From Heart to Sahasrara, Derby 1982

(England)

1982-07-11 From Heart to Sahasrara, Derby, England, DP, 94' Chapters: Talk, Q&ADownload subtitles: BG,CS,DE,EL,EN,ES,FA,FI,FR,HU,HY,IT,LT,NL,PL,PT,RO,RU,SK,TH,TR,ZH-HANS,ZH-HANTView subtitles:
Download video (standard quality): View and download on Vimeo: View on Youku: Transcribe/Translate oTranscribe

Feedback
Share

Public Program, « Heart, Vishuddhi, Agnya, Sahasrara – Becoming the Knowledge ». Derby (UK), 11 July 1982.

English transcript verified IBP
Traduction française version 1/1/2014.

Je suis heureuse que le Dr. Warren ait pu vous expliquer ces Chakras, dont Je vous ai parlé hier, parce qu’en une courte conference, vous ne pouvez pas couvrir tous ces points. Et si vous recevez votre Réalisation et que vous progressez bien, alors vous pourrez écouter Mes cassettes, il y en a des centaines, et vous pourrez comprendre que cette connaissance est vaste comme un océan.
Comme Je vous l’ai dit hier, lorsque vous recevez l’illumination, vous devenez cette connaissance. C’est une déclaration très vague: les gens ne comprennent pas ce que signifie “devenir la connaissance.”
L’autre jour, un monsieur est venu Me dire: “Mon gourou m’a déjà donné la connaissance.” Je lui ai demandé: “Comment?” “Parce qu’il m’a dit: ‘Je vous ai donné la connaissance.’” Je lui ai répondu: “Mais encore, comment est cette connaissance? Comment croyez-vous qu’il vous ait donné la connaissance?” Alors il a dit: “Non, Mère, il m’a touché le front et j’ai vu une lumière.” J’ai rétorqué: “Là encore, vous pouvez aussi voir la lumière d’une autre façon. Comment se fait-il que vous ayez reçu la connaissance?”
Alors il a commencé à réfléchir à cela. Il a demandé: “Que devrait-il se produire si je reçois la connaissance?” J’ai répondu: “Regardez, il y a une autre personne assise à côté de vous, c’est un Sahaja Yogi. Il sait ce qu’est la Kundalini. Et il sait aussi comment élever votre Kundalini. Il sait quel est votre problème, lesquels de vos Chakras sont bloqués. Il sait aussi quels sont ses problèmes.” Alors il M’a demandé: “Comment le sait-il?” J’ai répondu: “Il est devenu la connaissance.”
Comme Je vous l’ai dit hier, sur notre système nerveux central, vous devriez être capable de ressentir ce qui est à l’intérieur des autres et de vous-même.
Prenez par exemple quelqu’un qui est fou. Lorsqu’il a commencé à devenir fou, il ne s’en est pas rendu compte. Il n’a pas réalisé qu’il était déjà possédé et qu’il devenait fou, et qu’il devrait suivre un traitement, il ne s’est rendu compte de rien. Peu à peu il est devenu fou et il est maintenant à l’asile psychiatrique. Ou bien quelqu’un qui attrape un cancer ne sait pas qu’il a développé un cancer, jusqu’à ce qu’on lui dise: “Maintenant vous avez à peine quinze jours à vivre.”
Ceci, c’est sur un niveau physique, sur un niveau mental. Une personne pleine d’ego ne sait pas qu’elle a beaucoup d’ego, qu’elle opprime les autres, ni que les autres font partie intégrante d’elle-même.
Par exemple, Hitler n’a jamais réalisé qu’il était un démon si horrible, qu’il irait en enfer. Et ceux qui étaient autour d’Hitler à ce moment-là n’ont pas réalisé qu’un démon grandissait dans cette société. Qu’un démon allait surgir. Personne ne s’est rendu compte de rien, et, tout à coup, onze ans après, il est revenu en tant que force satanique horrible et destructrice.
Et donc, si vous lisez les livres écrits avant son régime, en réalité ils le supportaient. Parce qu’ils disaient: “Nous allons vers la décadence, notre société est décadente et nous avons besoin de quelqu’un qui instaure un plan d’austérité et qui nous force à avoir un peu de discipline. Nous avons besoin de discipline, nous devons avoir de la discipline,” et donc ils l’aimaient bien. Même les jeunes étudiants l’aimaient bien. Lorsqu’il est allé dans les universités, il les a charmés en disant: “Nous devons avoir de la discipline, nous devons être austères, vous ne devriez pas manger de cette nourriture-ci, de cette nourriture-là, vous devriez devenir très austères.” Et cette chose-là était très appréciée par les jeunes gens. Ils ne se sont pas rendus compte si cet homme était ou non un démon.
En fait, la connaissance est telle qu’elle vous permet de voir l’aspect subtil de vous-même et l’aspect subtil des autres. Et l’aspect subtil de nous-même et des autres réside dans les Chakras. Voici les Chakras qui résident en nous, et ces Chakras sont ceux qui pourvoient aux besoins des urgences que nous avons.
Par exemple, si nous devons courir très vite, nous pouvons courir très vite. Notre cœur commence à battre, le sympathique entre en action, puis ces Chakras le ramènent à la normale en fournissant l’énergie qui convient à la partie qui a été très utilisée. Ils la ramènent à la normale, lorsque, disons, du côté gauche et du côté droit, nous avons deux zones d’extraction du système nerveux sympathique.
Lorsque cette extraction puise trop dans les Chakras, ces Chakras se séparent. Or il y a une Déité dans chaque Chakra, et lorsque cette Déité S’endort, il y a séparation d’avec le tout, parce que c’est à travers cela que nous sommes connectés avec le tout. Vous voyez, supposons que ceci soit une vertèbre, elle est comme ceci, une fois qu’elle est détachée, vous êtes détaché du tout, le contrôle est perdu.
Une fois que ce contrôle est perdu, alors vous commencez à travailler tout seul. Une fois qu’une cellule commence à travailler toute seule, elle devient maligne. Elle perd cette relation avec le tout, qui lui donnait l’équilibre, le sens de la proportion et de la coordination, lui indiquait combien grandir, et c’est ainsi que le cancer s’installe. C’est la même chose dans la société, de nos jours, parce que cette société devient pleine d’ego, nous commençons à dire: “Qu’y a-t-il de mal? Qu’y a-t-il de mal à ceci, qu’y a-t-il de mal à cela?”
Ainsi, aujourd’hui, à l’instant, Warren vous disait qu’il y a un Dharma en nous. Nous avons dix Dharmas, dix soutiens à l’intérieur de nous, Dix Commandements auxquels nous devons obéir. Pourquoi? Parce que, si vous en sortez, alors vous partez dans un déséquilibre. Et si ce déséquilibre s’installe, alors vous pouvez développer n’importe lequel de ces problèmes engendrés par ces déséquilibres.
C’est pour cela que nous ne pouvons pas guérir le cancer, parce que nous ne pouvons pas faire revenir les cellules à leur condition normale. Au mieux, ce que nous pouvons faire, c’est retirer du corps ces cellules qui commencent à attaquer les autres et à les rendre aussi pleines d’ego. Mais nous ne pouvons pas les retransformer en cellules normales.
C’est seulement à travers les vibrations que vous pouvez le faire, car, lorsque vous vibrez ces centres, ils deviennent plus puissants et étendent leur aura. Alors le cercle qui était petit devient plus grand, absorbe les deux côtés, les ramènent ensemble et de nouveau les Déités sont éveillées et les cellules recommencent à recevoir le message du tout.
Ceci, c’est un principe simple, qui est un principe subtil. Mais une personne qui développe un cancer, comment saura-t-elle qu’elle a un cancer ou non? Parce qu’il n’y a aucun moyen de le savoir. Mais lorsque vous devenez la connaissance, vous commencez à développer cette sensation sur vos doigts, qui décodent des mots, décodent un langage qui vous dit quels centres sont bloqués et comment les guérir. Immédiatement, vous êtes en alerte, parce que vous savez que cela s’est produit.
En fait, les gens qui ont, disons, des problèmes mentaux ne savent pas qu’ils ont un problème mental. Certains n’en ont pas du tout conscience, mais ensuite ils réalisent qu’ils ont des problèmes mentaux.
Un psychiatre est venu Me voir, il était avec Moi aujourd’hui même, c’est un Sahaja Yogi et il a traité une personne handicapée mentale. C’est un psychiatre, alors il constate toujours que ce doigt-ci tremble lorsqu’il est face à Moi. Ce doigt [annulaire gauche] et ce pouce [pouce gauche], s’ils brûlent et s’ils tremblent, cela signifie qu’il y a une possession qui agit sur lui, aussi simple que cela.
En fait, cette personne peut nettoyer cela, car il est Sahaja Yogi, cela prend à peine deux minutes pour nettoyer cela. Mais la personne qui a cette possession peut aussi être purifiée, car, une fois que vous savez de quel centre il s’agit, si vous savez quelles Déités éveiller, et si vous savez comment Les éveiller, vous arriver à le dégager. C’est ainsi que des fous peuvent aussi être guéris.
En fait, il y a ici un fou dans la rue, et juste au moment où il parlait, J’étais dans la salle. Il disait: “Vous devez rechercher le Christ, vous devez rechercher Dieu” et toutes ces choses, dans la rue. Lui-même est fou, vous voyez. Un fou qui entraîne les autres où, dans un asile psychiatrique? Il parle comme cela, fort: “Vous devez rechercher Dieu, vous devez rechercher Dieu.” Mais comment? Comment Le rechercher? Simplement en faisant des discours: “Recherchez le Seigneur, recherchez Dieu,” est-ce comme cela?
Maintenant, si Je vous dis: “Mettez votre attention à l’intérieur.” Actuellement vous êtes assis devant Moi, c’est simple, votre attention est sur Moi. Maintenant, tournez votre attention vers l’intérieur. Pouvez-vous le faire? Vous pouvez dire: “Oui, nous le faisons.” Ce n’est pas le cas. Vous ne faites pas cela du tout. Quelque chose doit se produire à l’intérieur. Tant que cela ne s’est pas produit, votre attention ne peut pas aller à l’intérieur.
Beaucoup de gens croient simplement en quelque chose de faux, et continuent à y croire, jusqu’à ce qu’ils en souffrent. J’ai vu des gens qui ont agi comme cela. Des fanatiques. Dans leur vieillesse, ils deviennent des gens soit violents, soit inutiles, soit agressifs, soit ennuyeux. Certains d’entre eux deviennent vraiment à moitié fous, et certains complètement fous. Donc, croire en quelque chose sans en avoir la connaissance, c’est un jeu vraiment aveugle: en fait, il doit y avoir une nourriture spirituelle.
En fait, on peut dire qu’en Inde nous avons le Sikhisme, qui est une très grande religion. Mais les gens qui appartiennent au Sikhisme sont supposés ne pas boire du tout. Après tout, lorsque Guru Nanak a dit: “Vous ne devez pas boire,” car Il le savait, Il savait ce qu’Il disait à ce sujet. C’était une incarnation de l’Etre Primordial. C’était un Maître Primordial, et lorsqu’Il disait: “Vous ne devez pas boire”… En fait, on M’a dit qu’en Angleterre les Sikhs boivent plus que les…, même que les Ecossais. C’est très surprenant. Imaginez!
Regardez l’Islam, car Mahomet et Nanak sont les mêmes, les mêmes personnes, Il a dit la même chose. Moïse a dit la même chose, mais demandez aux Juifs ce qu’ils font! Il a dit: “Les boissons fortes, l’alcool, tout cela doit être évité.” Au temps de Mahomet, il n’y avait pas de cigarettes, alors Il n’a pas parlé des cigarettes, alors les Musulmans disent: “Oh, les cigarettes, ça va, ce n’est pas grave.”
Vous voyez, ces choses sont si… il y a tant de moyens de détourner les choses. En Inde, nous avons des communautés et des communautés comme cela, si vous allez les voir, vous en serez surpris. Comme les Jains, ils ne mangent pas de viande, mais ils boivent. Pouvez-vous imaginer? Boire va contre votre conscience, c’est un fait, alors que Mahavira n’a parlé de rien d’autre que de Chaitanya.
Bouddha n’a jamais dit: “Ne mangez pas de viande.” Cela ne signifie pas que vous devez manger de la viande, mais ce que Je dis, c’est qu’Il n’en a pas parlé, que ce n’est pas si important.
Lui-même, Bouddha Lui-même est mort parce qu’il a mangé du porc cru. Il est allé dans une maison—vous voyez, Bouddha était une âme réalisée, une grande personnalité, c’était une incarnation—et Il est allé dans une maison là-bas, en tant qu’invité. Tout à coup, Il est apparu là, et cette personne était un simple chasseur et il s’écria: “Oh, Bouddha, Tu es venu chez moi, que devrais-je Te donner, que devrais-je faire?” Il répondit: “J’ai très peu de temps, ce que tu as, donne-le-Moi.” Il répondit: “J’ai tué un sanglier sauvage, mais la viande doit encore être cuite et cela prendra du temps.” Il répondit: “D’accord.” Et reprit: “Donne-M’en la moitié maintenant,” et Il mourut de cela.
Même dans le Jainisme, vous en seriez surpris, Naminath était le premier cousin de Shri Krishna. A son mariage, il y a eu une grande cérémonie et beaucoup d’oiseaux ont été achetés. Je veux dire, c’étaient des Jains, imaginez! Et ces oiseaux et tout cela, lorsqu’il en vit que tant avaient été tués, il eut une sorte de sentiment de dégoût envers cela et il a dit: “Bon, plus jamais cela.” Mais ils sont allés à l’autre extrême du végétarisme, Je veux dire, ils peuvent être eux-mêmes très cruels, mais cela ne les dérange pas, ils peuvent être végétariens, à un point tel que vous ne pouvez pas l’imaginer.
Donc voici le problème avec la religion, dans le passé: vous allez dans les extrêmes des choses. La première chose à propos de la religion, c’est de ne pas aller dans les extrêmes, c’est la base de chaque religion. Dans le Christianisme, vous savez que le Christ a dit: “Ne vous approchez pas des morts, n’ayez rien à faire avec les morts.” Il a pris tous les esprits morts et les a mis dans des cochons et a jetés ces cochons à la mer. Vous connaissez tous cette histoire, mais chaque église a enseveli tous les morts sous leurs pieds. Vous ne savez pas comment marcher dans l’église, ils sont tous allongés là.
Heureusement J’ai vécu, ou Je devrais dire malheureusement, tout à côté d’une église, tout le temps où J’étais en Angleterre. Et la nuit, Je les voyais tous sortir des tombes, et Je Me disais: “Oh, Mon Dieu!” Et c’est ici que les enfants s’assoient, prient Dieu et tout cela. En fait, qu’est-ce qu’ils attrapent?
Pas étonnant que le Catholicisme apporte une telle catastrophe, tout ce soi-disant Christianisme. Je veux dire, les principes de chaque religion ont été contredits par ses disciples. D’abord, le Christ est Celui qui contrôle les morts. Il est Celui qui aspire les effets des morts, et Il les a totalement bannis, mais partout où vous allez, dans n’importe quelle église… Il n’y a qu’en Inde qu’ils ne le font pas, curieusement, Je ne sais pas comment ils y sont arrivés.
Mais ici, dans chaque église où vous allez, il y a des corps morts qui se baladent. Maintenant les Sahaja Yogis ne vont plus à l’église, parce qu’ils en ont peur. Une fois qu’un Sahaja Yogi est attrapé par un esprit, immédiatement il le sait, il a mal à la tête, il ne veut pas aller là-bas. Mais si une personne qui n’est pas Sahaja Yogi va dans une église et qu’elle attrape un bhoot, elle ne le sait pas.
La mère d’une de Mes disciples était une dame catholique, une Catholique très fervente, et elle avait une licence en mathématiques ou quelque chose comme cela, vous voyez, mais était très fervente Catholique. Elle est venue Me voir et Je lui ai dit: “Vous devriez abandonner tout ce fanatisme à propos d’aller à l’église, parce que dans l’église il y a tous ces corps morts enterrés là.” Mais elle ne voulait pas M’écouter.
En fait, plus tard, avec l’âge, vers soixante ans, ils deviennent fous en réalité, vraiment, et elle a commencé à utiliser son bidet comme WC et toutes sortes de choses et de problèmes sont arrivées. Mais elle se levait le dimanche matin, se préparait, allait à l’église et revenait très gentiment. Chaque fois que c’était dimanche, elle se levait, elle s’habillait en dimanche, allait à l’église et revenait. Comme si quelqu’un l’amenait là-bas et que quelqu’un la ramenait.
Mais un jour il se trouve qu’elle s’est perdue, et cette dame a téléphoné à la police et leur a dit: “Que faire maintenant, cette dame est perdue, ma mère est perdue,” et elle se faisait beaucoup de souci. Elle M’a téléphoné, Je lui ai dit: “Vous la retrouverez, elle va bien et elle reviendra.” Après trois jours, elle est apparue de nulle part, elle est revenue de Dieu sait où, et de nouveau elle a commencé les mêmes choses, utilisant ceci à la place de cela, et cela pour ceci, tout à fait comme une personne folle, mais la police a dit: “Rien à faire, en fait il vaut mieux que vous la mettiez dans une maison de retraite.”
Alors elle l’a mise dans un de ces endroits où vivent les personnes âgées. En fait, cette Marie, Ma disciple, M’a dit, c’est très surprenant, que les gens qui y vivent sont pour la plupart Catholiques ou Chrétiens. Ils sont tous fous comme cela, les infirmières ont des problèmes, mais tous se préparent le dimanche et vont dans une chapelle qui est faite spécialement pour eux. Pouvez-vous imaginer? Regardez simplement cette obsession, c’est une obsession en nous, nous devons savoir que ce sont des obsessions, que nous ne sommes pas libres, nous sommes esclaves de ces choses.
En fait, une fois que vous passez de ce côté-ci, l’autre aspect de l’esclavage, ce sont nos habitudes, qui nous asservissent. Elles nous rendent esclaves, J’ai vu des gens… Une fois nous avions un ministre assis à côté de Moi et un ministre russe, un homme très puissant par ailleurs. Et tout à coup, il s’est levé, il était l’hôte, tout à coup il s’est levé: “Oh, je dois y aller.” J’ai demandé: “Que s’est-il passé?” Il a dit: “Je suis malade.” J’ai demandé: “Qu’avez-vous?” “Vous voyez, je suis passionné de football et je ne peux plus rester assis, le match de foot a dû commencer.”
Imaginez, c’était l’hôte principal, il avait tant d’invités, et il ne pouvait pas rester assis. Je veux dire, il ne pouvait pas rester collé à sa chaise, il voulait se lever et marcher, il ne savait pas quoi faire. J’étais étonnée, il n’avait aucune élégance, aucun contrôle sur lui-même. Je veux dire, J’ai juste réfléchi: cela doit être une possession du monde du football qui est entrée en lui, ou quoi d’autre? Pour qu’une personne adulte, mature, se comporte comme cela!
Ceci, ce n’est rien, nous avons des habitudes bien pires, bien plus sérieuses et qui nous rendent esclaves, nous ne pouvons pas vivre sans. Tout ce qui existe dans ce monde est pour nous, ce n’est pas nous qui sommes pour quelque chose. Si quelque chose peut nous asservir, nous devrions savoir que nous ne sommes maîtres de rien. Qu’une chaise soit confortable ou pas, ce n’est pas important. Ce qui est important, c’est qu’elle ne vous rende pas esclave.
Rien ne devrait vous asservir. Celui qui est un roi, qui est un empereur, ne se soucie de rien. Si vous mettez cet homme dans la rue, il y dormira bien. Si vous le mettez n’importe où, il sera heureux, voilà la personne qui est un véritable empereur. Mais pas l’empereur qui ne peut pas vivre sans confort absolu. S’il est esclave du confort, alors ce n’est pas un empereur.
Toutes ces choses, nous pouvons les apprendre lorsque notre centre ici, le Chakra du Nabhi, est éveillé, lorsque la lumière se répand dans cette zone, dans le Vide, la couleur verte, vous voyez. Alors, que se passe-t-il? Immédiatement dans cette lumière vous ne voyez rien, mais cette lumière agit. L’illumination est telle qu’elle entre en action, la lumière elle-même agit, pouvez-vous l’imaginer? La lumière elle-même agit en vous.
Nous avions un docteur qui aimait beaucoup le vin, les boissons et tout cela. Je ne vous dis jamais: “Ne buvez pas!” Je ne dis jamais cela, parce que Je ne veux pas que les gens s’enfuient. Non, non, rien de la sorte. Asseyez-vous confortablement, recevez juste votre Réalisation, ensuite vous verrez. Ce type a arrêté de boire le lendemain, mais ensuite il a dû aller en Allemagne, et il a pensé: “Je ferais mieux d’essayer un type particulier de vin,” qu’il avait aimé. Alors il a essayé et ensuite il a vomi, vomi, vomi, il ne pouvait pas le supporter. Il disait: “Le goût était si mauvais; je n’ai jamais goûté une chose aussi dégoûtante.”
Je ne lui ai jamais dit, cela s’est juste produit. Il a économisé de l’argent, il a pu acheter des choses avec l’argent qu’il a épargné, il était libre comme l’air. Mais Je n’ai pas à vous dire cela, parce que nous sommes si dépendants et identifiés que, même si vous dites: “Ceci peut se poduire avec Sahaja Yoga,” beaucoup de gens refuseront. Nos identifications sont devenues si profondes dans notre être, si ancrées dans notre être, nos complexes. Nous ne sommes pas du tout libres, nous pouvons être libres politiquement, d’accord, mais c’est si superficiel.
L’Esprit est la seule chose qui soit libre à l’intérieur, qui n’ait pas de problèmes, qui n’ait pas d’habitudes, qui ne s’accroche à rien, qui soit totalement détachée et émette de la joie pour nous. C’est cela qui rend notre Esprit, notre attention, si illuminée. En fait, l’attention éclairée, comme Je l’ai dit, ce n’est pas l’attention qui nous fait comprendre: “Il y a une lumière, nous voyons la lumière,” rien de la sorte. Mais avec cette attention éclairée, notre conscience devient éclairée, afin que nous commencions à ressentir les gens dans nos mains.
Comme l’autre personne assise ici hier, vous devez l’avoir vue. L’autre jour, un monsieur était ici et il M’a dit: “Vos énergies sont différentes des miennes,” rien de la sorte. Si vous avez des énergies négatives pour l’instant, vous tremblerez, vous tremblerez certainement pendant un moment, pas de doute, si vous avez trop d’énergies négatives.
Par exemple, une fois nous avions un programme et il y avait des gens, des Brahmanes, qui étaient vraiment contre Moi, parce que Je ne suis pas Brahmane. Ils ont dit: “Nous n’irons pas au programme de Mère.” Je ne connaissais pas toutes ces histoires, on ne Me les avait jamais racontées, mais ils sont venus devant Moi et ont commencé à trembler comme ceci, alors J’ai demandé: “Pourquoi tremblez-vous tant?” Ils ont dit: “Nous sommes des Brahmanes et nous comprenons que Vous êtes la Shakti, alors nous tremblons.” J’ai repris: “Mais pourquoi tremblez-vous? Personne ne tremble ici.” Alors ils ont désigné quatre autres personnes en disant: “Regardez, ils tremblent aussi!” Alors J’ai dit: “Allez leur demander d’où ils viennent.” Ils y sont allés et ont découvert qu’ils venaient d’un asile psychiatrique. J’ai répondu: “Par comparaison, vous devriez voir qui tremble, qui sont ces personnes, personne d’autre.”
Donc, s’il y a des forces négatives, vous tremblez un peu, mais vous devriez regarder de nouveau à quoi cela sert, à quoi sert d’avoir cette énergie en nous. C’est très important, parce que nous sommes des gens pratiques. Tout doit avoir une utilité. En réalité, qu’avons-nous qui ait une utilité en ce monde? Rien. Si nous avions quelque chose qui avait une réelle utilité, nous ne rêverions de rien d’autre. L’envie est toujours présente. Donc, nous devrions conclure que tout ce que nous avons maintenant n’est pas la chose ultime.
L’utilité de cette chose ultime est que, une fois que vous avez l’ultime, tout devient relatif, toute chose devient relative. C’est-à-dire, ce qui devient relatif, ce sont toutes ces choses changeantes, toutes ces choses qui sont périssables, toutes ces choses qui essayent de nous rendre esclaves, toutes ces choses qui sont attirantes de l’extérieur, mais qui à l’intérieur sont comme des serpents. Et nous devenons alors une personnalité détachée.
En fait, notre compréhension de la religion, c’est que nous allons à une église limitée et dans une société limitée, un club limité, pour faire exactement la même chose, porter les mêmes vêtements, porter le même genre de chapeau. On pense qu’on ‘appartient’ à une religion. Il n’y a rien de tel, tout cela est créé par l’homme, vous voyez, tout est artificiel. Tout ce qui est fait par l’homme est artificiel, vous le savez. On écrit aussi sur les vêtements qu’ils sont faits main, on dit “tissu synthétique”, donc ce n’est pas fait par Dieu. Nous avons créé nos propres religions et nous nous battons pour elles.
Les religions ont quelque chose à l’intérieur de vous, dans votre être. Cela n’a rien à voir avec toutes les sortes d’absurdités que nous en avons fait. Il s’agit de la qualité d’une personne, de même que le carbone a quatre valences, vous, vous avez ces dix valences. Et si ces valences manquent, alors ce qui se produit, c’est comme dans la combinaison des éléments chimiques, vous l’avez vu, si une valence manque, alors cela devient négatif. Et ensuite elle se combine avec une autre, donc il y a des valences négatives et positives.
Donc, si vous avez des valences en trop en vous, alors vous sauterez sur les gens; si vous en avez en moins, alors vous attraperez d’autres personnes. C’est exactement la même chose qui se produit dans un composé chimique.
En fait, ces valences en nous sont là pour nous donner un équilibre, et voilà ce que signifie ce que vous a dit Warren. Lorsque vous recevez votre Réalisation, votre Dharma, vos Dix Commandements s’illuminent. C’est-à-dire que vous recevez ces pouvoirs, vous devenez cela. Vous allez au-delà de la religion; vous n’avez pas à la suivre, vous devenez simplement. Vous devenez si intégré.
Par exemple, certaines personnes, disons, les pommes de terre ne leur conviennent pas, elles n’aiment pas cela, simplement elles n’aiment pas cela. Avant la Réalisation, c’est juste l’inverse: s’ils ne sont pas supposés manger de pommes de terre, ils mangeront plus de pommes de terre. Après la Réalisation, vous n’en mangerez plus, vous n’en aurez plus, vous êtes si intégré.
La nourriture en nous devient si éclairée que nos priorités changent complètement; nous commençons à tout juger aux vibrations. Par exemple, nous avons une petite fille, nous l’avons vue, Olympia, elle mange très peu, elle ne mange pratiquement rien de solide. Mais si Je lui donne quelque chose à manger, elle mangera, mais avec personne d’autre. Mais si Je lui donne quelque chose, elle en redemandera et le mangera. C’est surprenant, elle comprend les vibrations.
Si vous comprenez les vibrations, alors il est très facile de conserver vos valences intactes, parce que vous en avez le pouvoir. Non seulement cela, mais vous n’aimez vraiment rien d’autre, parce que vous aimez que les vibrations coulent. Lorsque les vibrations coulent, l’Esprit, à travers votre système nerveux central, émet de la joie, qui est la qualité de votre Esprit. Vous commencez à ressentir la joie, et lorsque vous commencez à ressentir cette joie, alors vous ne voulez l’abandonner pour rien au monde, simplement vous ne voulez pas l’abandonner. Vous voulez en profiter, alors vous devenez la connaissance, et l’attention, qui est en réalité située dans cette zone et soutenue par votre foie, devient éclairée.
Comme Je vous l’ai dit hier, en étant assis ici, si vous voulez ressentir les vibrations de quelqu’un, vous pouvez le faire. Par exemple, à l’instant, J’ai vu un monsieur assis un peu de travers. J’ai pensé, il n’est pas bien assis, Je lui ai dit: “Asseyez-vous correctement.” Mais ensuite J’ai prêté attention à lui, Je savais qu’il n’allait pas bien, alors J’ai dit: “Avez-vous un problème?” “Oui.” J’ai répondu: “Alors ça va aller.”
Ainsi, par l’attention, vous comprenez immédiatement une personne, quel est son problème. Assis ici, vous pouvez découvrir les vibrations de n’importe qui. Par exemple, on peut dire, s’il n’y a pas de Russe… Je peux le dire ou pas?… Brejnev est possédé, c’est un homme possédé. Je vais aller en Russie, J’espère que J’enlèverai ses possessions. C’est un homme possédé. Ils sont versés dans cette parapsychologie.
Même chose en Amérique, cela va se produire, cela va arriver partout où vous essayez de travailler avec ces esprits, le spiritisme et tout cela. Nous appelons cela preta vidya, smashana vidya et tout cela, ce qui est une chose absolument horrible. On donne à cela des noms sophistiqués comme la parapsychologie et vous appelez cela—quels autres noms leur donne-t-on? Des mouvements charismatiques et toutes sortes de… ce ne sont rien d’autre que des esprits, rien que des esprits. Tous ces gens ne travaillent qu’avec des esprits.
Ils font sortir les esprits morts et les appellent le Saint-Esprit, imaginez! Ce mouvement charismatique est une autre chose terrible, Je ne sais pas comment vous en parler, mais Je dois dire que toute la science est devenue si subtile que personne ne sait que c’est ce scorpion, l’horrible force satanique qui agit à travers nous et nous attire vers ces esprits.
Certains disent: “Mère, il y a de bons esprits et de mauvais esprits.” Mais pourquoi, pourquoi, pourquoi aller vers les morts? Vous ne savez pas ce qui est bien et ce qui est mal. Comment le saurez-vous? Pourquoi aller vers les morts? Vous devez être dans le présent, vous n’avez pas à être dans le passé.
Donc, il y a une chose qui se produit lorsque vous perdez vos valences, c’est que vous allez vers la gauche. Lorsque vous allez vers la droite, vous pouvez être très austère, vous ne mangez pas cette nourriture-ci, ni celle-là, ceci, cela, vous pouvez devenir une personne vraiment pleine d’ego. Vous allez vers l’autre côté, appelé le supraconscient, le supraconscient collectif. Le côté gauche est le subconscient collectif et le côté droit est le supraconscient collectif.
Lorsque J’ai commencé Mon travail, J’ai décidé de ne pas parler de ces esprits morts. Je Me suis dit: “Je Me débrouillerai sans cela.” Ce n’est pas possible. Pendant trois ans, Je n’en ai jamais parlé. Je n’ai pas parlé des Déités, Je n’ai parlé de rien. Pendant trois ans, J’ai géré cela, mais ensuite, est arrivée parmi nous une dame qui pratiquait toutes ces choses, et elle a possédé tant de personnes. Et des milliers de personnes allaient la voir. Elle leur expliquait quel cheval arriverait le premier, où l’argent a été égaré. Toutes sortes de choses, et des milliers de personnes se pressaient pour la voir, vous savez.
Ici, nous avons si peu de monde, mais si un tantrique entre, vous n’arriverez plus à contrôler la circulation. Il suffira de cette condition, qu’une de ces horribles personnes vienne. Et cette dame M’a vraiment incitée à parler de ces choses, et voilà ce qu’il en est. Elles existent. Alors, en allant vers la gauche ou vers la droite, vous entrez dans un problème, parce que vous entrez dans un domaine inconnu, qui est très dangereux, très dangereux.
Pour votre information, le cancer est provoqué par le mouvement vers la gauche. Je n’ai pas rencontré un seul patient cancéreux qui n’ait pas eu de telles expériences. Par exemple, ces faux gourous, ou ces initiations par ces personnes horribles, ou lire les livres de ces êtres du côté gauche, comme, comment s’appelle-t-il, Rampa Sampa et tous ces soi-disant Bouddhistes, n’importe laquelle de ces choses peut provoquer le cancer.
Et récemment J’ai vu un très bon film là-dessus, par notre télévision ici, la télévision anglaise. Ils ont montré que certains docteurs ont fait une étude et ils disaient qu’ils ont vu que le cancer est déclenché par certaines protéines, qu’ils reconnaissent. Ils les appellent 52—les protéines 52, 58—c’est le nom qu’ils leur donnent. Mais ils ont remarqué qu’elles proviennent d’une zone qui a été construite en nous depuis notre création. Donc c’est le subconscient collectif, et ils en ont aussi des dessins, des photos.
Et donc maintenant, Je veux dire, ce que J’ai dit il y a environ dix ans, ils l’affirment maintenant. Mais ils atteignent ce point, ils doivent juste dépasser cette limite. Ils doivent juste recevoir leur Réalisation, et comme les docteurs ne peuvent pas atteindre cette zone eux-mêmes, ils ne peuvent pas guérir le cancer. Au mieux, ils peuvent le stopper, ils peuvent essayer de réduire les possibilités et tout cela, mais ils ne peuvent pas donner une guérison complète, parce qu’ils ne peuvent pas non plus extraire les gens de cette zone. Ils peuvent toujours être attirés vers elle, si cette zone agit ainsi. Il est très intéressant de voir comment ces choses sont provoquées en nous.
Ce centre-ci est l’un des centres les plus importants, parce qu’il nous donne notre recherche, et notre pure recherche devrait être pour l’Esprit, pour rien d’autre. Mais c’est chez ces gens qui vont mal, tout cela vous le voyez chez ces gens qui ont incliné leur front devant de mauvaises personnes. Ils développent une ride sur le front et il y a onze centres ici, qui apparaissent simplement, comme une ride. Et ce sont ces onze centres, appelés Ekadasha Rudras, qui sont responsables de la destruction, de la destruction ultime. On l’appelle Kalki, ou bien vous l’appelez la Matreya ou bien le Christ de retour sur Son cheval blanc.
Une fois que cette ride s’installe, elle commence à se développer de plus en plus, et la destruction est proche. Je dois dire, que dans cet inconscient, beaucoup de gens récupèrent des idées. J’ai vu des gens dessiner ou montrer des dessins où ils montrent une personne vraiment diabolique avec cette chose horrible qui sort et une chose carrée… Je ne sais pas comment ils ont ces idées, mais c’est un fait.
Maintenant, les forces destructrices sont aussi en action, elles exercent aussi leurs forces. Nous devons faire très attention, nous sommes dans une situation très précaire. Avant, si vous étiez trop parti vers la gauche ou la droite, vous n’auriez pas trop été en mauvaise posture, et les gens n’y prêtaient pas trop attention non plus. Mais aujourd’hui, vous êtes dans une situation si précaire et vous êtes si sensible et vulnérable que vous devez être extrêmement prudent. Le rythme de destruction est devenu très rapide et le rythme de construction doit être encore plus rapide.
Si vous observez maintenant, Je veux dire, lorsque Je regarde ce qui est constructif, il n’y a rien. Si vous lisez le journal du matin au soir, une seule bonne nouvelle apparaîtra, c’est que la princesse a mis au monde un beau garçon. Le reste est horrifiant. Si vous leur demandez de publier quelque chose de bien—Je leur ai dit d’écrire sur Sahaja Yoga, ils ne sont pas intéressés. Ils sont intéressés s’il y a un incident, un accident, des morts, des gens tués, ils veulent mettre toutes ces photos où on voit comment les gens ont été tués et quelles guerres ont lieu, ceci et cela.
Ils n’ont pas de temps pour de bonnes nouvelles. Un bon message, un peu d’espoir, ils n’en veulent pas. C’est ainsi… vous voyez, n’importe quelle organisation qui agit aujourd’hui, ils construisent une organisation fondée sur l’ego. Même les organisations caritatives ne sont fondées que sur l’ego.
J’ai Moi-même participé à beaucoup d’organisations de ce genre et travaillé avec elles. J’ai été stupéfaite! Ces gens n’avaient en eux aucune charité. La charité est quelque chose qui devrait venir, comme la compassion, devrait simplement couler de vous, mais c’est une sorte de camouflage pour gagner un meilleur poste ou un meilleur statut. Toute cette absurdité continue. Une personne qui est charitable est en réalité une personne qui coule simplement.
Qui est l’autre, pour pouvoir lui être charitable? S’ils font partie intégrante de Moi, envers qui serai-Je charitable? Si ce doigt-ci Me fait mal, vais-Je être charitable envers ce doigt? Je dois M’en occuper, c’est entendu, parce qu’il Me fait mal, Je dois le frotter, et tout ce qui est nécessaire, Je dois le faire. Et c’est que les gens ne comprennent pas. Tout ce genre de façade tombera un jour, et nous découvrirons que nous avons gaspillé notre énergie sur quelque chose de tout à fait trivial.
En réalité, le Pouvoir Omniprésent fait tout. Nous ne faisons rien, croyez-Moi, nous ne faisons rien du tout. Combien de fleurs se transforment-elles en fruits juste maintenant? Qui fait ce travail? Combien de graines sont-elles en train de germer en ce moment, juste maintenant? Qui fait tout cela? Combien d’enfants naissent-ils en ce moment? Dans le corps humain, aucun corps étranger ne peut rester, aucun corps étranger. Il essaye toujours de le rejeter, mais lorsqu’il s’agit d’un fœtus, non seulement le corps le garde là, mais il l’aide à vivre, le nourrit, s’occupe de lui, le fait grandir, puis lorsque le bon moment arrive, il le fait sortir.
Qui fait cela? Nous considérons que tout va de soi. Prenez nos yeux, si vous êtes un docteur, vous pouvez voir quelle chose complexe a été créée dans nos yeux, afin que nous voyions les gens à travers ces yeux. Qui a fait tout cela? Est-ce nous qui l’avons fait? Pouvons-nous fabriquer un seul œil? Nous en voyons tant de types différents. C’est la compassion de Dieu, c’est le Pouvoir de Dieu, qui est Omniprésent.
La première fois, lorsque vous recevez la Réalisation, la première fois, vous ressentez cette compassion, vous sentez ces vibrations, vous sentez ce Pouvoir Omniprésent. Vous pouvez maintenant savoir que le Pouvoir Omniprésent existe et alors vous pouvez voir comment le manœuvrer. Vous pouvez y arriver, vous pouvez y arriver. Utilisez-le; vous êtes l’instrument, comme Je l’ai dit. Vous êtes le maître, seulement vous devez devenir, intégrer ce pouvoir.
J’espère que Warren vous a dit comment il est venu à Moi. Je ne sais pas s’il vous l’a dit, il est venu simplement grâce à un coup de téléphone. Il avait eu Mon numéro de téléphone, et la personne qui l’a envoyé lui a donné une drôle d’image de Moi, que Je ne suis pas accessible, ceci, cela—quelle absurdité, Je suis la personne la plus disponible. Dites-lui simplement de M’appeler et de venir. Il est venu chez Moi, il a eu sa Réalisation et maintenant en Australie il a transformé tant de gens, nous avons des ashrams dans sept villes d’Australie. L’Angleterre est la plus léthargique, Je dois le dire. Sept villes d’Australie sont là maintenant, prêtes à recevoir cela, il y a tant de gens qui y arrivent, car, une fois que vous avez la lumière, vous la donnez aux autres.
Donc, maintenant, nous avançons vers un autre centre au-dessus de cela, c’est le centre de la Mère de l’Univers. Le Père réside dans ce centre, le centre précédent, le Chakra du Nabhi, puis S’élève plus haut et ensuite S’établit du côté droit, c’est l’aspect du père.
Par exemple, un monsieur M’a dit hier qu’il avait un problème avec son asthme. Je ne sais pas s’il est revenu ou pas, est-il ici? Oui. Bien. En fait, ce monsieur a de l’asthme. Bien sûr, Je lui ai dit qu’il avait des problèmes à cause du système des bains trop fréquents en Inde—nous les Indiens, vous voyez, nous prenons trop de bains. En plus de cela, cela vient du deuil de son père. Son père est mort, et le père lui-même ne veut pas le quitter, il s’inquiète pour lui.
Cela peut arriver à n’importe lequel d’entre nous, si un homme n’est pas gentil avec son fils, c’est le principe du père. Si le fils n’est pas gentil avec son père, alors le père en est blessé. C’est le principe du père, s’il se trouve qu’il est perturbé ou si le père meurt soudainement, vous en ressentez le pincement toute votre vie, tout cela peut agir ici, et vous avez ce blocage au cœur droit, et avec cela vous faites de l’asthme. En homéopathie, on considère que vous l’attrapez à cause d’une forte tension, car, si vous êtes plus tendu, vous voyez, vous vous rappelez votre père. S’il était ici, il vous aurait aidé, et parfois cela agit dans le subconscient. Et c’est ainsi que cela se rajoute au problème.
Il est si simple de résoudre cela, vous en serez surpris, si vous élevez simplement le principe du père chez une personne comme cela, qui peut être un père déprimé, qui peut être un père cruel, qui peut être un fils qui a perdu son père, cela peut être n’importe quoi. Vous devez simplement mettre la main sur cette partie-là, et dire simplement un mantra, une prière qui élèvera ou qui éveillera le principe du père jusqu’à sa pleine floraison, et vous serez guéri, c’est très simple.
Le Cœur Centre est régi par la Mère de l’Univers. Elle nous donne le sens de la sécurité. Lorsque vous êtes à l’âge de douze ans, vous voyez, l’os qui est ici devant commence à générer des anticorps, il crée des anticorps à l’intérieur de vous jusqu’à l’âge de douze ans, et ensuite ces anticorps sont véritablement les soldats de la Mère de l’Univers. Nous L’appelons Jagadamba en langue sanscrite, et ils se propagent dans le corps tout entier et, partout où il y a une attaque, ils s’informent les uns les autres et ils la combattent.
Ces anticorps sont créés dans l’os du sternum, du côté avant, disons, des côtes, là où les côtes se rejoignent, dans la région thoracique, cette partie-là, ils restent là et sont créés jusqu’à l’âge de douze ans. En fait, c’est ce qui arrive chez les dames en particulier, qui sont aussi les mères: lorsque leur qualité de mère est mise à l’épreuve, elles ont un problème ici.
Par exemple, si le mari d’une femme a des aventures, qu’il est toujours à l’affût d’une aventure, ce genre de chose, et qu’elle est inquiète, alors cette qualité de mère est mise à l’épreuve, et lorsqu’elle est défiée, elle attrape un problème là, et elle attrape ensuite une maladie des seins, un cancer du sein et tout cela, provoqués par l’insécurité chez cette femme. Si une femme est inquiète, si pour une raison quelconque elle est anxieuse, elle peut développer ce cancer du sein.
Il y avait une fille qui était mariée, elle était mariée à un Catholique ou quelqu’un comme cela, c’était un mariage inter-religieux, et les gens du côté du garçon ont essayé de lui créer beaucoup de problèmes. C’est très courant en Inde, mais ici aussi Je vois qu’il en est de même. Et ils ont essayé de leur dire ces choses, à elle, à ses parents et des choses comme cela, et elle a développé cette insécurité dans son cœur, et elle a développé un cancer du sein.
En fait, lorsque nous sommes cruels envers les autres, nous ne savons pas que nous leur donnons des cancers. Qu’est-ce que cela nous demande d’être gentil avec une fille qui se marie dans notre famille, qui est venue vers nous? Nous sommes experts pour dire des choses qui blessent les autres. Nous apprenons dès l’enfance comment parler aux gens pour qu’ils soient vraiment blessés. En les blessant, nous leur donnons des cancers, mais ceci, on ne le comprend que lorsqu’on reçoit sa Réalisation.
Alors vous comprenez vraiment combien une personne souffre, parce que vous ressentez aussi une petite douleur là, et tout votre style de parole, tout votre style de comportement, de communication avec les autres change complètement. Ce centre est très important. Sur le côté gauche, c’est le côté de la mère, et si la mère elle-même est démente, vous attrapez un problème là. Vous pourriez l’avoir, nous l’appelons un Cœur: il y a deux Cœurs, l’un est le Cœur de l’Esprit, et l’autre est le Chakra du Cœur.
Si une mère est fanatique, si c’est une femme qui est très fanatique à propos de sa nourriture, des choses comme cela, alors ses enfants attrapent cela. C’est une chose dangereuse de jouer avec des enfants comme cela, d’avoir une discipline de fer avec les enfants et de les garder simplement: “Il faut marcher droit comme un cheval, mettre deux choses et…” Les enfants devraient être autorisés à avoir leur liberté. En fait, lorsque nous les réprimons trop, ils deviennent des hooligans.
Sur ce point, les Indiens sont meilleurs, ils savent comment élever leurs enfants. Ils autorisent leurs enfants à avoir toute liberté. Ils leur donnent juste l’idée de la dignité, et lorsque les enfants sont si libres avec leurs parents dans leur enfance, au moment où ils ont quatre ou cinq ans, ils acquièrent un comportement extrêmement digne.
Par exemple, Je vois les enfants dire des mots comme: “Va-t-en, dégage!” D’abord, où apprennent-ils cela? Ils l’apprennent de leurs parents, ou l’apprennent de leurs copains, ils doivent bien l’apprendre de quelqu’un, parce que normalement ces mots ne sont pas utilisés par des enfants. “Fiche le camp!” J’ai vu un petit enfant dire: “Fiche le camp!” Je veux dire, c’est trop de dire cela à quelqu’un. Mais cela arrive comme cela, parce que nous ne comprenons pas que nous devrions parler décemment devant les enfants.
Nous pouvons être des gens particulièrement indécents, cela ne fait rien. Nous pourrions être des gens absolument pourris, même un bandit sait qu’il doit se comporter correctement devant ses enfants, parce que sinon ces enfants deviendront des bandits. Même une prostituée, même une prostituée comprend qu’elle ne doit pas se comporter de manière à inciter un enfant à la prostitution.
C’est du bon sens, car tout ce que nous faisons, les enfants s’y mettent si facilement. Alors, tout ce que vous voulez leur donner, leur transmettre, c’est comme cela que vous devriez vous comporter devant eux. Mais maintenant, telle qu’est la société d’aujourd’hui, les gens ne prêtent pas tellement attention à leurs enfants. Ils sont comme cela, Je veux dire, les dames sont encore, les mères sont encore comme de jeunes mariées, vous savez, occupées à trouver de nouveaux maris. Les maris sont encore comme de jeunes mariés, à la recherche de nouvelles épouses, et les enfants, les pauvres, ne savent plus où regarder. Dieu sait dans quel orphelinat ils devront pousuivre leur vie.
Même l’industrie est comme cela—Je voulais acheter hier une robe en pur coton pour un petit enfant: nulle part Je n’ai pu en trouver, Je n’ai pas pu avoir une seule robe qui soit en pur coton dans tout le Derbyshire, ni à Londres, pour votre information. Je veux dire, nous ne réalisons pas que les enfants ne peuvent pas supporter ces fibres artificielles, faites par l’homme. C’est très dangereux, c’est très mauvais pour leur peau. Lorsque vous étiez jeune, vous utilisiez du coton, vous aviez des fabriques de coton ici, alors pourquoi donner à vos enfants ce truc horrible, que vous n’avez jamais eu?
Avant qu’ils aient grandi jusqu’à votre âge, ils auront plein de plaques rouges sur leur visage. Ils seront… Je ne sais pas quelles maladies de peau ils peuvent attraper, personne ne réalise que c’est ce genre de culottes que vous utilisez, le genre de choses que vous utilisez pour eux, c’est très dangereux. Je ne sais pas ce qui va leur arriver. Ces choses qu’ils utilisent, vous ne les utilisiez jamais lorsque vous étiez jeune, croyez-Moi, et ce sont les périodes où ils ont véritablement besoin d’une totale attention, et c’est à ces périodes-là qu’ils sont vraiment torturés.
Même l’industrie ne se préoccupe pas d’eux. Pourquoi ne pas fabriquer des vêtements en coton pour les petits enfants? En fait, Je dirais que le gouvernement doit faire passer une loi: “Aucun vêtement pour enfant ne devrait être fabriqué en textiles artificiels.” Vous pouvez en donner aux aînés, ce n’est pas grave. Mais pour les jeunes enfants, vous ne pouvez pas leur donner à porter des bombes atomiques. C’en est trop, et ces temps modernes sont, Je crois, les plus cruels pour les enfants. C’est pourquoi très peu d’enfants veulent naître dans ces pays avancés. C’est en Inde que nous devons porter ce fardeau.
Si vous n’êtes pas gentil avec les enfants… Imaginez, deux enfants ont été tués par leurs parents: quel genre de société avons-nous? Toutes les semaines dans la seule ville de Londres—Je pensais que c’était dans toute l’Angleterre, mais on M’a dit que c’est juste dans la ville de Londres—deux enfants sont tués par leurs parents. Et Je n’ai pas entendu parler d’un seul cas de ce genre en Inde.
Avec cette cruauté envers les enfants, Je ne sais pas de quoi les femmes sont capables. Où vont-elles montrer leur silhouette, leur beauté et tout cela face à Dieu? Une telle cruauté existe, un tel égocentrisme, et ensuite avec tout cela, les enfants développent cette attitude de lutte et ils ont des palpitations. Ils ont un cœur très faible. Ils vous sont confiés: Dieu vous a donné de si beaux enfants que vous devriez Le remercier pour cela. Ce ne sont pas des enfants en trop qui vous ont été distribués; c’est une bénédiction pour vous que Dieu vous ait donné des enfants.
Si une femme en Inde n’a pas d’enfants, elle ira pleurer et implorer chaque Dieu, chaque Prophète et tout le monde, pour leur demander d’avoir un enfant. Alors qu’en Allemagne, on va maintenant vers une baisse de cinq pour cent de la population. Ils paient une femme qui a cinq enfants autant que le Premier Ministre, ou même davantage, mais elle n’en veut pas, elle dira: “Je perdrai ma ligne.” Où allez-vous montrer cette silhouette? Je ne comprends pas. A quoi sert cette ligne? Et qui est intéressé par vos mensurations?
Pourquoi, pourquoi, pourquoi devrions-nous être de si mauvaise qualité? Nous sommes des mères et nous devrions être fières de notre qualité de mère. Etre mère, c’est la chose la plus élevée qu’une femme puisse accomplir. Je veux dire, Je l’ai fait, parce que Je suis la Mère de milliers de gens. Et Je pense que la chose la plus importante qui puisse arriver à une femme, c’est d’être mère.
Et Mère et Guru, pouvez-vous imaginer Ma situation désespérée? C’est bien pire: vous devez dire à vos enfants que quelque chose doit être fait, mais vous les aimez tant que vous ne voulez pas le leur dire, alors vous devez leur jouer de gentils petits trucs pour les convaincre. C’est une vie si intéressante et si magnifique d’être mère, nous devrions être fières d’être mères.
Mais, Je dirais, les hommes aussi sont responsables, parce qu’ils ne s’intéressent pas aux mères, ils s’intéressent aux filles de plus en plus jeunes—c’est un signe de perversion, Je vous le dis, c’est un signe de perversion complète.
Au temps de Mahomet, il y avait vraiment beaucoup de femmes et très peu d’hommes, parce que beaucoup avaient été tués. Alors, Mahomet ne savait pas que faire. Alors Il a pensé—Ils étaient pragmatiques, comme Je vous l’ai dit hier, avec la société, il faut être pragmatique—alors Il a dit: “D’accord, alors nous devons avoir des mariages,” parce que sans mariage, tout genre de relation est adharmique, est contre les valences.
Alors Il a dit: “Nous devons avoir un mariage. Bien, maintenant nous avons beaucoup de femmes. Alors faisons une répartition des femmes en fonction des hommes que nous avons. Si nous avons plus d’hommes, alors nous ferons l’inverse. Mais nous devons nous marier,” c’est-à-dire que nous devons organiser une sanction collective, il doit y avoir une autorisation collective pour être bénis. Alors Il a dit: “D’accord, épousez cinq femmes.”
Mais Lui-même, vous voyez, a été surpris parfois: les gens de cette époque étaient si sensibles, ils ne voulaient pas épouser des jeunes filles. Les hommes âgés ne voulaient pas épouser des jeunes filles. Ils disaient: “Comment pouvons-nous épouser ces jeunes filles?”, vous voyez. Alors Il a dit: “Non, d’accord, J’en épouserai une, car où iront ces jeunes filles, il n’y a plus de jeunes hommes, alors que faire?”
Mais de nos jours, si vous interrogez un vieil homme de quatre-vingts ans, il serait très désireux d’épouser une fille de dix-huit ans. J’appelle cela un stupide et vieil idiot, parce qu’il ne comprend pas. Il ne comprend pas que cette fille ne va pas le respecter en tant que mari, et qu’il ne pourra pas apprécier sa vie de mari. C’est un grand-père, ou appelons-le un arrière-grand-père, il devrait se comporter en arrière-grand-père. Voilà une relation idéale qu’il devrait avoir avec une jeune fille.
Tous ces idéaux sont troublés aujourd’hui, dans nos relations avec les autres. Chaque femme doit être séduisante, pourquoi? Chaque homme doit être séduisant, pourquoi? Pour quoi? Qu’allez-vous en retirer? Quelle en est l’utilité? Le charme est acceptable, tant que vous n’êtes pas repoussant, tant que vous conservez une relation idéale avec les autres. Si cette relation n’est rien de plus que celle d’un chien et d’une chienne, il vaut mieux ne pas avoir ce genre d’idée.
Nous avons vraiment tort de courir après quelque chose qui n’est pas notre voie. Les êtres humains doivent vivre avec dignité et avec un sens parfait de l’idéalisme, en ce qui concerne leurs relations entre eux. Si vous dites juste: “Qu’y a-t-il de mal?”, alors il y a une dispute, chacun a tort, et tout le monde a tort, il n’y a pas un seul qui a tort, mais tous, pour tout.
Mais si vous voulez avoir une société florissante, alors vous devez en rester à vos idéaux de vie de famille. C’est une chose très importante, mais cela vous arrive dès que vous recevez la Réalisation. Je n’ai pas besoin de faire un cours là-dessus, vous le faites simplement, vous devenez simplement un très gentil mari et une très gentille épouse. De belles familles peuvent éclore dans Sahaja Yoga, il y en a tant, vous voyez. Il y a tant de belles familles maintenant dans Sahaja Yoga et maintenant les grands enfants, les grands sages qui voulaient naître y sont nés.
Beaucoup d’enfants formidables veulent naître dans cette Angleterre. Et il y en a beaucoup qui y sont nés, mais Je ne sais pas comment ils sont traités, si les gens les comprennent ou pas. Ils n’ont pas de vibrations pour voir si ce sont des sages ou pas. Mais il y a tant d’enfants nés réalisés en Angleterre que Je regrette parfois la manière dont ils sont traités. Personne ne sait qu’ils sont nés réalisés—à la façon dont ils parlent, ils ne parlent qu’avec sagesse.
Tous ces enfants sont insultés et humiliés par nous, qui sommes si ignorants à propos d’eux. Je dois dire qu’ils sont très courageux, ils ont beaucoup de courage de prendre naissance dans ces pays, où on ne les apprécie pas et ne s’occupe pas d’eux. Il y a un autre extrême dans notre pays, Je dirais, où des gens vendraient leur pays entier pour l’amour de leurs enfants. Je veux dire, cela va trop loin, c’est aussi absurde, ce que nous faisons. Mais, quelque part entre les deux, vous devez aimer vos enfants, les respecter; ils sont sous votre responsabilité, ce sont des âmes réalisées, ce sont des sages. Ils sont les fondations du nouveau monde qui va venir, et c’est ce qu’une mère doit apprendre.
La dignité d’une mère doit être respectée. Je suis sûre que vous avez tous dû respecter beaucoup votre mère. Mais maintenant en tant que mères, Je ne sais pas si vous serez respectées. Une fois qu’il sera établi que l’état de mère est en soi la position la plus élevée qu’une femme peut atteindre et qu’elle doit être respectée, toutes les priorités changeront parmi les femmes également. Car que peuvent-elles faire? Elles n’ont aucune place en tant que mères, alors elles en ont simplement marre de leurs enfants, elles pensent: “A quoi sert cette qualité de mère? C’est un travail ingrat.” Tout ceci ne peut changer que lorsque l’homme changera en lui-même, lorsque cette transformation aura lieu.
Et ceci, c’est simplement l’un des sermons que vous pourriez entendre quelque part dans un endroit, Je dirais, très orthodoxe. Mais l’ensemble de cette orthodoxie devient partie intégrante de vous et vous vous mettez vraiment au diapason avec cela, en parfait accord avec cela. Vous aimez cela. Vous voulez aimer votre épouse et personne d’autre de cette façon-là. Le mari veut l’aimer d’une façon spéciale, et l’épouse veut aimer son mari d’une façon particulière. Cela se produit. Il n’y a aucune insécurité. Sinon, vous revenez à la maison et vous découvrez que votre femme s’est enfuie avec quelqu’un d’autre. Imaginez, quelle situation!
Ma première année ici, J’ai eu un tel choc. Nous avions une voisine, elle avait quarante-huit ans et son fils avait environ vingt-deux ans et il avait un ami d’environ vingt ans. Cette dame s’est enfuie avec ce garçon de vingt ans, et elle avait trois autres enfants qu’elle a abandonnés. La maison a été vendue, toute la maison, parce que, d’après la loi, elle garde la moitié, la moitié des biens ou quelque chose comme cela. Et les trois filles sont maintenant à la rue. Ses trois plus jeunes enfants étaient des filles et elles sont à la rue, qui va s’occuper d’elles? Cette dame, une dame de quarante-huit ans, toujours jeune mariée, vous vous rendez compte? Et elle va à l’église pour se marier.
Il n’y a pas de dignité ici, pas d’amour, pas d’affection. Nous suivons le Christ, le Christ a dit: “Vous dites: ‘Tu ne commettras pas l’adultère,’ et Moi Je dis: ‘Tu n’auras pas d’yeux adultères.’” Il est monté jusqu’à ce stade subtil. Nous suivons le Christ, nous portons la croix, nous allons à l’église. Qui sommes-nous?
Alors J’arrive maintenant à un autre centre, le Vishuddhi. C’est un centre très important chez les êtres humains, car lorsque ce centre est éveillé, vous devenez témoin. Vous devenez le collectif. C’est le centre de l’être collectif. Vous devenez, Je le répète, vous ‘devenez’ l’être collectif, lorsque ce centre est éveillé. C’est un centre très important.
Et maintenant, comme Je suis avec vous, Je dois vous expliquer de quoi nous souffrons, et de quoi souffrent les Indiens. Ce dont souffrent les peuples orientaux, c’est autre chose. Par exemple, les Orientaux souffrent de trop parler—nous appelons cela le Vishuddhi du côté droit—et les Occidentaux souffrent de ne pas parler du tout, en particulier les Anglais ne parlent jamais. En fait vous devez les pincer, mais ils ne rient jamais, c’est cela le problème, ils sourient juste, ce qui est considéré comme de bonnes manières, mais c’est parfois très ennuyeux.
En fait, le Vishuddhi gauche est une chose qui est bien plus, vraiment bien plus subtile que vous ne le pensez. C’est un genre de situation très bizarre, où vous attrapez du Vishuddhi gauche—et cela, vous l’avez très couramment parmi les Occidentaux, car ils ont développé un nouveau sentiment de culpabilité. Je veux dire, tout le monde est coupable. Sans aller au tribunal, sans commettre d’acte coupable, tout le monde est coupable, tout le temps.
Comme cette dame: “Oh, je me sens si coupable.” “Que s’est-il passé?” “Je ne lui ai pas dit merci.” Mais cela ne fait rien. Qu’y a-t-il là de coupable après tout? “Oh, je me sens si coupable.” “Que s’est-il passé?” “J’ai renversé du café.” Allez, ce n’est pas grave, on peut l’essuyer, il n’y a pas de quoi être coupable!
Mais c’est une culpabilité inconnue qu’ont les gens, ils ne savent pas pourquoi ils sont coupables, pourquoi ils ont toujours ce sentiment: “Oh, mon Dieu, je n’aurais pas dû faire cela, je n’aurais pas dû le faire.” Quoi? Quel sentiment de culpabilité nous pouvons avoir! Cette culpabilité est une chose effroyable. J’ai vu cela en Amérique, Angleterre, Portugal, Espagne, Italie, tout cela, Suisse… Dans tous ces endroits, il n’y a que du Vishuddhi gauche, c’est le premier problème, et le dernier que Je doive résoudre.
Une dame s’est levée en disant: “Mère, je suis coupable à cause du Vietnam.” J’ai demandé: “Le Vietnam? C’est terminé depuis longtemps maintenant, qu’allez-vous y faire?” “Non, mais je me sens coupable de cela.” “Mais pourquoi? Qu’allez-vous y faire? En quoi cela vous concerne-t-il? Quelle est votre lien avec cela? Pourquoi êtes-vous coupable?” “Je me sens juste coupable.” J’ai répondu: “C’est absurde!”
De cette manière, tout le monde a développé cela, mais d’où cela vient-il? Regardons la source: la première source vient de la Bible, qui est très mal interprétée, en disant: “Tu es un pécheur, tu es né pécheur.” Je veux dire, c’est absurde, cela signifie en fait que vous êtes le seul qui ait conscience des péchés, à la différence des animaux. Vous êtes quelqu’un qui a conscience de son ignorance, pas les animaux, vous êtes quelqu’un qui a conscience de son aveuglement, alors que les autres ne l’ont pas, les animaux ne l’ont pas.
Pourquoi? Parce qu’en vous s’est développé ce ‘je’; comme Je vous l’ai dit hier, ce ‘je’ s’est développé à cause de l’ego et du super-ego qui se rejoignent ici, parce que vous avez relevé votre tête, parce que ce Chakra veut être illuminé. Vous avez relevé la tête et cet ego et ce super-ego sont allés se rejoindre ici, cela s’est calcifié, vous avez créé votre ‘je’ et c’est pour cela que vous pensez: “J’ai mal agi” ou “J’ai bien agi.”
Les animaux ne pensent pas ainsi, cela ne les dérange pas, ils doivent faire ce qu’ils font, ils veulent le faire, ils ne s’assoient jamais en disant: “Je me sens coupable.” Avez-vous déjà rencontré un animal qui parle ainsi? A part les êtres humains, qui le font tout le temps. En fait, c’est devenu… C’est un mythe, c’est un très grand mythe avec lequel nous vivons. C’est tout à fait un mythe, croyez-Moi. Cette culpabilité n’a pas lieu d’exister, mais cette culpabilité vous ronge tout le temps, elle vous donne de l’inertie, elle vous fait vous sentir si perdu, et il est donc très important d’ouvrir ce centre.
Alors, tout d’abord, avant que Je commence le programme, Je leur dis de réciter un mantra: “Mère, je ne suis pas coupable. Mère, je ne suis pas coupable,” seize fois, c’est la punition pour s’être senti coupable. Si vous êtes coupable, vous devez avoir un châtiment, d’accord? Alors voilà votre punition, c’est de dire: “Mère, je ne suis pas coupable. Mère, je ne suis pas coupable.” Dites-le seize fois, et c’est ainsi que vous vous en débarrasserez. C’est si pratique, cela fonctionne. Sinon vous attrapez une spondylite, vous avez mal au cœur, vous avez cette main-ci glaciale, comme on dit, tous ces problèmes viennent de là, tout cela à cause de cette culpabilité mythique que vous développez.
En fait, un autre mythe apparaît, dont l’origine est, Je crois, le psychologue, le soi-disant psychologue. Ils n’ont aucun sens du psychisme, parce qu’ils n’ont aucun moyen d’entrer dans la psyché. Ce qu’ils font, c’est enregistrer, investiguer et essayer de guérir les gens. Combien de fous ont-ils guéri? Sahaja Yoga doit en avoir guéri des centaines. Combien de fous ont-ils guéri? Ils n’en ont pas guéri un seul.
Au contraire, si vous allez voir un psychologue, vous pouvez devenir encore plus fou, à la façon dont eux-mêmes sont fous; car ces psychologues, lorsqu’ils parlent aux gens, ils ne savent pas qu’ils ont affaire à des cas pathologiques, des cas anormaux. Et lorsque vous avez affaire à ces cas pathologiques, vous vous intoxiquez aussi, ou bien vous pouvez dire qu’il y a une contamination. Et vous ne savez pas comment vous protéger.
Jung est le seul psychologue, Je dirais, parce qu’il était vraiment une personne parfaite. Après avoir reçu sa Réalisation, il a parlé de cela, du fait qu’un médecin peut en devenir malade.
En fait, ils commencent à devenir pathologiques, comme ce pauvre Freud, ce fêlé. C’est lui qui a commencé à parler de sexe et de choses comme cela, mais il était lui-même un homme pervers. Il est mort d’un cancer, qu’a-t-il eu dans sa propre vie? C’était un homme si pervers. Je veux dire, imaginez, c’était une âme misérable qui est morte d’un cancer. Comment pouvait-il guider quelqu’un, à n’importe quel sujet?
Maintenant, tout ce qu’il a dit, nous l’avons pris pour Bible, des gens croient en Freud plus qu’en la Bible. Plus qu’au Christ. Ils croient réellement en lui, et si vous résumez cela en une phrase minimale, vous pouvez dire qu’il a transformé tout le monde en être sexuel: “Vous n’êtes rien au-delà de cela, rien de plus que cela, rien d’autre que cela!” Imaginez, réduire votre dignité à ce niveau!
En tant que mère, Je lui accorde juste un point supplémentaire en disant que le pauvre gars a dû traiter des cas pathologiques, et c’est là qu’il a attrapé ces idées fausses qu’il a données aux gens. Il s’est occupé uniquement de la psyché, avec le côté gauche qui commence aussi là, mais se termine là, il se termine dans votre super-ego. Donc l’addiction au sexe vous amène au super-ego, c’est-à-dire qu’elle vous amène à votre mental subconscient et à votre subconscient collectif. En fait, tous les problèmes que vous avez avec le sexe viennent de cela. Le comportement émotionnel et toutes les perversions vous conduisent au subconscient collectif.
Il y avait une fille en Inde qui était vraiment anormale. Elle est venue Me voir et M’a dit qu’elle voulait être avec des filles et voulait épouser une fille, qu’elle voulait s’habiller en homme. Je lui ai demandé: “Vraiment?” Alors Je lui ai donné un traitement de Sahaja Yoga et J’ai découvert qu’il y avait un homme en elle. Elle était réduite à rien, elle était possédée par un homme, et elle avait reçu ces idées à travers cet homme, et c’est ainsi qu’elle parlait, c’était une personne possédée. Toutes ces choses anormales arrivent parce que vous êtes possédé.
Il y avait une fille à Cuba qui est venue Me voir. De Cuba en Amérique, une fille petite, une fille toute menue, petite, belle et elle M’a dit, son mari M’a dit: “Mère, c’est surprenant, ma femme peut boire du whisky pur à la bouteille comme cela. Une fois elle en a bu une complètement.” “Bien, asseyez-vous.” Je lui ai donné un bandhan, comme on appelle cela, et J’ai vu un grand, gigantesque comme un basketteur des Globe Trotters, un immense noir sortir d’elle, et Je l’ai regardée. Je lui ai demandé: “Connaissez-vous un homme noir?” Elle a répondu: “Mère, Vous le voyez? Vous le voyez? C’est lui qui boit, ce n’est pas moi,” Me dit-elle, et lorsqu’il a été expulsé, elle est devenue une si gentille femme.
Tous ces comportements anormaux, lorsque vous exagérez, vous amènent dans ce subconscient collectif, où vous attrapez toutes ces horribles choses. Cela peut aussi vous entraîner dans le supraconscient collectif, si vous devenez vraiment plein d’ego. Alors vous pouvez devenir Hitler. “Qu’y a-t-il de mal? Quel mal y a-t-il? Qu’y a-t-il de mal chez Hitler?” Rien de mal, il avait parfaitement raison quand il disait qu’il était venu pour sauver toute la race aryenne et que son nez avait été refait spécialement.
Je veux dire, Dieu doit avoir été surpris d’entendre tout cela. Je veux dire, il faut créer un peu de variété, n’est-ce pas? Mais voilà ce qu’il en est, Je veux dire, ces choses absurdes que nous faisons dans notre vie en disant: “Qu’y a-t-il de mal?” Nous sautons dans ces bas-fonds dont on ne peut revenir sans un passager dans la tête, et ces clandestins créent toutes ces choses, et vous devenez des personnes si anormales.
Ensuite, dans la rue, vous resterez à crier comme un fou—et si vous les provoquez, ils sont encore pires, alors il vaut mieux ne pas leur parler ni discuter avec eux. Oubliez-les! Tous ces fanatiques que nous voyons ne sont rien d’autre que des personnes possédées.
La plupart d’entre eux sont possédés, Je dirais, tant de ces présidents et de ces personnes despotiques, la plupart d’entre eux sont possédés. Si J’en rencontre et que Je leur serre la main, ils tremblent devant Moi et Je sais que ce sont des personnes possédées. Comment en sont-ils arrivés là? Ils ne devraient pas être là, ils sont possédés, ils possèdent d’autres personnes, ils les font agir et toute cette agressivité vient de leurs pouvoirs de possession.
Donc ce centre est celui qui vous ramène à la normale, et ensuite une fois que la Kundalini S’élève, atteint votre zone de la fontanelle et l’ouvre, alors dans votre main, à travers ce centre, cette personnalité collective commence à se manifester. Vous devenez cette personnalité collective, vous le ‘devenez’, de nouveau Je rappelle cette actualisation, ce n’est pas: “Nous sommes frères et sœurs, formons les Nations-Unies et retirons-en du bon argent.” Il s’agit d’une actualisation, où vous ressentez une autre personne à l’intérieur de vous, et c’est cela qui est le plus important.
Ce centre, Je veux dire, Je peux en parler Je ne sais pas combien d’heures, mais ce centre a seize sous-plexus et il s’occupe de vos yeux, votre nez, vos oreilles, votre gorge—tout cela, votre cou, même votre visage et tout cela, c’est lui qui les gère. Une personne collective, un être collectif a un visage qui a une qualité telle que même le visage peut émettre des vibrations, mais cela, il faut le voir: uniquement grâce aux vibrations, vous saurez qui est un être collectif.
Le plus important, c’est cette partie de la tête, où, comme Je vous l’ai dit, lorsque vous vous inclinez devant de mauvaises choses, c’est là qu’il y a le plus grand blocage. C’est la partie basse du cerveau, qu’on appelle mudhra en langue sanscrite. Elle est très importante, elle enfle et une grande barrière se forme et vous devenez une personne complètement coupée du Pouvoir Omniprésent. Cela signifie que toutes les protections, tous les conseils, toutes les choses nourrissantes, tout cela commence à disparaître de votre vie.
Maintenant nous pouvons avancer de ce centre-là au centre ici, qui est très important et dont Je dois vous parler, même s’il est temps de terminer cette conférence. C’est le centre de l’Agnya, qui est situé au centre de l’hypophyse et de la glande pinéale, et qui contrôle notre ego et notre super-ego. Près du chiasma optique existe ce centre très subtil.
Certaines personnes l’appellent le troisième œil, mais le troisième œil qu’ils voient n’est pas celui dont Je parle. Le troisième œil signifie l’œil qui nous fait voir à l’intérieur et non à l’extérieur. Ce centre est très important et est orné par la Déité de Mahavishnu, selon Son nom indien, et dont le nom anglais est le Seigneur Jésus-Christ. C’est un centre très important.
“Maintenant, recherchez votre Seigneur.” Où cherchez-vous, où existe-t-Il? Il doit être éveillé et Il réside ici [Shri Mataji désigne le Chakra de l’Agnya]. Comme la plupart d’entre vous venez de ce milieu, Je veux en parler, même si Mahavira et Mahabouddha y résident aussi tous les deux à l’intérieur de nous. Mahavira réside ici et Bouddha réside ici, mais le Christ réside au centre, à l’intérieur du cerveau.
En fait, voici une chose très importante qu’aucune institution chrétienne n’a saisie à propos du Christ. C’est que le Christ doit naître à l’intérieur de nous. Il doit être éveillé à l’intérieur de nous. Cela se produit uniquement par l’éveil de la Kundalini et, une fois qu’Il est éveillé, en cet endroit, à la fois l’ego et le super-ego sont absorbés par Lui, du fait de Son éveil, et cela, c’est une chose fondamentale.
C’est pour cela qu’Il a dit: “Je suis la porte.” Mais, très gentiment, ils L’ont crucifié. Mais cette crucifixion était aussi un drame, parce que l’ego et le super-ego ont appuyé si fort sur ces endroits que, pour les traverser, vous aviez besoin de quelqu’un qui soit simplement divin. Et Il était l’Omkara Lui-même, une personnalité divine, qui ne meurt jamais et a pu traverser cela.
Krishna, qui est situé en ce point, a dit: “Ce Pouvoir Divin, cet Omkara, ne peut jamais être tué par quiconque, personne ne peut Le détruire,” et cet Omkara Lui-même a pris naissance en tant que Jésus-Christ, afin de créer pour nous ce passage. Et voilà la chose qu’Il a prouvée, c’est qu’Il ne peut pas être tué.
Mais Ils sont tous Un, et reliés les uns aux autres. Cela, vous le découvrirez dans Sahaja Yoga lui-même, car, lorsque de bons rapports sont établis, vous devez poser des questions. Quelle est la relation entre Jésus et Krishna? Et vous pouvez le découvrir dans les vibrations: Ils sont tous reliés les uns aux autres, très étroitement.
Le Christ a dit: “Ceux qui ne sont pas contre Moi sont avec Moi.” Personne n’a essayé de découvrir qui ils sont. Il est dit dans la Bible: “J’apparaîtrai devant vous comme des langues de feu.” Personne n’a essayé de découvrir ce que c’est, cet Arbre de Vie. Voici l’Arbre de Vie [Shri Mataji désigne le schéma du Virata.]
Donc Il doit être éveillé à l’intérieur de vous, c’est le point essentiel, car Il a dit: “Quelqu’un viendra et l’éveillera, afin que vous connaissiez Mon Père pour toujours.” Maintenant, laquelle des institutions qui fonctionnent au nom de Notre Seigneur Jésus-Christ fait ce travail? Ce qu’elles font, c’est organiser une kermesse, ou un carnaval, récolter de l’argent, construire des églises, ceci, cela.
Vous devez construire chaque être humain en tant qu’église, en éveillant le Christ en lui. C’est cela que voulait dire le baptême. Mais ce qui donne le baptême, dans le véritable sens du terme, c’est l’éveil de la Kundalini, lorsqu’Elle arrive dans la zone de l’os de la fontanelle, qui est appelée le Brahmarandra et la traverse. Qui a fait cela? Personne.
Je suis allée dans une église appelée Eglise Unitarienne. Ils ont uni toutes les églises, Je crois, et aussi uni tous les fantômes du monde. Toutes sortes de faux gourous existent, toutes sortes, ils n’ont aucun discernement d’aucune sorte. J’en suis si étonnée, vous savez.
Le Christ, Lui, n’était pas si diplomatique, Je dirais, à voir la façon dont Il a donné des coups de fouet à ces gens. Et ensuite Il a dit: “S’ils sont chauds, nous pouvons nous occuper d’eux.” C’est-à-dire, s’ils sont chauds, s’ils ont des blocages, nous nous occuperons d’eux; s’ils sont frais, nous les éclairons. Mais s’ils sont entre les deux, “Je les vomis de Ma bouche.” Voilà Ses paroles. Car ces personnes tièdes transigent avec le diable, et parlent de Dieu. Comment vont-ils tenir leurs engagements? Pourquoi ne pas éveiller votre Christ à l’intérieur de vous et voir par vous-même?
Vous en serez surpris, lorsque vous élevez la Kundalini et que la Kundalini arrive à ce niveau et ne peut pas aller plus loin, c’est un problème chez tous les Chrétiens. Vous devez leur demander de réciter le Notre Père, et cela fonctionne, c’est un mantra. Au cas où ce centre est bloqué, comme Krishna est un Etre Collectif, “Allah hou akbar!” veut dire la même chose. Vous devez mettre les index dans les oreilles et dire: “Allah hou akbar!”, si vous êtes des âmes réalisées, et vous verrez la Kundalini S’élèver.
Vous pouvez voir la pulsation de la Kundalini dans l’os triangulaire du sacrum, vous pouvez voir la montée de la Kundalini, vous pouvez ressentir la traversée de la Kundalini au Sahasrara, c’est le point où Elle arrive et traverse. Alors, vous entrez par la Porte du Christ, qui aspire ces deux institutions [ego et super-ego] et permet le passage ici. Et une fois que la Kundalini S’élève au-dessus de l’Agnya, vous devenez sans pensées.
La zone limbique est le Royaume de Dieu, d’où vous recevez les conseils, et la Kundalini la traverse. C’est la dernière tâche qui reste à faire, et maintenant elle est faite. Cela se passe maintenant en masse. Cela doit être fait, cela devait être fait, cela a été promis, et le temps est arrivé.
Mais où sont les gens, parfois Je Me le demande? Je suis en Angleterre maintenant avec vous. Vous en serez surpris, en Inde—ces gens l’ont vu—des milliers et des milliers sont là pour recevoir la Réalisation dans les villages. Ici, Je M’aperçois que les gens ne veulent pas de la réalité, il vous faudrait un cirque. Au moins des Anglais sont venus, mais très peu d’Indiens et ils ne restent jamais, c’est tellement étonnant que Je n’arrive pas à le comprendre. C’est curieux de voir comment les choses agissent. Quand allons-nous nous y mettre? Je veux dire, c’est gratuit, vous n’avez rien à payer, c’est à vous, c’est spontané, c’est là. Mais pourtant ils reçoivent la Réalisation, et ils s’en vont.
C’est quelque chose de si surprenant, J’ai travaillé ici, vous ne le croirez pas, pendant dix ans maintenant, non, huit ans, huit ans. Pendant quatre ans, les quatre premières années, J’ai eu six personnes, qui montaient, descendaient, montaient, descendaient. Je Me suis dit: “Quel genre de personnes sont-ils?” Quatre ans, pouvez-vous imaginer?
En Inde, si J’y vais pendant trois mois, J’en ai des milliers. Est-ce parce que très peu seront sauvés, comme l’a dit Jean? Il a dit que seulement quelques milliers seront sauvés, est-ce bien ce que nous allons faire en Occident? Mais l’Angleterre est au minimum, vous en serez étonné, même l’Italie fait mieux, la Suisse, Genève bien mieux. Que se passe-t-il?
Ici, ils courent après un homme qui demande une Rolls Royce, un type qui demande une Rolls Royce modèle 59. Ils se sont privés de tout et ont acheté une Rolls Royce pour lui, et lorsqu’il est venu, ils lui ont donné la Rolls Royce, vous imaginez? Ils ont dit que c’est un maître parfait. Il ne leur reste plus assez de pure intelligence dans le cerveau pour comprendre: comment pouvez-vous obtenir l’Esprit en échange de cette absurde Rolls Royce? Au moins pas dans le Derbyshire, les gens d’ici ne devraient pas être trop impressionnés par cela, parce qu’ils les fabriquent ici. Vous ne pouvez pas fabriquer Dieu, n’est-ce pas? Vous savez fabriquer des Rolls Royce, d’accord, pouvez-vous échanger une Rolls Royce contre Dieu?
Ils courent après des choses si horribles. Par exemple voici une autre chose horrible: quelqu’un essaye de vous enseigner comment vous envoler. L’épouse du directeur est assise ici, sa fille souffre d’épilepsie, son mari a fait de l’épilepsie, sa fille a fait de l’épilepsie, ils étaient tous épileptiques, et ils payaient des milliers de livres, trois mille livres pour voler, et ils ont commencé à sauter comme des grenouilles. Imaginez!
Avec un peu d’intelligence, vous devez demander à ce gourou de se jeter de la tour penchée de Pise, Je crois qu’elle a été faite seulement pour cela, et voir s’il sait voler même quelques centimètres plus haut. Pourquoi ne pas utiliser votre intelligence? Vous êtes censés être des gens particulièrement équilibrés et intelligents.
Hier, Je vous ai dit que vous êtes haut placés: l’endroit le plus important dans l’Univers, c’est le Cœur, l’Angleterre est le Cœur de l’Univers et ce Cœur est léthargique. Que puis-Je y faire? Dites-Moi, que dois-Je faire pour faire pomper ce Cœur et le ramener dans la réalité? Il y a des chercheurs, Je ne dirais pas qu’il n’y a pas de chercheurs, beaucoup d’entre eux sont venus du mouvement hippie, des milliers sont devenus hippies. Mais toutes ces choses absurdes, ils les acceptent très facilement, mais pourquoi pas la chose que vous recherchez? Ca Me dépasse. Je n’arrive pas à le comprendre.
En fait, Je ne suis pas venue ici en tant qu’immigrante. Comme Je vous l’ai dit, Je suis simplement venue ici parce que quelque chose s’est produit et que Mon mari a été élu dans ce pays—ce qui était important, ce qui était, Je crois, prédestiné. Cela devait se passer ainsi.
Mais Je dois vous implorer maintenant de vous mettre à cela, et de comprendre que c’est bien ce que vous a prédit William Blake: “Les prophètes vont vivre dans ce pays”, et aussi “Les hommes de Dieu vont devenir des prophètes et ils auront le pouvoir de transformer d’autres en prophètes.”
Cela, c’est Sahaja Yoga, il n’y a rien d’autre que cela. Il a promis tant de choses, il a même décrit la maison où J’habite, il a décrit la maison que nous occupons maintenant, sa position exacte. Il a décrit l’ashram où nous poserons nos fondations, avec tellement de détails que J’en suis stupéfaite. Un si grand sage et visionnaire est né dans ce grand pays, mais personne ne veut le reconnaître.
Maintenant, que dois-Je faire? J’espère que, très bientôt, les gens réaliseront qu’ils doivent jouer un très grand rôle, un rôle très important et vital dans la transformation de l’humanité entière, pour la sauver de ces temps désastreux. Ce sont eux qui doivent guider les gens vers le Royaume de Dieu. Je peux espérer et bénir cela.
Que Dieu vous bénisse!
Heureusement, nous avons des Sahaja Yogis d’un très bon niveau dans le Derbyshire. Vraiment c’est surprenant et Blake a beaucoup mentionné le Derbyshire. Ils voulaient que Je vienne dans le Derbyshire. J’ai répondu: “Birmingham M’a suffit et Je ne vais pas aller dans le Derbyshire.” Ils ont imploré: “Mère, s’il Vous plaît.” Alors un d’eux a ajouté: “Blake a mentionné que Vous viendriez dans le Derbyshire.”
Et c’est ainsi que Je suis ici et J’espère que ce centre créera vraiment de très bons Sahaja Yogis. De grands prophètes peuvent être créés à partir de cela—après tout, Blake a mentionné très fortement le Derbyshire, il l’a recommandé.
Mais ce que J’ai remarqué aujourd’hui, lorsque Je suis allée faire un tour, c’est qu’il y a beaucoup de magie noire, des gens se livrent à des choses vraiment horribles. J’étais inquiète, très inquiète. C’est une chose très dangereuse. C’est dangereux pour vous, vos enfants, vos familles, pour tout le monde, et J’ai trouvé ces groupes, J’étais stupéfaite de voir comment ils prospèrent ici.
Que Dieu vous donne la force et la sagesse qu’il faut pour comprendre comment vous vous situez par rapport à la grande œuvre de Dieu!
Si vous avez des questions, vous pouvez en poser pendant cinq minutes. Hier, beaucoup de gens ont posé beaucoup de questions. En fait, le premier jour seulement, J’autorise les gens à poser des questions, car le deuxième jour, c’est un peu une perte de temps. En fait, ne posez pas de questions personnelles. Pour l’amour du ciel, ne posez pas de questions personnelles. Nous nous en occuperons plus tard, personnellement. On peut s’en occuper, mais si vous voulez demander quelque chose de général, posez s’il vous plaît la question de façon générale.
[Question de l’auditoire: Avez-Vous vu Dieu Vous-même?]
Pourquoi posez-vous cette question? Etes-vous autorisé à poser cette question? D’abord, voyez votre Esprit, et ensuite nous en reparlerons. Pourquoi devriez-vous poser une telle question? Etes-vous Indien? Alors ayez au moins un peu de savoir-vivre. S’il vous plaît, asseyez-vous. Ce genre de question arrogante ne devrait pas être posé: “Avez-Vous vu Dieu?” Pourquoi Me poser une telle question? Quelle autorité avez-vous pour poser cette question?
Il faut que Je vous pose une question: avez-vous ressenti votre Esprit? Bien, d’abord ressentez votre Esprit. C’est pour cela que Bouddha n’a jamais parlé de Dieu, Je vous l’ai dit, pas plus tard qu’hier. Tout à coup, vous voulez voir Dieu, mais avez-vous des yeux pour voir Dieu? Vous ne pouvez même pas Me voir, alors comment pouvez-vous voir Dieu?
Tout d’abord, devenez votre Esprit, ensuite nous en reparlerons. Un petit enfant ne va pas aller parler à un roi et le frapper au visage, n’est-ce pas? Est-il censé faire cela? Nous devons connaître nos limites, nos Maryadas. En particulier les Indiens doivent les connaître, J’en suis surprise parfois.
Poser une telle question: “Avez-Vous vu Dieu?” Que Je L’aie vu ou pas, pourquoi devrais-Je vous le dire? Cela ne convient pas, cela ne se fait pas… C’est très arrogant. Je suis surprise que vous M’ayez interrogée de cette façon, ici. Un Indien ne fait jamais cela, c’est très embarassant. Imaginez simplement: si Je L’ai vu, va-t-il Me croire? Ou si Je ne L’ai pas vu. Je veux dire, quelle question, L’ai-Je vu ou non?
Mais il a un doctorat de l’Université de Bénarès et tout cela. Mais en Inde vous ne trouverez pas de gens comme cela. Je ne sais pas d’où viennent ces gens matérialistes et tout à fait grossiers. Je veux dire, quelle question à Me poser! Cela ne se fait jamais.
Je suis ici pour vous donner la Réalisation du Soi, c’est tout. Et vous devriez la recevoir, c’est votre droit. C’est comme une banque, Je dirais, et Je dois signer vos chèques, c’est tout. Si vous avez vos chèques signés, c’est tout, terminé, voilà Ma relation avec vous. Je ne vais pas vous parler de Moi, pour être crucifiée de nouveau. Le Christ a essayé de parler un peu de Lui-même, et ils L’ont crucifié.
En fait, si Je lui dis: “Bien sûr, Je connais Dieu,” il ne va pas l’accepter. Si Je dis: “Je ne Le connais pas,” alors il ne va pas l’accepter non plus. C’est stupide! Les Indiens ne sont pas du tout stupides, ce sont des gens très sages, Je dois le dire. Je suis surprise de voir d’où est venue cette stupidité.
Ils sont très sages, les Indiens sont très sages, car vous voyez la Yoga Bhoomi [la Terre du Yoga]. Notre pays est un pays si ancien, vous ne savez pas quelles éloges de ce pays Je peux… Ne les jugez pas à partir des gens que vous voyez, non, non, non, c’est un très grand pays, un pays très remarquable, spirituellement, un pays véritablement spirituel. Regardez, Je ne sais pas ce qui leur prend, ces gens très superficiels sont apparus, extrêmement superficiels. Il y a aussi quelques grandes âmes, Je l’ai vu, mais ne jugez pas, ne jugez pas ce pays remarquable.
Une fois, J’allais en Inde avec Mon mari et Je lui ai dit: “Nous survolons notre pays.” Il a demandé: “Comment le sais-Tu?” J’ai répondu: “Regarde les vibrations! Le pays entier vibre, l’atmosphère vibre.” Il a dit: “Vraiment?” J’ai suggéré: “Va demander au pilote.” Nous étions en première classe, il est descendu le lui demander. Il a répondu: “Monsieur, nous y sommes entrés il y a environ une minute.”
Un pays si remarquable, toute… la Kundalini de l’Univers réside dans ce pays, pouvez-vous l’imaginer? La Kundalini, et ils n’ont aucun désir de chercher. C’est le pouvoir du désir qui réside là, et ils n’ont aucun pouvoir pour chercher. Pouvez-vous l’imaginer? J’en suis Moi-même surprise.
Et il y a ceux qui sont venus également en tant que gourous, des gens horribles qui font de l’argent. J’ai honte d’avouer que Je suis Indienne. Comme J’en ai honte, Je Me demande parfois: “Qu’ont-ils fait à ce que nous avions?” C’est un héritage si énorme. Vous n’êtes qu’une pousse, vous êtes juste l’extérieur, vous êtes l’arbre, vous êtes les racines, vous ne pouvez pas vivre sans nous. Nous sommes vos racines et ces racines, Je les vois, Je n’arrive pas à le comprendre. Pourtant ce n’est pas grave, c’est une inquiétude de Mère.
Allons-y maintenant, mettez vos mains vers Moi, vous tous, enlevez vos chaussures. Vous avez dû être en recherche, car si vous n’avez pas cherché, à quoi cela sert-il de venir à Mon programme?
[fin de la transcription]