Shri Raja Rajeshwari Puja, Madras 1991

(India)

1991-12-06 Shri Raja Rajeshwari Puja, 30' Download subtitles: BG,CS,DE,EL,EN,ES,FI,FR,IT,JA,LT,NL,PL,PT,RO,RU,SQ,TH,ZH-HANS,ZH-HANTView subtitles: Add subtitles:
Download video (standard quality): View and download on Vimeo: View on Youku: Download audio:
Transcribe/Translate oTranscribe


Shri Raja Rajeshwari Puja. Madras (India), 6 December 1991.

English transcript verified IBP
Traduction française version 1/1/2014.

Aujourd’hui, nous allons avoir le Pūjā à Shrī Ganesha, suivi par celui à Rāja Rājeshwarī.
Il a été décrit tant de noms de la Déesse: en particulier, Adi Shankaracharya L’a appelée Rāja Rājeshwarī, ce qui signifie qu’Elle est la Reine de toutes les Reines. Egalement pour la Vierge Marie, on a utilisé ce titre en Occident. Ces idées sont venues de la religion païenne, comme Je vous l’ai déjà expliqué, et elles ne sont pas venues de la description de la Vierge Marie dans la Bible. Cela montre qu’il y a eu beaucoup de changements dans le texte de la Sainte Bible. Et il y a eu beaucoup de changements dans le texte des écritures indiennes, même dans la Gītā. Et c’est ainsi qu’a commencé le déraillement dans chacune des religions. Et les intellectuels en ont profité et ont commencé à projeter leur propre idée, en disant des choses, en décrivant des choses qui étaient absolument contre le Pouvoir Divin.
Vous avez tous eu beaucoup de chance sur cette Terre d’avoir découvert la réalité, et vous voyez que toutes ces choses mythologiques sont vraies; toutes les choses qui sont intellectuelles ne sont pas vraies; également, tout ce qui est utilisé dans le but de diviser les gens entre eux n’est pas vrai.
Comme nous croyons en toutes les religions, c’est pour cela que toutes les personnes soi-disant religieuses sont contre nous; parce que vous êtes censé ne croire qu’en une seule religion et combattre tout le reste. Si vous croyez en toutes les religions, cela signifie que vous n’êtes absolument pas religieux – voilà leur concept. Et cela les a choqués, que nous croyions en toutes les religions, que nous respections toutes les Incarnations et que nous croyions en l’intégration de toutes ces Déités.
A propos de Ganesha, cela a dû être une grande révélation pour vous autres qui êtes des pays occidentaux. Même dans le Nord [de l’Inde], Je ne trouve pas que Ganesha soit autant vénéré que dans le Sud, en particulier dans cette région, et également dans le Maharashtra; parce que dans le Maharashtra, nous avons huit swayambhus de Ganesha, et ils y croient tous.
Maintenant on prétend que ce n’est qu’une foi aveugle, et ceci et cela. Mais maintenant vous avez vu Ganesha debout derrière Moi, en Moi: c’est simplement pour prouver qu’il y a une Déité appelée Ganesha. On vous a donné ces photos où Ganesha est à moitié assis ici, et le reste est Mon sari et tout cela. Mais tout ceci est fait pour vous convaincre qu’il y a une Déité qui est Shrī Ganehsa, et qu’Il agit, qu’Il travaille à travers le Mooladhara. Cette connaissance était connue des Indiens il y a des milliers d’années. Cette dance kuchipudi a démarré sept siècles avant Jésus-Christ, alors, vous pouvez l’imaginer, ce concept de Ganesha doit dater de milliers d’années.
Donc les gens étaient très évolués spirituellement dans ce pays, et ils savaient ce que sont les Déités, à quoi Elles ressemblent, quelles sont Leurs fonctions – même si c’était une connaissance secrète inaccessible au grand public. Mais tout ce qu’ont dit les Saints était accepté, parce qu’il n’y avait là aucun ego.
J’ai essayé de découvrir pourquoi en Occident les gens développent tant d’ego. Je n’ai pas encore été capable d’en découvrir la raison principale, ni pourquoi ce genre d’agressivité apparaît à travers l’aspect de l’ego. On peut parler de cette compétitivité et de tout cela, mais tout au long de l’histoire en Occident, même les gens qui suivaient le Christ – qui n’était rien d’autre qu’humilité, véritablement écrit partout en grosses lettres – ces gens étaient pourtant si agressifs.
En fait, l’humilité est la principale chose qu’il faut comprendre. Et, vous en serez surpris, l’humilité est appelée vinay, qui est la qualité de Shrī Ganesha – Vinayaka. “Vidya vinayen shobhate.” “Vidya”, c’est-à-dire la connaissance, “n’est décorée que par l’humilité.”
Donc cette humilité, vous l’avez vue hier chez ces grands artistes, et les grands gurus qui étaient là. Et ce guru M’a invitée à son académie, et il a fait toutes sortes d’offrandes, telles qu’on en ferait à une Déesse. J’étais si touchée, de cette immédiate acceptation de Moi, et de Sahaja Yoga.
Même cette Kalakshetra , qui était dominée par la Société Théosophique – même si cette dame ne se souciait pas autant de la Société Théosophique – et elle a créé ce grand auditorium et tout cela, et elle a tout dédié à l’art. Elle n’a pas permis à la Société Théosophique d’y entrer.
Malgré tout cela, à la façon dont ils M’ont acceptée, tous, vous pouvez voir si clairement leur dévotion et leur compréhension. Etre humble face à un Saint, c’est véritablement une loi non écrite de ce pays. Et un Saint ne doit pas être défié, ni être dominé. Tout ce que dit le Saint doit être accepté.
Donc la première qualité que Ganesha devrait nous donner, c’est vinay — “vinay”, c’est-à-dire l’humilité. L’humilité n’est pas superficielle, comme lorsque vous n’arrêtez pas de dire “Désolé” ou “Excusez-moi”, “J’ai bien peur” – pas de cette façon-là. Ce n’est pas vatchik, ce n’est pas juste feint, mais c’est de l’intérieur que doit venir l’humilité. En fait, l’humilité, bien sûr, est toujours gâchée par l’ego et l’ego vous maintient juste à flot, et vous ne comprenez jamais que vous avez eu de l’ego. Même lorsque Je parle d’ego, les gens pensent: “Mère parle de quelqu’un d’autre”, ils ne pensent jamais: “C’est moi qui ai cet ego.” Donc Ganesha tue l’ego, car l’humilité est la seule chose qui puisse vraiment neutraliser votre ego.
Pour devenir humble, à quoi devez-vous faire attention? Par exemple dans ce pays où vous êtes venus, il y a des gens très simples, vous voyez, vivant très simplement, ils n’ont pas toutes ces choses sophistiquées autour d’eux; ils mangent avec les mains, mangent des plantes et des feuilles, vous voyez. Et selon certaines dames qui ont vécu ici, les Occidentaux pensent que ce sont tous des primitifs.
Mais regardez la manière dont ils ont développé cet art. Ce genre d’agilité et même cette manière de sauter, vous ne pouvez pas y arriver. En fait, la raison de ce genre de travail, c’est l’humilité envers l’art. L’art doit être respecté. Un guru doit être respecté. Le respect est la seule manière d’apprendre quoi que ce soit. C’est en quelque sorte enraciné dans le sang indien, Je pense, que vous devez obéir à votre guru, sans réserve, implicitement.
Et ce guru forme tant de gens, il y a là-bas tant de filles, qui n’y sont pour rien d’autre qu’exprimer son art. Il ne reçoit pas beaucoup d’argent, J’ai pu le voir. Ils ont très peu de nourriture, et également il ne se fait pas beaucoup payer. Mais le dévouement qu’il a est semblable au dévouement de Shrī Ganesha pour Sa Mère. Et cette façon dont il est complètement pris par cela: toutes les autres choses ne sont pas importantes.
Donc pour l’humilité, vous devez retirer votre attention des autres choses. C’est une chose extrêmement importante. Si votre attention va sur vos autres problèmes, ceci, cela, ou si vous essayez de venir à Sahaja Yoga par d’autres canaux, cela ne fonctionnera pas. Vous devez devenir humble dans votre cœur, tout à fait humble. Il est innocent, c’est pour cela qu’Il est humble. Si vous n’êtes pas innocent, alors vous ne pouvez pas être humble. Le signe de l’innocence, c’est l’humilité. Un bon enfant, un gentil enfant innocent est extrêmement obéissant. A tout ce que vous lui dites, il obéit simplement.
Je connais Mes petits-enfants – une fois, nous allions au Népal, et il faisait très froid là-bas. Et leur mère Me disait: “Ils ne veulent rien porter sur la tête.” J’ai répondu: “Je vais M’en occuper en une minute.” Je les ai juste appelés et leur ai donné des morceaux de tissu ordinaire. J’ai dit: “Vous devez vous couvrir la tête.” “D’accord!” Ils l’ont mis sur la tête, correctement, en le nouant. Ils avaient l’air un peu bizarres, mais cela ne les a pas dérangés.
Voilà ce qui fait défaut, et c’est pour cela que nous trouvons qu’il y a moins de profondeur. Pas uniquement à cause des conditionnements – Je ne veux pas parler des conditionnements. Les gens sont sortis des conditionnements; même les Indiens sont devenus comme cela. Il leur est difficile d’être humbles, très difficile. Vous pouvez accuser l’influence occidentale, ou peut-être ont-ils oublié leur passé. Mais l’humilité est si importante.
Par exemple, Je dois vous le raconter: depuis notre enfance, même si Je suis née dans une famille chrétienne, nous devions toucher la Terre Mère et demander d’abord pardon, puis vous vous touchez la tête. Et toucher les pieds de vos parents, et de tous les aînés de la famille – n’est-ce pas? Toucher les pieds de tous ceux qui sont plus âgés dans la famille. Même de vieilles servantes, vous voyez, qui s’étaient occupées de nos frères aînés et tout cela – nous leur touchions aussi les pieds. Mais cette humilité fait défaut. Et cette dignité que devraient avoir les aînés n’est pas non plus présente. Mais quoi qu’il en soit, il était de notre devoir de toucher les pieds de tout le monde et de ne pas discuter ce que disaient les aînés.
Donc ceci créera une si belle atmosphère dans Sahaja Yoga, si vous tenez à vous dire: “Suis-je humble en faisant ceci?” Posez-vous simplement la question: “Ai-je été humble en faisant ceci, ou en disant ceci?”
Maintenant, le problème, c’est la critique des leaders. Ils sont leaders parce qu’ils le méritent. Le jour où Je M’apercevrai qu’ils ne sont plus bons, Je les renverrai – vous aussi, vous le savez très bien. Mais il n’y a aucune humilité. Alors l’humilité est remplacée par l’ego, et cet ego crée de l’ego chez les leaders. Les leaders deviennent pleins d’ego, et tant de leaders sont renvoyés. Je veux dire, Je n’arrive pas à savoir, lorsqu’il faut rétablir l’équilibre, si Je dois blamer les membres ou les leaders. Donc, Mère les a nommés leaders, alors soyons humbles. Après tout, il doit bien y avoir une raison pour que Mère leur ait demandé d’être leaders. Pourquoi devrions-nous essayer de nous disputer avec eux, de les critiquer? Nous nous comportons comme un syndicat.
Donc, Shrī Ganesha est si humble, et Ses Ganas sont encore plus humbles en un sens, parce qu’Il ne tolère aucun Gana qui ne soit pas humble envers Mère. D’un petit signe des yeux, Ils sont là pour combattre, et pour faire tout ce qui Leur est suggéré. Et Ils comprennent chaque angle de vue de Leur Mère, et savent ce qui doit être fait. Donc seul ce genre de dévouement peut vous rendre de plus en plus profond.
En fait, peut-être qu’avec cette manière de faire en Occident, nous devons nous déployer davantage, faire davantage de publicité, parler davantage de nous, nous vanter davantage. Plus vous le faites, plus vous aurez du succès. C’est ce que vous voyez tous les jours. Ils affirment: “Je crois” – vous voyez, qui êtes-vous pour croire ou ne pas croire? Qui êtes-vous pour affirmer cela? Mais en un sens, vous voyez, votre image doit suivre cet exemple – un homme à la forte personnalité, ou une sorte de grand personnage.
Vous créez un personnage; tout à fait artificiel, absurde. Et c’est très surprenant: face à un personnage si artificiel, les gens s’inclinent. Peut-être sont-ils aussi artificiels, et est-ce pour cela qu’ils s’inclinent devant ces personnes artificielles. J’en suis surprise. Je veux dire, ce sont des escrocs bien connus, donc les gens savent que ce sont des escrocs, ils ont fait toutes sortes de choses, mais pourtant ils se prosternent devant eux. Peut-être parce qu’ils veulent en retirer une forme d’avantage matériel, ou Je ne sais pas, une forme d’avantage artificiel. Même être pris en photo avec un tel homme est considéré comme quelque chose de vraiment formidable.
Donc toutes ces idées doivent être examinées par les Sahaja Yogis. Ils doivent voir clair dans cette plaisanterie, cette mise en scène, voir ce qui se passe et également y réfléchir, s’introspecter: “J’espère que je n’ai pas cela en moi.” Parfois nous rions des autres, mais nous-mêmes en faisons partie. Alors, une fois que nous commençons à nous introspecter, nous voyons en nous: “Oui, c’est bien là!”
Il y a certains Sahaja Yogis dans certains pays, on Me l’a toujours raconté, qui décrètent tout à coup: “Mère m’a donné des pouvoirs spéciaux.” Ou bien ils disent: “Je suis Mahā Mātājī” – il y en avait un comme cela, Mahā Mātājī. Je n’ai même jamais dit que Je suis Mātājī. C’est vous qui M’appelez ainsi, Je ne l’ai jamais dit. Mais il disait: “Je suis Mahā Mātājī.” Vous pouvez le traiter de fou, vous pouvez le traiter de n’importe quoi, mais c’est vraiment parce que son arrogance a tellement enflé qu’il ne voit pas de quoi il parle. C’est ainsi que vous aussi vous flattez l’ego de votre leader, en l’attaquant. Plus vous l’attaquez, plus il réagit et lorsqu’il réagit, son ego n’arrête pas de gonfler comme cela.
Comme Je vous l’ai dit, aujourd’hui nous allons célébrer Rāja Rājeshwarī. Je ne vous ai jamais dit ceci auparavant. Je ne vous ai jamais demandé de lire la Guru Gita, pour la même raison. Je ne vous ai jamais dit qu’Elle est Rāja Rājeshwarī, parce que de nouveau cela pourrait un peu aller dans votre ego: “Comment peut-Elle être la Reine de toutes les Reines?” Bien sûr, pour la Mère du Christ, ça va, mais pas Mātājī – c’est trop! Alors Je ne vous ai jamais dit cela. J’ai dit: “Baba, Je suis une humble Mère, c’est tout, la Sainte Mère” – terminé! Cela crée des trous ici, c’est pour cela que cela peut arriver, peut-être!
Quoi qu’il en soit, Je pouvais comprendre quel était le problème, et c’est de façon très humoristique que nous avons géré beaucoup de choses. Mais pourtant Je le sens, regardez la manière d’être de ces artistes, de ces gens, la façon dont ils créent des choses – ce n’est peut-être pas selon vos idées de la décoration, ou tout cela. Vous pourriez dire que c’est plutôt criard, ou peut-être ceci ou cela, vous voyez, toujours dans le mental: “On aurait pu en mettre bien moins, il aurait fallu quelque chose d’espacé,” et tout cela. Vous pourriez commencer à critiquer, parce que c’est l’une des qualités des gens qui ne sont pas humbles: ils pensent qu’ils ont un don pour tout critiquer. “Oh, je n’aime pas cette couleur, ce n’est pas bien.” Mais l’artiste l’a fait avec son cœur – appréciez-le!
Donc le deuxième aspect, c’est d’apprécier. Appréciez votre vie; quelle qu’elle soit, appréciez-la, acceptez-la. Mais pas à contrecœur. Toutes ces idées mentales dans la tête, que l’art signifie ceci, que l’art signifie cela, nous ont conduit à cette situation où nous n’aurons plus de Rembrandt, ni de Michel Ange – terminé!
Ce n’est pas mental, l’art n’est jamais mental. Il vient de l’intérieur, et tout ce qui vient de l’intérieur ne peut pas être comparé avec vos idées à l’extérieur. Donc l’appréciation – Je veux dire, vous pouvez affirmer que les Indiens du Sud portent des vêtements vraiment très criards par rapport à notre style. Mais pas pour Moi. Certains pourraient dire autre chose. Egalement J’ai remarqué que les Indiens du Nord doivent critiquer les Indiens du Sud, et les Indiens du Sud doivent critiquer les Indiens du Nord. Mais quoi qu’il en soit – personne n’en retirera rien de bon. C’est de la stupidité, c’est de la stupidité.
Mais apprécier et accepter, cela vous devez vous en imprégner. Les Indiens du Nord ne peuvent pas aimer la nourriture du Sud de l’Inde, quelle qu’elle soit. Vous pouvez tout essayer, ils n’y arrivent pas. Ils n’arrivent pas à aimer leur musique non plus. Alors pouvez-vous imaginer toute l’Inde divisée en deux parties, où les Indiens du Sud n’aiment pas la nourriture du Nord de l’Inde, ni la danse de l’Inde du Nord – Je veux dire, même dans notre pays. Nous sommes si divisés, dans ce pays, que quelqu’un de Rameshwaram n’aime pas la nourriture de Madras, quelqu’un de Madras n’aime pas la nourriture de Delhi. C’est… Donc ces méthodes de division viennent de votre manque d’humilité intérieure. Si vous savez tout apprécier, alors vous êtes humble. Si vous savez apprécier chaque expression, alors vous êtes humble.
Cette humilité est vraiment liée à votre for intérieur, parce qu’elle vient du Mooladhara. Et c’est vraiment ce qu’est Shrī Ganesha. Imaginez simplement, Il a un petit rat sur lequel Il se déplace, Il n’a pas de voitures Impala ou de Rolls Royce’s. Il Se déplace simplement, avec Son gros ventre, Il Se déplace sur un petit rat. Aucune affirmation de Ses pouvoirs – Il est si humble, Il est si mignon. Et Il est le créateur de tous les rythmes, les choses et les vibrations. Sans Lui, Je ne sais pas ce que serait ce monde. Et c’est cela que nous devons véritablement apprécier partout, au lieu de dénoncer ceci, cela.
Je veux dire, même la couleur de cette pièce, vous pouvez ne pas l’aimer; ceci, vous pouvez ne pas l’aimer. Je veux dire, il y a tant de choses que vous n’aimez pas. Alors Je dois vous demander: “Qu’aimez-vous?” “Des haricots blancs!” – d’accord! Nous devons nous ouvrir. Avec l’humilité, vous vous ouvrez, vous pénétrez, vous vous déployez. Sans humilité, vous ne le pouvez pas parce que vous vous opposez à tout, en créant un mur. Seule l’humilité vous permettra de vous déployer.
Aujourd’hui, en ce premier jour de notre tour, Je vous demanderais d’être vraiment très humbles. Comprenez que l’humilité est extrêmement simple, et belle. Vous avez vu cette petite fille jouer de la veena, un Adi Vadyam si difficile, un instrument primordial, jouant avec une telle douceur, avec une telle dextérité, et si humblement. Et elle est venue vers Moi en disant: “Mère, quel privilège cela a été d’avoir eu l’occasion de jouer devant Vous!” Imaginez simplement – quel génie!
Un autre, que J’ai rencontré la dernière fois, était joueur de mandoline à peu près du même âge, peut-être plus jeune. Je veux dire, il est maintenant célèbre dans le monde entier, mais lorsqu’il a joué devant Moi, il n’a pas voulu accepter d’argent, rien, il était simplement en extase.
Même la danseuse M’a dit qu’elle est entrée en extase lorsqu’elle M’a vue, et qu’elle a juste dansé si bien avec tant d’énergie. Et elle – elle avait de la fièvre. Elle M’a dit: “Ma fièvre est partie, complètement, je vais parfaitement bien.” Regardez ces artistes! Je veux dire, ils n’ont jamais entendu parler de Moi, ils ne savent rien de Sahaja Yoga. Mais quelle humble compréhension du Divin – parce qu’ils sont humbles. Le Divin ne S’affirme jamais, ne cherche pas à Se propager, ne fait pas grand bruit.
[Alors maintenant ils sont ici. Approchez. C’est Guido? Les Italiens sont venus. C’est pour cela que J’ai retardé le Pūjā aujourd’hui. C’est Guido? Appelez-le simplement. Guido est trop humble pour s’avancer. Entrez, entrez. Avancez juste un peu vers l’avant. Juste… Que Dieu vous bénisse!… Je vous attendais! S’il vous plaît, s’il vous plaît asseyez-vous. Non, non, venez. Approchez. Pouvez-vous – vous pouvez tous vous asseoir devant, il y a de la place. Venez simplement… vous pouvez tous vous asseoir là. Je dois faire en sorte qu’ils soient contents, vous savez, parce que J’habite en Italie! Approchez… C’est bien, pour qu’ils en aient une partie. Venez juste devant, là. Ou vous pouvez vous asseoir au milieu, peu importe. Vous pouvez vous asseoir là où vous êtes, oui, oui. Venez devant, venez devant, il y a de la place ici.]
Donc, Je leur parlais de Shrī Ganesha, que Son pouvoir intrinsèque vient de Son humilité; et que nous devons tous être extrêmement humbles, extrêmement humbles, et tout apprécier. Bien sûr, vous devez leur faire écouter Mon discours – ils l’ont déjà enregistré – pour qu’ils sachent ce que J’ai dit aujourd’hui. Mais maintenant nous pouvons avoir le Pūjā.
Que Dieu vous bénisse!