Shri Ganesha Puja, Perth 1992

Gidgegannup (Australia)

1992-02-09 Shri Ganesha Puja: Gravity and Balance, 38' Download subtitles: ENView subtitles: Add subtitles:
Download video (standard quality): Download video (full quality): View and download on Vimeo: View on Youku: Listen on Soundcloud: Download audio:
Transcribe/Translate/Verify using oTranscribe


Feedback
Share

Shri Ganesha Puja, Perth (Australia), 9 February 1992.

Traduction Révis.1 – Version 8/1//2004
Cela Me fait un tel plaisir de revenir en Australie. Alors que Je désirais venir ce mois, Steven Me dit que Perth serait extrêmement chaud et il pensait qu’il serait préférable que Je ne vienne pas à Perth en premier mais qu’il vaudrait mieux venir plus tard. Je lui dis alors que Je m’occupais de cela, le reste serait parfait. Maintenant vous avez vu comme il a plu parce que vous désiriez de la pluie, vous la désiriez profondément et vous désiriez aussi une atmosphère plus fraîche. Les deux se sont réalisés. Ensuite votre souci était qu’avec la pluie, les chercheurs ne viendraient pas. Cela aussi a été résolu parce qu’il s’agissait d’un test. Je leur ai dit « Si ce sont de réels chercheurs, ils viendront. Autrement quelle est l’utilité d’avoir une grande quantité de personnes mais qui n’ont pas cet esprit de recherche » ? Et vous avez vu hier les gens merveilleux qui sont venus. Ils sont venus malgré la pluie parce que c’étaient de vrais chercheurs, et même des chercheurs très profonds. Ils n’ont jamais posé une seule question. Pouvez-vous imaginer cela ? En Australie Je suis toujours bombardée de questions. Et ils m’ont dit de ne pas permettre de poser des questions. Mais j’ai tellement senti que cette recherche était si grande que Je leur ai dit « Veuillez poser des questions » et pas une seule question n’a été posée. Voyez comment, en une seule fois, j’ai fait beaucoup de choses : vous avez eu la pluie nécessaire pour vos arbres, vos moissons, vos fruits, pour tout… C’était des plus inespéré. Et ensuite vous avez eu ce rafraîchissement, de sorte que nos programmes puissent bien se passer. Ensuite vous avez eu les vrais chercheurs et la vraie recherche.

Mais il y a eu une coupure de courant. Maintenant voyez aussi le point positif avec cette coupure de courant. A cause de cette coupure, on a allumé toutes ces bougies et tous les bhoots ont été brûlés par ces bougies et j’ai constaté que tous ces bhoots ont été … bug, bug, bug (SM imite le bruit des bhoots qui se font brûler par les flammes des bougies) de sorte que j’ai pu voir pourquoi nous devions allumer ces bougies. C’est une bonne chose si nous pouvions compter de temps en temps sur des choses naturelles. Nous sommes tellement dépendants de l’électricité, ce n’est pas une bonne chose. On devrait toujours avoir une provision de choses naturelles. On devrait conserver quelques lanternes et d’autres choses, et essayer de vivre plus proche de la nature que de cette électricité. Je vous signale que cette électricité est responsable du fait d’abîmer très fort vos yeux. Supposons que nous ayons utilisé ces lumières que les générations précédentes ont utilisées, nous n’aurions jamais autant fatigué nos yeux que nous l’avons fait avec cette électricité parce qu’elle ne donne pas vraiment de la lumière mais plutôt elle ôte la lumière de nos yeux. Le fait d’utiliser tellement l’électricité nous a rendu son esclave. Comme vous le savez, aux Etats-Unis l’électricité a manqué un jour et beaucoup de gens sont morts. C’est donc mieux de dépendre de choses naturelles et d’avoir un environnement plus naturel, des endroits plus naturels où vivre.

La chose la plus importante que nous devrions réaliser est cet équilibre qui est produit par la Param Chaitanya. Si la Param Chaitanya est le pouvoir d’amour de Dieu, alors elle produit l’équilibre. Ainsi les Sahaja Yogis qui utilisent la Param Chaitanya, auront de l’équilibre dans leur vie. C’est un endroit où réside Maha Ganesha. Et nous devons comprendre comment Shri Ganesha nous apporte cet état de balance. Il faut savoir que la swastika ne représente rien d’autre que cet état de balance. La balance quand elle est stable. Quand elle commence à descendre du côté droit, alors un travail constructif commence et il produit tout ce qui est important pour la vie. Mais quand la balance commence à descendre du côté gauche, alors commence un effet destructif. Les deux côtés sont en balance. S’ils ne le sont pas, la vie ne peut pas continuer. Les côtés constructifs et destructifs doivent être en balance.

Voyez la nature. Voyez, par exemple, dans la nature, un bourgeon doit venir, et quand le bourgeon meurt, alors le fruit apparaît. L’arbre doit évaporer son eau dans le ciel. S’il ne le fait pas, alors il ne pleuvra pas. Cela ne produira pas la pluie. Et durant l’hiver, il doit laisser tomber ses feuilles parce que les feuilles doivent mourir et tomber sur le sol afin d’apporter du nutriment à la terre mère. A nouveau, en été, les feuilles reviennent. Ainsi va la vie que tout ce qui est créé, est détruit, et quelque chose de nouveau apparaît. A nouveau cette nouvelle chose arrive à la vie un jour, devient quelque chose de constructif, et de ce qui a été construit, une partie est détruite. Ainsi vous pouvez voir que dans la mort, réside la vie. S’il n’y avait pas de mort, imaginez si tous les gens qui étaient nés depuis longtemps vivaient toujours maintenant, nous ne serions pas ici. Cela aurait été tellement difficile de vivre avec tous ces gens. Mais tellement d’animaux sont morts et ces animaux sont aussi devenus des êtres humains. Ainsi beaucoup d’être humains doivent mourir afin qu’il y ait d’autres gens qui puissent venir sur cette terre, et ainsi vous allez vous reposer et revenir ensuite. Ainsi la mort est juste un changement de vie. Sans la mort, la vie ne pourrait exister. Il y a une balance entre les deux. Ainsi un Sahaja Yogi ne devrait jamais être effrayé par la mort. S’il va mourir, c’est pour aller dans une autre vie où il se repose pour un temps et d’où il va revenir à nouveau avec un enthousiasme plus grand, avec une plus grande énergie.

Ainsi il existe un équilibre complet, une balance complète, dans la nature. Voyez-vous, s’il n’y avait pas cet équilibre, nous n’aurions pu exister. Supposons que la terre aie tourné plus rapidement, nous n’aurions pas existé. Si l’Océan Pacifique avait été plus profond de quelques pieds, nous n’aurions pu exister. Ainsi beaucoup de choses sont en équilibre. La distance avec le soleil, avec la lune, tout est tellement en équilibre. Si cet équilibre se rompt, alors nous ne serions nulle part. Ainsi nous devons comprendre que tout ceci est fait par Shri Ganesha. Il est celui qui s’occupe de toutes ces affaires matérielles et de toutes les choses qui sont créées. Par exemple le premier chakra est créé par la terre mère. Et tout cet univers a été créé par le second chakra. Mais le premier chakra est celui qui émet la sainteté, l’auspiciosité qui apporte la balance, l’équilibre.

L’auspiciosité ne vient seulement qu’à travers l’équilibre. Ainsi Je trouve que des personnes, quand elles perdent leur équilibre, vont vers la droite ou vers la gauche. Des gens peuvent être très méritants, extrêmement méritants, de très bons Sahaja Yogis, des gens très biens, mais il n’y a pas d’amour. Sans amour, le mérite n’a aucun sens. L’amour ne signifie pas que vous devez vous accrocher à quelque chose mais vous devez avoir un amour détaché et responsable.

Ainsi dans notre vie nous devons voir si nous avons cet équilibre ou non. C’est très important si nous devons regarder vers Shri Ganesha. Vous savez que Shri Ganesha est au mooladhara. Il contrôle tous nos sens pour tout ce qui concerne le Mooladhara, spécialement toutes les excrétions. Ainsi nous ne sommes pas des personnes qui croient en l’attachement à cela, non plus que nous ne croyons au détachement de cela, mais en la balance, en l’équilibre. C’est pourquoi vous devez vous marier, et avoir une vie physique adéquate, et avoir vos propres enfants, et mener une vie mariée très aimante et digne. C’est très important. Et l’amour doit être là, il doit y avoir de l’amour entre le mari et l’épouse, entre les enfants et les parents, et envers tout le monde. Si une seule personne entre en déséquilibre, toute la famille entre en déséquilibre. Instaurer avec subtilité et amour une famille, est aussi tout un art, et si les parents, tous deux sont d’accord et disent « nous allons faire comme cela », Je suis sûre que ce ne sera pas difficile d’établir une merveilleuse famille parce que vous êtes des Sahaja Yogis. Vous connaissez déjà l’importance de l’équilibre.

Ce que Je découvre à l’Ouest maintenant, est que cet équilibre s’est vraiment évaporé parce que nous voyons maintenant qu’il y a toutes sortes de problèmes, l’homosexualité, ceci, cela. C’est juste à cause de ces déséquilibres que les gens en sont arrivés à cette limite. Autre chose est l’ascétisme où les gens sont rendus ascétiques comme la TM et autres…, ils se sont accrochés à ces choses parce que ce sont des choses non naturelles. La nature est la balance, l’équilibre. Si vous n’êtes pas en balance, en équilibre, alors les choses vont à des extrêmes, et vous devenez soit trop de quelque chose et rien de l’autre. C’est ainsi que les gens souffrent.

Ainsi nous devons apprendre du chakra de Shri Ganesha ce que nous faisons. Ainsi nous dirons qu’à certains moments nous allons accumuler des choses, puis nous allons utiliser ces choses, et ensuite nous allons nous en débarrasser. Mais pas que tout ce que nous utilisons, reste juste attaché à nous ou à l’intérieur de notre maison. Ainsi nous devons également apprendre comment nous débarrasser de ces choses et comment les assimiler à l’intérieur de nous. Ceci dans notre ménage, et dans nos pensées aussi. Dans nos pensées également, quand on réceptionne certaines pensées de n’importe où, nous devrions seulement absorber ce qui est bon pour nous, et cela sera digéré grâce à la Param Chaitanya. Le reste on doit s’en débarrasser.

Nous ne devrions pas nous tracasser. Comme hier quelqu’un Me dit: « Vous savez, Mère, Je suis catholique et Je ne peux pas abandonner le catholicisme. Et si c’est ainsi, Je perdrai Sahaja Yoga ». Alors Je lui dis: « Vous restez dans le catholicisme parce que vous ne considérez pas la question d’équilibre. Mais pour Sahaja Yoga, tout ce qui est bon dans le catholicisme, c’est d’honorer le Christ. Cette partie est bonne. Le reste, tout ce qui n’a pas de sens, doit être rejeté ». Je dois dire qu’en Autriche, les gens sont prêts à faire cela très bien. Maintenant quelqu’un effectue cette recherche sur le Coran. Il reprend toutes les indications originelles du Coran qui sont en équilibre. Le Coran parle d’équilibre, indique que vous devez avoir cette balance, être équilibrés. Le Coran parle de cela et cette personne reprend ce point. Et maintenant il enlève tout ce qui crée des déséquilibres dans le livre islamique du Coran que les gens ont utilisé pour ces déséquilibres. Sur un certain point, vous pouvez montrer comment ils ont dévié. Dévier signifie qu’ils sont allés dans les déséquilibres.

Par exemple maintenant le Christianisme. Vous pouvez voir clairement qu’ils n’ont pas du tout utilisé tous les principes de Shri Ganesha, mais ce qui est écrit tout le long est que vous devez faire attention à vous-même d’une façon morale. Dans l’Ancien Testament il est écrit que : « Vous ne commettrez pas l’adultère ». Mais le Christ a rendu cela plus subtil, beaucoup plus subtil parce que l’Agnya contrôle les yeux. Il a dit « N’ayez pas d’yeux adultères ». Mais les Chrétiens ont dépassé toutes les limites de l’adultère, toutes les limites, tellement que Je ne sais pas jusqu’à quelles limites ils vont maintenant. Je veux dire qu’ils sont réellement allés se vautrer dans la boue avec la façon dont ils vont jusqu’à certaines sortes d’expériences. Et ainsi, que va-t-il advenir de vos enfants ? Que va-t-il advenir de votre société ? Ce qui arrive maintenant est complètement en déséquilibre, toutes ces sociétés qui ont un style de vie adultère sont complètement en déséquilibre. Ce que le Christ a dit, est juste à l’opposé de cela.

Cela a été la même chose quand Shri Krishna a dit qu’en chacun réside l’Esprit. Ainsi les gens sont juste égaux. Alors comment pouvez-vous avoir un système de caste ? Tout au plus pourriez-vous avoir un système de caste selon le travail que vous fournissez mais vous ne pouvez pas avoir de système de caste selon la naissance. Vous ne pouvez pas. C’est très clair. Et vous pouvez voir cela très clairement. Il a dit que chacun a reçu l’Esprit en lui. Ainsi chaque personne peut évoluer.

Le Christ a dit la même chose. Il n’a pas dit que les femmes ne possèdent pas l’Esprit en elles et que les hommes l’ont. Et voyez la façon dont ces gens parlent, qu’elles ne peuvent pas avoir l’ordination. En fait la signification de l’ordination elle-même est ambiguë [rires]. Mais Je veux dire que priver quelqu’un de certains droits parce que cette personne est un homme ou une femme, est quelque chose d’absolument insensé. Cela n’a rien à voir avec le dharma, parce que le dharma signifie balance. La personne qui est équilibrée est une personne dharmique, qui est au centre. Si vous êtes au centre, c’est-à-dire en balance, ceci est appelé être en équilibre, et en Hindi l’on dit « Thalasou ». Maintenant vous tenez cette balance dans les mains. Imaginez ce nom de balance. Tenez la balance en son centre. Le centre de gravité de cette balance est au centre. Maintenant, si vous allez plus de ce côté, la balance va descendre plus de ce côté. Si vous allez plus de l’autre côté, la balance va descendre plus de l’autre côté. Mais si vous êtes au point de gravité, vous ne pouvez pas bouger ni d’un côté, ni de l’autre.

Rendez-vous compte que la gravité vient de la Terre Mère et la Terre Mère a créé Shri Ganesha. Ainsi ce point de gravité en nous doit être maintenu et cette gravité vient très naturellement chez les êtres humains, elle ne doit pas être adaptée ou quoi que ce soit d’autre.

Si, durant leur enfance, on entretient les enfants à propos de leur gravité [leur équilibre], de leur dignité, de leur grandeur, ils vont immédiatement développer ces points avec une grande fierté : « Nous sommes spéciaux et nous devons avoir cette gravité [cet équilibre] en nous. » Et cette gravité apporte, si l’on peut dire, une sorte d’attractivité. Toute personne ayant cette gravité, cela ne veut pas dire qu’elle tire la tête. Ce n’est pas cela. Mais la gravité signifie que vous n’êtes pas facilement perturbé par un problème ou autre. La gravité signifie beaucoup de choses. Comme on peut le voir du caractère de Shri Ganesha, cette gravité signifie que vous êtes celui qui se tient au centre. Une personne qui voit tout, n’est pas perturbée, n’est pas tentée, est satisfaite, ne demande rien, n’a besoin de rien, ne se venge pas mais pardonne parce qu’elle n’a aucun moyen de s’écarter de son point de gravité. Elle est juste attachée là. Maintenant si quelqu’un veut prendre sa revanche sur quelqu’un d’autre : pas de problème, qu’il le fasse ! Si quelqu’un essaie de troubler quelqu’un d’autre : pas de problème, qu’il le fasse ! Parce qu’elle ne peut pas sortir de ce point de gravité. Si une autre personne n’est plus en balance, vous ne pouvez pas courir après cette personne qui est déséquilibrée. Ainsi elle ne court pas après cette personne qui a fait quelque chose de travers. Elle se sent très bien. Si cette personne a fait quelque chose de travers, ayez pitié d’elle, laissez agir les [ekadasha] rudras agir sur elle. Elle ne court pas derrière cette personne. Elle reste là. Et le fait de rester là est suffisant pour effrayer les autres et les détruire. Parce qu’elle est installée à ce point de gravité où elle ne peut être perturbée, tandis que les autres courent vers leur destruction. Ainsi quelle est l’utilité de courir après eux et de se faire détruire également ? Quelqu’un qui a stabilisé cette balance, voit les autres comme devant être l’objet de compassion. Parce qu’il voit qu’ils sont sur le point de tomber tandis que lui est bien installé en équilibre. Mais ils sont sur le point de tomber. Alors il peut essayer de leur expliquer, de les aider, de faire n’importe quoi pour eux, parce qu’il voit qu’ils sont sur le point de tomber. Mais, s’ils ne veulent pas revenir vers le point d’équilibre, il ne peut pas les forcer.

Ainsi la plus grande qualité de Shri Ganesha est la gravité. Grâce à cette gravité, il est installé sur la Terre Mère. Maintenant, puisque ce pays est celui de Shri Ganesha, les Australiens devraient avoir de l’équilibre, et ceci naturellement, mais ils ne l’ont pas. Avant que Je ne commence Sahaja Yoga, mon expérience des Australiens a été terrible. Je dois dire que, si un Australien commence à boire, les seules personnes qui peuvent rivaliser avec lui, ce sont les Russes. Et ils parlent d’une façon si irrévérencieuse que vous ne savez pas comment traiter avec eux. S’ils vous serrent la main, alors, après un certain temps, vous aurez l’impression de l’avoir perdue ! Ils font tout d’une telle façon que Je ne pouvais pas comprendre pourquoi ils serraient les mains aussi mal. Sir CP Me dit : « Vous voyez, ils ont beaucoup de jungles ». Il essayait de Me consoler. « Ils ont des tas d’animaux et autres, c’est pourquoi ils serrent les mains de cette façon ». J’ai répondu : « Aucun animal ne serre les mains ! Comment auraient-ils pu adopter cela des animaux ? ». Je ne pouvais pas prendre cette explication comme telle. Au contraire les animaux sont extrêmement doux les uns avec les autres. Comment donc cette façon de serrer les mains a-t-elle commencé ? Et les seules personnes qui peuvent les concurrencer sont les Grecs qui serrent les mains d’une façon très curieuse et vous donnent joyeusement de grandes tapes dans le dos. Ainsi Je ressentais que ce pays de Ganesha devait être absolument en équilibre, et sur la même fréquence que la Param Chaitanya. Vous voyez tous ces animaux qui vivent dans la jungle. Vous avez tellement de nature. Voyez ces arbres. Ils grandissent jusqu’à un certain point, ils n’agressent pas les autres, ils ne se battent pas, ils ne forment pas des groupes. Rien de tout cela. Ils grandissent seulement, acceptent ce qui leur est donné, vivent avec cela joyeusement, et s’ils doivent être détruits, ils acceptent cette destruction. Mais ils sont entièrement en contact avec Dieu, ou sous le contrôle complet de Dieu Tout Puissant. C’est pourquoi les animaux sont appelés « peshiounis pashed », ce qui signifie sous le contrôle de Dieu, tandis que nous avons obtenu la liberté.

Même si nous avons obtenu la liberté, ce pays est celui de Shri Ganesha. La nature devrait vous imbiber totalement. Cela est la balance. Et cette balance devrait venir d’une telle façon que votre caractère, votre propre tempérament, devraient montrer cette balance en vous. Mais ce que Je trouve est la chose la plus difficile en Australie, c’est qu’il y a des groupes et les gens se battent et créent plein de problèmes. Cela Me surprend de voir cela dans le pays de Ganesha où sont les Ganas. Tous les Ganas sont là. Si les Ganas commencent à se battre entre eux, que va-t-il arriver ? Supposons que, dans notre corps, nos anticorps commencent à se battre les uns contre les autres, que se passera-t-il pour notre corps ? Ainsi vous êtes comme les Ganas, et vous êtes vraiment favorisés d’être nés dans ce pays spécial. Et après tous les accomplissements que vous avez effectués, si vous commencez à suivre ces choses tout à fait insensées qui viennent des pays qui sont surdéveloppés, qui ont perdu leur balance (équilibre), alors quel est l’utilité d’être né dans le pays de Shri Ganesha ? Dans ce pays de Shri Ganesha vous devez avoir un équilibre total en vous. C’est ce que j’attends des Sahaja Yogis d’Australie, et ils doivent donner au monde entier le sens de l’équilibre de Shri Ganesha.

Au contraire, il m’a été rapporté que, chaque fois que nous avons un programme à Ganapatipule, les gens ont remarqué qu’il y a des groupes en Australie. Que ces gens n’ont pas le cœur net (clean). Ils parlent mal les uns des autres. Et ils Me dirent: « Attention Mère, essayez de voir pourquoi cela se passe. Ils parlent dans le dos et essaient de convaincre les gens des autres pays de ce qu’ils disent. » Evidemment eux avaient le cœur net et ils n’aimaient pas cette attitude. Ils n’aiment pas entendre cela de Sahaja Yogis, ils n’aiment pas entendre parler contre un Sahaja Yogi. Et c’est ainsi qu’ils m’ont informée: « Mère, ceci est très sérieux ». Et ce dont ils m’ont parlé est très très sérieux. Aussi maintenant nous devons d’abord décider de ne garder rancune à personne. Comment pouvez-vous garder rancune à quelqu’un ? Nous devons pardonner. Tout le temps pardonner. Quelque chose que quelqu’un aurait dit : c’est très bien, cela n’a pas d’importance. Vous savez, la langue anglaise n’est pas un langage très souple (soft). Et à cause de cela, si vous dites quelque chose, pourquoi se tracasser. C’est un langage très humoristique mais parfois l’humour vous coupe-circuite, mais cela n’a pas d’importance. C’est dû au défaut du langage.

Mais cela ne signifie pas que vous pouvez dire des mots durs à quelqu’un ou vous montrer indifférent envers quelqu’un, envers vos obligations, vos enfants, votre épouse ou votre mari. En elle-même l’indifférence envers quelqu’un est quelque chose d’extrêmement dur. Si une épouse devient fâchée pour de petites choses et du coup ne parle plus à son mari, ou si le mari néglige son épouse, ne s’en préoccupe pas, ne regarde par après elle, ou ne prend pas soin d’elle, alors c’est un crime selon Sahaja Yoga. Ce ne sont pas des choses à faire car vous devez avoir de l’équilibre, vous devez avoir naturellement de la douceur. Vous devriez parler très doucement aux autres et être gentils et agréables. Essayez juste de voir si vous faites ainsi ou non.

Alors, entre les groupes, c’est une question d’utiliser le pouvoir de l’amour. Nous avons maintenant le pouvoir. Nous n’avons pas beaucoup de pouvoirs. Nous n’avons pas le pouvoir politique, le pouvoir économique, rien. Le pouvoir que nous avons obtenu est le pouvoir de l’amour. Grâce à cela, quand vous vous parlez les uns les autres, il faut parler d’une façon douce. Extrêmement douce et d’une manière agréable. Vous serez surpris. Je dois dire d’après mon expérience que j’ai trouvé les Allemands ainsi. Extrêmement doux les uns avec les autres, extrêmement aimables. Je ne pouvais pas le croire de ces Allemands qui, un jour, ont tué tout le monde. Maintenant dans Sahaja Yoga, ils ont soudainement réalisé « Quelle chose horrible nous avons faite ». Ce sont devenus maintenant des Sahaja Yogis extrêmement aimables, habitués auparavant à blesser les autres, et vous serez surpris qu’eux tous, tous ces Sahaja Yogis allemands, sont maintenant extrêmement extrêmement aimables. Les Italiens ont l’habitude de penser qu’ils sont très aimables parce qu’ils ont l’art, la culture, etc.. et qu’ils produisent de si jolies choses, eh bien, malgré cela, Je trouve que les Allemands peuvent les battre dans ce domaine. Ces Allemands sont de magnifiques Sahaja Yogis. Ils haïssent le néofascisme …………………Ils disent : « Nous avons une si mauvaise renommée dans le monde. Quand les gens apprennent que nous sommes des Allemands, personne ne désire nous regarder et pensent : qu’est-ce que ces gens ? » Ainsi ils sont devenus extrêmement aimables d’un bout à l’autre. Et cette gentillesse les fait vraiment sortir de ce problème parce que chacun est tellement surpris de voir que les Allemands peuvent être aussi gentils, aussi doux.

Maintenant regardez Shri Ganesha, comme Il est agréable, comme Il est doux et innocent. Ses manières sont tellement agréables, comme Il travaille sur vous, tout ce qu’Il fait pour vous, la façon si agréable qu’Il a pour faire ces choses. Comme voyez maintenant, vous ne pouvez pas remarquer que cette fleur s’ouvre. Vous avez mis des fleurs dans ma chambre et elles ont commencé à grandir. Vous ne pouvez pas voir cette croissance. Si vous placez une caméra spéciale qui peut enregistrer sa croissance, alors seulement vous pourrez la voir. Mais normalement vous ne pouvez pas la voir grandir. Vous ne pouvez pas voir un arbre grandir. Vous ne pouvez pas voir une fleur s’ouvrir. Vous ne pouvez tout simplement pas voir tout ce que Shri Ganesha fait pousser naturellement. Il fait cela si délicatement. Il ne va pas non plus faire grandir les arbres sur la tête les uns des autres, mais de telle façon que chacun puisse profiter des rayons du soleil. La façon si délicate dont il s’occupe de tout est juste celle d’une mère très attentionnée. Chaque feuille est différente. Quel artiste. Chaque feuille. Dans tout le monde entier, vous ne pouvez pas trouver la même feuille, qu’elle vienne d’Australie ou d’Amérique. La feuille, quand vous la voyez au microscope, est différente. Chaque feuille, pouvez-vous imaginer cela ? Voyez comme cela est bien, comme il place délicatement chaque chose, comme il travaille délicatement. Et quand nous vivons sur le sol de Shri Ganesha, comme nous devrions être délicats. Et avec les gens nous devrions être extrêmement extrêmement délicats afin de montrer que nous sommes les Ganas spéciaux de Shri Ganesha. C’est ce que Je ressens à propos des Australiens.

Je sais que nous avons eu certains accrochages, mais ce n’est pas un problème. Tout va bien. Seuls quelques uns d’entre eux étaient comme cela. Mais vous tous devriez réellement apprendre à être très aimants, délicats, gentils et concernés. De très très petites choses peuvent rendre les gens heureux. De même que j’essaye ces trucs, vous devriez vous aussi les essayer, c’est très simple. Ainsi un jour j’ai donné un sari à une dame. Elle m’a dit : « Mère, comment savez-vous que j’aime cette couleur ? » J’ai répondu : « Parce que j’ai remarqué que vous portiez habituellement cette couleur. Ainsi Je savais que vous aimiez cette couleur ». « Mais, vous m’avez remarquée ? ». « Bien sûr Je vous ai remarquée ». Vous voyez ces petites choses. Elle était si émue. Elle a senti que Mère l’avait remarquée parce que Je l’avais vue. Mais Je veux dire que Je vous vois tous. Je sais tout à propos de vous tous parce que Je suis concernée, Je Me préoccupe de vous. Pour chacun, Je sais où vous en êtes, ce qui ne va pas avec vous, ce qui devrait être fait, ce que vous aimez, ce que vous n’aimez pas. Il n’y a rien de mal à cela. C’est beaucoup mieux d’avoir un meilleur rapport et que vous compreniez quel est le problème. Je connais immédiatement le problème. Je connais les personnes qui sont dominatrices. Je connais les personnes qui sont piquantes. Je connais tout. J’essaye de leur expliquer graduellement et d’une façon très délicate, qu’elles devraient se corriger.

Vous n’avez pas besoin de leur dire. Pour vous il existe un moyen très simple, en donnant un bandhan, d’améliorer les gens. Vous ne devez pas vous tracasser de devoir faire quelque chose de très rigoureux à ce propos ou de leur dire les choses en face. La seule chose à faire est de leur donner un bandhan.

Maintenant, comment développer cette balance, est un grand problème et Je pense que j’en parlerai en détails plus tard, j’expliquerai comment développer cette balance dans notre caractère, dans notre nature. Evidemment la méditation vous aide à être au centre. Mais cependant parfois on s’en écarte et il y a un moyen par lequel vous pouvez réellement adapter votre caractère de telle façon que vous restiez en balance tout le temps. Qu’au contraire, quand il y a une crise, vous allez juste sauter sur votre point de gravité. Cela devrait être ainsi. Si cela arrive, pas de problème. Cela arrive avec moi. Si Je vois un problème quelque part, dans Sahaja Yoga, dans ma vie familiale, n’importe où, immédiatement Je sais que Je Me retrouve profondément installée sur mon point de gravité et de là Je peux voir tout si clairement, et ainsi Je résous le problème. C’est ce que vous devez comprendre, que vous devez sauter sur votre point de gravité. Et cette position d’être sur le point de gravité, n’est pas relative. Ce n’est pas une position relative, ce n’est pas que vous devez vous comparer aux autres. Non, vous ne devez pas. Vous ne devez pas penser « Je vais perdre ceci » ou « Je vais gagner ceci ». Rien de cela. Vous êtes là sur votre propre position. Vous êtes là. Vous êtes responsable de vous-même. Ainsi vous ne vous tracassez pas, il n’y a pas de jalousie, de peur, aucune sorte de tentation. Vous êtes juste là. Vous n’avez pas de soucis.

Parfois j’ai vu que les leaders étaient parfois tracassés par leur leadership. Mais Je dois vous dire que le leadership est juste une mystification. Si quelqu’un Me demande : « Mère, vous devriez devenir le leader », Je réponds : « Non, Je connais ». Je connais cette blague. Je sais que c’est une blague. Voyez-vous le leadership est une blague et si vous savez que c’est un jeu, alors seulement le leadership va mieux se passer. Il n’y a aucune hiérarchie dans Sahaja Yoga. Nous sommes tous un, pareils. Nous ne pouvons pas dire que les mains sont mieux que les pieds ou que les pieds sont mieux que les mains. Rien de cela. De la même façon, chaque chose est très importante. Et chaque chose circule comme les cellules sanguines. Et alors on ne va pas dire que cette cellule sanguine est bonne et cette autre cellule sanguine ne l’est pas. Ou que cette cellule sanguine est plus élevée, ou que plutôt cette autre cellule sanguine est plus élevée. De la même façon chacun circule. Ainsi on ne devrait pas avoir peur. Il ne devrait également pas y avoir de peur du leadership. Il n’est pas nécessaire de craindre le leader. Si vous êtes sur votre point de gravité, vous y restez. Il vous comprendra. Aussi longtemps que le leader est sur son point de gravité, il restera là. Aussitôt que vous vous éloignez de ce point de gravité, il va également s’en éloigner. Ainsi vous restez sur votre point de gravité et personne ne peut vous déranger. Vous ne devriez pas avoir peur, il n’y a rien pour se tracasser dans Sahaja Yoga. En fait, vous êtes tous des saints. Qu’y a-t-il là à se tracasser ? Tous les Ganas, tous les anges, et le pouvoir qui pénètre tout, s’occupent de vous. Hier nous avons vu une sorte de lumière qui est venue, une lumière miraculeuse qui tombait sur nous des deux côtés de l’estrade, il y avait une telle quantité de lumière qui tombait spécialement de mon côté. Ceci juste pour nous indiquer que tout va bien, que ceci est la place de Shri Ganesha et qu’ici les choses vont bientôt s’arranger.

On vous vante tellement. Vous avez de si nombreux pouvoirs en vous et que vous pouvez exprimer très bien, vous pouvez les avoir sans peur en vous. Chaque personne qui essaie de vous perturber, sera surveillée par le pouvoir qui pénètre tout. Vous n’avez rien à faire à ce sujet. Mais de toute façon essayez de voir si vous êtes en balance. Certaines personnes sont trop attachées à leur famille, d’autres en sont détachés. Etre trop attaché à sa famille n’est pas bon. Quelle nécessité y a-t-il d’être trop attaché ? Vous gâtez vos enfants. Quand ils grandissent, ils vous frappent dans le dos. Le mieux est donc de rester en balance, d’avoir une attitude détachée par rapport à la vie. Et cette attitude détachée est, comme Je vous l’ai déjà dit, pareille à la sève dans l’arbre qui va partout. S’il y a du surplus, elle peut s’évaporer ou elle peut redescendre. Mais elle n’adhère pas à quelque chose parce que, si elle adhère spécifiquement à quelque chose, cet intérêt particulier va tuer l’arbre et également cette partie de la fleur où elle adhérait. Nous voyons ainsi que l’amour attaché est la mort de l’amour. Ainsi nous devons avoir une compréhension adéquate de cet amour détaché où vous vous trouvez sur votre point de gravité et êtes concernés par tout le monde, pensez à tout le monde. Au cas où vous découvrez que quelqu’un n’est pas bien, vous ne perdez pas votre balance mais vous ramenez cette personne à l’équilibre. Si vous commencez à perdre votre équilibre, comment allez-vous ramener cette personne à l’équilibre ? De cette façon, en restant sur votre point de gravité, vous allez perdre toute votre haine, toute votre colère, toutes vos envies, ce que vous pourriez appeler tous vos combats, parce que vous restez dans votre propre dignité. Vous ne désirez aucun certificat de personne. Vous ne désirez aucune louange de personne. Vous savez juste que vous êtes là et vous êtes satisfaits de vous-même.

Alors il n’est pas non plus nécessaire que « Mère doit Me donner une audience spéciale ». Ce n’est que de l’égo. « Je dois voir Mère. Je dois La voir en privé ». Quelle est la nécessité de Me voir en privé ? Je ne suis jamais ‘privée’. Je suis disponible pour vous tous, tout le temps. Tout cela, vous voyez, vient de l’ignorance et du fait que vous n’êtes pas sur votre point de gravité. Ainsi aujourd’hui, pour commencer, nous avons ce Ganesha puja, durant lequel nous devrions nous demander dans notre cœur où est notre point de gravité, pour ensuite nous y maintenir très fermement.

Que Dieu vous garde !