Shri Lakshmi Puja in Alibag 1991

Chalmala (India)

Feedback
Share

Shri Lakshmi Puja. Alibag (India), 29 December 1991.

English transcript: UNverified
Traduction: NON vérifiée. Ver 1/1/2014.

Nous sommes tous venus en cet endroit de nombreuses fois. C’est un bel endroit, et vous l’appréciez tous ; il est très mystique et tourné vers l’Absolu. Le seul inconvénient c’est qu’il faut beaucoup de temps pour y parvenir depuis Ganapatipule. Cette étape de notre pèlerinage a pour but de se réjouir de la beauté de la nature et d’être avec elle.

Je vous ai déjà dit que ce fruit du cocotier est appelé Shri, car il correspond au Sahasrara. Il est très surprenant de constater que ce fruit sait et comprend. Il ne tombera sur aucun animal, ni aucune personne. Si vous dormez là, il ne tombera jamais sur vous. Personne n’est jamais blessé par ce fruit. Il est plus sensé que les êtres humains, car eux, ils font du mal, ils se blessent entre eux et ne pensent pas à ce qu’ils font.

Mais dans Sahaja Yoga, il y a beaucoup de douceur, de bonté, d’honnêteté et c’est vraiment encourageant. C’est pourquoi vous êtes ici si nombreux, et j’adresse mes félicitations à tous les jeunes mariés. Essayez d’être aimables entre vous. Si vous êtes fermés au départ, vous aurez à le regretter. S’il vous plaît, essayez d’être gentils, aimables, de parler entre vous et pas simplement de rester tranquille sans parler aux autres ou de créer une façon d’impressionner les autres. Pas de cela dans notre Sahaja Yoga.

Je parle trop, et c’est pourquoi j’ai la gorge fatiguée aujourd’hui. Vous aussi devez parler aux autres. Parler est très important . Ne cachez pas vos sentiments. J’ai dit beaucoup de choses sur ce sujet : comment rendre un mariage heureux. Cela me rendra également très heureuse si vous avez de très bons mariages. Il naîtra de vous de très bons enfants et ainsi vous créerez une nouvelle race d’êtres humains. Ces enfants seront la chose la plus belle pour vous et ils mèneront à bien des choses que nous n’aurons pu accomplir.

Notre Tour touche à sa fin, j’espère que vous en avez été heureux et que vous avez apprécié tous nos programmes.

Aujourd’hui, je vais vous parler de la mer, ici nous en sommes proches et vous devez comprendre ce qu’elle exprime. La mer est notre Grand-Père en un sens, car elle donne naissance à LAKSHMI. Elle devient MAHALAKSHMI plus tard. Nous devons donc lui témoigner le plus grand respect. Habituellement les gens l’utilisent comme une salle de bains, particulièrement en Occident, mais aussi en Inde. A l’ouest, ils l’utilisent d’une drôle de façon, pour nager ainsi que pour toutes sortes de pratiques licencieuses, ou ils s’habillent de manière indécente. C’est une insulte à la mer.

Nous devons respecter la mer. En Inde, on la vénère. Nous devons la vénérer, comme cela se faisait dans la mythologie grecque. Nous aussi avons un Dieu de la Mer, ARUNATI. Ce Dieu de la Mer doit être vénéré, compris et respecté. Nous devons être respectueux. Avant d’entrer dans la mer, vous devez lui faire Namaskar, et également lorsque vous en ressortez. La façon dont on se comporte vis-à-vis de la mer n’est pas correcte.

Comme vous le savez, la pluie provient de la mer. Elle est si importante pour notre vie. Sa dimension la plus importante est qu’elle est le Guru, le MAHAGURU, qui nous apprend tant de choses. Par-dessus tout, ce Mahaguru est celui qui crée le sel pour nous. Le CHRIST a dit : »vous êtes le sel, le sel de l’univers ». Vous êtes celui qui donne le goût et aussi toutes les qualités du sel à l’être humain.

Donc la mer est là ; nous devons apprendre beaucoup de cette mer. D’abord, elle a ses propres maryadas. Supposez que vous essayiez de presser la mer d’un côté, elle ressortira de l’autre. Elle reste toujours dans ses maryadas. Ces océans sont tellement immenses, et pourtant ils ne dépassent jamais leurs maryadas. Quant à nous, nous commençons seulement à nous faire aux maryadas de chacun. Donc les maryadas de la mer sont très importants, car ils la maintiennent dans sa propre conduite. Vous pouvez tracer une ligne à marée haute, si vous revenez le lendemain à marée haute, elle sera de nouveau là, au même endroit. Songez donc à ces océans immenses qui savent se maintenir dans les mêmes maryadas. Pourquoi quelqu’un comme nous ne peut-il pas en faire autant ?

Ensuite, la deuxième qualité de la mer est qu’elle prend soin de tous les animaux qu’elle porte en elle. Parce qu’elle est salée, elle contient des poissons et toutes sortes d’animaux. Et c’est pourquoi, il faut le noter, la première vie est apparue dans la mer. Donc tous nos lointains ancêtres sont nés dans la mer. C’est ainsi que nous sommes devenus des êtres humains. Aussi n’avons-nous aucun droit d’insulter la mer où nos lointains ancêtres sont apparus, pour en sortir un par un et devenir des reptiles.

La troisième qualité de la mer est qu’elle est profonde, extrêmement profonde en certains endroits. Si la profondeur de la mer était réduite simplement à quelques mètres, il y aurait des problèmes tout autour. Elle reste dans sa profondeur, ne la quitte jamais ; elle se maintient à la fois dans ses maryadas et dans sa profondeur. De la même façon, quelle que soit la profondeur que l’on a atteint dans Sahaja Yoga, on devrait s’y tenir. Normalement nous ne devrions pas être d’un genre vulgaire, nous ne le pouvons pas, nous devons être des gens profonds, qui ont une profonde compréhension de Sahaja Yoga, une profonde compréhension de nous-mêmes, car cela est une preuve de dignité et cette diginité, vous devez l’avoir . Ce caractère majestueux de la mer, vous devez l’avoir.

Regardez maintenant ces arbres là. C’est surprenant, ils reçoivent le vent de la mer, mais si vous regardez ceux qui sont le plus près de la mer, ils penchent tous vers la mer, jamais ailleurs. Ils acquièrent le sens de la gratitude en s’inclinant vers la mer, bien que le vent souffle dans l’autre sens. Leur gratitude va vers la mer, alors c’est vers elle qu’ils penchent. Même ces arbres comprennent ce qu’il en est.

Sans la mer, nous ne pourrions avoir de transports de port en port, comme cela existe ici. Il existe aussi de grandes ressources dans le lit de la mer, qui n’ont pas encore été explorées. Il y a de grandes ressources au fond des océans. Une fois celles-ci exploitées, le monde deviendra riche. On se bat pour déterminer à qui appartient telle partie du globe ou telle autre, mais pendant ce temps, les richesses de la mer peuvent se déplacer d’un endroit à un autre. De nombreuses ressources, comme l’or, l’argent, les diamants reposent au fond de la mer. Cette LAKSHMI viendra à être découverte et nous deviendrons tous riches.

De plus, quand nous transportons des marchandises, nous transportons LAKSHMI d’un endroit à un autre. La mer nous a donné cette mobilité, entre autre choses.

J’ai constaté que la mer réagissait fortement à ma présence. Elle réagit, par exemple, comme lorsqu’une lumière se reflète dans l’océan, nous avons le clair de lune, il se déplace avec moi. La mer me comprend très bien, car j’ai une relation et un respect particulier envers elle.

En cet endroit, comprenez donc la valeur de la mer. Grâce à elle, vous apprécierez tellement votre séjour, vous recevrez tellement de sensations et d’élévation spirituelles. Inutile d’aller dans les Himalayas, l’eau des Himalayas est la même que celle de la mer. Selon le même cycle, cette eau passe par les Himalayas et revient se jeter dans la mer, retourne à l’océan. C’est la fin de toute chose, par l’effet des « tapasyas ». La mer permet au soleil de créer des nuages en supportant sa chaleur. Ce tapasya devient les nuages qui vous apportent la pluie. De la même manière, nous devons supporter la chaleur des autres et créer de la vapeur, comme des bénédictions, des vibrations pour les autres.

Si quelqu’un est malade et que je le soigne, il faut bien sûr que je prenne sur moi un peu de sa chaleur, parfois même beaucoup. Puis je l’absorbe, et cela devient des vibrations, cela émet comme des vibrations. Voilà ce que vous pouvez apprendre de la mer et qui est primordial pour un Sahaja yogi : tout absorber sans y accorder d’importance, car vous êtes détaché, cela devient de la vapeur. La mer peut le faire.

Quand je suis arrivée, une femme était assise sur mon chemin. « Mère, elle a un problème de pieds, s’il vous plaît, soignez la ». Pourquoi devrais-je soigner ? Pourquoi ne pouvez-vous pas soigner ? Avez-vous peur de soigner ? D’autres vont alors se lever et dire « Mère, pourquoi ne pas me soigner ? ». Vous pouvez soigner ces gens, vous pouvez les aider. Et vous serez surpris plus vous soignerez et mieux vous irez. Essayez, vous devriez avoir le courage de soigner les autres. Si vous ne les soignez pas, vous ne grandirez pas, car, comme vous l’avez vu, cela se transforme en vibrations, comme la mer en vapeur. Quand vous soignez les autres, il y a plus de vibrations. Pourquoi Dieu vous donnerait-Il des vibrations si vous ne deviez pas les utiliser ? Simple logique.

Le CHRIST a dit qu’on ne met pas la lampe sous un boisseau, mais c’est ce qui se produit quand nous n’utilisons pas nos mains, nos pieds et tous nos moyens pour Sahaja Yoga, nous ne créons pas de vibrations en nous. Votre propre corps peut devenir un paquet de vibrations si vous les utilisez. Mais si vous ne les utilisez pas, vous aurez toujours des problèmes. Vous ne comprenez pas mes manières d’agir, car vous n’utilisez pas vos vibrations.

Utilisez vos vibrations de toutes les façons possibles, chaque fois que vous le pouvez pour aider les autres à s’améliorer, à devenir bien. Vous pouvez tout au plus vous donner un bandhan si vous pensez que quelque chose peut vous atteindre. Mais au moins utilisez une photographie, et avec la photo vous pouvez vous occuper de la personne. Il n’y a aucun mal après tout, si vous avez même peur de quelques perturbations, à quoi bon devenir un Sahaja yogi ? Si le bateau ne tient pas la mer, à quoi bon le construire ? Il vous faut décider si vous voulez être digne de Sahaja Yoga et pour cela absorber toutes les vibrations. Nous allons tout prendre sur nous-même.

Ceci est arrivé ou cela, mais je ne parle jamais de ce qui m’arrive, comment je suis venue, ce qu’il y avait. Je sais que tout ce qui m’arrive se transforme en vibrations.

Vous êtes tous comme la mer, à l’image du Mahaguru et tout ce que vous faites crée des vibrations en vous par lesquelles vous pouvez sauver tant de personnes. C’est, encore une fois, une sorte de cycle : plus vous donnez, plus vous recevez. Plus vous utilisez vos vibrations, plus vous en recevez ! C’est un cycle très beau qui agit comme celui de la mer.

Comme l’eau de la mer va aux Himalayas, revient par les rivières, tous les aspects des vibrations vont croître et je dois vous dire d’utiliser vos vibrations pour aider les autres, pour les donner à beaucoup de choses, aux plantes, à tout. Des gens m’apportent une plante pour que je donne des vibrations ! Pourquoi ne donnez-vous pas vous-même les vibrations ? On me dit qu’il faut de l’eau vibrée. Vibrez-là vous-même ! Cet état doit venir où vous vibriez votre eau vous-même. Vous pouvez vibrer toutes les eaux, inutile de prendre de l’eau vibrée par moi. Peut-être la mienne est-elle un peu plus vibrée, mais quelle importance ! Vous êtes si nombreux et je suis seule. En comparaison, vous pouvez prendre en charge et réaliser beaucoup de choses.

Ayez foi en vous, comme la mer a foi en elle-même. Ayez une foi complète en vous-même et respectez votre Réalisation. Dites-vous chaque jour : »je suis un Sahaja yogi, je suis un Saint, je suis un être réalisé, je dois agir en ce sens. Je ne peux pas faire des choses absurdes. Je dois faire de bonnes choses. Je dois parler aux gens, me prendre en main

C’est votre foi en vous-même qui vous aidera. Croyez que vous êtes de grands Sahaja yogis, complètement dévoués à votre Mère ; ayez cette foi, vous êtes un Sahaja yogi, rien d’autre.

Nous célébrons donc aujourd’hui un LAKSHMI Puja à cause de la mer, et cela vous aidera beaucoup.

Que Dieu vous bénisse !