Shri Shakti Mahakali Puja, Bangalore 1991

(India)

1991-12-09 Mahakali Puja Talk, Bangalore, India, 28' Download subtitles: CS,EN,NL,PL,PT,RU,SK,TRView subtitles: Add subtitles:
Download video (standard quality): View and download on Vimeo: View on Youku: Download audio:
Transcribe/Translate/Verify using oTranscribe


Feedback
Share

Shri Shakti Mahakali Puja. Bangalore (India), 9 December 1991.

English transcript verified IBP
Traduction française version 1/1/2014.

Vous êtes tous venus maintenant à Bangalore, et hier vous êtes allés à Mysore, qui était gouverné par Mahishasura. C’est la raison pour laquelle vous n’avez pas eu de repas – cela vous a contrarié. Il vaut mieux ne pas manger dans ces endroits, n’est-ce pas? D’accord?
Donc, c’est un très bel endroit, Bangalore. Le climat est magnifique et vous découvrirez toujours que ces rakshasas ont vécu dans des endroits comme celui-ci. Par exemple à Poona, vous avez, vous savez, ce Rajneesh était là-bas – ici, c’est ce Mahishasura. Ils essayent toujours de trouver des endroits qui sont froids, car ils ont tant de chaleur dans le corps. En fait, comme vous le savez, il y a un autre rakshasa ici, qui doit être exposé. Et ceci, grâce à notre Pūjā aujourd’hui, nous devrions y arriver.
Dans les temps anciens, lorsque la Déesse devait combattre les rakshasas, ces rakshasas n’étaient pas impliqués chez les êtres humains en tant que tels. Ils ne devenaient des gourous ou autre chose. Et donc, maintenant nous trouvons que dans Kali Yuga, ils sont entrés dans le cerveau des sadhakas, de leurs disciples. Il est très difficile de les en enlever. Et une fois qu’ils vont dans le cerveau des sadhakas, alors ces sadhakas deviennent, bien sûr, possédés, ils souffrent, ils ont toutes sortes de problèmes. Malgré cela, ils restent fidèles à cette personne, car ils sont hypnotisés, profondément hypnotisés. Et cette hypnose les rend vraiment si obstinés que, même s’ils doivent en mourir, ils ne veulent pas abandonner leur gourou.
La chose essentielle, c’est qu’en ce Kali Yuga, il y a tant de sadhakas qui courent comme des dératés. Ils courent partout, essayant de découvrir un moyen de trouver la Vérité. C’est pourquoi, comme le marché est lancé, vous savez, vous avez des gens qui vendent aussi. Donc c’est ainsi que tant d’entre eux sont apparus et essayent ces choses, ces combines sur les gens, partout.
La plupart d’entre eux sont allés dans les pays occidentaux, car les gens y ont de l’argent. Grâce à Dieu, nous ne sommes pas assez riches en Inde pour qu’ils nous arnaquent – c’est surtout en Amérique. Et les Américains ont adopté ces gens comme un poisson saute à l’eau, c’est très surprenant. J’y suis allée et Je leur ai expliqué, Je les ai avertis – ils n’ont pas voulu M’écouter. Ils ne peuvent pas comprendre quelque chose qu’on peut avoir sans argent.
Mais, malgré tout cela, tant d’entre vous ont été capables de venir à Sahaja Yoga et d’accéder à la réalité. C’est votre destinée. C’est grâce à des bénédictions venant de vos vies précédentes que vous avez pu voir cela si clairement et venir à Sahaja Yoga. Et maintenant vous avez tant grandi, vous êtes devenus si matures et vous comprenez que ce que font les autres est absolument mauvais.
Et quelqu’un M’a parlé de ce type, Boy John [Boy George], qui se comporte mal, qui vit avec ces homosexuels et tout cela, qui se font appeler “Hare Rama, Hare Krishna” et toutes ces bêtises. Ensuite J’ai découvert que cette histoire est très répandue au Kérala, où on dit que Krishna, lorsqu’Il est devenu – Je veux dire Vishnu, lorsqu’Il est devenu Mohini, Il a eu un enfant avec Shiva. Absurde!
Et maintenant Murti M’a dit que, lorsque Je vous ai raconté cette histoire, vous avez dit: “C’est un blasphème, c’est un péché.” Je pense la même chose. Il est très dangereux également de jouer avec un personnage comme Vishnu. C’est une Déité très dangereuse. Shiva est finalement très dangereux, mais avec Lui cela met du temps. Mais, en ce qui concerne Vishnu, il faut faire très attention, lorsqu’on se comporte ainsi. Je ne sais pas ce qui va leur arriver. Mais ils sont si stupides, ils sont si stupides. Il y a une chose qu’il faut évaluer: si cette chose que vous faites est bonne pour vous, si c’est une bénédiction de Dieu, alors pourquoi devriez-vous attraper des maladies?
Habituellement il y a dix millions de personnes qui vont à un endroit absurde, où ils ont cette histoire d’Ayappa, ils portent des vêtements noirs pendant un mois, et ils se laissent pousser la barbe et tout cela. Ils se privent de nourriture, ils parcourent des kilomètres, ils grimpent et font toutes sortes de choses, c’est une sorte de souffrance pendant un mois. Et les onze autres mois, ils font de tout. Voilà ce genre d’absurdité. Et donc maintenant cela fait fureur, comme de faire du jogging ou quelque chose comme cela, au Kérala. Et cette année, il y a eu dix millions de personnes à faire cette stupide bêtise. Je veux dire, même en Inde, nous avons des gens aussi stupides, vous pouvez le voir. Mais leur nombre n’est pas aussi élevé, Je dois le dire, qu’en Amérique, en pourcentage.
En Inde, nous sommes très conditionnés par ces rituels; en particulier dans le Sud, nous avons beaucoup de choses rituelles. Et nous sommes impressionnés par les gens qui sortent des montres, des montres fabriquées en Suisse, ou des choses comme cela. Pour eux, c’est quelque chose de tout à fait remarquable de pouvoir avoir des montres suisses ici. Ce sont des gens très simples.
Ils ne réalisent pas qu’aucune des Incarnations n’a fait ces trucs et que la vérité devrait être fondée sur la tradition, sur les shastras [écritures]. Elle ne peut pas dévier, et tout ce qui dévie est en réalité hérétique et également un blasphème. Mais, comme Je vous l’ai dit l’autre jour, ces gens qui parlent de connaissance, comme les Soufis, qui ont reçu leur Réalisation, les véritables Soufis, c’est eux qui ont été appelés hérétiques – ils ont été expulsés de leur religion. Egalement, les Chrétiens, les premiers Chrétiens, les Gnostiques, ont été traités de fous, d’hérétiques.
De la même manière, ceux qui suivent des choses stupides, et qui suivent quelque chose de très noir, sombre et négatif, iront certainement contre Sahaja Yoga et diront: “C’est quelque chose d’hérétique” ou bien: “C’est quelque chose qui est blasphèmatoire.”
Mais, comme vous comprenez maintenant ce qu’il en est, nous devons donner naissance à de nouvelles lois montrant que ceux qui ne sont pas Sahaja Yogis sont, en réalité, s’ils pratiquent une religion quelconque, ils ne font pas la chose correcte. Très lentement, alors que le Vatican est exposé et que les églises chrétiennes sont exposées, même en Inde tant d’organisations de ce genre sont exposées, et les gens comprennent que c’est très mauvais.
Ces idées sont en réalité venues des Incarnations, comme l’a dit Adi Shankaracharya: “Tatatkim, tatatkim, tatatkim” – Si vous n’avez pas suivi votre guru, alors “Tatatkim”.
Alors ils ont dit maintenant qu’un gourou peut venir de prison, peut être contrebandier, peut être n’importe quoi, une personne sans caractère – si vous l’appelez gourou, alors c’est un gourou. Peu importe le nom qu’on donne à quelqu’un; nous appelons quelqu’un gourou et nous nous y tenons: “Voici mon gourou.” Mais que vous a donné ce gourou? Cela, personne ne le demande. Vous vous sentez juste heureux, oh, super. C’est comme les vers qui s’accrochent au lotus en disant: “Oh, nous avons un lotus.” Mais et vous? Vous êtes toujours un ver! A quoi servent ces lotus? Et que ce soit un lotus ou un serpent, Dieu seul le sait.
Donc, un gourou qui ne parle pas de Réalisation, qui ne parle pas de Kundalini, qui ne parle pas d’ascension spirituelle, qui ne parle pas de seconde naissance, ne peut pas être un Guru – c’est le minimum du minimum.
Par exemple, nous croyons aussi, disons, en Rama: “Je crois en Rama” – et alors? Rendez-vous service à Rama ou est-ce Rama qui vous rend service? “Je crois au Christ” – et alors? Vous croyez en ceci, vous croyez en cela – c’est une idée si absurde, Je n’arriverai jamais à comprendre que les gens disent: “Je crois en ceci.” Qu’est-ce que ça fait? Que cela veut-il dire que vous croyez au Christ?
Vous menez une vie licencieuse, vous faites toutes sortes de choses – mais: “Je crois au Christ, Je crois en Dieu.” Vous faites tout ce qui est contre le Divin et vous dites: “Je crois.” Donc la question se pose, qu’entendez-vous par croire? C’est comme: “Je crois que c’est en argent.” Et alors, si c’est en argent? Qu’est-ce cela vous fait de croire qu’en disant quelque chose, vous avez bien fait?
Qu’y a-t-il de bien là-dedans? En fait, si vous dites: “Je crois en Shrī Mātājī”, et alors? D’accord, vous croyez en Moi à cause de certaines expériences – mais encore? Mātājī devrait être dans votre vie – devrait être dans votre expression, dans votre comportement, dans votre relation avec les autres, dans la compréhension des autres, dans l’amour des autres. C’est cela qui impressionne les gens. Les gens disent: “D’accord, nous venons à Mātājī, nous La prions simplement et nous partons – nous ne Lui parlons pas.” “Pourquoi?” “Parce que nous croyons en Mātājī, terminé!”
Donc maintenant, nous devons comprendre que nous croyons en Sahaja Yoga. Bien sûr, c’est de la Shraddha [foi], ce n’est pas une foi aveugle, J’en conviens, mais pourtant cette foi doit pénétrer dans votre être. Cette foi doit agir, doit montrer des résultats, elle doit s’exprimer de toutes les manières. Quelqu’un pourrait dire: “Nous croyons en Mātājī, qui fait tout, Elle fait la Bhakti pour nous.” Devrais-je m’asseoir et chanter un chant à Mātājī ou quoi?
Donc, que va-t-il venir de votre part? C’est cela que nous devons bien comprendre. Et, une fois que cela commencera à fonctionner, alors ces démons et ces rakshasas disparaîtront tous, pas de problème! Donc: “Que suis-je en train de faire pour Sahaja Yoga?” Vous devriez vous poser la question: “Que suis-je en train de faire?”
En fait, si vous fabriquez cet instrument et si ensuite il ne fait rien, à quoi cela sert-il de fabriquer cet instrument? Maintenant, vous êtes la lumière, vous avez reçu l’illumination, mais à quoi sert une lampe qui traîne quelque part, qui ne donne de lumière à personne? Donc, lorsque vous donnez la lumière aux autres, de façon tout à fait innocente, de manière tout à fait réciproque – pas à la manière: “Nous donnons la lumière parce que nous voulons en tirer avantage, ou nous voulons frimer” ou pour toutes ces choses absurdes qui ont cours. Alors le déraillement commence. Les gens commencent à dire: “Oh, je suis ceci, je suis cela!”
Mais avec une compréhension complète du fait que nous sommes des instruments entre les mains du Divin et que nous nous réjouissons juste que le Divin coule et agisse à travers nous, vous ne vous sentez pas fatigué, vous ne vous sentez pas contrarié, vous n’avez aucune sorte de problème. Mais cela vous est arrivé.
Vous êtes si matures, mais pourtant nous devons tous décider: “Maitenant nous allons en Inde pour avoir nous-mêmes toute la joie du Tour.” Mais pour quoi? Pas pour la garder pour vous-même, mais pour la partager avec les autres. Cette joie existe pour que vous la partagiez avec les autres. Tant que vous n’aurez pas appris cela, votre ego reviendra encore et encore. Et également vous avez vu la manière dont même des gens qui ont répandu Sahaja Yoga se sont empêtrés dans l’ego.
Donc, il faut faire très attention. Plus vous vous élevez dans votre Divinité, plus vous devenez mature, plus vous devez faire très attention. Vous voyez, sur un arbre, si vous observez bien, s’il y a une feuille, aucun insecte n’entrera. S’il y a une fleur, l’insecte viendra la transformer en fruit.
Mais lorsque c’est un fruit, alors l’insecte entrera le manger. Donc, lorsque vous devenez un fruit, vous devez faire très attention qu’aucun insecte n’entre en vous. Au contraire, maintenant vous avez la capacité de détruire tous les insectes. Et c’est cela, Je dirais, l’état auquel nous devrions tous accéder. Donc, d’un côté, vous détruisez les insectes, et de l’autre côté, vous apportez la satisfaction aux gens.
La collectivité est bien sûr… – pas de doute, c’est la seule façon de pouvoir vous nettoyer, mais la chose essentielle, c’est de faire tout votre possible pour trouver: “Où puis-je répandre Sahaja Yoga? Où puis-je aller? Quel est le village le plus proche où je peux aller? Où réussirai-je?” Pour toutes ces choses, plus vous y pensez, mieux c’est, alors commencez à avancer dans cette direction.
Une fois que vous commencez à avancer dans cette direction, vous serez surpris de voir que Sahaja Yoga vous précèdera. Vous rencontrerez les gens que vous désirez, vous aurez toute l’aide nécessaire, tout à coup vous trouverez des gens qui descendront vous demander: “Maintenant, que pouvons-nous faire pour vous?”
Toutes formes d’aides commenceront à venir vers vous, à mesure que vous vous développez. C’est comme déployer vos ailes comme un oiseau et ensuite décoller. Mais si vous ne vous développez pas, si vous gardez Sahaja Yoga juste pour vous, cela ne fonctionne pas. Je sais que vous M’aimez beaucoup et vous savez que Je vous aime beaucoup, mais ne pensez-vous pas que les autres devraient aussi profiter de cet amour? Que les autres devraient aussi avoir cela?
En fait, lorsque nous commençons à nous battre, nous affrontons aussi des gens qui sont très difficiles – comme mon frère, le fils de mon frère… Simplement n’approchez pas de ce “mon”, partez! “Mon”, c’est la chose la plus difficile. Vous voyez, dans Ma famille, Je ne les touche pas, car, une fois que vous allez vers “mon”, ils exagèrent, ou peut-être profitent-ils des Sahaja Yogis ou autre chose, non!
Donc n’allez pas vers ces gens – c’est “ma” sœur, c’est “ma” belle-sœur, rien de la sorte. Ce que vous devez faire, c’est voir ce qui est au-delà, et plus vous allez au-delà, mieux ce sera.
En fait, vous pouvez le voir clairement, nous avons travaillé si dur dans le Maharashtra, mais c’est un endroit nul, Je trouve. Les Sahaja Yogis du Maharashtra sont très peu nombreux, mais ceux qui existent ne sont pas non plus très bons. Alors que les Sahaja Yogis de Delhi, et maintenant ici à Madras, à Bangalore, vous voyez, quels bons Sahaja Yogis ils sont. Et J’ai fait tant de travail là-bas.
Donc, ceux qui vous sont très proches, ne peuvent jamais voir votre grandeur. Par exemple, si vous allez près d’une grande montagne, vous ne pouvez pas voir cette grande montagne, vous devez en être éloigné et c’est alors que vous la voyez. De la même manière, lorsque vous voulez faire un travail avec quelqu’un, essayez de faire en sorte de ne pas être proches parents, ni d’avoir de liens avec eux. Quelqu’un d’inconnu. Il vaut mieux que vous suiviez ces gens-là, car ils garderont votre attention absolument intacte. Sinon, ces gens que vous connaissez vous dérangeront.
En fait, il y a beaucoup de difficultés pour répandre Sahaja Yoga – il y en avait encore bien plus avant; lentement, elles diminuent.
Naturellement, c’est bien mieux qu’à l’époque de Thomas, parce qu’il a dû cacher son traité pour le protéger des autres. Il a pensé: “Un jour viendra où ce sera le temps de la Résurrection,” et alors son traité sera révélé. Imaginez, c’est seulement il y a 48 ans – maintenant cela doit faire environ 53 ou 50 ans – qu’il a été découvert. Il n’a pas été découvert avant. Il a dû le cacher.
Mais maintenant nous n’avons pas à nous cacher. Nous devons sortir, savoir, pardonner. Vous voyez, nous avons un endroit ouvert, où n’importe qui peut entrer. Donc nous avons toutes sortes de gens – si vous allez rencontrer des gens également, il y a toutes sortes d’oppositions, toutes ces choses-là, mais peu importe. Tout peut être surmonté, mais d’abord il y a votre propre initiative, c’est votre propre léthargie qui doit être surmontée. Et ensuite cela commencera à se répandre.
Bien sûr, nous avons déjà beaucoup de Sahaja Yogis – en Russie, nous disons que nous avons par milliers. Mais dans chaque endroit nous pouvons avoir beaucoup de gens maintenant et Je suis sûre que c’est une bonne année – il est prédit que Sahaja Yoga grandira beaucoup cette année.
Donc, c’est le début que nous commençons aujourd’hui. Je voulais juste vous dire que vous avez le pouvoir, vous avez la Shakti à votre portée. Ils M’ont dit qu’il faisait très froid un jour avant que J’arrive ici, Je leur ai dit de ne pas s’inquiéter – Je n’ai pas fait de bandhan ou autre chose. Je suis juste venue ici et ils savent comment. C’est devenu agréable, vous êtes assis en kurta pyjamas. Sinon, vous auriez été en costume trois pièces à grelotter. C’est ainsi que cela fonctionne. Mais vous devez y être dévoué de cette façon-là.
En fait, tous ces Surya [Soleil] et Chandra [Lune], toutes ces étoiles et le cosmos entier n’ont qu’une chose à faire – c’est de faire en sorte que Sahaja Yoga se répande bien, s’établisse bien et atteigne son but. Chaque élément y travaille. Tout y travaille – ce Param Chaitanya agit partout, de tant de manières.
Vous n’avez pas à être convaincu à propos de Moi, Je le sais. Mais maintenant vous devez être convaincu à propos de vous-même, du fait que vous avez tous les pouvoirs. Je veux dire, Je ne fais rien en réalité, pour être tout à fait franche. Si Je pouvais tout faire, Je ne le ferais pas faire, Je l’aurais fait Moi-même. Mais c’est vous qui devez le faire – vous êtes Mes canaux. Vous êtes les canaux de la Shakti. Mais faites-le d’une façon qui soit gracieuse, qui soit belle, qui soit tout à fait satisfaisante.
Comme hier, ce musicien – il voulait simplement vous distraire. Il voulait jouer. Il y prenait même du plaisir. C’est de la même façon que nous devrions vouloir le faire. Je n’ai pas à vous le dire. Et J’en suis sûre, dans chaque domaine où vous travaillez, avec chaque personnalité que vous rencontrez, vous pouvez commencer à parler de Sahaja Yoga et le leur expliquer. Cela fonctionne. Cela agit. De plus, il y a derrrière vous le pouvoir complet de toutes les Déités, et devant il y a Sahaja Yoga en avance rapide, il y a ce Param Chaitanya.
Maintenant les Sahaja Yogis arrivent, d’accord, qu’ils ne mangent pas leur repas, terminé, organisez cela. Tout est si magnifiquement fait. Regardez les arrangements – Je veux dire, Je pensais qu’il y avait si peu de gens ici, et environ 20 Sahaja Yogis à Madras. Pouvez-vous le croire, tout cet arrangement? Comme cela fonctionne! Comme cela donne des résultats, c’est vraiment remarquable.
Donc, ayez confiance en vous, ayez confiance en tous Ceux qui vous aident, n’ayez pas peur et avancez simplement. Parce que la Shakti est en vous. Vous avez le pouvoir. Vous avez toutes sortes de pouvoirs, Je vous l’assure, vous avez tous les pouvoirs. Demandez-le et vous l’aurez. Tout ce que vous demandez, vous l’aurez.
Mais n’hésitez pas. Comme Je l’ai dit l’autre jour, Je vous supplie de vous asseoir sur le trône et Je vous mets aussi la couronne sur la tête. Et Je dis aussi que vous êtes le roi, et pourtant vous vous enfuiez et ne Me croyez pas – en regardant comme ceci, apeuré – “Suis-je roi? Vraiment, comment puis-je l’être?” Ce n’est pas une façon de faire. Ayez confiance en vous!
Je suis très heureuse que vous soyez tous venus ici. Nous essayons de faire tout ce qui est possible pour vous apporter le confort et tout ce qui est nécessaire. Bien sûr, vous n’êtes que juste des Esprits et vous essayez de trouver le confort de votre Esprit. Je sais que vous vous adaptez bien.
Tout le monde est surpris de voir comment vous les Occidentaux qui croyez juste au matérialisme, vous pouvez vous mettre à Sahaja Yoga – ils en sont très surpris. Mais vous êtes tous des gens très gentils, Je pense, avec quelque chose de très particulier, ceux qui sont venus à Sahaja Yoga. Et par la grâce de Dieu, Je suis sûre que vous serez les fondations de Sahaja Yoga et que vous construirez la superbe demeure de Sahaja Yoga avec votre sagesse, votre foi, votre Shakti et votre amour.
Aujourd’hui, nous célèbrerons la Shakti – il y en a vraiment besoin – la Shakti qui a détruit tous les démons, tous les rakshasas. Voilà ce que vous allez célébrer aujourd’hui – la Shakti à l’intérieur et à l’extérieur de vous. C’est votre désir qui va agir. Donc, aujourd’hui nous allons vénérer la Shakti Elle-même – Mahakali.
Que Dieu vous bénisse!
Alors aujourd’hui il y aura d’abord le lavage des pieds, et pendant cela nous réciterons un Atharva Sheersha et ensuite nous pourrons dire les mille noms, que les gens de Noida ont rassemblés de façon très pratique, et que vous pouvez chanter. Voilà comment nous pouvons vénérer la Shakti.