Shri Lalita Puja, Understand your own importance

Brighton (England)


Send Feedback
Share

Shri Lalita Puja. Hove, Brighton (UK), 15 May 1982.

En tant que Mère, Je suis vraiment fière de voir tant de Sahaja Yogis. Et il faut comprendre que, même si vous avez peu de nouvelles personnes, il peut y en avoir peu, mais il faut réaliser que chacun d’entre vous est maintenant une âme réalisée. Chacun d’entre vous a tellement grandi que vous pouvez créer un noyau vous-même. Et après avoir grandi de façon collective ensemble, maintenant individuellement les jeunes plantes sont devenues de solides pousses, et peuvent vraiment être transplantées à différents endroits et y réussir, car chacun d’entre vous est un prophète. Je Me demande si vous le réalisez ou non. Bien sûr, vous avez reçu la joie de la Réalisation, la béatitude, vous avez tout reçu; vous avez grandi jusque là. Lentement et régulièrement, vous avez accompli cela, et comme vous avez grandi en tant qu’arbre maintenant, chacun d’entre vous est si important et si puissant. Je sais que peu de gens viennent, de façon collective, et que vous trouvez difficile au début de vous occuper d’eux; car ils n’ont pas encore grandi suffisamment, ils ne sont pas encore parvenus au point où ils réaliseront vraiment leur propre importance. Mais vous devriez tous comprendre votre propre importance et la qualité à laquelle vous êtes arrivés. Dans n’importe quelle autre soi-disant fausse organisation – par exemple, disons, prenez l’église – il n’y a qu’un seul prêtre. Dans toute la localité, il y a un seul prêtre, même s’il n’y connaît rien, cela ne fait rien! Mais pourtant il n’y a qu’une seule personne autorisée, même par l’Eglise. Tout le monde doit écouter une seule personne. Mais ici maintenant vous êtes tous des gens dynamiques: chacun d’entre vous est capable de donner une bonne conférence. Bien sûr, vous savez tous très bien donner la Réalisation, pas de doute là-dessus. Dans tous vos groupes, vous devez essayer de vous débrouiller tous seuls. Essayez dans vos groupes. Pensez à toutes les dimensions dans lesquelles vous pouvez vous développer Car maintenant vous êtes prêts – c’est vous maintenant les prophètes. Vous n’avez pas à dépendre de qui que ce soit, vous n’avez pas à dépendre non plus de vos semblables pour cela: individuellement, vous pouvez le faire. Pourtant, vous êtes connectés entre vous, vous comprenez tous la même langue, vous avez tous reçu la vérité ensemble et vous êtes tous ensemble; mais ce dynamisme doit naître individuellement en vous, et chacun d’entre vous, dans sa propre sphère, dans sa propre ligne, peut y arriver, car vous savez tout de Sahaja Yoga. En fait, ceux qui sont à moitié dedans peuvent ne pas le savoir. Ils rationalisent encore les choses peut-être, cela ne fait rien, ils iront mieux aussi. Mais en ce qui vous concerne tous, vous êtes tous des prophètes, et en tant que prophètes, vous devez vous lever. Partout où vous allez, parlez de Sahaja Yoga, expliquez-leur: “Ceci nous est arrivé, voici la lumière. Nous savons tout.” Je veux dire, vous n’avez pas de doutes là-dessus, n’est-ce pas? Mais le problème, c’est que vous pensez que les autres ne peuvent pas comprendre, que ce sont des gens stupides, des gens bêtes, pleins d’ego ou agressifs, ou bien qu’ils vous feront ceci ou cela. C’est vrai, mais vous devez savoir qu’il n’y a pas qu’une seule personne qui se bat pour cela, il y en a des milliers, partout dans le monde, qui connaissent votre langage, qui ont votre connaissance, et ils connaissent tous la même chose. Alors vous n’êtes pas tout seul à vous battre pour cela. Une fois que vous le réaliserez, alors vous serez étonné de voir combien de puissance commencera à couler en vous. Plus vous y réfléchirez, ou méditerez sur votre Soi, en fait, Je dirais, plus vous saurez que vous êtes vous-mêmes des prophètes. Et alors vous verrez les dimensions dans lesquelles – J’ai tant de dimensions – assise ici, Je peux voir cela. Alors, dans tous les domaines, dans tous les milieux, partout où vous circulez, vous devez en parler et l’expliquer aux gens. En fait, il y a certaines choses, nous avons créé certaines règles et consignes pour Sahaja Yoga, pour les Sahaja Yogis. C’est simplement pour voir combien sont vraiment à moitié dedans et combien sont bien dedans. C’est pour cela que nous avons établi certaines règles; parce que ceux qui sont vraiment dedans les accepteront sans aucune difficulté – ils sont tout à fait établis. Maintenant, en réalité, nous savons qu’il y a beaucoup de catégories de gens qui viennent vers nous. Les gens qui sont de premier ordre entrent dans Sahaja Yoga sans aucune difficulté, ce sont des gens de premier ordre. Ils exercent leurs pouvoirs, ils assument leurs pouvoirs, ils commencent à affirmer leurs pouvoirs, ils deviennent simplement cela. Par exemple, disons, nous avons le dessin complet de la bague avec nous, et nous devons seulement y mettre le diamant. A vous de trouver le diamant – d’accord? Ils s’y établiront simplement. Mais certains, même après la Réalisation, partent un peu de ce côté-ci, de ce côté-là – cela ne fait rien. Ils reviendront tous. Mais ceux qui sont des gens de premier ordre sont, Je dois le dire, très nombreux. Je veux dire, Je peux vous le dire, Je connais tant de gurus qui sont de véritables gurus, pas ces – les faux, oubliez-les; les imposteurs, oubliez-les – mais même les véritables, ils n’ont pas une seule personne comme cela, pas même une seule personne. Prenez Gagangad Maharaj, il Me l’a dit très franchement, Je lui ai demandé: “Pourquoi ne leur donnez-vous pas la Réalisation?” Il a répondu: “Qui m’a donné la Réalisation? J’ai dû travailler très dur, ceci, cela.” “D’accord,” ai-Je dit, “vous aviez un guru qui vous a donné la Réalisation donc en tant que guru, il est de votre devoir de la donner.” Et il a dit: “Je l’ai donné à une personne. J’ai travaillé sur lui pendant vingt-cinq ans. J’ai purifié son Agnya, j’ai tout purifié et lui ai donné la Réalisation.” “Et que fait-il maintenant?” Il a répondu: “En fait, Vous le rencontrerez, Mère, un jour. Vous devez voir ce gars, il est affreux, et il est devenu quelqu’un qui se fait de l’argent maintenant, et court après les femmes.” Après la Réalisation, après vingt-cinq ans de son travail! Il a ajouté: “Je n’ai rien à faire avec cet homme.” En fait, ce type était appelé Anna Maharaj. J’ai dit: “Bien, J’essayerai de le voir s’il vient à Bombay.” Et donc il est venu à Bombay, et un de Mes disciples l’avait invité chez lui. C’est une dame très riche, et elle M’a dit: “Mère, Anna Maharaj est arrivé, et Vous aviez dit que Vous vouliez rencontrer cet homme, alors il est venu ici. Voudriez-Vous venir?” J’y suis allée; lui, bien sûr, M’a touché les pieds comme il faut et tout, mais il fumait en Ma présence, imaginez simplement! Il M’a touché les pieds et s’est assis. Il a dit, il a commencé à dire du mal de son guru, tout d’abord – celui qui a travaillé sur lui pendant vingt-cinq ans, pouvez-vous imaginer? Je veux dire, vous êtes très aimables, vous ne dites pas de mal de Moi! Je n’ai pas travaillé vingt-cinq ans sur vous; et regardez-le, lui dit du mal de son guru. Et il a dit: “Vous voyez, mon guru, pourquoi devrait-il aller, pourquoi devrait-il aller à Bombay? En fait, à quoi cela sert-il?” Parce que ce type se faisait de l’argent à Bombay, alors il ne voulait pas que son guru y aille pour témoigner contre lui. “Et pourquoi devrait-il aller à Bombay? Il ne devrait pas quitter sa demeure. Il était très bien au sommet de la montagne. Quel besoin avait-il de descendre?” et il parlait là-bas de toutes sortes de choses. J’ai demandé: “Vraiment? C’est votre guru, vous ne devez pas dire du mal de lui.” Il a répondu: “Mais c’est vrai. Il n’aurait pas dû quitter cet endroit, vous voyez?” Et il continuait à fumer ici. J’ai dit: “Bien, Je dois y aller.” Avec tant de femmes autour de lui à lui marcher sur les pieds, il était là à exploiter tout le monde, à s’amuser et à fumer, à parler de façon très condescendante de ses soi-disant disciples. Les pauvres, c’étaient des gens simples, vous savez. J’ai dit: “Bien, Je dois y aller maintenant. Alors mettez juste un peu de – Je vais vous mettre du kumkum sur le front.” Alors J’ai pris du kumkum et l’ai mis sur son front. Mais son Agnya brûlait véritablement, oh, vraiment, Mon doigt est parti comme ceci! J’ai dit: “Et voilà!” “Maintenant,” ai-Je ajouté, “bien, maintenant pouvez-vous – Je M’en vais maintenant, mettez-en un peu sur Mon front.” Et J’ai aspiré son doigt à l’intérieur, il ne pouvait plus le bouger. Juste comme cela, c’était tout… Et il a dit: “Laissez-moi, laissez-moi, Mère. Je suis désolé, je suis désolé!” J’ai demandé: “Maintenant, promettez juste que vous ne direz plus de mal de votre guru. Alors seulement Je vous laisserai.” Il a répondu: “D’accord, d’accord, d’accord. S’il Vous plaît, laissez-moi.” Alors J’ai relaché son doigt. Mais en fait, la dame Sahaja Yogini qui était là, qui avait été sauvée de tant de problèmes parce qu’elle était clairvoyante, même à elle il a dit un mensonge, un mensonge éhonté. Il lui a dit: “Je donnais de la force à Mère.” Vous voyez, ils ont vu cela d’une certaine distance. “Alors je tremblais parce que je Lui donnais de la force.” – L’air de dire que le fait qu’il tremble Me donnait de la force! Mais cette dame aurait dû comprendre que lorsque vous tremblez, cela signifie que quelque chose de va pas en vous. Et vous savez, il lui a dit: “En fait, je vous donnerai aussi les mêmes pouvoirs que ceux qu’a reçus Mère.” A ce moment-là, c’était juste le début de Sahaja Yoga, Je dirais, vraiment au début. “Alors maintenant vous feriez mieux d’avoir une Yagya. Un Homa. Pour cela, vous devez tous apporter un tola et quart d’or.” – c’est environ dix grammes – “et me le donner.” C’était le début de la fin. Maintenant tout leur argent, tous leurs biens, il a tout englouti, d’une façon ou d’une autre. Et J’ai rencontré la sœur de cette dame lorsque Je voyageais un jour de Delhi à Bombay, et elle s’est simplement jetée à Mes pieds et a commencé à pleurer. J’ai demandé: “Qu’y a-t-il?” Elle a répondu: “Mère, ce type nous a ruinés.” “Qui?” “Cet Anna Maharaj!” J’ai demandé: “Comment? Mais ce jour-là, vous l’avez bien vu trembler. C’était clair.” Et donc elle avait été dupée par ce type, qui lui a raconté un mensonge total. Si elle avait vu les vibrations de cet homme, cela se serait bien passé. Et voilà ce que les Sahaja Yogis oublient. Ils sont des prophètes, ils ont leurs pouvoirs; mais leur pouvoir, c’est leur Esprit, ce sont leurs vibrations, et ils oublient tout le temps que nous avons reçu une nouvelle conscience, une conscience vibratoire. Nous devons tout juger aux vibrations. Et c’est le seul défaut de tous ces prophètes. S’il y a mensonge – Je suis très innocente, vous savez, Je suis très naïve, Je n’arrive pas du tout à comprendre les choses, vous voyez. Je ne vois pas l’escroquerie chez un homme, comment il tourne autour et dit des mensonges et tout cela, mais aux vibrations, Je sais ce que c’est – tout à fait. Vous pouvez Me raconter des histoires: malgré toute votre escroquerie, toute votre intelligence et toute votre ruse particulière, Je sais ce que vous mijotez, parce que Je le sais uniquement par les vibrations. Mais sinon Je suis très simple, Je n’y arrive pas rationnellement ou par la compréhension, mais par les vibrations, Je sais où vous en êtes. De la même façon, développez votre conscience vibratoire, sa sensibilité, et essayez de comprendre les choses à travers la conscience vibratoire. Si vous pouvez le faire, alors vous serez de parfaits prophètes. Vous serez de parfaits prophètes. En fait, parmi nous aussi, vous découvrirez qu’il y a des gens qui ne sont pas au point. Ces gens, il ne faut jamais s’y fier, il ne faut jamais leur faire confiance, car ils ne sont qu’à moitié dedans ils pourraient devenir négatifs, ils pourraient devenir positifs. Alors il ne faut pas s’y fier et ils doivent être traités avec une certaine réserve. Une fois qu’ils deviennent bien, alors vous pouvez les prendre dans votre propre groupe. Par exemple, récemment une fille a épousé quelqu’un qui est un grand Sahaja Yogi. En fait, comme il a dit qu’il l’aimait et toutes ces bêtises, J’ai dit: “Allez, baba, épouse-la.” Je savais bien qu’elle ne valait rien, mais que dire? Et ensuite cette dame a essayé, en réalité elle voyageait avec Moi et elle a même essayé d’agripper Mon cœur avec les bhoots qu’elle avait, véritablement. Deux fois, elle a fait cela. Si rusés, les esprits en elle sont si rusés que, lorsqu’elle est rentrée en Australie, vous voyez, elle a monté une telle mise en scène: oh, elle est si inquiète, et son mari ne l’aime pas, et ceci et cela… Et l’ensemble de l’ashram, imaginez un peu, aurait été perdu. Mais Je savais qu’il se passait quelque chose, alors Je leur ai téléphoné. Immédiatement, Je M’en suis rendue compte. Je leur ai dit: “En fait, regardez ses vibrations!” Ils ont répondu: “Mère, nous ne trouvons rien de mal chez elle.” Cela veut dire qu’ils n’avaient jamais vu ses vibrations, pour commencer; car ce qui se passe, une fois que les vibrations sont perdues, vous ne pouvez rien sentir. Elle les a tous tellement embobinés qu’ils ne pouvaient rien sentir à propos d’elle. Pouvez-vous l’imaginer? Alors, de façon rationnelle, Je leur ai posé la question: “Pouvez-vous remplacer Warren par sa femme?” Et ils ont pris peur. Donc, il faut être vraiment très vigilant à ce sujet, extrêmement vigilant avec ces gens qui sont à moitié dedans. Ils essayeront toujours de vous tirer vers le bas. Les gens à moitié établis essayeront toujours de vous tirer vers le bas, à moins que vous soyez assez solides pour les tirer vers le haut. Parce qu’ils ne font pas cela, ils n’en sont pas conscients, mais ils sont sous la possession de ces gens-là, et lorqu’ils font quelque chose, ils essayent de faire toutes ces activités contre Dieu. Il y en a eu un autre, Je vais vous le raconter, à Genève. Au début, Je ne parle pas ouvertement d’une personne. Autant que possible, Je n’en parle pas ouvertement, parce que ce n’est pas correct. Laissez-leur une chance, ils grandiront, cela fonctionnera, peu importe. Je peux le gérer. Mais lorsque le désagrément devient une chose collective, alors il faut en parler ouvertement; vous voyez, parce que ces gens iront voir une personne, lui diront quelque chose, quelque chose à une autre personne, quelque chose à une troisième personne. Donc vous devez être très vigilant. Et ils n’en ont pas conscience – c’est la meilleure, ils n’ont pas conscience de ce qu’ils sont en train de faire. Par exemple, cette dame à Genève demandait sans cesse à tout le monde: “Que pensez-vous de Mr X ou de Mr Y?” D’accord? Alors vous répondez quelque chose: si vous êtes négatif, elle s’emparait de cela. Avant-hier, J’étais très heureuse lorsque Ray M’a raconté quelque chose de bien à propos de Pamela. Il a dit: “Pamela est une dame très artiste.” Lorsque vous commencez à voir des bons aspects chez les autres, cela Me donne du plaisir, cela Me donne du bonheur, cela Me donne de la joie. Mais si vous commencez à voir les mauvais côtés d’un autre, alors Je n’aime pas cela. Parfois, bien sûr, lorsque vous – Je vous teste aussi sur cet aspect-là. Parfois, Je dis quelque chose, vous voyez, délibérément, Je dirai: “Bien, quelque chose ne va pas chez Ray” – Je pourrais dire cela. Je sais si c’est vrai ou faux; simplement pour estimer à quel point vous savez juger cette personne. Alors si vous dites quelque chose qui confirme la vraie chose qu’il fait, alors Je sais que vous êtes bien. J’aime cela, Je vous apprécie, Je vous adore vraiment pour cela. Quelle que soit la vérité, vous devriez Me la dire, parce que Je connais la vérité, mais Je M’amuse simplement avec vous, pour voir ce que vous pensez d’une autre personne. Alors, essayez de voir les bons aspects chez l’autre. Mais il y a un point que vous devriez comprendre, c’est si une personne est agressive, ou essaye de vous dominer – A Birmingham, nous avons un problème comme cela, que Je n’ai pas encore révélé ou expliqué. Je l’ai encore gardé secret, mais Je dis aux gens qu’à Birmingham il y a un problème, et que ce problème vient d’une personne qui n’en a pas conscience. Je parlerai à cette personne, J’expliquerai à cet homme qu’il devrait se débarrasser de ce problème. Mais s’il ne le fait pas, alors Je dois en parler ouvertement, parce que Je ne veux pas que le centre de Birmingham soit perdu. Nous avons failli perdre Genève, Je vous le dis, nous avons failli le perdre. Tout le monde s’est disputé et de gros problèmes ont été créés, par une seule personne. Même si vous êtes bien établis, vous n’avez pas encore autant de conscience collective et d’appréciation des autres que vous devriez avoir. Vous n’êtes pas tous un. Non seulement il faut les apprécier, mais vous ne pouvez pas vivre sans les autres. Alors, lentement et régulièrement comme le caractère anglais, qui est un très bon caractère, mais il peut être très lent. Lentement et régulièrement, vous devez vous élever, au-dessus de vos propres coquilles et voir la beauté d’un autre Sahaja Yogi, voir l’aspect qui est bon chez cette personne, afin de vous en imprégner. Certaines personnes ont certains dons. Et c’est étonnant, J’ai parlé à Pamela de Ray, et elle en a beaucoup fait l’éloge, et cela M’a rendue extrêmement heureuse; même si, Je dois le dire, si Brighton n’a pas été très brillant hier au programme, il y a eu peu de monde, mais cela ne fait rien. Cela donne beaucoup d’énergie de voir que les Sahaja Yogis s’apprécient les uns les autres. Maintenant, si quelqu’un a un problème: les gens du côté gauche ont toujours un problème dans Mes conférences, ils s’endorment – naturellement, ils n’y peuvent rien! Cela n’a aucune importance, Je travaille sur eux, même s’ils dorment. Mais lorsque Je travaille sur eux, Je dois dormir Moi-même pour entrer en eux, vous voyez? Alors c’est embêtant, mais cela ne fait rien, ça va s’en aller. Il y a des méthodes pour y arriver. Mais ce n’est pas si important pour Moi. Ce qui est important, c’est: êtes-vous endormi face à vos frères, vos collègues Sahaja Yogis? Etes-vous vigilant avec eux? Ils sont simplement comme vos mains, vos yeux, votre nez, tout cela. Vous êtes tous un. Vous ne pouvez pas vous passer les uns des autres, car vous êtes les seules personnes qui aient maintenant des yeux pour voir. Vous êtes les seules personnes conscientes. Et nous sommes nombreux. Nous pensons que nous sommes très peu nombreux. Vous voyez, il se peut que d’autres gurus aient des milliers de disciples, mais ils sont nuls – ils ne changent pas, on leur a peut-être ajouté une queue et des cornes! Mais ce ne sont pas des personnes conscientes. Mais vous, vous êtes conscients. D’un côté, vous devez extraire les gens qui ne sont pas aussi conscients; de l’autre côté, vous devez apprécier les gens qui sont davantage conscients. Et c’est cela qu’il faut comprendre. … un peu moins que la réalité. Je dois vous le dire, vous devriez exagérer un peu, si vous devez faire bouger le taureau, vous voyez? Dites-le un peu plus que vous ne savez dire, parce que tout ce que vous dites n’est pas de trop, car ceci, c’est l’Infini. Mais il ne faut pas non plus en dire plus qu’ils ne pourront supporter. Par exemple, Warren a eu une expérience, et Je lui ai dit: “Raconte-le uniquement aux Sahaja Yogis, ne le dis à personne d’autre, parce qu’ils ne le croiront jamais.” Il n’avait pas d’essence dans sa voiture et il devait faire une tournée de publicité. Et il est parti et a fait toute cette publicité pendant huit jours, et lorsqu’ils sont revenus, il n’y avait pas d’essence. A la pompe à essence, le gars lui a dit: “Votre réservoir est plein, pourquoi voulez-vous rajouter de l’essence?” Pourquoi pas? On peut le faire. Mais ne le dites à personne d’autre, parce qu’ils diront juste que c’est une histoire abracadabrante, vous voyez. Vous voyez, vous avez entendu la parabole du pain et des poissons. Comme c’est ainsi dans la Bible, nous y croyons. Pourquoi pas aujourd’hui? Vous avez vu tant de choses se produire comme cela, Je veux dire, tant de choses dans votre propre vie. Mais toutes ces choses, si vous le leur racontez, ils n’y croiront pas. Alors votre sagesse est de croire que vous êtes dans le Royaume de Dieu, qu’Il est Tout-Puissant et qu’Il va vous donner tout ce que vous voulez ou ce à quoi vous aspirez. Les gens n’y croient pas, Je le sais. Mais c’est vrai, tout ce qui est désiré, vous pouvez l’obtenir, mais si vous le dites aux gens, ils n’y croiront pas. Mais en ce qui concerne Sahaja Yoga, vous devez faire une déclaration qui ne soit pas réservée, mais ouverte, avec confiance. Le manque de confiance qui y est mis, à cause de cette formation, n’est pas bon. Avec confiance: “Oui, c’est ainsi, c’est vrai! Voilà ce qu’il en est.” Par exemple, d’abord lorsque Je suis allée en Inde, Raul Bai, vous savez, une dame si âgée, une dame indienne – ils se sentent timides de tout. Et c’est elle, avec les mains en l’air, qui criait: “Bolo Mataji Nirmala Devi!” Et Modi l’a regardée; il n’arrivait pas à lever sa main, vous voyez. Il était un peu timide. Mais elle l’a dit trois fois, et alors elle lui a levé la main en disant: “Qu’est-ce que vous arrive, un homme si grand? Pourquoi Dieu vous a-t-Il donné votre taille, pour que faire? Simplement pour lever les mains.” Et le pauvre, il a dû lever sa main! Donc, voilà ce qu’il en est. Osez, ayez une totale confiance en vous, que vous êtes des âmes réalisées, que vous êtes des prophètes. Il n’y a pas à se tracasser ou s’inquiéter des choses, mais vous êtes des prophètes maintenant. Assumez! En sanskrit, cela se dit viraj. C’est-à-dire que l’énergie est imprégnée – viraj, cela signifie profitez de cette énergie en vous. Viraj. “Ra”, c’est l’énergie; “viraj” veut dire que vous vous réjouissez de l’énergie de ce trône, assumez-le. Vous êtes les rois maintenant, comportez-vous de cette manière. Ce n’est pas du tout de l’arrogance. Un homme qui est un roi n’est jamais arrogant s’il est un véritable roi. Vous voyez, si ce sont des rois usurpés, alors c’est différent. Mais si ce sont de véritables rois, ils ne peuvent jamais être arrogants. Donc c’est avec cette forme particulière de comportement royal que vous attirerez les gens. Ce n’est pas une mise en scène, vous l’êtes! Au contraire, cette réserve que vous avez, à quoi sert-elle? Vous n’avez pas besoin de vous habiller en mendiant ou en dandy, mais vos vêtements devraient être tels que vous êtes un roi, assumé. Et vous en serez étonné, cela fonctionnera. C’est vous qui bénéficiez de la plus grande partie de Mon temps et de Ma compagnie, et Je connais aussi votre langue. J’ai donné plus de discours en anglais que dans Ma propre langue maternelle ou en hindi – pouvez-vous le croire? Et tant d’Indiens maintenant, qui ne se souciaient pas beaucoup de l’anglais depuis l’Indépendance, essayent maintenant d’apprendre l’anglais; et ils ont peur qu’un jour l’anglais remplace le sanskrit, à la façon dont Mère connaît l’anglais. Alors Je dois vous faire une requête vraiment très simple: assumez, assumez vos pouvoirs. Assumez-les! Vous n’êtes plus des esclaves. Vous êtes des âmes réalisées maintenant. Avec cette personnalité, vous améliorerez véritablement la beauté de Sahaja Yoga. Tant qu’il n’y a pas de fleurs sur l’arbre, l’arbre n’a aucune signification. Et les fleurs doivent être ouvertes! Elles ne se cachent pas; avez-vous déjà vu une fleur se cacher? Elles couvrent tout le corps des arbres et embaument, en assumant leurs propres pouvoirs. Et leur parfum jaillit. Tout le monde sait que les fleurs sont sorties, toutes les abeilles tournent autour. C’est ainsi que vous devez être. Assumez vos pouvoirs – à l’intérieur, à l’extérieur, les deux. Pas seulement à l’intérieur, à l’extérieur aussi. Et ils seront étonnés de votre confiance, de votre compassion, de vos dons; et, par-dessus tout, de la vidya complète, de la connaissance complète de Sahaja Yoga, de la complète connaissance de la Kundalini, de la complète connaissance du Divin que vous avez. D’accord? Maintenant, Gavin, de la façon que vous voulez, nous pouvons faire le Puja. Gavin, approche… Tu devrais avoir les noms et tout cela. Et Marcus. Le Puja à Ganesha, Mère? Ganesha est arrivé! Alors vous connaissez aussi le sanskrit… Ces deux-là apprennent le sanskrit. [Yogi: Est-ce que tous ceux qui n’ont pas fait Votre Puja avant doivent être appelés?] D’accord, mais pas les gens tout nouveaux. Pas les tout nouveaux, mais ceux… S’ils veulent le faire, c’est bien. Mais le problème, c’est que ce sont des gens tout à fait nouveaux. Mais en France, cela a marché… [Yogi: Quelques personnes sont venues d’ailleurs et n’ont peut-être pas fait de Puja.] D’ailleurs, d’où? [Oui, il y a un monsieur du Devon, Mère.] Ah bon? Bien, c’est super. Et aussi, vous voyez, en France, cela a vraiment bien démarré là-bas. Nous avons eu le Puja le deuxième jour et nous avons appelé les gens qui ont reçu leur Réalisation. Et ils ont vraiment bien accroché, ils étaient très censés, car c’étaient des chercheurs. Ils ont compris la signification, et pas seulement ces Algériens. Ces Musulmans, comme ils sont bien – absolument de premier ordre. Des gens de premier ordre, vous savez… Comment s’appelle-t-il, cet avocat? Aychala. C’est un homme remarquable, n’est-ce pas? Son épouse… Et il a dit: “C’est le Temps de la Résurrection; pourquoi se poser des questions?”… Et il est avocat, et sa femme aussi? Je vous le dis, il a amené quatorze personnes en avion. Oui, il l’a fait. Bien. Donc, si les nouveaux n’ont pas de blocage, c’est bien. Ils peuvent venir Me laver les pieds. Cela aide toujours. Mais si vous avez des blocages, ne le faites pas. Simplement ne le faites pas. Vous voyez, ce n’est pas Moi que cela aide, c’est vous. Certains pensent qu’en Me lavant les pieds, cela M’évite de les laver ou autre chose! Donc c’est un privilège, et si vous devez le faire, vous devriez le faire – c’est bon pour vous, vous vous établirez immédiatement dans votre Réalisation. Alors ceux qui sont nouveaux peuvent venir. Et vous vous devez Me laver les pieds tout d’abord. Il comprend tout, Je vous le dis! Mes petits-enfants, ils sont – ils comprennent vraiment le protocole. Il a enlevé Mes chaussettes et les a mises sur sa tête! Ils comprennent tant de choses… Nick Me disait que nous devons apprendre des enfants tant de protocoles. Il Me les a enlevées aujourd’hui, M’a-t-elle dit, pour la soirée du Puja, et Je crois que Je le laisserai les utiliser. Donc, les gens qui sont nouveaux, venez s’il vous plaît. Ils doivent faire le Puja. Ils ont ce privilège, pas celui qui… Qui est venu du Devon? Super! Approchez. Approchez, approchez. Bien. Et pour Brighton, qui sont les gens qui doivent venir Me laver les pieds, parce que c’est le meilleur moyen de vous établir dans votre Réalisation. Il doit être le premier? Ils comprennent les privilèges. Très bien. Je pense, Paul, Je pense que tu devrais Me laver les pieds, il vaut mieux Me laver les pieds. Bien. Aha, c’est bon. Mieux vaut dire un mantra. Au fait, à qui ai-Je donné cette chose que J’avais apportée pour toi ce jour-là? Pour Me laver les pieds? A qui en ai-Je fait cadeau? Vous l’ai-je donné à vous autres? La grande chose. Non, non, récemment. Demandez à Marcus. Marcus, nous avions cette chose en argent, grosse? Une grosse chose comme ceci? Non, non, pas cela. Elle venait d’Angleterre même. A Lane, Je crois. Cela doit être là-bas. [Yogi: Vous m’en avez donné une chez Vous, Mère, pour la donner à Nightingale Lane.] Ah bon? Où est-elle? Vous devez l’apporter. Vous voyez, c’en est une très bonne. C’est surprenant, Je l’avais avec Moi, elle venait d’Angleterre, et Je l’ai ramenée pour vous. Fabriquée en Angleterre, pouvez-vous l’imaginer? A Sheffield! Donc Je vous l’ai ramenée, pour que vous puissiez l’utiliser. Alors la prochaine fois, apportez-la, car l’acier inoxydable n’est pas aussi bien, vous voyez? Alors maintenant, vous direz les mantras, non? Avec ceux de Shri Ganesha, tout d’abord. Les avez-vous?… Alors comment allez-vous le faire sur Mes pieds? Sur Mes pieds, utilisez le ghee avec ceci. Un peu de cette noix de coco devrait être gardé pour après… Bien. Les cent-huit noms. Mais il a la traduction, c’est nécessaire aussi – oh, celle-là. Qu’il lise sa traduction, parce que c’est pour les nouveaux. Ceci, c’est le Shri Ganesha qui S’est incarné en tant que Notre Seigneur Jésus-Christ, et ceci a été écrit il y a quatorze mille ans. Cela a été traduit, alors vous pouvez voir maintenant comment Sa venue était déjà prévue, et comment les choses qui y sont écrites montrent la vision complète du Christ – qu’Il est Lui-même, ce que les gens ne savent pas, vous voyez. Ils parlent du Christ, du Christ, du Christ – qu’est le Christ? Voyons-le. Maintenant, Gavin, peux-tu te lever et le lire? Non, non, c’est bien, passez-le-lui, simplement passez-le-lui. Maintenant, qui va – pourquoi ne demandez-vous pas à quelqu’un de lire, parce que nous devons venir… Jeremy? Lis-le, fort. Que tous les enfants Me lavent les pieds. Que les enfants le fassent d’abord. C’est mieux. Shona! Laissez entrer Olympia. Olympia, viens ici. Viens, viens. Qui d’autre y a-t-il? Tu vas devoir Me laver les pieds. D’accord? Tout le monde doit Me laver les pieds. Approche. Maintenant assieds-toi là. Tout le monde va Me laver les pieds. D’accord? C’est cela. Maintenant, approche. Prends l’eau. Amit, assieds-toi. Enlève tes chaussures. Il faut enlever les chaussures… Assieds-toi, assieds-toi… Assieds-toi, assieds-toi. Assieds-toi ici, juste comme cela. S’il te plaît, assieds-toi. Maintenant, veux-tu t’asseoir! Assieds-toi! Assieds-toi. Maintenant, verse l’eau, approche. Verse l’eau, approche simplement… Maintenant, tu vois, tout le monde le fait. Approche. Aha! Qui va le faire? Oh, oh, bien. Donnez-lui la main. Où est cette – Katie? Appelez-la simplement. La main droite, la main droite, donnes la main droite. Non, non, non, ne pleure pas. Ne pleure pas. Ne pleure pas. Où est Katie? Appelez Katie. Allez, lave-le, lave-le. Approche, approche. Approchez, approchez. Elle peut le faire. Elle peut le faire. Elle est assez grande. Elle peut le faire… C’est très bien maintenant, tu vois, il y a une brise fraîche qui sort. Bien, bien, bien. Approche, Katie, approche. Katie est venue, tu vois? Maintenant Katie est arrivée. Approche, Katie. Approche, Katie, à toi de le faire. Tu vois, tout le monde le fait. Tous les enfants le font. Bien. Vous voyez, voilà ce qui est important: lorsque vous recevez la Réalisation, l’Esprit est éveillé – c’est-à-dire le Christ – et vous L’écoutez. “Sa présence en vous” : c’est avec cela que vous écoutez. Cela veut dire que c’est avec l’Esprit que vous voyez. C’est ce qu’Il a dit: “Le Rédempteur viendra, et Il – ou Elle, peu importe – vous réconfortera de telle manière que vous résiderez pour toujours en Mon père – ou que vous vous rappeliez Mon père pour toujours.” C’est l’Esprit, vous vous en souvenez. C’est l’Esprit, vous voyez? Regardez maintenant, écoutez ceci. Pouvez-vous imaginer, il est ici! Vous ne les avez jamais lavés… Grace, frotte avec tes mains dans l’eau. Frotte-le simplement. Approche. Frotte-le simplement, dans l’eau. Frotte fort. Tu dois frotter avec tes doigts. Tu vois, Mes pieds vont parfaitement bien. Rien de mal ne leur arrive. Frotte aussi fort que tu peux. [Yogi: Les noms de la Déesse, en tant que Shri Lalita.] Maintenant, levez-vous et… Tu veux le faire? Bonne idée, parce que… Peux-tu en mettre pour lui?… Bien reste simplement debout ici… Avec la traduction, sinon ces gens ne comprendront pas. Pouvez-vous vous asseoir, ce serait mieux? Nous pouvons… la Terre Mère… vibrations. Très fort maintenant. Pouvez-vous ajouter “sakshat”, ce serait mieux… Pas trop… “Mataji Nirmala Devi”, ce serait mieux… Dites-le au début… Une fois que vous l’avez dit, c’est bien. Maintenant tu en seras sûre, d’accord? Que Dieu te bénisse! Elle en est sûre. C’est mieux maintenant. Ce sont tous les secrets de… Bien, mais vous ne voyez pas que… Toutes les choses affreuses que vous avez choisi de lire là!… Ra, Ra-dha, c’est… c’est-à-dire Celle, “Ra” est l’énergie… qui imprègne, qui imbibe. Radha est… Ra est l’énergie de Radha… Encore des choses affreuses maintenant! Au début, ils disent toutes ces choses horribles pour vous calmer, Je pense, c’est pour cela… Bien. Bien, maintenant, allez-y… Du sucre de canne maintenant! Elle est les éléments causaux. Les éléments causaux, vous voyez? Causaux… Comme le causal de la Terre Mère, c’est le parfum. Le parfum est le causal de la Terre Mère. Vous voyez, l’émission de vibrations à travers l’aura enveloppe en elle toutes les autres auras… Toute la Terre Mère. Cela signifie… Elle est la pleine lune de musc. Elle est la pleine lune de musc. Vous voyez, ils ont essayé de mettre toutes ces idées poétiques pour décrire quelque chose. Vous voyez, en fait, il y a une différence: c’est la beauté et l’auspiciosité. L’auspiciosité, c’est le visage, vous voyez, qui vous donne shubha – subha signifie “ce qui apporte la chance.” Le visage que vous voyez vous apporte la chance. C’est reconnu comme auspicieux. Bien sûr, Je veux dire, les gens modernes ne croient pas à un visage de ce genre, qu’il puisse y avoir un visage. Mais il peut y avoir un visage, et si vous le voyez, alors il vous apporte la chance. C’est auspicieux. [Yogi: Salutations à Celle dont les diamants sur le nez éclipsent même les étoiles.] C’est pour cela que Je ne porte rien là! C’est la joie de la beauté. Alors les Sahaja Yogis apprécient la beauté des fleurs qu’Elle porte. A cause des vibrations, c’est pour cela. Vous voyez, c’est une chose simple: tout ce que vous touchez devient vibré, et si vous voyez cette fleur particulière, vous êtes plus heureux, parce qu’elle a des vibrations. Il n’y a que les vibrations qui donnent ceci. Le lotus de – le lotus de l’amour… Ce qui signifie, qui sort de la kapol. C’est la description. Kapol, c’est ceci, donc voici la partie qu’ils décrivent… Voyez, padmaraag, padmaraag, c’est le parfum du lotus. C’est le raag, ce qui veut dire que l’énergie du lotus sort de Son front… Non, de ceci, kapal, et ceci, c’est kapol. Je suis désolée: ceci, c’est kapal; et ceci c’est kapol, les joues. L’énergie qui coule de Ses joues, c’est l’énergie du raag, c’est-à-dire, raag en réalité signifie l’amour, la compassion – d’un lotus. Comme les nouvelles feuilles. Vidru, ce sont les “nouvelles feuilles”, vous voyez. Les jeunes feuilles… Quelle est la traduction? C’est une chose très importante, mais c’est très poétique, c’est assez embarrassant. C’est plutôt embarrassant! Bien… Bleu. Comme les feuilles bleues, vous voyez, de cette couleur. Vous voyez la couleur des nouvelles feuilles – n’est-ce pas rose rouge, n’est-ce pas? Donc Ses lèvres sont de cette couleur, qui font rougir même ces feuilles bleues, les feuilles nouvellement nées, vous voyez, les roses. Oui, mais ils sont le contrôleur de la Nirmala Vidya; Shuddha Vidya – la pure connaissance. Ce sont elles, les dents en sont la manifestation – elles manifestent la pure connaissance. Ce sont les gemmules de toutes les Vidyas. Les gemmules. Il faut appliquer du camphre. Et le bétel se mange – mais Je n’en mange pas, vous voyez. Sanlap signifie “auspicieux”. Alap, c’est le rapport, le rapport. Le rapport. Donc… Vous voyez, pour être franche, c’est très embarrassant. Vous feriez mieux de le lire… Non, non, c’est ce qui est écrit là: comme la musique de la veena, la divine musique de la veena… Saraswati. C’est dans leur forme plus subtile que vous devez voir toutes ces choses. Vous ne voyez pas cela, tous les efforts, vous les voyez. Dans leur forme plus subtile, les diamants sont des choses qui rayonnent – ils rayonnent, vous voyez. Donc lorsqu’on parle des diamants autour du cou, il n’est pas question de les porter à l’extérieur; il est question de rayonner cet amour. Donc le collier, le collier est utile. Mais maintenant, c’est vous les diamants de Mon collier, alors pourquoi devrais-Je porter encore des diamants?… Cosmique, c’est cela. Vous voyez, lorsqu’Elle n’avait pas Ses propres diamants, et celui qu’Elle avait effectivement, Elle portait ces diamants, d’accord. Mais maintenant, vous êtes des diamants vivants, alors à quoi bon? Ils étaient utilisés pour rayonner Son pouvoir. Maintenant vous n’avez besoin de rien; c’est vous qui allez rayonner les pouvoirs. [Yogi: Nous sommes les décorations de Mataji, c’est ce que nous devrions comprendre et nous devrions essayer de rester purs pour rayonner au maximum…] [Yogi: Des joyaux auto-nettoyants.] C’est cela… Tout intégré! Je pense que vous feriez mieux de ne pas traduire cela. Il s’agit des seins de la Mère. Parce que les enfants s’inquiètent pour les seins, alors c’est décrit ici, alors il ne vaut mieux pas. Non, non, non, il ne vaut mieux pas. Vous voyez, ceci est écrit, car des gens comme Markandeya décrivent la Mère dans Ses moindres détails. Je ne sais pas comment ils ont découvert la Mère comme cela, vous voyez, parce que ce sont des enfants. Vous voyez, donc ils étaient les enfants. Donc les enfants savent tout de la Mère en détail, vous voyez, alors toute la naissance est décrite. Il y a trois plis. La Mère a… trois plis. C’est pour cela qu’Elle est appelée ainsi… Très embarrassant! Kamesha est… Il est le Dieu de tous les désirs. “Kama”, c’est le “désir”. C’est pour cela qu’Il est placé dans le Cœur. La voute est trop cambrée. Je ne peux pas porter des chaussures modernes! Ils ont pris une photo – vous étiez là – mais une des photos où on a vu simplement les flammes sortir de Mes pieds… Maha Shivaratri. Vous voyez, tout ceci est expliqué parce qu’en disant ces choses, vous excitez ces pouvoirs, vous voyez – ils se sentent heureux, ils sont excités. Et ce n’est rien de spécial pour Moi, parce que, si c’est à Moi, il n’y a rien de spécial. C’est simplement là. Mais il faut le savoir: pourquoi avez-vous la Réalisation si vite? C’est parce qu’il doit y avoir quelque chose de spécial en Moi. Pourquoi avez-vous eu la Réalisation si rapidement? Je vous ressemble, Je Me comporte comme vous, tout est comme vous. Mais il y a quelque chose de très subtil, qui est très dynamique, et vous devez comprendre la nature cosmique de la Mère. C’est cela qui expliquera comment vous recevez tous la Réalisation, comment vous donnez la Réalisation aux autres. C’est pour cela que toutes ces descriptions sont données par les voyants, qui sont des gens de très haute qualité, vous voyez. Ils sont très subtils, mais plus vous devenez subtils, plus vous comprenez Mes pouvoirs, et vos propres pouvoirs aussi. Mais c’est une compréhension mutuelle, vous voyez; par exemple, plus vous ouvrez les yeux, plus vous voyez la lumière du Soleil. C’est identique. Mais il doit y avoir quelque chose en Moi, qui fait que vous recevez la Réalisation, et ce quelque chose a cette description. [Yogi: On dit que la Déesse est si grande que même le Seigneur Ganesha ne regarde que Ses pieds. Il ne regarde jamais en haut pour voir Son visage.] Mais pas les Sahaja Yogis, ils en ont le droit. Ils sont excusés. Ils sont destinés à bien plus que toute autre Déité, et ils sont traités comme tels. D’abord avec les enfants, vous voyez, les Déités sont aussi vraiment très bonnes, vraiment très gentilles. Ils savent qu’ils sont sur la scène, qu’il faut s’occuper d’eux, et donc ce sont Mes favoris. [Un Yogi dit qu’il y a une autre description: les ongles des orteils de la Déesse n’ont pas besoin d’être coupés, parce qu’ils sont coupés par les joyaux des couronnes des Déités, lorsqu’Elles se prosternent à Ses pieds.] C’est vrai, Je le fais rarement. Mais parfois Je pense que Je dois le faire, parce que, lorsque vous venez à Mes pieds, – vous n’êtes pas Brahma, Vishnu, Mahesha – il ne faut pas que vous vous blessiez. Vous voyez, vous n’avez pas de couronnes!… Vous voyez, au bon moment! Des dames mariées de Brighton… [Yogi: Salutations à Celle dont le Seigneur est dans Son pouvoir.] Hum. Imaginez simplement! [Yogi: La signification de ceci est qu’on ne peut approcher l’Absolu qu’à travers Mataji.] C’est Son pouvoir. Vous voyez, même le contrôle de Shiva, de Sadashiva, est dans les mains de la Mère, ce n’est pas vrai, du moins à ce point. [Yogi: Mais Vous êtes le Sien, la manifestation de Son pouvoir.] C’est vrai; mais, vous voyez, Mon amour, Ma compassion est très grande, bien plus grande. Je ne suis pas courroucée. Mais si vous vous comportez vraiment mal, alors Il Se met en courroux. Il se peut que Je ne puisse pas Le contrôler. Alors Je dois être témoin du courroux de Dieu. Il est compassion, Il est amour, Il est innocence – tout est présent, mais Il est courroucé. Alors faites attention à ce que vous voulez faire.