Navaratri puja, Les Déités vous regardent

Geneva (Switzerland)


Feedback
Share

Navaratri Puja, « Les Déités vous regardent ». Arzier, Genève (Suisse), 23 Septembre 1990.

English transcript verified IBP
Traduction française approuvée. Ver 1/1/2014.

Selon le calendrier, cette année, il y a dix jours de Navarātrī, pas neuf. Il y a neuf jours, ou nuits, où la Déesse a dû combattre les démons et sauver Ses enfants des effets de la négativité. D’un côté, Elle était un océan d’amour et de compassion, et de l’autre, Elle les protégeait comme une tigresse. Car en ces temps-là, personne ne pouvait méditer, personne ne pouvait invoquer le nom de Dieu, personne ne pouvait même penser à la Réalisation du Soi. Mais vous qui êtes assis ici aujourd’hui, vous étiez là aussi en ces temps-là, et vous avez tous été sauvés pour aujourd’hui, pour ce jour, afin que vous puissiez atteindre votre Réalisation du Soi.

La forme de la Déesse en ces temps-là n’était pas Maya Swarupi. Elle était là sous Sa véritable forme, et cela créait une grande crainte, même parmi Ses disciples. Alors la question de leur donner la Réalisation du Soi ne se posait pas. Tout d’abord, ils devaient être sauvés. Alors, de même que pendant neuf mois la mère doit garder l’enfant dans son ventre, pendant ces neuf mois, ou vous pouvez dire neuf yugas, neuf périodes, vous avez tous été sauvés comme il le fallait et le dixième mois, vous avez pris naissance. Cette naissance aussi se produit toujours après neuf mois et sept jours. Donc vous deviez attendre quelque temps que cela arrive à maturité. En fait, la dixième nuit de Navarātrī aujourd’hui, c’est pour célébrer en fait l’Adi Shakti.

Donc, aujourd’hui nous allons en réalité vénérer l’Adi Shakti. D’un côté, l’Adi Shakti est Mahakali, de l’autre côté Elle est Mahasaraswati, au centre Elle est Mahalakshmi, et également Elle est l’Amba, Celle qui est la Kundalini. Mais Elle est aussi au-delà de tout cela. Elle est Parashakti; Elle est au-delà de tous les pouvoirs. Parce qu’Elle est la génératrice du pouvoir. Alors Elle doit être au-delà de tout cela. Donc, aujourd’hui, lorsque nous Lui rendons hommage, nous devons La vénérer sous toutes ces formes. Donc vous comprenez que ce dixième jour que nous avons à Navarātrī pour la première fois dans le calendrier, c’est parce qu’aujourd’hui c’est le jour où nous rendons hommage à l’Adi Shakti.

L’Adi Shakti n’a jamais été vénérée avant, jamais. Mais, cette fois-ci, lorsque Je suis allée à Calcutta, Je leur ai dit: “Vous feriez mieux de vénérer l’Adi Shakti aujourd’hui.” Et ils ont été surpris: “Pourquoi aujourd’hui Mère nous demande-t-Elle de vénérer l’Adi Shakti?” Alors, lorsque Je suis revenue à Poona, ils M’ont dit que l’Adi Shakti, comme vous le savez, est la Saptashringi, c’est-à-dire Celle qui a sept pics. Elle Se repose sur ces sept sommets, c’est-à-dire au Sahasrara, sur les sept, les sept Chakras. Elle règne sur tous les sept Chakras.

Ils M’ont raconté que, pendant que nous avions ce Pūjā à Calcutta, au même moment, c’est la seule fois que ceux qui suivent Saptashringi, qui sont très peu nombreux, sont tous venus là-bas, et sont aussi venus là-bas, tout d’abord, les gens qui descendent de Son côté maternel. Donc ceux du côté maternel de l’Adi Shakti sont considérés comme des Vishnouites, ceux qui suivent Vishnu. Alors ils sont d’abord venus là-bas pour La vénérer, et ensuite ceux du côté du beau-père, c’est-à-dire du côté de Shiva, sont venus, ceux du côté de Sadashiva. C’est exactement à ce moment-là que nous avions le Pūjā. Il y avait donc ces deux groupes ensemble à La vénérer.

Donc, en fait, nous avons parmi nous des gens des deux types. Les uns sont, on peut dire, ceux qui vénèrent Brahmadeva sur le côté droit, et il y a les gens qui vénèrent Shiva sur le côté gauche. Les deux côtés doivent se rejoindre en un point, et ce point est arrivé, et nous devons vénérer la forme complètement intégrée de tous ces pouvoirs, qui S’est manifestée à l’intérieur de nous. En fait, lorsqu’on dit qu’il n’y a qu’un seul Dieu, d’accord il n’y a qu’un seul Dieu. Mais un Dieu a une tête, Il a un foie, Il a un estomac, Il a un nez. Il a tout cela. Exactement comme chez les êtres humains. Parce qu’on dit que Dieu a créé les êtres humains à Sa propre image.

Et donc, Il a différentes parties du corps, et Il doit gérer ces différentes parties. Et pour ces différentes parties, Il doit y avoir des Déités, qui doivent être bien comprises. Et tant que vous ne comprenez pas et ne vénérez pas ces Déités, vous ne pouvez pas éveiller ces Déités à l’intérieur de vous. Mais Elles font toutes parties intégrantes de l’Adi Shakti. Elles sont totalement sous le contrôle de l’Adi Shakti. Hier, vous avez entendu parler des pouvoirs de l’Adi Shakti. De même qu’une tortue rétracte tout son corps à l’intérieur de sa coquille, de la même manière, J’ai ramené tous ces pouvoirs à l’intérieur de Moi-même. Je veux dire, vous ne pouvez pas les découvrir facilement. Vous ne pouvez pas les trouver facilement. Exception faite de ces appareils de photo modernes, qui essayent de nous tromper. Ce sont eux qui vous donnent un rendu de Mes formes et de ces choses. Car il y a de la lumière dans ces vibrations et lorsque ces vibrations sont émises, vous commencez à les voir dans ces appareils de photo, même s’ils ne sont pas très sensibles, mais, d’une certaine façon, les gens les captent.

Il y a eu tant de photos miraculeuses, comme vous le savez. Il y a une photo, que vous devez avoir vue, où Shri Ganesha Lui-même Se tient derrière Moi. En fait, vous ne voyez personne ici derrière Moi juste maintenant. Mais vous ne savez pas ce qui se passe. Et c’est cela qu’on doit comprendre, que vous êtes entré dans le nouveau royaume de la magie de Dieu. Et Sa magie S’exerce de tant de façons. Bien sûr, parfois vous vous y perdez aussi. A cause de vos problèmes passés, vous êtes entraîné vers le bas. Vous êtes soumis à la tentation. Parfois, vous êtes aussi dominé par des forces négatives et vous tombez. Et cela, c’est une des choses les plus tristes qui puissent arriver à un Sahaja Yogi.

Car peut-être ne connaissez-vous pas votre passé, vous ne savez pas comment vous avez lutté, comment vous avez travaillé dur pour vous élever à ce niveau. Et après être arrivé à ce niveau, si vous n’essayez pas d’aller plus haut, alors soit vous restez bloqué au même endroit, soit peut-être vous serez projeté en bas. Donc, il faut que vous sachiez que vous êtes un Sahaja Yogi, vous n’êtes pas une femme, un mari, une mère, un père, vous êtes un Sahaja Yogi. De même que Je suis l’Adi Shakti, de même vous êtes des Sahaja Yogis. Donc, Ma tâche principale maintenant est de donner la Réalisation aux autres. Et comme toutes Mes relations sont déjà établies correctement, Je n’ai pas à M’inquiéter au sujet d’une Déité, d’un Dieu: Ils agissent tous très efficacement en tout.

En fait, la description de la Déesse que vous avez lue hier, où Ses mains lançaient toutes les flèches à une telle vitesse qu’on aurait dit qu’Elle était en train de danser. C’est un fait, pas de doute, mais vous ne voyez pas cela. Vous ne pouvez pas voir que chacun de Mes cheveux est comme une flèche. Et cela agit de manière si formidable. Mais pour vous, Je suis juste assise ici calmement, tout à fait comme vous êtes assis. Mais ce n’est pas le cas. Il y a quelque chose de bien plus. En fait, lorsqu’on montre un lion ou un tigre comme Mon vahana [véhicule], alors vous devez comprendre qu’ils existent réellement. Cela existe en réalité. Ce n’est pas juste symbolique, cela existe réellement. Ainsi, la dignité d’un tigre—Je vous ai dit très souvent combien il est digne. C’est parce que Je suis assise sur lui qu’il est si digne. S’il doit manger de la viande, il tuera une vache ou autre chose, mangera la viande et en laissera pour les autres. Il est si digne. Et une fois par mois, il mange. Donc, même pour avoir un vahana de ce genre, il a fallu le faire évoluer du stade d’amibe à ce stade. Sinon, il n’aurait pas été là.

De la même manière, vous avez évolué, et ils sont en vous, tous ces vahanas y sont aussi présents. Et ils réalisent très rapidement tout ce que vous voulez. Vous désirez quelque chose: vous serez surpris, immédiatement vous verrez que cela se réalise. Vous demandez quelque chose: immédiatement cela se produit. Mais vous devez être totalement dédié à Sahaja Yoga. Lorsque Je parle de Sahaja Yoga, vous savez que c’est le Yoga de votre attention à Mes pieds. C’est de cela qu’il s’agit. Mais si vous êtes encore dans votre ego et si vous pensez encore selon ces lignes: “Nous sommes quelqu’un et nous pouvons démarrer notre propre Sahaja Yoga, nous pouvons y arriver de cette façon-ci et de cette façon-là” ou bien “Mon épouse est comme cela, mon enfant est comme cela, mon mari est comme cela.” Vous devez laisser de côté tous ces ces problèmes. Sinon vous ne vous élèverez pas.

Il n’a pas été difficile pour Moi de vous donner la Réalisation, parce que vous étiez simplement prêts pour cela. Mais pour conserver votre lumière, vous devez travailler dur. En fait, le tigre reste à sa propre place. Il ne change pas. Le lion reste à sa propre place, et ils sont tous disponibles, en permanence, à leur propre place. Tous les Devatas et les Dieux sont à Leur propre place, avec Leurs propres qualités, Ils sont là. Nulle part, aucun de ces Dieux n’a été décrit comme vous donnant la moksha. Exception faite pour la Déesse. Elle est la Seule qui vous donne la Réalisation. Parce qu’Elle est en charge de tous les sept Chakras. Elle gère tous ces sept Chakras, et, assise sur ces sept Chakras, Elle peut y arriver.

Donc, il y a une grande histoire, une évolution de toutes ces choses, même dans le corps du Virata, et également en vous. Donc, vous devez le supporter. Si vous n’arrivez pas à y faire face, alors cela ne fonctionnera pas. En fait, les problèmes que nous avons en Occident, comme vous le savez, sont des problèmes stupides, qui ne sont pas dignes d’un Sahaja Yogi. L’attachement. D’abord, ils n’étaient pas attachés à leur épouse ou à leurs enfants, maintenant ils y sont scotchés. Je ne vous dis pas d’abandonner vos enfants ou votre épouse, mais votre attachement devrait être à Sahaja Yoga. Une fois que les bénédictions de Sahaja Yoga viennent à vous, elles couleront vers vos enfants, votre épouse, vers tout le monde, votre pays, le monde entier.

Maintenant, supposons, voici l’attachement, un objet électrique très simple. Donc si cet attachement ne se fait pas à la prise mais à autre chose, à quoi cela sert-il? Il ne peut donner d’électricité à personne d’autre. C’est une logique toute simple: vous devez être attaché d’abord à la source d’énergie. Simple logique. Et ensuite, cette énergie peut couler vers les autres. Si vous-même, vous n’êtes pas attaché à cette source d’énergie, comment ce pouvoir peut-il couler quelque part? C’est une chose simple, que nous ne comprenons pas dans Sahaja Yoga. Et donc nos attachements commencent à rouiller et nous ne comprenons pas ce qui nous est arrivé. Vous n’êtes pas attaché à la source principale! Et c’est le seul attachement dont vous ayez besoin. Et toute la chose coulera vers l’autre bout. Donc nous avons ce genre d’attachements. Ensuite, nous sommes attachés à tant de choses misérables, que nous aimons et qui nous rendent misérables.

Par exemple, nous sommes attachés à, disons, une forme de mode stupide de créateurs. Nous y sommes attachés. Que ce soit dans la culture Sahaj ou pas, nous y sommes attachés. Et tous ces attachements ne sont pas à la source, à la source de joie, à la source de connaissance, à la source d’énergie qui vous fait vous élever. Voilà la raison pour laquelle notre situation d’ascension spirituelle collective est médiocre. En fait, le travail de l’Adi Shakti est de vous donner d’abord la Réalisation, et ensuite de vous donner la vie, de vous apporter le bien-être. Si vous avez des problèmes physiques, Elle S’occupera de vous. Elle fera tout Son possible. Si vous avez un problème mental, Elle essayera de le résoudre. Donc Elle est la consolatrice; Elle vous apporte le réconfort. En même temps, Elle vous protège.

J’ai vu que beaucoup de gens, même maintenant, ont très vite peur, à la moindre chose. Pourquoi devriez-vous avoir peur? Il y a un tigre qui veille. Vous ne pouvez pas le voir, mais il se peut qu’aujourd’hui il soit sur la photo. Et votre Mère est si puissante. Vous devez comprendre combien Elle est puissante. Mais cette compréhension ne vous rentre pas dans la tête. Parfois, vos épouses sont plus puissantes, ou vos enfants sont plus puissants. Alors que vous savez que votre Mère est si puissante—Elle est votre Mère. Alors vous devriez vous sentir totalement en sécurité. C’est alors que les choses se feront.

Je vous donnerai l’exemple d’un monsieur, que J’ai rencontré une fois à Madras, il n’y a pas si longtemps, il y a, Je crois, deux ou trois ans environ. C’était un tel chercheur qu’il M’a immédiatement reconnue. Et ensuite il est venu à Bombay, où il était en poste, et il a reçu une lettre disant que sa mère était sur son lit de mort. Alors il est redescendu. Le docteur lui a dit: “Elle a un cancer foudroyant et elle va mourir en un rien de temps.” Il savait: “Ma Mère est l’Adi Shakti.” Il a simplement pris Ma photo, s’est assis devant Moi en disant: “Mère, je n’ai rien à dire, quoi que Vous pensiez être juste pour ma mère, s’il Vous plaît, faites-le.” Il a juste dit cela. Il est connecté. Ils avaient affirmé: “D’ici trois jours, elle va mourir.” Trois jours après, elle est sortie de l’hôpital. Il l’a ramenée à Bombay, en consultation dans un hôpital, dans un centre anticancéreux. Ils ont dit: “Elle n’a pas de cancer, rien du tout, elle est complètement guérie.”

Si vous ne laissez pas circuler l’énergie, vous vous inquiétez encore pour votre épouse, vous êtes inquiet pour votre maison, vous êtes inquiet pour vos enfants, vous êtes inquiet pour ceci, pour “mes enfants, ma maison, mon épouse”… Ce “mon”, lorsqu’il disparaît, c’est alors que Je peux agir. Mais il ne faut pas le prendre comme si Je disais: “Devenez ascétique!”, pas question! Aucun saint n’était ascétique, ils avaient tous une épouse, ils avaient tous des enfants. Mais toute leur attention était aux Pieds de Lotus de la Mère.

Comme l’a dit Guru Nanak, lorsqu’un jeune garçon joue avec son cerf-volant, le cerf-volant va partout, et lui discute avec ses amis, plaisante et tout cela, mais son attention est sur le cerf-volant. S’il y a une dame qui nettoie sa maison avec un jeune enfant sur la hanche, elle fait le ménage et arrange la maison. Elle fait de tout, mais son attention est sur son enfant. Ensuite, il y a des dames en Inde, comme vous le savez, qui ont sur la tête trois ou quatre cruches remplies d’eau et qui marchent avec les deux mains comme ceci. Elles savent comment garder l’équilibre. Elles parlent entre elles, rient, se moquent les unes des autres, se font marcher. Mais leur attention est sur les cruches.

Mon attention est toujours sur votre Kundalini. Vous ne pouvez pas utiliser de ruse dans Sahaja Yoga, c’est Moi qui vous le dis. Celui qui essaye de jouer le moindre tour sera très sévèrement puni. Alors, s’il vous plaît, faites vraiment très attention à ne pas être malhonnête, et à ne pas jouer de tours dans Sahaja Yoga. Je ne fais rien, mais Ils sont là! Vous le voyez déjà… avec toutes ses dents. Ils ont tous un rôle fixe que Je leur ai expliqué. Ils ont un rôle déterminé. Ils savent quoi faire, et ils le feront. Alors, il n’y a pas besoin de jouer de sales tours dans Sahaja Yoga. C’est une autre erreur des Sahaja Yogis, ils pensent qu’ils peuvent tricher avec Moi ou avec Sahaja Yoga. Lorsque ces choses-là vous viennent à l’esprit, Je dirais que ce sont des idées démoniaques, parce qu’elles vous détruiront complètement. D’un côté, Sahaja Yoga est une bénédiction, vraiment une bénédiction: dans votre ascension spirituelle, vous avancez comme cela. Vous atteignez une certaine hauteur, mais vous devez aussi savoir que vous avez atteint cette hauteur; vous devez faire très attention pour y rester. Car, une fois que vous tombez de cette hauteur-là, jusqu’où tomberez-vous? De nouveau, il est logique de comprendre que vous tomberez très bas.

Donc, ici vous avez les bénédictions, toutes les belles choses, tout l’amour, toute la joie, toute la connaissance, tous les amis, tous les soins. Et alors, si vous ne voulez pas être ici, simplement parce que vous trichez, vous voulez être ici et jouer des tours, ce n’est pas possible. Cela ne fonctionne pas, vous êtes immédiatement éjecté, et une fois que vous êtes renvoyé, Dieu seul sait où vous irez. Cela ne nous regarde pas. Mais vous êtes éjecté par Ceux-là.

Donc il faut savoir que ces Déités sont extrêmement alertes. Et Elles vous observent tous. Car Elles doivent vous protéger, Elles doivent veiller sur vous, Elles doivent vous aider, Elles doivent tout faire pour vous. Elles doivent tout accomplir pour vous. Ce sont Elles qui créent des fleurs pour vous; Elles font toutes sortes de bonnes choses pour vous. Mais, en même temps, Elles ne sont attachées qu’à Moi, toutes, et non pas à vous. Comme vous êtes Mes enfants, Elles veillent sur vous. Une fois que vous essayez de mal vous comporter, vous êtes fini et vous tombez. Mais la compassion de votre Mère est si grande qu’Elle essaye toujours de pardonner, vous redonne une chance et dit à ces Déités de Se calmer. Bien sûr, Elles obéissent—jusqu’à un certain point.

Mais si vous voulez être méchant, si vous voulez être cruel, si vous voulez être immoral et rester dans Sahaja Yoga, vous ne le pouvez pas. Ce n’est pas comme dans une autre religion, comme vous l’avez vu hier, où vous commettez des erreurs, faites ce que vous voulez, tuez quelqu’un, trompez quelqu’un, et restez toujours là. Ce n’est pas comme cela. Ici, vous devez être un Sahaja Yogi dans le véritable sens du terme. Et c’est pour cela qu’il faut le comprendre.

[Il y a des Sahaja Yogis qui sont arrivés, ils ne peuvent pas entrer, Je pense que les portes sont fermées.]

Donc, maintenant, un pouvoir si formidable, si alerte, si affectueux, si gentil est présent. Et c’est une Mère qui est votre professeur. Une Mère qui enseigne à Ses enfants avec amour. Non seulement cela, mais vous n’avez même jamais senti comment Je vous ai enseigné Sahaja Yoga. Vous l’avez juste appris comme cela. C’est un jeu d’enfant pour vous. C’est un sujet si difficile et subtil; vous l’avez appris sans aucune difficulté. Cela a été fait si ingénieusement, cela a été fait si magnifiquement, et intégré en vous, et maintenant vous savez que ceci est Sahaja Yoga, ou que cela n’est pas Sahaja Yoga. Toute cette connaissance vous est venue si gentiment. La façon dont vous chantez ou jouez de la musique indienne, vous voyez, même les Indiens en sont surpris, ils ne savent pas chanter comme vous parfois. Ceux qui étaient venus à Mon programme vous ont vus. Certains musiciens M’ont dit: “Nous avions vraiment honte. Comment ces gens peuvent-ils chanter aussi bien? Et prononcer tout si correctement?”

Et vous devez faire totalement confiance à ce Pouvoir. A cette époque-là, lorsque les gens avaient des difficultés, ils étaient toujours attaqués, ils n’avaient pas leur Réalisation du Soi, ils devaient placer leur confiance dans le Pouvoir Divin. Ils devaient le faire. Mais maintenant, lorsque vous avez reçu la Réalisation, vous avez reçu votre liberté. Vous ne devriez jamais oublier que vous devez avoir confiance en ce Pouvoir Divin: Il veillera toujours sur vous.

En fait, comment jouons-nous des tours dans Sahaja Yoga? Quelques balourds paresseux sont venus dans Sahaja Yoga. Vraiment de gros paresseux, qui doivent être à gauche ou peu importe. Et si vous leur dites: “Tu ferais mieux de faire ce travail.” “Non, Mère, je ne veux pas faire ce travail, parce que mon côté droit va monter.” Un truc très courant. C’est une excuse très courante: “Je ne peux pas faire ce travail!” Lorsqu’il s’agit de travailler, ils s’enfuient simplement. Combien de gens travaillent? Très peu. L’autre jour, Je suis allée dans la cuisine, et J’ai demandé à ces filles indiennes comment cela se passait. Elles ont répondu: “Ils s’enfuient tous. Il n’y a personne ici pour nous aider.” Personne ne veut prendre de responsibilité. Mais ce truc est utilisé contre Sahaja Yoga: “Si je fais cette chose, je passerai à droite.” Mais si vous tombez du côté gauche, celui-ci est là. [Shri Mataji doit faire allusion à la statue du tigre.] C’est très bien que vous l’ayez mis ici, J’en suis très contente.

Donc, tous les gens léthargiques, les paresseux, font toujours cela. En fait, si on dit à quelqu’un: “Tu dois te lever le matin”, il en est malade: “Oh! Comment se lever?” Mais si vous vous référez à votre propre histoire, vous direz que vous avez dû prendre de la drogue, vous avez dû prendre de l’alcool, vous avez dû prendre toutes ces choses du côté gauche, et c’est pour cela que vous n’arrivez pas à vous lever le matin! Maintenant, comment allez-vous éliminer ou neutraliser ces mauvaises habitudes que vous aviez? Comment le ferez-vous? Si vous commencez à vous lever tôt le matin, lentement vous prendrez cette habitude, et vous pourrez vous débarrasser de cela. C’est simplement pour vous rendre disponible lorsque le soleil du matin est sur le point de se lever.

L’alcool lui-même est une telle absurdité du côté gauche. A tel point qu’une fois, la Déesse a bu tout l’alcool du monde. Vous ne le croirez pas, tout l’alcool! Des saints comme Sainath ont fumé tout le tabac du Maharashtra, mais ils fument encore. De même, Shiva a bu tout le poison, parce qu’Il est Celui qui donne la vie. Pour tout cela, Ils ont tant travaillé, si sincèrement, si sérieusement, avec une concentration totale. Vous Me voyez travailler comme cela, mais Eux aussi ont travaillé de la même manière.

Donc, ne considérez pas les choses comme allant de soi! J’ai dit à beaucoup d’entre vous d’écrire: “Qu’ai-je fait pour Sahaja Yoga aujourd’hui? Pour moi-même, je fais tout—Je peins ma maison, je peins ma cuisine, tout, je ferai faire un beau sari, un chemisier. Pour moi-même. Mais qu’ai-je fait pour Sahaja Yoga? Combien de cadeaux ai-je donné aux autres? Combien de lettres ai-je écrites aux autres? Quelles expériences ai-je décrites? Par-dessus tout, combien de fois ai-je ressenti l’amour de ma Mère dans mon cœur?” Mais Je vais vous le dire, la raison pour laquelle ce grand problème existe en Occident, Je l’ai découverte maintenant. De même que J’ai découvert Sahaja Yoga, J’ai aussi découvert le secret que Je vous raconte aujourd’hui.

Elle est aussi la Shakti de la perspicacité, grâce à qui on peut découvrir les démons, comment ils agissent dans nos esprits, comment ils prospèrent. Je pense que Je l’ai dit à certains, mais Je vais vous le dire à tous. Lorsque nous sommes enfants, jusqu’à l’âge de cinq ans, nous sommes tournés vers l’ego, en ce sens que nous ne nous occupons que de nous-mêmes. Si vous distribuez dix jouets à dix enfants, ils prendront leur jouet et joueront avec, sans parler aux autres, ils iront juste jouer. Ils ne se dérangeront pas les uns les autres, ils vivent en parallèle. Ils ne se dérangeront pas. S’ils sont dérangés, ils peuvent se battre, ils peuvent faire quelque chose d’absurde. Cela peut être dû à une sorte de bhoot en eux en tant qu’enfants. Mais dès qu’ils ont cinq ans—maintenant supposons que vous demandiez à quelqu’un, un enfant ici: “Regarde, qu’est-ce que tu vois?” Il dira: “Je vois un tigre ici, et ces fleurs, ceci, cela, je vois tout ceci.” Mais si vous le faites se déplacer là-bas, supposons que quelqu’un soit debout de ce côté-là, que verra-t-il? Il dira encore qu’il voit un tigre, des fleurs, ceci, cela. Essayez! Parce qu’il ne peut pas voir le point de vue d’une autre personne. Il est simplement occupé avec son ego.

En fait, toute la culture de l’Occident, Je l’ai découverte maintenant—Je ne sais pas, auparavant ce n’était pas ainsi, les parents avaient leurs enfants bien en main, et ils avaient la responsabilité des enfants, ils se comportaient bien, afin que leurs enfants soient bien. Ce n’est pas comme avant, les enfants n’arrêtent pas de se battre entre eux. Je veux dire, ils doivent bien se battre un peu, mais c’est dans les chambres qu’ils devraient le faire. Parce que, lorsque J’étais jeune, Je n’ai jamais vu de films où mari et femme ne font que se disputer, ou bien veulent divorcer. Il n’y a absolument aucune compréhension entre mari et femme, mais quand c’est une autre femme ou un autre homme, leur visage devient comme cela. Si vous voyez dans la rue deux personnes main dans la main comme ceci, alors vous avez que ces deux-là ne sont pas mari et femme.

Ce sont les temps modernes. Ce sont les temps modernes. Et l’Occident est le pire. Alors, ce qui se passe, c’est que les parents non plus ne sont pas adultes, ils n’ont pas grandi, ils n’ont aucun sens des responsabilités. Ils ont des enfants, alors la manière de se comporter avec le mari—en particulier les femmes ici sont vraiment extrêmement dominatrices et stupides, Je dois le dire. Elles ne connaissent rien à la cuisine, elles ne connaissent rien à… rien. Elles ne pensent qu’à leur carrière, elles peuvent aller s’asseoir dans une banque et écrire quelque chose. Et elles sont extrêmement stupides; elles ne savent pas comment s’y prendre avec leur mari, elles ne savent pas comment s’y prendre avec leurs enfants. Elles n’ont eu aucune formation. Leur mère n’ont pas fait attention à elles. Elles n’ont eu absolument aucune discipline. Alors, cet enfant tourné vers l’ego est encore tourné vers l’ego. Aucun amour, aucune affection.

On peut dire que Ma mère était une personne très stricte. Extrêmement stricte. Mais elle était aussi extrêmement aimante—extrêmement aimante, extrêmement stricte, tout à fait comme Jagadamba. Je veux dire, elle nous faisait préparer à manger, nous disant même comment tenir la poignée de la casserole. Elle nous disait: “Ce n’est pas le bon angle, ce n’est pas comme cela, fais-le comme ceci! Pourquoi te tiens-tu comme cela? Où est ton attention?” Et il ne fallait pas poser de question. Toute cette discipline et toutes ces choses que nous avons apprises dans notre enfance nous sont utiles aujourd’hui. Et ils étaient extrêmement aimants. Ils le faisaient pour notre bien; tout ce qu’ils faisaient, c’était pour notre bien. Mais Je pense, en particulier en Suisse, J’ai toujours senti que les mères n’ont pas d’éducation et qu’elles sont extrêmement jalouses de leurs filles aussi. Nos mères… Ma mère était très bien éduquée, mais sa mère ne l’était pas. Mais c’était une femme sage. Elle avait le sens des responsabilités, elle savait qu’elle était une mère et qu’elle devait bien se comporter. Elle ne devait pas être puérile et stupide.

Donc, comme cet amour n’a pas été donné à ces dames, elles sont encore tournées vers l’ego. Ce sont encore des bébés. Elles ne sont pas encore adultes. Elles ne peuvent toujours pas voir le point de vue de l’autre personne et elles deviennent extrêmement obstinées: “Non, c’est vrai!” En fait, admettons-le, aujourd’hui vous avez eu ce Pūjā à l’Adi Shakti, qui est un Pūjā dangereux, car c’est comme un miroir, où vous devrez vous voir clairement, vous faire face. Dominer votre mari est une chose stupide et absurde. Parce que vous ne savez pas comment vous y prendre avec votre mari, c’est pour cela. Je dirais que les femmes indiennes dominent effectivement leur mari, en un sens. Les maris ne peuvent rien faire sans leur femme, ils ne peuvent rien faire sans leur femme. Ils ne savent même pas comment faire leurs bagages, ils ne savent même pas comment faire du thé, ils ne savent pas comment faire cuire un œuf, ils ne savent rien. Ils ne savent même pas comment fermer la maison, l’ouvrir, même ouvrir l’armoire, comment faire un lit. Ils ne savent absolument rien faire de pratique.

Je veux dire, Je dirais que Mon mari vient toujours Me demander: “Est-ce que cette cravate va bien?” Je veux dire, il y a maintenant longtemps qu’il sait que Je suis l’Adi Shakti, mais avant également, il venait demander: “Est-ce qu’elle va bien?” “Non, non, elle n’est pas bien.” D’accord, il la change. Mais, comme vous n’êtes pas adultes, vous n’êtes pas mûres, vous ne savez pas comment vous y prendre avec votre mari. Vous essayez de le dominer. Et ensuite les enfants apprennent cela de vous, ils essayent aussi de vous dominer. Apparemment, vous devez le comprendre, c’est l’autorité qui vient du sommet.

Par exemple, Je disais toujours: “Je ne suis pas Dieu, c’est Sadashiva qui est Dieu.” Grégoire a été très choqué lorsque Je lui ai dit cela la première fois. Mais Je suis Dieu aussi. Sans Moi, qu’est-Il? Je suis Son Pouvoir. Il n’a pas de pouvoir. Mais qu’on Le laisse être Dieu, c’est bien! Parce que, si vous devez blâmer quelqu’un, blâmez-Le, c’est Lui Dieu. Mais Je dois travailler dur pour qu’Il soit toujours content. Sinon, vous savez, Il ne Se soucie de personne. Il détruit, c’est tout ce qu’Il sait faire. Il vous détruira, si quelqu’un essaye de Me jouer des tours, Il vous détruira si brutalement que, pendant des vies entières, vous ne pourrez pas redevenir un être humain. Il est comme cela, un type épouvantable. C’est Lui qui a créé toutes ces choses, vous savez.

Donc, nous devons grandir. Nous devons devenir des femmes sages, des femmes qui aiment la Terre Mère, comme Je vous l’ai dit. Et lorsque vous Me dites: “Mère, Vous travaillez si dur, et Vous avez l’air si fraîche.” C’est parce que J’aime cela. C’est comme une musique pour Moi. Travailler est une musique pour Moi. Cuisiner est une musique pour Moi. Tout est une musique pour Moi. La musique vous fatigue-t-elle? Au contraire, elle vous rend fraîche. Et lorsque Je tue des démons, comme vous devez l’avoir vu là-bas, Je suis plus illuminée, davantage de lumières viennent en Moi. C’est l’inverse.

Donc, Je dois vous le faire comprendre, aujourd’hui, faites s’il vous plaît votre introspection complète, une recherche dans votre âme. Découvrez ce qui ne va pas chez vous. Ne flattez pas votre ego, parce que l’ego vous rend idiot, cela vous avez dû le voir. Nous avons des gens dans Sahaja Yoga qui sont comme cela, des idiots. Mais ils n’arrêtent pas de se vanter. Nous savons tous que nous devons aussi avoir quelques clowns dans le cirque. Mais nous devons avoir des lions et des tigres. Ce qui impressionne les gens, ce sont les lions et les tigres, pas les clowns. Donc c’est important, faisons cette introspection et voyons par nous-même combien nous avons fait pour Sahaja Yoga.

Bien sûr, Je dois vous féliciter pour une chose ou une autre. Parce que, vous savez, Je suis comme cela. Je n’ai rien fait pour être comme cela, Je suis simplement comme cela, Je le suis. Donc Je suis le Pouvoir. Si J’ai le Pouvoir, comme Je suis le Pouvoir, qu’y a-t-il là pour M’en sentir transportée de joie? Je ne le ressens pas du tout comme cela. Mais, si Je n’utilise pas Mon Pouvoir, alors Je deviens comme un être humain. Pourquoi suis-Je la Déesse? Parce que J’utilise la moindre parcelle de Mon Pouvoir. Et si vous autres n’utilisez pas votre pouvoir, pour une raison absurde ou une peur que vous avez… Vous pouvez avoir n’importe quelle sorte de tentation ou de limitation, n’importe quoi. Si vous ne faites pas tout pour utiliser votre pouvoir d’amour, alors vous ne pouvez pas vous élever. Donc, si vous voyez tout cela aussi clairement, tout le Pouvoir de votre Mère est fait d’amour. Tout ce qu’Elle fait, c’est par amour pour Sa création.

Et l’introspection commence, mais elle ne doit pas arriver trop tard. Je l’ai répété depuis longtemps, cette façon dont on épuise la Terre Mère, en faisant tant de choses… Vous avez dû M’entendre le dire: ces dix-huit dernières années, Je l’ai répété. Aujourd’hui en fait, les problèmes écologiques se dressent comme un rakshasa devant vous. Maintenant, qu’en faites-vous? Alors faites-y face. Automatiquement, vous devez faire face à vous-même, à la destruction que vous faites. Cette introspection, si vous ne la faites pas maintenant, vous y ferez face à un moment où il sera très tard. Alors, ne soyez pas simplement satisfait de vous-même, du fait que vous êtes maintenant Sahaja Yogi, alors terminé! Si vous êtes venu à Mon Pūjā, bien sûr, c’est comme si vous tombiez à la mer, la mer a le pouvoir de vous absorber. Mais elle a aussi le pouvoir de vous rejeter sur le rivage. Elle agit de ces deux manières.

“Alors, pourquoi ne puis-je pas aller profondément dans Sahaja Yoga?” Il y a des excuses aussi: “Je n’ai pas le temps, je suis très occupé, je travaille au bureau, je fais cela.” Alors vous n’êtes pas un Sahaja Yogi. Tout votre temps est pour Sahaja Yoga. Mais, à cause de cela, Sahaja Yoga vous donne assez de temps pour tout faire. Je connais des gens que Je trouve tout à coup à des Pūjās, parfois à Vancouver, parfois à San Diego, parfois ici. Je lui ai demandé: “Comment es-tu ici? Et ton travail?” Il a répondu: “Le travail nous a amené ici, exactement à cette date-ci.” Lorsque ce Pouvoir est trop grand pour pouvoir L’imaginer, pour comprendre combien Il est immense, alors abandonnez tout à ce Pouvoir. Il résoudra tout pour vous.

Donc, aujourd’hui, nous parlons de la Shakti, des Pouvoirs de la Déesse, dont beaucoup encore  sont à découvrir, et qui sont trop complexes, très bien équilibrés et extrêmement efficaces. Mais quelles que soient les actions avec tout le travail que ces Pouvoirs ont eues à l’intérieur de vous, essayez s’il vous plaît de les respecter. S’il vous plaît, essayez de les assimiler, et de laisser grandir votre être. Ne dites pas: “Maintenant je suis marié”, ou bien “Je suis enceinte” ou “J’ai des enfants, j’ai un travail”, rien de tout cela. Tout devient parfait, dès que vous vous perfectionnez. Tout est lié à votre perfection. Alors vous ne Me posez pas la question: “Quel travail dois-je faire, Mère, que dois-je accomplir?” Rien. Regardez simplement votre cheminement et tout fonctionnera.

Bien que tous les démons aient été tués, ils sont de retour dans leurs propres sièges. La pire chose, c’est qu’ils sont entrés dans la tête des chercheurs, car ils sont venus en tant que gourous maintenant. Ils sont venus en tant qu’Eglise Catholique, en tant qu’Eglise Protestante, en tant que toutes sortes de temples et toutes sortes de fondamentalistes et tout cela. Tous, ils ressemblent aussi à des rakshasas, si vous les regardez. Et lorsqu’ils vous influencent, c’est qu’ils entrent dans votre tête.

Mais après être venus à Sahaja Yoga, même ces têtes-là sont purifiées et vous allez bien, vous vous en êtes sortis. Mais alors, que faire avec cela, avec tout ce travail, ce nettoyage, qui donnent de la joie et tout cela, alors qu’en faire? Vous devez le donner aux autres! Voilà votre responsabilité. Donc, tout d’abord, votre caractère, votre comportement, vos relations devraient être si purs que, par eux-mêmes, ils émettront de la lumière. Par exemple, si vous avez un verre très propre, la lumière peut passer. Mais aussi, la Kundalini étant le pur désir, vous devez avoir un désir très fervent et extrêmement bouillonnant, on peut dire qu’il déborde vraiment, ce désir de savoir à qui donner des vibrations maintenant, à qui donner la Réalisation. Donnez-la aux arbres, donnez-la aux chiens, donnez-là à n’importe qui, et si vous rencontrez aussi des êtres humains, donnez-la-leur. C’est assez difficile.

Donc, cela doit être fait. Mais dans tout ce que vous faites, gardez l’attention sur votre connexion. Mais en voici qui font du Sahaja Yoga, mais si votre connexion a un faux contact, alors qu’êtes-vous en train de donner? Sahaja Yoga ou quoi? Donnez-vous de l’obscurité? Vous donnez de l’ignorance. Vous donnez de la folie.

Donc, cette puisssante Shakti, vous devez en permanence garder la connexion avec Elle, et faire qu’Elle soit contente. Par exemple, le protocole est très important, parce que tous Ceux-là, vous voyez, Ils ont le sens du protocole, parce qu’Ils sont à Leur place. Vous devriez aussi mettre en place votre protocole correctement. Il est plutôt difficile ou embarrassant pour Moi, en tant qu’être humain, de vous dire quel devrait être le protocole envers la Déesse. Vraiment. Mais Je dois vous le dire; parce que Je ne veux pas que vous soyez blessé. Mais ce protocole doit être observé et peut être très bien compris.

Bien sûr, c’est bien mieux maintenant. La première fois qu’ils ont fait Mon Pūjā, à Delhi, ils M’ont fait l’Aarti avec une assiette en plastique, et le kumkum était conservé dans des boîtes de plastique, et J’étais si inquiète à propos de Ces gens-là, que tout Mon corps avait rétréci comme ceci, en essayant de Les maîtriser: “Surtout, ne faites rien!” Si vous regardez Ma photo, vous Me verrez très différente. J’étais si surprise qu’ils ne sachent pas quoi faire. Alors, maintenant, s’il vous plaît, faites bien attention aussi à votre protocole. Par exemple, les gens se promènent tôt le matin, juste en pyjama, ce n’est pas correct. Vous devez vous habiller correctement. Vous allez… vous ne savez pas ce qu’est l’Adi Shakti? Ou bien vous le savez?

Si vous le savez, alors vous allez faire face à l’Adi Shakti. Le protocole doit être bien compris. Pour cela, heureusement, en Inde, les gens ont beaucoup de bon sens; mais parfois aussi ils en manquent. Donc, le protocole est très important, parce qu’Ils seront véritablement furieux si vous ne respectez pas le protocole. C’est extrêmement important. C’est pour cela que le Christ a dit: “Je tolèrerai n’importe quoi envers Moi, mais rien envers le Saint-Esprit.” Et Il a également dit: “Méfiez-vous des âmes murmurantes”, parce que, si vous murmurez dans Mon dos, J’entends tout. Ils Me renseignent tout le temps. Si vous faites quelque chose dans Mon dos, Je sais ce qui se passe. J’accorde un sursis. Mais ensuite cela agit.

C’est pour votre bienfait, pour votre bien, pour votre ascension spirituelle, pour laquelle vous avez lutté pendant des vies! Vous devez vous respecter, respecter le fait que vous êtes des chercheurs et que maintenant vous avez découvert la vérité. Alors, faites-en une couronne, et placez-la sur votre tête. Maintenant vous êtes comme des seigneurs. Tant que vous ne savez pas quels pouvoirs vous avez et comment vous les avez reçus, que vous ne vous en souvenez pas, que cette vérité n’est pas encore devenue partie intégrante de vous, votre croissance sera difficile. Vous ne serez ni ici, ni là, flottant dans l’air comme un pendule allant d’ici à là, de gauche à droite, de droite à gauche.

Et une Sahaja Yogini devrait avoir honte de dire: “J’irai sur la gauche” ou “J’irai sur la droite.” Comment pouvez-vous être si vulnérable? C’est parce que vous n’avez pas grandi. Vous devez être comme le rocher de Gibraltar. Comment pouvez-vous attraper un blocage? D’accord, si vous pensez que quelqu’un est extrêmement négatif, n’approchez pas de lui. Mais vous ne pouvez pas devenir des chéries si délicates.

Mes enfants sont des viras, chevaleresques. Ils doivent l’être. Vous êtes Mes enfants. Vous n’êtes plus Chrétiens, Hindous, Musulmans, vous n’êtes plus tous ces gens affreux et diaboliques, mais vous êtes Mes enfants et vous devez être courageux, vous devez être vertueux, vous devez être bons, vous devez être pleins de compassion, vous devez être dynamiques. C’est le minimum. J’espère qu’après ce Pūjā, vous vous assiérez, méditerez, ferez votre introspection et découvrirez: “Pourquoi fais-je cela? Quel est le problème?” Par exemple, hier, certains s’endormaient, Je les ai vus. A cause du Nabhi gauche. Alors, corrigez votre Nabhi gauche.

Mais si vous êtes véritablement connecté à ce Pouvoir Divin, vous pouvez rester éveillé pendant trois jours et trois nuits, vous ne serez pas fatigué. Cela vous est arrivé parfois. Mais l’attention doit être sur ce Pouvoir, l’attention doit être sur la connexion que vous avez avec ce Pouvoir. C’est seulement alors… Sinon vous serez épuisé, naturellement. Tout est si logique, c’est si logique. Remerciez Dieu, et remerciez-vous vous-même, remerciez votre chance, vous avez tant de chance d’être parmi les rares personnes qui ont réussi cette connexion, et de pouvoir absorber si facilement ce Pouvoir en vous.

Alors que vous arrive-t-il, pourquoi vous comportez-vous comme ces gens de la rue ordinaires avec vos questions stupides? Vous serez surpris de savoir que la Déesse, dans Ses vies précédentes, n’a jamais autant parlé que Moi. Un ou deux mots suffisaient, par exemple Elle disait: “Hoo!” et tuait celui-ci, “Ha!” et achevait celui-là. Toutes ces choses, Elle les a gérées en disant seulement: “Hoo, ha, hee, hey!” Mais Elles n’ont jamais donné la Réalisation à qui que ce soit, aucune des Incarnations. Elles ont dit: “Non, non, non, non, non, pas Moi! Pas Moi, désolé, Je ne vais pas le faire.” Elles ont dû voir combien les êtres humains sont stupides. “Oh, Mon Dieu, rien de cela. Je vais bien. Je peux aller dans la jungle pendant quatorze ans, Je peux conduire le char avec Arjuna”, ou bien “Je peux être crucifié, ou bien Je peux prendre du poison, mais ne Me dites pas de M’occuper des êtres humains! Non, non, non, non. Il vaut mieux aller au zoo qu’aller vers eux.” Et c’est pour cela qu’aucune d’Elles, aucun d’Eux… et certains d’entre Eux n’en ont même pas parlé, en pensant: “Si Nous en parlons, ils diront: ‘Alors pourquoi ne pas nous donner la Réalisation?’” Aucun d’Eux!

Donc, voici la compassion, l’amour et la confiance de l’Adi Shakti, car vous devriez aussi avoir confiance. Non seulement Je vous ai donné la Réalisation, mais Je vous ai donné le pouvoir de donner la Réalisation aux autres. Aucune de ces Incarnations n’a fait ce que vous faites aujourd’hui. Avec tous Leurs pouvoirs, Elles ne l’ont pas fait, alors que vous pouvez le faire, même si vos instruments ne sont pas aussi forts, pas aussi Divins. Mais tout de même, nous devons nous réveiller et établir dans nos propres vies les priorités que nous avons. Pour les Dieux, les priorités étaient seulement le Travail Divin, et rien d’autre. Aucun d’Eux n’a pris un métier, aucun. Aucun d’Eux n’est allé à l’université, aucun n’a fait des études.

La seule chose qu’Ils aient faite, c’était le travail de Dieu. Alors, faites tout le reste en tant que travail de Dieu et c’est ainsi que l’énergie coulera en vous. Lorsque vous commencez à faire le travail de Dieu, tout ce que vous faites devient travail de Dieu, en ce sens que vous faites le travail de Dieu, vous décidez: “Je vais faire le travail de Dieu”, et ensuite Dieu prend le relais. Il fait tout le reste des choses, vous ne faites que le travail de Dieu, Il prend le relais. J’espère que vous comprenez cela. Essayez, essayez! Ayez confiance. Et aussi grâce à Dieu, il y a quelqu’un comme votre Mère, qui peut vous dire ce qui ne pas chez vous. Grâce à Dieu! Même votre mère ne vous a pas dit ce qui n’allait pas, parce qu’elle avait si peur de vous.

Et ne dites pas ensuite—ensuite, lorsque vous dites quelque chose: “Mère, mon cœur se bloque!” Je veux dire, que pouvez-vous faire alors? Si vous comprenez que c’est pour vous améliorer que Je fais cela, c’est par amour, par égard pour vous, alors vous réussirez. Mais Je ne crois pas qu’il s’agisse tellement d’une compréhension mentale, mais d’une compréhension d’un plus haut niveau, où cela devient simplement partie intégrante de votre conscience. “Comment cela peut-il être mauvais? Tout doit être bon pour moi, tout est bon pour moi!”

Enfin et surtout, il faut comprendre que tous ces sept Chakras sur lesquels Je travaille, Je les garde, de manière collective, dans Mon Virata. La qualité de la Viratangana, c’est qu’Elle crée cette conscience universelle en nous, ce sens collectif. Et, même si vous ne vous en rendez pas compte, dans ces temps modernes, nous sommes sur un chemin spirituel uniquement de façon collective. Voilà ce qu’il en est. Parce que vous avez atteint l’état du Sahasrara, et ici vous devez travailler uniquement de façon collective, il n’y a pas d’autre issue! Voici ce dont il faut absolument se rendre compte. Celui qui essaye de faire du mal à la collectivité par un mauvais comportement ou autre chose, sera jeté dehors, pas de doute, mais tombera aussi dans de mauvaises mains.

Ainsi, la collectivité est l’œuvre de l’Adi Shakti. Car, au Sahasrara, au Sahasrara, au Sahasrara règne le Virata. Et le Pouvoir du Virata est la Viratangana. C’est Elle qui crée la collectivité. C’est l’aspect le plus important à connaître: si nous ne savons pas être collectif—à cause de n’importe quoi, la jalousie peut-être, un complexe d’infériorité peut-être, n’importe quoi qui vienne de derrière, comme un ver qui rampe—alors sachez que quelque chose ne va pas chez vous, mais qu’il n’y a rien de mal dans la collectivité. Ne critiquez pas le collectif, tant que Je n’ai pas découvert Moi-même et corrigé ce qui ne va pas. Restez dans la collectivité, avec sagesse et sincérité et essayez de maintenir la collectivité unie. Essayez d’aider les gens à être collectifs, à aimer être ensemble. Ne critiquez pas les autres, ne critiquez que vous-même. Si vous avez l’habitude de critiquer, il vaut mieux vous critiquer vous-même. C’est mieux, parce que ce sont aussi des habitudes.

Les gens, Je l’ai remarqué en particulier en Occident, les gens réagissent à tout. S’ils voient ce tapis: “Uh! Je ne l’aime pas!” Mais ce n’est pas le vôtre, il n’est pas fait pour vous, en quoi cela vous concerne-t-il? “Non, je ne l’aime pas!” Mais ce n’est pas le vôtre, de quoi s’agit-il? Il est étalé ici, pourquoi devriez-vous en être si contrarié? “Je n’aime pas cette personne! Je n’aime pas cette robe!” Qui êtes-vous? “Je n’aime pas!” Cela n’est pas autorisé dans Sahaja Yoga—“Je n’aime pas!” Il y a une façon de dire les choses. Mais il n’y a aucun besoin de dire quoi que ce soit.

Donc, tout ce genre de dédain et de sentiment de supériorité est contre la collectivité. Ensuite, il y a d’autres types de gens stupides, qui sont toujours là pour prendre des photos de Moi, Je l’ai remarqué. Si vous leur dites: “N’allez pas autant devant, n’y allez pas!” “Non, je vais y aller, je ne veux pas faire ceci, je ne vais pas. Terminé!” Mais certains d’entre eux sont, Je crois, véritablement des idiots confirmés, certifiés et stupides. On ne peut pas les corriger. Mais Je vous l’ai dit: “N’en faites pas votre idéal, ne suivez pas leur voie!”

Donc nous en venons à ce point que le travail de l’Adi Shakti est le travail le plus important de toute la création. Bon, tuer les démons, c’est terminé, qu’y a-t-il? C’est terminé! Le travail de Saraswati a été fait, Elle a créé les dinosaures, et alors? Le travail de Mahalakshmi a été fait. Elle vous a conduit au niveau humain, bien, et alors? Mais l’apogée, c’est maintenant, c’est que vous avez reçu votre Réalisation, que vous avez reçu cette qualité particulière, que vous êtes maintenant entré dans le Royaume de Dieu. Alors, maintenant, tenez-vous bien. Et vous devez aussi avoir cette dignité, sachant que vous êtes maintenant entré dans le Royaume de Dieu.

Je l’ai remarqué—une fois J’allais voir le Président de l’Inde. Mais, pour Moi, c’était un être humain comme un autre; Je veux dire, cela ne Me monte pas à la tête, cette histoire de présidence et tout cela. Je montais les marches, et ceux qui marchaient avec Moi ont pris un air très pincé, vous savez, comme cela. J’ai demandé: “Qu’est-ce qui arrive à ces gens? Ils ont vu un fantôme ou quoi?” Juste en montant ces marches. Et il y avait des gens debout, vous voyez, avec des lances et des choses pour les gardes, ou peu importe. Et donc tout cela Me faisait simplement rire. Mais ces gens se prenaient vraiment au sérieux.

Lorsque vous entrez dans le Royaume de Dieu, comme vous devriez être conscient de votre comportement! Comment vous devriez être, comment vous devriez vous comporter ! Ressentez simplement le caractère unique de votre personalité, car vous êtes déjà dans le Royaume de Dieu. Ressentez-le simplement. Si vous pouvez seulement ressentir cela, alors vous saurez quelle place d’honneur vous avez et combien vous devriez être empreint de dignité. Combien vous devriez être beau. Combien vous devriez être soigné, impeccable et gentil. A quel point vous devez connaître les maryadas et tout cela. Et lorsque vous réaliserez que maintenant vous êtes les élus, ou bien on peut dire, les citoyens les plus élevés du Royaume de Dieu, alors vous devez prouver que vous l’avez vraiment réalisé. Que vous le ressentez vraiment. Et vous devriez vous sentir extrêmement joyeux, heureux.

Par exemple, hier, à la moindre chose, tout le monde s’esclaffait comme les autres gens de la rue. Ce n’est pas Sahaja Yoga. S’il y a eu une bonne plaisanterie ou quelque chose, riez, sinon, quelqu’un parle et vous, vous riez. J’en ai été surprise, vous êtes des Sahaja Yogis. Imaginez des saints en train de faire cela, le feraient-ils? Vous êtes des saints; vous êtes des munindras avec smanana: par votre méditation, vous êtes devenus les rois. Comment pouvez-vous vous comporter d’une manière indigne? Alors, essayez d’assumer votre situation! Essayez de ressentir cela.

Hier, bien sûr, lorsque le dernier chant a commencé, il a déclenché, Je le sais, dans beaucoup d’âmes, beaucoup de cœurs, cette joie unique, que nous appelons nirananda. Je l’ai ressentie hier. Mais conservez-la, elle doit juste être gardée bien en sûreté dans votre Khumba, c’est-à-dire la Kundalini. Et c’est Elle qui doit S’élever. Donc, Mon idée était qu’aujourd’hui on ne vénère pas seulement la Khumba, où réside la Kundalini, mais que la Khumba devienne comme un pot de fleurs. C’est comme cela, cela s’est produit et ensuite cela peut aussi, comme a dit quelqu’un: “Mère, ces pots de fleurs peuvent aussi devenir des lampes de table!” J’ai répondu: “Tu vois, c’est toi qui l’as dit!” Donc, la Khumba devient des fleurs, et ces fleurs deviennent de la lumière, de la lumière avec un parfum!

J’espère que vous comprendrez Ma vision et que vous Me soutiendrez, que vous y parviendrez. Je compte entièrement sur vous pour Ma vision. Nous devons transformer ce monde entier en un endroit magnifique. Pour cela, il n’y a pas besoin de beaucoup de sacrifice. Vous êtes déjà bénis, vous n’avez pas grand’chose à faire, la seule chose c’est de garder votre attention sur la source des Pouvoirs.

Que Dieu vous bénisse!

Ah? Merci. Mathias dit: “Nous le promettons!” Dites-le tous! Merci beaucoup.

Vous devriez tous décrire certains des miracles, et comment se passent les choses. Par exemple, nous sommes allés à Paris, et on voulait acheter des saris pour les dames ici, et nulle part nous ne pouvions trouver la taille 44. Soit c’était du 36, soit c’était du 58. Ensuite, en montant dans la voiture, tout à coup J’ai dit: “Maintenant, stop!” Ils ont demandé: “Comment, Mère? Dans la rue?” J’ai dit: “C’est dans la rue, il y a quelqu’un qui vend des saris.” Et nous en avons trouvé.

Autre chose—vous avez déjà vu au Ganesha Pūjā à Ganapatipule, comment nous avons tiré le gros lot pour vos cadeaux. Vous aviez l’habitude d’apporter toujours des cadeaux, très chers, et sans valeur artistique, n’importe quoi, gaspillant tant d’argent. Même pour des Pūjās nationaux, vous n’avez rien pu avoir. Et comment nous avons trouvé ceci, tout à fait de la même façon… En venant de l’aéroport, J’ai juste dit: “Maintenant, il y a quelque chose ici!” Ils ont dit: “Mère, il n’y a rien qu’un magasin.” J’ai dit: “Allons voir!” Nous y sommes juste allés et il y avait toutes ces choses pour rien.

En fait, la même chose s’est passée en Amérique, Je suis descendue et J’ai dit: “La Chine va mal, achetons quelque chose de chinois.” Donc nous sommes allés dans des magasins chinois; ils étaient si chers, très chers. Et J’ai tourné au coin de la rue et J’ai dit: “Bien, laissez-Moi aller dans une petite ruelle”, et il y avait là un magasin qui vendait tout très bon marché, encore une fois quarante pour cent moins cher. Il doit y avoir quelque chose avec ces quarante pour cent. Et juste par hasard, Je pense, à cent mètres de là, ils vendaient cinq fois plus cher, six fois plus cher. Mais pourquoi donc?

Alors maintenant essayez aussi. Mais le désir doit être pur, la compréhension doit être pure. Donc, J’ai juste pensé que ces Sahaja Yogis dépensent tant d’argent, gaspillent tant d’argent, et achètent quelque chose qui n’a aucune valeur. Parce que, tous ces cadeaux que vous Me faites, en réalité Je leur ai demandé d’arrêter, d’arrêter et d’arrêter. Maintenant, du cadeau individuel, nous sommes passés au niveau national. Mais même au national, Je pense que maintenant nous ne devrions pas avoir de cadeau national, mais un cadeau international, si vous pouvez l’année prochaine, si vous êtes d’accord.

Mais, tout cela, tout ce que vous Me donnez, Je ne vais pas le vendre, Je ne vais le donner à personne, il faudrait qu’on puisse le garder pour que la postérité voie ce que vous avez offert. C’est cela la valeur de ces cadeaux, pas la valeur que vous avez dépensée. Donc il n’y a pas du tout besoin de Me donner individuellement des cadeaux, Je sais que vous M’aimez. Et en fait, Je ne sais pas, J’ai dit aux leaders: “S’il vous plaît, ne demandez pas de cadeau national, en fait ne gaspillez pas d’argent!” Mais Je ne sais pas s’ils ne se sont pas encore mis d’accord, mais s’ils sont d’accord, nous pouvons arrêter cela. Et n’avoir qu’un cadeau international, qui pourrait aussi être réduit.

Parce que, vous savez, Je n’ai besoin de rien. Mais ça marche. Cela fonctionne. Par exemple, J’ai dit: “Offrez-Moi de l’ivoire cette fois-ci”, et l’ivoire était tellement cher, partout, et de nouveau nous en avons trouvé dans un endroit si bon marché. Et une fois que vous M’avez offert cet ivoire, vous ne le croirez pas, J’ai lu dans le journal que l’ivoire valait cinq cents dollars le kilo, et maintenant en Amérique il vaut trois dollars le kilo. Est-ce vrai ou pas? Et aussi, l’idée est de donner plus d’encouragement à l’artisanat et à l’art, parce que J’ai expliqué si souvent que vous pouvez prendre un peu d’argile et la transformer en une chose magnifique, qui a une grande valeur. Alors, pourquoi devrions-nous épuiser cette Terre-Mère? Pourquoi ne pas avoir quelques belles choses artistiques, au lieu d’avoir tant de choses?

Mais si vous allez dans les magasins maintenant, vous ne trouvez rien. Vous ne trouvez pas de soie, vous ne trouvez pas ceci, vous ne trouvez pas cela. C’est si difficile d’avoir quelque chose de naturel, parce que les gens ne font que des choses artificielles. Quoi qu’il en soit, en cela aussi, vous devriez créer de la beauté. Si vous commencez à créer de la beauté, alors vous essayerez de la préserver et de l’utiliser en petite quantité, au lieu d’avoir des milliers de choses absurdes, où tout est jetable. Dans quelque temps, nous devrons avoir des êtres humains jetables. Nous devrons nous en débarrasser. Comment vivront-ils sur cette Terre, si nous ne comprenons pas que nous devons vivre sur cette Terre en respectant Ses limites?

Vous voyez, Je vous ai répété, très souvent, de vous mettre aux choses artistiques, de choisir des choses faites main, plutôt ce qui est fait main. N’allez pas trop loin dans ce sens. Au moins, même si vous devez acheter quelque chose qui est, disons, artificiel, au moins veillez à que ce soit artistique. Donc, une fois que vous avez un grand désir—aujourd’hui est le jour où on veut prier dans le monde entier pour la préservation de la Terre-Mère. C’est pour cela que J’ai abordé ce sujet, et nous devrions prier pour que nous développions tous l’art, pour nous-mêmes, pour le donner en cadeau aux autres, et aussi pour utiliser des choses artistiques, faites avec art. Nous pouvons avoir peu de choses, mais des choses artistiques, qui expriment l’art. Pas des choses bon marché. Dans la France entière, J’ai vu que ce plastique s’est infiltré partout, que ce soit du coton, de la soie, de la laine. Il peut entrer dans tout, sauf le cerveau des êtres humains. C’est affreux.

Donc, quoi qu’il en soit, en cela aussi, veillez à acheter des choses artistiques, pas des choses banales, affreuses, bon marché. D’accord? Donc voici ce que nous devons faire aussi aujourd’hui: vous devez Me prier, en faisant le Pūjā: “O Mère, ô Mère, s’il Vous plaît, sauvez notre Terre, et apportez aux gens la sagesse de bien se comporter. Et d’en être conscients.” Et chaque Sahaja Yogi devrait avoir conscience de combien d’énergie il utilise, en électricité, en téléphone, en eau ou en tout. Nous devons être économes dans ce domaine. Si nous ne prenons pas la responsabilité de ces choses, alors cela ne se répandra pas ailleurs. C’est à vous de la faire. Vous devez adopter cela dans votre vie de tous les jours, en tant que partie intégrante de votre vie, vous devez essayer de sauvegarder l’énergie de cette Terre Mère. C’est très important.

Donc, aujourd’hui est le jour où ils ont envoyé une prière particulière, bien sûr c’est fait par Je ne sais quelles églises, mais Je pense que c’est un bon jour, parce qu’ils doivent avoir pensé qu’aujourd’hui c’est le jour de la Déesse, et c’est pour cela qu’ils ont demandé cela.

Que Dieu vous bénisse!

H.H. Shri Mataji Nirmala Devi