L’histoire de Markandeya

(Austria)

Conversation avec Sahaja Yogis, Ashram de Vienne, (Autriche), 9 juin 1988

[Texte à ce jour non vérifié; si vous avez un cassette ou la vidéo de ce jour, partagez-la s’il vous plaît]

Connaissez-vous l’histoire de Markandeya ou non? Je vais vous raconter l’histoire de Markandeya. Vous voyez, son père n’avait pas d’enfant, et le père et la mère étaient malheureux. Alors ils prièrent Shri Shiva et lui dirent qu’ils désiraient un fils. Shiva leur répondit: « Je vous donnerai un fils, mais je le reprendrai après sa huitième année. Il ne vivra que jusqu’à l’âge de huit ans. » Donc ils reçurent cette bénédiction qui était plus une sorte de malédiction. Les parents étaient vraiment bouleversés du fait que leur enfant allait mourir après huit ans, vraiment bouleversés.
Mais ils trouvaient que leur enfant était très intelligent, brillant et aussi très religieux.
Un jour, il demanda à son père: « Pourquoi t’inquiètes-tu toujours tellement, après tout, je suis ton fils? » Alors, ses parents lui racontèrent qu’il avait été dit qu’après huit ans, ou seize ans, quelque chose comme ça, que: « Maintenant, je vais te perdre rapidement, car qui peut surpasser Shiva? Je ne crois pas que l’on puisse demander à qui que ce soit de neutraliser la malédiction qui pèse sur nous. Si tu n’étais pas né, nous ne nous serions pas autant attachés à toi. Mais maintenant tu es là et nous sommes tellement attachés à toi. »

Markandeya était quelqu’un de très sage, il dit: « Si, je connais quelqu’un, je connais l’Adi Shakti. » Et il se rendit à l’endroit où vous avez pu voir ce Sapta Shringi. Là, il pria l’Adi Shakti. Personne n’avait prié l’Adi Shakti avant lui, ils priaient Jagadamba, ils priaient toutes les autres. Il pria l’Adi Shakti, qui est la Déesse. Elle est apparue ici,
Son visage est comme le mien. On l’appelle Sapta Shringi (les sept sommets), car Elle a sept chakras sur la tête. « Shringa” signifie “sur la tête”, comme ce que vous appelez le « Shikara », le pic, « sept pics ». Elle est née avec sept sommets. Elle est venue ici, et est apparue de la Terre Mère. Elle s’est simplement manifestée et ses prières sont allées vers Elle. Il la pria et l’endroit est devenu si plein de vibrations que Shiva pouvait pas le toucher.

Ensuite, il a écrit tout son œuvre. Je veux dire qu’il a été le premier à avoir écrit sur l’Adi Shakti. Toutes ces choses que vous avez lues sur Shankaracharya, il les a prises de Markandeya. Il a été le premier à écrire sur la Kundalini, le premier sur la Réalisation, il a été le premier à faire tout cela.
Même aujourd’hui, ils disent qu’il y avait un écart entre deux collines et que les gens traversaient cet écart sur une charrette à bœufs. Et la charrette à bœufs était transportée de l’autre côté. Maintenant, bien sûr, vous avez un endroit où monter, mais à ce moment-là, il n’y avait rien de tel, alors ils montaient sur une charrette à bœufs et la charrette à bœufs était transportée, sans aucune tension, par Adi Shakti. Et là, Elle est complète.

Car au Maharastra, nous avons, comme vous le savez, Mahakali, Mahalaksmi, Mahasaraswati, trois d’entre elles. Mahakali se trouve à Tulsapur [Tuljapur], puis Mahalaksmi se trouve à Kholapur et la troisième, c’est à Mahor [Mahur]. À Mahor, il y a une montagne où se trouve Mahasaraswati. Et l’Adi Shakti est « Artha Mata », au-dessus de tout et voilà ce qu’il en est. Markandeya était en fait le fils le plus cher de l’Adi Shakti, car c’est lui qui l’a faite s’incarner.
… il était comme un petit enfant, absolument. Tout est décrit, mes mains et tout, même mon corps d’une certain façon, juste comme un petit enfant s’agrippant à la Mère. Ce dévouement et cette dévotion étaient si formidables! Je veux dire que l’Adi Shakti a dû l’accepter…. C’est lui qui m’a fait entrer.
L’idée que l’Adi Shakti s’incarne ou autre n’existait pas.
Personne n’y avait pensé. Elle est venue une seule fois à Gokul, Elle a été créée à Gokul. C’est à Gokul. Or, bien sûr, cela s’est reflété plus tard en Inde. Mais Gokul est l’endroit où Shri Krishna a joué, dans le Goloka, au stade de Vaikuntha [l’étape avant la création du monde humain, Bhavasagara]. Elle a été créée en tant que vache, abritant en elle toutes les divinités. Elle n’est jamais venue sur cette terre et c’est lui qui a donné la forme. Sous quelle forme devait-elle venir ? Avec mille mains, le visage ressemblant au mien et sept chakras.
De cette façon, l’Inde est vraiment bénie, devrais-je dire, avec ces choses. Mais la différence entre les saints et le public est si importante, qu’ils n’ont jamais compris. Ils savent que c’est un endroit vraiment formidable et que Sapta Shringi est là. Il y a également un Sapta Shringi à Pune. Mais ce Sapta Shringi se trouve seulement ici, là où vous êtes tous allés, près de Nasik, c’est là l’endroit.
Voilà donc l’immense rôle de Markandeya. Il s’est incarné plus tard en tant que Bouddha, puis en tant qu’Adi Shankaracharya. C’est la même personnalité. Mais pour commencer, il a été en fait le fils de Rama. Il était Lav et il s’est rendu en Russie et c’est pourquoi ils sont appelés des Slaves. Il a régné en Russie, c’est pourquoi ils sont appelés des Slaves.

Un autre fils s’appelait Kush. Il est allé en Chine, c’est pourquoi on les appelle Kushan. Puis ils se sont incarnés encore et encore, également en tant que Hassan et Hussein, en tant que Mahavira et Bouddha, en tant qu’Adi Shankaracharya et Gyaneshwara, comme ça.
Voyez, c’est si paisible, une brise fraîche. Je pense que le nom Markus pourrait venir de Markandeya. Markandeya est un nom vraiment unique, n’est-ce pas ? « Markanda » signifie une personnalité puissante. Markandeya est le fils, bien sûr, Markandeya est le nom du fils. Markandeya, c’est le fils.