Séminaire, premier Jour, introspection et méditation

(England)

Feedback
Share

Séminaire premier Jour, Introspection et méditation – Shudy Camps – 18 juin 1988

Cette année, je ne pense pas que nous aurons des programmes publics en Angleterre car il y a aussi certaines circonstances. Mais, à chaque fois qu’il y a une circonstance qui, d’une manière ou d’une autre, change nos programmes, nous devons immédiatement savoir qu’il y a une raison derrière tout ce changement et nous devons immédiatement accepter, avec le cœur ouvert, que le Divin veut que nous fassions ce changement. Supposons que je sois sur la route et que les gens me disent: « Mère, vous avez perdu votre chemin. » Tout va bien. Je ne me perds jamais car je suis avec moi-même! [Rires.]
Je devais prendre ce chemin en particulier, voilà le sujet. Je devais le faire, c’est pourquoi j’étais supposée ne pas être sur cette route et c’est pourquoi j’ai perdu mon chemin.
Si vous avez ce genre de compréhension et si vous avez cette satisfaction au cœur, vous verrez que la vie vaut bien plus que ce que vous pensiez.

Or, telles que les choses sont, quelle était la raison? J’ai pensé que nous avions décidé d’avoir des programmes publics cette année, c’est certain, et nous pourrions ne pas en avoir? Donc la raison, c’est que nous devons nous renforcer. Lors de la croissance d’un arbre, qui est un arbre vivant, il arrive qu’il aille dans une direction particulière jusqu’à un point où il doit en changer, car il n’y a pas de soleil venant de ce côté, il n’y a peut-être pas le niveau d’eau requis, alors ils commencent à changer.
De même, il faut comprendre que nous sommes entre les mains du Divin, et si certains plans sont modifiés, cela agit en retour sur nous, et nous devons voir pourquoi. Et le pourquoi de cela, c’est ce que nous devons consolider.
Se renforcer, pour les Sahaja Yogis, est très important. La première chose à faire pour se renforcer, c’est de faire votre introspection. On doit faire son introspection, (c’est-à-dire) réfléchir la lumière intérieure et voir par soi-même. Qu’avez-vous fait jusqu’ici pour Sahaja Yoga? Où en étiez-vous, où en êtes-vous et jusqu’où devez-vous aller? Quelle est la chose qui manque chez vous?
Vous serez surpris, lorsque vous commencerez à vous voir d’une manière vraiment objective, sans vous justifier, sans blâmer une quelconque négativité ou quelqu’un d’autre, si vous commencez à voir par vous-même ce qui n’a pas fonctionné chez vous pour que vous ne puissiez pas vous consolider correctement, vous serez surpris de constater qu’il reste des problèmes à corriger. Maintenant, vous pouvez les voir très clairement. À la lumière de l’Esprit, vous pouvez voir très clairement que: « Ceci n’a pas marché pour moi. »

J’ai remarqué qu’une des choses les plus intéressantes, c’est que Sahaja Yoga agit tout le temps au travers d’une sorte de maya (d’illusion). Et cette maya est l’ignorance, une ignorance parfois totale, parfois partielle. Or, quand vous (pratiquez) Sahaja Yoga, vous êtes bénis, vous êtes bénis, peut-être que votre famille le devient, vos enfants sont bénis. Vous obtenez des sortes de bénédictions pour votre corps physique. Aussi, au niveau financier, vous obtenez des emplois, vous obtenez de l’argent. Vous obtenez quelque chose d’exceptionnel, qui est vraiment miraculeux. Or les gens se perdent beaucoup dans ces accomplissements et commencent à dériver, en pensant que: « Oh, nous avons maintenant ces bénédictions, nous n’avons pas plus rien à faire », que vous avez été suffisamment récompensés pour tout ce que vous avez fait jusqu’ici. Ce n’est pas le cas. C’est juste une sorte de soutien qui vous est donné pour que votre foi s’établisse totalement dans votre Sahaja Yoga. Et surtout, vous devriez me connaître, savoir ce que je suis. Mais, si vous continuez toujours à dériver, alors peut-être que certaines de ces bénédictions peuvent s’avérer être des malédictions, et il se peut que vous pensiez: « Quelle malédiction est tombée sur nous! Et à quel point cela a mal tourné!  »

Pour certaines personnes, cela prend du temps pour ressentir, pour avoir le sentiment d’être béni. Par exemple, la plupart du temps, d’un point de vue moderne, nous pensons qu’obtenir plus d’argent est la plus grande des bénédictions. Donc, beaucoup obtiennent cela aussi. Mais en réalité, ce n’est pas le cas. Obtenir une paix intérieure, accéder à un état de témoin (être distancié), et bien sentir ses vibrations, être au centre et toujours en progrès, sont les véritables bénédictions. Parce qu’avec cela, vous obtenez tout le reste. Cet aboutissement n’est possible que si vous avez un total bouillonnement de joie intérieure. Après tout, tout n’est qu’un moyen de parvenir à la joie, de ressentir la joie.

Ce n’est pas le but. Si c’était le cas, ces gens qui ont de l’argent, ceux qui sont en bonne santé, ces gens qui ont tout le soi-disant succès, auraient dû être heureux et en paix. Mais ils ne le sont pas. Ils souffrent, ils souffrent trop. Et, en quelque sorte, ils se détruisent eux-mêmes, jour après jour, parce qu’ils détestent leur vie, ils ne peuvent pas la supporter. Ils ne peuvent pas comprendre pourquoi ils sont sur terre.

Donc, toutes ces bénédictions qui viennent à vous, tous ces changements, tous ces nouveaux lieux qui s’ouvrent à vous, il faut savoir que c’est pour votre bienveillance, tout est pour votre bienveillance. Et votre bienveillance, c’est votre élévation, rien d’autre que votre élévation. Le reste est inutile et stérile. Une fois que vous comprenez que c’est cela qu’il faut atteindre dans la vie, que c’est cela qu’il faut apprécier, alors cela fonctionne.
Mais avec Sahaja Yoga, comme vous le voyez, c’est la compassion et l’amour. Il ne s’agit pas tant de restrictions. Vous êtes livrés à vous-même pour vous développer. C’est votre Esprit qui doit vous guider. Il n’y a ni câlins, ni corrections en permanence. Mais c’est à vous qu’il revient de vous comprendre, de voir par vous-même et de faire que cela fonctionne.

Mais l’un des critères devrait être: « Qu’ai-je fait pour Sahaja Yoga? » « Qu’ai-je fait pour Mère? » Ces deux choses sont très importantes à comprendre. Quelle que soit la moindre chose que je puisse faire pour Sahaja Yoga, c’est important car si vous êtes intelligent, vous pouvez voir que la chose la plus importante à faire, c’est de travailler pour Dieu. C’est la chose la plus importante, jusqu’ici, à laquelle les êtres humains se sont livrés

c’est le type d’entreprise le plus élevé auquel les êtres humains aient jamais eu la chance de se livrer – et quelle chance c’est aussi! Vous pouvez dire: « Mère, nous sommes médiocres, nous ne sommes pas bons, nous sommes inutiles », mais vous êtes choisis. C’est vous qui êtes choisis, il doit donc y avoir quelque chose en vous. Vous n’avez peut-être pas vu cette partie de vous qui va mener à bien cette grande œuvre de Dieu.

Alors vous devez repérer et découvrir: « Pourquoi suis-je sélectionné pour Sahaja Yoga? Que puis-je faire avec Sahaja Yoga? « Que puis-je réussir avec Sahaja Yoga? » Cela devrait être un rappel constant: « J’ai été choisi pour Sahaja Yoga. Je veux profiter pleinement de Sahaja Yoga.  »

Supposons que quelqu’un n’ait pas d’argent, s’attende à ce que Sahaja Yoga lui donne de l’argent, doive donner des emplois, donner ceci, donner cela, donner des enfants, donner une bonne santé, tout cela. Avoir des attentes, c’est bien. Mais: « Qu’ai-je fait pour Sahaja Yoga? » Voici un autre sujet d’introspection. Il est très important de voir que nous devons faire quelque chose pour Sahaja Yoga.

Il ne s’agit pas d’argent, de travail. Il ne s’agit pas de réflexion, ni d’aucune sorte de soutien financier. Mais l’une d’elles, la  plus importante de ces choses, c’est: « À combien de personnes  avez-vous donné la Réalisation? » Il faut les compter. À combien de personne avez-vous pu donner la Réalisation? A combien de personnes avez-vous parlé de Sahaja Yoga? Vous pensez peut-être que vous donnez la Réalisation à des gens qui viennent, disparaissent – peu importe. Ils viendront finalement vers vous. Aujourd’hui, vous essayez avec certains, ils se perdront. Encore le lendemain; vous devez travailler sans relâche pour cela.

Comme vous le savez, j’ai travaillé très dur au Royaume-Uni. Ma venue au Royaume-Uni était elle-même prédéterminée. Il y avait une nécessité, pour moi, de venir ici, pour que le cœur fonctionne mieux. Mais le cœur est léthargique, vous le savez, et un cœur léthargique a toutes sortes de problèmes. Mais toutes ces années, j’ai travaillé chaque année, quel que soit le temps que je pouvais consacrer aux Sahaja Yogis, à leurs problèmes, à Sahaja Yoga, pour le moindre de leurs problèmes, pour n’importe quelle aide dont ils avaient besoin, de toutes sortes, j’ai tenté de les résoudre. Directement, indirectement, vous êtes tous bénis. Pourtant qu’en est-il de vous, qui êtes maintenant des yogis? Vous êtes des saints.

Vous devez voir une photo, une photo très intéressante où vous êtes tous des saints certifiés! [Rires] Avez-vous vu cette photo? Pas encore? Vous feriez mieux de la voir, allons-y! La photo est dans ma boîte, je pense. Oui. Vous êtes tous des saints certifiés. Par le Divin, non pas par quelque cardinal ou pape. Alors, qu’est-ce qu’ils font tous ces saints? Un saint certifié par le pape, artificiellement certifié, est quelque chose de vraiment important, vous savez. Qu’en est-il de vous qui avez été certifiés par Dieu Tout-puissant? Vous êtes encore occupés par votre travail, toujours occupés par vos moindres petites choses, toujours occupés par vos vies étriquées et vos petites familles.

Au sujet d’un saint, on dit en sanscrit: “Udara charitanam vasudhaiva kutumbakam”. « Pour quelqu’un de nature généreuse, c’est à dire, quelqu’un qui est un saint, le monde entier est sa famille. » Êtes-vous toujours uniquement préoccupés de votre propre famille?  Alors nous n’êtes pas encore conscients de votre sainteté. Et un saint ne se soucie pas seulement de son épouse, de son enfant, de sa maison mais il se soucie du monde entier.

Or, en tant que Sahaja Yogis, vous êtes des entités puissantes, vous êtes des gens puissants. Nous avons des problèmes dans le monde entier, vous le savez très bien.

Vous le savez très bien. Il n’est pas nécessaire d’être de grands intellectuels, ou d’être des gens qui soient des sortes de politiciens, ou autre. Mais vous devez faire attention aux problèmes qui tourmentent ce monde. Vous devez le faire.

Vous ne pouvez pas vivre dans votre propre monde, pensant que vous êtes un saint: « Maintenant, je suis en nirananda! », ce n’est pas possible. Vous ne pouvez pas seulement être en niraranda! [Rires]
Vous devez savoir- [Shri Mataji rit]- qu’il vous faut vivre dans ce monde, et que vous devez connaître tous les problèmes de ce monde! Et réfléchir à ces problèmes pas seulement à vos problèmes personnels: « Mère comment vais-je pouvoir faire ceci et comment vais-je pouvoir faire cela? » Mais vous devez vous soucier du monde entier. Vous devez réfléchir à ce qui se passe dans le monde et quels sont les problèmes. C’est votre responsabilité.
Non seulement cela, mais vous devez prier. Dans vos prières vous devez dire: « Mère, résolvez ce problème. » Collectivement, individuellement, vous devez extraire votre attention de vous-même, de votre petite vie, pour la poser sur une plus vaste chose- alors vous êtes un saint. Et vous devez penser qu’il est de votre devoir de convoquer l’aide du Divin, pour que tous ces problèmes soient résolus. C’est le travail pour lequel vous êtes sélectionnés.

Vos requêtes vont maintenant réussir, car comme vous le savez je suis sans désir, c’est à vous de désirer. Quel que soit votre désir, il fonctionnera, la protection, l’affection, la compassion de votre Mère est avec vous. Mais vous devez prendre soin de ce monde et montrer le souci que vous en avez, ne pas vivre à l’intérieur de zones très limitées et avec des manières très limitées.

Par exemple, les Britanniques pensent, les Britanniques sont là, très bien, « les problèmes des Britanniques sont nos problèmes ». Non. Vos problèmes s’étendent à tous les endroits où il y a Sahaja Yoga, et vous devez vous soucier de tous.

Maintenant il y a, disons, des problèmes en Australie. Et il y a quelqu’un qui est très gênant. Donc, vous devez veiller à shoebeater cette personne et remettre les choses en ordre. Votre leader doit vous parler de la personne à shoebeater. Et faites que cela fonctionne, que ce soit en Australie, en Amérique, que ce soit en Inde, partout où vous voyez qu’il y a un problème concernant Sahaja Yoga, qu’il y a une atteinte à Sahaja Yoga, vous tous devriez y poser l’attention et résoudre le problème.

Ensuite, il y a des problèmes généraux, comme vous pouvez le voir. Par exemple, nous voyons que l’Amérique est en train de devenir stupide, ou quoi qu’on puisse dire. Donc vous devez porter votre attention sur l’Amérique.

Vous devez déployer votre attention sur l’extérieur, pas vers l’intérieur, en étant juste soucieux de vous-même ou de votre famille, de votre maison ou de vos enfants. Dès que vous déploierez votre attention sur l’extérieur, vos problèmes ménagers seront résolus, dans le cercle privé, ils seront résolus. Vous devez poser votre attention sur l’extérieur.

Or, de nos jours, il y a les écrans. D’abord, nous avions dit de ne pas regarder la télévision – car il n’était pas utile de regarder la télévision pour un Sahaja Yogi. Quand ils regardaient la télévision, cela ne faisait que les bloquer. Mais maintenant, il y a des choses importantes qui se produisent que vous pouvez voir par vous-même, passer au crible ce que sont les problèmes du monde, et vous pouvez voir de vous-mêmes où porter votre attention. Vous devriez prendre conscience de votre personnalité, ce n’est pas une personnalité qui peut seulement se cantonner à un tout petit monde. Votre personnalité en tant que telle devrait s’impliquer dans tous les problèmes de l’univers, dans tous les problèmes qui existent. Et vous serez étonnés, tout peut réussir d’une façon très collective. Et à ce stade, quand vous y êtes, vous pouvez voir les choses par vous-mêmes maintenant.

Tous les Sahaja Yogis ont des vibrations au-dessus de leur tête. Voulez-vous jeter un coup d’œil? Vous tous? Regardez-vous, assis à Ganapatipule. Alors déployez vos vibrations. Déployez votre attention.
Et vous serez étonnés que tous les autres problèmes stupides que vous rencontrez seront terminés. Jetez maintenant un coup d’œil. Laissez les enfants voir en premier. Regardez. Vous avez tous des vibrations au-dessus de la tête.

S’il vous plaît, prenez l’enfant qui pleure, voyez-vous, juste.
Juste une minute. Elle est fatiguée, je pense. Asseyez-vous. Asseyez-vous, asseyez-vous, venez, asseyez-vous.
Tiens-toi debout. Bonjour, Stunia? S’il te plaît, met ton visage de ce côté. Bonjour? Ah, assied-toi.
Maintenant, asseyez-vous tous, soyez sensés. Ah!
Laissez-les grandir, je vous dis, j’attends juste qu’ils grandissent! [Rires]

Donc l’attitude envers nous-mêmes devrait être d’être conscients de notre propre gloire, de notre propre position, de savoir que nous sommes des saints, que nous avons atteint un niveau où nous sommes au plus haut, et que maintenant nous devons devenir les lumières et que nous devons apporter cette lumière aux autres.

Donc, l’attitude envers soi-même devrait être de devenir conscient de sa propre gloire, de sa propre position, de savoir qu’on est des saints, que l’on a atteint un stade où nous sommes au plus haut, et que, maintenant, nous sommes devenus la lumière et nous devons la donner la aux autres. Si vous voyez, dans la Bible, le Christ a dit quelque chose qui est très important : « Ne mettez pas la lumière sous la table. » Voilà ce qu’il en est. Vous devez mettre la lumière sur un piédestal. Et voilà ce qu’il en est: vous devez mettre votre lumière sur la citadelle, sur un point élevé, pour éclairer les autres. Et cela fonctionne dans les deux sens. Si vous commencez à comprendre ce que vous êtes, ce que vous devez percevoir, quelle est votre situation, quels sont vos pouvoirs, ce que vous avez accompli avec Sahaja Yoga, quelle est la dette que vous avez envers Sahaja Yoga, et ce que vous avez à donner à Sahaja Yoga, comment Sahaja Yoga vous a rendu si capables, si bien, si agréables. Êtes-vous assez vertueux? Vous comportez-vous correctement? Faites-vous tout ce qui est juste, ce qui est nécessaire? Parce qu’il n’y a que vous pour le faire. C’est vous qui avez une très, très spéciale énergie et des contacts spéciaux avec la vie spirituelle, et si vous commencez à vous comporter comme les autres personnes banales, absurdes, en vous limitant à votre famille, à vos enfants, vos vies précédentes absurdes, vous serez perdus, perdus pour vous-même et perdus pour tout le monde.

Les problèmes dépassent de beaucoup ce que vous en savez. C’est la compréhension que vous devez atteindre, que Mère a fait de nous des Yogis. Nous sommes des saints. Et nous devons montrer le bon chemin au monde. Elle nous a dit que nous sommes la lumière et que nous devons montrer aux gens la voie à suivre, comment aller plus loin. Au lieu de cela, chacun semble être un problème, semble être dans un tout petit tourbillon qui tourne en rond, en rond et en rond. Comment est-ce possible?

Je vous l’ai dit maintes fois, regardez ces faux gourous, ils n’ont pas de vibrations, ils ne savent rien de la Kundalini, rien de Sahaja Yoga. Mais ils font tant de choses! Alors que faisons-nous? Nous en sommes toujours à lutter contre nous-mêmes et contre nos problèmes, et contre nos propres idées, avec l’étroitesse d’esprit d’une poule mouillée.

C’est à vous maintenant de comprendre. C’est à vous de décider pour vous-même. C’est votre propre désir, c’est votre propre grandeur, votre propre magnanimité, qui doit se mettre en avant, afin de voir par vous-même ce dont vous êtes capables, ce que vous pouvez faire. Il est très facile pour les gens de dire: « Oh Mère, c’en est trop. Je ne peux rien y faire. » Ou pour quelqu’un de dire: « Mère, je suis pris par ma famille. » Ou pour quelqu’un de dire: « Je suis pris par mes enfants. » Ou pour quelqu’un de dire: « Je suis pris par mes enfants. » Êtes-vous venus à Sahaja Yoga pour ça? Je vous ai donné la Réalisation pour cela? Toutes ces bénédictions envers vous pour cela?
Ainsi, la consolidation que vous devez opérer est très importante. Vous pouvez le voir clairement, c’est pourquoi nous n’avons pas pu avoir de programmes publics, car il nous faut vraiment nous consolider au Royaume-Uni. Bien que je vive au Royaume-Uni depuis tant d’années, les gens ici prennent pour acquis ma personne.

Parce que je suis ici, parce que je demeure ici, ils pensent que: « Si nous allons à l’aéroport, terminé! » « Nous avons fait tout le « hajj » [pèlerinage], tout. » « Nous sommes allés à l’aéroport; nous avons vu Mère, terminé! » Quelle est l’utilité de me voir? Qu’est-ce que Je vous ai donné? Votre lumière se propage-t-elle? Combien de personnes ont obtenu leur Réalisation de vous? Voyez simplement combien de personnes ont appris Sahaja Yoga grâce à vous, ou de vos vies, ou de votre sagesse, ou de votre comportement.
26 :30 Voilà la façon de voir, voilà les critères. Ce n’est pas: « Très bien, j’ai envoyé à Mère de l’argent pour son voyage. » Ce n’est pas suffisant.

À mon âge, en l’Inde, si vous voyez n’importe quelle dame de mon âge, elle marchera avec un bâton, elle ne pourra même pas monter une marche. Les femmes indiennes ne peuvent pas, à cause de la chaleur, en quelque sorte. Mais je voyage, vous savez à quel point je voyage, combien je fais de choses. Et ma famille alors?

Je les prive de ma compagnie, je prive mon mari de ma compagnie, tout le monde se retrouve sans moi. Je voyage et voyage tous les jours, vous le savez très bien, et je travaille tellement dur. Parfois, je m’endors à deux heures, parfois à trois. Cette fois-ci, Harsh était avec moi, et je l’ai vu, il était épuisé!

Donc, ce que je dis c’est que vous faites seulement des courses de relais. Je suis en Australie, bon, les Australiens travaillent. Ensuite, je suis en Autriche, alors les Autrichiens travaillent, puis ils prennent du bon temps là-bas! Je suis au Royaume-Uni. Très bien, un peu de présence au Royaume-Uni, un peu de travail accompli. Ensuite, ils se posent gentiment et se réjouissent. Et qu’en est-il de moi? Je fais un marathon! De même, vous devriez ressentir: « Après tout, quel est mon gain? » Qu’est-ce que j’y gagne? Je gagne quelque chose: J’ai ramené mes enfants à des conditions normales, Je les ai menés au Royaume de Dieu. Vous devez faire de même. Vous devez les mener au Royaume de Dieu. Mais si vous êtes vous-même emmêlés dans votre propre maya, vous allez redescendre et redescendre tous les jours.

Je pourrais crier, je pourrais dire n’importe quoi, cela n’intègrera pas votre tête, Il n’y aura jamais de déclic en vous. Vous serez tous bloqués où que vous soyez, car vous ne voulez pas voir.

En cela, dirais-je, vous avez un avantage, surtout au Royaume-Uni. Vous êtes tous des gens très intelligents. Vous êtes intelligents, c’est certain, vous n’êtes pas idiots comme les Américains. Vous êtes intelligents. Cette intelligence s’est transformée en ruse jadis.
Et maintenant vous êtes fatigués de votre ruse. Les Indiens ont appris à ruser auprès de vous, ils sont devenus vraiment très rusés.
Mais vous êtes fatigués de votre ruse. Alors maintenant vous êtes fatigués, vous en avez marre, ras-le bol, et êtes léthargiques. Mais grâce à votre intelligence, vous pouvez comprendre que le travail que fait notre Mère est très important. Vous allez entrer dans l’histoire! Chaque mot que vous dites, tout ce que vous dites, chaque façon de se comporter, tout va entrer dans l’histoire! Non pas le nombre d’enfants que vous avez eus, ni le genre d’épouse, mais ce que vous avez fait pour Sahaja Yoga. Souvenez-vous de ça. L’histoire enregistrera tout, tout ce que vous avez fait et tout ce que vous avez accompli avec Sahaja Yoga.

Ce n’est pas du cabotinage. Ce n’est pas juste de la démonstration, ni de la vantardise. Ce n’est rien de tout cela. C’est en fait, vraiment, totalement ce que vous avez accompli, voilà ce qui sera enregistré.

Au moins, Dieu connaît l’hypocrisie, et Dieu connaît les tempéraments pompeux. Dieu sait où vous êtes et de quoi vous êtes capables. Vous ne pouvez pas tromper Dieu – c’est une chose à réaliser. Mais quand vous trompez Dieu, vous trompez votre Soi, votre Esprit, votre Réalisation, votre propre ascension! Donc, nous devons être prudents. En tant que Mère, je vous dirais d’essayer de faire très attentivement votre introspection: qu’avons-nous fait pour Sahaja Yoga? Qu’avons-nous fait pour les autres personnes à la dérive? Quel a été notre comportement envers les autres Sahaja Yogis? Combien de paix, d’amour et de compassion avons-nous donné aux autres? Combien de compréhension et de tolérance avons-nous montré aux autres?
Si quelqu’un fait ici un peu plus d’argent, il devient si pompeux, il devient si agressif, il devient si impoli. Je ne peux pas y croire! Comment l’argent peut-il vous attirer dans ces vices? Vous n’êtes pas des gens ordinaires, vous êtes les saints dont les pieds ont été lavés par le Gange. Essayez de comprendre votre gloire. Essayez de comprendre vos propres pouvoirs, votre propre position en tant que saints, que Sahaja Yogis, qui sont au-dessus de tous les saints parce que vous savez donner la Réalisation, vous savez tout sur la Kundalini, vous savez tout sur la Réalisation. Combien de personnes savaient cela?

Sinon, je vais commencer à croire que j’ai donné toute cette connaissance à une bande d’idiots qui n’en reconnaissent pas la valeur. Comme le Christ a dit: « Ne jetez pas de perles aux cochons. » Mais je ne pense pas avoir commis cette erreur. Je ne peux pas croire que j’ai fait l’erreur d’avoir jeté des perles aux cochons. Mais c’est à vous de décider où vous vous situez, dans quelle catégorie. Il est tellement évident que nous traversons une période très précaire. C’est très important, nous devons la combattre. C’est bien plus que toutes les guerres que vous avez menées. C’est un monde tellement horrible qui est en train de se créer, et nous devons le transformer. C’est une tâche énorme. Pour cela, vous devez vous y mettre d’une façon très sincère et très naturelle. Et je suis sûre qu’un jour viendra où, dans l’histoire de ce monde, les Sahaja Yogis auront leurs noms écrits en lettres d’or.

Je suis sûre que cela réussira. Je suis sûre que cela doit fonctionner et que vous devez tous y parvenir collectivement, avec une seule tête, avec un seul cœur. Que devrais-je sacrifier? Que devrais-je faire? Comment devrais-je aider? Quelle est ma contribution? J’espère que je pourrais voir ces jours de mon vivant.

[MÉDITATION GUIDÉE]

« Donc aujourd’hui, c’est le jour où nous devons faire notre introspection. Alors, devons-nous entrer en méditation, nous tous? S’il vous plaît, fermez les yeux. Fermez tous les yeux. Maintenant, nous allons tous faire la méditation que nous faisons dans les salles où nous avons des programmes publics.
Alors, d’abord, mettez la main sur le cœur – nous allons travailler sur le côté gauche- et la main gauche vers moi.
Alors, tout d’abord, vous placez la main sur le cœur.
Shiva réside dans le cœur. Il est l’Esprit. Alors, vous devez remercier votre Esprit d’avoir apporté la lumière à votre attention, parce que vous êtes un saint et la lumière qui est entrée dans votre cœur doit illuminer le monde entier.
Alors, s’il vous plaît, priez maintenant du fond du cœur:
« Que la lumière de mon amour du Divin s’étende au monde entier. »
En toute sincérité et avec la compréhension que vous êtes connectés au Divin, et que tout ce que vous désirez se produira, en ayant une totale confiance en vous-mêmes.

Maintenant, mettez la main droite sur la partie supérieure gauche de l’abdomen, sur la partie supérieure de votre estomac sur le côté gauche. Là se trouve le centre de votre dharma. Là il faut prier:
« Puisse Vishwa Nirmala Dharma se répandre dans le monde entier.
Puissent les gens voir la lumière de vie dharmique, de notre droiture.
Puissent-ils la voir et accepter Vishwa Nirmala Dharma grâce auquel ils reçoivent l’illumination, une vie bénéfique et supérieure, et le désir d’évoluer. »

Maintenant, mettez la main droite sur la partie inférieure gauche de l’abdomen, sur le côté gauche. Appuyez un peu, c’est le centre de la connaissance pure. Ici, vous devez dire, en tant que Sahaja Yogis:
« Notre Mère nous a donné une vue complète de comment le Divin fonctionne. Elle nous a donné tous les mantras, et toute la pure connaissance que nous pouvions supporter et comprendre.
Puisse- je être entièrement nourri de cette connaissance; chacun de nous. »
J’ai constaté que si le mari est un leader, son épouse ne connaît pas un mot de Sahaja Yoga. Si c’est l’épouse qui connaît Sahaja Yoga, c’est le mari qui n’y connaît rien.
« Puisse-je être compétent et expert dans cette connaissance afin de pouvoir donner la Réalisation aux gens, leur faire comprendre ce qu’est la loi divine, ce qu’est la Kundalini, et ce que sont les chakras. Puisse mon attention être plus portée sur Sahaja Yoga que sur toutes ces choses ordinaires. »

Maintenant, mettez la main droite sur la partie supérieure de votre abdomen. Fermez les yeux. Maintenant, ici sur le côté gauche, appuyez un peu. Maintenant, ici, dites:
« Mère m’a donné l’Esprit. J’ai mon propre gourou qui est l’Esprit. Je suis le maître de moi-même. Puisse-t-il n’y avoir aucune dépravation mais de la dignité dans mon caractère.
Puisse-t-il y avoir de la générosité dans mon comportement.
Puisse-t-il y avoir de la compassion et de l’amour pour les autres Sahaja Yogis.
Puisse-je être sans fanfaronnade mais avoir une connaissance profonde de l’amour de Dieu et de ses actions, afin que lorsque les gens viennent me voir, je puisse leur parler de Sahaja Yoga et leur donner cette grande connaissance avec humilité et amour. »

Maintenant, amenez la main droite sur le cœur.
Ici, vous devez remercier Dieu d’avoir ressenti l’océan de joie et d’avoir ressenti l’océan de pardon et la capacité de pardonner, comme celle de notre Mère, que nous avons vue être si formidable.
« Puisse mon cœur se dilater et englober tout l’univers. Et mon amour faire retentir le nom de Dieu. » Le cœur, à chaque instant, devrait exprimer la beauté de l’amour de Dieu.

Maintenant, mettez la main droite sur le Vishuddhi, c’est-à-dire le Vishuddhi gauche, entre le cou et l’épaule, à la jointure.
« Je ne m’adonnerai pas au mensonge de la culpabilité car je sais que c’est faux. Je n’échapperai pas à mes fautes mais les affronterai et les éradiquerai. Je ne vais pas essayer de trouver des défauts chez autrui, mais, grâce à ma propre connaissance de Sahaja Yoga, faites que j’enlève leurs défauts. »
Nous avons tant de façons d’enlever discrètement les défauts des autres.
« Puisse ma collectivité devenir si grande que tout Sahaja Yoga soit ma propre famille, mes propres enfants, ma maison, mon tout.
Puisse-je ressentir complètement, intrinsèquement, en moi-même, que je suis une partie du tout, parce que nous avons tous une Mère.
Et puisse mon intérêt se porter sur le monde entier, pour en connaître les problèmes et savoir comment je peux, par le pouvoir de mon pur désir, les résoudre.
Puisse-je ressentir les problèmes du monde dans mon cœur, et  spontanément, tous les supprimer à la base, à partir de la base d’où ils sont générés.
Puisse-je aller aux principes de tous ces problèmes et essayer de les enlever par mes pouvoirs sahaj, par mes pouvoirs saints.  »

Maintenant mettez votre main droite sur tout le front.
Maintenant, ici, vous devez dire avant tout:
« Je dois pardonner à tous ceux qui ne sont pas venus à Sahaja Yoga, à ceux qui sont à la périphérie, à ceux qui vont et viennent, qui entrent et ressortent. Mais, avant tout, je dois pardonner à tous les Sahaja Yogis, car ils sont tous meilleurs que moi. C’est moi qui essaie de trouver des défauts chez eux alors que c’est moi qui régresse et je dois leur pardonner car je dois savoir que je dois encore aller plus loin. J’ai encore à beaucoup progresser, je dois m’améliorer.  »
Cette humilité doit pénétrer en nous. Vous devez alors dire ici:
« Puisse l’humilité de mon cœur, dans son sens véritable, pas hypocrite, améliorer le sentiment de pardon, afin que je me plie à la réalité, à Dieu, et à Sahaja Yoga. »

Maintenant, vous devez mettre votre main sur l’arrière de la tête et pencher la tête. Et vous devez dire ici:
« O Mère, si nous vous avons fait du mal jusqu’ici, et si de mauvaises pensées nous sont venues en tête, et si nous vous avons montré de la médiocrité, quelle que soit la manière dont nous vous avons dérangée et mise à l’épreuve, s’il vous plaît, pardonnez-nous. »
Vous devez demander pardon. Par votre intelligence, vous devriez savoir ce que Je suis. Je n’ai pas besoin de vous répéter les choses encore et encore.

Maintenant, au Sahasrara, vous devez me remercier. Mettez la main au Sahasrara, tournez-la sept fois et remerciez-moi sept fois.
« Mère, merci beaucoup pour la Réalisation. »
Et « Mère, merci beaucoup de nous faire comprendre à quel point nous sommes importants.
Et merci beaucoup pour avoir apporté toutes les bénédictions du Divin.
Et merci beaucoup de nous avoir élevés, encore bien plus haut que là où nous étions.
Et merci beaucoup de nous soutenir et de nous aider à nous améliorer et à nous corriger.
Et merci beaucoup Mère d’être, en fin de compte, venue sur cette terre, de vous être incarnée et d’avoir travaillé si dur pour nous, pour nous tous. »
Appuyez et tournez fort.

Shri Mataji s’adresse aux enfants:
Haliutra, Haliutra, Haliutra… descend. Descend. Assied toi avec eux.

Maintenant, frottez vos mains.
Les têtes sont toutes vraiment chaudes.
Alors, maintenant, faisons un joli bandhan autour de nous.
Pour le bandhan de Mère, on met le côté gauche vers le droit.
UN.
Gentiment, en comprenant ce que vous êtes, ce que sont vos auras.
Maintenant encore. Le deuxième. Maintenant le troisième. Maintenant le quatrième. Maintenant le cinquième. Maintenant le sixième. Et maintenant le septième.
Maintenant, levez votre Kundalini.
Levez votre Kundalini, lentement, très lentement.
Levez-la, la première fois, vous devez le faire très lentement.
Maintenant, penchez la tête vers l’arrière, et faites un nœud.
Un nœud.
Le deuxième. Faisons-le très lentement en sachant ce que vous êtes, vous êtes un saint.
Faites-le, correctement, correctement, faites-le correctement, pas à la hâte. Allez jusqu’à la tête, penchez la tête vers l’arrière et là, faites-lui deux nœuds. Un et deux.
Maintenant, faisons l’autre. Encore. Au troisième, on doit faire trois nœuds.
Faites-les très lentement, très lentement. Maintenant, faites-les correctement.
Maintenant penchez la tête vers l’arrière, maintenant faites-lui un troisième nœud, trois fois.
Maintenant, sentez vos vibrations.
Sentez vos vibrations comme ceci.
Tous les enfants, sentez vos vibrations comme ceci, mettez vos mains devant.
D’accord? Bien.
Magnifique! Je reçois des vibrations de votre part!
Que Dieu vous bénisse!
Merci beaucoup.

S.S. Shri Mataji Nirmala Devi