Devi Puja, Sydney 1983

Sydney (Australia)

1983-03-14 Devi Puja Talk, Sydney, Australia, 20' Download subtitles: CS,EN,HU,ID,IT,ZH-HANS,ZH-HANTView subtitles: Add subtitles:
Download video (standard quality): Download video (full quality): View and download on Vimeo: View on Youku: Transcribe/Translate oTranscribe


Devi Puja. Sydney (Australia), 14 March 1983.

English transcript: UNverified
Traduction: NON vérifiée. Ver 1/1/2014

Maintenant, vous avez tous réalisé qu’actuellement à l’intérieur de nous reposent la paix, la beauté, la gloire de notre être. Il existe un océan de tout cela. Nous ne pouvons le chercher à l’extérieur. Nous devons aller (nous tourner) vers l’intérieur – ce qu’ils appellent l’état méditatif – vous le recherchez, vous en jouissez. Comme lorsque vous avez soif, vous allez vers une rivière où vous vous dirigez vers un océan et vous essayez d’étancher votre soif. Mais même l’océan ne peut vous donner de l’eau douce. Ainsi, comment tout ce qui est répandu à l’extérieur pourrait vous donner cette chose profonde qui est à l’intérieur de vous. Vous essayez de trouver cela au-dehors où cela ne se trouve pas. C’est à l’intérieur de nous, absolument à l’intérieur de nous. C’est tellement simple, car c’est notre soi. Cela est à votre portée. Juste là. Quoique vous ayez pu faire – sortir pour chercher la joie, ce qu’on appelle la joie, le bonheur, ce qu’on appelle la gloire tirée de pouvoirs mondiaux, de possessions mondiales.
Vous devez inverser cette manière d’être dans son ensemble. Vous devez vous projeter à l’intérieur de vous-même. Il n’était pas faux que vous sortiez à l’extérieur. Ce n’était pas incorrect que vous fassiez cela. Vous ne devriez pas être désolé au sujet de ce que vous avez fait jusqu’à présent. Ce n’était pas la voie correcte pour atteindre la vraie joie de la vie, la « vraie gloire » de votre être.
Cela (ce processus de méditation) a fonctionné à l’intérieur de tant de personnes que vous êtes entré dans cette compréhension plus subtile.
Certains, peut-être, se situent seulement à un niveau mental, ce n’est pas grave. Peut-être que d’autres ne sentent cela qu’à un niveau physique. Cela ne fait rien. Mais vous êtes sur la bonne voie – vous progressez correctement.
Essayez de méditer. Méditez davantage, de façon à atteindre cet être intérieur. Et cet être intérieur constitue le vaste océan de félicité qui existe en chacun de nous. C’est ce vaste flot de lumière, qui inonde chacun d’une beauté intérieure. Donc pour l’approcher, vous devez aller à l’intérieur de vous-même – en niant toutes les choses qui vont contre cela, contre votre mouvement.
Quelque fois, le vent (les vibrations ?) peut être très très fort pour vous, et malgré cela, vous ne comprenez pas que la gloire de Dieu est intérieure, mais reprenez-vous,
chaque instant, rappelez-vous que votre mouvement doit être dirigé vers l’intérieur. Quand vous vous déplacez vers l’intérieur, vous oubliez les idées de nos gloires extérieures. Une personne dont la nature est très vile pense que si elle gagne beaucoup d’argent, elle aura toujours la joie. Mais, elle ne l’atteint pas. C’est la personne la plus malheureuse, si vous allez la voir. Elle s’inquiète des toutes petites choses de la vie. Et vous devez avoir entendu que les gens très riches sont cleptomanes. Ils sont très avares, ils se font du souci pour un rien (une aiguille) ici et là. Une petite chose qui manque et ils sont bouleversés. Ils ont tellement d’habitudes, qu’ils ne peuvent vivre sans elles. Ainsi, les riches ont toujours apporté une malédiction sur les êtres humains. Ceux qui cherchent toujours les richesses ne peuvent pas s’en réjouir.
Ensuite, il y a des gens un peu meilleurs qui pensent qu’en gouvernant les autres, en prenant le pouvoir, nous pouvons atteindre une position très élevée dans la vie. Et eux aussi échouent, comme vous le savez. Vous avez vu ce qui leur arrive. Les gens n’ont même pas envie de parler d’eux. Maintenant, on trouve des gens qui deviennent attachés à quelqu’un, à une personne, ou à la famille, à leurs enfants ou à leurs relations. Ceci est très commun en Inde. Ce n’est pas non plus le chemin qui vous mène vers Dieu. Cela aussi est si limité. Cela vous maintient lié à eux et cela gaspille complètement votre énergie. Mais si vous entrez entièrement à l’intérieur de votre être, alors toutes ces choses ont une telle signification. Chaque chose prend désormais une signification. En ce sens que si vous possédez tout, et si vous êtes le genre de personne qui est supposée être possessive – vous ne possédez jamais, vous êtes si détaché. Il n’est jamais possessif – il est si détaché de tout cela. Mais il peut jouer autour (de cela ?) car il est si détaché. Il peut créer une pièce de théâtre à partir de cela. Il peut jouer avec les possessions, et enseigne beaucoup de leçons aux gens. Il est si détaché, si généreux, il jouit de sa générosité.
L’ensemble devient également si différent, si dynamique. Toute la beauté créée par les êtres humains en tant que possession (matérielle) est exposée devant vous. Et vous commencez à jouir de ces choses sans les posséder. Vous comprenez le mythe de la possession. C’est la même chose avec les pouvoirs que les gens ont les uns sur les autres. Il y a ceux qui essayent de tirer de l’argent grâce à Sahaja Yoga, ou qui veulent obtenir une sorte de privilège sur Sahaja Yoga. Ce peut être très subtil. Cela peut aller très loin. Subtilement, cela peut aller à un point tel que J’ai vu des gens essayer de mettre de l’argent de côté sur le compte de Sahaja Yoga. Là aussi, l’attention est fixée sur l’argent. Gagner de l’argent ou en conserver, faire des affaires grâce à Sahaja Yoga est tout à fait absurde. Mais si vous êtes de cet avis, Je dis : « D’accord, continuez pendant un moment. Essayez. Vous en conclurez que Sahaja Yoga ne rime pas avec faire des affaires ». Bien sûr, des Sahaja Yogis peuvent travailler ensemble, ils peuvent faire des affaires, mais Sahaja Yoga ne vise pas à faire des affaires. C’est l’affaire de Dieu, ce qui consiste pour vous à donner tout ce que vous possédez. Ne pas être attaché à quoi que ce soit. Ne pas être attaché. Il n’y a pas d’argent à payer à ce titre, mais vous devez immerger tout votre cœur dans Sahaja Yoga. Si vous ne pouvez pas le faire, vous ne réussirez pas.
La même chose (existe) concernant le pouvoir. Certains pensent qu’ils peuvent terrasser même des Sahaja Yogis, les impressionner, les contrôler. De telles personnes sont expulsées complètement de Sahaja Yoga.
Vous devez jouir de la puissance de l’amour – du fait que les gens vous voient comme leur protecteur, leur aide, leur soutien, leur ami (plutôt) que quelqu’un manifestant une personnalité dominante.
Vous devez vous comporter en père, et vous ne devez pas être une force démoniaque destructive qui menace toujours tout le monde. De telles personnes seront rejetées de Sahaja Yoga immédiatement. On les trouve au-dehors. N’ayez aucune relation de sympathie avec ces gens – jamais. Cela vous ferait régresser ; en aucun cas (n’entrez en relation avec eux). Eloignez-vous d’eux, sinon vous pourriez être expulsés avec eux comme des tangentes de Sahaja Yoga. Soyez donc prudents.
Ensuite, il y a les gens qui gaspillent tout leur temps simplement en pensant à leur famille, à telle chose… ou ceux qui n’ont jamais pensé à leur famille viennent aussi vers Sahaja Yoga. C’est là un motif très subtil qui détourne leur attention de leur Esprit. Ils gâtent leurs enfants. Ils gâtent leurs maris. Ils gâtent leurs femmes. L’attention tout entière va dans une mauvaise direction. Et cela devient une question très importante en ce qui les concerne : comment les mariages sont réussis – comment les enfants deviennent ceci ou cela… Ils ne peuvent abandonner cela à Dieu. Ils doivent le faire (l’abandonner à Dieu). Vous êtes tous des Saints. Vous devez tout laisser à Dieu. Au commencement de Sahaja Yoga, chacun disait : « Mon mari est ainsi, ma femme est ainsi, mon frère est ceci, mes enfants sont cela – Mère, protège-les ». Entendu, au début, c’est d’accord. Mais lorsque vous grandissez, vous devez vous défaire de cela (ces liens).
Quand vous méditez, c’est un voyage individuel vers Dieu. Et quand vous atteignez le but, alors vous devenez collectifs. Avant cela, c’est un voyage intérieur individuel et absolu. C’est absolument un voyage individuel!
Vous devriez être capable de saisir ce fait : que dans ce voyage, vous n’êtes en relation avec personne. Personne n’est votre frère, personne n’est votre ami. Vous êtes absolument seuls, absolument seuls. Vous devez progresser seul à l’intérieur de vous. Ne haïssez personne. Ne soyez pas irresponsables, mais dans l’état méditatif vous êtes seuls. Personne n’existe là. Vous seuls. Et une fois que vous avez plongé dans cet océan, le monde entier devient votre famille. Le monde entier est votre propre manifestation. Tous les enfants deviennent « vos » enfants. Et vous traitez tous les gens avec une égale compréhension.
L’expansion entière prend place quand vous entrez à l’intérieur de votre Esprit, et que vous commencez à voir à travers les yeux de l’Esprit. Il y a un tel calme, une telle paix, une telle félicité à l’intérieur de vous.
Vous devez être prêt pour ce voyage. Il se fait seul dans votre méditation. Et plus vous trouverez de choses dans votre méditation, plus vous voulez en offrir aux autres. Cela doit être ainsi. Si cela ne vient pas à l’intérieur de vous, alors, cela n’a pas fonctionné ; il manque la pureté ; il y a une sorte de biais, de penchant. Dans cette quête individuelle, quoique vous trouviez, vous voulez en jouir avec les autres, vous voulez le donner aux autres. Ceci est le signe d’une personne qui médite réellement. Celui qui médite et n’est pas capable de distribuer ce qu’il a découvert triche avec lui-même et aussi avec les autres. Car cette joie que vous recevez dans votre méditation doit être distribuée. Elle doit être donnée. Elle doit être montrée. Cela devrait couler dans votre être comme la lumière rayonne de toute lampe illuminée. Vous n’avez pas besoin de faire un voeu pour dire que ceci est une lampe éclairée. De la même façon, un Saint ne devrait pas s’assurer qu’il est réellement un Saint. La profondeur que vous avez atteinte à l’intérieur de vous se répand partout (autour de vous). C’est comme l’action et la réaction. Plus vous devenez profond, plus votre rayonnement est important. Une personne simple, très ordinaire, non éduquée peut être ainsi. Vous savez, il y a un gentilhomme à Bombay nommé Varick. C’est un vieil homme et il est si profond. Il rayonne. Les gens dépendent de lui. Il irradie l’amour, il est si méditatif. Vous n’avez pas besoin de passer trop de temps à méditer. Mais, quel que soit le temps que vous passez, quelle que soit votre progression, elle doit être visible à l’extérieur.
Comment vous rayonnez et comment vous donnez cela aux autres. C’est là la qualité des Saints que vous devez être. A moins que vous ne deveniez plus profonds, nous ne pouvons sauver d’autres Sahaja Yogis. Et nous ne pouvons sauver ceux qui ne sont pas des Sahaja Yogis. Vous devez vous élever de plus en plus haut pour soulever entièrement le rideau. Ceux qui cherchent à s’élever plus haut poussent le tout vers le haut et ils donnent une impulsion à tout le monde qui monte avec eux.
Ainsi, essayez simplement de maintenir votre but clair et net. Vous devez essayer de comprendre quel est votre but dans la vie en tant que Sahaja Yogis. Maintenant, vous êtes des gens transformés. Vous n’êtes plus des gens devant s’occuper de possessions, ou devant se soucier de choses mondaines, de leurs de leurs vies personnelles.. Vous n’êtes plus des gens devant se soucier exagérément de leur santé, de choses ou de leurs vies professionnelles. Vous ne devez pas non plus vous inquiéter au sujet de vos emplois. Ce n’est pas important. Et finalement, vous ne devez pas vous inquiéter au sujet de votre famille, enfants, mari, femme, et trouvez-vous une poche pour cacher tout cela à l’intérieur. Car la seule chose où vous pouvez réellement tout vous cacher est dans l’Amour de Dieu, où vous pouvez vraiment obtenir le grand et reposant sentiment de félicité et de Sa protection parfaite.
Sydney a très bien agi auparavant et progresse mieux encore, mais l’allure n’est pas ce qu’elle devrait être. Nous devons donc réfléchir à de nouveaux moyens, de nouvelles méthodes pour arriver à répandre cela. Mais d’abord, vous devez assumer les positions que vous occupez. Vous devez assumer le fait que vous soyez tous des Saints, et que vous devez faire un grand travail. Non pas un travail par lego, mais la manifestation de cela.
Chacun de vous doit décider pour lui-même. Je suis certaine que cela fonctionnera, et cette fois, Ma visite vous aidera beaucoup par la compréhension de ce qui constitue la meilleure façon de répandre cette lumière partout dans le monde.
Que Dieu vous bénisse!