Shri Mahavira Puja, Barcelone, 1990

Barcelona (Spain)

Feedback
Share

Shri Mahavira Puja. Barcelone, Espagne, le 17 Juin 1990.

FrTVD 1990-0617

Aujourd’hui, nous nous sommes réunis ici pour faire la puja de Shri Mahavira.

[Interruption pour problèmes techniques]

Aujourd’hui, nous allons célébrer la puja de Mahavira ; nous n’avons jamais eu cette puja auparavant. Ceci parce que la vie de Mahavira était ascétique, tout comme celle de Bouddha. Et même davantage, car au temps de leur naissance, le brahmanisme, dans l’hindouisme, avait pris une forme très bizarre : les gens étaient devenus extrêmement ritualistes. Ils vénéraient toutes sortes de pierres et de choses, au lieu de vénérer uniquement les Swayambus.

Shri Mataji : Qui est cette personne en train de manger au moment [de la puja] ? Il y a un monsieur en train de manger à ce moment, s’il vous plaît, dites-lui.

Laissez-la ainsi, laissez-la ouverte (la fenêtre).

La vie ascétique de Mahavira a été de nature vraiment très extrême. Il était né dans un clan de guerriers, de « Kshatriyas ». Il  était aussi  marié, et avait une fille,  et puis il a décidé – sachant qu’il devait œuvrer pour le Divin –  il a décidé de prendre un « Sanyasa ». Il a donc  demandé l’autorisation à son frère, car ses parents étaient décédés. Il était roi. Il a donc abandonné toutes ses richesses matérielles, tout, et il est devenu un parfait « Sanyasi ». Il a laissé sa famille, sa maison, tout, derrière lui, et s’en est allé seul, muni d’un petit bol pour demander l’aumône. Et les gens qui se sont joints à  lui, ont été très, très peu nombreux, et il leur a demandé ceci : « Vous devez aussi devenir des ascètes, des ‘ munis’. »

Mahavira était la réincarnation de Saint Michel. Il réside sur le côté gauche, sur l’Ida Nadi. Il s’occupe de tout ce côté, du Mooladhara jusqu’au Sahasrara. Ainsi, Saint Michel a pris naissance en tant que Mahavira, ce qui signifie « le plus grand des guerriers ».

Mais à sa naissance, toute la région est devenue très prospère et c’est pourquoi Il fut appelé tout d’abord  Vardhaman [Celui qui prospère]. Mais son ascétisme était dû au brahmanisme qui prédominait à l’époque, et dans lequel les gens étaient absolument immergés.

Après Shri Krishna, Bouddha et Mahavira s’incarnèrent en Inde,  tous deux à la fois ; comme vous le savez, leur histoire remonte à très loin, car ils étaient les enfants de Shri Rama, deux jumeaux appelés Lav et Kush. Et Rama  a mené la vie d’un très grand roi, d’un roi bienveillant, régie par de nombreuses limitations: Maryada Purushottama.

Pour cette raison, les gens sont devenus extrêmement sérieux, et  également très fermés en suivant Shri Rama. Bien sûr, après chaque Incarnation, s’ils ne reçoivent pas leur Réalisation, ils se mettent à dévier et à aller dans les extrêmes de chaque chose. Ils sont donc partis dans les extrêmes et sont  devenus très très silencieux, jusqu’à ne plus parler à personne et à être très formels, parce que c’était la vie que Shri Rama devait vivre, mener. Et parce que Shri Rama s’était séparé de sa femme, beaucoup de gens, à cette époque,  pensaient qu’il  n’y avait pas tellement à accorder d’attention à leur épouse.

C’est ainsi que Shri Krishna est venu. En fait, Shri Rama s’est incarné en tant que Shri Krishna pour surmonter ces conditionnements. Et Il a dit: « Tout ceci est Lila, tout ceci est un  jeu. »  Que ceci est un jeu et que vous devez avoir un cœur pur pour y participer. Et tant que vous avez un caractère pur, rien ne peut mal se passer si vous vous mêler aux  gens librement.

Aussi, après Shri Krishna, les gens ont commencé à devenir très licencieux et permissifs et à composer des poèmes et autres récits d’histoires  d’amour de Shri Krishna, ce qui était entièrement faux.  Parce qu’il  vivait avec Radha à l’âge de 5-6 ans à Gokul. Toutes ces fausses histoires à son sujet étaient utilisées pour [justifier] le comportement licencieux des gens.

A ce moment, la situation était telle que toute la région se noyait dans l’immoralité. Les prêtres, les brahmanes eux-mêmes étaient devenus extrêmement immoraux et se livraient à toutes sortes de pratiques corrompues. Non seulement ça, mais ils s’étaient mis à des choses tantriques, des manifestations tantriques consistant à  utiliser des esprits morts et des choses comme ça, et ils étaient devenus très laxistes avec eux-mêmes.

C’est à ce moment que Shri Bouddha, le Seigneur Bouddha, et Shri Mahavira sont nés pour déconditionner les gens de ce genre de comportements extrêmes. Parce que malgré toutes les tentatives des Incarnations divines, les gens sont toujours allés dans les extrêmes.

Ainsi, ils ont constaté que les gens se complaisaient beaucoup à tuer des animaux pour manger de la viande tout le temps. Et si on mange trop de viande, et tout ça,  on développe une personnalité très à droite, et alors on devient très agressif et on commence à tuer autrui. De plus, les gens  qui étaient très attachés à leur famille, à leurs enfants, et tout ça, ne faisaient pas le travail du Divin.

Et Mahavira avait un travail très intense à faire. Il a donc instauré des règles très strictes, comme Moïse. Il a déclaré avant tout que personne ne devait tuer des animaux pour les manger. Ceux qui deviennent des ermites (« munis ») ou des moines (« bhikshus ») ne doivent même pas se déplacer en char à bœufs, mais doivent  marcher pieds nus, sans même porter de chaussures. Ils doivent se raser la tête complètement et ne posséder que trois  vêtements de rechange, trois habits du type grande tunique. Qu’il y ait du soleil ou de la pluie, ils ne doivent  pas utiliser de parapluie. Ils doivent manger avant 6h, avant le coucher du soleil,  ne dormir que 5 heures et tout le temps méditer, s’élever et essayer d’accomplir le travail de Dieu. Et alors seulement, ils peuvent faire le travail du Divin. Après, ils reçoivent leur Réalisation, ce que Mahavira appelait « KevalAgnyan», seulement la connaissance, seulement la connaissance,  c’est à dire  la pure connaissance.

Ils  développeront le « Samyak Darshan », ce qui signifie une personnalité intégrée, et toute la conscience collective. Mahavira a parlé de toutes ces choses.

Mais comme il se situe sur le côté gauche, il a  décrit l’Enfer très clairement. Fondamentalement, il y a essentiellement quatorze Enfers, selon lui, et c’est horrible de lire tout ce qu’il a décrit à propos de l’Enfer.  Parce qu’Il voulait dire aux gens : « Si vous faites toutes ces mauvaises choses, vous irez en Enfer ». Et Il a parlé de Dieu,  non pas avec forme,  mais sans forme, car il ne voulait pas que les gens repartent dans le ritualisme, mais [voulait] qu’ils arrivent directement au point où ils pourraient recevoir leur Réalisation du Soi pour se purifier.

Donc, vous pouvez imaginer combien il était difficile à cette époque de Mahavira, même d’être candidat à la Réalisation du Soi. C’est effrayant pour vous et c’est pourquoi Je n’ai jamais célébré cette puja. Il fallait faire toutes ces choses, devenir absolument pur et alors seulement, il donnait la Réalisation.

Je me demande combien de personnes ont eu leur Réalisation !

Mais la façon dont il a établi les règles à suivre était si stricte.  Personne ne L’aurait suivi.  Mais Il leur a parlé de l’Enfer où ils iraient s’ils ne suivaient pas [ces règles]. Et Ils ont été si effrayés qu’ils se sont joints à lui et ont commencé à suivre le jaïnisme. « Jaïn » signifie « celui qui a obtenu la connaissance, qui est illuminé »  – « Gyan ». Le même mot que « Gyan »,  qui veut dire « connaître ». « Ja » signifie « connaître ». Tout comme le mot « Juif » c’est le même mot, qui signifie aussi  « celui qui sait. ».

Moïse a fait de même : il n’a pas dit de ne pas manger de la viande, mais a dit que celui qui était surpris avec une autre femme que la sienne devrait être tué. Les musulmans suivent la Charia, établie par Moïse pour les juifs, parce qu’ils étaient devenus trop permissifs. La « Charia» suivi par les musulmans a été établie par Moïse pour les juifs, car lorsqu’il a apporté les dix Commandements, il a trouvé que les juifs s’adonnaient à toutes sortes de choses absurdes. Mais les juifs l’ont bien mise au placard, et les musulmans l’ont adoptée.

Donc, maintenant, ce style de Mahavira a dévié vers les extrêmes comme d’habitude. Même chose avec  le Seigneur Bouddha…

Mahavira est celui qui a dit : « Vous ne devez pas tuer d’animaux». Alors maintenant, en  Inde, nous avons des gens qui s’abstiennent absolument de tuer les punaises et même les moustiques ! Jusqu’où la stupidité de ces gens peut aller, ici, c’est visible.

De nos jours, en Inde, il existe une coutume très courante qui consiste à enfermer  un brahmane dans une hutte qu’on remplit de punaises. Lorsque ces insectes sont rassasiés du sang du brahmane, ils se retirent. Ensuite, le brahmane est fortement rémunéré par les jaïns, qui ont beaucoup d’argent. Ils sont végétariens à ce point qu’ils ne veulent pas aller aux toilettes, mais iront dans une sorte d’espace ouvert où aucun animal ne risque de périr ! Ils font toutes ces choses si ridicules. Et tout en se pliant à beaucoup d’abstinences, ils demeurent extrêmement orientés vers l’argent. Les jaïns en Inde sont semblables aux juifs… Les jaïns et les juifs sont semblables quant à leur attrait pour l’argent. Ainsi, les jaïns ne tueront pas même une punaise ni un moustique, mais cela ne les dérange pas de harceler  un homme jusqu’à la mort pour deux  roupies.

Ainsi, on observe ces comportements extrêmes dans toutes les religions, car les êtres humains oscillent comme un pendule d’un côté à l’autre. Une Incarnation arrive et essaie de les ramener au centre, mais à nouveau, ils partent vers l’autre côté. Ils ne parviennent pas à rester au centre, c’est le problème avec les êtres humains. Et c’est pourquoi toutes les religions apparaissent si bizarres Si vous voyez comment sont les jaïns, vous êtes stupéfaits, vous ne pouvez croire à quel point ils sont stupides, des gens instruits, des docteurs… Cependant, ils ne savent jamais, ils  ne comprennent jamais qu’ils sont stupides.

Telle est l’histoire de Mahavira au cours de laquelle il a essayé d’apporter une sorte de …

Linda, asseyez-vous, s’il vous plaît. Qui est cette dame ? Ne vous promenez pas. Vous ne devez pas vous lever et marcher quand Je parle. D’accord ? Dites-le-lui. Ils sont là à manger, à  se promener, voulez-vous dire aux Espagnols, de bien se comporter.

Quand J’ai démarré Sahaja Yoga, si J’avais agi comme Mahavira, combien M’auraient rejoint ? Même après l’éveil de votre Kundalini et votre expérience de la Réalisation du Soi, il  n’y a pas beaucoup de détachement.

Le  « Sanyasi », cela  signifiait n’avoir plus rien à voir  avec  sa femme, avec ses enfants, avec sa famille, avec sa maison, ni avec aucune possession,  aucune possession. Et ils recevaient  si peu à manger, sans …,  juste de la nourriture  bouillie, juste bouillie, et une discipline si stricte…

Mais dans  Sahaja Yoga, J’ai d’abord élevé votre Kundalini sans vous édicter aucun rituel, ni rien qui puisse s’appeler de la rigueur, rien à ce sujet. Exactement comme vous êtes, c’est d’accord,  prenez votre Réalisation. Et J’ai pensé qu’en élevant la Kundalini, par la Réalisation du Soi, Je n’avais pas besoin de leur parler de l’Enfer, et que cela suffisait pour qu’ils deviennent tout à fait détachés et sages. Mais même maintenant, vous constatez qu’il y a des gens qui se marient dans Sahaja Yoga et qui se perdent. Soit c’est la femme qui domine ou bien c’est le mari, soit les deux se perdent complétement. Habituellement, dans les pays occidentaux, dès que les gens se marient, ils commencent à se disputer le jour suivant, et une semaine après, ils commencent à parler de divorce. Mais dans Sahaja Yoga, lorsqu’on se marie, on devient  attachés l’un à l’autre comme avec de la colle, vous voyez ! Alors, il n’y a plus d’autre intérêt, ils pensent tout le temps à leur conjoint, mon épouse, mon épouse, mon épouse, ou mon mari, mon mari, mon mari. Certains veulent partir en lune de miel, d’autres veulent célébrer leur mariage en grande pompe, avec réception et tout.

On y attache tellement d’importance  qu’il est incroyable [de voir] que tout ce que nous avons abandonné pour venir à Sahaja Yoga s’est en fait multiplié. Et ce système de mariages que nous avons débuté en Inde, devient à présent un casse-tête pour Moi. Soit les gens se disputent comme d’habitude et divorcent, soit ils sont collés l’un à l’autre comme par de la colle ; il n’y a rien entre les deux. Ils ne comprennent pas qu’ils se sont mariés pour Sahaja Yoga et qu’il leur faut utiliser le mariage pour Sahaja Yoga uniquement.

Mais cette attitude des Sahaja Yogis est très surprenante, car J’avais toujours eu l’impression qu’après la  Réalisation du Soi, ils deviendraient automatiquement des « Sanyasis » de l’intérieur ; qu’ils seraient eux-mêmes comme des disciples de Mahavira. Mais, ce que Je constate, c’est qu’ils retombent encore et toujours dans le même océan d’où ils étaient sortis pour monter dans le bateau.

Par exemple, si on était amateur de films ou, disons, de football, de football imaginez, alors on continue à être accaparé par le football.  C’est devenu un engouement pour le football, ou pour un pique-nique ou des vacances ou une station balnéaire… Après la Réalisation, comment peut-on autant apprécier ces choses? Cela veut dire que vous n’avez pas encore atteint votre profondeur intérieure. La  profondeur de votre joie, vous ne l’avez pas encore atteinte et il vous faut le faire. Une fois atteinte, vous ne vous souciez vraiment de rien, vous ne vous inquiétez de rien. Vous êtes si satisfaits en vous-même, vous appréciez juste votre Soi.

Alors Je ne sais pas si Je devrais vous parler de l’Enfer et vous effrayer, ou si Je devrais vous imposer des restrictions. Mais cette puja de Mahavira, J’avais évité de la faire, jusqu’à présent.

Même les femmes devaient raser tous leurs cheveux et ne porter qu’un sari blanc et une blouse, c’est tout, pas de chaussures. Et aussi, elles devaient marcher et ne jamais monter dans un char à bœuf ni dans aucun véhicule. Elles devaient se lever à 4 heures, prendre leur nourriture jusqu’à 6 heures seulement et se recoucher. Il y avait quarante jours de purge pendant lesquels on ne devait absorber que de l’eau, juste de l’eau !

Dans Sahaja Yoga, c’est tout le contraire, tout est amusement. Vous prenez plaisir à tout, vous jouissez de votre compagnie mutuelle, de la musique, tout n’est que plaisir pour vous. Mais, sans atteindre votre joie intérieure, vous ne pouvez pas vous élever. Vous devez d’abord atteindre votre joie intérieure, pour ensuite apprécier toutes les autres choses.

Et au moindre mot dur, même un seul, on devait se repentir et jeûner des jours et des jours pour avoir dit un seul mot dur. Mais ici, les gens passent, et  soudain, [alors que] Je les vois marcher tranquillement, soudain,  ils enfourchent le  cheval  de  l’égo et se mettent à sauter sur les autres.

Je vous le dis, toute cette scène est tellement drôle. Je regardais juste ce qui était,  juste à l’instant, un homme bien en train de marcher, et tout à coup, que lui arrive-t-il ? Tout à coup, Il se met à agir comme ceci !

Je n’ai jamais voulu vous effrayer au sujet de l’Enfer, mais Il existe, Je dois vous le dire. Aussi, il vous faut aller plus profondément dans votre propre joie de façon à ce qu’il y ait un contentement total.

Donc les choses qui sont dites à propos de Mahavira ont été portées à l’extrême : un jour, Il  méditait et n’était vêtu que d’un morceau de tissu enroulé comme un ‘dhoti’. Il s’était couvert d’un simple morceau de tissu. A l’issue de sa méditation, son vêtement s’est pris dans des buissons et il a dû en enlever la moitié. C’est alors que Shri Krishna est venu sous la forme d’un mendiant pour le taquiner. Et Il lui a dit : « Tu es un roi et tu peux toujours te procurer des vêtements, mais moi, je frissonne, alors pourquoi ne me donnes-tu pas ce morceau de tissu que tu as ? ».

Alors, Mahavira le lui a donné, s’est couvert avec des feuillages, est retourné à son palais et s’est changé. Dans son palais, Il a changé de vêtements. Par la suite, ces horribles jaïns l’ont représenté complètement nu sur des statues immenses -de 150 pieds [envrion 46m]- absolument nu, jusqu’au moindre détail, les stupides !

Et il y a des disciples de Mahavira, soi-disant. Il n’a jamais eu de tels disciples, mais ils se nomment eux-mêmes « Digambaras »,  c’est-à-dire qu’ils n’ont pas de vêtement, mais que leur habit est fait de toutes les directions – Digambara. Les directions sont leur vêtement, et ils déambulent dans les rues, et partout dans les villages, absolument nus! C’est dire les choses horribles que font les gens au nom de Mahavira.

Maintenant que vous avez la Réalisation, Je suis sûre que vous n’irez pas jusqu’à cet extrême. Mais pourtant, vous devez apprendre à avoir de l’autodiscipline. Si vous n’avez pas d’autodiscipline, vous ne pouvez pas atteindre cette profondeur, où il y a une totale « Kevalgyan », c’est-à-dire la connaissance absolue, l’amour absolu et la joie absolue. Donc, cette autodiscipline est très importante. Bien sûr, vous n’avez pas besoin d’aller aussi loin que Mahavira maintenant, car heureusement, Je vous ai donné la Réalisation. Cependant, ne retournez pas vers les choses que vous avez délaissées.

De même que les hommes font des choses stupides, les femmes aussi en font dans Sahaja Yoga, ce qui est surprenant. On m’a dit qu’elles transportent avec elles, en Inde, beaucoup de maquillage. Pour quoi faire? Je ne comprends tout simplement pas. Je veux dire que pour les Indiennes c’est inutile et c’est absolument inutile pour vous aussi. Vous êtes des saintes. Il n’est pas nécessaire de vous charger inutilement de trop de choses.

Ainsi, si vous vous complaisez encore dans les mêmes absurdités que vous avez faites, comme aller chez le coiffeur, avoir une coiffure bizarre, toutes sortes de choses, si vous les faites, alors pourquoi venez-vous à Sahaja Yoga ? Ou si vous suivez n’importe quelle mode, ces choses-là. Si vous devez refaire la même chose encore et encore, il est préférable que vous ne veniez pas dans Sahaja Yoga. C’est tout ce que Je peux dire. Je ne peux pas dire comme Mahavira: « Rasez-vous la tête » ou « Ne portez qu’un sari blanc. » Mais Je ne peux que vous dire : « Essayez de vous détacher. »

J’étais sûre, d’après Mon expérience, que les gens, une fois obtenue la Réalisation, se détacheraient progressivement. Vous devez tous coopérer avec Moi, voyez où est votre attention. Que faisons-nous toute la journée ? Qu’avons-nous fait pour Sahaja Yoga ? A combien de personnes avons-nous donné la Réalisation ? Tout semble important sauf Sahaja Yoga.

Mais les gens de l’époque de Mahavira n’avaient aucun travail, ils ne faisaient rien. Ils devaient vivre dans la jungle, ils devaient mendier leur nourriture et c’est ainsi que ce jaïnisme s’est répandu. Mais de quelle sorte de jaïnisme il s’agit, Je vous l’ai déjà dit.

Donc, à moins d’atteindre votre profondeur, vous deviendrez comme les adeptes de n’importe quelle autre religion, parce que vous ne serez pas réellement des Sahaja Yogis, vous en aurez juste le nom.

Aussi, nous devons travailler de façon à nous comprendre nous-mêmes, à comprendre notre attention, et à essayer de nous élever. Je n’ai pas besoin de vous le  dire. Vous devez, vous-mêmes, y travailler de façon à atteindre votre profondeur et à devenir intérieurement un ascète. C’est alors seulement que vous ferez vraiment correctement le travail Divin, avec une bonne compréhension. Sahaja Yoga est l’intégration de tous ces grands prophètes et incarnations.

Je dois donc vous dire que, quels qu’ont été vos conditionnements et tout ça, vous devez sortir de cet océan d’Illusions pour vous en débarrasser. C’est la seule chose que Je peux dire à présent au sujet de Mahavira, mais beaucoup peut encore être dit, car il s’occupe du passé, et tout a été décrit de ses vies antérieures. Mais cela n’est pas si important ; ce qui est important, c’est aujourd’hui, le présent.

J’espère que mon discours pénètre bien vos esprits et s’installe dans votre cœur et que vous comprenez ce que vous devez faire à propos de vous-même, de votre ascension.

Vous devez être sincères. C’est seulement ainsi qu’il y aura des résultats visibles dans le monde entier.

J’espère que vous transmettrez cet enregistrement à tous pour qu’ils sachent pourquoi Je n’ai pas eu de puja à Mahavira pendant toutes ces années.

Que Dieu vous bénisse !