How to protect yourselves, Rouen, May 1984

(France)

1984-05-06 Day after MahaSahasrar Puja: How to protect ourselves, 183' Chapters: Add subtitles:
Download video (standard quality): Download video (full quality): View and download on Vimeo: View on Youku: Listen on Soundcloud: Download audio:
Transcribe/Translate oTranscribe


Conversation the day after the MahaSahasrara Puja. Rouen (France), 6 May 1984.

English transcript: UNverified
Traduction: NON vérifiée. Ver 1/1/2014

SY : Comment pouvons-nous nous protéger au mieux si nous travaillons dans un environnement qui est contre Sahaja Yoga ?

Shri Mataji : C’est l’endroit où vous devez travailler. Donc c’est difficile mais vous pouvez saisir n’importe quelles occasions. Et pensez à la qualité de Mère, essayez de vous en imbiber en vous-même. Cela ne veut pas dire que vous commenciez en premier à lutter contre des bhoots.

Ainsi tout d’abord, quelle est la première qualité de Mère ? Elle est venue sur cette terre et Elle a travaillé pour des gens qui ne sont nulle part à côté d’Elle ! Elle s’est penchée vers le bas pour élever les autres. Et ensuite graduellement vous pourrez comprendre que cette qualité vous emmènera vers de plus hautes qualités que vous ne le pensez.

Donc, pour commencer, Je suis la couleur verte parmi les sept couleurs. Car Je suis au centre. La couleur verte est la couleur que vous obtenez de la Terre Mère. Ainsi, en premier, vous devez établir la qualité de la Terre Mère : le fait qu’Elle absorbe tous les problèmes et vous donne le meilleur de ce qu’Elle possède. En commençant avec la Terre Mère, ainsi vous commencez avec la Kundalini.

C’est comme cela que l’on devrait commencer à s’imbiber. La forme pure de la Kundalini de Mère est la Pureté, c’est la Pureté qui nettoie. Mais êtes-vous purs ? Etes-vous purs dans votre cœur ? Pensez seulement à cela. Et ensuite, avec la Pureté, vous commencez. C’est ainsi que vous devez établir les différents chakras, en purifiant tous les chakras et, au bout du compte, quand vous les aurez tous purifiés, vous M’aurez établie.

Nous comprenons ainsi que nous devons grandir en-dedans et à l’extérieur en répandant maintenant notre lumière horizontalement.

C’est seulement quand vous devenez semblables aux Déités que votre lumière va se répandre horizontalement, sinon elle ne le fera pas. Ce que nous disons, c’est que quelqu’un a reçu le siddha d’une Déité en particulier : c’est le siddha de Ganesha, c’est le siddha de Shri Krishna …
Et tout d’abord quand vous développez leurs pouvoirs se manifestant à l’extérieur, vous voyez, de gentillesse, de compassion, de témoin et tous ceux-là, ensuite vous pouvez développer leurs autres qualités qui se trouvent sur le côté destructif.

Vous devez en premier développer le côté constructif, ensuite le côté destructif va automatiquement travailler, vous n’avez pas à vous tracasser. Comme un côté de Shri Krishna est de jouer avec d’ordinaires gardiens de troupeaux et, avec l’autre côté, Il tuait les rakshasas. Ainsi vous devez tout d’abord devenir comme Lui et alors, automatiquement, vous obtiendrez les autres pouvoirs.

Vous ne donnez pas d’épées à des gens stupides, n’est-ce pas ? Aussi nous devrions comprendre que l’on doit développer ces qualités constructives de toutes les incarnations et ensuite vous serez gratifiés des qualités destructives de ces incarnations. Si vous comprenez cette séquence [d’abord construction puis capacité de destruction], alors le fanatisme ne se développera pas car le fanatisme survient lorsque vous commencez à penser que vous êtes l’incarnation ou que vous pouvez faire tout ce que l’incarnation a fait.

Comme les Chrétiens qui ont ressenti qu’ils pouvaient devenir Kalki, même sans Sa Venue, et ils ont pris un fusil ou vous pourriez dire un canon dans une main et la Bible de l’autre main. Et les Musulmans qui n’ont jamais cru que Mahomet était une incarnation et ils ont donc pensé : « Puisque c’était un prophète et pas une incarnation, alors nous pourrions faire la même chose que ce qu’Il a fait. » Et également les Hindous, de la même façon, lorsqu’ils sont devenus fanatiques, ont commencé à penser qu’ils étaient devenus de grandes incarnations.

Aussi, à nouveau, le discernement doit être utilisé pour développer tout le côté constructif d’une incarnation.
Donc, après le séminaire, vous devez vous rappeler Mes mots à ce sujet, que vous devez vous concentrer sur une Déité pour imbiber les qualités de cette Déité. Sinon vous n’aurez aucune communication avec la Déité et il sera inutile de dire les mantras.

Comme nous pourrions dire : « Mon chakra, celui-ci, a un blocage ou ce chakra est bloqué. » Pourquoi ? Parce qu’il y a un manque dans ce chakra que vous n’avez pas encore absorbé en vous-même. Ainsi vous devez essayer de vous identifier vous-même avec les qualités, les qualités constructives de chaque Déité, et c’est comme cela que vous devriez croire que vous êtes maintenant en train de corriger vos chakras avec les mantras. Sinon Je vais trouver tous les Sahaja Yogis en train de porter la totalité des mille armes de la Dévi dans leurs mains et pensant soudainement qu’ils sont tous devenus des Dévis !

J’espère maintenant que, lorsque vous rentrerez chez vous, vous n’oublierez pas Mes paroles et essayerez de vous concentrer sur vos pradesh, sur l’emplacement de vos différents chakras qui ne sont pas en ordre et vous font des problèmes, et essayerez de vous imbiber de ces qualités. Et de nourrir, de nourrir également ceux qui sont en ordre par la compréhension des qualités des Déités.

Alors seulement vous serez étonnés que vos pouvoirs vont couler même sans y penser. Ce n’est pas difficile pour vous. Ce n’est pas du tout difficile. Mais sachez qu’au lieu de faire attention aux chakras des autres, c’est mieux de vous occuper de vos propres chakras.

Si vos chakras sont en ordre, vous n’aurez même pas de blocages provenant des autres. Une autre chose dangereuse que les gens font, est de corriger les chakras des autres. Individuellement, cela ne devrait jamais être fait. Collectivement, vous pouvez le faire.

Mais c’est mieux de ne pas entrer dans cet exercice tant que vous n’avez pas atteint un certain état de confiance.

Voilà pour ce qui concerne votre futur mouvement vers la seconde période de Sahaja Yoga.

Et J’espère que Je vivrai pour voir cette seconde période dans sa totalité.
SY : Jusqu’à la troisième, la quatrième période ?

Shri Mataji : Mais tout d’abord la seconde période ! Votre désir est pour la seconde période. Vous savez, vous ne pouvez pas sauter [directement à la troisième ou quatrième période]. Maintenant ici vous devriez aujourd’hui vous dire à vous-même que vous promettez dans votre cœur que : « Mère, je vais maintenant me corriger moi-même complètement pour mon propre avantage et je vais projeter mon mental pour penser avec discernement à la façon dont je vais pouvoir aider à propager Sahaja Yoga aux autres. » Avec discernement ! Vous ne devriez pas aller parler de Sahaja Yoga à un taureau !

Et Je dois dire aux leaders que la consolidation constitue une partie très importante de la projection. Je dirais que tous les leaders doivent se rencontrer et maintenant décider spécialement [ce qu’il faut faire] à propos de certaines choses comme les enregistrements [des discours]. Ils doivent être placés dans un certain endroit comme une banque. Mettez-les en Suisse. Mettez-les quelque part et ils devraient être distribués régulièrement. Il devrait y en avoir un enregistrement régulier [la durée de vie des CD et DVD étant assez courte].

Mettez par écrit chaque fois que Je parle, où se trouve l’enregistrement, combien de discours Elle a fait …

Certains d’entre vous devraient essayer de traduire ou d’éditer [transcrire] certains des enregistrements par vous-même et voir comment vous y êtes arrivé. Envoyez cela à vos leaders. Laissez le leader le lire et ensuite, s’il trouve que c’est bon, il peut Me l’envoyer, de sorte que nous ayons aussi un enregistrement sur papier. Et également l’envoi des enregistrements d’un lieu à un autre est très important.

Et vous devez découvrir les gens qui veulent les enregistrements. Ils devraient écrire à un comité particulier pour cela et dire que vous n’avez pas reçu cet enregistrement-ci, cet enregistrement-là, et si vous avez un enregistrement particulier, faites-vous en part les uns les autres. Ne laissez juste rien se perdre. Correspondez : « Avez-vous vu [cet ou ces enregistrements] ? Avez-vous écouté cet enregistrement ? Avez-vous entendu parler de cela ? Qu’est celui-ci ? »

Maintenant vous discutez de Sahaja Yoga entre vous, écrivez-vous les uns les autres.
En ce qui concerne les enregistrements vidéos, n’importe quels enregistrements que vous avez, des enregistrements vidéos ou autres enregistrements, ce serait mieux d’en informer le comité central qui sera composé de tous ces leaders ici et informez-les de ce que vous avez reçu cet enregistrement-ci et cet enregistrement-là et cet autre enregistrement. Faites-en une liste, envoyez-la aux autres et remettez-la à jour. Mettez tout cela en ordre car ces enregistrements ne devraient pas être perdus.

Vous tous devriez essayer de penser aux petits problèmes pour faire face à la publicité. Comme Je dirais que les gens peuvent dire ce qu’il y a de miraculeux concernant Mère.

Ce ne sont pas des âmes réalisées, alors qu’allez-vous faire ? Maintenant on peut toujours choisir la photo où vous avez vu la lumière sur Ma tête et vous leur montrez et vous leur demandez : « Comment expliquez-vous cela ? »

Vous pouvez également … Il y a aussi une autre belle photo. Peux-tu leur montrer, Arno ? Arno possède une belle photo où toute Ma main est devenue comme un soleil en mouvement. D’accord, apportez-la. Vous devez le payer pour en avoir une copie et vous tous devriez en garder une avec vous. Il y en a une autre où de la lumière sort de Mes pieds.

De cette manière vous tous devriez garder ces photos avec vous de sorte que, si quelqu’un vous confronte, vous pouvez montrer les photos : « Voyez maintenant, comment expliquez-vous cela ? »

Shri Mataji parle à un Sahaja Yogi : Paul, Je pense que tu devrais changer ton nom parce que Paul était un gars horrible.

SY: Shri Mataji, comment devrait-il être appelé ?

Shri Mataji : Et maintenant ceci, nous devons leur demander : « Pourquoi croyez-vous en Paul ? » Vous devriez écrire à toutes les églises : « Parce que vous avez cru en Paul, c’est la raison pour laquelle il y a un problème. »

De ceci aussi un comité devrait s’en occuper, de devoir foudroyer tous ceux-là lorsqu’il y a une attaque contre le Crist ou contre Moi ou n’importe, tous nous devons écrire immédiatement : « Que voulez-vous dire avec cela ? » Le Christ avait dit : « Vous devez naître à nouveau » et Nicodème a dit : « Cela veut-il dire que je dois entrer dans le ventre de ma mère ? » Alors le Christ a répondu : « Ce qui est né de la chair est chair mais ce qui est né de l’Esprit est l’Esprit. » Voyez les vibrations, vous les voyez ! Qu’en est-il de cela ? Alors ensuite vous leur écrivez que ce grand Paul n’a jamais été une âme réalisée. Donc on ne peut pas le croire et les églises ne peuvent pas le laisser tomber car leur base est ce Mr. Paul.

Donc vous écrivez au Pape et vous écrivez à ce gars [Dharam ?] et vous leur écrivez à tous. Et vous dites que : « Vous ne pouvez pas croire en ce Paul, vous devez croire au Christ. »

Et c’est une attitude très lâche de se compromettre avec les non croyants. Vous feriez mieux d’écrire. De cette façon vous ferez face à de si nombreuses choses. Mais il devrait y avoir une façon où vous tous devez réagir, vous tous d’une manière collective.
SY: Qui va écrire la lettre ? Veuillez lever vos mains. Qui va écrire ?

Shri Mataji : Vous tous.

SY : Au Pape. Les Anglais à l’Archevêque de Canterbury.

Shri Mataji : Non, non, non. Vous tous devriez écrire à l’Archevêque. Quel mal y a-t-il ? Et au Pape et à eux tous. Car cette controverse a commencé. Gavin doit connaître l’homme qui a commencé la controverse, le nom de cet homme. Evidemment c’est une bonne chose car cela attaque la base des églises, d’une certaine façon c’est bien. Vous n’avez pas besoin de Me mentionner. Vous ne devriez pas Me mentionner mais vous pourriez dire : « N’importe quel homme religieux sensé peut voir que ce Paul est bon à rien. »

Aussi les photos où Je suis habillée d’un vêtement simple est mieux pour être montrées que celles avec la couronne. Car juste leur égo va se sentir provoqué.

Maintenant il y a une lettre idiote, une chose, des nouvelles qu’une pseudo-intellectuelle d’Inde a écrites sur Moi, que Je vous ai apportée et qui est vraiment stupide. Elle dit que : « Nous devrions être sages et ne pas toucher les pieds d’une personne qui est juste un être humain » etc. Ce serait mieux de lui écrire qu’à propos de sa sagesse, elle est très superficielle car elle est une pseudo-intellectuelle de l’Occident. Mais, si elle connaît quelque chose à propos de la Dévi ou de n’importe qui ou d’une incarnation, c’est très facile de découvrir que Mère est l’incarnation de la Shakti parce qu’Elle a, nous l’avons vu, donné la Réalisation à de si nombreuses personnes.

Nous avons vu la pulsation de la Kundalini de nos propres yeux ainsi que la brise fraîche sortir de la tête, et nier cela sera très malhonnête. De plus Mère dit toujours qu’en Inde, c’est mieux de donner la Réalisation aux gens qui ne sont pas sur-éduqués à cause de l’éducation occidentalisée qu’ils ont eue et dans laquelle ils ne sont pas encore devenus matures.
[Dites-leur :] « Mais nous en Occident, nous sommes à 80 % des gens éduqués. Quatre-vingt, Je devrais dire environ 100 %, presque [cent ?] pour cent, ou vous pouvez dire qu’environ 80 ou 90 % des gens sont éduqués, très bien éduqués, et nous avons découvert qu’au moyen de cette connaissance, vous ne pouvez pas comprendre Mataji.

La seule façon de comprendre, c’est grâce à certains poètes comme Blake ou vous pouvez dire Khalil Gibran ou certains de ces gens ou c’est au moyen des écritures que vous pouvez découvrir qui est Mataji. Mais la meilleure part est celle des poètes de l’Inde. Les anciens prophètes de l’Inde ont été beaucoup plus clairs et, quand vous essayez de faire le test avec cela, vous pouvez découvrir qui est Mataji. Donc vous feriez mieux de lire tout d’abord ces choses et ensuite de parler de Mataji. »

Vous devriez tous écrire dans cette optique.

Nous avons ici toutes sortes de docteurs, d’ingénieurs, toutes sortes de gens, des gradués éduqués, ceci, cela, et toutes sortes de gens sont des gens éduqués. Mais en Inde il y a seulement, en Sahaja Yoga, environ 20 % qui sont éduqués parce que toute leur éducation s’est faite dans un langage occidental et avec des idées occidentales. C’est pourquoi ils doivent encore grandir là dedans. Ils ne sont pas encore passés au travers, vous voyez. C’est ce que vous devriez leur faire comprendre.

Et cela pour mettre en doute notre jugement sain ou notre sagesse, ce n’est pas très gentil de la part de cette dame. Son nom est Uma Vasudev. Quel nom elle porte ! Connaît-elle la signification de Uma et Vasudev ? Vous voyez, Uma est la Dévi et son nom de Vasudeva, c’est en fait la Déesse car Elle était la sœur de Shri Vishnu. Donc son nom est Uma Vasudev et vous pouvez lui écrire. Certains d’entre vous peuvent lui écrire une lettre, aux bons soins de Yogi Mahajan, que nous avons entendu dire que cette dame a critiqué Mère en disant qu’Elle permet aux gens de toucher Ses pieds. En fait Elle ne désire pas que les gens touchent Ses pieds mais ceux qui sont réalisés sont des gens spécialement privilégiés car ils peuvent sentir les vibrations.

A-t-elle entendu parler de PrAgnyalok ? A-t-elle entendu parler de quelque chose comme cela ? De quoi parle-t-elle ? Elle est juste semblable à un quelconque employé ignorant de l’Angleterre. C’est ce qu’elle est. Et quand vous écrivez la lettre, vous M’en envoyez aussi une copie. Je voudrais la voir.

Donc maintenant, pour toutes les attaques de ce genre, nous devrions tous agir d’une façon très collective. Et cela va ouvrir les yeux de beaucoup en Inde parce qu’ils sont tellement imbus d’eux-mêmes. Ils ont juste une éducation occidentale d’un niveau standard très bas et, vous voyez, il faut dépasser nos limites pour devenir un Sahaja Yogi.
Quand cette sagesse occidentale atteint toute sa profondeur, vous voyez, lorsqu’elle atteint sa limite de profondeur, alors elle commence à rechercher quelque chose au-delà d’elle. Cela doit arriver. Cela se passe seulement pour une catégorie de gens qui ont atteint cet état. Autrement cela ne peut arriver à une personne qui lit des livres d’économie, vous voyez.

Donc c’est ainsi que nous devons développer notre attitude envers ces gens. Et vis-à-vis des autres gens que nous désirons attirer, nous devons savoir qu’ils seront impressionnés par notre attitude.

Par exemple J’ai également vu des gens qui essaient d’organiser des programmes, s’habiller de manière étrange. Ce n’est pas nécessaire ! Même l’habit indien est bizarre pour d’autres gens. Alors si vous organisez des programmes, ne vous habillez pas comme des Indiens. Habillez-vous comme des Français, vous pouvez vous habiller comme des Anglais, vous pouvez vous habiller tels que vous êtes. Vous ne devriez donc pas paraître étranges à leurs yeux. Cela va entre nous mais, parmi les autres gens, pour les impressionner, vous devez vous habiller selon la façon qu’ils connaissent et comprennent. Ils ne peuvent même pas comprendre les cheveux ébouriffés. Alors vous pouvez aller chez un coiffeur pour avoir les cheveux apprêtés comme ceux d’un genre d’acteur, cela n’a pas d’importance. Vous devez tout faire pour ces gens stupides et vous habiller de façon qu’ils ne soient pas choqués.

Car, pour commencer, vous devez montrer un show. Sinon ils ne vous regarderont jamais.

Un peu plus dandy que la normale. Un tout petit peu. Cela impressionne, Je vous le dis. Vous voyez, dans les pays occidentaux, J’ai vu que les gens aiment les personnes agressives. Ils aiment les gens qui font du show, un petit peu. Donc Je ne vous dis pas que vous devriez porter des choses bizarres absolument semblables à celles d’un acteur de théâtre, mais Je veux dire que vous pourriez paraître un petit peu plus que ce que vous êtes normalement.
SY : Une touche qui rend classe.

Shri Mataji : C’est cela. Une touche de classe, vous voyez. Et Je sais que c’est très simple. Ce pays a ce genre de folie, vous voyez. En Angleterre il y eut un moment où Je ne savais pas qu’ils appréciaient autant les varies perles. En fait J’avais un collier de perles et Ma fille, un jour, portait un sari en mousseline de soie avec un collier de perles, ce collier de perle particulier. Et quand elle revint, elle dit : « Reprend ton ‘madame collier de perle’. » J’ai demandé : « Quoi ? » Elle répondit : « Aujourd’hui tout le monde m’appelait : ‘Madame. Madame. Madame.’  » Et une fois Je portais une de Mes bagues en émeraude, Je veux dire avec des diamants, vous voyez, à Oxted, et Je me suis rendue dans un magasin et les yeux de tout le monde sortaient de leur orbite en regardant vers Moi. Je dis : « Qu’est-ce qui ne va pas avec Moi ? » Je ne pouvais pas comprendre. Et en fait à ce moment une dame Me demanda : « Est-il réel, Madame ? » Je répondis : « Oui, c’est réel. Et alors quoi ? »

Ainsi c’est cela le problème, c’est une attitude si superficielle que vous devez y faire attention. Et les chercheurs, vous voyez, J’avais toujours l’habitude de penser que les chercheurs ne sont pas autant impressionnés, mais ce n’est pas le cas. Les chercheurs sont également un petit peu [fiers ?] de ce qu’ils possèdent.

Il faut casser cette attitude. J’avais l’habitude de penser que les chercheurs aimeraient voir les gens marcher absolument comme un sanyasi baba [un ascète], vous voyez. Mais non, ils aiment cela chez les Indiens mais pas pour eux-mêmes.

Pour de telles présentations, nous pouvons utiliser des gens comme Bala. Il est toujours habillé de façon si classe, vous voyez. Vous devez le faire ressembler à cela [le présentateur], si vous devez entraîner quelqu’un.

Maintenant nous devons en venir à la fin de toutes choses et tout ce qui est beau doit finir pour commencer quelque chose d’encore plus beau.

Je vais voyager durant la seconde moitié d’août, en septembre et durant une partie d’octobre vers tous les pays européens. Vous devriez tous M’écrire où vous désirez que J’aille. Donc vous tous devriez écrire à Grégoire ou à Gavin pour dire à quel pays vous appartenez et à quels endroits vous désirez que J’aille.
SY : Shri Mataji, aimeriez-Vous faire le tour en une fois ou bien faire des allers-retours ?

Shri Mataji : Tout d’abord vous écrivez cela, ensuite on verra. Disons que Je peux faire une chose, par exemple Je vais en Italie puis retour à Londres, ensuite Je vais ailleurs puis retour à Londres, comme cela.

Vous voyez, Je pense que c’est une bonne idée de diviser un peu, ce sera mieux. Et si vous ne pouvez pas payer pour Mon ticket, cela va, ne vous tracassez pas. Non, cela n’a pas d’importance. Vous voyez, en l’état nous avons un peu d’argent à la banque et quand c’est terminé, cela va. Mais si vous pouvez payer pour Mon voyage, vous pouvez payer. Mais si vous n’avez pas d’argent, ne vous tracassez pas.

Et c’est mieux de laisser des intervalles. Mais ne payez pas des tickets Pex ou Rex ou Hex pour Moi. Je ne peux pas gérer cela, vous voyez. A nouveau cela va Me bloquer.

D’accord. Maintenant encore une chose qui est de la responsabilité des Sahaja Yogis de Londres, comme Je suis à Londres, de voir que Je reçoive tous les visas à temps.

SY : Vous parlez pour les yogis de Londres ?

Shri Mataji : Les visas et à temps. Tous les Sahaja Yogis de Londres ont la responsabilité de Me procurer Mes visas dans les temps impartis.
SY : Merci Shri Mataji. Je pensais que c’était mieux si Vous nous le répétiez trois fois.

Shri Mataji : Non, non, c’est mieux d’en parler ouvertement. C’est mieux car J’oublie toujours que Je dois prendre un visa puisque, pour Moi, le monde entier est à Moi.

Et maintenant nous vous disons au-revoir à tous. Vous tous devez aller emballer vos affaires, prendre votre lunch et ensuite vous devez y aller. Veuillez bien écrire à Gavin, pas à Moi. Tout ce que vous désirez écrire, écrivez-le lui à son adresse, c’est le mieux. Si vous devez M’envoyer quelque chose, n’importe quelle lettre, envoyez-le à l’attention de Gavin Brown et conservez son adresse auprès de vous. D’accord ?

Mais si vous avez un problème personnel, vous pouvez venir Me voir dans Ma chambre. Mais pas vous tous. Ceux qui en ont vraiment besoin. Je voudrais voir Pamela pour quelque chose, Pamela et son mari. Et quoi que ce soit d’autre, si quelqu’un a un problème personnel, qu’il lève la main. D’accord ? Mais ce ne doit pas être à propos de votre mari, épouse et tout cela. D’accord ? Parce que J’en ai assez de cela. Et J’aimerais rencontrer Glenda et son mari, et cette Sahaja Yogini autrichienne, la Sahaja Yogini autrichienne qui est venue avec lui. Qui d’autre veut Me voir personnellement ?

SY : Shri Mataji, nous avons des cadeaux pour les Sahaja Yogis français. Nous les donnerons après votre départ.

Shri Mataji : Cela vous pouvez le faire entre vous.
SY : Et si Vous nous le permettez Shri Mataji, nous allons maintenant dire Votre mantra et Vous …

Shri Mataji : Pour autant que vous n’ayez plus de présent pour Moi, laissez-Moi partir.

SY : Il y a des présents.

Shri Mataji : D’accord, alors vous pouvez Me donner les cadeaux et ensuite dire le mantra. D’accord ? Mais faites vite.

SY : Si quelqu’un a des cadeaux pour Shri Mataji, apportez-les juste aux pieds de Shri Mataji et c’est tout.

Shri Mataji : [Ici ?] vous voyez qui a peur de Me parler. [Si?] vous avez peur, d’accord, Je ne désire pas voir votre visage. Pourquoi avoir peur de quelqu’un, même de satan ? Qui est-il ?

Vous êtes ici pour le tuer et vous avez des pouvoirs. Alors qu’est cette sorte de couardise ? Cela ne vous correspond pas. D’accord ? Question suivante ? En fait vous possédez de tels pouvoirs que même si vous faites comme ceci, les bhoots [démons] vont s’enfuir. Juste comme ceci. C’est suffisant. Maintenant, de quoi s’agit-il ?

SY : Nous n’avons pas enregistré ceci.

Shri Mataji : Oui parce qu’ils ont dit qu’il n’y avait pas de bonne vibrations là-dedans. Je viens ici et comment quiconque [de négatif] oserait rester ici ? Ils ont dû s’en sauver au moins à une centaine de miles. Donc maintenant, voyons la deuxième question. Qu’elle est-elle ?
SY : Ce n’est pas une mauvaise question Shri Mataji. Comment pouvons-nous Vous plaire le mieux ?

Shri Mataji : Je n’ai aucun désir. Je ne sais pas. Vous voyez, en Moi se trouvent une paix complète et une satisfaction complète. Il n’y a aucun besoin en Moi. Mais les vagues de cette Joie s’écoulent à l’extérieur tout le temps. Et quand elles atteignent vos rivages, vous voyez, elles reviennent vers Moi.

Et cela tisse un motif magnifique, et Je regarde ce dessin. La réciprocité. Plus vous envoyez en retour, plus le motif est rendu superbe. C’est délicat, c’est puissant. C’est tellement apaisant et cela tisse la beauté complète de la bhakti. Et tellement que cet océan de Joie lui-même devient turbulent et J’oscille réellement avec lui.

Ce n’est pas facile de décrire ce magnifique sentiment de joie immense. La première chose que vous devez savoir, c’est que Je vous aime beaucoup, avec tout Mon cœur, avec toute Mon âme. De la même façon, essayez de M’aimer avec une totale sincérité et confiance.

Que Dieu vous bénisse tous !
Je vais maintenant parler une minute à propos de cette méditation.

Hier Je vous ai indiqué de placer votre attention sur les différents emplacements, le pradesh ou les chakras. Et les chakras, comme vous le savez, ont reçu des mandalas qui sont les [emplacements ?]. Aussi, quand vous portez votre attention sur les chakras, où placez-vous votre attention, c’est le point important. En fait vous portez l’attention sur la Déité. Et cette Déité, supposons que vous preniez le nom de Shri Rama, alors vous essayez d’établir Shri Rama dans votre cœur, le chakra du cœur droit. Et à ce moment que faites-vous ? Vous dites le mantra.

Mais il existe une autre manière qui est plus facile. Car vous dites un mantra qui, d’une certaine façon, n’est pas tellement intelligible à ce moment pour Shri Rama. Mais si, avant tout, vous étudiez les qualités de Shri Rama, quelles étaient Ses qualités ? Et si vous manifestez ces qualités au travers de votre caractère, alors c’est très facile de plaire à Shri Rama. Quelle est la qualité de Shri Ganesha ? Il s’en remet totalement à Mère, même le Père ne le dérange en rien. Quelle est la qualité du Christ ? Il pardonne à ceux qui L’ont crucifié. Il peut passer au travers de toutes sortes de tapas [difficultés, pénitences]. Quelle est la qualité de Shri Krishna ? C’est Celui pour qui tout est un leela [jeu divin].

Ainsi donc, quand vous prenez le nom de Shri Krishna, voyez-vous tout en tant que témoin ? Si cela vous arrive sans aucun effort, vous devriez savoir que vous avez établi Shri Krishna.

La chose la plus difficile, c’est de M’établir parce que Je suis Mahamaya. Et Mes facettes sont si nombreuses : seize mille à la puissance mille !