Puja at Ganapatipule 1990

Ganapatipule (India)

1990-01-07 Puja Talk, Ganapatipule, India, DP, 18' Download subtitles: EN,IT,NL,PTView subtitles:
Download video (standard quality): View and download on Vimeo: View on Youku: Transcribe/Translate oTranscribe

Feedback
Share

Puja at Ganapatipule. Ganapatipule (India), 7 January 1990.

English transcript: UNverified
Traduction: NON vérifiée. Ver 1/1/2014.

En Inde, nous croyons que DIEU Lui-même s’incarne avec son principe de Vishnu lorsque la moralité décline, et qu’Il s’efforce de l’élever. Chaque Incarnation a beaucoup travaillé, et a également effectué son travail en nous-mêmes. Ceci est une connaissance que nous avions en Inde depuis longtemps.

Dès que l’on a commencé à parler des Incarnations, on les a vénérées dans les statues ou les images qui étaient vendues sur le marché et fabriquées par des gens qui n’avaient aucun droit de le faire.

Mais il est écrit dans les Puranas qu’il existe des endroits où beaucoup … (MERE parle en Marathi)… ils ont dit que la Terre Mère a créé de magnifiques Déités en de nombreux endroits en Inde et dans le monde entier, afin de dire aux hommes, ou d’une certaine façon de prouver ce qui est décrit dans les vieux livres. Ces endroits sont appelés « SWAYAMBUS », « créés par eux-mêmes ».

A moins d’être une âme réalisée, vous ne pouvez différencier s’ils sont réels ou non. Vous devez avoir des vibrations pour voir qu’ils émettent de fortes vibrations. Une pierre commence à émettre des vibrations, mais elle a une forme, elle a un coefficient. Donc, comment cela a-t-il été créé ?

Beaucoup de miracles ont eu lieu dans ce pays, réalisés par toutes ces Incarnations, comme Ramadasa qui était le Guru de Shivaji Maharaj. Il est dit qu’en son temps la Terre Mère a émis, a manifesté 500 Hanumanas. Je ne sais pas si le nombre est exact, quoiqu’il en soit la statue trouvée dans les eaux d’Angapur a été découverte par Ramadasa et on l’a conservée là-bas.

Il y avait également la statue d’une autre Déesse, Anglaidevi, qui vivait en Angleterre ; je pense que Anglaidevi veut dire la Déesse qui vient d’Angleterre. Quoiqu’il en soit, donc, on voulait déplacer ces statues de l’endroit où elles se trouvaient… Il a fallu admettre que ces statues ne bougeaient pas. On a demandé pardon, puis avec de grandes difficultés, on a pu emmener ces statues à un endroit nommé « Chaphal » où elles sont gardées. Ils les emportèrent à Chaphal, car il y avait un Hanumana créé et les architectes voulaient changer la face de cet Hanumana.

Donc, ils creusèrent profondément en essayant de trouver jusqu’à quelle profondeur s’enfonçait la pierre. Ils creusèrent encore et encore…. Je ne sais combien de milliers de mètres et ils s’aperçurent qu’ils se trouvaient toujours devant le même rocher. Alors, ils abandonnèrent leur entreprise et gardèrent l’endroit tel qu’il est. Tous ces miracles se sont produits pour montrer que ce sont des Swayambhus…

Mais les gens commencèrent à produire de plus en plus de statues et à les vénérer. Le résultat, c’est qu’il y eût des Incarnations, d’autres Incarnations tel que Shri Dattatreya, le Maître Primordial qui s’incarna sur cette terre, et la plupart dentre eux vinrent plus tard pour dire que nous ne devons pas parler des fleurs mais du miel.

Et nous devons atteindre ce miel. Donc, ils commencèrent à parler des Lois, du pouvoir omnipotent, de Brahma Chaitanya. Pratiquement, chacun d’eux a parlé de cette façon. Je ne veux pas dire au début, mais plus tard, quand ils s’aperçurent que les gens étaient seulement occupés à vénérer des pierres. Je veux dire que nous étions devenus des adorateurs de cailloux.

Donc, une autre sorte de religion s’installa qui prêchait la croyance en un DIEU Tout-Puissant que l’on devait seulement vénérer comme un être abstrait. Mais, cette abstraction est devenue futile parce que : lorsqu’on parle des fleurs, on vénère les fleurs et lorsqu’on parle d’abstrait on ne fait que parler, parler, parler…On ne peut pas obtenir le miel. Donc si on parle de miel, quelle est l’utilité d’en parler ? Il faut en avoir ! Pour cela, il faut devenir une abeille et pour cela il faut avoir notre Réalisation du Soi.

Dans toutes les religions, quelles qu’elles soient, même l’Islam, il est dit que vous devez devenir un Wali. Dans le Christianisme il est dit qu’il faut renaître. Dans le Bouddhisme, il est dit que vous devez devenir Bouddha, c’est à dire vous devez avoir la connaissance. Dans la doctrine de Mahavira, il est dit que vous devez avoir la Réalisation du Soi. Lao Tseu a dit la même chose. Vous devez aussi regarder Socrate. Bien sûr, nous devons oublier Platon et cette sorte de personne parce que je ne pense pas qu’ils aient eu beaucoup de sens de la spiritualité. Mais, la plupart de ces personnes ont parlé de la Réalisation du Soi. Même le Judaïsme où ils croient à la venue du Sauveur pour leur Salut, même eux en ont parlé…

Tout est décrit dans le Coran, il y a une Sourate complète qui décrit « celui qui est Saint », c’est à dire l’Avatar, l’Incarnation envoyée. Il est aussi dit que personne ne le croira, ne l’acceptera, ce genre de choses…Lorsque vous obtenez votre Réalisation, vous allez voir que toutes ces paroles sont inutiles.

Vous devez recevoir votre Réalisation du Soi. C’est alors seulement que vous pouvez aller au-delà des illusions superficielles. Vous pouvez approfondir. Toutes ces illusions sont là, dans tous les pays, dans toutes les religions, et à cause de ça il y a des problèmes. Nous en avons vu beaucoup de gens qui souffrent des tourments du fondamentalisme.

J’ai fait un autre discours au sujet du para modernisme. Dans ce discours, j’ai parlé de la Russie. La Russie se retire maintenant. Si un parti s’est retiré, contre qui se battront les autres imbéciles?. Si un parti ne veut pas se battre, l’autre ne peut pas le faire non plus !… Donc, que vont-ils faire avec leur armement ? Je pense que c’est le grand travail de M. Gorbatchev, qui est une âme réalisée : il pouvait voir clairement où était le problème et la façon dont il l’a résolu est extraordinaire.

Mais le principal problème est le fondamentalisme, qui provient de l’ignorance… de l’ignorance et aussi de l’égocentrisme parce que les gens aiment à dire : c’est ma religion, c’est mon Prophète, c’est mon Guru, c’est mon Maître, etc…

Mais en fait, ils n’appartiennent à personne, ni à un parti, ils appartiennent au monde entier. On peut comprendre si vous établissez quelque chose pour vous protéger des autres partis… Mais que vous commenciez à établir cette fausseté c’est surprenant ! très surprenant. Je ne comprends pas les êtres humains ! Pour de telles faussetés, ils sont très heureux de se réunir et beaucoup de personnes s’assembleront même sans savoir qu’ils s’assemblent pour une telle absurdité… Pour une absurdité, les êtres humains se réuniront toujours, mais pour une chose sensée ils ne veulent pas comprendre.

Nous en arrivons au sujet du Puja parce qu’il y a beaucoup de Sahaja Yogis nouveaux qui ne connaissent peut-être pas la signification du Puja. A présent, vous savez tous que je suis l’ADI SHAKTI et vous en avez la preuve. Le Puja est une façon d’obtenir plus de preuves. Parce que lorsque vous faites un Puja, les Déités qui sont à l’intérieur de mes chakras sont « sollicitées » et se sentent heureuses, elles veulent émettre encore plus de vibrations. Quand elles commencent à émettre plus de vibrations, vous êtes surpris de la façon dont ces vibrations vous baignent et vous vous sentez élevés à un niveau bien supérieur.

Bien sûr, il est vrai que lors d’un Puja, vous sentez une grande élévation et pour quelque temps vous pouvez vous y maintenir. Il est sûr que certaines personnes s’y établissent. Mais d’autres montent et descendent comme des yoyos. Elles n’ont pas la capacité de s’y maintenir. C’est pourquoi, nous devons méditer en conscience sans pensée, afin de rester à ce stade, ce stade supérieur.

Mais seul le Puja de la Déesse est autorisé, le puja du DIEU est permis. Nous devons savoir qui est le « DIEU », qui est la « DEESSE ». Faire un Puja à tout le monde, aveuglément, au premier qui s’avance pour dire ceci ou cela, ne doit pas être admis. Vous serez surpris, les quatre premières années, je ne les ai pas autorisés à avoir un Puja, quel qu’il soit. Même quand ils me dirent : « Vous êtes notre Guru, Vous devez nous autoriser à avoir un Guru Puja ». Je répondis : « Pas question, Je ne veux pas ». Puis la première fois, quatre années plus tard, le jour du Navaratri, ils désiraient avoir un Puja, j’ai répondu : « D’accord, vous pouvez l’avoir mais pour quelques personnes seulement ». Et ils trouvèrent que ce Puja leur donna tant de vibrations, une telle élévation spirituelle, et ils franchirent soudain tant de dimensions, qu’ils commencèrent à demander : « MERE, Vous devez nous permettre les Pujas ».

Même en Inde où nous avons ce système de Puja, les gens n’ont aucune idée de la façon dont il faut le faire réellement. C’était très embarrassant, Je devais tout leur dire : « Faites comme ceci, faites comme cela, cela doit être ainsi. Vous devez le faire de cette manière… ».

La première fois que Je suis allée à Delhi, vous serez surpris si quelqu’un peut trouver cette photo. J’étais recroquevillée, mon corps entier était recroquevillé, J’étais devenue si mince…et J’étais choquée car ils utilisaient des objets en plastique qui étaient aussi utilisés pour tout autre chose. Je me disais : « Mon DIEU ! Que faire maintenant ? ».

De la même façon, Je ne les ai jamais autorisés à me donner de l’argent ou quoique ce soit auparavant. Puis, J’ai accepté qu’ils commencent avec un « pence ». Ils commencèrent avec un « pence » et graduellement ils augmentèrent le montant, car Je crois qu’ils ne savaient pas qu’il fallait utiliser des objets en argent. Puis, avec cet argent, J’ai dit que J’allais acheter des objets en argent, que J’y mettrai mon nom de telle façon que cela M’appartienne, comme toutes choses que soi-disant vous Me donnez et qui sont avec vous.

C’est ainsi que nous avons commencé à avoir la juste compréhension : il faut avoir un type de métal particulier, un style particulier. Ces métaux ont un effet sur nous, un très grand effet. Le type de métal utilisé a un grand effet aussi.

Tout ceci est la science de la spiritualité que l’on doit comprendre. C’est très important et cela doit être fait convenablement si nous voulons avoir les meilleurs résultats. C’est comme une science.
C’est ainsi que le Puja commença et je pense maintenant que les gens en ont une bonne connaissance. Dans le Maharastra spécialement, ce sont des experts. Il est très difficile d’argumenter avec eux. Ils me dirent : « MERE, nous sommes supposés vous offrir un sari ». Ce sont de si grands experts, ils ont dit : « Non, nous devons Vous donner un sari ». Je répondis: « D’accord, donnez-moi un sari ordinaire.

Je ne veux pas quelque chose de cher ». Alors ils commencèrent à argumenter avec Moi : ceci, cela, et ça n’en finissait pas. Ils continuèrent en disant : « Nous ne pouvons pas vous donner de la fausse monnaie… ». J’ai dit: « D’accord, d’accord, donnez-moi un sari ». Et maintenant, c’est devenu tellement cher…

Donc maintenant, s’il vous plaît, pour le futur, essayez de comprendre que Je suis âgée et quand une DEESSE prend de l’âge vous pouvez lui offrir quelque chose de simple. Mais personne ne veut l’accepter, nous devenons si fous : ceci, cela.

Nous portons tellement notre attention de ci, de là. Ainsi c’est comme cela, il n’y a pas de différence, mais dans un sens il y en a : l’importance que vous accordez à tout ce que vous voulez accomplir.

Il est très important d’avoir une complète attention, « dévouement » et d’accorder toute son importance à tout ce que vous faites. C’est très important. Si vous ne lui accordez pas la plus haute priorité, cela ne marche pas. Si vous le faites « juste en passant », cela ne marche pas. Il est très important de comprendre que si vous avez quelque chose à gagner dans ce Puja, vous devez lui accorder la plus haute des priorités. Et si juste avant le Puja, votre mental vous dit que vous doutez, dites-lui seulement d’arrêter, car ce mental peut agir contre vous

Donc pour le Puja, vous devez être tous prêts dans une attitude de réceptivité et le recevoir (…discours en Marathi).