Discours aux Sahaja Yogis la veille du Shri Krishna Puja

(France)

Feedback
Share

Discours aux Sahaja Yogis la veille du Shri Krishna Puja

English transcript verified IBP
Traduction française approuvée. Ver 1/1/2014.

Speach avant le concert de Bismillah Khan.
Il est très agréable de vous voir tous assemblés ici dans une ambiance si heureuse, et la nature est aussi très contente de vous. J’ai essayé d’apprendre le français, mais Je pense que c’est une langue très difficile.
Lorsque Je suis venue en France pour la première fois, ils M’ont dit: “Mère, Vous ne devriez jamais dire que vous êtes une personne heureuse et joyeuse.” Je crois que Je Me suis entraînée. En fait, l’idée était qu’en France, les gens croyaient que le monde entier est plein de misère, que nous sommes tous des pécheurs et que nous devrions tous souffrir et que nous devrions tous être misérables. Donc tout ce qui était gris et très lugubre était considéré comme l’art le plus élevé. Je ne savais pas quoi faire, parce que Je suis joyeuse: que dois-Je faire?
Ils dirent: “Parce qu’ils penseront que Vous êtes ignare, que Vous ne savez pas ce qui se passe dans ce monde, c’est pour cela que Vous êtes joyeuse.” Mais Je leur dit: “Je suis au courant de tout.” Alors J’ai commencé à M’adresser à eux en disant: “Les misérables”. Et aujourd’hui, Je dis: “Les joyeux”, vous êtes le peuple joyeux assis ici en France, parce que vous avez découvert la vérité et qu’elle est la source de la joie.
Nous sommes ici pour célébrer demain l’anniversaire de Shrī Krishna et c’est la chose la plus convenable de célébrer Son anniversaire en France. Parce qu’Il est venu sur cette Terre pour établir le fait que la vérité est la joie.
Lorsqu’Il est venu sur cette Terre, à cette époque-là, il y avait des gens qui croyaient qu’on devait être très sérieux, et qu’on devrait être très ritualiste et ils croyaient en toutes sortes de restrictions dans la vie. Ils avaient atteint les mêmes conclusions que les Chrétiens, que vous ne devriez pas avoir de vie de couple et que vous devriez être un ascète si vous devez atteindre Dieu. Je ne sais pas comment ils sont tous parvenus à de telles conclusions.
Alors Il a établi une nouvelle façon d’exprimer la joie. En fait, Son pouvoir était Rādhā. Rā est l’énergie, Dhā est celui qui fournit l’énergie. Mais Elle était la source de la joie, comme on dit en sanskrit Āhlāda Dāyīni. Elle était le pouvoir qui a démarré un nouveau style de compréhension de Dieu. Et l’enfant Krishna avait l’habitude de S’asseoir dans un arbre lorsque ces dames se baignaient. Il avait à peine quatre ou cinq ans, et lorsqu’elles sortaient de l’eau, de la Yamuna, Il avait l’habitude de casser simplement leurs cruches par derrière. Comme Elle mettait les pieds dans l’eau en remplissant les cruches, l’eau était vibrée, et ensuite cette même eau vibrée coulait sur leur dos, et ainsi leur Kundalini s’éveillait.
Comme il n’y avait pas de moyen de dire aux gens à cette époque-là: “Vous avez une Kundalini. Il vaut mieux vous asseoir et méditer.” Les gens étaient très lugubres à cette époque-là, juste comme les Français. Donc Il devait leur jouer des tours, alors Il a créé une danse appelée Rāsa. Rā signifie énergie et Sa signifie avec, danser avec l’énergie. Alors Il Se tenait par la main avec tous les Gopīs et ils dansaient, en passant l’énergie à travers les mains de Rādhā vers tous ces Gopas et Gopīs qui étaient là.
Ainsi les traditions qu’ils avaient s’étaient converties en une religion très morose et lugubre. Et Il voulait la transformer en un amusement joyeux. Et c’est pour cela qu’Il a aussi utilisé d’autres méthodes pour créer un grand amusement. Son Āhlāda Dāyīni Shakti, c’est-à-dire Rādhā, Il jouait avec Elle et avec d’autres amis et avec les amis de Rādhā à ce que vous appelez Holi, c’est un jeu avec de l’eau, de l’eau colorée.
Parce que, vous avez dû le voir, lorsque les enfants s’approchent de l’eau, ils commencent simplement à jouer avec l’eau tout le temps, à se jeter de l’eau et à s’amuser. De même le Christ a dit : “Vous devez être comme des enfants, si vous devez entrer dans le Royaume de Dieu.” Donc Il a démarré ces gentils jeux d’enfants, comme Holi, pour rendre les gens très joyeux et heureux. Parce qu’un type très strict de discipline commençait à émerger de la religion.
Même l’autre jour, Je suis allée voir le Maharaja de Travencore, celui qui réside au Kérala. Il M’a dit qu’il doit chaque jour se lever à 4 heures du matin et prendre un bain dans un lac qui est très sale. Je l’ai vu, ce n’est pas un lac, c’est un genre de mare. Et il doit y rester chaque jour pendant une heure. Et ensuite il doit en sortir et, avec ces vêtements mouillés, il doit marcher au moins 400 mètres dans un temple pour vénérer la Déesse. Et chaque fois qu’il quitte le Kérala pour, disons, des pays étrangers, n’importe où, chaque jour, il doit payer, il a une pénalité de cinq cents roupies. Je lui ai dit: “Même si je dois Me donnez tous les jours cinq cents roupies ou n’importe quelle somme, Je ne sauterai pas dans ces bassins sales.”
Donc, dans Sahaja Yoga, Je trouve aussi que, lorsque les gens viennent pour la première fois, ils vont aux extrêmes. Tout le temps, ils se donnent un bandhan. Même s’ils sont simplement face à un arbre, ils méditent des heures durant, sans manger de nourriture, devenant misérable. Même dans les programmes, Je l’ai vu, lorsque Je donne une conférence ou quelque chose, ils font encore des bandhans et montent leur Kundalini. Et les autres les regardent, les nouvelles personnes se demandent: “Qu’est-ce qui se passe ici?”
Il y a deux types de personnes: ceux qui veulent aller profondément dans Sahaja Yoga et les autres qui sont frivoles et sont du genre à se laisser aller. Donc le groupe qui va vers trop de ritualisme n’est pas correct non plus. Ce n’est pas la bonne façon d’être dans Sahaja Yoga. Vous devez voir spontanément, en ce moment présent, ce qui doit être fait. Et là, la meilleure chose, c’est d’être au Nirvichara, en conscience sans pensée. Dès que vous rencontrez un problème, entrez en conscience sans pensée. Et c’est votre forteresse, cela vous fera grandir et votre discernement s’améliorera, votre attention deviendra pertinente.
Les personnes qui méditent des heures durant, Je l’ai remarqué, n’aboutissent nulle part. Mais ceux qui méditent un petit moment le matin et le soir accomplissent beaucoup. La raison en est que vous devez comprendre la loi du Divin. Les lois du Divin agissent lorsque vous êtes en conscience sans pensée, pas en y mettant un grand effort, mais en ayant un fort désir d’être en conscience sans pensée.
Ceux de l’autre genre sont assez difficiles, parce qu’ils sont encore debout sur le dos d’un crocodile et qu’ils essayent de monter sur le bateau de Sahaja Yoga. Leur tête est encore pleine de toutes les idées du passé. Soit ils s’apitoient sur eux-mêmes et pensent: “Nous ne pourrons jamais rien accomplir”, soit ils pensent: “Nous ne devrions pas beaucoup changer et nous devrions essayer de garder toutes nos anciennes idées.”
En fait, dans Sahaja Yoga, tout le monde est passé par ce stade. Et ceux qui ont été appelés comme leaders y sont passés aussi et ils savent ce que c’est. J’ai connu certains très colériques, certains très querelleurs et certains vraiment du genre extrêmement lugubre, et certains étaient très agressifs, certains étaient stupides, certains étaient de toutes sortes de choses, il y avait toutes sortes de couleurs et de nuances.
En fait, le travail d’un leader est assez difficile. Il était plus facile pour Moi de faire ce travail, parce que Je sais comment gérer cela. Peut-être que J’ai quelques pouvoirs de plus que les leaders. Donc, si vous contestez vos leaders, si vous essayez de vous disputer avec vos leaders, si vous n’écoutez pas vos leaders et si vous ne voulez pas absorber ce qu’ils disent, cela va être très difficile pour vous et pour eux.
Et, Je vous l’ai dit beaucoup de fois, Je connais très bien vos leaders, parce que Je connais leurs vibrations. Si quelque chose ne va pas, laissez-moi M’occuper d’eux. Vous n’avez pas à vous inquiéter. Mais si vous devez grandir dans Sahaja Yoga et si vous devez tenir debout sur vos jambes, d’abord vous devez tenir la main de vos leaders.
En fait, beaucoup de gens pensent: “Nous devons nous incliner devant quelqu’un si nous l’écoutons.” Mais en vous écoutant vous-même, vous n’avez pas rien été capable d’accomplir. Et votre Soi lui-même ne s’est pas encore exprimé, parce que vous n’avez pas atteint l’état de la Réalisation du Soi. Pour y parvenir, tout d’abord, vous devez écouter vos leaders. Lorsque vous dites: “Je crois”, c’est votre ego qui le dit, ou si vous dites: “J’aime cela”, c’est votre conditionnement, c’est votre super-ego qui le dit. Ce n’est pas votre Esprit.
Donc, pour atteindre cet état où vous pouvez ressentir votre Esprit, vous devez accepter l’aide des autres. Et il n’y a rien de mal à cela. Comme dans l’enfance, nous devons accepter l’aide de notre mère, notre père, nos professeurs, de la même manière, dans Sahaja Yoga aussi, vous devez accepter l’aide de vos leaders. Donc il ne devrait pas y avoir de problème à suivre les leaders, parce qu’ils sont là pour votre bien. Nous sommes encore…
Une fois, on a demandé à Krishna: “Il est dit dans les écritures que vous devez dire la vérité et quelque chose qui est Vihah Saptumbah Vihah Tiumbah Vihah.” Alors ils ont dit: “Comment cela se fait-il? Si vous dites la vérité, cela peut ne pas être apprécié par une autre personne. Alors comment pouvez-vous dire la vérité?” Il répondit: “Il y a un mot au milieu, c’est Saptumbah Dihah Pitumbar Dihah Priumbar Dihah.” C’est la vérité, puis Hitah est la bienveillance, et Priah est Dihat, qui est la lumière des autres. Donc ces trois choses sont combinées entre elles, si vous mettez simplement votre attention sur le bien de la personne.
Maintenant, si un leader vous dit quelque chose, c’est pour votre bien. C’est pourquoi, à long terme, cela vous sera cher. Au début, vous pouvez ne pas apprécier, mais en fin de compte, cela vous sera très cher, parce que c’est seulement à travers cela que vous atteindrez votre liberté complète.
Donc, Je dois remercier les leaders ici, car ils ont transformé tant de Français en Sahaja Yogis. Et tous les autres de partout en Europe et d’Angleterre, tous ceux qui sont venus ici, ils sont tous fiers qu’il y ait tant de Sahaja Yogis en France. Et vous verrez que tout changera lorsque nous aurons davantage de Sahaja Yogis et que vous vous établirez tous en tant que gurus de Sahaja Yoga. Mais vous devez être responsable et vous devez être honnête à ce sujet. Cela va beaucoup vous aider. En réalité, les leaders doivent faire en sorte que tout ce qu’ils font soit fait par amour et avec cette idée de bienveillance.
Je suis sûre que la France donnera un très bon exemple maintenant à tous les Européens ici, et montrera comment nous devrions rassembler plus de Sahaja Yogis. En un an, avoir cent-cinquante comme cela, c’est très surprenant, n’est-ce pas? Et tous les autres doivent les applaudir pour cela!
Maintenant nous allons écouter de la très bonne musique indienne et cet homme qui va jouer pour vous est un musicien très connu en Inde. C’est une grande surprise pour Moi et Je vous en suis très reconnaissante, parce qu’il a joué à tant d’endroits où il y avait besoin d’auspiciosité. Et Je suis heureuse que vous l’ayez honoré ainsi.
Merci beaucoup!