After Sahastrara Puja 1986

Alpe Motta (Italy)



Feedback
Share

Speech after the Sahastrara puja. Madesimo, Alpe Motta (Italy), 4 May 1986.

English transcript verified IBP
Traduction française version 1/1/2014.

Ce sont les chants chantés dans les Himalayas, et qu’ils soient chantés ici, c’est quelque chose de vraiment remarquable, n’est-ce pas? Ils ont fait tout le voyage jusqu’ici pour être chantés ici.
En fait, Je pense que Je vous ai déjà donné une conférence vraiment très longue et ce discours, comme vous l’appelez; certaines réactions ont été très bonnes et certains ont pu l’absorber très bien, mais on M’a dit que certains dormaient. En fait ces choses se produisent à cause de la négativité. Vous devez combattre votre négativité, car la négativité est la chose qui pose des questions, car, lorsque Je parle, Je dis la Vérité, la Vérité absolue, mais elle pose des questions et elle réfléchit.
Lorsque la négativité commence à réfléchir, rien ne rentre dans la tête, car vous êtes resté avec la phrase précédente et la présente, vous n’y êtes pas, alors toute l’affaire se résume à une sorte d’évasion et donc vous vous échappez pour vous endormir. Alors que J’ai fait de Mon mieux aujourd’hui pour vous mettre dans votre mental conscient.
Vous devez être conscient, vous devez être vigilant, et c’est cela l’essentiel, car tant que vous n’êtes pas conscient, vous ne pouvez pas vous élever. Une personne anormale ne peut pas s’élever. Vous devez vous rendre normal. Tant d’entre vous avaient beaucoup d’aspects anormaux, qui ont été enlevés et jetés, et beaucoup ont été nettoyés, mais en fait, s’il y en a encore qui subsistent, il faut s’en occuper. On ne peut pas simplement continuer à se justifier.
Normalement les personnes négatives attirent une personnalité négative. Alors, si vous avez une quelconque négativité en vous, vous ne devriez jamais vous asseoir à côté d’une personne négative, ne jamais aller près d’une telle personne, rester à distance, mais vous coller à une personne positive. Comme Je l’ai dit, accrochez-vous et supportez vos leaders sans discuter; mais le problème, c’est que vous commencez à combattre votre propre leader.
Si le leader vous dit quelque chose, vous vous disputez avec le leader, vous argumentez avec le leader, alors c’en est terminé. Je parle à travers les leaders, alors ne les mettez pas en doute. Si vous les mettez en doute, alors il y aura un problème; vous devez adhérer à vos leaders qui sont des personnes positives. Et si vous commencez à les mettre en doute, alors vous n’irez nulle part, sans lien entre vous et Moi.
Et c’est comme cela partout: on M’a dit qu’en Suisse c’est comme cela; en France, maintenant ça va mieux, mais c’était comme cela; partout, sauf en Italie: Je crois que l’Italie a les meilleurs résultats.
Ne vous battez pas avec vos leaders; ne vous disputez pas avec eux. Ne réfléchissez pas à Sahaja Yoga. Que pouvez-vous en dire? Qu’en savez-vous? Comment pouvez-vous y réfléchir? Quelle en est votre connaissance? Mettez-vous en doute votre professeur de chimie lorsqu’il dit que l’hydrogène a deux atomes ou un atome? Oui? Et lorsque vous commencez à faire cela par ego, vous êtes rejeté du royaume de l’évolution. Alors ne réfléchissez pas, écoutez simplement, et essayez de l’absorber en vous. Ce sont des mantras; absorbez-les.
Au lieu de cela, vous commencez à mettre en doute, à vous disputer avec vos leaders, à leur donner des conseils. S’il vous plaît, ne le faites pas, arrêtez tout de suite. Ce n’est pas de la politique, où chacun peut donner des conseils, où chacun doit dire quelque chose. Généralement les bhoots sont ainsi; seules les gens ‘bhootish’ n’arrêtent pas de donner leur avis. Et ils sont toujours contre les leaders.
En fait, Je le dirais en particulier pour les personnes plus âgées, car vous êtes plus matures parfois que ne le sont les leaders. Alors vous pensez que vous avez le droit de corriger les leaders – ce n’est pas le cas. Dans Sahaja Yoga, il ne s’agit pas de quel âge vous avez, mais de combien vous êtes évolué. Alors, lorsque vous commencez à mettre en doute vos leaders, à réfléchir sur leur comportement ou autre chose comme cela, et à leur répondre, ou aussi à donner vos idées, vous êtes parti.
C’est comme un lien. Par exemple, il y a un lien entre les Chakras et les cellules, disons-le comme cela. Si, par exemple, vous contestez les Chakras, et comment il faut y travailler, comme Je suis connectée avec eux, c’est à travers eux que vous êtes connecté. Mais lorsque vous les contestez, alors vous tombez.
Je sais quoi faire avec les leaders, c’est Moi qui les ai choisis, Je fais le nécessaire, Je les organise, Je les change; Je sais quoi faire. Alors, vous autres, ne les contestez pas, ce n’est rien d’autre que votre ego. En Inde, cela ne se produit pas du tout, cela n’arrive pas. Une fois que Mère a nommé quelqu’un, c’est accepté, parce que, pour eux, c’est la Vérité qu’ils ont recherchée.
Tout le reste, ce sont des bêtises, ce ne sont que des complications, et comme vous êtes si compliqués, et que, pour vous, d’autres choses ont l’air bien, vous pensez que vous abandonnez votre personnalité. Mais pas du tout.
C’est se développer, s’abandonner à la sève de la vie, à la vitalité, à la force vitale de la vie: abandonnez-vous, acceptez-en davantage, acceptez-en plus. Cet ego ne pourra jamais vous permettre d’absorber quoi que ce soit. Faites attention à cela. Cela ne vous permettra jamais de dormir; cela ne vous donnera jamais la paix. Il ne vous permettra jamais de grandir; il ne vous mènera jamais à votre propre but, alors abandonnez votre ego.
Donc, il y a une chose que Je dois vous dire: ne vous battez pas, ne vous disputez pas, ne mettez pas en doute, ne faites pas de tort à vos leaders, pour commencer, sinon vous serez isolé. Soyez dans ses petits papiers. Essayez de le soutenir, demandez-lui ce qu’il veut, de quelle aide il a besoin. Plus vous vous attacherez à lui, plus vous vous rapprocherez de lui, plus vous recevrez.
Mais, vous voyez, les gens gâchent tout. Ils ont gâché leur vie dans la drogue, ceci, cela, ces bêtises; et les femmes ont une autre mauvaise habitude, c’est de papoter. Elles veulent faire du commérage sur cette personne-ci, critiquer cette personne-là. C’est une très mauvaise habitude chez les femmes de commérer. Je ne tiens jamais compte de quelqu’un qui commère et Je n’aime pas celles qui commèrent; alors ne papotez pas, ne critiquez pas les autres facilement et frivolement.
Il n’est pas nécessaire que vous soyez éduqué, il n’est pas nécessaire que vous veniez d’une famille très bien née, rien de cela n’est nécessaire, pourvu que vous soyez un Sahaja Yogi. Vous pouvez être un diamant, mais acceptez d’être taillé en diamant. Acceptez-le!
Donc, la réaction de certaines personnes était très bonne, elles ont absorbé ce que J’ai dit, Elles ont tout intégré, mais certaines d’entre elles se sont endormies. En fait, ceux qui se battaient à ce moment-là peuvent ne pas l’avoir compris – c’est un sujet très difficile – Je vous ai dit que c’est un sujet très subtil, peu importe. Mais ceux qui ont été comme cela devraient s’occuper d’eux-mêmes, devraient le découvrir.
Je Me suis aperçue d’une chose chez les gens du côté gauche: s’ils peuvent mettre une bougie près de leur Swadisthan gauche, pas trop près, mettre une bougie devant la photo et mettre leur main gauche vers la photo et la main droite sur la Terre Mère, cela fonctionne. Et la bougie à l’arrière devrait être placée un peu plus loin, parce qu’elle fait du bruit, elle va dans ce sens-ci, dans ce sens-là, et se consume.
Pour ceux qui ont pris de la drogue, pas du LSD, mais d’autres drogues, qui sont des gens à moitié endormis, qui ont sommeil, dont le cerveau est détruit par la drogue, cela peut être très utile pour tous ces gens. Faites-le tous les jours. En allant dans la drogue, vous n’avez jamais perçu votre abandon à la drogue, jamais réalisé que c’était quelque chose qui allait vous tuer complètement. Vous savez, tant de gens en meurent, tant sont mourants. Mais vous vouliez le faire, Je ne sais pas, parce que votre ego disait: “Allez, vas-y, essaye ceci. C’est pour toi, rien ne t’arrivera.” Voilà ce que suggère cet ego. Alors vous l’avez fait. Bon, cela ne fait rien, ce qui est arrivé est arrivé, mais débarrassons-nous de cela, parce que nous sommes des chercheurs.
Alors ceux qui se sont vraiment sentis un pendant ce discours, sans aucune remise en question, doivent savoir qu’ils réussissent bien. Ceux qui mettaient en doute et réfléchissaient doivent savoir qu’ils ont de l’ego, et ceux qui s’endormaient doivent savoir qu’ils sont à gauche.
Le côté gauche est pire que le côté droit, parce que le côté droit peut facilement être corrigé, il se voit. Cela se voit à l’extérieur, les gens n’aiment pas cela. Cette personne est critiquée, tout le monde dit: “Il est plein d’ego, il est ceci, cela.” Tout le monde sait qu’une telle personne se montre comme Hitler. Mais la personne du côté gauche, vous voyez, est très pitoyable, vous avez vraiment pitié d’une telle personne, vous compatissez et vous vous perdez avec cette personne. Elles sont plus dangereuses et difficiles à guérir, très difficiles. Donc ce n’est pas une tâche facile, nous devons y travailler. Je fais de Mon mieux; vous aussi, vous devez M’aider.
Je Me disais que si vous pouvez commencer à mettre un peu d’huile sur la tête pendant la nuit, ce serait une bonne idée. En tant que Sahaja Yogis, vous devriez le faire. Je pense que le style de coiffure doit être changé chez les Sahaja Yogis. Ce style moderne, à la mode, ne nous convient pas. Car avec cela nous serons tous chauves un jour, Je peux vous le dire, et vous verrez le Sahastrara avec une grande fossette ici. Il vaut mieux utiliser de la bonne huile de noix de coco, bien vous frotter la tête, le soir et le matin. Après tout, cela ne se voit pas trop.
Et peignez-vous les cheveux correctement, car Je crois aussi que, si vous vous habillez comme des bhoots, que vous vous coiffez comme des bhoots, les bhoots prendront le dessus en pensant: “Oh, voici un bhoot assis ici; je ferais mieux de m’emparer de ce bhoot.” Alors peignez-vous un peu, vous ne devriez pas avoir du tout de cheveux sur le front, peignez-les correctement et ayez le front complètement dégagé.
Nous sommes des Sahaja Yogis. Nous devons changer de vêtements; nous devons changer de style. Vous ne pouvez pas être à la mode comme ces stupides punks. Donc nous avons un genre: à notre coiffure, les gens devraient savoir que nous sommes des Sahaja Yogis. Alors, avant de commencer à devenir chauve, mieux vaut essayer de mettre un peu d’huile sur la tête. C’est une chose très importante que les Sahaja Yogis doivent faire.
Vous pouvez prendre de l’huile vibrée si vous voulez. Et Je pense que l’huile d’olive est bonne, mais mieux que l’huile d’olive, Je trouve que l’huile de noix de coco est meilleure pour la pousse des cheveux. Mais parfois vous pouvez aussi mettre de l’huile d’amande, c’est bon aussi pour vous, car si vous avez un problème, si vous vous sentez fatigué ou que vous êtes sur les nerfs, que vous êtes nerveux, alors l’huile d’amande est bonne pour vous.
Et les gens qui ont des dents qui leur posent problème doivent s’en occuper. Pas besoin d’aller voir un dentiste, car ce sont les dentistes qui créent des problèmes. Une chose simple est d’utiliser de l’huile d’olive et un peu de sel, et de bien en frotter les gencives tous les jours avant de dormir. Cela gardera vos dents en bon état. Vous en serez surpris, jusqu’à aujourd’hui Je ne suis jamais allée voir un dentiste. Jamais allée chez un dentiste et J’espère que Je n’irai pas en voir. Mais il y a une chose, J’ai certaines mauvaises habitudes: l’une d’elles est que Je Me brosse les dents trop souvent. Mais n’utilisez pas de brosses électriques et tout cela, utilisez une brosse ou utilisez vos doigts, c’est le meilleur moyen de frotter le sel et l’huile, c’est très bon pour vous, attendez que tout ressorte et ensuite rincez.
Ensuite la troisième chose que Je constate en Europe, c’est que vous ne vous nettoyez pas la gorge ni la langue, ce qui est une autre chose vraiment mauvaise pour le Vishuddhi. Et cela doit être une des raisons pour lesquelles vos Vishuddhis sont en mauvais état. Alors, même si ce n’est pas très à la mode ici, en Occident, c’est une chose très importante de mettre deux doigts dans la bouche et de frotter avec vos doigts, pas avec un objet, avec les doigts, et de nettoyer votre langue de telle façon que tout soit nettoyé le matin, c’est important, parce que sinon cela s’accumule et ensuite cela pourrit.
Donc, ceci doit être fait et peut-être pensez-vous que cela fait vraiment du bruit et tout cela, peu importe, mais vous devez vous racler la gorge, c’est ainsi que vous garderez votre Vishuddhi très dégagé. Ceci, c’est l’une de ces choses, et l’autre chose, c’est que vous devez toujours utiliser de l’eau, autant que possible, pour vous laver lorsque vous allez aux toilettes le matin… Il faut utiliser de l’eau; le papier est une habitude très sale et peu hygiénique, une habitude très sale et peu hygiénique. Mais, même si vous utilisez du papier, vous devez utiliser de l’eau après cela. Il est très important d’utiliser toujours de l’eau autant que possible. Pour les Sahaja Yogis, c’est une chose vraiment très importante.
En fait, certains découvriront que, sur un niveau plus subtil, ils sont vraiment sur le point de s’effondrer: car ils ont encore ces problèmes, où ils veulent coucher avec d’autres femmes, où ils veulent faire toutes ces choses. En fait, ils devraient abandonner Sahaja Yoga. Il vaut mieux nous laisser tranquilles. Nous ne pouvons pas avoir ces gens inutiles avec nous. Donc ils devraient abandonner Sahaja Yoga et ne pas nous déranger, car nous pouvons en avoir des milliers et des milliers en Inde, nous n’avons aucun problème, pour eux ce n’est pas difficile, ils y sont déjà.
Donc, ceux qui sont encore comme cela, qui essaient d’avoir des relations avec d’autres femmes ou ont les yeux sur d’autres femmes; ou bien les femmes comme cela, vous voyez, tout ce genre de maniaques, Je les appelle vraiment des maniaques, ils devraient tous abandonner Sahaja Yoga et se passer de nous. C’est clair et net.
En fait, nous avons toujours dit que ceux qui sont des gens très négatifs devront quitter Sahaja Yoga et ce jour viendra. Alors, pour vous tous, il est vraiment nécessaire d’essayer de vous nettoyer et de ne jamais vous asseoir avec une personne qui est négative. Ne vous liez jamais d’amitié avec une personne qui est négative. Essayez d’être plus utile à une personne qui est positive.
Nettoyez-vous. Nettoyez-vous; occupez-vous de vous-même; respectez-vous; aimez-vous vous-même. Vivez avec dignité. Les choses faciles, les choses frivoles, les choses inutiles ne devraient pas être faites, ni permettre de défier votre ego. Laissez les gens vous insulter et faites en sorte de ne pas répondre. Faites juste en sorte de ne pas vous énerver. Essayez de faire que votre ego ne réagisse pas. Vous pouvez y arriver très facilement si vous essayez dans le miroir: regardez-vous et riez de vous, moquez-vous de vous-même. Pensez à vous-même. Qui êtes-vous? Qu’avez-vous? Rien!
En fait, le discours d’aujourd’hui était vraiment… n’était pas seulement… c’était un discours important, mais il était aussi comme des mantras. Très bon pour le cerveau, et Je dirais que cette conférence doit être écoutée encore et encore, et être absorbée – sans la mettre en doute, il faut l’absorber. J’espère que vous comprenez ceci.
En fait, après ce Pūjā du Sahastrara, J’espère que vous essayerez de maintenir la position que vous avez atteinte. Je M’attends à vous voir tous supporter et faire l’éloge de vos leaders et en aucune manière argumenter, vous disputer avec eux, leur donner vos idées. Même les épouses, Je l’ai dit, ne doivent pas se disputer avec les leaders.
C’est comme se bloquer les uns les autres. On raconte que des scorpions ont été envoyés pour enquêter à différents endroits. Et ils ont vu une jarre ouverte et se sont dit: “Qu’est-ce que c’est? De cette jarre, tous les scorpions vont leur sauter dessus.” Mais ils ont dit: “Ils ne peuvent pas, parce que lorsqu’un s’élève, un autre le tire vers le bas.” Et nous nous comportons de la même manière.
Donc, s’il y a un leader, c’est cet ego qui vous rend jaloux, et c’est cet ego qui vous dit: “Tu en sais plus que lui, il vaut mieux que tu lui donnes une solution.” Cela ne signifie pas que vous ne pouvez rien suggérer aux gens, ni Me dire aussi des choses, mais si ce n’est pas accepté, tant pis! C’est un défi pour votre ego.
Il vaut mieux qu’il vous dise: “Non!” pour que vous voyiez par vous-même: “Est-ce mon ego qui insiste encore sur ce point?” En fait, sur cette deuxième chose, J’ai dit que nous ne devrions pas être guidés par les conventions. Par exemple, la convention était que, disons, cette fois-ci, les Anglais ont pensé, les leaders anglais ont pensé – ce qui était une grosse erreur – que cela dérangerait les Italiens de devoir rester.
Les Italiens sont des gens au cœur très ouvert, comme les Indiens, ils seront fous de joie de pouvoir rester. Mais c’est l’esprit anglais. Ce sont les Anglais qui ne peuvent pas tolérer qu’une personne reste pendant deux jours. Ils vous demanderont immédiatement, en passant: “A quelle heure pars-tu?” Donc c’est leur mental qui a imaginé que ce serait gênant, parce que c’est eux que cela dérange. Alors qu’on leur a dit: “Vous pouvez rester ici jusqu’à lundi, il n’y a pas de problème, vous n’aurez à payer que dix livres,” mais c’est ainsi que J’ai pensé.
Voici la façon anglaise d’être bon avec les autres. Parce que pour eux, si quelqu’un reste chez eux, terminé, ils n’autoriseront personne à entrer dans leur maison. Qu’il y ait de la neige ou autre chose dehors, ils les regarderont et discuteront juste avec eux. Je l’ai vu Moi-même.
Un jour, J’étais sortie, il neigeait, et J’ai vu une dame debout dehors sur le pas d’une porte avec un landau dans lequel il y avait un petit bébé, et l’autre dame était une dame âgée qui parlait depuis l’intérieur, juste dans l’entrebaillement de la porte, de façon que sa porte ne soit pas complètement ouverte. Et lorsque Je suis rentrée environ une heure après, cette dame était encore là debout dehors à parler. Cette dame n’a pas eu le bon sens de lui dire: “Entrez donc!” Mais l’autre dame non plus, cela ne lui a rien fait, parce qu’elle doit faire la même chose. Et donc toutes ces choses au grand cœur, ils n’arrivent pas à les comprendre.
En plus, il n’y avait aucun problème, il avait été suggéré: “Vous pouvez rester ici et vous pouvez être sur place.” En fait, aujourd’hui nous avons dû beaucoup nous dépêcher. Tout l’ensemble était très perturbé et nous avons dû faire cela à cause d’une petite erreur. Ils auraient dû Me demander et Je pensais que vous restiez tous lundi parce que c’est logique; c’est sensé. Mais à cause de cette conception: “Nous ne devons pas déranger…”
Ce n’est pas simplement avec les Anglais, c’est possible avec n’importe lequel d’entre vous. Lorsque vous commencez à penser: “Je pensais que,” vous êtes perdu. Donc ces concepts que vous avez sur les choses sont en réalité très dangereux. J’ai fait souvent l’expérience de ces conventions stupides qu’ont les gens: “Je pensais que…” Ils essaient de bien faire, mais finalement ils arrivent à être désagréables. Ils sont désagréables.
Donc, cela signifie qu’il y a quelque chose de manifestement mauvais dans les conventions que nous avons sur les choses, et c’est pour cela que, si les gens avaient raison en pensant ainsi, le monde aurait été tout à fait différent. Mais ils pensent à un niveau où tout est simplement en train de glisser vers le bas, et où vous allez vers le bas. Dès que vous commencez à penser, vous allez vers le bas. Voilà le défaut de votre pensée, parce qu’elle est limitée par les réservoirs de vos conventions. Chaque fois que vous pensez, vous voyez, vous êtes lié par vos conventions et vous allez vers le bas.
Je n’ai pas abordé beaucoup de sujets que J’aurais pu traiter aujourd’hui, comme l’art. Je le disais, J’étais stupéfaite et exubérante: par exemple c’est une fleur comme celle-ci qui Me rend si heureuse de voir un jardin. Mais pour un esprit sophistiqué, c’est plutôt un rocher ou quelque chose d’absurde. Pour eux, il ne peut y avoir qu’une seule fleur quelque part, car le reste de l’endroit doit être l’espace pour leur ego. Alors ils ne peuvent pas voir la beauté, c’en est trop, trop, même Sahaja Yoga est trop pour nous.
Qu’êtes-vous, un petit bébé ou quoi? Qu’y a-t-il de trop? Si nous aimons un bébé, nous lui donnons un biberon, tant de lait, tant de lait. Alors Sahaja Yoga est trop pour vous? Vous êtes attardés ou quoi? Il n’y a aucune substance dans un tel genre d’absurdité. C’est pour cela: “C’est sophistiqué, c’est bien,” vous critiquez tout le monde. Les gens ont même peur de décorer leur maison, parce que ce sera critiqué. Mieux vaut la laisser tout simplement en blanc, juste en blanc.
Même leur nez, ils ne l’aiment pas. Ils veulent se couper le nez, les yeux, tout, pour être tout simple. Et imaginez, c’est le jeu de cet ego, qui veut de l’invidualité. Comme ils sont en phase avec ce qu’ils voulaient, vous le voyez bien! Si vous allez dans un jardin, ils auront, vous savez, un seul arbre planté là quelque part. C’est supposé être un jardin. Vous demandez: “Où est le jardin?” Ils répondent: “C’est cela, le jardin.” Microscopique. “Où est le jardin?” “Oh, non, nous avons simplement mis un seul arbre à un endroit, vous voyez, pour qu’il prenne de l’importance.” Et donc il y a seulement un arbre ici et ensuite vous continuez, et il y aura un autre petit arbuste et encore un autre.
Il y a trop de tout. Pourquoi? Parce qu’il y a trop d’ego dans leur tête. C’est pour cela qu’il y a trop de tout pour eux. Cette stupidité doit disparaître maintenant. Vous devez prendre tout ce qui est bon; vous devez en prendre trop, et abandonner tout ce qu’il y a de trop en vous. Il faut bien comprendre cela.
Toutes ces idées stupides, toutes sortes d’idées stupides, par exemple vous voulez acheter une maison, donc, bien, vous allez acheter une maison. J’ai fait un tour, la plupart des maisons n’ont que deux mètres trente de plafond, mais ils aiment cela. J’ai demandé: “Pourquoi?” “C’est très vieux.” J’ai demandé: “Et alors?” Ils ont dit: “Mais c’est une vieille maison, elle est ceci, cela, cette vieille maison.” J’ai insisté: “Mais pourquoi aimez-vous cela?” Les maisons neuves ont deux mètres quarante au mieux. Donc il n’y a pas le choix.
Mais pourquoi voulez-vous avoir une maison qui soit une vieille maison? Les maisons victoriennes, ils n’aiment pas cela. Pourquoi? Parce qu’elles ne sont pas aussi conventionnelles, pas aussi à la mode. Vous devez avoir une maison où il faut se tordre le cou pour entrer dans la salle de bains de façon incommode. Vous ne pouvez même pas vous asseoir, ni vous tenir debout, à moitié suspendu en l’air. C’est vraiment une maison de caractère.
Et c’est ce caractère qui vous rend maladroit et vous donne une drôle d’impression: cette personne a du caractère. Je veux dire, si cet homme est absurde, bizarre, étrange, s’il est étrange, c’est un homme de caractère. Voilà la situation aujourd’hui. C’est un homme de caractère, il est bizarre, avec un caractère tout à fait étrange. Comment cela? “Vous savez, il est venu à vélo en knickers.” J’ai demandé: “Vraiment?” Quel homme de caractère! “Ouais, il a de l’arthrite à cause de cela.” Faire des choses étranges, bizarres et stupides est considéré comme un trait de caractère.
Maintenant, en tant que Sahaja Yogis, vous devez vous rendre compte que vous n’êtes pas aussi stupides. Vous êtes couronnés de votre Soi. Maintenant vous n’allez pas vous comporter comme ces gens stupides et suivre leurs modes, mais abandonner cela. Ils rient de vous, alors riez d’eux. Si vous allez dans un asile d’aliénés, tous les fous diront: “Oh, donc vous êtes venus ici nous rejoindre.” N’est-ce pas? Ils pensent tous qu’ils sont les plus sages et que vous vous perdez avec eux. Vous commencez à penser: “Suis-je fou aussi?” Donc, vous tous, lorsque vous voyez une telle personne, riez juste d’elle.
Par exemple, une dame, qui pensait être très à la mode, est venue avec une robe, vous voyez, découvrant très largement son corps et tous ses os, et ceci et cela. Et il se trouve que nous allions visiter cette maison, Mon mari et Moi. Dès qu’il l’a vue, il a fait demi-tour et a vomi. Je lui ai demandé: “Qu’y a-t-il?” “Je l’ai vue; j’ai vomi.” Et nous sommes revenus à la voiture, nous ne sommes pas entrés et nous sommes repartis.
Et elle pensait qu’elle était une dame très à la mode, en montrant ses os, tout son corps, affreux! Imaginez, c’est comme un corps mort debout devant vous. Mais un corps mort est considéré comme à la mode. Tout le monde veut se comporter comme un corps mort.
En fait, vous devriez voir s’il y a du bon sens là-dedans. Sinon vous n’êtes pas des Sahaja Yogis. Vous devez voir les absurdités qui se font, mais vous n’êtes pas une personne absurde. En fait, toutes ces choses, si vous les voyez d’un nouvel angle – car, comme Je viens de vous dire, vous êtes des personnalités supérieures, vous avez atteint la nouvelle conscience de vos Chakras – alors vous serez étonnés de voir que vos réactions seront vraiment très différentes.
Si vous voyez quelque chose comme ceci… “Ahh!” dites-vous, “Magnifique!” Mais tant que vous avez en vous ces affreuses conventions, vous ne le pouvez pas. Une maison délabrée qui va certainement vous tomber sur la tête, c’est: “Quel caractère!” Tout ce caractère vous tombera sur la tête! Quelles idées absurdes ont les gens!
Ou alors ils veulent quelque chose de moderne qui soit tout à fait bizarre et absurde. Vous voyez, il y avait une dame qui a fait construire une maison, moderne. Nous devions monter l’escalier, et chaque marche, elle l’avait divisée en pièces toutes petites, nous avions tous si peur de tomber. Vous voyez, chaque marche était faite de toutes petites pièces, comme une marche, vous voyez, chaque marche était transformée en escalier. Donc lorsque vous mettez le pied là, vous ne savez pas où vous posez le pied, vous voyez. Elle a dû dépenser beaucoup d’argent à faire ce genre de chose absurde, mais pour elle, elle aimait le montrer à tout le monde: “Allez, approchez, regardez ceci.” J’ai refusé de monter, J’ai décrété: “Je n’ai rien à y faire.” Je suis repartie.
Oui, cela n’a pas d’importance. Comme ils montrent du ressentiment, vous devez montrer votre mécontentement. C’est stupide, cela ne M’attire pas, cela ne Me plaît pas, ces choses-là. Je les ai vues. Je n’aime pas ces choses-là, la façon dont il y a une seule fleur plantée quelque part, et si Je vois quelque chose, Je vois que Je n’aime pas cela. Moi, Je n’apprécie pas du tout cela.
Et si Je suis le critère, si c’est Moi qui peux juger ces choses, alors Je vous dirais que Je n’aime pas toutes ces absurdités. Cette façon dont s’habillent les gens ces temps-ci, pour Moi, ils ont l’air de clowns, de fous, Je les appelle des garnements, ou bien vous pouvez les appeler comment? Des clochards. Vous ne pouvez pas distinguer l’un de l’autre. Un pantalon mal fagoté, vous voyez, c’est un pantalon de grand-père qu’ils portent, et un chemisier de grand-mère dessus, et ces dames marchent dans la rue, vous voyez, vous pensez à des gens bizarres et étranges qui se baladent et qui croient que c’est à la mode. Je pense que nous devrions ramener d’Inde tous les vieux vêtements ici et les vendre très cher.
C’est très bizarre, regardez-les simplement, regardez-les sous cet angle, depuis le haut d’une colline, regardez simplement ces fous, voyez comme ils sont fous, stupides, comment ils se comportent, quelle est leur mode. Si vous regardez les temps anciens, les gens s’habillaient bien, avec toutes sortes de fanfreluches, toutes sortes de choses, mais c’est ce qu’ils n’aiment pas. Tout ce que Dieu nous a donné devrait être décoré et respecté.
Je veux dire, hier, la façon dont vous avez décoré la salle, Je veux dire, aujourd’hui, la façon dont vous avez décoré toute la salle et tout cela, cela a l’air si beau et si agréable. Mais quelqu’un dira: “Oh, faisons une chose tout à fait quelconque pour Mère. Avec un mur délabré derrière, qui est sur le point de s’écrouler. Cela aurait vraiment du caractère.”
Comment ces idées peuvent-elles être acceptées par des Sahaja Yogis? Cela, Je n’arrive pas à le comprendre. Et ils paient pour cela. Ils paient pour ces conventions et ils paient pour toutes ces sortes de choses loufoques, ils paient pour cela. Supposons qu’il y ait aujourd’hui la mode d’avoir une coiffure comme ceci dessus, ils paieront pour cela. Ensuite, vous les coupez d’une autre façon, ils paient pour cela. Vous devez payer pour toutes ces erreurs aussi. Voici la mode: si vous invitez quelqu’un chez vous, vous devez avoir un type différent de verre, de tasse, plus un autre verre, sinon vous n’êtes pas dans le coup.
Et ensuite que trouve-t-on? Il y a un autre groupe de ces hippies et ceux-là sont venus. Ils vous donneront les tasses les plus sales possibles, dans lesquelles vous ne pouvez rien boire. Alors, vous acceptez soit cette absurdité-ci, soit cette absurdité-là. C’est totalement insensé.
Et, vous savez, J’ai vu des Indiens: lorsqu’ils sont en Angleterre, ils ne comprennent absolument rien, ils annulent tout avec eux, ils les évitent. Ce sont des fous. La qualité de leur personnalité est vraiment très faible, très basse. C’est Moi qui vous le dis, très faible.
Vous pouvez avoir de l’ego, cela peut exister avec cet ego, mais c’est de très bas niveau ici. Acceptez-le. L’innocence fait défaut, l’auspiciosité fait défaut, la propreté fait défaut. L’attraction de la simplicité manque, c’est si artificiel. Même leurs idées de la simplicité sont artificielles. Avec l’artificiel, comment pouvez-vous avoir une vie humaine de qualité? Comment le pouvez-vous? Vous devenez des gens artificiels. Alors, laissez tomber toutes ces conventions.
Je ne suis pas ici pour propager la culture indienne en tant que telle, mais Je dois dire, si la culture existe, c’est en Inde, parce que ceci, ce n’est pas de la culture. Tous deviennent comme cela. Si vous vous promenez, Je veux dire, lorsque Je vois ces gens, ils ressemblent à une meute de fous. Vous les voyez dans les rues, pas un seul n’est normal. L’Amérique est encore pire. Ils doivent faire comme ceci, ou ceci comme cela. Pas une personne n’a un visage convenable. C’est un fait, Je vous le dis.
Avec Sahaja Yoga, votre qualité a augmenté, elle a grandi, vous êtes devenu cela maintenant, si super. C’est pour cela que vous ne sentez pas que Lakshmi soit présente ici. Ils ont de l’argent, mais pas de Lakshmi. Il n’y a aucune beauté. C’est si désolé, comme une terre aride. Votre ego a fait voler tout ce qui était beau. Vous ne pouviez tolérer l’art de personne, alors vous ne voulez avoir aucune chose artistique dans la maison. Vous n’avez pas besoin de beaucoup de choses, alors vous avez du plastique. La beauté s’est enfuie de vos vies.
Lorsque vous parlez aussi, c’est à la mode d’être arrogant. Imaginez: être arrogant, être très sec, il n’y a aucune beauté là-dedans. Ce n’est qu’une mise en scène; il n’y a aucune bravoure là-dedans, rien de sublime. Sur l’aspect subtil, vous l’avez perdu; c’est pour cela que vous ne le voyez pas sur l’aspect grossier.
Tout ce que vous avez perdu intérieurement, cela se voit à l’extérieur – la décadence, la faillite complète. Alors, lorsque vous voyez cela chez les autres, lorsque Je vous en parle, – Je veux dire chez les autres, ceux qui ne sont pas encore Sahaja Yogis en Occident – essayez de comprendre qu’ils sont à un niveau bien plus bas que vous, et n’adoptez pas leurs idées, ni leurs méthodes. Simplement, restez vigilant. Et alors vous verrez qu’ils courront après vous.
L’ego est comme un âne. Si quelqu’un est devant eux, ils savent que quelqu’un est devant eux, alors ils inclinent la tête devant lui. Et s’ils voient que quelqu’un est derrière eux, alors ils donnent des coups de sabot. Donc, vous avez votre dignité, vous avez votre style particulier, vous vivez avec un style particulier. Ne soyez pas l’un d’eux.
Habillez-vous correctement, de façon convenable. Vous pouvez n’avoir que deux chemises; ou que trois chemises; vous n’avez pas besoin d’en avoir beaucoup, mais ayez quelque chose de sensé, normal, confortable, mais aussi qui n’ait pas l’air en loques pour les autres.
C’est nous qui allons encourager notre art, c’est nous qui allons ramener tout ce qui est perdu. Nous ne pouvons plus avoir Rembrandt; nous ne pouvons pas avoir Léonard de Vinci; nous ne pouvons pas avoir Michel-Ange de nouveau. Ils les ont tous achevés complètement. Ici, chacun pense qu’il est Michel-Ange. Nous ne pouvons même pas avoir, disons, Gorki; nous ne pouvons pas avoir William Blake, n’est-ce pas? Quelqu’un de cette trempe? Nous ne pouvons pas avoir Abraham Lincoln, n’est-ce pas?
Ce sont tous des nains, des gens inutiles. Si vous grattez un peu, vous découvrez qu’ils ne sont bons à rien, nuls. Il n’y a que de vous que doivent venir tous ces grands hommes maintenant. Et leur spécialité à eux, c’est qu’ils avaient leur propre personnalité. Ils ne cédaient à aucune mode, ni à rien. Ils ne cédaient à aucune popularité facile. C’est parmi vous que toutes ces grandes personnalités doivent naître.
Donc, pour vous et votre famille, vous devez penser: “Que faisons-nous?” Dans un travail aussi important, en fait, ce n’est pas seulement pour votre plaisir que nous avons un séminaire, de la bonne musique, de bons repas, un bon endroit, venez vous amusez, non! L’amusement, c’est juste le service publicité. Vous devez véritablement travailler dur à l’intérieur, pas à l’extérieur.
Aucune dispute d’aucune sorte. Inutile, c’est très simple, si Je dis que Je dois transporter, disons, cette boîte, quelqu’un arrivera et dira: “D’accord, alors je pense qu’il nous faut une camionnette.” “Non, une camionnette, c’est trop grand.” “Alors que devons-nous faire?” Ils continuent à se disputer, jusqu’à ce que la boîte soit partie, que tout soit fait et que Je revienne demander: “Que faites-vous?” “Nous discutons. Nous discutons de comment emmener la boîte.” Elle est déjà partie! Ces habitudes de gaspillage, nous devrions les laisser tomber.
Nous devons avoir en nous une nouvelle sagesse. Toute cette vieille sagesse, jetez-la simplement. Tant que vous ne le ferez pas, votre ego ne s’en ira pas. Il ne partira pas tant que vous ne décidez pas de jeter toutes ces idées, qui, pour vous, ont l’air d’être présentes.
Vous devez être comme des enfants. Essayez d’apprendre quelque chose de nouveau tout le temps; nous devons être ouverts pour apprendre quelque chose de nouveau tout le temps. Vous devez apprendre. Vous avez perdu cela. Vous aviez quelque chose que tant d’entre vous ont perdu. Au lieu d’aller de l’avant, vous l’avez perdu. Cela aurait été mieux, si vous étiez restés sur le bon chemin, vous auriez réussi, car, après tout, certains pays sont traditionnellement très vieux.
Eux aussi se sont perdus – par exemple, la Grèce, on peut dire, est perdue. Ces affreuses tragédies grecques, Je veux dire, s’asseoir et pleurer pour rien du tout. Rien ne s’est passé, tout est parfait, les gens s’asseoient simplement pour pleurer. C’est comme si vous faisiez dire à quelqu’un: “Celui-ci est mort. Ressentons maintenant qu’il est mort. Asseyons-nous, nous devons tous pleurer.” Aussi stupide que cela.
Ce ne sont que des problèmes et une morosité créés artificiellement, car vous n’avez pas de vraie morosité; vous n’avez pas de vrai problème. Vous avez à manger, vous avez tout, c’est pour cela que vous vous créez des problèmes. C’est pour cela que vous avez besoin d’un psychiatre, besoin de drogues, besoin de ceci, besoin de cela. Comme vous n’avez pas de problèmes, vous voulez avoir des problèmes, aussi simple que cela. Ceux qui ont vraiment des problèmes doivent se battre contre eux. Ils n’ont pas de temps pour toutes ces choses absurdes.
Vous avez trop de temps. Tous vos problèmes sont résolus, en ce qui concerne les choses matérielles, mais pourtant vous y êtes très impliqués. Alors maintenant faites-y face, admettez clairement que nous ne sommes plus comme cela. Nous sommes des gens différents. Nous ne sommes plus des vers dans la vase, mais des lotus, nous avons du parfum, nous avons des pouvoirs, nous sommes spécialement bénis. Nous avons un sens particulier de la joie; apprécions cela et donnons-le aux autres, soyez-en dignes, ressentons-en la dignité.
Je suis sûre que cela réussira cette fois-ci; J’ai fait de Mon mieux, Je pense, et cette conférence devrait véritablement vous imprégner tous.
D’accord, des questions? Puis-Je avoir un peu d’eau? Avez-vous des questions? Ils pensent peut-être que Je boirai d’ici. C’est une idée moderne que Je boirai peut-être d’ici. Il n’y a pas besoin de mettre un verre, Mère aimera peut-être boire de là.
D’accord, des questions? En conscience sans pensées. En fait, continuez comme cela, continuez en conscience sans pensées, vous êtes très bien partis, continuez. Restez à la hauteur.
C’est cette affaire d’ego. C’est encore un peu rudimentaire, ne le laissez pas entrer. C’est de la méditation. Où il n’y a plus d’ego. Vous êtes en conscience sans pensées, absolument figé. Sans pouvoir penser. Mais c’est Moi qui l’ai fait, ce n’est pas bien. C’est à vous de le faire. Voilà l’aspect sur lequel Je reviens. Ayez votre propre personnalité.
Si des punks peuvent se comporter comme cela, pourquoi ne pouvez-vous pas vous comporter convenablement? Et Je dois aussi dire quelques mots sur comment se comporter dans notre vie de tous les jours, car la Mère doit veiller à ce que Ses enfants ne soient pas mal élevés. Les gens ne doivent pas dire que des Sahaja Yogis sont mal élevés.
Le premier signe d’un enfant mal élevé, c’est qu’il laisse son lit en désordre. Il laisse toutes ses affaires en désordre. En venant, J’ai vu tous les lits. Que faisons-nous ici? Rien. Alors disciplinez-vous pour mener une vie ordonnée. En tant que Mère, Je dois vous le dire. Cela prend à peine dix à quinze minutes, mais dites-vous simplement: “C’est de la méditation,” faites-le de manière méditative.
En Inde, nous pensons que les Occidentaux sont extrêmement ordonnés et soignés. Vraiment, ils n’arrivent pas à le croire. Ils pensent que vous êtes la crème du monde. Vous devez être les gens les plus ordonnés qui aient jamais existé. Ils disent dix fois: “Merci.” Mais même une seule fois, vous ne gardez pas votre lit en ordre. Vos affaires devraient être rangées. Vous devriez être ordonnés, apparaître soignés.
Et la deuxième chose que J’ai vue, – Je l’ai remarqué, beaucoup de gens le disent, mais Je l’ai aussi remarqué – si vous allez chez quelqu’un, alors quelqu’un de mal élevé commencera à utiliser le téléphone sans demander.
Certaines choses sont importantes à comprendre. Par exemple, entrer dans la cuisine et tout manger. C’est une chose très courante, les gens le remarquent, vous prenez à manger comme des indigents, des mendiants qui viendraient dans la maison. Il y avait au moins vingt-et-un pots de miel que des gens M’avaient offerts en cadeau. Lorsque Mon gendre est arrivé, il ne restait même pas un seul pot de miel à lui donner. Alors qui l’a mangé? Tous les Sahaja Yogis qui sont venus manger ce miel. Je veux dire, cela ne fait rien, mais vous devez demander.
Vous engloutissez tout dans la maison. D’accord, vous êtes venus, il y a de la nourriture préparée pour vous, prenez juste votre repas. Si vous regardez dans le garde-manger ou n’importe où, tout est parti. Vous achetez en gros au supermarché, vous trouvez tout englouti. Donc une personne mal élevée peut être identifiée comme cela.
Mais vous en serez surpris, une personne bien élevée, même s’il reste ceci d’une autre personne, elle le gardera, le conservera, jusqu’à ce ne soit plus bon. Je peux vous parler de Mon propre mari, qui n’a pas besoin de s’inquiéter de cela, mais s’il sait que nous avons quelque chose venant d’une autre personne, il le mettra sous clé, vérifiera toujours que c’est là, jusqu’à ce qu’il le lui rende. Et Je peux dire la même chose de Mes enfants et de tous ceux que Je connais.
Mais ceci, c’est un comportement de mendiant: prendre les affaires des autres, mal les utiliser, les jeter où bon vous semble et tout casser. Mais Je l’ai vu avec Mes propres affaires, lorsque les leaders se sont plaints à Moi, en disant: “Venez chez nous, ils vident tout dans nos frigos et tout cela.” – Je n’en étais pas surprise.
Sahaja Yoga est devenu comme un lieu de villégiature pour tous les mendiants et les indigents du monde, parce que c’est gratuit. Tous les pauvres gens viennent à Sahaja Yoga et vous devez les nourrir et vous occuper d’eux. Cela ne devrait pas se passer ainsi. Vous pouvez être pauvre, mais vous devez avoir de la dignité. Même les serviteurs en Inde sont meilleurs. Ils ne toucheront pas à vos affaires sans demander. Ils ont de bien meilleures manières.
Une personne mal élevée est une personne qui est impolie, arrogante. Vous pouvez dire la même chose de manière convenable. En tant que Mère, pour Me donner une véritable fierté, les gens devraient dire que vous êtes des enfants très bien élevés. Une sorte de système doit exister. Un système spartiate, c’est un système spartiate. Ce n’est pas du tout une sorte de système bancal. C’est un système spartiate. Nous sommes des Yogis, cela doit être rangé, soigné, tout le temps propre, avec peu de choses.
Par exemple, les gens sont très choqués. Vous transportez des bagages si énormes, contenant, pour les dames en particulier, tout le maquillage et ceci et cela. Où allez-vous utiliser ce maquillage devant ces villageois qui n’y comprennent rien? Toutes ces choses, nous devons y faire attention. Nous devons être dignes. Nous devons être des gens avec une forme de personnalité.
Supposons que quelqu’un soit un Saint. Il peut être un homme pauvre, mais vous pouvez le distinguer par sa dignité. Il y avait un Saint appelé Tukaram, dont vous avez entendu parler, cet “Āmhi Bi Ghadalo” vient de sa musique. Il était pauvre et aussi très généreux. Il avait l’habitude de tout donner et il lui restait toujours très peu.
Et donc Shivaji Maharaj, le grand Shivaji, est venu chez lui, a apporté beaucoup de décorations, de choses et de cadeaux et les a donnés à sa femme et à ses enfants. Lui était sorti. Elle était très heureuse de porter toutes ces choses, parce qu’il les lui avait données. Bien sûr, au début elle a dit aussi: “Ce n’est pas correct.” Mais il lui a dit: “Non, j’essaie uniquement de vous témoigner mon respect,” ceci, cela et il les lui a données. Et elle les a portées.
Tukaram est revenu et a dit: “Non, je suis un Saint. Reprenez-les. Vous, vous êtes un roi; vous devez vivre comme un roi. D’accord, en tant que roi, vous pouvez avoir cela. Mais pas en tant que Saint. Je n’ai pas besoin de tout cela. Mon épouse n’a pas besoin de toutes ces choses. Car vous vivez comme un roi, peut-être êtes-vous aussi une âme réalisée, mais vous êtes un roi, alors vivez comme un roi.”
Mais il faut réaliser que, dans Sahaja Yoga, vous ne devez pas non plus vous comporter comme une personnalité aride. Vous devez être convenablement habillés, avoir l’air correct. Vous ne devriez pas ressembler à des mendiants, mais vous devriez avoir l’air de dignes membres de la société.
Par exemple, comme vous le savez, Je suis la Déesse, et la Déesse doit porter Je ne sais pas combien de décorations, simplement pour orner Ses Chakras. Je veux dire, J’ai beaucoup de décorations Moi-même. Mais c’est seulement pour le Pūjā que Je les porte, sinon Je ne les porte pas. Je suis censée porter beaucoup de choses. Pourquoi? Parce que cela peut ne pas être si bien, cela peut être digne, mais cela peut ne pas être bien de porter toutes ces choses tout le temps. Mais Je suis supposée les porter.
Par exemple, Je suis supposée porter beaucoup d’autres choses sur les mains ici, des bagues aux pieds et tout, tout le temps, vous devez porter de l’or dans le – comment l’appellez-vous – vous n’avez pas cette décoration ici, qu’on attache comme une ceinture. Mais Je ne le fais pas. Je le fais un minimum, il n’y a qu’au Pūjā que J’en porte quelques-unes.
Donc vous devez avoir le discernement de savoir quoi porter, comment le porter, jusqu’où aller, comment avoir l’air digne, comment être bien élevé afin de rendre gloire à l’éducation apportée par votre Mère.
Cette fois-ci, J’espère que, lorsque vous viendrez tous en Inde, vous remarquerez toutes chez ces choses chez les Indiens. Vous ne les verrez jamais manger; vous ne les verrez jamais faire leur toilette; vous ne les verrez jamais dormir. Vous ne savez pas comment ils vivent, où ils vivent, comment ils réussissent tout, ils sont juste là en place chaque fois que vous êtes là. Ce n’est pas vrai?
Ils font leur toilette, ils finissent tout tôt le matin vers 4 heures ou 5 heures. Ils sortent, spartiates et toujours propres, qu’ils soient villageois, qu’ils soient d’une caste défavorisée, brahmanes ou autre chose. Ils sont tous habillés avec soin; vous ne pouvez pas les différencier. Ils portent des vêtements propres, blancs. Ils auront un calot blanc propre. Ils n’ont jamais de vêtements sales.
Donc, ceci, c’est un autre aspect, qui n’est pas aussi sublime, un aspect grossier et pas si subtil, mais il est très important, car tout ce qui est dans le subtil s’exprime à l’extérieur. Dans tout votre comportement, cela brillera, comme mille facettes d’un diamant, parce que vous avez participé maintenant au Jour du Sahastrara. Voyons ce que vous avez: nous montrons mille facettes.
Aimez-vous les uns les autres; respectez-vous les uns les autres; respectez-vous et répétez sans cesse un mantra en vous: “Je suis un Sahaja Yogi.” Cela dit tout de vos responsabilités, de ce que sont vos aspirations, de ce que vous êtes. Vous êtes un Sahaja Yogi. Né de nouveau grâce à l’Adi Shakti Elle-même.
Pour les problèmes personnels que vous avez, vous devriez M’écrire et J’essayerai d’y répondre. Si Je ne réponds pas, alors pensez que J’ai réglé ce problème. Si Je ne réponds pas, alors pensez que J’ai réussi à le régler, mais s’il y a quelque chose à vous suggérer, Je vous en informerai certainement. Pour tout autre problème.
Par exemple, une dame est venue aujourd’hui, pleurant à propos de son mari. Elle l’a fait avant aussi, aujourd’hui encore elle est en pleurs. Elle va devenir folle. Un Sahaja Yogi ne doit pas pleurer. Surmontez vos problèmes; essayez de gérer votre mari; essayez de tout gérer. Je n’aime pas beaucoup l’aspect divorce, mais si quelqu’un est irrécupérable, c’est bon. Je dirais que si c’est irrécupérable, divorcez. Mais c’est inutile, c’est juste parce qu’il y a pas encore une bonne compréhension, il ne faut pas pleurer, se lamenter et faire toutes ces choses. Au contraire, il faut essayer de surmonter vos problèmes personnels, car vous avez des pouvoirs.
Et vous pouvez M’écrire, mais pas de très longues lettres. Je M’y perds. Oui, vraiment Je M’y perds. Le matin, J’ai tant de lettres à lire, l’une pire que l’autre, et Mon mari aussi a beaucoup de courier. Mais il M’a dit: “Personne ne m’écrit de lettres d’amour, ils m’écrivent tous à propos de factures à payer.” J’ai répondu: “Pour Moi, c’est pareil.”
Tu peux traduire ceci, Grégoire, s’ils le veulent.
Des lettres… pleines de problèmes. J’ai dit: “Je dois payer pour leur amour.” Voilà ce qu’il en est. Mais les enfants écrivent des lettres très mignonnes. Ils ont juste fait une peinture ou autre chose, ou des fleurs et quelques choses là, c’est tout. Ils font un cœur et Me mettent dedans ou quelque chose comme cela. Ils font des choses très mignonnes, douces, et ils n’expriment que la joie et le bonheur, vous voyez. Jamais ils n’ont de problèmes. Ils n’ont pas de problèmes. Les enfants n’ont pas de problèmes. Ils ne sont pas compliqués. Vous, vous attrapez les problèmes, c’est cela la difficulté. Eux n’ont aucun problème d’aucune sorte.
Donc vous ne M’avez pas dit, aucun d’entre vous, ce que vous voulez qui soit fait. Maintenant, il y a une chose au moins, J’aimerais que vous écoutiez Warren, qui va vous annoncer les programmes que nous allons avoir cet été. Après quelque temps, il se peut que Je M’installe dans un endroit et que vous deviez tous venir là-bas, parce que Je ne serai pas capable de voyager autant, c’est tout ce que Je peux vous en dire… D’accord? Pour le moment.
Vous devez aussi comprendre que de même que Mahomet est allé vers les montagnes, maintenant les montagnes doivent venir à Mahomet.
Bien. Alors merci beaucoup. Vous ne M’avez pas du tout parlé de vos problèmes. Alors Je pense qu’il n’y a pas de problèmes! Demain matin, Je ne pourrai pas vous rencontrer.
Alors, que Dieu vous bénisse tous!
Faites-vous un bandhan maintenant, tous. Correctement, avec toute votre attention, avec toute votre dignité, avec le mouvement complet. Vous voyez, complet. Rien ne doit être fait à l’économie. Je n’ai besoin de rien, mais faisons-le pour vous faire plaisir à tous.
En Inde, ils ont posé la question: “Si Elle est la Déesse, pourquoi dit-Elle “Namaskar” à tout le monde?” Ils n’arrivent pas à comprendre que la Déesse dise: “Namaskar”.