Shri Hanumana Puja, Margate 1989

(England)

Feedback
Share

Shri Hanumana Puja. Margate (UK), 23 April 1989.

English transcript: IBP verified
Traduction: NON vérifiée. Ver 1/1/2014.

Il y a tellement de joie aujourd’hui ! On dirait que toute l’atmosphère pétille de joie, comme si les Anges étaient en train de chanter. Et Hanuman avait pour particularité d’être un ange. Les anges naissent anges ; ce sont des anges, non des êtres humains. Ils sont nés avec les qualités angéliques. Mais maintenant vous êtes tous devenus des anges à partir de l’état d’être humain, et cela est une très grande réussite de Sahaja Yoga.
Les qualités innées des anges se voient dès leur enfance. Tout d’abord ils ne sont pas effrayés par le faux, ni par la fausseté. Ils ne s’inquiètent pas de ce que les gens vont leur dire, ni des pertes qu’ils pourront subir au cours de leur vie. Pour eux la Vérité c’est toute leur vie. C’est leur air vital et rien d’autre ne leur importe. C’est la première grande qualité d’un ange. Ils iront jusqu’à n’importe quelle extrémité pour établir la Vérité, pour la protéger et pour protéger les personnes qui sont dans la Vérité. Il existe partout une si grande variété de ces anges !

Ainsi dans le côté gauche se trouvent les Ganas, sur le côté droit les anges, que l’on traduit par « Devadut » en sanskrit ou en n’importe quelle autre langue indienne, ce qui signifie : les ambassadeurs des Dieux.
Et maintenant vous êtes à leur image. Vous êtes tous des anges maintenant. La seule chose c’est que vous n’êtes pas conscients de ce que vous êtes des anges, alors qu’eux, ils l’étaient dès leur enfance. Si vous prenez conscience de ce que vous êtes des anges, toutes vos qualités commenceront à rayonner et vous serez surpris de voir que cette qualité de pouvoir se tenir auprès de la Vérité, quel qu’en soit le prix, vous est rendue si facile parce qu’on vous a donné ce droit, on vous a donné ces bénédictions particulières, la protection spéciale du Divin.

Si vous vous dressez pour ce qui est juste et pour les Justes, si vous vous dressez pour la Vérité, toutes sortes d’aides vous seront accordées afin de vous protéger.
Les anges sont conscients de ce qu’ils sont. Ils en sont sûrs. Ils en sont convaincus ; ils en ont la certitude. Mais pas vous. Vous continuez à penser : « Peut-être, peut-être pas » et cela continue dans le même style. Croyez-moi : vous êtes des anges ! Vous avez tous les pouvoirs et quels droits sont les vôtres! Les êtres humains ne peuvent pas l’emporter sur vous. Cela est spécifique aux anges, non pas aux saints. Les saints pouvaient être manœuvrés, torturés, ils pouvaient être persécutés. Les Incarnations peuvent faire la même chose, les Incarnations l’acceptent. Elles veulent qu’on leur fasse subir toutes ces austérités, qui créeront un événement dans leur existence, grâce auxquelles elles pourront s’exprimer de manière plus dynamique. Sil n’y avait pas eu Ravana , il n’y aurait pas eu de Ramayana. S’il n’y avait pas eu Kamsa, il n’y aurait pas eu Krishna.
Ainsi les Incarnations assument les difficultés et les combats face au Mal. Et alors, parfois, il peut nous sembler qu’elles souffrent, mais ce n’est pas le cas.

Mais les anges font partie d’une catégorie particulière. Ils ne prennent pas les problèmes sur eux, ils les résolvent uniquement. S’il y a un problème, ce sont les anges qui le résolvent pour les Saints comme pour les Incarnations. Et il faut parfois leur dire : « N’interviens pas encore, pour le moment nous sommes en train d’agir sur scène. Tu interviendras quand nous te le demanderons ».

Ils se tiennent à la porte, prêts à intervenir, tellement désireux d’intervenir ! Ils existent en nombre déterminé. On peut leur faire entière confiance.
Par exemple Shri Hanuman, comme vous le savez, est un ange. Il a de grandes capacités, de grands pouvoirs. Et c’est son droit de les utiliser et il en est très conscient. Il fait toute chose avec bonne humeur, il utilise ses pouvoirs avec beaucoup de bonne humeur.

Ainsi il a mis le feu à tout Lanka et il en riait. Puis il a allongé sa queue et il l’a enroulée autour du cou de nombreux Rakshasas. C’était un jeu pour lui. Puis il les a projetés en l’air et ils gesticulaient tous dans les airs.
Ainsi les anges agissent en s’amusant parce qu’ils ont tellement confiance en eux mêmes! Ils sont absolument conscients. Ils sont absolument identifiés avec leur personnalité, identifiés avec leurs pouvoirs, avec eux-mêmes.
Mais justement les Sahaja Yogis parfois ne comprennent pas que j’ai fait de vous des anges. Je n’ai pas fait de vous des Saints mais des anges, et vous êtes protégés à tout instant. Je ne peux créer que des anges. Je ne peux pas créer des Saints. Les Saints sont créés par leurs propres efforts. Cette manière d’être sans effort est propre à Ganesha, à Kartikeya, à Hanuman, et vous êtes tous faits de la même façon, dans le même style.
Donc essayez de comprendre que ce que Je dis à votre propos, est la Vérité. Des sortes de conditionnements agissent, même à travers vous, même si vous êtes des Saints, et vous ne savez toujours pas comment ouvrir vos ailes. Et il m’arrive encore parfois de sentir que la seconde naissance a eu lieu et qu’ils sont tous devenus comme des anges avec leurs ailes mais que, pareils à de petits oiseaux, il leur reste toujours à apprendre à voler.
Il vous faut acquérir la confiance en soi par les expériences que vous avez dans Sahaja Yoga. Comme vous le chantiez hier, des miracles ont lieu chaque jour autour de vous. Ce sont les anges qui les font et ils essayent de vous dire pour que vous en soyez convaincus : « Tu es l’un des nôtres, joins-toi à notre compagnie ».
Donc nous avons tellement d’anges assis ici. Et pourquoi ne devrions-nous pas songer à transformer ce monde ? Il existe encore une chose que vous avez et que les anges n’ont pas : les anges n’élèvent pas la Kundalini. Ils ne le peuvent pas. Ils ne s’en préoccupent pas. Ils sont là pour tuer, pour brûler, pour supprimer, pour détruire tous les êtres mauvais autour de vous, mais ils ne peuvent pas transformer. Les anges ne peuvent pas transformer. Ainsi le droit qui est le vôtre dans le Royaume de Dieu est plus grand que le leur : vous pouvez élever la Kundalini des autres et vous pouvez donner la Réalisation. Mais les conditionnements humains sont toujours collés là.

Par exemple Je portais une bague l’autre jour et alors ma fille a commencé à me taquiner : « Il faut qu’à partir de maintenant tu ne montres que ce doigt aux gens pour qu’ils voient ta bague ». C’est pareil dans la vie humaine ordinaire pour tout ce que nous avons : peut-être des possessions ou des pouvoirs, vous voyez. Par exemple quelqu’un a une bonne situation. Vous pouvez aussitôt le deviner à son nez et à ses lèvres, à la façon dont ils sont relevés.
Mais vous, les pouvoirs que vous avez en votre possession, vous avez peur de les manifester, d’en parler ou de les utiliser. Rendez-vous compte, avec des anges en si grand nombre, l’Angleterre entière devrait avoir sa Réalisation en un rien de temps. Pourtant nous essayons toujours d’apprendre qui nous sommes.
Hanuman n’avait pas de problème parce que, dès son enfance, il savait qu’il était un ange et qu’il avait à faire son travail d’ange.
Mais parce que nous sommes nés êtres humains et que maintenant nous sommes devenus des anges, nous trouvons difficile d’être dynamiques comme les autres anges qui ont déjà existé. Rien que votre pensée, votre pensée collective, même votre pensée individuelle est puissante et votre attention est puissante. A cause de cette peur ou peut-être de ce qu’on peut appeler les conditionnements ou l’ego, qui restent encore collés à vous, vous restez encore suspendus autour de choses fausses et cette force, ce dynamisme n’est pas manifesté. Nous pouvons blâmer tout ce que nous voulons, nous pouvons blâmer par exemple la léthargie dans certains pays, l’ego dans d’autres. Mais maintenant, vous avez complètement perdu vos pays. Maintenant vous êtes rentrés dans le Royaume de Dieu. Vous vous trouvez dans un pays qui ne connaît pas de frontières, qui n’a pas de limites. Et alors tous ces conditionnements qui restent accrochés à vous, ne devraient pas du tout vous affecter, ne devraient pas vous irriter, ni vous empêcher de faire votre travail.
Maintenant représentez-vous que Hanuman, sous l’aspect de Gabriel, devait aller dire à Marie qu’elle allait avoir un enfant qui était l’Incarnation, le Sauveur. Elle était une jeune vierge. Donner une telle nouvelle, qui était terrible en raison des conditionnements de l’époque, Il l’a fait : « Je dois le faire, alors je vais le faire. Si cela m’est ordonné, Je le ferai ».

Parce qu’il savait qu’accomplir les ordres est sa nature même. Cela fait partie de son être. Et il ne va pas douter, il ne va pas attendre mais il suffit qu’on le lui dise et il le fait aussitôt.
Ainsi il faut bien comprendre que nous sommes en train de grandir intérieurement mais que, si nous ne le manifestons pas, si nous ne montrons pas nos qualités et si nous ne les exprimons pas dans notre vie, dans nos actes, dans nos objectifs, dans le sens que nous donnons à notre vie, alors Sahaja Yoga ne va pas s’étendre et ne va pas davantage vous apporter grand secours.
Le genre de travail que vous avez à faire ne comporte pas de problème. J’ai des problèmes, pas vous. Vous n’avez à faire face à aucun problème. Allez parler aux autres comme vous l’entendez. Il faudra bien qu’ils vous écoutent, devrais-Je dire, mais s’ils ne le font pas, ils ne peuvent pas vous blesser. Ils ne peuvent vous faire aucun mal. C’est une très grande protection que vous avez : ils ne peuvent pas entraver votre travail.
Lorsque l’on est dans Sahaja Yoga : il ne s’agit pas de voir combien nous avons gagné, combien nous avons acquis. Vous voyez, il y en a qui disent : « Nous avons tellement fait pour Sahaja Yoga. Et qu’est-ce-que Sahaja Yoga nous a donné ? Il vous a donné la Réalisation du Soi. Il vous a donné le statut angélique. Je veux dire, si vous essayez n’importe quoi d’autre, pouvez-vous y acquérir le statut d’un ange ? Vous ne pouvez pas. Sahaja Yoga vous a donné ce statut, alors que voulez-vous de plus ? Cela n’a jamais été possible auparavant, croyez-moi, c’était impossible. Si cela avait été possible d’une façon quelconque, alors Gyaneshwara n’aurait jamais pris son Samadhi si jeune et Kabira n’aurait pas dit : « Oh mon Dieu ! Que dois-je faire ? Ce monde est aveugle ! »
Donc vous avez ce pouvoir subtil à l’intérieur de vous qui vous permet de travailler sur la Kundalini des autres, sans même qu’ils le sachent. Mais lorsque vous vous asseyez pour méditer, vous devez admettre vous-même : « Je suis un ange et comme je suis un ange, je ne suis attaché à rien d’autre qu’au travail de Dieu. »
Il y a tellement d’attachements, même encore dans Sahaja Yoga. Les gens, Je l’ai vu, ont encore comme attachement, par exemple maintenant, parce qu’ils sont mariés, ils sont attachés à leur femme.

Et tellement sont tombés et partis à cause de leur attachement pour leur femme. Puis ils sont attachés à leurs enfants. Et tellement tomberont s’ils sont attachés à leurs enfants. Comme je vous l’ai dit hier tous les enfants du monde qui sont Sahaja Yogis, sont vos enfants. Vous êtes les parents de tous les enfants. Il ne faut pas que, si votre enfant dort, vous donniez une couverture seulement à cet enfant et vous ne couvrez pas les autres enfants. Vous devez prendre soin de tous les enfants qui sont là. Pouvez-vous penser que Hanuman, s’il était ici et si les enfants dormaient, ne donnerait une couverture qu’à un seul enfant ? Parce qu’Il est l’être universel, alors chaque enfant doit être aimé de la même façon, vous devez en prendre soin pareillement.
Puis il y a d’autres sortes d’attachements : les biens matériels, les situations professionnelles, le travail … Je n’ai pas d’attachement alors je ne sais pas trop ceux qu’ont les autres.
Mais lorsque je vous vois venir à la gare avec tellement d’amour, alors mon cœur tout entier devient comme un océan Je pense, et commence à s’épancher comme une forte houle d’une marée. Je remarque cela. Et à nouveau, lorsque je dois vous quitter, à nouveau cela repart comme une mer qui maintenant se retire. Vous voyez, c’est un peu comme la lune, et la mer qui commence à réagir à la beauté de la lune, à la joie de la lune, à l’amour de la lune.

Puis Je vois l’amour, l’amour qui se trouve dans le nid où un oiseau nourrit ses petits. Puis vous voyez cet amour dans le ciel, puis vous voyez cet amour dans votre cœur.

Et la seule chose que vous puissiez décrire, c’est le sentiment d’un extraordinaire océan de Joie en vous qui se répand juste aux alentours.
Les attachements ne vous donnent pas la capacité de prendre joie à cet océan. Si vous restez sur le rivage, comment allez-vous vous réjouir de l’océan ? Vous devez y plonger. Mais vous avez jeté l’ancre sur différentes choses et ainsi vous ne pouvez pas plonger dans cet océan. Pourtant vous ne craignez vraiment rien. Vous savez comment nager et vous savez comment tuer un requin. Un seul de vos regards même y suffit.
Mais parce que vous n’en êtes pas conscients, cela ne se manifeste pas. C’est tout à fait ce qui se passe.

J’en ai vu qui acquéraient une bonne position dans la vie et qui commençaient à s’en prévaloir avec vanité. « J’ai rencontré untel et untel, telle chose m’est arrivée, et ceci et cela s’est produit. » Je veux dire qu’on a envie de rire de lui !

Mais vous avez rencontré Sahaja Yoga grâce auquel vous avez grandi, vous avez été nourris, vous êtes devenus si grands !
Avec tout cela, vous devez suivre la ligne de conduite de HANUMANA. Il s’était dit que le soleil est trop dans l’ego, il essaye de brûler les gens, il donne parfois trop de chaleur. Et ceux qui vénèrent le soleil sont eux-aussi dans l’ego.

Ils ont tellement d’ego en eux que si vous commettez une erreur dans l’usage de leur langue ou vis à vis de leurs traditions, par exemple si vous tenez votre fourchette de la mauvaise main, c’est fini : vous êtes l’être le plus vil de la planète, vous avez commis le plus grand de tous les péchés.

Toutes ces petites idées stupides proviennent d’un ego très dépravé. L’égo est tellement dépravé ! Lorsque vous vous croyez le centre du monde et lorsque vous pensez que : « Il n’y a que moi qui existe et moi je connais tout. Et cette coutume est la meilleure ou ce tapis est le plus beau. Moi, moi je n’aime pas… » Mais qui êtes vous ? Qui vous a demandé d’aimer ou de ne pas aimer ? « Je’ n’aime pas ceci, je n’aime pas cela ! ».
D’un autre côté les égotiques deviennent également toujours esclaves. Je dois dire qu’après avoir traversé ces pays qui suivent certaines normes, qui ne sont que des diktats de l’ego… Comme un artiste par exemple: un artiste crée quelque chose pour sa propre joie, mais il faut qu’il soit critiqué par tous. La critique doit être « Je n’aime pas ça, la couleur n’est pas belle, ce n’est pas cela. » Et vous avez des professionnels pour cela ! Ils ne sont même pas capables de tracer correctement une ligne avec un pinceau !

Laissez tranquilles la peinture et le reste. Mais aussitôt ils vont dire : « Moi je pense que ceci signifie cela, vous voyez. » Ils en ont fait des livres, des thèses et des théories.
Je veux dire que l’art concerne votre cœur, non votre cerveau. C’est ainsi que vous avez tué tellement d’artistes. Et tous ceux qui peignent doivent se demander ce que les gens penseront de ce qu’ils font. Mais il en résulte que quelque chose d’absolument absurde se développe sans aucune expression subtile, et c’est ce qui est apprécié de nos jours. C’est à cause de notre ego qui a supprimé tout développement vivant normalement spontané de notre pensée, de notre art et de notre vie.

Je crois que c’est pire que toutes les contaminations dont nous parlons, pire que tous les problèmes écologiques. C’est le mental humain qui a produit ces endroits où l’on suffoque et où personne ne peut rien exprimer. Et celui qui a le plus gros ego domine : « Tel livre a été écrit par untel ou untel. » Si vous le rencontrez, vous aurez envie de sauter à la mer.
Donc tout ce qui est écrit n’est pas une Bible et la plupart de ceux qui écrivent sont des personnes que vous ne devriez jamais rencontrer sans une longue perche (pour les maintenir à distance).

Donc tout ce qu’on exprime, disons dans un vêtement ou dans ses relations avec ses enfants, avec son professeur ou avec quiconque, doit être comme ceci et comme cela. et comme ceci. Vous devez dire « merci » de nombreuses fois. Vous devez demander « pardon » de nombreuses fois.
Nous sommes alors tellement astreints à des manifestations artificielles, qu’il me semble qu’après un certain temps, on ne créera plus d’œuvre d’art. Il n’y a plus d’exubérance. Les artistes ne peuvent plus manifester d’exubérance. Ils ont peur.

Je ne sais si vous l’avez remarqué ou pas, mais ceux qui vont au musée ou qui vont à une exposition ou autre, croient tous qu’ils sont de grandes personnalités divines et qu’ils peuvent juger tout le monde. C’est par l’Agnya que nous jugeons et c’est ce que Hanuman voulait manger une fois pour toutes. Il y a un mouvement de l’Agnya qui va de droite à gauche, vous voyez, et qui nous fait exprimer notre soi-disant et absurde personnalité de l’ego.
Hanuman est celui qui a essayé de le contrôler et de le dévorer. Et peut-être mangeait-il ce soleil comme je mange les bhoots. Mais pour un ange, il est important de savoir qu’il n’y a pas d’ego en lui.

Certains Sahaja Yogis disent : « Mère, je ne voulais pas faire trop de travail pour Sahaja Yoga parce que mon ego aurait gonflé ». Beaucoup disent qu’ils ne veulent pas que leur ego s’exprime. Mais pourquoi voulez-vous la destruction de votre ego ? Pour quoi ? Pour faire le travail de Sahaja Yoga, n’est-ce pas ? Quel cercle vicieux lorsque nous disons en fait que nous voulons rester en arrière pour que notre ego ne se développe pas. Mais vous ne faites que penser à vous-même. Et Sahaja Yoga ?

Donc actuellement la tendance est de dire : « Oh, il vaut mieux rester en sûreté. » Parce qu’ils ont vu des gens qui étaient beaucoup dans l’ego, qui étaient catégoriques à propos de Sahaja Yoga, qui se montraient en spectacle, que ceux-là devaient fatalement tomber. Je sens donc qu’alors une autre tendance s’est faite jour dans Sahaja Yoga, qui est, vous voyez : « Mieux vaut rester en sûreté ».

Mais avec ces deux comportements, Sahaja Yoga court à sa perte.
Donc si vous prenez conscience que vous êtes des anges, vous n’aurez pas d’ego, comme toute personne sachant qu’il est de sa nature de faire telle ou telle chose.

Ainsi aujourd’hui, Mon mari Me félicitait en disant : « C’est Toi qui a fait tout cela ». J’ai dit: « Non, ce n’est pas Moi ». Il a répondu : « Comment peux-Tu dire que ce n’est pas Toi ? ». « Parce que », ai-Je dit, « Cela est construit d’une façon innée en eux. Si une graine est plantée dans la Terre Mère, alors elle pousse automatiquement. De même leur Kundalini est établie de façon innée en eux et la Kundalini germe. Alors comment ai-Je pu faire quoi que ce soit ? ».

Mais alors il a dit que c’est la Terre Mère qui a fait cela. J’ai répondu : « Non, c’est la qualité inhérente à la Terre Mère qui a tout fait. » Puis il a demandé : « Alors qui a fait tout cela ? » Je lui ai répondu : « Cela a été fait par l’Adi Shakti, Je suis d’accord. Mais Sahaja Yoga n’est pas fait par l’Adi Shakti. Elle a créé ces pouvoirs qui travaillent en chacun. Mais ce n’est pas Sahaja Yoga qui le fait. Sahaja Yoga fonctionne grâce aux qualités innées qui se trouvent dans la Terre Mère et qui se trouvent dans la graine. »

Donc Je suis ici non pas en tant qu’Adi Shakti, Je suis ici pour être leur Mère, leur Sainte Mère et en tant que Sainte Mère, Je les ai guidés. Tu peux dire que Je suis comme la Terre Mère qui fait pousser les graines ».

Ainsi une autre forme de détachement peut apparaître en vous: par le fait que ce sont vos propres pouvoirs en vous qui ont simplement été illuminés par la présence innée de votre Kundalini et que vous êtes vous-mêmes puissants.

Et tout ce pouvoir qui se trouve à l’intérieur de vous, c’est Moi qui vous dit qu’il est en vous. Mais voyez par vous-mêmes, c’est juste comme un miroir, quand Je vous dis : « Vous êtes cela ». Constatez-le par vous-mêmes. Alors comment puis-Je Me créditer de quoi que ce soit ?
Donc vous pouvez même acquérir le détachement nécessaire pour comprendre que les pouvoirs dont nous disposons, sont destinés à Sahaja Yoga. De la même manière que Mère possède des pouvoirs afin de travailler pour Sahaja Yoga, nous aussi avons des pouvoirs afin de travailler pour Sahaja Yoga. Et nous devons travailler comme Elle travaille.

Mais il existe ce type d’attachement : « Mère fait tout, que pouvons-nous faire ? ». Non, VOUS devez agir. C’est un détachement très important dont j’essaye de vous parler : VOUS devez agir vous-mêmes. Ce n’est pas Mère qui le fera : « Après tout Mère fait toute chose. » C’est juste. C’est juste d’un certain point de vue. Mais vous êtes les instruments. L’électricité fait tout le travail ici, mais cet instrument doit fonctionner (Mère prend pour exemple le micro).

Ainsi le potentiel peut très bien être là mais pas l’instrument. L’instrument seul livre les marchandises et, comme Hanuman, vous êtes l’instrument et vous devez fonctionner, vous devez faire le travail. Et c’est avec beaucoup de dynamisme que nous devons accomplir ce travail.
Une autre grande qualité d’Hanuman, c’est qu’il était très vif et qu’il était au-delà du temps. Lorsque vous dévorez le soleil, quelle est l’importance du temps ? Il était au-delà du temps parce qu’il faisait tout très rapidement.

Par exemple, en ce moment, nous sommes en train de préparer, disons, un livre sur Sahaja Yoga. Cela fait seize ans que c’est en cours : « Ca progresse, Mère, ça progresse ! » Et puis nous essayons, disons, de nous organiser pour obtenir les témoignages des malades qui ont été guéris par Sahaja Yoga : « C’est très bien, c’est en train de se faire, c’est en train de se faire ! » Puis nous allons partir en Russie pour y répandre Sahaja Yoga : « Ah ! ça progresse ! ». Tous les démons y sont déjà arrivés mais les anges en sont toujours aux projets. Ce sont des anges très patients, très patients !

Ainsi l’une des qualités de Shri Hanuman était qu’il agissait avec rapidité, il avait fini le travail avant tous les autres. Il est imbattable.
C’est très bien de se battre à Trafalgar, de vaincre et de battre Napoléon. Mais sur le champ de bataille du Dharma et de Sahaja Yoga, Je me rends compte que les gens ne comprennent pas l’importance du temps. Nous sommes les maîtres du retard et nous avons des habitudes dilatoires : « D’accord, je téléphonerai, je trouverai bien, ça va venir ».

C’est l’un des plus grands défauts que nous ayons et dont nous devons nous corriger en imitant Hanuman : Rama voulait envoyer un message. Alors il envoya sa bague par l’intermédiaire d’Hanuman. Rama ne pouvait pas le faire aussi vite, alors Hanuman est parti et l’a fait. Lorsque Rama a voulu avoir ce Sangivani, cette variété d’herbe, Il a envoyé Hanuman la chercher dans une montagne spéciale. Et Hanuman s’est dit: « Bien, pourquoi perdre du temps pour la trouver, mieux vaut prendre le tout ». Alors Il a emporté toute la montagne.

Mieux vaut faire vite, tout de suite, c’est maintenant qu’il faut agir mais : « Nous verrons l’année prochaine, Mère. Vous savez, après Ganapatipule, nous pourrons l’envisager. Nous aurons des discussions, puis alors nous argumenterons et nous ferons ceci, cela. »

Il y a une chose qu’il faut connaître de Son caractère : aujourd’hui où nous sommes en train de vénérer Hanuman, nous devrions acquérir en nous sa vivacité d’esprit. Il faut agir maintenant. Nous ne pouvons plus ajourner. Nous sommes déjà très en retard. J’ai vu que les filles qui autrefois portaient de petites robes – c’étaient des petits bouts de chou – sont devenues maintenant de grandes jeunes filles et sont sur le point de se marier. Aussi Je crois que durant toute ma vie Je ne marierai que des Sahaja Yogis.
Pour que l’on puisse voir les résultats, vous devez devenir rapides, ne pas traîner et ne pas vous satisfaire avec d’autres choses. Mais que faisons-nous de positif ?

Par exemple, c’est agréable : les enfants ont grandi. Ils ont joué une si belle pièce ! Je l’ai beaucoup appréciée et elle a procuré de la joie à tous. Mais le travail est là que nous devons accomplir. Nous devons faire le travail. Il faut donc que notre attention soit sur le travail à faire. Et alors quoi, que faisons-nous à ce sujet ?

J’étais heureuse d’apprendre qu’une suggestion est venue d’Amérique : faire un film vidéo et des choses similaires. Mais après il y a toujours des obstructions : « Comment allons-nous trouver de l’argent ? Que va-t-il se passer ? »

Mais alors commencez donc ! Vous obtiendrez ce qu’il faudra. Vous avez des pouvoirs. Tout sera parfaitement synchronisé. Vous devez seulement commencer à agir ! Mais si vous vous comportez comme les êtres humains qui commencent par penser, puis planifient pour finalement tout annuler, ça ne va pas marcher.
Bien qu’Hanuman courre sans arrêt dans notre Pingala Nadi, ce qu’il fait c’est ruiner nos plans, parce que c’est nous qui voulons courir à sa place dans le Pingala Nadi : « D’accord, vous voulez courir dans le Pingala Nadi ? Je vous mettrai au pas ! ». Alors, il fait sans cesse échouer tous nos plans. Et c’est ainsi que toutes nos planifications échouent.

Nous attachons tellement d’importance aux emplois du temps, à des choses futiles, mais nous n’attachons pas d’importance à l’emploi du temps de notre progression dans Sahaja Yoga. Nous devons avoir des objectifs, nous devons établir des délais précis : »D’accord, nous devons achever cela avant cette date. »

Mais mieux vaut le faire un peu plus vite. Tout le reste peut être pris en charge, mais ceci est votre travail. Personne ne le fera à votre place. Personne ne va le faire à votre place. C’est votre travail. Je veux dire que votre travail ce n’est pas de conduire un train, ce n’est pas de piloter un avion ou diriger une administration ou faire de la politique. Mais vous devez faire Sahaja Yoga. Vous devez le répandre. Vous devez l’amener à un niveau où tout le monde peut le voir. Dix-huit ans se sont maintenant écoulés. Nous en sommes à la dix-neuvième année !
Donc aujourd’hui c’est le premier jour où nous célébrons le Puja d’Hanuman. Je dois vous dire que vous devez oser. Vous devez oser sans aucune peur, collectivement et individuellement, en ne prenant pas garde à ce qui va arriver. Il est évident que vous n’irez pas en prison. Vous ne serez pas crucifiés, soyez-en sûrs. Par exemple, si vous perdez votre travail, vous pouvez en avoir un autre, et si vous n’en trouvez pas d’autre, vous aurez une indemnité de chômage. Tout ira bien.

Donc il ne faut pas vous inquiéter de toutes ces choses sans intérêt pour lesquelles les êtres humains vont aller s’asseoir et se faire du souci. Mais malgré cela, ils accomplissent leur travail. Ils font leur boulot. Et je suis surprise de voir combien ils y sont attachés. J’ai été surprise de voir dans Ma famille combien ils y sont attachés. Ils doivent faire ce travail. Il faut qu’ils le fassent. Alors ils vont se lever tôt le matin, faire telle chose, telle autre.

Mais vous n’êtes pas conscients du fait que vous êtes des anges et que c’est votre travail que vous devez faire. Vous devez faire ce travail-là et rien d’autre n’est important.
J’espère qu’à partir du Puja d’aujourd’hui cet enthousiasme, cette nature « audacieuse » vibrera votre Pingala et que, sans ressentir d’ego pour autant, avec la plus grande humilité, à l’exemple d’Hanuman, vous ferez le travail.

Imaginez-vous que Sita avait donné à Hanuman un magnifique collier d’or avec de très grosses perles d’or. Il les a toutes ouvertes une à une et à dit : « Rama ne s’y trouve pas, que vais-je faire de cet or ? ». Alors Elle lui demanda : « Où est Rama ? » Il a ouvert Son cœur et lui a montré : »Regarde, Rama est ici. »

Si Rama se trouve là, vous ne pouvez pas avoir d’ego. Ainsi, tant de dynamisme et tellement d’humilité, quelle combinaison !
Et voilà ce que vous avez à faire. Vous n’avez qu’à l’exprimer. Plus vous travaillerez, plus vous vous affirmerez. Vous découvrirez que l’humilité est la seule chose qui vous aide, que le dévouement seul vous aide à mener à bien votre travail. Et vous deviendrez de plus en plus humbles. Mais si vous vous mettez à penser : « Je suis en train de faire telle chose », alors c’est fini.

Mais si vous savez que cela est fait par le Divin : « Paramchaitanya fait toute chose. Je ne suis qu’un instrument », l’humilité sera présente et vous serez, Je l’espère, un instrument efficace.
Il était vraiment nécessaire que ce Puja ait lieu ici aujourd’hui dans ce pays, et tout s’est passé en temps voulu, les anges ont tout organisé. Mais c’est valable pour chacun d’entre vous. Vous devez vraiment aller voir les gens des médias, aller voir ces ministres, aller voir, disons, le Prince de Galle, aller voir d’autres personnes. Rencontrez-les, créez des comités, voyez ce que vous pouvez faire. Dirigez votre mental vers ce que nous devons faire. Mais pour l’instant, il ne s’agit que de : « Ma mère est malade, mon enfant est malade, untel est malade, mon ami est malade, mon… » Cela continue toujours dans ce registre. Si vous commencez à faire l’œuvre de Dieu, vos soucis seront pris en charge. Vous n’avez pas à vous faire du souci à propos de n’importe quoi, tout sera juste pris en charge.

Mais il ne s’agit pas de se mettre soi-même en valeur. Ce n’est pas cela. Il s’agit de développer le collectif. J’espère qu’aujourd’hui, vous avez compris le côté subtil de votre personnalité qui est là. Je vois clairement qu’elle se met en avant. J’espère aussi que vous tous, chacun d’entre vous, deviendrez conscients dans votre méditation de ce que vous avez en vous. C’est ce qui fera le plus plaisir au Divin et le Divin prendra totalement soin de vous. Avec la même confiance en vous que les anges, comme Hanuman, vous devez progresser et travailler là-dessus.

Que Dieu vous bénisse.
Je dois parler de l’ego qui est vraiment le principal problème en Occident. Pourquoi les gens ont-ils tant d’ego, plus que les Indiens?

Une des raisons est que le côté droit, comme je vous l’ai déjà dit maintes fois, est comme un accélérateur ; le côté gauche est comme un frein. Donc si le Mooladhara n’est pas sous contrôle, si le frein n’est pas en bon état, naturellement l’accélérateur ne peut être contrôlé. Ainsi, à la base, notre Mooladhara doit être remis en état et corrigé. Vous devez travailler très dur pour y arriver.
Si votre frein est établi alors, quel que soit le travail que vous ferez pour Sahaja Yoga, vous ne tomberez pas dans les pratiques de l’ego et l’ego ne pourra plus vous contrôler. Donc cela est très important, tout spécialement en Occident où les idées d’auspiciosité et de sainteté sont réellement dangereusement détruites.

Ainsi c’est le pouvoir de tous les anges et il doit être complètement établi en nous. Et alors ce pouvoir fonctionnera en vous donnant le discernement et l’absence d’ego.

J’espère qu’aujourd’hui ces deux qualités vont s’établir en nous de telle façon que nous devenions vraiment des âmes réalisées pleines d’assurance que J’appelle anges des temps modernes.