Birthday Puja 1993

New Delhi (India)


Feedback
Share

Puja for the 70° Birthday, New Delhi (India), 21 March 1993.

English transcript: UNverified
Traduction: NON vérifiée. Ver 1/1/2014.

Il est très difficile de parler, même pour Moi. Voir tant de Sahaja Yogis assis ici, venus du monde entier, avec des visages si rayonnants, comme si aujourd’hui Ma vision avait pris forme.
Je vois en vous les libérateurs de demain qui vont sauver le monde des calamités de ce Kali Yuga qui nous encerclent. Alors que ces fléaux viennent de tous côtés, vous avez pris votre seconde naissance à partir de cet étang qu’est Kali Yuga, et vous êtes vraiment devenus de magnifiques fleurs de lotus, aux couleurs multiples, aux fragrances nouvelles. Plutôt que vous fêtiez Mon anniversaire, je devrais plutôt célébrer le vôtre.

Comme je vous l’ai dit l’autre jour, si tout a pu réussir c’est parce que vous êtes des chercheurs vraiment éminents, des chercheurs de la vérité et de l’amour. Sans vous, cela aurait été impossible, car transformer ne serait-ce qu’une personne est extrêmement difficile. Mais vous avez été d’une telle sensibilité et d’une telle profondeur que cette connaissance subtile a purifié votre être. C’est incroyable ! Moi-même je ne peux croire quelles formidables personnes se sont incarnées dans cette époque de Kali Yuga !
Personne ne peut croire que tant de saints sont assis devant Moi ! Tant de personnes réalisées, tant de « walis  » et de « Nabis » (de sages et de prophètes)… Cela ne s’est encore jamais produit dans l’Histoire de la spiritualité. Même au ciel n’existent que quelques « Détas » et « Dévas », et pas autant !

L’un est meilleur que son voisin, les coeurs sont si beaux, les esprits si brillants, les attentions si actives. Vraiment, je vous remercie tous de M’avoir permis de voir tant de gens pour ce 70ème anniversaire, ce dont je ne me serais jamais douté !

Vous savez, Sahaja Yoga a commencé avec une seule personne. Puis, parmi ceux qui vinrent ensuite d’eux-mêmes, certains étaient intéressés par le pouvoir, d’autres par l’argent. Il y eut toutes sortes de gens qui nous créèrent des ennuis. L’un après l’autre les problèmes arrivèrent, car alors beaucoup de chercheurs étaient de bas niveau spirituel.

Mais je découvre aujourd’hui qu’ils se sont tous développés avec splendeur. Je ne peux les distinguer l’un de l’autre ! La façon dont Sahaja Yoga a débuté et l’engagement que vous avez sont les plus grandes bénédictions que ce monde puisse obtenir.

Je ne pouvais pas le faire sans vous, vous le savez. Si J’avais pu le faire seule, je n’aurais pas eu besoin de vous. Vous êtes les canaux et vous devez travailler de plus en plus à la découverte et à la compréhension de cela.

C’est vraiment remarquable la façon dont les gens de Delhi ont tout organisé. D’abord, tout le monde était très attaché à l’idée de ce 70ème anniversaire. Je n’en connais pas les raisons, mais qu’importe ce qu’elles sont…Puis les gens de Delhi me dirent: « Nous allons célébrer votre anniversaire à Delhi cette fois-ci. » J’ai répondu « Tout le monde est très enthousiaste et désireux de venir. Aussi soyez vigilants. Cela ne va pas être facile, car c’est un vrai casse-tête que d’organiser une telle manifestation, tant de gens vont venir!  »
Et quand ils me dirent  » ces personnes-là vont venir, des centaines arrivent , une centaine d’ici une autre de là » je leur dis « Est-ce que vous vous faites du souci? » ils me répondirent  » Oh, Mère, nous sommes très contents de la tournure des événements ! »

J’ai vu leur enthousiasme, leur organisation, la façon dont ils ont mené les choses à bien. L’aspect le plus positif c’est que ça se passe à Delhi, là où toutes sortes de politiciens vivent, organisent leurs meetings, leur réunions politiques et tout le reste… Mais dans Sahaja Yoga, à Delhi, on ne fait pas de politique. Il n’y a pas de disputes.
C’est une chose vraiment remarquable qui est en train de se produire dans un endroit comme Delhi, où chaque jour on entend que même les membres de notre Parlement se battent entre eux. Peut-être que cette bonté devait naître dans cet enfer seulement, et qu’elle avait à se manifester à travers les Sahaja Yogis.

Cette connaissance de Sahaja Yoga, comme vous le savez, est extrêmement, extrêmement, subtile. Et il n’est pas facile d’atteindre les gens qui se disent intellectuels, ou alors qui sont totalement attachés à leurs conditionnements. Donc, d’un côté nous avons la masse qui est ignorante, et de l’autre nous avons les classes supérieures qui vivent à l’intérieur des cadres mentaux qu’elles se sont construites. Je pense que ces deux voies sont complètement fausses.

Mais la façon, dont ils ont absorbé ce nectar de la Divinité reste quelque chose d’incroyable. Personne ne peut même comprendre que tant de personnes sont nées sur cette terre après Moi, et quelques rares avant Moi. Elles se sont incarnées dans ce monde juste après Ma naissance, pour parvenir à Sahaja Yoga.

Cependant, lorsque je vis le monde je fus choquée, plus choquée que Kabira lui-même. Je me suis demandée comment faire pour en parler à quiconque. Je ne savais pas comment présenter le sujet aux membres de Ma famille. C’était impossible, l’obscurité étant si profonde; comment pourraient-ils admettre que le Divin existe vraiment ? Que le Tout les attend déjà ?

Ils croyaient tous en des espèces de religions qui n’ont aucun rapport avec la Réalité. Et il était même impossible d’envisager la méthode avec laquelle je pourrais leur parler.

Je me souviens du premier incident quand nous allâmes à Nargol. Quand J’ouvris le Sahasrara, la première personne qui reçu sa réalisation fut un « Gujarathi » qui était bijoutier.
Immédiatement, tous les autres, ils étaient au maximum trente-cinq, commencèrent à dire que « bien sûr, c’est un homme riche, cest un Jellah, c’est pour cela que Mère lui a donné sa réalisation ! » Alors, ce fut la première et le dernière fois que je me mis vraiment en colère. je commençais à leur crier « vous êtes des bons à rien, des inutiles, vous n’arriverez jamais à atteindre la Divinité !  »
A ce moment-là J’ai réellement pensé que je devais tout arrêter et Me réincarner à une époque où les gens comprendraient ce qu’est Sahaja Yoga. Mais juste après, soudainement, ils commencèrent à ressentir la brise fraîche dans leurs mains. Immédiatement après mes cris, vous vous rendez compte !
Et ils dirent « Mère, Vous savez, ça marche ! Ca marche à l’intérieur et à l’extérieur de nous !  » Nous avions alors douze personnes; plus une femme à qui j’avais donné la réalisation antérieurement… Cela faisait quatorze personnes. Donc, au départ, nous avions seulement ces quatorze Sahaja Yogis. Pour eux, c’était quelque chose de vraiment surprenant et d’inattendu ! Ils étaient tous époustouflés ! Ils ne savaient pas ce qui se passait. Puis, étonnamment, une femme littéralement possédée par un « brahmane » vint à l’un de nos programmes et commença à dire: « Jagadamba, Jagadamba… » Ils ne purent comprendre ! je ne leur avais jamais dit ce que J’étais, je ne l’ai jamais dit ailleurs non plus. Ensuite, elle récita le poème de Saundarya Lahari en langage sanscrit, et elle n’était qu’une servante! Et avec une voix d’homme ! Ainsi tout le monde fut choqué qu’un « bhoot » puisse dire de telles choses !…Et puis elle s’en alla. Après cela, les participants commencèrent à s’impliquer un peu plus, et, pour la première fois, ils demandèrent à faire chez Moi un puja en mon honneur. Vous voyez, les gens n’étaient pas encore certains qu’ils étaient sur la bonne voie. Même les « brahmanes » qu’ils allèrent trouver leur dirent que ce « Saptashati » serait un puja très difficile, et que quelque chose leur arriverait s’ils le faisaient. Mais, après le puja, ils purent constater que rien ne leur était arrivé, qu’au contraire ils se sentaient bien mieux. Ils ressentirent tous la brise fraîche.
Et l’atmosphère toute entière changea. Ils commencèrent à comprendre que Sahaja Yoga est le Yuga du Dharma, que c’est celui de ces temps de Kali Yuga. Aussi le Dharma de Sahaja Yoga devint le Dharma de ce Yuga.

Ce Yuga est très difficile, c’est sûr. Mais c’est seulement à travers les difficultés que nous devenons d’intenses chercheurs. Et c’est ce qui s’est passé avec vous tous. Vous avez découvert que, partout, les gens qui poursuivaient quoi que ce soit n’atteignaient jamais aucun point. Comme s’ils étaient à l’intérieur d’un cocon contre les parois duquel ils se cognaient la tête.

Ils eurent leur réalisation si rapidement ! Et ensuite ils me dirent qu’ils étaient des chercheurs et me racontèrent ce par quoi ils étaient passés…Je fus stupéfaite de voir comment cette recherche les travaillait de l’intérieur et les avait poussés vers Sahaja Yoga.

Aussi, entre temps, je dois dire que beaucoup se sont perdus dans les griffes des faux gourous. Malgré cela, aujourd’hui, nous avons beaucoup de Sahaja Yogis. Vous représentez certes votre pays mais il y a beaucoup plus de Sahaja Yogis chez vous. Même en Inde, nous en avons beaucoup plus. C’est pour les représenter que vous êtes ici.

Je ne sais combien seraient ici si tous étaient venus. tant de gens me demandent combien il y a de Sahaja Yogis. Je réponds que je ne sais pas. « Vous ne savez pas ? » « Non, je ne sais pas. Nous n’avons jamais tenu de registre. » Ils ne peuvent pas comprendre ! Je leur dis que nous n’avons pas de bureau, pas de registre, pas de secrétaire. Je ne sais pas taper à la machine, je ne sais même pas faire de chèques. Ils ne peuvent imaginer qu’une personne comme Moi puisse exister à notre époque. Mais d’une façon ou d’une autre, tout finit par être fait ! Malgré Mon ignorance des choses modernes, tout est absolument fait de la manière la plus parfaite qui soit, comme si cela fonctionnait par télécommande.

Maintenant je n’ai jamais dit un mot de tout cela, je ne dois rien vous dire. Jamais je n’ai donné la moindre idée de comment cela devrait être. Je ne leur ai même pas dit à combien de personnes nous devions nous attendre. Mais regardez avec quelle spontanéité tout s’est arrangé ! Votre engagement pour Sahaja Yoga est si profond qu’il vous donne toutes ces capacités d’organisation. De même, tant de choses que vous avez pu constater sont mises en place car ce « Param Chaitanya » a pénétré ce « Puta Yoga », où les choses aboutissent parfaitement. Et cette activité vous procure aussi une aide absolue.

Par exemple, la police nous a dit que des musulmans habitent le quartier et qu’ils pourraient vous faire courir un certain danger, qu’ils pourraient vous agresser. Je leur ai demandé: « Quels musulmans sont-ils ? » Ils m’ont répondu que ce sont des gens de « Nizam Uddin Avaliyas ». Je leur ai dit qu’ils ne nous feraient jamais de mal. Pourquoi ? Parce qu’il était un Soufi et une grande âme réalisée, et donc que les gens qui résident ici doivent être au moins pour la plupart, des croyants qui pratiquent le Soufisme. Ainsi, comment peuvent-ils nous faire du mal ? C’est pourquoi je vous ai demandé à tous de vous rendre tôt le matin à la mosquée, et de porter un « chador ».
Ils ont tellement été impressionnés que vous les avez vus dans la soirée. Ils sont venus jusqu’ici et ont été si respectueux qu’ils m’ont offert un autre « chador », et ceci, et cela, et ils m’ont dit: « nous sommes Vos obligés », plus d’autres choses du même acabit.

Son disciple Amir Kousrow était aussi un très grand Soufi. J’ai toujours admiré sa poésie et aussi la façon dont ce « Nijamuddin » a conduit sa vie dans la dignité et le divin.
Tous les musulmans qui étaient présents ont placé leurs mains vers Moi comme ça, et ils ont dit qu’ils sentaient la brise fraîche. J’ai dit: « c’est la Ruh ». Eux de répondre: « Ah, c’est la ruh ! ». Une fois que ces gens commencent à sentir la « Ruh » ils vont tous très rapidement devenir Sahaja Yogis. Il y a tellement de soufis de par le monde et nous allons les rencontrer. Et alors vous devrez vous procurer un autre grand chapiteau, deux ou trois fois plus grand. Si les gens de Delhi ne sont pas effrayés par l’ampleur des proportions, je pense que nous fêterons encore Mon anniversaire à Delhi.

Aussi, de nos jours, Delhi se trouve dans un état de troubles et d’agitation tels que nous devrions être présents afin de pacifier, de calmer, d’apporter de la sagesse à ces gens qui sont supposés vivre à la tête du monde des affaires. Cela réussira. Par définition cela aboutira grâce à tous ces Sahaja Yogis qui émettent de si belles vibrations … Regardez, au-dessus de votre tête la toile du chapiteau bouge constamment, bien qu’il n’y ait pas un souffle d’air dehors et que les feuilles soient immobiles. Pourtant regardez, à partir de votre tête vous faites bouger tout ceci ! C’est pourquoi je suis sûre que ces vibrations vont dépassionner nos politiciens et leur amener la paix ainsi qu’à ceux qui sont à la tête des entreprises.

Dans la conjoncture actuelle, quand, dans le monde entier tant de choses sont basées sur le doute et la confusion, (en Russie, en Bosnie, c’est la confusion; en Angleterre, aux Etats unis, en Espagne, c’est la récession) tout le monde est atteint par une sorte d’angoisse née de comportements extrémistes dans lesquels chacun s’est engagé.
Aussi je suis sûre que la polarité qu’ils constatent maintenant va corriger leur attitude envers le matérialisme, et je suis sûre qu’un équilibre sera trouvé.

Avec de tels désirs, grâce à vos prières, ce monde deviendra un monde si merveilleux et enchanteur, que l’Histoire le décrira comme étant devenu lui-même un lotus distillant le parfum de la Divinité. Vous êtes les pétales, vous êtes la couronne, vous êtes les couleurs, vous êtes la beauté et le pollen de ce magnifique lotus. C’est cela Ma vision de ce monde.

J’espère qu’aujourd’hui vous prendrez tous la décision de travailler pour Sahaja Yoga, de le développer, et d’oeuvrer aussi pour vous-même. Le seul danger est qu’il ne faut pas permettre à votre ego de vous monter à la tête. C’est un cheval sauvage qu’il vous faut conquérir, c’est là votre véritable bataille. Si vous ne permettez pas à ce cheval de vous diriger, mais si vous le chevauchez et en contrôler les rennes, alors vous progresserez très vite et d’une façon merveilleuse.

Par conséquent, je suis sûre que Sahaja Yoga va s’étendre. A chaque anniversaire ils devront faire un voeu. je ne sais pas quel voeu je devrais faire; les gens M’ont dit que je ne devrais pas travailler si intensément. je travaille énormément, mais J’ai fait le voeu de travailler deux fois plus. De la même façon, vous tous aussi devez faire le serment
de tendre vers un engagement plus profond vis à vis de votre travail pour Sahaja Yoga. Nous devons y penser. Il y a des scientifiques qui devraient produire des livres. Des docteurs devraient produire des livres, des textes. Ils devraient aller parler à leurs collègues, organiser des meetings et des séminaires avec eux. Des architectes et d’autres professionnels pourraient convoquer leurs confrères et leur donner la réalisation. Même les gens qui s’occupent des finances devraient se mettre à pratiquer Sahaja Yoga. C’est très important car seul le pouvoir Divin peut résoudre ces problèmes. Personne d’autre ne peut les résoudre.

C’est pourquoi chaque personne de ce monde, qu’elle soit dans le domaine juridique ou dans d’autres champs professionnels, vous tous devriez pratiquer Sahaja Yoga et vous mettre à développer votre propre sens artistique. Puis, il vous faut aussi faire connaître Sahaja Yoga à ceux qui vous entourent, aux villageois, aux citadins, partout où cela est possible, dans n’importe quel endroit où vous pouvez l’organiser, vous devez développer Sahaja Yoga partout.

En ce qui concerne le travail de nettoyage sur quelqu’un de nouveau, je vous conseillerai de ne toucher personne; s’il vous plaît n’utilisez que ma photographie. C’est de cette façon que vous aurez plus de Sahaja Yogis et moins de gens malades. Aussi les gens seront guéris et tous deviendront des Sahaja Yogis.

Nous avons aussi fait des choses dans le domaine agricole, mais beaucoup reste à faire. On devrait aller voir les gens du gouvernement pour leur dire en quoi Sahaja Yoga peut aider l’agriculture. Vous pouvez former un comité qui irait les voir afin de leur en parler.

Nous nous devons d’aider nos enfants. Nous devons nous en occuper, car vous savez quel type de futur les attend, quelle sorte d’atmosphère plane autour d’eux même en Inde. C’est pourquoi nous devons veiller à ce que nos enfants grandissent dans la culture Sahaj. C’est très important car ils sont les Sahaja Yogis de demain. Tant d’enfants sont nés réalisés ! C’est pourquoi nous devons les discipliner correctement et nous devons en faire des Sahaja Yogis « Allah Allah Darzu » comme c’est écrit dans le Kaw Wali.

Notre vie de famille est aussi fondamentale. Il est choquant de constater que, de nos jours, on considère de plus en plus la vie de famille comme quelque chose de stupide. Personne ne comprend son importance. Dans Sahaja Yoga, nous devons en prendre conscience. On doit abandonner les petites disputes et les querelles, le harcèlement ainsi que la cruauté. Et, pour commencer, les époux devraient avoir un rapport correct entre eux, que l’un soit un compagnon pour l’autre, de manière à ce que les enfants puissent voir ce soutien mutuel et l’apprécier.

Dans notre habillement, dans notre vie, il est très important que nous soyons dignes, décents, et respectueux de notre corps. Nous devrions porter ce qui nous sied, quel que soit le pays dans lequel nous vivons. Imaginez que quelqu’un veuille absolument porter un costume trois pièces en plein été, comment va-t-il se porter ? Nous devons porter ce qui nous plaît, ce qui convient à notre culture. On devrait essayer de porter des habits décents et traditionnels. Surtout, il est très important que les femmes s’habillent d’une façon qui les rend dignes.

Je voudrais aussi souligner un autre point: les femmes, tout particulièrement, devraient se mettre à lire ne serait ce que des journaux ! Si votre attention se porte sur les problèmes de ce monde, c’est très efficace car votre attention est opérationnelle; ça marche ! Alors utilisez votre attention ! Lisez les journaux ! Je sais que c’est horrible quelquefois, vous faites un « bandan », mais vous vous devez d’être au courant de ce qui se passe dans le monde et où cela se passe. C’est très important ! Les hommes aussi ne devraient pas se contenter de lire les nouvelles sensationnelles, mais ils devraient se tenir informés de ce qui arrive dans le monde, et imaginer quelles pourraient être les solutions. Vous devriez envisager comment vous, les Sahaja Yogis, pouvez apporter votre aide d’une façon collective ou individuelle. Car nous devons résoudre beaucoup de problèmes de ce monde moderne. De même, nous devons lire de bons livres, voir de nouveaux films, et avoir une réflexion à leur sujet. Garder votre esprit alerte !

J’ai lu dernièrement de nombreux poèmes magnifiques, venant de personnes dont je n’aurai jamais pensé qu’elles puissent écrire de si beaux poèmes d’une très grande classe… Nous sommes en train de rassembler ces poèmes ainsi que toutes les photos miracle du monde entier. il faut systématiser cela.

Maintenant, si spontanément vous pouvez tous apporter votre aide, cela sera une formidable réalisation, car jusqu’ici nous n’avons pas été capables de rassembler tous ces « Detas » afin de les conservez avec nous.

Mais le plus important c’est que vous méditiez tous. vous devez tous méditer, car c’est seulement en méditation que vous êtes au présent et que votre spiritualité s’épanouit. J’ai dit cela des milliers de fois, mais les gens ne le font pas !

Si vous pouvez méditer ne serait ce que dix minutes avant de vous coucher, cela vous aidera vraiment beaucoup, sans aucun doute ! Vous pouvez être sûrs que vous grandirez très vite. (Je reconnais très vite qui médite ou non en fonction de la façon dont cette personne a changé). Puis, une fois que vous aurez pris l’habitude de méditer avant de vous coucher, vous ne la perdrez jamais. Dans Sahaja Yoga nous avons une méditation très simple: faites des bains de pieds et quelques autres techniques. « Shoobitez » votre ego tous les matins, et c’est tout. Ce n’est pas que vous ayez besoin de faire des « japas », non, rien de la sorte, c’est vraiment très simple. Mais ceci, vous devez le faire afin de respecter votre réalisation du Soi et votre développement au sein de la Divinité.

Nous avons beaucoup d’avantages par rapport les autres. Mais je dois vous dire la chose suivante: ne parlez pas de Sahaja Yoga à ceux qui ne sont pas prédisposés à la recherche. Ne perdez pas votre temps à discuter avec des gens qui ne cherchent qu’à polémiquer, parce que Sahaja Yoga n’est pas un sujet sur lequel on puisse tellement argumenter. Vous les oubliez, vous les laissez seuls, c’est tout, et Moi je prendrai soin d’eux. Tournez-vous plutôt vers les personnes simples, les gens bons qui sont des chercheurs. je ne veux pas que vous vous rompiez le cou sur des gens qui ne croient qu’à la dialectique et à l’argumentation, qu’à « Shabdajat ».

Aujourd’hui la culture Sahaj est tellement manifestée, qu’une fois que les gens vous ont vus, ils reconnaissent tout de suite qu’il se passe quelque chose de spécial, qu’ils sont en présence de quelque chose d’absolument unique, de qualités que l’on trouve rarement chez les gens ordinaires. Vous devriez comprendre que toutes ces choses vous sont venues spontanément de l’intérieur de vous-même. Vous devez les préserver et ne jamais vous sentir un peu intimidés à leur sujet. Vous ne devriez jamais être intimidés par vos vertus. Et quoi que les autres essaient de vous dire comme : » tu ferais mieux de faire ceci, tu ne devrais faire cela », si vous sentez que c’est faux, vous ne devriez jamais le faire. Vous devriez dire que vous ne voulez pas le faire. Parce que vous êtes très puissants, vous devez conduire les gens et ne pas vous laisser diriger par eux ! La mode ne doit pas vous influencer, mais vous devez créer la mode ! Vous devez créer un chemin pour les autres, ce n’est pas que vous ayez à ouvrir le chemin qu’ils ont eux-mêmes dessiné. Essayez de comprendre que votre propre personnalité a atteint un niveau à partir duquel vous pouvez voir tellement de choses que les autres ne peuvent visualiser, car vous êtes très puissants. c’est pourquoi vous devez automatiquement prendre leur commandement. Ne vous laissez pas influencer par eux et ne vous effrayez pas s’ils essaient de vous dire des choses contre vous ou contraires à Sahaja Yoga. Soyez sûrs de vous. Ayez confiance en vous. C’est de cette façon que les choses aboutiront.

Je ne suis qu’une femme et une mère de famille, mais J’ai été si confiante en Sahaja Yoga que cela a marché. Je ne Me suis pas demandée si oui ou non je devais le faire, je me suis simplement mise au travail. Ma famille ne s’y attendait pas vraiment et n’était pas spécialement d’accord, tant pis. J’ai démarré Sahaja Yoga toute seule, je l’ai fait aboutir par Moi-même, car je faisais entièrement confiance à la Vérité. Je pensais que si je me tenais sur le chemin de la Vérité, cela M’aiderait et aiderait tous ceux qui viendraient ensuite à Moi. C’est ce qui sest produit, aussi pour vous, cela ne devrait pas être difficile du tout !

Premièrement, vous devriez tous prendre conscience que vous n’êtes pas une personne conditionnée et que vous n’avez pas ego. Et ensuite, vous devriez aller de l’avant avec cette certitude et vous serez ébahis de constater à quel point cela sera efficace !

Le puja d’aujourd’hui est très court, c’est pour cela que Ma conférence est longue ! Il y a tellement de choses que le manque de temps M’interdit de vous dire; mais si vous vous asseyez en méditation, vous pouvez facilement découvrir la suite par vous-même. Maintenant tournez votre esprit vers ce point, de manière à ce que vous en deveniez vous-même les organisateurs. Donc, que devrions-nous faire ? Que pouvez-vous faire ? Quallez vous mener à terme ? S’il vous plaît, essayez et cela va marcher. je pense que la meilleure chose à faire est de tenir un journal pour vous-même, dans lequel vous écrivez ce que vous avez fait, à combien de personnes vous avez donné la réalisation, combien de personnes ont été guéries et ce que vous pensez d’elles.
Mais maintenant, si vous ne possédez pas de journal, certains Sahaja Yogis peuvent dire : « Mère, comme nous n’avons pas de journal, nous commencerons demain. » Non, vous commencez aujourd’hui !

La seule chose qui ne va pas avec les Sahaja Yogis, c’est qu’ils prennent les choses un peu trop à la légère. Bien sûr, c’est dans leur caractère, mais ce n’est pas vrai pour Sahaja Yoga. Vous pouvez prendre d’autres choses à la légère; par exemple, si quelqu’un crie après vous, se fâche contre vous, même si une personne en arrive à vous gifler, prenez cela comme ça vient, ça n’a pas d’importance, car vous êtes l’Esprit et rien ne peut détruire l’Esprit. « Nainam Chidanti Shastrani. »

Mais quand cela concerne Sahaja Yoga votre attitude devrait changer. Si vous vous détendez d’un côté, vous devez être dynamique de l’autre. C’est en utilisant vos qualités de dynamisme que vous devez avancer des hypothèses pour le développement de Sahaja Yoga: vous devez parler aux gens, vous devez organiser des conférences de presse, vous pouvez organiser ce que vous voulez et au niveau auquel vous voulez l’organiser, mais, si vous voulez que ça réussisse, s’il vous plaît, dessinez-en correctement le plan et faites-le, tout simplement. Cela marchera, je suis sûre que cela aboutira. A partir des idées que je vous ai données, plus toutes celles que vous avez, J’espère que l’année prochaine nous verrons la manifestation de votre créativité. J’espère que de nombreuses personnes écriront des livres, comme Mr S. C. Rai. je suis sûre que des livres peuvent être écrits par chaque docteur. Le docteur S.C. Rai a travaillé seul. Il a tout fait tout seul et a magnifiquement mené son travail à terme. Ainsi, tout le monde peut publier un livre avec ses expériences et sa façon de comprendre Sahaja Yoga. Cela aidera aussi les autres sahaja Yogis. Mais ces livres doivent être très honnêtes. Je suis certaine qu’ils seront très appréciés par la collectivité Sahaj. Nous aimerions aussi les publier.

Que tous ceux qui ont de telles intentions fassent l’effort de créer de nouveaux livres, de nouvelles idées, de nouvelles oeuvres. C’est très important car de nos jours les gens veulent faire des choses nouvelles et modernes, et dans ces circonstances, je suis certaine que vous réussirez tous. C’est pourquoi nous devons constamment penser à Sahaja Yoga et écrire toutes les idées qui nous viennent à l’esprit. Ensuite on peut les mettre ensemble d’une façon harmonieuse, afin de construire un livre magnifique sur Sahaja Yoga. Les femmes aussi ont beaucoup de possibilités pour faire quelque chose vis à vis de Sahaja Yoga.

Nous sommes à un moment de l’Histoire très opportun; je pense que « Satya Yuga » va commencer dès demain. Pas de doutes ! Et quels seront les symptômes qui nous indiqueront que maintenant « Satya » sera victorieux ? Quoi que les gens essaient de faire, « Satya » l’emportera au bout du compte. « Satya Mer Jayate ». Cela va se produire et vous en êtes responsables. Je vous félicite encore et encore. Et J’espère que votre engagement sera suffisamment profond pour le faire.

Que Dieu vous bénisse.