Devi Puja, France 1986

(France)

Feedback
Share

Devi Puja, French seminar. Dourdan (France), 18 May 1986.

English transcript: Amruta verified
Traduction vérifiée. Ver 07/09/2014.

Aujourd’hui nous sommes rassemblés ici dans cet endroit magnifique afin de traiter d’un sujet extrêmement profond. Il y a certaines choses dont nous ne sommes pas conscients et qui sont liées à l’histoire, et il y a aussi des choses qui sont dans l’atmosphère. Tout cela nous affecte grandement car nous sommes le produit de cinq éléments parmi lesquels la Terre Mère constitue le côté gauche en nous.

La Terre Mère fait varier son atmosphère, Ses montagnes, ses forêts et ses rivières, et les façonne de façon qu’elles procurent de la variété à la diversité de Ses tempéraments. Quant à Dieu, Il a créé un seul monde. Il n’a pas créé beaucoup de mondes. Il n’a créé qu’un monde, seulement ce monde-ci où les êtres humains ont été créés.
Aussi on peut dire que c’est la planète la plus importante qui ait été dans l’attention du Divin. Et le cosmos entier travaille au bénéfice de cette planète. Et le travail de ce cosmos a créé cette terre, puis les êtres humains, et enfin les Sahaja Yogis. Donc les Sahaja Yogis sont l’épitome des pouvoirs créatifs de Dieu.
Ils sont la quintessence du désir de Dieu. C’est ce qu’Il désirait. C’est la raison pour laquelle Il a créé ce cosmos, cet univers et cette terre. Aussi maintenant Son désir est réalisé lorsqu’Il se voit réfléchi au travers des Sahaja Yogis. Mais il reste encore quelques petites choses que nous devons éliminer en nous.

Son désir représente le pouvoir de Mahakali en nous. Maintenant il nous faut voir comment Son désir a œuvré en nous créant nous-mêmes.

Tout d’abord il y a le désir qui est absolument passionné. Rien n’est désiré, rien d’autre n’est désiré que la création des Sahaja Yogis. Ainsi le premier désir de n’importe quel Sahaja Yogi est de créer davantage de Sahaja Yogis. D’une certaine façon, aucun autre désir ne devrait dominer ou même exister. Mais pour réaliser ce désir, nous devons remplir certaines conditions.
Ainsi l’une de ces conditions, la plus importante, c’est la sincérité ; alors que Dieu n’a pas besoin de cette qualité car Il ne peut pas être insincère même s’Il le veut. Il ne possède pas toutes vos catégories d’intellects qui peuvent jouer la comédie avec Lui. Mais les êtres humains peuvent avoir ce type d’intellect tordu qui les trompe et leur joue beaucoup de tours. Cependant, en tant que Sahaja Yogis, vous pouvez voir ce type d’intellect très distinctement et très clairement.

Dieu est sans ego car Il fait tout, donc Il n’a pas d’ego on peut dire qu’Il est le Grand Ego [Mahatahamkara] seulement dans le sens où cela signifie faire quelque chose.
Mais les êtres humains ont de l’ego parce qu’ils ne font rien mais pensent qu’ils font quelque chose. Et vous le savez très bien. Aussi, quand vous commencez à considérer que c’est vous qui agissez, vous vous identifiez très facilement à ces mythes. Seuls les êtres humains peuvent s’identifier aux mythes, pas Dieu. Mais, après la Réalisation, vous pouvez voir clairement votre ego. Il agit de multiples manières.
Si nous nommons quelqu’un leader, le leader peut commencer à penser qu’il est réellement le chef. Et alors ça commence vraiment à lui poser problème parce qu’ensuite il commence à perdre toutes les qualités qui feraient vraiment de lui un chef. Mais le pire c’est que leurs femmes commencent à penser qu’elles sont les chefs. Et parfois les enfants aussi font de même. Et Je ne serais pas étonnée que même leurs chiens et leurs animaux de compagnie commencent à le croire. [SM rit] Cela peut devenir vraiment ridicule.

Donc, avec ce genre d’ego, un Sahaja Yogi peut se voir lui-même, comment il se comporte. Je les observe et cela M’amuse beaucoup. Partout ils vont se mettre en avant, s’asseoir au premier rang, jouer des coudes, ils seront les premiers à vouloir se mettre aux premières loges, ce genre d’attitudes. Mais si vous êtes une personne sincère, si vous avez de la sincérité, alors vous goûtez cette sincérité partout, où que vous soyez, debout ou assis.
Ainsi l’ego essaie toujours de vous tromper bien à fond. Vous devez donc faire très attention à cet ego car il peut s’asseoir sur votre tête et prendre les commandes. J’ai vu des gens chuter très rapidement à cause de cette idée qu’ils sont quelqu’un de spécial.
Et de cette façon, la sincérité, bien qu’elle soit une qualité du côté gauche, peut être dominée par le côté droit.
La deuxième chose en ce qui concerne votre désir, c’est qu’il devrait être pur. Et le pur désir est très simple pour vous, puisque Je suis assise devant vous. Le pur désir d’un chercheur est de voir Dieu, d’être en la compagnie de Dieu, d’être en relation avec Dieu. On l’appelle: Salokya, Samitya et Sanidya. Ce sont les trois mots qui décrivent cela [les 3 sortes de proximité avec Dieu]. Et sans le demander, sans même y penser, vous avez reçu la quatrième dimension appelée Tadatmya [ ?], ce qui veut dire ‘devenir un avec Mon corps, Mon Etre’, de sorte que vous deveniez protégés, absolument nettoyés et nourris dans Mon Etre. Mais quand vous n’avez pas conscience de cela, ce qui se passe c’est que Je doive souffrir dans Mon corps pour vous nettoyer.

Et donc tous les autres désirs peuvent créer des problèmes en vous.
Maintenant comme Je vous disais, cette France, avec ses caractéristiques propres, est une création de la Terre Mère. Nous devons examiner quels effets cela peut avoir sur le cerveau français. C’est aussi tout un contexte historique qui affecte ce pays.

C’est un pays très riche. Vous avez reçu un sol très productif et vous produisez de magnifiques productions agricoles. Mais, lorsque vous êtes satisfaits, au niveau matériel, alors vous commencez à aller vers le côté gauche ou le côté droit. Car vous êtes très naïfs à propos d’une chose, c’est qu’il faut s’élever plus haut, plus haut vers notre ascension.

Et nous ne sommes pas conscients que c’est cela LE but de notre évolution. Ainsi nous devons tous nous élever, c’est tout ! Rien d’autre n’est important !

Aussi, dès que vous trouvez que vous êtes satisfait au niveau matériel, si vous ne prenez pas conscience que vous devez vous élever, vous pouvez réellement aller vers la gauche ou vers la droite.
La France étant un pays très très prospère parmi l’ensemble des pays européens y compris l’Angleterre, elle est entrée dans ce mouvement beaucoup plus tôt que les autre pays. C’est pourquoi on peut remarquer que l’agressivité des Français se fonde sur ces raisons, parce qu’ils vont vers le côté droit. Ainsi les Français ne se sont jamais souciés de s’intéresser ou de découvrir la culture des autres peuples. Leurs opinions tournent toujours autour d’eux-mêmes, ils sont extrêmement imbus d’eux-mêmes et ils ont toujours pensé qu’ils étaient les seuls à savoir ce qu’est la culture. En conséquence ils ont toujours complètement ignoré toutes les autres cultures qui étaient plus évoluées que la leur.
Le concept de beauté est arrivé à un certain niveau de compréhension et ensuite, il a de nouveau dévié dans la mauvaise direction. Je dirais également qu’avec la manière dont on prêchait le Christianisme à cette époque, il n’y avait pas de respect pour les femmes. Si bien que les femmes n’ont pas compris qu’elles sont le côté gauche et qu’elles doivent s’occuper de leur chasteté.

Au début, chaque fois que Je lisais des auteurs français comme par exemple Emile Zola, Maupassant, tous ceux-là, J’ai découvert que les femmes n’étaient pas du tout respectées, tout comme elles n’étaient pas respectables. Ou si vous lisez par exemple « Nana », un des livres écrits par Emile Zola, lisez-le et vous serez surpris qu’il lui ait donné les 4 aspects d’une femme, il a décrit les 4 dimensions de la femme.
Et l’un de ces aspects, qui est d’être véritablement Femme, n’est jamais respecté dans la société, celui où elle est bonne et compassionnée. Cette dimension n’est pas respectée. Au contraire on s’en moque. Donc, avec les trois autres aspects, elle va se comporter comme une fourbe ou comme une prostituée ou comme une femme agressive, car la partie en elle qui est respectable et qui est là pour son ascension, et qui est innée en elle, n’a été ni comprise ni respectée.
Ainsi les instruments du côté gauche, qui sont les femmes de ce pays, furent attaqués en premier. Et elles devinrent la source principale des problèmes en France.
De l’autre côté, ils devinrent extrêmement agressifs, les hommes sont devenus agressifs. Parce que les femmes n’étaient pas respectées, les hommes aussi sont devenus agressifs.

Les autres femmes, qui ne pouvaient pas se comporter de cette façon, sont allées extrêmement loin dans le côté gauche, elles se sont mises à pleurer, à gémir et à tomber dans la mélancolie. Elles ont développé un caractère mélancolique, la mélancolie. Ensuite, vous voyez, ils ont commencé à écrire sur toute cette mélancolie, sur ce mythe absurde, et à s’y repaître comme dans le vin et tout ce genre de choses.
Ce mouvement vers le côté gauche, parce que les hommes aussi étaient attirés de ce côté, a fait que naturellement ils ont commencé à absorber de la nourriture se rapportant au côté gauche.

Par exemple ils ont développé le fromage plein de champignons, qui est de la matière morte. Mais le champignon tue tout ce qui est du côté droit. Tout ce qui est vivant peut être tué par un champignon.

Et ce n’est pas vrai que pour la nourriture mais aussi, au niveau du comportement, graduellement, ils ont commencé à devenir comme des champignons. Et la qualité innée du champignon c’est qu’il prospère sur la matière morte. Alors ils sont allés dans tous les endroits où ils pouvaient trouver de la matière morte, comme en Egypte. Ils n’ont jamais été très intéressés par l’Inde, même pour s’y installer, mais ils étaient fascinés par toute la culture de la mort en Egypte et dans les autres endroits où ils pouvaient trouver cette matière morte.

Je dirais également que le Christianisme, qui commençait à tomber méchamment en décadence, eut une grande emprise sur la France. La religion aussi devint comme un champignon. Comme par exemple de construire beaucoup d’églises et d’y enterrer les morts. Je suis allée voir Chartres où vous avez une très belle cathédrale avec un très beau travail fait par les artisans, mais il y a plein de morts enterrés tout autour. C’est horrible !

En fait les morts devraient être brûlés. Seules les âmes réalisées peuvent être enterrées.
Le sens du respect a toujours singulièrement fait défaut, tout au cours de [leur] histoire, cela se voit clairement. Ce qui a toujours compté par-dessus tout, c’était l’argent. Tel que Je le vois, il y a eu la révolution française alors que Je dois dire que la Reine [Marie Antoinette] n’était absolument pas une mauvaise femme. En fait, elle fut une grande mécène pour tous les artistes de France et elle a donné un élan magnifique à l’art en France. Si elle créait quelque chose, comme une pièce de mobilier ou un bâtiment, même aujourd’hui peu de gens les montrent avec fierté. Après tout, elle n’allait pas ramener tout cela avec elle. C’était pour la France qu’elle faisait tout cela.
Mais les Français voulaient qu’on [leur] distribue plus d’argent. Pour quoi faire ?

Pour boire plus de vin ! Pas pour créer quelque chose d’éternel ! C’est pourquoi Je dis que ceux qui boivent n’ont pas le droit de faire grève ou de demander plus d’argent. C’est parce qu’ils ont plus d’argent qu’ils boivent !

Donc Je ne crois pas au capitalisme mais Je crois bien que ceux qui sont capables de créer quelque chose, qui peuvent créer quelque chose non pas dans le sens d’une absurdité mais une chose d’éternelles valeurs, il faut qu’ils soient payés pour cette création.
Ou bien il y a beaucoup de capitalistes qui font de mauvaises choses comme acheter des armes de guerre et autres choses de ce genre.
Maintenant il y a l’Angleterre, il y a l’Amérique, c’est ce qu’ils font, et ils créent une jungle de béton pour leur postérité. Et en Russie, ils disent qu’ils distribuent tout équitablement mais les gens boivent comme des poissons. Et même chose avec la révolution française, boire est devenu partie intégrante du mode de vie des Français parce que dorénavant on leur donnait de l’argent facilement.

Ainsi ils ont eu plus d’argent pour faire toutes sortes de choses injustes, impies et on peut dire inauspicieuses.

Mais il y avait des personnes modestes – peut-être qu’ils buvaient moins – qui ont donné naissance à une grande architecture ici, dans ce pays. [En effet] malgré cela de grands artistes sont nés dans ce pays, ils n’avaient pas d’argent et sont morts en devenant fous ou indigents.
Puis vous avez eu Napoléon, un de ces personnages qui a essayé de conquérir d’autres pays. Historiquement, il s’agit encore d’une sortie dans l’ego. Mais il n’était quand même pas une personne aussi ignoble que tant de ces personnages parmi les chefs d’Etat. Ce que Je ressens à son sujet, c’est qu’il n’avait pas de personnalité assez grande pour laisser sa marque sur les gens, comme d’embellir la qualité de leur vie.
Ainsi les gens qui auraient réellement pu vous impressionner dans le sens de vous inciter à vous élever, sont devenus indigents, ou fous, ou ont été gâchés.
Finalement, Je pense que toute l’agressivité a disparu avec la compréhension qu’il ne sert à rien d’être agressif, mais le mouvement vers le côté gauche est quand même resté très fort.

Et donc, pour le reste du monde, les Français sont des gens très bizarres, vraiment étranges, particuliers. Ils ont développé leurs propres manières bien à eux de faire les choses. Je dirais que c’est une sorte de malédiction parce que, lorsque ce genre de fléau est à l’oeuvre, alors vous ne pouvez pas vous améliorer puisque vous n’avez rien à quoi vous comparer, pas d’autre étalon pour vous permettre d’avancer.

Parce que quand l’ego se combine avec les problèmes du côté gauche, vous pouvez être très étrange, bizarre, spécial.
J’ai pu M’en rendre compte la première fois que Je suis venue à Paris. Ils M’ont dit très clairement : « Mère, ne souriez surtout pas. Et Vous devez garder un air très sérieux. » Or Je ne peux pas être sérieuse plus de deux minutes, Je pense, deux minutes. (rire) Alors J’ai demandé : « Mais pourquoi ? » Ils ont donné la raison suivante : « Ils vont penser que Vous êtes ignare, que Vous ne savez pas ce qui se passe dans ce monde. Il se passe toujours des choses graves mais Vous, Vous riez, alors ils vont penser que Vous n’avez aucune mâturité. » Mais, dès que J’ai commencé Mon discours, J’ai regardé ces gens qui sont si sérieux et Je n’ai pas pu contenir Mon rire. Alors J’ai dit: « Je suis désolée de M’adresser à tous « Les Misérables » dont J’ai entendu parler. » Je suis si heureuse de voir qu’aujourd’hui ce voile de mélancolie est passé, comme si un tas de boue sale s’était concentré ici et que des lotus étaient sur le point d’en sortir et de s’épanouir.
Quelle que soit l’atmosphère, quelle qu’ait pu être l’histoire, quel qu’ait pu être ce qu’ont créé les êtres humains, à l’intérieur de nous résident de magnifiques pétales de lotus, tout est intact. Avec un petit coup de pouce ils ont maintenant éclos dans l’atmosphère et répandent leur parfum dans cette fange boueuse qu’on appelle la France. Et il y a des gens tellement forts, des Sahaja Yogis très puissants en France, qui Me rendent vraiment très heureuse et fière.

Au début Je venais toutes les trois semaines pour faire une réunion à Paris. Et quand on Me demandait : « Mère, pourquoi venez-Vous visiter Paris si souvent ? », Je répondais : « Parce que c’est la porte de l’enfer. » Vous devez avoir entendu l’histoire que J’ai racontée à propos du Service de Publicité. Non ? Je vais vous la raconter.
Vous voyez, il y avait deux hommes qui avaient fait beaucoup de bonnes choses (des Sahaja Yogis, peut-être) et quand ils sont morts, on leur a dit d’aller au Paradis. Donc ils sont allés au Ciel et là ils ont trouvé tout le monde en train de méditer. Alors ils se sont dit : « Qu’y a-t-il de nouveau ici? Nous avons déjà médité et tout ça. » Et ils ont demandé la permission à Dieu : « Oh, pouvons-nous aussi voir l’enfer, si possible, parce qu’alors nous pourrons décider, Vous voyez, où nous voulons aller ? »
Vous voyez, c’est ça l’ego, vous voulez avoir le choix. Alors ils sont allés en enfer et, lorsqu’ils sont entrés dans le premier grand hall, il y avait toutes sortes de musiques, de cette musique bizarre, vous savez, comme à Halloween, vous aviez toutes sortes de choses sales et les femmes dansaient nues et les hommes chantaient nus, et ils faisaient là toutes sortes de choses bizarres et étranges, ce que vous appelez ‘s’éclater’. Alors ils se sont dit : « Ici ça a l’air mieux, ça change » parce qu’on pouvait boire à gogo, tout était gratuit, la drogue, il y avait là plein de choses si merveilleuses. [SM rit] Alors ils se sont dit que c’était vraiment un endroit très chouette.
Et alors les gardiens du lieu leur ont demandé : « Qu’est-ce que vous faites ici ? » Ils ont dit : « Nous sommes venus visiter l’enfer. Où est l’enfer ? » Alors ils ont répondu : « Vous ne pouvez pas le voir de ce hall » et ils les ont emmenés jusqu’à un trou d’où ils pouvaient apercevoir l’enfer. Et là ils ont vu les gens suspendus sur des feux, on les jetait dans de l’huile bouillante ou on les plaçait dans une boue d’excréments, toutes sortes de choses vous voyez, et ils furent horrifiés. Et certains étaient pourfendus avec beaucoup de cruauté et ils recevaient encore toutes sortes de punitions. Alors pris de peur ils ont demandé : « Maintenant, si c’est ça l’enfer, qu’est-ce que c’était dans ce hall ? » On leur a dit : « Là-bas c’est juste le service de publicité de l’enfer ! »
Et ces idées venaient de spécialistes Français et Anglais, et aussi de spécialistes d’autres pays européens. Et aujourd’hui ça doit être les Suisses qui s’occupent des finances là-bas. [SM rit]

Donc c’est le département de publicité dont, vous voyez, nous devons être assez conscients, savoir en quoi consiste ce département de publicité de l’enfer.
Ainsi la droiture et la sainteté ne peuvent être maintenues que si vous faites très attention à ce département publicitaire, en particulier en France, et aussi dans d’autres pays.

Le côté gauche travaille de façon qu’on veut se détruire soi-même parce que le côté gauche est celui du désir aussi bien que celui de la destruction. Il peut tout détruire s’il n’y a plus de désir de Dieu. Donc, quand vous commencez à aller de l’autre côté de vos désirs, vous avez le désir de vous détruire vous-même.
Rien qu’hier J’ai lu dans le journal qu’une Anglaise, qui laissait derrière elle des millions de livres sterling, s’est tuée en ne mangeant plus. Ainsi aujourd’hui cette idée de se détruire soi-même justifie tant de choses que nous faisons dans ce monde mais qu’on ne devrait pas faire pour notre santé, notre santé physique, mentale, émotionnelle et spirituelle.

Et cette tendance doit également être observée en eux-mêmes par les Sahaja Yogis. Quand des Sahaja Yogis commencent à dévier et que vous leurs dites : « Tu es en train de dévier, en ce moment, ne prends pas cette voie », alors ils disent : « Non, laissez-moi tranquille. Tout va bien. Je sais ce que je fais », ce qui signifie : « Je peux me détruire moi-même. » Et cette attitude anti-vie en arrive au point qu’ils en viennent à renier tout ce qui est spirituel, tout ce qui est sain.
De plus sur le côté gauche vous avez eu des écrivains et des auteurs horribles qui sont venus sur terre pour vous donner des idées complètement, totalement hostiles à la vie.

Par exemple un type comme Sade, vous voyez, celui qui a créé le sadisme et tout ça. Ce genre d’individus ne pouvait prospérer qu’en France. En Inde, quelqu’un comme ça aurait été jeté aux orties. Il se peut qu’un fou quelconque ait pu avoir écrit le Kama Sutra mais Je n’avais jamais entendu parler de ce livre. Je n’ai jamais lu ce livre. Je ne sais rien à ce sujet, et si vous demandez à n’importe qui [en Inde] : « Qu’est-ce que c’est que ce livre ? », ils vont répondre : « On n’en sait rien » tandis que, si vous leur parlez de la « Gita » ou du « Ramayana », vous verrez que la plupart d’entre eux les connaissent. Même les Chrétiens, en Inde, ne lisent pas de livres comme ça. Mais ces livres [Kama Sutra, Sade, etc.] sont très appréciés et vous verrez qu’il est difficile de trouver quelqu’un d’éduqué, en Europe, qui n’ait pas lu ces livres. C’est comme une Bible pour eux. Je veux dire que toutes ces choses les ont rendus insensibles au péché, à l’horreur du péché.
Pour ajouter à ces problèmes, vous avez connu tant de guerres. Et durant la dernière guerre, la France fut occupée par ces horribles Allemands, si bien qu’ils vivaient dans la peur la plus complète. Encore un déplacement vers le côté gauche ! Toutes ces choses ont ajouté à la perpétuation des problèmes du côté gauche.

Maintenant notre problème c’est de s’en débarrasser.
Quand Je suis venue ici, Patrick m’a dit qu’ils ont trouvé que les gens étaient possédés par toutes sortes de variétés de bhoots. Et ça ne M’étonne pas car Je M’attendais à ce que cela arrive un jour. Il y a encore beaucoup de Sahaja Yogis, et en particulier des Sahaja Yoginis, qui sont possédés. J’ai connu un individu dérangé [pas un SY] qui est venu chez Moi, a cassé toute la vaisselle, tout dans la maison, a fait tout un tas de bêtises – c’était un Français, vous voyez.

Alors, pour vous en sortir, nous devons tout d’abord en connaître les dangers. Si les femmes continuent comme ça, ne soutiennent pas leur leader, conservent la même attitude et disent : « C’est mon droit », ne méditent pas et font toutes sortes de choses, elles vont devenir schizophrènes. Selon Moi et selon Sahaja Yoga, la schizophrénie est une maladie dans laquelle vous êtes possédé de façon permanente par tout un tas de ces esprits morts. Et, en Inde, on les enverrait dans des asiles de fous. Mais on M’a dit que maintenant on a supprimé partout les asiles de fous et que les fous se promènent librement dans les rues. C’est vraiment très grave. Les gens du gouvernement ne réalisent pas ce qu’ils font.
Un jour Je voyageais en bus à Paris et J’ai vu, les uns après les autres, une dame puis un homme, puis encore un autre homme qui marchaient dans la rue et ils se parlaient tout fort à eux-mêmes. Ce sont tous des gens possédés et ils vont vous posséder. Ils vont vous posséder, ils vont posséder vos enfants, ils peuvent posséder vos animaux de compagnie, tout le monde. Des gens tellement anormaux devraient être complètement écartés du public. Mais Marie M’a dit : « En fait, les Français se montrent très compassionnés à leur égard. »

Les bhoots sont aussi, je dois vous dire, des individus du côté gauche. Ils essayent d’agir de manière à susciter votre compassion. Tout comme les gens du côté droit se montrent agressifs pour attirer votre attention, les gens du côté gauche sont agressifs envers eux-mêmes pour susciter votre attention.

Alors tous ces gens qui pensent : « Nous pouvons porter une petite tenue en hiver ou nous pouvons torturer nos vies, nous tenir sur la tête », tous ces gens sont maintenant en train de passer complètement les limites du département de publicité.
Alors la première chose à faire, pour les Sahaja Yogis, c’est de se souvenir que vous êtes venus sur cette terre pour être heureux. Imaginez, on dit qu’en Français il n’y a pas de mot pour ‘réjouissance’, comme Je l’ai entendu aujourd’hui – mais c’était une plaisanterie. Donc on s’amuse, vous devez vous régaler du côté amusant de la vie. Vous n’êtes pas ici pour souffrir davantage. Et être si sérieux, pour quoi faire ? Et être stressés, c’est tout à fait hors de question, nous pouvons dire que c’est absolument hors sujet, ça ne sert à rien. Comment pouvez-vous être tendus dans cette atmosphère si relaxante ?

Si ce genre d’attitudes vous arrivent encore, alors vous devez savoir que vous n’êtes pas encore au niveau dans Sahaja Yoga. Si vous vous tracassez encore et encore, vous irez vers la gauche et vous sortirez de Sahaja Yoga. Voilà le deuxième point important.
Donc le premier point c’est que vous allez devenir schizophrènes, fous, lunatiques. C’est la première chose. Je ne suis pas un homme d’affaires, donc Je vous parle du pire en premier !

Le second point, comme Je viens de vous le dire, sera que vous sortirez de Sahaja Yoga. Et en conséquence, vous pourriez avoir toutes sortes de maladies comme le cancer ou n’importe quelle maladie provenant du côté gauche. Il y en a tellement !
Il est donc très important de vous appliquer à rester dans la voie du milieu de l’ascension spirituelle.

Par les techniques de soins, par la méditation, par les techniques vibratoires, vous devez vous efforcer de rester au centre, et de ne pas aller à droite. Car, avec ce pouvoir destructif [en vous], si vous allez sur le côté droit, vous allez devenir extrêmement inauspicieux et vous allez commencer à détruire les autres. En particulier pour les épouses des leaders, J’aimerais leur dire qu’elles doivent devenir très humbles, sinon elles développeront cette chose, ce pouvoir, par lequel elles se détruiront elles-mêmes et les autres. C’est comme ça que ça se passe lorsque le pouvoir, disons, d’un feu ou d’une lumière, n’est pas utilisé pour ce pour quoi il est fait. Si vous mettez votre main au feu, elle brûlera.

Ainsi nous devons comprendre que le pouvoir des femmes est la compassion, le nourrissement, et elles n’ont pas à essayer de devenir comme des hommes car alors elles brûleront les autres et se brûleront elles-mêmes.
Donc, comme Je vous l’ai déjà dit, ce sont les femmes qui peuvent être d’une très grande utilité dans l’amélioration du côté gauche. En dominant les hommes, vous les faites passer à gauche, ce qui n’est pas leur style, ils ne devraient pas être sur le côté gauche. Mais s’ils sont vraiment des hommes, ils évolueront sur le canal central. Et si les femmes sont vraiment des femmes, elles marcheront dans le canal central.

Ainsi, pour cheminer dans le canal central, il faut se débarrasser de toutes ces choses de ce genre qui sont en nous.
La troisième chose pour laquelle Je voudrais vraiment vous avertir, c’est que vous vous attachez à vos biens, vos possessions, vos enfants, votre environnement.

Par exemple beaucoup de Français disent : « Oh, je déteste sortir de France. » Quand ils se rendent dans d’autres pays, ils critiquent toujours tout. Je ne sais pas qui sont les meilleurs pour critiquer mais ils se critiquent tous les uns les autres. Ils n’essayent jamais de voir les points positifs chez les autres. Et en agissant ainsi, ce que vous faites c’est d’entretenir une sorte de sentiment d’infériorité chez les autres en utilisant vos pouvoirs du côté [droit] par lequel vous rabaissez les autres. Comme avoir de la pitié pour quelqu’un à tout bout de champ, comme, supposons que vous commenciez à avoir de la pitié pour Moi, à quoi cela rime-t-il ? C’est aussi absurde que ça. Mais c’est bien cela.
Ainsi on ne devrait pas exprimer de pitié, mais de la compassion. Cela vous sortira de la tête toutes ces âneries d’avoir pitié de vous-même, d’avoir pitié des autres et de vous sentir tout le temps désolé pour rien. Parce que si vous voulez toujours ressentir de la pitié, alors on vous prendra vous-même en pitié. Je veux dire que vous vous retrouverez vous-même dans une situation qui fera pitié.

Mais si vous avez de la compassion, alors vous ne rabaissez pas la personne, vous ne la faites pas sentir inférieure mais vous l’encouragez et vous lui faites sentir ses pouvoirs. Si par exemple vous vous faites mal à un doigt, vous essayez simplement d’apaiser la douleur et d’être compassionné envers lui, vous n’allez pas essayer de le rabaisser : « Tu ne vaux rien », parce qu’il fait partie intégrante de votre corps.

Ainsi la compassion se tient à mi-chemin entre la condamnation et la pitié.
Dans la compassion, vous devez condamner tout ce qui est faux, les bhoots, toutes ces laideurs, tout ce qui est faux. En agissant ainsi, vous voyez, vous faites voir à la personne que vous n’appréciez pas [ce qu’il y a de mauvais en elle], vous exprimez de la compassion et non de la pitié.
Car les gens du côté gauche veulent qu’on les prenne en pitié et, si vous avez pitié d’eux, ils deviennent encore pires. Donc il ne faut pas dire : « Pauvre personne, pauvre homme, pauvre vieille dame, pauvre n’importe quoi. » C’est mauvais.

Et quand les gens qui sont possédés se mettent à condamner leurs bhoots, ils commencent à s’en sortir. Quand ils haïssent leurs bhoots, ils peuvent s’en débarrasser très rapidement. Parfois, c’est pire que ça, ils s’identifient [à leurs bhoots]. Evidemment, pour en juger, le mieux est de voir au moyen des vibrations mais vous pouvez également le voir de façon logique, d’après l’attitude que nous avons par rapport à nos possessions, d’après notre attitude envers les autres.
En Inde beaucoup de travail a été fait, à un niveau très subtil Je dirais, pour sortir du côté gauche. Je dirais que c’est Mahavira qui a réellement travaillé très dur afin de donner une idée complète de là où se trouve le côté gauche, de l’enfer jusqu’au Ciel. Et J’en citerais encore un autre, Sa propre incarnation qu’était William Blake, qui en a lui aussi donné une idée très complète. Je dirais que Dante a fait la même chose. Et ils vous ont ainsi montré comment sont l’Enfer, et les Cieux.
En ce qui concerne les Sahaja Yogis il est important de voir leurs problèmes du côté gauche, s’ils traînent encore en eux.

Une possession signifie que vous êtes possédé par quelque chose, par des idées qui ne sont pas rationnelles, qui sont illogiques. Et, dans les temps modernes, J’ai vu comment ils évitent la question. Si vous leur demandez, ils répondent : « Je ne sais pas. Je ne sais pas pourquoi je me sens comme ça. » Alors laissez tomber ce sentiment, il est faux. Si vous ne savez pas [de quoi il s’agit], alors il ne s’agit de rien de bien.
Au début si vous demandez aux Français, à n’importe quel Français : « Comment allez-vous ? » ils vont répondre : « Comme ceci » et Je regardais leurs mains, ce que ça veut dire. [Shri Mataji tourne Sa main droite ouverte plusieurs fois de la gauche vers la droite et vice et versa.] Alors Je Me demandais ce qui n’allait pas avec leur main ! [SM rit] Et le mieux, c’est qu’ils en étaient très fiers, parce qu’être sûr de ce que l’on dit, être sûr de soi, était peut-être considéré par eux comme étant de l’ego. Mais les Sahaja Yogis doivent être sûrs d’eux !
Les Anglais, Je leur demande : « Comment allez-vous ? » Ils répondent : « Confus. » Et Je veux dire Je ne sais pas pourquoi ils s’en vantent, ils se rengorgent : « Je suis confus. » Alors on M’a expliqué que [pour eux cela signifie] : « Nous sommes au courant de notre état. Nous ne disons rien en ayant l’air sûrs de nous-mêmes. »
Si un Sahaja Yogi est confus, ce n’est pas un Sahaja Yogi. Aujourd’hui, vous devez être absolument sûrs de vous-mêmes, sûrs de Moi, sûrs de Sahaja Yoga et sûrs de tous les Sahaja Yogis du monde, sinon vous n’êtes pas des Sahaja Yogis. Cela signifie que votre connexion avec Dieu est lâche [Shri Mataji refait le même mouvement avec Sa main], une prise [électrique] comme ça [en mauvais état].
Alors il faut comprendre qu’au centre, quand nous y sommes, nous sommes sûrs de ce que nous sommes, absolument sûrs. Nous levons la tête fièrement, glorieusement. Nous n’avons pas la vanité du côté droit, ni la pitié du côté gauche.

C’est ce que allons accomplir en France maintenant. Ne plus aller vers le Supraconscient ou le Subconscient collectif. Ne pensez pas à vos ancêtres, à ce qu’ils ont fait. Ne pensez pas non plus au futur, à ce que feront vos enfants. Pensez, vous-même, à ce que vous allez faire pour eux tous. Beaucoup de familles maudites peuvent être complètement rachetées par un seul bon Sahaja Yogi. Et des milliers d’années de générations à venir peuvent être bénies par un seul Sahaja Yogi. C’est un fait ! Vous pouvez sentir les vibrations, maintenant.
Donc il faut avoir cette personnalité compréhensive très calme et pleine de paix. Mais cette compréhension ne devrait pas être mentale, mais être comme la sève sur votre canal central, l’énergie vitale qui nourrit les chakras, qui nourrit tout votre être et l’atmosphère entière.

Je suis sûre que maintenant tous les Sahaja Yogis français vont adopter les voies nouvelles du canal central. Ils devraient porter des vêtements qui sentent le neuf, avoir des visages qui respirent la fraîcheur, et devraient créer une atmosphère de fraîcheur tout autour d’eux, et laisser tomber tout ce qui est usé.
Ils aiment beaucoup tout ce qui est vieux. Comme les vieilles maisons. Ils disent : « C’est antique. » Non, non, abandonnez aussi toutes ces idées d’antiquités car, vous voyez, les antiquités ne sont pas bonnes. D’accord si elles sont préservées correctement mais si vous les faites ressembler à de vieilles choses, vous voyez, ce n’est pas leur rendre hommage.
Je suis allée en Pologne et J’ai été surprise de voir que tous leurs vieux monuments ont été ressuscités après la guerre, et tout a été repeint et on les a remis à neuf. Ils n’ont absolument rien conservé d’endommagé ou de couvert de boue ou d’usé.
Ainsi l’idée de préserver à tout prix ces antiquités est également, Je pense, très bhootish et du côté gauche.
Donc vos objets anciens, quoi que vous puissiez posséder, doivent être nettoyés et correctement remis à neuf et on devrait leur rendre un aspect de fraîcheur. Ce collier que Je porte est très antique, très ancien, mais il n’a pas l’air d’être vieux, n’est-ce pas ? Parce que l’on en prend soin, et que ça ferait bizarre, pour une Déesse, de porter de vieux objets qui semblent si abîmés !
Donc, l’un des critères pourrait être : ce que nous portons, Mère va-t-Elle l’apprécier ? C’est la seule question que vous pouvez poser si vous ne voulez pas le demander aux vibrations : « Va-t-Elle aimer ? Nous devons Lui plaire ! » Et Je vous le dis, de très très petites choses Me font plaisir. Vous n’avez pas beaucoup de choses à faire, même très peu Me font plaisir, ce qui est très simple, et facile, et inné.
Ainsi, vous devez être innocents. C’est très facile. Si vous êtes comme un enfant, vous ne laissez tout simplement aucune idée fausse vous entrer dans la tête, aucune idée absurde, soyez simplement innocent. Vous n’avez rien à faire pour être innocents. C’est pour ne pas être innocents qu’il faut faire quelque chose.
Donc c’est ceci qu’on doit comprendre, que la base de notre côté gauche est l’innocence. Donc nous ne devrions rien faire qui ne soit pas innocent. C’est si simple. Cela devrait très bien marcher avec nous tous si nous croyons simplement que nous avons en nous cette qualité d’innocence absolument intacte. Et nous n’avons qu’à l’éveiller et à en profiter. C’est tout.

Donc que Dieu vous bénisse tous !
Que Dieu vous donne la force d’être innocents. Vous devez prier.

L’innocence va absorber tous vos problèmes du côté gauche. Et le symbole de l’innocence est Shri Ganesha qui ne connaît que Sa Mère et personne d’autre. Et Son innocence est la source de toute la sagesse. Nous devons prier pour devenir des êtres absolument innocents.

Que Dieu vous bénisse tous !