Birthday Puja 1990

Curzon Hall, Sydney (Australia)


Send Feedback
Share

Puja for the 67° Birthday, Sydney (Australia), 21 March 1990.

English transcript verified IBP
Traduction française version 1/1/2014.

Quel enthousiasme partout dans le monde! Je crois que tout Sydney s’est fait dévalisé de toutes ses fleurs. Et ces choses si gentilles à dire, les cartes, les lettres, les magnifiques poèmes, les enfants qui chantent admirablement. Les mots Me manquent pour exprimer les sentiments d’une telle jubilation et d’une sensation si sincère de bonheur.
Vous aviez besoin d’une Mère pour S’occuper de vous, pour prendre soin de vous et pour pouvoir vous transformer avec beaucoup de sagesse. Alors, à chaque anniversaire, Je découvre que les Sahaja Yogis gonflent aussi leur cœur et se rendent compte qu’ils ne sont plus des gouttes, mais qu’ils sont partie intégrante de l’océan. Et que c’est cet océan qui va les renforcer et prendre soin d’eux. C’est cet océan qui va les nourrir. Et ce même océan va les guider.
Donc cette connexion entre une goutte et un océan doit être pleinement établie. Et donc les limitations d’une goutte doivent être complètement dissoutes dans la grandeur de l’océan. Avec amour et avec de gentilles choses à dire, nous pouvons améliorer la profondeur de la collectivité, avec le sincère désir d’être collectif. Ce désir d’être collectif doit être tout à fait sincère. Alors cette expansion de votre être commencera.
La première chose nécessaire, c’est la sincérité envers vous-même. Bien sûr, comme nous venons de l’état de goutte, d’une goutte, d’une petite goutte limitée, de cet état, alors nous sommes engloutis encore et encore dans ces limitations. Mais nous devons entrevoir notre propre vision: que serez-vous dans le futur, que voulez-vous être dans le futur? Ainsi, la sincérité même, dans l’idée que vous voulez être collectif, en elle-même, brisera toutes les barrières. Si vous êtes sincère envers un but, n’importe lequel, alors vous oubliez le temps, vous oubliez le travail, vous oubliez tout, vous voulez l’atteindre, même pour de petites choses.
Maintenant, d’où vient cette sincérité? Il y a deux choses qui créent cette sincérité. D’abord, vous devez voir par vous-même ce qu’est Sahaja Yoga, ce qu’il vous a donné. Il vous a donné la Réalisation, il vous a donné cette vision élargie, il vous a donné la conscience collective, il vous a donné la conscience sans pensées et la conscience sans doute. Il a fait de vous une nouvelle personnalité, comme un œuf devient un oiseau. Et maintenant vous êtes un oiseau et vous ne pouvez plus revenir dans la coquille.
Une fois que vous réalisez ce que Sahaja Yoga a fait pour vous et que vous réalisez aussi ce que vous y avez accompli—c’est-à-dire que vous avez intégré cette connaissance, la connaissance de la Kundalini, qui était une connaissance secrète toutes ces années, une connaissance absolument secrète. Personne ne la connaissait, tout était caché. Toute cette connaissance que vous avez de la Kundalini, très claire, sans aller au lycée, à l’école, à l’université, nulle part. Sans aller dans des laboratoires, vous l’avez expérimentée, vous avez découvert ce qu’est la Kundalini. Vous l’avez vu de vos propres yeux, vous avez vu l’ascension de la Kundalini, vous avez donné la Réalisation à des gens.
Déjà vous avez fait l’expérience, non seulement de la brise fraîche de l’Esprit-Saint, mais vous avez aussi fait l’expérience de vos propres pouvoirs. Vous avez également vu que vous êtes vraiment devenu si différent de ce que vous étiez dans votre connaissance pour comprendre les choses. Donc cette connaissance est si intégrée en vous et vous êtes en droit d’élever la Kundalini des autres—ce qui n’a été fait par aucun grand Saint auparavant, par aucun grand visionnaire, maharshi, ni tous ces grands hommes qui ont vécu. Seules de vraiment très rares personnes avaient cette capacité d’élever la Kundalini, toutes ces années, et cela vous l’avez.
Vous comprenez ce que sont les Chakras et vous pouvez en faire le diagnostic, même les enfants peuvent le faire. Et nous ne réalisons pas que c’est quelque chose de si extraordinaire! Au niveau humain, nous n’en connaissions pas un mot. Nous n’avions même jamais entendu le mot ‘Kundalini’! Et en si peu de temps, vous en êtes devenu si expert! Voilà la bénédiction de Sahaja Yoga.
Alors, vous voyez que vous avez tant de connaissance et comment fonctionne la lumière de votre attention. Et ensuite vous voyez combien de bénédictions sont apparues et comment, automatiquement, sans rien faire du tout, vous obtenez ces résultats, vous en êtes étonné. Et vous ne pouvez pas comprendre ce qui s’est produit, comment cela a fonctionné: “Tout à coup, j’étais là et ceci s’est produit. Tout à coup, j’étais là et cela s’est produit.” Comment cet océan, à chaque instant, dans tous les détails, accomplit-il ces choses?
Tous ces évènements devraient vous ouvrir les yeux sur le fait que vous n’êtes plus comme des êtres humains ordinaires, que vous êtes maintenant des sages, que vous êtes des saints.
Donc notre attitude doit changer. Tant d’êtres humains sont encore des animaux: vous pouvez voir comment ils tuent, comment ils se comportent—ils ne sont même pas des êtres humains. Nous vivons avec eux, nous les voyons chaque jour: ce sont des criminels et, non seulement cela, mais ils ont en eux un très faible niveau de culture. Nous pouvons facilement les considérer comme des animaux. Ensuite nous avons des êtres humains qui sont moitié animaux et moitié êtres humains. Enfin nous avons quelques êtres humains qui sont vraiment des êtres humains, qui sont des chercheurs.
Et en comprenant ce que vous avez accompli dans Sahaja Yoga, cela devrait immédiatement vous faire réaliser ce que vous êtes. Et lorsque tout cela vous est arrivé, automatiquement, vous devriez être tout à fait sincère à ce sujet, vous devez ressentir que vous avez accompli quelque chose de vraiment… quelque chose de si extraordinaire. Vous devez donc être sincère, mentalement aussi vous devriez le ressentir ainsi. Donc la première chose que vous faites, c’est ressentir mentalement, ressentir mentalement que c’est si important—c’est si important, cela a tant de valeur. Vous devenez tout à fait sincère à ce sujet.
Mais le deuxième aspect est différent: en voyant quelque chose, vous la connaissez et vous commencez à y ouvrir votre cœur. Dans la seconde partie, vous devez ouvrir votre cœur. Ainsi la sincérité vient d’un cœur ouvert: si votre cœur n’est pas ouvert, vous ne pouvez pas être sincère.
Maintenant, que signifie le fait que votre cœur n’est pas ouvert? Voyons cela. Vous êtes né de nouveau, vous avez reçu votre Réalisation. C’est aussi votre anniversaire en un sens. Mais avec le développement de votre connaissance et de votre compréhension, vous n’avez pas réussi à suivre avec votre cœur. Mais quelle en est la raison? Qu’est-ce qui garde votre cœur comme cela?
Vous pouvez découvrir très facilement que votre cœur gouverne le corps, dirige votre cerveau, tout! Parce que, si votre cœur s’arrête, tout s’arrête. Mais si votre cerveau s’arrête, le cœur ne s’arrêtera pas. Donc le cœur est la chose la plus importante et il gouverne l’être tout entier à l’intérieur de vous. Maintenant, si cet instrument spécial, qui est très délicat, qui entraîne aussi la circulation, est comme une pierre, comment peut-il palpiter?
Donc lorsque nous disons: “Agrandissez votre cœur!”, cela signifie que l’aspect de pierre de votre cœur doit fondre. Mais comment devient-il de pierre? Nous devons aller aux racines de cela. Il devient comme une pierre parce que le cœur contrôle le cerveau. De même qu’il y a sept auras autour de votre cerveau, de la même manière il y a sept auras autour de votre cœur. Et ce sont toutes ces auras qui contrôlent les auras du cerveau.
En fait, autour du cerveau, comme vous le savez, il y a deux institutions, l’ego et les conditionnements, qui commencent à trop faire pression sur le cerveau. Et donc toutes ces auras sont comprimées. Alors les auras qui entourent le cœur sont aussi comprimées. Mais le cerveau peut penser: “Oui, c’est très bon. Je sais comment élever la Kundalini, je sais faire ceci, je sais tout!”, se dit-il.
Il ne devient pas de pierre de cette façon-là, il peut penser. Tous ces gens avec un cœur de pierre peuvent penser. Comme Hitler. Donc le cerveau n’est pas affecté par les conditionnements ou l’ego au point de devenir comme une pierre, de ne plus pouvoir penser. S’il y a trop d’ego… S’il y a de l’ego, alors la personne peut devenir stupide, mais elle pense, elle pense bien. Elle devient vraiment stupide. Celui qui est plein d’ego, dont l’Agnya est bloqué, devient un type stupide, pas de doute là-dessus. Vous le voyez dans son comportement, dès qu’il parle, à sa façon d’essayer de faire quelque chose, c’est un tel vantard et il devient un type stupide. N’importe quelle personne sage peut voir cela, que c’est un homme si stupide.
Ainsi, nous découvrons que le mental est couvert par le super-ego, mais cela n’en fait pas une personne avec un cerveau de pierre. Au contraire, cela en fait une personne stupide, pas une tête de pierre. Et un homme aussi stupide peut continuer à parler de toutes sortes de choses. Et vous pouvez immédiatement reconnaître une personne si stupide, ce n’est pas difficile.
L’autre aspect de cela, ce sont les conditionnements du mental. C’est une chose encore pire, très sournoise. Car si quelqu’un a des conditionnements, il n’en sort pas. Il ne se vante pas, mais il est sournois et son cerveau est couvert de ces idées qui sont anti-Sahaj.
Par exemple, quelqu’un M’a vue, pendant un Pūjā, Me laver les mains et donner cette eau. Il a demandé: “Pourquoi gardez-vous l’eau qui a servi à laver les mains de Mère?” Alors l’autre lui a dit: “Mère a des vibrations si intenses dans les mains que, lorsque nous les Lui lavons, les vibrations sortent.” Oh, il ne pouvait pas le croire! Parce que ses conditionnements étaient que lorsque vous vous lavez les mains, il n’y a que de la saleté qui sort. Donc il ne pouvait pas penser à des vibrations.
Tous ces conditionnements existent dans le mental des gens. A cause de ces conditionnements, ils ne peuvent pas arriver au cœur. Mais ce qui se produit, c’est qu’ils y pensent de manière très sournoise, ils mentent, disent des choses absurdes et essayent de vous convaincre qu’ils ont raison. Ils ne sont pas stupides, mais ils sont idiots. Ils parlent comme des idiots. Et cette chose idiote, vous l’acceptez! Il n’y a là aucune sagesse. Donc, l’un des types est un type stupide, l’autre est un idiot. Entre les deux, il y a le Sahaja Yogi.
Donc, ces conditionnements rendent le cerveau pervers, mais ils n’en font pas une pierre. La seule chose qui en fait une pierre, c’est s’il est né avec une sorte de dérangement mental qui l’empêche de penser, sinon le cerveau continue à penser. Que ce soit avec les conditionnements ou avec l’ego, il continue à penser. Un tel cerveau ne devrait pas affecter le cœur, car c’est le cœur qui affecte le cerveau. Mais les auras qui se manifestent autour du cœur commencent à devenir ternes ou à disparaître.
Ainsi les auras autour du cœur sont très sensibles et ressentent: “Pas besoin de projeter de la lumière sur le cerveau!” Elles commencent à devenir de plus en plus petites et c’est ainsi que le cœur devient petit. Car elles n’y ont aucun but dans la vie, alors elles commencent à devenir de plus en plus petites. Par conséquent, le cœur devient petit. Vous appelez cette personne un type au cœur très petit, un type au cœur de poulet, ou bien nous disons toujours que cet homme est une ‘personne au cœur de pierre’.
Tout ceci se produit à cause des conditionnements et de l’ego de l’esprit humain. Et le résultat est ressenti par le cœur qui devient de pierre, car le cœur est un organe sensible. Le cerveau n’est pas aussi sensible. Si vous mettez quelque chose de mou dans l’eau, il devient dur, mais si vous faites bouillir une pierre dans l’eau, elle ne le fera pas.
Donc, le cœur, étant très sensible et délicat, devient comme une pierre, comme si vous bouilliez dans la chaleur des ondes du cerveau. Et il devient une pierre très dure. Il ne sait pas comment dire même un seul mot gentil. Il continue à frapper les gens tout le temps, à dire des choses qu’on ne devrait pas dire, à penser tout le temps: “Que pouvons-nous dire pour blesser une autre personne? Comment puis-je essayer de tromper une autre personne?”, car il a une attitude sournoise.
Avec l’ego, le cœur devient également gelé par l’ego et ensuite le cœur pense—il ne pense pas, mais le cœur ne peut pas émettre d’auras vers le cerveau. Le cerveau commence à penser: “Maintenant la zone du cœur est fichue. Le cœur ne peut plus nous contrôler.” Alors le cœur commence à penser: “Je vais faire tout le travail moi-même.” Je veux dire, c’est la tête qui commence à dire cela. Et le cœur devient petit, de pierre. Il n’agit pas. Alors maintenant le cerveau prend le pouvoir. Le cerveau prend le contrôle et ensuite le cerveau commence…
Le cerveau commence lui-même à agir d’une manière que nous ne pouvons comprendre: ils se comportent comme des animaux, ils se comportent comme des gens sataniques, ils deviennent très cruels et ils ne savent pas comment dire vraiment quelque chose de bon aux autres. Il y a en eux une sorte de fierté tout à fait déplacée et ces gens n’arrêtent pas de blesser les autres, de les insulter, jusqu’à ce qu’ils rencontrent un autre comme eux et alors les deux s’effondrent. C’est le seul problème dans tout cela, sinon vous auriez été anéantis pour maintenant. Mais comme deux personnes à fort ego ne peuvent pas vivre ensemble, elles se neutralisent. Donc, grâce à Dieu, nous en sommes libérés.
Donc, ces deux conditionnements, qui sont en réalité dans le cerveau, ces deux conditions gèlent le cœur et réduisent à néant le domaine du cœur et ensuite le cerveau comment à s’affirmer. C’est ainsi que nous ne savons plus comment être gentils avec les autres, comment être agréables, comment être serviables, comment être doux et comment être rassurant et protéger les autres. Tout ceci, nous en avons déjà hérité. Nous avons déjà un cœur de pierre lorsque nous venons à Sahaja Yoga et nous avons un cerveau soit plein d’ego, soit plein de super-ego.
Alors maintenant, avec l’éveil de votre Kundalini, vous pouvez libérer votre tête, tout d’abord. Alors la sincérité apparaîtra, lorsque la Kundalini se déplacera pour toucher votre Brahmarandra, qui est le siège de votre cœur et qui s’agrandira. Ensuite le cœur revient simplement en roi, revient et commence à dominer le cerveau.
Et lorsque le cœur revient, immédiatement vous verrez que ces gens avec qui nous étions en colère, à qui nous ne voulions pas parler, avec qui nous n’avions rien à faire, tout à coup nous nous lions d’amitié avec eux. Il n’y a pas de problème. A bien des égards, des gens vous ont fait du mal. Tout ce mal et tout cela disparaît simplement. Et vous commencez à devenir si aimables et beaux.
Ce qui s’est produit, c’est que la Kundalini a touché votre Brahmarandra, où est le siège du cœur. Et, dès qu’il s’ouvre, votre cœur aussi s’ouvre et s’éveille. Il pense: “Comment? J’ai autorisé ce cerveau à me gouverner? Comment a-t-il osé me gouverner!” Cela vous saute littéralement dessus. Et nous avons vu des gens: tout à coup, ils sont si transformés que c’en est remarquable.
Là-bas, un monsieur en Amérique M’a dit: “Mère, après la Réalisation, J’ai tellement changé que je suis devenu une personne très douce, mais je ne rendais jamais visite à mon oncle ou aux autres.” Alors il l’a rencontré dans une sorte de kermesse et lui a dit: “Bonjour, Tonton!” L’oncle commença à le regarder: “Est-ce ça va bien?” Il n’aurait jamais dit cela. Ensuite il poursuivit: “Comment ça va, mon oncle? Comment vas-tu? Puis-je faire quelque chose pour toi?” Il lui a dit des choses très gentilles. L’oncle répondit: “Que t’est-il arrivé? Es-tu ivre ou quoi? Comment peux-tu me parler si gentiment? Je n’arrive pas à y croire!”
Voilà ce qui se produit. Et c’est ainsi que nous devons comprendre que toutes choses peuvent facilement être abandonnées, parce que nous les avons acquises. Elles peuvent être terminées, parce que c’est nous qui les avons acquises. Elles n’ont pas besoin d’être toute notre vie, toutes nos relations. Donc, l’ego et le super-ego, on peut les faire sauter tous les deux, une fois que notre cœur est éveillé.
Donc, lorsque nous nous occupons des gens, nous devons briser la glace également, en communiquant avec les autres d’une façon très correcte. Comme en vous disant: “Non, je ne crois pas que cet homme soit si mauvais. Je vais prendre soin de lui, il devrait aller bien. Vous voyez, je ne pense pas qu’il soit si mauvais.” Car considérer quelqu’un comme mauvais, c’est très facile pour les êtres humains, et une fois qu’ils commencent à accepter une telle chose, alors ils construisent une sorte de forteresse dans laquelle ils vivent en pensant qu’ils sont les meilleurs et que personne d’autre n’est bon. Et ainsi la communauté entière, la société entière, l’humanité entière sont piquées par ces idées.
Et Sahaja Yoga est le seul moyen qui puisse guérir cela. Sahaja Yoga est le seul moyen qui puisse en finir avec cela. Et ce rôle doit être joué par vous: comprendre que la sincérité ne peut venir que si vous élevez votre Kundalini encore et encore et ouvrez votre Brahmarandra. Alors votre cœur s’élèvera. Il deviendra une personnalité très éveillée et il prendra en charge votre cerveau, qui est tout le temps en train de penser, penser, penser comme un fou. Et une fois que cela se produira, alors vous réaliserez que maintenant vous avez sauté dans la conscience sans doute.
Donc la relation entre les deux doit être parfaitement comprise. D’abord, la domination du cœur, ou, on peut dire, son titre de roi est défié, est abaissé, ramené à zéro. Et ensuite ce cerveau devient le roi et il commence à nous gouverner: “Je pense…”, “Je sens…”, se disent le cerveau, l’ego. Si vous pouvez abandonner les “Je pense…”, “Je veux…”, tout ira très bien. Vous devriez dire: ““Je veux…”, ce n’est pas le sujet. C’est ce corps qui le veut!”
Séparez-vous! Peu à peu, commencez à vous séparer de toutes ces situations, en ne disant jamais: “Je veux…” Vous devriez dire: “Ce corps…”, “Cette main…”, “Cette tête…”. Commencez à vous séparer. Et une fois que vous vous êtes séparé, toutes ces barrières d’ego et de super-ego disparaîtront. Mais, en l’occurence, il est aussi très facile de se débarrasser de ces deux-là. Il est très facile de se débarrasser de ces deux-là. Simplement en élevant votre Kundalini et en traversant votre Brahmarandra.
C’est la plus grande réussite que vous ayez accomplie: vous pouvez traverser votre Brahmarandra, faire que votre Kundalini soit connectée avec le Pouvoir Omni-Présent. C’est pourquoi Je dis toujours: “Vous devez méditer et vous devez être en conscience sans pensées”, ensuite cela fonctionnera. Ne faites pas autant attention aux choses extérieures. Bien sûr, vous êtes, en un sens, responsables de Sahaja Yoga, parce que vous êtes sincères à ce sujet. Vous ne pouvez pas vous forcer. Alors, encore et encore Je le répète: “Evaluez votre sincérité!” “A quel point suis-je sincère envers Sahaja Yoga?”
Et certaines personnes le prennent à la légère, en disant : “Mère, j’étais idiot, j’étais troublé.” Vous ne pouvez pas dire cela! Vous ne pouvez pas le dire, parce que vous devez ces choses à Sahaja Yoga. Vous devez tout à Sahaja Yoga maintenant. C’est une nouvelle vie pour vous. Donc vous ne pouvez pas dire: “J’étais troublé”, ou bien “J’étais idiot, j’étais stupide, j’ai fait ceci.” Dites-vous: “Tu ne peux pas faire cela. Mère a vraiment travaillé très dur avec une totale sincérité et nous ne pouvons pas manquer de sincérité à ce sujet. Nous ne voulons pas être des hypocrites.”
C’est de l’hypocrisie, de la pure hypocrisie. Vous dites quelque chose et faites autre chose. Si vous avez le moindre sens de gratitude et de respect de soi, alors vous ne devriez jamais dire: “C’est par erreur que j’ai fait cela, Mère” ou bien “J’étais troublé, j’étais idiot, j’étais stupide”. Cela montre que vous êtes une personne très médiocre et que vous n’avez aucun sens de gratitude envers Sahaja Yoga, ni envers vous-même.
Mais le meilleur, c’est: “Je n’ai pas besoin de Sahaja Yoga” et Sahaja Yoga n’a pas besoin de vous. Vous avez besoin de Sahaja Yoga. En lui-même, Sahaja Yoga est complet. Il n’a pas besoin de vous. C’est une chose complète, et cela restera ainsi, absolument. Il aura sa propre position, son propre statut, sa propre dignité, tous intacts. Mais si vous devez en retirer quelque chose, vous devez y travailler.
C’est comme pour le Gange, si vous devez aller chercher de l’eau, vous devez avoir des cruches correctes, qui soient assez profondes pour contenir l’eau. Mais si vous prenez une pierre, que pouvez-vous en retirer? En fait, le Gange coule. Il est ce qu’il est. Il a en lui ses propres capacités. Il ne changera pas parce que vous autres aurez pris des pierres.
Donc, en fait vous devez comprendre que vous devez élever votre Kundalini aussi souvent que vous le pouvez. Essayez de mettre l’attention sur votre Kundalini tout le temps. Voyez où est le problème. Eliminez-le, éliminez-le complètement. Découvrez où est le problème et élevez votre Kundalini souvent et veillez à ce que cela coule bien dans la zone de votre fontanelle, afin que votre cœur s’agrandisse. C’est un processus mécanique en un sens, on peut dire.
Mais même cela, vous ne le faites pas. Si vous l’aviez fait, votre cœur se serait développé. Et vous direz vous-même: “Mère, mon cœur est devenu grand comme l’Asie.” Et ensuite vous voyez le miracle du cœur, comment il émet des vibrations, grâce auxquelles vous devenez des gens si pleins de compassion, si dynamiques et beaux, et si sincères envers Sahaja Yoga.
Je vous demanderais d’ouvrir votre cœur aujourd’hui pour ce Pūjā. Vous avez vraiment été en liesse et heureux. Cela doit être parce que votre cœur a dû s’ouvrir, car J’ai vu que les Sahaja Yogis ont un très grand cœur pour Moi, mais pour eux-mêmes ils n’en ont pas. Ils feront tout pour Moi, mais rien pour eux-mêmes. Ils travailleront du matin au soir pour décorer la salle, pour tout faire. Ils doivent M’avoir envoyé toutes ces fleurs depuis Je ne sais où. Mais si Je leur dis: “Méditez pour vous-même!”, cela, ils ne le feront pas. Ou bien: “Accomplissez cela pour vous-même!”, cela, ils ne le feront pas. Voilà la situation.
Alors, au lieu de gaspiller toute votre énergie à décorer toutes ces choses, vous devriez vous décorer vous-même, à l’intérieur de vous. Avec sincérité, avec de belles pensées à propos de vous-mêmes, car vous êtes des gens capables, tout à fait capables et vous pouvez utiliser votre imagination, votre intelligence, votre rationalité—tout ce vous pensez avoir—pour trouvez le moyen, trouvez la manière, Je le redis, de garder votre cœur large.
Et voilà le message pour l’anniversaire d’aujourd’hui partout dans le monde, parce que J’ai senti que le monde entier était aujourd’hui comme un grand cœur palpitant. J’ai reçu le dernier coup de téléphone et Je suis venue ici. De partout, les appels arrivent, les fleurs en pluie, les belles et gentilles choses que tous Me disent. Tout est là. Lorsque Je suis simplement aspergée de tout cela, simplement aspergée, c’en est trop pour Moi. Des choses si adorables et douces de la part des enfants, de telles choses de la part des dames, d’autres vraiment très sympathiques de la part des hommes et il était étonnant de voir comment ces gens débordent de joie que ce soit Mon anniversaire aujourd’hui.
De la même façon, considérez s’il vous plaît que chaque jour est votre anniversaire, que vous devez élever votre Kundalini tout le temps et garder le niveau de votre Kundalini de plus en plus élevé. Plus vous vous ouvrez, plus de fibres de Kundalini s’élèveront et plus votre cœur s’ouvrira et il sera éveillé, il deviendra plus puissant. Et avec un grand cœur ouvert, un cœur puissant, vous pouvez dominer votre cerveau, qui vous donne toutes ces idées bizarres.
J’espère que cela se produira cette année ici et que les gens essayeront de faire en sorte que nous ayons un grand cœur. Un grand cœur ne signifie pas de la stupidité, cela ne veut pas dire cela. Un grand cœur signifie un cœur dans lequel vous pouvez Me faire entrer. Je suis Moi-même une personne assez grande, donc vous devez avoir un très grand cœur, afin que Je puisse résider dans votre cœur. Voilà pour le grand cœur et c’est ce que vous devez tous avoir. Si cela se produit, alors tout fonctionnera très bien.
Donc voilà l’aspect abandon: vous devez savoir comment vous abandonner et vous devez savoir comment garder ce qui n’est pas abandonné, parce que vous vous abandonnez d’une façon telle que vous agrandissez véritablement votre cœur. Déposez-Moi là et ensuite gardez vos fleurs avec vous pour Me les donner à un moment où vous êtes en parfait contrôle de vous-même.
Donc vous avez vos émotions, vos sentiments comme des fleurs, que vous devez garder pour vous, qui font partie du même océan que votre cœur. Et, une fois que vous êtes prêt, tout est fait. Si la maison entière est prête, apportez alors les fleurs, les émotions, les choses agréables, les belles choses et nourrissez-les.
Il faut apprendre cela, Je pense qu’il devrait y avoir des livres expliquant comment dire des choses gentilles aux autres. Nous devrions essayer de trouver des livres comme cela ou écrire des livres sur comment dire des choses agréables, comment prendre soin des autres, comment faire ressentir aux autres notre amour, l’expression de l’amour. Et cette œuvre, un tel livre, aidera vraiment les gens à comprendre que ceci est gentil à dire. Et une fois que vous dites quelque chose de gentil aux autres, cette gentillesse revient, comme Je vous l’ai dit, comme les ondulations qui touchent les rivages reviennent et alors vous vous sentez très heureux.
Continuez à dire des choses qui sont gentilles, qui sont plaisantes, cela sera très apprécié. Mais si vous le dites avec sincérité—pas simplement pour taquiner quelqu’un ou pour dire quelque chose, simplement pour être bon de façon si superficielle, comme: “Merci, merci, merci”—mais quelque chose qui vient du cœur, comme on dit, alors vous serez surpris de voir que le cœur de l’autre personne s’ouvrira et de ce cœur couleront vers vous ces belles fleurs d’émotions.
Donc, d’un côté, vous devez agrandir votre cœur, et de l’autre côté, vous devez réserver ou conserver tous les beaux sentiments, gentils, délicats à l’intérieur de vous, absorbés de partout et ensuite les déverser au bon moment. C’est un art. Par exemple, ces fleurs étaient d’abord dans le jardin, préservées, protégées. Au bon moment, elles ont été apportées ici. Donc elles se sentent davantage glorifiées d’avoir été utilisées au bon moment.
Voilà la manière que nous devons avoir avec nous-mêmes dans notre cœur, parce que les êtres humains sont des choses très délicates, très belles, et pour les embellir, vous devez dire de belles choses. Cette langue n’est pas faite pour dire des choses dures, pour se moquer des autres, pour taquiner les autres, mais pour dire quelque chose, une chose si belle que l’autre personne absorbera aussi cette beauté.
J’ai vu de belles choses que des gens ont dites et qui persistent dans Mon esprit. Et Je Me suis dit: “Quand aurai-Je l’occasion de dire ces choses à d’autres?” Alors réfléchissez-y: “En fait, c’est une très belle phrase. C’est une chose très délicate qu’ils ont dite. Bien. Maintenant, où pourrais-je la réutiliser?” En allant dans des magasins, Je vois quelque chose: “Ah, c’est joli. Ce sera bien pour telle personne. Je l’achète.” De la même façon, si vous trouvez ces beaux sentiments, ces belles émotions ou ces belles paroles, alors que faites-vous? Vous les rassemblez, toutes ces choses, vous les gardez et vous les utilisez au bon moment, au bon endroit. Voilà ce qu’est la sagesse de Shri Ganesha.
Les personnes innocentes sont les gens les plus sincères et innocents. Ceux qui sont malins et rusés ne peuvent pas être sincères, parce qu’ils apprécient leur ruse, ils apprécient leur soi-disant ‘génie’. Ils ne peuvent jamais l’être. Ces personnes qui sont simples, qui sont aimantes, qui se préoccupent d’amour plus que de toute autre chose, ne peuvent dire que de belles choses sincèrement.
Aujourd’hui, Je voulais vous dire beaucoup de choses, de ce que Je ressens à cet anniversaire en Australie, mais, Je vous l’ai dit, les mots Me manquent. Car l’Australie est un pays si éloigné. Venir ici avec tant de gens assis et chantant “Agata Swagata”… C’est incroyable, incroyable, parce que Je ne vous ai pas donné d’argent, vous ne M’avez pas donné d’argent, vous n’êtes pas forcés de dire des choses comme cela.
Mais, non seulement vous le faites, mais vous y prenez plaisir. C’est extraordinaire. Vous y prenez plaisir et voilà ce qu’il en est: lorsque votre cœur est grand, alors tout ce que vous faites pour les autres, vous l’appréciez. Vous aimez faire de bonnes choses. Vous aimez dire des choses gentilles. Alors nous devrions avoir les fleurons les mieux choisis de belles paroles, nous devrions avoir les émotions les mieux choisies et être capables de les exprimer les uns aux autres.
En fait, commencez cela aujourd’hui, Je dois le dire: commencez cela, depuis 1990, nous sommes tout le temps en train de raconter quelque chose de beau aux autres, alors gardez simplement vos oreilles ouvertes, gardez vos yeux ouverts. Et chaque fois que vous en avez l’occasion, chaque fois que vous entendez quelque chose comme cela, gardez-le à l’esprit et réutilisez-le.
Aujourd’hui, Je suis si enthousiasmée et c’en est trop pour Moi, vraiment, simplement de croire qu’il y a tant de Sahaja Yogis en Australie, qui est si lointaine. Maintenant c’est votre responsabilité. Il est de votre responsabilité d’être sincères à propos de Sahaja Yoga, et si vous faites tout en toute sincérité, vous ne penserez jamais à ces arguments bizarres que J’ai entendus auparavant.
Vous penserez simplement: “Nous aimons Mère et nous devons tous être ensemble, et nous devons nous aimer les uns les autres. Et tout le temps, nous devons nous dire des choses agréables, afin que l’amour augmente.” Tout le reste, si quelqu’un essaye de dire des choses ou de briser des choses, ou brise le cœur de quelqu’un, ce sont des choses immorales. C’est un péché. Briser le cœur d’un saint, c’est le plus grand péché et ils seront punis pour cela.
Donc, maintenant que vous êtes tous des saints et des sages, vous devez vous respecter les uns les autres. Non seulement cela, mais vous devez apprécier votre sincérité. Voilà ce que J’essaye de vous dire: prenez plaisir à votre sincérité. Et toutes ces choses stupides qui vous entrent dans la tête, jetez-les! Car J’ai entendu tant de disputes ici et là et Je Me suis demandée: “Qu’y a-t-il? Sont-ils des Sahaja Yogis ou bien des gens ordinaires de la rue?” Ceci se produit et ensuite les enfants, ceci se produit, cela…
En fait, pour les enfants aussi, Je vous ai déjà dit: “Envoyez vos enfants en Inde!” De toute façon, vous avez été égoïstes à leur sujet. Vous savez qu’ils ne se développent pas bien. Alors envoyez-les en Inde. A travers cela, vous avez ouvert votre cœur, parce que le monde entier est vos relations, le monde entier est votre famille. Si vous allez n’importe où dans le monde entier, vous trouverez des gens qui vous aimeront, qui s’occuperont de vous, qui feront tout pour vous.
Je veux dire, savoir qu’à chaque endroit, il y a quelqu’un assis, attendant simplement de vous rencontrer comme un des vôtres! A l’instant, Je réfléchissais: “Ces musiciens vont à Singapour. Que se passera-t-il? Où logeront-ils?” Gros problème, en essayant ceci et cela. Tout à coup, J’ai donné un bandhan, et J’ai eu un coup de téléphone de Bala. Bala M’a dit: “Non, c’est parfait. Je le dirai à ma mère. Elle s’occupera d’eux.” Problème résolu!
Donc, tous ces problèmes, vos problèmes peuvent être résolus, parce que vous êtes sincères. Mais si vous êtes hypocrite, vous ne rencontrerez que des hypocrites et alors vous baisserez, baisserez dans votre propre estime et dans l’estime des autres. Et vous n’aurez aucune place dans Sahaja Yoga. Il n’y a pas de place dans Sahaja Yoga pour des gens hypocrites.
Alors essayez de développer votre sincérité. Montez votre Kundalini aussi souvent que vous le pouvez. Gardez-la en haut. Gardez-la au Sahastrara et voyez que votre cœur s’ouvre. C’est la meilleure façon. Ils M’ont tous demandé: “Comment ouvrir notre cœur?” Je leur ai dit: “Prenez la clé!” En fait, Je ne sais pas comment le leur dire: “Ouvrez votre cœur!” C’est-à-dire élevez simplement votre Kundalini, gardez-la au Brahmarandra et voyez que le Brahmarandra s’ouvre.
Non seulement cela, mais observez, en agrandissant votre cœur, en étant gentil avec les autres, comment vous vous sentez. Il y a des gens qui ne parlent pas beaucoup, qui ne rencontrent pas les autres, qui ont des doutes. Ils vivent comme s’ils étaient en l’air, on dirait… Ces gens doivent savoir qu’il doit y avoir des badhas, des bhoots assis sur leur tête. Sinon, c’est un comportement tout à fait anormal pour un Sahaja Yogi.
Je vous ai dit tant de choses aujourd’hui, parce que Je pense que l’attention, l’amour, l’affection, la sagesse et la patience doivent être absorbés. Si Je suis votre Guru, si Je suis votre Mère, vous devez absorber ces qualités. Pour tout Je Me préoccupe. Si quelqu’un a un problème, Je suis inquiète. J’essaye de régler les problèmes de cette personne. Si quelqu’un a un problème, Je… Cela reste gravé en Moi jusqu’à ce que J’aie résolu le problème.
Et Je vous le dis franchement aussi, à propos, disons, de vos enfants, Je vous parle de votre épouse, de votre mari: “Ceci ne va pas. Ceci doit être corrigé.” Parce que Je vous aime. Voilà quelle devrait être votre attitude envers les Sahaja Yogis, et Sahaja Yoga et cela vous renforcera tant, parce que vous prenez cela à cœur, c’est pour cela que les gens s’intéressent aux autres.
Pouvez-vous imaginer une femme indienne comme Moi qui ait tant de personnes qui se préoccupent de Moi? Pourquoi devraient-ils M’aimer, après tout? D’accord, vous êtes Sahaja Yogis, mais il y a des gens qui ne sont pas Sahaja Yogis, Je vous le dis—ce ne sont pas des Sahaja Yogis—que J’ai rencontrés dès Mon enfance, que Je connais, Mes proches—ils M’aiment tous!
Juste pour une chose, parce que Je Me préoccupe d’eux, Je M’inquiète pour eux. Si quelqu’un Me parle d’un problème, il est dans Ma tête, collé comme un timbre. Jusqu’à ce que J’aie résolu le problème, Je recherche comment corriger ce problème. Et Je n’ai aucun problème personnel. De la même manière, vous ne devriez pas avoir de problèmes personnels. C’est seulement alors que vous pouvez gérer cela.
Ca va maintenant? Alors que Dieu vous bénisse!
L’année prochaine, J’espère que vous serez tous à Mon anniversaire en Inde. Nous allons organiser le programme du tour comme cela, on doit pouvoir y arriver. Nous devons également voir si vous pouvez trouver quelque chose de moins cher pour venir. Nous devons voir beaucoup de choses. Nous pouvons y arriver.
Avant le Pūjā, si vous pouvez vous faire un bandhan correctement sept fois et ensuite lever votre Kundalini, ce serait mieux.