Advice in Lausanne, August 1983

Lausanne (Switzerland)

Talk to Sahaja Yogis, Lausanne (Switzerland), 25 August 1983.

English transcript: UNverified
Traduction: NON vérifiée. Ver 1/1/2014

(…) Même lorsque vous obtenez votre Réalisation, vous êtes parfois dans un état de croissance jusqu’à un certain point. Comme par exemple, vous êtes en permanence nourri par la Terre Mère, mais vous n’en avez pas conscience. De la même manière, le ventre de Sahaja Yoga vous nourrit pour que vous grandissiez en des êtres magnifiques. Cependant, vous devez arriver à un point où il y aura un déclic et où vous commencerez à sentir la conscience de cet amour sans limite. Chez les jeunes enfants, ce déclic est très rapide, parce qu’il sont si innocents et pas compliqués et chez certaines personnes aussi, J’ai vu qu’elles ont ce déclic très rapidement – dès qu’elles ont leur Réalisation.
Mais certaines personnes ont encore quelques trips d’ego à terminer avant. Donc, ils viennent Me voir. Je trouve qu’ils volent dans l’air comme des bulles comme soufflées par la Mère nourricière – comme les bulles à la surface de la mer. Et il y en a beaucoup qui souffrent du superego. Ils sont empêtrés dans le sable et deviennent très lourds et sont tout le temps en train de pleurer et de se lamenter à propos de choses personnelles. Mais dès qu’ils ont ce déclic, ils deviennent un avec l’esprit de l’océan. Alors ils ressentent cette force profonde et joyeuse de la mer qui les nourrit, les guide et les élève à tout moment. Ils vont comme au plus profond de la mer et là ils trouvent les magnifiques perles d’expériences éternelles. Et lorsqu’ils découvrent ces perles, ils Me les apportent sous forme de poèmes, de danses, de sourires, de rires, de plaisir. Elles sont toutes à l’intérieur de vous et elles résident là à l’écart de votre conscience.
Même si votre conscience est illuminée par la Réalisation du Soi, elle n’est pas encore illuminée par la joie. C’est-à-dire, comme Je vous l’ai dit, que quelque chose vous arrive à tous graduellement et devrait vous arriver à tous le plus tôt possible. Quel problème y a-t-il à s’abandonner? A la force qui coule elle-même vers vous et vous nourrit. Disons-nous que le lotus s’est rendu à son parfum? Disons-nous que le soleil s’en est remis à son éclat? Disons-nous que la lune s’est abandonnée à sa fraîcheur? Il serait absurde de parler ainsi. Le mot “surrender”, ou lâcher prise, peut parfois ne signifier, au plus, dans le contexte de Sahaja Yoga, que nous avons abandonné nos egos, nos limitations, notre manque de profondeur, ce que nous avons accompli est… nôtre. Nous avons abandonné tout ce qui est inutile pour ce qui est grand et éternel. Ce poids de l’ignorance doit être délesté.
Je ne sais pas que faire. Je ne pense pas que Je fasse quoi que ce soit, parce que Je ne fais vraiment rien. Parfois, Je pense que Je ne mérite pas toutes ces éloges, parce que, quelle que soit Ma nature, c’est ce que Je suis, et Je n’ai rien accompli – J’existe seulement avec Ma nature, parce que Je ne peux rien faire d’autre. Alors que vous, vous avez accompli quelque chose. C’est un grand mérite, c’est vraiment tout à votre honneur que vous ayez acquis cette illumination qui vous permet de vous voir, votre véritable Soi, ce qui donne tant de joie. En fait, c’est Moi qui devrais composer des poèmes à vos louanges. Et Je fais de Mon mieux pour vous montrer par Mes propres méthodes combien le Divin est content. Et cela, vous le voyez partout, à chaque fois, à chaque instant. Donc, ce soir, nous devrions tous ne dire qu’une chose dans notre coeur: que cette nature généreuse de la Mère doit être présente dans notre conscience. Je vous ai dit que cela s’appelle Ritambhara pragnya, ce qui signifie que votre conscience devient illuminée à cette nature de cette Terre Mère qui la remplit des saisons différentes – c’est-à-dire pragnya. Cela arrive à tous, Je l’ai dit, mais cela arrive davantage aux personnes qui essayent d’être au centre et ne partent pas dans l’ego.
J’ai connus des Sahaja Yogis qui se sont vantés: “C’est moi qui vais établir Sahaja Yoga ici et je suis comme ceci, je suis comme cela. Je suis une personne à part et Mère m’a choisi spécialement.” Celui qui pense ainsi n’est plus un Sahaja Yogi. C’est comme s’il s’accrochait à un arbre et pensait qu’en se raccrochant à une feuille, il allait dominer l’arbre tout entier. Une telle personne aura juste dans la main cette petite feuille, qui va aussi se flétrir après quelque temps. Vous devez plutôt vous comporter comme des racines, des branches, des feuilles, des fleurs et des fruits. Vous devez être l’essence de l’arbre, qui nourrit, et non pas seulement les feuilles extérieures avec de fausses idées sur vous-même. Et les gens du superego, qui sont limités par leurs petits problèmes personnels, doivent aussi savoir qu’ils auront le même sort dans Sahaja Yoga. Mettez les problèmes de l’arbre toujours avant le problème d’une feuille.
Il est maintenant grand temps de sauter de ce petit endroit au vaste domaine qui n’a pas de limites. Et une fois que cela arrivera, vous serez surpris de voir que tous ces petits problèmes mesquins disparaîtront dans l’océan de la grandeur. Ne vous complaisez pas dans ces problèmes, mais laissez-les entre les mains de l’arbre, de telle sorte que cette force nourrissante s’occupe de tous vos petits problèmes insignifiants. Parce que vous appartenez à l’arbre de la grande sagesse, l’arbre de la grande nourriture spirituelle et de la religion et aussi l’arbre de la grande maîtrise, une maîtrise dont vous ne pourrez jamais appréhender la grandeur. Vous appartenez à un arbre qui vous apporte la sécurité complète et vous appartenez au très grand arbre qui vous donne la compréhension que le Tout est une partie intégrante de vous. Et que vous êtes partie intégrante du Tout.
Donc, vous appartenez au grand océan d’amour et de générosité. Donc, ce grand arbre de vie a tout intégré en lui-même. C’est l’arbre de la vie qui a été décrit dans la Bible, l’arbre de feu, comme ils l’appellent. Maintenant, vous êtes devenu Un avec lui. Vous êtes béni par lui. Vous êtes aimé par lui. Vous êtes doucement guidé par lui. Il est si doux et discret que vous ne sentez même pas qu’il vous guide – comme une feuille qui ne fait aucun bruit quand elle tombe sur le sol. Essayez de vous identifier avec ce pouvoir – c’est ce que vous êtes. Comme la signification du mot est identifié avec le mot, comme le clair de lune est identifié avec la lune, la lumière du soleil est identifiée avec le soleil. Que cette identification soit cette unité, cette intégration, afin que vous deveniez la lumière de l’amour de Dieu, que les gens connaissent Dieu à travers l’intégration, afin que vous deveniez la lumière de l’amour de Dieu, que les gens connaissent Dieu à travers votre profondeur et vos fruits. C’est le travail le plus épanouissant, le plus payant dans tous les sens du terme, le plus satisfaisant, le plus dynamique, celui qui donne le plus d’énergie. Vous n’avez rien besoin d’abandonner – préparez-vous simplement vous-même dans la lumière de votre Esprit
Je dois vous remercier beaucoup pour le spectacle agréable que vous M’avez présenté. C’était réellement une surprise, une grande surprise, d’une joie immense. Merci beaucoup.