Conseils aux Sahaja Yogis français: Respectez votre dignité.

Geneviève’s House, Grilly (France)

Feedback
Share

Conseils aux Sahaja Yogis français, « respectez votre dignité », Grilly, (France), 24 août 1982.

Je pense qu’il est important qu’ils développent un comportement très digne. Toute la culture, d’une manière ou d’une autre, a créé une atmosphère où les gens parlent d’une façon désinvolte. Ils ne sont pas réservés avec leurs mots pour voir ce qu’ils disent.
Et ils parlent juste parce qu’ils veulent parler tout le temps.
Et c’est aussi une autre façon d’être agressif que de vouloir tout le temps avoir ce discours sans permettre aux autres de parler. Comme si nous avions toujours quelque chose de très important à dire alors que les autres n’ont pas d’importance. C’est un style très agressif et égoïste.

Mais en faisant cela, ils développent une sorte de désinvolture et une attitude qui n’est pas sereine. Le comportement est aussi extrêmement nonchalant et pas digne. Et cela montre qu’ils n’ont aucun respect pour eux-mêmes. Si vous aviez du respect pour vous-même, alors vous sauriez que vous devez parler de choses qui donnent du respect. Donc, vous êtes attentifs à ce que vous dites, parce que lorsque vous parlez, vous manifestez votre intelligence, votre compréhension, votre amour. C’est une expression, c’est un rapport avec autrui.
Mais s’il n’y a pas de dignité, de réserve avec les mots, d’une bonne compréhension de ce que vous faites, cela ne fera que créer un discours inutile et frivole et peut également créer un malentendu conduisant à une plus grande désarticulation des Sahaja Yogis entre eux.

Je dirais donc que les Français doivent viser tout d’abord à moins parler, à réduire leur paroles à leur minimum. Mieux vaut ne pas parler beaucoup. Et quand vous revenez du travail, vous êtes agités. Les nerfs ne sont pas sous votre contrôle, parce que vous n’avez jamais essayé de les contrôler, et vous commencez à parler et à bavarder en vous disant toutes sortes de choses absurdes, celui-ci est agité, celui-là est agité.
Mieux vaut avoir une méditation silencieuse, une méditation absolument silencieuse pendant une heure, chaque jour.
Pratiquez-le parce que nous devons nous imprégner de la nouvelle culture de Sahaja Yoga dans laquelle on ne veut pas du sérieux des Anglais, mais pas non plus de la frivolité des Français. Or, entre les deux se trouvent la sérénité et l’état de béatitude.
Pour y parvenir, vous devez pratiquer le silence. Après une heure de méditation silencieuse – cela peut être trop pour vous de garder le silence pendant une heure, mais essayez, pendant au moins deux semaines, essayez cela – puis, progressivement, vous pouvez avoir une demi-heure de méditation silencieuse. Et mettez ma cassette, écoutez ma cassette sans parler. Essayez d’écouter plutôt que de parler. Sans y réfléchir mais écoutez-la simplement et intégrez-la. Mais tout le temps, si vous gardez à l’esprit qu’il fait écouter puis réfléchir, rien n’entrera dans votre tête parce que vous penserez aux choses personnelles que vous aurez à dire.

J’ai même remarqué quand Je vous parle, vous pensez toujours à ce que vous avez à me dire. Mais si vous décidiez que: « Je ne dois rien dire à la suite de ce que Mère a dit. Je n’ai pas à lui dire quoi que ce soit. Elle sait tout. Et je dois seulement rester silencieux après qu’elle ait parlé. » Si vous décidez de faire comme ça, alors vous écouterez. Mais si vous pensez tout le temps: « Qu’est-ce que je vais dire après elle? »
Parce que J’ai vu qu’avec les Français si vous dites une chose, ils en diront une autre. À la fin, ils doivent avoir le dernier mot. Vous ne pouvez jamais avoir le dernier mot avec eux. Vous voyez, si vous dites un mot, ils en diront un autre. Ensuite, vous dites une autre chose, ils diront autre chose. Cela continuera jusqu’à ce que vous abandonniez. Vous direz: « Très bien, vous avez le dernier mot. » Donc, il faut qu’ils aient toujours le dernier mot.
Voilà donc le problème. C’est aussi un tempérament agressif par lequel vous abîmez complètement votre Vishuddhi. Et le Vishuddhi droit, c’est le vrai problème des Français.

Puis, à partir du Vishuddhi droit, cela descend sur le Vishuddhi gauche, puis le Nabhi gauche parce que vous devenez frénétiques.

Tout doit être cadencé à la bonne allure. Il devrait y avoir un juste rythme dans votre façon de parler, dans votre façon de marcher, dans votre façon de bouger. Même la démarche, disons, J’ai vu des femmes françaises: tout le corps bouge, elles ont le pas lourd, ce n’est pas la façon de marcher. Vous devez marcher avec dignité, avec des pas mesurés. Essayez de pratiquer cela comme un exercice. Comment marchez-vous? La meilleure façon, c’est de poser un livre sur votre tête et de marcher droit, avec des pas qui ne secouent pas votre corps mais qui sont dignes et qui donnent un beau mouvement rythmique à votre corps.

Et même quand vous parlez, faites en sorte que votre voix ne soit pas frivole, soit profonde, sonore, venant du cœur. Et pas avec un ton frivole et désinvolte avec lequel on continue simplement à jacasser.

Ce n’est pas comme ça, il n’y a pas de fin à cela. Et quand vous parlez aux gens, posez vos yeux sur cette personne, ne détournez pas les yeux sur les côtés, ceci, cela, et essayez d’écouter plutôt que de parler. C’est le point principal. Essayez d’écouter plutôt que de parler. Parce que, si vous ne regardez même pas la personne qui parle, alors ce qu’il se passera, c’est que vous continuerez à parler, à parler à la périphérie, à parler à côté, regarder d’un autre côté, l’autre regarde ailleurs. Les deux parlent, personne n’écoute. C’est un gaspillage d’énergie.

Cela ne me dérange même pas ce gaspillage d’énergie. Mais ce qui me dérange, c’est qu’il a une réaction. Les gens qui voient, les autres – de nouvelles personnes qui viennent- eux pensent que ce n’est pas Sahaja Yoga, que ce n’est pas bien, que les gens n’ont pas changé, qu’ils sont tout simplement pareils (à avant leru Réalisation).
Mais parmi tous les autres Français qui sont désinvoltes envers eux-mêmes, qui n’ont aucun respect pour leur dignité, si vous vous tenez comme ça, cela montrera que vous êtes un type particulier de personnes qui ont un type particulier de dignité. Cela les impressionnera beaucoup plus que toute autre chose.
En dehors de cela, lorsque vous commencez à respecter votre dignité, vous respecterez la dignité des autres. C’est le problème fondamental qui existe entre les Sahaja Yogis:
ils ne respectent pas leur propre dignité et c’est pourquoi ils ne peuvent pas respecter la dignité des autres.
Et puis, quand les nouveaux arrivent, en leur présence, ils commencent à se quereller entre eux. Ils ont – ils doivent avoir un sentiment de honte à ce sujet, vous voyez, par rapport à l’honneur, qu’il est déshonorant d’être comme ça. Ce sont de mauvaises manières pour les Sahaja Yogis d’être comme ça. Si l’un parle, alors un autre devrait se taire et le soutenir. Puis un autre parle, restez silencieux. Plus vous resterez silencieux, plus vous serez profonds.

Alors, essayez de développer entre vous un comportement digne. Et essayez de comprendre que, même quand Je parle comme ici, ce sont les Français qui reviendront avec une réponse. Toujours! Dans un groupe, ce sont les Français qui auront toujours quelque chose à dire. Vous voyez, ils pensent toujours qu’ils sont plus intelligents que les autres. Ne croyez pas que vous êtes les gens les plus futés.
Si vous comprenez que cette sophistication est stupide et n’est d’aucune utilité pour Sahaja Yoga, vous n’essaierez pas de vous montrer plus malins que les autres. Toute la manière de parler consiste aussi à jouer au plus malin avec autrui.

Voyez-vous, nous avons connu un français ici. Et nous ne pouvions pas comprendre la façon dont il parlait, comme Régis. Vous voyez, il pensait qu’il était malin et qu’il disait quelque chose d’astucieux, vous savez, tout comme donner un coup de poing dans le nez ou même planter une personne avec un poignard, comme ça. Il lançait des choses si bizarres et si crues et si perçantes, que les gens ne comprenaient pas où il voulait en venir, vous voyez. Pourquoi ne pouvait-il pas parler correctement ? Surtout les Anglais, vous voyez. C’est comme cela, et c’est ainsi que J’ai vu, que J’ai entendu dire aussi que plusieurs jeunes filles de Paris veulent se marier avec des Arabes. Les Arabes ne sont pas contre les épouser car, voyez-vous, ils croient qu’elles sont intelligentes et tout cela. Mais une fois mariés, on m’a dit que les Arabes en ont tellement marre de leur intelligence qu’ils disent : prenez tout notre argent mais laissez-nous, vous voyez. Laissez-nous et partez tout simplement. Nous en avons eu assez de vous, et nous ne voulons plus de vous.

Cette sorte d’intelligence et cette façon d’être très, très sarcastique n’est pas le moyen d’établir de bonnes relations. C’est anti-amour, c’est anti-Dieu. Donc on doit absolument être quelqu’un de très doux, très sincère. Cette intelligence vient de gens qui sont vulgaires et qui sont à l’écart, qui ne sont pas authentiques. Les gens sincères ne disent jamais des choses qui vont blesser les autres, normalement, Et ils font attention, ils font attention à ne pas parler ainsi car ils sont sincères avec eux-mêmes. Ils comprennent que les autres seront blessés. Et avec ces façons tranchantes, vous ne comprendrez jamais combien vous vous blessez les uns les autres.

Et asticoter tout le temps les autres est une très mauvaise habitude. Charrier cette personne, charrier- Je ne vous asticote jamais. Vous ai-Je jamais asticoté? Quoi que Je dise, si Je suis en colère et si Je n’apprécie pas quelque chose, Je vous le dis simplement en face. Si J’apprécie, Je vous le dis en face. Qu’y a-t-il à asticoter? C’est une sorte d’idée sadique que de continuer à charrier. Vous charriez même les enfants! Vous charriez les personnes âgées. J’ai vu qu’en continuant à asticoter, ils veulent trouver une sorte de victime qu’ils asticoteront tout le temps.

Donc, Je dois vous dire qu’il est très important de développer cette dignité lorsque vous parlez, lorsque vous marchez, dans le mouvement de vos mains – simplement continuer à bouger frivolement les mains. Ces mains sont désormais l’expression de Dieu alors faites attention à elles, soyez modestes avec elles. Utilisez-les pour faire « namaskar » (hommage à votre Esprit) et des choses très humbles. Veillez à exprimer de l’humilité par vos mains. Et pas de style de comportement frivole comme tourner la main tout à coup et faire – Je ne peux pas le faire, même si Je le voulais, de la manière dont vous autres le faites. Car vous avez entraîné vos mains à cela, à se tordre, comme cela, quelque chose se passe, Je ne sais pas pourquoi.

Et aussi, n’utilisez pas votre Vishuddhi pour exprimer quelque chose comme lorsque vous dites: « Comment allez-vous? » et vous haussez juste les épaules. Hausser les épaules n’est pas du tout bon pour votre Vishuddhi. N’utilisez pas vos épaules de cette façon, en les haussant. Et serrer les dents est aussi une très mauvaise- certains ont même l’habitude de serrer les dents. Vous voyez, juste faire une pression sur les dents … Et c’est mauvais car tout cela fait pression sur le Vishuddhi.

Même le mouvement des yeux peut créer une pression. Toutes ces choses, vous voyez – le Vishuddhi est un centre très sensible. Et pour le garder en bon état, vous devez rester vigilant. La meilleure chose, c’est de garder un visage digne, pas trop raide vers l’arrière, pas trop en avant. Mais, équilibré, vous le maintenez avec dignité. Certaines personnes en font trop, d’autres baissent la tête lorsqu’ils parlent. Ce n’est pas correct. Quand vous parlez, parlez comme cela. Ainsi, il n’est pas besoin de baisser la tête. Même un petit peu, si Je le fais, Je dois me corriger, voyez-vous. Ce n’est pas bon de baisser la tête.
Donc on devrait comprendre quelles choses impressionnent: vous ne devriez pas non plus être agressif comme un aigle fond sur quelqu’un quand vous parlez. Soyez comme cela, parlez aux gens de façon à ce que la personne pense que vous êtes totalement détendu.

Et c’est comme cela que l’on devrait se comporter. Votre comportement vous améliorera certainement à l’intérieur. Alors essayez de l’améliorer et de le comprendre. Or, pour chaque chose, même pour dire « oui », ce n’est pas la peine de secouer la tête. Essayez, parce que, voyez-vous, même si vous bougez la tête par ailleurs, ce n’est pas grave. Mais ce que Je suis en train de dire, c’est que si vous secouez la tête, alors ce qui se passera, c’est que votre Vishuddhi ne sera pas en bon état. Simplement, pour avoir le maximum d’effet, ce que vous devez faire, c’est à tout prix ne pas secouer la tête. Essayez de ne pas la secouer. Mais c’est difficile car vous n’y êtes pas habitués. Voyez-vous, tout le temps vous bouger la tête comme ça, vous voyez, tout le temps vous continuez à le faire. J’ai vu beaucoup de gens… qui continuent tout simplement comme cela. Même s’il y a quelqu’un quelque part et que vous devez dire « non », c’est toujours, c’est comme… regardez-les. Ils bougent toujours vers l’avant voyez-vous, ne le faites pas tout le temps.
Et même pour n’importe quel mouvement, ne faites pas de mouvement saccadé. Tout mouvement saccadé ou rapide doit être évité. Si vous devez dire « oui »: « oui », comme ça, bougez juste la tête lentement. Ou si vous devez dire « non », dites simplement « non », sans devoir faire une secousse, comme cela, vous voyez. Regardez simplement à quel point cela oscille. Quand vous le faites simplement comme ça, vous pouvez le sentir osciller.

Si tout le temps vous continuez à attaquer votre Vishuddhi, que peut faire, pauvre chose, votre Vishuddhi? N’est-ce pas? Alors faites attention à votre Vishuddhi, prenez-en soin, et les mouvements ne devraient pas être saccadés, ni rapides, ni brusques, mais devraient être dignes et exécutés avec beaucoup de soin. Et certains exercices, Je vais vous dire maintenant comment améliorer le Vishuddhi. D’accord? Exercices que vous pourrez leur montrer plus tard. Et ne doutez pas des uns et des autres quand vous leur parlerez, car Je l’ai enregistré, parce qu’ils vont douter que vous ayez quoi que ce soit à leur dire, voyez-vous, c’est le problème, un autre problème avec vous.

Les Français, [coupe de l’audio]
Ils trouvent cela difficile. C’est pourquoi Je dis toujours, voyez-vous, que les Britanniques sont les meilleurs à cet égard. Parce que, voyez-vous, ils écoutent, ils écoutent plus qu’autre chose. Ils sont vraiment intelligents mais ils ne pensent pas être super intelligents, vous voyez. Leur intelligence s’exprime par l’écoute. Vous constaterez toujours qu’ils écoutent beaucoup. Ils restent silencieux, normalement, et ils écoutent. Cela aide pour Sahaja Yoga. Vous ne devriez pas être silencieux avec les gens que vous allez rencontrer, mais c’est bien, vous n’avez pas besoin de vous taire. Mais aussi, ne jacassez pas avec eux. [Rires]. Vous n’impressionnerez pas les gens avec des bavardages.

Shri Mataji Nirmala Devi