de la sorte. Vous devenez une personnalité respectueuse d’elle-même, normale, digne, dotée d’une grande valeur spirituelle—ce qui est votre cas. D’accord? Donc voilà ce qu’est la foi et ce qu’est la foi aveugle.
Oui, Mon enfant?
[Un homme: Cela me semble difficile, ce concept que la Réalisation du Soi n’implique pas d’effort personnel. Cela peut-il vraiment arriver à n’importe qui, même quelqu’un de matérialiste?Ai-je bien compris?]
Oui, cela semble en apparence très difficile, et il est aussi vrai que les gens sont matérialistes, pas de doute. Mais l’Esprit est bien plus fort que la matière et lorsqu’Il doit S’exprimer, Il écrase complètement tout cela et Il arrive. En fait, nous avons ici… la plupart d’entre vous êtes Anglais, Je dirais, des gens occidentalisés et très matérialistes. Je dirais, Je veux dire, même en vivant dans ce monde, ils n’ont peut-être pas été si matérialistes que cela, car s’ils n’étaient pas chercheurs, ils ne viendraient pas Me voir. Mais un nouvel être est né. Si vous regardez un œuf, vous ressentez: “Oh, comme c’est solide!” Mais s’il est cassé au bon moment, avec la bonne compréhension, il devient un oiseau. Comme tout cela est un processus vivant, seule la dernière percée doit avoir lieu. Apparemment, cela semble difficile, mais pour Moi, ça ne l’est pas. Peut-être que Je connais le métier. D’accord?
Oui, cela en a l’air… beaucoup de personnes ont dit toutes sortes de choses sur la Kundalini également. Je dois dire que certains livres que J’ai vus M’ont horrifiée. Vous voyez, si vous ne connaissez pas le métier, complètement—par exemple si quelqu’un ne sait pas conduire une voiture, vous voyez, et qu’il monte dans la voiture, la manière dont il décrirait cela serait effroyable. Il ne faut jamais s’approcher d’une voiture, n’est-ce pas? C’est comme cela. Celui qui n’est pas autorisé et ne connaît pas le métier ne devrait pas le faire. Mais c’est ce qui vous arrive, vous devenez l’Esprit, vous devenez votre propre maître et vous devenez maître de cet art—le maître de cet art.
Oui, Mon enfant?
Je ne vous ai pas entendue…
[Une femme:Vous avez mentionné l’hypnose tout à l’heure et Vous avez aussi dit que Vous Vous considériez comme un catalyseur. Ne pensez-Vous pas que l’hypnotiseur aussi se considère comme un catalyseur?]
Oui, oui, sans aucun doute.
Oui, oui, c’est vrai, mais la différence, c’est que l’hypnotiseur vous amène sous son pouvoir, il ne vous donne aucun pouvoir, ni de dimension à votre conscience, vous voyez? Il y a une énorme différence entre les deux. Vous voyez, vous avez votre propre pouvoir en vous. Disons, par exemple, d’accord, votre Esprit est là. Maintenant Je suis un catalyseur, vous voyez. Vous pouvez utiliser une cuillère pour donner du poison ou vous pourriez l’utiliser pour donner un nectar, d’accord? Donc si vous donnez le nectar, alors c’est une chose géniale; et si vous donnez le poison, c’est horrible. C’est comme cela.
En fait, l’hypnotiseur utilise l’hypnose—l’important, c’est comment il hypnotise. Ce qu’il fait, c’est vous pousser dans votre subconscient, dans votre subconscient collectif, où il vous domine. Vous êtes sous son pouvoir. Il dit: “Devenez comme un enfant”, vous devenez comme un enfant. “Têtez le biberon”, vous le faites. C’est quoi cela? Mais ici vous devenez l’Esprit, en ce sens que vous devenez collectivement conscient. Ce n’est pas de l’hypnose, parce que vous-même, vous pouvez le ressentir.
Maintenant, par exemple, prenez dix enfants qui sont des âmes réalisées. Il y a des enfants qui sont des âmes réalisées, même de petits enfants. Et vous les amenez près d’une personne qui souffre d’un problème, d’accord? Maintenant vous leur bandez les yeux et vous leur demandez: “Quel est le problème de ce monsieur?” Ils lèveront les mêmes doigts, tous lèveront les mêmes doigts et diront: “Ca brûle ici.” Car vous ressentez cette sensation—de brûlure, d’engourdissement ou de brise fraîche, une nouvelle conscience de nature vibratoire est née en vous. Pas par hypnose! Au contraire, après l’hypnose, vous vous sentez si fatigué et achevé, comme si vous aviez porté quelqu’un sur votre dos. C’est tout à fait l’inverse. Et vous commencez à progresser et à comprendre, vous pouvez guérir des gens, vous comprenez quels sont les centres qui sont bloqués, vous comprenez quels sont les centres qui sont bloqués chez une autre personne.
Au début parfois, les gens sont un peu déroutés, J’ai remarqué qu’ils ne savent pas: “si ce sont mes centres ou vos centres.” En fait, nous avons des moyens pour le discerner. Vous pouvez voir lesquels de vos centres sont bloqués et quels centres de l’autre personne sont bloqués. Vous savez également comment les corriger. Vous savez aussi comment donner la Réalisation aux autres, et leur donner le moyen d’utiliser leurs propres pouvoirs. C’est tout à fait le contraire. Mais le catalyseur peut être effroyable, ou le catalyseur peut être simplement divin.
[Un homme : Certaines personnes peuvent-elles obtenir leur Réalisation du Soi par leurs propres efforts?]
Par leurs propres efforts? Je ne pense pas que ce soit possible, vous voyez, car seule une lampe qui est allumée peut allumer une autre lampe. Mais ce que Je veux vous dire, c’est que même quelqu’un comme Bouddha, vous voyez, Il a reçu Sa Réalisation lorsqu’Il était extrêmement fatigué et Il devait la recevoir. Bien sûr, c’est l’Esprit-Saint qui a fait cela. Il n’aurait pas pu le faire Lui-même, mais Il a reçu la Réalisation là parce qu’Il devait vivre dans d’autres circonstances. Il n’avait pas à parler de Dieu, Il n’avait pas à parler de toute l’histoire, parce que les gens étaient tellement pris à parler de grandes choses comme Dieu et de toutes sortes de déités, ceci, cela, il y avait une grande confusion. Et quelqu’un devait avoir la Réalisation à ce moment-là, devait pouvoir l’identifier et dire: “Seulement la Réalisation du Soi—ne parlez pas de Dieu, ni de rien, laissez tomber!” C’est pour cela qu’Il a reçu la Réalisation comme cela. Mais vous ne pouvez pas avoir la Réalisation juste comme cela—il n’y a qu’une possession que vous pouvez avoir. Vous ne pouvez pas.
Quelqu’un qui est une âme éclairée, une telle âme éclairée ne vous prend pas d’argent. Normalement, vous voyez, les gens ne veulent pas vous donner la Réalisation—quatre-vingt-dix-neuf pour cent de ceux qui sont vraiment réalisés vous jetteront des pierres. Ils ne voudront rien avoir à faire avec vous, parce que leurs expériences avec les êtres humains sont effroyables. Si vous allez leur parler, ils Me diront, ils M’ont dit: “Attendez douze ans. Vous voyez, Mère, ils vont complètement Vous épuiser, ils vont Vous tuer, ils feront cela. Il est très aventureux de s’occuper d’êtres humains, parce qu’ils sont très égoïstes et qu’ils ne Vous accepteront jamais.” Mais si vous les prenez comme ceci, quelqu’un qui s’y connaît est une aide, n’est-ce pas? Et la Réalisation n’est pas possible, il n’est pas possible d’y arriver par vous-même. Ce n’est pas possible, parce que, disons, si une bougie qui n’est pas allumée veut s’allumer toute seule, il faut lui apporter la lumière, n’est-ce pas? C’est aussi simple que cela. Mais il ne faut pas en avoir mauvaise conscience, en fait.
Regardez, Je ne sais pas conduire, quelqu’un M’a conduite jusqu’ici. Je n’ai pas mauvaise conscience qu’Il ait dû Me conduire, n’est-ce pas? Et Je ne connais qu’un métier. Je n’en connais pas beaucoup. Il y a des tas de métiers que Je ne connais pas, Je ne sais pas comment gérer un compte bancaire, Je ne sais pas faire un chèque, Je suis nulle dans beaucoup de choses. Je ne sais peut-être pas comment ouvrir une boîte de conserve. Mais Je sais comment ouvrir la Kundalini. D’accord? Donc si Je connais Mon métier, pourquoi vous en faire? Après tout, nous dépendons les uns des autres pour tout, n’est-ce pas? Alors pourquoi pas, si Je connais le métier, quel mal y a-t-il? Et vous saurez aussi le faire. Vous le saurez aussi. Mais cela ne peut pas être fait par vous-même.
Mais en fait dans tout cela, vous ne Me devez rien. Je le fais juste parce que J’aime cela. Cela émet simplement, Je ne fais rien, cela coule simplement, Je ne sais pas comment cela se passe, cela coule simplement. J’aime juste par amour. Vous ne croiriez pas qu’une telle personne puisse exister, mais J’existe bien, Je suis comme cela. Parfois vous pourriez même, certains des Sahaja Yogis pensent vraiment que J’ai trop de compassion et que Je devrais être plutôt stricte avec les gens et les choses comme cela, vous voyez. Ils viennent Me raconter leur sagesse. Vous voyez, ils croient que Je ne suis pas assez pratique, mais c’est la chose la plus pratique.
Oui, Je le sais, ils font des erreurs parce qu’ils ne savent pas, ils marchent dans l’obscurité. Si vous marchez dans l’obscurité, vous vous cognerez à quelque chose. Alors la seule chose que vous pouvez faire, c’est avoir de la compassion pour eux, parce qu’ils ne peuvent pas voir, ils sont aveugles. N’est-ce pas? Comment pouvez-vous en faire une colère?
Et de plus, Je vous demanderais de ne pas avoir de mauvaise identification avec qui que ce soit. Vous devez parvenir à votre Esprit, c’est la chose essentielle. Si vous pensez encore à quelqu’un, vous voyez, comme cette dame—Je ne sais pas, quelqu’un l’a peut-être envoyée ici, peut-être. Je ne sais pas pourquoi elle s’est mise en colère. Je n’ai rien dit pour la blesser. Peut-être qu’elle est possédée. Je ne sais pas pourquoi elle s’est mise en colère contre Moi, et elle s’est juste levée et est partie en disant: “Vous ne dites que des mensonges.” Pourquoi vous mentirais-Je? Je n’attends rien de vous. Mais pourquoi cela est-il arrivé? C’est parce qu’elle n’est pas sensible, elle n’est pas sensible au Divin. Elle ne comprend pas qui est Divin, qui est… Je ne lui en veux pas. Elle n’a pas cette sensibilité. Ce calibre.
J’ai vu en fait que des Sahaja Yogis de différents types sont venus à Moi. Certains d’entre eux sont d’un tel calibre que vous n’arrivez pas à le croire. Ils reçoivent la Réalisation, ils savent ce que c’est, ils ont un comportement tout à fait comme un diamant, ils l’ont et ils progressent. Ce sont des gens formidables. Il y en a certains qui travaillent dur derrière. Certains reçoivent la Réalisation, mais ils continuent encore à douter. Il y en a de toutes sortes. Cela ne fait rien. Je les aime tous.
Oui, Mon enfant?
[Un homme: Si avant la Réalisation, nous étions une personne horrible qui donnait le cancer à tout le monde ou quelque chose comme cela, après la Réalisation, ces effets sont-ils éliminés, ou que se passe-t-il?]
Oui. Je sais, tant de choses se sont produites. Nous avions quelqu’un à Brighton, vous vous rappelez—il est ici maintenant, Je crois—qui était ivre lorsqu’il est venu. Il était très en colère contre Moi, vous voyez, pour commencer. Il M’a dit: “Comment puis-je me débarrasser de ce problème? Je ne peux pas Vous croire” et tout cela. Et il va bien, tout à fait bien. Son changement est si magnifique, vous ne pouvez pas… Est-il là?
Il est si gentil maintenant. L’autre jour, il est venu Me voir. Je Me suis dit: “Regarde-moi ça. Il est si gentil.” C’était un homme très gentil, n’est-ce pas? Mais quelque chose l’avait poussé, l’avait contrarié, vous voyez, et il est devenu alcoolique, vous voyez. Il va bien. Seule la compassion peut vous faire comprendre qu’il y a une raison à cela—c’est une personne très gentille, une personne très gentille, pas de doute. Mais quelque chose a mal tourné chez lui. Ce n’est pas grave. Donc cela arrive, c’est vrai.
Les Sahaja Yogis réalisent cela. Certains, bien sûr, Je dois le dire, avancent lentement. Cela ne fait rien. Ils arriveront, ils y arriveront tous, J’en suis sûre. Chacun est fait pour cela. En fait, le Divin a très envie de vous donner la Réalisation—bien plus, bien plus envie que vous. S’il y avait mille personnes aujourd’hui, Je leur aurais mieux donné la Réalisation. Mais très peu de personnes se mettent à la réalité, vous le voyez maintenant. Ce Guru Maharaj Ji, des milliers le suivent comme des fous, n’est-ce pas? Il n’a rien donné à ces pauvres gens. Mais pour la réalité, il y en a très peu.
C’est comme l’autre jour, quelqu’un M’a posé une question: “Mère, pourquoi ne le faites-Vous pas à tout le monde?”
J’ai répondu: “Où sont-ils, tout le monde? Ils sont occupés. Où sont-ils? Ici à Brighton, combien y en a-t-il? Combien sont ici?” D’accord? C’est cela le problème. Cela prend du temps aux gens pour aimer la réalité. Du temps. C’est une chose si magnifique. Et même s’ils sont réalisés, ensuite certains laissent tomber, vous voyez.
Ils disent: “Oh, je vais bien maintenant. Je vais bien.” Et ils reviennent après un an. Ce n’est pas comme cela. Vous devez maîtriser cet art, le maîtriser complètement. Tout est gratuit, absolument gratuit. En fait, ils sont tous assis ici, ils peuvent le confirmer.
[Un homme:Pourriez-Vous parler un peu plus de la Réalisation du Soi et de ce qui est nécessaire pour l’améliorer?]
Oui, oui, Je le ferai dans Ma prochaine conférence, une chose à la fois. Maintenant, Je parle du côté gauche, du côté droit et ensuite du centre, et ensuite aussi, bien sûr, de l’Esprit. Sans aucun doute, cent fois, c’est ce que Je dois faire. Mais progressivement Je dois vous construire. D’accord? Je le ferai, c’est sûr. Vous ne le croirez pas, Je pense que J’ai déjà donné cinq cents conférences à Londres, au moins. Et ce n’est pas fini. Chaque fois, on Me dit que la dernière fois que J’ai parlé, ils ont dit: “Mère, c’est véritablement d’une nouvelle dimension que Vous avez parlé”, vous voyez. Je ne sais pas, Kerry M’a dit que la première fois, il a ressenti tellement ses vibrations pendant Ma conférence. Je ne sais pas en quoi Je l’ai tant touché. Oui, c’est surprenant. Il est d’Australie. Les Australiens avancent bien. Un travail très rapide.
Donc, toutes les questions sont terminées maintenant? On poursuit?
[Un homme:Que sont les karmas?]
Les karmas… Lorsque vous faites un travail ou quelque chose par une action de votre côté droit, alors les effets de cela s’accumulent en vous en tant qu’ego, parce que vous pensez que vous agissez. En fait, nous ne faisons rien de substantiel. Ce que nous faisons est un travail mort, comme J’ai dit que nous fabriquons une chaise à partir d’un mort, d’un arbre. C’est tout ce que nous faisons. Le travail que nous faisons est une idée que nous avons, que nous faisons un travail. Quel travail faites-vous? Pouvez-vous convertir ceci en un fruit? Nous ne pouvons même pas y mettre du parfum. Donc ce mythe, vous voyez, agit en tant qu’ego en nous, comme indiqué ici—J’en parlerai demain, d’accord? Et ainsi nous pensons que nous faisons ce travail-ci, ce travail-là, et cet ego pense que si vous avez fait du mauvais travail ou du bon travail, vous devez souffrir.
Vous voyez, un tigre ne pense pas de cette façon. Si le tigre doit manger, il doit tuer. Il tue l’animal, le mange, terminé! Il ne s’assied pas pour réfléchir: “Oh, mon Dieu, je n’aurais pas dû le faire. Je devrais devenir végétarien.” Il n’accumule aucun, aucun karma en le faisant, d’accord? Mais nous autres êtres humains, si. Pourquoi? Parce que nous sommes fermés. Nous sommes fermés. Regardez ici, nous sommes fermés. Ils sont ouverts. Dans tout ce qu’ils font, ils ne se font pas de soucis. Mais nous sommes tracassés par ce que nous faisons, car nous pensons que nous agissons. Et comme Je l’ai dit, lorsque ce centre-ci est ouvert, Il absorbe nos karmas, et les soi-disant karmas ne sont rien d’autre que des péchés, vous voyez—en langage biblique, nous pouvons appeler cela un péché, vous voyez. Et ils sont tous absorbés par cette puissante déité qu’est le Christ éveillé en nous.
Et vous allez au-delà, parce que c’est l’ego qui crée le karma. Lorsque votre ego est éliminé, où sont les karmas? Ils sont éliminés aussi. Alors ne dites pas: “J’ai fait cela.” Ce que vous direz, c’est: “Mère, Elle ne fonctionne pas. Elle ne s’élève pas.” En fait, qui est ce “Elle”—cela devient une troisième personne. “Elle coule. Les vibrations n’arrivent pas.” Vous voyez, vous ne dites pas: “Moi, je fais cette Réalisation. Je monte la Kunda…” Ils ne disent pas cela. Ils disent: “Elle ne monte pas.” Vous devenez une troisième personne. Cette troisième personne est l’Esprit. Lorsque vous ne dites pas: “C’est moi qui dois le faire.”
Même si c’est votre fils, vous dites: “Mère, c’est mieux qu’il reçoive la Réalisation.”
Bien. Vous verrez. Essayez. Cela n’a pas fonctionné? Eh bien, alors devrais-Je donner un certificat?
Il a répondu: “Comment pouvez-Vous donner un certificat, Mère? Comment quelqu’un peut-il? La Kundalini ne S’est pas élevée!”
Chacun le sait, vous voyez, que ce soit votre père, votre mère, votre sœur, n’importe qui, s’ils ne sont pas réalisés, ils savent qu’ils ne sont pas réalisés, et alors? Ils le savent simplement. Ma petite-fille, qui était… elle est ici maintenant, elle est née réalisée, et elle avait à peine cinq ans, Je crois, lorsqu’ils sont allés au Ladakh. Il y avait un lama assis avec sa tête rasée et tout cela, son vêtement et tout cela. Tout le monde lui touchait les pieds. Et ses parents ne sont pas réalisés non plus, Ma fille n’est pas réalisée, alors elle a aussi touché ses pieds.
Elle ne pouvait plus supporter cela, c’était trop pour elle. Elle était assise un peu plus haut, elle s’est approchée, les mains dans le dos, l’a regardé, vous voyez, et lui a parlé.
Elle lui a dit: “Que voulez-vous dire en demandant à tout le monde de vous toucher les pieds? Vous n’êtes même pas une âme réalisée. En portant cette robe et en vous rasant la tête, vous pensez que vous pouvez demander aux gens de vous toucher les pieds?” Un petit enfant de cinq ans, et pourtant elle comprend.
Une fois, nous avons eu un programme en Inde, où ils M’ont conviée comme invitée d’honneur pour cette Ramanmash (?), qui était réalisée. Et un monsieur de l’ashram de Ramakrishna, le responsable, était assis avec sa grande robe orange, vous voyez, assis là. Et Mon autre petite-fille était assise au premier rang. Elle ne pouvait plus le supporter, alors elle a crié de sa place: “Mère, celui qui porte une maxi robe, Grand’mère, s’il Vous plaît, demandez-lui de partir, il nous donne de la chaleur à nous tous.”
Donc vous voyez, il y a beaucoup de Sahaja Yogis qui ressentaient la chaleur de ce type, et lui pensait qu’il était un homme très spirituel. Elle a dit: “Demande-lui de partir, il porte une maxi.” Elle ne comprenait pas si c’était une robe ou autre chose. Même les enfants reconnaissent ceux qui sont des âmes réalisées et ceux qui ne le sont pas—s’ils sont nés réalisés. Il y a beaucoup d’enfants qui naissent réalisés ces temps-ci. Le jour du jugement, voici le jour du jugement. Bien sûr, de cela Je vous parlerai plus tard.
[Un homme: Est-ce que cela Vous dérange que Je Vous pose quelques questions?]
Ca va, cela ne Me dérange pas. Mais ce qui se passe, si vous posez trop de questions, parfois cela devient de l’activité mentale et cela peut retarder la Réalisation parfois, alors Je vous conseillerais—si ce n’est pas si important, il vaut mieux les garder, parce que, vous voyez, répondre à une question, c’est seulement sur un niveau mental. Je parle de quelque chose de bien au-delà, vous voyez. Donc c’est quelque chose de logique si vous M’avez bien comprise. Bien, on commence! Si cela fonctionne, c’est bien. Si cela ne fonctionne pas, ce n’est pas grave. Je suis ici pour trois-quatre jours et nous allons le faire fonctionner. D’accord?
Donc il vaut mieux garder votre esprit au repos. Dites au mental: “Tu as posé beaucoup de questions avant, tu as pensé à beaucoup de choses, maintenant il est temps pour toi de recevoir les bénédictions de ton propre être.” D’accord? Si vous dites cela à votre mental, il se calmera. C’est une chose merveilleuse, ce mental. Si le mental sait ce que vous désirez et si c’est la réalité, il vous soutient et vous aide beaucoup. Ce même mental qui peut se perdre, vous voyez, il est comme—parfois Je dis qu’il est comme un âne. De même que le Christ a utilisé un âne simplement pour suggérer le mental: si vous l’autorisez à faire des détours, il vous conduira à toutes sortes de choses, mais si vous le maîtrisez, il vous conduira là où vous devez aller. Faites-le simplement se calmer. Il vaut mieux rester calme au niveau mental. Et c’est pour cela que J’ai répondu à vos questions, parce que plus tard, lorsque la Kundalini S’élève, à ce moment-là, le mental ne doit pas se lever, n’est-ce pas, pour dire: “Je n’ai pas posé cette question-ci!” C’est pour cela. Simplement pour l’apaiser—ce n’est pas nécessaire—mais, c’est juste pour le calmer que Je le fais. D’accord?
Donc la meilleure chose est de recevoir votre Réalisation, c’est le mieux, sinon ce mental est plutôt dérangeant. Il peut se réveiller au moment précis où vous allez accomplir votre dernière avancée, et il peut l’arrêter. D’accord? Donc si vous avez une question immédiate qui vous démange vraiment, alors vous devez Me la poser. Mais si ce n’est pas si important, laissez tomber simplement. Est-ce très important? Alors ça va. Il a compris.
[Timing: 1:19:55 Fin de la vidéo]
Maintenant, Je dois juste vous demander une chose: si cela ne vous dérange pas, nous devons enlever nos chaussures, parce que la Terre Mère nous aide beaucoup, vous voyez? Donc nous devons utiliser Son aide de toutes les façons possibles. Garder simplement les pieds sur le sol, cela aide beaucoup. Vous n’avez pas besoin d’enlever vos chaussettes, mais cela aide beaucoup de mettre les pieds sur le sol normalement. Et de mettre simplement les mains comme ceci, parce que, comme Je vous l’ai dit, ce sont tous des centres sympathiques—il a dû vous le dire également, vous sentez le flot se déplacer ici sans… Je veux dire, il bouge, mais vous ne le sentez pas trop, tant que vous n’avez pas eu votre Réalisation. Mettez juste les mains comme ceci et fermez les yeux.
Vous devez garder les yeux fermés. C’est le contraire de l’hypnose. Gardez simplement les yeux fermés, parce que, lorsque la Kundalini S’élève, Elle dilate vos pupilles. Lorsqu’Elle dilate vos pupilles, alors il y a une petite différence dans la vision pendant une seconde, une fraction de seconde. Mais si vos yeux sont ouverts, Elle ne montera pas, Elle ne S’élèvera pas du tout. Alors gardez les yeux fermés, complètement fermés.
[long silence]
Maintenant la première chose en fait, nous avons toujours vu cela se produire, c’est que cette histoire de culpabilité vient de quelque chose d’inconnu, alors il vaut mieux mettre votre main droite sur le côté gauche de votre cou et la main gauche vers Moi, sans ouvrir les yeux. La main gauche vers Moi. La main gauche vers Moi. Avec la paume vers le haut. La gauche. Oui, comme cela, et vous devriez dire: “Mère, je ne suis pas coupable.” C’est très important, parce que c’est un très gros obstacle. Dites simplement: “Mère, je ne suis pas coupable.”
[Les chercheurs: Mère, je ne suis pas coupable.]
Encore, s’il vous plaît.
[Les chercheurs: Mère, je ne suis pas coupable.]
Encore, s’il vous plaît.
[Les chercheurs: Mère, je ne suis pas coupable.]
Maintenant vous pouvez mettre la même main de l’autre côté du cou, à l’arrière. C’est un centre très important, Je vous en parlerai plus tard, de la façon dont Je le fais, si vous voulez, vous pouvez regarder vous-même la façon dont Je le fais, la main gauche vers Moi et la main droite à l’arrière, sur toutes les vertèbres du cou, la base du cou, vous voyez. C’est un centre très important, dont Je vous parlerai. Oui, c’est comme cela. Essayez d’appuyer et mettez la tête en arrière. Un petit peu.
[Bruit de Shri Mataji qui souffle]
Maintenant, mettez cette main droite au niveau du cœur, un peu plus haut, et appuyez avec les doigts. La main gauche vers Moi, tout le temps. Maintenant vous devez dire: “Mère, je suis l’Esprit” trois fois.
[Les chercheurs: Mère, je suis l’Esprit. Mère, je suis l’Esprit. Mère, je suis l’Esprit.]
Maintenant, avec la même main, poussez sur votre estomac, du côté gauche. Et maintenant vous dites : “Mère, je suis mon propre gourou, je suis mon propre maître.” Dites simplement cela.
[Les chercheurs: Mère, je suis mon propre gourou. Mère, je suis mon propre maître.”]
Encore.
[Les chercheurs: Mère, je suis mon propre gourou. Mère, je suis mon propre maître.]
Cinq fois. Encore
[Les chercheurs: Mère, je suis mon propre gourou. Mère, je suis mon propre maître.]
Ca ira. Maintenant si vous mettez la main droite au sommet de votre tête, au sommet. Sans la toucher, un peu au-dessus, lentement. [A part, à une dame de l’assistance] Vous sentez? [A part, à un Yogi] Elle verra. [A part, à la dame] Vous avez un problème?
[La dame: Oui, j’ai…]
Oh, Je vois, mettez simplement votre main droite vers Moi… [A part, à un Yogi] Pas besoin, elle va y arriver. Oui, Je vais corriger cela. D’accord? Juste, oui, comme cela, cela va fonctionner.
Bien. Maintenant vous pouvez peut-être ressentir la brise fraîche sortir de votre tête, de la zone de la fontanelle, là où c’est souple. Une brise fraîche. D’abord, la chaleur peut venir. Mais vous devez demander la Réalisation, parce que Je ne peux pas enfreindre votre liberté, vous voyez? Vous êtes libre de choisir si vous voulez avoir la Réalisation du Soi ou pas. Donc vous devez dire: “Mère, s’il Vous plaît, donnez-moi ma Réalisation.” Vous devez le demander. Vous devez simplement demander. Juste demandez-le.
[Les chercheurs: Mère, s’il Vous plaît, donnez-moi ma Réalisation.]
Encore, s’il vous plaît.
[Les chercheurs: Mère, s’il Vous plaît, donnez-moi ma Réalisation.]
Encore, s’il vous plaît.
[Les chercheurs: Mère, s’il Vous plaît, donnez-moi ma Réalisation.]
Maintenant, essayez de la sentir. La sentez-vous au-dessus de votre tête? Hum?
[Fin de la bande]