Shri Adi Shakti Kundalini Puja

Nirmal Temple (Italy)


Send Feedback
Share

Shri Adi Shakti Kundalini Puja. Cabella Ligure (Italie), 6 Juin 1993.

Traduction Vérif.1 – Version 30/6/2012

Aujourd’hui nous allons Me vénérer pour la première fois. Ce qui a toujours eu lieu, c’est le puja d’un de Mes aspects ou d’une partie de Moi-même. Maintenant nous devons savoir très clairement ce qu’est l’Adi Shakti.

Comme nous le disons, c’est le Pur Désir de Dieu Tout Puissant, de Sadashiva. Mais quel est le pur désir de Dieu Tout Puissant ? Si vous voulez le voir, vos propres désirs, d’où viennent-ils ? Ils ne proviennent pas de l’Amour de Dieu mais de l’amour charnel, de l’amour matériel, de l’amour du pouvoir. Derrière tous ces désirs se trouve l’amour.

Si vous n’aimez pas quelque chose, vous n’allez pas le désirer.
Ainsi ces types d’amour terre à terre que vous avez, pour lesquels nous passons tellement de notre temps inutilement, en fait ne vous donnent pas de satisfaction car vous n’avez pas là le vrai amour. Il s’agit juste d’un engouement sur le moment et ensuite vous en avez juste assez, et de cet engouement vous sautez sur un autre, puis sur un autre, puis sur un autre.

Donc l’Adi Shakti est l’incarnation de l’Amour Divin de Dieu, c’est l’Amour Pur de Dieu, et dans Son Amour, que désire t-Il ? Il a désiré créer des êtres humains qui seraient très obéissants, sublimes, comme des anges. Et ce fut Son idée de créer Adam et Eve.
En fait les anges n’ont pas de liberté, ils sont faits ainsi, tels quels. Ils sont fixés [leur personnalité est fixée], ils ne savent pas pourquoi ils font ce qu’ils font. Les animaux également ne savent pas pourquoi ils font certaines choses. Ils les font juste parce qu’ils sont liés par la nature, ils sont liés par Dieu Tout Puissant. On dit que Shiva est Pashupati, ce qui signifie qu’Il contrôle tous les animaux. Il est Pashupati. Il contrôle tous les animaux et ainsi tous les désirs des animaux surviennent mais ils ne s’en repentent pas, ils n’ont pas d’ego, ils ne pensent pas que : « Ceci est mal ou ceci est bien. » Ils n’ont aucun problème de karma parce qu’ils n’ont pas d’ego, parce qu’ils n’ont pas de liberté.
Et voici l’Adi Shakti qui était l’Amour Pur ! Pensez donc à un Père qui a placé tout Son Amour dans une seule personnalité, alors que reste-il en Lui ? Il ne reste rien ! Il regarde juste. Alors que pense t-Il ? Il observe juste le jeu de Son désir, de Son amour. Il le regarde et voit comment il se déroule. Et quand Il regarde cela, alors Il est très attentif parce qu’Il sait que : « Cette Personnalité que J’ai créée, n’est rien d’autre que de l’Amour et de la Compassion. » Et cette Compassion Elle-même est d’une telle qualité de noblesse, qu’Il ne peut supporter quiconque défiant cette Compassion, la perturbant, ou également la dégradant par n’importe quel moyen, l’abaissant ou l’insultant. Il est très alerte à ce sujet et Il est très attentif. Nous pourrions dire qu’ainsi un espace a pris place à partir de Lui, à partir de Son propre Désir d’Amour.

Et ce Désir d’Amour a également reçu une personnalité, ce qui veut dire de l’Ego, et cela, cet Ego doit agir par Lui-même. Il est devenu une sorte de personnalité très indépendante qui était libre de faire tout ce qu’Elle voulait. Je veux dire que, dans notre vie de tous les jours, nous ne pouvons pas penser qu’un mari et une épouse soient totalement libres de faire ce qu’ils veulent parce qu’il n’y pas de cohésion [entre eux], de compréhension ; il n’y a pas cette unité, ce rapport [unitaire]. Mais c’est comme la lune et la lumière de la lune, comme le soleil et la lumière du soleil. Cette cohésion est telle que, quoi que l’un fasse, l’autre en jouit.
Et dans cet espace magnifique, l’Adi Shakti a décidé de changer Ses plans [les plans de Dieu le Père]. Elle est connue pour Sa Sankalpa Vikalpa Karoth : tout ce que vous essayez trop de décider, Elle va le casser, comme aujourd’hui le Puja de onze heures.

Alors, quand cette histoire d’Adam et Eve a commencé, Elle a pensé que : « Ils vont juste être comme les autres animaux ou les anges. Quelle en est l’utilité ? Ils doivent savoir ce qu’ils font. Ils doivent savoir pourquoi ils le font. Ils doivent avoir la liberté de comprendre ce qu’est la connaissance. Et pourquoi devraient-ils avoir, comme des machines programmées, une vie pareille à celle des animaux ? » Donc, avec Son pouvoir arbitraire, qui était réfléchi bien sûr, Elle est Celle qui vint sous la forme d’un serpent et leur dit : « Goûtez le fruit de la connaissance. »

Maintenant vous ne pouvez pas parler de cela aux gens qui ne sont pas des Sahaja Yogis car ils vont être choqués. Mais ce serpent, qui est venu pour les tester et alors leur dire que : « Vous feriez mieux de goûter ce fruit », ce serpent est venu parler à la femme, pas à l’homme car la femme est supposée accepter les choses facilement.
Elle peut même accepter des bhoots, le non-sens, mais elle est celle qui accepte, tandis que l’homme n’accepte pas facilement, il argumente, il discute. C’est pourquoi il vint parler à la femme.

ELLE [l’Adi Shakti] est venue parler à la femme. Je devrais dire que cet Esprit Saint est en fait féminin et est ainsi plus proche d’une femme. Cette force féminine vint sous la forme d’un serpent et dit : « Ce serait mieux si vous goûtiez le fruit de la connaissance. » Puis ce fut la tâche de la dame, Eve, de convaincre son mari car les femmes savent comment faire cela. Parfois elles peuvent les convaincre de façon erronée, leur dire quelque chose de très faux, avec un très mauvais dessein, comme vous savez ce qui s’est passé dans Macbeth. Nous avons vu des femmes fourvoyer leurs maris dans de si nombreux endroits. Mais les hommes peuvent être fourvoyés ou peuvent être bien guidés, ou peuvent même être émancipés s’ils ont une épouse valable.
Donc il avait totale confiance en son épouse, la croyait et ils goûtèrent le fruit de la connaissance sous la direction de ce Saint Esprit qui était une personnalité féminine de Dieu.

Cela ne peut être conçu par les gens qui ont juste reçu un aperçu du Christ, ont juste entrevu Mohammed Sahib ou Nanak Sahib. Ils ne peuvent pas comprendre car nous avons juste eu un aperçu d’eux. S’ils en avaient parlé aux gens, ils auraient dit : « Bah ! Qu’est cela ? » Ils ne les auraient même pas écoutés. Donc, à cette époque, avec le niveau d’attention qu’il y avait, la façon dont la perception se faisait, ils parlèrent du dharma, de l’élévation.

Mais en Inde les gens parlaient de la Kundalini depuis longtemps et qu’Elle était l’Adi Shakti reflétée en nous. Et vous voyez, Elle vous a déjà enseigné que, « Je serai en chacun d’eux. »

Comprenez maintenant que cette Adi Shakti est le Pouvoir de l’Amour, de l’Amour Pur, de la Compassion. Elle ne possède rien d’autre, seulement l’amour pur dans Son cœur. Mais cet amour pur est si puissant, si puissant. C’est l’amour qu’Elle a donné à cette Mère Terre. Grâce à cela, cette Mère Terre, [malgré] la quantité de péchés que nous pouvons commettre – nous sommes capables de faire n’importe quoi – Elle nous donne à tous Son amour à profusion au travers de ces belles choses.

Nous retrouvons également cette beauté exprimée de toutes les façons par Son amour, au travers des galaxies et des étoiles, vous voyez.

Si maintenant vous désirez voir cela d’un point de vue scientifique, alors la science signifie … Elle n’a pas d’amour en elle. Il n’y est pas question d’amour. Même des gens parlent de Yoga mais ne parlent pas d’amour ni de compassion. Quand il n’y a pas d’amour ni de compassion, alors il ne peut y avoir aucune étincelle divine dans cette personne. Or tout est entièrement submergé dans cet Amour Divin. Tout ce qui est créé sur cette terre, tout ce qui est créé dans cet univers, et dans d’autres univers et encore d’autres, tout cela est dû à l’Amour de la Mère Divine.
Ainsi cet Amour de l’Adi Shakti est quelque chose de si subtil, si subtil ! Parfois vous ne pouvez pas le comprendre. Je sais que tous, vous M’aimez beaucoup. Cet amour est extraordinaire pour Moi, et quand Je reçois de vous ces vibrations, c’est comme les vagues qui atteignent les rivages et à nouveau s’en retournent et plein de minuscules petites gouttes brillantes restent alors là sur le rivage. De la même façon, dans Mon cœur, Je ressens votre amour faisant écho à la beauté des scintillements, de cet amour divin, et Je ne peux vous expliquer l’expérience que cela crée. La première chose créée, ce sont des larmes qui viennent dans Mes yeux car c’est la compassion qui est Sandra Karuna, qui est Adra, qui n’est pas sèche.

En comparaison, la compassion d’un père pourrait être très sèche : « D’accord, fais cela sinon je vais te punir, je vais faire ceci, te frapper. » Mère va parler mais Elle désire ne pas dire quelque chose qui sera aussi choquant. Parfois Elle devra le dire afin de vous corriger, mais Ses paroles sont très différentes de celles du père parce qu’Elle a en Elle Sandra Karuna, Adra. Adra est ce qui n’est pas sec. Et Elle développe cette sorte de cœur à cause de cet Amour Divin qu’Elle possède. Ainsi chaque partie de Son corps, tout est créé à partir de l’Amour Divin. Chaque parcelle d’Elle n’émet rien d’autre que l’Amour Divin. Les Vibrations ne sont rien d’autre que l’Amour Divin.
Je vous ai également déjà dit auparavant que cette incarnation devait venir. Le temps était venu, tout était visible avec évidence que le temps était venu. Mais il y a une différence entre le temps fixé et le temps qui est sahaj. Le temps fixé est tel que vous pouvez dire : « Ce train quitte à ce moment-ci, il va arriver à ce moment-là. » Vous pouvez dire qu’une machine spécifique produit quelque chose et qu’endéans tel et tel moment, elle va produire autant de choses. Mais pour les choses vivantes, qui sont spontanées, qui sont sahaj, vous ne pouvez pas parler ainsi. C’est pareil pour ce processus de liberté. Vous avez le maximum de liberté. Ainsi on ne pourrait dire à quel moment cela va se passer où ces gens seront disponibles pour recevoir cette connaissance subtile de l’amour divin.

La connaissance également pourrait être très sèche. Nous avions, en Inde, des gens terribles qui s’occupaient de la lecture et de la récitation des mantras, ceci, cela. Et ils devinrent si secs, ils étaient si secs, c’était juste des squelettes ambulants, il ne leur restait juste que les os, et ils avaient un tempérament si colérique que, s’ils regardaient quelqu’un, cette personne se transformait en cendres. Je veux dire, est-ce pour cela que vous êtes venus sur cette terre, pour faire toutes les tapasyas [privations], tout cela, juste pour transformer quelqu’un en cendres ? Mais ils pensaient qu’ainsi ils étaient très grands parce qu’ils regardaient quelqu’un et cette personne disparaissait ou devenait des cendres. Ils appelaient cela ‘bhasmisar’. Et il n’y avait aucune idée de bienveillance dans leur cœur.
Ainsi, la première chose qui est obtenue au moyen de cet Amour Divin, c’est votre bienveillance. Maintenant le terme ‘bienveillance’ lui-même est également un mot très trompeur. ‘La bienveillance’ signifie ‘tout ce qui est bon pour votre Esprit’ [hita]. Et, comme vous le savez, l’Esprit est la réflexion de Dieu Tout Puissant. Ainsi, lorsque l’Esprit en vous commence à se réfléchir Lui-même dans sa totale splendeur, alors vous devenez celui qui donne. Vous n’êtes plus une personne qui a besoin de prendre quelque chose mais vous devenez juste le pourvoyeur car vous ressentez tellement la plénitude !

Et cet événement s’est produit au moment qui a été jugé comme celui où ça devait survenir. Comme Je l’ai dit, vous aviez la liberté et les gens en eurent assez de faire toutes sortes de choses.

Ainsi, si vous regardez bien, juste avant cela, nous avions un grand problème avec les gens qui imposaient leurs pouvoirs. Comme ces gens qui sont allés en Inde pour occuper le territoire indien, ou en Chine, ou ont décidé de se rendre en Afrique, et dans tous ces endroits. Même les Américains – les soi-disant Américains- sont allés en Amérique et l’ont occupé. Donc alors c’était le moment où ils utilisaient leur liberté uniquement pour le pouvoir. Ce n’était pas le moment de naître pour l’Adi Shakti. C’était des gens orientés vers le pouvoir.
Nous n’avons pas ce genre de personnes de nos jours. Nous en avons mais ceux-là recherchaient seulement le pouvoir et également ces territoires, ce qui n’est pas important. Aussi ce ne pouvait pas se passer à ce moment-là. A cette époque on devait se battre pour votre liberté, pour vous libérer de l’emprise de ces impérialistes et des gens qui essayaient de dominer.

Maintenant, cela a changé graduellement et nous l’avons fait partir. Cela a changé et ce changement s’est fait sans heurts ! C’est très surprenant ! J’ai vu Moi-même ce changement survenir, cela a marché. Comme vous le savez, J’ai Moi-même pris part au mouvement de liberté en Inde. C’est important. L’Inde a commencé. En Inde a commencé tout d’abord la libération de l’impérialisme et puis, graduellement, cette libération de l’impérialisme a commencé à se répandre dans chaque pays. Les gens ont commencé à y penser et ont commencé à comprendre que : « Il n’est pas utile d’avoir des colonies et tout cela. Le mieux est de revenir en arrière sur votre propre position. »
Donc, quand cela s’est passé… Je veux dire que ça s’est passé, Je dois dire, au cours de Ma propre vie. Tout d’abord, les gens qui ont essayé d’obtenir la liberté dans notre pays, sont morts. Vous savez, ils ont été si nombreux à être tués. Nous avions des gens comme Bhagat Singh. Dans chaque pays, tous les révolutionnaires furent expulsés, maltraités et tués. Il ne s’agit pas seulement de l’Inde. Mais ce pays devait traverser cela.

Ainsi leur liberté fut testée. Puis maintenant ils se mirent à penser : « Ce que nous avons fait, était une chose insensée. Il n’y avait pas de liberté. » Comme, après tout, ils avaient fait tout cela, alors ils commencèrent à se repentir et à développer une sorte de peur, et la peur des autres, et une sorte de ce que vous pourriez appeler un Vishuddhi gauche très perturbé, a débuté. Ils se sentirent très coupables d’avoir très mal agi. Ils n’auraient pas dû faire cela.

A cette période charnière, il y avait également d’autres problèmes comme le système des castes et l’esclavage, toutes sortes de choses, des disparités, et certaines personnes étaient traitées comme des gens inférieurs, d’autres comme des gens supérieurs, certains comme des races supérieures ou inférieures. Toutes ces attitudes stupides existaient alors. Ils avaient créé ceci au travers de leur liberté. Ce n’est pas ainsi ! Ce n’est pas un fait, ce n’est pas la réalité ! Mais ils ont créé cela, une chose pareille.

Supposons maintenant que Je désire créer quelque chose ici juste en disant : « C’est d’accord, ceci n’est pas un tapis. Je vous dis à tous que ceci n’est pas un tapis, ce n’est pas un tapis », c’est un lavage de cerveau total, vous voyez. Si ce n’est pas un tapis, alors c’est quelque chose d’autre.

Je sens que c’est une sorte d’hypnotisme de la façon dont les gens ont accepté ce non-sens du racisme, de toutes sortes de disparités, de l’esclavage, du système de castes et spécialement le mauvais traitement envers les femmes.

Tout cela est survenu à la suite du choix qui leur avait été donné de sélectionner ce qui est bien et ce qui est mal. Ainsi, pour eux, c’était quelque chose de très bien, vous voyez. C’était une bonne chose à faire.

Dans ces circonstances, la compassion aurait été gaspillée avec tous ces gens. L’amour divin aurait été gaspillé avec eux parce que, mentalement, les gens n’étaient pas préparés à comprendre. Vous n’auriez pas pu leur dire que vous faites ceci totalement à cause de votre aveuglement et de votre ignorance, que ceci n’est pas la chose adéquate pour cela, que ceci ne va pas vous ennoblir, que ceci est ignoble, que vous faites des choses ignobles.
Bien sûr de si nombreux saints sont venus et ont parlé de noblesse, de pardon, d’unité, d’unicité. Ils ont parlé de tout. De grands sages sont nés et en sont aussi arrivé à parler de cela. Mais les gens n’étaient pas encore suffisamment préparés. Je pense que graduellement leurs discours et tout cela, ont commencé à agir sur les gens.

Mais le problème le plus important est survenu avec ces soi-disant religions qu’ils ont commencé. Toutes ces religions ont déraillé et ont formé un genre de patchwork, vous voyez : les Musulmans ici, les Chrétiens ici, les Hindous là, ceci est ceci, ceci est ceci …..

Vous aviez donc réellement besoin de ce Pourvoyeur de Vie pour rassembler tous ces morceaux et les Unifier. C’est de l’ignorance complète, de la pure stupidité de penser qu’un être humain est supérieur à un autre. Vous pouvez juste dire que vous vous trouvez à des stades différents.

Certains sont à un stade différent, certains sont à un stade plus élevé. Mais, en général, vous ne pouvez pas condamner quelqu’un en disant qu’il n’est pas bien, que cette société n’est pas bonne, cette société est… Cela en général. Individuellement, vous pouvez le dire. En général, vous ne pouvez pas le dire.

Mais cette ignorance était si sombre parce qu’elle devint collective. Il s’agit d’une ignorance collective, c’est une ignorance collective. Ils ont tous joint leurs mains ‘collectivement’ pour dire que : « Ceci est la meilleure religion, nous sommes les seuls qui seront sauvés. » Un autre dit : « Non, non, non et non. Ceux-ci sont des gens totalement condamnés. Nous sommes les meilleurs. » Et ils ont commencé ce non-sens au nom de la religion, au nom de Dieu Tout Puissant.
Alors maintenant l’Adi Shakti doit revendiquer Ses droits en y mettant toute Sa force.

Donc Elle a réalisé que la première chose était que l’on devrait savoir ce qu’est une famille. Quand un enfant grandit dans la famille, si les enfants ne reçoivent pas une attention appropriée de la part de leur père ou de leur mère, nous pouvons dire également s’ils sont gâtés, ou s’ils ne sont pas gâtés, si on est trop permissifs avec eux ou s’ils sont négligés, alors l’enfant ne sait pas ce qu’est l’amour. Si un enfant ne sait pas ce qu’est l’amour… L’amour ne signifie pas que vous gâtez l’enfant ou que vous lui donnez des tas de jouets pour jouer et ainsi vous débarrasser de lui, cela signifie que votre attention est tout le temps sur votre enfant. Et cette attention n’est pas de l’indulgence mais une attention bienveillante pour l’enfant.

Vous veillez donc ainsi tout le temps à ce qu’il y ait de la bienveillance. Et Je pense qu’ainsi la vie de famille doit être, avant tout, bien établie.

C’est très important. Car en ces jours également, au nom de la religion, ils ont commencé avec les couvents de nonnes, et ensuite avec les prêtres, et puis les sanyasis [privations] et toutes sorte de babas [pénitences]. Ils sont si secs ! Et ils ont tellement fourvoyé les gens que ceux-ci ont commencé à appliquer ce genre de sanyasa en quittant leurs maisons, en s’éloignant de leurs épouses et de leurs enfants.
Donc, le premier point, J’ai réalisé que les êtres humains ne peuvent pas avoir d’amour s’ils n’ont pas connu ce qu’est l’amour. Et cet amour est encore plus effectif s’il est collectif.

Vous devez avoir vu qu’en Inde, dans une famille, les gens s’aiment réellement les uns les autres. Je veux dire que nous avons tellement de relations familiales, que nous ne savons pas comment nous leur sommes reliés. Nous les appelons juste frère, sœur, ceci, cela. Nous ne connaissons pas l’exacte relation, qui est le père de qui, qui est la sœur, rien. Mais nous ressentons juste : « Celui-ci est mon frère. » Et si on vous demande : « Comment est-il ton frère ? », vous ne sauriez pas en quoi il est votre frère. La raison en est que nous avons un système de famille assemblée.

Le système de famille assemblée est juste pareil à un système collectif. Ainsi personne ne savait qui était un frère réel, qui était son beau-frère ou son cousin, rien. Ils vivaient tous ensemble comme faisant juste partie de la famille. Mais ensuite ceci aussi a été brisé, cet assemblage familial a aussi été cassé, à cause de raisons économiques et de choses dans ce genre, quoi que ce soit.

Donc maintenant, à cette époque, quand… voyez ces…, combien ce temps était crucial tandis que les gens devaient apprendre ce qu’est l’amour et que la famille avait commencé à se briser dans chaque pays. Disons que, spécialement dans les pays occidentaux, les hommes et les femmes n’ont jamais réalisé l’importance de la vie de famille. Ils n’ont jamais eu foi dans leur vie de famille.
Alors cela devint un environnement tellement changeant pour les pauvres enfants ! Ils se trouvaient sur des sables mouvants et ne pouvaient pas grandir de manière adéquate.

Ils ont ainsi créé une génération d’enfants violents, horriblement possédés. Cette génération entra ensuite dans une attitude guerrière. Ils ne savent pas pourquoi ils ressentent le besoin de se battre. J’ai vu des enfants se battre avec un arbre. J’ai demandé : « Pourquoi vous battez-vous ? » « Vous savez, c’est gai de se battre; » « Mais pourquoi vous battez-vous ? » Ils ne savent pas pourquoi. La raison, c’est qu’il n’y a pas d’amour. Donc chaque chose que vous voyez, vous le détestez : « Je n’aime pas cela. Je ne l’aime pas. » Vous détestez tout. A cause de votre frustration, vous essayez de détruire tout ce que vous voyez.

Une nouvelle tendance a ainsi commencé. Hors la guerre, une fois celle-ci terminée, le système de valeurs a naturellement chuté. Les gens ont ressenti : « A quoi ça rime ? Vous voyez, nous avions toutes ces valeurs, et qu’en avons-nous obtenu ? Des guerres et des guerres. A quoi sert la guerre ? La guerre a juste tué toutes nos sociétés, nos enfants, tout le monde. Et qu’y a t-il de si grand également avec ces guerres ? Donc la mentalité des gens, en résumé, fut que, voyez-vous, d’une façon ou d’une autre, vous devez vous battre.

Puisque l’homme le plus adapté est le meilleur, ainsi celui qui peut dominer et surpasser les autres, est le meilleur.
Donc la domination de ce style impérial de gouvernement se termina mais, individuellement, cela devint un processus de domination. Avec ce processus de domination, l’ego a commencé à se développer.

Même aux enfants, ils prirent l’habitude de leur donner une éducation telle que les enfants devinrent très arrogants, très artificiels, extrêmement arrogants et artificiels. C’était impossible de comprendre pourquoi ces enfants n’étaient pas du tout contrôlés, pourquoi on ne leur expliquait pas : « Ceci est mal. » Cela parce que les parents adoptèrent également une attitude très, très défensive. Ils ne voulaient pas faire face à leurs enfants et leur dire ce qui n’était pas bien. Ils étaient si attachés à leur idée que : « Ces enfants vont nous abandonner » qu’il décidèrent : « D’accord, faites ce que vous voulez mais restez avec nous. » Dans ces circonstances, les êtres humains en tant que tels furent ballottés entre une bonne vie de famille et des divorces et une société bizarre qui croit au partage des femmes et des hommes et à toutes sortes de choses.

C’était ainsi là une terrible situation pour l’Adi Shakti où Elle devait S’affirmer.

Ensuite il y eut également un très gros problème avec ces religions qui s’autoproclamaient avec leurs propres idées, leurs propres conditionnements sur les gens, les rendant totalement aveugles.

C’était donc une période de troubles. C’était une situation agitée et l’Adi Shakti devait venir établir le dharma seulement dans cet état d’agitation.

Elle devait réussir à établir le dharma. C’était un endroit très changeant. Il y avait là des sables très mouvants. Et, quand Je suis née, J’ai été choquée de l’attitude que les gens avaient.
Je ne pense pas avoir rencontré beaucoup de chercheurs à cette époque. Bien sûr J’ai rencontré une ou deux âmes réalisées, mais elles étaient plus préoccupées par leur assurance, leur argent, leur ceci cela. Et si vous leur parliez, vous ne sauriez pas où vous avez atterri, dans un genre de contrée sauvage. Nous ne savions pas de quoi leur parler. Comment pourrions-nous commencer à leur parler de l’Amour Divin alors qu’ils n’étaient même pas chercheurs ?

Puis J’ai pris confiance graduellement. J’avais tout d’abord pensé : « Je suis venue un peu tôt. J’aurais dû juste attendre un peu plus, cela aurait été mieux car ici les gens haïssent tout le monde et chaque individu est contre un autre individu. Ils trichent entre eux, sont aussi très jaloux les uns des autres et veulent également avoir un poste plus élevé, et ceci et cela, plus que les autres. Ils veulent faire des croche-pieds à tout le monde. Donc ce n’est pas encore le moment où Sahaja Yoga va commencer. »

Puis J’ai vu tous ces horribles faux gourous qui déversaient aussi leurs propres sorts sur les gens pour essayer de les contrôler.

Cela M’a réellement, mais réellement fait penser que : « Maintenant, Je ferais mieux d’arrêter de Me préoccuper de l’état de l’atmosphère, du genre de personnes qui sont là. Allons-y ! »

Et c’est ainsi que se passa le premier brahmarandra chhedan [ouverture du brahmarandra] en Inde, ce cinquième jour de mai. Et cela eut lieu le 5 mai 1970 dans la matinée.

Evidemment il y eut aussi certains événements qui M’ont fait Me dépêcher de le faire. J’étais tout à fait prête car Je connaissais le problème des êtres humains mais J’ai pensé que, peut-être, ils pourraient ne jamais accepter de pouvoir obtenir leur Réalisation du Soi.
Maintenant, cette incarnation est réellement d’un type tout à fait unique.

De si nombreuses incarnations sont venues. Elles sont venues et vous ont tout expliqué avec des mots et ont dit : « Ceci est bien, ceci est bien, ceci est bien… » Certaines personnes, qui les apprécièrent beaucoup, les ont suivies, mais ils n’avaient rien dans leur cœur quoi qu’ils entendent : « D’accord. Il s’agit d’un sermon. C’est un discours. C’est une gita. Rien d’autre. » Et la vie d’une telle personne ne possédait pas cette étincelle de l’Amour Divin en elle.

Si vous voyez, nous avons eu plein de gens biens durant cette courte période de temps. Voyez, Mahatma Gandhi était là ainsi que Martin Luther, toutes sortes de gens, voyez-vous, partout. Abraham Lincoln était présent, George Washington était là. Nous avons… William Blake était là, nous avions Shakespeare.

Nous avons eu tout ceci, à ce moment, vous voyez, dans la littérature et partout. Nous avons eu Lao Tsé, puis Socrate. En commençant par Socrate jusqu’à aujourd’hui, nous avons eu plein de philosophes, plein de gens qui ont parlé d’une vie supérieure.

Malgré cela, les gens pensèrent : « Ces gens sont absurdes. Il n’y a rien là-dedans. Il y a trop de choses à comprendre. » Personne ne lirait rien sur, disons, la Guru Gita, ils ne le feraient pas. Ils penseraient ainsi : « Quel est ce non-sens ? Quelle en est l’utilité ? Ce ne sont que des balivernes. »

Avec cette attitude, vous voyez, que l’on trouvait partout tout autour, quand Je la voyais, Je Me disais : « Oh, comment vais-Je leur expliquer ce qu’ils sont et ce qu’ils doivent trouver ? »

Et ce fut réellement Mon désir qu’il y ait un peu de finesse chez les gens, juste un tout petit peu : « S’ils Me donnent une petite chance, cet Amour Divin est si subtil, il va juste pénétrer dans leurs cœurs. » Mais ils ne le firent pas. Ils étaient juste pareils à des pierres. Vous ne pouviez pas leur parler, vous ne pouviez rien leur dire sur rien. Et ils étaient tellement imbus d’eux-mêmes, c’était cela le pire.
Sahaja Yoga a commencé dans ces circonstances et là J’ai découvert que les pouvoirs de l’Adi Shakti sont bien plus grands que les problèmes, vous voyez.

J’ai vu cela très clairement Moi-même parce que ces pouvoirs éveillaient la Kundalini. Je savais, sans aucun doute, que Je pouvais éveiller la Kundalini. Je savais cela. Et Je savais également que Je pouvais faire une Réalisation en masse. Mais Je n’aurais jamais pu penser que les gens que J’éveillaient, allaient revenir parce que, vous voyez, il s’agissait de gens ignorants. Je n’avais jamais pensé qu’ils reviendraient, qu’ils allaient pratiquer Sahaja Yoga ou qu’ils atteindraient ce niveau. Je ne l’aurais jamais, jamais, jamais, jamais pensé. Si quelqu’un Me l’avait dit, J’aurais ri de cette personne.

Exactement ce qui se passa, quand J’ai fait Mon premier discours, n’importe où que ce soit, fut que cette salle ne servirait à rien, tout cela ne servirait à rien. Je n’avais rien à voir avec [la location de] cette salle, Je Me trouvais ailleurs, la salle fut louée, et il y eut très peu de suivi.

Vous voyez, J’ai ainsi pensé que : « Cela ne rentre pas dans leurs têtes. Je pense que cela passe juste au-dessus de leurs têtes. Ils ne désirent rien comprendre. » Ils ne comprenaient rien. Vous voyez, ils étaient sous une grande pression avec leurs problèmes de famille, ceci, cela. Ce n’était pas si important. La chose la plus importante était de savoir comment pénétrer dans l’esprit humain.

Donc la seule solution était d’élever leur propre Kundalini, de créer cette petite lumière en eux. Et continuer à rester assise avec l’idée qu’ils vont venir auprès de Moi et Me demander l’éveil de leur Kundalini et qu’alors Je la leur éveillerais, était une mauvaise idée. Je pouvais réaliser cela.

Donc la Réalisation en masse commença et ceci a réellement surpris les gens. Ce n’était pas de la magie, ce n’était pas un mensonge mais c’était la Vérité. Ils pouvaient la ressentir sur leurs doigts, ils pouvaient la sentir sortir de la région osseuse de leur fontanelle.
Cette actualisation de Sahaja Yoga a fait des miracles. Sinon cela aurait été impossible. Tous ces miracles que vous voyez aujourd’hui, sont dus à votre réaction, à la façon dont vous avez réagi, à la manière dont vous l’avez reçue. Autrement, qu’est l’Adi Shakti ? Elle n’est bonne à rien. Si vous n’acceptez pas, Je ne suis rien. Mais cela a commencé. En fait Je veux dire que c’est à nouveau votre sagesse, votre bon sens, votre recherche qui vous ont amené à Sahaja Yoga.

Je n’ai jamais écrit de lettres à personne, ni appelé personne, et vous savez que c’est ce que font tous les gourous. Dès qu’ils viennent dans une ville, ils écrivent les noms de tous les gens importants et leur envoient ensuite des lettres, et en font venir au moins deux ou trois pour ce genre de programmes. Mais, sans faire tout cela, vous voyez comment nous avons géré cet éveil en masse de la Kundalini grâce à quoi les gens ont commencé à comprendre Sahaja Yoga. Cela a commencé à pénétrer en eux.

Maintenant, pour ça, Je dois élever Ma propre Kundalini comme cela. A chaque fois, lors d’un programme public, J’élève également la Mienne. Et dans Ma propre Kundalini Elle-même, Je ressens les blocages de tous vos problèmes. C’est douloureux. C’est pourquoi, après le puja, Je deviens une sorte de… Je devrais dire que Je deviens pareille à une pierre pendant un certain temps. La raison en est que J’absorbe tout ce qui est en vous, comme Je vous ai tous placés dans Mon corps. Vous faites partie de Mon corps. Chacune de Mes cellules sont un siège pour vous et vous devez avoir cette subtilité de comprendre que, si nous possédons quelque chose ou si nous devons faire quelque chose pour Sahaja Yoga, n’importe quoi, si nous désirons avoir un ashram ou n’importe quoi d’autre, Je le sais immédiatement. Je le sais parce que vous êtes en Moi.
Je connais très clairement la plupart des choses, mais certaines de ces choses, Je ne les connais pas aussi clairement pour une seule raison : la relation entre vous et Moi est évidemment très intime, le fait que vous devriez être dans Mon corps, mais si vous ne méditez pas – Je dois vous parler d’une chose très terre à terre, dhyana gamya – si vous ne méditez pas, alors Je n’ai aucun lien avec vous. Vous n’êtes pas un de Mes proches, vous n’avez aucun droit sur Moi, vous n’avez à Me poser aucune question : « Pourquoi ceci se passe t-il ? Pourquoi cela se passe t-il ? » Donc, si vous ne méditez pas – Je dis toujours : « Méditez, méditez » – alors Je n’ai rien à faire avec vous, vous n’êtes plus là pour Moi. Il n’y a plus de connexion avec vous, alors vous êtes pareils à tous les autres gens.

Vous pouvez bien être des Sahaja Yogis, vous pourriez avoir obtenu votre diplôme de Sahaja Yoga de vos leaders, peut-être, Je ne sais pas, et peut-être que vous êtes considéré comme quelqu’un de très grand mais, si vous ne faites pas votre méditation chaque jour, le soir, le matin ou le soir, vous ne serez réellement plus dans le royaume de Shri Mataji. Car la connexion se fait seulement grâce à dhyana, grâce à la méditation. Je connais des gens qui ne font pas leur méditation, alors ils souffrent, leurs enfants souffrent, puis quelque chose se produit, ensuite ils commencent à venir M’en parler mais Je vois clairement que la personne ne médite pas. Alors Je n’ai aucun lien avec lui et il n’a aucun droit de Me demander quoi que ce soit.
Bien sûr, au début, la méditation prend un peu de temps mais, dès que vous saurez ce qu’est la méditation, combien vous vous réjouissez de Ma présence, combien vous êtes un avec Moi, combien nous pouvons être proches l’un de l’autre, il n’est plus nécessaire d’avoir rien d’autre entre nous comme d’écrire des lettres ou d’avoir peut-être une sorte de connexion spéciale, rien de ce genre. La seule chose qui est nécessaire, c’est la méditation.

Avec la méditation, vous grandissez, vous devenez plus élevé spirituellement et, quand cela vous arrive, vous commencez… D’une certaine façon Je dirais que, lorsque vous atteignez cet état de, Je dirais, maturité dans Sahaja Yoga, alors vous ne désirez plus laisser tomber votre méditation parce que, à ce moment, vous êtes absolument Un avec Moi.

Cela ne veut pas dire que vous devriez méditer durant trois ou quatre heures mais, ce qui est important, c’est combien intensément vous êtes avec Moi. En fait ce n’est pas combien de temps vous êtes avec Moi. Alors Je suis responsable de vous, de vos enfants, de chacun. Je suis responsable de votre élévation, de votre protection, de vous sauver de toute votre négativité.

Ce n’est donc pas comme un père qui va directement vous punir. Ce n’est pas comme cela mais c’est juste : « D’accord, vous n’êtes pas un de Mes proches. Je suis hors d’atteinte. » C’est la seule chose qui peut arriver si vous ne méditez pas : « D’accord, Je ne peux pas vous forcer. Je n’ai plus rien à faire avec vous. »
Vous pouvez avoir d’autres relations au dehors, à l’extérieur, mais ce lien interne grâce auquel vous obtenez vos bienfaits, vous ne pouvez pas l’avoir sans méditation. Je vous l’ai dit à tous : « Veuillez méditer. Veuillez bien méditer chaque jour. »

Mais Je pense que les gens ne comprennent également pas l’importance de ce que Je dis parce qu’ils Me disent : « Mère, nous ne méditons pas. » « Pourquoi ? » « Oh, maintenant nous sommes des âmes réalisées, alors pourquoi devrions-nous méditer ? » En fait cet instrument est totalement construit mais, si vous n’êtes pas tout le temps connectés à la centrale, quelle est l’utilité de le posséder ? Dans cette méditation, vous allez ressentir l’Amour, l’Amour Divin, la beauté de cet Amour Divin.

Le panorama complet change. Une personne qui médite a une attitude très différente, un tempérament très différent, une vie très différente, et il vit toujours en totale satisfaction avec lui-même.

Donc aujourd’hui étant le premier jour de cet Avènement, comme vous dites, nous pouvons dire que c’est le premier jour où cet Avènement a eu lieu puisque nous le vénérons aujourd’hui. Bien sûr ce n’était pas exactement aujourd’hui mais nous pouvons quand même dire que, si cela s’est passé, cela vous a aidé et a été une très grande bénédiction pour vous.

Ensuite vous devez savoir comme le préserver, le mettre en valeur et vous en réjouir. Vous ne devriez juste pas être satisfait avec une, nous pouvons dire, une seule belle pièce de théâtre, une de cette chose-ci, une de cette chose-là, mais vous devriez avoir une unité totale avec le Divin, une totale unicité, et c’est seulement possible si vous méditez réellement, ce qui est tout à fait une chose aisée à faire que de méditer.
Certaines personnes disent : « Mère, nous ne pouvons pas dépasser un certain temps », « Nous pensons tout le temps à quelque chose » ou « A ce moment nous voulons regarder notre montre. » Au début, vous pouvez avoir un petit problème, Je ne dis pas que vous ne pouvez pas en avoir un, vous pouvez en avoir, mais c’est seulement au début. Puis graduellement vous vous sentirez bien, graduellement vous allez le maîtriser, graduellement vous le connaîtrez si bien que vous n’aimerez pas avoir rien d’autre d’une qualité plus médiocre, vous ne vous occuperez plus de telles choses, vous voyez.

Donc pour obtenir votre beauté, pour atteindre votre gloire et votre propre grande personnalité qui se révèle maintenant, la seule chose que vous devez réellement faire religieusement, est de méditer. Ce n’est pas : « Ce soir je suis arrivé très tard donc je n’ai pas médité. Vous voyez, demain, je dois aller travailler donc je ne peux pas méditer. » Personne ne désire connaître vos excuses. C’est entre vous et vous-même. Il s’agit de votre avantage, de celui de personne d’autre. C’est à votre avantage que tout cela se passe.

Nous devons maintenant savoir que nous avons atteint un certain niveau d’évolution et, depuis cette hauteur, vous pourriez vous élever jusqu’ici, jusqu’ici, jusqu’ici [SM place Ses mains de plus en plus haut au-dessus de Sa tête].

Je ne dis pas que ce n’est pas possible d’y arriver mais la première chose et la plus importante est que, qui que vous soyez, vous pouvez vous considérer comme étant un Sahaja Yogi de très haut niveau, vous devez être humble par rapport à la méditation.

Cette qualité méditative, alors même que Je vous en parle, J’entre juste dedans parce qu’elle donne tellement de joie, vous sautez juste dans un océan de joie.

Ce sera tout d’abord difficile mais, après quelque temps, vous saurez que cette connexion que vous avez avec Shri Mataji est la seule connexion que vous rechercherez.
Et il y a aussi un autre point où les gens se perdent, où J’ai vu qu’il était très courant pour certaines personnes de se perdre. Elle méditent très bien individuellement, c’est très correct. Elles vont méditer individuellement. Elles vont s’asseoir pour méditer, faire un puja, mais elles ne vont pas méditer ‘collectivement’.

Il y a donc un autre point dont il faut se souvenir, c’est que vous devez être en méditation collective parce que Je suis un être collectif de tout [de vous tous] et, quand vous méditez collectivement, vous êtes réellement très proches de Moi. Donc, même si vous avez un programme ou autre chose, vous devez méditer chaque jour. Ayez toujours la méditation comme priorité dans chaque programme. Vous chantez, les chants sont terminés, tout est fait, alors vous méditez.

Si J’insiste sur quelque chose, vous devez savoir que ce doit être la vérité que Je vous dis, absolument sa base, même si cela semble être très terre à terre mais c’est très important.

Maintenant, pour que nous vénérions l’Adi Shakti… Je ne sais pas non plus parce qu’il n’y a pas eu de prières ou rien au sujet de l’Adi Shakti. Ils sont arrivés jusqu’à Bhagavati mais ne sont pas allé au-delà. Donc Je ne sais pas quelle sorte de puja nous allons avoir mais essayons quelque chose. Je pense que peut-être la méditation est la meilleure manière pour pouvoir réellement accomplir quelque chose. Nous pouvons donc entrer en méditation durant environ cinq minutes. Voudriez-vous augmenter le volume [du son]. Veuillez fermer vos yeux. [Durant la méditation Shri Mataji souffle dans le micro.]

Les onze rudras sont éveillés et ils vont détruire tout ce qui est négatif.

Que Dieu vous bénisse !

H.H. Shri Mataji Nirmala Devi