Shri Ganesha Puja

Canberra (Australia)

Feedback
Share

Shri Ganesha Puja. Canberra (Australie). 14 Avril 1991.

Traduction Révision1 – 30/6/2014

Ceci sera le cinquième puja en Australie et J’ai pensé que, comme c’était le pays le Ganesha, nous devrions avoir ici le Ganesha Puja. C’est très important et également très salutaire. Nous devrions tous avoir un Ganesha Puja, c’est très important. Et donc aujourd’hui nous allons tenir un Ganesha Puja. Avez-vous les 108 noms de Shri Ganesha ?

Nous venons donc de maintenant demander à John Fisher d’être votre leader à Canberra et il a accepté.

Je ne sais pas quoi vous dire de plus à propos de Shri Ganesha mais c’est réellement si important pour nous de connaître l’importance du Mooladhara Chakra.

Si vous lisez le journal, juste sur la première page vous trouvez des gens qui deviennent fous en ce qui concerne leur sens moral. Je veux dire que, pour nous, c’est quelque chose d’absolument si choquant, et Je pense que peut-être les gens ont des possessions sur leur Mooladhara Chakra. De la façon dont ils se comportent, on ressent que quelque chose est allé complètement de travers avec eux, qu’ils n’ont plus aucun contrôle sur eux-mêmes et qu’ils se conduisent juste comme des gens fous.

Et tous ces problèmes qui surviennent, ces perversions, sont dus à ce genre de possession sur le Mooladhara Chakra. On doit y prêter une très, très grande attention et le respecter. J’ai déjà expliqué de si nombreuses façons comment le garder propre, le respecter, et comment vous comporter vous-même.
Comme vous le savez, Shri Ganesha a été créé à la porte de l’enfer afin de nous protéger de tomber dans l’enfer.

Et en fait, lorsque nous L’insultons et ne prenons pas soin de Lui, Il reste juste endormi. Quand cela arrive, toutes sortes de possessions peuvent survenir et rendre réellement les gens fous.

Quand vous venez de l’Inde dans ces endroits, vous êtes vraiment surpris et choqués. Qu’est-ce qui ne va pas avec ces gens-là ? Comment peuvent-ils se comporter de cette manière ? Comment peuvent-ils tous aller se détruire ainsi eux-mêmes ? Et comment se fait-il qu’ils ne comprennent pas l’importance de la moralité alors qu’ils sont des adeptes du Christ ? Je pense que les Chrétiens sont les pires en ce qui concerne la moralité. Il ne leur reste aucune valeur morale en eux. C’est également si triste que le nombre de gens tués par les Chrétiens soit le maximum. Parfois Je pense que ces gens qui ont été tués partout, peuvent avoir possédé les Chrétiens en sorte qu’ils deviennent juste fous et se comportent de cette manière, se détruisant eux-mêmes.
La première qualité de Shri Ganesha est qu’Il nous donne la sagesse. Et cette sagesse nous procure le sens de savoir comment se comporter, nous donne un équilibre ainsi que la compréhension de savoir comment se comporter vis-à-vis de nous-mêmes, comment vous préserver vous-même, comment vous respecter vous-même. Mais si Ganesha n’est pas du tout là pour vous observer, peut-être que d’horribles bhoots infernaux sortent de l’enfer ou Je ne sais pas, Je ne peux pas expliquer ce genre de chose. Mais Je vais vous dire qu’en Inde, c’est tout le contraire, spécialement en ce qui concerne les femmes, elles sont extrêmement sensibles à leur chasteté, extrêmement attentives.

Par exemple nous avions une reine appelée Padmini et c’était une très belle femme. Et un agresseur musulman qui devint sultan, entendit parler de sa beauté. Alors il voulut la voir. Mais elle refusa : « Je ne désire pas le voir. » Rien que le fait de regarder ainsi une femme – ces yeux libidineux, sont mauvais – également le fait de regarder une femme avec eux, c’est mal. Alors il dit : « Si vous ne me permettez pas de la voir, je vais envahir votre pays. » Donc elle accepta que : « D’accord, il peut me voir dans un miroir. Ainsi au moins ses mauvais yeux ne tomberont pas directement sur moi. » Elle accepta cela. Et il la vit dans un miroir et remarqua qu’elle était encore plus belle qu’il avait imaginé qu’elle serait. Donc alors il voulut la posséder. C’est si physique, si superficiel. Et il dit : « Si tu ne viens pas maintenant avec moi, Je vais à nouveau attaquer. »

Ils échafaudèrent donc un plan : »Décidons maintenant si nous allons soumettre notre reine ou pas. » Alors tout le monde dit : « Rien à faire, nous n’allons pas la soumettre. » Car la chasteté d’une femme est très importante et celle d’une reine, d’une reine qui représente toutes les femmes, ne devrait pas être sacrifiée comme cela. Ils ne pouvaient pas supporter cette idée.

Alors ils dirent : « D’accord, nous allons organiser quelque chose et tromper ces gens. » Ils envoyèrent un mot : « Très bien, nous venons tous et la reine va aussi venir. » Et ils envoyèrent une centaine de palanquins. En Inde, nous utilisons des palanquins couverts pour les dames. Et à l’intérieur de chaque palanquin, il y avait un combattant assis avec toutes ses armes. Et ils étaient quatre pour porter le palanquin et ces quatre-là étaient aussi des soldats. C’était une petite royauté. Aussi quand ils arrivèrent, ces gens étaient très heureux : « La reine arrive » et ils se saoulèrent pour célébrer cela. « La reine arrive. La reine vient. » Aussi ils devinrent à moitié saouls.
Ils avaient dit aux femmes : « Si nous gagnons, alors nous allumerons un feu et vous saurez que nous avons gagné. Mais si vous ne voyez rien de tel, alors soyez sures que nous avons perdu la guerre. »

Ainsi le roi était assis dans le premier palanquin suivi par tous les autres et ils vinrent et les attaquèrent dans le sens qu’ils entrèrent d’abord à l’intérieur et ensuite, à la place de la reine, le roi sortit et ils combattirent tous ces gens.

Mais ils étaient seulement cinq cents donc ne pouvaient pas rester saufs et ces gens avaient de meilleures armes, aussi ils furent tués. Ils n’avaient pas allumé de feu donc maintenant les femmes savaient que tous les envahisseurs allaient venir. C’étaient en fait de très riches sultans, des Musulmans très riches, et cette sorte de gens, mais elles pensèrent que maintenant leur chasteté était en danger. Comme il y avait là une grande plate-forme, elles construisirent un grand bûcher dessus et se tuèrent ainsi elles-mêmes avant qu’ils puissent entrer et toucher leur corps.

Donc, spécialement pour les femmes, c’est très important d’avoir un grand sens de la chasteté. Et si elles n’ont pas ce grand sens de la chasteté, alors elles développent toutes sortes d’idées folles et elles deviennent mentalement très déséquilibrées. Et les enfants qu’elles ont, deviennent également très fous et vous obtenez tous ces problèmes de relations perverties, de relations incestueuses. Et J’ai lu aujourd’hui l’histoire horrible d’une petite fille qui a souffert de cette relation incestueuse.

C’est l’enfer que nous avons créé. En enfer, que va t-il se passer d’autre ? La même chose. Il n’y a rien de sain ni aucune sagesse là-dedans.
Ainsi nous devons comprendre maintenant comment nous devons nous construire nous-mêmes en tant que Sahaja Yogis. Les hommes et les femmes, eux tous, doivent avancer main dans la main car, comme Je l’ai dit, la première qualité est la sagesse et l’essence du Mooladhara est l’innocence. Ils sont faits d’innocence. Le pouvoir de Ganesha, c’est l’innocence. Et l’innocence survient quand vous ne la détruisez pas.

En fait un enfant naît innocent mais, si la mère est ainsi, immédiatement l’enfant [la fille] l’absorbe, et si le père est comme cela, le fils l’absorbe. Mais plus tard, cela va agir qu’il s’agisse d’une mère ou d’un père. Toute la société va devenir décadente, se retrouve décadente, descend de niveau. Vous pouvez le constater si clairement.

Grâce à certains grands saints en Inde qui ont structuré la culture indienne, celle-ci n’est pas venue de certains philosophes ou écrivains ou intellectuels, mais elle nous est venue de saints qui comprirent la valeur de la chasteté ainsi que la valeur de l’innocence. Et ils ont construit tout cela de telle manière que ces choses n’entrent jamais dans notre tête. C’est pourquoi nous les appelons ‘susamskaras’, ce qui signifie ‘les bons conditionnements’. Ces bons conditionnements nous entourent tellement que cela n’entre jamais dans notre tête, toutes ces sortes de choses que ces gens font ici, qui sont folles.

Quand cela n’entre pas dans notre tête, nous pouvons dire que nous ne permettons juste pas à ces possessions d’y entrer. Car, si vous préparez d’une certaine façon un chemin pour entrer pour ces possessions, alors les possessions seront là. Ainsi la façon dont les gens s’habillent de nos jours, vous voyez, ils ressemblent réellement à des sorcières ou des bhoots, absolument. Et de telles personnes vont sûrement se faire attaquer car les bhoots pensent que : « Ceux-ci sont pareils à nous. Entrons en eux. »
Egalement, il ne faut pas couvrir l’Agnya. Je l’ai dit une centaine de fois : « Veuillez ne pas couvrir votre Agnya, veuillez le dégager. Ne couvrez pas votre Agnya. » Si vous couvrez votre Agnya, alors vous ne pouvez pas être protégé.

Ils entrent dans votre Agnya et, à partir de l’Agnya, ils peuvent atteindre votre Mooladhara. Vous êtes donc en train de vivre dans une atmosphère qui est très dangereuse à vivre pour les saints. C’est en fait la raison pour laquelle ils dirent que les saints devaient aller dans l’Himalaya. S’ils pouvaient dire cela aux Indiens, Je ne sais pas ce que Je devrais dire aux gens qui vivent dans des circonstances si horribles, absolument horribles. Je veux dire, pensez-y, combien c’est horrible, et combien de problèmes cela nous procure, combien de gens sont détruits, combien d’enfants sont détruits, comment nous devenons fous.

Donc la première chose, c’est que nous devrions comprendre que Ganesha nous donne des maryadas, des limites. C’est inné en nous. Cela ne nous est pas imposé, c’est inné. Si vous observez une petite fille, elle est réservée, elle sait comment se protéger elle-même. Même les petits garçons, ils sont timides et ils essaient de se protéger eux-mêmes. Mais cette innocence innée, nous essayons d’en faire fi car l’ego est là : « Qu’y a t-il de mal ? » Vous leur faites n’importe quelle remarque : « Qu’y a t-il de mal ? » Et vous ne savez pas à quel point cela est dévastateur.

A Londres, Je connais tellement de parents qui M’ont dit que leurs enfants les squattent déjà, qu’ils ont déjà eu des enfants. A un très jeune âge, vers les 15-16 ans, ils ont des enfants. Et c’est si généralisé, et ils en parlent sans aucune pudeur. Je veux dire qu’en lisant le journal, Je veux dire que vous ne pouvez pas imaginer pourquoi ils écrivent tellement en détails sur toutes ces choses dans le journal. Il n’est pas nécessaire d’écrire chaque détail dans le journal.
Mais à la base nous sommes des gens biens. Dieu nous a créé en tant que bons êtres humains. Nous sommes des gens beaux, mais cet ego et ce genre d’idée stupide : « Qu’y a t-il de mal ? », en faisant n’importe quoi provenant de l’égo, les gens sont devenus fous. Et, quand vous devenez fous, vous vous faites attraper par ces bhoots et, une fois attrapés par ces bhoots, vous commencez à vous comporter d’une façon que personne ne peut expliquer : « Pourquoi se comportent-ils comme cela ? » Je ne comprends juste pas. »

Il y avait un garçon qui vint avec tous ses cheveux improprement peignés et qui paraissait idiot avec tous ces ‘jattas’ comme nous les appelons. Aussi Je lui ai demandé : « Pourquoi t’habilles-tu ainsi ? Tu ressembles à un homme primitif. » Il répondit : « Je veux être primitif. » J’ai dit : « Tu ne le peux pas. Ton cerveau est moderne. Juste en arrangeant tes cheveux comme cela, vas-tu devenir primitif ? Tu ne peux pas devenir primitif. »
Mais imaginez seulement toutes ces choses extérieures qu’ils font. Pour quoi ? Pour avoir une identité.

Maintenant cette idée d’identité est également un signe que vous n’avez pas vos maryadas. Vous pouvez faire n’importe quoi. Vous pouvez devenir un punk et vous faites toutes sortes de choses. Je veux dire qu’il n’y a là pas de maryadas. Et cela signifie que vous niez complètement Ganesha. Ganesha a créé ces maryadas innés en nous. Même une prostituée en Inde, si elle doit faire cette profession parce qu’elle est forcée de le faire, peut-être qu’elle a été emmenée de quelque part ou peut-être qu’à cause de ses gros problèmes, elle peut être devenue une prostituée, mais elle fera attention à ce que son enfant soit préservé. Elle sait que c’est mal. Mais ici, l’atmosphère est si mauvaise que nous ne savons même pas ce qui est mal. Pouvez-vous imaginer, voici la limite des choses, que vous vous voyez vous-même en train de vous noyer dans l’eau et vous savez que vous allez en mourir, mais vous vous réjouissez quand même : « C’est super, je vais être tué. » Voici où en est la situation de la sagesse. C’est vraiment choquant.
Nous devons donc maintenant comprendre quels sont nos maryadas, comment nous devons vivre dans nos maryadas, et Je suis sûre [que vous y arriverez] si vous libérez vraiment votre Shri Ganesha. Pour cela le mieux est de méditer. Installez-vous sur un beau gazon, sur de l’herbe. Asseyez-vous dessus. Placez votre main gauche vers la lumière et la main droite sur la Terre Mère, et dites l’Atharva Sheersha. Si vous pouvez vous en souvenir par coeur, c’est une très bonne chose. Sinon vous pouvez prendre le livre et le lire, ou dire le mantra de Ganesha pour débuter. Cela va beaucoup vous aider. Cela va vous aider, aider vos yeux, toute votre personne, cela va vous convenir très bien.

Et également, avec ce genre de Mooladhara fou, une femme peut devenir extrêmement agressive avec son mari. Je veux dire qu’elle peut être une femme très cruelle. Et c’est ce qui se passe maintenant en Amérique. Mais Je ne peux pas comprendre comment les femmes peuvent être aussi cruelles. Je veux dire que Je n’ai jamais eu l’habitude de penser que des femmes pouvaient être cruelles, réellement ! Je veux dire qu’elles pourraient être rusées, pourraient être du genre à être médisantes ou des sortes de choses stupides comme cela. Mais qu’une femme puisse être une femme cruelle ! Quand J’ai lu pour la première fois l’histoire de l’Angleterre, J’ai été surprise de ce qu’il y avait des reines qui étaient très cruelles, et aussi qu’il y avait eu sept reines qui furent tuées. En Inde, si un roi tue même une seule reine, il sera complètement chassé de tout le pays.

(A qui est l’enfant qui pleure ? Voulez-vous vous occuper de l’enfant ? Que se passe t-il ? Cela doit être une possession, sinon pourquoi l’enfant pleurerait-il autant ? Emmenez-le. Sortez-le. C’est un genre de possession. Ainsi, quand vous transportez des enfants, s’ils commencent à pleurer devant Ma photo ou en Ma présence, alors sachez qu’il doit y avoir une possession, sinon ils ne pleurent pas. Emmenez-le. Je pense que c’est ce qu’il montre.)
Il ne s’agit donc pas d’un genre de chose très simple. C’est très sérieux. C’est très, très sérieux pour les Sahaja Yogis. Ils doivent faire renaître leur innocence, ranimer leur maryadas, se limiter eux-mêmes. C’est très important.

Sinon Je dirais que, si vous répandez du blé partout, comment allez-vous atteindre les hauteurs ? Vous devez les placer dans des sacs, des maryadas. C’est seulement grâce aux maryadas que vous pouvez vous élever. Evidemment la Kundalini va vous aider. Evidemment Ganesha va aussi vous aider. Mais nous devrions également essayer de nous observer nous-mêmes. Il devrait y avoir de l’introspection : « Sommes-nous toujours dans la même catégorie ? » J’ai expliqué à beaucoup de gens que c’est mieux si vous marchez avec les yeux vers l’herbe, à hauteur de seulement trois pieds car, à trois pieds de hauteur, vous pouvez seulement voir les enfants, les fleurs et le sol. Ne regardez pas plus haut que cela. Je pense qu’il n’y a rien de très beau au-delà. Ou bien levez vos yeux beaucoup plus haut de sorte que vous voyez seulement au-dessus des têtes des gens. Ne regardez rien entre les deux. Et tout notre style, notre style de vie est si idiot, Je veux dire que Je ne sais juste pas comment l’expliquer, mais il est accepté.
Hier il y avait un Indien et il vint très sérieusement Me dire : « J’ai commis un péché, donc je doit vous en parler. » J’ai demandé : « Quoi ? » « Dans ma famille, personne ne boit de la bière mais j’en ai parfois bu. » Après cela, Je ne savais plus où regarder et quoi dire. Il dit très sérieusement : « Vous êtes Mère, donc je dois me confesser à Vous. Mais maintenant je ne toucherai plus à la bière. » Imaginez ! Il parlait très sérieusement. Et il Me dit qu’un autre homme était venu.

J’ai demandé : « En fait, vous les Indiens ne désirez pas venir pour cette réunion. Qu’y a t-il ? Vous devez tous gagner de l’argent ? » Il répondit : « Nous avons gagné beaucoup d’argent ici et nous ne désirons plus d’argent. » Mais Je dis : « Alors pourquoi ne venez-vous pas ? Vous devriez venir et l’apporter à Sahaja Yoga. Pourquoi pas ? Il dit : « Vous voyez, Mère, le problème c’est surtout … » Avec une très grande hésitation il ajouta : « Vous voyez, la plupart du temps ce n’est pas publié dans les journaux indiens et nous, les Indiens, pensons que nous sommes d’un genre assez différent, vous voyez. Comment allons-nous nous adapter avec ces gens car, vous voyez, leurs idées sont si différentes, les nôtres sont si différentes, alors comment allons-nous nous intégrer à eux ? C’est très difficile. Mais cette fois-ci j’ai vu également des Indiens et certains Indiens musiciens qui chantent, alors il semble que nous pouvons nous adapter à eux. » J’ai dit : « Oui. Ils peuvent s’ajuster à vous et vous pouvez vous adapter à eux. C’est facile. Ils ont seulement votre style. » Il dit : « Nous avions réellement apprécié la façon dont ils ont été agréables, vous voyez. »
Et eux l’ont été parce qu’ils ne considèrent pas ces choses comme mauvaises ou quoi que ce soit. L’Inde est comme cela, vous voyez. Ils pensent que vous provenez d’une bouteille différente et qu’eux proviennent d’une bouteille différente. Donc vous êtes comme cela et eux sont de cette autre façon. Ils ne peuvent pas être comme vous et vous ne pouvez pas être comme eux. donc ils pensent que vous appartenez à une bouteille différente, vous voyez, à une catégorie différente de gens. Mais ils ne pensent pas que vous êtes mauvais ou bons, ils ne jugent pas.

Mais ce qu’il en est, c’est que nous devons comprendre que nous sommes allés trop loin avec cette folie, en endommageant notre Shri Ganesha.

Les Australiens doivent également donner un très grand exemple dans le domaine de Shri Ganesha car vous êtes assis sur le sol de Shri Ganesha. Vous devez le montrer à tous les Sahaja Yogis. Mais, comme vous le savez, nous avons eu d’horribles expériences jusqu’à maintenant et vous savez comment des gens ont dominé et ont fait toutes sortes de choses insensées dans les domaines de l’argent et d’autres domaines, aussi celui de la moralité. Cela a donc parfois dérangé tout l’équilibre de Sahaja Yoga car tout dépend de Shri Ganesha, ce qui signifie que cela dépend des Australiens. Et les Australiens ont la possibilité d’atteindre un très haut niveau dans le principe de Ganesha car ils ont la Terre Mère installée ici. Que désirent-ils d’autre ? Vous n’avez pas besoin d’adopter ces choses du stupide style américain. Je veux dire, si vous voyez leur fête d’Halloween, Je vous le dis, vous ne pourrez pas manger durant huit jours. Et si vous n’allez seulement qu’à Rio, même si vous ne visitez pas leur carnaval mais rien qu’à en voir les images, vous n’allez pas manger durant un mois tellement ils sont horribles.
Allons-nous donc les suivre ou allons-nous commencer notre propre style de gens spéciaux australiens dédiés à Shri Ganesha ? Ou bien ? Je dois vous avertir de ceci, que les gens vous observent de partout, tous les Sahaja Yogis sont là. Vous savez que partout dans le monde, nous avons des Sahaja Yogis et qu’ils observent chacun, et vous devez faire votre maximum pour exprimer votre principe de Ganesha, ce qui devrait être très facile pour vous.

Et, comme Je vous l’ai dit, cette Australie a un jour fait partie intégrante de l’Inde. Elle est descendue jusqu’ici. Donc vous pouvez dire qu’au moins dans vos films et tout cela, ils sont dharmiques, ils sont dharmiques. Ils ne sont pas aussi mauvais que les films américains. Mais cependant cette idée de copier les Français ou les Américains, montre que nous avons perdu notre personnalité. Mais Shri Ganesha vous donne une personnalité. Il vous procure votre personnalité car Il vous donne des maryadas. Vous voyez, vous obtenez votre personnalité seulement grâce aux maryadas. Une personne est connue par ses maryadas. Et c’est ce qui doit venir en nous, ce sont nos maryadas.
Donc le Puja d’aujourd’hui est celui de Shri Ganesha. Comme vous le savez évidemment, Il a quatre pétales et vous savez dans quoi Il est placé et ce qu’Il fait et tout cela, et comment Il s’occupe de la chasteté de Sa Mère et tout cela. Mais la chose principale c’est de savoir comment nous développons Shri Ganesha en nous, comment les gens nous voient comme les incarnations de l’innocence sur cette Terre. Je sais que c’est très difficile mais imaginez Shri Ganesha assis aux portes de l’enfer, aux portes de l’excrétion, car Il est juste pareil à un lotus, au-dessus de toute autre chose, et Il rend tout parfumé.

De la même façon J’attends de vous tous, les Sahaja Yogis d’Australie, d’avoir cette belle personnalité de Shri Ganesha, et que vous émettiez ce parfum d’innocence parmi tous les Sahaja Yogis et ensuite parmi le monde entier.

Que Dieu vous bénisse !