Public Programme Jour 2, Swadishthan, Pensée, Maladie

Hilton Hotel Sydney, Sydney (Australia)

1990-03-17 Swadhisthan, Thinking, Illness Part 2, Sydney, Australia, HD, 184'
Download video (standard quality): Download video (full quality): View and download on Vimeo: View on Youku: Listen on Soundcloud: Transcribe/Translate oTranscribe

Feedback
Share

PP Jour 2, Swadishthan, Pensée, Maladie – Hôtel Hilton Sidney, Australie – 17/3/1990

FrTVD 2019-1225

Je M’incline devant tous les chercheurs de la vérité. Je suis heureuse que vous tous, vous vous réjouissiez de cette musique et de cette danse. Et, à propos de ces artistes, Je dois dire qu’après être venus à Sahaja Yoga à un âge très jeune, ils sont parvenus à une telle maîtrise. Car, quand la Kundalini s’élève, comme Je vous l’ai dit, Elle enrichit vos centres.

Le centre à propos duquel Je vais vous parler aujourd’hui est le centre de la créativité [Swadishthan] qui s’occupe de votre pouvoir d’action, physique et mentale. Ce pouvoir d’action se déplace sur le côté droit du cordon médullaire et vient au chiasme optique qu’il croise et passe du côté gauche et crée une institution appelée l’ego.

L’institution de l’ego est un mythe. Ce que nous accomplissons, c’est l’obtention de quelque chose de mort. Comme avec des arbres morts, nous en faisons des plateformes ou du mobilier. Nous prenons des pierres et nous en faisons une salle. Et nous pensons avoir accompli un grand travail. En fait, ce que l’on a fait, c’est de reconstruire quelque chose de mort. Mais, en accomplissant cela, nous avons l’impression que nous avons l’avons fait, créé quelque chose. C’est ainsi que notre ego se développe. Ce canal sur le côté droit correspond à votre futur.

Donc ces gens qui planifient trop, pensent trop, épuisent l’énergie de ce centre car ce centre a pour première responsabilité de convertir les cellules de graisse dans l’estomac pour les utiliser dans le cerveau qui est surexploité, pour les transformer en cellules grises.

Ainsi, quand vous commencez à penser trop, il doit travailler plus pour remplir cette fonction très importante. Quand il commence à travailler sur une fonction, les autres fonctions sont négligées. Et les autres fonctions sont de s’intéresser, nourrir ou donner de l’énergie à votre foie, votre pancréas, votre rate, vos reins et à une partie de vos intestins.

Alors, dès que vous commencez à négliger ces organes, en premier c’est votre foie qui souffre. Ce qui signifie que la fonction de votre foie devient limitée. A la base, la fonction du foie, basiquement, est d’absorber la chaleur du corps qui est du poison et lui permettre de pénétrer dans le flot sanguin. Mais l’énergie est tellement limitée qu’il ne peut plus fonctionner correctement.

Donc ce centre commence à négliger le foie et alors le foie ne peut plus se débarrasser de toute la chaleur du corps et ainsi la chaleur commence à se répandre vers le haut.

Quand la chaleur commence à s’élever, alors il y a un centre que vous appelez le Cœur Droit, qui devient affecté. Les gens développent une maladie appelée asthme à cause de cela. Également ils développent une maladie que vous appelez une attaque cardiaque massive, sur le côté gauche, quand la chaleur atteint cet endroit.

Ils peuvent aussi développer une paralysie sur le côté droit quand elle atteint le cerveau. La vulnérabilité est là. Et alors ce peut être déclenché d’une façon ou d’une autre par l’action du côté gauche.

De tels gens sont futuristes. Ils n’arrêtent pas de planifier le futur. Or le futur n’existe pas, seul le présent est la vérité. Mais ils continuent de planifier à propos du futur, perdent leurs énergies et découvrent finalement que tous leurs plans ratent.

On doit connaître le plan Divin. Si vous connaissez le plan Divin, alors vous n’avez pas à planifier car vous savez que le Divin planifie déjà tout pour vous.

Après la Réalisation, quand vous comprenez que tout est accompli par la Paramchaitanya, par ce Pouvoir Omni-Pénétrant, par ce Ruh, alors vous ne pensez plus que vous êtes en train de faire quelque chose. De plus, comme Je vous l’ai dit, quand la Kundalini s’élève au travers de l’Agnya Chakra, ces deux institutions de l’ego et du superego sont absorbées de sorte qu’il n’y a plus d’ego, ainsi vous devenez sans ego, ainsi vos karmas ou vos devoirs ou votre soi-disant disant travail que vous avez fait, deviennent akarmas [sans karmas].

Alors vous ne parlez plus ainsi : « J’ai fait ceci, j’ai fait cela. » Ils disent : « Oh, cela s’élève, cela arrive, cela marche. » Vous commencez à parler à la troisième personne. Même parfois vous trouverez des enfants qui parlent ainsi : « Ce petit garçon n’ira pas parce que c’est de l’obstination. »  Ils parlent ainsi d’eux-mêmes. Vous remarquerez, si ce sont des âmes réalisées, ils parleront comme ça, à la troisième personne.

Donc vous devenez une tierce personne. Et la nutrition de ce centre provient, au travers de votre Réalisation, du fait que la Kundalini est connectée aux réseaux. Il en résulte que vous vous équilibrez et que vous devenez en conscience sans pensée.

Quelqu’un M’a questionnée hier à propos de la pensée. Donc la pensée s’élève depuis le passé ou depuis le futur étant donné que nous avons une capacité à réagir parce que la construction de notre corps est semblable à un prisme. C’est une chose un peu scientifique mais, si vous écoutez certains de Mes discours, vous comprendrez ce que Je veux dire.

En fait ce qui se passe quand vous voyez quelque chose, vous réagissez vous voyez vous réagissez à n’importe quoi. Vous voyez ce tapis, vous réagirez. Vous verrez ce micro, vous réagirez. Vous penserez quelque chose à ce sujet.

Donc une pensée vient soit du futur ou du passé et il y a une onde de pensée qui vient et va, à nouveau une pensée qui vient et va. Elle surgit et puis disparaît. Entre ces pensées, il y a un petit espace qui est le présent. Mais si Je vous dis de porter votre attention à vous-même [votre Soi], à votre présent, vous ne le pouvez pas jusqu’à ce que vous soyez une âme réalisée.

Alors, quand la Kundalini s’élève, ces pensées deviennent – elles s’affaiblissent, ce qui veut dire qu’elles deviennent minces. Quand elles s’amincissent, l’espace situé entre elles s’accroît et c’est ainsi que vous devenez conscient sans pensée.

Aussi ce fait de penser est minimisé, alors le foie n’a plus à faire tout le temps le travail de convertir vos cellules graisseuses en cellules grises. Cela entre en équilibre.

Ensuite le second centre à être également négligé est le pancréas. Chez une personne qui est futuriste, qui pense trop, qui planifie trop, lui aussi devient négligé.

En fait la fonction du pancréas est d’absorber correctement le sucre dans le flot sanguin. Mais, parce qu’il est négligé, il a une énergie très limitée et ne peut plus fonctionner de sorte que vous attrapez le diabète. Parce que vous pensez trop, vous avez du diabète. Comme Je l’ai dit hier, en Inde, si vous devez donner du thé à quelqu’un, faites attention si la personne provient d’un village car, dans un village, vous devez y mettre tellement de sucre que la cuillère s’y tient à angle droit. Sinon, ce n’est pas du thé pour eux !  Et ils n’ont jamais de diabète, n’attrapent jamais le diabète.

Le diabète est le problème des gens qui sont assis sur leurs chaises, écrivent, pensent, se soucient et sont liés par le temps. Tous ces gens attrapent le diabète. Ils sont futuristes, égoïstes, arrogants, colériques. Et de tels gens attrapent aussi une crise cardiaque de nature massive. Le Cœur Gauche est connecté de telle façon que, lorsqu’il y a trop d’effort sur le côté physique également, on peut attraper une crise cardiaque.

L’autre type de crise cardiaque que l’on peut attraper, est l’angine de poitrine qui est due à une autre raison. Elle est due à un cœur léthargique.

Alors maintenant nous avons un autre problème qui est très sérieux, celui de la rate. La rate est un détecteur de vitesse. Elle est celle qui nous apporte un rythme.

Si nous vivons rythmiquement, la rate reste en bonne santé. Mais nous sommes très agités. Et la fonction de la rate est de créer des globules rouges à chaque fois qu’il y a une urgence. Donc, avec notre comportement agité, nous sommes toujours en état de choc.

Vous vous levez tôt le matin et que voyez-vous ? Vous lisez le journal, des nouvelles horribles. Je veux dire que les journaux doivent donner des nouvelles horribles, vous savez ils ne donnent jamais de bonnes nouvelles. Ils disent : « Nous ne voulons pas parler d’un avion qui a atterri en toute sécurité. » Et s’il y a un désastre, tellement de gens qui sont morts, tués en pleine action, des meurtres, des choses horribles, naturellement vous serez choqué car vous êtes un être humain et, dans votre subconscient, vous sentez que dans la zone de l’inconscient vous accusez le coup. Il y a là un choc.

Alors vous commencez la journée d’une façon agitée, vous êtes lié par le temps, vous devez vous dépêcher, vous ne pouvez plus prendre votre petit déjeuner mais prendre une petite chose, l’attraper et vous précipiter dans la voiture ou peut-être dans n’importe quoi d’autre, et ensuite vous découvrez les embouteillages des temps modernes. Tout vous garde sous tension. Ensuite vous arrivez au bureau et là le patron est devenu fâché avec vous car vous êtes en retard.

Avec cela, Je ne sais pas combien de travail nous avons réellement produit. Je pense qu’en ces temps modernes nous avons seulement bien plus créé de gâchis que beaucoup de travail.

De nos jours nous ne pouvons plus avoir des gens comme Mozart ou Michel Ange, nous ne pouvons plus avoir aucun artiste qui puisse créer de belles choses, maintenant nous n’avons plus de beaux buildings mais des bâtiments horribles, en plastique. Nous ne pouvons plus avoir de beaux et artistiques vêtements. Tout devient du plastique pour lequel nous travaillons si durement afin de créer des montagnes de plastique.

Tout ceci conduit à des tensions et ainsi nous devenons tendus. Et les tensions continuent de s’accroître, tout comme cet ego qui s’accroît, couvre toute votre tête et vous entrez dans cette tension.

Mais la pire chose qui vous arrive, c’est que cette rate, qui est celle qui est responsable du maintien du rythme de votre vie, entre en agitation et devient folle, ne comprend plus de quelle sorte de personnalité vous êtes. Parfois vous vous précipitez pour ceci, parfois vous vous précipitez pour cela. Il n’y a plus de rythme dans votre vie.

Alors elle devient troublée et commence à produire des globules rouges de manière non rythmique. Elle ne sait plus quoi faire. Ainsi la vulnérabilité est là. Et, dès qu’il y a un quelconque déclenchement depuis le côté gauche, vous développez une maladie horrible appelée le cancer du sang, et le seul traitement que vous pouvez avoir dans la science médicale, est que vous aurez la certification que vous mourrez après huit jours ou après un mois, que c’est la seule possibilité.

Mais, avec l’éveil de la Kundalini, votre propre pouvoir nourrit ce centre et apporte de l’énergie, adoucit et ralentit votre contrôleur de vitesse excité qu’est la rate et la maladie est guérie. Nous en connaissons beaucoup qui ont eu leur cancer du sang guéri et qui, après six à sept ans, vivent et se portent très bien.

Tout ceci est disponible en vous-même. Tout ceci a été promis. Beaucoup de personnes importantes ont écrit à ce sujet. Ce n’est pas que Je parle de quelque chose de nouveau. La seule chose nouvelle que nous voyons ici est le fait que vous pouvez obtenir la Réalisation en masse.

Puis ce sont les reins. Les reins aussi deviennent affectés, premièrement par la chaleur du foie, deuxièmement par le type de vie intense que vous menez – futuriste, négligée – et alors vous obtenez des problèmes de pression sanguine. Vous avez des problèmes de pression sanguine jusqu’à ce que vous ayez une mise hors service de vos reins ou vous pourriez avoir une paralysie – n’importe quoi est possible.

Donc nous avons un problème de pression du sang, une hypertension. Tout ceci est seulement dû à un seul centre, quand il est hors service.

Mais si tous les sept centres défaillent, que va-t-il nous arriver ? Et Je pense que la vie moderne est telle qu’il se pourrait que tous les centres puissent être en danger. Il est donc impératif, il est important pour nous d’avoir notre Kundalini éveillée et nous jouirons d’une meilleure santé.

Evidemment vous jouissez très bien de la santé, sans aucun doute. Mais, à part la santé, vous jouissez de beaucoup d’autres choses. Avant tout, vous jouissez de vous-même [votre Soi].

Aujourd’hui il n’y a pas de temps pour discuter de tous les centres mais Je dirais cependant que J’aimerais vous faire profiter de tous les avantages de Sahaja Yoga possibles, que vous commenciez à vous réjouir des autres [centres].

Vous devenez vertueux, comme Je vous l’ai dit, et vous commencez à vous réjouir de vos qualités. Vous n’êtes plus une personne qui critique les choses. Si vous devez critiquer, vous vous critiquez vous-même, vous riez de vous-même et vous ne riez plus des autres. Vous commencez à vous connecter vous-même si vous possédez l’art de l’éveil de la Kundalini, car le yoga signifie évidemment l’union avec le Divin, mais il signifie aussi ‘yukti’, ce qui veut dire ‘l’habileté’ – l’habileté pour élever votre Kundalini et celle des autres.

Si vous connaissez le décodage de ces centres, de ces centres sur le bout de vos doigts – cinq, six et sept sur le côté gauche, et cinq, six et sept sur le côté droit – si vous connaissez juste ce décodage, immédiatement vous pouvez faire le diagnostic, voir ce qui ne va pas basiquement avec vous, et vous pouvez le corriger.

Donc vous pouvez vous corriger vous-même physiquement, mentalement et émotionnellement, et vous vous élevez spirituellement. Vous vous élevez au stade de saint, de sage.

Et le temps est venu pour vous de devenir des sages. Pour cela, vous ne devez pas abandonner vos foyers, vos maisons, vous éloigner de vos familles, rien. Ceci est une échappatoire. Vous ne devez pas souffrir. Vous devez entrer dans le Royaume de Dieu pour jouir de cette beauté et générosité de Son amour.

En fait cet équilibre en nous est important.

Il existe une maladie supplémentaire, une maladie très commune en Occident qui est le cancer du sein dans le cas des femmes, qui provient du centre du Cœur. Ce centre – selon Sahaja Yoga il y a trois cœurs : l’un est le Cœur Centre, l’autre est le Cœur Gauche et il y a le Cœur Droit.

De fait le Cœur Centre est placé dans le cordon médullaire sous l’os du sternum. L’os du sternum est celui qui crée les anticorps jusqu’à l’âge de douze ans. Et alors ils sont distribués partout dans le corps. Et ces anticorps luttent ensuite contre toutes les urgences et surmontent tous les problèmes pour nous. Mais alors ils peuvent aussi devenir très faibles. Ainsi la commande à distance [des anticorps] se trouve dans l’os du sternum.

Maintenant ce centre est le centre d’une Mère, de la Mère Primordiale, nous pouvons dire, de la Mère Qui est la Mère de cet Univers et la Mère de ce monde Qui subvient à la sécurité de Ses enfants, la sécurité des gens.

Quand une femme est contestée dans sa maternité – supposons qu’elle est l’épouse de quelqu’un et que son mari l’insécurise de n’importe quelle manière, supposons qu’il est capricieux ou qu’il est menaçant ou qu’il la menace constamment ou la domine ou la défie – sa sécurité est perturbée et alors ce problème commence. Peut-être que ses enfants ou n’importe qui peuvent procurer ce sentiment d’insécurité à une femme et c’est ainsi qu’elle développe ce cancer du sein.

Cela aussi pourrait être corrigé si la Kundalini pouvait passer au travers de ce centre et le nourrir.

Le centre le plus important est le septième centre [Sahasrara]. Le septième centre est le centre qui est placé autour de la zone limbique dans la tête et qui possède un millier de pétales et, quand il est illuminé, il ressemble à de belles flammes, des flammes très larges semblables à des pétales de toutes les sept couleurs [de l’arc en ciel].

C’est pourquoi il est dit dans la Bible : « J’apparaîtrai devant vous sous la forme de flammes. » Celles-ci sont ces flammes, vous voyez. Ceci est la chose la plus importante car, autour de la zone limbique, sont placés tous les sièges, les sièges régisseurs de tous les centres. Donc, si ce centre est totalement ouvert, ils sont tous imbibés par la grâce du Pouvoir Divin et réellement la personne, cette personne profite réellement de Sahaja Yoga de la meilleure façon possible. C’est une personne heureuse, joyeuse, qui émet de la joie, de la paix, qui est compassionnée, infatigable, qui s’occupe des gens. Et une telle personne peut atteindre de grands niveaux de pureté en elle-même.

L’autre centre, qui nous est accordé par le Christ, comme Je l’ai dit hier, est l’Agnya Chakra qui est aussi très important car le Christ a dit : « Vous n’aurez pas des yeux adultères. »

C’est ce qu’Il a dit. Vous devriez découvrir, parmi les nations chrétiennes, combien ont de tels yeux purs. Des yeux purs signifient des yeux qui ne réagissent pas, sont juste des témoins, qui observent. De tels yeux sont si puissants que même un regard d’un tel œil peut procurer le salut.

Et voici ce qu’il en est : nous devons arriver à avoir des yeux purs. De tels yeux purs sont les seuls à vous procurer la joie de voir.

Evidemment vous aurez les livres, vous pourrez les lire et découvrir les informations sur tous les centres et apprendre cela.

Mais, ce que nous devons voir, c’est que les problèmes du monde sont là à cause de nous. Nous sommes les problèmes et nous manifestons les problèmes à l’extérieur qui sont ensuite réfléchis en retour sur nous comme les vagues qui refluent et s’anéantissent contre le rivage et qui à nouveau sont réfléchies en retour.

Nous devons nous-mêmes entrer en l’état de sages. Alors plus personne n’a à nous dire : « Fais ceci » ou « Fais cela. » Vous devenez votre propre maître, votre propre guru, et vous vous occupez de vous-même [de votre Soi].

Je dois M’excuser pour une seule chose – que Sahaja Yoga ait commencé en Australie avec un peu de remous. Ce sont des Australiens qui l’ont commencé mais ils n’étaient pas au niveau. Je dois dire qu’ils ne l’étaient pas. Ils ont créé des tas de problèmes pour nous, plein de problèmes. Et nous ne savions pas quoi faire avec eux. Cela ne s’est passé nulle part dans le monde comme ça s’est passé ici. Je ne sais pas pourquoi cela a pris plein de temps pour qu’il s’établisse adéquatement de lui-même.

Grâce à Dieu, nous avons maintenant des gens qui sont sensés et J’espère, après avoir eu votre Réalisation, que vous faciliterez cela, le fait de vous établir vous-même correctement, de vous établir vous-même [votre Soi] et d’atteindre l’état de Nirvikalpa, de conscience sans doute.

Si vous avez un quelconque problème, vous devriez M’écrire directement. Vous n’avez rien à devoir supporter. Le Christ a déjà supporté la croix sur Lui-même, aussi nous n’avons plus rien à faire. S’il y a n’importe quel problème dont vous trouvez que cela ne va pas, vous devriez M’écrire au lieu de devenir désappointé ou frustré. C’est mieux de M’écrire ! Je sais que c’est éloigné – l’Australie est très à l’écart. Mais ceci est le pays qui est la terre de pureté. Ceci est le pays dans l’univers, est le premier centre que vous voyez là, et vous possédez l’Uluru. Comme Je vous l’ai dit, la signification de l’Uluru est qu’il est la Chaitanya, il est le symbole de cette pureté.

Donc vous êtes là en tant que l’innocence du monde. Vous êtes une telle grande nation ici qui représente l’innocence, et vous pourriez être très faciles à duper. Donc vous devez faire attention et comprendre votre propre identité en tant que peuple innocent. Et Je suis sûre que cela marchera très bien pour vous tous. Et ce pays, qui a beaucoup de problèmes, ceux-ci seront résolus par votre propre pureté. Et le monde entier peut être aidé avec votre propre pureté et vos vies magnifiques.

Que Dieu vous bénisse !

Hier nous avons eu trop de questions. De trop ! Et Je vous ai dit qu’en posant des questions – Je peux répondre à toutes, Je le pense, mais Je ne peux pas vous garantir que, si Je vous réponds, cela signifie que Je peux vous donner l’éveil. Ce n’est pas garanti de cette façon. Donc, si vous voulez avoir votre Réalisation et s’il y a un quelconque problème qui se tient entre cette Réalisation et vous-même, alors c’est mieux que vous Me posiez des questions. Mais c’est encore bien mieux de gagner du temps.

Question : Est-ce dangereux d’élever la Kundalini ?

Shri Mataji : Non, pas du tout. La Kundalini est votre Mère. Elle est votre Mère individuelle et Elle s’occupe de vous. Elle sait tout à votre sujet. Elle a enregistré tout ce que vous avez fait, tout ce que vous avez désiré. Elle connaît tout sur vous et Elle attend anxieusement de vous donner votre seconde naissance.

Tout comme votre Mère a pris sur Elle-même toutes les difficultés du travail [à accomplir], Elle prend sur Elle-même tous les problèmes. Nous avons eu tellement de gens, Je n’ai jamais vu quiconque avoir des problèmes. Ce mythe a été créé par des gens qui sont tournés vers l’argent, Je pense, qui ont voulu vous faire peur de sorte que vous n’alliez pas vers la réalité et les payiez bien.

Question : Pourriez-Vous définir la Kundalini ?

Shri Mataji : Je l’ai fait hier. Vous êtes seulement venu aujourd’hui ? Oh, Je vois. La Kundalini est un Pouvoir, comme Je vous l’ai dit c’est un Pouvoir Résiduel, c’est le quatrième Pouvoir en nous qui réside dans l’os triangulaire [du sacrum] enroulé trois fois et demi sur Lui-même. Et Elle s’élève au travers des six centres [chakras], des centres subtils. Ceci est le Pouvoir de votre Désir Pur. Tous les autres désirs sont impurs car ils ne sont jamais rassasiés en général. Le seul désir qui soit pur est d’être Un avec le Divin.

(Shri Mataji fait un aparté en Hindi.)

Nanak Sahib l’a décrit en tant que surti. Kabira l’a spécialement décrit en tant que surti. Mais imaginez comme sont les êtres humains. Kabira était né à Bihar, la plupart de son travail était à Bihar. Par la suite il alla au Punjab. Et à Bihar, ils appellent le tabac ‘surti’. Oui, à Bihar, ils font ça. C’est très surprenant d’appeler du tabac ‘surti’. Tellement de choses de Granth Sahib peuvent seulement être comprises quand vous obtenez votre Réalisation du Soi, autrement vous ne le pouvez pas.

(Shri Mataji récite des lignes du Granth Sahib Kabira.)

Quel est cet apa ? C’est votre Soi. Il [Kabira] est celui qui a accompli un travail extraordinaire à ce sujet, un travail extraordinaire sur la Kundalini. Eux tous ! Namadeva ! Rien que penser à eux est une grande chose.

Question : Comment se fait-il que vous puissiez contrôler votre ego et tout cela aussi bien que (inaudible) ?

Shri Mataji : Eh oui ! Ceci est la première tentation que vous avez.

Eh oui, oui, oui ! Je suis d’accord avec vous que cela commence à vous donner de l’ego si vous n’êtes pas totalement développé

[stabilisé]

dans Sahaja Yoga. Ceci est la première tentation, Je sais ça.

Et les gens deviennent très créatifs. Cela est arrivé à beaucoup de Sahaja Yogis, J’ai vu qu’ils sont devenus très créatifs. Ils ont commencé à produire plein de poteries et autres, et ont commencé à produire de belles peintures.

Il y a eu une dame australienne qui a produit de très belles peintures et a obtenu une réputation et tout cela, et l’ego l’avait complètement consumée. Et elle est venue Me voir à Perth. J’ai découvert que tellement de chaleur émanait d’elle, comme d’un patient cancéreux, absolument comme d’un patient atteint du cancer. Et alors si vous lui dites : « Vous avez de l’ego », ils n’aiment pas ça car ils sont tellement égoïstes.

C’est pourquoi vous devez toujours maintenir la Kundalini élevée là. Vous ne devriez pas être satisfait. Vous voyez, ceci est parfois le point glissant, aussi faites attention. Soyez attentifs !

En fait, regardez ces artistes, ils sont simples. Notre attention devrait être : « Qu’ai-je atteint dans Sahaja Yoga, dans mon ascension spirituelle ? »

Ceci est juste une tentation, une des tentations qu’ont les gens. Ce n’est pas si important. En fait, pour ces artistes, la chose la plus importante est juste de jouer pour Moi, c’est tout.

Yogi (répétant la question posée par une personne dans l’audience) : Vous dites que nous ne devrions pas trop planifier. Pourriez-Vous expliquer ça car de toute évidence nous devons planifier un peu.

Shri Mataji (rit) : Vous voyez, si vous êtes dans Sahaja Yoga et dans une humeur méditative, si vous êtes dans une attitude méditative et si vous êtes dans Sahaja Yoga, alors vous ne planifiez juste pas car vous savez que la planification a déjà été faite pour vous.

Je sais que, si vous prenez le nom de « aéroport », vous prenez seulement le nom « aéroport » et la plupart des hommes vont commencer à sauter sur place. Ils vont partir au moins une heure plus tôt que l’heure communiquée. L’avion ne va pas s’envoler, vous voyez, mais ils ont peur qu’il s’envole.

Maintenant si vous êtes un Sahaja Yogi et si vous allez prendre un avion, disons par exemple que vous devriez savoir à quelle heure vous devez partir et que vous partez à ce moment-là, vous arriverez là à temps. Vous n’avez pas à regarder, observer l’heure tout le temps. Vous partirez à ce moment, exactement à ce moment vous partirez. Et aussi, si vous êtes un peu en retard, l’avion sera pour vous. Mais vous ne voulez pas être déplaisant et alors la Paramchaitanya s’occupe de vous. Vous vous rappellerez juste que vous devez partir maintenant, vous partez à ce moment. C’est si simple.

Mais croire que Quelqu’un d’Autre nous planifie, est au-delà de notre ego.

Yogi : Il dit que, s’il doit abandonner la planification de sa vie à quelqu’un d’autre, il dénie sa propre individualité – il dénie le fait qu’il crée sa propre vie s’il abandonne la planification.

Shri Mataji : C’est une bonne chose, d’une certaine façon c’est bien. Pourquoi voulez-vous avoir cette sorte de sensation que vous êtes en train de créer le monde ? Personne ne le crée ! Vous ne pouvez même pas créer un grain de terre ! Que dit-il ?

Yogi : Il dit qu’il crée sa propre expérience juste maintenant en élevant sa main droite ou sa main gauche.

Shri Mataji : Vous voyez, vous devez être un petit peu plus profond pour comprendre la signification de cela et aussi avoir foi en vous-même en supposant que vous devenez connecté avec le Pouvoir Divin. Maintenant Je vais vous expliquer ce qu’il en est.

Supposons que vous regardiez une télévision. D’accord ? La télévision est connectée aux réseaux là. D’accord. Maintenant vous voulez voir Shakespeare, par exemple, c’est votre planification. Mais il y a une autre planification là qui a lieu et, quand vous l’ouvrez, ce n’est pas Shakespeare, c’est quelque chose d’autre. Alors que faites-vous ? Perdez-vous votre identité ? (Rires et applaudissements.)

Maintenant ça va avec lui. Très bien, vous suivez Mon conseil et vous verrez ce dont Je parle. D’accord ? Maintenant accordez une chance à ça. Accordez une chance à cela. Avant tout ayez votre Réalisation et donnez-lui une chance. D’accord ? Ha !

Question : Quelle est la meilleure manière de se diriger vers la Réalisation du Soi ?

Shri Mataji : C’est ce que nous allons faire. D’accord ? C’est une très bonne question. Vous attendez juste. Une fois que toutes ces questions seront terminées, nous l’aurons.

Yogi : Il dit qu’il comprend pourquoi nos propres actions provoquent des déséquilibres en nous-mêmes mais qu’en est-il des jeunes enfants ? Comment ces maladies sont-elles provoquées chez de jeunes enfants ?

Shri Mataji : En fait, par exemple, une mère est une dame très occupée. Quand l’enfant est là, elle fait toutes sortes de travaux et pense trop, coure trop. Ou bien le père fait cela. Cela a un effet sur l’enfant.

Vous voyez, les êtres humains sont créés avec délicatesse. Je veux dire que, dans les temps anciens, si une femme était sur le point d’avoir un bébé, elle avait l’habitude d’y aller très doucement et de lire quelque chose de spirituel, de penser à son enfant et de sentir cette maternité en elle-même. Mais la mère ne pense plus à l’enfant. Elle pense juste qu’elle doit aujourd’hui se faire coiffer ou faire quelque chose – un lifting du visage ou dans le genre. Je ne connais pas grand-chose sur ces sujets mais c’est ce que J’ai vu.

Il y a trop de superficialité et ceci a tué la beauté même de la romance, vous en serez surpris.  Absolument, c’est absurde. Ces coiffeurs ont ruiné la beauté des femmes de cette façon car si quelqu’un aime un type particulier de coiffure, il tombe amoureux de cette coiffure. Maintenant si elle change sa coiffure, il veut divorcer. Il y a de tels attachements superficiels à des choses superficielles ! Il n’y a pas d’attachements plus profonds pour ce qui est inné, quelque chose de vrailment naturel.

Les choses artificielles ne peuvent nous conduire nulle part. Elles ne peuvent jamais nous donner de la joie.

Yogi : Désirer la Réalisation, est-ce futuriste ?

Shri Mataji : Bien, bien. En fait que désire-t-elle ici cette dame ?

C’est ce que Je vais faire. J’en suis très heureuse. Oubliez juste cette partie, ce qu’il en reste. Y a-t-il une autre question ? Alors voyons.

Yogi : Une personne à l’arrière.

Dame : Verrons-nous un temps où la plupart du monde aura la Réalisation ?

Shri Mataji : Je l’espère. Je l’espère. Je dirais que c’est Mon rêve. Je le désire. Je désire que cela arrive.

Je suis en fait sans désir. Mais votre désir agit. Si vous le désirez ! C’est dans l’autre sens. Ce n’est pas : « Votre [de Dieu] volonté sera faite » mais c’est : « Votre [des humains] volonté sera faite. » Si vous le désirez, cela arrivera, cela se passera.

Yogi : Est-ce mal de vouloir ou désirer une famille et avoir de l’unité dans une famille et de se réjouir des plaisirs normaux de la vie ?

Shri Mataji : Je veux dire que nous avons marié tellement de gens. Ce ne l’est pas du tout. C’est la meilleure chose d’avoir une famille et des enfants. Mais il ne faut pas être tellement impliqué dans votre famille que vous en oubliiez votre ascension.

Dans vos vies précédentes, combien de fois avez-vous été marié et combien d’enfants avez-vous eus ? Maintenant c’est le temps de votre ascension et votre famille devrait être complémentaire. Si elle n’est pas complémentaire, cela ne va pas vous aider. Il s’agit de votre choix, vous avez le libre arbitre. Si vous voulez vous dissoudre dans vos propres enfants et votre famille seulement et ne pas avoir d’ascension, personne ne peut vous forcer. Continuez comme cela.

Mais ceci est une époque importante. Evidemment vous devez avoir une famille, évidemment vous devez vous marier. Vous devez mener une vie très normale, rien d’anormal. Mais si quelqu’un est trop attaché à la famille, oublie sa propre ascension, alors Je pense qu’il est à côté de l’essentiel. Ceci est la chose la plus importante dans la vie.

Oui svp ?

Yogi : La surpopulation n’est-elle pas le plus grand danger dans le futur ?

Shri Mataji : Non, pas du tout. En fait il n’y a pas de déséquilibres, c’est pourquoi il y a une augmentation de la population dans certains pays et pas de population dans certains autres pays.

Comme à la BBC à Londres, un homme est venu Me demander : « Pourquoi avez-vous une telle croissance de population ? »

En premier il demanda – Je veux dire qu’après tout vous savez qu’ils peuvent poser des questions très bizarres. Ils ont tous les droits de faire ce qu’ils veulent. Donc la première question qu’il posa : « Pourquoi, pour quelle raison en Inde avez-vous autant de pauvreté ? »

J’ai répondu : « Si vous avez un occupant durant trois cents ans dans votre pays, que vous arrivera-t-il ? Vous serez brisés ! » Alors il dit : Qu’en est-il d’une telle croissance de population dans Votre pays ? » J’ai dit : « Si vous pouvez Me le permettre, J’estimerais très humblement que vous êtes également responsable de cela. » Il dit : « En quoi sommes-nous responsables ? » J’ai dit : « En Angleterre, J’ai entendu dire que deux enfants sont tués chaque semaine en Angleterre par leurs parents. » Il dit : « Non, seulement à Londres. » J’ai dit : « Réellement ? C’est le cas ? Alors quel enfant aimerait être né dans ce pays ? »

C’est pourquoi vous voyez qu’en Allemagne, il y en a moins, moins en Suède, moins en Norvège. Tous ces pays ont moins de croissance et les gens font la compétition pour se suicider. En Suisse la compétition est en cours. Tous ces pays sont supposés être des pays nantis où ils ont de l’argent et peuvent mieux s’occuper de leurs enfants, mais ils se concurrencent avec des suicides et moins de croissance.

Par contre en Inde, même si vous avez dix ou douze enfants, là l’amour est tout le temps disponible pour eux. Et ce dont un enfant a besoin, c’est d’amour, pas de tous ces fastes et exhibitions de devoir posséder un beau berceau ou un joli ceci, mais d’une mère aimante. Voilà pourquoi ils viennent naître en Inde.

De fait, si vous créez de telles mères, ils viendront chez vous également.

Question : Un homme ou une femme devrait dormir combien de temps ?

Shri Mataji : Vous voyez, en fait il n’y a pas de règles strictes à ce sujet.

Je pense que, lors que vous vieillissez, vous ne dormez plus tellement. Personnellement Je pense de cette façon. Je dors très peu Moi-même. La nuit Je dors environ trois heures, la journée, environ une heure ou comme cela. Mais cela dépend, ça dépend.

Donc, pour dormir, il n’existe pas de règle stricte mais, quelle que soit l’heure où vous êtes né, c’est le moment où vous désirez dormir. Donc certains aiment dormir le matin, d’accord, laissez-les dormir. Et certains veulent dormir le soir, laissez-les dormir. Cela ne fait pas de différence.

Mais, après être venu dans Sahaja Yoga, tous ces conditionnements disparaissent. Et alors vous commencez à vous comporter d’une manière différente. Il y a une transformation. Et puis vous voulez consacrer le maximum de temps pour votre méditation et pour connaître Sahaja Yoga, et vous obtenez plus de temps.

De fait, nous devrions avoir beaucoup plus de temps que nos ancêtres. Vous savez, nous ne devons plus aller dans la jungle chercher du bois pour notre feu, nous n’avons pas à faire toutes les autres choses qu’ils avaient l’habitude de faire. Les pauvres, ils devaient aller à la chasse. Actuellement nous avons tout déjà prêt dans la maison, Je veux dire à l’instant, n’est-ce pas ? Et nous avons une montre et regardons tout le temps cette montre. Mais nous n’avons pas de temps. Nous sommes les pires. Ils avaient plus de temps que nous n’en avons.

Alors où passons-nous notre temps ? En venant ici Je lui ai juste demandé : « Que fabriquent-ils ? » Car Je voyais toutes ces choses chinoises et japonaises, et alors J’en ai vu des tas de Grèce, et la plupart d’entre elles étaient des choses italiennes sur le marché, dans les magasins. J’ai demandé : « Que font les Australiens ? » Il répondit : « Ils font de la bière. »

Où passons-nous notre temps ? Dans les salles de bal, à danser ? Ou dans la bière ? Ou en nous détruisant d’une façon ou d’une autre avec des drogues ou des choses dans ce genre ? Nous n’avons pas de temps mais nous avons du temps pour les drogues. Très bien. Ensuite les réceptions, des choses formelles qui n’ont aucune signification. Cela n’apporte rien. En fait Je Me suis retrouvée à Londres dans une situation où J’ai dû serrer les mains de six à sept cents personnes et Je Me souviens seulement des choses horribles qui sont arrivées à Ma main, sinon Je ne Me souviens même pas d’aucun des visages de ces gens.

Donc il devrait exister une meilleure méthode pour développer les rapports entre nous, pour nous comprendre les uns les autres d’une manière beaucoup plus naturelle. Et alors nous aurons du temps. Ceci est le moment de se réjouir. Mais personne ne se réjouit car nous sommes tellement liés par le temps, nous sommes tellement assujettis au temps. Nous n’avons seulement pas de temps pour nous réjouir. Et c’est ainsi que, quoi que vous puissiez dire à propos du temps de repos ou du réveil et tout ça, le fait est que vos règles ne proviennent pas du Divin.

Si ça venait du Divin, vous vous réjouiriez juste, vous vous réjouiriez de votre vie, de vous-même. Vous ne vous sentiriez jamais mal ou malade. Et en fait J’ai soixante sept ans et Je fais chaque jour des discours du matin au soir.

Et les cigarettes, la façon dont les gens fument, les femmes – spécialement en Australie. Je ne sais ce qui est allé de travers avec elles. J’essaye de rester auprès des femmes afin d’être ainsi épargnée par la fumée, mais ici elles fument même plus que les hommes.

Ainsi J’ai développé un problème à la gorge. J’espère que cela ira bien. Mais voici ce qui se passe ! Où passons-nous notre temps ?

Tandis que là [dans Sahaja Yoga], vous êtes au-delà du temps, dans une dimension intemporelle où vous vous réjouissez de vous-même

[votre Soi]

. Voilà la beauté que nous devons accomplir, l’état que nous devons atteindre. D’accord ?

De quoi s’agit-il ?

Yogi : Il dit : « Mon vénéré père a, durant ces trois ou quatre années, expérimenté des sons astraux mais physiquement son audition est altérée ou interrompue pour toutes des raisons pratiques. Durant 24 heures il est capable de se mettre à chanter des hymnes sacrés hindous, de la musique dévotionnelle exprimée avec une voix enchanteresse accompagnée par un violon, etc. Il n’a fait aucun tapa spécial ou méditation mais il est très naïf et c’est une âme simple. Est-ce dû à l’éveil de la Kundalini ?

Shri Mataji : Non, pas du tout. Pas du tout. Toutes ces choses ne devraient pas vous arriver. Vous n’entendez rien, vous ne voyez rien, vous devenez. Vous devenez juste !

Ceci est un sujet qu’il faut traiter clairement, celui des âmes mortes et ces choses. C’est un tout à fait grand sujet. Mais si vous venez à Sahaja Yoga, vous comprendrez ce qui se passe, comment vous entendez ces choses et comment des phénomènes astraux arrivent, comment votre mort du nourrisson a lieu. Toutes ces choses sont négatives et sont accomplies par des gens qui pratiquent la nécromancie. Ce qui est très important, c’est que vous sortiez de toutes ces idées et deveniez votre Soi.

La seule manière de savoir si une personne est réalisée ou pas, c’est la façon dont il peut gérer la Kundalini, dont il peut sentir les vibrations et la façon dont il mène sa propre vie.

Quand vous allez chez n’importe quel guru, avant tout voyez ses disciples, comment ils sont, comment ils se comportent, quels pouvoirs ils ont. Ensuite vous acceptez. C’est cela le signe d’un satguru.

Nanaka l’a dit clairement. Guru Nanak était une âme tellement illuminée et il a dit : « Celui qui vous rencontre, rencontre Dieu, c’est lui le satguru. » Tout le monde n’est pas un guru.

Alors allons-nous avoir maintenant cette Réalisation ?

(Shri Mataji parle en Hindi.)

C’est seulement pour les Indiens, les Indiens de l’extérieur. En fait en avons-nous terminé avec ça ?

Pouvons-nous enlever nos chaussures car nous devons utiliser l’aide de la Mère Terre. Comme Je vous l’ai dit, ce ne peut pas être forcé. Je respecte votre liberté, Je la respecte. Il s’agit de votre libre arbitre. Si vous voulez avoir votre Réalisation, alors seulement vous pouvez l’avoir, sinon vous ne le pouvez pas. Cela ne peut pas être forcé sur vous. Donc ceux qui ne le désirent pas, devraient quitter la salle par courtoisie pour les autres. Autrement, vous êtes les bienvenus.

Il y a tout du moins deux conditions dans Sahaja Yoga quand vous allez avoir votre Réalisation.

La première est d’oublier votre passé, de vous pardonner à vous-même. Vous devriez vous sentir à l’aise en face de vous-même, être plaisamment placé envers vous-même.

Et la seconde est que vous devez pardonner à tout le monde. Comme Je vous l’ai dit hier, que vous pardonniez ou non, vous ne faites rien. En fait, si vous ne pardonnez pas, alors vous êtes un jouet dans de mauvaises mains. Donc abandonnez juste cela, complètement. Ne vous en préoccupez pas. Et en général vous devriez dire : « Je pardonne à tout le monde. » Dites-le juste en général : « Je pardonne à tout le monde. » C’est tout ! Ne comptez pas à combien de gens vous devez pardonner, ne vous remémorez pas chacun, ce qu’ils vous ont dit, mais pardonnez juste en général. C’est tout !

Donc la première chose, c’est d’oublier votre passé. Cela signifie de ne pas se sentir coupable du tout. Vous ne devez pas vous sentir coupable. Après tout, vous êtes un être humain et les êtres humains peuvent seuls commettre des fautes. Vous n’êtes pas des dieux. Alors, quelle importance ? Vous n’avez à vous soucier de rien à ce sujet. Vous ne le devriez pas. Aussi veuillez vous pardonner à vous-même et pardonnez aux autres. C’est très important.

Celles-ci sont deux conditions simples et, mentalement, vous devriez les accepter.

Maintenant nous devons placer nos deux pieds à une légère distance l’un de l’autre car vous savez qu’il y a deux pouvoirs en nous, le gauche et le droit. Et nous utilisons symboliquement notre main gauche pour suggérer que nous désirons notre Réalisation du Soi et ceci est le pouvoir du désir, pas celui du Pur Désir mais du désir. Et nous employons notre main droite, qui est le pouvoir de l’action, pour nourrir nos centres sur le côté gauche. Nous nourrirons seulement nos centres du côté gauche.

Donc maintenant veuillez placer votre main gauche confortablement de la façon dont vous désirez la mettre – cela va prendre à peine dix minutes – et nous utilisons notre main droite, comme Je vous le montre maintenant, et ensuite nous fermerons nos yeux.

En premier, placez celle-ci sur votre cœur. Ceci est le centre où réside l’Esprit, donc c’est un centre important. Ensuite vous descendez votre main droite sur la partie supérieure de votre ventre du côté gauche, qui est le centre de votre maîtrise créé par de grands maîtres. Puis descendez à nouveau votre main droite vers la partie plus basse de votre ventre. Ceci est le centre – J’espère que vous pouvez le voir, avancez juste un petit peu si cela ne vous dérange pas – ceci est le centre de la Pure Connaissance, la Pure Connaissance qui agit sur votre système nerveux central.

Ensuite vous remontez votre main jusqu’à la partie plus haute de votre ventre sur le côté gauche, pressez-la fortement. Puis sur votre cœur.

Puis dans le coin entre votre cou et votre tête. Pressez-la contre autant que possible et tournez votre tête vers la droite. Ce centre se bloque quand vous vous sentez coupable.

Maintenant vous prenez votre main et vous la placez sur votre front. Abaissez votre tête sur elle et pressez-la fortement. Ceci est le centre pour pardonner aux autres.

Placez votre main droite à l’arrière de votre tête et veuillez bien lever votre tête vers le ciel. Ceci est le centre pour demander pardon au Divin sans se sentir coupable.

Ensuite étirez votre paume. Placez le centre de votre paume sur la zone de l’os de la fontanelle qui était un os mou dans votre enfance. Penchez votre tête vers l’avant. Maintenant étirez vos doigts vers l’extérieur, le plus possible vers l’extérieur que vous pouvez, exercez une pression sur votre cuir chevelu et bougez-le dans le sens des aiguilles d’une montre, très lentement sept fois.

En fait, c’est tout ce que nous devons faire. Maintenant vous pouvez fermer vos yeux et placer votre main gauche vers Moi. Faites attention, gardez vos pieds à part. Ceux qui sont assis sur le sol, c’est très bien. Et maintenant fermez vos yeux. Vous pouvez enlever vos lunettes si vous le voulez car vous n’avez pas à ouvrir vos yeux jusqu’à ce que Je vous le dise.

Maintenant veuillez placer votre main gauche vers Moi et votre main droite sur votre cœur. Alors fermez les yeux. Veuillez bien ne pas les ouvrir jusqu’à ce que Je vous le dise. Ici vous devez Me poser une question, une question très importante. Vous pouvez M’appeler « Mère » ou « Shri Mataji », ce que vous voulez. C’est une question très importante. Posez la question trois fois dans votre cœur, pas tout haut svp : « Mère, suis-je l’Esprit ? » « Mère, suis-je l’Esprit ? » Posez cette question trois fois.

Si vous êtes l’Esprit, vous êtes votre propre guide, votre propre maître. Donc veuillez bien maintenant abaisser votre main droite sur la partie supérieure de votre ventre sur le côté gauche, pressez-la fortement, et ici posez une autre question trois fois : « Mère, suis-je mon propre maître ? » Posez cette question trois fois : « Mère, suis-je mon propre maître ? »

En fait, comme Je vous l’ai dit, Je respecte votre liberté, et vous avez votre libre arbitre. Je ne peux pas forcer la Connaissance Pure sur vous. Cela ne peut pas être. Vous devez la demander. Donc maintenant prenez votre main droite sur la partie plus basse de votre ventre du côté gauche et demandez-Moi : « Mère, veuillez bien me donner la Pure Connaissance. » Six fois car ce centre a six pétales : « Mère, svp donnez-moi la Connaissance Pure.

Dès que vous posez cette question, la Kundalini commence à s’élever. Aussi maintenant nous devons nourrir les centres supérieurs pour rendre ce mouvement, Son mouvement, plus rapide.

Aussi veuillez bien élever votre main droite sur la partie plus haute de votre ventre sur le côté gauche, pressez-la fortement, et ici vous dites en toute confiance, avec une totale confiance vous dites : « Mère, je suis mon propre maître. » Veuillez bien dire dix fois : « Mère, je suis mon propre maître. »

Ces choses enlèvent vos conditionnements venant de mauvais enseignements.

Puis vous élevez votre main. La question la plus importante est que vous n’êtes pas ce corps, vous n’êtes pas votre intelligence, vous n’êtes pas vos émotions, vous n’êtes pas vos conditionnements, votre ego, vos pensées, mais vous êtes le pur Esprit. Donc élevez votre main droite sur votre cœur et dites en toute confiance douze fois, veuillez dire en totale confiance : « Mère, je suis l’Esprit. » Dites juste : « Mère, je suis l’Esprit. » Veuillez le dire douze fois.

Ensuite levez votre main droite vers une autre zone importante en nous où, en se sentant coupable tout le temps, nous avons abîmé un centre très important. Je dois vous dire que le Pouvoir Divin est l’Océan de Connaissance et d’Amour. C’est l’Océan de Félicité et de Joie. Mais par-dessus tout, par-dessus tout c’est l’Océan de Pardon. Et quelles que soient les erreurs ou les mauvaises choses que vous ayez faites, elles sont dissoutes par ce Pouvoir de Pardon. Aussi élevez votre main droite dans le coin entre votre cou et votre épaule, et tournez votre tête vers la droite. Ici vous devez dire en complète confiance, seize fois : « Mère, je ne suis pas du tout coupable. » A nouveau dites : « Mère, je ne suis pas du tout coupable. » Seize fois.

Je vous ai déjà dit que, si vous pardonnez aux autres ou pas, vous ne faites rien, c’est un mythe. Mais, si vous ne pardonnez pas aux autres, alors vous tombez entre de mauvaises mains et vous vous torturez vous-même pour rien.

Donc maintenant veuillez bien élever votre main droite jusqu’en travers de votre front, pressez-le fortement sur les deux côtés et penchez le plus loin possible, votre tête reposant sur votre main, et pressez-le sur les deux côtés. Ceci est le centre où vous devez pardonner, pardonner aux autres, pardonner les autres. Dites juste : « Mère, je pardonne tout le monde. » Sans penser à eux ou à ce qu’ils vous ont fait, dites juste en général : « Mère, je pardonne à chacun. »

En fait le nombre de fois n’est pas important – dites-le de votre cœur. Vous devez le dire correctement. Hier tellement ne l’ont pas dit et J’ai dû travailler très fortement sur eux. Aussi veuillez bien dire, svp dites-le de votre cœur une fois pour toutes : « Mère, je pardonne à tous. »

Alors ramenez votre main sur l’arrière de votre tête, sur le globe optique, et maintenant levez-la vers le haut et laissez-la reposer sur votre main. Ici vous devez dire pour votre propre satisfaction, en ne vous sentant pas coupable, en ne comptant pas vos fautes : « Oh, Mère Divine, si j’ai commis des erreurs, veuillez bien me pardonner. » Dites-le depuis votre cœur.

Maintenant, étirez votre paume en gardant votre main gauche vers moi. Ceci est le centre le plus important. Les deux pieds sont à part l’un de l’autre. Tenez-vous droit et placez votre main droite, le centre de votre paume, sur le sommet de la zone de l’os de la fontanelle, l’os mou que vous aviez dans votre enfance, et pressez-la. Alors penchez votre tête en avant autant que possible, tirez vos doigts en arrière, tirez votre pouce en arrière, de sorte qu’il y ait une pression [de la paume] sur votre scalp, qu’il soit délicatement pressé. Ensuite bougez votre paume, bougez-la lentement sept fois

[dans le sens des aiguilles d’une montre]

. Ici aussi Je ne peux pas, Je suis désolée, Je ne peux pas manquer de respect à votre liberté et à votre libre arbitre. Vous devez demander à avoir votre Réalisation du Soi, elle ne peut pas être forcée sur vous. Donc sept fois, veuillez bien dire sept fois : « Mère, svp donnez-moi la Réalisation du Soi. » Veuillez le dire sept fois.

(Shri Mataji souffle sept fois dans le micro.)

Maintenant abaissez vos deux mains et ouvrez lentement vos yeux, très lentement. Alors regardez-Moi sans penser. Vous pouvez le faire. Puis élevez votre main droite comme ceci et penchez votre tête en avant et voyez pour vous-même si une brise fraîche sort de votre tête. Penchez votre tête. Cela se trouve au-dessus de votre tête, pas dessus. Donc, étant un peu éloigné de votre tête, essayez de sentir si une brise fraîche sort de votre tête. Vous pouvez tenir votre main un peu plus haut. Certains l’ont vraiment distante de la tête. Donc voyez pour vous-même s’il y a une brise fraîche qui sort.

Placez ainsi votre main gauche vers moi et abaissez votre tête. Voyez à nouveau pour vous-même avec la main droite si une brise fraîche est en train de sortir de votre tête. Certains auront de la chaleur qui va sortir, cela n’a pas d’importance, ce sera par après également suivi par une brise fraîche. Penchez correctement votre tête, c’est important. Essayez maintenant à nouveau en plaçant votre main droite vers Moi et penchez votre tête [et sentez avec votre main gauche]. N’ayez pas de doute. La brise provient de l’intérieur et pas du conditionnement d’air, aussi voyez pour vous-même.

A nouveau, ceci est la Brise Fraîche du Saint Esprit. Cette Kundalini est le Saint Esprit. Voyez maintenant.

Alors levez vos deux mains vers le ciel, repoussez votre tête vers l’arrière et ici vous posez une question : « Mère, est-ce ceci la Brise Fraîche du Saint Esprit ? Mère, ceci est-il le Pouvoir Omni-Pénétrant de l’Amour Divin ? Mère, est-ce ceci la Paramchaitanya ? » Posez n’importe laquelle de ces questions, trois fois. Poussez totalement votre tête vers l’arrière et posez cette question.  Séparez vos mains, ne les placez pas ensemble. Séparez vos mains.

Que Dieu vous bénisse !

Veuillez bien rabaisser vos mains. Vous pouvez Me regarder sans penser. Alors ceux qui ont senti la Brise Fraîche, ou même une brise chaude, sortant de leurs têtes ou sur le bout de leurs doigts, veuillez bien lever vos deux mains.

La totalité de Sydney est engloutie dans l’Océan de Joie.

Que Dieu vous bénisse !

Ainsi la Kundalini a germé, la Kundalini est sortie à l’extérieur, vous êtes connecté avec Cela, mais vous devez vous établir vous-même. Sinon ce sera comme le terrain marécageux où le Christ a décrit que certaines graines tombèrent, germèrent et furent détruites. Notre Réalisation du Soi doit être respectée, nous devons nous respecter nous-mêmes. En fait vous êtes devenus des saints et vous devez comprendre que c’est une chose glorieuse qui vous est advenue, et que maintenant vous devenez l’instrument de Dieu.

Vous pouvez venir au programme de suivi. Ils ont d’intéressants cours ou autre pour vous. Vous n’avez rien à payer mais vous devez y consacrer un peu de temps, c’est tout, et endéans un mois, vous découvrirez que vous serez devenus des maîtres : maître de vous-même et le maître de cet art du yoga. Ils répondront à toutes vos questions. Ils veilleront à ce que cela marche.

En fait nous avons des gens très bien et humbles qui s’occuperont de vous et qui possèdent toute la connaissance. Et vous pouvez également avoir Mes enregistrements et autres où Je vous en parle. Trois à quatre mille enregistrements sont là, rien qu’en langue anglaise, en Hindi, Marathi et comme cela. Mais, à moins que vous ne soyez établis, Je n’aimerais pas que vous lisiez des livres traitant de ce sujet parce qu’alors à nouveau vous serez perdus.

Donc la première chose est de vous établir vous-même totalement de sorte de ne pas vous perdre dans votre ego, comme vous aviez dit, ou dans n’importe quel voyage semblable.

Que Dieu vous bénisse tous !

Je reviendrai après un an et J’espère que vous tous deviendrez de grands arbres qui donneront de belles vibrations à ce grand pays de l’innocence et changeront tout le monde. La transformation en vous aidera vraiment à changer tellement de choses dans ce pays et vous serez étonnés combien la planification du Divin travaille pour vous à chaque instant et combien vous êtes aidés et pris en charge, guidés et protégés. C’est très surprenant.

Que Dieu vous bénisse !

Hier J’ai rencontré la plupart d’entre vous. Ceux que Je n’ai pas rencontrés et qui ont eu la Réalisation, J’aimerais les rencontrer. Il est déjà dix heures trente. Nous avions un programme de musique. Et pour ceux que J’ai rencontrés, cela va bien. Ceux qui n’ont pas eu la Réalisation peuvent venir d’un côté. Ils peuvent les voir. Ceux que Je n’ai pas rencontrés et qui ont eu leur Réalisation, peuvent venir Me rencontrer.