Sahastrara Puja 1990

(Italy)


Send Feedback
Share

Sahastrara Puja. Fiuggi (Italy), 6 May 1990.

English transcript: UNverified
Traduction: NON vérifiée. Ver 1/1/2014.

Durant toutes ces années, j’ai attendu ce jour. Nous en sommes maintenant au 21ème Sahastrara Day. C’est donc un tournant très important puisque vous savez que tous les 21 jours, nous changeons nos calendriers pour ce qui est des horoscopes. Et de même maintenant, un nouveau changement doit se produire. Vous pouvez en voir l’annonce… (orages et tonnerres extraordinaires pendant le week-end). Une nouvelle compréhension et une conscience d’une toute nouvelle dimension.

Jusqu’ici, nous avons eu affaire à la conscience collective. Nous sommes conscients collectivement. Nous avons l’idée que nous sommes collectivement conscients. Nous savons aussi que nous faisons partie intégrante du tout et que nous sommes tous des Sahaja Yogis. Nous connaissons nos chakras et nos nadis très clairement, mais peut-être ne connaissons-nous pas nos pouvoirs, combien de pouvoirs se sont développés à l’intérieur de vous pendant ces 21 années ? (énorme coup de tonnerre…) – Pendant les deux derniers mois, l’Italie brûlait sous le soleil, il faisait tellement chaud et j’ai lu des rapports (…) faisant état de l’inquiétude des gens à cause de la sécheresse et de leur souhait qu’il y ait de la pluie. Maintenant ils pensent que ce temps est passé !

Comment cela fonctionne-t-il ? Voyez-vous, le pouvoir omniprésent sait tout et la nature entière oeuvre pour votre avantage, pour vos programmes : les choses se passent au bon moment, comme vous l’avez constaté auparavant. Elles sont totalement coordonnées avec nos programmes, tout le temps. Quoi qu’elles aient en elles comme pouvoirs, elles les utilisent au bon moment.

Par conséquent, soyez confiants dans le fait que vous avez des pouvoirs. Et c’est cela le nouveau changement qui va se produire à l’intérieur de votre propre compréhension. Jusqu’ici, vous saviez seulement que vous pouviez sentir les vibrations, que vous étiez capables de guérir des gens – vous pouviez « aider » à guérir, vous n’aviez pas encore tellement confiance – que vous pouviez sentir le Paramchaitanya. Mais vous ne saviez pas quelles forces dynamiques travaillent en vous maintenant : c’est là le nouveau changement qui va avoir lieu.

Avec ce nouveau changement, vous devez revêtir un nouveau caractère, et ce nouveau caractère consiste à annoncer. Jusqu’ici, Je vous ai dit de ne pas parler très ouvertement de Sahaja Yoga, de manière trop évidente. Mais maintenant, le moment est venu. Nous avons attendu longtemps que ces jours arrivent. Désormais, il faut que vous vous mettiez tous à en parler, à l’annoncer et à le dire à tout le monde, autrement le monde pourrait dire : « Nous ne savions rien de cela ! »

Tous les faux gourous sont très connus partout parce que leurs disciples parlent d’eux dans tous les endroits où ils se rendent, dès qu’ils le peuvent ; ils vont voir les grands responsables, les gens haut placés. Ils y vont et ils leur parlent de ce qu’ils ont.

Jusqu’ici, nous avons maintenu Sahaja Yoga à un niveau très discret, parce que Je voulais que vous vous transformiez d’abord en Sahaja Yogis vraiment magnifiques, de telle sorte qu’en voyant vos vies, votre mode de vie, votre comportement, votre compréhension, vos pensées, en voyant tout cela, les gens se rendent compte que vous êtes tout à fait uniques, des personnes d’un type très différent.

Désormais, cette assurance doit être à l’intérieur de vous, vous devez savoir que tous ces pouvoirs bouillonnent en vous, et que ce n’est que par formalité, ou par timidité – ou encore par un peu de lâcheté – que vous les cachez.

L’autre jour, un Sahaja Yogi est venu chez Moi et il aperçut des fleurs qui étaient en train de se faner. Je lui dis : « Elles ne sont pas fanées, vous pouvez leur donner vie ». – « Comment ? » me demanda-t-il. Je lui dis : « Vous coupez toutes les tiges et vous mettez vos mains dessous ». Et il mit simplement ses mains à la base des tiges. – « Mère, elles penchent encore la tête ». – « Ça va, dis-Je, laissez-les dans l’eau, à présent ». Son attention était ici et là, en quinze jours elles se redressèrent toutes bien, se mirent à pousser, les fleurs devinrent plus grandes et durèrent encore cinq jours après tout cela ! Là, il était convaincu… Vous pouvez faire tant de choses pour vous convaincre vous-mêmes que vous avez ces pouvoirs. J’ai vu des gens qui ont certains problèmes, ils ont un mal de tête, ils ont ci et ça, ils viennent chez Moi, ils écrivent de grandes lettres : « Mère, j’ai un mal de tête, je n’arrive pas à m’en débarrasser… » Ces jours-là où Mère doit guérir un mal de tête sont terminés ! S’occuper de votre femme, S’occuper de vos enfants, tout ça, c’est fini ! Désormais, c’est vous qui êtes responsables, pas seulement de vous-mêmes, mais de vos ashrams, de vos villes, de vos pays et du monde entier.

Assumez vos pouvoirs ! Comme hier, il chantait ou il jouait « la cour royale ». Maintenant, de même, vous êtes, à la cour royale, prenez vos responsabilités. Chacun doit se sentir responsable, assumez ce que vous êtes. Connaissez vos pouvoirs, ce que vous êtes capables de faire. Les jours sont passés, où vous deviez vous asseoir et compter vos bénédictions. Désormais, il vous faut compter vos pouvoirs : »Combien de pouvoirs ai-je ? Que puis-je utiliser ? Comment puis-je les utiliser ? Ça ne sert à rien de compter vos miracles : vous avez eu assez de miracles pour vous prouver que vous êtes des Sahaja Yogis et que vous êtes aidés par le Paramchaitanya. Mais maintenant, sachez combien de ce Paramchaitanya vous allez vous-mêmes utiliser, comment vous allez le manier et comment vous allez mettre tout cela en oeuvre. C’est cela, l’ère nouvelle que nous entamons aujourd’hui, c’est ce jour que J’attendais pour que vous vous rendiez tous compte que vous n’êtes pas des Sahaja Yogis seulement à vos propres fins égoïstes, ni pour vos familles, ni pour vos communautés, ni pour votre pays, mais pour le monde entier : élargissez-vous, vous devez avoir cette vision devant les yeux, cette vision que Je vous ai de nombreuses fois présentée : c’est vous qui devez affranchir l’humanité. Alors, il ne faut pas manquer de confiance en vous. D’abord, vous ne devriez pas croire que vous êtes des gens ordinaires, « Nous sommes tout à fait ordinaires, il n’y a rien de particulier chez nous », ce travail ne pourra pas être fait par des gens « spéciaux », parce qu’ils souffrent de lego. Ce sera fait par des gens qui n’ont pas cet ego des grands succès ou des grandes réalisations ou bien de fortunes ou quoique ce soit ! Ce n’est que lorsqu’ils sont débarrassés de cela qu’ils peuvent le faire ! Et c’est la raison pour laquelle vous devez comprendre ce que le Christ a dit : Un chameau peut passer à travers le chas d’une aiguille, mais pas un homme riche! Parce que ego est trop grand, plus grand qu’un chameau, plus grand qu’un éléphant et plus grand que n’importe quel animal auquel vous pouvez songer.

C’est pourquoi, maintenant que nous entrons dans une nouvelle conscience, il ne faut pas nous sentir inquiet à cause de nos pensées négatives. La première chose est ce manque d’assurance. « Comment puis-je être (un Sahaja Yogi) ? Je ne suis pas bien… J’ai été ainsi… J’ai fait comme ça… J’ai fait comme ci… » Je reçois tant de lettres de confessions, des pages entières que Je jette ou que Je brûle. Il n’est plus besoin d’avouer quoi que ce soit. Il n’existe qu’un seul aveu, c’est : « Je suis un Sahaja Yogi, et maintenant, après le 21ème Sahastrara Day, je suis un Maha Yogi ». Voilà la confession que vous devez faire, et plus jamais toutes ces choses dépassées que les gens avaient l’habitude de Me dire au sujet de leur vie de famille, ce sont toutes des banalités et des bêtises. Nous y avons renoncé et nous sommes venus à Sahaja Yoga pour notre ascension, nous avons accompli notre ascension, mais pour quoi, dans quel but ? Si nous avons accompli notre ascension, c’est pour émanciper les êtres humains, pour les tirer hors de la vase de l’ignorance, de l’obscurité.

Je pense que l’objectif principal, aujourd’hui, n’est pas tellement d’ordre politique, il s’agit bien plus du fondamentalisme. Nous devons dire ouvertement à ces fondamentalistes : « Ce que vous faites n’a pas de sens, vous ne connaissez pas la Vérité, vous ne savez rien de la Vérité, vous ne savez pas que vous êtes l’Esprit, vous ne savez pas qu’il existe un pouvoir qui agit ! » Vous devez leur dire à tous très clairement : « Vous êtes tous des gens très stupides qui courez après un mirage et vous allez tous finir en enfer comme cela a été décrit dans toutes les Ecritures ». Il nous faut dire ces choses ouvertement. Vous pouvez les dire de la façon qui vous plaît : vous pouvez écrire des livres, vous pouvez les publier, vous pouvez en parler aux gens, mais à présent, il faut dire la nouvelle et annoncer que ce n’est pas en courant après la fausseté que l’on va découvrir Dieu. Et dans cette course, ils ont utilisé la force de la haine. Alors vous, vous devez dire : « Nous, nous croyons dans le pouvoir de l’amour et non pas en celui de la haine dans lequel vous, vous croyez. Pour nous, chacun est capable de trouver la Vérité et est capable d’atteindre les cieux de ce paradis qui nous est promis et qui est le Royaume des Cieux. »

Pour nous, tout le monde, qu’il appartienne à cette communauté-ci ou à celle là, à cette race-ci ou à cette race-là, quoi qu’il en soit, nous croyons – non, pas seulement ça – mais nous sommes sûrs que nous sommes tous parfaitement capables et bénis par Dieu afin que nous entrions dans Son Royaume. Si vous adoptez ce genre d’attitude positive, votre négativité s’en ira.

Les forces négatives, comme vous le savez, vous ont tirés vers le bas : vous avez été « descendus » par tel ou tel genre de chose. En particulier, après Sahaja Yoga : avant Sahaja Yoga, nous n’avions aucun attachement pour la famille, mais après Sahaja Yoga, vous vous êtes attachés à vos familles comme si vous y aviez été collés ! Vraiment « collés », Je dois le dire, et il M’a fallu résoudre les problèmes familiaux de tout le monde. Maintenant nous avons des mariages, et à présent, même après le mariage, Je constate qu’il y a encore des gens qui n’ont pas compris ce qu’était un mariage dans Sahaja Yoga. Et il reste encore des problèmes, très peu, mais il y en a. Alors, ce problème stupide de « ma » famille, « mes » enfants, « ma » maison, « mon » bien, « mon » argent… tout ces « mon », « ma » devraient d’abord prendre fin : vous devez appartenir au monde ! Quiconque est un roi et qui n’appartient pas à son royaume est un raté, il est sans utilité. S’il ne pense pas à lui-même, à son propre confort, à son propre destin, à ses propres réalisations, alors c’est un raté : il doit penser au pays qu’il gouverne. De la même manière, vous aussi, vous devez détourner votre mental de toutes ces choses mesquines dont vous vous êtes occupés.

Je Me suis battue avec vous, essayant de vous aider pour chaque petite peccadille, et beaucoup de gens ont dit : « Mère, pourquoi Vous en faites-vous, Vous êtes une Sainte, pourquoi Vous en faire ? » J’ai dit : « A moins que ces entraves ne soient levées, ils ne grandiront pas ». Mais maintenant, maintenant, vous sentez cette liberté, cette liberté totale. Vous êtes un être individuel, vous êtes absolument libres. La source de votre Joie est votre Esprit. Vous n’êtes en aucune façon attachés à quoi que ce soit. Dans ce détachement, vous allez « nourrir » chacun, y compris vos familles, vos gens, votre pays et enfin le monde.

Ainsi, pour vous débarrasser de la négativité, la première chose importante est d’apprendre le détachement. Le détachement vient par la conscience sans pensées. Quand vous voyez quelqu’un ou bien que vous vous mettez à penser à quelqu’un, entrez en conscience sans pensées. Vous vous sentirez détachés et vous connaîtrez la solution du problème.

Le plus grand pouvoir que vous ayez se trouve dans votre cerveau : vous avez la connaissance, mais pas au sens où vous l’entendez c’est-à-dire quel est le chakra, quel est le centre… non, pas cela. Mais toute la connaissance est en vous. Il vous suffit d’aller en conscience sans pensées et la bibliothèque entière de la connaissance peut s’ouvrir devant vous. Il y en a tant parmi vous qui n’avaient jamais parlé en public, qui avaient le trac sur scène et vous êtes devenus de grands orateurs… Tant d’entre vous étaient si possédés qu’ils n’étaient même pas capables de se tenir devant Moi et qui sont maintenant devenus des leaders qui font du bon travail. Dans tous les domaines, vous vous apercevrez que vous avez progressé à grands pas. Tant de personnes qui n’ont jamais su chanter s’y sont mises maintenant, qui ne savaient pas peindre, se sont mises à peindre… Ces choses-là sont très banales et nous donnent de petits plaisirs ici et là.

Mais le principal c’est de savoir à combien de personnes nous donnons la Réalisation. Que nous soyons une femme ou un homme, que vous soyez un père ou une mère, que vous soyez un enfant ou un adulte : chacun doit voir à combien de personnes il peut donner la Réalisation, combien il peut annoncer Sahaja Yoga. C’est ça l’essentiel.

Sahaja Yoga ne se fait pas « en passant ». Pourtant, cela arrive comme lorsque Je suis allée en Australie, J’ai été étonnée de voir comment Sahaja Yoga qui avait été une chose tellement primordiale pour eux, était devenu secondaire. Sahaja Yoga est un engagement. C’est un engagement. Une implication totale. Autrement, vous êtes vraiment inutiles pour Sahaja Yoga, absolument inutiles. Il vaut mieux avoir peu de personnes, mais qui sont engagées que d’en avoir des milliers qui sont inutiles (vaines). Alors, voyons ce que vous avez décidé en ce qui vous concerne et ce que vous avez décidé concernant Sahaja Yoga. Si vous avez décidé d’opter pour Sahaja Yoga, alors sachez seulement que c’est là la chose essentielle que vous avez à faire. L’attention tout entière devrait être là-dessus. Comme Je l’ai dit ce matin, dans un très beau poème écrit par Namadeva et qui faisait jadis partie du Guru Granthsa : un garçon jouait avec un cerf-volant et le cerf-volant volait dans l’air. Il parle à chacun mais son attention est sur le cerf-volant. Une femme fait tous les travaux ménagers, elle nettoie toutes les affaires avec l’enfant sur son dos ou noué à sa taille, mais son attention tout entière est sur l’enfant. Puis, il y a des dames qui portent l’eau vers la maison, une cruche sur leur tête, parfois deux, parfois trois ; elles les portent en les équilibrant. Elles parlent entre elles, et rient, mais toute l’attention est sur l’équilibre. De la même manière, votre attention devrait être constamment sur Sahaja Yoga : que se passe-t-il dans Sahaja Yoga, où en sommes-nous ? Où en es-tu ? Où est Mère ? Dans quelle partie du monde ? Que fait-Elle ? Ces choses-là, si vous mettez votre attention là-dessus, à coup sûr, votre négativité disparaîtra complètement, car l’attention qui était impliquée dans des choses négatives va se détacher de manière absolue et vous vous mettrez à penser à Sahaja Yoga.

Donc maintenant, puisque vous êtes des Maha Yogis, nous devons en faire un Maha Yoga, et à moins que vous n’ayez atteint ce niveau il vous faudra constater que vous êtes toujours encore à traîner derrière. A la rapidité avec laquelle la roue se met à tourner, Je ne sais pas combien vont rester en arrière…

Voilà donc un très grand tournant, et ce jour est un très grand jour pour nous, parce qu’aujourd’hui, le Sahastrara a accompli ses 21 années, et revêt ainsi 21 aspects : 7 chakras, 7 multiplié par vos trois nadis. Donc 21 aspects que vous avez pu accomplir. Et aussi les 21 pouvoirs. Expérimentez-les seulement, et voyez par vous-mêmes. Ne doutez pas de vous-mêmes : expérimentez seulement. Au début, vous aviez coutume de douter qu’il y ait même de la brise fraîche ! Vous pensiez que c’était l’air conditionné qui soufflait, même à Londres. Les Londoniens eux-mêmes pensaient qu’il y avait un « air-conditionné » dans leur tête. Désormais, ces jours sont révolus ! Maintenant, ne doutez plus de vous-mêmes ! Et allez de l’avant, avec tous les « maryadas » de Sahaja Yoga.

Il faut donc avoir les « maryadas » (règles du juste comportement). Sauf qu’il faut non seulement les « maryadas » moraux mais aussi les « maryadas » dans le comportement. Il n’existe pas beaucoup de « maryadas » dans Sahaja Yoga : vous pouvez faire ce qui vous plaît, vous pouvez vivre comme il vous plaît, vous pouvez manger comme vous voulez manger mais le « maryada » principal c’est que vous devez être des gens très moraux, des gens honnêtes et moraux, et dans votre apparence d’une certaine façon aussi. Il faut faire en sorte que vous ne deveniez pas odieux et que les gens ne pensent pas que vous êtes bizarres, étranges. Pour éviter cela, il faut nous habiller d’une manière qui soit plutôt plus attrayante pour le public en général de façon à ce que les gens nous voient comme des êtres normaux et non pas comme des êtres humains anormaux. Il n’y a pas grand-chose à faire extérieurement. C’est à l’intérieur que nous devrons nous préparer nous-mêmes entièrement, nous accepter nous-mêmes, nous dire à nous-mêmes, chaque jour, que nous sommes désormais des Maha Yogis et nous devons oeuvrer dans cette perspective-là.

Aujourd’hui, nous avons ici des personnes du monde entier ; allez dire au reste du monde, à ceux que Je n’ai pas encore rencontrés, que : « Mère a annoncé déjà, également par Vishnumaya, que vous êtes tous devenus maintenant des Maha Yogis, et qu’il vous faut exprimer cela, le manifester ».

Avec une totale confiance en vous-mêmes et avec ce pouvoir de l’amour, Je suis sûre que vous allez tous remporter la victoire.

QUE DIEU VOUS BENISSE.
… Rien n’a jamais été écrit sur le Sahastrara auparavant, dans aucune des Ecritures, personne ne savait rien sur le Sahastrara. On l’a juste défini comme le 7ème chakra, c’est tout. Ils ne pouvaient travailler qu’à travers l’Agnya et jusqu’ici, rien n’a été écrit sur le Sahastrara, il n’existe pas de mantras écrits pour le Sahastrara. C’est à nous maintenant d’écrire des mantras pour le Sahastrara. C’est très étonnant de voir que même des photos du Sahastrara sont apparues maintenant qui vous permettent de voir que vos Sahastraras sont en train de s’ouvrir et que c’est quelque chose qui ne s’est jamais produit auparavant dans toute l’histoire de la Spiritualité. Personne n’a été capable d’écrire sur ce sujet parce qu’ils n’avaient jamais « vu » le Sahastrara. C’est important pour vous, maintenant, de vous rendre compte que vous possédez quelque chose de si unique ! Mais la seule chose qu’il vous faut, c’est du courage et un engagement total pour aller de l’avant avec l’annonce et la propagation de Sahaja Yoga.