Puja Talk, Brahmapuri 1988

(India)

Puja Talk, Brahmapuri (India), 20 December 1988.

English transcript: IBP verified
Traduction: vérif1. Ver 31/12/2012.

Cet endroit que nous appelons Brahmapuri, est peut-être appelé ainsi parce qu’ici, dans ces eaux profondes, Shri Ramadasa, le guru de Shivaji Maharaj, a trouvé rassemblées les statues de Shri Rama, Sita, Lakshmana et Hanumana. Elles furent ensuite transportées d’ici et placées dans un temple appelé Chapar où Je les ai également vues.

Et là, nous avons des Hanumanas. Onze Hanumanas sont sortis de la Terre Mère pour dire qu’Il était l’Incarnation de Hanumana. A Chapar, il y avait également un Hanuman comme celui-là. Et alors les gens ont voulu construire un temple, un homme très riche de Bombay, Mafatlal & Company. Ils voulaient tourner la tête [du swayambu] de Hanumana [dans une autre direction] selon une idée de l’architecte. Donc ils ont commencé à creuser, creuser, creuser, et en sont arrivé à environ mille pieds selon leurs dires, Je ne sais pas, cela doit représenter un effort important. Mais ils ne pouvaient pas trouver la fin de cette pierre. Elle continuait juste et encore et encore et ils ne comprenaient pas comment c’était si long que cela alors que, ce qui était sorti du sol, avait juste exactement la taille de la statue de Shri Hanumana.
Et voici quelle est l’histoire ici au sujet des incarnations et des différents swayambus dont ils disent qu’ils se sont créé eux-mêmes. Cela se rapporte surtout également à ceux de Ganesha où, d’après leurs dires, un bhakta reçoit sa Réalisation : celui qui demande la Grâce de Dieu, obtient sa Réalisation.

Comme à Wani également où vous avez été. Je vous ai raconté l’histoire de ce petit garçon, comment il était obligé de mourir parce que Mahadeva avait dit : « Je te donnerai un fils mais il devra mourir à l’âge de huit ans. » A la suite de cela, ils étaient tous très fort préoccupés quand il atteignit cet âge. Je pense qu’il devait avoir aux environs de quinze ans. Je dois dire que Mahadeva s’était montré généreux. Et c’est parce qu’il était si précieux, qu’Il dit : « C’est mieux de ne pas le laisser ici sur cette terre parce qu’il va être torturé par les gens. » Tous les saints sont toujours torturés et tourmentés parce que les gens pensent qu’ils sont fous ou quelque chose de ce genre.

Mais, alors qu’il approchait de cet âge, tous étaient si perturbés. Ils étaient tellement perturbés. Ils étaient si contrarié à son sujet qu’il put voir cette contrariété largement étalée sur leurs visages, spécialement sur ceux de ses parents, et il demanda : « Quel est le problème ? »
Alors ils lui dirent : « Le problème, c’est que ta vie est très courte. »

Il dit : « D’accord. Au-dessus de Mahadeva ou au-dessus de n’importe quel autre Dieu, se trouve l’Adi Shakti. Aussi Je vais prier les louanges de l’Adi Shakti.

Et il pria les louanges de l’Adi Shakti et Elle apparut devant lui. C’est l’histoire racontée partout qu’Elles [les Déités] apparurent devant eux.

Alors il dit : « Vous devriez rester ici pour toujours. »

Alors Elle a pris Elle-même la forme d’une structure rocheuse et Elle s’est placée là.

C’est comme cela que tous ces swayambus se sont formé.
Nous avons également des choses miraculeuses qui se sont produites à propos du Christ et de Sa Mère. Ils ont trouvé une statue de la Mère Marie et du Christ sur un des rivages de la ville de Bombay que nous appelons Walli. Les pêcheurs l’ont trouvée dans leurs filets, comme Ramadasa lorsqu’il sauta et trouva la statue dans la rivière, de la même façon.

Alors ces gens, eux tous, décidèrent : « Emportons cette chose que nous venons de pêcher et faisons quelque chose avec elle. » Ils allèrent ainsi tous chez un prêtre, un prêtre chrétien.

Celui-ci leur dit : « Tout d’abord vous devez vous convertir. » C’était la première condition.

Ils furent d’accord. C’étaient des gens simples.

Et ensuite [le prêtre ajouta] : « Je vais construire un temple dédié à cette statue. »

Maintenant le temple est là et vous serez surpris, la statue a été faite en Italie. Le visage est tout à fait italien. Le Christ est également Italien. Elle est d’une telle beauté. Et cet endroit est … Pour les Hindous, il y a quelque chose de grand à leur sujet, c’est qu’ils n’ont pas cet attachement d’une religion formelle et organisée. Donc pour eux c’est un temple. De toute façon il s’agit du temple de la Mère Marie, alors quoi ? C’est le temple de Mère !
Il y eut même un temps où les Européens eurent cette simplicité, Je dois dire. Car, lorsque Vasco de Gama vint à Goa, il y vit un temple de Santa Durga. Il revint dire à son roi qu’ils étaient tous Chrétiens.

Le roi demanda : « Comment se fait-il ? »

« Parce qu’ils vénèrent la Mère [la Vierge Marie] !

A l’époque il n’y avait pas de religion Protestante.

Aussi il dit : « Ils vénèrent la Mère, alors ils sont Chrétiens et ils ne sont pas Musulmans.

Il dit : « D’accord. C’est très bien s’ils sont Chrétiens. Ne leur faites pas de problèmes. »
Telle était donc la situation, à chaque fois, lorsque les gens se comprenaient les uns les autres.

Et cette soi-disant religion Hindoue n’existe pas. Il s’agit d’une croyance en Dieu dans laquelle les gens croient qu’ils se sont incarnés, qu’ils ont vécu ici et qu’ils ont été Indiens. Nous pouvons tout au plus dire que ce mot ‘Hindou’ provient d’Alexandre [le Grand]. Quand il a traversé l’Inde, il ne pouvait pas prononcer ‘Sindhu’ pour le fleuve Indus. Même les Anglais l’appelaient ‘Indus’. Les Anglais également ne pouvaient pas prononcer nos noms correctement. Ils ont ainsi changé nos noms en grande quantité. Comme ‘Bombay’ ne correspond pas à ‘Mumbai’. Mais J’ai été surprise de constater que les Portugais l’appelle ‘Mumbai’ et non pas ‘Bombay’. C’est très surprenant qu’ils l’appellent ‘Mumbai’. Ainsi les Anglais ont changé la plupart des noms de la façon qu’ils préféraient. Et c’est pourquoi les noms sont différents.

Mais en fait les gens à l’étranger pensaient que ce mot ‘Hindou’ nous avait été donné il y a bien longtemps. Mais c’était une erreur parce que c’est seulement Alexandre qui a fait une faute pour l’appeler ‘Sindhu’ et ensuite les Anglais l’ont appelé ‘Indus’ comme ‘Hindou’. Et c’est ainsi qu’ils ont appelé cette région l’Hindoustan.

Vous voyez, les Perses qui sont venus ici, ont appelé son royaume ‘Hindu pada partha shahi’, ce qui veut dire : « Où l’Hindou est le principe de cet état, le Maharahstra. »

Comme il était une âme réalisée, il respectait chaque religion. Il respectait même les Chrétiens, il les respectait beaucoup. Et il respectait aussi les Musulmans et les femmes Musulmanes. Mais il n’a pas apprécié la façon dont les Musulmans nous gouvernaient. Aussi il les a combattu et maintenant cela a pris cette forme où les gens croient qu’ils tiennent Shiva dans leurs poches et qu’ils peuvent l’utiliser de la façon dont ils ont envie.

Et c’est ainsi qu’ils ont commencé cette nouvelle sorte de culte, dirais-Je, qui est appelé l’Hindouisme. Et que s’est-il passé dans ce culte ? C’est que les Brahmanes ont mis la main là-dessus et ils enseignent les gens juste comme dans n’importe quelle autre religion qui vous est survenue comme le Catholicisme ou, vous pouvez dire, comme vous sont venus les Musulmans et les autres gens. Ces prêtres ont tout pris en main et ils ont fait suivre aux gens toutes sortes de ritualismes qui n’ont rien à voir avec Dieu. Et cela s’est passé partout ainsi.
Comme dans la religion Chrétienne, J’ai été surprise que les gens pensaient que le Christ a permis aux gens de boire du vin et de l’alcool. En fait Moïse s’était fortement opposé à cela. Et ensuite pourquoi dirait-Il que vous pouvez boire de l’alcool ou du vin ? La raison en vient lorsqu’Il est venu à un mariage et là Il devait fournir plus de ‘vin’ aux gens. En réalité, à cette époque, il n’y avait pas du tout d’alcool disponible. Les gens ne pensaient jamais à l’alcool. Cela a commencé beaucoup plus tard car alors, d’une certaine façon, ils avaient une sorte de, Je ne sais pas comment vous l’appelez en anglais, ‘usambi’, une sorte de chose pourrie qui a été jetée sur Son visage tandis qu’Il demandait de l’eau alors qu’Il était crucifié. Et c’est cela l’alcool [à cette époque]. Et Il l’a refusée. La preuve en est qu’Il l’a refusée. C’était juste pour l’insulter car Il était contre l’alcool. C’est une sorte de chose pourrie, pas du vinaigre, c’était pourri, du jus de fruit pourri, sûrement alcoolisé. C’est un jus de fruit très pourri. Ils Lui ont jeté, ils Lui ont jeté [au visage].
Mais la première chose c’est que l’on doit savoir qu’Il a transformé l’eau en ‘vin’ [jus de raisin], ce qui veut dire dans le langage Marathi qu’on l’appelle ‘dhraksharas’, ce qui signifie … Je l’ai lu, J’ai lu la Bible en Marathi qui avait été traduite originellement de l’Hébreux, pas de l’anglais et ensuite en français puis en Marathi. Mais elle a été traduite directement [en Marathi] par une dame littéraire très renommée que l’on disait une personne très éclairée, Rama Bai. Et elle l’a traduite. Et elle a donné le nom exact à chaque chose. Comme nous ne disons pas ‘John’, nous disons ‘Yohan’ en Marathi. Et il en est ainsi pour de si nombreux mots qui sont exactement les mêmes provenant de la Bible hébraïque. Et maintenant celui-ci [le ‘vin’] était ce qu’elle nomme ‘draksharas’. Et en fait à ce sujet, c’est qu’à cette époque tout le monde buvait ce ‘draksharas’, ce qui signifie du jus de raisin. Et il n’y avait pas assez de jus de raisin, donc Il convertit l’eau en jus de raisin. C’est très facile. Je peux aussi le faire. Je l’ai déjà fait. Donc c’est ce qu’Il fit. Et les gens ont bu ce jus de raisin. Mais, pour en faire quelque chose pour se divertir, ils dirent que c’était de l’alcool. Maintenant vous devez savoir que l’alcool peut seulement être créé en le faisant pourrir des jours et des jours durant, autrement vous ne pouvez pas en faire un alcool. C’est un fait élémentaire. Alors comment aurait-Il pu faire de l’alcool en une seconde ? Il ne le peut pas. Mais personne ne veut écouter cet argument. Ils disent : « Non, l’alcool a été donné par le Christ pour que chacun boive pour se saouler à en mourir et créer des cafés. »
Donc ainsi voyez comment chacun a utilisé les grandes croyances et les grandes incarnations pour leur propre avantage, pour leurs propres faiblesses.

Cela s’est passé de la même manière dans la religion hindoue. Et les gens y sont extrêmement exploités. Même s’il y a une femme qui se fait posséder et commence à dire : « Je suis une Déesse. » Imaginez une servante devenant une déesse ! Je veux dire qu’après tout, il est nécessaire à une déesse de posséder une certaine force, n’est-ce pas ? Celle qui nettoie juste des ustensiles de cuisine du matin jusqu’au soir, comment peut-elle devenir une déesse ? Mais les gens croient qu’elle est une déesse parce qu’elle le dit. Et les gens sont si simples et si dévoués qu’ils le croient.

Et hier J’étais vraiment touchée de la façon dont ils restaient assis durant tout ce temps. Ils sont resté assis pendant environ deux heures. Je ne pense pas qu’il soit possible dans vos pays occidentaux que Je m’en aille après deux heures et que les gens soient toujours assis sans se plaindre, juste dans l’attente de M’entendre. Ce n’est pas possible. Nous sommes tellement tenus par le temps en Occident que, si vous êtes en retard de cinq minutes, ils pensent qu’ils ont le droit de vous envoyer tout le thé au visage. Je veux dire que, pour eux, le temps est si important. Pour nous, il n’existe pas.
Si nous devons suivre le temps, nous ne pouvons pas exercer Sahaja Yoga. Sahaja Yoga travaille spontanément, en tant que processus vivant, au moment où il désire agir. Et quand Je leur dis que Je devais venir en retard car le moment de votre Réalisation devait encore venir, ils étaient tout à fait en accord avec cela. Cela, ils le comprennent ! Aussi, pour eux, c’est très facile de comprendre que, si Mère est en retard, c’est parce qu’Elle doit être en retard. Nous ne pouvons pas La dominer et nous ne pouvons pas Lui poser des questions [à ce sujet].

Mais cette façon de s’en remettre est seulement possible quand vous avez cette sorte de vision où, pour Dieu, tout doit Lui être remis, toutes vos idées, toutes vos ponctualités, toutes vos contraintes. Et alors, vous voyez, cela devient très facile de s’en remettre.
Comme la fois où Je suis allée à un endroit dans Coimbatore pour un petit massage et du repos. Et, à Mon arrivée, Je dis : « Je désirerais donner un présent à cet hôpital. »

Alors la dame qui Me massait dit : « Non, non, pas pour l’hôpital car sinon ils vont l’emporter chez eux, vous voyez. Ils vont le voler. »

Je demandai : « Alors où dois-Je le donner ? »

Elle répondit : « Donnez-le au temple. »

Je dis : « Si Je le donne au temple, ils vont le prendre de là. »

« Non, non, ils ont peur de Dieu. Ils ne vont pas l’emporter hors du temple. »

Ainsi c’est une chose si grande, vous savez. Dans un endroit comme Coimbatore, où les gens sont si matérialistes, ce : « Non, le temple de Dieu est le temple de Dieu. Vous ne pouvez pas y voler quelque chose sinon vous serez punis. » Ce qui est également vrai ! Mais, mais pour y croire et penser de cette façon ! C’est profondément ancré en eux. C’est ceci la beauté d’un Indien. Il est si innocent et simple.
Et comme Je vous l’ai dit, ces Britanniques nous ont gouverné. Et maintenant ces horribles soi-disant politiciens qui vont nous gouverner et nous ont gouverné. Tout le système est si lamentable Je ne sais pas comment nous allons le changer. A moins de nous jeter dans la politique, il n’y a aucun moyen. Je ne peux voir la misère régner parce qu’ils n’ont aucun sens d’humanité, aucun ressenti d’humanité. Il ne leur reste plus aucune sensibilité.

Pareillement, devrais-Je dire, tout comme en Occident, Je trouve, parce qu’ils écoutent cette musique pop. Leur zone limbique est devenue si émoussée qu’ils ne peuvent plus apprécier aucune musique qui soit douce.

De la même façon, en Inde, ces politiciens sont devenus tellement abasourdis, qu’ils ne sont plus du tout sensibles à l’humanité ou aux souffrances humaines. Au contraire ils vont l’utiliser pour leurs propres buts. C’est donc un très grand problème pour ce pays, toute cette pauvreté. Mais Sahaja Yoga peut très bien résoudre ce problème petit à petit.

Et Je pense qu’il devient inévitable que nous devions penser à nous joindre à ces soi-disant hommes politiques lamentables afin de redresser le système. Tout comme nous avons amélioré les gens qui étaient si négatifs, Je suis sûre que cela va également nous aider dans ce pays et partout ailleurs. C’est le cas partout. Ce n’est pas seulement en Inde. Le style est différent mais cela se passe partout. Partout ils vous font marcher.
Je vous parle de ceci maintenant parce que Ramadasa était le Guru de Shivaji et il était un homme très détaché. Il était Hanumana Lui-même. Et un jour où il vint auprès de Shivaji, celui-ci était tellement dégoûté par ces gens et toute cette administration et la situation où tout se trouvait, qu’il avait écrit un billet disant : « Oh, mon Guru, je vous donne toutes mes propriétés, toutes mes terres, mon royaume entier. Je mets tout à vos pieds et c’est mieux que ce soit vous qui vous en occupiez. » Et il plaça ce billet dans ce que nous appelons choli, un vêtement, une sorte de chose.

Alors Ramadasa se mit debout devant la porte, lut son billet et dit : « Quoi ? Vous m’avez tout donné ? » Il répondit : « Je suis un sanyasi et je ne connais rien à l’administration. Mais vous pouvez vous occuper de tout comme vous l’avez déjà fait. » Et il s’en détacha. Et pour montrer que vous êtes détaché, vous devez porter un tissu sous le dhoti comme nous l’appelons, qui est coupé d’une façon triangulaire. Voyez cette chose qui a la couleur du safran et qui montre que vous êtes détaché et êtes un sanyasi.

C’est ainsi qu’est apparu ce drapeau [ce genre de vêtement comme une sorte de drapeau indiquant un sanyasi].
C’est ainsi qu’une entrée dans la politique s’est faite dans ce pays. Il y eut l’entrée en politique de gens sakshatkari ou d’incarnations. La plupart des incarnations ont été des rois. Nous avons eu ainsi Bouddha qui était un roi. Mahavira était un prince. Les deux étaient princes. Ensuite nous avons eu Rama qui était un roi. Puis nous avons eu Shri Krishna qui devint un roi. Ainsi l’aishwarya, la royauté doit être là. Il doit s’agir d’une famille royale. Cela doit être ainsi. Une incarnation doit provenir d’une famille royale. C’est le concept en Inde.

Mais pour le Christ, nous pouvons dire qu’Il prit naissance d’une manière simplement très humble parce qu’Il était Shri Ganesha. Et Shri Ganesha est né de la même manière que le Christ mais Son style était très différent parce qu’Il était Shri Ganesha. Il était la Sainteté et l’Auspiciosité. Et Il était la Chaitanya, et la Chaitanya peut naître n’importe où. Mais une incarnation, qui par ailleurs se trouve dans le Madhya Marg, dans le canal central, doit se trouver sur la ligne de Mahalakshmi, elle doit l’être. Alors que Lui n’est pas dans le Madhya Marg. Il est Shri Ganesha né au niveau de l’Agnya Chakra. Ainsi ce n’était pas nécessaire pour Lui [d’être un roi]. Mais Il vivait comme un roi. Il est le roi des rois. Il était donc ce genre de chose qui se trouve au-dessus de tout autre roi. Il était le roi des rois.

C’est ainsi que nous avons ces gens qui ont fait quelque chose pour le pays, pour leur propre génération, qui ont traité de ce sujet. De la même manière nous avons eu de très grands saints également depuis Confucius, et nous avons aussi eu Moïse, Abraham… Comment ils ont essayé de sortir les gens hors de la pauvreté et de l’esclavage pour les amener dans un pays libre. Ils ont travaillé très dur.
Ainsi un Sahaja Yogi n’est pas juste une personne qui a un genre de vie sans aucune connexion avec la société, la politique, avec tout ce qui se passe. Il doit observer toutes ces choses qui arrivent. Il doit lire le journal, si ce n’est pas le matin, alors le soir. Cela signifie qu’il doit savoir ce qui se passe. Il doit placer son attention sur toutes ces choses. Rien que de porter son attention sur les choses, cela marche ! J’ai fait cela tout le temps. Même Hitler a perdu son succès à cause de cette attention.

Donc on doit savoir que vous avez une attention qui peut agir, qui peut réellement créer ce que vous voulez. Et vous devez garder votre attention alerte, ne pas la limiter seulement à vous-même. Ou on peut dire seulement sur le Tour en Indes ou sur les bhajans. Mais elle doit aller au-delà de ça et vous devez placer votre attention sur ce qui se passe partout.
Supposons que vous vous rendez dans un autre pays, essayez de découvrir ce qui se passe dans ce pays-ci, ou ce qui se passe dans ce pays-là. Parce que, maintenant, vous êtes des gens internationaux et vous devez vous soucier de tout ce qui se passe dans ce monde car nous devons tout changer, nous devons tout transformer. C’est une tâche hasardeuse. Mais J’ai fait le plus gros travail qui est de créer les racines pour vous, de ce que vous avez été. Vous êtes devenus maintenant des personnes qui ont germé ou nous pouvons dire des personnes élevées, les personnes spécialement sélectionnées. Et actuellement vous ne pouvez plus vivre comme les autres stupides gens ordinaires. Vous devez être éveillés. Vous devez comprendre votre responsabilité. Et chaque Sahaja Yogi dans ce tour doit faire le vœu suivant : « Je dois être responsable pour Sahaja Yoga. »
Egalement en ce qui concerne les mariages. J’ai vu que les gens, dès qu’ils sont mariés, ils se perdent. C’est quelque chose de si stupide, très très stupide. Vous êtes les gens spécialement sélectionnés et vous devez travailler pour Sahaja Yoga et vous devez travailler pour ce que vous avez reçu. Et ceux qui ne prennent pas la responsabilité de Sahaja Yoga, manquent réellement de respect de soi et de compréhension de ce qu’est Sahaja Yoga. Vous devez tous travailler de tout votre cœur pour Sahaja Yoga. Et soyez heureux à ce sujet d’avoir cette chance d’être assez fortunés d’avoir une chance de faire tant et d’avoir les pouvoirs de le faire. Si comme le Christ l’a dit : « Vous n’allumez pas la lampe sous la table », de la même façon Je ne vous ai pas allumés sous une table. Vous devriez tous devenir matures, grandir et voir pour vous-même ce que vous pouvez faire pour chaque endroit, quelles améliorations vous pouvez apporter, jusqu’où vous pouvez aller. Prenez votre responsabilité en main.

Vous serez surpris qu’hier un homme est venu Me voir pour Me poser une question : « Que devrions-nous faire pour propager Sahaja Yoga ? Veuillez bien nous indiquer des manières de faire et des méthodes grâce auxquelles nous pouvons approcher Sahaja Yoga. »
C’est très surprenant. Evidemment Je vais leur donner un volumineux agenda à ce sujet, sans aucun doute. J’ai tellement d’idées dans Ma tête.

Mais vous devez aussi penser à ce que ‘vous’ pouvez faire dans votre propre pays, comment développer Sahaja Yoga chez les gens et comment placer votre attention sur les différents problèmes qui sont là et résoudre les problèmes.

Comme Je suis une personne qui n’a aucun désir, cela ne marche pas. ‘Vous’ devez exprimer ‘votre’ désir pour quelque chose que ‘vous’ voulez et désirez sincèrement pour le bien véritable des gens, pour le hitha des gens, et pas pour quelque chose de personnel. Vous devez donc sortir de vos idées personnelles, de vos vues personnelles et de vos chakras personnels : « Cela ne va pas avec mon chakra. Cela ne va pas avec un autre chakra. » Cela n’a pas d’importance ! Dès que vous utilisez ce corps pour Sahaja Yoga, tout se met en ordre. Quelle est l’utilité de soigner ou d’aider les chakras de quelqu’un s’il n’est pas utile pour Sahaja Yoga ? Le Divin n’aide pas de tels gens inutiles. Le Divin a du bon sens.
Voici donc ce qui est très important pour nous tous, c’est de prendre la responsabilité de Sahaja Yoga dans notre propre pays et de porter son attention sur tous les pays où il y a un problème. Je veux dire que Je fais cela énormément et vous pouvez voir que ces gens qui se vantent tellement et qui sont malhonnêtes et essayent d’être très dominateurs, chutent soudainement. Comme Idi Amin et vous avez eu ce Marcos et tellement de gens. Mais ‘vous’ également devriez y porter ‘votre’ attention.

Je lis huit journaux chaque jour et Je prends à cœur de porter Mon attention sur tous les endroits où cela est nécessaire. Je désire pouvoir Me retrouver juste un jour sans aucun problème devant Moi. Mais Mon incarnation est si plurielle que Je dois non seulement donner la Réalisation mais aussi vous donner la responsabilité de devoir faire le travail de transformer ce monde en un monde nouveau.
Et ils Me posèrent la question : « Mère pensez-Vous que cela va marcher et que l’Age d’Or va venir ? »

J’ai répondu : « J’en suis sûre. Cela doit réussir durant Mon existence. »

Mais Je ne peux pas le faire seulement avec Mes mains. Je ne peux pas le faire seule. Cela ne va pas réussir. Vous devez tous M’aider. Vous devez vous en occuper. Alors seulement Je pourrai le faire. Penser ainsi que Mère va tout faire, est faux. Je vais travailler à travers vous. Si J’avais pu le faire [seule], Je ne vous aurais pas demandé d’obtenir votre Réalisation. Donc vous êtes les Canaux et vous devez faire marcher tout le système vous-même.

En premier, on doit savoir qu’il s’agit de notre responsabilité. Aussitôt que vous le faites, tous vos badhas, tous vos problèmes vont s’en aller. Donc éloignez votre attention de vous-même et ne la placez pas sur les autres Sahaja Yogis mais placez-la sur ce qui est plus large. Demandez-vous : « Que puis-je faire ? »

Deuxièmement J’ai également vu beaucoup de gens qui sont gentils avec des non-Sahaja Yogis et méchants avec des Sahaja Yogis. C’est quelque chose de surprenant. Ils sont vos frères et vos sœurs, et les autres n’ont aucun lien avec vous. Cela doit être compris.
Il y a aussi certains problèmes comme des gens bizarres qui entrent dans Sahaja Yoga, prospèrent, deviennent des leaders, puis sont rejetés dehors parce qu’ils ne peuvent pas abandonner leurs idées bizarres. Ce sont des gens très limités et ils ont une attention étroite. Ils ne peuvent pas s’en débarrasser. Donc ne vous préoccupez pas de telles personnes. Grâce à Dieu ils sont partis parce qu’ils vous avaient emmené dans une petite dimension et vous seriez resté coincés à ce niveau. Ainsi il vaut mieux ne pas se préoccuper de telles personnes. Grâce à Dieu ils sont dehors, de sorte qu’un stupide attachement supplémentaire s’en est allé. Alors ne pensez plus à ces gens qui se sont mal comporté mais vous devriez seulement le prendre comme une sorte d’avertissement afin de ne pas devenir l’un d’entre eux.

Maintenant Je vais parler aux gens qui comprennent le Marathi.